Précédent   Buzz Comics, le forum comics qui ne prend pas de vacances... > > Critiques > Critiques VO et VF des forumers

Affichage des résultats du sondage: quel comics avez vous/envisagez vous d'acheter
sandman overture 10 58,82%
fantastic four TPB3 10 58,82%
survivor's club 1 5,88%
infinite loop t2 4 23,53%
X-Force t1 (spurrier) 5 29,41%
Sondage à choix multiple Votants: 17. Vous ne pouvez pas participer à ce sondage. | Retirer son vote

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #1  
Vieux 09/11/2015, 21h30
Avatar de doop
doop doop est déconnecté
bouzouk force !!!!
-Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: juillet 2005
Messages: 25 950
doop est partout à la fois comme Jamie Madroxdoop est partout à la fois comme Jamie Madroxdoop est partout à la fois comme Jamie Madroxdoop est partout à la fois comme Jamie Madroxdoop est partout à la fois comme Jamie Madroxdoop est partout à la fois comme Jamie Madroxdoop est partout à la fois comme Jamie Madroxdoop est partout à la fois comme Jamie Madroxdoop est partout à la fois comme Jamie Madroxdoop est partout à la fois comme Jamie Madroxdoop est partout à la fois comme Jamie Madrox
Critiques Doopiennes 227:Sandman overture,infinite loop,FF,X-force,survivors club

CRITIQUES DOOPIENNES N°227 (02/11/2015)

Citation:
Quelques précisions : ces critiques sont la plupart du temps des critiques "à chaud". Aussitôt lu, aussitôt critiqué, ce qui peut expliquer un certain manque de recul ou des réactions parfois un peu trop passionnées. Je vais essayer néanmoins de rester le plus impartial possible et surtout, expliquer au maximum mes idées et mes impressions.
Je ne détiens pas, loin de là, la vérité sur les comics que je critique. C'est juste une impression de quelqu'un qui lit des comics depuis…pfiouuu….plus de trente cinq ans ! Ce n'est pas parce que je trouve un truc génial ou mauvais qu'il faut absolument le croire sur parole. Le mieux c'est encore de le lire si on a envie, ou de le défendre si on trouve l'avis trop négatif.
Le but premier est toujours le même: proposer un échange et un débat sur les séries chroniquées.
Dans un souci de bien faire, j'essaye toujours autant que faire se peut d'éviter les spoilers, ce qui fait que des gens qui sont en retard, ou qui suivent en VF peuvent tout à fait lire ces critiques sans aucune hésitation.
SANDMAN : OVERTURE #1-6

(Neil Gaiman / J H Williams III)
Le pitch :
Sandman part à la recherche d'une étoile devenue folle qui peut mettre fin à l'univers. Accompagné dans sa quête par une version "chat" de lui-même, il va rencontrer des personnages connus et inconnus ainsi que ses parents.

