Précédent   Buzz Comics, le forum comics du monde d'après. > > Retro - Hall of Heroes > Archives des GenSen

Discussion fermée
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #1  
Vieux 18/06/2006, 13h52
Avatar de XXL
XXL XXL est déconnecté
Coach minceur
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: août 2003
Localisation: Lugdunum
Messages: 15 410
XXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule Boy
crossgen Les Inédits Comico: Justice Machine

JUSTICE MACHINE
FEATURING THE ELEMENTALS N°1 (sur 4)

Publié par Comico en Mai 1986.
"The Darkforce Affair", 26p.
Scénario: Bill Willingham
Dessin: Mike Gustovitch
Cover: Mike Gustovitch


Ahh, Comico et ses wraparound cover!

Résumé:
Sur Georwell, une autre planète, dans un autre espace-temps, la Justice Machine attaque la base du terroriste et rebelle Dark Force. Celui-ci, qui les voit progresser dans sa base, cache une sorte de nain-elfe qui est son assissant et attend le Justice Machine. Il les combat mais ne fait pa sle poids et se fait embarquer. C'est le fruit de 9 mois de recherche de la part de la Justice Machine, qui oeuvre au nom de République (soi-disant) Libre de Georwell.


Dans l'ordre de gauche à droite: Blazer (lance des flammes et vole), Titan (grandit et est fort), Demon (très agile + arts martiaux), Talisman (pouvoir incontrolable sur la chance) et Challenger (aucun pouvoir, très bon tireur et leader). (manque plus que Diviner, qui a des perceptions accrues)

6 semaines plus tard, le nain-elfe est libéré de sa cachette et peut mettre en toure le plan prévu: en contact avec des êtres démoniaques, il utilise un portail vers notre terre pour invoquer des esprits élémentaires et....ce sont les Elementals qui apparaissent devant lui....et disparaissent d'un coup sur Terre lors de leurs activités quotidennes (pas de chance pour Jeff (vortex), qui venait d'avoir une promesse de partie d ejambes en l'air... ). Et là:


J'adore ces répliques: "I think he's cute, in a pathetic sort of way"

Dépité, notre ami explique aux Elementals que son maître, darkforce, a été emprisonné par la Justice Machine, qui tue et est aux ordres du gouvernement répressif et totalitaire de Georgwell, dont Darkforce est un opposant. Le selemntals décident de l'aider et débarquent dans une prison pour prisonniers politiques. De force, ils progressent jusqu'à ce que:


Je crois que ça va fighter grave!

Commentaire:
Et oui, nous allons commence rà vous parler, outre Elementas, d'une autre série qui connut un certain succés: Justice Machine! Les 2équipes sont étroitement liées dans leur destinpuisque c'est dans Justice Machine annual 1 de chez Noble Comics qu'apparurent pour la première fois les Elementals. Cela fait déja 5 ans que la justice Machine existe, après un court run chez Noble, en grand format puis format magazine.
Cette mini-série se situant chronologiquement avant les épisodes de Noble, nous commencerons par vous parler de celle-ci, avant de poursuivre avec quelques épisodes chez Noble, puis enfin la série régulière chez Comico, qui dura une trentaine de numéros avant son passage chez Innovation.


Voila un gros plan qui met en valeur les....qualités de Demon!

Un très bon numéro d'introduction que celui-ci, au dessin fort plaisant .Quelques détails d'anatomie son ratés pa rmoment (doigts, longueur de bras) mais l'ensemble est très agréable à regarder, et d'un niveau plutot inhabituel pour ce genre de production indé. Le fait que le lecteur ne sache pas trop qui a tort/raison dans le conflit qui oppose les 2 équipes est plutôt futé et compense la relative (car à l'époque, il n'y avait par exemple pas autant de personnages avec un pouvoir sur la chance) non-originalité des héros, à posteriori. Bien entendu, vous aurez relevé la référence au 1984 de george Orwell, on y reviendra plus en détail une autre fois.
A signaler en fin de comics, une pétition à l'initiative du Comics Journal, à signer, en rapport avec l'affaire Kirby:

Citation:
"I, the undersigned, believe that MarvelComics should place no conditions upon the immediate return of Jack Kirby's original art. I wish to express my appreciation and love for Jack Kirby, who, by his unparalleled talent and his life-long devotion to comic book art, enriched the lives of comics readers everywhere."
Une très bonne introduction à la Justice Machine!
  #2  
Vieux 31/07/2006, 21h09
Avatar de XXL
XXL XXL est déconnecté
Coach minceur
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: août 2003
Localisation: Lugdunum
Messages: 15 410
XXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule Boy
JUSTICE MACHINE featuring the elementals LTD N° 2 (sur 4)
"The Elementals Affair", 26p.
Scénario: Bill Willingham
Dessin: Mike Gustovitch
Cover: Mike Gustovitch



Toujours aussi réussies, ces wraparound cover de Comico!

Résumé:
Si vous avez raté l'épisode précédent...
Vortex à terre, le combat commence entre les Elementals et la Justice Machine. Fathom envoie valdinguer toute la Justice Machine sauf Blazer avec une vague immense dans le couloir. Diviner semble blessée mais Challenger la ranime au bouche à bouche.
Pendant ce temps, Monolith attrappe Blazer et la contient pendant que Vortex est ranimé. Blazer sera finalement rendue inconsciente mais Monolith devra vite se retransformer car son corps de pierre commençait à se morceler sous l'effet de la chaleur+ eau.


Au sol: Diviner (lit l'avenir). Puis, Talisman (pouvoir de chance), Challenger (stratége, athléte et tireur) et Demon (agilité et techniques de combat).

Les Elementals arrivent à leur but: les générateurs, qu'ils coupent quelque instant, permettant à Darkforce de s'échapper après avoir pompé dans les fichiers de Roswell ce qu'il voulait. La Justice Machine retombe sur les Elementals et réussitcette fois à les battre. Darkforce, revenu à sa base, apprend par Tarot (le nain qui a donné sa mission aux Elementals) que ceux-ci ont été capturés. Il s'en fout, et annonce qu'avec les finos dont il dispose, le portail dimensionnel qu'il voulait ouvrir est possible et que les démons vont donc pouvoir venir sur Roswell!


