Précédent   Buzz Comics, le forum comics du monde d'après. > > Manga & Franco-belge

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #1  
Vieux 28/02/2008, 22h03
Avatar de zaitchick
zaitchick zaitchick est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: février 2008
Messages: 2 569
zaitchick pisse du haut de la Tour Starkzaitchick pisse du haut de la Tour Starkzaitchick pisse du haut de la Tour Starkzaitchick pisse du haut de la Tour Starkzaitchick pisse du haut de la Tour Starkzaitchick pisse du haut de la Tour Starkzaitchick pisse du haut de la Tour Starkzaitchick pisse du haut de la Tour Starkzaitchick pisse du haut de la Tour Starkzaitchick pisse du haut de la Tour Starkzaitchick pisse du haut de la Tour Stark
Agence Euréka

Cet article avait été produit initialement pour le Webzine Darkzine.
Comme cela fait plus d'un an que je n'ai plus de nouvelle, je te le propose à toi, public chéri mon amour.

Agence Eurêka.

Démarrée dans Pif Gadget n° 351 (novembre 1975), L’Agence Eurêka est une série sympathique, un peu (injustement) oubliée. La bande, co-créée par le scénariste Marco et le dessinateur Huéscar, met en scène une équipe de trois jeunes enquêteurs travaillant pour une organisation scientifique internationale, le S.I.P. (Service International de Protection), dont la vocation est de protéger le monde des usages dévoyés de la technologie.



Les membres de l’équipe :

Elle se compose d’un physicien, d’une biologiste et d’un chroniqueur scientifique ;
Joost Noope est néerlandais. C’est un rouquin un peu soupe au lait et binoclard. Il fait une entrée en scène fracassante, au cours du premier épisode, au volant d’une pittoresque Volkswagen jaune…
Léna Jackson, la jeune et blonde Américaine se plait à taquiner ses mâles compagnons… Son esprit vif et ses qualités physiques en font un membre de l’équipe à part entière…
Enfin, le moustachu et débonnaire Félix Léonard complète le trio.

Tout ce petit monde pratique les arts martiaux (à la mode dans les années 70 – et dans le magazine du Docteur Justice !) et travaille sous la houlette du professeur Lepage, un savant paternel et ventripotent qui sert de courroie de transmission entre les services officiels et ses agents aux méthodes peu… orthodoxes !

Enfin, un personnage secondaire revient à plusieurs reprises… Il s’agit de l’irritant Samuel Cool II, héritier richissime et immature de la firme Popsoda (une boisson qui vous ronge la paroi intestinale aussi sûrement que l'enveloppe d'un canot pneumatique !) Ancien copain d’université de Léna, il est tout droit sorti d’un show psychédélique - coupe afro, pantalon pattes d’ef et grosses lunettes de soleil à rendre jaloux Elton John – et sera l’élément déclencheur de plusieurs récits mouvementés…

La série.

Les scénarii de Marco impliquent nos agents dans des histoires qui mêlent à la fois le policier et la prospective scientifique. En effet, la série est très en prise sur son époque : elle affiche des préoccupations d’ordre écologique (le naufrage de l’Amocco Cadiz date de 1975 et la raréfaction des ressources énergétiques est – déjà - un sujet d’inquiétude…

Aussi, aborde-t-elle des thèmes comme les catastrophes naturelles (Drôle de Zèbres à Zoug –Pif 352), les microbes « mangeurs » de pétrole ( Les Pigeons de Venise - Pif 386), les moteurs non polluants (Le vol du proto – Pif 431)…

Mais elle s’intéresse aussi à l’espionnage industriel (Silence de mort – Pif 361), au trafic d’armes (Opération : Bas les armes – Pif 421), au chantage (Chef d’œuvre en péril – Pif 390, Des trous dans le Ciel – Pif 436) ou au mystère du Triangle des Bermudes qui passionne les foules à l’époque : Visitez l’Enfer – Pif 394 -, La lagune aux revenants – Pif 397, Une ombre sous la mer – Pif 401, et La Mort lasse – Pif 404…

L’esprit de la série reflète l’orientation progressiste du journal, et l’évolution des mœurs des années 70, notamment dans le traitement du rôle des femmes qui ce ne sont plus des potiches ou des demoiselles en détresse et qui démontrent qu’elles peuvent égaler, voire surpasser, les hommes sur leur propre terrain.

