Précédent   Buzz Comics, le forum comics du monde d'après. > > Retro - Hall of Heroes > Archives des GenSen

Discussion fermée
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #1  
Vieux 15/09/2005, 00h50
Avatar de michel
michel michel est déconnecté
10pensable
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: août 2002
Localisation: Toulouse
Messages: 19 867
michel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrison
Marvel Les Inédits Marvel : Captain America

Captain America #258 : 06/81, Blockbuster ! par Chris Claremont & David Michelinie / Mike Zeck / Mike Zeck



Nous allons débuter avec des épisodes de transition, entre le run de Byrne et celui de De Matteis. Le plot est ici de Chris Claremont (et il va rendre un superbe hommage aux pompiers de New York), il assure aussi le script avec David Michelinie. Mais ce numéro est surtout le premier aux dessins de Mike Zeck, qui en une trentaine d'épisodes va devenir un des artistes les plus marquants à être passé sur le titre



A cette époque, Steve Rogers tente de vivre une vie normale en marge de son rôle d'Avenger : il est dessinateur dans la publicité, il habite un grand appartement en haut d'une belle maison (avec une ouverture sur le toit très pratique) et il a sympathisé avec tous ses voisins, dont la belle Bernie Rosenthal avec laquelle il tente d'oublier la mort de son grand amour, Sharon Carter.

Steve retrouve les joies simples que procurent une soirée avec une jolie fille : un slow au dancing (qui le ramène nostalgiquement quarante ans en arrière !), un restaurant français, une ballade en calèche dans le parc. Le dernier café chez Bernie promettait d'être chaud… si un pyromane n'avait pas choisi cette nuit pour faire flamber la maison d'en face !

Steve fait appeler les pompiers par Bernie, file se changer et utilise des cables pour se rendre sur place. Il envoie les habitants sur le toit mais quand il tente d'évacuer un infirme, il se prend le plafond sur le bouclier. Sonné, il est évacué par les pompiers… et assiste impuissant au décès de celui qui l'a mis dans la nacelle, pris dans l'effondrement de l'immeuble.



Le lendemain, le planificateur de l'incendie engueule le pyromane qu'il a engagé (pour pouvoir racheter le terrain à bas prix) alors que celui-ci n'a pas le moindre remord. La propriétaire de Steve, Anna Kappelbaum, organise un repas avec tous ses locataires pour remonter le moral de Mike Farrell. De gauche à droite : Josh Cooper, Mrs. Kappelbaum, Mike, Steve et Bernie.



Pourtant le pompier finit par craquer, sous le choc de la mort de son collègue. Steve lui raconte qu'il vient de voir il y a peu celle qu'il aimait mourir en flammes sous ses yeux, une info qui n'échappe à Bernie !



La nuit venue, Cap part à la chasse au pyromane, et finit bien sûr par le trouver, si ce n'est qu'il ne s'attendait pas à le voir porter une armure fournie par Justin Hammer !



Blockbuster commence pas mal en arrivant à choper le bouclier de Cap, puis en le faisant tomber dans un entrepôt sur piloris et en y mettant le feu ! Cap défonce le plancher, pique un plongeon et d'un coup de bouclier envoie à son tour Blockbuster dans l'entrepôt. En corps à corps, Blockbuster pense avoir l'avantage mais Cap s'est laissé attraper exprès pour pouvoir lui bousiller son lance-flamme.



Cap doit lui retirer son armure pour le sortir de là. Peu reconnaissant, Blockbuster le menace d'un flingue et c'est Mike Farrell qui le désarme d'un coup de lance à incendie. Cap cille un peu quand la police parle de négocier avec le pyromane pour remonter jusqu'au commanditaire, mais est finalement soulagé quand il apprend par les journaux que ce dernier a été arrêté.
__________________
http://www.comicsvf.com

Les récaps (rigolotes) de Game of Thrones Saison 5

Stannis à Davos : On n'a rien pu faire, ils étaient au moins genre vingt-deux et puis y en avait un torse nu.

Dernière modification par sim theury ; 31/10/2015 à 22h29.
  #2  
Vieux 15/09/2005, 00h51
Avatar de michel
michel michel est déconnecté
10pensable
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: août 2002
Localisation: Toulouse
Messages: 19 867
michel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrison
Captain America #259 : 07/81, Rite Of Passage ! par Jim Shooter & David Michelinie / Mike Zeck / Quickdraw Studios





Une simple ombre passant sur lui pendant son sommeil suffit à réveiller Steve ! Il se lève quand même et sur son chemin vers l'hôtel des Vengeurs, il a nettement l'impression d'être suivi, mais ses vérifications ne donnent rien. Et pourtant, jusqu'à dans le métro, un homme le surveille de loin…

Pendant la séance de gym de Cap chez les Vengeurs, Jarvis lui demande pourquoi il n'habite pas ici, ce serait plus pratique. Cap répond que c'est une réminiscence de sa vie de civil, et qu'il souhaite goûter à la liberté pour laquelle il se bat. Jarvis lui donne ensuite une lettre arrivée pour lui d'un certain Ray Coulson. Cap se souvient de lui : à la fin de la guerre, lors d'une mission il était venu porter des informations à moto, et Cap la lui avait empruntée pour porter son attaque. Aujourd'hui Cap n'est donc pas surpris de le retrouver dans un magasin de motos.



Ray se fait du souci pour son fils John, parti il y a quelques semaines avec l'argent de la caisse pour rejoindre une bande de motards, les… euh… Huns ! Ray ne veut pas que Cap lui ramène son fils, il ne veut pas contrôler sa vie, il souhaite juste que Cap lui dise qu'il est désolé de ne pas lui avoir témoigné davantage d'affection.

Cap n'a pas trop de difficultés à retrouver les Huns, pas franchement discrets… il a quand même un choc :



Les Huns ne sont bien sûr pas enchantés de voir Cap, mais ils ont l'idée amusante de lui faire passer un test, un rite de passage : s'il le réussit, John acceptera de lui parler. Cap se retrouve donc… à devoir résister à deux motos qui veulent lui arracher les bras Et c'est à ce moment que surgit le mystérieux espion…



…le Dr Octopus, qui en a après son bouclier pour sa solidité : il en a marre de se faire arracher ses bras métalliques Le combat entre eux deux est physique, et Cap le gagne… grâce à son bouclier !



Pour les Huns, Cap a fait ses preuves, il peut parler à John. Il porte le message de Ray et s'en va aussitôt. Et un peu plus tard dans la nuit, un fils retrouve son père…

Trois jours plus tard, John vient voir Cap à l'hôtel des Vengeurs. Il veut le remercier, mais aussi lui faire un cadeau : une magnifique moto !



Un cadeau fort utile : on verra dans de nombreux épisodes Cap au guidon de sa moto.
__________________
http://www.comicsvf.com

Les récaps (rigolotes) de Game of Thrones Saison 5

Stannis à Davos : On n'a rien pu faire, ils étaient au moins genre vingt-deux et puis y en avait un torse nu.
  #3  
Vieux 15/09/2005, 00h52
Avatar de michel
michel michel est déconnecté
10pensable
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: août 2002
Localisation: Toulouse
Messages: 19 867
michel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrison
Captain America #260 : 08/81, Prison Reform ! par Al Milgrom / Alan Kupperberg / Quickdraw Studios & Al Milgrom



Un dernier fill-in, de Milgrom et Kupperberg, avec une histoire qui aurait pu être spectaculaire si on avait pu y croire un peu…

Tout commence dans une prison, quand sous les lazzis des détenus deux gardes jettent Captain America dans une cellule !



Cap a demandé à partager la cellule de "Thumper" Morgan, un dur qu'il a croisé il y a longtemps lors d'une émeute en prison (Tales Of Suspense #62, Eclipso n°25). Thumper tente de suite d'intimider Cap, sans succès. L'autre détenu est un petit jeune, Tony Zack, tombé par déseuvrement dans la violence des gangs et des hold-ups faciles. Cap constate que Thumper l'a pris sous son aile, et s'inquiète qu'à son contact Tony passe de jeune déliquant à criminel endurci. Enfin, quand Tony finit par lui demander pourquoi il est là, Cap répond que c'est… pour s'échapper !



