Buzz Comics, le forum comics du monde d'après.

Buzz Comics, le forum comics du monde d'après. (http://www.buzzcomics.net/index.php)
-   TV (http://www.buzzcomics.net/forumdisplay.php?f=248)
-   -   Les séries qui passent à la TV (http://www.buzzcomics.net/showthread.php?t=24549)

HiPs! 13/02/2014 16h59

En revanche pour Snoop, là oui on peut sortir les smiley tristos. Elle est encore en zonzon je crois.

Algernon Backwash 14/02/2014 18h06

Citation:

Envoyé par HiPs! (Message 1468264)
Oui, et alors, je reviens vite fait là dessus parce qu'un truc me titillait et je me la suis rematé pour vérifier:

De l'arrivée à la stash house jusqu'à la fuite en caisse, c'est un seul plan séquence de 5'!!!!

A moins d'une astuce numérique ou d'un trucage optique (genre un plan très obscur pour dissimuler une coupe, mais j'ai pas vu), du moment où Cole débarque avec ses "potes", que ça tourne vinaigre, qu'il embarque Ginger, que ça pétarade à droite à gauche, qu'ils rampent jusqu'à une seconde maison, sortent par l'arrière, se font agresser par deux brutes et rejoignent Hart, c'est un seul et même plan, sans une seule coupe.

Je dis bravo.

Et à ce propos, ça me fait bien rigoler quand je peux lire ici et là de la part de certains critiques ou blogueurs que la réalisation est "fade" ou "impersonnelle".

Non, c'est juste un certain art de la subtilité. Ca ne la ramène pas (et vous remarquerez également l'utilisation minimaliste de la musique dans cette séquence, percussive mais en retrait ) mais c'est sûr de ses effets et c'est souvent couillu, preuve en est cette séquence qui représente quand même un boulot de préparation monstrueux en amont. Le classieux dans le feutré.
Ah et peut-être citer le nom de ce magistral réal, comme ça, ça sera fait, hop copiécolléwiki : Cary Joji Fukunaga.




Ah: et m..., zarma l'a noté aussi

Le souci, c'est que beaucoup de gens (des abrutis sûrement), parlent de plan séquence en termes techniques et retiennent souvent la longueur ou la beauté. Alors que le plan séquence, s'il est vraiment réussi doit faire le temps d'une séquence donc, ce qui veut dire une scène, ce qui veut dire 1) Unité d'Action 2) Unité de Lieu 3) Unité de Temps, et en même temps garder le ton du début à la fin. Une scène raconte une histoire, ainsi, un plan séquence ne peut exister que dans l'aspect technique visuel.

Rappelons que le meilleur plan séquence du monde ne fait que 3 minutes et se trouve dans La Soif du Mal d'Orson Welles.

http://www.youtube.com/watch?v=Yg8MqjoFvy4

Ici, dans True Detective, le plan séquence est efficace car il propose du storytelling, de l'exposition de persos et en plus de ça a une vraie personnalité.

Super bonne série d'ailleurs.

Zen arcade 14/02/2014 21h03

Citation:

Envoyé par Rorschach (Message 1468851)
Rappelons que le meilleur plan séquence du monde ne fait que 3 minutes et se trouve dans La Soif du Mal d'Orson Welles.

T'as déjà vu Soy Cuba de Kalatozov ?
Y a des plan-séquences de malade dans ce film.

HiPs! 15/02/2014 00h28

Citation:

Envoyé par zarma (Message 1468335)
Et décidemment un excellent choix de groupe.
Sur cette fin d'épisode on a eu le Wu-Tang pendant l'assaut sur la baraque.
Et Grinderman à la toute fin.
Sélection musicale de bon gout.

Ah ben tiens merci parce qu'autant le Nick, je ne pouvais pas le louper, autant la musique de l'assaut, je me demandais. T'aurais les refs?

HiPs! 15/02/2014 02h04

Guère convaincu par le pilote de "Bosch", la série produite par Amazon. Normalement, vous pouvez le voir gratos ici. (astuce: vous pouvez mettre les ss-titres grand briton pour malentendants avec la touche "CC"). C'est d'après des bouquins de Michael Connely donc bon, ça aurait pu être un peu sympa (même si perso, je n'en suis pas plus fan que cela).