Une certaine grâce et finesse s'échappe des planches!


Commentaire:
Du très bon super-héros divertissant! Il s'agit ici principalement de combats entre les deux équipes, mais traités de manière originale: la Justice Machine tout de suite séparée de Blazer, puis il faut contenir Blazer et enfin le deuxiéme round. Comme souvent, c'est souvent à des combats 1 contre 1 auxquels on assiste, avec des permutations amusantes pour varier les plaisirs.


Des décors minimaux au service d'une efficacité redoutable.

Côté dessin, on est très agréablement surpris par le côté subtil et fin qui s'échappe des pages de Gustovitch, avec de grands panels ben aérés avec des poses réussies et parfois mêmes assez originales, et une colorisation légérement saturée et sombre. Il s'agit de super-héros plus classique qu'Elementals mais toujours avec une touche qui les différencie du Marvel/Dc habituel. Ici, l'originalité provient des relations entres les membres, du back-ground de science-fiction et du côté politique de la Justice Machine. La lecture de ce numéro fini, on a définitivement envie de connaître la suite!


Une séquence originale comme on en voit rarement dans du super-héros mainstream classique.



Indispensable pour faire connaissance avec les 2 équipes phare du super-héros indépendant!


Visitez le topic consacré à JUSTICE MACHINE!
  #3  
Vieux 06/08/2006, 13h50
Avatar de XXL
XXL XXL est déconnecté
Coach minceur
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: août 2003
Localisation: Lugdunum
Messages: 15 410
XXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule Boy
JUSTICE MACHINE
featuring the Elementals LTD N°3

Publié par Comico en Juillet 1986.
"The Powerplay Affair", 26p.
Scénario: Bill Willingham
Dessin: Mike Gustovitch
Cover: Mike Gustovitch



Darkforce semble instoppable...

Résumé:
Si vous avez manqué l'épisode précédent...
Alors que Georwell (contraction de Georges Orwell, auteur de 1984) sombre dans le chaos suite au vol d'énergie de Darkforce, Zarren accuse les Elementals, capturés par Justice Machine d'actes de terrosiem et de rebellion. Ceux-ci ont beau se défendre comme ils peuvent, arguant qu'ils ignoraient les intentions de Darkforce, pensant libérer un combattant de la liberté dans une société oppressive, Zarran les condamne à la peine capitale!


Dommage que les second splans soient si pauvres car le reste est réalisé avec enthousiasme.

Il faut dire que Georgwell est dans un sale état: plus d'énergie, des émeutes, des morts par centaines (classes aisées) ou par millions (parmi les sub-citizens), le tout à cause de l'énergie que vole Darkforce pour ouvrir le portail dimensionnel à des démons censés l'aider à conquérir Georwell.
La Justice Machine va s'entraîner dans sa "salle des dangers" en vue du combat contre les démons qui commencent à débarquer mais, aprés avoir discuté entre eux, et que Diviner ait révélé que les Elementals sont sincéres dans leurs déclarations, Challenger force Zarran à lui céder les Elementals en les enrolant dans son équipe. Ils attaquent alors le vaisseau-mère (c'est V? ) et arrivent presque à leur fin mais....


Comment vont-ils s'en sortir...réponse le mois prochain!

Commentaire:
Cette mini-série est bien sympatique mais l'enthousiasme retombe un peu pour ce numéro qui est franchement décompressé. A quoi sert de nous radoter sur 4 pages les événements du n°1 alors que c'est une mini-série?
De même l'attaque du vaisseau mère s'étale complaisament sur 5 pages où les 2 équipes ne font que progresser sur des pages avec 2 panels.


Une occasion rare, voire une scéne déja vu d'Elementals dessinée par un autre

Et l'ennui, c'est que si les visages, expressions et poses sont réussis, tout le reste est aux abonnés absent: aucun décor, rien que des grands panels vides avec un aplat de couleur. Heureusement, la colorisation est réussie mais l'impression de vide est omniprésente.
Quelques bons points quand même: on perçoit un peu, grâce à la catastrophe, comment est organisé Georwell, avec 2 classes de citoyens, les sous-citoyens étant beaucoup plus nombreux mais aussi beaucoup plus vulnérables. De même, tout est enregistré, surveillé et plusieurs polices existent avec des noms évocateurs: Uncle Kindly, Brother Benevolent, Father Disciplinarian. Cela n'est pas développé mais apparait en background.


C'est comme ça sur 5 pages...



Un numéro quasiment sans seconds plans et trop décompressé. Cela reste quand même fort sympathique.

Visitez le topic consacé à JUSTICE MACHINE!
  #4  
Vieux 27/08/2006, 13h30
Avatar de XXL
XXL XXL est déconnecté
Coach minceur
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: août 2003
Localisation: Lugdunum
Messages: 15 410
XXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule Boy
JUSTICE MACHINE
Featuring the Elementals LTD n°4 (sur 4)

Publié par comico en Août 1986.
"The Dreadnought Affair", 26p.
Scénario: Bill Willingham
Dessin: Mike Gustovitch
Cover: Mike Gustovitch



L'épisode précédent s'achevait ainsi...

Résumé:
Si vous avez manqué l'épisode précédent...
Alors que les autres memebres de la Justice Machine et des Elementals sont à terre, Morningstar et Challenger continuent à tenir tête aux démons et forces de Darforce. Talisman est pris en otage et on menace de le tuer s'ils ne se rendent pas mais:


Rappelons quand même que Talisman existait bien avant l'avalanche de persos comme Domino, Longshot etc...

