Buzz Comics, le forum comics du monde d'après.

Buzz Comics, le forum comics du monde d'après. (http://www.buzzcomics.net/index.php)
-   TV (http://www.buzzcomics.net/forumdisplay.php?f=248)
-   -   Séries TV qui passent en France (ou pas encore) (http://www.buzzcomics.net/showthread.php?t=24549)

watchblue 28/07/2017 12h39

en plein matage de supernatural grace au dl netflix pendant les vacances je viens de voir un truc tres drole

Saison 4 un ange explique que dieu n est peut etre plus la

Deux episodes plus tard : on rencontre un personnage qui lorsqu il apprend ces pouvoirs dit : je dois etre un dieu c est sur !

Saison 12 soit 8 ans plus tard : ce personnage avoue etre dieu descendu sur terre

Alors je sais que c etait pas prevu puisque a la base supernatural est une histoire sur 5 saisons

Mais je trouve que scenaristiquement parlant c est bien joue

FrancoisG 28/07/2017 14h27

Citation:

Envoyé par Strikehard (Message 1720562)
Je ne sais si il y en a déjà était question mais je recommande chaudement la série passant sur OCS, The Handmaid's Tale:

Ma copine a du mal à supporter l’ambiance :/
Du coup, on est bloqué au 4...

Strikehard 28/07/2017 22h46

Citation:

Envoyé par FrancoisG (Message 1720582)
[LIST=1][*]
Ma copine a du mal à supporter l’ambiance :/
Du coup, on est bloqué au 4...

Pareil pour ma femme mais comme je m'occupe du petit dernier dont le biberon, je mate en même temps! ;-)

mugiwaraya 02/08/2017 22h29

Nom de dieu de b... de m... de TF1 qui fait passer Flash de 23h30 à minuit passé.
Comme si c'était déjà pas diffusé assez tard avant. Tout ça parce qu'il faut absolument flooder des séries policières non stop.
Après faut pas se plaindre que les gens se tournent vers certains sites de streaming.

arrowsmith 02/08/2017 23h54

D'un autre côté regarder TF1 :zinzin:

FrancoisG 03/08/2017 15h09

Citation:

Envoyé par arrowsmith (Message 1721128)
D'un autre côté regarder TF1 :zinzin:

C'est la chaine N°1 !
Enregistrer

wildcard 03/08/2017 15h19


Une série télé française de science-fiction ? Diable, voilà un projet ambitieux et bigrement casse-gueule, mais excitant. C'est le pari qu'a accepté de produire OCS (Orange Ciné Série) sur la base du script de Julien Lacombe, showrunner de cette première saison de dix épisodes de 25 minutes chacun.

Alors ? Qu'est-ce que ça vaut ?

https://img4.hostingpics.net/pics/770393missions1.jpg
Le vaisseau d'exploration martienne "Ulysse 1"

La première mission habitée vers Mars est lancée par le milliardaire suisse William Meyer en collaboration avec l'Agence Spatiale Européenne. L'équipage, outre l'homme d'affaires, est composé d'un commandant, son second, une femme médecin, une géologue, un informaticien, un ingénieur et une psychothérapeute.

https://img4.hostingpics.net/pics/928338missions2.jpg
L'équipage d'"Ulysse 1" : Eva Müller, William Meyer, Jeanne Renoir,
Yann Bellocq, Basile Verhoeven, Simon Gramat (Adrianna Gradziel,
Mathias Mlekuz, Hélène Viviès, Jean Toussaint, Côme Levin, Clément Aubert)

Alors que le vaisseau "Ulysse 1" se prépare à se poser sur la planète rouge, Meyer révèle à l'équipage qu'une mission concurrente, financée par la compagnie "Zillion", les a devancés d'une semaine. Mais un message leur parvient pour leur conseiller de ne pas les rejoindre à cause d'un mystérieux danger.

https://img4.hostingpics.net/pics/808358missions3.jpg
Vladimir Komarov (Arben Bajraktaraj)

Meyer, avec l'accord de son équipage, désobéit à cette recommandation, mais le vaisseau, en se décrochant mal de la station, oblige le commandant à effectuer une sortie - qui lui est fatale car le câble qui le retenait se détache. L'atterrissage s'effectue sous les ordres du second dans des conditions délicates : "Ulysse 1" manque de carburant pour redécoller, ses panneaux solaires sont endommagés, comme le diagnostique Irène, l'ordinateur de bord. Une sortie est organisée pour tenter de localiser les membres du vaisseau de la compagnie "Zillion".

https://img4.hostingpics.net/pics/714256missions4.jpg
Est-ce les terriens qui colonisent Mars ? Ou les martiens en sont-ils partis ?

