Précédent   Buzz Comics, le forum comics du Grand Débat. > > Retro - Hall of Heroes

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #1  
Vieux 23/07/2007, 11h56
Avatar de Rhodey
Rhodey Rhodey est déconnecté
Djedaï déchu
 
Date d'inscription: janvier 2003
Messages: 4 774
Rhodey a proposé before watchmen à Dan DidioRhodey a proposé before watchmen à Dan DidioRhodey a proposé before watchmen à Dan DidioRhodey a proposé before watchmen à Dan DidioRhodey a proposé before watchmen à Dan DidioRhodey a proposé before watchmen à Dan DidioRhodey a proposé before watchmen à Dan DidioRhodey a proposé before watchmen à Dan Didio
Marvel star wars

A partir de juillet 1977, Lucasfilm décide de proposer aux fans de Star Wars une série de comics pour prolonger la vision du film sorti en mai. La jeune compagnie commence à lancer des licences pour s'assurer un revenu supplémentaire. Elle se tourne vers Marvel. Rapidement trois artistes sont choisis dont Howard Chaykin au dessin. Lucas qui suivait l'attribution des licences en personne à cette époque aimait bien les comics de Chaykin qu'il avait lu dans sa jeunesse. Il lui avait déjà demandé de faire un poster Star Wars pour une convention de Science Fiction en 1976 et souhaitait retravailler avec lui. Le poster a servi de base pour la couverture du #1 de la série Marvel.

Les six premiers numéros sont consacrés à l'adaptation du premier film. Puis la série prend son envol et sort des histoires originales. Ce sont les premiers jalons de l'Univers Etendu. Lucasfilm n'a donné, à cette époque, aucune restriction en dehors de celle de prolonger l'histoire du film. Marvel utilise les quelques éléments du film, connus ou inconnus du grand public, à sa disposition comme la scène coupée avec Jabba the Hutt.


Comme son titre l’indique, nous allons parler dans ce sujet de la série Marvel Star Wars publiée dans la première moitié des années 80. A terme, tout ce travail est destiné au site Star Wars Universe pour lequel je chronique (quasiment) toutes les sorties de comics Star Wars. Après avoir traité l’essentiel de la production Dark Horse depuis plus de 15 ans (ils ont récupéré les droits à la fin des années 80), je me suis dis qu’il était temps de faire découvrir la vieille série Marvel aux fans de Star Wars. Le site étant offline depuis de longues semaines, mes commentaires ne seront disponibles que sur Buzz en attendant le retour.

Cette série est beaucoup plus populaire auprès des fans de comics qui y retrouvent certains grands noms avec plaisir. Les fans de Star Wars y voient plutôt des aventures qui ont mal vieilli (pour certaines) et qui ne sont plus dans la continuité Star Wars. Ces critiques ayant tout à fait leur place dans la section Rétro, je me suis dis que ça serait une bonne opportunité d’apporter ma pierre à l’édifice. Et il y a sur Buzz un petit (pas si petit que ça d’ailleurs) groupe d’aficionados de Star Wars qui devraient apprécier l’initiative.

XXL a déjà commenté plusieurs numéros inédits en français. Vous les retrouverez ici. Quant à Niglo, il a passé en revue un grand nombre de numéros via ses commentaires des Titans des années 80. De mon côté, pas de résumés complets du contenu du numéro, mais plutôt des commentaires sur l’écriture et le dessin assortis tout de même d’un petit synopsis. La grande majorité du temps, je parviens à commenter sans spoiler outre mesure le contenu. Si vous souhaitez savoir en savoir plus, voici une adresse où vous trouverez des résumés numéro par numéro (en anglais) : TheForce.Net.

Je n’ai malheureusement pas la connaissance encyclopédique de XXL, et ces commentaires sont rédigés avant tout pour des fans de Star Wars peu informés sur les comics. Donc n’hésitez pas à réagir, en bien ou en mal, tous les commentaires sont les bienvenus.

Un grand merci à Michel pour les scans des Titans et à plein d’autres sites que je créditerai au fur et à mesure.

Bonne lecture

Liens direct vers les numéros :



#1 à 6 -------------------- #7 à 10 -------------------- #11 à 15 -------------------- #16



#17 -------------------- #18 à 23 ---------------------- #24 ---------------------- #25 à 27



#28 -------------------- #29 ------------------------- #30 ---------------------- #31 à 34



#35 à 37 -------------------- #38 ------------------------- #39 à 44 -------------------- #45



#46 ------------------------- #47 ------------------------- #48 ------------------------- #49


#50 -------------------- #51 à 52 --------------------- #53 à 54 ---------------------- #55 à 57


#58 à 63 --------------------- #64 ------------------------ #65 à 66 ----------------------- #67 à 72


#73 à 76 ------------------- #77, 79 et 80 ---------------------- #78 --------------------- #ROTJ


#81 ------------------------- #82 ------------------------- #83 ------------------------- #84
__________________
It's no small thing to bring Darth Vader to his knee. On some worlds, it might be the stuff of legend...
But it's not enough !
Adventures beyond the greatest space-fantasy film of all !

