Précédent   Buzz Comics, le forum comics qui tease mais ne spoile pas ;) > > Manga & Franco-belge

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #1  
Vieux 23/01/2018, 17h24
Avatar de Man-Thing
Man-Thing Man-Thing est déconnecté
Gardien du nexus
-Généalogiste Sénile--Sentinelle du Temple-
 
Date d'inscription: avril 2005
Localisation: Un marais des everglades
Messages: 3 798
Man-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt Murdock
Manga Panorama des anime de l'hiver 2017

C'est l'hiver, la saison animée est déjà bien avancée et j'en ai marre d'attendre Fate/extra last encore qui ne sortira qu'à la fin du mois. Tant pis pour lui, il se raccrochera aux wagons au moment du bilan de la saison dans quelques mois!
Comme d'habitude en italique, les 4 séries de l'automne qui continuent.





L'opening de Kokokku est clairement mon favori de la saison!

Catégorie “excellent”

1/ 3-gatsu no Lion 2nd Season (="Mars arrive comme un lion, saison 2" alias "March comes in like a lion" en manga chez Kana) 18/20
2/ Devilman: Crybaby (le manga d'origine, "Devilman", est disponible chez Black box) 17/20

Catégorie “très bon”

3/ Hakumei to Mikochi (= "Hakumei et Mikochi", alias "minuscule" en manga chez Komikku) 16/20
4/ Koi wa Ameagari no You ni (="L'amour, c'est un peu comme la sensation qu'on éprouve après qu'il ait plu" alias "Après la pluie" en manga chez Kana) 16/20
5/ Basilisk: Ouka Ninpouchou (= "Basilic : les parchemins ninja d'Ouka") 16/ 20
6/ Citrus (en manga chez Taifu) 16/20
7/ Overlord II ( en manga chez Ototo et en light novel chez Ofelbe)16/20
8/ Karakai Jouzu no Takagi-san (=Takagi~san, l'experte aguicheuse") 16/20
9/ Poputepipikku (alias "Pop team epic") 16/20
10/ Violet Evergarden 15/20
11/ Dagashi Kashi 2 15/20
12/ Mahoutsukai no yome ("La fiancée de l'archimage" alias "The ancient magus bride" en manga chez Komikku) 15/20
13/ Osomatsu-san 2nd Season (="Monsieur Osomatsu 2ème saison") 15/20
14/ Takunomi. (="Boire à la maison") 15/20

Catégorie “bon”

15/ Hakata Tonkotsu Ramens (= "Les ramens façon Tonkotsu du quartier d'Hakata")14/20
16/ Sora yori mo Tooi Basho (= "Un lieu plus éloigné que l'univers") 14/20
17/ Kokkoku ("un instant après l'autre" alias "Kokkoku" en manga chez Glénat) 14/20
18/ Darling in the FranXX 14/20
19/ Garo: Vanishing Line 14/20
20/ Ito Junji: Collection (l'intégrale des mangas de cette collection est disponible chez Delcourt/Tonkam) 14/20
21/ Ramen Daisuki Koizumi-san (="Mademoiselle Koizumi aime les ramens") 13/20
22/ Grancrest Senki (=la guerre des grands timbres")13/20
23/ Killing Bites 13/20

Catégorie “sympa”

24/ Hataraku Onii-san! (="Copains de travail!")12/20

Catégorie “moyen”


25/ Micchiri Neko 10/20





Catégorie “excellent”

1/ 3-gatsu no Lion 2nd Season (="Mars arrive comme un lion, saison 2" alias "March comes in like a lion" en manga chez Kana)

Episodes vus : 14 /22



L'arc de l'ijime fini, on attaque la grande confrontation entre Rei et le Souya Touji, l'actuel Meijin, champion toute catégorie du Shogi japonais qui ressemble étrangement à un Rei qui n'aurait pas connu les sœurs Kawamoto.

Toujours du grand art et un pur régal de visionnage. Le top de l'anime tranche de vie actuellement.

Le vrai titre de la série : Le génie dépressif et les filles bizarres II
Si vous aimez : La saison 1, le manga d'origine édité chez Kana sous le titre "March comes in like a lion", Shigatsu wa kimi no uso, Honey and clover, Tensai family company, les histoires d’apprentissage, les décors somptueux
Note, pour l'instant : 18/20

Taux de moe : 20% Le graphisme de l’auteure rend les personnages féminins souvent mignons
Taux de harem : 0% Rien


2/ Devilman: Crybaby (le manga d'origine, "Devilman", est disponible chez Black box)

Episodes vus : 2/ 10



Akira est un lycéen introverti et sans histoire, bien différent de son amie d'enfance, la dynamique Miki. Un jour, le taciturne Ryou, son meilleur ami qu'il a perdu de vue depuis des années, lui demande son aide. Les démons existent réellement et seul Akira peut sauver l'humanité en s'en débarassant. Pour cela, il doit devenir l'un des leurs...

Adapté du manga culte de Nagai Go et daté de 1972 à 73, ce qui n'est pas jeune, Devilman crybaby nous livre la vision du réalisateur Yuasa Maasaki, au style visuel très particulier, fluide et dépouillé, responsable du cultissime The tatami galaxy entre autres anime extrêmement réussis (On pense notamment à Kemonozume, très similaire à l'anime qui nous occupe ici).
Il en résulte une histoire qui perd la force de ses dessins d'antan mais est modernisée pour un public qui ne l'a jamais lu. Exit les furyos, la Miki bastonneuse et bonjour les voyous rappeurs et une héroïne malheureusement plus rangée des voitures, entre autres.
Les démons paraissent moins typiques du style de leur créateur d'origine mais conservent une allure aussi grotesque qu'effrayante qui leur sied parfaitement.
Pour l'instant, ce Devilman crybaby plait énormément au fan du manga que je suis.

Le vrai titre de la série : Devilman 2017
Si vous aimez : le manga d'origine, les oeuvres de Nagai Go, les oeuvres du réalisateur Yuasa Maasaki (et plus particulièrement le très bon Kemonozume), Berserk, Parasite
Note, pour l’instant : 17/20

Taux de moe : 40% Aucun mais de la violence et de la nudité ainsi que des thématiques sexuelles
Taux de harem : 0% Pas le truc



Catégorie “très bon”

3/ Hakumei to Mikochi (= "Hakumei et Mikochi", alias "minuscule" en manga chez Komikku)

Episodes vus : 2 /12




Dans un univers où l'humanité ne descend pas du singe mais de la patate...Euh, je recommence.
Dans une forêt médiévale vivent de petits lutins joufflus et des bêtes sachant parler, certaines se tenant même sur deux pattes. Nous suivons les aventures de l'intrépide Hakumei et de l'ingénieuse Mikochi qui vivent une vie aussi besogneuse que calme et riche en rencontres et en amitiés.

Hautes comme trois pommes (et même bien moins), elles tentent de se construire une vie aussi excitante et confortable que possible tout en restant bien ancrées dans la société à laquelle elles appartiennent.

Voilà une adaptation comme on aimerait en voir plus. Le choix du meilleur spécialiste japonais actuel des décors d'anime aide énormément, le manga d'origine (5 tomes parus en VF chez Komikku sous le titre "minuscule") étant connu pour la beauté de ceux-ci, extrêmement détaillés, et pour la tranche de vie de qualité de ces personnages que ne renieraient pas les jeux Touhou.
Une adaptation parfaite pour une série aussi reposante que réjouissante!

Le vrai titre de la série : la vie champêtre de deux lutins
Si vous aimez : le manga d'origine, l'univers de Touhou, les univers féériques, les tranches de vie champêtre
Note, pour l’instant : 16/20

Taux de moe : 60% Du moe tout plein. partout.
Taux de harem : 0% Rien

4/ Koi wa Ameagari no You ni (="L'amour, c'est un peu comme la sensation qu'on éprouve après qu'il ait plu" alias "Après la pluie" en manga chez Kana)

Episodes vus : 2/ 12



Encore au lycée, Akira travaille dans un family restaurant et est amoureuse de son manager, Masami, un homme d'âge moyen père d'un petit garçon et méprisé par ses subordonnés à cause de sa gentillesse qu'ils prennent pour de la faiblesse.
La différence d'âge entre les deux personnages fait que leurs points de vue et leur vécu sont très différents, ce qui ne facilité pas leur rapprochement, que ne souhaite d'ailleurs pas Masami...

Tiré du très beau manga paru en VF sous le titre "Après la pluie" chez Kana (4 tomes parus), cette adaptation parfaite elle aussi permettra à ceux qui ne la connaissent pas d'apprécier cette histoire toute en intelligence et en finesse. Assurément, 12 épisodes, ça va être trop court.

Le vrai titre de la série : L'amour après la pluie
Si vous aimez : le manga d'origine, les romances réalistes, les tranches de vie et dans une moindre mesure Amaama to inazuma.
Note, pour l’instant : 16/20

Taux de moe : 20% Akira en dégage pas mal
Taux de harem : 0% Niet. Triangle amoureux à peine esquissé

5/ Basilisk: Ouka Ninpouchou (= "Basilic : les parchemins ninja d'Ouka")

Episodes vus : 2/24



Dix ans après les évènements de la première série, en 1626, les vainqueurs de la première guerre des ninjas et leurs anciens rivaux ont entraîné une nouvelle génération prête à en découdre, bien aidés par les techniques secrètes qui leur sont propres et les rendent partiellement inhumains...

Suite directe de la très bonne série de 2005, adaptée d'un manga qui tirait sa substance du même roman qui nous a valu le génial film Ninja scroll de Kawajimori, cet anime commence sur les valeurs sûres habituelles : combats sanglants à super pouvoirs entre ninjas sans pitié au programme.
On à un peu de peine à comprendre l'intérêt d'une suite à un anime à la fin si réussie et marquante mais les deux premiers épisodes sont pour l'instant aussi intrigants que réussis.


Le vrai titre de la série : Super Ninjas II
Si vous aimez : la série d'origine, le film Ninja scroll, les anime sanglants et dramatiques, les ninjas avec des pouvoirs magiques
Note, pour l’instant : 16/20

Taux de moe : 20% Malgré le réalisme relatif de cet anime, certains personnages ont cette caractéristique
Taux de harem : 0%

6/ Citrus (en manga chez Taifu)

Episodes vus : 2/12



La mère de Yuzu s'étant remariée, celle-ci est contrainte de déménager et de fréquenter un lycée pour filles très strict. Problème de taille pour elle car c'est une fashionista émérite et très à cheval sur son apparence. Mais ce n'est pas le seul qu'elle va rencontrer puisque dès le premier jour, elle est prise à partie par la très classe et froide présidente du conseil des élèves...avec qui elle va devoir cohabiter puisqu'il s'agit de sa nouvelle demi-sœur par alliance!

Citrus est publié en VF chez Taifu (5 tomes parus). Il s'agit tout simplement du meilleur manga yuri paru en France à ce jour et ce n'est pas dur car le genre est sous-représenté chez nous.
L'anime adapte de façon bluffante les superbes dessins de Saburouta et les seiyuu ont été parfaitement choisies.
Surtout, il s'agit d'une histoire qui transcende le genre pour livrer une très belle ode à l'amour, quel que soit le genre des protagonistes. Et en plus, Yuzu est franchement amusante!

