Précédent   Buzz Comics, le forum comics du monde d'après. > > Retro - Hall of Heroes > Archives des GenSen

Discussion fermée
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #16  
Vieux 31/07/2006, 22h26
Avatar de XXL
XXL XXL est déconnecté
Coach minceur
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: août 2003
Localisation: Lugdunum
Messages: 15 412
XXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule Boy
Rhôô^, on est le 14 et on avait toujourspas ouvert le thread de Juin...

DOCTOR STRANGE N°61
Publié par Marvel en Octobre 1983.
"Power be the Prize!", 22p.
Scénario: Roger Stern
Dessin: Dan Green
Encrage: Rick Magyar
Cover: Frank Cirroco encré par Dan Green



Un ennemi idéal pour le Doctor!

Résumé:
Si vous avez raté l'épisode précédent...
Les allées et venues de Doc sont épiées par des hommes du culte du Darkhold, au service de Dracula. Ils voient sortir un premier Doctor Strange, puis un second. Des hommes sont lancés à leur poursuite. Ceux-ci se rendront compte qu'il s'agit en fait de Sarah Wolfe et et Morgana Blessing, parrés d'une illusion. Toutes deux arrivent à se débarasser de leur poursuivant.


Une rareté: un personnage secondaire indien.

Le vrai Doctor Strange, qui a utilisé un déguisement non magique de clochard pour ne pas se faire repérer, pénètre dans le local d'espionnage des hommes du darkhold et les neutralisent. Il va alors retrouver en toute sécurité Wong, Hannibal King, Frank Drake et Blade (personnages récurrents de Tomb of Dracula).
Tous se rendent au chateau de Mordo où Doc a téléporté le Darkhold car Doc en est sur: en utilisant la Montesi Formula, formule inscrite dans le Darkhold, il peut éradiquer toute trace du vampirisme!
Dracula, qui a découvert quels sont les plans du Doc, se doit de le rattrapper au plus vite pour arriver avant lui au chateau: il s'invitera donc dans un jet puis un avion, qu'il fera s'écraser à proximité du chateau.


Une séquence astucieuse.

A l'intérieur du chateau, Doc et ses amis ont du faire fâce à des armures vides animées par le Darkhold. Seule l'intervention de Doc, qui a enfermé le Darkhold dans une Sphère de Nirvalon a pu stoppe rles statues tueuses!
Avec l'arrivée imminente de Dracula, Doc aura-t-il le temps d'utiliser la Montesi Formula?

Commentaire:
Avant dernier chapitre de cette saga qui sera bientôt disponible en paperback!
Dan green est pour cette fois encré par Rick Magyar, avec un résultat plus plaisant que quand lui-même s'encrait. On perd le côté "illustration" et figé, au profit d'un peu plus de dynamisme.
Niveau scénario, c'est encore une merveille signée Roger Stern, avec ces multiples séquences, ces fausses pistes, la course entre Doc et Dracula, qui rappelle le livre mais aussi les nombreux films qui utilisaient souvent cet artifice pour faire monter la tension. Là aussi, ça fonctionne parfaitement. On sent l'urgence de la situation. En plus de tout celà, cet épisode explique fort bien l'origine du vampirisme, ses liens avec le Darkhold et les conséquences que pourraient avoir la victoire de Dracula ou de Doc, avec , si Doc gagne, la mort probable d'Hannibal King, lui-même vampire.


L'origine des vampires dans le Marvel Universe et les liens du vampirisme avec le Darkhold.

Le cast est comme d'habitude,très bien utilisé, chacun ayant un rôle à jouer. Il s'agit du dernier numéro de Dan green qui sera remplacé par...Paul Smith qui revient mais pour de bon cette fois!
Pour nous faire patienter jusqu'à son retour au n°65, voila la liste des artistes invités sur les 3 prochains numéros, qui montre bien l'excellence exceptionnelle de la série au niveau graphique: Steve Leialoha, Carl Potts et Tony Salmons!
Le prochain numéro vous sera chroniqué par Michel (manquant à ma collection)!


Beaucoup de texte dans ce numéro qui explique les enjeux et augmente la tension du récit.



Une prestation toujours de qualité pour une saga indispensable à tout fan de l'univers Marvel!