Et oui, Talisman étant toujours chanceux, les plombs sautent et nos héros récupérent les collégues qu'ils peuvent (titan est laissé derrière). Ils décident de renouvele rleur attaque pour détruire le portail dimensionnel, duquel s'écoulent encore des démons. Les Elementals feront diversion pendant que la Justice Machine, e tplus particulièrement Demon, placera un dispositif explosif sur le portail.
Tornade, couloirs inindés, ou brulés, les elementals réussissent leur coup alors que le général des démons n'apprécie pas que Darforce manque de respect à Tarot en le frappant.
La Justice Machine arrive devant le portail mais Darforce détruit le dispositif explosif en attaquant Demon! Celui-ci réveille Titan tandis que le général des démons attaque Darkforce à cause de son attitude envers Tarot. Titan , en grandissant, réussit à détruire le portail et l'amrure de Darkforce est mise en pièces révélant:


Et oui Darkforce est une fillette!

Et oui, Darkforce est en fait Tara Mose, fille de Tarot, jeune surdouée supposée morte et le chef des démons avaient compris le lien qui unissait Tarot et Darkforce et ne pouvait supporter de la voir maltraiter ainsi son père alors que l'honneur familial est sacré pour lui.
Les Elementals acceptent de laisser leur sort dans les mains de Talisman qui va les envoyer quelque part au hasard en utilisant un téléporteur. Ils reviennent bien chez eux.

Commentaire:
Dernier numéro de cette mini-série événement. il est en effet assez rare de voir comme ça des figures super-héroïques indés se rencontrer pour une aventure. La résolution est un peu faiblarde, avec notamment la scéne de destruction du portail par Titan complétement ratée (on ne voit même pas le portail, juste Titan donner un coup de poing dans le vide ). On se rattrapera avec cette révélation surprise de l'identité de Darkforce, fort originale, et part quelques séquences bien excéutées.


Quelques séquences étonnent par la simplicité de leur efficacité!

Niveau dessin, même souci que précédemment, avec trop de second plan vide avec un aplat de couleur et de spanels globalement trop grand pour le peu qu'ils contiennent. Heureusement, la mise en couleurs, trés réussie, donne un peu de texture à tout ça.
On peut donc un peu déçu par la côté un peu creux de l'histoire et des dessins, mais cela reste quand même d'un bon niveau pour un comics produit par une jeune maison indépendante.
A noter que Mike Gustovitch, lessivé d'avoir dessiné auattn de démon,s proposera un portfolio à celui qui donnera le nombre exact de démons dessinés dans toute la mini!


Oui, bon, c'est pas à se pisser dessus, c'est clair. Aussi léger que les décors.



Une fin un peu légère pour une mini qui reste une bonne introduction à l'univers super-héroïque Comico.

Visitez le topic consacré à JUSTICE MACHINE!


Nous allons poursuivre le mois prochain avec des épisodes de la période Noble de la Justice Machine, qui, bien que publiés bien avant cette mini, se situe après celle-ci chronologiquement!
Nous embrayerons ensuite en Décembre avec le début de l'ongoing justice Machine de Comico!
Si vous trouvez intéressante les chroniques de Justice Machine, manifestez vous car j'ai pas l'impression que ça intéresse grand monde, à mon grand désespoir (mais bon, l'ongoing à venir est d'un bon niveau donc j'ai bon espoir! )
  #5  
Vieux 31/01/2007, 21h33
Avatar de XXL
XXL XXL est déconnecté
Coach minceur
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: août 2003
Localisation: Lugdunum
Messages: 15 410
XXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule Boy
Tadaaaa!!
Une nouvelle série chroniquée chaque mois: Justice Machine! La série a connu quelques numéros chez d'autres éditeurs. Je pensais vous en parler, mais en fait non, puisque la continuité de la série est remis eà zéro avec la publication chez Comico.
Devant le succés des Elementals de Bill Willingham, Comico accueille une nouvelle série super-héros, avec comme base un monde à la 1984 dont les anciens héros deviennent des hors-la-loi!
Cette ongoing fait suite aux évènements de la mini-série Justice Machine and Elementals chroniquée ICI et grâce à laquelle vous pouvez faire connaissance avec nos héros.
Justice Machine connaitra un joli petit succés, mais pas de l'ampleur d'Elementals, ce qui fait qu'elle reste une série peu connue alors qu'elle réserve de très bons moments!

JUSTICE MACHINE N°1
Publié par Comico en Janvier 1987.
"Heroes and Villains", 26 p.
Scénario: Mike Gustovitch et Tony Isabella
Dessin: Mike Gustovitch
Cover:Mike Gustovitch



Il y a un concert de Mylène farmer ou quoi?8)

Résumé:
La Justice Machine est sur le point de capturer le rebelle Maxinor et son fils Youthquaken pourle compte de Georwell, monde sous un régime faciste à la 1984. Après un combat riche en rebondissements, Maxinor réussit à s'enfuir avec son fils blessé grâce à un procédé de téléportation et nos héros rentrent bredouilles.


Une réplique badass culte de Maxinor!

Ils sont accueillis par Zarran, leur chef, qui leur donne un jour de congé pendant qu'il planifie leur prochaine offensive. Chacun de nos héros vague à ses occupations:
- Diviner et Challenger se disputent à propos de leurs 2 jumeaux, en entrainement militaire. Diviner est furieuse car leur précédent fils est déja mort en entrainement!
- Titan rentre voir ses enfants et honorer sa femme
- Blazer va rendre visite à sa mère complétement gateuse
- Talisman reste seul
- Demon va chercher sa dose de drogue chez son médecin qui le met en garde. Après le départ de Demon, le médecin est arrêté pour avoir "tenter d'entraver l'efficacité de Demon"

Nos héros repartent au charbon: Zarran peut les téléporter directement dans le QG de Maxinor grâce à la même technologie que ce dernier a utilisé pour s'échapper. La Justice Machine débarque et réussit, grâce à Diviner qui tient en otage Youthquake, à capturer Maxinor.


