Précédent   Buzz Comics, le forum comics du Grand Débat. > > Critiques > Critiques VO

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #121  
Vieux 29/12/2018, 17h36
Avatar de watchblue
watchblue watchblue est déconnecté
super h?ros Breton
 
Date d'inscription: août 2004
Localisation: joinville le pont
Messages: 4 500
watchblue mange des apéricubes avec Draculawatchblue mange des apéricubes avec Draculawatchblue mange des apéricubes avec Draculawatchblue mange des apéricubes avec Draculawatchblue mange des apéricubes avec Draculawatchblue mange des apéricubes avec Draculawatchblue mange des apéricubes avec Draculawatchblue mange des apéricubes avec Draculawatchblue mange des apéricubes avec Draculawatchblue mange des apéricubes avec Draculawatchblue mange des apéricubes avec Dracula
Les xmen c est un véritable désastre. Je n' ai pas encore lu le 7 mais actuellement le seul truc qui me fait tenir c est l attente du retour du perso vu dans extermination !! Et je serais déçu c est sur !!

Les FF c est exactement ça. Il manque un ingrédient. On a tout ce qu il faut mais il manque le liant pour que la recette prenne.

Une question Valeria même si on lui rajouté 5 ans elle doit en avoir 8 ou 9 non ?
__________________
If Jack Bauer was in a room with Hitler, Stalin, and Nina Meyers, and he had a gun with 2 bullets, he'd shoot Nina twice.
Réponse avec citation
  #122  
Vieux 02/01/2019, 22h11
Avatar de Ben Wawe
Ben Wawe Ben Wawe est déconnecté
En pleine Morlockisation
 
Date d'inscription: juin 2004
Localisation: Xanadu
Messages: 21 011
Ben Wawe chausse du 59 comme la ChoseBen Wawe chausse du 59 comme la ChoseBen Wawe chausse du 59 comme la ChoseBen Wawe chausse du 59 comme la ChoseBen Wawe chausse du 59 comme la ChoseBen Wawe chausse du 59 comme la ChoseBen Wawe chausse du 59 comme la ChoseBen Wawe chausse du 59 comme la ChoseBen Wawe chausse du 59 comme la ChoseBen Wawe chausse du 59 comme la ChoseBen Wawe chausse du 59 comme la Chose
The Immortal Hulk : The Best Defense
Avec un peu de retard, je me lance dans la mini-série The Best Defense, en commençant par le début : The Immortal Hulk, par Al Ewing (auteur habituel de la magnifique série éponyme), et Simone DiMeo.
Et il faut avouer que ça débute très bien !
Bruce Banner découvre le squelette de Stephen Strange, et entend enquêter ; lui-même. Agissant en plein jour, loin de la nuit réservée à Hulk, le scientifique utilise sa colère pour s'avancer dans une ville fantôme, et y faire des rencontres... brutales.
Pas grand-chose à dire sans spoiler, mais Al Ewing démontre encore sa grande maîtrise du personnage. S'il se concentre, dans sa série, sur Hulk, qu'il remodèle à sa guise, il s'occupe ici de Bruce Banner, et livre un portrait contrasté du personnage, qui arrive aussi à assumer ou plutôt à laisser sortir sa fureur, à sa façon.
C'est une nouvelle fois intelligent, pertinent, et ça s'inscrit dans cette étrange saga, encore très mystérieuse mais intrigante. C'est fort agréable, Al Ewing offre un bel épisode, encore une fois d'une noirceur absolue sur l'âme humaine et ses dérives, et Simone DiMeo participe très bien à cette atmosphère dure, étouffante elle aussi, mais avec plus de traits nerveux et chaotiques que Joe Bennett.
C'est bien. Ca démarre bien. Et c'est encore une immense réussite de caractérisation d'Al Ewing.
Allez, la suite !
__________________
Elijah Snow : "It’s a strange world."
Jakita Wagner : "Let’s keep it that way."