Une épave est bien trouvée mais c'est une découverte encore plus extravagante qui attend les explorateurs : ils découvrent un cosmonaute russe, encore vivant - et pas n'importe lequel : Vladimir Komarov, porté disparu depuis 1967 lors du retour sur Terre dans la capsule de Soyouz 1 ! Que fait-il là ? Et comment s'y trouve-t-il ?


Le russe, aussi méfiant qu'énigmatique, ne se confie qu'à Jeanne, la psy de la mission, qu'il semble connaître intimement et à qui il confie qu'elle a un lien spécial avec Mars et son passé. La jeune femme, intriguée, décide d'enquêter par elle-même,au péril de sa vie, tandis que la mission "Zillion", conduite par l'ex-assistante de Meyer, Gemma Andrews, apprend la découverte des membres d'"Ulysse" et veut s'en emparer.
Les enjeux se multiplient alors : Komarov pourrait-il sauver le patron de "Zillion", gravement malade ? "Ulysse 1" réussira-t-il à redécoller pour rejoindre sa station ? Jeanne apprendra-t-elle la vérité sur une possible civilisation martienne disparue ? Les terriens sont-ils venus coloniser Mars ou les martiens sont-ils partis coloniser une autre planète, peut-être la Terre, depuis longtemps ?

Malgré un budget qu'on imagine fluet, la qualité du résultat de Missions se mesure à l'addiction que cette série engendre chez ses spectateurs. Avec ces dix épisodes au format court, et ces cliffhangers systématiques (aussi troublants que spectaculaires), difficile de résister à la tentation d'enchaîner le visionnage de plusieurs chapitres.

Premier bon point : l'intrigue est très prenante et riche en rebondissements, habilement produits. Si certains rôles sont brossés un peu schématiquement, l'héroïne charrie un mystère passionnant et ses investigations sont terriblement prenantes. Avec une finesse qui en augmente la force de percussion, les révélations sont nombreuses et vraiment épatantes. Jérôme Lacombe sait que Mars reste un terrain propice aux fantasmes et parfois s'en amuse, mais il s'inspire aussi de mécanismes narratifs sophistiqués (évoquant Lost et sa construction en poupées russes) où chaque avancée pose de nouvelles interrogations plus excitantes que les précédentes.

Ensuite, la réalisation sait transformer son manque de moyens en force : l'action se déroule souvent dans le huis-clos du vaisseau "Ulysse 1" et souligne les sentiments de claustration, de tension. Chaque sortie agit à la fois comme une respiration (malgré le port obligatoire d'une combinaison) mais la narration continue à explorer ce qui agite ceux qui restent dedans pendant ce temps. Progressivement, subtilement, le personnage de Komarov entretient et enrichit ces rapports déjà fournis - et le scénario a l'intelligence de ne pas expliquer tout (peut-être en prévision d'une saison 2, mais aussi pour ne pas justifier à tout prix quelque chose qui est purement fantastique, injustifiable scientifiquement). Lorsque la mission "Zillion" se greffe à la trame principale, on pourrait craindre une surcharge, mais le dosage délicat reste préservé (tout juste s'étonnera-t-on des variations de l'état de santé du patron de "Zillion", tantôt mourant - avec un mal peu défini - , tantôt prêt à partir sur Mars comme s'il s'agissait d'une formalité).

