Précédent   Buzz Comics, le forum comics du monde d'après. > > Critiques > Critiques VO

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #946  
Vieux 07/12/2023, 22h50
Avatar de Ben Wawe
Ben Wawe Ben Wawe est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: juin 2004
Messages: 18 973
Ben Wawe a compris Final CrisisBen Wawe a compris Final CrisisBen Wawe a compris Final CrisisBen Wawe a compris Final CrisisBen Wawe a compris Final CrisisBen Wawe a compris Final CrisisBen Wawe a compris Final CrisisBen Wawe a compris Final CrisisBen Wawe a compris Final CrisisBen Wawe a compris Final CrisisBen Wawe a compris Final Crisis
X-Men #29
Bof, bof. Ca se lit, mais ça n'a pas grand intérêt.
Gerry Duggan envoie un trio surprenant (Ms. Marvel, Shadowkat et Wolverine) en Latvérie, pour "sauver" des Mutants... qui n'en ont pas besoin, car ils sont les X-Men de Latvérie. On apprend que Dr Doom a son Cerebro bricolé, avec qui il a communiqué avec Charles Xavier juste avant son allocution aux débuts de HoX/PoX, l'avertissant que Krakoa finirait par tomber. Bagarre, présentation en flashbacks de chaque Mutant de Latvérie, puis les X-Men repartent... et découvrent leur repaire souterrain en ruines !
Ca se lit, oui. Gerry Duggan livre un épisode correct, mais qui donne surtout l'impression de faire attendre pour la suite. Ces Mutants de Latvérie n'ont pas grand intérêt, la bagarre est moyenne, et le trio des X-Men ne fonctionne pas. Bon, Duggan écrit bien Dr Doom, c'est déjà ça.
Graphiquement, Joshua Cassara assure, et dessine bien aussi Dr Doom.

Bof, bof, définitivement.

The Invincible Iron Man #13
Toujours très sympathique.
Gerry Duggan enchaîne bien, avec ici Tony et Emma qui filent dans l'espace, grâce à Starfox et via deux Skrulls qui les remplacent. Ils vont sur la planète-casino, où ils viennent voler du Mysterium alors qu'Emma repousse les avances d'Eros. Ils réussissent, s'accordent une petite sortie agréable à deux, alors que Riri entend solliciter les Arakkii... mais croise au passage Forge, et tous deux sont attaqués par un dragon spatial !
Ca me plaît bien, oui. Gerry Duggan avance doucement sa saga, mais gère bien ses personnages. Le duo entre Tony et Emma est très bon, très fluide, et l'ensemble est entraînant, avec de bonnes réparties. Tout ça est fort cool et sympathique.
Graphiquement, Juan Frigeri propose des planches solides, pas forcément toujours belles mais qui fonctionnent bien.

