Précédent   Buzz Comics, le forum comics qui ne prend pas de vacances... > > Critiques > Critiques VO et VF des forumers

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #31  
Vieux 25/11/2016, 00h35
Avatar de arrowsmith
arrowsmith arrowsmith est déconnecté
OKNOTOK
-Généalogiste Sénile--Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: avril 2005
Localisation: à l'est d'eden
Messages: 28 668
arrowsmith va au sauna avec Shannaarrowsmith va au sauna avec Shannaarrowsmith va au sauna avec Shannaarrowsmith va au sauna avec Shannaarrowsmith va au sauna avec Shannaarrowsmith va au sauna avec Shannaarrowsmith va au sauna avec Shannaarrowsmith va au sauna avec Shannaarrowsmith va au sauna avec Shannaarrowsmith va au sauna avec Shannaarrowsmith va au sauna avec Shanna
J'étais sur que tu l'avais lu
__________________
amateur de comics
Réponse avec citation
  #32  
Vieux 09/04/2017, 15h31
Avatar de arrowsmith
arrowsmith arrowsmith est déconnecté
OKNOTOK
-Généalogiste Sénile--Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: avril 2005
Localisation: à l'est d'eden
Messages: 28 668
arrowsmith va au sauna avec Shannaarrowsmith va au sauna avec Shannaarrowsmith va au sauna avec Shannaarrowsmith va au sauna avec Shannaarrowsmith va au sauna avec Shannaarrowsmith va au sauna avec Shannaarrowsmith va au sauna avec Shannaarrowsmith va au sauna avec Shannaarrowsmith va au sauna avec Shannaarrowsmith va au sauna avec Shannaarrowsmith va au sauna avec Shanna
ECHO THE COMPLETE EDITION (ABSTRACT STUDIO)
Echo #1 à #30
Terry Moore


Un bon gros pavé rassemblant l'intégrale de la série de Terry Moore. C'est du noir et blanc car publié ainsi en single.

C'est de l'indé, format feuilleton sans réel temps mort, prenant et qui donne envie d'enchainer 590pages. Terry Moore nous a concocté une histoire assez original faisant la part belle à l'action et aux personnages.

Julie (notre jolie héroine) est au mauvais endroit au mauvais moment et pas devenir une arme vivante suite à l'explosion d'un prototype de l'armée américaine qui va devenir comme une seconde peau pour elle. Tout le monde est désormais à sa recherche de cette jeune femme tout juste divorcé, plein de problème de personnel et devant s'occuper de sa soeur un peu folle dingue. Road movie sous fond de fin du monde (vous savez les ingénieurs fous qui veulent reproduire le big bang ou des trous noirs, si si on a presque les mêmes en Suisse) Echo est très facile à lire, ne tombe pas dans la facilité et Terry Moore arrive a donner vie à un nombre impressionnant de personnages qui ont tous leur propre personnalité. Auteur qui aime donner vie à la gente féminine (et graphiquement c'est un régal pour les yeux), c'est un sacré imbroglio amoureux qui se met en place. Il y a 3 femmes et un hommes et les possibilités sont surprenants. Moore sait y faire et la sexualité évoqué est tout en douceur que cela soit des amitiés poussées ou des ébauches d'homosexualité sans oublier triangle amoureux voir amour avec un grand A tout simplement.
Sacré rythme dans le récit où l'ennuie n'existe pas avec de multiples rebondissements avec course poursuite, des sacrifices et une tension permanente. Le "costume" de Julie offre également des surprises et permet à Terry Moore de s'aventurer vers la science fiction sans trop en faire (des pouvoir oui). Il y a aussi un côté religieux qui est exploré avec l'ambiance apocalypse.

