Précédent   Buzz Comics, le forum comics du monde d'après. > > Critiques > Critiques VO et VF des forumers

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #1  
Vieux 14/07/2010, 11h34
Avatar de doop
doop doop est déconnecté
bouzouk force !!!!
-Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: juillet 2005
Messages: 27 218
doop a mis Luke en cagedoop a mis Luke en cagedoop a mis Luke en cagedoop a mis Luke en cagedoop a mis Luke en cagedoop a mis Luke en cagedoop a mis Luke en cagedoop a mis Luke en cagedoop a mis Luke en cagedoop a mis Luke en cagedoop a mis Luke en cage
Critiques doopiennes de l'été (1/2) , plus de quinze critiques et sans spoiler !

Critiques Doopiennes semaine 138 -SUMMER SIZE partie 1



ULTIMATE AVENGERS #1-6


(Mark Millar / Carlos Pacheco / Danny Miki)

Bon, MARK MILLAR est loin d'être un scénariste constant, pouvant livrer d'excellents récits (ULTIMATES, AUTHORITY ) mais pouvant aussi alterner avec des choses sans aucune raison d'exister, ne survivant que sur la hype provoquée et la pseudo-rebellitude (KICK ASS).
Il a néanmoins toujours été assez bon sur ULTIMATES, qui fête le retour de PACHECO au sein de la maison des idées après son exil chez DC .
Au premier abord, c'est pas sensationnel, et le premier numéro est terriblement mitigé en terme d'impression. Il ne se passe quasiment rien et c'est plutôt mal dessiné par PACHECO, qui a grandement perdu de son propre style, pour arriver dans un délire pseudo réaliste à la HITCH/Mc NIVEN , avec de grand effets de PHOTOSHOP et l'encrage toujours constant dans le rien de DANNY MIKI, qui sera remplacé au bout de quelques numéros par...roulement de tambour....DEXTER VINES , un des encreurs de Mc NIVEN, histoire d'enr ajouter une couche dans l'uniformisation du dessin MARVEL.
Mais c'est assez méchant, car au fil des épisodes, je dosi reconnaître que MILLAR a réussi à me divertir très convenablement. Nous avons droit à la création d'une nouvelle équipe, qui n'est pas celle des ULTIMATES; mais qui à un lien avec celle ci, composée de personnages apparus dans les deux volumes précédents. Ceux ci sont dirigés par NICK FURY et par HAWKEYE pour rattraper CAPTAIN AMERICA devenu fou depuis la réapparition de CRANE ROUGE . Sans en attendre beaucoup, cette histoire 100 % action est au final plutôt réussie, avec des personnages plutôt bien campés, tout à fait dans le style de MILLAR sur la franchise ULTIMATES. Après, il n'y a pas de grande révélations, mais c'est carrément divertissant et cela tient ses promesses.
De plus, les encreurs se multiplient au fil des numéros (peut être des retards du dessinateur ? )
et parfois, CARLOS PACHECO redevient lui même , passant de dessins absolument indignes de sa part à du vrai PACHECO qui avait livré un boulot sensationnel sur EXCALIBUR ou FANTASTIC FOUR (mon travail préféré restant sa série STARHAMMERS encrée par WIACEK) , mais pour moi, cela reste encore insuffisant par rapport à ce que je pense qu'il est capable de faire. Certains pourront quand même s'en satisfaire et ce serait être de très mauvaise foi de dire qu'il est mauvais, son storytelling est bon, ses scènes d'action lisibles, c'est juste que personnellement, je trouve qu'il a changé son style, s'adaptant aux canons MARVEL du moment et laissant de côté son style qui me plaisait.
Le scénario reste quand même tout à fait valable.

et demi



FREAKANGELS


(Warren Ellis / Paul Duffield)


Dans le genre grand scénariste qui peut parfois se complaire dans la facilité, on pourra citer évidemment WARREN ELLIS, capable (souvent) du meilleur et (de temps en temps) du pire, surtout quand il essaye de toucher au mainstream.
Là, ce FREAKANGELS (de chez AVATAR, publié en FRANCE par les éditions LE LOMBARD) est une de ses propres créations, et ne parle pas de SUPERHEROS? mais de personnages à super pouvoirs qui vivent à LONDRES dans un futur post-apocalyptique.
En effet, 23 ans plus tôt, douze enfants naquirent au même moment en ANGLETERRE, ils furent à l'origine de l'APOCALYPSE (pas encore clairement définie) et le récit commence quelques années plus tard.
Ce premier volume nous permet de faire connaissance avec beaucoup de ces enfants, de faire le tour de leurs pouvoirs, mais pour le moment , rien n'est véritablement révélé. On ne sait pas grand chose si ce n'est qu'apparemment, un des douze qui avait été assassiné par les autres revient pour ce venger.
L'entame est tout à fait classique, et ELLIS utilise un procédé assez éculé mais qui fonctionne toujours bien pour nous faire entrer dans ce monde , à savoir l'utilisation d'une tierce personne qui débarque en plein milieu et qui découvre les choses en même temps que nous. (C'est ce que j'appelle l'effet JOHN CARTER, pas celui de MARS, celui d'URGENCES) .
Même si tous les évènements ne sont pas définis, on ne sait pas ce qu'est l'apocalypse en question, ni comment les douze sont à l'origine de celles ci, on ne sait pas ce qui se passe dans le reste du monde, il ne faut pas en conclure que l'écriture est compliquée ou difficile. Absolument, pas, c'est simplement qu'ELLIS ne donne pas toutes les explications et tous les détails; le reste est très linéaire et très compréhensible. Aucun truc alambiqué, aucune figure de style, c'est très terre à terre, et il en garde sous le coude pour les prochains épisodes.
Ce futur apocalyptique fait réellement penser à du AKIRA mâtiné de MAD MAX, et je dois avouer que c'est une excellente surprise, beaucoup moins radical, beaucoup moins sanglant et provocateur que ces autres travaux sur AVATAR , ce FREAKANGELS est une excellente lecture qu'il devient difficile de lâcher lorsqu'on a commencé.
J'ai très envie de connaître la suite et les différents développements de l'intrigue.
Les dessins de PAUL DUFFIELD, que je ne connaissais absolument pas rajoutent impeccablement à l'ambiance; le trait est un peu à la corisée des chemins entre LES FRERES LUNA et JOSHUA MIDDLETON, en tout cas, la colorisation semble être à peu près la même.
C'est très agréable et on arrive à bien différencier les personnages, ce qui est quand même plutôt important dans ce genre de bouquin ou les protagonistes sont très nombreux. La caractérisation de chacun d'entre eux est plutôt réussie aussi, ce qui font de ce FREAKANGELS une des lectures de l'été sans aucun doute !




NO HERO


(Warren Ellis / Juan Jose Ryp)