Bien sûr, ça fait plaisir de voir rassemblés Marlo Stanfield, Man in Black et Kubiak. Mais pourrait-on confier à Lance Reddick un autre rôle que celui de supérieur de police, svp?

Sinon, encore une enquête criminelle. Sur un enfant. Avec un inspecteur trouble, et au lourd passé nous hurlent des flash-backs qui ne le sont pas moins. Cliché, cliché, cliché.

Non, sans moi pour la suite.

Remy Lebeau 15/02/2014 10h18

C'est moi ou en ce moment, les séries US ne connaissent qu'un genre: le policier? Moi ça commence sérieusement à me gaver toutes ces séries de ce genre car au final, on revient sur un même schéma.

Algernon Backwash 15/02/2014 10h21

Ah bah pour le coup, c'est toi. S'il y a bien une époque où on a de tout en séries, c'est bien aujourd'hui. Dans le genre même du polar d'ailleurs, tu as plein de variations et souvent une vision artistique forte comme dans True Detective par exemple.

Algernon Backwash 15/02/2014 10h26

Citation:

Envoyé par Zen arcade (Message 1468903)
T'as déjà vu Soy Cuba de Kalatozov ?
Y a des plan-séquences de malade dans ce film.

Oui, vu au ciné en ressortie (ou sortie? Je sais pas s'il est sorti en salles chez nous à l'époque), grosse claque. D'ailleurs, je vais me le chopper en Blu-Ray, tiens!

HiPs! 22/02/2014 13h03

Je me suis enfin essayé à House of Cards. Saison 1. Oui, passablement à la bourre, le pépère.

Maté pour l'instant les deux premiers épisodes et, ma foi, je crois bien que je vais m'arrêter là.
Je ne vais pas me hasarder à proclamer que c'est nul, ce serait un peu lapidaire à ce stade mais en tout cas qu'est-ce que c'est chiant!

L'impression d'assister à une partie d'échecs où l'un des deux partenaires n'aurait pas le droit de se servir de sa reine. Frank Underwood vs the rest of the world qui déroule son petit tapis de manigances et de coups bas tranquillement sans craindre en face la moindre réaction tellement ses adversaires semblent cons et manipulables.

Non, et puis cette forme de drame antique grec avec le protagoniste principal qui s'adresse à son public, franchement pour tuer la dramaturgie et la sensation qu'on est devant quelque chose de vivant, y a pas mieux.

La sensation que j'ai c'est que si ça se résume à assister au parcours glorieux d'un bel enculé, pas besoin d'une série pour ça, j'ai la vie de tous les jours.

En plus le générique et la musique sont nuls, ça oui, je peux le dire.

Al Pennyworth 22/02/2014 13h28

Je te conseille de poursuivre encore quelques épisodes. On se prend rapidement au jeu, on s’aperçoit que cela parait beaucoup moins simple et linéaire que peuvent le faire croire les tous premiers épisodes.

Au passage, la saison 2 est de nouveau de qualité, en s'appuyant sur des éléments de contexte ultra -contemporain.

belcantan 22/02/2014 13h34

Citation:

Envoyé par HiPs! (Message 1468974)
C'est d'après des bouquins de Michael Connely donc bon, ça aurait pu être un peu sympa (même si perso, je n'en suis pas plus fan que cela).

Bien sûr, ça fait plaisir de voir rassemblés Marlo Stanfield, Man in Black et Kubiak. Mais pourrait-on confier à Lance Reddick un autre rôle que celui de supérieur de police, svp?

Sinon, encore une enquête criminelle. Sur un enfant. Avec un inspecteur trouble, et au lourd passé nous hurlent des flash-backs qui ne le sont pas moins. Cliché, cliché, cliché.

En m^me temps, c'est bien dans l'esprit de Connelly. Bon, après, je suis client de cet auteur donc ça devrait me plaire:huhu:


Citation:

C'est moi ou en ce moment, les séries US ne connaissent qu'un genre: le policier? Moi ça commence sérieusement à me gaver toutes ces séries de ce genre car au final, on revient sur un même schéma.
Ben , ça dépend ce que tu appelles le genre policier, parce que c'est large. ça va du simple police procedural show comme CSI à des choses plus complexes comme True Detective.

