Précédent   Buzz Comics, le forum comics du monde d'après. > > Retro - Hall of Heroes

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #31  
Vieux 29/04/2007, 14h23
Avatar de Niglo
Niglo Niglo est déconnecté
Registered User
 
Date d'inscription: janvier 2003
Messages: 6 570
Niglo est une petite crotte de super héros pourri


Legends #4
(Février 1987)

Cry Havoc… ! (22 pages)

Scénario : John Ostrander & Len Wein.
Dessin : John Byrne.
Encrage : Karl Kesel.
Couverture : John Byrne.

Traduction : in JLA : Légendes, Sémic Books, Sémic, mars 2004.

Résumé :

Les héros ayant tous disparu suite au décret présidentiel leur interdisant toute activité, les super-vilains en ont profité pour passer à l’action. A Star City, une voiture de police est attaquée par Count Vertigo. Les deux agents de police reçoivent l’aide de Black Canary, qui défait aisément le vilain. Mais l’un des deux policiers met la jeune femme en joue. Son collègue intervient, permet à Black Canary de s’enfuir. La lutte se poursuit entre les deux policiers, et celui qui voulait arrêter la super-héroïne abat accidentellement son collègue. Le choc passé, il rejette la responsabilité de son acte sur Black Canary.



Darkseid assiste à la scène, toujours accompagné du Phantom Stranger. Malgré les avertissements de ce dernier, Darkseid est convaincu que les héros ne se remettront pas de son stratagème. Lorsque le Phantom Stranger lui fait remarquer qu’à l’intérieur de la Terre, à Skataris, Warlord continue de défendre les valeurs qu’il souhaite voir disparaître, Darkseid y envoie Desaad pour s’occuper de lui.

A Gotham City, le Joker massacre plusieurs personnes pour plaire à sa dernière fiancée en date, Shirley, une artiste conceptuelle. Batman décide de passer outre l’interdiction présidentielle et s’attaque au Joker et à ses hommes. Le Joker tente de prendre Shirley en otage pour s’enfuir, sans succès.



D’autres super-héros ont décidé de réapparaître en public. A Los Angeles, un gang de body-builders criminels attaque un entrepôt, et tombe sur Guy Gardner, qui les capture. A Chicago, Chronos sème la panique dans une vente de montres antiques, mais est obligé de s’enfuir bredouille lorsque Blue Beetle intervient. A Salem, Kent Nelson observe les évènements en cours, et juge que le moment pour lui est venu de redevenir Dr. Fate.



A Washington, Amanda Waller refuse de retirer les bracelets explosifs que portent son équipe comme il était prévu. Le colonel Rick Flag passe outre les ordres de Waller et libère Captain Boomerang. Aussitôt libre, celui-ci se rend à New York et s’attaque à une bijouterie. Il est intercepté par Flash et Changeling. Mais leur combat est interrompu par l’arrivée de deux des Warhounds de Darkseid.



Alors que les super-héros sont de retour sur la scène publique, et à présent que le président Reagan a ordonné son arrestation, G. Gordon Godfrey harangue la foule et l’appelle à se révolter contre le gouvernement. Il offre à quiconque le souhaite de devenir un Warhound…

Darkseid continue d’estimer que son plan fonctionne et est sans failles. Il décide à présent de faire venir Superman sur Apokolips afin de mettre un terme définitif à la menace qu’il représente.