Vous aviez aimé BLACK SUMMER où WARREN ELLIS donnait sa version du mythe du super héro devenant fou ? NO HERO est dans la même veine, en poussant le bouchon encore plus loin. En effet, le concept est très simple. Il y a des années de cela, CARRICK MASTERSON invente une drogue qui permet de donner des super pouvoirs aux gens. il crée un groupe de SUPER HEROS , les LEVELLERS , devenus depuis la FRONT LINE. Avec un casting rotatif, où chaque membre est remplacé à sa mort, on suit l'arrivée dans ce groupe de JOSH CARVER, qui va apprendre à ses dépends qu'obtenir des pouvoirs est synonyme de lourd tribut à payer. De plus, les objectifs de cette FRONT LINES sont-ils réellement altruistes ?
c'est ce qu'on va découvrir dans ce volume.
Vous en voulez en GORE ?
C'est exactement le principe de ce bouquin, à savoir l'escalade dans les scènes sanglantes ou choquantes. Et JUAN JOSE RYP, jamais avare dans les détails sordides, quitte à ce que ca lui pulvérise sa lisibilité s'en donne à cœur joie. Boyaux qui giclent, cervelles éclatées, mares de sang composent quasiment toutes les pages de ce récit, qui finalement perd toute sa crédibilité et son message au fur à mesure des exactions sanglantes des différents protagonistes.
Le ton par rapport à BLACK SUMMER n'a pas changé d'un iota dans ce NO HERO , et le twist de fin (car il y a quand même un twist de fin) est carrément sorti de nulle part; mais a un sens.
Maintenant, pourquoi un truc aussi gore et sanglant ? Je ne comprends pas l'intérêt, pas besoin de se faire un sexe géant avec une colonne vertébrale pour pouvoir donner un message , et WARREN ELLIS est beaucoup plus fin que ca d'habitude, on a un peu l'impression qu'il a laissé son cerveau à l'entrée pour écrire les trucs les plus violents possibles.
Certains aimeront, d'autres détesteront, personnellement et si vous lisez mes critiques dpeuis un moment, vous savez que vraisemblablement, ce genre de récit n'est pas ma tasse de thé. en toute honnêteté, il faut admettre que le scénario, même s'il est basique est assez tenu dans son ensemble, mais six ou sept épisodes, c'est réellement trop pour un e histoire qui aurait tout à fait pu tenir sur trois numéros. Tout le reste, c'est du sang, des tripes et des boyaux. Donc bon. Et réellement, je n'apprécie pas du tout les dessins de JUAN JOSE RYP qui , pour moi incarne parfaitement l'esprit IMAGE des années 90 mais dans les années 2010; à savoir une débauche dans les corps déformés et l'overdose d'action et de sang au profit de la clarté des dessins et de la compréhension des différentes séquences graphiques. En plus je ne comprends pas l'intérêt de faire de chaque couverture un pastiche des couvertures emblématiques des comics (de WATCHMEN à UNCANNY X-MEN #100 )
Bref, si vous aimez les gentilles histoires de super héros à papa , laissez tomber.
Et même, si vous préférez les trucs violents, provocateurs et sans concessions, force est de reconnaître que ce NO HERO est très loin, mais alors très très loin d'être le meilleur récit dans le genre.

et demi




SUPERBOY : THE BOY OF STEEL


(Geoff Johns / Francis Manapul)

Voici donc les épisodes mettant en scène le retour de CONNER KENT après sa réapparition dans LEGION OF THREE WORLDS.
Il va lui falloir faire le point avec ses amis les plus proches, avec sa famille et trouver sa véritable place dans l'univers DC.
Contrairement à ce qu'il livre depuis quelques temps, je dois avouer que GEOFF JOHNS m'a surpris. On peut lui reprocher de faire de la surenchère dans le gore et le dark, eh bien ce n'est absolument pas le cas ici. Il livre une histoire quasiment consacrée aux relations entre les personnages et c'est vraiment bien fichu. C'est tout à fait simple, sympathique et à aucun moment on n'est dans du "over the top". C'est juste frais, amusant et parfois émouvant.
D'ailleurs, le seul point noir de cet album, c'est lorsque JOHNS essaye de faire une intrigue; puisque l'histoire CONNER/LUTHOR/BRAINIAC et des cousins LUTHOR me semble un peu rapide et pas vraiment bien emmenée. D'un autre côté, on se doute bien que LUTHOR devait apparaître dans ce récit, puisque je rappelle que CONNER est un clone de SUPERMAN mélangé à de l'ADN de LUTHOR.
Ce BOY OF STEEL est en tout cas une excellente base pour démarrer une série régulière consacré à ce personnage, puisqu'elle met en place un statuquo et une direction pour ce personnage, introduisant des nouveaux protagonistes et quelques sous intrigues futures.
Du joli travail, très léger et qui remplit parfaitement son contrat, même si j'ai un souci avec l'intrigue principale. Les discussions entre les personnages (notamment CONNER/CASSIE ou CONNER / TIM) sont quant à elles impeccables.
A conseiller aux amateurs de séries un peu plus légères.
En tout cas, les dessins de FRANCIS MANAPUL , très doux et très clairs conviennent parfaitement à ce type de récit. pour ce genre de scénario, très gentillet, il faut bien évidemment un dessinateur au style très clair, très lisse et assez cartoony, et c'est le cas ici. en plus, le bougre à du talent, qui s'expose sous nos yeux à chaque page. Si ses compos sont très classiques (avec des cases carrées et pas d'effet), ses dessins un peu plus grands (splash pages ou demi pages ) sont un réel plaisir pour les yeux.
On est bien loin du pseudo réalisme ou des truc PHOTOSHOPES; là c'est du dessin pur et dur, et ca fait aussi du bien.
Donc oui, SUPERBOY THE BOY OF STEEL est un volume qui contentera pleinement les fans de base du personnage et les amateurs de super héros gentils et frais. un truc que vous pouvez faire lire à votre dulcinée ou à vos enfants sans problème. Du vrai comics de super héros de base. Ce tombe bien, je suis dans la cible de ce genre de choses, car finalement, est ce que la vraie innovation en 2010 n'est pas une sorte de retour aux sources en terme de scénario et de dessins ?
et demi




BOOSTER GOLD : DAY OF DEATH


(Dan Jurgens/ Dan Jurgens / Norm Rapmund)

BOOSTER GOLD est une excellente série. Il y a quelques semaines, un buzzuki se moquait de DAN JURGENS lors d'un débat sur le travail de BENDIS dans les NEW AVENGERS.
Je pense que c'est dommage, car oui, si DAN JURGENS représente le type de scénariste / dessinateur à l'ancienne; il reste un excellent auteur, et ce volume de booster gold le prouve.
BOOSTER GOLD est bien évidemment un de ses personnages préférés, puisqu'il s'agit d'une de ses créations, et même si depuis 52 son statut a été modifié, passant d'un loser gentil et niais à un véritable héros qui se sacrifie et passe pour un crétin afin de réparer les problèmes causés dans les différentes lignes temporelles par le BLACK BEETLE, il n'en reste pas moins un personnage pas vraiment beaucoup utilisé. De plus, cette idée de faire de BOOSTER le réparateur des lignes temporelles endommagées ouvre tout un tas de possibilités pour celui qui connaît bien l'univers DC. Là aussi ca tombe bien puisque l'histoire DC, JURGENS l'a écrite et réécrite dans des œuvres comme ZERO HOUR. Il peut donc s'amuser à son gré, introduisant même dans la série le problème de la mort de BATMAN.
JURGENS se permet donc d'intégrer BATMAN RIP et le remplacement de BRUCE WAYNE dans cette série, complètement déconnectée de la continuité DC actuelle.
En effet, BRUCE WAYNE était le seul héros à connaître la vraie mission de BOOSTER, il il faut donc récupérer dans la BATCAVE des éléments compromettants qui permettraient à son successeur de connaître lui aussi la vérité.
Cette histoire va entraîner une révision totale de la ligne temporelle de... ROBIN (DICK GRAYSON) et va nous faire assister à l'une des plus jolies "retcon" du genre . pour ceux qui ne sauraient pas ce que c'est, une "retcon" est une modification d'une histoire passée plus ou moins bien réussie. MARVEL a un spécialiste de la retcon en la personne d'ED BRUBAKER avec l'apparition du troisième frère summers ou la réintroduction de BUCKY. D'ailleurs, BRUBAKER, s'il est un grand scénariste, s'est plutôt raté sur ce genre d'histoires, la plupart du temps, ca semblait assez tiré par les cheveux. C'est quand même difficile de vouloir réecrire des scènes qui font partie de l'inconscient collectif du lecteur de comics sans que cela ne passe à côté. (c'est ce qu'on appelle aussi cette fois ci des" ret-connes" ) . Et ce genre d'histoire ou la continuité est modifiée n'importe comment et sans rien apporter si ce n'est de la facilité scénaristique (comment ca BLACK PANTHER ? ) est légion depuis quelques temps.
JURGENS, quant à lui, va donner un nouvel éclairage sur une histoire mythique pour tout fan des comics, puisqu'il s'attaque certainement à la meilleure série de super héros des années 80 toute compagnie confondue, à savoir les TEEN TITANS.
Car oui, les problèmes temporels causés par BOOSTER et compagnie ont modifié l'issue de TEEN TITANS #2 de WOLFMAN et PEREZ, celle qui nous montrait l'apparition du fils de TERMINATOR (RAVAGER) à tel point que TRIGON ets devenu maître de la Terre ! Il faut que BOOSTER répare tout cela, et je dois avouer que pour quelqu'un qui aime cette période là, c'est totalement jouissif.
JURGENS donne un nouvel éclairage à la scène de fin de TEEN TITANS #2 sans trahir une seule seconde le travail de WOLFMAN et PEREZ , c'est totalement jubilatoire et impeccablement exécuté. Disons le clairement, BOOSTER GOLD, ou tout du moins cet arc là (car le précédent était un peu moins bon) est LA série qui comblera toutes les attentes d'un gars qui lit du comics de super héros depuis des années. Le récit de JURGENS est limpide, drôle et respectueux du travail des anciens , tout en gardant une touche moderne , plutôt bien écrite et plutôt bien dessinée.
JURGENS est très fort, il le prouve ici. UN arc indispensable !