Evidemment, c'est impossible de résumer ce Sandman Overture, c'est beaucoup plus compliqué que cela. En revanche, forcément, ces six épisodes (qui ont mis du temps à sortir) étaient absolument incontournables pour moi, fan de Sandman de la toute première heure mais aussi de J H Williams III.
Les previews étaient absolument magnifiques et c'est avec une réelle impatience que j'ai attendu la sortie de ces six numéros pour pouvoir les lire en entier.
Nous avons donc un préquel de la série Sandman originelle puisque Gaiman nous raconte ce qui s'est passé juste avant sa capture par Roderick Burgess en 1915. Enfin, disons que les évènements ne sont pas vraiment connectés, cela explique juste pourquoi Sandman était aussi faible en arrivant sur Terre.
Alors, cette bande dessinée est vraiment exceptionnelle pour tout fan de Sandman. En effet, et contrairement aux différents retours qu'avait déjà fait Gaiman sur sa série (des histoires courtes généralement), l'auteur nous livre ici véritablement ce que les fans avaient envie de voir : tous les endless, tous les personnages emblématiques de l'univers du maître des rêves sont présents (enfin, presque tous et ce sera le bémol que je développerai un peu plus bas) de Mad Hettie à Daniel.
Gaiman se permet même d'explorer la cosmogonie de Sandman en nous dévoilant l'identité des parents des endless (eux aussi des concepts abstraits je vous rassure) et je trouve ca fort bien joli.
L'intrigue est assez linéaire finalement et Gaiman en profite pour nous ressortir ce qu'il fait de mieux et un des aspects principaux de son ancien run : des histoires imbriquées dans d'autres histoires !
Pour le coup, le fan est ravi, car n'oublions pas une chose, c'est que Gaiman est l'un des tout meilleurs écrivains de comics, avec son propre style et ses codes : bref, c'est du Gaiman et c'est forcément bien écrit, voire très bien écrit.
En revanche, si vous n'êtes pas familiers de cet univers, vous risquez d'avoir de grosses difficultés à comprendre ce qu'il se passe et cela manquera quand même énormément à votre lecture. En bref, vous suivrez une intrigue pour laquelle la quasi-totalité des dialogues et des personnages vous passeront au-dessus de la tête. C'est vraiment une histoire pour les lecteurs de la série. D'ailleurs, à trop vouloir faire plaisir aux lecteurs et à leur donner ce qu'ils ont envie de voir (Delight, les vortex, etc..) Gaiman complique peut-être un peu trop son intrigue, mais on peut lui pardonner dans la mesure où chaque dialogue, chaque action est un récit à lui tout seul.
Le reproche que je peux faire à Gaiman sur ce Sandman Overture c'est tout simplement qu'il manque un petit peu d'humanité. En effet, Sandman pour moi a toujours été une sorte de réflexion de la société, une étude de mœurs de l'humanité au sens large du terme et c'est ce qui m'a manqué un peu ici. Clairement, il manque une Wanda ou une Rose Walker dans l'intrigue mais je comprends aussi que c'est un choix voulu de l'auteur. J'aurais quand même aimé voir un peu de choses là-dessus.
En attendant, le fan est forcément comblé et les liens avec les premiers épisodes de la série sont vraiment très forts. C'est bien écrit, on se fait plaisir à chaque page et les parents de Sandman sont bien trouvés
, ce dernier ajoutant une petite couche de non-linéarité avec l'apparition de Daniel. D'ailleurs, Gaiman aurait peut-être pu s'en servrir un peu plus.
Une autre personne se fait plaisir à chaque page, c'est bien évidemment J H Williams III qui nous crée à chaque page un tableau différent. Que dire ? C'est certainement l'une des œuvres dont il peut être le plus fier, même si je trouve que parfois il a tendance à en faire un peu trop, à trop charger ses pages. Ce sont plus des peintures que du récit, mais cela ne pose pas de problème dans la mesure où cela convient parfaitement aux textes de Gaiman. C'est grandiose mais je continue à préférer son travail sur Promethea, beaucoup plus simple et efficace tout en gardant un niveau de narration très élevé. Enfin, c'est vraiment faire la fine bouche.
Donc oui, si vous êtes fan de Sandman, foncez, vous ne pourrez pas être déçus. Mais parfois le trop est l'ennemi du bien, même si les deux dernières pages de l'histoire sont tout bonnement exceptionnelles.


et demi
Pour les fans, la quintessence de Sandman avec un artiste majeur du début du XXIème siècle. Il m'a juste manqué un peu d'humanité pour le maximum.


FANTASTIC FOUR TPB 3 : BACK IN BLUE

Contient les numéros 11-14 et l'ANNUAL 1 de la série FANTASTIC FOUR(2014)
(Robinson / Grummett-Kirk)
Le pitch :
Les quatre fantastiques sont complètement démantelés : Le gouvernement a pris les enfants de la FF et Franklin pour les faire protéger par le SHIELD, Vaéria est partie chez son tonton Fatalis, Reed a pris un poste de scientifique dans une entreprise mystérieuse, Johnny a perdu ses pouvoirs et se noie dans les fêtes et l'alcool, Ben est en prison pour le meurtre du Puppet Master et Sue montre des changements de caractère bien imprévisibles.

Suite des épisodes des FF de James Robinson, et heureusement, contrairement à la bouse qu'il nous propose sur EARTH 2, c'est ici nettement plus intéressant. Après avoir passé deux épisodes à totalement déconstruire l'équipe (parfois de manière réussie, parfois de manière un peu trop forcée comme durant l'event ORIGINAL SIN) , il est désormais temps de réunir la famille.
Ce TPB (1 annual + 4 épisodes, ca m'énerve ces TPB où il n'y a rien dedans) commence assez mal. On a en effet un annual uniquement centré sur Sue, qui vient arracher Valéria des griffes de Fatalis. Autant vous le dire, nous avons droit à 30 pages de pas grand-chose, la révélation finale tombant un peu comme un cheveu sur la soupe. Disons que c'est cohérent avec le comportement de Sue depuis le début de la série, mais que concrètement c'est très très mal amené. Et puis on a un problème d'âge : VALERIA est censée avoir 3 ans !!!!!! Elle parle mieux que moi et est dessinée comme une gamine de 10, il y a clairement un problème. Les dessins d'ailleurs ne sont pas terribles. Ils sont pourtant signés Tom Grummett, qui est pourtant un honnête dessinateur, sauf que là cela ne fonctionne pas vraiment. C'est loin d'être son meilleur travail. Bref, un annual qui aurait pu se résumer à deux pages dans un épisode, ca commence très mal.
Robinson se reprend néanmoins avec les quatre épisodes de la série régulière. Cela fonctionne beaucoup mieux et le scénariste montre qu'il possède véritablement un sens aigu des relations entre les différents membres de l'équipe. Après, la réunion est peut-être un peu rapide, mais elle permet tout de même à Robinson de montrer qu'il maîtrise son sujet, faisant constamment des références aux précédentes aventures de l'équipe, que ce soit lors du run de Stan Lee, Englehart, De Falco ou de Matt Fraction. Bref, je pense qu'en fait James Robinson, conscient de la future annulation de la série, a décidé de faire une longue histoire hommage à ces héros qu'il aime, et cela commence à se sentir.
J'ai bien aimé l'histoire du personnage qui tire les ficelles dans les coulisses, THE QUIET MAN, dont la caractérisation est très bien faite. En plus, on a même droit au retour de l'univers HEROES REBORN, dont Robinson était partie prenante ( selon mes souvenirs, c'est lui qui avait scénarisé les fameux numéros 13 qui clôturaient l'univers ainsi qu'une partie de la série CAPTAIN AMERICA).
Après, je trouve l'abandon des costumes rouge dommage, car finalement Robinson n'en a rien fait du tout, cela a juste été une idée pour faire un peu de Buzz et c'est tout. Dommage.
Après, Leonard Kirk assure toujours très bien aux dessins et arrive parfaitement à faire passer les émotions et les idées de Robinson, tout cela avec une narration fluide.