Warren Ellis.
Réponse avec citation
  #123  
Vieux 02/01/2019, 22h30
Avatar de Ben Wawe
Ben Wawe Ben Wawe est déconnecté
En pleine Morlockisation
 
Date d'inscription: juin 2004
Localisation: Xanadu
Messages: 21 011
Ben Wawe chausse du 59 comme la ChoseBen Wawe chausse du 59 comme la ChoseBen Wawe chausse du 59 comme la ChoseBen Wawe chausse du 59 comme la ChoseBen Wawe chausse du 59 comme la ChoseBen Wawe chausse du 59 comme la ChoseBen Wawe chausse du 59 comme la ChoseBen Wawe chausse du 59 comme la ChoseBen Wawe chausse du 59 comme la ChoseBen Wawe chausse du 59 comme la ChoseBen Wawe chausse du 59 comme la Chose
Namor : The Best Defense
Quel étrange numéro. Je pensais que je commençais à comprendre de quoi parlait The Best Defense, mais le segment sur Namor, tellement éloigné de ce que raconte celui sur The Immortal Hulk, avec un cliffhanger si étonnant et imprévu, me trouble ; dans le bon sens.
En fait, j'ai l'impression que les auteurs utilisent cette mini-série pour raconter une histoire de fond, mais surtout creuser leurs personnages. Al Ewing a pu écrire Bruce Banner, alors qu'il se concentre sur Hulk dans sa série ; et Chip Zdarksy livre ici un très bon numéro sur Namor.
Totalement en lien avec les événements d'Avengers, l'auteur livre un récit dur et terrible sur Namor, emporté dans une quête brutale pour sauver son peuple et la planète de la folie de la Surface ; à sa manière, avec violence, et un désespoir brutal mais touchant. Il y a beaucoup de bonnes choses et de bonnes idées ici, j'ai beaucoup apprécié l'esquisse de fonctionnement d'Atlantis, ce qu'on voit trop peu alors que ça peut être passionnant. La découverte d'une cité perdue/oubliée est surtout un prétexte pour une analyse de Namor, sa façon d'être et de régner - et le final est prenant, dans l'honnêteté absolue et désespérée du souverain envers lui-même.
Zdarsky gère ça très bien, et je serais curieux d'un titre Namor ou d'une mini-série par ses soins. Seule la dernière page, et l'interlude comme dans The Immortal Hulk, voir les passages passés (mieux esquissés dans le précédent, avec des extraits des planches de Kirby bien vues, dont j'ai oublié de parler), font le lien avec The Best Defense - mais qu'importe. Zdarsky livre un bel épisode de Namor, touchant, que Carlos Magno illustre bien... même si son style paraît parfois un peu figé, ou plutôt un peu trop travaillé. C'est bien, mais la colorisation ne l'aide pas, et le tout semble parfois trop travaillé.
Rien de grave, cependant, et ça participe même à l'étrangeté d'un numéro terrible, mais très agréable. Quelle bizarrerie, que The Best Defense... mais j'ai hâte de me plonger dans la suite, très vite !
__________________
Elijah Snow : "It’s a strange world."
Jakita Wagner : "Let’s keep it that way."

Warren Ellis.
Réponse avec citation
  #124  
Vieux 03/01/2019, 00h19
Avatar de Slobo
Slobo Slobo est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: février 2005
Localisation: Malakoff (92)
Messages: 13 505
Slobo est le sosie de MastSlobo est le sosie de MastSlobo est le sosie de MastSlobo est le sosie de MastSlobo est le sosie de MastSlobo est le sosie de MastSlobo est le sosie de MastSlobo est le sosie de MastSlobo est le sosie de MastSlobo est le sosie de MastSlobo est le sosie de Mast
merci pour tes beast revues ^^
Réponse avec citation
  #125  
Vieux 04/01/2019, 22h44
Avatar de Ben Wawe
Ben Wawe Ben Wawe est déconnecté
En pleine Morlockisation
 