SUPERMAN : THE COMING OF ATLAS


(Robinson / Guedes / magalhaes)

Début du travail de JAMES ROBINSON sur SUPERMAN et bon, je dois reconnaître que c'est carrément mitigé.
Les trois premiers épisodes sont vides et sans grand intérêt, si ce n'est la scène de début avec KRYPTO et GREEN LANTERN ; se concentrant sur la bataille entre l'homme d'acier et ATLAS une vieille création de JACK KIRBY jamais réutilisée et remise au goût du jour. Il ne se passent rien, les héros se battent pendant trois numéros d'affilée, avec des petits inserts sur la vie passée d'ATLAS et ses agissements, dont on se fiche royalement et qui n'ont pas d'intérêt non plus. Bref, ils se battent, SUPERMAN est en danger et va être sauvé in extremis par un personnage proche dans le dernier numéro.
Et c'est tout !
Rien de bien convainquant niveau scénario, si ce n'est le dernier épisode, mais l'idée a déjà été utilisée plusieurs fois déjà et n'a pas grand chose d'original.
Les dessins sont signés RENATO GUEDES, que je n'apprécie pas vraiment. Là aussi, on est dans un truc hyper réaliste moche et cela perd toute inventivité. C'est correct de loin mais loin d'être correct.
En gros, ce COMIN OF ATLAS ets une bonne déception, j'attendais beaucoup plus de ROBINSON sur SUPERMAN et ca m'ennuie un peu avant d'attaquer le crossover NEW KRYPTON !








BATMAN #700


(Morrison / Quitely-Kubert-Kolins-Finch-Daniel) )
Après des épisodes plus qu'insipides sur la série BATMAN, avec l'interminable arc de TONY DANIEL et les quelques numéros produits par HINE qui n'apportaient rien au pâté et qui se sont effacés de ma mémoire juste après la lecture , voici le retour aux manettes de GRANT MORRISON.
Vous savez ce que je pense de GRANT MORRISON sur BATMAN; ce n'est pas la peine encore une fois de m'étaler.
Sauf que l'écossais à mon sens peut donner pas mal de choses sur un épisode sans trop de conséquences sur la continuité de BATMAN. Un single, une histoire mélangeant passé, présent et futur, une intrigue policière s'étalant sur des décennies, pourquoi pas ?
et force est de reconnaître que c'est quand même sur ce type de numéros qu'il est le meilleur !
Quand il ne veut pas construire quelque chose (ou déconstruire) , quand il n'essaye pas de se raccrocher à une continuité qui le gonfle à tel point qu'il la réecrit, mais quand il se concentre uniquement sur le plot, ca fonctionne particulièrement bien. Comme je l'ai dit, ce BATMAN #700 est une bonne histoire, ou les trois BATMEN de trois époques différentes (le BRUCE WAYNE du passé, le DICK GRAYSON du présent et le DAMIAN du futur) vont résoudre petit à petit des intrigues qui vont prendre tout leur sens à la fin.
Là, ca fonctionne parfaitement, il y a comme d'habitude des concepts tarabiscotés, mais pas trop d'esbroufe ou de velléités stylistiques, dans lequel l'auteur a souvent tendance à se perdre. C'est du bon BATMAN. en revanche, je suis un peu déçu, on ne fête pas le 700ème épisode de BANANIA MAN et j'aurais aimé des bonus un peu plus conséquents. Car finalement, on n'a vraiment pas grand chose. Une histoire de MORRISON qui tient sur une trentaine de pages , avec des dessinateurs pas vraiment historiques quand même; plutôt des trucs nouvelle vague avec TONY DANIEL, toujours correct mais sans être excellent, QUITELY qui ne finit pas ses sept/huit pages et qui est remplacé au bout de cinq par SCOTT KOLINS .
KUBERT qui fait un bon travail et FINCH qui clôt le truc.
Personnellement, j'aurais aimé des dessinateurs beaucoup plus emblématiques pour marquer le coup, du genre NEAL ADAMS pour la partie dans le passé, des dessinateurs emblématiques en fait...
Le reste du numéro est composé d'une dizaine de pin ups réalisés pas non plus par des dessinateurs emblématiques, ce qui aurait été la moindre des choses aussi. Le pire c'est qu'on sent que DC a bâclé son truc puisqu'on a un poster de DUSTIN N'GUYEN où on voit nettement le titre STREETS OF GOTHAM, certainement une couverture pas utilisée. Ca m'énerve un peu et ca aurait peut être pu faire justice au n° 700 de BATMAN que d'avoir des posters de RISSO, de PEREZ, peut être une ou deux couv d'APARO , du Mc DANIEL, du MALEEV, enfin, tout ceux qui ont perpétré la légende plutôt que de se taper du GUILLEM MARCH ou du SHANE DAVIS !

En fait, ce numéro #700 n'est pas un hommage au passé, il est définitivement tourné vers l'avenir. on peut voir les choses comme ça; mais c'est quand même un peu dommage, parce que l'histoire de MORRISON méritait un meilleur traitement graphique et un écrin beaucoup plus à la hauteur. C'est quand même BATMAN !
En dépit de ce bémol, qui rappelle encore une fois que l'éditorial DC n'a rien à faire de ses personnages, il faut reconnaître que l'hisotire est très bonne.

et demi




I ZOMBIE #1-2


(Chris Roberson / Mike Allred)

Je ne l'avais pas précommandé, mais GOURVY m'en avait fait cadeau dans une livraison. Nouvelle série VERTIGO au moment où la ligne commence à avoir du mal à se remettre de la fin de 100 BULLETS et de Y THE LAST MAN. Il manque définitivement quelques titres leaders pour tirer la ligne vers le haut, ce qui devient compliqué quand on voit que GREEK STREET tire sa révérence, mais cela n'empêche pas VERTIGO de lancer de nouvelles séries, avec le n°1 au prix attractif de 1.00 $ . I ZOMBIE, scénarisée par CHRIS ROBERSON (inconnu pour moi) mais surtout dessinée par MIKE ALLRED nous raconte l'histoire de GWEN DYLAN, jolie fossoyeuse sexy mais aussi ZOMBIE à ses heures, qui se voit obligée de manger une fois par mois un cerveau frais pour garder sa mémoire. malheureusement, à chaque fois qu'elle mange la cervelle de quelqu'un, la voilà qui reçoit en plus les souvenirs de la personne qu'elle vient de dévorer, et elle se voit donc investie d'une mission de réparer les fautes commises par ces personnes, ou de résoudre les crimes et les choses bizarres qui leurs sont arrivés. Pourquoi pas ? c'est plutôt pas mal, mais dés le départ, on sent que cela peut prendre une autre tournure, puisque la ville d'EUGENE, dans l'OREGON possède aussi son lot de FANTOMES, FOX TERRIERS GAROUS ou VAMPIRES. Il y a même des chasseurs de créatures faisant partie d'une agence pas encore bien définie. Finalement beaucoup de hcoses, beaucoup d'exposition pour uen intrigue qui pour le moment, aussi bien dans le n°1 que dans le n°2 tarde un peu à se mettre en place. C'est loin d'être mauvais, mais je pense qu'on ne pourra juger la qualité du truc qu'à la fin du premier arc, car pour le moment, on ne sait pas trop où l'on va.
Evidemment, les dessins d'ALLRED changent la donne, puisque son style lui permet de dessiner des jeunes filles zombies ou fantômes tout à fait craquantes, et il amoindrit complètement le côté gore du truc. Enfin, c'est du MIKE ALLRED, quoi !
C'est quand même un sacré plus pour cette série, qui j'espère va se focaliser rapidement entre le n'importequoi-tesque et un truc plus organisé. Bizarrement, j'aimerais bien que cela prenne la première direction.