Dernière modification par Rhodey ; 31/05/2008 à 14h38.
Réponse avec citation
  #2  
Vieux 23/07/2007, 11h57
Avatar de Rhodey
Rhodey Rhodey est déconnecté
Djedaï déchu
 
Date d'inscription: janvier 2003
Messages: 4 774
Rhodey a proposé before watchmen à Dan DidioRhodey a proposé before watchmen à Dan DidioRhodey a proposé before watchmen à Dan DidioRhodey a proposé before watchmen à Dan DidioRhodey a proposé before watchmen à Dan DidioRhodey a proposé before watchmen à Dan DidioRhodey a proposé before watchmen à Dan DidioRhodey a proposé before watchmen à Dan Didio
La Guerre des Etoiles - #1 à 6



Scénario : Roy Thomas
Dessins : Howard Chaykin
Encrage : Steve Leialoha
Couleurs : Marie Severin
Couverture : Howard Chaykin, Tom Palmer, Tick Hoberg



Biggs "Moustache" Darklighter disparu au montage du film, mais réhabilité grâce à Marvel

L’histoire des 6 numéros reprend quasiment plan par plan celle du film. Roy Thomas reste très fidèle au film et ce n’est pas plus mal. C’est un classique du cinéma désormais, et il n’y avait pas réellement besoin d’ajouter quoi que ce soit. Passé un certain âge, le lecteur trouvera un manque de maturité, et une grande partie de la mise en scène est aujourd’hui datée par rapport aux standards des films d’action fantastique. Mais c’est en quelque sorte inhérent au space opéra, et Star Wars est un standard du genre.
Rappelons également que pendant de nombreuses années, ces numéros ont été la seule opportunité pour le grand public de découvrir les scènes coupées du film. Et pour les plus jeunes lecteurs, oui, aussi invraisemblable que cela puisse vous paraître, il y a eu une époque avant internet et le DVD où poser ses yeux sur ces quelques scènes ou ne serait ce que quelques images faisait pleurer de bonheur les fans les plus endurcis. Pour les bienheureux restés loin des subtilités des éditions spéciales, DVD, et autres retouches, sachez que les planches mettant en scène Biggs et Jabba the Hutt sont des scènes absentes dans le film. En y prêtant plus d’attention, vous remarquerez aussi le design humanoïde de Jabba assez éloigné de la limace obèse du Retour du Jedi (et bien moins original).


Ecoutez bien le vieux sage jeunes Djedaïs, c'est lui qui a formé Darth Vader après tout

Côté graphique, le trait assez original de Howard Chaykin lui a permis de ne pas trop vieillir. Dans le premier numéro, le dessinateur travaille sans encreur et ses panels sont bien plus personnels que dans les autres numéros. En effet, à partir du #2, il est encré par Steve Leialoha (comme la Princesse) qui lifte complètement les dessins de Chaykin. Le trait plus fin passera mieux auprès du grand public même s’il a moins de caractère. En revanche, un point sur lequel l’encreur ne pourra rien, c’est le rendu des combats spatiaux. Les quelques panels de la fuite du Faucon Millenium sur Tatooine sont plus catastrophiques qu’une animation en Lego Star Wars réalisée par des mômes de douze ans. Un mot sur les couleurs, ou plutôt une interrogation : Leialoha a-t-il seulement vu le film ? La plupart des choix sont déjà d’un goût douteux, mais lorsqu’on touche aux spécifiques Star Wars (sabrelasers et rafales de turbo laser), c’est du grand n’importe quoi. Heureusement, les couvertures de Chaykin (#1 à 3, et il faut dire merci à Palmer) et Hoberg (#4 à 6) sont d’un bon niveau. Parfois très originales par rapport au contenu du numéro, elles n’en restent pas moins plus éclatantes que tout l’artwork intérieur.


Leia, Vader et Tarkin, une chambre de torture, whatelse...

Six numéros qui valent donc pour leur côté « historique », d’autant plus qu’à l’occasion de la sortie de l’édition spéciale au milieu des années 90, Dark Horse a produit une nouvelle adaptation du film. Les comparaisons sont donc possibles même si à n’en pas douter, les numéros Marvel sont bien plus représentatifs de l’esprit de 1977. Un détail pratique, ces numéros gagneraient beaucoup à être publiés en noir et blanc…


C'est pas dans les nouveaux films qu'on en a vu des scènes d'inceste comme celle là !


Motionless, indeed



Et quelques extraits pour se faire une opinion définitive :



__________________
It's no small thing to bring Darth Vader to his knee. On some worlds, it might be the stuff of legend...
But it's not enough !
Adventures beyond the greatest space-fantasy film of all !

Dernière modification par Rhodey ; 04/02/2008 à 23h31.
Réponse avec citation
  #3  
Vieux 23/07/2007, 12h07
Avatar de XXL
XXL XXL est déconnecté
Coach minceur
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: août 2003
Localisation: Lugdunum
Messages: 15 409
XXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule Boy
Ah, ah, voila qui est intéressant, un décryptage de la série par THE Specialist.