Les épisodes sont courts (une douzaine de pages) et rythmés, l’humour et l’entrain des personnage, communicatifs. Le récit est parfaitement servi par le trait de Huéscar qui adopte un style semi-réaliste très différent de celui qu’il utilisait pour Mannix (l’adaptation en bande dessinée du fameux feuilleton policier, sur laquelle son style est, au contraire, hyper-réaliste.) Les expressions des visages, parfois à la limite de la caricature, amplifient les effets comiques du scénario. Le dessinateur s’amuse à intégrer visuellement le titre dans la vignette d’ouverture, à la manière d’Eisner, dédaignant les logos répétitifs. Ses dessins sont dynamiques, emprunts de mouvement. Et il joue avec brio des effets d’ombres et des clairs-obscurs (quitte à intégrer des images en négatif dans ses vignettes) pour créer des ambiances dramatiques…



La bande, quoiqu’elle aborde des sujets graves, ne se départit pas d’une bonne humeur et d’un optimisme qui contribuent à son charme. Triomphant de tous les dangers, l’équipe d’Eurêka a malheureusement échoué dans sa mission la plus importante : conquérir le cœur des lecteurs… Et elle s’arrête au bout de trois ans… Ne laissant de souvenirs que dans l’esprit de quelques nostalgiques…

Les épisodes: (liste non exhaustive)

Pif 351 (Novembre 1975) : L’hélicoptueur.

Première mission. Joost rejoint la péniche qui sert de QG à l’agence sur les bords de Seine. Il fait la connaissance de Léna et du professeur… Félix est en retard, poursuivi par une machine de mort : un ordinateur qui a la forme d’un modèle réduit d’hélicoptère… équipé d’une mitrailleuse automatique !

Une mise en place de l’équipe où se manifestent l’esprit farceur et la débrouillardise qui caractérisent les personnages : Léna indique à Joost un raccourci qui l’emmène au milieu d’un chantier (!) et « l’hélicoptueur » est abattu…par un lance-pierre !

Pif 352 (Novembre 1975) : Drôles de Zèbres à Zoug.

La foudre frappe inexplicablement des établissements hospitaliers en Suisse. Leur point commun, tous ont accueilli Samuel Cool II, richissime héritier et ancienne relation de Léna. Il leur confie avoir été contacté par une secte qui le menace de la colère du ciel…

Une ambiance de film catastrophe (un genre cinématographique alors très en vogue) pour cet épisode qui traite aussi de l’endoctrinement sectaire… Le Popsoda est une parodie des boissons gazeuses comme Pschitt, Orangina ou Coca Cola… En en renversant sur son canot pneumatique, Joost contraint l’équipe à regagner la rive à la nage…et propose d’analyser cette boisson corrosive ! Apparition d’ « Oscar », l’ordinateur de l’agence.

Pif 361 (Janvier 1976) : Silence de Mort.

L’équipe accompagne le professeur Lepage qui se rend en Allemagne sur l’invitation du baron von Husher. Celui-ci, riche mécène, organise une remise de prix récompensant le gratin du monde scientifique dans le domaine de l’écologie. Au cours de la réception, le professeur éprouve un malaise.

Sûrement l’un des épisodes les plus réussis. Ambiance gothique (l’action se déroule dans un château médiéval) et magnifique vignette d’ouverture qui évoque l’atmosphère des films de la Hammer.



Pif 367 (février 1976) : Menaces sur l’uranium. (Scénario de Solet)
Mauricet, directeur d’une mine d’extraction d’uranium reçoit des lettres de menaces. Il demande l’assistance de l’agence Eurêka pour empêcher un attentat contre ses installations. Félix est déjà dans la place…

Récit plutôt classique où nos héros doivent démasquer un mystérieux terroriste. Il a le mérite d’aborder le thème de l’emploi de l’uranium à des fins militaires. La voiture de Joost, incendiée dès le début de l’épisode, est remplacée par un modèle identique… à ceci prêt que, sur celui-ci, les freins répondent !

Pif 386 (juillet 1976) : Les pigeons de Venise.

Nos héros sont chargés de la protection du docteur Garby qui doit faire une communication à propos d’un microbe capable de digérer les hydrocarbures lors d’un sommet à Venise. Or, des informations ultra-secrètes filtrent en dépit d’un dispositif de sécurité important autour du scientifique. L’équipe découvre que les espions ont pour complices les innocents pigeons de la cité…

Un récit mouvementé dans le cadre de la cité des Doges… Attentats à la Bombe, à la grenade… la voiture de Joost fait un plongeon dans le canal… La routine.

Pif 390 (août 1976) : Chef d’œuvre en péril.