Avoir choisi un casting d'inconnus (bien que tous acteurs professionnels) est judicieux car cela facilite l'identification. Si Hélène Viviès est l'héroïne principale, ses partenaires sont également excellents et importants et permettent de figurer des réactions que chacun aurait dans pareilles situations (lâcheté, courage, curiosité, attirance...). Dans le rôle de Komarov, Arben Bajraktaraj est impressionnant aussi.

Audacieux, singulier et original autant qu'ambitieux, Missions mérite (malgré quelques péripéties superflues - et grotesques - sur la toute fin) une deuxième saison.

wildcard 04/08/2017 17h26


Pas vraiment une nouveauté puisque datant de 2014, mais je vous recommande vivement de découvrir Mozart in the Jungle (trois saisons à ce jour), série créé par Roman Coppola, Jason Schwartzman (son cousin) et Alex Timbers et produite par Amazon.


Le maestro Thomas Pembridge dirige pour la dernière fois l'orchestre symphonique de New York et passe la baguette à son jeune successeur, le génial mais imprévisible Rodrigo de Souza, en qui l'administratrice a placé tous ses espoirs pour garder ses auditeurs habituels mais aussi gagner les faveurs d'un nouveau public.

https://img15.hostingpics.net/pics/4...thejunglec.jpg
Le maestro Thomas Pembridge (Malcolm McDowell)

Jeune hautboïste, Hailey Rutledge se présente à une audition pour intégrer l'orchestre, bien que le syndicat des musiciens, dont la violoncelliste Cynthia Taylor (ex-maîtresse de Pembridge) est la représentante, se cabre contre cette initiative. Retenue, la jeune femme se plante hélas ! totalement lors d'une répétition quand elle découvre qu'elle est assise à la gauche de la première hautboïste, son idole - mais qui ne lui sera d'aucun réconfort car c'est une vraie peau de vache !


Rodrigo recrute alors Hailey comme assistante afin qu'elle s'aguerrisse et elle doit lui rappeler ses obligations contractuelles, qu'il assume avec plus ou moins de sagesse, comme lorsqu'il faut aider Gloria Windsor, la patronne de l'orchestre, à lever des fonds auprès de généreux donateurs.

https://img15.hostingpics.net/pics/8...thejunglef.jpg
Le nouveau maestro Rodrigo de Souza (Gael Garcia Bernal)

Tout ce beau monde devient aussi nerveux que Pembridge, qui décide, excédé, de tout plaquer (femme, poste de "directeur émérite", traitement médical - direction : Cuba !), à mesure que le soir de la première approche et que Rodrigo n'a toujours pas choisi quelle oeuvre il conduira.

https://img15.hostingpics.net/pics/9...thejungleg.png
Ana "fuck the system ! Maria (Nora Arnezeder)

Et quand, enfin, il se décidera pour un concerto de Sibelius, il devra convaincre son ex, la volcanique Ana Maria, d'accepter le rôle de premier violon...

Inspiré des Mémoires de Blair Tindall, Mozart in the jungle : sex, drugs and classical music, cette série est jubilatoire. Découpée en dix épisodes de 25 minutes chacun, on n'a pas le temps de s'ennuyer tant la trame narrative est riche.

Réussir une comédie chorale est un exercice délicat, surtout quand on ambitionne de le faire sur le ton de la fantaisie à la fois lunaire et burlesque sans sombrer dans la farce. Le scénario y parvient parfaitement en soignant la caractérisation d'une belle galerie de personnages soumis au génie excentrique mais investi de ce fameux maestro Rodrigo, qu'on suit essoufflé comme Hailey mais aussi en riant de bon coeur.

Le seconds rôles ajoutent encore au plaisir en développant des intrigues secondaires : de la violoncelliste Cynthia (qui estime ses amants en fonction de leurs qualités musicales, mais qui est aussi accro aux analgésiques à cause d'une tendinite tenace) à l'ex-chef d'orchestre Pembridge (qui préfère finalement tout envoyer valser plutôt que de supporter qu'on insulte Tchaïkovski) en passant par la coloc de Hailey (qui hérite d'une fortune colossale dont elle ne sait quoi faire) ou le danseur qui séduit Hailey (tout en dormant dans le même lit que sa partenaire).