Commentaires :

Cet épisode marque le retour progressif des héros sur le devant de la scène. A la fois les grands anciens que sont Batman et le Dr. Fate, mais également la nouvelle génération DC : Black Canary (qui fait ici sa première apparition post-Crisis), Blue Beetle, Guy Gardner, Flash et Changeling. Le rythme ne baisse pas d’intensité, et le duo Byrne/Kesel fonctionne toujours aussi bien.
Réponse avec citation
  #32  
Vieux 29/04/2007, 16h30
Avatar de XXL
XXL XXL est déconnecté
Coach minceur
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: août 2003
Localisation: Lugdunum
Messages: 15 416
XXL est le sidekick de Booster GoldXXL est le sidekick de Booster GoldXXL est le sidekick de Booster GoldXXL est le sidekick de Booster GoldXXL est le sidekick de Booster GoldXXL est le sidekick de Booster GoldXXL est le sidekick de Booster GoldXXL est le sidekick de Booster GoldXXL est le sidekick de Booster GoldXXL est le sidekick de Booster GoldXXL est le sidekick de Booster Gold
Faut aimer les fonds colorés unis, dis donc.....
Réponse avec citation
  #33  
Vieux 30/04/2007, 20h19
Avatar de Niglo
Niglo Niglo est déconnecté
Registered User
 
Date d'inscription: janvier 2003
Messages: 6 570
Niglo est une petite crotte de super héros pourri


Superman #2
(Février 1987)

The Secret revealed ! (22 pages)

Scénario & dessin : John Byrne.
Encrage : Terry Austin.
Couverture : John Byrne.

Traduction : un Superman : l'Homme d'Acier vol.2, Panini, avril 2007.


Résumé :

Lex Luthor a décidé de mettre en oeuvre tous les moyens nécessaires pour découvrir la véritable identité de Superman. Amanda McCoy, la responsable du projet, a remarqué la présence systématique lors des apparitions de Superman d’une jeune femme rousse, sans parvenir à l’identifier (il s’agit de Lana Lang).

Luthor s’informe également d’un autre projet en cours : ses scientifiques étudient la carcasse de Metallo, que ses hommes ont capturé au moment où il combattait Superman. Metallo n’est pas un simple robot : son cerveau est humain. Alors que les scientifiques se demandent comment retirer le cœur de kryptonite de Metallo sans le tuer, Luthor opte pour la manière la plus directe qui soit et arrache le cœur à mains nues.



Deux hommes de main de Luthor se rendent chez les Kent, qu’ils assomment à l’aide de fléchettes tranquillisantes. A l’intérieur de leur maison, ils s’emparent du cahier dans lequel Martha Kent a réuni toutes les coupures de presse relatives à Superman, mais également divers objets appartenant à Clark Kent (son acte de naissance, son album du lycée). En sortant de chez les Kent, les deux hommes tombent accidentellement sur Lana Lang. Une fléchette tranquillisante la rend inconsciente, et ils décident de la conduire chez Luthor.

Amanda McCoy a été invitée par Luthor à passer la soirée en sa compagnie. Le genre d’invitation qu’il vaut mieux ne pas refuser… La soirée est interrompue lorsque Luthor apprend la capture de Lana Lang. Le docteur Kelley, chargée de sa surveillance, apprend à Luthor qu’ils ne pourront pas utiliser de sérum de vérité pour l’interroger sans risquer de la tuer. Cela ne semble pas être un problème pour Luthor…



Alors qu’il survole Metropolis, Superman est pris en chasse par un petit appareil doté de caméras. Il tente de le semer, sans succès. Il essaie de l’attraper, mais lorsqu’il y parvient, l’objet s’autodétruit. Les images retransmises par l’appareil n’ont pas permis aux agents de Luthor de découvrir le visage de Superman : celui-ci fait constamment vibrer son visage à très grande vitesse, rendant toute identification impossible…

De retour chez lui, Clark Kent découvre Lana Lang, terrorisée et souffrant de multiples blessures. Elle lui dit avoir été interrogée et torturée pendant deux jours pour qu’elle révèle tout ce qu’elle sait sur Superman, mais la jeune femme est restée muette. Elle apprend également à Clark que ses parents ont disparu.



En recherchant les ravisseurs de Lana Lang et de ses parents, Superman arrive dans un entrepôt désaffecté où les deux hommes se trouvent effectivement. Mais il s’agit d’un piège de Lex Luthor : dès que Superman est entré dans le dépôt, une gigantesque explosion rase tout le bâtiment.

