Précédent   Buzz Comics, le forum comics du monde d'après. > > Moovies, Télé & Jeux vidéo > Moovies

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #1  
Vieux 21/08/2013, 21h29
Avatar de Kani
Kani Kani est déconnecté
Amiral rebelle
 
Date d'inscription: novembre 2012
Messages: 1 141
Kani est une petite crotte de super héros pourri
Le topic du Kaiju Eiga et des grosses bêbêtes

On me demande la création d'un topic, en bon samaritain de forum, je m'exécute ! (j'irais pas très loin en politique moi)

Ici donc, on parle tout d'abord des kaijus, ces gros monstres qui ont régné sur le cinéma nippon des dizaines d'années durant, avec à leur tête le lézard atomique Godzilla.

Mais tant qu'à faire, pourquoi se limiter aux daikaiju eiga ? Parlez donc aussi, si vous le désirez de films, comics, séries, plats cuisinés ayant attraits aux dinosaures, aux monstres génétiquement modifiés et d'autres gros machins qui cassent des trucs !

Pour commencer, petit récapitulatif des brefs avis sur la saga Godzilla que j'ai pu poster jusqu'ici dans le coin DVD et Blu-Ray.

Citation:
Bon allez, je me suis mis à un run Godzilla il y a quelques jours, donc je vais revenir durant les prochains jours sur ce que j'ai vu, et ce que je vais voir !

Gojira (1954) d'Inoshiro Honda

Naissance d'une saga, naissance d'un genre, naissance d'une icône de la culture populaire, ce premier film est aussi et surtout une grande oeuvre cinématographique.
Le lézard géant s'illustre comme une métaphore nucléaire bénéficiant une ambiance apocalyptique parfaitement retranscrite pour les moyens d'époque, rendant la menace crédible. On excusera une certaine naïveté propre à son temps, et pourtant le ton du film reste très grave et dramatique, avec une certaine politisation et un propos anti-arme fort. On sent un réalisateur marquée par les évènements d'Hiroshima et Nagasaki notamment grâce aux scènes illustrant les répercussions du monstre.
D'ailleurs, il arrive à rendre celui-ci réellement effrayant par de nombreux procédés accentuant le gigantisme et la puissance de Godzilla, offrant un rendu fabuleux à ses scènes, et se permettant de rester l'un des films les plus impressionnants de la première ère de la saga. De plus, malgré l'âge du film, la photo reste encore aujourd'hui sublime, notamment sur les scènes de nuit primant la suggestion. Le message du film est légitime et marquera durablement les esprits, tout autant que la musique d'Akira Ikufube.
Un véritable chef d'oeuvre de genre, et un film à voir pour le message qu'il donne.
5/5
Citation:
Godzilla Raids Again (1955) de Motoyoshi Oda

Ce deuxième opus se révèle être une bonne continuation du premier, avec l'arrivée d'un nouveau Godzilla qui ravagera le Japon en combattant un certain Anguirus.
Gardant un certain sous-texte politique et moral, celui-ci se retrouve tout de même atténué, notamment par une intrigue humaine assez simpliste. Le ton est moins grave mais reste relativement sérieux dès qu'apparaissent les monstres, encore une fois représentés avec brio, bien que le montage du combat soit inégal, certaines accélérations intempestives gâchent la crédibilité et la visibilité de celui-ci, mais les deux kaijus restent de vrais menaces effrayantes, et la mort d'Anguirus forte dans la mise en scène.
Du bon et du moins bon pour cette suite qui reste agréable à regarder.
4/5
Citation:
Rodan (1956) d'Inoshiro Honda

Petit encart à la saga avec ce Rodan, bien qu'il s'agira par la suite d'un monstre récurrent aux côtés de Godzilla.
On prend les mêmes et on recommence : gros monstres, destruction et allusions nucléaires sont bien là, cependant on ne peut s'empêcher d'y voir un ersatz du même concept décliné dans un autre cadre. On perd l'aspect politique et journalistique pour se concentrer sur un groupe de mineurs, de fait l'ambiance a bien moins d'impact sur le spectateur, l'intrigue est quelconque.
De plus, le monstre est bien moins réussi que Godzilla à cause de certains trucages grossiers, dont les fils VRAIMENT apparents, c'est d'autant plus dommage que pour le coup, ses apparitions sont savamment orchestrés, d'abord dans la suggestion, avec ensuite d'impressionnantes scènes de démolition de ville.
Bien que le film soit très inégal, il s'offre tout de même de très belles scènes, prouvant avec ce premier kaiju en couleur qu'Honda maîtrise le genre qu'il a contribué à créer.
3/5
Citation:
King Kong vs Godzilla d'Inoshiro Honda

