Précédent   Buzz Comics, le forum comics du monde d'après. > > Retro - Hall of Heroes

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #1  
Vieux 14/07/2005, 16h34
Avatar de Niglo
Niglo Niglo est déconnecté
Registered User
 
Date d'inscription: janvier 2003
Messages: 6 570
Niglo change la caisse du Fauve
Il y a 20 Ans : Juillet 1985



STRANGE N°187
Lug, juillet 1985.



LA DIVISION ALPHA : Mains de glace, Cœur de glace (16 pages sur 17)
(Cold Hands cold Heart, in Alpha Flight #8, mars 1984)

Scénario, dessin et encrage : John Byrne.
Couverture : John Byrne.

Résumé :

Après la mort de Raymond Belmonde, Véga part à la recherche de sa sœur. Il se rend chez Ernest St Ives et y découvre Aurora discutant tranquillement avec St Ives. Il est assommé par un des hommes de main du criminel. A son réveil dans une chambre du manoir, il se trouve face à une femme masqué se faisant appeler Nemesis. Celle-ci est armée d’une épée capable de trancher n’importe quoi. Elle a juré de se venger de St Ives et accepte de s’allier à Véga.

Pendant ce temps, Ernest St Ives raconte son histoire à Aurora : durant la première guerre mondiale, il fut le seul survivant de son bataillon. Blessé lors d’une explosion et exposé au gaz moutarde, il aurait dû mourir, mais il repoussa la mort avec une telle énergie qu’il survécut. Il découvrit alors que son toucher était devenu mortel.

Véga et Nemesis arrivent dans le bureau de St Ives. Nemesis l’accuse d’avoir tué son père. St Ives pose la main sur elle, mais son toucher reste sans effet. Nemesis le tue. Véga tente de l’arrêter mais elle l’assomme avant de s’enfuir. Plus tard, Véga et Aurora retournent au restaurant de Raymond Belmonde, où Aurora accuse sa fille de ne pas être celle qu’elle prétend être, mais une complice de St Ives. Après avoir remis la criminelle à la police, Aurora et Véga se séparent en très mauvais termes, Véga croyant que sa sœur avait couché avec St Ives pour l’amadouer.


Commentaire :

Encore un épisode réussi, qui met en lumière les relations complexes qu’entretiennent les jumeaux Beaubier.

Le personnage d’Ernest la Terreur est intéressant lui aussi, son origine l’inscrit dans un registre fantastique traditionnel, assez inhabituel dans le cadre d’un récit super-héroïque.


A noter :

Ernest la Terreur ressuscitera dans Alpha Flight #30 (janvier 1986, non traduit).

Cet épisode laisse supposer que Némésis est la fille de Raymond Belmonde. Dans Alpha Flight #31 (février 1986, non traduit), Bill Mantlo révèlera qu’elle est en réalité la fille d’Ernest St Ives.


Casting :

Véga (Northstar), Aurora.

Nemesis.

Ernest la Terreur (Deadly Ernest).


LA DIVISION ALPHA : Genèse (5 pages)
(Genesis, in Alpha Flight #8, mars 1984)

Scénario, dessin et encrage : John Byrne.

Résumé :

James et Heather Hudson rendent visite à Michael Twoyoungmen qui leur présente Narya, sa fille adoptive. Heather est intriguée par la jeune fille. La nuit tombée, alors qu’elle sort prendre l’air, elle aperçoit Narya, nue, marchant dans la forêt. Puis sous ses yeux la jeune fille se transforme en chouette. Le lendemain matin, Michael révèle aux Hudson les origines divines de Narya. James leur propose alors de rejoindre la Division Alpha qu’il est en train de créer.


Commentaire :

Suite et fin des origines d’Harfang. Byrne met parfaitement en évidence l’étrangeté du personnage.


Casting :

Harfang (Snowbird), Shaman, James Hudson, Heather Mc Neil-Hudson.




L’HOMME-ARAIGNEE : Flagrant Délit (22 pages)
(Caught in the Act…, in Amazing Spider-Man #232, août 1982)

Scénario : Roger Stern.
dessin : John Romita Jr.
Encrage : Jim Mooney.
Couverture : John Romita Jr. & Al Milgrom.

Résumé :

J. Jonah Jameson demande à Ned Leeds d’enquêter sur la Brand Corporation, qu’il croit lié à la tentative d’enlèvement de Marla Madison par Pygargue. Marla insiste pour accompagner Ned dans ses investigations. Ce dernier prend rendez-vous avec Nose Norton dans un bar mal famé, le Maxie’s. Betty Brant découvre ce rendez-vous dans l’agenda de Ned et, inquiète, en parle à Peter Parker, qui décide de se rendre sur place pour veiller sur Ned et Marla.

Depuis sa sortie de prison, le Cobra a décidé de travailler seul et de garder un profil bas. Lui aussi se rend au Maxie’s pour rencontrer Nose Norton. Lorsqu’il le voit en compagnie de Ned Leeds, qu’il a déjà rencontré lors d’un de ses procès, il pense que Nose est en train de le vendre. Au moment où il l’attaque, l’Araignée arrive et s'interpose. Il met Ned et Marla à l’abri puis met Cobra KO. Alors que la situation semble être réglée, un pan de mur s’effondre sur l’Araignée et le Cobra. Le responsable : Mister Hyde, venu se venger du Cobra.


Commentaire :

Un récit un peu long à démarrer, efficace dans sa seconde moitié.


A noter :

La précédente apparition du Cobra a eu lieu dans Spectacular Spider-Man #46 (septembre 1980, trad. in Nova n°44, septembre 1981).

La précédente apparition de Mister Hyde a eu lieu dans Captain America #252 (décembre 1980, trad. in Le Mercenaire et le Dément, Captain America n°2, mars 1985). C’est sa première rencontre avec Spider-Man.

La tentative d’enlèvement de Marla Madison par Pygargue a eu lieu dans Spectacular Spider-Man #57 (août 1981, trad. in Nova n°55, août 1982).

Peter Parker apporte une petite modification à son costume en rajoutant des sous-bras en toile d’araignée, comme il en avait à ses débuts.


Casting :

L’Homme-Araignée (Spider-Man).

J. Jonah Jameson, Ned Leeds, Marla Madison, Betty Brand-Leeds, Debra Whitman, Roger Hochberg, Nose Norton.

Cobra, Mister Hyde.




L’HOMME-ARAIGNEE : Hyde… se dévoile ! (20 pages sur 22)
(Hyde… in plain Sight !, in Amazing Spider-Man #232, septembre 1982)

Scénario : Roger Stern.
dessin : John Romita Jr.
Encrage : Jim Mooney.
Couverture : John Romita Jr. & Al Milgrom.

Résumé :

S’étant foulé la cheville lors de la chute du mur provoquée par Mister Hyde, l’Araignée tente d’esquiver les attaques du vilain, sans lâcher un Cobra toujours inconscient. La poursuite les mène dans une zone très peuplée où les dégâts que provoque Hyde risquent de faire des blessés parmi la population. L’Araignée décide donc de laisser Hyde mettre la main sur le Cobra. Les deux vilains disparaissent après que Hyde a renversé deux châteaux d’eau, manquant de peu de tuer Lance Bannon qui se trouvait sur un toit voisin pour photographier le combat.