Le lendemain matin, le Directeur Michaels donne une conférence de presse pour expliquer la présence de Cap. Son prédécesseur, Carlson, avait doté la prison d'énormes portes blindées à ouverture vocale. Seulement, il avait bêtement choisi comme code d'ouverture "Captain America" : il avait suffi que deux détenus discutent de lui dans la cour pour que la porte s'ouvre Heureusement, une pelletée de gardes passait à proximité à ce moment et purent éviter l'évasion. Carlson démissiona et pour éviter un scandale, son successeur Michaels pensa à demander un coup de main à Cap, avec qui il avait servi pendant la guerre. Cap suggéra de se faire enfermer dans la prison et de tenter de s'évader, pour tester le nouveau système de sécurité établi par Michaels. Il ignore ainsi qu'ont été installé des tas de caméras consultables sur un mur d'écrans. L'info ne tarde pas à circuler parmi certains détenus, et l'un d'eux, Deacon, décide de profiter de l'évasion de Cap pour se faire la belle lui aussi, avec son complice Thumper. Les détenus justement n'apprécient pas trop de voir Cap se ballader parmi eux, et celui-ci doit mater une rixe dans le gymnase, sans problème.



Un peu plus tard à l'atelier, Cap se construit un mini-bouclier en acier qu'il planque sous son costume. Et comme Thumper veut qu'il s'évade, il le protège d'une autre démonstration de force des détenus

Le jour de l'évasion venu, Cap commence par bloquer la fermeture de la porte de la cellule avec un morceau de métal.



Evidemment, Thumper commence à le suivre, et Tony suit Thumper ! Thumper alerte Deacon, qui avait depuis longtemps les clés de sa cellule (il bossait dans le bureau de Michaels) mais attendait la bonne occasion pour s'en servir. Il libère aussi d'autres détenus pour faire diversion. Aussitôt averti par ses caméras, Michaels lâche ses gardiens. Entendant qu'il y a une vraie évasion, Cap rebrousse chemin et retrouve Tony qui lui explique le plan de Deacon. Il décide alors de s'évader d'une manière ostensible et… inimitable ! Il utilise son mini-bouclier pour forcer une porte donnant sur la cour, puis le lance pour couper la corde qui sert à faire monter le drapeau américain sur son mât, et enfin utilise la corde pour sauter au dessus du mur d'enceinte !



Voyant qu'ils ne pourront le suivre, les détenus se rendent. Cap revient triomphalement par la porte, et demande à Michaels de ne pas punir les détenus, qui ont été poussés par sa présence. Il incite aussi Michaels à développer son projet de réinsertion des détenus, afin que des jeunes comme Tony puissent se sortir de la délinquance. Enfin, quant à la réussite de l'évasion de Cap, certains journalistes estiment que le système de Michaels est quand même fort efficace si seul Cap est capable de s'en échapper.

L'idée de l'épisode n'est pas mauvaise en soi mais la réalisation est un peu bancale. Heureusement De Matteis arrive au prochain numéro et va relever le niveau avec un arc réintroduisant… Nomad !
__________________
http://www.comicsvf.com

Les récaps (rigolotes) de Game of Thrones Saison 5

Stannis à Davos : On n'a rien pu faire, ils étaient au moins genre vingt-deux et puis y en avait un torse nu.
  #4  
Vieux 15/09/2005, 00h53
Avatar de michel
michel michel est déconnecté
10pensable
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: août 2002
Localisation: Toulouse
Messages: 19 867
michel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrison
Captain America #261 : 09/81, Celluloid Heroes ! par J. M. De Matteis / Mike Zeck / Quickdraw Studios



Après cinq épisodes de transition, Captain America retrouve enfin un scénariste attitré pour un run de 3 ans qui à 6 fill-ins près va nous emmener jusqu'au #300. Un run particulier et fort intéressant, sur lequel Mallrat est intarissable et vous dira tout !

De Matteis commence fort avec une scène originale : Cap, Falcon et Josh Cooper… complètement bourrés !



Cap n'a bu que trois verres de vin, mais quand on n'a pas l'habitude ça suffit ! Sam manque révéler l'identité secrète de Cap en évoquant le Red Skull… qui devient un motel en Jamaïque Et évidemment en sortant, les trois copains tombent sur une agression… Josh est envoyé chercher un flic, Steve et Sam chargent : Sam se vautre d'entrée mais parvient à placer un bon coup de pied, Steve tente d'utiliser un couvercle de poubelle comme bouclier…



…sans succès, un bon vieux uppercut fait l'affaire. Et ça ne loupe pas : ils se font sermonner par les flics pour avoir voulu jouer aux héros

Le lendemain, Steve et Sam vont éliminer les toxines au gymnase des Vengeurs. Ils ne se doutent pas qu'ils sont surveillés par un revenant : l'Ameridroïde ! Ce qu'il faut savoir de leur précédente rencontre dans Cap #218-221 : pendant la seconde guerre mondiale, Kyle Dekker était un nazi infiltré aux USA qui tenta de saboter le tournage d'un film sur Captain America. Ayant échappé au courroux du Red Skull pour son échec, Dekker mit au point une machine qui lui permit de transférer son esprit dans le corps d'un androïde géant ayant l'apparence de Captain America. La perte de son corps d'origine le perturba énormément, mais il avait finalement fait la paix avec Cap. Plus de détails ici.



A l'hôtel des Vengeurs, Vision montre à Cap un flash de news stupéfiant : à Los Angeles, un nouveau super-héros a déclaré la guerre à un groupe de terroristes, the Nihilist Order. Un journaliste a même pu avoir une interview exclusive de... Nomad !

Cap n'en revient pas, car Nomad, c'était lui ! Dans Cap #176-183, une crise de confiance envers ses dirigeants le poussa à abandonner temporairement son costume et à prendre l'identité plus neutre de Nomad. Plusieurs éléments, dont le meurtre par le Red Skull d'un jeune qui avait voulu reprendre le costume, le firent revenir sur sa décision. Pour avoir plus de renseignements, Cap décide se rendre à Los Angeles, où il a récemment accepté que les studios Galactic Pictures tournent un film sur lui. Dès son arrivée à l'aéroport il est attaqué par the Nihilist Order... et Nomad fait aussi son apparition !



Bien que ce soit plutôt Cap qui arrête finalement les deux terroristes, toute la presse se précipite autour de Nomad, particulièrement le reporter vedette Will Brynner. Cap lui est accueilli par Wally Lombego, jeune assistant-producteur sur "Captain America : The Motion Picture". Son enthousiasme juvénile laisse Cap perplexe...



L'arrivée de Cap est surveillée par l'Ameridroïde et son mystérieux chef, vêtu d'une cagoule verte, toujours doté d'un porte-cigarettes... appelons-le Cagoule Verte, mais qui cela peut-il bien être ?? Cagoule Verte se révèle être le chef du Nihilist Order, et il ne rigole pas avec l'autorité : quand il surprend une garde endormie à son poste, il la soulève à bout de bras et l'envoie valser contre un mur ! Il a aussi besoin de soumettre régulièrement l'Ameridroïde à sa propre machine agissant sur la mémoire pour lui implanter la haine de Captain America. Et il ne veut pas juste tuer ce dernier, il veut l'humilier publiquement à travers les symboles qu'il représente. On voit alors qu'il utilise comme QG les studios Democracy...

Résistant à une réticence naturelle, Cap accepte de participer à une conférence de presse sur la sortie de son film. Il y rencontre Lenny Spellman, le producteur et oncle de Wally, ainsi que Jason Staid, l'acteur qui joue son rôle. Tout se passe bien jusqu'à ce que Lenny se prenne une balle dans l'épaule ! Cap neutralise la tireuse, mais quand il s'apprête à récupérer son bouclier qu'il avait lancé, celui-ci prend soudain une trajectoire aléatoire et menace une jeune femme, juste au moment où Nomad arrive...



Cap récupère son bouclier à la dernière seconde et part à la poursuite d'un hélicoptère. Nomad en tirant avec un flingue sur l'hélicoptère empêche Cap de monter à bord, et celui-ci évite de justesse un aterrissage en catastrophe sur une table. Cap a enfin l'occasion de parler à Nomad, mais décide de le laisser partir tant qu'il n'en saura pas plus sur lui. On voit ensuite Nomad retrouver l'Ameridroïde et Cagoule Verte : il travaille bien pour eux. Il tente de s'excuser d'avoir échoué à humilier Cap et se prend en retour une grosse baffe : Cagoule Verte est déterminé à tuer Cap et avant celà à le faire haïr par toute la population...