Une très bonne histoire, qui sonne vraiment comme la dernière des 4 Fantastiques. Bon, deux reproches : le fait que le TPB se coupe en plein cliffhanger (mais bon, il vaut mieux vendre plein de TPB avec quatre épisodes dedans que deux à huit épisodes ) et un annual un peu trop faible. Les épisodes de la série régulière sont tout de même très bien et tout à fait dans le haut du panier en ce qui concerne les aventures de la première famille Marvel.



SURVIVOR'S CLUB #1

(Lauren Beukes-Dale Halvorsen / Ryan Kelly)
SURVIVOR'S CLUB est l'un des premiers titres du nouveau vertigo et j'ai donc décidé de le prendre en single, comme pas mal d'autres titres de l'éditeur histoire de supporter cette nouvelle game.
Le pitch m'avait assez intéressé (un club de survivants à des attaques démoniaques) mais ce sont surtout les dessins de Ryan Kelly qui m'ont fait basculer car j'aime beaucoup ce dessinateur.
Je ne connaissais absolument pas les scénaristes (apparemment, Lauren Beukes est une romancière d'horreur) et force est de reconnaître que pour le moment, ce numéro n'est pas une réussite à mon goût.
Alors je sais qu'il est assez difficile de juger après un numéro 1, mais ce n'est pas vraiment ce à quoi je m'attendais.
Je voyais tout de suite quelque chose d'assez gothique, avec un ton assez noir et sombre, mais ce n'est pas du tout le cas ! Les auteurs nous livrent en effet un comics très moderne, très ancré dans notre présent avec des personnages qui sonnent comme des personnages indés "à la Brian Wood". Ce qui pourrait finalement être pas mal, sauf que là, dès le premier numéro, les deux auteurs m'ont complètement perdu ! En effet, ils mélangent jeux vidéos, malédictions, FBI, complot, bref, un peu tout ce qu'on a l'habitude de voir en ce moment et du coup cela ne fonctionne pas bien, c'est confus, c'est brouillon et on ne voit pas du tout là où ils veulent en venir, ni même quel va être le thème ou les héros de la série. C'est un peu dommage car cela ne donne pas vraiment envie de continuer. De plus, certains effets de narration (je ne sais pas si c'est voulu par Ryan Kelly ou par les scénaristes) ajoutent à la confusion, nous faisant passer d'un personnage à l'autre au détour d'une case. C'est parfois tellement compliqué que sur une double page on ne sait pas s'il faut lire horizontalement ou verticalement. C'est quand même dommage.
En dehors de cette narration touffue et de cette histoire qui part dans toutes les directions à la fois, les planches, les personnages de Ryan Kelly sont vraiment très jolies à regarder, même si on peut regretter le fait que ce dernier ait un peu gommé les aspérités de ses dessins.

Bref, un comics assez compliqué, aussi bien dans les éléments (trop nombreux) de son intrigue que dans ses effets de narration. A juger toutefois à la fin du premier arc, mais là, c'est assez difficile d'en parler et de trouver une ligne directrice.


THE INFINITE LOOP t2 : La lutte

Contient les numéros 3-6 de la série INFINITE LOOP, GLENAT, IDW (2015)
(Pierrick Colinet / Elsa Charretier)
Le pitch :
Suite de aventures de Teddy, prête à tout pour retrouver son amour, ANO et faire évoluer les mentalités concernant les gens qui s'aiment et la différence.