Très efficace je me suis régalé avec cette histoire pas forcément hyper originale mais d'une efficacité redoutable avec des protagonistes attachants.
__________________
amateur de comics
Réponse avec citation
  #33  
Vieux 09/04/2017, 17h06
Avatar de doop
doop doop est déconnecté
bouzouk force !!!!
-Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: juillet 2005
Messages: 25 945
doop est partout à la fois comme Jamie Madroxdoop est partout à la fois comme Jamie Madroxdoop est partout à la fois comme Jamie Madroxdoop est partout à la fois comme Jamie Madroxdoop est partout à la fois comme Jamie Madroxdoop est partout à la fois comme Jamie Madroxdoop est partout à la fois comme Jamie Madroxdoop est partout à la fois comme Jamie Madroxdoop est partout à la fois comme Jamie Madroxdoop est partout à la fois comme Jamie Madroxdoop est partout à la fois comme Jamie Madrox
SI ca n'ennuie pas mon ami Arrow, je reposte ma critique d'alors, quelques trucs m'avaient gêné mais mon impression globale trois ans après est positive !
Citation:
L'histoire en quelques mots :
JULIE MARTIN, une photographe en cours de divorce et au bout du rouleau assiste à un étrange évènement : une explosion dans le ciel. Elle se retrouve alors couverte de petits morceaux de métal qui vont commencer à s'agglomérer entre eux, faisant autour d'elle un embryon d'armure aux pouvoirs surprenants. Avec l'aide de plusieurs personnages , elle va alors tenter de comprendre ce qui lui arrive, d'échapper à l'armée et d'éviter la fin du monde !

Même si le ton est relativement SF/super héros , MOORE ne peut pas s'empêcher d'appliquer son filtre si particulier à l'histoire et s'intéresse énormément aux personnages, à leurs motivations. Tout le monde à un moment ou à un autre un traitement qui le rend plus profond et qui nous permet de sympathiser avec lui. C'est un des points positifs de l'histoire, néanmoins, il faut avouer que si les personnages sont vraiment bien campés, l'histoire est un petit peu trop superficielle à mon goût.
En effet, le traitement scientifique de la chose ne tient pas vraiment la route , cette histoire de base phi, bon.... Disons que c'est plus une idée qu'autre chose, mais elle ne permettrait aucunement de développer autant de trucs. Comme en faisait la réflexion quelqu'un sur le forum (HIPS je crois) , on a dans ce récit une mathématicienne de génie qui invente une nouvelle manière de compter et qui lui permet aussi de créer un nouveau métal et d'autres applications en physique quantique. Même Reed Richards ne le pourrait pas.
Alors l'idée de la base phi, c'est bien parce que c'est un truc littéraire et artistique (le nombre d'or etc...) , mais cela n'est pas cohérent. Je m'attends déjà à la réponse ...ouais, c'est un comics donc ce n'est pas réaliste etc...
Je rétorquerai que finalement les explications, on s'en fiche un peu , mais que quand même MOORE passe un sacré moment à tout nous expliquer et à essayer de joindre les bouts de manière pseudo scientifique. Il ancre son histoire dans quelque chose de très réaliste, et essaye désespérément d'expliquer scientifiquement un fait qui n'en avait peut être pas besoin.
C'est mon premier bémol.
Le deuxième, c'est l'histoire en elle même , autant la touche personnelle des personnages (la fameuse boîte honteuse de JULIE) est très bonne , autant les mécanismes du récit et les différentes étapes sont très traditionnelles. On se croirait dans un blockbuster Hollywoodien , où les évènements vont s'enchaîner sans surprise. Même la fin était prévisible, je l'avais vu venir à des kilomètres.
Ce qui n'empêche qu'on a envie de finir le livre le plus rapidement possible, l'histoire, aussi cliché soit-elle nous tenant bien en haleine.
En fait, ce ECHO, c'est un peu comme un plat que vous aimez bien et que vôtre belle mère vous ferait tous les dimanches sans exception. On sait ce qu'on va trouver; c'est bon, mais parfois on aurait envie d'être un peu surpris.
Après, il y a aussi des clins d'œil à STRANGERS IN PARADISE, puisqu'il y a des personnages communs aux deux histoires, c'est toujours sympa et bienvenu.
Niveau dessins, c'est quand même du très bon niveau.
Quand on y repense, ce ECHO est une sorte de WITCHBLADE vu sous la lorgnette de TERRY MOORE.