__________________
http://www.comicsvf.com

Les récaps (rigolotes) de Game of Thrones Saison 5

Stannis à Davos : On n'a rien pu faire, ils étaient au moins genre vingt-deux et puis y en avait un torse nu.

Dernière modification par michel ; 15/09/2005 à 01h20.
  #5  
Vieux 15/09/2005, 00h55
Avatar de michel
michel michel est déconnecté
10pensable
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: août 2002
Localisation: Toulouse
Messages: 19 867
michel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrison
Captain America #262 : 10/81, Death Of A Legend ? par J. M. De Matteis / Mike Zeck / Quickdraw Studios



Dans son journal télévisé, Will Brynner n'hésite pas à diffamer Captain America au profit du nouveau Nomad. Cap s'en fout un peu, c'est plutôt l'apparition d'un nouveau Nomad qui l'intrigue. Le producteur de son film, Lenny Spellman, lui confie alors qu'il collectionne les coupures de presse sur sa carrière, depuis qu'il l'a sauvé en 43 pendant la guerre d'une attaque du Red Skull (et oui Mallrat je sais c'est le troisième en quatre mois 8)).



Cagoule Verte est satisfait de la désinformation prêchée par son pion, Will Brynner. Il en veut par contre davantage à Nomad d'avoir échoué à humilier publiquement Cap. Pendant qu'il s'entraine au gymnase, on voit que Nomad n'est qu'un jeune qui a saisi une occasion de se faire connaître. Il ne se doute pas qu'il n'est qu'un pion pour Cagoule Verte…

Un peu plus tard, Cap est prévu pour un discours pendant un gala de charité qui bien sûr est attaqué par des membres du Nihilist Order, bientôt suivis par Nomad. Il ne fait aucun doute pour Cap que c'est un coup monté, y compris quand une spectatrice le fait trébucher



L'apparition suivante pour Cap est… la parade Captain America, avec ballons géants à son effigie Le Nihilist Order attaque à bord d'un gigantesque vaisseau, n'hésitant pas à tirer sur la foule. Cap ne s'attend pas à rencontrer l'Ameridroïde, un jet de gaz paralysant le met hors combat et Dekker fait de Nomad un martyr… en l'abattant froidement.



Cap est emmené devant Cagoule Verte, qui lui annonce qu'il va tourner un film : "La mort pathétique de Captain America" dans ces mêmes studios où Dekker avait tenté de saboter un film à la gloire de Cap en 1944. Cap parvient à rompre le blocage mental de l'Ameridroïde en lui rappelant la vérité, que c'est lui-même qui s'était emprisonné dans ce corps d'androïde et qu'ils s'étaient quittés en amis.



Un imprévu mineur pour Cagoule Verte, qui assomme Dekker d'une décharge électrique. Il est temps pour lui de se dévoiler :

__________________
http://www.comicsvf.com

Les récaps (rigolotes) de Game of Thrones Saison 5

Stannis à Davos : On n'a rien pu faire, ils étaient au moins genre vingt-deux et puis y en avait un torse nu.
  #6  
Vieux 15/09/2005, 00h57
Avatar de michel
michel michel est déconnecté
10pensable
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: août 2002
Localisation: Toulouse
Messages: 19 867
michel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrison
Captain America #263 : 11/81, The Last Movie ! par J. M. De Matteis / Mike Zeck / Quickdraw Studios



C'est donc le Red Skull qui est derrière toute cette histoire.



C'est en entendant qu'un film allait être tourné sur la vie de Captain America que le Skull imagina son plan : d'abord attirer Cap en créant un nouveau Nomad ; puis lancer dans les médias une campagne anti-Cap ; enfin, comme Nomad n'arrive pas à humilier Cap, le faire tuer en ayant auparavant paralysé Cap, donnant l'impression qu'il approuve cette mort. Une fois sa réputation ternie, le Skull peut maintenant tuer Cap !

Ce dernier n'entend pas se laisser faire. Déjà, le "Comité pour rendre à l'Amérique ses principes" avait jadis tenté une manoeuvre similaire, sans succès (Cap #169-175, Hulk Pocket n°17-20). Il s'indigne ensuite que Dekker ait été mêlé à cette histoire, alors qu'il semblait s'être résigné à habiter son corps grotesque, mais justement le Skull n'a pas résisté à ruiner à nouveau sa vie, pour lui faire payer l'échec du sabotage déjà d'un film sur Captain America pendant la seconde guerre mondiale. De plus le Skull contrôle maintenant le corps de l'Ameridroïde, il peut lui faire faire ce qu'il veut...



... y compris combattre Cap pour qu'il le tue ! Dekker a recouvré la mémoire mais ne peut combattre le contrôle du Skull, tout au moins au début, car grâce aux exhortations de Cap il parvient finalement à se libérer. Il fonce alors sur le Skull mais se grille à vouloir traverser un champ de force... Sous le choc de la mort de Dekker, Cap perd son sang-froid et lance son bouclier vers la tête du Skull... qui s'avère être un robot.



Le plan du Skull semble mal parti lorsque Will Brynner, le journaliste véreux, est arrêté par la police après que des membres du Nihilist Order soit passé aux aveux, d'autant plus que d'autres journalistes ont été témoin de la scène et s'apprêtent à réhabiliter Cap. Celui-ci, toujours furieux, continue à chercher le Skull, et ce n'est pas une bande d'hommes armés qui vont l'arrêter.



Lenny Spellman apprend que les studios ont décidé d'annuler son film sur Cap et de le remplacer par un documentaire. Wally lui apprend alors que toutes les télés annocent que Nomad était un imposteur ! Du coup il ne comprend pas pourquoi Galactic Pictures annule le film alors que la popularité de Cap va sûrement remonter en flèche...

A sa grande surprise, Cap finit par trouver le Skull dans un bureau... de Galactic Pictures ! Le plan du Skull est en fait plus subtil qu'il n'y paraît : il n'a pas seulement voulu ternir la réputation de Cap avant de le tuer, il a aussi planifié ce retournement de l'opinion qui va attirer un maximum de téléspectateurs devant leurs écrans. Car il a soumis la pellicule du documentaire à un produit chimique qui va envoyer des messages subliminaux et pousser les gens... à tout casser dans les rues !!



Cap se rue sur le Skull... qui n'est encore une fois qu'un robot. Surgit alors... Dekker, qui n'est donc pas encore mort ! Celui-ci, comme attiré par un signal, défonce un mur et semble tomber sur le vrai Skrull derrière son panneau de contrôle. Le Skull est impressionné de la résistance de Dekker et pense encore le contrôler... sa surprise est d'autant plus grande quand l'Ameridroïde s'effondre sur lui et ses machines et que tout le haut de l'immeuble explose !



Cap qui s'était fait dégager par la ruée de Dekker file aux studios de la télévision et parvient à brûler la pellicule mortelle au dernier moment Wally râle un coup parce qu'il n'a plus de boulot maintenant que le film a été annulé et espère qu'il aura d'autres occasions, en pensée Cap lui en souhaite beaucoup du moment qu'il ne sera pas impliqué dedans !

Si l'Ameridroïde est bien mort, ce n'est évidemment pas le cas du Red Skull qu'on reverra dans un petit bout de temps dans la série.

Prochain épisode : House Of M, 24 ans avant
__________________
http://www.comicsvf.com

Les récaps (rigolotes) de Game of Thrones Saison 5

Stannis à Davos : On n'a rien pu faire, ils étaient au moins genre vingt-deux et puis y en avait un torse nu.
  #7  
Vieux 15/09/2005, 00h59
Avatar de michel
michel michel est déconnecté
10pensable
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: août 2002
Localisation: Toulouse
Messages: 19 867
michel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrison
Captain America #264 : 12/81, The American Dreamers ! par J. M. De Matteis / Mike Zeck / Quickdraw Studios



A la campagne près de New York, un hôtel semble étrangement désert. Seul signe de vie, quatre personnes alignées debout dans une machine, avec des câbles qui leur entourent la tête. Il y a un petit garçon, une jeune femme, un homme d'âge moyen et une dame d'âge mûr.