Je suis véritablement très ennuyé. Très ennuyé car globalement, cet INFINITE LOOP transpire la bonne volonté, on sent immédiatement que les auteurs ont mis tout leur cœur, toutes leurs tripes dans cet ouvrage et qu'ils avaient réellement envie de faire passer un message. Que c'est quelque chose qui leur tient à cœur, que le message est important, la différence, l'amour, comment peut-on critiquer cela ?
Et pourtant, j'ai été très déçu par ce deuxième volume.
Rien à dire concernant les dessins d'Elsa Charretier, même si je les ai trouvés un peu moins inventifs et surprenant narrativement que lors du premier volume. C'est peut-être complètement faux mais j'ai eu l'impression qu'Elsa Charretier a dû "rusher" un peu ses planches sur la fin, en tout cas c'est mon impression. Par exemple, il est très difficile de distinguer la Teddy jeune de la Teddy adulte lors de l réunion entre les Teddy de plusieurs âges et de plusieurs dimensions.
Mais soyons quand même réalistes, c'est du bon dessin et le point fort de la série. Et puis les femmes ressemblent vraiment à des femmes, avec des formes, des physiques différents et c'est quand même un point sacrément positif.
En revanche, au niveau de l'histoire, je n'ai vraiment pas aimé.
En effet (et je le sentais déjà poindre au premier volume), les boucles infinies et les allers-retours dans le temps (un peu lassants en début de volume) ne sont finalement qu'un prétexte au message de tolérance que nous martèlement les auteurs tout au long de ces trois épisodes. Et c'est cela que je n'ai pas aimé. Colinet et Charretier ne nous donnent pas à réfléchir sur la différence, ils ne nous prennent pas par la main et ne nous amènent pas au bord du chemin : ils nous poussent sur le chemin et nous obligent à les suivre ! Encore une fois, je peux tout à fait comprendre l'envie et la force du message, l'importance de celui-ci et la volonté des auteurs de transmettre leurs idées mais je trouve que c'est fait de façon bien naïve. Tout est blanc ou noir, il n'y a pas assez de gris, et l'exécution est à mon sens trop unilatérale. On ne donne pas à réfléchir au lecteur, on l'oblige à suivre la direction voulue et je trouve (mais encore une fois ce n'est que mon avis) que c'est dommage, je n'aime pas qu'on force mon avis et mes idées (en plus, il n'y a avait pas besoin de me convaincre là-dessus, ce qui explique aussi pourquoi j'ai trouvé le message un peu trop lourdement asséné d'ailleurs). J'ai aussi un peu de mal avec les dialogues. Certaines phrases sont vraiment maladroites (comme par exemple une vanne sur Sarah Palin) qui finalement rajoutent beaucoup de lourdeur. Je ne sais pas si j'arrive à me faire bien comprendre, ce n'est pas le fait de faire une vanne sur Sarah Palin qui me gêne (la dame le mérite bien), mais ajouter une vanne sur Sarah Palin alors que depuis le début on est dans un comics sur la différence et que tout nous y ramène, c'est un peu comme si on rajoutait du beurre dans un Kouign Amann : à un moment cela fait trop.

En fait, c'est véritablement ce que je reproche à cet INFINITE LOOP : un véritable problème de dosage ! En étant vraiment méchant je dirais que cela déborde trop de bons sentiments à un moment et qu'on atteint très vite l'overdose.
Et encore une fois, c'est difficile de critiquer cette bande dessinée tellement on sent que c'est un sujet qui tient à cœur aux auteurs, qu'ils ont réellement envie de nous faire partager leurs opinions et leur point de vue et qu'ils ont tout donné pour que leur projet voient le jour. Ils ont fait des recherches, nous proposent une histoire détaillée mais j'aurais vraiment aimé un peu plus de recul.

En plus, je pense que le format choisi par GLENAT n'est pas le bon et n'a pas servi la série. C'est quand même super- cher pour 6 épisodes et des bonus. Le titre (et les idées) auraient certainement été plus mises en valeur en un seul volume, qu'on aurait pu alors considérer comme un pamphlet contre l'obscurantisme de notre époque plutôt que comme une série de science-fiction à suivre.

et demi. Une série que j'aurais vraiment aimé aimer mais qui a les défauts de ses qualités. La volonté et l'envie des auteurs les dépassent et donnes souvent une histoire un peu répétitive et finalement trop naïve pour que, à mon sens, le message soit efficace. Dommage.