Le vrai titre de la série : Romance hors normes
Si vous aimez : le manga d'origine, le yuri de qualité, les histoires d'amour qui se moquent du genre, Sakura trick et dans une moindre mesure Kuzu no honkai
Note, pour l’instant : 16/20

Taux de moe : 50% deux héroïnes très glamour et quelques scènes un peu poussées
Taux de harem : 20% Thématique yuri, avec divers triangles amoureux à venir

7/ Overlord II ( en manga chez Ototo et en light novel chez Ofelbe)

Episodes vus : 2/13



Suite directe de la série de 2015, Overlord nous narre les aventures d'un joueur de MMORPG coincé dans son jeu fétiche à la mise hors ligne définitive des serveurs de celui-ci et après avoir perdu de vue ses anciens amis de guilde.
Le jeu auquel il jouait étant devenu un vrai univers de fantasy et étant donné qu'il est désormais nanti de l'apparence et des pouvoirs d'une liche surpuissante et servi par une petite armée de méchants eux aussi redoutables, il décide de faire connaître à ce nouveau monde la gloire passée de Nazarick, sa guilde d'antan, en interagissant avec ses environs.

Et autant dire qu'il va avoir du travail car le monde est immense et bouge sans lui. Pour preuve cette tribu d'hommes lézards qui décide de monter une alliance avec leurs congénères pour affronter un sinistre présage qui les menace. Ou encore ce royaume qui ne sait que faire de sa présence pour l'instant bienveillante.
Vu qu'on est plongés directement au milieu de ces évènements, il va sans dire que le visionnage de la saison précédente est obligatoire pour ne pas être trop perdu.
Une valeur sûre de cet hiver.

Le vrai titre de la série : Log horizon, evil edition II
Si vous aimez : Sword art online, Log horizon, les MMORPG, les scénarios ambitieux.
Note, pour l’instant : 16/20

Taux de moe : 30% Albedo, la succube au décolleté plongeant
Taux de harem : 30% Triangle amoureux concret

8/ Karakai Jouzu no Takagi-san (=Takagi~san, l'experte aguicheuse")

Episodes vus : 2 /12



Nishikata est un collégien pas spécialement studieux ni motivé. En classe, il passe énormément de temps à discuter avec sa voisine de classe, Takagi, qui passe son temps à le troller tant elle semble bien le connaître...ce qui a le don de l'agacer. Nishikata passe en retour son temps à essayer de la piéger et échoue à chaque fois piteusement, tant elle est trop forte pour lui!

Cet anime est une des bonnes surprises de la saison. On pense notamment à l'efficace Tonari no Seki~kun, dont il est un lointain parent, mais Karakai Jouzu no Takagi-san joue plus sur le registre du dialogue et des sous-entendus que de l'absurde du précédent.
Plus qu'un anime gag, c'est plutôt un anime tranche de vie dans lequel l'excellente Takahashi Rie donne sa pleine mesure en doublant la fourbe et attachante Takagi.
Un anime simple mais charmant.

Le vrai titre de la série : Takagi~san, la troll de compèt'
Si vous aimez : les héroïnes narquoises et moe, les héros dépassés, les tranches de vie attendrissants, la seiyuu Takahashi Rie, Tonari no Seki~kun

Note, pour l’instant : 16/20

Taux de moe : 30% Takagi~san a "kawaii" écrit sur son large front
Taux de harem : 0% Rien

9/ Poputepipikku (alias "Pop team epic")

Episodes vus : 2/ 12



Popuko et Pipimi sont deux lycéennes qui jurent comme des charretiers et à qui ils arrive des tas de choses complètement dingues, entre parodies et comique absurde.

Le premier épisode donne le ton en vous trollant comme un goret. Mais alors, comme un goret.
Inutile d'en dire plus, matez le et voyez si ça vous parle et si c'est votre style d'humour parce que là, ça va loin dans le délire!

Le vrai titre de la série : PSG II
Si vous aimez : Panty and Stocking with Garterbelt (PSG), Nichijou, Excel saga, Sakigake!! Cromartie Koukou, les gros délires assumés et foutraques

Note, pour l’instant : 16/20

Taux de moe : 20% Euuuuuh...Il est très spécial mais il y'en a
Taux de harem : 0% Rien

10/ Violet Evergarden

Episodes vus : 2 /14



Dans un pays qui ressemble à un pays d'Europe post Première guerre Mondiale, une étrange jeune femme, Violet Evergarden, reçoit la visite d'un militaire qui l'informe de la disparition de son supérieur hiérarchique.
Désormais dépourvue de but dans la vie car elle semble façonnée par l'armée pour servir dans les troupes et dépourvue d'émotions, nantie de bras mécaniques étranges, elle va devoir s'adapter à une vie normale et partir en quête des sentiments qu'elle ignore.


Du point de vue du scénario, c'est extrêmement classique, cette histoire d'arme de guerre kuudere qui doit s'ouvrir aux autres pour se réaliser, mais c'est pour l'instant très plaisant.
Pour le reste, c'est du Kyoto animation avec beaucoup d'argent et de talent. ça claque vraiment bien et ça adapte un light novel de deux tomes seulement donc on ne devrait pas avoir le temps de s'ennuyer.

Le vrai titre de la série : La vie après la guerre
Si vous aimez : les réalisations de Kyoto animation, les atmosphères post Première guerre Mondiale, les anime dans lesquelles une héroïne coodere s'ouvre aux émotions
Note, pour l’instant : 15/20

Taux de moe : 20% Un peu en dessous de la moyenne actuelle car ça reste réaliste
Taux de harem : 0% Rien


11/ Dagashi Kashi 2

Episodes vus : 2/12



La petite troupe d'amateurs de bonbons nippons, qu'on avait plus vue depuis le début de l'année 2016, est de retour! Et c'est le pied! Cette seconde saison peut être vue sans avoir vu la première mais vous louperez quelques moments mémorables, notamment l'arrivée de cette tarée d'Hotaru dans la cambrousse de nos héros.
Cette seconde saison comporte des épisodes moitié moins longs que ceux de la première et ce format lui va très bien, évitant la lassitude de gagner le spectateur. Les 12 minutes restantes du créneau de diffusion TV nippon sont dévolues à l'également très réussie série Takunomi. (14ème place de ce classement).

En bref, si vous aimez les protagonistes chtarbées et dynamiques qui rendent chèvres leur entourage et découvrir des produits japonais inconnus, cette série est pour vous. Sinon, vous risquez l'ennui, vu que c'est du tranche de vie comique pour lequel il faut accrocher aux personnages et à l'ambiance campagnarde et éternellement estivale.


Le vrai titre de la série : Haruhi 2016 partie II
Si vous aimez : la saison 1, Barakamon, les anime tranche de vie, Haiyore ! Nyarlko~san, La mélancolie de Suzumiya Haruhi
Note, pour l'instant : 15/20

Taux de moe : 50% Des héroïnes super moe, aux expressions travaillées
Taux de harem : 30% Triangle amoureux

12/ Mahoutsukai no yome ("La fiancée de l'archimage" alias "The ancient magus bride" en manga chez Komikku)

Episodes vus : 15/ 24



On découvre peu à peu l'environnement magique secret d'Angleterre et ses combreuses créatures aussi amicales que capricieuses et potentiellement dangereuses (le petit peuple, quoi). Le méchant qu'on va souvent retrouver, Cartaphilus, est classique mais réussi, à la fois sinistre, flippant et énervant.

L'adaptation du manga est toujours aussi convaincante, même si ce titre lent pourra en dérouter certains dans la progression de son intrigue et de ses personnages variés et bien brossés.

Le vrai titre de la série : La fiancée du mage inhumain
Si vous aimez : le manga d'origine publié chez Komikku sous le titre "the ancient magus bride", Flying witch, Kotoura~san, le jeu de rôles "Mage, l'ascension"
Note, pour l’instant : 15/20

Taux de moe : 30% Un anime plutôt réaliste mais il compte des fées et des créatures au design aussi mignon qu'étrange
Taux de harem : 0% Rien

13/ Osomatsu-san 2nd Season (="Monsieur Osomatsu 2ème saison")

Episodes vus : 15/ 25



Cette seconde saison est un peu décevante car bien moins inventive que la première. Certains gags continuent de faire mouche heureusement et les épisodes demeurent de qualité même s'ils sont très inégaux.
J'espère que les créateurs parviendront à s'arrêter tant qu'il est temps.

Le vrai titre de la série : Les sextuplés ratés II
Si vous aimez : la saison 1, les suites complètement barrées, le manga et l'anime d'origine, Nichijou, Panty and Stocking with Garterbelt
Note, pour l’instant : 15/20

Taux de moe : 0% Un anime au style typique des années 60, avec force caricatures.
Taux de harem : 60% Euh...On peut certes compter celui de Totoko avec les sextuplés qui lui courent après.

14/ Takunomi. (="Boire à la maison")

Episodes vus : 2/12



Michiru débarque de sa province natale à Tokyo pour un nouveau job et est très angoissée de cette arrivée à la capitale qui est la première de sa vie.
Elle loge dans une pension abritant uniquement des femmes de divers ages et carrières qui ont une passion commune pour la picole après une dure journée de travail et lui font découvrir leurs breuvages préférés...

Cette série tranche de vie qui détend est extrêmement convaincante dans le genre "épisodes courts de 12 minutes" et me fait énormément penser, en plus d'une série de la saison précédente de qualité basique, à l'excellent Wakako~zake en version plus moe.
En bref, ça plaira aux gens qui aiment les anime reposants et la picole!

Le vrai titre de la série : Picole nocturne entre colocs
Si vous aimez : Osake wa Fuufu ni Natte kara, Wakako~zake, les anime centrés sur des anecdotes liées aux alcool, le tranche de vie moe et dans une moindre mesure le très bon Bartender

Note, pour l’instant : 15/20

Taux de moe : 40% Dans la bonne moyenne actuelle
Taux de harem : 0% Rien. Une esquisse de yuri à venir?



Catégorie “bon"

15/ Hakata Tonkotsu Ramens (= "Les ramens façon Tonkotsu du quartier d'Hakata de la ville de Fukuoka")

Episodes vus : 2/ ?



Dans une Fukuoka bien plus dangereuse que dans la réalité vivent tout un tas de truands, d'assassins et de tueurs à gages, épaulés par des bourreaux et autres kidnappeurs.
Le destin d'un jeune assassin travesti croise celui d'un détective flegmatique quand il est embauché pour le faire taire mais se rebelle contre ses employeurs, ce qui déclenche tout un tas d'évènements qui semble lié à l'existence d'un légendaire "tueurs de tueurs"...

Cet anime déroutant vous présente une vingtaine de personnages en un seul épisode en vous laissant deviner les liens qu'ils entretiennent ou la façon dont ils vont se rencontrer, car lien il y'aura.
On pense évidemment énormément à un Durarara en version plus sombre, nos tueurs disposant tous de cartes de visites décrivant un métier fictif qui indique leur sinistre profession quand on la teinte de sang.
Cet anime est intéressant par sa narration mais pèche par son aspect technique assez fauché et par des personnages qui manquent un peu de charisme pour l'instant. A voir sur le long terme.

Le vrai titre de la série : La ville des assassins
Si vous aimez : Durarara, Baccano, occultic ; nine et toutes ces histoires dans lesquelles un casting très important se croise et s'entrecroise à travers des tranches de vie liées entre elles, les histoires sur la mafia
Note, pour l’instant : 14/20

Taux de moe : 0% C'est réaliste
Taux de harem : 0% Non

16/ Sora yori mo Tooi Basho (= "Un lieu plus éloigné que l'univers")

Episodes vus : 2/ 13



Mari est une lycéenne un peu bébète qui fait la rencontre de l'étrange Shirase quand cette dernière laisse tomber par accident une enveloppe contenant une fortune en billets.
Après la lui avoir rendue, elle se rend compte que cette somme doit lui permettre d'embarquer sur un brise-glaces ayant pour destination l'antarctique, à la recherche de sa mère disparue. La voilà embarquée dans une formidable aventure qui commence par une première étape : comment prendre part à une telle expédition quand on a aucune des qualifications requises?