Superman, indemne mais fou de rage, débarque chez Lex Luthor pour s’expliquer avec lui. Mais lorsqu’il se trouve face à son ennemi, il se sent soudain très faible. Luthor a fait monter sur une bague la kryptonite récupérée sur Metallo. Superman se trouve désormais à la merci de Luthor. Ce dernier pourrait se débarrasser sur le champ et définitivement de Superman, mais il juge sa victoire trop facile. Maintenant que Superman sait que Luthor est responsable de tous ces évènements, et qu’il est incapable de s’en prendre à lui physiquement, il préfère le laisser partir.



Superman reconduit Lana Lang à Smallville. Il est persuadé que ses parents sont morts dans l’explosion de l’entrepôt. Mais en arrivant chez eux, il est stupéfait de les y trouver, sains et saufs. Ils ont été relâchés quelques heures plus tôt, sans jamais savoir qui étaient leurs ravisseurs. Ils informent Superman des objets qui ont été volés chez eux.

Amanda McCoy va réunir toutes les informations glanées sur Superman et les soumettre au super-ordinateur dont dispose Luthor. Une fois les calculs terminés, l’ordinateur affiche sa conclusion : Clark Kent est Superman. Amanda réalise qu’il s’agit de la seule réponse logique aux interrogations de Luthor. Mais ce dernier refuse d’y croire. Non seulement l’explication lui paraît trop simple, mais surtout il ne peut croire que quelqu’un détenant une telle puissance puisse se faire passer pour un simple mortel. Il ordonne à Amanda McCoy de supprimer ces conclusions, puis la licencie.



Commentaires :

Un épisode essentiellement consacré au personnage de Lex Luthor. John Byrne avait introduit le personnage dans la mini-série Man of Steel, mais ce n’est véritablement que dans cet épisode que le personnage nous est présenté dans toute sa démesure et dans toute son horreur.

Physiquement, le personnage est imposant, impressionnant, beaucoup plus que dans sa version classique (pre-Crisis). C’est aussi et surtout un calculateur sans une once de scrupules, ne reculant devant aucune abjection pour parvenir à ses fins, qu’il s’agisse de torturer une jeune femme ou de tuer de sang-froid.

Mais le personnage est tellement tordu que, lorsque la réponse à ses interrogations lui est apportée, il refuse d’y croire. A la fin de cet épisode, Luthor est parvenu à ses fins, mais la personnalité de Superman est tellement aux antipodes de la sienne qu’il ne peut admettre une telle vérité. Une conclusion ironique pour un très bon épisode.
Réponse avec citation
  #34  
Vieux 30/04/2007, 20h47
Avatar de cytrash
cytrash cytrash est connecté maintenant
Geek sénile faignant
-Généalogiste Sénile--Sentinelle du Temple-
 
Date d'inscription: avril 2004
Localisation: Recherche Kory et Donna
Messages: 20 742
cytrash est une petite crotte de super héros pourri
J'ai adoré cet épisode, la réaction de Luthor face à l'identité de Superman est franchement excellente ...

A noter que tout comme le 1er épisode vient d'etre traduit par Panini dans le recueil Superman : l'homme d'acier # 2
Réponse avec citation
  #35  
Vieux 30/04/2007, 20h56
Avatar de Niglo
Niglo Niglo est déconnecté
Registered User
 
Date d'inscription: janvier 2003
Messages: 6 570
Niglo est une petite crotte de super héros pourri
Il est sorti ? Tu peux me donner le sommaire que je mette à jour ?
Réponse avec citation
  #36  
Vieux 30/04/2007, 21h04
Avatar de cyclopebox
cyclopebox cyclopebox est déconnecté
Tombeur de mutantes
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: août 2003
Localisation: Entre les cuisses d'Emma Frost
Messages: 11 713
cyclopebox boit comme Bob l'épongecyclopebox boit comme Bob l'épongecyclopebox boit comme Bob l'épongecyclopebox boit comme Bob l'épongecyclopebox boit comme Bob l'épongecyclopebox boit comme Bob l'épongecyclopebox boit comme Bob l'épongecyclopebox boit comme Bob l'épongecyclopebox boit comme Bob l'épongecyclopebox boit comme Bob l'épongecyclopebox boit comme Bob l'éponge
Mais quel abruti ce Luthor !
__________________
Allez, tout le monde en choeur chante avec moi :