X-FORCE vol 1 : DIRTY/TRICKS

Contient les numéros 1-6 de la série X-FORCE (2014)
(Spurrier / Kim-Molina)
Le pitch :
A la suite d'un attentat terroriste mutant faisant plus de 3000 morts, CABLE décide de refonder X-Force avec Psylocke, Fantomex et Marrow. Ils sont rapidement mis sur la piste d'un trafiquant de mutants.
Cette poursuite va nous en apprendre plus sur tous les personnages de l'équipe, qui cachent tous un terrible secret.
Si Spurrier a livré l'une des meilleures séries Marvel de ces dix dernières années, le fameux X-Men LEGACY avec LEGION, le fils de Xavier en protagoniste principal. Comme la série était plutôt exigeante en termes de lecture et ne mettait pas en avant ni Wolverine, ni Deadpool, ni les Avengers, elle s'est rapidement arrêtée faute de lecteurs.
Et pourtant, je n'ai pas suivi le scénariste lors des premières previews de ce nouveau titre.
Pourquoi ? Les dessins absolument dégueulasses de Rock-He Kim, qui ressemble à un mix des plus mauvaises habitudes de Clayton Crain et Ariel Olivetti. Vraiment ça ne donnait pas envie.
Et pourtant, les retours semblaient bons, à tel point que j'ai finalement craqué en trouvant l'intégrale des 3 TPB à un prix plus qu'abordable.
Et effectivement, ça pique les yeux. Heureusement, Kim laisse sa place à George Molina au bout de trois épisodes et même si ce n'est pas génial (Molina livre l'un de ses travaux les plus moches), cela devient au moins un peu lisible. Car le gros problème, c'est que la narration de Kim est tellement mal foutue et ses dessins tellement illisibles que souvent on ne comprend pas ce qu'il se passe. Et comme la narration de Spurrier est généralement complexe, avec des flashbacks et des allers-retours entre différents endroits, cela n'aide pas beaucoup.
Et pourtant, si on fait un tout petit effort, l'histoire est vraiment excellente.
Spurrier a véritablement une écriture propre, qui pourrait faire penser à du Vertigo d'il y a vingt ans, avec des Morrison, des Delano et des Milligan en mode "bizarre". Tout est un peu étrange, les personnages, leurs pouvoirs (on a même une héroïne qui s'appelle MEME et qui est une sorte de mutant immobile avec une "conscience" numérique ne s'exprimant que par des textos.
Bref, l'histoire est vraiment très bien fichue, un peu difficile au départ mais tout se met en place rapidement. Ce qu'arrive à faire Spurrier, c'est aussi à mettre le projecteur sur chacun des membres de l'équipe et à leur donner une véritable personnalité. Mention spéciale au personnage de Marrow, rarement aussi bien écrit et qui avait été abandonnée sur le bord de la route alors qu'elle avait un potentiel certain d'évolution. Comme quoi, pas besoin de chercher à créer des nouveaux personnages, il y en a tellement qui ont été oubliés depuis dix ans qu'il y a juste à se servir.
Vraiment j'ai été très agréablement surpris par la qualité de l'intrigue. Quel dommage toutefois qu'on ne puisse pas faire abstraction de ses dessins absolument afffreux !


et demi . Ouvrage très conseillé même avec les dessins. Des personnages bizarres et bien écrits, des intrigues qui sortent un peu de l'ordinaire, dommage que la partie graphique soit simplement illisible.



Citation:
Posté par a venir
BATMAN ETERNAL, XO MANOWAR, JOURNEY INTO MYSTERY, SPIDER-MAN , AVENGERS ACADEMY, DAREDEVIL, JEM, MIRACLEMAN, DESCENDER, ROAD TO NO MAN'S LAND, STAR WARS
Réponse avec citation
  #2  
Vieux 09/11/2015, 21h34
Avatar de Burlock
Burlock Burlock est déconnecté
Super Héros plus fort que ta mére
 
Date d'inscription: février 2009
Messages: 1 024
Burlock est le sidekick de Booster GoldBurlock est le sidekick de Booster GoldBurlock est le sidekick de Booster GoldBurlock est le sidekick de Booster GoldBurlock est le sidekick de Booster GoldBurlock est le sidekick de Booster GoldBurlock est le sidekick de Booster GoldBurlock est le sidekick de Booster GoldBurlock est le sidekick de Booster GoldBurlock est le sidekick de Booster GoldBurlock est le sidekick de Booster Gold
Merci Doop! Pour ma part mon prochain achat sera forcément Sandman, mais vous êtes plusieurs à me tenter avec cette fin des FF, pourtant je les trouvais plutôt ininteressant depuis de nombreuses années!
Réponse avec citation
  #3  
Vieux 09/11/2015, 21h44
Avatar de Achille Talon
Achille Talon Achille Talon est déconnecté
Nanti social...
-Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: mars 2005
Localisation: Hic et nunc...
Messages: 18 281
Achille Talon est plus vert que Hulk énervéAchille Talon est plus vert que Hulk énervéAchille Talon est plus vert que Hulk énervéAchille Talon est plus vert que Hulk énervéAchille Talon est plus vert que Hulk énervéAchille Talon est plus vert que Hulk énervéAchille Talon est plus vert que Hulk énervéAchille Talon est plus vert que Hulk énervéAchille Talon est plus vert que Hulk énervéAchille Talon est plus vert que Hulk énervéAchille Talon est plus vert que Hulk énervé


Pour une fois, nous sommes d'accord.