Alors Darth Vader, il a les yeux rouges ou pas? Dans le film, ils sont tout le temps noir, non, et jamais rétro éclairés?
Réponse avec citation
  #4  
Vieux 23/07/2007, 12h48
Avatar de Tuco
Tuco Tuco est déconnecté
Combat computer
 
Date d'inscription: septembre 2003
Localisation: Nantes
Messages: 6 176
Tuco soigne les hemorroides du Docteur StrangeTuco soigne les hemorroides du Docteur StrangeTuco soigne les hemorroides du Docteur StrangeTuco soigne les hemorroides du Docteur StrangeTuco soigne les hemorroides du Docteur StrangeTuco soigne les hemorroides du Docteur Strange
Un thread qui va sacrément m'intéresser!
Réponse avec citation
  #5  
Vieux 23/07/2007, 12h55
Avatar de Rhodey
Rhodey Rhodey est déconnecté
Djedaï déchu
 
Date d'inscription: janvier 2003
Messages: 4 774
Rhodey a proposé before watchmen à Dan DidioRhodey a proposé before watchmen à Dan DidioRhodey a proposé before watchmen à Dan DidioRhodey a proposé before watchmen à Dan DidioRhodey a proposé before watchmen à Dan DidioRhodey a proposé before watchmen à Dan DidioRhodey a proposé before watchmen à Dan DidioRhodey a proposé before watchmen à Dan Didio
Citation:
Posté par XXL
Voir le message
Alors Darth Vader, il a les yeux rouges ou pas? Dans le film, ils sont tout le temps noir, non, et jamais rétro éclairés?
Non, les yeux rouges sont une spécialité de Marvel. Pour l'adaptation du film, c'est parce qu'on a rien dis aux dessinateurs. Pour la suite de la série, c'est parce que le coloriste s'en est peut-être pas aperçu... ?
Cependant, si vous regardez attentivement le film au ralenti, vous verrez une petite lueur d'excitation au moment ou Vader torture Leia !
__________________
It's no small thing to bring Darth Vader to his knee. On some worlds, it might be the stuff of legend...
But it's not enough !
Adventures beyond the greatest space-fantasy film of all !
Réponse avec citation
  #6  
Vieux 23/07/2007, 15h36
Avatar de Rhodey
Rhodey Rhodey est déconnecté
Djedaï déchu
 
Date d'inscription: janvier 2003
Messages: 4 774
Rhodey a proposé before watchmen à Dan DidioRhodey a proposé before watchmen à Dan DidioRhodey a proposé before watchmen à Dan DidioRhodey a proposé before watchmen à Dan DidioRhodey a proposé before watchmen à Dan DidioRhodey a proposé before watchmen à Dan DidioRhodey a proposé before watchmen à Dan DidioRhodey a proposé before watchmen à Dan Didio
Eight Against a World - #7 à 10




Synopsis
Han et Chewie, partis rembourser Jabba, sont détroussés par des pirates de l’espace. Ils trouvent refuge sur Aduba-3 et atterrissent dans un trou paumé. Après s’être fait quelques relations, ils sont embauchés pour mettre fin aux exactions d’une bande de pillards. Ils montent un groupe de mercenaires haut en couleurs et leurs aventures vont s’avérer tout aussi fantasques. Au rendez-vous : des shamans, des lapins verts, un YMCA devenu chef de gang, et autres monstres fantastiques… Pendant ce temps, Leia part à la recherche de Luke disparu en mission.


#7 : New Planets, New Perils
Scénario : Roy Thomas, Howard Chaykin
Dessins : Howard Chaykin
Encrage : Franck Springer
Couleurs : Carl Gafford
Couverture : Gil Kane, Tony DeZuniga


Le Faucon Millenium qui se fait attraper par le premier pirate de l'espace venu...Les légendes ne sont plus ce qu'elles étaient

Roy Thomas continue au scénario pour le premier numéro inédit (et une des toutes premières histoires hors film). Cependant, on a déjà vu mieux pour un numéro « historique ». Thomas a bien cerné les points forts du film, il focalise son aventure sur Han et Chewie, les personnages qui ont le plus de potentiel à exploiter. L’histoire est simple : Han encaisse sa récompense des mains de la Princesse et quitte l’Alliance pour aller rembourser Jabba. Sa joie ne dure pas plus de deux pages puisqu’il se fait aborder par les pirates de Crimson Jack qui lui raflent son magot. Commence ainsi l’introduction de tous les clichés de la science-fiction dans la série, et surtout une grande tradition de loser pour Han Solo. Face à cette galère, Han et Chewie atterrissent sur un monde perdu (un de plus) et se mêlent des histoires des autres (une fois de plus), à savoir l’enterrement d’un cyborg que refusent les villageois locaux.


Et une scène de terrifiante lapidation

Dans ce numéro, Chaykin se transforme en véritable catastrophe graphique. Je reconnais néanmoins que j’aurais bien du mal à dire qui doit en porter la responsabilité de lui ou de son encreur Frank Springer. Chewbacca ressemble à un Saint Bernard vaguement évolué, les designs des vaisseaux spatiaux et de la planète visitée montre que l’équipe créative a longuement cogité sur la quadrature du cercle qui consiste à pondre de l’originalité sans prendre de risque et trop s’éloigner du visuel des films.


Leia est très vite oubliée

En conclusion, dire que les auteurs manquent d’originalité serait injuste, après tout ils ont osé le vocabulaire made-in SW : « pera » pour mon vieux et « fi » pour mon enfant. Finalement, ils auraient peut-être du s’abstenir.