Quand même parce que le récit, s'il est assez convenu, donne quand même envie d'aller jusqu'à la fin et que la caractérisation des personnages est réussie.
Réponse avec citation
  #34  
Vieux 09/04/2017, 17h57
Avatar de arrowsmith
arrowsmith arrowsmith est déconnecté
OKNOTOK
-Généalogiste Sénile--Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: avril 2005
Localisation: à l'est d'eden
Messages: 28 668
arrowsmith va au sauna avec Shannaarrowsmith va au sauna avec Shannaarrowsmith va au sauna avec Shannaarrowsmith va au sauna avec Shannaarrowsmith va au sauna avec Shannaarrowsmith va au sauna avec Shannaarrowsmith va au sauna avec Shannaarrowsmith va au sauna avec Shannaarrowsmith va au sauna avec Shannaarrowsmith va au sauna avec Shannaarrowsmith va au sauna avec Shanna
Citation:
Posté par Doop
En effet, le traitement scientifique de la chose ne tient pas vraiment la route , cette histoire de base phi, bon.... Disons que c'est plus une idée qu'autre chose, mais elle ne permettrait aucunement de développer autant de trucs. Comme en faisait la réflexion quelqu'un sur le forum (HIPS je crois) , on a dans ce récit une mathématicienne de génie qui invente une nouvelle manière de compter et qui lui permet aussi de créer un nouveau métal et d'autres applications en physique quantique. Même Reed Richards ne le pourrait pas. Il ancre son histoire dans quelque chose de très réaliste, et essaye désespérément d'expliquer scientifiquement un fait qui n'en avait peut être pas besoin.
Pas faux, peut être aussi, mais c'est bien de voir un scénariste qui tente de donner une explication scientifique car il ne faut pas oublier qu'il ancre son récit dans le réel. Quand on voit les explications (ou parfois il n'y en a pas) n'importe nawak ou autre deus ex machina de bien nombre d'histoires on ne peut pas se plaindre de voir quelqu'un qui essaye de hausser le niveau. Le lien avec la religion (ou toute autre mouvement spirituel) m'a semblé plus lourd mais pas inintéressant non plus.

Citation:
Posté par Doop
Le deuxième, c'est l'histoire en elle même , autant la touche personnelle des personnages (la fameuse boîte honteuse de JULIE) est très bonne , autant les mécanismes du récit et les différentes étapes sont très traditionnelles. On se croirait dans un blockbuster Hollywoodien , où les évènements vont s'enchaîner sans surprise. Même la fin était prévisible, je l'avais vu venir à des kilomètres.
J'ai ressenti la même chose mais du coup en omnibus cela passe très bien. Histoire sans prétention assumée avec les codes du feuilleton. Il faut le prendre pour ce que c'est et en plus c'est maitrisé. La fameuse boite honteuse m'a fait rire. On ne l'a pas signalé il y a pas mal d'humour dans ECHO

Citation:
Posté par Doop
ce ECHO est une sorte de WITCHBLADE vu sous la lorgnette de TERRY MOORE.
Alors là je ne te suivrais pas Surtout que Terry Moore comme un Frank Cho ou un Maguire dessine les corps avec beaucoup de sensualité, jamais dans le vulgaire.