A JFK, une foule en délire accueille Cap à son retour d'Argentine, où il a mené à bien une mission... de diplomatie !



Sur le chemin vers l'hôtel des Vengeurs, on apprend du garde du corps que Cap a passé vingt ans comme super-héros, vingt autres comme directeur du SHIELD ?! et s'est maintenant lancé dans une série de missions diplomatiques très sensibles. Deux derniers détails suffisent à confirmer que la situation n'est absolument pas normale : une affiche montre le Président Kennedy lancer un appel en faveur de la colonisation de la Lune ! Et Cap retrouve ses collègues Vengeurs : Iron Man, Giant-Man et... Bucky !!



Apparemment, Bucky est le leader des Vengeurs et ceux-ci travaillent sous l'égide du SHIELD. En passant devant des statues de leurs ennemis, Cap a une drôle de sensation en passant devant celles d'Ultron et de... Vision.

Une fois dans sa chambre, il s'interroge car il a la vague impression de bien connaître Vision, puis il se sent... vieux ! Apparaît alors à la télé l'image d'une jeune femme noire qui lui assure que ce qu'il ressent est correct et qui l'encourage à fouiller davantage sa mémoire, car il n'est pas trop tard pour faire marche arrière... Cap se prend la tête entre les mains et suppose qu'il a un coup de fatigue.

La personne qui contrôle ceux mis dans la machine constate des fluctuations et fait quelques ajustements. Cap se retrouve en civil à discuter avec Sam Wilson, le Falcon, qui est devenu député. Cap ne comprend pas pourquoi il se sent soudain vieux alors que le sérum du super-soldat lui donne le physique d'un homme de quarante-cinq ans bien qu'il en ait presque soixante. Il a confiance en l'avis de Sam car il a toujours été présent pour lui dans des circonstances difficiles : la mort de Peggy, celle de son fils au Moyen-Orient... Ils sont interrompus par un braquage dans un drugstore : Sam maîtrise l'agresseur sans soucis. Soudain, l'homme d'âge mûr prend le contrôle, et la scène change : Sam se retrouve à cirer les chaussures de Steve et il lui parle avec l'accent des anciens esclaves des Sudistes. Un passant de race blanche frappe alors Sam en le traitant d'animal !



Cap réagit vivement, le gars annonce qu'il va revenir avec un policier. Sam semble résigné sur sa condition... Focus sur la jeune femme noire : un message apparaît dans le ciel, demandant à Steve de se battre pour faire changer les choses !

Focus sur le petit garçon : Steve et Sam se retrouvent enfants dans une fête foraine ! Ils s'amusent sur un manège, et quand Steve attrape l'anneau le visage de la jeune femme noire apparaît à l'intérieur, lui demandant de revenir à la réalité et de se rendre au Waldheim Hotel ! Steve jette l'anneau, se sent gêné et décide de faire la course avec Sam.



Focus sur la vieille dame : Cap et le Faucon, dans leurs costumes, arrivent devant un défilé de troupes nazies acclamées par la foule pour l'anniversaire de leur prise de l'Amérique ! Sortis des camps de concentration défilent les Noirs, les Juifs et les Mutants.



Le sang de Cap ne fait qu'un tour à cette vision et il charge avec le Faucon, suivis par la résistance. Les mutants libérés se rangent à leur côté.



Malgré ces renforts, le Faucon tombe sous les balles nazies. Cap plonge pour le venger, et les balles ennemies inscrivent sur un mur un message lui enjoignant de se rendre au Waldheim Hotel.

Le responsable de tout ceci fait alors ce qu'il peut pour stabiliser ces fluctuations qui menacent la structure même de la réalité. Il s'agit de Morgan MacNeil Hardy ! Enfant il survécut miraculeusement à l'incendie de San Francisco en 1906. Par amour pour cette ville, il consacra la fortune qu'il se bâtit en tant qu'inventeur à la garder pure et vivante. Le temps passant et changeant la ville à l'encontre de ses désirs, il fut obligé de se retirer et de construire son propre pays paradisiaque. Il dota le fils de son chauffeur de pouvoirs lui permettant de transformer San Francisco telle qu'elle fut jadis, comme il la rêve, mais Spider-Woman fit échec à ses plans, révélant que Century avait pété les plombs (Spider-Woman #33, Nova n°62).



Ayant pu s'enfuir à temps, Hardy lanca un nouveau plan : des mois de recherche lui permirent de recruter quatre télépathes de bas niveau. En les payant grassement pour participer à une expérience, il les brancha sur son augmenteur de télépathie, ce qui lui permit de carrément remodeler la réalité tout en changeant les souvenirs des gens pour reconstruire l'Amérique décente de son enfance. Il se heurta cependant à un gros problème : l'inconscient de ses quatre télépathes interféra et influa sur le scénario, faisant ressortir le racisme de l'homme, le désir de jeu perpétuel de l'enfant, la nostalgie des jours glorieux de son pays natal pour la vieille dame. Le plus gros problème se pose avec la jeune femme qui s'est rebellée contre le programme et cherche l'aide du plus fort symbole de l'Amérique auquel elle a pu penser : Captain America.

Celui-ci emprunte un véhicule aérien nazi et se dirige vers le Waldheim Hotel, dont il avait entendu parler de la fermeture à l'époque où il était devenu Nomad... et tout d'un coup les vrais souvenirs de Cap lui reviennent ! Il réalise que le monde n'est devenu fou que depuis quelques heures, qu'il n'est peut-être pas trop tard pour revenir en arrière ! Il tente de pénétrer à l'intérieur de l'hôtel malgré d'autres distorsions de la réalité.



Il arrive devant l'amplificateur au moment où Hardy se connecte lui aussi dessus, et tente d'imposer sa vision... en effaçant Cap de sa réalité !



Cap commence à devenir transparent... mais Hardy constate un problème : c'est toute son Amérique refaçonnée qui se met à disparaître aussi ! Hardy tente de faire refluer toutes les psi-énergies vers l'amplificateur, c'est bien sûr trop pour l'appareil qui entre en surcharge et grille, tuant du coup Hardy. La jeune femme et l'enfant survivent aussi, pas les deux autres sujets dont l'esprit trop rempli de haine refoulée n'a pas supporté le feedback. La jeune femme explique que l'amplificateur avait créé une conscience alimentée par les télépathes, et vu que dans son esprit à elle Captain America représentait l'Amérique elle-même, l'ordre donné par Hardy à l'amplificateur d'effacer Cap finit par atteindre la nation toute entière. Elle sent aussi que le monde est maintenant redevenu normal et que seul eux trois se souviennent de ce qui s'est passé.

Un épisode intéressant, avec quand même pas mal de similitudes avec House Of M Hardy est bien mort, et pourtant vous allez bientôt le revoir dans cette rubrique, mais dans une autre série...
__________________
http://www.comicsvf.com

Les récaps (rigolotes) de Game of Thrones Saison 5

Stannis à Davos : On n'a rien pu faire, ils étaient au moins genre vingt-deux et puis y en avait un torse nu.
  #8  
Vieux 15/09/2005, 01h00
Avatar de michel
michel michel est déconnecté
10pensable
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: août 2002
Localisation: Toulouse
Messages: 19 867
michel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrison
Captain America #265 : 01/82, Thunderhead ! par David Kraft / Mike Zeck / John Beatty



David Kraft fait un fill-in aux scénars pour un team-up en deux parties avec Spider-Man et Nick Fury, alors que Mike Zeck se trouve un bon encreur, John Beatty, qu'il va garder sur la quasi totalité de son run.

Steve Rogers sort d'une réception donnée au Daily Bugle par J. Jonah Jameson où il a fait des rencontres intéressantes pour son boulot de dessinateur de pubs. Une bande de loubards, les Street Suckers commet l'énorme erreur de le choisir comme victime. Ils la comprennent vite ! Peter Parker, qui a rencontré Steve à la réception, voit ce qu'il se passe et s'apprête à lui porter secours...