Un vrai bon moment.
Réponse avec citation
  #947  
Vieux 10/12/2023, 14h28
Avatar de scarletneedle
scarletneedle scarletneedle est déconnecté
#TeamNoPeineàjouir
-Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: août 2022
Localisation: Manhattan, au bout d'une toile
Messages: 146 840
scarletneedle terrasse Ben Grimm au bras de ferscarletneedle terrasse Ben Grimm au bras de ferscarletneedle terrasse Ben Grimm au bras de ferscarletneedle terrasse Ben Grimm au bras de ferscarletneedle terrasse Ben Grimm au bras de ferscarletneedle terrasse Ben Grimm au bras de ferscarletneedle terrasse Ben Grimm au bras de ferscarletneedle terrasse Ben Grimm au bras de ferscarletneedle terrasse Ben Grimm au bras de ferscarletneedle terrasse Ben Grimm au bras de ferscarletneedle terrasse Ben Grimm au bras de fer
Malade comme un chien, il ne sait pas ce qu'il fait et se met à lire G.O.D.S #2 de Jonathan Hickman : c'est fou comme ce vide maquillé de blabla repose le cerveau...
__________________
Alan Moore :
"I should just keep me mouth shut, I just upset people."
Ma galerie sur Comic Art Fans
Réponse avec citation
  #948  
Vieux 12/12/2023, 17h54
Avatar de Ben Wawe
Ben Wawe Ben Wawe est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: juin 2004
Messages: 18 973
Ben Wawe a compris Final CrisisBen Wawe a compris Final CrisisBen Wawe a compris Final CrisisBen Wawe a compris Final CrisisBen Wawe a compris Final CrisisBen Wawe a compris Final CrisisBen Wawe a compris Final CrisisBen Wawe a compris Final CrisisBen Wawe a compris Final CrisisBen Wawe a compris Final CrisisBen Wawe a compris Final Crisis
Waller vs. WildStorm #4
Efficace, prenant et cruel, malgré la lourdeur (assumée) de la narration.
Spencer Ackerman & Evan Narcisse achèvent leur mini-série intense, avec les conséquences des événements passés. Lois Lane livre les faits dans le Daily Planet, chargeant ainsi Amanda Waller mais aussi Adeline Kane-Wilson, faisant même d'elle la responsable de tout (à savoir : la transformation d'Ivana Baiul en cyborg, sa mise à mort, la revente et le transfert de ses apports à la fille Gamora, qui intègre l'aide américaine pour anéantir la résistance locale, et ainsi faire soumission à l'Amérique, qui a accès à toute l'Asie du Sud-Est). Waller et Kane-Wilson sont reçues en comité, qui "valide" la situation car ça les arrange. Elles vont sur Skywatch, reçues par le Weatherman et Miles Craven (retors directeur des I.O., crispé que Checkmate soit venu empiéter sur ses affaires étrangères) mais aussi Majestix, qui alerte des Daemonites. Est aussi présent Kaizen Gamora, qui a une piètre opinion de sa fille et part dans les étoiles. Adeline est directrice de Checkmate mais mise de côté, Waller la piège mais est exilée à Belle Reve (où elle doit appliquer ses procédés), alors que Lois et Deathblow amènent le cadavre d'Ivana à ses parents...
C'est bien, oui. Bon, les deux scénaristes conservent une écriture "lourde", avec beaucoup de voix-off, notamment l'article de Lois, en parallèle de dialogues eux aussi très construits. C'est prenant, intense, extrêmement fin sur la géopolitique qui intègre très intelligemment les éléments DC (Adeline, Slade, Waller...) et ceux de WildStorm (I.O., Weatherman...). Ca reste une histoire surprenante, troublante en elle-même, vertigineuse ; maladroite pour sa narration, mais passionnante.
Graphiquement, Jesus Merino assure, avec un dessin léché et fort réussi.

Imparfait mais passionnant.

Wesley Dodds: The Sandman #3
Prévisible mais sympathique.
Robert Venditti enchaîne sans surprise, avec une enquête lente sur le cadavre retrouvé dans le Manoir Dodds (avec une discussion avec un médecin légiste sympathique). Suit une discussion avec Dian et l'ami de la famille qui héberge Wesley, puis Sandman qui va dans les ruines... où il croise celui qui a volé son équipement. Bagarre, discours de chacun, Wesley perd et subit son propre gaz.
C'est sympathique, oui. Robert Venditti gère bien son personnage, ses personnages ; sans surprendre, mais avec un flegme général agréable. Ca prend son temps mais la lecture est bonne. Dommage, cependant, que je "sente" venir la révélation sur l'ennemi, qui risque d'être un rien cliché.
Graphiquement, Riley Rossmo assure. Son style convient bien au récit, aux personnages, et son Sandman est top.

Sans surprise mais agréable.

Outsiders #2
Pas mal.
Après un #1 assumant la volonté d'être un successeur, en chair, en os et en esprit, de Planetary, ce #2 d'Outsiders n'est pas formidable mais fonctionne bien, même s'il est un peu lent. Ici, Kate évoque à la Drummer et à Luke un événement de sa formation de soldate, où elle a dû "survivre" à proximité de l'île Enlil, où une tempête gronde depuis le premier jour du XXIe siècle, sans s'arrêter. Elle y a vu une entité monstrueuse, lovecraftienne, qui la hante. La Drummer a des doutes, voit une attitude "à la Ahab", mais Luke valide et ils y vont. Ils y croisent des Challengers of the Unknown, grandes gueules et brutaux, qui veulent gérer seuls. Ca se frotte, les Challengers attaquent, Kate sort dans les profondeurs et découvre la vérité : la créature est
Elle le laisse vivre, les Challengers valident et les Outsiders se soudent un peu plus.
C'est pas mal, oui. On est très, très loin de la grandeur, de la puissance et de l'imagination de Planetary, et au fond le thème du jour et son illustration sont un peu "pauvres". Mais... ça reste quand même sympa', avec une Kate bien écrite, des Outsiders un peu attentistes (et pas très "cool", en fait ; ça manque de classe). Les Challengers sont bourrins, mais ça passe.
Graphiquement, Robert Carey est bon, surtout sur ses monstres, vraiment épatants.