Et tes avis sont toujours les bienvenus copain doopinet. Parlons comics non d'un Mastenchon
__________________
amateur de comics

Dernière modification par arrowsmith ; 09/04/2017 à 18h12.
Réponse avec citation
  #35  
Vieux 26/06/2017, 16h11
Avatar de arrowsmith
arrowsmith arrowsmith est déconnecté
OKNOTOK
-Généalogiste Sénile--Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: avril 2005
Localisation: à l'est d'eden
Messages: 28 668
arrowsmith va au sauna avec Shannaarrowsmith va au sauna avec Shannaarrowsmith va au sauna avec Shannaarrowsmith va au sauna avec Shannaarrowsmith va au sauna avec Shannaarrowsmith va au sauna avec Shannaarrowsmith va au sauna avec Shannaarrowsmith va au sauna avec Shannaarrowsmith va au sauna avec Shannaarrowsmith va au sauna avec Shannaarrowsmith va au sauna avec Shanna
Marvel Essential Wolverine vol 1

ESSENTIAL WOLVERINE VOLUME 1 (MARVEL)

Wolverine #1 à #23

Chris Claremont, Peter David, Archie Goodwin / John Buscema, Gene Colan, John Byrne / Klaus Janson, John Buscema, Bill Sienkiewicz, John Byrne


Enorme Essential qui présente les 23 premiers numéros de la première on going consacrée au célèbre mutant griffu (volume 2 d'une série sur Wolverine car la mini de Claremont et Miller est considérée comme le volume 1)

Le contexte : les X-Men sont morts pour le monde entier (Fall of The Mutants). Leur base d’opération se situe désormais dans le désert Australien. Marvel décide de continuer à donner quand même aux lecteurs ce qu’il souhaite, en dehors des aventures des X-Men, en proposant dans Marvel Comics Presents des aventures de Wolverine à Madripoor (crée pour l’occasion). La mayonnaise prend et il est alors décidé de sortir une série consacrée à Wolverine (c’est banco pour Marvel).
Et qui d’autre pour écrire les aventures de Logan que Chris Claremont, surement le scénariste qui a le plus écrit sur Wolverine à cet époque.

A part le #9 (scénario de Peter David) Claremont s’occupe des 10 premiers numéros. Que valent ces épisodes 30 ans après ? C'est très verbeux (et oui on a échappé à cela dans les traduction VF de l'époque) et on reconnaît désormais les tics d’écritures de Claremont sorti de sa zone de confort (Uncanny X-Men) dans laquelle il s’était installée. Suite direct des MCP, Claremont convie nombre de protagonistes dont un certains nombre inventé pour l’occasion. Il joue à la surenchère et on a bien du mal à croire que personne de reconnaît Wolverine (même Hulk version Mr Fixit ou encore Silver Samurai dans le #2), le petit masque étant d’un ridicule. Madripoor, ville sordide, repère de pirate est une très bonne idée, mais le scénario de Claremont trainant en longueur on se demande rapidement si le scénariste a quelque chose à raconter. Il aurait pu écrire une série de one shot ou arc assez court, mais non. Il joue avec les personnages secondaires qu’il apprécie (comme une propriété privée) et évidemment Jessica Drew est mise en avant (Claremont a écrit la série Spider-Woman quelques années auparavant et tente là de donner une sorte de suite à son run).
On pourra toujours objecter que Claremont quitte vite le titre n’ayant pas le temps de développer ses nouveaux jouets et ses intrigues. Mais trop de personnage d’un coup ne rime pas forcément avec qualité et côté intrigues (ou sub plot) il n’y en a pas tout simplement. En fait Claremont navigue a vu, offrant de bon moment (comme les deux épisodes avec Mr Fixit, assez drôle comme savait le faire le scénariste) ou bien les passages exploitant les bas fond de Madripoor mais à part cela on tourne vite en rond. Pourtant cela partait bien avec une première saga, the Black Blade (#1 à #3) pas transcendante mais sortant un peu de l’ordinaire pour l’époque. Le problème c’est la transition avec la saga suivante voyant la création de Bloodsport et Roughouse (et Archie Corrigan et les Harriers et le Prince Baran et Connie …). C’est trop. Claremont met en place un univers géant propre au griffu en trop peu de temps et d’espace. On étouffe. Surtout qu’il ne peut s’empêcher de mettre également des personnages qu’il apprécie (Karma, Silver Samurai, Jessica Drew). Merci à Chris Claremont d’avoir mis sur papier tout ce petit monde que l’on retrouvera dans les années qui suivent et qui paraitront indissociable de Logan, comme une seconde famille évidente. Avec plus de temps et d’épisodes et un positionnement vis-à-vis de Uncanny X-Men autre, les épisodes de Claremont (premier passage car le second est catastrophique en proposant une caricature du scénariste qu’il a été et notamment de ses épisodes ci) auraient pu être plus pertinent à la relecture. D’ailleurs les regrets sont bien présent pour le chant du signe de Claremont avec un Wolverine #10 qui dévoile un pan du passé de Logan (cela m’étonnait que l’on y ait pas encore eu le droit) et le scénariste est de suite très à l’aise (c’est l’histoire du gâteau d’anniversaire avec la mort de Silver Fox, tient encore une création, et le combat dans la neige avec Sabretooth). La narration alternant présent et flashback avec des parallèles intéressant laisse présager de ce que la série aurait pu devenir en gardant cette direction sous la plume de Chris Claremont. C’est Bill Sienkiewicz qui encre John Buscema pour l’occasion.
Bref je n’ai pas trouvé cela si passionnant que cela à la relecture hormis les fabuleux dessins de John Buscema (et en noir en blanc c’est très beau) et rien que pour lui cela valait quand même le coup de se replonger dans cette genèse (quitte à ne pas lire les textes admirez les dessins).