#8 : Eight for Aduba-3
Scénario : Roy Thomas, Howard Chaykin
Dessins : <Howard Chaykin
Encrage : Tom Palmer
Couleurs : Tom Palmer
Couverture : Gil Kane, Tony DeZuniga


Spéciale XXL

Après s’être fait remarquer avec l’affaire du cyborg, Han et Chewie continuent dans la grande tradition des bagarres de cantina qui ont fait leur réputation. Cette fois-ci, Han semble avoir accosté la prostituée qu’il ne fallait pas, mais l’important est que ces mésaventures le distinguent auprès des villageois qui voient en lui un sauveteur potentiel contre le bandit local : « Serji-X Arrogentus, the Arrogant One ». Aussi invraisemblable que cela paraisse, des professionnels ont été payé pour pondre ce genre d’idées (et ça prendra quelques numéros avant de s’améliorer), et l’épisode se poursuit avec Han qui assemble un groupe de paumés hauts en couleurs.


L'inoubliable Jaxxon, ou comment plomber une série qui démarre

Ce numéro marque l’arrivée de Tom Palmer qui redresse le niveau des dessins d’un Howard Chaykin en roue libre. Les amatrices (-eurs) noteront que Han passe la moitié du numéro torse nu, certainement pour détourner l’attention de Jaxxon le lapin vert, un gamin nommé Starkiller (le nom prévu à la place de Skywalker dans les premiers scripts de la Guerre des Etoiles) qui se joint à Han, ou encore le total look YMCA du méchant du jour.


Cliquez sur le YMCA local pour en savoir plus

En conclusion, l’apparition furtive de Luke est appréciable. Elle permet de garder le lecteur accroché à ce qu’il se passe dans le reste de la galaxie. A savoir que l’Empire peut tomber sur l’Alliance à tout moment, et que celle-ci ne trouve rien de mieux qu’envoyer un garçon de ferme qui n’avait jamais quitté son désert une semaine avant lui trouver une nouvelle base. Ah, c’est bien d’avoir détruit l’Etoile Noire, mais maintenant faut assumer. A noter le passage de Tom Plamer qui, quelques années plus tard, fera un très long run sur la série.


#9 : Showdown on a Wasteland World</b>
Scénario : Roy Thomas, Howard Chaykin
Dessins : Howard Chaykin
Encrage : Tom Palmer
Couleurs : Tom Palmer
Couverture : Gil Kane, Tony DeZuniga

Han découvre que faute d’avoir de l’argent pour se payer ses services, les villages d’Aruba-3 sont remplis de jeunes filles en bikini à la recherche d’un héros à « chérir ». L’assemblage hétéroclite de Solo essuie les premiers assauts de Arrogentus le bien nommé, et les premières victimes tombent… et malheureusement Jaxxon le lapin vert n’en fait pas partie Et comme si cela ne suffisait pas, Thomas nous offre un rancor avant l’heure en guise de cliffhanger.

Pour notre satisfaction à tous, Palmer prend de plus en plus de place, et son encrage qui fera merveille tout au long de la série s’affermi. Même si ça manque encore de régularité, certaines cases ont déjà du style. Chaykin (seul) gratifie le numéro d’une pin-up mettant en scène les héros. C’est de très loin plus agréable que son artwork habituel sur la série. Sachant encore une fois qu’il il est difficile de distinguer sa participation tellement le trait de Palmer domine.

En aparté, les aventures du farmboy à la recherche d’une nouvelle base se poursuivent. Et la libido de la Princesse Leia n’aura pas résisté un épisode de plus. La première rupture de communication entre Luke et l’Alliance lui sert d’excuse pour se lancer à sa poursuite. Une anecdote intéressante : Roy Thomas décrit Amaiza comme une ancienne membre du gang « Black Hole » sachant que bien des années plus tard, la plus grosse organisation mafieuse de l’univers Star Wars sera mise en scène sous le nom de « Black Sun ».


#10 : Behemoth from the World Below
Scénario : Donald F. Gluth, Roy Thomas, Howard Chaykin
Dessins : Howard Chaykin, Tom Palmer, Allan Kupperberg
Encrage : Tom Palmer
Couleurs : Françoise Mouly
Couverture : Rick Hoberg

Dernière partie de cette première aventure centrée sur Han Solo et Chewbacca. Trois scénaristes différents s’attellent à la tâche et on conclut sur le même ton burlesque. Arrogentus et son gang de bons à rien sont vite éliminés par les coups d’un monstre qui a surgit du désert en réponse aux invocations d’un vieux shaman. Ca a l’air débile dit comme ça, mais ce n’est que le début. Il s’avère que le monstre en question est sensible aux sabrelasers, et comme Solo a dans son groupe un vieux débris (au sens propre^^) qui se prend pour un Chevalier Jedi, le Corellien en profite pour être le héros de la journée. Et il repart de la planète aussi fauché qu’il y est arrivé. Et il a fallu trois scénaristes pour écrire ça, et aucun d’entre eux n’a été foutu d’en profiter pour tuer Jaxxon le lapin vert…


Godzilla versus Han Solo

Côté dessins, ce n’est guère mieux. Tom Palmer profite du désengagement progressif de Chaykin pour relever le niveau. Les planches de la bataille contre le monstre (les trois quarts du numéro) ne sont pas catastrophiques et c’est déjà ça. Il n’y a pas non plus de fautes grossières dans la mise en couleur qui n’entache pas les dessins. Enfin, on appréciera le soin particulier apporté aux effets spéciaux liés à l’utilisation du sabrelaser.