Un audacieux criminel parvient à pénétrer de nuit le Louvre grâce à un jet dorsal et à plaquer sur la vitre protégeant la Joconde un dispositif automatique : si une rançon n’est pas versée, la machine émettra un flash si intense qu’il brûlera irrémédiablement les couleurs du tableau. Félix pense que le maître-chanteur surveille de près son appareil et décide de mener une enquête aux alentours.

Une aventure digne d’un James Bond. La scène d’ouverture n’est pas sans rappeler celle d'Opération Tonnerre. Félix tient la vedette et se trouve confronté à un fascinant criminel aux yeux verts…



Pif 394 (Septembre 1976) : Visitez l’Enfer.

Premier épisode consacré au Mystère du Triangle des Bermudes. Nos héros rejoignent Samuel Cool à Nassau. Celui-ci les informe que depuis qu’il a décidé de financer des recherches sur le triangle des Bermudes, il est victime de malaises récurrents… A eux de découvrir leur origine… Une malédiction ou autre chose ?

Le Triangle des Bermudes est une zone située à l’Est de la Floride (entre les Bermudes, les Bahamas et Porto Rico.) Les inexplicables disparitions de navires et d’avions dans ce secteur fascinent alors l’opinion publique. Nassau a servi de cadre à une aventure de James Bond : Goldfinger. Joost découvre le folklore Vaudou et l’inquiétant Baron Samedi.



Pif 397 (octobre 1976) : La Lagune aux Revenants.

Deuxième épisode. L’équipe débarque à Moonfleet en Floride où nos amis ont établi leur base opérationnelle. Le pittoresque Omer Flint les accueille et les conduit à la maison louée pour eux par Samuel Cool… au cœur des marécages. A la veillée, il leur raconte l’étrange histoire de l’ancien propriétaire, bourlingueur comme lui, mort peu de temps après avoir emménagé et dont l’âme hanterait le marais… La nuit même, Omer Flint est foudroyé par une crise cardiaque dans des circonstances mystérieuses.

Malgré le côté « scoubidou » du récit, c’est un excellent épisode. Marco mène le récit de main de maître et le graphisme de Huescar contribue à installer une ambiance à la lisière du fantastique. Un must. (Des contrebandiers à Moonfleet ? Qui l'eût cru ?)

Pif 401 (novembre 1976) : Une ombre sous la mer.

Troisième épisode. A bord de son yacht, l’équipe relâche à proximité des côtes de Floride. Rejointe par Samuel Cool, elle fait la connaissance du débonnaire Bingo Jones, un chercheur qui étudie les dauphins… L’homme leur offre l’hospitalité mais semble vouloir dissimuler la véritable finalité de ses recherches…

Des recherches ont réellement été menées par l’armée pour dresser des dauphins comme porteurs de mines. Un récit bien mené qui n’est pas sans rappeler le film Le Jour du Dauphin.

Pif 404 (décembre 1976) : La mort lasse.

Dernier épisode consacré au Triangle des Bermudes. Félix, Léna et Joost sont portés disparus. Samuel et le professeur Lepage craignent qu’ils soient bel et bien morts. En fait, nos héros on découvert une grotte sous-marine qui pourrait bien être l’origine des mystérieuses disparitions.

Le récit adresse un clin d’œil à Docteur Justice, série dans laquelle le thème des soldats « oubliés » avait également été abordé.

Pif 421 (avril 1977) : Opération Bas les Armes.

Nos trois amis subissent un entrainement commando pour prendre part à une opération conjointe avec l’O.N.U. Il s’agit d’empêcher une vente d’armes aux enchère qui se déroule dans le plus grand secret dans un village troglodyte situé au Moyen-Orient. L’évènement draine toute une faune de mercenaires de terroristes et de dictateurs de tout poil.

Sympathique parodie de Mission Impossible et films de guerre comme Quand les Aigles attaquent, Les canons de Navarone ou Les douze salopards (pour la séance d'entraînement au parachute). Joost et Félix se font passer pour des mercenaires et infiltrent le public de la vente pour y semer une belle pagaille. La fin, très morale, rappelle que l’Agence Eurêka ne transige pas avec ses principes… pacifistes.

Pif 426 (mai 1977) : Safari-poubelle.

Depuis un mois, les camions-bennes parisiens font l’objet d’étranges agressions. Ils sont soufflés, arrachés du sol et projetés comme des fétus de paille. Qui peut bien trouver intérêt à se livrer à de tels actes et comment ? C’est ce que doivent découvrir nos héros qui décident de faire… la tournée des poubelles !