L’Araignée doit abandonner le combat : il doit se rendre à l’Empire State University pour vider son bureau après avoir abandonné son poste de maître-assistant. Il croise Marcy Kane qui lui demande de le suivre, mais s’en va, prétextant un rendez-vous urgent. Marcy est très déçue : elle et ses amis avaient préparé une fête pour le départ de Peter.

L’Araignée retrouve Mister Hyde et le cobra dans le penthouse de ce dernier grâce à l’araignée-espion qu’il avait fixé sur Cobra. Le combat est bref, Mister Hyde, après avoir été projeté à travers un mur, ne se relèvera pas. Le Cobra quant à lui tentera de s’enfuir, mais devant une nouvelle fois faire face à l’Araignée, il choisira de se rendre à la police.


Commentaire :

Après le Fléau, Roger Stern oppose une nouvelle fois l’Araignée à un adversaire bien plus fort que lui. La première partie est très réussie, la poursuite est mise en scène de façon extrêmement efficace par Romita Jr. En revanche le combat final (dans cette version française amputée de deux pages en tous cas) est trop précipité.


Casting :

L’Homme-Araignée (Spider-Man).

Ned Leeds, Marla Madison, Lance Bannon, Marcy Kane, Debra Whitman, Roger Hochberg, Philip Chang, Steve Hopkins.

Mister Hyde, le Cobra.




DAREDEVIL : Trahison (21 pages sur 22)
(Betrayal, in Daredevil #195, juin 1983)

Scénario : Denny O’Neil.
Dessin & encrage : Klaus Janson.
Couverture : Klaus Janson.

Résumé :

Bruno Ponchartrane, accusé de meurtre, a été blanchi par son avocat, Foggy Nelson, qui a découvert un vice de procédure. Alors qu’il fête sa libération sur un yacht, il est attaqué par un groupe d’hommes armés. Daredevil intervient et le sauve.

Lors d’une soirée, Heather Glenn rencontre Tarkington Brown, conseiller du maire détaché auprès de la police. Ivre, elle lui révèle que Matt Murdock est Daredevil. Elle ignore que Brown est le chef d’une cellule clandestine composée de policiers qui prend pour cibles les criminels qui ont échappé à la justice. Brown décide d’éliminer Matt Murdock.

Le lendemain, Heather se rend chez Matt pour le prévenir de sa bourde de la veille, puis chez Tarkington Brown pour tenter de le convaincre que rien de ce qu’elle lui a révélé n’est vrai. Peine perdue : Brown a déjà lancé son plan pour tuer Matt Murdock, et annonce à Heather qu’elle est désormais un témoin gênant qu’il ne peut laisser vivre.

Daredevil a repéré le groupe de tueurs qui l’attend à son appartement. Après s’en être débarrassé, il se rend chez Tarkington Brown et libère Heather. Il propose à Brown de ne pas l’arrêter si il s’engage à ne pas révéler son identité. Brown, atteint d’une maladie incurable et qui n’en a plus que pour quelques mois à vivre, semble accepter ce compromis.

Lorsque Matt Murdock retourne à son cabinet, Foggy Nelson, accablé, lui apprend que Bruno Ponchartrane a tué quelqu’un le matin même.


Commentaire :

Un bon épisode, à la fois grâce au personnage de Tarkington Brown et au dilemme posé par l’affaire Bruno Ponchartrane, qui tue un homme après avoir été blanchi par Foggy puis sauvé par Daredevil.

La manière dont Heather révèle l’identité secrète de Daredevil n’est pas sans rappeler la façon dont Karen Page fera de même, quelques années plus tard, sous la plume de Frank Miller.


Casting :

Daredevil.

Heather Glenn, Foggy Nelson, Becky Blake.

Tarkington Brown, Bruno Ponchartrane.
Réponse avec citation
  #2  
Vieux 14/07/2005, 16h41
Avatar de Niglo
Niglo Niglo est déconnecté
Registered User
 
Date d'inscription: janvier 2003
Messages: 6 570
Niglo change la caisse du Fauve


NOVA N°90
Lug, juillet 1985.



LES 4 FANTASTIQUES : Le Pouvoir du Sphinx ! (17 pages)
(The Power of the Sphinx, in Fantastic Four #208, juillet 1979)

Scénario : Marv Wolfman.
dessin : Sal Buscema.
Encrage : Diverse Hands.
Couverture : Keith Pollard & Joe Sinnott.

Résumé :

Le vaisseau skrull à bord duquel se trouvent les FF est détruit par celui de Nova et ses compagnons. Heureusement, le champ de force de l’Invisible les a protégés. Il sont recueillis à bord du vaisseau. Peu après, le Sphinx, ayant perçu la présence proche des ordinateurs vivants de Xandar, disparaît, suivi par le Docteur Sun. Le vaisseau part pour Xandar.

Ils arrivent sur la planète en même temps que la Torche Humaine, inquiet de ne pas voir ses amis revenir. Les Fantastiques choisissent de ne pas lui révéler que le rayon skrull auquel ils ont été exposés ne leur laisse que quelques jours à vivre.

Lorsqu’ils retrouvent le Sphinx, celui-ci a déjà absorbé une partie des connaissances des ordinateurs, et ses pouvoirs se sont considérablement accrus. Aucune de leurs attaques n’a le moindre effet sur lui, et ils ne peuvent l’empêcher de partir pour la Terre, qu’il veut détruire. Pour Mister Fantastic, un seul être peut sauver la planète : Galactus.


Commentaire :

La série Nova s’étant achevé à son vingt-cinquième numéro, Marv Wolfman poursuit ici l’histoire de Nova et ses compagnons. Le Sphinx y apparaît comme une menace cosmique convaincante, et nos héros apparaissent totalement impuissants à contrecarrer ses plans.


A noter :

Les 4 Fantastiques ont rencontré une première fois le Sphinx dans Fantastic Four Annual #12 (1977, trad. in Le Sphinx et les Inhumains, Une Aventure des Fantastiques n°32, décembre 1983).

Lug avait publié cet épisode une première fois dans Nova n°27 (avril 1980).


Casting :

Les Quatre Fantastiques : Mr. Fantastic, l’Invisible, la Chose (Thing), la Torche Humaine (Human Torch).

Nova, Sphinx, Volt (Powerhouse), Comète (Comet), le Redresseur (Crime-Buster), le Diamant (Diamondhead), Dr. Sun.

Thoran, Adora.





LES 4 FANTASTIQUES : Prisonniers des Sargasses de l’espace ! (17 pages)
(Trapped in the Sargasso of Space, in Fantastic Four #209, août 1979)

Scénario : Marv Wolfman.
dessin : John Byrne.
Encrage : Joe Sinnott.
Couverture : Keith Pollard & Joe Sinnott.

Résumé :

Pour retrouver la trace de Galactus, Mr. Fantastic a conçu un petit robot, Herbie, semblable à celui qui remplaçait la Torche dans le dessin animé. Adora leur prête le vaisseau du premier Nova, le plus rapide de la flotte xandarienne. A peine sont-ils partis que la flotte skrull fait retraite. Nova et ses compagnons y voient l’annonce de l’assaut final contre la planète. A bord du vaisseau amiral skrull, l’impératrice R’klll a éliminé l’empereur Dorrek et pris sa place.