Arrive ensuite Peter David pour un arc génial, The Gehenna Stone Affair. Génial pour plusieurs raisons :
- déjà il commence la déconstruction de Patch (l’alter égo de Wolverine), prouvant que si le ridicule ne tue pas, la mascarade a assez duré
- Ensuite il propose enfin quelque chose de différent à Madripoor et ses bas fonds
- Enfin son arc est drôle et dynamique. Terminé les pavés de textes de Claremont place à des dialogues et des situations qui ont du punch et surtout au service du récit.
David utilise le mythe de Baa’l entrainant son histoire dans un mysticisme pas piqué des vers. Marque de fabrique de l’auteur il va piocher dans la pop culture avec des références à Indiana Jones ou encore James Bond. Bill Sienkiewicz continue sur sa lancé en encrant John Buscema qui a épuré sa mise en page (surement que les scripts de Peter David lui permettaient au contraire de ceux de Claremont souvent très indicatifs et directifs) offrant un plaisir de lecture avec du dynamisme dans chaque page. Ambiance grand écran et pop corn pour cette saga très bien troussé dans la continuité de la série (utilisation d’une partie du casting des épisodes précédents).
Entre temps on aura lu un épisode (le #9) hors continuité de l’époque où Wolverine est croqué par Gene Colan sur un scénario de Pter David qui se faisait la main avec une histoire de vengeance à l’ambiance très sombre limite horreur. Et là qui de mieux que Gene Colan pour illustrer cela (là encore le noir et blanc passe bien).