Peter salive déjà à la pensée du super bonus que Jonah va lui payer : ce dernier réclame des photos d'un citoyen ordinaire jouant les héros depuis des mois ! Malheureusement pour lui, Cap ne veut pas de publicité et lui réclame sa pellicule. Peter la lui donne à contre-coeur, et comme son sens d'araignée boudonne il décide de suivre Steve. A bon escient : alors que celui-ci passe un coup de fil, il se met à luire puis disparaît ! Spidey a juste le temps de lui coller un traceur.



Il est aussitôt pris à partie par deux hommes qui lui demandent ce qu'il a fait de Cap ! En se dégageant, il en voit un... disparaître à travers un mur ! Cap qui lui composait un numéro codé pour pouvoir entrer dans les locaux du SHIELD se retrouve attaqué par une meute non pas de robots mais de biotrons.



La particularité des biotrons, c'est qu'ils peuvent se reconstruire avec des morceaux d'autres biotrons détruits. Croulant sous le nombre, Cap est amené devant le responsable... qu'il semble connaître.

Spidey finit par passer à travers du mur hologramme où Nick Fury ne tarde pas à l'accueillir : il est bien dans les locaux du SHIELD. Il lui apprend que Cap a été enlevé par un fabricant d'armes de génie, Sultan (Systematic Ultimate Lawless Takeover of All Nations). Jusqu'à ce qu'il pête un câble il bossait pour le SHIELD, aussi peut-il les espionner comme il veut alors qu'eux ne peuvent le localiser ! Spidey sort alors de sa manche le traceur qu'il a collé sur Cap, le SHIELD devrait pouvoir le repérer.



Sultan semble ne pas avoir supporté que le gouvernement américain ait commencé à se méfier de lui quand il bossait pour le SHIELD, maintenant il veut se venger en prenant comme témoin le symbole des USA, et il a ce qu'il faut : des missiles à tête nucléaires qu'il pointe sur plusieurs capitales, et il veut commencer avec Washington D.C. !

Spidey et Fury eux se rapprochent et se font intercepter par des biotrons. Amenés devant Sultan, Fury utilise dans une phrase le terme "feu d'artifices", indiquant ainsi à Cap de se préparer à une attaque coordonnée surprise. Fury la déclenche d'une manière rigolote



Il a de suite repére que les biotrons ne peuvent se reconstruire si on leur détruit la tête ! Sentant que le vent tourne, Sultan fait décoller son missile ! Grâce à un grappin, Fury parvient à jouer les passagers clandestins mais une fois en l'air il a une drôle de surprise... Cap et Spidey la découvrent rapidement aussi en tentant d'évacuer les lieux : en même temps que le missile, c'est toute l'île de Sultan qui a décollé, et les deux héros tombent en chute libre !!

__________________
http://www.comicsvf.com

Les récaps (rigolotes) de Game of Thrones Saison 5

Stannis à Davos : On n'a rien pu faire, ils étaient au moins genre vingt-deux et puis y en avait un torse nu.
  #9  
Vieux 15/09/2005, 01h03
Avatar de michel
michel michel est déconnecté
10pensable
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: août 2002
Localisation: Toulouse
Messages: 19 867
michel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrison
Captain America #266 : 02/82, Flight From Thunderhead ! par David Kraft / Mike Zeck / John Beatty



En pleine chute, Spidey est le premier à réagir : avec sa toile il s'accroche à l'île volante et s'apprête à récupérer Cap quand il est mis KO par Sultan et ses biotrons.



Sultan commet alors une erreur : il envoie ses biotrons achever Cap ! Celui-ci ne loupe pas l'occasion de récupérer un harnais et ses rétrojets !



Pendant ce temps Fury parvient à s'introduire dans le missile... et constate qu'il n'y a pas de tête nucléaire : elle doit donc être... dans l'île Thunderhead elle-même !

Cap récupère Spidey qui avait lâché prise en se réveillant et repartent à l'assaut de Sultan. A la surprise générale, celui-ci succombe à une chute dont son exosquellette aurait du le protéger. Personne ne remarque un petit bidule qui s'envole de son corps...



Cap et Spidey quittent l'île et réussissent un atterrissage délicat. Ils ont alors la désagréable surprise de retrouver... Sultan : il a mis au point une puce mobile capable d'encoder son identité et de la transporter dans un autre corps bionique : une sorte d'immortalité !!



Le combat reprend donc jusqu'à ce qu'une gigantesque explosion retentisse au loin : Sultan affirme alors que Washington a succombé à l'enfer atomique ! Sous le choc des millions de morts que ça implique, Cap saute sur Sultan et l'affronte en corps en corps. Avec les armes de son armure, Sultan semble devoir prendre l'avantage... mais Cap a plus d'un tour dans son bouclier euh son sac !



Il interpose son bouclier juste quand Sultan va tirer : le feedback fait exploser l'armure de Sultan Ce coup-ci Cap et Spidey voient la puce contenant l'identité de Sultan s'envoler, ils s'apprêtent à l'attraper... et c'est Fury qui la détruit. Il a dirigé le missile vers l'océan, s'est fait récupérer par un avion du SHIELD et a envoyé des avions de chasse détruire l'île en plein vol. Car Sultan a bluffé : il ne possédait pas de têtes nucléaires...

Kraft fait un boulot honnête sur cet arc, le vilain est assez anecdotique mais le team-up avec Spidey et Fury dessinés par Zeck vaut le détour.
__________________
http://www.comicsvf.com

Les récaps (rigolotes) de Game of Thrones Saison 5

Stannis à Davos : On n'a rien pu faire, ils étaient au moins genre vingt-deux et puis y en avait un torse nu.
  #10  
Vieux 15/09/2005, 01h04
Avatar de michel
michel michel est déconnecté
10pensable
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: août 2002
Localisation: Toulouse
Messages: 19 867
michel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrison
Captain America #267 : 02/82, The Man Who Made A Difference ! par J. M. De Matteis / Mike Zeck / John Beatty



Cap finit une conférence à Clinton High School, où il sort le traditionnel couplet : chaque jeune n'est pas un citoyen insignifiant, ils doivent faire de grands rêves s'ils veulent pouvoir faire une différence plus tard. Le proviseur ouvre ensuite une séance de questions / réponses. En premier une jeune fille demande à Cap s'il veut sortir avec elle, ce qui n'est pas du goût du proviseur



L'intervenant suivant est moins cool : pour lui le rêve américain est une fumisterie, la vraie Amérique traite d'inégalités, de pauvreté, de frustration, de mort ! Et il sort un flingue et tire sur l'estrade ! Cap le maîtrise facilement mais gagne un premier crachat et l'accusation suivante : il sait qu'une seule personne sur dix mille peut réussir à s'en sortir en suivant ses conseils, qu'est-ce qu'il fait de tous ceux qui échouent ?



Cap est tellement secoué par les propos du jeune homme qu'il peine à accorder à Bernie toute l'attention qu'elle mérite



Et quand il lui dit qu'il est préoccupé par quelque chose mais qu'il ne peut pas lui en parler parce que c'est personnel (elle ne connaît pas sa double identité), il la vexe ! Ailleurs, on voit que le gars qui a été arrête, Ira, n'est pas seul, il a des sympathisants dont sa soeur Maggie et leur leader, Everyman !



Everyman veut se faire le porte-parole de tous ceux qui végètent dans une vie médiocre et lui aussi veut s'attaquer, mais avec plus de style, au symbole du mensonge américain : Cap ! Ce dernier fait un tour à moto pour se changer les idées et visite des quartiers défavorisés, et il ne peut que constater que Ira n'avait pas tout à fait tort. Il rencontre trois gamins qui sont surpris de le voir mais plutôt contents...



...ce qui n'est pas le cas de leurs grands frères, qui ne trouvent rien de mieux que de faire tomber des ordures sur Cap ! Celui-ci leur fait face sans agressivité et se ramasse son deuxième crachat, puis un des gamins lui supplie de ne pas faire de mal à son frère Gilbert parce que c'est un bon garçon. Pendant ce temps Everyman fait une apparition publique en plein Manhattan où il a convoqué la presse, il fait un speech sur le fait qu'il est temps que l'homme de la rue prenne le pouvoir, lance un défi à Cap à minuit devant la Statue de la Liberté, et pour prouver qu'il est sérieux abat deux policiers avec son sabre électrique !