"Wolverine est un idiot, c'est Cyclope le plus beau !"
Réponse avec citation
  #37  
Vieux 30/04/2007, 21h05
Avatar de cytrash
cytrash cytrash est connecté maintenant
Geek sénile faignant
-Généalogiste Sénile--Sentinelle du Temple-
 
Date d'inscription: avril 2004
Localisation: Recherche Kory et Donna
Messages: 20 742
cytrash est une petite crotte de super héros pourri
Bien sur ; Alors dans l'ordre de parution du recueil :

Superman # 1
Action Comics # 584
Superman # 2
The adventures of superman # 424
The adventures of superman # 425
Action Comics # 585
Superman # 3
The adventures of superman # 426
Action Comics # 586

Dernière modification par cytrash ; 30/04/2007 à 22h38.
Réponse avec citation
  #38  
Vieux 30/04/2007, 21h08
Avatar de scarletneedle
scarletneedle scarletneedle est déconnecté
#NoTeamPeineàjouir
-Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: septembre 2004
Localisation: Manhattan, au bout d'une toile
Messages: 139 545
scarletneedle s'enflamme comme la torche humainescarletneedle s'enflamme comme la torche humainescarletneedle s'enflamme comme la torche humainescarletneedle s'enflamme comme la torche humainescarletneedle s'enflamme comme la torche humainescarletneedle s'enflamme comme la torche humainescarletneedle s'enflamme comme la torche humainescarletneedle s'enflamme comme la torche humainescarletneedle s'enflamme comme la torche humainescarletneedle s'enflamme comme la torche humainescarletneedle s'enflamme comme la torche humaine
Citation:
Posté par cyclopebox
Mais quel abruti ce Luthor !
on comprend maintenant pourquoi Superman ne peut pas perdre
__________________
Alan Moore: "I should just keep me mouth shut, I just upset people."

Ma galerie sur Comic Art Fan
Réponse avec citation
  #39  
Vieux 30/04/2007, 21h36
Avatar de Brother Ray
Brother Ray Brother Ray est déconnecté
Charlton Addict
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: janvier 2006
Localisation: Toulouse
Messages: 1 121
Brother Ray est une petite crotte de super héros pourri
Excellent. Un super épisode, il n'y a pas de doute.

Réponse avec citation
  #40  
Vieux 02/05/2007, 19h45
Avatar de Niglo
Niglo Niglo est déconnecté
Registered User
 
Date d'inscription: janvier 2003
Messages: 6 570
Niglo est une petite crotte de super héros pourri


Adventures of Superman #425
(Février 1987)

Going the Gauntlet (23 pages)

Scénario : Marv Wolfman.
Dessin & encrage : Jerry Ordway.
Couverture : Jerry Ordway.

Traduction : in Superman : L’Homme d’Acier vol.2, Panini, avril 2007.


Résumé :

Après que le gouvernement a décidé de ne plus subventionner ses recherches sur le champ d’énergie qu’il a inventé, le professeur Emil Hamilton se rend chez Lex Luthor pour lui demander de le financer. Mais ce dernier l’informe que lorsqu’il a créé son appareil, il travaillait pour une succursale lui appartenant. En conséquence, l’invention de Hamilton appartient à Luthor. Fou de rage, Hamilton rentre chez lui, où il est agressé par un groupe d’hommes qui s’empare de ses équipements. Sans preuve que ces hommes travaillaient pour Luthor, la police est impuissante à aider Hamilton.