C'est pas mal, à voir si ça ose un peu plus après.

Titans: Beast World #2
Je ne suis pas dupe, mais... ça fonctionne bien, et c'est plutôt impressionnant.
Tom Taylor enchaîne dans une approche de blockbuster qui me plaît bien. Ici, les super-héros doivent gérer un monde qui devient fou, avec des gens qui se transforment en animaux (je ne comprends toujours pas pourquoi, mais ok). On voit ainsi les super-héros agir, avec notamment Batman & Nightwing qui aident des civils... et Bruce qui se fait salement blesser en sauvant un gamin, et finalement être transformé aussi. Il devient une chauve-souris humanoïde, la bagarre avec Nightwing est intense car Batman garde ses capacités. Oracle envoie Donna & Starfire en Kahndaq où Black Adam "lionisé" ravage tout, alors qu'Amanda Waller arrive avec Peacemaker et Dr Hate à la Maison Blanche, pour arracher des autorisations au Président. Elle casse du sucre sur la capacité des Titans à agir, mais... Nightwing émerge de l'eau, après avoir vaincu Batman !
C'est bien, oui. Tom Taylor gère un blockbuster classique mais efficace, avec des moments bien fichus. Pas de grosse surprise, mais de bons moments et quelques bons dialogues, comme Bruce qui confirme au gamin qu'il est le "papa" de Nightwing et que Nightwing le récupérera, car c'est ce qu'il fait pour tout le monde. Ca rend bien, et ça fait plaisir.
Graphiquement, surtout, Ivan Reis assure. C'est un plaisir de voir des images de super-héros en intervention "cosmique" sur de belles planches, de belles couleurs. C'est beau, travaillé, léché et réjouissant.

Un gros divertissement très agréable.

World's Finest: Teen Titans #6
Final prévisible mais fort sympathique.
Robin a fait fi de l'ordre de Batman et, pour rassembler les Titans marqués et fracturés par leur défaite et leurs dissensions, a révélé son identité. Il monte un plan pour attirer les Terror Titans (avec l'aide d'Oliver Queen, qui n'a pas eu besoin que Speedy en dise trop : il est son tuteur, il fait confiance à Roy par principe), et tous arrivent à les battre. Robin est ravi, mais sait que Batman va sévir donc il fait ses adieux au groupe. Bruce le réprimande, mais... le punit d'un mois sans costume, car sa décision a sauvé des vies et lui a su mener un groupe. L'équipe avance, les membres se posent (Garth et Donna n'iront pas plus loin), et Robin revient après cinq semaines.
C'est bien, oui. Mark Waid gère bien l'ensemble, déroule une conclusion attendue mais efficace. J'apprécie l'aspect classique de l'enfance, notamment car les personnages sont bien écrits et fluides. C'est pertinent, notamment des petits dialogues, comme Oliver/Roy, Dick/Wally, Dick/Bruce et Garth/Donna. Bel ouvrage.
Graphiquement, Emanuela Lupacchino achève une belle prestation, avec de jolies images très dynamiques.

Pas une grande mini-série, mais un bon moment, bien réalisé.
Réponse avec citation
  #949  
Vieux 12/12/2023, 19h25
Avatar de mrcitrouille
mrcitrouille mrcitrouille est déconnecté
Terry Ridicule
 
Date d'inscription: février 2008
Localisation: Paris
Messages: 9 740
mrcitrouille a oublié d'être conmrcitrouille a oublié d'être conmrcitrouille a oublié d'être conmrcitrouille a oublié d'être conmrcitrouille a oublié d'être conmrcitrouille a oublié d'être conmrcitrouille a oublié d'être conmrcitrouille a oublié d'être conmrcitrouille a oublié d'être conmrcitrouille a oublié d'être conmrcitrouille a oublié d'être con
D accord avec toi pour Tales of the Teen Titans. Un très bon moment avec des persos bien écrits, de très bon dessinateurs... et chaque mois un comics autocontenu. Waid montre qu il est encore possible de raconter quelque chose en 22 pages sans rien sacrifier. Et franchement ça fait un bien fou.