Les 4 Fantastiques atteignent un cimetière d’astronefs. Etrangement, ce coin de l’espace contient une atmosphère respirable, et Herbie détecte des signes de vie. Ils aperçoivent des mouvements dans un vaisseau et s’y rendent. Ils découvrent un extraterrestre, grièvement blessé, qui aura le temps de leur expliquer qu’il est un policier à la recherche d’un groupe de criminels évadés, avant de mourir.

Peu après, les FF sont attaqués par une demi-douzaine d’aliens. Ils parviennent à les capturer sans mal, mais l’un d’eux a réussi à s’introduire à bord de leur vaisseau. Mr Fantastic parvient in extremis à monter à bord avant que l’écoutille ne se referme, et découvre le corps de l’extraterrestre, mort inexplicablement puisque le vaisseau était désert à l’exception de Herbie. Ils reprennent leur route à la recherche de Galactus.


Commentaire :

Un épisode qui donne quelque peu l’impression d’être un fill-in, tant cette chasse à l’extraterrestre est sans rapport avec l’intrigue principale.

La bonne nouvelle, c’est l’arrivée de John Byrne aux dessins qui, malgré une activité très intense à l’époque (le même mois, il signe en plus de cet épisode les dessins de X-Men #124, Avengers #186 et Marvel Two-in-One #54 !) offre une prestation de qualité.


A noter :

Le personnage de Herbie avait été créé dans le cadre du dessin animé The New Fantastic Four, diffusé par NBC en 1978, où il remplaçait la Torche. C’est sa première apparition dans le Marvel Universe.

Pour connaître le sort de Nova et ses compagnons, il faudra attendre Rom #24 (novembre 1981, trad. in Strange n°154, octobre 1982).


Casting :

Les Quatre Fantastiques : Mr. Fantastic, l’Invisible, la Chose (Thing), la Torche Humaine (Human Torch).

Herbie, Nova, Volt (Powerhouse), Comète (Comet), le Redresseur (Crime-Buster), le Diamant (Diamondhead).

Thoran, Adora, Tanak, Master Xar.

Grogarr.

L’empereur Dorrek, l’impératrice R’klll.




L’HOMME-ARAIGNEE : Le Mort aux Trousses (21 pages sur 22)
(How ya gonna keep ‘em down at the Morgue after they’ve seen N.Y.C. ?, in Spectacular Spider-Man #94, septembre 1984)

Scénario & dessin : Al Milgrom.
Encrage : Jim Mooney.
Couverture : Al Milgrom.

Résumé :

Le corps qu’a volé la Réponse à la morgue est celui de Silvermane, que les scientifiques du Caïd vont ressusciter. L’opération est un succès, même si le cerveau de Silvermane est mort, le Caïd peut le contrôler à distance grâce à un collier électronique.

Peter Parker a rendez-vous avec Harry, Liz et Sha Shan, qui souhaite leur parler de Flash. Elle s’inquiète de le voir rentrer à la maison régulièrement couvert de bleus. Après le départ de Harry et Liz, Peter reste avec Sha Shan pour la rassurer. Flash les voit et en conclut que sa femme le trompe avec son meilleur ami. Plus tard, Peter appelle la Chatte Noire et propose de la retrouver chez elle pour qu’ils se réconcilient. En chemin, il tombe sur un homme affolé, qui lui dit être poursuivi. L’Araignée découvre que son agresseur n’est autre que Silvermane, que le Caïd contrôle à distance. Lorsqu’il voit l’Araignée, Silvermane abandonne sa cible initiale pour s’attaquer à lui. Les coups qu’assène l’Araignée sont sans effet sur le cyborg qui le bat à plates coutures. Un peu plus tard, c’est un Homme-Araignée en piteux état qui arrive chez la Chatte Noire. Avant de s’effondrer, il lui dit que seuls la Cape et l’Epée ont le pouvoir d’arrêter Silvermane.

Mais la Cape et l’Epée ont leurs propres problèmes : alors qu’ils étaient quelques voyous, l’Epée est prise d’un malaise et s’effondre.


Commentaire :

Al Milgrom continue de maintenir le suspense et de faire progresser ses différentes intrigues de façon intéressante.

A noter :

La précédente apparition de Silvermane avait eu lieu dans Spectacular Spider-Man #70 (septembre 1982, trad. in Nova n°68, septembre 1983).

Cette apparition de la Cape et l’Epée se situe juste après la mini-série Cloak & Dagger (#1-4, octobre 1983 à janvier 1984, non traduit).


Casting :

L’Araignée (Spider-Man).

La Chatte Noire (Black Cat), la Cape (Cloak), l’Epée (Dagger), Sha Shan, Harry Osborn, Liz Osborn, Flash Thompson, Mrs. Muggins

Silvermane, La Réponse (Answer), le Caïd (Kingpin).




IRON MAN : Delivrance (22 pages)
(Deliverance, in Iron Man #182, mai 1984)

Scénario : Dennis O’Neil.
dessin : Luke McDonnell.
Encrage : Steve Mitchell.
Couverture : Luke McDonnell & Steve Mitchell.

Résumé :

Tony Stark continue de chercher Gretl, sans succès. Il vend son manteau pour 10 dollars qu’il dépense en alcool. La nuit est sur le point de tomber, on annonce des températures descendant jusqu’à moins trente degrés, et Tony a décidé de se laisser mourir, lorsqu’il entend quelqu’un l’appeler : c’est Gretl, sur le point d’accoucher. Ils cherchent un endroit à l’abri du froid et se réfugient dans une allée. Tony aide son amie à accoucher. L’enfant naît, mais Gretl ne survit pas. Tony protège de son mieux le bébé, jusqu’à ce qu’une patrouille de police les repère et les conduise à l’hôpital.

Les Guerres Secrètes terminées, les Vengeurs, accompagnés d’Iron Man, reviennent sur Terre. Iron Man teste son armure améliorée et découvre qu’elle est beaucoup plus puissante qu’auparavant. Il demande conseil à Morley Erwin, qui lui apprend que Tony Stark a été hospitalisé. Il se rend aussitôt à son chevet. Tony se remet lentement, mais l’expérience qu’il a vécu lui a fait comprendre que la vie mérite d’être vécue, et il a décidé de se battre pour s’en sortir.


Commentaire :

Profitant de l’absence de Rhodey pour cause de Guerres Secrètes, Denny O’Neil en profite pour conclure la descente aux enfers de Tony Stark. Un récit assez mélo, mais qui donne au personnage une raison de prendre un nouveau départ.


Casting :

Tony Stark, Iron Man/James Rhodes.

Gretl, Morley Erwin.

Les Vengeurs (Avengers) : Thor, Captain America, Œil de Faucon (Hawkeye), Captain Marvel.
Réponse avec citation
  #3  
Vieux 14/07/2005, 16h46
Avatar de Niglo
Niglo Niglo est déconnecté
Registered User
 
Date d'inscription: janvier 2003
Messages: 6 570
Niglo change la caisse du Fauve


SPIDEY N°66
Lug, juillet 1985.



X-MEN : Les Demi-Hommes (15 pages)
(Who dares defy the Demi-Men ?, in X-Men #49, octobre 1968)

Scénario : Arnold Drake.
dessin : Don Heck, Werner Roth.
Encrage : John Tartaglione.
Couverture : Jim Steranko.

Résumé :

Angel retourne à l’Institut du Professeur Xavier où il découvre que Cérébro a détecté l’approche d’un grand nombre de mutants. Il contacte télépathiquement Strange Girl qui prévient les autres anciens membres des X-Men.