Date d'inscription: juin 2004
Localisation: Xanadu
Messages: 21 011
Ben Wawe chausse du 59 comme la ChoseBen Wawe chausse du 59 comme la ChoseBen Wawe chausse du 59 comme la ChoseBen Wawe chausse du 59 comme la ChoseBen Wawe chausse du 59 comme la ChoseBen Wawe chausse du 59 comme la ChoseBen Wawe chausse du 59 comme la ChoseBen Wawe chausse du 59 comme la ChoseBen Wawe chausse du 59 comme la ChoseBen Wawe chausse du 59 comme la ChoseBen Wawe chausse du 59 comme la Chose
Detective Comics #994
En retard, j'ai lu le début de ce run de Tomasi & Mahnke.
Un lancement solide, sec et très professionnel ; une belle réussite, même si je suis curieux de savoir où ils veulent aller.
En prenant le temps de montrer une double analyse, par Batman et Gordon, d'un double meurtre clairement copié volontairement sur celui des Wayne, Tomasi permet de retrouver le Batman détective, qu'on oublie un peu trop souvent. Il démontre sa grande maîtrise du personnage et de son univers, même si j'ai tiqué sur le quasi aveu de Batman sur son identité, en présence de Gordon ; le doute est compréhensible, cette presque faute beaucoup moins.
Bon, c'est mineur, ça ne gêne en rien le grand plaisir de lecture ressenti en parcourant ces pages. Tomasi maîtrise l'univers et les personnages, et sait écrire un récit intense et dynamique : il le démontre encore ici, et c'est du bel ouvrage.
Idem pour Doug Mahnke, peut-être moins clair ou appliqué qu'à une certaine période, mais dont le trait demeure sûr, et la narration puissante. Une belle production, propre et efficace, pour un début très solide, qui donne envie de lire la suite !
__________________
Elijah Snow : "It’s a strange world."
Jakita Wagner : "Let’s keep it that way."

Warren Ellis.
Réponse avec citation
  #126  
Vieux 08/01/2019, 21h01
Avatar de Ben Wawe
Ben Wawe Ben Wawe est déconnecté
En pleine Morlockisation
 
Date d'inscription: juin 2004
Localisation: Xanadu
Messages: 21 011
Ben Wawe chausse du 59 comme la ChoseBen Wawe chausse du 59 comme la ChoseBen Wawe chausse du 59 comme la ChoseBen Wawe chausse du 59 comme la ChoseBen Wawe chausse du 59 comme la ChoseBen Wawe chausse du 59 comme la ChoseBen Wawe chausse du 59 comme la ChoseBen Wawe chausse du 59 comme la ChoseBen Wawe chausse du 59 comme la ChoseBen Wawe chausse du 59 comme la ChoseBen Wawe chausse du 59 comme la Chose
Doctor Strange : The Best Defense
J'ai continué la lecture de The Best Defense, par la troisième partie. Qui est véritablement la meilleure, jusque-là, et de loin !
Si celle sur Immortal Hulk était bonne, pour la mise en avant d'un Bruce Banner combatif, et si la partie sur Namor était un bon one-shot sur le personnage, l'épisode sur Doctor Strange est un véritable bijou. Gerry Duggan livre ce qu'on peut considérer comme un Doctor Strange : The End, la gamme un peu morte maintenant, où des auteurs venaient donner leurs versions de l'épilogue d'un personnage.
Ici, Stephen Strange est vieux, usé, affaibli ; vaincu. Le monde est détruit, Dormammu règne et harcèle Stephen, qui avance avec le peu de force qui lui reste, afin d'arriver à l'affrontement final... avec une surprise ; car il a promis à l'ennemi de le vaincre, et a un plan. Duggan maîtrise parfaitement le personnage et son univers, et la lecture est un régal, de noirceur et de caractérisation.
Le scénariste suit la version établie récemment par Jason Aaron, et ça fonctionne extrêmement bien. Des liens commencent (enfin) à se tisser avec les autres one-shots, et un peu de sens intervient ; mais, au fond, qu'importe. Gerry Duggan livre un The End touchant et terrible, surtout magnifié par un Greg Smallwood qui est au-delà d'être en forme... il règne, littéralement, en produisant des planches d'une beauté sombre magnifique, complètement en phase avec le scénario.
Un one-shot désespéré magnifique. Un faux The End, qui aurait eu une belle place dans la gamme s'il était sorti là-bas !
__________________
Elijah Snow : "It’s a strange world."
Jakita Wagner : "Let’s keep it that way."