MARVEL ICONS HS 17: CAPTAIN AMERICA REBORN (1/2)


(Brubaker / Hitch/Guice)


Voici donc la BD nous narrant le retour du vengeur étoilé, le vrai l'unique STEVE ROGERS. Ce numéro , je l'espérais allait relever un peu le niveau de la série CAPTAIN AMERICA, qui s'est doucement mais sûrement endormie au fil des épisodes, à tel point qu'il est complètement impossible de lire un épisode mois après mois.
C'est donc le retour de STEVE ROGERS, qui n'est pas vraiment mort, mais on s'en doutait un peu, la faute à CRANE ROUGE, ARNIM ZOLA et une machine temporelle de FATALIS. Même si pour le moment, on n'a pas vraiment compris ce qui se passe et le pourquoi du comment, on a STEVE ROGERS qui nous fait une sorte de projection spirituelle dans son propre corps pendant la guerre et lors de différentes étapes de sa vie.
On est un peu dans code quantum.
Mais c'est joli. pendant ce temps, le nouveau CAPTAIN AMERICA, que je n'arrive pas à appeler autrement que BUCKY, aidé du FAUCON, de SHARON CARTER et des autres vengeurs et fantastiques essaye de ramener STEVE dans notre époque. Il n'y en a pas plus que ca, mais c'est agréable à lire, ça fonctionne bien et sur le coup, BRYAN HITCH est bien meilleur que ce qu'il a pu faire sur les 4FF , c'est certainement dû à l'encrage de BUTCH GUICE qui compense les faiblesses sur les visages du dessinateur. De bonnes compos, des séquences narratives très lisibles et un scénario super classique qui font de ces trois premiers épisodes non pas un must, mais une aventure agréable.
On ne s'ennuie pas, il y a pas mal d'action et si certaines scènes sont peut être un peu longues et décompressées (certainement la faute du dessinateur qui ne peut s'empêcher de faire des splash pages) l'ensemble est satisfaisant.




THE RETURN OF BRUCE WAYNE #1-2-3


(Morrison/Sprouse-Irving-Paquette)


Comme MARVEL fait STEVE ROGERS REBORN, voici la contrepartie DC appelée THE RETURN OF BRUCE WAYNE.
Bon, on peut effectivement penser que les deux compagnies ne se sont pas copiées , même si quand même, on ne peut pas se demander si DC n'a pas obligé MORRISON à tuer BRUCE WAYNE pour surfer sur la mort de STEVE ROGERS.
Bref, eh bien BRUCE WAYNE lui aussi est mort, lui aussi a été remplacé par un autre qui a pris le costume de BATMAN, et lui aussi est perdu dans le temps. Sauf que voilà, à la limpidité du scénario de BRUBAKER, on a droit ici à l'écriture elliptique et alambiquée de GRANT MORRISON.
Les trois épisodes, qui correspondent à l'arrivée de BRUCE dans trois époques différentes (préhistoire, époque sorcière de salem et époque flibustiers) sont dessinées par trois artistes différents aux styles très opposés. On ne s'étonnera donc pas que la qualité soit très fluctuante d'un épisode à l'autre.
Le premier épisode fait très peur. Et en trouve grâce à mes yeux que parce qu'il est dessiné par CHRIS SPROUSE, le reste, c'est risible tellement c'est ridicule. BRUCE se retrouve projeté à la préhistoire, on ne sait pas pourquoi, et se réveille. Il parle plus ou moins le langage préhistorique et est confronté à un autochtone qui s'appelle VANDAL SAVAGE (pourquoi pas) et un deuxième prénommé JOKER; ce qui fait tout de suite grincer les dents de BRUCE. C'est ridicule et sans intérêt, puisqu'il va même avoir droit à un ROBIN préhistorique pour l'aider. Un scénario tout juste nullissime, écrit avec les pieds en deux minutes et qui n'a aucun intérêt. Ca part très mal.
Pourtant, ca s'améliore grandement avec le deuxième épisode, qui commence à mettre un peu l'intrigue en place , on comprend (un peu) ce qui se passe, et MORRISON continue ses concepts bizarres en nous ressortant un truc fumeux de ligne temporelle et d'endroit à la fin du monde (une création de GAIMAN dans BOOKS OF MAGIC me semble t'il). on comprend pas grand chose, mais ca passe. L'histoire avec l'inquisition et le procès des sorcières est plutôt sympa, même si parfois, les dessins d'IRVING, tout à fait à sa place sur cette époque ne permettent pas de reconnaître les différents protagonistes, c'est dommage, au départ je n'avais absolument pas reconnu WAYNE en inquisiteur.
Ca continue à se mettre là aussi en place dans le troisième numéro, où l'histoire avec les pirates est quand même un peu plus anecdotique et où quand même, on se dit que GOTHAM a énormément changé d'un siècle à l'autre. Un peu facile de mettre la ville à toutes les sauces, mais c'est rattaché aux indices du quatrième arc de BATMAN et ROBIN, alors on est un peu content, surtout que PAQUETTE livre une brillante prestation. De la même manière, la résistance se met en place pour éviter que BRUCE ne se retrouve à notre époque, puisqu'il est vraisemblablement
. Enfin, c'est ce que j'ai cru comprendre.
Une série donc qui fait au départ vraiment très peur, une farce pas drôle qui commence à se mettre en place au fur et à mesure des épisodes, il faudra voir la fin.

épisode #1 : uniquement pour le dessin, le scénario ne vaut rien.
épisodes #2 et #3 :



SECRET SIX : UNHINGED


(Gail Simone / Nicola Scott / Doug Hazlewood)


J'aime beaucoup GAIL SIMONE, elle a une manière d'écrire qui me plaît, qui sait combiner action et drôlerie. Ses BIRDS OF PREY vol 1 restent une référence , et c'est avec impatience que j'attendais de lire les premières aventures des SECRET SIX; une équipe de méchants un peu rebelles, qui n'ont pas vraiment beaucoup de buts dans la vie. Forcément, quand vous avez une équipe composée de CATMAN, de la fille de VANDAL SAVAGE, de RAGDOLL, de DEADSHOT et autres, vous vous dites qu'il y aura de l'humour et de l'action. Il y en a plein, mais il y a aussi énormément de violence et de gore. Et je dois avouer que ça m'a un peu gêné.
C'est dommage car l'histoire est particulièrement soignée; nos mercenaires sont embauchés pour libérer TARENTULA de prison (vous savez, celle qui avait fauté avec NIGHTWING) afin qu'elle leur donne un artéfact plus que précieux, qui va mettre tous les super vilains de l'univers DC à leurs trousses. mais qui les a engagés ? Et qui est ce mystérieux JUNIOR ?
Il y a quelques passages tout simplement scotchants , comme quand on apprend ce que fait réellement l'artéfact de TARENTULA , mais ce comics n'est pas à mettre entre toutes les mains.
Ames sensibles s'abstenir, scènes de tortures, corps mutilés et déformés, ça peut paraître assez choquant si on s'attend à un BIRDS OF PREY bis même si c'est particulièrement bien exécuté. SIMONE s'attarde sur chacun des personnages, le meilleur étant quand même la relation très malsaine entre SCANDAL et BANE, qui fait partie de l'équipe.
Les dessins de NICOLA SCOTT sont très bons, comme d'habitude et la narration, aussi bien que les représentations des personnages ou les scènes de bagarre sont bien ficelées.
Rien à dire là dessus.
Pour résumer, SECRET SIX est une série avec une histoire originale et quelques twists particulièrement réussis, de l'humour, des personnages fouillés et détaillées, un méchant très méchant et une intrigue à tiroirs, bien dessinée et bien exécutée. Le bémol : la violence gratuite, les scènes un peu gores et les corps difformes, qui m'ont un peu gêné. bien sûr, quand on décrit le quotidien d'une équipe de mercenaires tueurs à gages on se doute bien que ce n'est pas le monde des bisounours, mais j'ai trouvé une légère complaisance dans les scènes gluglu qui m'a un peu refroidi. ca reste quand même très bon.