A San Francisco, un mutant baptisé Mesmero a mis la main sur le psycho-générateur mis au point par Magnéto et l’utilise pour hypnotiser tous les mutants latents de la planète. L’un d’entre eux, une jeune femme nommée Lorna Dane, est sauvée in extremis d’un accident de la route par Iceberg. Ce dernier la conduit au Q.G. des X-Men.

Tous les membres de l’équipe enfin réunis, ils partent à la recherche des mutants repérés par Cérébro et tombent sur les hommes masqués de Mesmero qu’ils vainquent. Ils partent ensuite à la recherche de Mesméro, à l’exception d’Iceberg qui reste à l’école pour veiller sur Lorna. Le couple est bientôt attaqué par Mesmero et ses hommes. Mais tous deux sont surpris lorsque les agresseurs se prosternent devant la jeune femme.


Commentaire :

Changement de cap pour la série et retour en arrière. Finies les aventures solos des anciens X-Men, l’équipe se reforme. De là à dire que la qualité est de retour, il y a un pas qu’on ne pourra hélas pas franchir. L’intrigue est des plus approximatives et les péripéties plus ou moins ridicules.


A noter :

Première apparition de Lorna Dane et de Mesmero.


Casting :

Les X-Men : Cyclope, Strange Girl (Marvel Girl), Angel, Iceberg (Iceman), le Fauve (Beast).

Lorna Dane.

Mesmero.


Un Fauve est né !… (5 pages)
(A Beast is born, in X-Men #49, octobre 1968)

Scénario : Arnold Drake.
dessin : Werner Roth.
Encrage : John Verpoorten.

Résumé :

Marié depuis peu à Edna Andrews, Norton McCoy travaille dans une centrale atomique. Lorsqu’un incident se déclare, il va réparer le court-circuit, en s’exposant aux radiations au péril de sa vie. Tout finit bien et, quelques mois plus tard, Norton apprend que sa femme est enceinte. L’accouchement se passe bien, mais le bébé, Hank, a des mains et des pieds bien plus développés que la normale.


Commentaire :

Une origine des plus classiques, amusante à lire pour voir à quel point les centrales nucléaires sont sûres et les radiations pas si nocives que ça dans l’univers des comics…


A noter :

Première apparition de Norton et Edna McCoy, les parents de Hank.


Casting :

Norton McCoy, Edna Andrews-McCoy, Hank McCoy.




GUERRES SECRETES : La Guerre est déclarée ! (23 pages)
(The War begins, in Marvel Super-Heroes Secret Wars #1, mai 1984)

Scénario : Jim Shooter.
dessin : Mike Zeck.
Encrage : John Beatty.
Couverture : Mike Zeck & John Beatty ( ?)

Résumé :

Les plus grands héros de la planète (les Vengeurs, les 4 Fantastiques, les X-Men, l’Araignée et Hulk, ainsi que Magnéto) sont téléportés en plein espace à bord d’une sorte de vaisseau spatial. Non loin de là, un autre vaisseau se matérialise, avec à son bord une douzaine de vilains parmi les plus puissants de la planète. Les deux groupes assistent à l’explosion d’une galaxie, puis à la naissance d’une planète en orbite autour d’un soleil proche.

Parmi les vilains, un premier combat commence, Ultron s’attaquant à ses compagnons. Il est mis hors d’état de nuire par Galactus.

Une brèche s’ouvre dans l’espace, et une voix retentit. Elle promet au groupe qui parviendra à éliminer l’autre d’exaucer tous ses souhaits. Galactus identifie la voix comme étant celle du Beyonder et se rue vers la brèche, suivi de Fatalis. Mais tous deux s’ont violemment rejetés.

Les deux vaisseaux se posent sur la planète à la création de laquelle ils ont assisté. Parmi les héros, plusieurs se méfient de Magnéto et veulent en découdre avec lui. Ce dernier utilise ses pouvoirs pour les arrêter, puis s’en va. Dans l’autre camp, Fatalis rejoint la forteresse où se sont installés les vilains et tente de leur faire comprendre ce qu’ils ont à gagner à percer les secrets du Beyonder. Mais seule la promesse de ce dernier d’exaucer tous leurs vœux les intéresse. Fatalis décide donc de les quitter pour proposer son plan à Red Richards, seul à même selon lui de le comprendre. Mais son vaisseau est abattu par Kang. Les héros se rendent sur le site du crash, mais Fatalis rejette leur aide. C’est alors que les vilains passent à l’attaque.


Commentaire :

Début de la fameuse maxi-série de Jim Shooter. Le principe semble basique (les gentils contre les méchants) mais déjà le scénariste introduit quelques éléments intéressants : la présence de Magnéto parmi les héros, celle du repentant Homme-Molécule parmi les vilains, Galactus, etc. Ce premier numéro laisse supposer que la suite à venir ne sera pas qu’un simple échange de baffes douze numéros durant.

Aux dessins, on retrouve le duo aux commandes de Captain America précédemment, Mike Zeck et John Beatty, dans un style très épuré et dynamique.


Casting :

Les Vengeurs : la Guêpe (Wasp), Miss Hulk (She-Hulk), Captain Marvel, Captain America, Thor, Œil de Faucon (Hawkeye), Iron Man.

Les X-Men : Professeur X, Tornade (Storm), Diablo (Nightcrawler), Malicia (Rogue), Cyclope (Cyclops), Serval (Wolverine), Colossus, Lockheed.

Les Fantastiques : Mr. Fantastic, la Chose (Thing), la Torche Humaine (Human Torch).

L’Araignée (Spider-Man), Hulk, Magnéto.

Les Démolisseurs (Wrecking Crew) : le Démolisseur (Wrecker), Le Boulet (Thunderball), Le Compresseur (Piledriver), Bulldozer.

Docteur Fatalis (Dr. Doom), l’Enchanteresse (Enchantress), Ultron, l’Homme-Absorbant (Absorbing Man), Kang, Galactus, le Lézard (Lizard), l’Homme-Molécule (Molecule Man), Dr. Octopus.




PUISSANCE 4 : Apprentissage ! (22 pages sur 23)
(Butter Fingers, in Power Pack #2, septembre 1984)

Scénario : Louise Simonson.
dessin : June Brigman.
Encrage : Bob Wiacek.
Couverture : June Brigman & Bob Wiacek.

Résumé :

A bout de nerf après les récents évènements qu’elle a vécu, Katie Power perd le contrôle de ses pouvoirs et projette au hasard des boules d’énergie, endommageant au passage Vendredi, le vaisseau de Whitey. Le calme revenu, Vendredi offre aux quatre enfants des costumes dont les molécules instables leur permettent de résister à leurs pouvoirs. Ils décident de se rendre au laboratoire où doit avoir lieu le lendemain l’expérience scientifique mise au point par leur père et qui menace de détruire la planète.

Après s’être introduit plus ou moins discrètement dans les locaux, ils découvrent la salle où se trouve le convertisseur d’anti-matière, mais ignorent comment le rendre inopérant. Ils décident alors de l’emporter, grâce aux pouvoirs anti-gravitiques d’Alex. Ils sont bientôt repérés, et tandis que Katie et Alex s’occupent de la machine, Julie et Jack distraient les militaires, menés par le directeur du projet, Monsieur Carmody. Une décharge d’énergie de Katie détruit un pan de mur, et Alex parvient à soulever l’énorme machine. Quelques kilomètres plus loin, une rafale de vent déséquilibre Alex qui laisse tomber le convertisseur. L’appareil est détruit et la planète sauvée.