Rollcall: Demon, Talisman, Challenger et en bas, son ex-femme, Diviner!

Mais alors qu'ils s'apprêtent à retourner sur Georwell, ils captent un message:
"La Justice Machine est déclarée traitre à la nation! Il est donné ordre de tirer à vue sur ses membres qui ont fui Georwell et rejoint les forces de Maxinor!"
C'est Zarran qui leur a tendu un piège: le Conseil de Georwell a décidé, sous l'initiative de Zarran, de se débarasser des membres actuels de Justice Machine qui commencent à montrer des signes de "contamination mentale" et de rebellion depuis leur rencontre avec les Elementals!

Commentaire:
Nouveau départ pour la Justice Machine! Celui-là sera le bon puisque la série durera une trentaine de numéros chez Comico, avant de passer chez Innovation. C'est Tony Isabella (Champions ou Black Goliath chez Marvel) qui est chargé des scénarios par le créateur de la Justice Machine, Mike Gustovitch. Celui-ci assure seul la partie artistique: il a fort à faire, et, tout comme Bill Wilingham, plus on avance dans un numéro, et plus on sent qu'il disposait de moins de temps pour fignoler ses dessins.


De grands panels pour des séquences d'action grand spectacle!

Certains panels sont ainsi très jolis et spectaculaires, puis ils se font de plus en plus rares. Bien que le contexte de Justice Machine soit politique, l'accent est mis sur l'action et, en dehors de son prémice original, Justice Machine se rapprochera plus d'un comics maintream qu'Elementals.
Par contre, la série aura une qualité plus régulière qu'Elementals et profitera de bases plus solides. Je vous encourage à suivre leur chronique mensuelle pour vous faire une idée. Les back-issues Comico sont assez facilement trouvables et peu onéreuses.


Vous noterez une tête très bien placée sur le dernier panel!


Un premier épisode riche en action qui pose le statut de "rebelles malgré eux" de l'équipe.
  #6  
Vieux 16/04/2007, 20h32
Avatar de XXL
XXL XXL est déconnecté
Coach minceur
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: août 2003
Localisation: Lugdunum
Messages: 15 410
XXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule Boy
JUSTICE MACHINE N°2
Publié par Comico en Février 1987.
"Choosing sides", 26p.
Scénario: Tony Isabella
Dessin: Mike Gustovitch
Cover: Mike Gustovitch



Une des covers les plus faiblardes de la série...

Résumé:
Si vous avez raté l'épisode précédent...
Maxinor le rebelle tente de rallier la Justice Machine à sa cause en leur expliquant qu'ils ont été bernés, que Georwell est une dictature et qu'ils sont désormais recherchés. Troublés par la conviction de Diviner qu'il semble sincère, nos héros acceptent l'offre de Maxinor: il va les téléporter sur Georwell pour qu'ils se rendent compte par eux-mêmes et quand ils auront les yeux ouverts, ils pourront le contacter grâce à un médaillon pour qu'il les retéléporte sur Terre chez lui.
Nos héros acceptent et se séparent, se donnant rendez-vous dans 12h.


Refaisons les présentations: Talisman, Blazer, Challenger, Titan, Diviner et Demon

- Talisman retourne dans son vieux quartier voir sa bande de voleurs qui l'attaquent quand il refuse de les aider à capturer la Justice Machine. il réussit à s'échapper grâce à sa chance surnaturelle;

- Blazer rend visite à sa grand-mère en maison de retraite qui perd la boule. Elle vient à bout sans souci de gardes qui l'attendaient et leur demande de dire à
Zarren, leur ancien chef, que sa grand-mère est neutre dans le conflit qui s'annonce;

- Challenger utilisant des codes donnés par Maxinor, pénètre dans leur ancien QG et découvre qu'ils sont effectivement recherchés pour trahison et que le régime de Georwell a commis de multiples exactions;

- Titan retourne chez lui pour découvrir que des hommes de Zarren lui ont tendu une embuscadeen tentant de faire croire à sa femme et ses deux enfants qu'il est un traitre. Mais sa femme jouait le jeu pour mieux l'aider: les gardes tirent et tuent sa famille. de rage, Titan devient immense, traverse le toit et sa maison s'écroule sur les gardes et les corps de sa famille;


Le massacre de la famille de Titan.

- Diviner tente de récupèrer ses jumeaux (qu'elle a eu avec Challenger) au camp militaire où ils sont entrainés. Mais il est trop tard: ils ont été persuadés que leur parents sont des traitres et lui tirent dessus! Elle réussit à s'échapper, promettant de se venger de Challenger qui les avait placé là contre son avis;

- Demon rend visite à un pharmacien pour récupérer de grandes doses d'une drogue.

Se retrouvant, nos héros constatent l'impossibilité de leur vie sur Georwell et l'exactitude des propos de Maxinor. ils décident de le rejoindre mais un signal brouille leur transmission. C'esta lors qu'apparait:


En fait n'est qu'un copieur avec ses New Avengers! 8)

Commentaire:
Ce deuxiéme épisode raconte la prise de conscience des membres de la Justice Machine qu'ils ont servi pour un régime totalitaire et répresseur. Cet épisode est très bien construit, nous permettant de voir un pan de vie de chaque personnage et la manière dont chacun réagit à leur nouveau statut. Mike Gustovitch est très appliqué et rend un travail très clair , aéré et racé: chaque personnage est reconnaissable à son style, ses poses, son code de couleur, ses expressions. il faut saluer la variété du design des membres de la Justice Machine qui fait qu'on ne peut les confondre et qu'on les identifie très rapidement: masque/pas masque; lunette/pas lunettes; bouc/pas bouc; cheveux courts/longs; couleur du costume etc...



Ce qui nous attend tous, généalogistes séniles...