Han Solo vainqueur

Comme d’habitude, un petit aparté est fait sur la situation de Luke et Leia. Cette fois c’est une page sur les états d’âmes de Leia à la poursuite de son beau Luke. Grosso modo, Leia a eu une dizaine de répliques en quatre numéros et elle dit huit fois la même chose : «Ah si j’avais su, j’aurais accompagné Luke tout de suite ». Oui, le mot que vous cherchez est pathétique, et ça va prendre un moment avant de s’arranger. Un mot sur les couvertures : elles ne sont pas catastrophiques visuellement mais manquent de l’envergure de celles couvrant le film, et Gil Kane nous a vendu quatre fois la même. A savoir : Han Solo, blaster à la main, en train de tirer sur un méchant quelconque. Dommage…


Et quelques extraits pour se faire une opinion définitive :

__________________
It's no small thing to bring Darth Vader to his knee. On some worlds, it might be the stuff of legend...
But it's not enough !
Adventures beyond the greatest space-fantasy film of all !

Dernière modification par Rhodey ; 23/07/2007 à 15h48.
Réponse avec citation
  #7  
Vieux 23/07/2007, 15h46
Avatar de XXL
XXL XXL est déconnecté
Coach minceur
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: août 2003
Localisation: Lugdunum
Messages: 15 409
XXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule Boy
Si tu veux te resservir des scans déja utilisés, n'hésite pas. Et si tu veux quelques scans pour la suite, je peux t'en faire une petite fournée!
Ahh, Han Solo qui fait ses entretiens d'embauche torse nu...
Réponse avec citation
  #8  
Vieux 23/07/2007, 15h46
Avatar de scarletneedle
scarletneedle scarletneedle est déconnecté
#NoTeamPeineàjouir
-Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: septembre 2004
Localisation: Manhattan, au bout d'une toile
Messages: 129 194
scarletneedle joue au lasso avec Wonder Womanscarletneedle joue au lasso avec Wonder Womanscarletneedle joue au lasso avec Wonder Womanscarletneedle joue au lasso avec Wonder Womanscarletneedle joue au lasso avec Wonder Womanscarletneedle joue au lasso avec Wonder Womanscarletneedle joue au lasso avec Wonder Womanscarletneedle joue au lasso avec Wonder Womanscarletneedle joue au lasso avec Wonder Womanscarletneedle joue au lasso avec Wonder Womanscarletneedle joue au lasso avec Wonder Woman
je suis déjà fan de ce topic!
__________________
Alan Moore: "I should just keep me mouth shut, I just upset people."
Réponse avec citation
  #9  
Vieux 23/07/2007, 15h52
Avatar de Rhodey
Rhodey Rhodey est déconnecté
Djedaï déchu
 
Date d'inscription: janvier 2003
Messages: 4 774
Rhodey a proposé before watchmen à Dan DidioRhodey a proposé before watchmen à Dan DidioRhodey a proposé before watchmen à Dan DidioRhodey a proposé before watchmen à Dan DidioRhodey a proposé before watchmen à Dan DidioRhodey a proposé before watchmen à Dan DidioRhodey a proposé before watchmen à Dan DidioRhodey a proposé before watchmen à Dan Didio
Citation:
Posté par XXL
Voir le message
Si tu veux te resservir des scans déja utilisés, n'hésite pas. Et si tu veux quelques scans pour la suite, je peux t'en faire une petite fournée!
Ahh, Han Solo qui fait ses entretiens d'embauche torse nu...
Merci mais ça va aller J'ai ce qu'il faut. Par contre j'ai remarqué que tes scans étaient plus propres que les miens, tu pars de la version de Dark Horse "A long Time Ago" ?

Par contre, je dis un truc un peu bête pour ceux qui ont l'habitude, mais pensez à passer le curseur sur les images. A l'occasion, certaines sont liées à des plus grosses comme pour le Behemot du #10. J'ai rajouté des galeries d'images comme ça à l'instant.
Et en temps voulu, j'éditerais les titres avec leur contrepartie française.
__________________
It's no small thing to bring Darth Vader to his knee. On some worlds, it might be the stuff of legend...
But it's not enough !
Adventures beyond the greatest space-fantasy film of all !
Réponse avec citation
  #10  
Vieux 23/07/2007, 16h24
Avatar de doop
doop doop est déconnecté
bouzouk force !!!!
-Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: juillet 2005
Messages: 27 044
doop voudrait être le dernier homme sur terre, comme Yorickdoop voudrait être le dernier homme sur terre, comme Yorickdoop voudrait être le dernier homme sur terre, comme Yorickdoop voudrait être le dernier homme sur terre, comme Yorickdoop voudrait être le dernier homme sur terre, comme Yorickdoop voudrait être le dernier homme sur terre, comme Yorickdoop voudrait être le dernier homme sur terre, comme Yorickdoop voudrait être le dernier homme sur terre, comme Yorickdoop voudrait être le dernier homme sur terre, comme Yorickdoop voudrait être le dernier homme sur terre, comme Yorickdoop voudrait être le dernier homme sur terre, comme Yorick
c'est 24 critiques chrono !
__________________
TOP COMICS, UN SITE TROP BIEN
www.topcomics.fr
EH ! LES 11 X-MEN QUE TOUT LE MONDE A OUBLIE ET QUE POURTANT ON AIMAIT BIEN : https://topcomics.fr/11-x-men-que-to...t-du-potentiel
Réponse avec citation
  #11  
Vieux 23/07/2007, 16h39
Avatar de Rhodey
Rhodey Rhodey est déconnecté
Djedaï déchu
 