Dans leur vaisseau spatial, les Snarks utilisent des sondes psychiques pour percer les secrets du professeur Power, pour l’instant sans succès.


Commentaire :

Il y a une bonne dose de naïveté dans cette intrigue, mais aussi de fraîcheur. Ces super-héros sont avant tout des enfants, et Louise Simonson s’emploie à les décrire de la façon la plus réaliste possible, y compris dans leurs côtés les plus agaçants.


Casting :

Puissance 4 (Power Pack) : G (Gee), Mass-Master, Lasera (Lightspeed), Energie (Energizer).

James Power, Mrs. Power, Vendredi.

M. Carmody.

Les Snarks.
Réponse avec citation
  #4  
Vieux 14/07/2005, 16h52
Avatar de Niglo
Niglo Niglo est déconnecté
Registered User
 
Date d'inscription: janvier 2003
Messages: 6 570
Niglo change la caisse du Fauve


TITANS N°78
Lug, juillet 1985.



LA GUERRE DES ETOILES : Chanteuse des Etoiles (22 pages)
(Chanteuse of the Stars, in Star Wars #77, novembre 1983)

Scénario : Mary Jo Duffy.
dessin : Ron Frenz.
Encrage : Tom Palmer.
Couverture : Ron Frenz & Tom Palmer.

Résumé :

De retour sur Arbra après l’échec de leur mission, les Rebelles apprennent qu’un de leurs amis détient les informations qu’ils recherchent : Yan Solo, toujours porté disparu. Il est décidé que Lando, Chiktabba et les deux droïdes partiraient à sa recherche, tandis que Luke et Leïa, accompagnés de Plif et quelques Hoojibs (les extraterrestres originaires d’Arbra), se rendraient à la station spatiale de Kabray pour retrouver la trace de Vanis et des informations qu’il a obtenu sur l’Empire.

Luke et Leïa découvrent sur Kabray une foule cosmopolite, notamment des Zeltrons, les extraterrestres aux mœurs très libres dont ils ont déjà rencontré une représentante en la personne de Dani. Pour ne pas être ennuyés par les gardes impériaux stationnés sur la base, Luke et Leïa se présentent comme membres de la délégation conduite par Plif.

Luke découvre qu’un attentat est sur le point d’être perpétré contre le gouverneur impérial (on a empoisonné sa soupe), ce qui risque de déclencher un grave incident diplomatique. Dans le même temps, Leïa, pour ne pas être repérée, se trouve contrainte à se faire passer pour Shirley, alias la chanteuse des étoiles, et monte sur scène. A peine le récital a-t-il commencé qu’un Lahsbee qui se trouvait dans le public atteint sa maturité et se transforme en Huhk. La bousculade qui s’ensuit est l’occasion pour Luke de renverser le plateau repas du gouverneur impérial. Mais le Huhk attaque Luke. Pour le calmer, Plif conseille à Leïa de chanter. Les effets apaisants sont immédiats.


Commentaire :

Après un arc assez médiocre, Mary Jo Duffy se montre ici nettement plus inspirée et l’on retrouve les mêmes qualités que dans ses premiers épisodes : un très bon sens du rythme et une galerie d'extraterrestres hauts en couleurs. C’est avec plaisir qu’on retrouve les demoiselles Zeltrons et les Lahsbees. Ron Frenz se montre tout aussi inspiré et peuple la station spatiale d’aliens aux physionomies les plus variées.


A noter :

Les Rebelles avaient précédemment rencontré des Lahsbees, des Huhks et une Zeltron (la contrebandière Dani) dans Star Wars #73 (juillet 1983, trad. in Titans n°74, mars 1985).


Casting :

Luke Skywalker, Leïa Organa, Lando Calrissian, Chiktabba, Sispéo, Dédeux.

Plif, les Hoojibs, les Lahsbees, les Huhks, les Zeltrons.


MIKROS : Outre-Monde (4ème partie) (16 pages)

Scénario, dessin & encrage : Jean Mitton.

Résumé :

Mikros et Saltarella atterrissent dans un flipper géant, bientôt rejoints par Crabby. Dans le ciel, ils aperçoivent le visage gigantesque de Microbios. Menacés d’être écrasés par une bille d’acier géante, nos héros parviennent à faire tilter le flipper. Aussitôt ils recouvrent leurs super-pouvoirs et reprennent leur taille normale. Ils découvrent alors, écroulée à côté du flipper, une petite fille portant le masque de Microbios. Ils réalisent également que toutes leurs dernières mésaventures ont eu lieu sur une grande maquette qui occupe la majeure partie de l’abri anti-atomique dans lequel ils se trouvent.

Entrent alors les parents de la fillette. Celle-ci, Adeline, a eu un grave accident vasculaire six mois plus tôt. Elle ne réagit plus à aucun stimulus, à l’exception de tout ce qui concerne l’univers des super-héros, sa grande passion. Ses parents ont donc eu l’idée de capturer les trois héros pour obtenir une réaction d’elle.

Mikros, Crabby et Saltarella rapetissent jusqu’à atteindre une taille microscopique et pénètrent dans le cerveau d’Adeline. Après avoir évité l’attaque d’anticorps et de globules blancs, ils trouvent le caillot qui obstrue l’artère temporale, et Mikros l’élimine à coups de rayons gamma. Lorsqu’ils reprennent leur taille normale, Adeline a déjà repris conscience et commence à aller mieux.


Commentaire :

Conclusion sans surprise d’un récit prévisible de bout en bout.


Casting :

Mikros, Saltarella, Crabby.

Adeline, ses parents.




DAZZLER : Mais où sont passés les Mannequins ? (1ère partie) (11 pages)
(Where have all the Models gone, in Dazzler #34, octobre 1984)

Scénario : Mike Carlin.
dessin : Geof Isherwood.
Encrage : Vince Colletta.
Couverture : Bill Sienkiewicz.

Résumé :

Janet McEntee annonce à Dazzler qu’elle va travailler comme mannequin pour l’agence Millie. Elle lui conseille de tenter sa chance elle aussi. Dazzler décide alors de réaliser un press-book qu’elle envoie à l’agence. Quelques jours plus tard, Millie reçoit les photos et décide de donner sa chance à Dazzler. Millie a cruellement besoin de mannequins : trois d’entre elles ont mystérieusement disparu au moment où elles défilaient.

En arrivant chez Millie’s Models, Dazzler rencontre Chilie Storm, une vieille ennemie de Millie. Puis cette dernière reçoit Dazzler et l’engage.


Commentaire :

Tout cela est incroyablement palpitant.


Casting :

Dazzler.

Janet McEntee, Roman Nekoboh, Millie, Chilie Storm, Steve.




LES NOUVEAUX MUTANTS : L’Intrus (18 pages)
(Slumber Party ! (2ème partie), in New Mutants #21, novembre 1984)

Scénario : Chris Claremont.
Dessin & encrage : Bill Sienkiewicz.
Couverture : Bill Sienkiewicz.