Désespéré, Hamilton retourne tenter sa chance auprès du ministère de la défense. Mais le gouvernement continue de juger son invention dangereuse et refuse de l’aider. Alors qu’il est au fond du gouffre, Hamilton reçoit une visite inespérée : un responsable de la société Compucon Services, qui offre à Hamilton de financer ses recherches.

Peu de temps après, Hamilton organise une démonstration pour ses nouveaux employeurs. Tout semble bien fonctionner, le champ d’énergie résiste aux balles et même aux flammes, mais dans l’ombre un homme va saboter l’appareil et créer un court-circuit qui va électrocuter l’homme qui servait de cobaye à Hamilton pour ce test. Accusé de meurtre, Hamilton est contraint de fuir.



Pendant ce temps, au centre ville, Superman continue de combattre le robot géant qui menace de détruire Metropolis. Un haut-parleur répète en boucle un message de la Freedom League, une organisation terroriste. Le combat est ardu pour Superman, le robot étant doté de nombreux systèmes de défense particulièrement efficaces. Mais lorsque le robot tire sur lui un missile à tête chercheuse, il parvient à l’éviter et à le retourner vers le robot.

Emil Hamilton assiste au combat et décide d’en profiter pour faire une démonstration publique des capacités de son invention. Le champ d’énergie entoure Superman et le robot, évitant ainsi que les dégâts causés par le combat ne s’étendent au-delà de cette zone. Mais l’intervention de Hamilton manque de peu d’être fatale à Superman, lorsque celui-ci se trouve projeté et immobilisé contre le champ d’énergie. Il parvient à se libérer de justesse et réussit à s’introduire dans le robot. A l’intérieur, il fait face à ses pilotes. Leur leader lui annonce que c’est leur propre énergie vitale qui alimente le robot. Puis, sans que Superman puisse faire quoi que ce soit pour les en empêcher, les terroristes se suicident, faisant exploser du même coup le robot. La déflagration est gigantesque, mais le champ d’énergie du professeur Hamilton permet d’éviter que tout le quartier ne soit rasé. Très fier de lui, Hamilton tente de s’adresser aux journalistes présents sur les lieux, mais aucun ne s’intéresse à lui…



Quelques jours plus tard, Hamilton a conçu un nouveau plan pour faire la démonstration des capacités de son invention. Il prend une jeune femme en otage et lance un message à Superman. Celui-ci le retrouve, au petit matin, dans une rue encore déserte. A l’intérieur du champ d’énergie, Hamilton a installé de nombreux pièges, que Superman va déjouer l’un après l’autre. Désespéré, Hamilton décide de détruire son invention. L’explosion risque de lui être fatale, ainsi qu’à son otage. Superman se jette sur l’appareil, faisant rempart de son corps. Puis il s’effondre. Hamilton réalise alors la folie de son geste. Il se rend sans résistance à la police. Il ignore qu’il a été manipulé de bout en bout par Lex Luthor, également propriétaire de Compucon Services…



Commentaires :

Avec ce deuxième épisode, il se confirme que pour Adventures of Superman, Marv Wolfman a opté pour un tonalité très rétro. Les avanies du pauvre professeur Hamilton apparaissent fort désuètes dans leur déroulement comme dans leur élaboration. Et le personnage lui-même, savant génial, capable de créer un appareil révolutionnaire dans son salon, mais en même temps psychologiquement très fragile, n’a absolument rien de moderne.

On suit en parallèle deux intrigues distinctes dans cet épisode : les péripéties du professeur Hamilton et le combat de Superman contre le robot de la Freedom League. Et même si les deux finissent par se rejoindre (l’intervention de Hamilton lors du combat final), le procédé est ici très maladroit (celle concernant Hamilton s’étend sur plusieurs semaines, alors que l’affaire du robot ne dure que quelques heures).