C est en tout cas une approche qui me séduit et que j aimerai voir appliquée à des titres se déroulant ds ke présent
Réponse avec citation
  #950  
Vieux 12/12/2023, 19h58
Avatar de scarletneedle
scarletneedle scarletneedle est déconnecté
#TeamNoPeineàjouir
-Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: août 2022
Localisation: Manhattan, au bout d'une toile
Messages: 146 840
scarletneedle terrasse Ben Grimm au bras de ferscarletneedle terrasse Ben Grimm au bras de ferscarletneedle terrasse Ben Grimm au bras de ferscarletneedle terrasse Ben Grimm au bras de ferscarletneedle terrasse Ben Grimm au bras de ferscarletneedle terrasse Ben Grimm au bras de ferscarletneedle terrasse Ben Grimm au bras de ferscarletneedle terrasse Ben Grimm au bras de ferscarletneedle terrasse Ben Grimm au bras de ferscarletneedle terrasse Ben Grimm au bras de ferscarletneedle terrasse Ben Grimm au bras de fer
Franchement, le Mark Waid nouvelle itération chez DC, c'est frais et passionnant à lire sur tous ses titres.
__________________
Alan Moore :
"I should just keep me mouth shut, I just upset people."
Ma galerie sur Comic Art Fans
Réponse avec citation
  #951  
Vieux 13/12/2023, 10h03
Avatar de Ben Wawe
Ben Wawe Ben Wawe est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: juin 2004
Messages: 18 973
Ben Wawe a compris Final CrisisBen Wawe a compris Final CrisisBen Wawe a compris Final CrisisBen Wawe a compris Final CrisisBen Wawe a compris Final CrisisBen Wawe a compris Final CrisisBen Wawe a compris Final CrisisBen Wawe a compris Final CrisisBen Wawe a compris Final CrisisBen Wawe a compris Final CrisisBen Wawe a compris Final Crisis
Oui, ça fait plaisir. Il y a une forme de légèreté dans l'écriture et la démarche, comme s'il écrivait "libéré" de toute pression, envie ou projet quelconque.
Réponse avec citation
  #952  
Vieux 13/12/2023, 10h04
Avatar de Ben Wawe
Ben Wawe Ben Wawe est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: juin 2004
Messages: 18 973
Ben Wawe a compris Final CrisisBen Wawe a compris Final CrisisBen Wawe a compris Final CrisisBen Wawe a compris Final CrisisBen Wawe a compris Final CrisisBen Wawe a compris Final CrisisBen Wawe a compris Final CrisisBen Wawe a compris Final CrisisBen Wawe a compris Final CrisisBen Wawe a compris Final CrisisBen Wawe a compris Final Crisis
Titans: Beast World Tour - Gotham #1
Pas mal, pas mal.
Nouvel événement oblige, voici un one-shot rempli de petites histoires annexes, ici centrées sur Gotham. Ce n'est ni formidable, ni indispensable, mais ça se lit bien.
On commence par la suite directe de la fin de Titans: Beast World #2, où Nightwing a vaincu un Batman "animisé". Ici, Batman se réveille, s'enfuie, mais lutte pour bien agir, et affronte avec Dick un Killer Croc encore plus crocodile. Bruce cède et se laisse enfermer. Chip Zdarsky livre un segment efficace, fluide, avec des planches réussies de Miguel Mendonça ; mais c'est un peu "dommage" que la portée de Titans: Beast World #2, où Dick a vaincu "à la loyale" un Batman "animisé" mais encore en pleine possession de ses moyens, soit affadie ici.
On enchaîne avec un chapitre où un sbire anonyme est terrifié par un lapin géant qui le suit... et qui est bien réel, car c'est une Harley lapine qui le "juge" et cherche surtout à récupérer son téléphone, pour le donner à Ivy afin de remonter la trace de ses employeurs. Court, pas marquant mais rigolo pour ce passage scénarisé par Grace Ellis et dessiné efficacement par Daniel Hillyard.
On continue avec un segment assez long et bavard sur un Red Hood transformé en loup, qui raisonne sur sa vie, Gotham, ses meurtres et son envie de bien faire. Bon, Ivan Shavrin dessine ça joliment et efficacement, avec une belle ambiance, mais le scénario de Gretchen Felker-Martin ne passionne pas. Ca se lit, mais c'est un peu lourd.
On bénéficie d'un petit moment drôle où Cassandra Cain stoppe une Huntress transformée en panthère avec... le viseur rouge à distance d'une arme. C'est rigolo, con-con mais agréable car très court. Sam Maggs écrit ce qu'il faut pour que je puisse sourire, et PJ Holden livre des planches agréables.
Enfin, Kyle Starks montre Stephanie Brown contre un Killer Moth en cafard géant, passage qui ne marquerait pas s'il n'y avait pas Kelley Jones. Ce dernier est loin de ses prestations passées, mais une très belle image de Stephanie sensuelle et belle fonctionne très bien.