Il faut aussi saluer Tony Isabella qui se sort plutot bien de cet exercice difficile et qui, avouons le, n'est pas toujours très convaincant, qui consiste à faire changer son équipe de camp en un épisode. Quelques lignes sont très bien écrites, comme celles-ci:

"An pology for the devil: It must be remembered that we have only heard one side of the case. God has written all the books."
ou
"Too huge to remain conscious, he will awaken in several hours to find that it was not a nightmare, after all..... and that it was a nightmare after all. And he will run as far as he can from what was once his home. It will never be far enough."


Un numéro qui poursuit très bien son travail d'introduction à la série!


Visitez le topic consacré à JUSTICE MACHINE!
  #7  
Vieux 16/04/2007, 21h01
Avatar de XXL
XXL XXL est déconnecté
Coach minceur
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: août 2003
Localisation: Lugdunum
Messages: 15 410
XXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule Boy
JUSTICE MACHINE N°3
Publié par Comico en Mars 1987
"Welcome to the Revolution" (17p.) + Challenger dans "Enemy" (9p.)
Scénario: Tony Isabella
Dessin: Mike Gustovitch
Cover: Mike Gustovitch



La Justice Machine et la (New) Justice Machine à droite.

Résumé:
Si vous avez raté l'épisode précédent...
La Justice Machine se retrouve donc coincée sur Georwell et attaqué epar la nouvelle incarnation de la Justice Machine: ID, Crusader, Fist, Night Ligtning, Manslaughter, Monolith (frère de Titan) et Phaser.
Le combat s'engage... Maxinor réussit alors à envoyer son fils, Youthquake, pour faire pencher la balance. Finalement, après avoir mis une petite raclée à leur nouvelle incarnation, nos héros peuvent être à nouveau téléportés sur Terre par Maxinor qui leur explique qu'il veut délivrer Georwell de son gouvernement totalitaire avec leur aide. Tout le monde est enthousiaste à cette idée, sauf Demon, qui se dit qu'ils doivent avoir quelque chose d emieux à faireavec leurs vies.
Oh, et par erreur, ils reviennent avec Night Lightning dans leurs bagages mais celui-ci se retrouve simple d'esprit, sans danger.


Demon et son costume seyant...

Dans l'histoire solo, on retrouve Challenger avant la formation de la Justice Machine de la série, en plein combat/entrainement avec une version de lui-même 30 ans plus jeune (il a 53 ans), robotisée. Comme d'habitude, il perd, mais encore plus vite que d'habitude... Monolith et Blazer observent derrière vitre l'homme qui va être leur leader...


Tss...il est en fâce d'un clone de lui-même de 30 ans plusjeune et il pense qu'à combattre...il y aurait plein d'autres choses à faire...

Commentaire:
Deux histoires très basées action, d'abord avec ce combat dynamique contre la New Justice Machine, qui permet de voir les pouvoirs de nos héros en action, puis avec cette histoire d'entrainement de Challenger contre lui-même, très bien menée car on ne sait qu'à la fin qu'il s'agit d'un entrainement, et qu'il se bat contre lui-même.
Dans les 2 cas, ces combats mettent aussi bien en avant quelques traits psychologiques de chacun des membres de la Justice Machine.


Nos héros!

Niveau dessin, c'est du tout bon, avec un Mike Gustovitch au trait fin, agréable et élégant, même si les arrières plans sont toujours aussi vides, ce qui se remarque d'autant plus que Gustovitch prvilégie des panels de grande taille.
Bref, du bon boulot, et un background qui s'enrichie encore de nouveaux personnages avec une histoire (quelques informations sur chacun sont lachées pendant le combat)...


Les décors sont oujours aussi.....absents!



Un numéro tout action fort agréable!


Visitez le topic consacré à JUSTICE MACHINE!
  #8  
Vieux 29/04/2007, 09h09
Avatar de XXL
XXL XXL est déconnecté
Coach minceur
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: août 2003
Localisation: Lugdunum
Messages: 15 410
XXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule Boy
Citation:
JUSTICE MACHINE N°4
Publié par Comico en Avril 1987. "Show me a hero", 26p.
Scénario: Tony Isabella. Dessin: Mike Gustovitch. Cover: Mike Gustovitch

Désolé, j'ai oublié de scanner l'autre moitié de la wraparaound cover!

Critique de l'épisode précédent...
La Justice Machine est amenée à une convention de comics en attendant que Maxinor et ses alliés puissent leur préparer leur futur base d'opération. Nos héros se trouvent confrontés à des personnes un peu bizarres (un grassouillet déguisé en Wolverine, des gamins qui veulent toucher leurs costumes... ). Demon se fait aborder par un homme déguisé et ressemblant comme deux gouttes à Northstar. Quant à Blazer, elle se rend compte que:


C'est pas le Dr Who à la télé?

Mais un maniaque, ancien fan de comics devenu illuminé fait sauter une bombe aux toilettes, provoquant un incendie! La Justice Machine intervient, réussissant à évacuer les personnes. A la fin des secours, Titan, exténué par ses changements de taille, par les brulures et par le souvenir incessant de ses enfants assassinés, se laisse tomber du building. Il est rattrappé par Blazer dans les yeux de laquelle il voit la même terreur que celle qu'il éprouva devant sa famille se faisant massacrer. Il continue à pleurer mais on sent qu'une étape vient d'être franchie pour lui dans son travail de deuil.
Epilogue: une certaine Miss Smith discute avec un certain Dr Hamilton de projets génétiques, de Maxinor et de l'arrivée de la Justice Machine. Ce Dr hamilton a apparemment des projets pour la Justice Machine, en rapport avec un lieu appelé New Atlantis...


Dr Hamilton: La version Comico de Papa Faucheux?

Triple intérêt pour ce numéro:
- la justice machine y est confronté aux us et coutumes de la terre, en prenant comme lieu d'immersion sociale, une convention de comics, milieu que connait bien Tony Isabella; on s'amusera de quelques scénes, comme celle où Talisman utilise sa chance pour aider un petite vieux à revendre ses comics plus chers en prenant un pourcentage!