Cet anime est une vraie bonne petite surprise, principalement grâce à son mélange entre un moe très classique et une aventure et un lieu qui est plutôt inédite en anime.
La réalisation et les héroïnes étant franchement réussies, on a peut-être affaire à un sleeper du genre Yama no susume.

Le vrai titre de la série : En route pour l’Antarctique
Si vous aimez : K-on et tous ses dérivés, Yama no susume, les sujets originaux (un voyage en antarctique!)
Note, pour l’instant : 14/20

Taux de moe : 40% Une dose de moe comparable à celle de K-on et ce genre de séries
Taux de harem : 0% Rien

17/ Kokkoku ("un instant après l'autre" alias "Kokkoku" en manga chez Glénat)

Episodes vus : 2/ ?



La vie de la famille Yukawa, un peu à la dérive, est bouleversée le jour où deux de ses membres sont kidnappés et encore plus quand leur aïeul leur révèle la capacité cachée de la famille à voyager dans un monde parallèle semblable au leur dans lequel tout est inerte et qui est peuplé de mystérieuses créatures.
Cette capacité va leur permettre de sauver leurs membres enlevés...si tout se passe comme prévu!

Adapté du manga publié et terminé chez Glénat, que je n'ai pas lu, cette série de SF assez réaliste est pour l'instant une bonne surprise, malgré un rythme narratif assez lent et des personnages manquant de charisme. Plutôt une bonne surprise...et sûrement le meilleur opening de la saison.

Le vrai titre de la série : Un monde où le temps est figé
Si vous aimez : le manga d'origine, Ghost hound, Steins ; gate, les anime pleins de mystère et ancrés dans un certain réalisme
Note, pour l’instant : 14/20

Taux de moe : 0% c'est réaliste
Taux de harem : 0% Rien

18/ Darling in the FranXX

Episodes vus : 2/ 24



Dans un lointain futur, après une catastrophe mondiale, l'humanité affronte une étrange menace, les gigantesques Kyouryuu. Pour cela, elle emploie de jeunes pilotes coupés du monde extérieur et chargés de piloter par équipe de deux (un garçon et une fille) les robots FranXX, seuls capables de combattre les titanesques créatures.
Ils doivent se synchroniser avec leur partenaire et leur robot pour le faire avancer...Un jour, notre protagoniste, Hiro, alias n°016, qui ne se sent pas capable de piloter à nouveau, fait la rencontre de la mystérieuse Zero two, dont le front est orné de deux cornes et qui ne semble pas uniquement humaine...

Cette série de mechas coproduite par les studios A-1 et Trigger, dont on perçoit un efficace mélange de leurs styles respectifs (chara designer d'Anohana, robots façon Kill la kill ou Gurren Lagann...) est lancée en même temps qu'un manga dessiné par le génial Yabuki Kentaro (To love ru...) au Japon.
On pense immédiatement à Evangelion mais aussi au monde étrange de Gunbuster 2/ Diebuster et à plein de séries de qualité. La série saura elle transformer l'essai et se démarquer de ses inspiratrices?

Le vrai titre de la série : Evangelion II
Si vous aimez : Evangelion, Diebuster, Gurren Lagann et les anime centrés sur la relation fusionnelle des pilotes avec leur robot
Note, pour l’instant : 14/20

Taux de moe : 40% Zero Two le concentre mais ça reste relativement sage et discret
Taux de harem : 30% Triangle amoureux


19/ Garo: Vanishing Line

Episodes vus : 14/ ?



Depuis quelques épisodes, la série est devenue un road movie à la recherche du mystérieux Eldorado et c'est encore plus agréable que la première partie "new-yorkaise". Sophie commence à prendre un rôle plus important et les personnages et les combats sont toujours aussi réussis.
Aussi bien que Garo saison 1 pour l'instant.

Le vrai titre de la série : Garo saison 3
Si vous aimez : les saisons 1 et 2, la série live, les metal heroes, les héros virils, les grosses motos, les types ténébreux.
Note, pour l’instant : 14/20

Taux de moe : 30% Quelques gros plans sur des décolletés bien fournis mais ça reste réaliste
Taux de harem : 0% Nichts


20/ Ito Junji: Collection (l'intégrale des mangas de cette collection est disponible chez Delcourt/Tonkam)

Episodes vus : 2/ 12



Un lycéen pratiquant de magie noire, une petite fille qui se transforme en poupée, une top model à l'apparence angoissante et inhumaine...
On reconnaitra plusieurs histoires tirées des premiers mangas de l'un des maîtres nippons du manga d'horreur,Ito Junji, dont toutes les oeuvres ont été traduites chez nous par Tonkam puis Delcourt/Tonkam, y compris l'anthologie reprise ici.

Difficile d'adapter un manga d'horreur en noir et blanc en anime couleur sans y perdre quelques plumes, le style graphique du mangaka étant particulièrement difficile à retransrire à l'écran, car particulèrement chargé en trames.
Cette adaptation s'en tirre pour l'instant bien, même s'il faut dépasser la première histoire qui n'était pas la meilleure des volumes et qui oscille entre comique et horreur.
Dans l'ensemble, cela peut-être une bonne surprise. Attendons la suite.

Le vrai titre de la série : Horreurs en série
Si vous aimez : les oeuvres du maître comme Gyo, Spirale, Tomie et bien sûr l'anthologie adaptée ici mais surout l'horreur et le fantastique en général
Note, pour l’instant : 14/20

Taux de moe : 0% Surtout pas!
Taux de harem : 0% Beurk


21/ Ramen Daisuki Koizumi-san (="Mademoiselle Koizumi aime les ramens")

Episodes vus : 2/ 12



La dynamique et positive Yuu flashe sur une de ses camarades de classe, la taciturne et solitaire Koizumi, qui semble n'avoir aucun ami.
Décidant de la suivre pour mieux la connaître, elle découvre derrière son flegme une experte et une passionnée de ramens, capable de faire des kilomètres pour gouter une recette et qui semble ne se nourrir que de ce plat et en avaler des portions gargantuesques!
Dès lors, elle va tout faire pour entrer dans sa vie, malgré le manque d'intérêt évident de la kuudere.

Une petite série très sympathique qui permet de découvrir la vaste palette existante de ramens et les usages japonais à leur sujet.
Comme en plus c'est très amusant, pourquoi se priver?

Le vrai titre de la série : Otaku de ramens
Si vous aimez : Koufuku graffitti, les anime tranches de vie axés sur la boustifaille
Note, pour l’instant : 13/20

Taux de moe : 30% Koizumi~san mais pas que. Dans la moyenne actuelle
Taux de harem : 10% Une histoire yuri ébauchée

22/ Grancrest Senki (=la guerre des grands cimiers")

Episodes vus : 2/24



Dans un univers largement influencé par un chaos primordial et destructeur, les seigneurs et rois qui protègent les populations sont nantis d'un blason magique qui les protègent et atténue l'influence négative de la reine du Mal ressuscitée récemment.
Chaque seigneur peut abandonner volontairement son cimier (en héraldique, la partie supérieure du blason) à un autre, devenant son vassal et lui transférant ses compétences magiques.
C'est dans ce contexte troublé que la magicienne révoltée Silica rencontre le courageux Theo, qui rêve de devenir un seigneur nanti d'un blason afin de sauver sa terre natale, une île sous l'influence directe du chaos...

Les thèmes développés vous font penser au manga Lodoss la dame de Falis? C'est normal, vu que le scénario est de son auteur.
C'est de la fantasy très classique avec le petit plus sympathique d'une conquète des territoires adjascents à ceux des héros qui vous fera peut-être penser à la série de jeux vidéo Dynasty warriors.


Le vrai titre de la série : La guerre des blasons magiques
Si vous aimez : Danmachi, Madan no ou to vanadis et dans une moindre mesure Lodoss et les oeuvres de Mizuno Ryo en général, la fantasy classique et sympa, Dynasty warriors
Note, pour l’instant : 13/20

Taux de moe : 30% Dans la moyenne actuelle
Taux de harem : 0% Pas pour l'instant

23/ Killing Bites

Episodes vus : 2 / 12



Depuis des centaines d'années, quatre organisations dirigent dans l'ombre l'humanité, réglant leurs différents par des duels entre leurs champions.
Récemment, ils ont mis à profit leur colossale fortune pour créer des êtres hybrides d'humains et de bêtes, en conservant toutes les qualités ainsi que des capacités surhumaines.

Un jour, Yuuya, notre protagoniste étudiant et pleutre, fait la rencontre de la belle Hitomi, qui est l'un des ces hybrides et un prototype que son créateur juge très prometteur...

Voilà un titre qui assume son délire sexy. Les affrontements entre créatures garous (assez recherchées, on ne se limite pas aux classiques loups, ours et autres...) sont dynamiques et puissants et les plans sexy abondent, à la façon d'un Queen's blade.
Un divertissement léger et réussi même s'il est un peu crétin par moments.

Le vrai titre de la série : Garous sexy
Si vous aimez : Terraformars, les garous, la baston, le fanservice, les séries à la Queen's blade
Note, pour l’instant : 13/20

Taux de moe : 70% Les garous femmes ne se transforment que partiellement et leur sex-appeal est omniprésent à l'écran. Quelques plans érotiques assez poussés.
Taux de harem : 0% Rien

Catégorie “sympa”

24/ Hataraku Onii-san! (="Copains de travail!")

Episodes vus : 3/ ?



Le joyeux Tapio et le pessimiste Kuehiko sont deux chats humanoides qu enchainent les petits boulots en duo et les rencontres.
Que ce soit comme livreurs de colis ou vendeurs de prêt à porter, nous suivons leur vie quotidienne bien sympathique.

Un anime composé d'épisodes de 4 minutes qui dispose d'un impressionnant opening en animation image par image mais qui ressemble surtout à du flash bien employé pour le reste.
C'est léger et ça détend.

Le vrai titre de la série : Les deux potes et les baitos
Si vous aimez : les ovni mignons, les séries courtes
Note, pour l’instant : 12/20

Taux de moe : 50% Tout respire le kawaii dans cet anime
Taux de harem : 0% Non

Catégorie “moyen”

25/ Micchiri Neko

Episodes vus : 3/ ?



Les Micchiri nekos sont des créatures intelligentes ressemblant à des chats capables de fusionner et de se compacter pour certaines tâches. Cet anime composé d'épisodes de 3 minutes est tout public et fait enormément penser au délire Bananya...en moins bien et moins abouti, malheureusement.
En bref, ça détend mais ça ne vole vraiment pas haut.