Le format court, plutôt dévolu à la sitcom, se prête idéalement à cette série dense et légère à la fois, dans laquelle on reconnaît le ton des productions de Roman Coppola et Jason Schwartzman (par ailleurs tous deux collaborateurs réguliers du génial Wes Anderson). Et, en plus, divinement mis en musique.

L'interprétation est magistrale, de Gael Garcia Bernal qui cabotine comme seuls les grands savent le faire à la révélation Lola Kirke parfaite en ingénue éberluée en passant par Saffron Burrows sensuellime ou Malcolm McDowell impérial. Mention spéciale à la prestation volcanique de la française Nora Arnezeder, hilarante.

Comme dirait l'autre, ce qui suit est encore du Mozart.

Tuco 06/08/2017 18h30

Je commence la série American Gods. Jamais lu le bouquin. Pour l'instant (3 épisodes) c'est très très bien.

zenita 06/08/2017 18h53

J'ai lu le bouquin y a 15 ans et j'avais adoré !!!

HiPs! 06/08/2017 19h09

Citation:

Envoyé par zenita (Message 1721600)
J'ai lu le bouquin y a 15 ans et j'avais adoré !!!

Ma liebedich vient juste de le finir. Elle a beaucoup aimé. Se demande comment ça a pu être adapté en série d'ailleurs.

zarma 06/08/2017 21h16

Citation:

Envoyé par zenita (Message 1721600)
J'ai lu le bouquin y a 15 ans et j'avais adoré !!!

J'avais trouvé ça lourd et un peu prétentieux à l'époque.

Ptet qu'un jour je lui redonnerai sa chance.

Ben Wawe 06/08/2017 21h31

Citation:

Envoyé par HiPs! (Message 1721603)
Ma liebedich vient juste de le finir. Elle a beaucoup aimé. Se demande comment ça a pu être adapté en série d'ailleurs.

En axant sur la présentation des dieux et en jouant sur l'ambiance.
Ca fonctionne bien sur les 5 premiers épisodes.
Après, ça traîne un peu, le personnage principal devient tête-à-claques, le dernier épisode manque l'occasion d'une révélation épique, et finit sur un cliffhanger intime.

Pas mal, vraiment. Mais il va falloir accélérer le rythme, et surtout créer des intrigues secondaires, car sinon ça devra se finir très vite.

wildcard 08/08/2017 16h04


La première saison m'a tellement emballé que je n'ai pas tardé à suivre la saison 2 de Mozart in the Jungle, toujours conduite par le quatuor Roman Coppola-Jason Schwartzman-Alex Timbers-Paul Weitz pour Amazon.

https://img4.hostingpics.net/pics/77...thejungle2.jpg
Ci-dessus : un petit résumé des relations des principaux personnages de la série

L'orage gronde au New York Symphony quand démarre cette nouvelle saison, qui se situe deux mois et demi après la fin de la précédente : en effet, les musiciens menacent de faire la grève si leurs salaires et leurs revendications sociales ne sont pas renégociés par le conseil d'administration.

https://img4.hostingpics.net/pics/76...thejungle6.png
Rodrigo et "Hail Lai" (Gael Garcia Bernal et Lola Kirke)

Le souci est d'autant plus grand que l'orchestre se prépare à partir en tournée en Amérique du Sud, après un concert dont l'invité de marque est le violoncelliste Andrew Walsh - notoirement connu aussi pour aimer coucher avec les plus jolies musiciennes, Cynthia a été sa maîtresse, et maintenant il convoite Hailey, ce qui déplaît à Rodrigo, le chef (qui angoisse à la perspective de jouer à Mexico, sa ville natale, où vit encore son mentor, Rivera).