Honda revient aux manettes du lézard pour un film à la portée inaugurative pour la série. En effet, celui-ci va donner dans les grandes lignes la direction à suivre pour les films de la saga durant la quinzaine d'années suivantes.
Déjà, c'est ici qu'apparaît la fameuse Godzilla's March, le thème mythique reprit dans tous les films du monstre par la suite. Mais surtout, on peut voir que le sérieux, la portée politique et le message qui faisaient la force du premier film sont ici définitivement écartés (du moins pour ce film, d'autres de la période showa y feront références, comme le film venant juste après, mais il faudra attendre 1984 pour revoir un Godzilla ayant de nouveau cette portée thématique au coeur de l'intrigue).
On assiste donc à un film misant sur le fun, l'émerveillement et l'humour et d'une certaine façon, ce n'est pas si mal que ça. Si le scenario est plutôt insipide, on se prend à s'attacher un peu aux personnages, et à sourire à de nombreux moments. Mais surtout, ce qui restera la marque de fabrique de la série, c'est ses combats de monstres complètement décomplexés qu'inaugure ce King Kong vs Godzilla.
En cela, on passe un bon moment un peu puéril devant ce film à la mise en scène soignée, Honda maîtrise bien la réalisation de son film et ne se laisse pas encore bouffer par le poids de la tâche, même s'il est dommage que le gros point faible du film soit le nouveau King Kong et son folklore assez ridicule, loin de la version 33. Mais le combat avec le mont Fuji en fond restera une scène brillante dans sa forme, montrant à quel point cela peut être fun et décontracté de voir deux géants se foutre sur la gueule, devenant la principale attraction des films du dinosaure atomique.
3/5
Citation:
Godzilla vs Mothra d'Inoshiro Honda (1964)

Première apparition de Mothra dans la série, et il en résulte l'un des meilleurs épisodes de l'ère Showa.
Le film bénéficie d'un charme indéniable, malgré l'aspect naïf du folklore entourant Mothra, notamment les deux fées. La série retrouve une certaine morale bien qu'un peu linéaire, et Godzilla réapparaît enfin comme une vraie menace, avec des scènes très bien mises en scènes comme le combat entre la mite et le lézard. Les séquences centrés sur les personnages humains sont elles aussi plutôt bonnes.
Honda réalise donc ici l'un de ses meilleurs films, et peut-être le plus soigné avec l'original.
4/5
Citation:
Ghidrah The Three-Headed Monster d'Inoshiro Honda (1964)

Godzilla démarre avec cet épisode sa lente descente aux enfers, malgré l'apparition de l'un des monstres les plus emblématiques de la série : King Ghidorah.
Le film prend son temps pour s'installer, reléguant les monstres au dernier tiers du film. Le problème, c'est que le scénario, à base de princesse perdue et de vague espionnage, se révèle bien fade, autant que les acteurs. Même Mothra perd toute superbe, en se médiatisant.
Le film décolle dès l'apparition du monstre-titre, qui offrira de belles scènes de destruction, malheureusement le combat qui viendra clore le film, opposant le Dragon de l'espace à Godzilla, Rodan et Mothra sera lui en demi-teinte, à cause d'un ridicule blabla de monstre (!) et d'une partie de cache-cache derrière les rochers, les bons passages de catch géants ne sauvant pas l'ensemble.
Godzilla amorce son virage en devenant une créature protégeant la terre, mais c'est surtout la faiblesse et l'essoufflement du réalisateur qui font perdre à la franchise de sa grâce.
2/5
Citation:
Invasion of Astro-Monster d'Inoshiro Honda (1965)

Suite presque directe à Ghidrah, et pourtant, ce film arrive à faire encore moins bien.
Scénario insipide et effets spécieux en deçà des précédents opus coulent le film qui pourtant avait du potentiel sur le papier, puisqu'il s'agit de la première incursion d'extra-terrestres voulant conquérir la Terre.
Encore une fois, les monstres apparaissent bien peu, relégués au second plan par des personnages inintéressants, et les scènes de baston ne parviennent pas à sauver le film du naufrage, mal chorégraphiées avec des moments assez ridicules, dont les fameux sauts de victoire de Godzilla (au moins, j'ai bien ri).
Honda s'est enlisé dans le mercantilisme de la série, suivant.
1/5
Citation:
Ebirah : Horror Of The Deep de Jun Fukuda (1966)