Le vrai titre de la série : Sous Bananya
Si vous aimez : Bananya, les séries débiles et moe en diable
Note, pour l’instant : 10/20

Taux de moe : 80% Des créatures kawaii en diable
Taux de harem : 0% Rien


__________________
"Whatever knows fear burns at the man-thing's touch!"

Chroniques VO 12/10/19 : Dollar comics : Joker 1, Invaders 10 et Doctor Doom 1

Dernière modification par Man-Thing ; 27/01/2018 à 10h09.
Réponse avec citation
  #2  
Vieux 23/01/2018, 18h50
Avatar de Giorno
Giorno Giorno est déconnecté
Super Héros hyper extra méga balaize
 
Date d'inscription: février 2013
Messages: 956
Giorno lave ses slips au Baxter BuildingGiorno lave ses slips au Baxter BuildingGiorno lave ses slips au Baxter BuildingGiorno lave ses slips au Baxter BuildingGiorno lave ses slips au Baxter BuildingGiorno lave ses slips au Baxter BuildingGiorno lave ses slips au Baxter BuildingGiorno lave ses slips au Baxter BuildingGiorno lave ses slips au Baxter BuildingGiorno lave ses slips au Baxter BuildingGiorno lave ses slips au Baxter Building
Merci beaucoup !!!!!!!

Par contre trop de truc qui me tente

mon programme:

- Minuscule
- Après la pluie
- Basilik qui me tente bien car Ninja Scroll que tu cite (va falloir que je choppe la première saison du coup)
- Citrus que je voulais lire depuis longtemps c'est l'occasion de mettre un pied dedans
- Violet Evergarden
Réponse avec citation
  #3  
Vieux 27/01/2018, 00h03
Avatar de Remy Lebeau
Remy Lebeau Remy Lebeau est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: décembre 2009
Messages: 9 145
Remy Lebeau se tape Emma FrostRemy Lebeau se tape Emma FrostRemy Lebeau se tape Emma FrostRemy Lebeau se tape Emma FrostRemy Lebeau se tape Emma FrostRemy Lebeau se tape Emma FrostRemy Lebeau se tape Emma FrostRemy Lebeau se tape Emma FrostRemy Lebeau se tape Emma FrostRemy Lebeau se tape Emma FrostRemy Lebeau se tape Emma Frost
Pour moi ce qui me tente:

-> 3-gatsu no Lion 2nd Season (="Mars arrive comme un lion, saison 2" alias "March comes in like a lion" en manga chez Kana) mais il faut d'abord que je vois la saison 1
-> Devilman: Crybaby (le manga d'origine, "Devilman", est disponible chez Black box) dispo sur Netflix d'ailleurs.
-> Hakumei to Mikochi (= "Hakumei et Mikochi", alias "minuscule" en manga chez Komikku) Le manga m'intriguait ça sera une bonne raison de voir l'histoire
-> Koi wa Ameagari no You ni (="L'amour, c'est un peu comme la sensation qu'on éprouve après qu'il ait plu" alias "Après la pluie" en manga chez Kana) idem que minuscule
-> Citrus (en manga chez Taifu) vu que je suis le manga, il faut que je vois l'animé...
-> Overlord II ( en manga chez Ototo et en light novel chez Ofelbe) a voir si la première saison va me donner envie d'enchainer avec celle-ci
-> Violet Evergarden 15/20 dispo sur Netflix mais j'attends l'intégralité...
-> Mahoutsukai no yome ("La fiancée de l'archimage" alias "The ancient magus bride" en manga chez Komikku) J'adore le manga donc il faut que je jette un oeil à l'animé...
-> Kokkoku ("un instant après l'autre" alias "Kokkoku" en manga chez Glénat) A voir car le manga m'intriguait à sa sortie
-> Ito Junji: Collection (l'intégrale des mangas de cette collection est disponible chez Delcourt/Tonkam) lu quelques titres en manga donc il faudrait que je regarde

Ce qui nous fait pas mal de choses à voir.
Merci encore Man-Thing pour ton boulot!!
Réponse avec citation
  #4  
Vieux 31/01/2018, 10h02
Avatar de Jorus C'Baoth
Jorus C'Baoth Jorus C'Baoth est déconnecté
Jedi du coté obsc... DOH!
 
Date d'inscription: août 2003
Localisation: On a Highway to Hell....
Messages: 8 230
Jorus C'Baoth est intelligent comme Mister FantasticJorus C'Baoth est intelligent comme Mister FantasticJorus C'Baoth est intelligent comme Mister FantasticJorus C'Baoth est intelligent comme Mister FantasticJorus C'Baoth est intelligent comme Mister FantasticJorus C'Baoth est intelligent comme Mister FantasticJorus C'Baoth est intelligent comme Mister FantasticJorus C'Baoth est intelligent comme Mister FantasticJorus C'Baoth est intelligent comme Mister FantasticJorus C'Baoth est intelligent comme Mister FantasticJorus C'Baoth est intelligent comme Mister Fantastic
Je suis faible sur l'argument Ninja Scroll aussi.. du coup, faut il aussi regarder la série Basilisk précédente?
__________________
Bad to ze Bone!

Ne cliquez pas, c'est une pub!
Réponse avec citation
  #5  
Vieux 31/01/2018, 13h45
Avatar de Man-Thing
Man-Thing Man-Thing est déconnecté
Gardien du nexus
-Généalogiste Sénile--Sentinelle du Temple-
 
Date d'inscription: avril 2005
Localisation: Un marais des everglades
Messages: 3 798
Man-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt Murdock
Il vaut mieux, oui. En plus C'est une série qui a très bien vieilli.
__________________
"Whatever knows fear burns at the man-thing's touch!"

Chroniques VO 12/10/19 : Dollar comics : Joker 1, Invaders 10 et Doctor Doom 1
Réponse avec citation
  #6  
Vieux 31/01/2018, 15h54
Avatar de Giorno
Giorno Giorno est déconnecté
Super Héros hyper extra méga balaize
 
Date d'inscription: février 2013
Messages: 956
Giorno lave ses slips au Baxter BuildingGiorno lave ses slips au Baxter BuildingGiorno lave ses slips au Baxter BuildingGiorno lave ses slips au Baxter BuildingGiorno lave ses slips au Baxter BuildingGiorno lave ses slips au Baxter BuildingGiorno lave ses slips au Baxter BuildingGiorno lave ses slips au Baxter BuildingGiorno lave ses slips au Baxter BuildingGiorno lave ses slips au Baxter BuildingGiorno lave ses slips au Baxter Building
Je confirme j'ai vu le premier hier et c'est plutôt pas mal pour un épisode de lancement.

Juste vu les 4 premiers de Citrus pour l'instant et j'ai une impression bizarre: des fois on a l'impression que c'est totalement gratuit comme évènement mais la psychologie des 2 personnages féminin principaux est très bien rendu. Donc vivement l’épisode suivant.
Réponse avec citation
  #7  
Vieux 04/02/2018, 14h28
Avatar de Man-Thing
Man-Thing Man-Thing est déconnecté
Gardien du nexus
-Généalogiste Sénile--Sentinelle du Temple-
 
Date d'inscription: avril 2005
Localisation: Un marais des everglades
Messages: 3 798
Man-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt Murdock
Ajout de 3 séries en retard ou que je n'avais pas encore pu voir et il y'a du beau monde!
Bonne lecture.


Catégorie “excellent”

1/ 3-gatsu no Lion 2nd Season (="Mars arrive comme un lion, saison 2" alias "March comes in like a lion" en manga chez Kana) 18/20
2/ Devilman: Crybaby (le manga d'origine, "Devilman", est disponible chez Black box) 17/20
3/ Fate extra last encore 17/20

Catégorie “très bon”

4/ Hakumei to Mikochi (= "Hakumei et Mikochi", alias "minuscule" en manga chez Komikku) 16/20
5/ Koi wa Ameagari no You ni (="L'amour, c'est un peu comme la sensation qu'on éprouve après qu'il ait plu" alias "Après la pluie" en manga chez Kana) 16/20
6/ Emiya-san Chi no Kyou no Gohan (="Au menu aujourd'hui chez la famille Emiya") 16/20
7/ Basilisk: Ouka Ninpouchou (= "Basilic : les parchemins ninja d'Ouka") 16/ 20
8/ Citrus (en manga chez Taifu) 16/20
9/ Overlord II ( en manga chez Ototo et en light novel chez Ofelbe)16/20
10/ Karakai Jouzu no Takagi-san (=Takagi~san, l'experte aguicheuse") 16/20
11/ Poputepipikku (alias "Pop team epic") 16/20
12/ Violet Evergarden 15/20
13/ Dagashi Kashi 2 15/20
14/ Mahoutsukai no yome ("La fiancée de l'archimage" alias "The ancient magus bride" en manga chez Komikku) 15/20
15/ Osomatsu-san 2nd Season (="Monsieur Osomatsu 2ème saison") 15/20
16/ Takunomi. (="Boire à la maison") 15/20

Catégorie “bon”

17/ Saiki Kusuo no Ψ-nan 2 (="la vie désastreuse de Saiki Kusuo 2") 14/20
18/ Hakata Tonkotsu Ramens (= "Les ramens façon Tonkotsu du quartier d'Hakata")14/20
19/ Sora yori mo Tooi Basho (= "Un lieu plus éloigné que l'univers") 14/20
20/ Kokkoku ("un instant après l'autre" alias "Kokkoku" en manga chez Glénat) 14/20
21/ Darling in the FranXX 14/20
22/ Garo: Vanishing Line 14/20
23/ Ito Junji: Collection (l'intégrale des mangas de cette collection est disponible chez Delcourt/Tonkam) 14/20
24/ Ramen Daisuki Koizumi-san (="Koizumi~san aime les ramens") 13/20
25/ Grancrest Senki (=la guerre des grands timbres")13/20
26/ Killing Bites 13/20

Catégorie “sympa”

27/ Hataraku Onii-san! (="Copains de travail!")12/20

Catégorie “moyen”

28/ Micchiri Neko 10/20


Catégorie “excellent”

3/ Fate extra last encore

Episodes vus : 1/ ?


free image hosting

Dans un étrange lycée à l'ambiance technologique d'une froideur absolue, notre protagoniste assiste à un duel d'échec dont le perdant semble transpercé par une lance et mourir devant une foule de spectateurs sans que cela ne dérange personne.
Bientôt, les élèves disparaissent un à un et un compte à rebours retentit tandis que l'établissement semble attaqué par des assaillants invincibles. Que se passe il?

Fate extra last encore est le deuxième jeu spin off paru après Fate/stay night. Il se déroule dans un univers parallèle.
Dans ce monde à la technologie omniprésente et où tout semble régi par un sytème basé dans les entrailles de l'établissement, bien malin celui qui sait ou est la frontière entre le jeu vidéo et la réalité. Shaft livre une copie splendide, avec un premier épisode aussi beau qu'intrigant et
riche en coups de théâtre. On retrouve avec plaisir les héros de Fate/stay night dans une version et un univers pourtant très différents.
Un hit en puissance.

Le vrai titre de la série : Digital Fate
Si vous aimez : toutes les séries Fate hormis Fate/Kaleid liner prisma Ilya, les anime plus axés baston, les figures mythologies et historiques redesignées, les batailles épiques, les univers très technologiques
Note, au final: 17/20

Taux de moe : 30% Dans la moyenne actuelle, mais Saber donne un bon coup de boost de ce côté-là
Taux de harem : 0% Pas le truc

Catégorie “très bon”

6/ Emiya-san Chi no Kyou no Gohan(="Au menu aujourd'hui chez la famille Emiya")

Episodes vus : 2/12


free image hosting

Dans un monde qui ressemble à celui de Fate/hollow ataraxia (mais sans l'intrigue et le ton sombre), tous les masters et servants du jeu Fate/stay night sont encore vivants et se côtoient dans des relations de bon voisinage.
Le point névralgique de leurs rencontres est la maison de Shirou, le protagoniste, qui est connu pour ses grandes capacités culinaires et fait le régal de tous avec des recettes simples mais goûtues.