Cependant, Gloria Windsor, l'administratrice du NYS, bataille avec son rival au conseil, Biben, pour préserver l'orchestre. Elle a recruté un suppléant pour Rodrigo, Lennox (aux méthodes aussi discutables), et entame une liaison avec le régisseur, Pavel, qui a découvert son secret (mais je ne le spoilerai pas).

https://img4.hostingpics.net/pics/72...thejungle8.jpg
Nina Robertson et Cynthia Taylor (Gretchen Mol et Saffron Burrows)

A Mexico, entre le vol du violon de Warren Boyd (et les recherches mouvementées pour le retrouver in extremis) et le concert, Rodrigo présente "Hai Lai" à sa grand-mère, qui l'a élevé, puis à Rivera, qui souhaiterait que son disciple reprenne sa classe d'étudiants, des gosses désoeuvrés pour qui la musique est la seule chance de s'élever socialement. Une offre impossible à accepter et donc déchirante pour le maestro... Qui, de retour à New York, se croit maudit alors qu'il souffre d'amusie (le mal qui rendit Beethoven sourd).


Nina Robertson, l'avocate engagée par Cynthia pour défendre les intérêts des musiciens, emploie la manière forte pour contraindre le conseil d'administration, ce qui aura de fâcheuses conséquences (pour le couple qu'elle forme avec Cynthia et tout l'orchestre). Thomas Pembridge enterre sa femme, qui décède en écoutant la symphonie qu'il vient de composer. Rodrigo met sa démission dans la balance pour sauver le New York Symphony...
Mais cela paiera-t-il ? Et évitera-t-il à Hailey de quitter la ville pour partir en tournée avec Walsh et vivre une liaison avec son nouvel amant ?

C'est bien simple, c'est comme si les auteurs de cette nouvelle saison avaient décidé d'appuyer à fond sur la pédale de l'accélérateur tellement il s'y passe de choses, tellement les cartes sont rebattues, et que le spectateur est entraîné dans un grand huit émotionnel.

Pour l'essentiel, on retrouve les fondamentaux de la série, qui est toujours aussi drôle et original (avec son cadre, ses personnages, son lot d'intrigues, de péripéties), en adoptant ce ton unique, subtilement décalé, tour à tour fantasque, sentimental et mélancolique.

Mais Rodrigo n'est plus le seul à capter l'attention : bien que toujours aussi excentrique, il gagne en nuances et cela rejaillit sur le reste de l'orchestre, les relations entre les musiciens sont plus creusés (via la menace de la grève et la tournée sud-américaine). Les épisodes s'enchaînent à toute allure, tout en réservant au spectateur des moments suspendus (Rodrigo, la veille du départ en tournée, seul sur la scène, prenant conscience qu'il a trouvé là sa maison - comme il l'avouera à voix haute à son orchestre plus tard - , les retrouvailles avec le maestro Rivera, la rencontre avec Mémé DeSouza, la disparition loufoque et tragique à la fois de la femme de Pembridge...). L'histoire s'encanaille aussi avec la liaison entre Nina, l'avocate carnassière (incarnée par la superbe Gretchen Mol), et Cynthia, la violoncelliste "fucking hot", ou entre Gloria "Antoinette" et Pavel (qui souffrira de ne pouvoir être vu avec elle en public), ou encore le couple désormais établi entre Lizzie (la coloc de Hailey) et Bradford Sharp (le podcasteur mélomane - joué par Jason Schwartzamn lui-même).

La réussite de la première saison a permis à la production d'attirer des guests incroyables, comme le pianiste Lang Lang ou d'autres virtuoses comme Emmanuel Wax, Joshua Bell. Face à eux, Wallace Shawn (alias Winslow Elliott) et Dermot Mulroney (alias Andrew Walsh) restent parfaitement crédibles.

La distribution est là, dans une forme prodigieuse : Gael Garcia Bernal bien sûr, Malcolm McDowell toujours, Bernadette Peters, Saffron Burrows, et la divine Lola Kirke (solaire). Le show ne serait pas le même sans eux ou avec d'autres qu'eux.

Euphorisant !

ArnaudXIII 08/08/2017 16h47

Je vais peut-être proposer à ma chère et tendre qu'on regarde ça, surtout s'il s'agit d'épisode de 25mn.

Sinon, tu recommandes d'autres séries Amazon?


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 15h20.

Powered by vBulletin® Version 3.8.3
Copyright ©2000 - 2021, Jelsoft Enterprises Ltd.
Version française #20 par l'association vBulletin francophone
Buzz Comics : le forum comics n°1 en France !