Premier épisode réalisé par le très controversé Fukuda, qui signera parmi les pires films de la saga, et pourtant ce premier jet est plutôt pas mauvais !
Outre le scénario assez peu intéressant et la musique irritante au possible (une constante dans les films de Fukuda...), le film enchaîne les péripéties à un rythme béton et une réalisation plutôt soignée dans l'ensemble.
Les apparitions de Godzilla sont elles aussi toujours bien orchestrées, malgré le ridicule involontaire de certaines scènes comme la partie de volley entre deux monstres, et justement le look assez hideux d'Ebirah... Merde, c'est une crevette géante quoi.
Une sympathique première virée de Fukuda dans la saga.
3/5
Citation:
Son of Godzilla (1967) de Jun Fukuda

Minilla arrive dans cet épisode à la nullité affligeante.
C'est simple, y a rien à sauver. De l'histoire abrutissante aux effets spécieux pourris en passant par les jeux d'acteurs minables, c'est mauvais de bout en bout.
Minilla est tellement moche et affligeant qu'il en fait involontairement de la peine. Godzilla ne s'en sort pas mieux avec ce qui restera le pire look de la série, une sorte de grenouille mutante immonde. A la limite, les dernières images, avec Godzilla et Minilla dans la neige, sont plutôt jolis, mais vraiment c'est pour trouver un bon point, même les bastons sont ridicules.
0/5
La suite bientôt !
Réponse avec citation
  #2  
Vieux 21/08/2013, 21h34
Avatar de Jean-Moul
Jean-Moul Jean-Moul est déconnecté
Old & Creepy
 
Date d'inscription: juillet 2011
Localisation: Un peu à l'Ouest
Messages: 8 665
Jean-Moul est une petite crotte de super héros pourri
Yeah, baby, Yeah!
__________________
Si ça continue faudra que ça cesse!
Réponse avec citation
  #3  
Vieux 21/08/2013, 21h46
Avatar de zarma
zarma zarma est déconnecté
Gauche, Tai koa
 
Date d'inscription: août 2005
Localisation: Dressrosa
Messages: 9 705
zarma est une petite crotte de super héros pourri
Meilleure initiative noncomics sur ce forum depuis un bail.

Keep it up!
__________________
Mes ventes de Comics VO !
Réponse avec citation
  #4  
Vieux 21/08/2013, 22h19
Avatar de snoopy
snoopy snoopy est déconnecté
Jojo Addict
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: octobre 2006
Messages: 7 546
snoopy est une petite crotte de super héros pourri
Ah mince, j'ai lu "Pinku eiga". Vous comprendrez ma déception en ouvrant ce sujet ^^

En tout cas, très bonne idée de sujet. Je pense que je vais me refaire un cycle Godzilla and co prochainement. Ce sera l'occasion d'en reparler.
Réponse avec citation
  #5  
Vieux 21/08/2013, 23h14
Avatar de Algernon Backwash
Algernon Backwash Algernon Backwash est déconnecté
t'emmerde
 
Date d'inscription: février 2004
Localisation: Dans ta meuf
Messages: 4 883
Algernon Backwash est une petite crotte de super héros pourri
Bravo!
__________________
"That's some catch, that Catch-22," Yossarian observed.
"It's the best there is," Doc Daneeka agreed.
Réponse avec citation
  #6  
Vieux 21/08/2013, 23h35
Avatar de mellencamp
mellencamp mellencamp est déconnecté
Personal Jesus
 
Date d'inscription: septembre 2003
Localisation: Marseille
Messages: 8 193
mellencamp a réalisé une cartographie complète de l'Empire Shi'armellencamp a réalisé une cartographie complète de l'Empire Shi'armellencamp a réalisé une cartographie complète de l'Empire Shi'armellencamp a réalisé une cartographie complète de l'Empire Shi'armellencamp a réalisé une cartographie complète de l'Empire Shi'armellencamp a réalisé une cartographie complète de l'Empire Shi'armellencamp a réalisé une cartographie complète de l'Empire Shi'armellencamp a réalisé une cartographie complète de l'Empire Shi'armellencamp a réalisé une cartographie complète de l'Empire Shi'armellencamp a réalisé une cartographie complète de l'Empire Shi'armellencamp a réalisé une cartographie complète de l'Empire Shi'ar
C'est dur de détacher les yeux du gif victorieux de Godzilla.
Réponse avec citation
  #7  
Vieux 22/08/2013, 00h31
Avatar de Man-Thing
Man-Thing Man-Thing est déconnecté
Gardien du nexus
-Généalogiste Sénile--Sentinelle du Temple-
 