Pour INFINITE LOOP, voici ce que j'en dit dans le topic Glénat :

J'attendais le premier volume avec enthousiasme et l'avais fini un peu déçu mais avec l'espoir que le volume 2 lèverait mes inquiétudes...

Graphiquement, c'est superbe, le dessin et la mise en page sont magnifiques et pleins d'idées, c'est un superbe travail d'Elsa Charretier! Si j'osais un petit bémol, ce serait sur les couleurs, un peu trop "flashy" à la longue.

Quant à l'histoire... là aussi, comme une autre de mes lectures, le pitch est intriguant et prometteur, la dimension militante et humaniste en plus. Sur ce point, l'idée et le récit sont bien vus mais la réalisation du projet n'est pas à la hauteur de l'ambition, car les personnages restent bien trop caricaturaux et superficiels.

Au delà de ça, ce qui, pour moi, plombe ce dernier volume, ce sont les dialogues qui sonnent assez faux : les pavés de dialogues pédagogiques sensés porter LE message sont assez lourdement plaqués dans l'intrigue, et l'accumulation de "putain" (une cinquantaine dans ce volume!?!?) et de "Bordel" ne servent pas à rendre l'ensemble plus fluide et réaliste.

Bref, vu le talent d'Elsa Charretier, la noblesse de la cause et l'ambition affichée du récit, ce INFINITE LOOP est une vraie déception qui, quelque part, me brise un peu le coeur....

INFINITE LOOP = 2/5

Par contre, je continue à bien aimer Robinson sur EARTH 2.
Réponse avec citation
  #4  
Vieux 09/11/2015, 21h51
Avatar de Man-Thing
Man-Thing Man-Thing est déconnecté
Gardien du nexus
-Généalogiste Sénile--Sentinelle du Temple-
 
Date d'inscription: avril 2005
Localisation: Un marais des everglades
Messages: 3 777
Man-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic Man
Il faut vraiment que je relise mes singles d'Ouverture pour avoir une vue d'ensemble car les sorties ont été trop espacées.

Le FF a l'air très sympa, effectivement. Merci pour ces chroniques!
Réponse avec citation
  #5  
Vieux 09/11/2015, 21h52
Avatar de doop
doop doop est déconnecté
bouzouk force !!!!
-Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: juillet 2005
Messages: 25 950
doop est partout à la fois comme Jamie Madroxdoop est partout à la fois comme Jamie Madroxdoop est partout à la fois comme Jamie Madroxdoop est partout à la fois comme Jamie Madroxdoop est partout à la fois comme Jamie Madroxdoop est partout à la fois comme Jamie Madroxdoop est partout à la fois comme Jamie Madroxdoop est partout à la fois comme Jamie Madroxdoop est partout à la fois comme Jamie Madroxdoop est partout à la fois comme Jamie Madroxdoop est partout à la fois comme Jamie Madrox
Oh oui, moi 'ai attendu d'avoir les 6. Et franchement, c'est bonheur même si....
Réponse avec citation
  #6  
Vieux 09/11/2015, 21h55
Avatar de Al Pennyworth
Al Pennyworth Al Pennyworth est déconnecté
Bring back our Doop
 
Date d'inscription: juillet 2013
Localisation: Orléans
Messages: 2 120
Al Pennyworth boit comme Bob l'épongeAl Pennyworth boit comme Bob l'épongeAl Pennyworth boit comme Bob l'épongeAl Pennyworth boit comme Bob l'épongeAl Pennyworth boit comme Bob l'épongeAl Pennyworth boit comme Bob l'épongeAl Pennyworth boit comme Bob l'épongeAl Pennyworth boit comme Bob l'épongeAl Pennyworth boit comme Bob l'épongeAl Pennyworth boit comme Bob l'épongeAl Pennyworth boit comme Bob l'éponge
Je ne serai pas aussi sévère sur Infinite Loop, étant totalement sous le charme du graphisme d'Elsa Charretier, notamment ses personnages féminins. Mais il est vrai que les dialogues, le ton, alourdissent le message, trop insistant (notamment pour le public francais).
Glénat propose une très belle édition pour ces deux tomes qui, comme tu l'écris, auraient mérité un seul volume.
Réponse avec citation
  #7  
Vieux 09/11/2015, 21h56
Avatar de Man-Thing
Man-Thing Man-Thing est déconnecté
Gardien du nexus
-Généalogiste Sénile--Sentinelle du Temple-
 