- Nos héros rencontrent Wolverine, qui s'avère en fait être un gros type en costume mais l'illusion opère pendant le slash page. On notera aussi l'utilisation surprenante de Northstar, qui lui n'est jamais nommé et jamais présenté comme un faux, surtout qu'il reseble comme deux gouttes d'eau à "notre" Northstar. C'est l'occasion de clins d'oeil à l'homosexualité de Northstar, qui n'était pas encore explicitement déclarée mais qui était un secret de polichinelle. On s'étonnera d'ailleurs que Marvel n'ait pas tiqué... ce ne serait certainement plus le cas aujourdh'ui.


Northstar veut bien faire de la gym avec Demon...

- enfin, ce numéro est en fait centré sur Titan, qui raconte l'histoire et ses sentiments en voix off, en observateur. C'est le point le plus réussi, qui donne une portée émotionnelle non négligeable à un récit qui sinon manquerait de tension (l'incendie est plus inquiétant en mots qu'en images). Titan en ressort comme un personnage avec lequel le lecteur se sent affectif. La dernière scéne avec Blazer qui le serre dans ses bras est particulièrement réussie.
Niveau dessin, c'est le refrain habituel: du bon boulot mais des arrières plans en aplats de couleur désespérement vides .


Tiens, serait-ce une référence à la blessure à l'épaule de Northstar d'Alpha flight 42 (sorti à peine avant?) ou un jeu entre Mantlo et Isabella?



Un numéro fort réussi, donnant ses lettres de noblesse à Titan et indispensable à tout fan d'alpha Flight!


  #9  
Vieux 14/07/2007, 23h03
Avatar de XXL
XXL XXL est déconnecté
Coach minceur
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: août 2003
Localisation: Lugdunum
Messages: 15 410
XXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule Boy
Citation:
JUSTICE MACHINE N°5
Publié par Comico en Mai 1987. "You can't make an omelet..."
Scénario: Tony Isabella. Dessin et cover: Mike Gustovitch.

Shark Attack! (et oui, j'ai des références cinématographiques, moi, mônsieur... )

Critique de l'épisode précédent...
La Justice Machine est en route pour Atlantis, sorte de cité sur l'eau appartenant à Douglas Hamilton et gérée par Carolyn Smith, son assistante (qui a aussi quelques légers pouvoirs psychiques qu'elle cache). Hamilton observe la Justice Machien qui approche et veut les mettre à l'épreuve: il fait se crasher leur jet!


Bendis n'a rien inventé.....

Nos héros s'en sortent avec un bon travail d'équipe et Demon fait sa fête à un requin qui avait failli dévorer Talisman. Nos héros sont récupérés en hélicoptère et on leur fait faire le tour du propriétaire. Avant celà, en privé, Demon remet en cause le leadership de Challenger mais se fait humilier lors d'un défi physique que celui-ci lui lance.


Soudain, un inconnu vous offre....

Nos héros visitent des labos, des usines, des champs puis...une sorte de voûte cryogénique contenant des menaces pour le Monde. Hamilton, qui avait prévu la réaction peu enthousiaste de la Justice Machine devant cette dernière étape, leur demande s'ils ne souhaitent pas remplacer les héros qui sont morts pour que Kilgore, une sorte de géant préhistorique cannibale, ai pu être capturé.
Hamilton, voyant que son offre n'est pas accepté de suite, se dit qu'il faut que la Justice Machine se sente utile sur Atlantis pour qu'ils acceptent....quitte à libérer Kilgore pour arriver à ses fins?!



Kilgore....qui socialise et dine en même temps!

Un épisode très calme, qui introduit Atlantis, Hamilton et Carolyn, ainsi que Kilgore. La série dispose maintenant d'un fort joli background et de persos secondaires variés. C'est l'occasion comme toujours de voir les relations et affinités se créer entre membres de la Justice Machine: Demon et Talisman en fétards et cyniques; Youthquake et Blazer qui se rapprochent...


Demon....dans des poses avantageuses, si, si!

Niveau dessin, toujours la même rengaine: beaucoup d'aplats de couleurs en fonds (même si cette fois, il faut bien remplir un peu pour la visite! ). reste le trait élégant et fin de Gustovitch, qui devra bientôt faire appel à un encreur pour tenir le rythme.
Si cet épisode est un peu mou du genou (même si les accidents de quinjet étalés sur 15p des X-men n'existaient pas encore), prenez votre mal en patience: le prochain va dépôter un maximum, avec un vilain qui a les crocs!


Mais où veut-il fourrer cet engin pointu?!


Justice Machine poursuit donc son chemin de série de super-héros indé qui, à défaut d'être géniale, vaut certainement plus que plein de séries de groupes Marvel ou DC dont vous avez du vous abreuver!

  #10  
Vieux 13/08/2007, 22h03
Avatar de XXL
XXL XXL est déconnecté
Coach minceur
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: août 2003
Localisation: Lugdunum
Messages: 15 410
XXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule Boy
Citation:
JUSTICE MACHINE N°6
Publié par Comico en Juin1987. "... whithout breaking a few eggs!"
Scénario: Tony Isabella. Dessin et cover: Mike Gustovitch.

Groquick a faiiiiim!


Critique de l'épisode précédent...

La Justice Machine s'entraîne. Challenger surprend sa femme, Diviner, avec son pistolet sur "tuer" au lieu "d'étourdir" quand elle s'entraîne avec lui... Talisman, qui crâne grâce à sa chance finit par se faire mettre une correction par tout l'équipe. Diviner appelle à la rebellion contre l'autorité de Challenger, proposant même sous mot couvert d'en discuter avec Demon dans sa chambre trééés privée! (la salope!).
Sentant que tout celà ne va pas aider à inciter la Justice Machine à rester à son service à New Atlantis, Douglas Hamilton libère Kilgore, le géant cannibale!


Kilgore veut Hamburger! Super hero Hamburger! Miammmm!