Visitez le topic consacré à DOCTOR STRANGE!
  #17  
Vieux 03/08/2006, 23h43
Avatar de michel
michel michel est déconnecté
10pensable
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: août 2002
Localisation: Toulouse
Messages: 19 870
michel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrison
Dr. Strange Vol.2 #62 : 12/83, Deliver Us From Evil ! par Roger Stern / Steve Leialoha / Steve Leialoha, cover par Steve Leialoha



En Transylvanie, la situation est critique pour le Dr Strange et ses amis. Le Darkhold est un livre de sorcellerie. Le démon Chthon le rédigea il y a des millénaires, en faisant un artefact quasi-indestructible, doté d'une vie propre et détenteur d'un immense pouvoir maléfique. Strange a du le téléporter dans le chateau de son ennemi Mordo pour le soustraire à Dracula. Le Seigneur des Vampires a eu en effet l'idée géniale de se convertir au mysticisme. En prenant le contrôle du culte des adorateurs du Darkhold, il a vu ses pouvoirs augmenter progressivement : il n'est déjà plus affaibli par la lumière du soleil et par les icônes religieux, et s'il s'empare du Darkhold, il sera tout puissant !

Prenant la forme d'une chauve-souris, Dracula s'envole vers Castle Mordo. Son approche est immédiatement détectée par le Dr. Strange...



...qui envoie un sort pour bloquer toutes les issues du château sauf une : celle où ses comparses auront pour mission de retarder Dracula pendant qu'il prépare un rituel. Les quatre hommes se préparent en se concentrant. Blade est déterminé, Drake pense à tout ceux qu'il a perdu, Wong fait des mouvements de bâtons pour tenter d'oublier sa première rencontre avec le Vampire (Dr Strange Vol.2 #14 et Tomb of Dracula #44), enfin King ne se fait pas d'illusions sur leurs chances de succès.



Soudain, Dracula est là et le combat commence. Les balles en argent de Drake n'ont aucun effet, Blade lui plante un pieu en plein coeur sans plus de résultat, même punition pour Wong.



King est lui aussi balayé comme une paille : les quatre hommes n'ont pas retenu Dracula plus d'une minute. Pressé de s'emparer du Darkhold, le Vampire décide de les achever plus tard. Attiré par le livre, il ne tarde pas à arriver devant le Dr Strange, figé avec le Darkhold dans les mains comme s'il était en transe. Et quand Dracula s'en empare...



...Strange les téléporte sur un plan astral interdimenssionnel. En faisant s'affronter leurs formes astrales, Strange pensait bénéficier d'un avantage important, mais il a sous-estimé les nouveaux pouvoirs du Vampire. Bien que d'abord désorienté, Dracula parvient à se défendre, et même à contre-attaquer !



Heureusement, le coeur du plan du Dr Strange n'était pas là ! Au château, King, Blade, Drake et Wong enlèvent le tapis au-dessus duquel lévitent Strange et Dracula, révélant un pentacle. Puis ils forment un cercle autour en se tenant par les mains et répètent après Wong une certaine incantation... qui commence bientôt à faire effet, aussi bien sur Dracula que sur King !



Dracula est pris à son propre piège : le Darkhold aurait pu le rendre tout puissant, mais il contenait aussi de quoi le détruire ! Strange profite de sa soudaine faiblesse pour le ramener sur Terre, où la fin du rituel doit impérativement avoir lieu. Et c'est Strange en personne qui récite la fin de l'incantation, en portant le Darkhold à bout de bras, malgré le danger de corruption que cela implique. Le risque vaut la peine d'être pris : outre Dracula, ce sont tous les vampires qui vont disparaître de la surface de la planète !



Après cinq siècles de damnation, le corps de Dracula est enfin réduit en cendres ! Et à travers le monde les vampires connaissent le même sort, y compris Lilith, la fille de Dracula (vue dans Uncanny X-Men Annual #6) qui meurt heureuse en sachant que son père y est passé aussi Seul hic : Hannibal King est touché aussi, il a déjà perdu connaissance. Mais lui n'a jamais succombé et tué pour avoir sa dose de sang, aussi Strange est-il en mesure de le sauver grâce à une transfusion complète de sang. Et il peut assister à un spectacle qu'il n'a pas vu depuis bien longtemps : un lever de soleil.



Roger Stern termine donc en beauté son arc sur la fin des vampires dans le Marvel Universe, un évènement rendu possible par l'arrêt d'une série régulière pour Dracula il y a quelques années. Il utilise pour cela intelligemment le Darkhold, apparu dans Werewolf by Night et dans Conan puis repris dans Avengers pour la possession de Scarlet Witch par Chthon. Seul regret pour ma part : que Dan Green n'ait pas pu dessiner tout l'arc, bien que Leialoha s'en sorte honorablement.