Résumé :

Laissé seul dans le laboratoire, Warlock reprend conscience et se met à rechercher une source d’énergie. Lorsqu’il touche une matière organique, animale ou végétale, celle-ci se transforme en un objet techno-organique dont Warlock peut absorber l’énergie.

Lockheed est le premier à percevoir la présence de l’extraterrestre et regagne l’institut, suivi par Illyana. Ils l’attaquent, mais le feu que crache le dragon comme l’épée mystique de la jeune fille demeurent sans effet. Le reste de l’équipe arrive à son tour, mais leurs pouvoirs sont tout aussi inefficaces. Psyché obtiendra un résultat en matérialisant la pire frayeur de Warlock : l’image de son père.

Warlock trouve refuge dans la salle des dangers. Les mutants s’y rendent, accompagnés de Doug Ramsey. Ce dernier, grâce aux ordinateurs de la salle, va parvenir à communiquer avec Warlock. Il leur apprend qu’il est originaire d’une planète dont les habitants sont une synthèse de l’homme et de la machine. Chaque enfant, lorsqu’il atteint l’âge adulte, doit affronter son père dans un duel à mort. Warlock a refusé de respecter cette tradition et s’est enfui. Mais son père, le Mage, est à sa poursuite. Poussés par Rahne, émue par le sort de cette créature perdue en terre étrangère, les mutants décident d’aider l’extraterrestre. Lorsque le professeur Xavier revient à l’institut, ils lui annoncent que Warlock va rester à l’institut. Xavier accepte.


Commentaire :

Warlock est un extraterrestre assez différent de ceux que l’on rencontre en règle générale dans les comics, en particulier physiquement. Bill Sienkiewicz en a fait un être à l’aspect étrange, changeant, ni robot ni tout à fait humanoïde. Sa personnalité apparaît ici plus classique, c’est un adolescent en fuite, ce qui fait qu’il trouve tout naturellement sa place dans le groupe, quand bien même il ne s’agit pas d’un mutant.

Casting :

Les Nouveaux Mutants : Rocket (Cannonball), Psyché, Solar (Sunspot), Félina (Wolfsbane), Magma, Illyana Raspoutine.

Warlock.

Professeur X, Rachel Summers, Lockheed, Doug Ramsey.
Réponse avec citation
  #5  
Vieux 14/07/2005, 21h29
Avatar de Niglo
Niglo Niglo est déconnecté
Registered User
 
Date d'inscription: janvier 2003
Messages: 6 570
Niglo change la caisse du Fauve


STRANGE SPECIAL ORIGINES N°187bis
Lug, juillet 1985.



Les Origines de Captain America ! (10 pages)
(Captain America : the Origin of Captain America, in Tales of Suspense #63, mars 1965)

Scénario : Stan Lee.
dessin : Jack Kirby.
Encrage : Frank Giacoia (sous le pseudonyme de Frank Ray).
Couverture : Stan Lee/Don Heck & Frank Giacoia/Dick Ayers.

Résumé :

En 1941, deux généraux américains se rendent dans un laboratoire secret pour assister à une expérience cruciale menée par le Docteur Erskine sur le jeune Steve Rogers. Celui-ci boit une potion mise au point par Erskine qui va accroître sa masse musculaire et le transformer en surhomme. Mais un espion nazi est présent dans le laboratoire et abat Erskine. Celui-ci n’ayant jamais mis ses travaux par écrit, le secret de la formule du super-soldat est perdu à tout jamais. En voulant fuir Steve Rogers, l’espion se jette sur le générateur à haute tension qui explose, causant sa mort.

Sous le costume de Captain America, Steve Rogers va mener différente mission anti-nazies sur le sol américain. Dans le même temps, il fait partie de l’armée en tant que simple soldat, et fait la rencontre de Bucky Barnes, la mascotte du régiment, qui découvre bientôt son identité secrète. Captain America va l’entraîner durant de longs mois pour en faire son partenaire. Leur première mission ensemble consiste à arrêter un commando nazi tentant de détruire des installations côtières américaines. C’est un succès.


Commentaire :

Une réécriture fidèle des origines de Captain America telles que racontées dans Captain America Comics #1 (mars 1941, non traduit).


A noter :

Précédente parution française : in Aventures Fiction n°21, juillet 1971.



Casting :

Captain America, Bucky.

Dr. Erskine.




Captain America rejoint… les Vengeurs ! (23 pages)
(Captain America joins… the Avengers !, in Avengers #4, mars 1964)

Scénario : Stan Lee.
dessin : Jack Kirby.
Encrage : George Roussos.
Couverture : Jack Kirby & George Roussos.

Résumé :

Après son combat contre les Vengeurs, Namor, fou de rage, tombe sur une tribu esquimau qui vénère un homme pris dans un bloc de glace. Il jette le bloc à la mer, où il commence à fondre. Peu après, les Vengeurs, à bord de leur sous-marin, repèrent l’homme libéré des glaces et le conduisent à bord. A ses vêtements, ils reconnaissent Captain America, disparu depuis la fin de la Deuxième Guerre Mondiale. La glace l’a préservé durant toutes ses années. Ses derniers souvenirs sont la mort de son partenaire, Bucky, qui tentait d’empêcher un avion bourré d’explosifs de décoller, tandis que lui-même tombait dans les flots.

A leur arrivée à New York, les Vengeurs sont accueillis par une foule de photographes, mais sont transformés en statues de pierre par un étrange rayon. Seul Captain America, qui se trouvait encore à bord du sous-marin, n’a pas été touché. En sortant, il pense que ses compagnons figés dans des positions étranges sont des statues élevées en leur honneur. Il s’installe dans un hôtel, où il reçoit la visite de Rick Jones qui l’a suivi. Il est frappé de la ressemblance entre Rick et Bucky. Le jeune garçon lui demande de l’aider à retrouver les Vengeurs.

Ils repèrent sur des photos un homme qui, au milieu des photographes venus accueillir les Vengeurs, était armé d’une sorte de fusil. Avec l’aide de la Brigade des Jeunes, ils ratissent la ville à sa recherche. Cap le retrouve et l’attaque. Après un bref combat contre quelques truands présents sur les lieux, Captain America découvre que l’homme est un extraterrestre. Il a statufié les Vengeurs sur les ordres de Namor. En échange, celui-ci a promis de récupérer son vaisseau spatial, enfoui sous les eaux. Captain America promet de l’aider et l’alien accepte d’annuler l’effet de son rayon sur les Vengeurs.

Les Vengeurs et l’extraterrestre se rendent à l’endroit où le vaisseau spatial gît au fond de la mer. C’est le moment que choisit Namor, accompagné de sa garde d’élite, pour attaquer. Le combat se déroule sur terre et sous les eaux, jusqu’à ce que l’île où ils se trouvent soit frappée par de violentes secousses. Le responsable en est l’extraterrestre, qui a pu regagner son vaisseau et décoller à son bord. Namor et ses troupes partis, les Vengeurs proposent à Captain America d’être leur nouveau membre : il accepte.


Commentaire :

Un épisode historique, qui marque donc le retour de Captain America dans l’univers Marvel. La dernière tentative de mettre en scène le personnage remontait à 1954, et la série s’arrêta après 3 numéros seulement.

Outre la façon dont le héros a survécu toutes ces années sans vieillir, on apprend également la mort de Bucky, qui n’avait jamais été relaté à l’époque. Ce retour rend caduque toutes les aventures de Captain America parues après 1945. On apprendra plus tard, sous la plume de Steve Englehart, que ces aventures post-deuxième guerre mondiale ne sont pas hors-continuité, mais qu’alors un autre homme avait endossé le costume de Captain America.