Date d'inscription: avril 2005
Localisation: Un marais des everglades
Messages: 3 954
Man-Thing se tape Emma FrostMan-Thing se tape Emma FrostMan-Thing se tape Emma FrostMan-Thing se tape Emma FrostMan-Thing se tape Emma FrostMan-Thing se tape Emma FrostMan-Thing se tape Emma FrostMan-Thing se tape Emma FrostMan-Thing se tape Emma FrostMan-Thing se tape Emma FrostMan-Thing se tape Emma Frost
Minilla n'existe pas.
Je vous jure!

Des films que tu postes, j'ai beaucoup aimé le premier (forcément!) et Godzy contre Mothra, deux chefs d'oeuvre de la saga.
La célèbre chanson des prêtresses de Mothra (seul kaiju féminin de la saga!!!) est vraiment culte.




Les autres sont beaucoup plus anecdotiques selon moi (surtout le Godzy contre King Kong)
La premiere apparition du meilleur kaiju de tous les temps (King Ghidorah) n'est pas la meilleure, certes.

On approche de la première apparition d'un de mes chouchous, Gigan, la pintade extraterrestre géante, mutante et cyborg (tout un programme!).


ça c'est du kaiju de compète, madame!

Rien que pour ce perso epique (et super lâche, peut-être le kaiju le plus lâche de la saga!), Fukuda Jun est excusé de ses méfaits (notamment le célèbre coup de Godzy qui glisse sur sa queue pour donner un double coup de pieds).

Faut que je vois Rodan, c'est le seul de cette sélection que j'ai pas encore vu...
Réponse avec citation
  #8  
Vieux 22/08/2013, 11h07
Avatar de Zen arcade
Zen arcade Zen arcade est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: août 2005
Messages: 7 121
Zen arcade s'enflamme comme la torche humaineZen arcade s'enflamme comme la torche humaineZen arcade s'enflamme comme la torche humaineZen arcade s'enflamme comme la torche humaineZen arcade s'enflamme comme la torche humaineZen arcade s'enflamme comme la torche humaineZen arcade s'enflamme comme la torche humaineZen arcade s'enflamme comme la torche humaineZen arcade s'enflamme comme la torche humaineZen arcade s'enflamme comme la torche humaineZen arcade s'enflamme comme la torche humaine
Bravo Kani pour toutes tes chroniques.
Juste un petit bémol : je trouve un peu dommage que tu n'aies pas cité une seule fois le nom du directeur des effets spéciaux Eiji Tsuburaya.
Certes, le kaiju ne serait pas grand chose sans Inoshiro Honda, mais l'apport de Tsuburaya est lui aussi indéniable.
Il fait partie de la cour des grands spécialistes du genre, aux côtés de gens comme Willis H. O'Brien ou Ray Harryhausen.
__________________
"Ca ne résout pas vraiment l'énigme, ça y rajoute simplement un élément délirant qui ne colle pas avec le reste. On commence dans la confusion pour finir dans le mystère."
Denis Johnson - Arbre de fumée
Réponse avec citation
  #9  
Vieux 23/08/2013, 15h01
Avatar de Kani
Kani Kani est déconnecté
Amiral rebelle
 
Date d'inscription: novembre 2012
Messages: 1 141
Kani est une petite crotte de super héros pourri
Ah oui, le vs Gigan était plutôt cool, un vrai plaisir régressif !
Excuse Zen, je suis pas un grand connaisseur non plus, des films de la saga, j'en découvre certains, donc bon... Mais si tu veux parler de mr. Tsuburaya, je lirais avec grande attention.

A noter aussi que je me run les films dans l'ordre de sortie, et que j'ai un peu d'avance sur mes avis (j'ai souvent la flemme de les écrire), là je vais me faire le vs King Ghidorah de 90 !