Un one-shot "inutile" mais agréable à parcourir.
Réponse avec citation
  #953  
Vieux 13/12/2023, 17h34
Avatar de Ben Wawe
Ben Wawe Ben Wawe est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: juin 2004
Messages: 18 973
Ben Wawe a compris Final CrisisBen Wawe a compris Final CrisisBen Wawe a compris Final CrisisBen Wawe a compris Final CrisisBen Wawe a compris Final CrisisBen Wawe a compris Final CrisisBen Wawe a compris Final CrisisBen Wawe a compris Final CrisisBen Wawe a compris Final CrisisBen Wawe a compris Final CrisisBen Wawe a compris Final Crisis
Blade #6
Lent mais prenant.
Bryan Hill enchaîne, ayant a priori encore un peu de numéros avant la fin programmée de la série, et c'est bien. Blade a échoué face à The Adana, il va ainsi chercher de l'aide... chez Dracula. Tous deux discutent, se battent, et Vlad rappelle qu'il a d'abord été un "combattant du Mal" avant de le devenir, ce qui le rapproche de Blade. Il pousse ce dernier à accepter de n'être pas "juste" un homme, lui fait boire son sang pour déclencher ses pouvoirs... et Blade devient ainsi le Mal nécessaire pour vaincre The Adana. Dracula le laisse, alors que...
appelle Blade, pour évoquer les Monstres.
C'est bien, oui. Le rythme reste lent, très lent, mais cet épisode est bon. Bryan Hill écrit très bien Dracula, en jouant intelligemment sur plusieurs aspects du mythe, et la relation avec Blade est bonne. L'ensemble est convenu, mais fonctionne très bien. La fin est une belle surprise, pour envisager une continuité entre deux titres bien différents.
Graphiquement, Lee Ferguson propose des planches claires et correctes. Solides.

Une belle écriture de Dracula.

Moon Knight #30
Prévisible mais bien fait.
Jed McKay achève la dernière saga de ce titre avec la mort de Moon Knight ; ce n'est pas un spoiler, c'est annoncé. On voit ici le nouveau Black Spectre, alias Plesko, qui explique pourquoi il a agi ainsi (car il a été excité de la violence de Spector puis de Bushman puis de Moon Knight, mais a voulu un rôle à lui et pas juste de spectateur). En parallèle, Tigra, Hunter's Moon et Soldier n'arrivent pas à avancer, tandis que Reese piège Zodiac dans la Midnight Mission. Zodiac comprend que MK ne peut plus ressusciter et passe un "accord" avec la maison vivante, pour partir dans l'intérêt de MK. Spector "parle" avec Khonshu, qui l'attend et est fier de lui, et "discute" avec Jake et Steven. Spector récite une prière juive, puis
Zodiac retrouve Plesko pour
et la Midnight Mission continue avec

C'est bien, oui. Jed McKay ne surprend guère, on a plein de lieux-communs mais qui fonctionnent. Plesko demeure un Black Spectre un peu piteux, je retiens plus Zodiac qui est intéressant. L'ensemble se lit bien, sans surprise mais efficacement, avec un final attendu et réussi, et des épilogues sympathiques. Rien de fou, mais un ouvrage solide.
Graphiquement, Alessandro Cappuccio achève la série sur une prestation solide, nerveuse et réussie.

Une fin attendue mais qui fonctionne.
Réponse avec citation
  #954  
Vieux 13/12/2023, 18h54
Avatar de scarletneedle
scarletneedle scarletneedle est déconnecté
#TeamNoPeineàjouir
-Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: août 2022
Localisation: Manhattan, au bout d'une toile
Messages: 146 840
scarletneedle terrasse Ben Grimm au bras de ferscarletneedle terrasse Ben Grimm au bras de ferscarletneedle terrasse Ben Grimm au bras de ferscarletneedle terrasse Ben Grimm au bras de ferscarletneedle terrasse Ben Grimm au bras de ferscarletneedle terrasse Ben Grimm au bras de ferscarletneedle terrasse Ben Grimm au bras de ferscarletneedle terrasse Ben Grimm au bras de ferscarletneedle terrasse Ben Grimm au bras de ferscarletneedle terrasse Ben Grimm au bras de ferscarletneedle terrasse Ben Grimm au bras de fer
Donc il meurt bien (avant de revenir)?
Son remplaçant est évoqué?