Date d'inscription: avril 2005
Localisation: Un marais des everglades
Messages: 3 777
Man-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic ManMan-Thing péte des culs comme Plastic Man
Sur Sandman :ah ben on peut pas non plus retrouver totalement l'excellence d'un run entier et la nostalgie avec six petits singles...
Réponse avec citation
  #8  
Vieux 09/11/2015, 21h57
Avatar de Thorn
Thorn Thorn est connecté maintenant
pourfendeur d'IP
-Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: novembre 2004
Localisation: Strasbourg
Messages: 9 433
Thorn est futé comme BatmanThorn est futé comme BatmanThorn est futé comme BatmanThorn est futé comme BatmanThorn est futé comme BatmanThorn est futé comme BatmanThorn est futé comme BatmanThorn est futé comme BatmanThorn est futé comme BatmanThorn est futé comme BatmanThorn est futé comme Batman
Les dessins de X-Force, j'ai esaayé, et essayé, et je ne peux pas.
Par contre, Sandman...
__________________
Des pépites ? Des bonnes histoires ? Des curiosités ? Des souvenirs ? Ne manquez pas de visiter la section rétro !
Réponse avec citation
  #9  
Vieux 09/11/2015, 22h50
Avatar de Zen arcade
Zen arcade Zen arcade est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: août 2005
Messages: 6 308
Zen arcade est futé comme BatmanZen arcade est futé comme BatmanZen arcade est futé comme BatmanZen arcade est futé comme BatmanZen arcade est futé comme BatmanZen arcade est futé comme BatmanZen arcade est futé comme BatmanZen arcade est futé comme BatmanZen arcade est futé comme BatmanZen arcade est futé comme BatmanZen arcade est futé comme Batman
Citation:
Posté par doop
Voir le message
c'est un peu comme si on rajoutait du beurre dans un Kouign Amann : à un moment cela fait trop.
Il n'y a jamais trop de beurre dans un Kouign Amman.
__________________
"There are very few legitimate reasons to kick your mother in the vagina." (Louie ep.5)
Réponse avec citation
  #10  
Vieux 09/11/2015, 23h51
Avatar de arrowsmith
arrowsmith arrowsmith est déconnecté
OKNOTOK
-Généalogiste Sénile--Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: avril 2005
Localisation: à l'est d'eden
Messages: 28 672
arrowsmith va au sauna avec Shannaarrowsmith va au sauna avec Shannaarrowsmith va au sauna avec Shannaarrowsmith va au sauna avec Shannaarrowsmith va au sauna avec Shannaarrowsmith va au sauna avec Shannaarrowsmith va au sauna avec Shannaarrowsmith va au sauna avec Shannaarrowsmith va au sauna avec Shannaarrowsmith va au sauna avec Shannaarrowsmith va au sauna avec Shanna
Je suis bien content que le X-Force de Spurrier t'ait plu Je ne cesse de découvrir cet auteur qui me semble un des plus intéressant de ces dernières années. Il ne perd pas son âme sur du mainstream qu'il arrive à modeler à sa sauce. Entre son écriture ambitieuse et pas simpliste du tout et les louanges de Zen Arcade je commence à m'intéresser sérieusement à ses épisodes de Crossed. Et pourtant en VF on en a bavé avec cet arc suite à une parution chaotique et un récit plus taillé pour le recueil. Mais cela valait le coup de s'accrocher, surtout quand on lit les atrocité de Brian, quand c'est nul ce n'est pas moi, Bendis.

Pour les FF de Robinson, pour ceux que cela intéresse Slobo et moi-même avont du laisser un billet en critique VO sur tous les épisodes du run mémorable et old school (dans le bon sens du terme) de Robinson. Oui je fais ma pub sur le dos vert et visqueux de doop.

Quand au Sandman Overture ... bah tu sais déjà ce que j'en pense, tu m'as lu

C'est une de tes plus belles fournées. Congratulation
__________________
amateur de comics
Réponse avec citation
  #11  
Vieux 10/11/2015, 00h05
Avatar de gillesC
gillesC gillesC est déconnecté
Kennedy outillé
 
Date d'inscription: octobre 2003
Localisation: Son Pellier.
Messages: 47 244
gillesC est intelligent comme Mister FantasticgillesC est intelligent comme Mister FantasticgillesC est intelligent comme Mister FantasticgillesC est intelligent comme Mister FantasticgillesC est intelligent comme Mister FantasticgillesC est intelligent comme Mister FantasticgillesC est intelligent comme Mister FantasticgillesC est intelligent comme Mister FantasticgillesC est intelligent comme Mister FantasticgillesC est intelligent comme Mister FantasticgillesC est intelligent comme Mister Fantastic
Ah, enfin quelqu'un sort de l'hypnose collectivo-française sur Infinite loop...