Warren Ellis.
Réponse avec citation
  #127  
Vieux 08/01/2019, 21h12
Avatar de Ben Wawe
Ben Wawe Ben Wawe est déconnecté
En pleine Morlockisation
 
Date d'inscription: juin 2004
Localisation: Xanadu
Messages: 21 011
Ben Wawe chausse du 59 comme la ChoseBen Wawe chausse du 59 comme la ChoseBen Wawe chausse du 59 comme la ChoseBen Wawe chausse du 59 comme la ChoseBen Wawe chausse du 59 comme la ChoseBen Wawe chausse du 59 comme la ChoseBen Wawe chausse du 59 comme la ChoseBen Wawe chausse du 59 comme la ChoseBen Wawe chausse du 59 comme la ChoseBen Wawe chausse du 59 comme la ChoseBen Wawe chausse du 59 comme la Chose
Silver Surfer : The Best Defense
Coup de froid sur The Best Defense, après la lecture de l'avant-dernier one-shot de la saga.
Si les précédents étaient d'un vrai bon niveau, avec Doctor Strange en réussite magnifique, cet épisode écrit et dessiné par Jason Latour fait retomber l'ensemble, de manière brutale. En effet, peu de choses fonctionnent dans son histoire, qui finalement fait bien trop peu intervenir le Silver Surfer et se concentre sur des personnages secondaires, en le faisant mal.
Ho, attention : découvrir le "quotidien" d'anonymes du cosmos, paumés dans la misère, avec les difficultés face à un gangster local, et du chantage, ce n'est pas inintéressant, au contraire. Ca rappelle un peu les passages de Rey sur Jakku, dans SW7, et c'est plutôt pas mal. Même si Latour reprend des éléments un peu faciles de Yondu dans le film des Gardiens de la Galaxie, même si la caractérisation est ultra-basique, c'est plutôt pertinent sur le fond... enfin, sauf si on cherche le Silver Surfer, en fait.
Celui-ci est bien trop absent de son one-shot, et ses passages sont peu intéressantes. Certes, Latour explique la menace derrière The Best Defense, le lecteur commence à comprendre ce qu'il se passe, en liant un peu les indices ; mais ça reste faible, car très obscur.
Les autres one-shots parlaient aussi peu du fond de la saga, et se concentraient sur leurs propos, avec brio. Latour parle peu du fond et se concentre sur son propos... mais il est finalement peu intéressant, sur le Surfer, et ne s'en sort pas très bien. Même aux dessins, il ne brille pas forcément : son Galactus est saisissant, mais l'ensemble de son quotidien cosmique est assez triste, moins sur l'ambiance que sur l'absence d'originalité.
Un gros coup de moins bien dans The Best Defense, ce qui est fort dommage vu la réussite affichée jusque-là.
__________________
Elijah Snow : "It’s a strange world."
Jakita Wagner : "Let’s keep it that way."

Warren Ellis.
Réponse avec citation
  #128  
Vieux 08/01/2019, 21h40
Avatar de Ben Wawe
Ben Wawe Ben Wawe est déconnecté
En pleine Morlockisation
 