Comme je fais le Vengeance Of Moon Knight #1...
__________________
Alan Moore :
"I should just keep me mouth shut, I just upset people."
Ma galerie sur Comic Art Fans
Réponse avec citation
  #955  
Vieux 13/12/2023, 23h12
Avatar de Ben Wawe
Ben Wawe Ben Wawe est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: juin 2004
Messages: 18 973
Ben Wawe a compris Final CrisisBen Wawe a compris Final CrisisBen Wawe a compris Final CrisisBen Wawe a compris Final CrisisBen Wawe a compris Final CrisisBen Wawe a compris Final CrisisBen Wawe a compris Final CrisisBen Wawe a compris Final CrisisBen Wawe a compris Final CrisisBen Wawe a compris Final CrisisBen Wawe a compris Final Crisis
Rien du tout ! Gros mystère.
Réponse avec citation
  #956  
Vieux 13/12/2023, 23h14
Avatar de Ben Wawe
Ben Wawe Ben Wawe est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: juin 2004
Messages: 18 973
Ben Wawe a compris Final CrisisBen Wawe a compris Final CrisisBen Wawe a compris Final CrisisBen Wawe a compris Final CrisisBen Wawe a compris Final CrisisBen Wawe a compris Final CrisisBen Wawe a compris Final CrisisBen Wawe a compris Final CrisisBen Wawe a compris Final CrisisBen Wawe a compris Final CrisisBen Wawe a compris Final Crisis
Action Comics #1060
Bon épisode.
Phillip Kennedy Johnson avance sa saga vers son final à venir dans un Annual. Superman sollicite Constantine pour retrouver la Terre Al Ghul où sa jeune fille adoptée a été amenée par l'héritière Wayne-Al Ghul. En parallèle, celle-ci tente de corrompre la petite, alors que son frère veut agir.
C'est bien. C'est biel fichu, prenant et Superman est touchant. C'est cool de revoir ce monde parallèle, avec de bons moments. Eddy Barrows assure aux dessins, Fico Ossio doit aider mais ça passe.
On enchaîne avec Nicole Maines et Steve Orlando qui livrent un prologue à la future série Suicide Squad: Dream Team. Ici, Dreamer est recrutée par Waller, et elle accepte pour ses plans. C'est efficace, sans marquer mais ça amène bien la suite. Fico Ossio gère aux dessins, sans plus.
Enfin, petit passage sur New Kandor où le Général Zod a des plans mystérieux, alors que Ursa manipule la génétique de leur peuple et que leur fils se lasse de l'attente. C'est bien, bien fait, bien écrit par un Joe Casey inspiré et Dan McDaid livre des planches carrées et solides.

Un bon épisode qui prépare bien les suites.
Réponse avec citation
  #957  
Vieux 14/12/2023, 10h37
Avatar de Ben Wawe
Ben Wawe Ben Wawe est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: juin 2004
Messages: 18 973
Ben Wawe a compris Final CrisisBen Wawe a compris Final CrisisBen Wawe a compris Final CrisisBen Wawe a compris Final CrisisBen Wawe a compris Final CrisisBen Wawe a compris Final CrisisBen Wawe a compris Final CrisisBen Wawe a compris Final CrisisBen Wawe a compris Final CrisisBen Wawe a compris Final CrisisBen Wawe a compris Final Crisis
Green Lantern #6
Toujours lent mais toujours bien.
Jeremy Adams continue son blockbuster qui avance tout doucement. Ça se bagarre entre Hal et un Sinestro doté d'un anneau Red Lantern, mais Jordan "laisse" Sinestro filer car son anneau ne peut l'amener dans l'espace (et semble se recharger en l'utilisant). En revenant chez lui, il parle avec Kilowog... mais Razer, de la série animée, vient le voir, notamment car

C'est bien, oui. Mais lent. Jeremy Adams gère bien, laisse beaucoup de place aux expositions et bagarres, mais ça avance doucement.
Xermanico assure encore aux dessins, avec de très belles planches mais il doit être aidé par Scott Godlewski, efficace.

Ça avance doucement mais bien.