Je ne vous l'apprend pas : les vampires ont fini par revenir dans le Marvel Universe, ils sont quand même restés morts six ans Leur retour aura lieu dans l'arc The Vampiric Verses, Dr. Strange Vol.3 #14-18 en 90 : la sorcière Marie Laveau aura besoin de sang de vampire pour conserver sa jeunesse, elle utilisera pour cela le Darkhold et mettra à profit une bourde faite par Strange dans sa jeunesse ! Pour Dracula il faudra attendre l'excellente mini The Tomb of Dracula par Wolfman et Colan en 91, puis l'ongoing Blade en 94. King, Drake et Blade reprendront du service à cette période en apparaissant dans les différents titres de la ligne Midnight Sons, et plus particulièrement Nightstalkers.
__________________
http://www.comicsvf.com

Les récaps (rigolotes) de Game of Thrones Saison 5

Stannis à Davos : On n'a rien pu faire, ils étaient au moins genre vingt-deux et puis y en avait un torse nu.
  #18  
Vieux 02/10/2006, 00h29
Avatar de sim theury
sim theury sim theury est déconnecté
Zuvembie
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: novembre 2003
Messages: 4 010
sim theury vise plus juste que le Tireursim theury vise plus juste que le Tireursim theury vise plus juste que le Tireursim theury vise plus juste que le Tireursim theury vise plus juste que le Tireursim theury vise plus juste que le Tireursim theury vise plus juste que le Tireursim theury vise plus juste que le Tireursim theury vise plus juste que le Tireursim theury vise plus juste que le Tireursim theury vise plus juste que le Tireur
Strange Tales # 123 (vol 1)

August 1964



Stan Lee / Steve Ditko / George Bell (Roussos) (9 pages)
Couverture : Jack Kirby / Sol Brodsky



"The Challenge of Loki "

L'histoire :



Toujours à la recherche d'un moyen de se débarrasser de Thor son demi frère, Loki pense avoir trouvé un mortel assez puissant l'aider : le Docteur Strange !



Au beau milieu d'une séance de lévitation il apparaît au Dr Strange. Il se présente enchainé et persuade le Docteur que Thor n'est plus un champion du bien et a décidé de conquérir la Terre. Il l'aurait même enchainé avant qu'il ne puisse prévenir l'Humanité (pas le journal) de ces intentions belliqueuses.
Le Docteur Strange sent effectivement une empreinte maléfique autour de ces chaines (sans savoir qu'elle vient de Loki lui même).

Le Dieu du mal remet au Docteur un morceau de la lanière de cuir du Marteau de Thor, Mjolnir, afin qu'il puisse lui jeter un sort et libérer Loki avec cette arme.



Bien que méfiant, le Dr Strange invoque une main magique qui s'envole et s'empare du marteau entre les mains de Thor en plein vol. C'est la chute pour le Dieu du tonnerre.

Loki se voit déjà prenant possession de Mjolnir mais Strange s'aperçoit à distance que le marteau est exempt de tout mal contrairement aux chaines de Loki.


"Cornofulgur !" - Loki, père caché de Goldorak -

Découvert, le Dieu sournois, s'en prend au Docteur avant qu'il ne révoque son enchantement et ne libère le marteau.



C'est sans compter sur l'ingéniosité de Strange qui créé des doubles à son image pendant que son corps astral neutralise l'enchantement sur le marteau. Mjolnir retourne vers son maitre avant que Thor ne s'écrase.



Grace à Mjolnir, Thor remonte la source du pouvoir qui l'a attaqué. Loki s'aperçoit que son demi-frère arrive vers lui. Son plan a échoué et il compte bien le faire payer au Docteur.



Les boucliers protecteurs de Strange sont sur le point de céder sous les attaques de Loki quand Thor arrive à quelques mètres du toit du sanctuaire du Docteur Strange. Loki doit partir s'il ne veut pas être découvert.

Débarrassé de la présence maléfique du Dieu du mal, le marteau stoppe sa traque et Thor, perplexe, reprend sa route.

Il ne saura jamais la dette qu'il a envers le Docteur Strange (et vis versa).




C'est mon avis et je le partage :

Bonne histoire de Stan qui tient à peu prés la route (ca reste du Stan Lee quand même). La rencontre de Strange avec Loki élargi son univers, tout en restant dans le monde magique. Ces apparitions de Thor & Loki l'ancre un peu plus dans un Marvel Universe où Doctor Strange s'est peu aventuré jusqu'alors Il s'agit en effet du premier crossover du Doctor dans Strange Tales

C'est sa seconde rencontre avec un autre perso du Marvel Universe en presque un an d'existence. (La 1ère avec les FF dans le FF# 27)

La déception vient du dessin. Les décors, les effets visuels des sorts du Docteur (pourtant marque de fabrique de Ditko) sont quasi-inexistants ou se contentent du strict minimum syndical.
Pour en rien arranger, l'encrage de George Abel ne rend pas hommage au trait de Ditko. Alourdies et écrasées par la plume d'Abel, les cases de Ditko perdent de leur superbe habituelle.