Celui-ci explose quelques tubes à côté du sien et commence son repas, sous les yeux de Night Lightning, fait prisonnier dans Justice Machine 3!
Bientôt, Kilgore se met en chasse et tombe sur Blazer et Youthquake qui comptaient fleurette dans les couloirs. tout de suite, c'est moins romantique... Ca se bastonne bientôt à tout va, avec la Justice Machine au complet qui en bave contre Kilgore, tout excité par tant de plats succulents à sa portée!
Challenger, qui a surpris Demon en train de prendre sa drogue Edge pour être plus performant, s'approche de lui aprés que Demon se soit quand même fait latter le cul par Kilgore:


Spéce de drogué hyppie!

Voila la solution: vider toute la réserve de drogue Edge dans l'estomac de Kilgore, Diviner le confirme. Ceci fait, Kilgore explose presque et se met à puerle vieux sanglier pourri/cramé. Vaincu (et toujours vivant)! Titan a eu le bras cassé pendant le combat et Demon se retrouve sans drogue...
Peu de temps aprés, la Justice Machine annonce à Hamilton qu'ils acceptent de rester: ils se sentent utiles et ont des problémes à régler ici de toute manière.
L'épisode se finit sur un monologue intérieur d'Hamilton, content de son succés et qui se dit que, de toute manière, s'ils ne donnent pas satisfaction....et là gros plan sur quelques uns des tubes-cellules cachés contenant....les membres de la Free Force, anciens super-héros de New Atlantis tenus pour morts, placés en animation suspendue!


C'est l'heure de prendre ses pillules!

Un très bon épisode, basé sur l'action mais qui réussit en même temps à développer plein de thémes très intéressants et originaux:
- l'adiction de Demon à la drogue Edge
- la haine de Diviner envers son mari, semblant pouvoir aller jusqu'au meurtre, et en tout cas jusqu'à la coucherie ostensible avec d'autres membres
- la duplicité et paranoïa qui entoure le personnage d'Hamilton, qui a caché à Maxinor le sort qu'il a réservé à la Free Force

Sinon, bien entendu, le morceau de bravoure de ce numéro, c'est Kilgore, magnifique Nemesis qui fout les chocottes avec ses ""Meaaaat!" "Ahhh, warm meat!" ou "You are an insect!" C'est horrible et terriblement amusant en même temps! Niveau dessin, c'est du tout bon, les backgrounds en aplats passent beaucoup mieux avec ces scénes d'action!


"I will eat you first!" Ca manque de vilains cannibales dans les comics de super héros!



Un numéro à dévorer! Ahhhh, Warmmmm meattttt!


Visitez le topic consacré à JUSTICE MACHINE!
  #11  
Vieux 22/10/2007, 22h04
Avatar de XXL
XXL XXL est déconnecté
Coach minceur
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: août 2003
Localisation: Lugdunum
Messages: 15 410
XXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule Boy
Citation:
JUSTICE MACHINE N°7
Publié par Comico en Juillet 1987. "To Do or Die!", 26p.
Scénario: Robert Ingersoll. Dessin et cover: Mike Gustovitch.

A gauche, Ivar, le frère de Titan.

Critique de l'épisode précédent...
Ce numéro est exceptionnellement scénarisé par robert Ingersoll, pour permettre à Gustovitch de souffler un peu. L'action se passe juste aprés la mini-série Justice Machine/elementals et avant le début de la présente ongoing, donc juste avant que la Justice Machine quitte le service de Zaran.


Suis pas bien sur que ça soit son coeur qui soit dedans...

On peut y voir plusieurs indices qui montrent l'évolution future de la série comme chroniquée depuis quelques mois: Challenger commence à douter de Zaran et du Conseil, Titan n'ose imaginer ce qu'il ferait sans sa famille... tout cela entre 2 missions: attaquer un groupe de terroristes armés d'une bombe (finalement factice) puis assurer la sécurité d'une soirée où aura lieu une tentative de meurtre. A cette occasion, Zaran envoie titan en tournée seul, comme il l'a fait pour les membres précédents apprend-on, et le remplace temporairement par son frère Ivan, qui le déteste.


Ahhh, Demon a tout pour plaire: un fessier ferme et un décoletté plongeant!

Zaran en fait se doute bien que la Justice Machine a été "corrompue" par sa rencontre avec les Elementals: il prépare subrepticement une nouvelle Justice Machine dont les futurs membres seront ces "remplçants" qu'il a intégré à l'équipe épisodiquement.
Ce numéro est très médiocre niveau dessin: les visages sont parfois tordus, il n'y a comme d'habitude aucun arrière fond et certaines proportions semblent aberrantes. L'histoire racontée n'est pas intéressante en elle-même. Par contre, elle intégre beaucoup d'élements qui renforcent la cohésion de la série en justifiant le passage de la Justice Machine de soldat à rebelle.


Qui oserait utiliser une telle accroche......?!



Un numéro franchement moche mais qui développe une période charnière dela série.


Visitez le topic consacré à JUSTICE MACHINE!
  #12  
Vieux 22/10/2007, 22h05
Avatar de XXL
XXL XXL est déconnecté
Coach minceur
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: août 2003
Localisation: Lugdunum
Messages: 15 410
XXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule Boy
Citation:
JUSTICE MACHINE N°8
Publié par Comico en Août 1987. "Demon Madness" ,26p.
Scénario: Tony Isabella. Dessin: Mike Gustovitch. Encrage: Bill Anderson.
Cover: Mike Gustovitch

Une nouveauté: une fiche sur un membre de la Justice Machine à la place d'une wraparound cover.

Critique de l'épisode précédent..
Demon est enchainé: l'Edge, la drogue qu'il utilise pour doper ses performances physiques (à tort car il n'en a pas vraiment besoin en réalité) reste stockée dans son organisme et le condamne à des hallucinations et une mort quasi-certaine.
Dupant Talisman qu'il passe à tabac, il s'échappe et doit combattre ses amis qui tentent de le raisonner.


La colorisation est très rèussie!