A noter qu’à partir de ce numéro, Jerry Ordway s’encre lui-même. Les planches en sont d’autant plus belles, même si, de par le découpage et le trait extrêmement classiques d’Ordway, elles manquent quelque peu de dynamisme.
Réponse avec citation
  #41  
Vieux 04/05/2007, 20h21
Avatar de Niglo
Niglo Niglo est déconnecté
Registered User
 
Date d'inscription: janvier 2003
Messages: 6 570
Niglo est une petite crotte de super héros pourri


Action Comics #585
(Février 1987)

And Graves give up their Dead… (22 pages)

Scénario & dessin : John Byrne.
Encrage : Dick Giordano.
Couverture : John Byrne.

Traduction : in Superman : L’Homme d’Acier vol.2, Panini, avril 2007.


Résumé :

Au-dessus de Metropolis, dans un temple mystique survolant la ville, Superman affronte Arathaza, une simple secrétaire transformée en déesse grâce au sceptre magique qu’elle s’est procurée. Les choses ne se passent pas très bien pour Superman : Arathaza se nourrit de son énergie vitale, et le héros n’est plus qu’un vieillard sans force. Il finit par s’effondrer au pied de son adversaire. Arathaza pense avoir gagné, mais il s’agissait d’une ruse de Superman, qui s’empare alors du sceptre et le détruit. Instantanément, Arathaza redevient l’inoffensive Barb Kowaleski, tandis que son temple s’effondre autour d’elle et que Superman retrouve toute sa vigueur.

Parmi les cendres du temple qui tombent à proximité de Metropolis se trouve une gemme mystique qui donnait une partie de son pouvoir au sceptre d’Arathaza. Le joyau tombe dans un cimetière, et va bientôt avoir des effets inattendus…



Lorsqu’il rentre à son appartement, Superman découvre dans son salon le Phantom Stranger. Celui-ci a un besoin urgent de lui. Superman, qui se méfie de tout ce qui a trait au surnaturel, tente de refuser son offre, mais le Phantom Stranger n’en tient pas compte et se téléporte instantanément avec lui à l’endroit où a surgi une nouvelle menace : le cimetière, où la gemme a créé une sorte de tornade mystique.

Superman s’attaque aussitôt à la tornade, mais il perçoit soudain une pensée malsaine au cœur de la tempête et en est violemment éjecté. Le Phantom Stranger lui explique que la tempête n’est pas vivante mais qu’elle est composée de l’esprit des morts à qui la gemme a rendu un semblant de vie. Les morts en question sont tous d’anciens criminels. Tandis que Superman est chargé d’empêcher la tornade de s’étendre, le Phantom Stranger va affronter les esprits qui la composent sur le plan mystique. Dans l’œil du cyclone, il est accueilli par les esprits des morts, qui ont mis en place un tribunal chargé de le juger.



Superman parvient à empêcher la tornade de progresser en l’isolant de la terre dont elle se nourrit pour croître. Pendant ce temps, le Phantom Stranger invoque pour faire face aux esprits criminels l’âme de leurs victimes. Cela lui permet de créer une diversion dont il va profiter pour faire apparaître la gemme à l’origine du phénomène. Les esprits se jettent sur lui, mais il est trop tard.



Le Phantom Stranger ayant coupé le lien entre la gemme et les esprits, la tornade s’effondre instantanément. Afin de s’assurer une victoire définite, le Phantom Stranger demande à Superman d’envoyer la terre qui la composait dans l’espace. Au moment où Superman s’apprête à envoyer le gigantesque amas de terre en orbite autour du soleil, une main s’agrippe à lui : celle du Phantom Stranger. Superman le ramène sur Terre, puis détruit la gemme que le Phantom Stranger a récupéré, éliminant une fois pour toute la menace qu’elle représentait.