Pour le reste, l’épisode est dans l’ensemble réussi, avec quelques moments très farfelus comme dans la plupart des récits de l’époque signés Stan Lee (l’extraterrestre, les Vengeurs statufiés, etc.).


A noter :

Précédentes parutions françaises : in Eclipso n°19, juin 1972 ; in Les Vengeurs et Captain America, Les Vengeurs n°2, novembre 1982.


Casting :

Les Vengeurs : Thor, Iron Man, la Guêpe (Wasp), Giant-Man.

Captain America, Rick Jones, la Brigade des Jeunes (Teen-Brigade).

Namor.




Le Goliath Noir ! (19 pages)
(Black Goliath, in Black Goliath #1, février 1976)

Scénario : Tony Isabella.
dessin : George Tuska.
Encrage : Vince Colletta.
Couverture : Rich Buckler ( ?) & Mike Esposito (?).

Résumé :

A Los Angeles, Bill Foster retourne dans le quartier où il a grandi. Il est attaqué par trois voyous qui vont tenter de fuir lorsqu’ils découvriront que Bill n’est autre que le Goliath Noir. Au petit matin, la police retrouve les trois voyous suspendus à des lampadaires.

De retour chez lui, Bill Foster continue de se demander s’il doit poursuivre sa carrière super-héroïque ou se consacrer à son métier de biochimiste et d’administrateur des entreprises Stark sur la côte ouest.

Bill Foster se rend dans son laboratoire où ses assistants, Herbert Bell, Dale West et Talia Kruma, testent un système de champ de force visant à équiper les forces de police. Les résultats sont mitigés mais ont pour effet de beaucoup amuser Bill.

Un gang mené par le Briseur d’Atomes a dévalisé plusieurs laboratoires ces dernières semaines. Leur prochaine cible est une cargaison de radium que vient de recevoir Bill Foster. Lorsqu’ils arrivent dans le hangar où se trouve la marchandise, Black Goliath les attend. Les sbires du Briseur d’Atomes ne lui posent guère de problèmes, mais le leader, dont le corps est composé d’énergie pure, l’abat par surprise. Alors que Black Goliath est à terre, le Briseur d’Atomes s’apprête à lui porter le coup de grâce.


Commentaire :

Probablement inspiré par le succès de Luke Cage, Hero for Hire, Marvel lance en 1976 cette autre série dédiée à un héros noir. Visiblement le succès ne fut visiblement pas au rendez-vous, puisque la série disparut après cinq numéros seulement. Il faut reconnaître qu’hormis leur couleur de peau, les deux personnages n’ont rien en commun : l’un est un bad boy vivant dans les quartiers populaires de New York, l’autre est un scientifique respectable.

Ce premier numéro n’est pourtant pas mauvais, s’intéressant essentiellement aux doutes de Bill Foster quant à la pertinence de poursuivre une carrière super-héroïque. Les dessins de George Tuska sont tout à fait agréables, même si la taille de Black Goliath varie étrangement d’une case à l’autre.

A noter :

La précédente apparition de Black Goliath a eu lieu dans Power Man #25 (juin 1975, trad. in L’Inattendu n°23, 3ème trimestre 1980).

Première apparition du Briseur d’Atomes.

Précédente parution française : in Eclipso n°61, 4ème trimestre 1977.


Casting :

Black Goliath.

Hank Pym, Janet Van Dyne, Herbert Bell, Dale West, Talia Kruma.

Le Briseur d’Atomes (Atom-Smasher).




DR. STRANGE : Le Royaume d’Outre-Tombe (9 pages)
(Dr. Strange : the World Beyond, in Strange Tales #122, juillet 1964)

Scénario : Stan Lee.
dessin : Steve Ditko.
Encrage : George Roussos.
Couverture : Jack Kirby/Steve Ditko & George Roussos/Steve Ditko.

Résumé :

De retour chez lui après avoir passé plusieurs jours sans dormir, le Dr. Strange sombre dans un profond sommeil. A son réveil, il découvre dans la pièce une silhouette menaçante qui lui fait face. Il tente d’utiliser ses pouvoirs mystiques contre elle, en vain. L’être le projette dans la dimension de Cauchemar. Ce dernier l’y attend et, Strange semblant avoir perdu ses pouvoirs, fait de lui ce qu’il veut. Cauchemar est finalement interrompu par l’irruption de Necrobios, le seul être face auquel il est impuissant car il ne dort jamais. Strange propose à Cauchemar de le débarrasser de la créature si il lui rend ses pouvoirs mystiques. Cauchemar accepte et Strange fait aussitôt disparaître Necrobios. En réalité le monstre n’a jamais été là : Strange avait hypnotisé Cauchemar pour lui faire croire à la présence de son pire ennemi. Ayant retrouvé ses pouvoirs mystiques, Strange n’a aucun mal à quitter la dimension de Cauchemar.


Commentaire :

Malgré une conclusion tirée par les cheveux, un très bon récit, comme toujours merveilleusement mis en image par Steve Ditko.


A noter :

Troisième apparition de Cauchemar, après Strange Tales #110 (juillet 1963, trad. in Strange Spécial Origines n°139bis, juillet 1981) et Strange Tales #116 (janvier 1964, non traduit).

Précédente parution française : in Eclipso n°23, octobre 1972.


Casting :

Dr. Strange.

Cauchemar (Nightmare).
Réponse avec citation
  #6  
Vieux 14/07/2005, 22h09
Avatar de Ivan Rebroff
Ivan Rebroff Ivan Rebroff est déconnecté
acratopège dilettante
 
Date d'inscription: novembre 2003
Localisation: Paris
Messages: 7 329
Ivan Rebroff change la caisse du Fauve
Le commentaire sur Dazzler est incontournable.

Sinon, la couverture de Strange n°187 est bizarrement montée. Qui est le personnage derrière les jumeaux Baubier?
Réponse avec citation
  #7  
Vieux 14/07/2005, 22h40
Avatar de cytrash
cytrash cytrash est déconnecté
Geek sénile faignant
-Généalogiste Sénile--Sentinelle du Temple-
 