Ajoutons à cela la représentation très personnelle du Thor d'un Ditko mal à l'aise quand il s'agit de restituer la puissance, la force et la majesté du dieu du Tonnerre. Sur les quelques case où on l'aperçoit, Thor tient plus du "Jay" de Kevin Smith (ceci dit avec Odin en "Silent Bob" on tient un concept).

Mais on nous avait prévenu dés le début de l'histoire :



THOR : Drawn in somewhat different Ditko-Style
(In fact it's so blamed different we're trying to hide it from Jolly Jack Kirby)


Le coin du

- Cette apparition de Thor se situe entre Avengers v1# 7 et Journey Into Mystery v1 # 107

- L'apparition de Loki se situe entre Avengers v1# 7 et Journey Into Mystery v2 # 108

- Les trois protagonistes de l'histoire se retrouveront dans Journey Into Mystery v1# 108

- Cet épisode sera réimprimé dans Marvel Masterworks #23; Doctor Strange, Master of the Mystic Arts trade paperback; Strange Tales #182; Dr. Strange Pocket color paperback #1; Marvel Collectors' Item Classics #14 April 1968; Giant-Sized Marvel Triple-Action #2 July 1975; Marvel Masterworks: Doctor Strange # 1 et Essential Doctor Strange #1

- Les premières aventures de Doctor Strange dans Strange Tales ont été traduites dans Eclipso tout comme les Thor de Journey Into Mystery. Il est donc curieux qu'il est été sauté.

  #19  
Vieux 15/10/2006, 16h43
Avatar de XXL
XXL XXL est déconnecté
Coach minceur
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: août 2003
Localisation: Lugdunum
Messages: 15 412
XXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule Boy
DOCTOR STRANGE N°63
Publié par Marvel en Février 1984
"Cry of The Spirit" 22p.
Scénario et dessin: Carl Potts
Cover: Carl Potts



On regrette que Carl Potts n'ait pas plus dessiné chez Marvel...

Résumé:
Si vous avez manqué l'épisode précédent...
Sarah emmène le Doc voir Akira Notibe, maître japonais spécialisé dans le Kiai-Jutsu, Le Kai étant un cri modulable avec des effets divers (éteindre une bougie de loin, stopper un assaillant, couper en 2 une planche de bois, guérir des blessures mineures... Sur la route, Doc sauve un homme sur le point de se faire tabasser par des jeunes voyous.
Impressionné par le show démonstratif d'Akira, il va le voir en coulisses et l'invite à venir chez lui. Sa fille, Kiko, les rejoindra. Les 2 hommes discutent et s'apprécient quand:


La composition et les poses sont particulièrement réussies.

Kiko, gravement blessée (surtout intérieurement), a été violée sur le chemin!
Doc, grâce à un morceau de tissu, pense pouvoir traquer le violeur, Akira essayant de le suivre. Doc trouve l'assaillant, caché dans une allée, prés d'une poubelle-container, tandis qu'Akira, prenant des nouvelles de sa fille, apprend qu'elle est morte!
Dés lors, Doc va devoir essayer de calmer Akira qui veut tuer l'assassin de Kiko. Doc a du mal à contenir les assauts d'Akira, utilisant le Kiai-Jutsu, et il utilise son amulette pour se rendre, avec le container dans une autre dimension, pour éviter des dommages aux habitations avoisinantes.
Sortant de sa cachette, l'aggresseur, tente de monnayer sa liberté Doc est surpris de voir qu'il s'agit du jeune homme sauvé plus tôt dans la soirée! Akira profite de ce moment d'inattention pour prendre l'avantage mais finalement Doc réussit à l'immobiliser en utilisant les arts martiaux. Akira se calme et accepte alors que le violeur soit rendu à la justice.
Mais le lendemain:


Il y a quelque chose dans le rendu, l'encrage, qui donne un charme particulier aux dessins de Potts.