L’essential se termine avec un arc assez long (7 épisodes) que l’on doit à Archie Goodwin et John Byrne, encré par Klaus Janson sauf pour le dernier où il s’encre lui même (de fort belle façon).
C’était l’arc que je souhaitais le plus lire à l’achat de l’Essential en 2013. Autant le dire je n’ai pas complètement retrouvé mon enthousiasme de mes heures de lectures en VI Semic quand j’étais jeune avec des cheveux mais cela a plutôt bien vieilli (au contraire de moi ?).
Archie Goodwin a-t-il été seul aux commandes ? Byrne ne lui a-t-il pas demandé d’inclure des choses précises ? Le #19 et le #20 sont estampillés de l’event de l’époque, Acts of Vengeance, dirigé par … John Byrne (que c’est étrange). Et donc on a droit à des personnages (Tiger Shark, Doom, Kingpin, Red Skull, Daredevil, les Uncanny X-Men) que l’on ne s’attendait pas à voir dans une telle saga (surtout vu l’orientation prise en déplaçant l’intrigue de Madripoor à un cargo pour accoster à un pays d’Amérique Centrale inventé la Tierra Verde). Goodwin et Byrne alterne le très bon avec la création de personnages haut en couleurs comme La Bandera, Geist, Felix Guillermo Caridad et sa femme (Sister Salvation), la continuation d’un retour à la normal pour Wolverine (et l’abandon de son identité de Patch avec son costume de X-Man de retour également), une action que se déplace et le destin surprenant d’un personnage à la faveur de Roughouse. La fin permet également de conclure sur une très bonne note avec tous les protagonistes mis en avant proposant ainsi un arc très cohérent sur la longueur. Par contre avoir mêlé Acts of Vengeance, les Célestes, Daredevil, Tiger Shark à l’intrigue ce n’est pas forcément du plus bon gout. Les deux auteurs ont parfois l’air de naviguer à vue (et de ne plus y voir grand-chose comme Wolverine d’ailleurs). Vu son agenda de l’époque très chargé, John Byrne ne s’occupe que des layout laissant le soin à Klaus Janson de terminer. Le résultat est surprenant pour ceux qui connaissent le train assez propre en général de Byrne. Le coté fouillis, pas fini et peu crade fonctionne très bien à Madripoor et dans les passages dans la jungle. Un peu moins d’autres fois. La bonne note c’est Byrne s’encrant dans le dernier épisode (comme cela le fan est content et en plus c’est beau).
__________________
amateur de comics

Dernière modification par arrowsmith ; 26/06/2017 à 16h26.
Réponse avec citation
  #36  
Vieux 26/06/2017, 16h25
Avatar de arrowsmith
arrowsmith arrowsmith est déconnecté
OKNOTOK
-Généalogiste Sénile--Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: avril 2005
Localisation: à l'est d'eden
Messages: 28 668
arrowsmith va au sauna avec Shannaarrowsmith va au sauna avec Shannaarrowsmith va au sauna avec Shannaarrowsmith va au sauna avec Shannaarrowsmith va au sauna avec Shannaarrowsmith va au sauna avec Shannaarrowsmith va au sauna avec Shannaarrowsmith va au sauna avec Shannaarrowsmith va au sauna avec Shannaarrowsmith va au sauna avec Shannaarrowsmith va au sauna avec Shanna
Image Rat Queens #11 à #15

RAT QUEENS #11 à #15 (IMAGE)

Kurtis J. Wiebe / Tess Fowler


Enfin lu ces 5 épisodes, troisième arc du premier volume de Rat Queens, qui a subit beaucoup de retard à la publication. J'avais donc mis cela de côté et je viens à peine de les ressortir dans mon opération je n'achète plus grand chose et je lis enfin mes piles de lectures qui se sont accumulées depuis quelques années.

Et c’est raté. Le changement de dessinateur a bel et bien était fatal à la série de Kurtis J. Wiebe, excellente surprise de ces dernières années. Roc Upchurch écarté on dirait que Ed Bresson a perdu toute sa motivation et ses idées proposant des épisodes au scénario insipide et bancal. Comme quoi l’alchimie Scénariste/dessinateur n’est pas qu’une légende.