Cap lui, pour essayer de se rapprocher de Gilbert et de ses potes, les a invités eux et les gamins à visiter l'Hôtel des Vengeurs... à la grande surprise de ceux-ci !



Bien sûr, dès qu'il entend un reportage télé sur Everyman, il file au rendez-vous. Everyman lui explique à Maggie qu'à la mort de sa mère, son père a travaillé dur pour l'élever décemment et lui donner des chances de réussir socialement, sauf qu'il est mort trop tôt aussi et que c'est la rage de voir ce rêve brisé qui a fait d'Everyman le révolutionnaire qu'il est aujourd'hui. A minuit, il attaque Cap par surprise sans trop de succès. Par contre, il réussit à dévier le bouclier de Cap vers le public, Cap devant se découvrir pour le récupérer.



Everyman jubile d'avoir gagné... pas trop longtemps : Cap s'est positionné de manière à amoindrir les effets de la décharge... et maintenant il est vraiment furieux ! Everyman reprend l'avantage en prenant Maggie comme otage ! Il fait alors s'approcher Cap et lui inflige son troisième crachat de la journée, espérant en faire une image symbolique passant en boucle à la télé.



Cap a alors l'idée de faire aussi une démonstration de sa force physique, qu'il promet d'user contre Everyman une fois qu'il aura tué Maggie. Troublé, Everyman commet l'erreur de lâcher Maggie, ce qui permet à Cap de le neutraliser d'un coup de bouclier. Il est alors rejoint par Gilbert et ses potes : si Cap est peiné par ce rappel que le rêve américain cache une réalité bien sombre, Gilbert assure avoir retrouvé espoir après avoir vu Cap aujourd'hui, et même Maggie regrette d'avoir fait le mauvais choix.

De Matteis part sur une bonne idée, confronter Cap à ceux qui ne croient pas aux idéaux qu'il incarne, mais le personnage d'Everyman peine à être convainquant. Heureusement quelques bonnes scènes font quand même de cet épisode une lecture plaisante.
__________________
http://www.comicsvf.com

Les récaps (rigolotes) de Game of Thrones Saison 5

Stannis à Davos : On n'a rien pu faire, ils étaient au moins genre vingt-deux et puis y en avait un torse nu.
  #11  
Vieux 08/10/2005, 12h42
Avatar de michel
michel michel est déconnecté
10pensable
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: août 2002
Localisation: Toulouse
Messages: 19 867
michel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrison
Captain America #268 : 04/82, Peace On Earth... Good Will To Man par J. M. De Matteis / Mike Zeck / John Beatty, publié en VF dans Strange n°214.



1ère partie d'un crossover avec les Défenseurs ! Nighthawk, Hellcat, Valkyrie et Gargoyle ont été capturés (dans Defenders #104) et Kyle Richmond est amené devant le responsable : le Dr. August Masters.



Kyle l'a déjà rencontré lorsqu'il a découvert qu'il utilisait son ex-girlfriend Mindy pour des études sur le contrôle de la télépathie (Defenders #102). Masters, dont les hommes de main portent un costume de légionnaire romain, révèle à Kyle qu'il ne travaille absolument pas pour une organisation gouvernementale comme il le lui avait fait croire.

Pendant ce temps, Steve et Bernie sortent du cinéma où ils viennent de voir Indiana Jones. Alors que Steve trouve Indie un peu amoral, et qu'un homme semble reconnaître Cap (futur plot à suivre), Bernie laisse échapper dans la conversation qu'elle aime Steve.



S'en suit un gros malaise, parce que Steve ne trouve à répondre que lui tient beaucoup à elle. Bernie décide de rentrer tout de suite, laissant un Steve malheureux bien qu'il a été sincère : il pensait qu'il finirait par tomber amoureux de Bernie, mais ce n'est pas encore le cas. Il est soudain interrompu par un douloureux appel psychique. Ses cris attirent Bernie et Josh mais il s'en débarasse rapidement car il a reconnu l'auteur de l'appel : c'est Ursula, la jeune femme télépathe qui avait été capturée par Morgan Hardy pour remodeler la réalité (Captain America #264). Il se rend chez elle et trouve son appartement dévasté. Un message psychique lui montre qu'elle et le jeune Philip ont été enlevés. Comme il les avait laissés aux mains du SHIELD, Cap va voir Dum Dum Dugan sur l'hellicarrier. Là, une nouvelle, l'Agent Gail Runciter, teste sur lui un appareil devant permettre de remonter à la source de l'appel. Ils obtiennent brièvement l'image d'une ville dans les montagnes du Colorado.



Masters explique à Kyle ce qu'il attend de lui : Mindy est la plus puissante télépathe qu'il a jamais trouvé, mais c'est aussi la plus instable. Et la seule chose qui semble la calmer c'est le souvenir de son amour pour Kyle. Aussi doit-il rester à ses côtés pour la rassurer, sinon Masters tuera les autres Défenseurs.

Pour retrouver la trace d'Ursula, Cap se rend dans le Colorado déguisé et se fait passer pour un amateur d'OVNIs qui recherche la trace d'évènements suspects. Un vieil homme accepte de l'amener là où il a vu des hommes habillés bizarrement transporter de drôles de machines.



En roulant l'homme alerte les gardes de Masters, et c'est exactement ce que voulait Cap : il se dévoile et finit par tomber sur Masters, qui se dit heureux de le voir. Masters avait été en relation avec Hardy afin de trouver des télépathes : son but est de lancer une attaque psychique contre l'URSS pour qu'à terme l'Amérique impose une paix mondiale en dominant la planète ! Il pense trouver un allié en Cap avec un but pareil, il se trompe bien sûr lourdement ! Pendant ce temps Ursula et Philip réveillent télépathiquement les Défenseurs et ceux-ci parviennent à s'échapper.



Cap et les Défenseurs semblent devoir l'emporter quand Masters abat sa dernière carte : il menace de faire sauter la base et tous ceux qui s'y trouvent ! Ne voulant pas mettre en danger les télépathes civils prisonniers, Cap accepte de se rendre.



Tous les prisonniers sont drogués et enfermés, sauf Kyle Richmond qui n'a pas l'air de représenter un danger suffisant pour Masters. Kyle trépigne de ne rien pouvoir faire, contacter le Dr Strange par exemple. A ses côtés, Mindy capte ses pensées et, pour lui faire plaisir, lance un appel psychique vers Strange...

La suite de cette histoire est dans Defenders #106, c'est XXL qui vous la racontera ! Et ce n'est pas Masters qui est à la tête de son organisation secrète, vous découvrirez qui c'est bientôt dans cette rubrique sur une autre série...
__________________
http://www.comicsvf.com

Les récaps (rigolotes) de Game of Thrones Saison 5

Stannis à Davos : On n'a rien pu faire, ils étaient au moins genre vingt-deux et puis y en avait un torse nu.
  #12  
Vieux 08/10/2005, 12h46
Avatar de michel
michel michel est déconnecté
10pensable
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: août 2002
Localisation: Toulouse
Messages: 19 867
michel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrison
Captain America #269 : 05/82, A Mind Is A Terrible Thing To Waste ! par J. M. De Matteis / Mike Zeck / John Beatty



On commence sur une scène sympa : Steve, Josh et Mike frôlent l'indigestion grâce au petit déjeûner copieux préparé par leur propriétaire, Anna Kappelbaum.



Pendant la vaisselle, Anna s'inquiète de la brouille entre Steve et Bernie. Il lui explique qu'il n'est pas encore sûr des sentiments qu'il éprouve pour elle, et qu'il veut juste prendre un peu de recul pour faire le point. Ca tombe bien, Bernie débarque et semble vouloir enterrer la hache de guerre. La réconciliation devra cependant être enterrinée plus tard car Steve a un rendez-vous : un gala de charité au Madison Square Garden où Cap doit faire une exhibition à moto aux côtés de cascadeurs professionnels : Team America !



Les trois cascadeurs, Honcho, R.U. Reddy et Wolf, sont impressionés par les performances de Cap à moto, et la réciproque est vraie ! Tout d'un coup, un vortex apparaît au milieu de la piste, un géant jaune en sort, s'empare d'un Prix Nobel présent dans le public, Alfred Knopfler, puis repart via le vortex. Sans hésiter, Cap prend le même chemin, suivi après quelques hésitations par Team America. Les quatre hommes se retrouvent... au beau milieu d'une petite ville déserte. Et les premières personnes qu'ils rencontrent sont... Mark Twain et Albert Einstein ?!