Commentaire:
Pas d'assistant editor month pour Doc, grâce à son rythem bimestriel. Carl Potts, dans un edito s'en félicite, expliquant que Doc est un personnage special dans l'univers Marvel , avec des histoires différentes, et auquel il est très attaché. C'est ce même Carl Potts qui signe, hormis les couleurs et le lettrage, l'intégralité de ce numéro.
Chez Marvel, Carl Potts aura une grande carrière éditoriale et touchera très rarement au dessin, et c'est bien dommage car ses prestations dans ce domaine seront toujours très rèussies (plus souvent en qualité d'encreur d'ailleurs, notamment sur Terry Shoemaker dans une histoire de Spider-Man dans Marvel Fanfare ou sur la mini-série Spellbound).
A noter qu'on apprend que c'est Carl Potts qui dessina les parodies de personnages Marvel de l'Editor Month ornant les coins supérieurs gauche des titres Marvel du mois précédent.


Voila qui résume bien le style de Potts: d'une efficacité redoutable, sans fioriture inutiles.

Cette histoire est quasiment parfaite, Carl Potts s'ajoutant à la longue liste des grands artistes signant une performance de qualité sur le titre. Il faut aussi noter le caractère adulte de cette histoire, traité avec beaucoup de tact par Potts: on ne voit pas l'agression, les panels où Akira apprend la mort sa fille ou Doc la libération du violeur sont muets et aucun visage n'est déformé à outrance pour signifier la colère, comme pourraient le faire des artistes peu subtils. Si le viol est avéré ("..he had his way, father..."), le suicide de la fille ne l'est pas. Or, c'est quelque chose que l'on peut fortement supposer, ou tout du moins que la mort de Kiko est plus du aux conséquences psychiques que physiques qu'elle a subit à cause du viol.
Rajouter à cela le fait que le "vilain" de l'histoire s'en sort impuni, avec en arrière fond la critique de l'immunité diplomatique (ou des nantis), rajoutez une certaine recherche documentaire (le Kiai-jutsu existe bel et bien) et vous obtenez un numéro exceptionnel à tout point de vue.


Potts n'hésite pas à retranscrire des scénes ambitieuses. Et il y arrive!


Tout simplement parfait. A posséder, surtout vu la rareté des comics signé carl Potts.

Visitez le topic consacré à DOCTOR STRANGE!
  #20  
Vieux 04/11/2006, 10h41
Avatar de XXL
XXL XXL est déconnecté
Coach minceur
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: août 2003
Localisation: Lugdunum
Messages: 15 412
XXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule Boy
DOCTOR STRANGE N°64
Publié par Marvel en Avril 1984.
"Art Rage", 22p.
Scénario: Ann Nocenti
Dessin: Tony Salmons
Cover: Tony Salmons



Tony Salmons, artiste qui n'a pas connu la carrière qu'il méritait.

Résumé:
Si vous avez manqué l'épisode précédent...
Doc reçoit la visite d'une blonde chaudasse qui tente de l'émoustiller pour le forcer à venir chez elle combattre des fantômes. Doc n'est pas dupe, malgré quelques soucis de Wong, et apprend que la blonde est la fille de Claude Von Moor, célèbre artiste dont Doc apprécie le travail.


Doc aurait-il succombé à ce grotesque exemple de féminité moderne?

Il se rend donc chez lui et rencontre un Von Moor ademi-fou, isolé dans sa tour à dessiner des choses beaucoup moins élaborées depuis que sa seconde femme l'a quitté précipitamment et s'est tuée dans un accident de voiture. C'est sa fille qui a provoqué ce brusque départ: elle était persuadée qu'elle était une sorte de vampire qui se nourrisait de toute l'énergie de son père.
Des créatures étranges, qui ne semblent pas dangereuses, ont envahi la maison et apparaissent de temps à autre. Elles surgissent devant Doc qui se laissant distraire, se fait taper sur la tête. il est en dager de mort: son coeur s'est arrété! Il prend le contrôle de la fille de Von Moor et:


Une position équivoque.....Le Doc en aurait-il profité pour tenter une autre technique de réanimation?

Doc va à la source de création de ces fantômes: il s'agit du cabinet de dessin de Von Moor, qui dessine ces créatures qui prennent alors vie! Doc réussit à exorciser la folie qui est en Von Moor, qui était en fait le fantôme de son ex-femme, qui était bien un vampire, mais qui lui servait de muse quand elle était vivante. Ce phantome expulsé, Von Moor est sauvé mais avec sa folie, il a perdu son génie artistique car les deux vont souvent de pair.


Vous noterez une mise en couleur particulièrement soignée de Bob Sharen!

Commentaire:
On ne peut pas dire que Tony Salmons sera vernis chez Marvel: plein de travaux non publiés ou plus tard dans des Marvel Fanfare, aucun titre régulier mis à part le très éphèmère Dakona North (5 numéros). C'est donc un véritable plaisir de le retrouver ici, dans une prestation qui fera date comme étant une de ses meilleures.