IRON MAN : ARMOR WARS II


(John Byrne / John Romita jr / Bob Wiacek)


Merci au film IRON MAN, en effet, depuis son succès, MARVEL réedite en TPB des périodes bénies du vengeur en armure, comme ARMOR WARS, DEMON IN THE BOTTLE, WAR MACHINE ou cette ARMOR WARS II
En fait, ce volume reprend les épisodes de BYRNE/ROMITA, et c'est plutôt une bonne aventure.
En effet, TONY STARK, qui vient de se remettre d'un terrible accident , vient à peine de réapprendre à marcher grace à son système nerveux artificiel. malheureusement, ce système nerveux à été piraté par des méchants (les fameux jumeaux MARSS de NAMOR) et TONY STARK est sous leur contrôle. le seul moyen de résister: rester enfermé dans son armure !
Et c'est un peu le problème car les ennemis s'accumulent, comme ce LASER VIVANT qui revient pour se venger. Il aura donc besoin de l'aide de tout le monde, de WONDER MAN en passant par son meilleur ami JAMES RHODES pour s'ne sortir vivant.
Bon, soyons lucides, le scénario n'est pas absolument génial, c'est classique, sans plus . en revanche, tout au long des mésaventures de TONY, on a droit aussi à la reconstruction du personnage du MANDARIN, qui là , pour le coup, est beaucoup plus intéressante. C'est d'ailleurs dommage que pour le moment la suite ne soit pas parue en TPB (uniquement en HC) car le mandarin n'intervient pas dans cette arche narrative. il est présent dans chaque épisode, mais on le voit de loin, construire petit à petit son nouvel empire et devenir de plus en plus puissant tandis que TONY se bat contre son système nerveux.
C'est dommage parce que cette construction en parallèle du récit nous fait regretter de ne pas avoir la fin dans le même volume. Disons qu'il y a deux histoires développées en parallèle, et qu'on n'a pas la conclusion de la meilleure !
Ce qui dépote et justifie l'achat du bouquin à lui tout seul, c'est le travail de titan de JOHN ROMITA JR qui donne un look et une carrure à IRON MAN absolument fantastiques. On pense souvent que le meilleur encreur de ROMITA JR c'est PALMER, WILLIAMSON ou JANSON, personnellement, je trouve que BOB WIACEK fait un travail de folie et restitue le style de ROMITA de manière impeccable, lui apportant un peu plus de folie et d'exagération, un peu à a manière de WILLIAMSON sur DAREDEVIL. Graphiquement, ROMITA fait avec cet IRON MAN ce qu'il avait déjà fait avec DAREDEVIL, à savoir redéfinir graphiquement le héros, lui donner un côté plus "organique" particulièrement bienvenu. je vous laisse aussi, si vous ne les connaissez pas déjà, imaginer les doubles pages avec FIN FANG FOOM !
Bref, nostalgie quand tu nous tiens ! Si le scénario est correct, c'est vraiment les desins et le superbe tandem ROMITA / WIACEK qui est le point d'orgue de ce TPB !



OUTSIDERS : THE HUNT


(Tomasi / pasarin / leisten)


Cette série est véritablement un dommage collatéral de la saga BATMAN R.I.P , et c'est vraiment dommage !
en effet, les OUTSIDERS ont été difficiles à mettre en place, l'équipe qui commençait à se construire autour de BATMAN sous la plume de CHICK DIXON s'est retrouvée décapitée quand DC a eu l'idée de tuer BRUCE WAYNE. DIXON est virée, et on le remplace par des artistes un peu moins forts, résolvant sans ménagement les premières intrigues qui sont vite oubliées et remplaçant certains personnages. Après des mois d'errance, on redonne le flambeau à PETER TOMASI, éditeur devenu scénariste , qui commence à mettre une nouvelle équipe, plutôt intéressante, en place , sans BATMAN, puisqu'il est mort, et sous la direction d'ALFRED.
Sauf que voilà, maintenant BATMAN revient et la BATCAVE est fermée. ALFRED se barre et laisse nos héros qui ont vécu à peine une seule grande aventure ensemble tout seul, changeant encore une fois le statuquo de l'équipe. conséquence, TOAMSI ne sait plus quoi faire pour se rattraper aux branches et nous offre trois numéros où l'équipe est coupée en trois, chacune à la recherche d'un ennemi de BATMAN échappé d'ARKHAM ASYLUM. Si c'est plutôt sympa, cela n'a en revanche aucun intérêt !
Pire, les deux derniers numéros sont affiliés à...BLACKEST NIGHT avec le retour d'une TERRA zombie, qui là aussi donne une histoire d'un niveau vraiment affligeant.
Alors qu'il y avait un casting surprenant (CREEPER, OWLMAN, HALO ) , un but (remplacer tous les aspects de BATMAN au sein d'une même équipe) , un endroit (le QG spatial) , un leader de l'ombre (ALFRED), tout est parti en éclat à cause de la politique des multiples évènements de DC , qui a laissé tout simplement les OUTSIDERS sur le carreau.
On comprend que TOMASI ait jeté l'éponge... Qu'à cela ne tienne, on aura un nouveau concept dés la fin de cette aventure avec le tandem de choc DAN DIDIO / PHILIP TAN . en 25 épisodes, OUTSIDERS aura donc connu à peu près quatre moutures différentes de l'équipe ! C'est vraiment nul et je me demande pourquoi cette série existe encore.
On ne peut constater que le gâchis car vraisemblablement TOMASI avait des idées, et il était superbement secondé aux dessins par FERNANDO PASARIN et JAY LEISTEN. C'était très sympa, mais les éditeurs en chef de DC ont préféré tout raser.
ON comprendra aussi que je ne cautionnerai pas l'arrivée de DI DIO et surtout TAN sur cette série en ne l'achetant pas.

C'est quand même terrible de voir une série qui promettait des choses sombrer dans l'indifférence et à cause de l'incompétence de ses rédacteurs en chef !



X-MEN ORIGINS : EMMA FROST


(Valérie d'Orazio / Karl Moline / Rick Magyar)


Oui je suis faible, oui j'ai acheté X-MEN ORIGINS EMMA FROST parce que j'aime le personnage et que je suis un fan !
Bon l'intérêt de ce genre de fascicule est quand même assez limité quand on suit le personnage depuis sa première apparition et qu'on a même acheté la série régulière, passant outre les couvertures les plus moches et les plus putassières du monde signées GREG HORN.
En fait, ce X-MEN ORIGINS nous fait un topo de la vie d'EMMA FROST, de son adolescence (et là on se retrouve pas mal avec des idées et des concepts de la série EMMA FROST) jusqu'à sa relation avec SEBASTIAN SHAW et sa mise en place de l'académie du massachussets et du club des damnés. Bon après en tant que généalogiste, il ne me semble aps y avoir de grosses incongruités, même si l'auteur a pris certainement quelques libertés, avec des scènes un peu redondantes mais différentes de celles de la série régulière (qui était loin d'être si moche que ça) . Maintenant, ca peut être encore plus intéressant si l'auteur développe un point de vue à, lui, fait un peu autre chose que de l'historique pur et dur. D'ORAZIO n'y arrive pas vraiment, elle construit tout un truc autour de la transmission antre EMMA et son père, mais c'est quand même assez peu. De la même manière, j'aurais préféré qu'elle nous explique le côté très très méchant d'EMMA de l'époque et sa relation avec SHAW, qu'elle ne fait que survoler ici.
c'est moyen, ça n'apporte pas grand chose, en revanche, si on ne connaît que le personnage depuis son arrivée dans l'équipe des X-MEN, c'est une jolie ballade dans le passé.
Maintenant, les dessins sont à mettre au même niveau que le scénario, c'est sympathique, KARL MOLINE dessine des trucs sympas, mais c'est loin d'être du très grand dessin.
Bref un truc assez moyen, pas éprouvant pour les nerfs, pas débile mais un peu inutile en fait

et demi


MARVEL ICONS VF 63


Contient
FANTASTIC FOUR #569
(Millar-Ahearne / Immonen/ von Grawbadger-Hanna)