Commentaires :

Comme dans l’épisode précédent, l’action prime dans cet épisode. L’intrigue est tout à fait classique mais plus réussie que celle du mois dernier. Et les planches de Byrne sont nettement moins bâclées elles aussi, même s’il se contente souvent de trois ou quatre grandes cases par planche, misant tout sur leur côté spectaculaire (avec succès le plus souvent). Un mieux sensiblement donc comparé à des débuts très décevants.
Réponse avec citation
  #42  
Vieux 08/05/2007, 19h54
Avatar de Niglo
Niglo Niglo est déconnecté
Registered User
 
Date d'inscription: janvier 2003
Messages: 6 570
Niglo est une petite crotte de super héros pourri


Vigilante #38
(Février 1987)

The Face of Vengeance ! (28 pages)

Scénario : Paul Kupperberg.
Dessin : Tod Smith.
Encrage : Rick Magyar.
Couverture : Mike Grell.

Non traduit.

Résumé :

Le Vigilante, le colonel Valentina Vostok et Harry Stein font face à Peacemaker. La situation est extrêmement tendue. Vostok tente de convaincre Peacemaker d’accepter une alliance temporaire, le temps d’éliminer les terroristes à bord du cargo où ils se trouvent, mais Peacemaker ne veut rien entendre. Alors que le Vigilante s’apprête à dégainer, Stein s’interpose et demande à Peacemaker de se monter raisonnable. Ce dernier finit par accepter.

La fusillade à bord du cargo n’est pas passée inaperçu, et des équipes de télévision commencent à arriver sur place, tandis que des flashs spéciaux sont diffusés. Certains en profitent pour laisser libre-cours à leur haine anti-Arabes…



Petit à petit, le Vigilante et Peacemaker progressent à l’intérieur du cargo, abattant les terroristes qui se trouvent sur leur chemin, vers l’endroit où se cache Jhamed. Le Vigilante constate que Peacemaker est complètement dérangé : il est persuadé que l’âme de ceux qui meurent près de lui sont captés par son casque, et lui parlent…

Alors que les coups de feu se rapprochent de l’endroit où il se trouve, Jhamed panique. Il abat les deux gardes qui l’accompagnent et s’enfuit. Peacemaker et le Vigilante arrivent quelques minutes trop tard.



La police finit par arriver sur les lieux, mais la CIA a sécurisé les abords du cargo et leur en interdit l’accès.

Après s’être jeté à l’eau, Jhamed regagne le quai. Il échappe à la vigilance des forces de l’ordre, mais est suivi à son insu par une journaliste et son caméraman. Peu après, ce sont le Vigilante et Peacemaker qui retrouvent sa trace. Rapidement désarmé, Jhamed les supplie de lui laisser la vie sauve. Peacemaker veut l’abattre, mais le Vigilante est plus rapide et tue Jhamed alors qu’il tente de s’enfuir. Frustré de n’avoir pu conclure sa mission, Peacemaker s’attaque au Vigilante. Les deux hommes s’affrontent, sans savoir qu’ils sont filmés et que leur combat passe en direct à la télévision. C’est ainsi que, devant des millions de téléspectateurs, Adrian Chase est démasqué par Peacemaker…



Le combat entre le Vigilante et Peacemaker est interrompu par l’arrivée des forces de l’ordre. Ils sont obligés d’en rester là et de fuir, chacun de leur côté.

Pendant ce temps, dans le Queens, un groupe d’hommes, échauffés par les évènements qui viennent d’avoir lieu sur les docks, et en particulier encouragés par la révélation que le Vigilante est un juge, décident de s’attaquer aux ressortissants étrangers et à leurs biens, persuadés qu’il s’agit de la seule manière de défendre l’Amérique du péril qui la menace…



Tandis que Peacemaker reprend son identité civile pour quitter sans encombres les Etats-Unis, le Vigilante découvre qu’il ne peut plus retourner chez lui, la police occupant déjà les lieux. Désormais, Adrian Chase est définitivement mort. Ne reste que le Vigilante…

Le docteur Knopf est appelé de toute urgence au service psychiatrique de l’hôpital Bellevue. On a retrouvé l’une de ses patientes, Marcia King, errant sur le tarmac de l’aéroport Kennedy. Elle a été admise à l’hôpital et placée sous sédatifs. Knopf craint que si elle a assisté à la mort du Vigilante, Marcia ne s’en remette jamais.