Tony Salmons unleashed!!


Surprise aussi au scénario avec une Ann Nocenti invitée fort inspirée et qui échappe à toute lourdeur. Une histoire simple, diablement efficace, avec une réfléxion sur le métier d'artiste, le tout superbement illustré dans un style unique. sans compter le spointes d'humour avec Wong qui s'affolle en pensant que le Doc va coucher avec la blonde qui se demande si le Doc n'est pas gay pour lui résister!
Franchement, passer à côté d'un truc comme ça, c'est pas possible (oui, je suis à court d'arguments pour vous faire acheter ce volume de doctor Strange). C'est quasi-parfait à chaque fois avec des artistes très talentueux et des scénarios qui vous changeront des intrigues marvel classiques alors sautez le pas!


U have to buy this comics! Now!8)

Visitez le topic consacré à DOCTOR STRANGE!
  #21  
Vieux 11/11/2006, 11h04
Avatar de XXL
XXL XXL est déconnecté
Coach minceur
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: août 2003
Localisation: Lugdunum
Messages: 15 412
XXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule Boy
DOCTOR STRANGE N°65
Publié par Marvel en Juin 1984.
"Charlatan!", 22 p et 1/2
Scénario: Roger Stern
Dessin: Paul Smith
Cover: Paul Smith




Résumé:
Si vous avez raté l'épisode précédent...
Kerwin est un sorcier d'opérette, charlatan, donnant des séminaires et profitant de la générosité de quelques donateurs éblouis par ses capacités. en fait, Kerwin utilise un appareillage caché dans sa toge, tout en énumérant des incantations qu'il a entendu de la bouche d'une vieille femme en Indonésie. Morgana assiste a un de ses shows car elle doit écrir eun papier sur lui et se fait inviter à son prochain séminaire. Elle raconte tout ça à Dr Strange qui se rend compte que Kerwin doit cesser à tout prix ces incantations qui risque d'ouvrir un portail dimensionnel pour des démons.


Plein de petites scénettes ou détails qui font la force et la cohérence de la série.

Il va voir Kerwin, qui refuse de l'écouter. Il l'hypnotise donc mais se fait surprendre par un de ses complices qui lui donne un terrible coup à la tête: concussion! Incapable de lancer un sort, Doc s'échappe grâce à sa cape et se traine jusqu'au toit du Sanctum Sanctorum.
Le soir, il se rend au séminaire, qui est plus un prétexte pour Kerwin d'alléger les poches des invités qu'on incite à participer aux frais de Kerwin. Doc y a va sous l'identité du père de Morgana, grâce à une illusion qu'il a du mal à maintenir. D'ailleurs, un mal de tête violent le met à jour et il ne peut empêcher Kerwin de réutiliser son incantation et ce qui devait arriver arrive: une horde de créatures démoniaques envahissent la pièce. Doc doit lutter avec acaharnement pour les repousser et fermer le portail dimensionnel. Tout le monde est choqué et accepte que Doc efface ce souvenir affreux de leur mémoire.
Mais Doc laisse Kerwin avec ce souvenir pour le punir (tout en se débrouillant pour que son incantation ne puisse reproduire la même chose).


Osez dire après ça que ça n'est pas le meilleur boulot de Smith!

Commentaire:
Voici enfin le début du véritable run de Smith sur Doc Strange après plusieurs mois d'attente et d'intérim. On n'aura pas attendu pour rien: c'est tout simplement magnifique et son travail sur ce numéro se hisse nettement au-dessus de sa prestation sur Uncanny X-men, qui sert souvent de référence. Tout est divinement travaillé: décors, costumes, expressions, couleurs, de spnales nombreux, des effets de lumière....
On touche quasiment à du divin et c'est tout simplement honteux qu'une telle prestation n'ait jamais été réédité nulle part!


Drapés, mise en page, mouvements, expressions: c'est du TOUT bon!

Stern lui aussi nous livre un script parfait: une multitude de scénettes qui donnent tout leur sel à la série (Doc stoppant une invasion de la Terre par un guerrier d'une autre dimension, Doc soupant avec Morgana ou étudiant ses résultats de compte avec Sarah...), plein de personnages mis en valeur (l'associé de Kerwin, son garde du corps, le mécène qui paye pour le séminaire...), des rebondissements qu'on ne voit pas venir (Doc en difficulté qui doit fuir et se retrouve diminué) et une scéne finale grandiose à vous glacer le sang.
Seule curiosité: pourquoi finir avec une 1/2 page? Y a-t-il eu censure ou Smith s'est-il laissé déborder ou bien a-t-il voulu finir de manière originale?