Il ne faut jamais commencer une histoire sans avoir comment on va la finir. Il ne faut jamais écrire de série quand on n'a pas vraiment d'idée précise sur quoi faire dedans. c'est un peu la morale du passe de MILLAR et HITCH sur ce FANTASTIC FOUR.
Pour l'instant , rien de bien exceptionnel, rien de très bon, quelques idées et voilà.
Alors, après, au vu de certaines explications, il y a des raisons, mais ca donne quand même une impression de se débarrasser le plus vite possible d'une intrigue dont on ne sait plus quoi faire. Bon, évidemment, ce n'est pas la première fois qu'on a droit dans un comics de super héros à certaines facilités scénaristiques, c'est même souvent le cas, mais là, c'est un tout petit peu gros, aussi bien sur la résolution du truc que la mariage de la chose. ON peut penser que BEN y aurait déjà réfléchi avant.
Bon, niveau dessins, on a droit à du STUART IMMONEN qui remplace au pied levé un BRYAN HITCH plutôt médiocre, et c'est forcément mieux. Je ne sais pas si c'est l'encrage ou les couleurs, mais quand même, IMMONEN essaye de faire en sorte de ressembler le plus possible à du HITCH, c'est malgré tout beaucoup mieux et beaucoup plus dynamique avec certaines splash de toute beauté.
Bref, il n'y a finalement pas grand chose à sauver de ce run, qui finit comme il a commencé, de manière rapide , survolée et anecdotique. reste le bon boulot d'IMMONEN, qui ne suffit pas à sauver la chose.

uniquement pour les dessins

INVINCIBLE IRON MAN #17
(Fraction / Larocca)

Bon, ca commence à devenir un peu long cette histoire. FRACTION continue toujours le trip TONY STARK / ALGERNON mais on tourne un peu en rond et il serait temps de voir une conclusion au truc car pour le moment, la lecture mensuelle devient difficile: ce run prendra de la valeur en étant relu d'un trait certainement. En parlant de trait, je trouve que celui de LAROCCA s'améliore de plus en plus, c'est de plus en plus dessiné, c'est à dire qu'on ne voit plus de photocopies de poses ou d'expressions, enfin , beaucoup moins. Les visages commencent à avoir une cohérence, ce qui était son défaut majeur en début de run. ca devient dynamique. comme quoi, il faut parfois laisser de côté les ordinateurs pour revenir au dessin de base. C'est en progrès.


NEW AVENGERS #57
(Bendis / Immonen / Von Grawbadger)

Je vais me moquer gentiment de ceux qui trouvent NEW AVENGERS original. En fait, BENDIS a inventé le comics de 3 pages en 24 , c'est pour moi sa seule originalité. C'est dingue , à la fin de l'épisode j'ai recompté les pages, car j'avais l'impression qu'il en manquait ! Que se passe t'il dans ce numéro : euh...ils emmènent les blessés chez la NIGHT NURSE et les méchants débarquent. Et c'est tout. oui c'est tout.
Le reste, des dialogues sans aucun intérêt, dont la seule bonne idée est d'avoir oublié le gag fumeux JESSICA / PETER. Ca fait du bien.
Non vraiment, rien à dire, y'a rien d'écrit ! Pour tout vous dire , je mets plus de temps à lire un demi épisode des TINY TITANS qu'un épisode entier de NEW AVENGERS.
au niveau dessins, la différence de qualité entre le premier épisode des FF et celui-ci est hallucinante. ce sont peut être les couleurs mais en attendant c'est vraiment pas joli. Les têtes sont quasiment toutes ratées, il y a un abus de splash pages et un trait super épais qui gâche tout. Alors oui, forcément, par rapport à TAN y'a du mieux, mais c'est vraiment pas au niveau.
Cet arc des NEW AVENGERS atteint des profondeurs abyssales de néant ! ca fait déjà trois épisodes ! Que c'est long !
car les dessins sont mauvais !

IN MEMORIAM
(Stern / andrazofszky)

Théoriquement je ne parle pas trop des épisodes bouche trou, mais en dix pages il se passe plus de choses que dans 25 numéros de NEW AVENGERS , alors.....
Ce numéro est un souvenir de la période ROGER STERN sur CAPAIN AMERICA puisqu'on s'intéresse aux personnages qui gravitaient à cette époque autour de CAP; à savoir BERNIE ROSENTHAL et les voisins de STEVE. ON nous montre leur évolution et leur réaction face à la mort de CAP. Episode nostalgique, plutôt bien fichu , avec quelques bonnes idées, un peu trop sentimental peut être mais pas si mal. Les dessins sont assez moyens en revanche. Eh , on va pas faire la fine bouche, c'est le meilleur truc du magazine ce mois ci.



Bref, un magazine dont l'intérieur est semblable à la couverture, c'est à dire vraiment très moche. En parlant de cette couv, vous avez vu la tête de la chose ? Sèrieux, JOHN CASSADAY, il lui est arrivé quoi là ?

Citation:

Dés SAMEDI, critiques doopiennes de l'été partie 2 ; encore une quinzaine de critiques, avec du SCOTT PILGRIM, RED ROBIN, X-MEN FOREVER, THE TORCH, BIRDS OF PREY, END LEAGUE, NEMESIS, WIKINGS j'en passe et des meilleures !!!!!
Réponse avec citation
  #2  
Vieux 14/07/2010, 11h53
Avatar de Hob
Hob Hob est déconnecté
devoreur de Bd
 
Date d'inscription: août 2004
Localisation: Angers
Messages: 15 581
Hob joue à l'Homme-Taupe dans son jardinHob joue à l'Homme-Taupe dans son jardinHob joue à l'Homme-Taupe dans son jardinHob joue à l'Homme-Taupe dans son jardinHob joue à l'Homme-Taupe dans son jardinHob joue à l'Homme-Taupe dans son jardinHob joue à l'Homme-Taupe dans son jardinHob joue à l'Homme-Taupe dans son jardinHob joue à l'Homme-Taupe dans son jardinHob joue à l'Homme-Taupe dans son jardinHob joue à l'Homme-Taupe dans son jardin
J'ai beaucoup aimé aussi Freak angels et même si je suis loin d'avoir détesté No Hero (bien fun dans le n'importe nawaq) , c'est vrai que le premier est bien supérieur au second tant par l'écriture , le propos et le dessin
Et apparemment le 2 sort en Octobre , en espérant que Lombard ira bien jusqu'au bout

Pour le Reborn, je me sens moins seul , j'ai presque eu l'impression d'être le seul à avoir aimé cette première partie
Par contre, pour Hitch, je suis plus mitigé . J'ai bcp de mal avec énormément de ces gros plan, ( notamment dans les actions ), les mouvements de ses personnages font de moins en moins naturels ..
Je me rappelle à quel point j'avais été scotché par sa prestation sur Ultimates , sa narration dans les action, tout coulait de sources , là à force de vouloir être trop réaliste , il devient de plus en plus caricatural dans ses choix de plan

Enfin, c'est personnel

Et sinon, je n'ai pas encore lu le icons mais quand tu dis que le dessin de nA est mauvais , je sais déjà qu'on ne sera pas d'accord lol


Ha et le Armors wars II fait partie de mes récits cultes notamment pour Romita Jr qui illustre un de ses meilleurs taffs ( je suis encore sur le cul devant son Fing Fang Foom), juste dommage que le fin a été reprise par Ryan
__________________
Mon blog
http://morpheusmutant.blogspot.com/
Ma page Facebook
https://www.facebook.com/stephanehobgallais

Projet Sehrat (Maj 03/01/2014)
Le Blog
La page facebook
Réponse avec citation
  #3  
Vieux 14/07/2010, 12h05
Avatar de scarletneedle
scarletneedle scarletneedle est déconnecté
#NoTeamPeineàjouir
-Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: septembre 2004
Localisation: Manhattan, au bout d'une toile
Messages: 134 995
scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !
Feignasse!
__________________
Alan Moore: "I should just keep me mouth shut, I just upset people."