Date d'inscription: avril 2004
Localisation: Recherche Kory et Donna
Messages: 20 637
cytrash est le sosie de Mastcytrash est le sosie de Mastcytrash est le sosie de Mastcytrash est le sosie de Mastcytrash est le sosie de Mastcytrash est le sosie de Mastcytrash est le sosie de Mastcytrash est le sosie de Mastcytrash est le sosie de Mastcytrash est le sosie de Mastcytrash est le sosie de Mast
Nemesis ,que Vega prendra à tort pour la fille de son ami décédé.
Réponse avec citation
  #8  
Vieux 15/07/2005, 16h34
Avatar de Ben Wawe
Ben Wawe Ben Wawe est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: juin 2004
Messages: 22 024
Ben Wawe terrasse Ben Grimm au bras de ferBen Wawe terrasse Ben Grimm au bras de ferBen Wawe terrasse Ben Grimm au bras de ferBen Wawe terrasse Ben Grimm au bras de ferBen Wawe terrasse Ben Grimm au bras de ferBen Wawe terrasse Ben Grimm au bras de ferBen Wawe terrasse Ben Grimm au bras de ferBen Wawe terrasse Ben Grimm au bras de ferBen Wawe terrasse Ben Grimm au bras de ferBen Wawe terrasse Ben Grimm au bras de ferBen Wawe terrasse Ben Grimm au bras de fer
bravo encore une fois à Niglo pour tout ces résumés/commentaires très très bien faits.
Réponse avec citation
  #9  
Vieux 15/07/2005, 21h57
Avatar de cyclopebox
cyclopebox cyclopebox est déconnecté
Tombeur de mutantes
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: août 2003
Localisation: Entre les cuisses d'Emma Frost
Messages: 11 654
cyclopebox mange des frites avec Moule Boycyclopebox mange des frites avec Moule Boycyclopebox mange des frites avec Moule Boycyclopebox mange des frites avec Moule Boycyclopebox mange des frites avec Moule Boycyclopebox mange des frites avec Moule Boycyclopebox mange des frites avec Moule Boycyclopebox mange des frites avec Moule Boycyclopebox mange des frites avec Moule Boycyclopebox mange des frites avec Moule Boycyclopebox mange des frites avec Moule Boy
Ah la vache, cinq critiques d'un coup !!!

Mais quel est ton secret, Niglo ?
__________________
Allez, tout le monde en choeur chante avec moi :

"Wolverine est un idiot, c'est Cyclope le plus beau !"
Réponse avec citation
  #10  
Vieux 15/07/2005, 21h58
Avatar de mr nix
mr nix mr nix est déconnecté
Pere Noel a la retraite
 
Date d'inscription: janvier 2004
Localisation: Au Red Wedding
Messages: 27 068
mr nix change la caisse du Fauve
Je vais demander a Revanche une derogation pour pouvoir voter plus souvent pour Niglo
__________________
When I'm good, I'm good. When I'm bad, I'm better.
Réponse avec citation
  #11  
Vieux 16/07/2005, 01h08
Avatar de Niglo
Niglo Niglo est déconnecté
Registered User
 
Date d'inscription: janvier 2003
Messages: 6 570
Niglo change la caisse du Fauve
Citation:
Posté par Cyclopebox
Ah la vache, cinq critiques d'un coup !!!

Mais quel est ton secret, Niglo ?
J'avais un peu de stock d'avance (Spidey fait le week-end dernier et Titans mercredi). C'est pour ça...

La Bataille du Baxter Building, ce sera ce week-end.

Pas d'Arédit ce mois-ci. Ni le prochain. Ni avant octobre en fait. Les derniers Arédits Marvel sont parus en juin 85, à partir d'octobre parait le petit format Vengeur, dernière tentative de l'éditeur pour publier des titres Marvel.
Réponse avec citation
  #12  
Vieux 16/07/2005, 03h20
Avatar de persepolis
persepolis persepolis est déconnecté
super héros qui enquête
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: juin 2004
Messages: 4 073
persepolis change la caisse du Fauve
Citation:
Posté par Cyclopebox
Ah la vache, cinq critiques d'un coup !!!

Mais quel est ton secret, Niglo ?
Cochez la bonne réponse:

1) c'est un mutant

2) c'est un extra-terrestre

3) il est tombé sur des archives dans son grenier

4) il a des travailleurs clandestins

5) il ne dort pas la nuit

6) la passion le dévore
Réponse avec citation
  #13  
Vieux 16/07/2005, 03h25
Avatar de Monsieur Mehdi (expert en connerie)
Monsieur Mehdi (expert en connerie) Monsieur Mehdi (expert en connerie) est déconnecté
Debil Genius
 
Date d'inscription: décembre 2004
Localisation: Geekopolis
Messages: 10 460
Monsieur Mehdi (expert en connerie) change la caisse du Fauve
Il utilise la version de moi créée dans son 10 cases!!!
Réponse avec citation
  #14  
Vieux 16/07/2005, 10h41
Avatar de doop
doop doop est déconnecté
bouzouk force !!!!
-Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: juillet 2005
Messages: 27 348
doop rôte aussi bien que Moore et pisse plus loin qu'Ennisdoop rôte aussi bien que Moore et pisse plus loin qu'Ennisdoop rôte aussi bien que Moore et pisse plus loin qu'Ennisdoop rôte aussi bien que Moore et pisse plus loin qu'Ennisdoop rôte aussi bien que Moore et pisse plus loin qu'Ennisdoop rôte aussi bien que Moore et pisse plus loin qu'Ennisdoop rôte aussi bien que Moore et pisse plus loin qu'Ennisdoop rôte aussi bien que Moore et pisse plus loin qu'Ennisdoop rôte aussi bien que Moore et pisse plus loin qu'Ennisdoop rôte aussi bien que Moore et pisse plus loin qu'Ennisdoop rôte aussi bien que Moore et pisse plus loin qu'Ennis
SUPER BOULOT..............
Ca fait du bien de se replonger dans la nostalgie....
J'avais dix ans et je les avais tous achetés, ceux là...C'est à partir de là que le mag spidey a commencé à monter en puissance...Bientot escadron suprème et facteur X, me semble t'il ?
Réponse avec citation
  #15  
Vieux 16/07/2005, 10h43
Avatar de doop
doop doop est déconnecté
bouzouk force !!!!
-Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: juillet 2005
Messages: 27 348
doop rôte aussi bien que Moore et pisse plus loin qu'Ennisdoop rôte aussi bien que Moore et pisse plus loin qu'Ennisdoop rôte aussi bien que Moore et pisse plus loin qu'Ennisdoop rôte aussi bien que Moore et pisse plus loin qu'Ennisdoop rôte aussi bien que Moore et pisse plus loin qu'Ennisdoop rôte aussi bien que Moore et pisse plus loin qu'Ennisdoop rôte aussi bien que Moore et pisse plus loin qu'Ennisdoop rôte aussi bien que Moore et pisse plus loin qu'Ennisdoop rôte aussi bien que Moore et pisse plus loin qu'Ennisdoop rôte aussi bien que Moore et pisse plus loin qu'Ennisdoop rôte aussi bien que Moore et pisse plus loin qu'Ennis
En parlant de ça j'ai récupéré les vengeurs poche de arédit (la totalité) pour une somme très modique (20€) dabs une foire à tout... C'était malheureusement tout ce que le gars avait.....
Quel bol!!!!!!!!!!
En plus, ils sont dans un bon état, ils sentent un peu le carton, mais à part ça...Ca va...
Réponse avec citation
Réponse

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non

Navigation rapide

Discussions similaires
Discussion Auteur Forum Réponses Dernier message
Marvel 1985 #6 scarletneedle Singles 2 24/10/2008 18h23
Il y a 20 Ans : Septembre 1985 Niglo Retro - Hall of Heroes 143 04/09/2008 10h36
Marvel 1985 #3 scarletneedle Singles 5 12/07/2008 18h57
Marvel 1985 #1 (of 6) scarletneedle Singles 23 23/05/2008 10h11
Il y a 20 ans : Mai 1985 michel Retro - Hall of Heroes 161 31/10/2007 19h59


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 01h37.


Powered by vBulletin® Version 3.8.3
Copyright ©2000 - 2020, Jelsoft Enterprises Ltd.
Version française #20 par l'association vBulletin francophone
Skin Design et Logos By Fredeur
Buzz Comics : le forum comics n°1 en France !