Les deux premiers arcs faisaient preuve d’une maitrise narrative et surtout, via la bande des Rat Queens d’une originalité graphique allant dans le sens du renouvellement d’un genre (l’héroique fantasy) traité sans réelle surprise ses dernières années. Tess Fowler, échoue à mes yeux à répondre à cette caractéristique essentielle de la série. Les décors sont pauvres voire inexistants, sans détails marquants, sans grain de folie. Au niveau des personnages mon avis est plus contrasté. Aucun problème pour reconnaitre les principaux protagonistes même si parfois on aurait apprécié voir plus de caractérisation. Tess Fowler se distingue même de ses prédécesseurs sur le titre en décidant (mais n’est pas une limitation graphique de sa part) de s’éloigner des formes et courbes agréables des Rat Queens pas décrit comme des canons de beauté mais désormais aux proportions parfois avantageuses. Pourquoi pas … seulement sur certains cases on sent l’artiste pas si appliqué. Je prends le cas de Violet, qui assume enfin son statut de femme à barbe (si si c’est très drôle) et bien dessinée par Tess Fowler, ce personnage avec de la barbe s’éloigne complètement de la gente féminine pour évoluer vers un guerrier masculin bien rouquin. Que cela soit ses caractéristiques propres écrit par Kurtis J. Wiebe aucun problème mais le décalage provoquant le trait humoristique vient du fait que l’on regarde une femme à barbe et non un guerrier barbu. C’est donc un loupé, mais de taille. On pourrait parler du dragon croqué grossièrement et de son pauvre trésor et son entre ou Tess Fowler détruit un gag de Kurtis J. Wiebe, de la descente en luge sans rythme …. Bref le compte n’y est pas et c’est une caractéristique importante de la série qui disparait.

Difficile en conséquence pour le lecteur de se passionner autant que d’habitude pour la série qui pourtant continue de regorger de passages surprenants et originaux. Mais le scénariste semble plombé par les errements de son creator owned et comme les dessins ne mettent pas en valeur son scénario la copie mérite à peine la moyenne quand on referme le dernier numéro (la série a été relancée depuis).
Personnages moins fouillés et pour un groupe qui va faire cause commune chacune va dans des chemins différents. Des sub plot sont lancés sans rien derrière (Betty et son passé avec un mystérieux voleur …. que l’on ne reverra plus), une quête où Violet acquière une épée à priori maudite mais dont le scénariste ne sait pas trop quoi faire. L’intrigue principale autour de Hannah Vizari est pourtant intrigante et pioche dans les 10 numéros précédents récompensant ainsi les lecteurs les plus assidus. Mais plus on approche de la fin plus Kurtis J. Wiebe s’empresse de terminer sa série comme si il trainait un boulet. Du coup on a droit à une fin abrupte où le groupe est scindé pour mieux être ensemble sur la dernière page (WTF total). L’intrigue avec le père de Hannah Vizari semble hésiter sur plusieurs pistes mais permet quand même au scénariste d’instaurer un climat politique plutôt pas mal. Le deuxième arc aura vu N'Rygoth prendre de l’importance, importante qui continue via Delilah et son frère. Là encore le destin des personnages est un peu abrupt mais se tient (qu’aurait fait Kurtis J. Wiebe si il avait eu encore une dizaine de numéros devant lui ?). Si je dois distribuer un bon point c’est au niveau du ton décalé (où sont en général les clés des geôliers par exemple) et de l’humour qui ose tout (jurons, sexe et boissons à gogo soit du politiquement incorrect) comme des gobelins drogués à coup de sucreries. Mais, car il y a un bémol, cela coule moins de source que d’habitude pour les raisons expliquées plus haut.

Kurtis J. Wiebe a choisi de boucler des intrigues et de se consacrer un peu plus à ses héroines et leurs choix prépondérant pour leur avenir. La fin programmée avant l’heure du premier volume associée à une dessinatrice peu à l’aise font de ce troisième arc le moins inspiré malgré qu’il soit surement le plus fourni mais la série perd trop de ses spécificités incontournables, marques d’un certain charme. La série a perdu de sa superbe.
__________________
amateur de comics
Réponse avec citation
  #37  
Vieux 26/06/2017, 17h47
Avatar de scarletneedle
scarletneedle scarletneedle est déconnecté
Pas champion, mon frère
-Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: septembre 2004
Localisation: A quai, en L1
Messages: 115 723
scarletneedle est plus populaire que Elvis Costelloscarletneedle est plus populaire que Elvis Costelloscarletneedle est plus populaire que Elvis Costelloscarletneedle est plus populaire que Elvis Costelloscarletneedle est plus populaire que Elvis Costelloscarletneedle est plus populaire que Elvis Costelloscarletneedle est plus populaire que Elvis Costelloscarletneedle est plus populaire que Elvis Costelloscarletneedle est plus populaire que Elvis Costelloscarletneedle est plus populaire que Elvis Costelloscarletneedle est plus populaire que Elvis Costello
Pas d'accord, tu vas me donner envie de racheter du Wolverine!