Et re-re-re-vive Spurrier !
Réponse avec citation
  #12  
Vieux 10/11/2015, 07h55
Avatar de Jean-Moul
Jean-Moul Jean-Moul est déconnecté
Old & Creepy
 
Date d'inscription: juillet 2011
Localisation: Un peu à l'Ouest
Messages: 8 604
Jean-Moul trinque avec Frank MillerJean-Moul trinque avec Frank MillerJean-Moul trinque avec Frank MillerJean-Moul trinque avec Frank MillerJean-Moul trinque avec Frank MillerJean-Moul trinque avec Frank MillerJean-Moul trinque avec Frank MillerJean-Moul trinque avec Frank MillerJean-Moul trinque avec Frank MillerJean-Moul trinque avec Frank MillerJean-Moul trinque avec Frank Miller
Ben Infinite Loop c'est super beau. Voilà, voilà. Le scénario? Euh... Je vais être un peu méchant mais on dirait du jeu vidéo de base. Vous savez, ceux où l'univers est bien foutu, le design des personnages est super classe, mais où l'histoire est somme toute ultra-convenue et surtout mise en scène de façon très maladroite, à grands coups de clichés, de descriptifs mollassons et de rebondissements attendus à des kilomètres.
Et c'est vrai que c'est frustrant car on sent l'envie derrière ce projet. Je n'ai pas lu le second, hein, mais le premier m'a donné cette impression qui semble se confirmer sur la suite.
__________________
Si ça continue faudra que ça cesse!
Réponse avec citation
  #13  
Vieux 10/11/2015, 08h03
Avatar de arrowsmith
arrowsmith arrowsmith est déconnecté
OKNOTOK
-Généalogiste Sénile--Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: avril 2005
Localisation: à l'est d'eden
Messages: 28 672
arrowsmith va au sauna avec Shannaarrowsmith va au sauna avec Shannaarrowsmith va au sauna avec Shannaarrowsmith va au sauna avec Shannaarrowsmith va au sauna avec Shannaarrowsmith va au sauna avec Shannaarrowsmith va au sauna avec Shannaarrowsmith va au sauna avec Shannaarrowsmith va au sauna avec Shannaarrowsmith va au sauna avec Shannaarrowsmith va au sauna avec Shanna
Citation:
Posté par gillesC
Voir le message
Ah, enfin quelqu'un sort de l'hypnose collectivo-française sur Infinite loop...
Je pense la même chose. Par contre je reconnais que Elsa Charretier a un coup de crayon intéressant. Une artiste à suivre.
__________________
amateur de comics
Réponse avec citation
  #14  
Vieux 10/11/2015, 08h44
Avatar de Eddy Vanleffe
Eddy Vanleffe Eddy Vanleffe est déconnecté
Masog, crapaud sado/maso
 
Date d'inscription: mai 2015
Messages: 1 627
Eddy Vanleffe est un teen titansEddy Vanleffe est un teen titansEddy Vanleffe est un teen titansEddy Vanleffe est un teen titansEddy Vanleffe est un teen titansEddy Vanleffe est un teen titansEddy Vanleffe est un teen titansEddy Vanleffe est un teen titansEddy Vanleffe est un teen titansEddy Vanleffe est un teen titansEddy Vanleffe est un teen titans
J'ai lu le FF en VF pas plus tard qu'hier et j'ai vraiment vraiment aimé.

Doop toujours de bon conseil
Réponse avec citation
  #15  
Vieux 19/11/2015, 11h48
Avatar de rik spoutnik
rik spoutnik rik spoutnik est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: janvier 2004
Messages: 4 388
rik spoutnik s'enflamme comme la torche humainerik spoutnik s'enflamme comme la torche humainerik spoutnik s'enflamme comme la torche humainerik spoutnik s'enflamme comme la torche humainerik spoutnik s'enflamme comme la torche humainerik spoutnik s'enflamme comme la torche humainerik spoutnik s'enflamme comme la torche humainerik spoutnik s'enflamme comme la torche humainerik spoutnik s'enflamme comme la torche humainerik spoutnik s'enflamme comme la torche humainerik spoutnik s'enflamme comme la torche humaine
Tu m'as donné de relire X-force. Dans quel magazine vf est-ce publié ?
Réponse avec citation
Réponse

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non

Navigation rapide

Discussions similaires
Discussion Auteur Forum Réponses Dernier message
The Sandman: Overture Oloreen Critiques VO 27 07/01/2016 19h28
Critiques Doopiennes 219 : Infinite Loop, Wytches, FF, Automnlands, Convergence doop Critiques VO et VF des forumers 16 17/09/2015 20h15
The Sandman: Overture #5 Dhargo Singles 11 28/05/2015 13h05
Critiques Doopiennes 203 : BW Murderer, Quantum &Woody, DD, FF, Sandman doop Critiques VO et VF des forumers 12 19/05/2014 10h51
Critiques Doopiennes 191: Soldat Inconnu, Sandman, avengers,albator, great pacific doop Critiques VO et VF des forumers 16 29/01/2014 21h44


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 14h37.


Powered by vBulletin® Version 3.8.3
Copyright ©2000 - 2017, Jelsoft Enterprises Ltd.
Version française #20 par l'association vBulletin francophone
Skin Design et Logos By Fredeur
Buzz Comics : le forum comics n°1 en France !