Adapté d'un manga spin off inédit en nos contrées, cet anime est réalisé par le studio Ufotable, responsable des récentes versions animées de Fate/unlimited blade works, Fate/zero et du premier film Fate/heaven's feel.
Il y'a clairement une sensation d'overkill à mater une série tranche de vie moe aussi sympathique que légère mais réalisée par ce studio riche en moyens et en talents.
Les deux premiers épisodes sont un régal pour les fans de ces personnages ultra attachants et l'animation est souvent d'une beauté à couper le souffle.
Il faut voir Shirou préparer ses tempuras de crevettes pour ne pas presque croire à un film en prises de vues réelles.
En bref, un bonus somptueux pour les fans.

Le vrai titre de la série : Top chef à Fuyuki
Si vous aimez : les personnages de l'univers de base de Fate, Fate/hollow ataraxia, les anime relaxants, les anime de cuisine
Note, pour l’instant : 16/20

Taux de moe : 40% cet anime joue beaucoup sur le moe, je trouve
Taux de harem : 0% Harem déguisé mais ce facteur n'est pas visible dans cet anime

Catégorie “bon”

17/ Saiki Kusuo no Ψ-nan 2 (="la vie désastreuse de Saiki Kusuo 2")

Episodes vus : 3/24


free image hosting

Saiki est de retour pour de nouvelles aventures, après une première saison très réussie bien que techniquement fauchée en 2016.
Se déroulant une semaine après celle-ci, elle nous permet de retrouver l'univers quotidien du seul et surpuissant utilisateur de pouvoirs psy au monde. Télékinésie, voyage dans le temps, pyrokinésie, télépathie...Saiki sait tout faire, mais ses pouvoirs sont si puissants qu'il est obligé de porter un appareillage sur la tête lui permettant de brider ses pouvoirs sous peine de catastrophe.
Il n'aspire qu'à passer une journée tranquille, ce qui lui est impossible car tous les gens autour de lu sont soit des crétins soit des archétypes agaçants, entre la plus belle fille du lycée vaniteuse qui veut qu'il tombe amoureux d'elle, l'ex voyou qui tente de tourner la page, le lycéen le plus stupide du monde...
La vie n'est pas facile pour Saiki, à son grand dam...et pour notre bonheur, cet anime humoristique dynamique étant une grande réussite dans son genre.

Il n'est pas obligatoire d'avoir vu la saison 1 mais c'est mieux de le faire car elle vaut son pesant d'or.
Une des séries comiques phares du shonen jump adaptée avec talent par des seiyuus quasi hystériques.

Le vrai titre de la série : Kaamelot and the X men II
Si vous aimez : La saison 1, Mob psycho 100, les héros coodere sarcastiques, les histoires de super pouvoirs cachés, le nawak
Note au final: 14/20

Taux de moe : 0% Rien
Taux de harem : 0% Que dalle
__________________
"Whatever knows fear burns at the man-thing's touch!"

Chroniques VO 12/10/19 : Dollar comics : Joker 1, Invaders 10 et Doctor Doom 1

Dernière modification par Man-Thing ; 06/02/2018 à 20h31.
Réponse avec citation
  #8  
Vieux 07/04/2018, 21h19
Avatar de Man-Thing
Man-Thing Man-Thing est déconnecté
Gardien du nexus
-Généalogiste Sénile--Sentinelle du Temple-
 
Date d'inscription: avril 2005
Localisation: Un marais des everglades
Messages: 3 798
Man-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt Murdock
Il est temps de faire le bilan des séries de l'hiver animé! Comme d'habitude en italique, les séries de l'automne qui continuent.


Le meilleur ending à l'aise est cette grosse baffe d'ending 2 de 3-gatsu no Lion 2nd Season

Catégorie “excellent”

1/ 3-gatsu no Lion 2nd Season (="Mars arrive comme un lion, saison 2" alias "March comes in like a lion" en manga chez Kana) 18/20
2/ Devilman: Crybaby (le manga d'origine, "Devilman", est disponible chez Black box) 18/20


Catégorie “très bon”

3/ Koi wa Ameagari no You ni (="L'amour, c'est un peu comme la sensation qu'on éprouve après qu'il ait plu" alias "Après la pluie" en manga chez Kana) 16/20
4/ Emiya-san Chi no Kyou no Gohan (="Au menu aujourd'hui chez la famille Emiya") 16/20
5/ Osomatsu-san 2nd Season (="Monsieur Osomatsu 2ème saison") 16/20
6/ Hakumei to Mikochi (= "Hakumei et Mikochi", alias "minuscule" en manga chez Komikku) 16/20
7/ Overlord II ( en manga chez Ototo et en light novel chez Ofelbe)16/20
8/ Violet Evergarden 15/20
9/ Ito Junji: Collection (l'intégrale, ou presque, des mangas de cette collection est disponible chez Delcourt/Tonkam) 15/20
10/ Ramen Daisuki Koizumi-san (="Mademoiselle Koizumi aime les ramens") 15/20
11/ Garo: Vanishing Line 15/20
12/ Mahoutsukai no yome ("La fiancée de l'archimage" alias "The ancient magus bride" en manga chez Komikku) 15/20
13/ Fate extra last encore 15/20
14/ Karakai Jouzu no Takagi-san (=Takagi~san, l'experte aguicheuse") 15/20
15/ Citrus (en manga chez Taifu) 15/20
16/ Dagashi Kashi 2 15/20
17/ Takunomi. (="Boire à la maison") 15/20


Catégorie “bon”


18/ Darling in the FranXX 14/20
19/ Saiki Kusuo no Ψ-nan 2 (="la vie désastreuse de Saiki Kusuo 2") 14/20
20/ Sora yori mo Tooi Basho (= "Un lieu plus éloigné que l'univers") 14/20
21/ Hakata Tonkotsu Ramens (= "Les ramens façon Tonkotsu du quartier d'Hakata")14/20
22/ Kokkoku ("un instant après l'autre" alias "Kokkoku" en manga chez Glénat) 14/20
23/ Poputepipikku (alias "Pop team epic") 14/20
24/ Killing Bites 14/20

Catégorie “sympa”

25/ Basilisk: Ouka Ninpouchou (= "Basilic : les parchemins ninja d'Ouka") 12/ 20
26/ Grancrest Senki (=la guerre des grands timbres")12/20
27/ Hataraku Onii-san! (="Copains de travail!")12/20

Catégorie “moyen”

28/ Micchiri Neko 10/20



Passons à la revue en détails!


Catégorie “excellent”


1/ 3-gatsu no Lion 2nd Season (="Mars arrive comme un lion, saison 2" alias "March comes in like a lion" en manga chez Kana)

Episodes vus : 22 /22



Une saison 2 absolument fabuleuse, adaptant le manga au delà du tome 8 paru chez nous.
Une énorme claque qui parvient à transcender la saison 1, déjà superbe grâce à une maîtrise graphique et narrative incroyable, puissante dans les émotions qu'elle transmet comme dans la force et l'humanité de son propos.
La progression de tous les personnages (et il y'en a une bonne cinquantaine) est d'une maitrise parfaite et chacun a droit à son épisode (mieux que son "moment") de gloire, tous rayonnant de complexité et d'humanité
Rares sont les anime qui parviennent à vous expliquer les motivations de chaque personnage et à tous les rendre humains voir même à vous faire ressentir de l'empathie à leur égard.
Ce n'est pas pour rien que 3-gatsu no Lion est une des meilleures œuvres en cours de parution à l'heure actuelle.

Le vrai titre de la série : Le génie dépressif et les filles bizarres II
Si vous aimez : La saison 1, le manga d'origine édité chez Kana sous le titre "March comes in like a lion", Shigatsu wa kimi no uso, Honey and clover, Tensai family company, les histoires d’apprentissage, les décors somptueux
Note, au final : 18/20

Taux de moe : 20% Le graphisme de l’auteure rend les personnages féminins souvent mignons
Taux de harem : 0% Rien


2/ Devilman: Crybaby (le manga d'origine, "Devilman", est disponible chez Black box)

Episodes vus : 10/ 10



Il me semblait impossible d'adapter le manga d'origine (dont une nouvelle édition avec des couvertures enfin jolies est sortie le mois dernier chez Black box).
Eh ben, ils l'ont fait, en modernisant le propos mais en ne le trahissant pas.
A la place des furyos, un gang de rappeurs, Ryo est un chercheur qui exploite sa notoriété et les moyens modernes (internet, les portables...) dans sa lutte contre les démons, j'en passe et des meilleures car chaque élément nouveau est une vraie amélioration d'un manga somme toute très court.

Très bonne idée d'avoir donné un vrai rôle à la famille de Miki et de leur donner l'un des épisodes les plus forts et les plus marquants de la série. Très bonne idée de montrer la haine charriée par de nombreux utilisateurs de réseaux sociaux, bien cachés derrière leurs écrans. Excellente aussi, cette idée de la rivale sportive de Miki et de son évolution, tout comme celle du coureur par qui le scandale arrive.
La fin en elle-même est un modèle du genre et on s'en souvient longtemps.

Au rayon des moins, il y'a seulement le style Yuasa qui pourra en rebuter plus d'un tant il n'est pas dans les normes graphiques du moment et en regret personnel, le fait d'avoir transformé la personnalité de la très forte Miki, mais je vois pourquoi le réalisateur l'a fait.
Vous êtes encore là? Allez voir la meilleure adaptation du manga à ce jour, qui fait carrément jeu égal avec lui et vous marquera à coup sûr.


Le vrai titre de la série : Devilman 2017
Si vous aimez : le manga d'origine, les œuvres de Nagai Go, les oeuvres du réalisateur Yuasa Maasaki (et plus particulièrement le très bon Kemonozume), Berserk, Parasite
Note, au final : 18/20

Taux de moe : 40% Aucun mais de la violence et de la nudité ainsi que des thématiques sexuelles
Taux de harem : 0% Pas le truc

Catégorie “très bon”

3/ Koi wa Ameagari no You ni (="L'amour, c'est un peu comme la sensation qu'on éprouve après qu'il ait plu" alias "Après la pluie" en manga chez Kana)

Episodes vus : 12/ 12



Une adaptation qui parvient à faire mieux que le manga d'origine, déjà très fort. Fabuleux pour les ambiances, les décors, les effets de reflets, la réflexion sur le temps qui passe et la nostalgie qu'elle développe est sublimée par la réalisation.
Grande finesse de cet anime adaptant l'histoire au delà des 4 mangas parus en France et qui offre beaucoup d'intelligence dans son propos sur les relations amoureuses et les liens entre les gens.

Une des meilleures surprises de la saison.

Le vrai titre de la série : L'amour après la pluie
Si vous aimez : le manga d'origine, les romances réalistes, les tranches de vie et dans une moindre mesure Amaama to inazuma.
Note, au final : 16/20

Taux de moe : 20% Akira en dégage pas mal
Taux de harem : 0% Niet. Triangle amoureux à peine esquissé

4/ Emiya-san Chi no Kyou no Gohan (="Au menu aujourd'hui chez la famille Emiya")

Episodes vus : 4/12



Dans la rubrique "fan service pour les fans de Fate", cette version culinaire se pose là, tant elle donne à voir ce que nous voulons, c'est à dire des personnages enfin heureux et pas en guerre ou dans le drame jusqu'au cou cette fois-ci. En plus, la réalisation est franchement fabuleuse pour une série d'ONA de 12 minutes chacun et on sent qu'Ufotable ne sait toujours pas quoi faire des royalties de Fate Unlimited blade works.
Mais c'est pas moi qui vais m'en plaindre, car le rythme de sortie d'un par mois est absolument parfait et nous assure une série Fate jusqu'à la fin de l'année!