Commentaires :

Conclusion du premier affrontement entre le Vigilante et Peacemaker. Adrian Chase a beau avoir sombré dans la folie, il a trouvé en la personne de Peacemaker plus dingue que lui encore ! On reverra très vite ce personnage.

A la fin de cet épisode, le Vigilante a atteint le point de non-retour. Son identité secrète révélée, il ne peut plus désormais faire marche arrière. Mais la spirale de violence dans laquelle il s’est engagé ne touche pas que lui, preuve en est la réaction brutale de la frange la plus xénophobe de la population, qui voit dans les agissements du Vigilante un motif pour prendre les armes et laisser libre-cours à leurs plus sinistres penchants.

Paul Kupperberg maîtrise remarquablement bien son récit, ne se contentant pas du côté spectaculaire des agissements de son justicier psychopathe, mais gérant également ses conséquences sur un plan plus large. Le Vigilante devient ici le symbole d’une certaine Amérique, et la série prend une tournure de plus en plus sombre et violente. D’ailleurs, à partir du prochain numéro, la mention ‘Mature Readers’ apparaîtra en couverture.
Réponse avec citation
  #43  
Vieux 08/05/2007, 20h05
Avatar de Thorn
Thorn Thorn est connecté maintenant
pourfendeur d'IP
-Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: novembre 2004
Localisation: Strasbourg
Messages: 9 816
Thorn est une petite crotte de super héros pourri
Kupperberg fait un travail extraordinaire, et, comme le méritera le logo, très "mature".

Vraiment merci, Niglo, je suis passionné, et je hais VBulletin !

Je viens de voir que Kupperberg a fait une
, l'as tu aussi ?
__________________
Des pépites ? Des bonnes histoires ? Des curiosités ? Des souvenirs ? Ne manquez pas de visiter la section rétro !
Réponse avec citation
  #44  
Vieux 08/05/2007, 20h17
Avatar de Niglo
Niglo Niglo est déconnecté
Registered User
 
Date d'inscription: janvier 2003
Messages: 6 570
Niglo est une petite crotte de super héros pourri
Non, je ne l'ai pas, mais ça fait partie des choses que je compte me procurer d'ici la fin de l'année. C'est le cas également de Checkmate, qui reprend une partie du casting de Vigilante après la fin de la série.
Réponse avec citation
  #45  
Vieux 08/05/2007, 20h18
Avatar de Brother Ray
Brother Ray Brother Ray est déconnecté
Charlton Addict
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: janvier 2006
Localisation: Toulouse
Messages: 1 121
Brother Ray est une petite crotte de super héros pourri
Vraiment superbes ces épisodes.

Réponse avec citation
Réponse

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non

Navigation rapide

Discussions similaires
Discussion Auteur Forum Réponses Dernier message
Il y a 20 ans : Novembre 1987 (DC et Indés) scarletneedle Retro - Hall of Heroes 13 08/03/2011 19h11
Il y a 20 ans : Août 1987 (DC et Indés) scarletneedle Retro - Hall of Heroes 17 10/02/2011 20h41
Il y a 20 ans : Juin 1987 (DC et Indés) scarletneedle Retro - Hall of Heroes 24 01/02/2011 18h18
Il y a 20 ans: Mai 1987 (Dc et indés) doop Retro - Hall of Heroes 30 21/07/2008 13h54
Il y a 20 ans : Janvier 1987 (DC et Indés) XXL Retro - Hall of Heroes 55 31/05/2007 20h10


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 13h09.


Powered by vBulletin® Version 3.8.3
Copyright ©2000 - 2021, Jelsoft Enterprises Ltd.
Version française #20 par l'association vBulletin francophone
Skin Design et Logos By Fredeur
Buzz Comics : le forum comics n°1 en France !