Stern essaie toujours d'utiliser au mieux son cast et de placer Doc fasse à des challenges inédits.


Un élément indispensable à tout bonne comicothéque. C'est pas de l'arnaque!

Visitez le topic consacré à DOCTOR STRANGE!
  #22  
Vieux 11/12/2006, 22h52
Avatar de XXL
XXL XXL est déconnecté
Coach minceur
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: août 2003
Localisation: Lugdunum
Messages: 15 412
XXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule Boy
DOCTEUR STRANGE N°66
Publié par Marvel en Août 1984.
"The Chosen One", 22p.
Scénario: Roger Stern
Dessin: Paul Smith
Encrage: Terry Austin
Cover:Paul Smith encré par Terry Austin



Mais qui veut tirer le docteur?

Résumé:
Si vous avez raté l'épisode précédent...
Doc reçoit la visite de moines tibétains qui souhaitent qu'il les aide à trouver la nouvelle incarnation du Dalaï Lama, qu'ils recherchent depuis 25 ans sans succés. Doc le localise sur un ancien terrain de golf qu'il fréquentait quad il était un golden boy. Il y retrouve Emil Blessing, le père de Morgana, pour un jeu. Finalement, il tombe sur un des jardiniers du parc, Arnie Green, qu'il soupçonne d'être le Dalai Lama car celui-ci peut voir son amulette, sa cape et l'oeil d'Agamotto à l'intérieur. Qui plus est, il a semble-t-il une chance honteuse (toujours l'appoint pour la pizza, pas de file d'attente au ciné...).

Quel crâneur ce Doc!

Les moines rejoignent Doc chez Arnie et le soumettent à des tests: ils doivent se rendre l'évidence, Arnie est bien la nouvelle incarnation du Dalaï Lama!! Comment est-ce possible? C'est un américain insouciant!
C'est alors qu'une fléche traverse une fenêtre! On tente de tuer le Dalaï Lama! Doc sort et attrappe un homme qui déclare qu'il ne veut pas tuer le Dalaï lama, mais le protéger! Car ça n'est pas Arnie qu'il visait, mais un des moines, qui s'apprête à tuer Arnie car il est persuadé que cette incarnation du Dalaï en occidental n'est pas bonne et pervertit l'esprit du Dalaï Lama! Doc sauve Arnie, dont la conscience de sa vraie identité semble se réveiller et:


La leçon de Danu...

Commentaire:
Un pur chef d'oeuvre, encore une fois. Une histoire très simple mais très efficace, racontée d'un trait, avec des panels plus gros que d'habitude, qui font que certains gros plans de visage tirent sur du Arthur Adams (celà est sans doute du à la patte d'Austin). L'introduction du Dalaï Lama dans le Marvel Universe est plutôt cullotée et pas du tout béni-oui-oui, l'agresseur du Dalaï Lama étant un des moines!


Sarah se prend un rateau....

Le récit ne manque pas d'humour, arnie semblant être un jeune homme très sympathique, un peu paumé, plutôt trés cooool, qui ne s'inquiète de rien.
Il n'y a que dans DocTor strange qu'on peut lire de tels récits atypiques, loin des super-pijamareries classiques du Marvel Universe.


J'ai beau essayer plusieurs fois: je ne fais pas Ka-Chiss quand je traverse une vitre!


Un épisode encore une foisde très grand standing: c'est original, de toute beauté, et ça introduit le DalaI Lama propre au Marvel Universe! Totalement indispensable!

Visitez le topic consacré à DOCTOR STRANGE!
  #23  
Vieux 03/01/2007, 21h15
Avatar de XXL
XXL XXL est déconnecté
Coach minceur
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: août 2003
Localisation: Lugdunum
Messages: 15 412
XXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule Boy
DOCTOR STRANGE N°67
Publié par Marvel en Octobre 1984.
"Private Eyes", 22p.
Scénario: Roger Stern
Dessins: Steve Leialoha
Cover: Steve Leialoha



Rarissime:du Leialoha 100% dans ce numéro

Résumé:
Si vous avez raté l'épisode précédent...
Toujours en train de faire son boulot de Sorcerer suprême en scrutant son Orbe d'Agamotto, le Doc observe ce que devient Jessica Drew (ex-Spider-woman) dont il a sauvé l'âme avec l'aide des Avengers récemment. Elle a repris ses activités de détective, s'en sort très bien, et apparemment va finir la soirée avec Shroud qui vient de lui filer un coup de main et lui propose de manger avec elle!


Tss, Shroud fait une fixation sur les Spider-femelles! Gare à toi Spider-Girl!