Le vrai titre de la série : Top chef à Fuyuki
Si vous aimez : les personnages de l'univers de base de Fate, Fate/hollow ataraxia, les anime relaxants, les anime de cuisine
Note, pour l’instant : 16/20

Taux de moe : 40% cet anime joue beaucoup sur le moe, je trouve
Taux de harem : 0% Harem déguisé mais ce facteur n'est pas visible dans cet anime


5/ Osomatsu-san 2nd Season (="Monsieur Osomatsu 2ème saison")

Episodes vus : 25/ 25



Un premier épisode fabuleux, dans la droite lignée de celui de la première saison, puis quelques épisodes d'un intérêt inégal mais qui ont le mérite d'être souvent drôles et une seconde partie qui a su réserver de grandes surprises et développer des personnages secondaires de belle façon. On pense obligatoirement à Iyami de ce point de vue.
Le dernier épisode est très sympa aussi et a le mérite de réutiliser des éléments inexploités de la première saison, comme le robot géant et les doubles bishonen de nos anti-héros.

Un anime méchamment drôle, loin d'être parfait mais super inventif et dont chaque épisode ou presque amène quelque chose de surprenant. En gros, c'est Pop team epic en vraiment réussi.
Je signe de suite pour une hypothétique saison 3!

Le vrai titre de la série : Les sextuplés ratés II
Si vous aimez : la saison 1, les suites complètement barrées, le manga et l'anime d'origine, Nichijou, Panty and Stocking with Garterbelt
Note, au final : 15/20

Taux de moe : 0% Un anime au style typique des années 60, avec force caricatures.
Taux de harem : 60% Euh...On peut certes compter celui de Totoko avec les sextuplés qui lui courent après.


6/ Hakumei to Mikochi (= "Hakumei et Mikochi", alias "minuscule" en manga chez Komikku)

Episodes vus : 12 /12



Adaptant les 5 premiers tomes du manga, cet anime plaira aux fans de tranche de vie inventifs et attachants, ses héroïnes étant particulièrement marquantes de ce point de vue.
Le choix fait par la réalisation de coller au maximum aux cases de la bd est salutaire, l'anime possédant une ambiance en tous points comparables et les voix étant particulièrement bien choisies.
On tient là une adaptation parfaite de ce très bon manga, dont certains pourront regretter la lenteur de son rythme.
Du très très bon!

Le vrai titre de la série : la vie champêtre de deux lutins
Si vous aimez : le manga d'origine, l'univers de Touhou, les univers féériques, les tranches de vie champêtre
Note, au final : 16/20

Taux de moe : 60% Du moe tout plein. partout.
Taux de harem : 0% Rien

7/ Overlord II ( en manga chez Ototo et en light novel chez Ofelbe)

Episodes vus : 13/13



Cette saison 2 est un peu déroutante car elle est surtout centrée sur les figures proéminentes du monde qui entour la guilde de notre anti-héros. On a ainsi un premier arc intéressant centré sur des hommes lézards qu'il souhaite assujettir puis un focus sur les héros d'un royaume menacé de destruction interne par la puissante mafia qui le menace.
C'est également l'occasion de développer le personnage du majordome Sebastian et de lui donner un côté plus humain qui montre bien que les troupes de l'archimage deviennent de plus en plus indépendants.

Une saison 3 est annoncée et je l'attends avec impatience.

Le vrai titre de la série : Log horizon, evil edition II
Si vous aimez : Sword art online, Log horizon, les MMORPG, les scénarios ambitieux.
Note, au final : 16/20

Taux de moe : 30% Albedo, la succube au décolleté plongeant
Taux de harem : 30% Triangle amoureux concret

8/ Violet Evergarden

Episodes vus : 13 /13



Une série visuellement splendide, peut-être la plus belle de Kyoto animation, habituée aux prouesses techniques. Très longue à démarrer et aussi très classique, il ne faut pas être rebuté par son histoire très cliché mais plutôt accepter le jeu des rencontres de Violet avec des personnages intéressants et souvent émouvants, ainsi que la progression réaliste de sa personnalité, passant de kuudere glaciale à être humain.
Les épisodes liés à son passé guerrier et aux combats qui viennent de s'achever sont les meilleurs mais il y'a aussi une belle réflexion sur l'amour en général, notamment entre parents et enfants. On échappe au cliché craint à la fin du premier épisode.
Une très bonne surprise, malgré sa lenteur au démarrage et ses épisodes d'un intérêt inégal.

Le vrai titre de la série : La vie après la guerre
Si vous aimez : les réalisations de Kyoto animation, les atmosphères post Première guerre Mondiale, les anime dans lesquelles une héroïne coodere s'ouvre aux émotions
Note, pour l’instant : 15/20

Taux de moe : 20% Un peu en dessous de la moyenne actuelle car ça reste réaliste
Taux de harem : 0% Rien

9/ Ito Junji: Collection (l'intégrale des mangas de cette collection est disponible chez Delcourt/Tonkam)

Episodes vus : 12/ 12



Difficile d'adapter le superbe et effrayant graphisme d'Ito Junji en anime, tant celui-ci est simplifié lors du passage en DA et en couleurs. Cette petite sélection de sketchs angoissants tirés de ses premières œuvres y parvient dans l'ensemble tout de même, malgré le choix discutable de nous faire subir 3 aventures du pénible Yuiichi, dont la première dès l'épisode introductif!

J'ai été surpris de constater que certaines histoires sont inédites en France, comme si l'un des recueils de cette longue anthologie d'une dizaine de volumes n'avait pas été intégralement éditée par Tonkam mais on peut sans peine saluer en Ito Junji : collection l'un des meilleures anime d'horreur de ces dernières années.
Une très bonne surprise.

Le vrai titre de la série : Horreurs en série
Si vous aimez : les œuvres du maître comme Gyo, Spirale, Tomie et bien sûr l'anthologie adaptée ici mais surtout l'horreur et le fantastique en général
Note, au final : 15/20

Taux de moe : 0% Surtout pas!
Taux de harem : 0% Beurk

10/ Ramen Daisuki Koizumi-san (="Mademoiselle Koizumi aime les ramens")

Episodes vus : 12/ 12



Difficile de quitter la superbe Koizumi et sa quête des meilleures ramens tant cette série franchement bizarre au final malgré un premier épisode ultra décevant est à la fois attachante et amusante.
Koizumi est une parfaite kuudere, d'un calme olympien en toutes circonstances, uniquement obsédée par la bouffe et indifférente aux copinages lycéens classiques, cherchant à éviter le plus souvent possible son amoureuse transie de deutéragoniste.

Si la petite bande qui finit par l'entourer malgré elle est à la fois classique et cliché, elle est relativement attachante dans ses difficultés à la comprendre malgré ses efforts, si bien que chaque petite progression des relations est une récompense très gratifiante pour elle comme pour le spectateur. La relation entre les deux héroïnes est vectrice de très bons gags et on apprend énormément de choses sur les multiples et très variés ramens nippons, ce qui donne très vite l'eau à la bouche.
Une série tranche de vie de grande qualité globale qui sait réserver des surprises marquantes quand il le faut à défaut d'être totalement convaincante, sa partie humoristique étant inégale.

Le vrai titre de la série : Otaku de ramens
Si vous aimez : Koufuku graffitti, les anime tranches de vie axés sur la boustifaille
Note, au final :: 15/20

Taux de moe : 30% Koizumi~san mais pas que. Dans la moyenne actuelle
Taux de harem : 10% Une histoire yuri ébauchée

11/ Garo: Vanishing Line

Episodes vus : 24/ 24



Une des bonnes surprises de l'automne et de l'hiver 2017. La meilleure des séries Garo, même si c'est peut-être la moins originale des trois.
Son background très USA est méchamment cool, comme les combats en 3D absolument somptueux entre le chevalier doré et le chevalier noir notamment.
Le character design est lui aussi très marquant et réussi, avec des personnages loin d'être aussi simples qu'on peu le craindre au début.
Les méchants et leur plan sont franchement grands (mention particulière pour Knight et Bishop, hautement charismatiques et qui offrent les meilleurs combats de la série à nos héros, de franches claques dans le beignet du point de vue réalisation), avec un superbe épisode d'un style assez rare "méchant contre méchant" qui est un vrai plaisir car il permet de découvrir leur El Dorado, leur ville extrêmement convaincante et impressionnante.

La progression des deux héros principaux, Sword et Sophie, est bien faite et tous deux évoluent de belle manière. Non, vraiment, c'est mon Garo favori et celui qui exploite le mieux son aspect horreur.

Le vrai titre de la série : Garo saison 3
Si vous aimez : les saisons 1 et 2, la série live, les metal heroes, les héros virils, les grosses motos, les types ténébreux.
Note, au final : 15/20

Taux de moe : 30% Quelques gros plans sur des décolletés bien fournis mais ça reste réaliste
Taux de harem : 0% Nichts

12/ Mahoutsukai no yome ("La fiancée de l'archimage" alias "The ancient magus bride" en manga chez Komikku)

Episodes vus : 24/ 24



Adaptant au moins les 8 premiers tomes du manga (la publication française en étant au tome 7, je ne peux pas trop juger de ce qui se passe dans le tome 8), cette version animée est du très bon production I.G, le haut du panier de ce qu'ils font. L'atmosphère magique de ce monde est très bien rendue et ls seiyuus sont absolument parfaits, montrant très bien l'évolution de leur caractère au fil du temps. Ai-je parlé des décors absolument géniaux et l'OST de grande qualité?
Le problème dans tout ça c'est que l'anime est assez lent et parfois un peu contemplatif, ce qui fait qu'il peut être ardu à regarder sans baisse d'attention occasionnelle...
C'est l'avantage du manga, mieux rythmé, mais c'est bien son seul défaut.

Le vrai titre de la série : La fiancée du mage inhumain
Si vous aimez : le manga d'origine publié chez Komikku sous le titre "the ancient magus bride", Flying witch, Kotoura~san, le jeu de rôles "Mage, l'ascension"
Note, au final : 15/20

Taux de moe : 30% Un anime plutôt réaliste mais il compte des fées et des créatures au design aussi mignon qu'étrange
Taux de harem : 0% Rien

13/ Fate extra last encore

Episodes vus : 10/ 10



Le plus bizarre des opus de la série Fate? Sans aucun problème.
Cet univers mêlant technologie de pointe et magie glacée sied comme un gant au studio Shaft, qui réalise des prouesses d'ambiance et de décors angoissants et majestueux où les faux semblats sont rois.
Le scénario est très intéressant malgré un certain manque de charisme des personnages dans l'ensemble car on est littéralement guidé par le mystère qui baigne la série. Dommage que celle-ci soit la plus dure d'accès pour les néophytes de la franchise, de nombreuses choses restant inexpliquées à des moments cruciaux et la série se finissant abruptement et appelant une suite en cours de production. Plus qu'une adaptation du jeu éponyme, il semble plutôt s'agir d'une fin possible de celui-ci, une uchronie.
La progression de l'intrigue est assez linéaire (en moyenne, deux épisodes par étage visité, ad nauseam)

On retiendra les merveilleux episodes impliquant Nursery rhyme, résolument oniriques et le tout dernier, franchement extraordinaire et inattendu mais aussi une Red Saber extrêmement attachante, qui sauve bien souvent à elle-seule une histoire intéressante mais plombée par son héros assez fade. Une semi réussite pour l'instant.