Entre les deux, tu trouves une série comme Justified , plus basé sur les personnages

HiPs! 23/02/2014 14h44

Citation:

Envoyé par Al Pennyworth (Message 1471095)
Je te conseille de poursuivre encore quelques épisodes. On se prend rapidement au jeu, on s’aperçoit que cela parait beaucoup moins simple et linéaire que peuvent le faire croire les tous premiers épisodes.

Au passage, la saison 2 est de nouveau de qualité, en s'appuyant sur des éléments de contexte ultra -contemporain.

Ouf! tout fini la saison 1. Bon, je reste sur mes positions. C'est chiant comme la pluie House of cards.
Aucune tension, une sur-écriture risible, des moments très embarrassants (la branlette palliative de Claire par ex.).

Et surtout la sensation de ne pas être devant une série mais devant un film de 13h pas monté. Réinventer Rivette, c'est super mais ça reste chiant.

Oui, pour moi, cette série met parfaitement en lumière le problème (que j'avais beaucoup moins senti dans "Orange is the new black" de chez Netflix aussi) de ce format de diffusion en "tout-à-la-fois". S'affranchir des cliffhangers, des relances d'intrigue, du suspense, des surprises, ne plus se soucier d'avoir à harponner le spectateur, c'est très bien. Si on peut proposer autre chose à la place.

Or cet éloge de l'hypocrisie et du cynisme ne va pas plus loin que ça. Une étude de caractères très simplistes plongés dans une intrigue qui ne l'est pas moins (et de toutes façons y aura toujours Franky pour t'expliquer l'avancement des travaux avec ses citations face caméra tirées de "Le machiavélisme pour les nuls") enrobée dans une forme que je ne peux m'empêcher de trouver hyper prétentieuse (ah ça, y a de la thune à l'écran et du gros cachet, ça brille comme un bordel de campagne).

Venez assister à la formidable leçon de vie assénée par un bel empaffé, oui.
And so?

Dans le genre, la défunte "Boss" était dix mille fois plus aventureuse et trépidante. En plus, les scènes de fion étaient tip-top. Là, c'est chichiteux au possible. On fait ça du bout des doigts, on branlotte sous les draps, on tue des chiens hors-champ, c'est un robinet à eau tiède cette série.

Bon, allez, j'arrête. Désolé d'avoir trollé un chouïa mais vraiment les aventures de Frank Underwood & co. m'ont fortement agacé.

zarma 25/02/2014 14h47

Encore un épisode magistral pour True Detective même si avec moins d’événements marquants (si on excepte l'embrouille de fin).
Le RDV avec Tuttle était vraiment parfait.


Plus que 2 épisodes, les prochains risquent d'être tendus comme des slips.

Al Pennyworth 25/02/2014 15h10

J'ai découvert la mini série Klondike, trois épisodes d'une heure et demi chacun. Je suis agréablement surpris par le premier. On y retrouve deux jeunes idéalistes (dont l'un est interprété par l'acteur jouant Robb Starck), partant dans le Yukon, en 1897, en pleine ruée vers l'or.

Début d"épopée assez classique, dans un paysage superbe, puis confrontation des jeunes hommes avec un environnement très rude, et pas seulement pour le climat. On retrouve un peu l'ambiance des épisodes de la Jeunesse de Picsou.

Même si certains personnages peuvent apparaître comme assez caricaturaux, j'ai hâte de visionner la suite.

snoopy 26/02/2014 00h55

vu un bout de House of cards saison 2. Les 3 premiers épisodes en fait. Et même si je suis content de retrouver la série je reste un par sur ma faim. Alors oui on retrouve les mêmes trucs que dans la saison 1 mais Je m'attendais à quelque chose d'un peu mieux. on verra si la suite m'emballe plus.


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 13h41.

Powered by vBulletin® Version 3.8.3
Copyright ©2000 - 2024, Jelsoft Enterprises Ltd.
Version française #20 par l'association vBulletin francophone
Buzz Comics : le forum comics n°1 en France !