Ma galerie sur Comic Art Fan
Réponse avec citation
  #4  
Vieux 14/07/2010, 12h19
Avatar de Oloreen
Oloreen Oloreen est déconnecté
Super Héros hyper extra méga balaize
 
Date d'inscription: septembre 2005
Messages: 808
Oloreen vend de la drogue à Grant MorrisonOloreen vend de la drogue à Grant MorrisonOloreen vend de la drogue à Grant MorrisonOloreen vend de la drogue à Grant MorrisonOloreen vend de la drogue à Grant MorrisonOloreen vend de la drogue à Grant MorrisonOloreen vend de la drogue à Grant MorrisonOloreen vend de la drogue à Grant MorrisonOloreen vend de la drogue à Grant MorrisonOloreen vend de la drogue à Grant MorrisonOloreen vend de la drogue à Grant Morrison
Tres joli boulot.

Assez d accord dans l ensemble, sur ce que j ai lu.

Je n ai pas ete vraiment impressionné par Ultimates. J en attendais plus au vu des 2 premiers volumes. Toutefois, c est vrai que ca reste un divertissement agreable.

Tout pareil sur Armor War et Batman 700.

Et mon compte en banque va encore faire la gueule; j hésitais sur Freak Angels, ne sachant si ca faisait partie du Ellis facile ou du Ellis valable. Je file l acheter aujourd hui!
Réponse avec citation
  #5  
Vieux 14/07/2010, 12h45
Avatar de scarletneedle
scarletneedle scarletneedle est déconnecté
#NoTeamPeineàjouir
-Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: septembre 2004
Localisation: Manhattan, au bout d'une toile
Messages: 134 995
scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !
Citation:
Posté par doop
Voir le message
Il parle plus ou moins le langage préhistorique et est confronté à un autochtone qui s'appelle VANDAL SAVAGE (pourquoi pas) et un deuxième prénommé JOKER; ce qui fait tout de suite grincer les dents de BRUCE. C'est ridicule et sans intérêt, puisqu'il va même avoir droit à un ROBIN préhistorique pour l'aider. Un scénario tout juste nullissime, écrit avec les pieds en deux minutes et qui n'a aucun intérêt. Ca part très mal.
Tout d'abord, Bruce ne parle pas le langage préhistorique mais l'anglais : il ne comprend pas les autochtones qui s'expriment en langage préhistorique, nuance. Grant Morrison a préféré que le lecteur comprenne ces derniers vu qu'ils sont les plus nombreux dans l'histoire laissant ainsi Bruce être compris de façon phonétique. Je pensais que c'était compréhensible comme approche...
Tu penses que si un Homme de Néanderthal ou de Cromagnon arrivait à notre époque, il comprendrait notre langage et inversement?

De plus, c'est effectivement Vandal Savage vu que c'est la même époque que Final Crisis # 1 voire juste après : il est immortel...

Scénario nullissime? Il sert à montrer que même déphasé, Bruce garde des automatismes : après avoir entraîné son corps, il survit...
mais bon, si ce n'est pas expliqué dans les grandes lignes, il faut croire que le scénario de Grant Morrison passe au-dessus de beaucoup.
le plus surprenant est que tu préfères les autres alors qu'ils balancent un max d'informations sans plus d'explication...
__________________
Alan Moore: "I should just keep me mouth shut, I just upset people."

Ma galerie sur Comic Art Fan
Réponse avec citation
  #6  
Vieux 14/07/2010, 13h49
Avatar de aegnor
aegnor aegnor est déconnecté
quikavumagom?
 
Date d'inscription: avril 2004
Localisation: Arles
Messages: 12 221
aegnor boit du gingold comme Elastimanaegnor boit du gingold comme Elastimanaegnor boit du gingold comme Elastimanaegnor boit du gingold comme Elastimanaegnor boit du gingold comme Elastimanaegnor boit du gingold comme Elastimanaegnor boit du gingold comme Elastimanaegnor boit du gingold comme Elastimanaegnor boit du gingold comme Elastimanaegnor boit du gingold comme Elastimanaegnor boit du gingold comme Elastiman


Que de bons souvenirs avec Armors wars II et le superbe travail de JRjr&Wiacek et je crois que l'on a tous regretté son départ (pour pupu me semble-t'il?) et l'arrivé de Ryan, bon faiseur mais sans le gros plus de Jrjr. Je n'ose même pas imaginer ce qu'aurait donner l'affrontement de Fing Fang Foom et tête de fer sous son crayon....


...par contre Wikings, ca prend un V
Réponse avec citation
  #7  
Vieux 14/07/2010, 14h55
Avatar de Tandhruil
Tandhruil Tandhruil est déconnecté
Troll illettré votant fn
 
Date d'inscription: octobre 2006
Localisation: Asnieres sur Seine
Messages: 7 048
Tandhruil change la caisse du Fauve
Pour NO HERO je trouve que même si c'est pas terrible, dans le genre gros bourrin c'est quand même un cran au dessus de ce que produire Mark Millar.
Il n'y a jamais de violence vraiment gratuite.
Et graphiquement, je suis d'accord le dessin est parfois difficile à lire mais toujours de qualité.
__________________
Les filles sexy ont du mordant!
Réponse avec citation
  #8  
Vieux 14/07/2010, 15h59
Marshal Law Marshal Law est déconnecté
Banni
 
Date d'inscription: juillet 2009
Localisation: UK rules!!!
Messages: 1 545
Marshal Law change la caisse du Fauve
Je suis d'accord avec toi sur Freakangels, c'est une serie reelement envoutante car on veut connaitre immediatement la suite ! Sortie du volume 4 aux USA.

En revanche, la ou je ne suis pas d'accord, c'est ta critique sur No Hero. Certes, c'est du Warren Ellis qui s'est lache une fois de plus avec son dessinateur attitre, JJ RYP. Certes, c'est tres violent. Mais ce n'est pas de la violence gratuite comme d'autres scenaristes aiment la faire (Millar, par exemple, n'a pas cette qualite de la mettre en scene...). Oui, cet ouvrage n'est pas destine a etre dans toutes les mains. Mais si Marvel ou DC "lachaient" leurs scenaristes et dessinateurs, je pense que l'on arriverait a avoir des comic books peut etre un peu moins violents (graphiquement explicite) mais de meme accabit (un "exemple" pourrait etre le premier arc de X-Force ou les tetes et les boyaux giclaient avec un graphisme moins explicite). Car ce qui choque dans cette BD, c'est cette violence graphique explicite. Cette meme violence graphique explicite que l'on retrouve dans Crossed (Avatar).
Réponse avec citation
  #9  
Vieux 14/07/2010, 16h30
Avatar de Drix
Drix Drix est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: août 2007
Messages: 4 407
Drix change la caisse du Fauve
Je m'inquietais de l'absence des chroniques, mais tu preparais un gros truc je vois!

Pour Ultimates Avengers, ce que j'ai lu pour le moment en VF me satisfait completement.
En revanche +1 pour les Starjammers de Pacheco, pour moi son meilleur taf avec Excalibur et Bishop!

Pour No Hero, cela veut il dire que tu as preferé Black Summer? D'ailleurs, il doit etre en rupture car impossible de le trouver...

Par rapport par à la polémique de la semaine sur Jurgens, je suis très fan moi aussi. Son taf sur Superman (scénario et dessin) est etait excellent, son Thor (les Dark Wars que je suis en train de relire) idem, et son Sensational Spiderman aussi (même si gaché par l'encrage de Janson)

Pour comig of Atlas, merci, tu m'évites un achat!

Armor Wars : Ahhhlallala!!! Dire qu'à l'époque de sa publication je n'était pas fan du tout. Je n'aimais pas JR Jr et ses dessins carrés, mais en plus, la saga d'avant par Michelinie et Layton, très espionnage, était une de mes saga de reférence...
TRop de changements donc.
Mais j'ai appris à l'aimer au fil des mois, épaté par le travail de JR jr (enfin pas sur l'armure qu'il a rendu plus moche...) notamment les scènes avec Fin Fan Foom, ou les décors.
La saga du Mandarin est le gros truc de la saga en effet, quelle classe, quelle prestance!!!!
J'ai regretté que Ryan prenne ensuite la releve sur la saga des dragons (dont je n'ai jamais lu la fin d'ailleurs...)
D'ailleurs, on a jamais su qui était Dewitt non?