Le canon a dépression a été testé par les Allemands pendant la deuxième Guerre mondiale…

Pif 415 : Gare au gorille

Aucune donnée sur cet épisode. Désolé.

Pif 431 (juin 1977) : Le vol du proto.

Joost prend part aux 24 heures du Mans afin de tester un nouveau moteur non polluant : l’Ozone 25 ( !). Au cours de la compétition, le véhicule et le pilote disparaissent mystérieusement…

Un épisode qui renoue avec les préoccupations écologiques. Un peu court (8 pages seulement.)

Pif 436 (juillet 1977) : Des trous dans le ciel.

Le malfaisant Azertyuiop lance un ultimatum au monde scientifique. Si on ne lui verse pas une rançon de 500 millions de dollars, il menace de transformer la couche d’ozone en gruyère. Enquêtant au Costa-Rica, l’équipe tombe au main d’un complice d’Azertyuiop, l’inquiétant capitaine Carrasco Van Der Veken, un belgo-mexicain qui se propose de leur offrir une promenade à dos de missiles !

Eurêka se trouve de nouveau confrontée à un génie criminel… et un maître du déguisement ! L’épisode est à suivre.

Nos héros sont-ils parvenus à mettre le mystérieux Azertyuiop hors d’état de nuire ? Probablement. Mais leurs aventures se sont alors arrêtées sur ce coup d’éclat… Ils sont cependant revenus pour illustrer des articles scientifiques en 1985 : La fraicheur vient du soleil (Pif 848), 6000 mètres sous la mer (Pif 850), deux autres articles dans Pif 853 et Pif 855 et Embauche spatiale (Pif 864)…

Dommage que la ressortie de Pif Gadget ne soit pas le prétexte d’un retour de cette fine équipe… ou d’une réimpression de ses aventures, que les jeunes lecteurs d’aujourd’hui puissent eux-aussi partager quelques agréables instants en sa compagnie…

Zaïtchick

Source à consulter : http://bdoubliees.com/vaillantpif/re...nel/eureka.htm
Et les numéros de Pif cités dans l’article.
__________________
Quand les mecs de 110 kg disent certaines choses, ceux de 60 les écoutent.

Maman ! Je suis de nouveau surZaïtchick's blog
Réponse avec citation
  #2  
Vieux 28/02/2008, 22h18
Avatar de HiPs!
HiPs! HiPs! est déconnecté
- . ... .- .-.. ..- .
 
Date d'inscription: septembre 2007
Localisation: 93
Messages: 10 471
HiPs! est patriote comme captain AmericaHiPs! est patriote comme captain AmericaHiPs! est patriote comme captain AmericaHiPs! est patriote comme captain AmericaHiPs! est patriote comme captain AmericaHiPs! est patriote comme captain AmericaHiPs! est patriote comme captain AmericaHiPs! est patriote comme captain AmericaHiPs! est patriote comme captain AmericaHiPs! est patriote comme captain AmericaHiPs! est patriote comme captain America
Euhh, monsieur Zaïtchick, dites, ce serait-y possible d'avoir encore des images sur cette série? Ca me dit vaguement quelque chose mais je ne refuserais pas un chouïa d'infos visuelles pour réveiller mes neurones en déclin. Et merci pour tout.
Réponse avec citation
  #3  
Vieux 28/02/2008, 23h31
Avatar de zaitchick
zaitchick zaitchick est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: février 2008
Messages: 2 569
zaitchick pisse du haut de la Tour Starkzaitchick pisse du haut de la Tour Starkzaitchick pisse du haut de la Tour Starkzaitchick pisse du haut de la Tour Starkzaitchick pisse du haut de la Tour Starkzaitchick pisse du haut de la Tour Starkzaitchick pisse du haut de la Tour Starkzaitchick pisse du haut de la Tour Starkzaitchick pisse du haut de la Tour Starkzaitchick pisse du haut de la Tour Starkzaitchick pisse du haut de la Tour Stark
L'arrivée de Joost dans l'équipe.




__________________
Quand les mecs de 110 kg disent certaines choses, ceux de 60 les écoutent.

Maman ! Je suis de nouveau surZaïtchick's blog
Réponse avec citation
Réponse

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non

Navigation rapide


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 23h27.


Powered by vBulletin® Version 3.8.3
Copyright ©2000 - 2021, Jelsoft Enterprises Ltd.
Version française #20 par l'association vBulletin francophone
Skin Design et Logos By Fredeur
Buzz Comics : le forum comics n°1 en France !