Rat Queens, je n'ai jamais essayé.
__________________
Ma galerie sur Comic Art Fan
Mes ventes mises à jour au 04/09/15 (ventes)
Buzz Comics sur Twitter et sur Facebook
Réponse avec citation
  #38  
Vieux 27/06/2017, 10h26
Avatar de cyclopebox
cyclopebox cyclopebox est déconnecté
Tombeur de mutantes
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: août 2003
Localisation: Entre les cuisses d'Emma Frost
Messages: 11 390
cyclopebox part en virée avec John Constantinecyclopebox part en virée avec John Constantinecyclopebox part en virée avec John Constantinecyclopebox part en virée avec John Constantinecyclopebox part en virée avec John Constantinecyclopebox part en virée avec John Constantinecyclopebox part en virée avec John Constantinecyclopebox part en virée avec John Constantinecyclopebox part en virée avec John Constantinecyclopebox part en virée avec John Constantinecyclopebox part en virée avec John Constantine
L'histoire de Wolviecrotte par Byrne, ce n'est pas celle où il y a un vieux super-nazi, qui a la fin l'honneur de rencontrer un certain Magnéto ?
__________________
Allez, tout le monde en choeur chante avec moi :

"Wolverine est un idiot, c'est Cyclope le plus beau !"
Réponse avec citation
  #39  
Vieux 27/06/2017, 17h22
Avatar de arrowsmith
arrowsmith arrowsmith est déconnecté
OKNOTOK
-Généalogiste Sénile--Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: avril 2005
Localisation: à l'est d'eden
Messages: 28 668
arrowsmith va au sauna avec Shannaarrowsmith va au sauna avec Shannaarrowsmith va au sauna avec Shannaarrowsmith va au sauna avec Shannaarrowsmith va au sauna avec Shannaarrowsmith va au sauna avec Shannaarrowsmith va au sauna avec Shannaarrowsmith va au sauna avec Shannaarrowsmith va au sauna avec Shannaarrowsmith va au sauna avec Shannaarrowsmith va au sauna avec Shanna
Citation:
Posté par cyclopebox
Voir le message
L'histoire de Wolviecrotte par Byrne, ce n'est pas celle où il y a un vieux super-nazi, qui a la fin l'honneur de rencontrer un certain Magnéto ?
C'est bien cela (dernière page de la saga)
__________________
amateur de comics
Réponse avec citation
Réponse

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non

Navigation rapide

Discussions similaires
Discussion Auteur Forum Réponses Dernier message
Nouvelles critiques de la pile du Jack JKF Critiques VO et VF des forumers 72 10/05/2012 23h00
Crit.Doop sem 39: American Splendor;essential moon knight;wolverine;spider strips etc doop Critiques VO et VF des forumers 24 19/12/2007 17h59
rapides critiques d'octobre... vicenzo Critiques VO et VF des forumers 44 24/10/2004 13h32
critiques rapides mars 2004 vicenzo Critiques VO et VF des forumers 11 08/04/2004 18h32
critiques rapides de septembre Fred le mallrat Critiques VO et VF des forumers 11 18/09/2003 13h10


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 20h50.


Powered by vBulletin® Version 3.8.3
Copyright ©2000 - 2017, Jelsoft Enterprises Ltd.
Version française #20 par l'association vBulletin francophone
Skin Design et Logos By Fredeur
Buzz Comics : le forum comics n°1 en France !