Mes avis sur Destroy All Monsters et Godzilla's Revenge devraient arriver dans la journée.
Réponse avec citation
  #10  
Vieux 23/08/2013, 15h09
Avatar de Zen arcade
Zen arcade Zen arcade est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: août 2005
Messages: 7 121
Zen arcade s'enflamme comme la torche humaineZen arcade s'enflamme comme la torche humaineZen arcade s'enflamme comme la torche humaineZen arcade s'enflamme comme la torche humaineZen arcade s'enflamme comme la torche humaineZen arcade s'enflamme comme la torche humaineZen arcade s'enflamme comme la torche humaineZen arcade s'enflamme comme la torche humaineZen arcade s'enflamme comme la torche humaineZen arcade s'enflamme comme la torche humaineZen arcade s'enflamme comme la torche humaine
Citation:
Posté par Kani
Voir le message
Ah oui, le vs Gigan était plutôt cool, un vrai plaisir régressif !
Excuse Zen, je suis pas un grand connaisseur non plus, des films de la saga, j'en découvre certains, donc bon... Mais si tu veux parler de mr. Tsuburaya, je lirais avec grande attention.
Je n'ai pas trop le temps pour l'instant (et en plus je vais bientôt être absent du forum pour cause de vacances) mais en octobre, je vais avoir pas mal de temps libre et je compte me faire une rétro kaiju et autres "nipponiaiseries" succulentes.

Citation:
Mes avis sur Destroy All Monsters et Godzilla's Revenge devraient arriver dans la journée.
Destroy all monsters, c'est un de ceux que je préfère.
Juste un peu derrière Invasion Planète X (Invasion of Astro Monster) qui est mon kaiju préféré des 60's.
Mais j'y reviendrai, parce que sur ce film, je ne suis vraiment pas du même avis que toi.
__________________
"Ca ne résout pas vraiment l'énigme, ça y rajoute simplement un élément délirant qui ne colle pas avec le reste. On commence dans la confusion pour finir dans le mystère."
Denis Johnson - Arbre de fumée
Réponse avec citation
  #11  
Vieux 24/08/2013, 14h45
Avatar de Kani
Kani Kani est déconnecté
Amiral rebelle
 
Date d'inscription: novembre 2012
Messages: 1 141
Kani est une petite crotte de super héros pourri
Destroy All Monsters (1968) de Inoshiro Honda

Véritable chef d'oeuvre de genre, ce Destroy All Monsters réunit tous les plus grands noms du kaiju eiga, autant à la réalisation du film confiée au quatuor d'origine Honda, Ikufube, Tsuburaya et Tanaka qu'aux protagonistes avec une pléthore de monstres pour ce film à la folie joyeuse et communicative.
Jamais le genre n'avait connu tel délire visuel sans fioriture, on passera ainsi de scènes de destructions à la SF pure dans une oeuvre qui se veut définitive, à la narration passionnante et sans temps morts, à l'ambiance ultra-soignée, aux musiques cultes travaillées et retravaillées, aux combats jouissifs.
Toutes les plus grandes villes du monde y passent pour notre plus grand plaisir, le rythme allant crescendo pour se conclure sur une orgie de monstres se foutant sur la gueule.
Une perle que ce Destroy All Monsters, un plaisir naïf et sans faille qui reste encore aujourd'hui, l'un des meilleurs films de la saga des Godzilla.
5/5
Réponse avec citation
  #12  
Vieux 24/08/2013, 20h17
Avatar de Man-Thing
Man-Thing Man-Thing est déconnecté
Gardien du nexus
-Généalogiste Sénile--Sentinelle du Temple-
 
Date d'inscription: avril 2005
Localisation: Un marais des everglades
Messages: 3 954
Man-Thing se tape Emma FrostMan-Thing se tape Emma FrostMan-Thing se tape Emma FrostMan-Thing se tape Emma FrostMan-Thing se tape Emma FrostMan-Thing se tape Emma FrostMan-Thing se tape Emma FrostMan-Thing se tape Emma FrostMan-Thing se tape Emma FrostMan-Thing se tape Emma FrostMan-Thing se tape Emma Frost
Oui. Un des meilleurs du genre.
ça devait etre le bouquet final à l'époque mais si je me souviens bien, il a tant cartonné qu'ils ont décidé de continuer!
Réponse avec citation
  #13  
Vieux 25/08/2013, 11h54
Avatar de Kani
Kani Kani est déconnecté
Amiral rebelle
 
Date d'inscription: novembre 2012
Messages: 1 141
Kani est une petite crotte de super héros pourri
Citation:
Posté par Man-Thing
Voir le message
Oui. Un des meilleurs du genre.
ça devait etre le bouquet final à l'époque mais si je me souviens bien, il a tant cartonné qu'ils ont décidé de continuer!
C'est exactement ça !