Finalement, c'est dans un duel final avec Challenger, qui, malgré son âge, lui tient tête, que Demon tombe à terre, son coeur s'étant arrété de battre, apparemment mort!
! Il se réveille trés affaibli, à demi-paralysé, mais l'Edge a quitté son corps lors de ce traumatisme...mais pas l'addiction qu'il sent revenir.
Il s'échappe et se lance alors un défi: il va traverser à la nage de New Atlantis à New York, aller-retour (200 miles par trajet!). Mais forcément, dans son état, sans surprise:


La séquence finale, pas très explicite...

Un numéro avec accord parental souhaitable en couverture, à la demande de Tony Isabella. Celui-ci en fait un peu trop dans l'introduction en montant en épingle ce numéro et son sujet qui va "vous bouleverser". Il aurait peut-être en fait fallu attendre un peu plus pour faire cette histoire, le temps que le lecteur s'attache à Demon. Là, on a un peu de mal à se sentir concerné, même si l'épisode est une réussite, notamment au niveau graphique grâce à une colorisation particulièrement adéquate et innovante pour le titre.

[CENTER][I][IMG]
[/IMG]
Une splash page réussie, trés calme aprés des pages d'action effrénée.

On regrettera que cette histoire soit prétexte à cette grande scéne d'action violente, interrompue par l'arrêt cardiaque de Demon plutot qu'à quelque chose de plus élaboré ou réfléchi. C'est une peu injuste mais il faut bien comparer Justice Machine à l'autre grand titre super-héroïque de comico, Elementals. Et quasiment n'importe quel numéro d'Elementals s'avére plus téméraire que ce numéro de Justice Machine censé tant faire sensation.
C'est néanmoins un épisode clef qui permet à la série de sortir des sentiers battus.


Attention parents: il y a "bastards" dans ce comics!



Un épisode un peu atypique, un peu trop monté en épingle, ce qui peut expliquer une légère déception.


Visitez le topic consacré à JUSTICE MACHINE!

Dernière modification par XXL ; 29/10/2007 à 20h04.
  #13  
Vieux 25/11/2007, 09h55
Avatar de XXL
XXL XXL est déconnecté
Coach minceur
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: août 2003
Localisation: Lugdunum
Messages: 15 410
XXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule Boy
Citation:
JUSTICE MACHINE N°9 ET 10
Publié par Comico en Septembre et Octobre 1987. "Seven Days", 26p et "Father's Day", 26p.
Scénario: Tony Isabella. Dessin et cover: Mike Gustovitch
Critique de l'épisode précédent...


Toujours cette bonne nouvelle idée de fiches de persos en back cover.

Aprés la mort de Demon, la Justice Machine, qui a accueillit Youthquake en son sein, remonte le traffic terrien de la drogue Edge. Blazer va subir une opération par le docteur Von Croft qui lui permettra d'avoir des implants dans son corps lui permettant de contrôler ses pouvoirs. Mais un donneur de sa famille est indispensable.Maxinor décide donc qu'il est temps de révéler à Challenger qu'il est son vrai père.


D'un seul coup, je sens que ça vous intéresse plus....

Au chevet de Blazer, sur le point de se faire opérer, père et fille font connaissance. Challenger raconte comment il tomba sous le charme de sa mère, alors en couple avec Light-Wave, au sein d'une ancienne version de la Justice Machine.
Durant les Rim Wars (n'en demandez pas la signification,c'est préférable!), La Justice Machine fut décimée et la mère de Blazer, Challenger et d'autres finirent prisonnier d'une race de lézards qui n'ont rien à envier aux Badoons de l'univers Marvel.


Challenger aurait besoin de lunettes....pour voir que ses lunettes ne lui vont pas!

Derniers survivants, la mère de Blazer et Challenger purent s'échapper dans les marais grâce au sacrifice héroïque de Feral, un membre de la Justice Machine. Là, apeurés et poursuivis, ils...niquérent comme des bêtes dans la boue!
Par chance, c'est la famille royale qui pris à coeur de les prendre en chasse et qu'ils réussirent à défaire, rentrant en héros et poursuivant leur romance....jusqu'au retour de Light-Wave, qui était porté disparu...


Tout un pan de l'histoire de la Justice Machine s'ouvre aux lecteurs.

Diviner, excédé par le fait que Challenger retrouve une fille alors que leurs 2enfants sont toujours prisonniers sur Georwell est tentée de le tuer. Mais, surprise, il se rend dans ses quartiers et, bouleversé par la révélation de sa paternité et le souvenir de sa romance avec la mère de Blazer...



J'ai oublié de réduire.....

2 épisodes qui doivent leur force à Tony Isabella: le premier est découpé en 7 jours/moments, à chaque fois raconté par un membre de la justice Machine. Cet artifice permet de donner d'un coup beaucoup plus de caractère aux personnages et de voir leur état émotionnel.
Le deuxiéme épisode développe tout un background d'histoires potentielles autour des anciens jours de la Justice Machine, ce qui est une des qualités essentielles de la série: son univers touffu, un vivier d'histoires potentielles inépuisable.
On notera aussi exceptionnellement que Gustovitch s'applique beaucoup sur les décors des marécages, oppressants à souhait! Ces deux numéros voient une avancée significative de nombre de sub-plots et les 3 dernières cases (ci-dessus) sont prometteuses pour l'avenir de la série!


Bon, ok, Gustovitch est pas très doué pour les visages mais le message est clair, non?!



2 épisodes d'une trés grande qualité scénaristique, qui compense largement les faiblesses du dessin de Gustovitch.


Visitez le topic consacré à JUSTICE MACHINE!
Discussion fermée

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non

Navigation rapide


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 20h20.


Powered by vBulletin® Version 3.8.3
Copyright ©2000 - 2020, Jelsoft Enterprises Ltd.
Version française #20 par l'association vBulletin francophone
Skin Design et Logos By Fredeur
Buzz Comics : le forum comics n°1 en France !