[Superman: Lost #9
Habile et prenant.
Christopher Priest s'avance vers sa fin, avec talent. Ici, Lex est hanté par l'appréhension de la réaction de Superman à son empoisonnement de Lois. Clark et Lois se disputent à ce titre, elle le calme, elle confronte Lex et le force à lui donner le remède... basique et efficace. Les Kent avancent, Lex est crispé mais Bruce vient les voir car

C'est fort, toujours. Priest gère bien, amène bien les éléments et je reste très pris et happé par tout ça. Vivement la fin.
Graphiquement, hélas, Pagulayan ne peut pas tout faire. Les aides proposent de bonnes choses mais ça ne rend pas super.

Passionnant.
Réponse avec citation
  #958  
Vieux 15/12/2023, 07h47
Avatar de Ben Wawe
Ben Wawe Ben Wawe est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: juin 2004
Messages: 18 973
Ben Wawe a compris Final CrisisBen Wawe a compris Final CrisisBen Wawe a compris Final CrisisBen Wawe a compris Final CrisisBen Wawe a compris Final CrisisBen Wawe a compris Final CrisisBen Wawe a compris Final CrisisBen Wawe a compris Final CrisisBen Wawe a compris Final CrisisBen Wawe a compris Final CrisisBen Wawe a compris Final Crisis
Guardians of the Galaxy #9
Bel épisode.
Collin Kelly et Jackson Lanzing réalisent une sortie entre filles sur Terre. Mantis pousse Gamora à l'aider à récupérer là-bas l'âme de l'homme initial derrière Drax pour qu'il se sente complet, et qui est dans la Soul Stone (une part d'âme de chaque porteur y demeure) détenue par l'enfant robot Multitude (voir un Annual Avengers ; continuité cool). Les deux se chamaillent entre elles et d'autres avant de trouver Multitude et de le raisonner, et après un point sur Mantis et les raisons de son comportement délirant (elle utilise une veste métamorphe vivante pour se trouver une voie après la douleur de l'attitude de son fils dans Empyre). Finalement, elles rentrent mais... l'armée de la soeur de Peter attaque !
C'est bien. Les deux scénaristes gèrent très bien leur petit épisode, assez fun mais aussi touchant. Sur Gamora et son addiction, mais bien sûr essentiellement sur Mantis, bien décrite ici. Un bon moment.
Un beau moment aussi, car Kev Walker maintient sa grande qualité de prestation.

Très sympathique oui.

White Widow #2
Agréable pour le personnage, pas pour l'intrigue.
Sarah Gailey montre une Yelena qui se lie à ses voisins et comprend que l'entreprise Armament est derrière des engagements de mercenaires et assassins. Elle décide d'agir quand la société s'en prend à ses voisins et elle.
Yelena est bien écrite. La scénariste trouve un bon équilibre entre le personnage comics et celui du MCU, avec un côté un peu délirant et une approche d'efficacité froide. C'est bien, ça, mais l'intrigue est chiante et longue.
Graphiquement, Alessandro Miracolo a des planches très moyennes voire faibles.

Bien pour le perso', juste.
Réponse avec citation
  #959  
Vieux 17/12/2023, 11h26
Avatar de Ben Wawe
Ben Wawe Ben Wawe est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: juin 2004
Messages: 18 973
Ben Wawe a compris Final CrisisBen Wawe a compris Final CrisisBen Wawe a compris Final CrisisBen Wawe a compris Final CrisisBen Wawe a compris Final CrisisBen Wawe a compris Final CrisisBen Wawe a compris Final CrisisBen Wawe a compris Final CrisisBen Wawe a compris Final CrisisBen Wawe a compris Final CrisisBen Wawe a compris Final Crisis
Star Wars: The High Republic - Shadows of Starlight #3
Bof, bof.
Charles Soule continue son exploration des conséquences du crash, avec ici un focus sur le padawan Bell qui veut retrouver son ami wookie Burry. Il le retrouve a priori dans une autre histoire, puis décide sur Coruscant de lutter contre les Nihil et Burry le suit à contrecœur. Ils deviennent chevaliers Jedi, suivent un maître mais sont attaqués sur une planète par les Nihil.
Gros bof, oui. Ce n'est pas passionnant, voir le sauvetage de Burry "ailleurs" qu'ici est assez nul et l'ensemble n'est pas intéressant.
Graphiquement, Jethro Morales propose des planches correctes et solides.

Guère intéressant, non.