Godzilla's Revenge
(1969) de Inoshiro Honda

Année érotique mais film bien destiné à un jeune public, ce Godzilla's Revenge pourtant réalisé par Honda fait peine à voir.
D'une part, Tsuburaya n'a pas pu participer aux effets spéciaux pour cause de maladie, en résulte donc un assemblage assez peu glorieux de stock footages des précédents films (le procédé reviendra régulièrement par la suite, à notre grand malheur), et les images inédites nous présente un nouveau monstre au design affreux, Bagara.
Narrativement, la structure du film est assez ingénieuse, naviguant entre le rêve et la réalité d'un jeune enfant, mais il peine à cacher la faiblesse de son propos. Aussi, le Minilla parlant se révèle encore une fois, assez vite insupportable, tout autant que la bande originale.
En résumé, un film assez mauvais qui bénéficie tout de même de l'expérience d'Honda pour ne pas sombrer dans la médiocrité complète.
1/5
Réponse avec citation
  #14  
Vieux 25/08/2013, 14h03
Avatar de Kani
Kani Kani est déconnecté
Amiral rebelle
 
Date d'inscription: novembre 2012
Messages: 1 141
Kani est une petite crotte de super héros pourri
Godzilla vs Hedorah (1971) de Yoshimitsu Banno

Nouveau réalisateur et ton moins enfantin pour cet épisode aux ambitions plus sérieuses.
Banno introduit donc un nouveau kaiju, Hedorah, métaphore de la pollution envahissante, permettant de réintroduire un message grave et écologique dans la série des Godzilla. Si certains tics de mise en scène semblent douteux avec une ambiance psychédélique bizarre, les combats sont très soignés et étrangement violents, tout comme les scènes centrés sur les personnages humains et ses passages de décomposition.
Le film alterne régulièrement entre passages assez graves et d'autres plutôt décalés, le résultat étant aussi étrange qu'inventif.
4/5
Réponse avec citation
  #15  
Vieux 25/08/2013, 22h09
Avatar de Man-Thing
Man-Thing Man-Thing est déconnecté
Gardien du nexus
-Généalogiste Sénile--Sentinelle du Temple-
 
Date d'inscription: avril 2005
Localisation: Un marais des everglades
Messages: 3 954
Man-Thing se tape Emma FrostMan-Thing se tape Emma FrostMan-Thing se tape Emma FrostMan-Thing se tape Emma FrostMan-Thing se tape Emma FrostMan-Thing se tape Emma FrostMan-Thing se tape Emma FrostMan-Thing se tape Emma FrostMan-Thing se tape Emma FrostMan-Thing se tape Emma FrostMan-Thing se tape Emma Frost
Un de mes préférés!
Ce film a une ambiance étrange et envoutante. Hedorah est de plus un des rares kaijus à limite dominer Godzy. Il est si bizarre et réussi de look qu'il est très marquant.




Pour une raison étrange, il n'est jamais réapparu dans un Godzy(hormis le jouissif final wars, mais bon ils y sont tous). Pourtant, il est puissant et flippant. Tout pour plaire.



La deuxieme apparition de Minilla, j'en cause pas. Ce kaiju est le plus foireux de la création. Et pourtant, y'a du niveau!

Dernière modification par Man-Thing ; 25/08/2013 à 22h17.
Réponse avec citation
Réponse

Tags
manga

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non

Navigation rapide

Discussions similaires
Discussion Auteur Forum Réponses Dernier message
Vos plus grosses attentes (VO et/ou VF) pour 2013 ? Crisax Comics Culture 26 26/01/2013 15h55
Grosses listes .... sagcrow Achats et Recherches 2 07/02/2012 17h53
Après le topic des chialeuses et celui des heureux, voici le topic Détresse Amitié Rey Prichou Brêves de comptoir 46 04/01/2009 23h15


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 12h25.


Powered by vBulletin® Version 3.8.3
Copyright ©2000 - 2021, Jelsoft Enterprises Ltd.
Version française #20 par l'association vBulletin francophone
Skin Design et Logos By Fredeur
Buzz Comics : le forum comics n°1 en France !