Date d'inscription: janvier 2003
Messages: 4 774
Rhodey a proposé before watchmen à Dan DidioRhodey a proposé before watchmen à Dan DidioRhodey a proposé before watchmen à Dan DidioRhodey a proposé before watchmen à Dan DidioRhodey a proposé before watchmen à Dan DidioRhodey a proposé before watchmen à Dan DidioRhodey a proposé before watchmen à Dan DidioRhodey a proposé before watchmen à Dan Didio
une ou deux par jour, ça sera bien suffisant^^
__________________
It's no small thing to bring Darth Vader to his knee. On some worlds, it might be the stuff of legend...
But it's not enough !
Adventures beyond the greatest space-fantasy film of all !
Réponse avec citation
  #12  
Vieux 23/07/2007, 18h56
Avatar de lepoete34
lepoete34 lepoete34 est déconnecté
Super Héros qui passe au 20h00
 
Date d'inscription: janvier 2007
Localisation: Béziers
Messages: 108
lepoete34 soigne les hemorroides du Docteur Strangelepoete34 soigne les hemorroides du Docteur Strangelepoete34 soigne les hemorroides du Docteur Strangelepoete34 soigne les hemorroides du Docteur Strangelepoete34 soigne les hemorroides du Docteur Strangelepoete34 soigne les hemorroides du Docteur Strange
Il va faloir que je complete ma collection de star wars en V.O.


http://biterrois.xooit.com/redirect1...rois.xooit.com
Réponse avec citation
  #13  
Vieux 23/07/2007, 19h39
Avatar de XXL
XXL XXL est déconnecté
Coach minceur
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: août 2003
Localisation: Lugdunum
Messages: 15 409
XXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule Boy
Comment tu fais pour faire ces extraits sur lesquels on doit cliquer?!
Je me disais aussi que tu cadrais vraiment bizare!
Réponse avec citation
  #14  
Vieux 23/07/2007, 20h17
Avatar de Rhodey
Rhodey Rhodey est déconnecté
Djedaï déchu
 
Date d'inscription: janvier 2003
Messages: 4 774
Rhodey a proposé before watchmen à Dan DidioRhodey a proposé before watchmen à Dan DidioRhodey a proposé before watchmen à Dan DidioRhodey a proposé before watchmen à Dan DidioRhodey a proposé before watchmen à Dan DidioRhodey a proposé before watchmen à Dan DidioRhodey a proposé before watchmen à Dan DidioRhodey a proposé before watchmen à Dan Didio
Citation:
Posté par XXL
Voir le message
Comment tu fais pour faire ces extraits sur lesquels on doit cliquer?!
Je me disais aussi que tu cadrais vraiment bizare!
c'est comme si tu voulais faire un lien sur un mot
sauf que là tu le fais sur une image

ça te donne ça :
[URL="http://grandeIMAGE"][IMG]http://petiteIMAGE[IMG][URL]
j'ai enlevé les / pour que le code apparaisse
après si on avait du html ça serait mieux hein

par exemple, si revanche passe par ici, est ce qu'il peut me confirmer qu'on a pas de balise pour cadrer une image sur la droite ou la gauche et ensuite mettre du texte à côté ?
__________________
It's no small thing to bring Darth Vader to his knee. On some worlds, it might be the stuff of legend...
But it's not enough !
Adventures beyond the greatest space-fantasy film of all !
Réponse avec citation
  #15  
Vieux 24/07/2007, 10h09
Avatar de Rhodey
Rhodey Rhodey est déconnecté
Djedaï déchu
 
Date d'inscription: janvier 2003
Messages: 4 774
Rhodey a proposé before watchmen à Dan DidioRhodey a proposé before watchmen à Dan DidioRhodey a proposé before watchmen à Dan DidioRhodey a proposé before watchmen à Dan DidioRhodey a proposé before watchmen à Dan DidioRhodey a proposé before watchmen à Dan DidioRhodey a proposé before watchmen à Dan DidioRhodey a proposé before watchmen à Dan Didio
Après deux histoires un peu faiblardes, le ton monte tout doucement avec l'arrivée de Carmine Infantino.


Doom Search - #11 à 15



Synopsis :
Quittant Aduba-3, Han et Chewie tombent à nouveau sur Crimson Jack, le pirate qui, après les avoir détroussés a cette fois kidnappé Leia. Han prétend pouvoir aidé Jack afin de sauver Leia, cette dernière emmenant tout le monde sur Drexel où a disparu Luke. Sur Drexel, nos héros vont se retrouver pris entre Jack , un gang de pillards de métal, des dragons marins géants. Après de multiples rebondissements, Han parviendra-t-il à régler ses comptes avec Crimson Jack ?

#11 : Star Search
Scénario : Archie Goodwin
Dessins : Carmine Infantino
Encrage : Terry Austin
Couleurs : Janice Cohen
Couverture : Gil Kane, Tony DeZuniga

Avec ce numéro, l’équipe créative change totalement. Archie Goodwin qui va faire un long bout de chemin avec les adaptations comics de Star Wars s’occupe du scénario, tandis que Carmine Infantino signe le premier épisode de son run comme dessinateur. Il est assisté de Terry Austin.