Le vrai titre de la série : Digital Fate
Si vous aimez : toutes les séries Fate hormis Fate/Kaleid liner prisma Ilya, les anime plus axés baston, les figures mythologies et historiques redesignées, les batailles épiques, les univers très technologiques
Note, au final: 15/20

Taux de moe : 40% Dans la moyenne actuelle, mais Saber donne un bon coup de boost de ce côté-là
Taux de harem : 0% Pas le truc

14/ Karakai Jouzu no Takagi-san (=Takagi~san, l'experte aguicheuse")

Episodes vus : 12 /12



Un anime tranche de vie absolument réjouissant et attendrissant, qui montre très bien l'amour naissant entre les deux protagonistes au fil des épisodes, avec un Nishitaka un peu à la ramasse et qui a du mal à mesurer la portée de ses paroles et une Takagi taquine et maline qui parvient souvent à le mener là où elle veut.
La fin, notamment, est très réussie et montre les deux personnages pris au piège de leurs actions plus ou moins inconscientes.

On pourra regretter une certaine répétitivité de l'anime et le fait que les aventures solo du trio de filles qui les côtoient ne soient pas aussi bonnes que le reste mais même ces problèmes sont résolus dans les derniers épisodes qui montre leur utilité.

De la très bonne tranche de vie, portée par la seiyuu de Takagi, en grande forme et une réalisation bien rythmée.

Le vrai titre de la série : Takagi~san, la troll de compèt'
Si vous aimez : les héroïnes narquoises et moe, les héros dépassés, les tranches de vie attendrissants, la seiyuu Takahashi Rie, Tonari no Seki~kun
Note, au final : 15/20

Taux de moe : 30% Takagi~san a "kawaii" écrit sur son large front
Taux de harem : 0% Rien

15/ Citrus (en manga chez Taifu)

Episodes vus : 12/12



Cette série bénéficie d'excellents seiyuus très convaincants et d'une réalisation au top malgré quelques choix de couleurs étranges par moments.
Les héroïnes attachantes du manga y gagnent en charisme mais cette version de Citrus lambine un peu. Les 12 épisodes couvrent seulement les 4 premiers tomes et le rythme s'en ressent parfois, ce qui est un peu dommage.
On perd également les magnifiques dessins de Saburouta, bien adaptés en anime mais qui sont malheureusement et logiquement simplifiés, ce qui est dommage.

Une adaptation de qualité qui donne tout de même envie de voir la suite.

Le vrai titre de la série : Romance hors normes
Si vous aimez : le manga d'origine, le yuri de qualité, les histoires d'amour qui se moquent du genre, Sakura trick et dans une moindre mesure Kuzu no honkai
Note, au final : 15/20

Taux de moe : 50% deux héroïnes très glamour et quelques scènes un peu poussées
Taux de harem : 20% Thématique yuri, avec divers triangles amoureux à venir


16/ Dagashi Kashi 2

Episodes vus : 12/12



Cette saison 2 a tenu toutes ses promesses, le format 12 minutes lui allant au final mieux que l'original. L'intrigue progresse énormément, notamment grâce à l'absence très longue d'Hotaru, l'héroïne, qui permet d'analyser encore plus la personnalité de Coconuts, le héros, d'introduire deux nouveaux personnages réussis qui étendent les horizons de nos héros et de leur village. On rit toujours autant et c'est la meilleure des deux parties de la plage horaire tv que la série partage avec Takunomi (voir ci-dessous).

On regrette l'aspect technique relativement modeste (bien plus que la superbe première saison) mais une suite serait hautement appréciée.

Le vrai titre de la série : Haruhi 2016 partie II
Si vous aimez : la saison 1, Barakamon, les anime tranche de vie, Haiyore ! Nyarlko~san, La mélancolie de Suzumiya Haruhi
Note, au final : 15/20

Taux de moe : 50% Des héroïnes super moe, aux expressions travaillées
Taux de harem : 30% Triangle amoureux

17/ Takunomi. (="Boire à la maison")

Episodes vus : 12/12



Une petite série d'épisodes courts de 12 minutes qui n'a d'autre prétention que de nous détendre et de nous faire sourire dans une ambiance décontractée et duveteuse avec des personnages aussi moe qu'attachants malgré leur simplicité.
Idéal après ne dure journée de boulot et malgré son absence de fin réelle. Peut-être une suite un jour?

Le vrai titre de la série : Picole nocturne entre colocs
Si vous aimez : Osake wa Fuufu ni Natte kara, Wakako~zake, les anime centrés sur des anecdotes liées aux alcool, le tranche de vie moe et dans une moindre mesure le très bon Bartender

Note, au final : 15/20

Taux de moe : 40% Dans la bonne moyenne actuelle
Taux de harem : 0% Rien. Une esquisse de yuri




Catégorie “bon"


18/ Darling in the FranXX

Episodes vus : 12/ 24



Techniquement superbe, cet anime est excessivement lent à démarrer et lorgne énormément du côté d'Evangelion (dont Trigger s'était déjà inspiré partiellement avec son plutôt réussi Kiznaiver), de Gurren Lagann (pour les mechas bizarres mais avec de la personnalité) et de séries comme Anohana (pour les personnages, au character design très proche) ou Urusei Yatsura (comment ne pas voir les ressemblances entre Zero two et Lum), autant de bonnes références, vous en conviendrez.
C'est de la bonne SF, classique, mais efficace, avec du mystère bien dosé, un univers qu'on découvre peu à peu et des personnages qu'on apprend peu à peu à découvrir et qui nous intéressent de plus en plus, même si c'était pas gagné, tant ils ressemblaient au début à des clichés ambulants. Avec le temps (et les épisodes), ce monde livre peu à peu ses secrets et son passé et le spectateur est de plus en plus enthousiaste, d'autant plus que les combats de mechas sont superbes.

Un titre à surveiller, notamment pour découvrir si les auteurs sauront construire autre chose qu'un Evangelion bis.

Le vrai titre de la série : Evangelion II
Si vous aimez : Evangelion, Diebuster, Gurren Lagann et les anime centrés sur la relation fusionnelle des pilotes avec leur robot
Note, pour l’instant : 14/20

Taux de moe : 40% Zero Two le concentre mais ça reste relativement sage et discret
Taux de harem : 30% Triangle amoureux


19/ Saiki Kusuo no Ψ-nan 2

Episodes vus : 9/24



Ce retour de Saiki est magistral. Pour qui aime les comédies rapides, barrées et inventives, c'est vraiment très réussi, malgré les inévitables répétitions liées au genre et le peu de progression de son intrigue. C'est toujours aussi fauché visuellement mais on s'en fiche bien. Une valeur sûre de la saison.

Le vrai titre de la série : Kaamelot and the X men II
Si vous aimez : La saison 1, Mob psycho 100, les héros coodere sarcastiques, les histoires de super pouvoirs cachés, le nawak
Note au final: 14/20

Taux de moe : 0% Rien
Taux de harem : 0% Que dalle

20/ Sora yori mo Tooi Basho (= "Un lieu plus éloigné que l'univers")

Episodes vus : 13/ 13



Les aventures des 4 héroïnes en route pour l'antarctique sont convainquantes, relativement originales, très humaines et assez émouvantes par moments. On peut regretter la haute dose de moe, un peu pénible par endroits mais le studio a réalisé un très beu boulot pour une oeuvre originale plus centrée sur le voyage que sur la destination au final.
Très bonne idée de nous présenter des personnages qui ne se connaissent pas initialement et de développer leurs relations au fur et à mesure, tout en conservant une part dramatique légère mais bien dosée (la disparition de la mère de la deutéragoniste).

La galerie de personnages secondaires est sympathique et bien brossée et la fin reste en tête tout en étant classique. De la belle ouvrage, malgré quelques défauts techniques mineurs.

Le vrai titre de la série : En route pour l'antactique
Si vous aimez : K-on et tous ses dérivés, Yama no susume, les sujets originaux (un voyage en antarctique!)
Note, au final : 14/20

Taux de moe : 40% Une dose de moe comparable à celle de K-on et ce genre de séries
Taux de harem : 0% Rien


21/ Hakata Tonkotsu Ramens (= "Les ramens façon Tonkotsu du quartier d'Hakata de la ville de Fukuoka")

Episodes vus : 12/ 12



Composée d'arcs de 2 à 3 épisodes qui impliquent un nombre inégal de la grand palette de personnages qui constituent la faune de cette ville impitoyable qu'est ce Fukuoka alternatif, cet anime techniquement assez faiblard lorgne énormément du côté de l'excellent Durarara tout en étant bien plus glauque du point de vue moral malgré un humour bon enfant qui contribue à atténuer la noirceur générale de son univers.
Les héros sont relativement attachants et les histoires bien écrites et l'anime remplit son office mais on se prend à regretter un peu plus d'ambition et d'originalité tant le potentiel était grand.

Le vrai titre de la série : La ville des assassins
Si vous aimez : Durarara, Baccano, occultic ; nine et toutes ces histoires dans lesquelles un casting très important se croise et s'entrecroise à travers des tranches de vie liées entre elles, les histoires sur la mafia
Note, au final : 14/20

Taux de moe : 0% C'est réaliste
Taux de harem : 0% Non


22/ Kokkoku ("un instant après l'autre" alias "Kokkoku" en manga chez Glénat)

Episodes vus : 12/ 12



Une série de SF à l'ancienne bien menée mais pas folichonne qui a le mérite de proposer une fin assez inattendue et bien menée et des personnages et situations assez réalistes qui changent des codes habituels du moe.

J'ai bien aimé mais pas sauté au plafond, tant certains épisodes étaient longuets. C'est tout de même convaincant et réussi dans l'ensemble.

Le vrai titre de la série : Un monde où le temps est figé
Si vous aimez : le manga d'origine, Ghost hound, Steins ; gate, les anime pleins de mystère et ancrés dans un certain réalisme
Note, au final : 14/20

Taux de moe : 0% c'est réaliste
Taux de harem : 0% Rien

23/ / Poputepipikku (alias "Pop team epic")

Episodes vus : 12/ 12



Une série fourre-tout et très expérimentale sans aucun scénario construit ni fin, constituée de segments étonnants et bien fichus, avec quelques perles comme ces deux animateurs qui nous narrent de façon synchronisée et dynamique un concert à la façon des kamishibai d'antan en utilisant des images dessinées pour l'occasion ou une étonnante parodie de Let's groove tonight des Earth, wind and fire parmi de nombreuses autres surprises, les détournements d'anime et de jeux vidéo connus étant majoritaires parmi les gags. On y trouve aussi quelques memes de 2chan.

On note également que la série a sa propre plage encore plus bizarre qu'elle même, son Helvetica standard (les fans de Nichijou! comprendront), l'horriblement moche Bobunemimimi (alias Bob epic team) mais aussi un délire réjouissant, Japon mignon, dans lequel un animateur français exilé au Japon présente une parodie de scène liée à la France et entièrement doublée en VF originale par des comédiennes d'Ankama...

Le seul truc vraiment pénible est la durée courte de chaque épisode (12 minutes) qui conduit à une rédiffusion dans laquelle seules les voix des seiyuus changent à chaque fois. A ce sujet, pas mal, le délire de faire doubler les deux héroïnes par 4 seiyuu différents, hommes et femmes, à chaque épisode. Si on peut reconnaitre à cette série bizarre une qualité, c'est son inventivité. Sa répétitivité joue par contre contre elle, comme son humour assez étrange.