Pour Emma Frost, moi j'aimais bien les couv de Horn! Lol!
On remarquera quand même le taf de Morrison qui a tranbsformé cette vilaine en personnage indispensables des X-Men désormais (davantage que Wolvie) qui fait qu'on ne ressent même pas l'absence de Jean...
Chapeau!

Outsiders : C'est clair que cette série a été sabordée trop de fois! Dommage car les premieres années étaient excellentes...

Pour Icons, j'ai laché l'affaire y a mois, quand j'ai su que Millar et Hytch lachaient en plein vol les FF! Entre ça et un Cap où il ne se passe plus rien, et des Avengers nullissimes a souhaits depuis plus d'un an, j'en pouvais plus, je regrette pas en voyant vos critiques et c'est pas une grosse perte...

Dernière modification par Drix ; 14/07/2010 à 16h36.
Réponse avec citation
  #10  
Vieux 14/07/2010, 21h58
Avatar de doop
doop doop est déconnecté
bouzouk force !!!!
-Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: juillet 2005
Messages: 27 218
doop a mis Luke en cagedoop a mis Luke en cagedoop a mis Luke en cagedoop a mis Luke en cagedoop a mis Luke en cagedoop a mis Luke en cagedoop a mis Luke en cagedoop a mis Luke en cagedoop a mis Luke en cagedoop a mis Luke en cagedoop a mis Luke en cage
j'attends que mARVEL ressorte le TPB pour la saga MANDARIN / IRON MAN !


Et ULTIMATES est sympa !
Réponse avec citation
  #11  
Vieux 15/07/2010, 09h24
Avatar de john_constantine
john_constantine john_constantine est déconnecté
Curleh Mustache
 
Date d'inscription: octobre 2003
Localisation: Ecriture monkeymatique.
Messages: 9 795
john_constantine change la caisse du Fauve
Bon on ne va pas refaire le débat, mais il y a plus d'idées et d'intelligence dans l'écriture dans le premier numéro de Return of Bruce Wayne que dans les 6 d'Ultimate Avengers. Mais bon je sais bien qu'on attend absolument pas les mêmes choses du titre, mais quand même quoi (ça me fait de la peine de savoir que tu as tort ).
__________________
Ça resitue les merguez dans un contexte littéraire et intellectuel qui est le bienvenu.

Viens découvrir la saison des animes qui fleurissent.
Réponse avec citation
  #12  
Vieux 15/07/2010, 13h48
Avatar de gillesC
gillesC gillesC est déconnecté
Kennedy outillé
 
Date d'inscription: octobre 2003
Localisation: Son Pellier.
Messages: 48 437
gillesC a la chevelure de MedusagillesC a la chevelure de MedusagillesC a la chevelure de MedusagillesC a la chevelure de MedusagillesC a la chevelure de MedusagillesC a la chevelure de MedusagillesC a la chevelure de MedusagillesC a la chevelure de MedusagillesC a la chevelure de MedusagillesC a la chevelure de MedusagillesC a la chevelure de Medusa
C'est pas faux.

Et à mon avis, si l'on fait une moyenne des critiques de Freakangels (qui est très lent, contemplatif et bon, en tout cas) et No hero, on doit pas être loin de la vérité.

Lisez Secret Six, aussi.
ET Elephantmen.
Réponse avec citation
  #13  
Vieux 15/07/2010, 19h11
Avatar de Lazy
Lazy Lazy est déconnecté
The Loosest Man Alive
 
Date d'inscription: juin 2009
Messages: 1 038
Lazy change la caisse du Fauve
Citation:
Posté par john_constantine
Voir le message
Bon on ne va pas refaire le débat, mais il y a plus d'idées et d'intelligence dans l'écriture dans le premier numéro de Return of Bruce Wayne que dans les 6 d'Ultimate Avengers. Mais bon je sais bien qu'on attend absolument pas les mêmes choses du titre, mais quand même quoi (ça me fait de la peine de savoir que tu as tort ).
Malgré ces bonnes critiques, je ne peux qu'être d'accord avec le Monsieur sur la question.
Et je dirais même (puisque que tu faisais la comparaison) que sur les 3 premiers épisodes, ce retour est nettement supérieur à celui du Captain.
J'ai trouvé le Reborn très beau mais le début est beaucoup trop délayé et bateau. J'espère qu'on aura droit à des surprises par la suite parce que là ça navigue trèès paisiblement.
Réponse avec citation
  #14  
Vieux 15/07/2010, 20h29
Avatar de Jeaph
Jeaph Jeaph est déconnecté
Je veux un bisou!
-Sentinelle du Temple-
 
Date d'inscription: novembre 2003
Messages: 7 205
Jeaph bat Charles Xavier au mastermindJeaph bat Charles Xavier au mastermindJeaph bat Charles Xavier au mastermindJeaph bat Charles Xavier au mastermindJeaph bat Charles Xavier au mastermindJeaph bat Charles Xavier au mastermindJeaph bat Charles Xavier au mastermindJeaph bat Charles Xavier au mastermindJeaph bat Charles Xavier au mastermindJeaph bat Charles Xavier au mastermindJeaph bat Charles Xavier au mastermind
Ultimate Avengers
Effectivement une lecture trés agréable, même si c'est un peu décevant de la part de Millar, surtout si l'on compare à son premier run.
Par contre, j'ai été emballé par Pacheco. Je trouve toujours agréable de voir un auteur abandonner ses tics et automatismes pour se remettre en question. Je ne sais pas ce que ça donnera sur le long terme, mais pour l'instant c'était rafraichissant.

Booster Gold
Au début, cette série était hyper sympa.
Puis Dan Jurgens et ses grosses moufles ont décidé d'ecrire les histoires.
On a ici droit à un copié/collé de la structure de l'arc "Blue and Gold" (écrit par Johns), sauf qu'à l'époque l'enjeu était de savoir si le retour de Ted serait définitif (et DC n'étant pas particulièrement frileux sur les résurrections, j'ai vraiment espéré).
Ici, on est censé se demander si Booster sauvera Batman, s'il empechera les New Teen Titans de tous mourir juste aprés leur formation, et s'il pourra rebooter le présent post-apocalyptique qui a remplacé la réalité normale... Evidemment on n'en doute pas un seul instant.
Autant dire qu'on s'ennuie ferme.
Les premiers épisodes de Johns étaient excellents parce qu'ils fonctionnaient en one-shot: un problème résolu en un episode avec souvent un effet secondaire en clin d'oeil. A ce titre, la fin de cet arc est sympa, mais il nous faut 5 épisodes fastidieux pour en arriver là, alors que 22 pages auraient largement suffit.


Secret Six
Une trés bonne série en effet, peut etre même actuellement une des meilleures de DC.
Il est un peu dommage que la partie graphique soit aussi "quelconque". Scott est trés pro et fournit des planches honnêtes, mais si les scénars de Simone étaient confiés à un dessinateur un peu rentre dedans et hype, cette série pourrait sans doute tenir la comparaison avec les séries mainstream les plus "in your face" d'un Millar ou d'un Ellis.
Réponse avec citation
  #15  
Vieux 15/07/2010, 20h51
Avatar de scarletneedle
scarletneedle scarletneedle est déconnecté
#NoTeamPeineàjouir
-Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: septembre 2004
Localisation: Manhattan, au bout d'une toile
Messages: 134 995
scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !
Je viens de lire le Ultimates : le trait de Carlos Pacheco n'est pas reconnaissable sur 90% des planches (une réelle performance quelque part) et Mark Millar continue de prouver qu'il aurait dû s'arrêter après la 1ère saison...
Je dois être maso pour continuer à lire ce truc...
__________________
Alan Moore: "I should just keep me mouth shut, I just upset people."

Ma galerie sur Comic Art Fan
Réponse avec citation
Réponse

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non

Navigation rapide


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 02h56.


Powered by vBulletin® Version 3.8.3
Copyright ©2000 - 2020, Jelsoft Enterprises Ltd.
Version française #20 par l'association vBulletin francophone
Skin Design et Logos By Fredeur
Buzz Comics : le forum comics n°1 en France !