Date d'inscription: juin 2004
Localisation: Xanadu
Messages: 21 011
Ben Wawe chausse du 59 comme la ChoseBen Wawe chausse du 59 comme la ChoseBen Wawe chausse du 59 comme la ChoseBen Wawe chausse du 59 comme la ChoseBen Wawe chausse du 59 comme la ChoseBen Wawe chausse du 59 comme la ChoseBen Wawe chausse du 59 comme la ChoseBen Wawe chausse du 59 comme la ChoseBen Wawe chausse du 59 comme la ChoseBen Wawe chausse du 59 comme la ChoseBen Wawe chausse du 59 comme la Chose
Defenders : The Last Defense
On y est ! La saga The Best Defense arrive à sa conclusion… et elle est une bonne.
Comme on pouvait s’y attendre, les Defenders agissent de concert sans le savoir, guidés non pas par un destin cosmique (comme dans Se7en Soldiers de Morrison), mais par le Doctor Strange du futur, définitivement manipulateur… et malin. Al Ewing conclue la saga avec brio, aidé par son compère d’Immortal Hulk, et Joe Bennett assure encore dans cette nouvelle ambiance, et cette succession de rebondissements.
Tout prend sens dans cet épilogue, où les Defenders doivent stopper le mystérieux Train spatial, qui anéantit ce qu’il touche, mais qui a été hélas corrompu par une vieille connaissance… qui a bien changé. J’ai beaucoup aimé ce numéro, qui relève le niveau après la chute de qualité née dans le one-shot sur Silver Surfer, et Ewing livre beaucoup de bons moments.
Outre la gestion du dynamisme et de l’intrigue, qui prend du sens même s’il aurait sûrement été mieux d’avoir plus d’indices, et des indices plus simples (difficile de reconnaître le corrupteur dans les meurtres entrevus dans les one-shots précédents), Ewing s’amuse et ça se sent. Les personnages vivent bien, existent, et ont le coffre que leur historique justifie. J’ai particulièrement aimé le passage sur les businessmen infernaux et le final, où Ewing range bien ses jouets, mais laisse de jolies portes ouvertes.
Le Surfer demeure, dans son one-shot et même celui-ci, le point faible : il paraît plus creux, plus fade même que les autres. Il faut dire, aussi, que les trois autres disposent de grands moments, avec beaucoup de charisme. Que ça soit l’Immortal Hulk toujours aussi mauvais et vicieux, le Namor stratège mais bien trop fier, ou encore le Doctor Strange manipulateur en diable (haha), le trio s’en sort très bien, et est valorisé par Ewing. A côté, le Surfer admet lui-même être une sorte de Deus Ex Machina un peu creux, et c’est déjà pas mal que le scénariste l’admette.
Enfin, je le redis, Joe Bennett livre encore une grande performance, et produit des planches très solides. Moins “cohérentes” que celles d’Immortal Hulk (parce que l’ambiance change beaucoup entre les moments, parce que l’atmosphère est différente), ses productions demeurent de grande qualité, et il croque très bien les personnages, et la folie cosmique.

En conclusion, que retenir de The Best Defense ? C’est une réussite, mais une bien étrange réussite.
Succession de one-shots essentiellement centrés sur leurs personnages, avec des équipes créatives très solides et inspirée, la saga se révèle dans sa conclusion, étonnamment cohérente et pertinente alors que les indices étaient peu nombreux et plutôt faibles. Les one-shots pourraient être de bons lancements de nouveaux titres ou de nouvelles sagas, et le final se révèle un exercice de style plutôt intelligent, avec une non-rencontre qui a du sens, et qui finit très bien.
L’aspect graphique a été grandement à la hauteur, avec de très bons moments. Seul point noir, hélas : le Silver Surfer, qui dispose d’un one-shot finalement très faible, et d’un rôle en outre assez basique, sans grande brillance.
Dommage, c’est un point noir dans une saga pourtant de grande qualité… certainement passée sous le radar de beaucoup d’entre vous ; et ce serait un tort.
__________________
Elijah Snow : "It’s a strange world."
Jakita Wagner : "Let’s keep it that way."

Warren Ellis.
Réponse avec citation
  #129  
Vieux 08/01/2019, 23h08
Avatar de Slobo
Slobo Slobo est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: février 2005
Localisation: Malakoff (92)
Messages: 13 505
Slobo est le sosie de MastSlobo est le sosie de MastSlobo est le sosie de MastSlobo est le sosie de MastSlobo est le sosie de MastSlobo est le sosie de MastSlobo est le sosie de MastSlobo est le sosie de MastSlobo est le sosie de MastSlobo est le sosie de MastSlobo est le sosie de Mast
Ce que je lis de tes avis me confirme que c'est pas pour moi.
Je suis juste curieux de savoir qui est le coupable ^^
Réponse avec citation
  #130  
Vieux 09/01/2019, 13h25
Avatar de Ben Wawe
Ben Wawe Ben Wawe est déconnecté
En pleine Morlockisation
 
Date d'inscription: juin 2004
Localisation: Xanadu
Messages: 21 011
Ben Wawe chausse du 59 comme la ChoseBen Wawe chausse du 59 comme la ChoseBen Wawe chausse du 59 comme la ChoseBen Wawe chausse du 59 comme la ChoseBen Wawe chausse du 59 comme la ChoseBen Wawe chausse du 59 comme la ChoseBen Wawe chausse du 59 comme la ChoseBen Wawe chausse du 59 comme la ChoseBen Wawe chausse du 59 comme la ChoseBen Wawe chausse du 59 comme la ChoseBen Wawe chausse du 59 comme la Chose
__________________
Elijah Snow : "It’s a strange world."
Jakita Wagner : "Let’s keep it that way."