Les deux hommes s'empressent de leur présenter leurs amis : Shakespeare, Platon, Lincoln, Confucius, Machiavel, Socrate, Nietzche, etc... Ainsi que le responsable : le Mad Thinker !



Le Thinker a créé des androïdes a l'image des plus grands penseurs ayant existé, et il leur a donné un esprit programmé par ses ordinateurs à partir de leurs oeuvres. Le problème, c'est qu'ils manquent de pensées indépendantes, aussi le Thinker a décidé de kidnapper des détenteurs de Prix Nobel et de transférer leurs consciences dans des répliques androïdes, ce qui lui permettra d'avoir de brillants compagnons complètement sous son contrôle. Et si Cap est ici, c'est parce que le Thinker veut aussi faire une réplique de lui, pour pouvoir discuter des concepts de liberté et de démocratie ! S'il ne se laisse pas faire, les trois membres de Team America seront exécutés. Mais ce que n'avait pas prévu le Thinker, c'est l'apparition d'un mystérieux motard tout vêtu de noir, le Maraudeur !



En lançant sa moto contre les ordinateurs du Thinker, il permet à Cap de se libérer. Puis il disparaît d'un seul coup avant que les trois membres de Team America réapparaissent, les a-t-il libérés ? Son plan sorti de ses rails, le Thinker se laisse facilement capturer, Nick Fury et le SHIELD viennent le récupérer.

C'est ici la première apparition de Team America, les lecteurs français ont pu les voir furtivement dans New Mutants #5-6, entre temps ils ont eu droit à leur propre maxi-série de 12 épisodes, et vous êtes gâtés c'est XXL, qui s'est déjà bien échauffé avec Human Fly, qui vous la racontera et vous dira tout sur ce mystérieux Maraudeur

Quant aux robots imitant les plus grands penseurs ayant existé, eux aussi reviendront bientôt dans cette rubrique... Enfin Niglo vous reparlera du Thinker au mois de novembre.
__________________
http://www.comicsvf.com

Les récaps (rigolotes) de Game of Thrones Saison 5

Stannis à Davos : On n'a rien pu faire, ils étaient au moins genre vingt-deux et puis y en avait un torse nu.
  #13  
Vieux 11/10/2005, 23h39
Avatar de michel
michel michel est déconnecté
10pensable
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: août 2002
Localisation: Toulouse
Messages: 19 867
michel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrison
Captain America #270 : 06/82, Someone Who Cares par J. M. De Matteis / Mike Zeck / John Beatty & co.



La hache de guerre est définitivement enterrée entre Steve et Bernie. Elle accepte qu'il ne lui dise pas "je t'aime" tout de suite s'il n'est honnêtement pas sûr de ses sentiments, pour elle il est déjà évident qu'il tient beaucoup à elle. Leur bisou de réconciliation est interrompu par l'homme qui avait cru reconnaître Steve dans le #268.



Cap reconnaît Arnie Roth. Il raconte à Bernie qu'Arnie est un ami d'enfance de son père, un vieil ami de la famille. Un bobard trouvé dans l'urgence, car Arnie était en fait le meilleur ami de Steve quand ils étaient jeunes, mais maintenant ils ont l'air d'avoir au moins 20 ans d'écart.



Enfant, Steve était plutôt malingre, et c'était Arnie qui lui sauvait la mise devant les autres gamins. Les Roth étaient quasiment une deuxième famille pour Steve. Les deux amis s'éloignèrent quand ils commencèrent à s'intéresser aux filles, Arnie le dragueur se trouvait moins de points communs avec le timide Steve. Ils se recroisèrent quelques années plus tard, et Arnie fut stupéfait en voyant la transformation physique de Steve. Il ne lui fut pas difficile de faire le lien avec Captain America.

Interlude : à Harlem, un jeune Noir avec un blouson "Young Watchers" se fait descendre…

Arnie raconte à Cap que la vie n'a pas été très facile pour lui. Extraordinairement, Arnie le tombeur ne s'est jamais marié, ça ne semblait pas fait pour lui. Depuis dix ans, il a pour colocataire son meilleur ami, Michael, qui l'a bien aidé dans les moments difficiles. Mais quelque chose d'horrible lui est arrivé, et Arnie à besoin de l'aide de Cap. Evidemment, il l'aura.



Pendant ce temps, Bernie se promène en pensant à Steve et voit des gamins chercher des noises à une vieille clocharde. Elle lui vient en aide et se propose de la ramener chez elle. Son bon cœur manque de lui coûter cher quand Olympia sort un couteau dans les escaliers… Bernie parvient à la convaincre qu'elle veut vraiment l'aider.



Arnie explique à Cap que Michael a été kidnappé à cause de dettes de jeu qu'il a lui contractées auprès d'un gang. Il n'a pas appelé la police parce qu'il préfère l'éviter. Mais au moment d'entrer dans un entrepôt, Arnie se rétracte : c'est un piège, il avait bu, il s'est vanté de connaître Captain America, un type l'a approché, l'a assuré qu'il paierait ses dettes s'il lui amenait Cap et a enlevé Michael comme garantie. Il le lui avoue finalement, car il ne peut décemment pas envoyer son pote Steve Rogers dans un piège mortel. Cap lui demande de jouer le jeu et rentre avec lui. Après avoir fait un peu de ménage, il est confronté à un monstre bizarre : sa chair ressemble à des tissus cérébraux, et il est étonamment rapide et fort.



Arnie dénoue les liens de Michael qui tombe inanimé ! La créature réagit au même moment, ce qui permet à Cap de trouver une ouverture. Arnie va trouver Cap paniqué, il pense que Michael est mort. Le monstre le regarde, prononce son prénom… et se désagrège. Michael réapparaît alors, tombe dans les bras d'Arnie et raconte qu'il lui semblait que son esprit avait été arraché de son corps. Plus tard, Steve retrouve Bernie et l'embrasse sans dire un mot.



Beaucoup de questions sont posées dans cet épisode, et aucune n'a encore de réponse. L'important n'est pourtant pas là. De Matteis ne le dit jamais explicitement, mais il ne fait aucun doute que Arnie et Michael forment un couple gay. Une situation peu courante dans un comics mainstream en 1982 ! Vous jugerez vous-mêmes comment De Matteis les gère par la suite.
__________________
http://www.comicsvf.com

Les récaps (rigolotes) de Game of Thrones Saison 5

Stannis à Davos : On n'a rien pu faire, ils étaient au moins genre vingt-deux et puis y en avait un torse nu.
  #14  
Vieux 14/10/2005, 02h05
Avatar de michel
michel michel est déconnecté
10pensable
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: août 2002
Localisation: Toulouse
Messages: 19 867
michel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrison
Captain America #271 : 07/82, The Mystery Of Mr. X par David Kraft / Alan Kupperberg / John Beatty & co.



Vraisemblablement dû à un problème de délai, cet épisode fill-in casse l'arc qui avait commencé au numéro précédent. Les remplaçants sont néanmoins des habitués puisque Kraft avait déjà scénarisé les #265-266 et Kupperberg dessiné le #260.

Steve débarque chez Bernie avec une pizza et découvre un truc sur elle qu'il ne connaissait pas : elle est hyper-fan de… catch et est donc scotchée devant son programme favori. Au départ Steve n'est pas très chaud : comment lui le héros de la seconde guerre mondiale pourrait-il cautionner ces matches arrangés ? A la réflexion, peut-être ces catcheurs peuvent-ils servir de modèles aux gosses qui les regardent… Mais tout d'un coup c'est le drame en direct : Mr. X, célèbre pour ses techniques de saut à partir des cordes, tue en plein combat son adversaire, Jumpin' Jack Flash !