Le vrai titre de la série : PSG II
Si vous aimez : Panty and Stocking with Garterbelt (PSG), Nichijou, Excel saga, Sakigake!! Cromartie Koukou, les gros délires assumés et foutraques

Note, au final : 14/20

Taux de moe : 20% Euuuuuh...Il est très spécial mais il y'en a
Taux de harem : 0% Rien

24/ Killing Bites

Episodes vus : 12 / 12



Une série qui livre exactement le package promis : un scéanrio qui tient sur un timbre poste mais réserve une fin relativement inattendue, des combattants garous relativement originaux, des combats puissants et racés et de très belles filles en tenues sexy.
Si vous cherchez un battle royale simple et efficace, très bien réalisé, vous savez ou aller.
Le top : chaque attaque et caractéristique des animaux utilisées pendant les transformations est décoriquée en détail et on apprend quantités de choses fascinantes sur le règne animal.

Le vrai titre de la série : Garous sexy
Si vous aimez : Terraformars, les garous, la baston, le fanservice, les séries à la Queen's blade
Note, au final : 14/20

Taux de moe : 70% Presque toutes les garous femmes ne se transforment que partiellement et leur sex-appeal est omniprésent à l'écran. Quelques plans érotiques assez poussés.
Taux de harem : 0% Rien

Catégorie “sympa”

25/ Basilisk: Ouka Ninpouchou (= "Basilic : les parchemins ninja d'Ouka")

Episodes vus : 12/24



ça démarrait pourtant bien, pour un anime dont l'inutilité était manifeste, puisque suite à une saison 1 autococlusive et quasi parfaite qui n'appelait pas de suite.
Las, après quelques épisodes initiaux de bonne facture, force est de constater qu'on est bien loin de la qualité d ecelle-ci, qui reste en permanence en tête pendant la vision et déssert plus que fortement cet Ouka ninpouchou dont les protagonistes sont de pâles succédanés.

Le scénario lambine trop et il est évident qu'il aurait été intéressant de couper le nombre d'épisodes par deux, tant nombre d'entre eux sont inutiles et même ennuyeux.
Heureusement, les combats sont plutôt convaincants et certains arts ninjas suffisamment originaux pour ne pas nous faire roupiller mais faites l'impasse sans remords!

Le vrai titre de la série : Super Ninjas II
Si vous aimez : la série d'origine, le film Ninja scroll, les anime sanglants et dramatiques, les ninjas avec des pouvoirs magiques
Note, pour l’instant : 12/20

Taux de moe : 20% Malgré le réalisme relatif de cet anime, certains personnages ont cette caractéristique
Taux de harem : 0%

26/ Grancrest Senki (=la guerre des grands cimiers")

Episodes vus : 12/24



A l'épisode 12, un évènement majeur fait revenir nos héros sur la Terre du protagoniste, pour tenter de changer le cours d'une guerre qu'ils sont en train de perdre.
La série enchaîne les poncifs enrobés dans une réalisation plate et fauchée que ne parviennent pas à faire oublier les nombreux et peu intéressants personnages.
Mizuno a quelques fulgurances pour certains (le roi du désert rappeleraaux plus vieux le seigneur Kashue sous une forme plus cynique) mais tout ça est très oubliable et avance trop lentement.
Surtout, l'antagoniste principale est incompréhensible dans ses motivations et le retour de la déesse du chaos est passé sous silence pour de simples guerres entre humains.
Les blasons magiques n'ont aucune influence majeure sur l'intrigue et ne sont que de simples artifices. Il y'a certes quelques bonnes surprises (la comtesse adulée par ses hommes, le maître du héros...) mais ça ne suffit pas à faire oublier les nombreux défauts de cet énième anime de fantasy sans ambition.

En bref, ça se regarde, mais c'est bien parce que je suis indulgent avec le maître.

Le vrai titre de la série : La guerre des blasons magiques
Si vous aimez : Danmachi, Madan no ou to vanadis et dans une moindre mesure Lodoss et les oeuvres de Mizuno Ryo en général, la fantasy classique et sympa, Dynasty warriors
Note, pour l’instant : 12/20

Taux de moe : 30% Dans la moyenne actuelle
Taux de harem : 0% Pas pour l'instant

27/ Hataraku Onii-san! (="Copains de travail!")

Episodes vus : 13/ 13



Une petite série d'épisodes de 4 minutes dont on ne retient pas grand chose, sinon qu'on regrette que tous les épisodes ne soient pas réalisés avec des marionnettes, comme son générique de début. Les intrigues sont basiques et sans surprise, les personnages secondaires nombreux et amusants mais toute cela ne vole pas bien haut.
Une saison 2 est d'ores et déjà annoncée.

Le vrai titre de la série : Les deux potes et les baitos
Si vous aimez : les ovni mignons, les séries courtes
Note, au final : 12/20

Taux de moe : 50% Tout respire le kawaii dans cet anime
Taux de harem : 0% Non


Catégorie “moyen”

28/ Micchiri Neko

Episodes vus : 13/ ?



La même recette que Bananya, même si ce n'est pas le même studio qui réalise : des seiyuus connus qui font "nya" et parlent d'une petite voix ridicule, des gags simples et rarement drôles et des chats tous plus bizarres les uns que les autres, le tout livré en épisodes de 4 minutes très oubliables mais qui ne nous font pas perdre notre temps. La seule question qui reste : ça se termine quand?

Le vrai titre de la série : Sous Bananya
Si vous aimez : Bananya, les séries débiles et moe en diable
Note, pour l’instant : 10/20

Taux de moe : 80% Des créatures kawaii en diable
Taux de harem : 0% Rien

__________________
"Whatever knows fear burns at the man-thing's touch!"

Chroniques VO 12/10/19 : Dollar comics : Joker 1, Invaders 10 et Doctor Doom 1

Dernière modification par Man-Thing ; 08/04/2018 à 10h27.
Réponse avec citation
  #9  
Vieux 09/04/2018, 08h36
Avatar de Jorus C'Baoth
Jorus C'Baoth Jorus C'Baoth est déconnecté
Jedi du coté obsc... DOH!
 
Date d'inscription: août 2003
Localisation: On a Highway to Hell....
Messages: 8 230
Jorus C'Baoth est intelligent comme Mister FantasticJorus C'Baoth est intelligent comme Mister FantasticJorus C'Baoth est intelligent comme Mister FantasticJorus C'Baoth est intelligent comme Mister FantasticJorus C'Baoth est intelligent comme Mister FantasticJorus C'Baoth est intelligent comme Mister FantasticJorus C'Baoth est intelligent comme Mister FantasticJorus C'Baoth est intelligent comme Mister FantasticJorus C'Baoth est intelligent comme Mister FantasticJorus C'Baoth est intelligent comme Mister FantasticJorus C'Baoth est intelligent comme Mister Fantastic
Très peu de choses pour moi, bon délire sur Devilman Crybaby qui était effectivement bien barré, c'est pour ce genre de prod que j'aime l'animation asiatique, ils sont capables de choses folles.
J'ai essayé Basilisk et arrêté après un épisode, trop gamin et trop joli, mais j'ai fini The Ancient Magus Bride qui était vraiment agréable, un conte magique parfois avec des longueurs, surtout sur la deuxième partie, mais bien ficelé, surtout visuellement, avec un monde fantastique bien travaillé.

Par contre, la prochaine saison s'annonce bien plus fournie pour moi (Legend of Galatic Heroes )
__________________
Bad to ze Bone!

Ne cliquez pas, c'est une pub!
Réponse avec citation
  #10  
Vieux 11/04/2018, 20h28
Hind_24 Hind_24 est déconnecté
Amibe de Super Héros
 
Date d'inscription: mars 2018
Localisation: Amiens
Messages: 6
Hind_24 soigne les hemorroides du Docteur StrangeHind_24 soigne les hemorroides du Docteur StrangeHind_24 soigne les hemorroides du Docteur StrangeHind_24 soigne les hemorroides du Docteur StrangeHind_24 soigne les hemorroides du Docteur StrangeHind_24 soigne les hemorroides du Docteur Strange
Je n'ai aps tout regardé et ne peux pas donc tout catégoriser, mais cette saison, j'ai regardé et bien aimé Hakumei to Mikochi (reposant comme pas permis, parfait avant de dormir quand on a bossé toute la journée), Mitsuboshi Colors (j'ai une gamine de 6 ans, j'ai eu l'impression de regarder un anime sur ce que je vois tous les jours), et Citrus.

Violet Evergarden, j'ai lâché, c'est bien beau l'histoire de "oooh regardez, la pauvre fille ne connaît pas les émotions, elle va les découvrir en cherchant son passé"... Sauf que grande nouvelle, les émotions ne se limitent pas au désespoir, à la tristesse et à la souffrance.

Mahoutsukai no Yome, ça vaut le coup?
Réponse avec citation
  #11  
Vieux 11/04/2018, 20h51
Avatar de Man-Thing
Man-Thing Man-Thing est déconnecté
Gardien du nexus
-Généalogiste Sénile--Sentinelle du Temple-
 
Date d'inscription: avril 2005
Localisation: Un marais des everglades
Messages: 3 798
Man-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt Murdock
Tu aurais dû aller au bout de Violet Evergarden. Le problème dont tu parles y'est de moins en moins présent au fil des épisodes et il y'a toute une réflexion sur la résilience et la vie des anciens soldats après une guerre. Pas mal d'épisodes merveilleux et pleins de joie aussi. Il faut juste arriver à passer les premiers épisodes, qui ne sont vraiment pas les meilleurs. Une fois que Violet est installée et rencontre la princesse, ça devient vraiment classe et très humain.

Pour Mahoutsukai no yome, ça vaut vraiment le coup. Une très bonne adaptation du meilleur manga paraissant chez Komikku (après le génial Chef de Nobunaga, faut pas déconner quand même). Parfois un peu lent mais si tu as aimé Hakumei to Mikochi (là aussi un des tr_s bons mangas de chez Komikku, avec un dessin et surtout des décors fabuleux, encore plus classes que ceux du DA), ça devrait te parler. Un mélange de contemplatif/Nature/magie/héros qui se cherchent. Parfois très sombre mais jamais désespéré.
__________________
"Whatever knows fear burns at the man-thing's touch!"

Chroniques VO 12/10/19 : Dollar comics : Joker 1, Invaders 10 et Doctor Doom 1
Réponse avec citation
Réponse

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non

Navigation rapide

Discussions similaires
Discussion Auteur Forum Réponses Dernier message
Panorama de l'automne animé 2017 au Japon Man-Thing Manga & Franco-belge 14 05/02/2018 11h39
Panorama des anime de l'été 2017 au Japon Man-Thing Manga & Franco-belge 10 23/10/2017 09h44
Les anime de l'hiver 2016 Man-Thing Manga & Franco-belge 6 11/04/2017 08h34
Panorama des anime de l'été 2016 Man-Thing Manga & Franco-belge 24 11/10/2016 18h15
Panorama des anime de l'hiver 2015 au Japon Man-Thing Manga & Franco-belge 13 04/04/2016 19h04


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 07h09.


Powered by vBulletin® Version 3.8.3
Copyright ©2000 - 2019, Jelsoft Enterprises Ltd.
Version française #20 par l'association vBulletin francophone
Skin Design et Logos By Fredeur
Buzz Comics : le forum comics n°1 en France !