Warren Ellis.
Réponse avec citation
  #131  
Vieux 09/01/2019, 21h53
Avatar de Slobo
Slobo Slobo est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: février 2005
Localisation: Malakoff (92)
Messages: 13 505
Slobo est le sosie de MastSlobo est le sosie de MastSlobo est le sosie de MastSlobo est le sosie de MastSlobo est le sosie de MastSlobo est le sosie de MastSlobo est le sosie de MastSlobo est le sosie de MastSlobo est le sosie de MastSlobo est le sosie de MastSlobo est le sosie de Mast
Citation:
Posté par Ben Wawe
Voir le message
Je le connais même pas
Réponse avec citation
  #132  
Vieux 13/01/2019, 21h43
Avatar de Ben Wawe
Ben Wawe Ben Wawe est déconnecté
En pleine Morlockisation
 
Date d'inscription: juin 2004
Localisation: Xanadu
Messages: 21 011
Ben Wawe chausse du 59 comme la ChoseBen Wawe chausse du 59 comme la ChoseBen Wawe chausse du 59 comme la ChoseBen Wawe chausse du 59 comme la ChoseBen Wawe chausse du 59 comme la ChoseBen Wawe chausse du 59 comme la ChoseBen Wawe chausse du 59 comme la ChoseBen Wawe chausse du 59 comme la ChoseBen Wawe chausse du 59 comme la ChoseBen Wawe chausse du 59 comme la ChoseBen Wawe chausse du 59 comme la Chose
Doctor Strange #9
J'avais commencé la série de Waid & Saiz sans être convaincu : le #1 ne m'avait pas du tout plu, car si les planches étaient belles, la narration m'avait laissé de côté. J'avais donc lâché.
Cependant, j'ai pioché ce numéro un peu au hasard, via sa couverture et la promesse d'une sorte de one-shot, sur Strange et sa rue... pourquoi pas ? Je ressors content de cette tentative, car Waid & Saiz m'ont complètement convaincu ici.
Avec un récit sur plusieurs moments temporels, Waid montre la lutte de Strange contre différents agents et différents niveaux d'une entreprise acharnée à s'emparer de sa rue, et donc de sa demeure. Cela permet de découvrir les liens entre Stephen et ses voisins, et Mark Waid démontre ici sa bonne maîtrise des caractérisations mais aussi de l'illustration du quotidien, sous le prisme des super-héros. Ca fonctionne bien, c'est rempli d'humour utilisé à bon escient, et la narration ici plus classique que dans le #1 m'a convaincu.
En parallèle, Jesus Saiz livre encore des planches très solides, très belles, qui illustrent très bien un scénario solide et malin, en plus d'être fort sympathique. Une belle réussite, qui finit sur un cliffhanger surprenant, et qui donne envie de lire la suite.
Pari réussi, je vais reprendre la série !
__________________
Elijah Snow : "It’s a strange world."
Jakita Wagner : "Let’s keep it that way."

Warren Ellis.
Réponse avec citation
  #133  
Vieux 13/01/2019, 21h45
Avatar de Ben Wawe
Ben Wawe Ben Wawe est déconnecté
En pleine Morlockisation
 
Date d'inscription: juin 2004
Localisation: Xanadu
Messages: 21 011
Ben Wawe chausse du 59 comme la ChoseBen Wawe chausse du 59 comme la ChoseBen Wawe chausse du 59 comme la ChoseBen Wawe chausse du 59 comme la ChoseBen Wawe chausse du 59 comme la ChoseBen Wawe chausse du 59 comme la ChoseBen Wawe chausse du 59 comme la ChoseBen Wawe chausse du 59 comme la ChoseBen Wawe chausse du 59 comme la ChoseBen Wawe chausse du 59 comme la ChoseBen Wawe chausse du 59 comme la Chose
Citation:
Posté par Slobo
Voir le message
Je le connais même pas
C'est lui : http://marvel.wikia.com/wiki/Nebulon_(Earth-616) .
__________________
Elijah Snow : "It’s a strange world."
Jakita Wagner : "Let’s keep it that way."