Bernie le prend vraiment mal et demande à Steve de la laisser seule. Voyant qu'elle est bouleversée, Cap décide d'aller filer un coup de main à la police sur cette enquête. Il apprend que le manager de Jumpin' Jack, l'ancien catcheur King Arthur (qui a du abandonner la carrière suite à une blessure aux jambes) a été contacté par Mr. X. Il prétend qu'il est innocent et qu'il sera perdu pour le catch s'il est démasqué, il en appelle donc à l'honneur de King Arthur en se proposant d'affronter le champion de son choix sur le ring. Si Mr. X gagne, il sera libre, sinon il acceptera de se rendre et d'être jugé. Evidemment Cap accepte d'affronter Mr. X. Un peu plus tard Steve sauve d'un accident de la route une Bernie complètement à l'ouest. Si elle est autant affectée, c'est que cette mort souille un des souvenirs les plus heureux qu'elle a de son enfance, quand déjà elle ne loupait jamais le catch à la télé. Le combat a donc lieu, et bien sûr Cap trouve une parade contre la prise fétiche de Mr. X.



Lorsque Cap le démasque, Marty le speaker reconnaît aussitôt Mr. X : c'est Ray Deacon, le Midnight Slasher ! Il fut autrefois condamné pour une série d'homicides, et sa réhabilitation après cinq ans de prison quand le vrai coupable fut arrêté fut évidemment bien moins médiatisée.

Quelques jours plus tard, Steve est content d'avoir trouvé un contrat pour son job de dessinateur mais quelque chose le perturbe dans cette histoire de catcheurs sans qu'il puisse mettre le doigt dessus. Et Bernie n'a toujours pas le moral… Il décide donc sous son identité de Steve Rogers d'aller voir King Arthur et de lui demander l'accès à ses archives sous prétexte de trouver des modèles pour ses dessins.



Arthur l'éconduit en lui disant qu'il n'a rien pour lui, Steve a plus de chances avec Marty qui lui propose une vidéothèque complète. Pourquoi Arthur a-t-il menti ? En visionnant les deux derniers matches de Mr. X, Cap a maintenant la certitude que ce n'est pas le même homme qui a combattu Jumpin' Jack et lui. Quand il revient voir King Arthur, il le trouve en train de réceptionner des anabolisants et des stéroïdes expérimentaux ! Jumpin' Jack allait le dénoncer, c'est pour cela qu'il l'a tué lui-même, car il n'est pas du tout infirme. Pour ne pas dévoiler son identité secrète, Steve se laisse jeter… dans un incinérateur. Une fois changé en Cap, se débarasser de King Arthur n'est pas si facile car ces fameux stéroïdes lui donnent une force digne d'un super-héros.



King Arthur est vaincu mais ne compte rien avouer : il n'en aura pas besoin, Marty qui a tout entendu témoignera contre lui. Ray Deacon est innocenté une deuxième fois, et Bernie commence à remonter la pente grâce aux attentions de Steve.

Disons le tout net, cet épisode n'est vraiment pas terrible. Déjà Kupperberg supporte mal la comparaison avec Zeck. Ensuite ce pauvre Kraft se perd dans un scénario compliqué et tiré par les cheveux. Ce n'est pourtant pas le thème du catch qui est rédhibitoire : dans cinq ans, Mark Gruenwald le reprendra avec beaucoup plus de réussite, et un futur Vengeur sortira du rang de ces catcheurs !
__________________
http://www.comicsvf.com

Les récaps (rigolotes) de Game of Thrones Saison 5

Stannis à Davos : On n'a rien pu faire, ils étaient au moins genre vingt-deux et puis y en avait un torse nu.
  #15  
Vieux 02/11/2005, 21h16
Avatar de michel
michel michel est déconnecté
10pensable
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: août 2002
Localisation: Toulouse
Messages: 19 867
michel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrison
Captain America #272 : 08/82, Mean Streets par J.M. De Matteis / Mike Zeck / John Beatty



Captain America roule à moto dans les rues de Manhattan par une soirée pluvieuse quand une femme hystérique se précipite devant lui. Il parvient à l'éviter au prix d'une chute qui lui esquinte bien l'épaule droite. C'est un taxi accidenté qui a effrayé la jeune femme, et il y a de quoi : le chauffeur présente de profondes coupures à la gorge ! Même pour Cap cette vision est difficile à supporter.



Cap emmène le chauffeur à l'hôpital, où il se rendait de toute façon pour retrouver Sam Wilson, le Falcon. Vous vous souvenez du jeune Black qui se faisait tirer dessus dans le #270 ? C'était Jim Wilson, le neveu de Sam, connu pour avoir été un des rares amis de Hulk. Lui et son cousin Jody sont membres des Young Watchers, une sorte de service de sécurité qui tente de relayer la police dans les quartiers où elle n'est pas trop présente. Jim s'est pris quatre balles en poursuivant les braqueurs d'une boutique de spiritueux. Et ça fout les boules au Falcon, qui en arrive même à douter de l'utilité de son combat pour les jeunes de son quartier. Il envoie bouler Steve qui veut le réconforter et part prendre l'air. La petite amie de Sam, Leila, rassure Steve en lui disant que Sam a besoin de digérer ça tout seul. Steve repart en se demandant si un jour Bernie aura la même complicité avec lui que Leila et Sam. Celle-ci sait cependant que Sam est le Falcon... Cap ne se rend pas compte qu'il est surveillé par un étrange personnage vêtu d'une cagoule verte.

Le Falcon s'en veut d'avoir rabroué Steve, il est de plus perturbé parce qu'il a été approché pour être candidat au Congrès ! Il tombe sur un gamin,"Little Angel", qui s'est fait tabasser et qui sous le choc en a perdu la mémoire. Trois jeunes armés sont bien après lui, Angel se barre pendant que Falcon les neutralise.

Cap lui se sent surveillé, il est sur ses gardes depuis l'histoire avec Arnie Roth. Et pour la deuxième fois quelqu'un surgit devant sa moto. Mais là, quand il relève Cagoule Verte, il se fait méchamment griffer à la joue ! Il le poursuit jusque sur le toit d'un immeuble où une surprise spéciale l'attend : son ennemi semble contrôler les rats !




Cap prend ses distances en sautant sur le toit voisin, son assaillant l'y rejoint : il s'appelle Vermin, c'est une sorte d'homme-rat, et son maître veut voir Captain America mort !



Falcon retrouve Angel en même temps que sa mère. Elle met celui-ci au lit, puis raconte à Falcon qu'après la mort de son mari, elle a fait tout ce qu'elle a pu pour soustraire son fils Raymond à l'influence des clans de rues. Soudain Raymond se met à crier : il vient de se souvenir de sa soirée... et c'est lui qui a tiré sur Jim Wilson ! Sous le choc, Falcon s'apprête à le frapper, avant de réaliser ce qu'il est en train de faire et de craquer nerveusement.



Cap a vraiment du mal contre à la fois Vermin, les rats et son épaule douloureuse. La coupe est pleine quand Vermin mort vicieusement Cap en pleine cuisse !



Choqué, Cap pète un plomb et tabasse furieusement Vermin, reprenant ses esprits juste avant de commettre l'irréparable. Lui et le Falcon ont été poussés à bout cette nuit, et le matin est heureusement plus paisible. Les docteurs sont rassurants sur l'état de santé de Jim, et Sam annonce officiellement qu'il sera candidat aux prochaines élections pour le Congrès.

La tension continue à monter dans cet arc : quel mystérieux ennemi envoie donc des assaillants bien curieux contre Cap ? C'est aussi la première apparition de Vermin, un personnage que les lecteurs VF ont croisé par la suite dans les titres Spider-Man (dans Kraven's Last Hunt puis dans Spectacular Spider-Man essentiellement). Mais c'est surtout la première fois qu'on voit dans les crédits le nom d'un homme qui va marquer profondément Captain America de son empreinte : Mark Gruenwald est le nouvel éditeur du titre, et dans trois ans il en deviendra le scénariste... pendant dix ans !
__________________
http://www.comicsvf.com

Les récaps (rigolotes) de Game of Thrones Saison 5

Stannis à Davos : On n'a rien pu faire, ils étaient au moins genre vingt-deux et puis y en avait un torse nu.
Discussion fermée

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non

Navigation rapide


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 19h52.


Powered by vBulletin® Version 3.8.3
Copyright ©2000 - 2020, Jelsoft Enterprises Ltd.
Version française #20 par l'association vBulletin francophone
Skin Design et Logos By Fredeur
Buzz Comics : le forum comics n°1 en France !