Les trois héros sont en partie réunis avec ce nouveau chapitre. Han Solo, en rejoignant la base rebelle, se fait de nouveau accoster par Crimson Jack. La réputation de Solo en prend un coup mais il faut surtout retenir qu’il retrouve à bord la Princesse Leia. Parti seule à la recherche de Skywalker, elle s’est fait capturer. Rapidement, le Corellien et sa princesse vont prendre le pirate à son propre jeu en l’utilisant pour aller à la rescousse de Skywalker. Ils font ainsi montre d’une habilité à retourner les situations les plus désespérées à leur avantage qui deviendra en quelque sorte leur signature à travers les films et romans qui suivront. En attendant, Luke a trouvé le moyen de se mettre dans une situation aussi absurde que la leur : il s’est crashé dans un océan et est attaqué par un monstre des mers.

Le légendaire Carmine Infantino change totalement la touche de la série. Sa représentation de la technologie, du Faucon Millenium au Star Destroyer customisé de Crimson Jack (hé oui, 20 ans avant Booster Terrik) en passant par les éléments plus simples comme les droïdes, est parfaite. Rien de très compliqué ou détaillé, mais avec un certain style que j’apprécie particulièrement. Son Chewbacca en action se laisse regarder sans être ce que j’ai vu de mieux. Globalement, c’est le même feeling pour ses personnages qui ont des visages un peu figés, mais avec une touche bien personnelle.

En conclusion, beaucoup de mots pour peu de choses à retenir de ce numéro. On notera qu’une page « rétrospective » a été éliminée dans la version française puisque l’éditeur de l’époque n’avait pas publié la première histoire à laquelle cette page faisait référence.

#12 : Doomworld
Scénario : Archie Goodwin
Dessins : Carmine Infantino
Encrage : Terry Austin
Couleurs : Janice Cohen
Couverture : Carmine Infantino

L’action progresse doucement dans ce numéro. Luke est sauvé des monstres aquatiques par une bande de pirates et leur bateau fantôme sorti tout droit de Pirates des Caraïbes, tandis que Han Solo gagne du temps pour amener Crimson Jack dans le système de Drexel où se trouve Luke. Si l’histoire n’est pas captivante, c’est surtout le fait qu’on s’éloigne de l’univers de Star Wars qui pose problème. Le sauvetage de Luke pourrait se passer dans n’importe quel univers un peu fantastique, les éléments très « terriens » se multiplient à l’image du bateau des pirates. Heureusement, les pages sur Solo sont plus réjouissantes, avec en bonus un début de béguin de la part de la second de Crimson Jack qui est amené de manière totalement incongrue.


Nan nan, un Jedi il sera quand Darth Vader il aura battu

Infantino, avec cette histoire bancale, s’en sort plutôt bien. Il nous offre des scènes d’action plutôt dynamiques au niveau « aquatique ». Les pages « dans l’espace » consacrées essentiellement au dialogue sont plus communes.

Un mot sur la traduction. La version originale adopte sans problème l‘ensemble des noms propres adéquats issus du film ou du matériel de référence fournit à l’époque alors que la version française cafouille lamentablement. C’est la glorieuse époque où Chewbacca est encore appelé Chiktaba et Tatooine est devenue Dantouine. Les premières coquilles prêtent à sourire puis on est vite lassé. Sachant que ces traductions bancales vont durer très longtemps, et que de surcroît la version française ne brille pas par son exactitude, il est conseillé de se reporter aux éditions américaines les plus récentes plutôt qu’aux vieilles version française.

#13 : Day of the Dragon Lords
Scénario : Archie Goodwin
Dessins : Carmine Infantino
Encrage : Terry Austin, Bob Wiacek
Couleurs : Janice Cohen
Couverture : John Byrne


Une de ces fusillades à la Han Solo qui ont fait le succès de Star Wars

Pour la troisième partie, les évènements se précipitent. Luke en apprend plus sur l’histoire des pirates locaux et la raison de son naufrage. Ces pirates ont mis en place un piège qui bousille les instruments des vaisseaux en orbite et les amène à s’écraser. Les pirates doivent ensuite lutter contre les dragons des mers et ceux qui les contrôlent pour récupérer leur butin. Le piège est appliqué au Star Destroyer de Crimson Jack, ce qui permet à Han, Leia et Chewie de s’échapper à bord du Faucon et d’atterrir au milieu d’un affrontement entre pirates et dragons. Chewie en difficulté tombe sur Luke et frappe avant de parler !


Appréciez le Faucon Millenium qui ricoche comme un gallet sous le crayon d'Infantino

Infantino assure bien. Ses planches sont très régulières, agrémentées de cases très réussies. Sa mise en scène est dynamique, il multiplie les plans larges et rapprochés plutôt habillement.


Ah, la belle époque où Chewbacca n'était considéré que comme une brute épaisse capable de fracasser ses amis

Goodwin, et cela se reproduira à de nombreuses reprises, exploite furtivement à travers les personnages secondaires, le background de la galaxie esquissé par Lucas dans son film. Ce type de développements ne résistera pas toujours au passage du temps et à la reprise en main de l’univers Star Wars après l’époque Marvel, mais sur cette période la série est quasiment l’unique source de continuité qu’il existe entre les films. Il est donc intéressant que les auteurs exploitent les références historiques ou géographiques (les races par exemple).