Warren Ellis.
Réponse avec citation
  #134  
Vieux 22/01/2019, 21h33
Avatar de Ben Wawe
Ben Wawe Ben Wawe est déconnecté
En pleine Morlockisation
 
Date d'inscription: juin 2004
Localisation: Xanadu
Messages: 21 011
Ben Wawe chausse du 59 comme la ChoseBen Wawe chausse du 59 comme la ChoseBen Wawe chausse du 59 comme la ChoseBen Wawe chausse du 59 comme la ChoseBen Wawe chausse du 59 comme la ChoseBen Wawe chausse du 59 comme la ChoseBen Wawe chausse du 59 comme la ChoseBen Wawe chausse du 59 comme la ChoseBen Wawe chausse du 59 comme la ChoseBen Wawe chausse du 59 comme la ChoseBen Wawe chausse du 59 comme la Chose
Freedom Fighters #1/12
Je suis en retard, mais Robert Venditti et Eddy Barrows commencent très, très bien leur maxi-série sur les Freedom Fighters, en soignant surtout l'ambiance de leur lancement.
En surfant sur plusieurs moments de l'Histoire de ce monde alternatif, le scénariste livre un récit terrible, où l'oppression du régime semble l'emporter sur les combattants de la liberté. L'idée de commencer plusieurs années après la seconde guerre mondiale "classique" et l'asservissement de l'Amérique sur cette Terre est bonne, et le destin des Freedom Fighters originaux est terrible et brutal ; un coup dans le ventre, qui coupe le souffle, et donne littéralement la gerbe.
C'est dur, c'est violent, c'est sale, c'est révoltant. Même si Venditti ne s'achemine pas vraiment sur le "terrain" de l'idéologie nazie, il fait bien remonter l'horreur de ses représentants, dans leurs activités d'anéantissement de l'ennemi. Le bond temporel, pour parvenir au temps présent, permet de poser les bases de la saga à venir - avec une intégration un peu rapide des nouveaux Freedom Fighters, mais c'est surtout pour le choc du lancement.
Tout est fluide, bien écrit, bien pensé. J'ai particulièrement été intrigué par les Plastic Men, et l'idée de faire
l'un des leaders principaux du groupe original est une idée aussi fine qu'intelligente. C'est pertinent, et son destin est terrible.
Eddy Barrows livre des planches toujours aussi belles, mais l'ambiance est pesante, oppressante. Il plonge idéalement dans cette atmosphère d'horreur, de post-défaite de la liberté et du bien ; c'est terrible, mais ça fonctionne complètement.
Le duo démarre donc très bien sa saga : c'est quasiment un sans-faute, hormis une petite baisse sur la fin, avec cette introduction un peu "simple" des nouveaux FF ; mais c'est un détail, et j'ai hâte de voir la suite... dès demain.
__________________
Elijah Snow : "It’s a strange world."
Jakita Wagner : "Let’s keep it that way."

Warren Ellis.
Réponse avec citation
Réponse

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non

Navigation rapide

Discussions similaires
Discussion Auteur Forum Réponses Dernier message
Merry X-Men Holiday Special #1 arrowsmith Singles 3 01/12/2018 09h53
Merry Men #1 scarletneedle Singles 3 06/06/2016 10h24
We wish you a merry 10 cases (2) ! Patrick07 Le Grand Jeu des Cases 33 12/01/2013 15h12
We wish you a merry 10 cases ! Patrick07 Le Grand Jeu des Cases 63 01/02/2009 10h33
DC VF de December Tuco Kiosque 68 06/01/2006 01h10


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 01h17.


Powered by vBulletin® Version 3.8.3
Copyright ©2000 - 2019, Jelsoft Enterprises Ltd.
Version française #20 par l'association vBulletin francophone
Skin Design et Logos By Fredeur
Buzz Comics : le forum comics n°1 en France !