The Immortal Thor #5
Prenant et intriguant.
Al Ewing achève intelligemment la saga sur Thoranos, vaincu non pas par la force brute de plusieurs héros dotés du pouvoir de Thor pendant 60 secondes... mais par une idée d'un Thor malin et juste. Celui-ci
On voit cependant des éléments cosmiques sur un Démiurge, alors que Thoranos révèle que

C'est bien, oui. J'apprécie ce Thor qui pense plutôt que de taper, j'aime qu'il utilise sa tête et son coeur plutôt que sa force brute. C'est cool, c'est fin et les indices sur la suite sont intéressants, avec également ces liens entre séries du scénariste qui fonctionnent bien (X-Men Red avec Storm, Avengers Inc. évoqué par Jane).
Graphiquement, Martin Coccolo livre de très belles planches, très réussies et jolies.

Une vraie bonne dynamique.
Réponse avec citation
  #960  
Vieux 17/12/2023, 23h46
Avatar de Ben Wawe
Ben Wawe Ben Wawe est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: juin 2004
Messages: 18 973
Ben Wawe a compris Final CrisisBen Wawe a compris Final CrisisBen Wawe a compris Final CrisisBen Wawe a compris Final CrisisBen Wawe a compris Final CrisisBen Wawe a compris Final CrisisBen Wawe a compris Final CrisisBen Wawe a compris Final CrisisBen Wawe a compris Final CrisisBen Wawe a compris Final CrisisBen Wawe a compris Final Crisis
Dark X-Men #5
Un peu maladroit mais d'une poésie macabre bienvenue.
Steve Foxe livre la fin de sa saga avec une grosse bagarre et des conséquences difficiles. Madelyne affronte la Goblin Queen alternative et Orchis, dont les deux savants fous ont fait de Elsie Dee un bazooka (!). Azazel tue la génie maléfique, puis se fait tuer par le Bamf de la Goblin Queen. Empath s'enfuie, Gambit sauve la Mutante innocente, Havok souffre et Madelyne hésite à rejoindre la Goblin Queen... mais elle se reprend et la détruit. Les Dark X-Men se séparent, Albert et Elsie filent et Alex reste avec Madelyne, dont l'ambassade reste ouverte à tous... mais elle décide de redevenir la Goblin Queen, sans que l'on sache ce que ça fera d'elle.
C'est bien, oui. Maladroit car ça va vite, c'est rapide pour le duel de Maddies, et quelques destins sont faciles, mais... il y a une mélancolie générale qui fonctionne bien. Maddie est vraiment touchante dans son envie de bien faire qui tourne mal, avec son environnement macabre mais touchant. Ça émeut.
Graphiquement, Jonas Scharf a un bon style pour ce glauque général, même si ce n'est pas foufou.

Touchant et prenant.

X-Men: Red #18
Efficace.
Al Ewing achève sa grande saga sur Arakko/Mars, sans grand twist mais avec fluidité. Ici, Storm lance la nouvelle île consciente forgée avec Apocalypse contre un bout d'Arakko, l'île initiale lancée par Genesis. Ça se bagarre partout, le Fisher King se sacrifie, Jon bat son ancien mentor et Storm détruit l'entité Annihilation. Genesis est libre et exilée sur Phobos, où elle et ses enfants repoussent Orchis. Mars se remet, avec de nouveaux territoires...
C'est bien, oui. Al Ewing ne surprend guère mais livre un scénario très correct et prenant, avec une Storm bien écrite et de bons moments. C'est bien, oui... mais le manque de "liens" et connaissances avec les Mutants d'Arakko fait retomber l'ensemble.
Graphiquement, Yildray Çynar livre des planches solides, dans un style classique. C'est efficace.

Bien, oui, mais... il manque toujours un petit quelque chose.
Réponse avec citation
Réponse

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non

Navigation rapide

Discussions similaires
Discussion Auteur Forum Réponses Dernier message
R.i.p. 2023 mugiwaraya Brêves de comptoir 371 31/12/2023 14h45
Sorties Singles et Collections 2023 (semaines du 27/12/2023) Fletcher Arrowsmith Singles 179 25/12/2023 21h32
52 Cases 2023 - Inscriptions des Maitres du Jeu (début du jeu samedi 7 janvier 2023) NRV Le Grand Jeu des Cases 111 02/12/2023 15h32
DC mars 2023 scarletneedle Sollicitations éditeurs 14 19/12/2022 17h57
DC février 2023 Dhargo Sollicitations éditeurs 2 19/11/2022 22h33


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 09h34.


Powered by vBulletin® Version 3.8.3
Copyright ©2000 - 2024, Jelsoft Enterprises Ltd.
Version française #20 par l'association vBulletin francophone
Skin Design et Logos By Fredeur
Buzz Comics : le forum comics n°1 en France !