#14 : The Sound of Armageddon
Scénario : Archie Goodwin
Dessins : Carmine Infantino
Encrage : Terry Austin
Couleurs : Janice Cohen
Couverture : Carmine Infantino



Crimson Jack, comment un homme aussi ridicule a-t-il pu détrousser Han Solo...?

Dans cet épisode, Star Wars rencontre Waterworld avec quelques petits délires en prime. On débute par Luke qui se prend une rouste par Chewbacca à la suite d’un malentendu, avant de le gazer avec un extincteur (oui oui). S’en suit le combat final entre les dragons de mers écolos et les pirates gros, mal rasés et arrivistes qui tentent d’enlever la Princesse Leia en prime. Heureusement, Luke et Han mettent un plan au point qui règlent leur compte aux pirates, et Luke nous rejoue la scène du sauvetage de l’Etoile Noire au bout d’un câble. Dans ce numéro, on découvre aussi que le Faucon est insubmersible, et on se dit que Goodwin fatigue vraiment… Et dire que nos héros doivent encore affronter Crimson Jack qui les attend en orbite !


Errol Flynn tiens toi bien, Luke arrive

Infantino assure l’essentiel. Certes, ses monstres marins sont plus proches des vieux Godzilla japonais en carton que parents avec la version de Roland Emerich. Certes, ses tenues de plongée font un peu scaphandre du pauvre. Certes, la pauvre Janice Cohen qui s’occupe des couleurs souffre manifestement d’un daltonisme non diagnostiqué. Mais malgré tout, Carmine Infantino nous offre quelques scènes d’actions bien musclées, notamment dans l’assaut des monstres marins. Et son style old school colle bien avec les scènes de « cape et d’épée » de Goodwin (Luke, une corde, une princesse en détresse, déjà-vu… ?).


Han Solo prend aussi le temps de réfléchir, parfois

En conclusion, un épisode à lire très vite pour arriver (voire sauter directement) à la dernière partie où nos héros vont se frotter à Crimson Jack.

#15 : Star Duel
Scénario : Archie Goodwin
Dessins : Carmine Infantino
Encrage : Terry Austin
Couleurs : Janice Cohen
Couverture : Carmine Infantino

Ce numéro conclue l’histoire sur un bien meilleur ton que la partie précédente. Le Faucon doit trouver un moyen d’effectuer ses réparations tout en esquivant le Star Destroyer qui l’attend en orbite. Et pour ce faire, Han Solo, sa tchatche et ses astuces de contrebandiers ont la vedette. Un point positif : la lesbienne hétéro-refoulée qui naviguait jusqu’ici dans l’ombre de Jack et Han nous révèle un background d’enfant traumatisé qui rajoute un peu de soap. Un point négatif : le gunfight au blaster dans l’espace, sans scaphandre. Goodwin aurait pu nous épargner les astuces alambiquées de champ magnétique autour du Star Destroyer au profit d’une mise en scène plus subtile.


Et Carmine Infantino inventa le stardestroyer planche de surf !

Rien de précis à ajouter sur le travail d’Infantino. On notera que les perspectives et les proportions des nombreuses scènes spatiales sont au mieux amusantes, mais j’aime toujours autant sa manière très stylisée de rendre la technologie, donc je suis clément. On soulignera le design disco de la tenue de pilote de Jolly aux couleurs on ne peut plus vives.

En conclusion, cette seconde histoire post-Un Nouvel Espoir est plus consistante que le premier story-arc. Ce n’est pas encore du bon Star Wars, il y a même beaucoup d’éléments qui n’ont rien à voir au mieux, totalement invraisemblables au pire. Cependant, la progression est nette, espérons qu’elle continuera. Côté couvertures, c’est plaisant. On alterne pin-up covers sans lien avec l’histoire et véritables couvertures. A l’exception de celle du #11, elles sont toutes de bonne facture, mais j’ai une préférence pour la dernière qui, malgré les critiques que j’ai pu émettre plus haut, présente un vrai état d’esprit space opera.


Et quelques extraits pour se faire une opinion définitive :

__________________
It's no small thing to bring Darth Vader to his knee. On some worlds, it might be the stuff of legend...
But it's not enough !
Adventures beyond the greatest space-fantasy film of all !

Dernière modification par Rhodey ; 01/08/2007 à 16h08.
Réponse avec citation
Réponse

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non

Navigation rapide

Discussions similaires
Discussion Auteur Forum Réponses Dernier message
VO et VF Marvel, DC et Star Wars ! Mil K Ventes des Particuliers 30 29/02/2016 13h38
Star Wars: Rebel Heist #1 (Matt Kindt's Star Wars) EsseJi Singles 2 08/04/2014 12h51
vends lot comics marvel Star Wars (us +uk) Han Ventes des Particuliers 0 20/01/2012 00h59
Les Inédits Marvel : Star Wars XXL Archives des GenSen 17 16/07/2008 21h44


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 06h48.


Powered by vBulletin® Version 3.8.3
Copyright ©2000 - 2019, Jelsoft Enterprises Ltd.
Version française #20 par l'association vBulletin francophone
Skin Design et Logos By Fredeur
Buzz Comics : le forum comics n°1 en France !