Pendant ce temps, dans la Dark Dimension, Rahl, un memebre de la rebellion, capture Asti the all-Seeing, sorte de masque volant bavard au service d'Umar pour qu'il prévienne sa maîtresse que la rebellion n'aura de cesse de la renverser! Puis, Rahl utilise une baguette magique spéciale pour pénétrer la barrière qui retient les Mindless Ones car c'est là , dans un dôme protégé que Cléa a installé les locaux de la rebellion:



Apparemment, Clea va bientôt trouvé de quoi oublier le Doc..

Doc reçoit une lettre d'Hannibal King, ex-vampire, qui s'inquiète d'une possible activité des Darkholders, sorciers au service du livre maléfique, qui étaient sous l'emprise de Dracula avant que Doc ne réduise à néant tous les vampires (Doctor Strange 59 à 62). Hannibal a lui aussi monté une agence de détectives, avec Frank Drake et Blade (personnages du défunt Tomb of Dracula).
Hannibal lui raconte qu'on a retrouvé des disciples du Darkhold vidés de toute essance vitale, puis que des vols d'artefacts ont eu lieu, et enfin des animaux mutilés dont le cadavre ont été trouvé. Tout pointe vers les disciples du Darkhold, qui, libérés du joug de Dracula, se sont soudainement retrouvés plus forts et doivent préparer un coup foireux. Doc va interroger 2 des survivants, les seuls à peine lucides, à l'hopital, quand:



Blade, toujours très discret avec ses lunettes vertes et son imper de pervers!8)

En fait les Darkholders veulent, en nourrisant d'énergie vitale un artefact, ouvrir un portail vers des créatures vampiriques d'autres dimensions! Ils vont sacrifier les 2 survivants quand Doc et Hannibal débarquent! Mais ils ont fort à faire car les Darkholders sont endurants comme plusieurs hommes et savent utiliser la magie!
Finalement, Doc lévent son illusion: les 2 survivants sont en fait Blade et Drake! Le denrier Darkholder, qui a absorbé l'énergie vitale de tous ses collégues, se sacrifie alors pour que le vampire passe à travers le portail dimensionnel (voir cover). Mais à peine le vampire passe-t-il le portail qu'il disparait!
L'explication? La voila:


Comment va se finir cette soirée entre mâles?

Commentaire:
Commençons par le plus évident: cet épisode est sublime! Leiloaha, qui avait justement dessiné la conclusion de la saga avec dracula revient et on voit qu'il met du coeur à l'ouvrage: la séquence d'ouverture, avec Spider-woman (clin d'oeil, car il fut dessinateur régulier de cette série pendant plusieurs années) est non seulement magnifique mais aussi une prouesse technique: on y voit Jessica et Shroud contre des petites frappes, mais avec une anamorphose, puisque l'action est vue au travers de l'orbe sphérique du doc!



Leialoha donne des expressions originales à ses héros! Et notez l'encrage qui s'adapte à l'ambiance!

Niveau scénario, Roger Stern continue de faire un sans-faute, se permettant même de créer une cohésion entre sa série et le Marvel universe comme on ena rarement vu ailleurs!
Il n'oublie pas ses sub-plots avec la scéne avec Cléa mais aussi avec un dialogue entre Wong et Sarah, dont les avances sont toujours repoussées par Wong avec force!
Stern prend aussi le temps avec cet épisode de bien enfoncer le clou de l'évènement du n°62, à savoir que le svampires n'existent plus dans le Marvel Universe! En prenant l'exemple de vampires venant d'autres dimensions, il prouve et scelle pour longtemps le sort des vampires: le vampirisme dans le Marvel Universe, c'est fini! D'ailleurs, pour convaincre les lecteurs, un certificat de mort des vampires dans le Marvel Universe estimprimé sur1/2 page dans le courrier, signés par Stern, Potts (l'editor) et d'autres!


Hannibal se paye du bon temps, façon ex-vampire: Farniente, pain garlic, photos...



Encore une fois un numéro exceptionnel, avec un cast original, un très bon script et des dessins de toute beauté! Absolument indispensable!

Visitez le topic consacré à DOCTOR STRANGE!
  #24  
Vieux 31/01/2007, 22h59
Avatar de XXL
XXL XXL est déconnecté
Coach minceur
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: août 2003
Localisation: Lugdunum
Messages: 15 412
XXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule Boy
DOCTOR STRANGE N°68
Publié par Marvel en Décembre 1984.
"Sword & Sorcery", 22p.
Scénario: Roger Stern
Dessin: Paul Smith
Encrage: Terry Austin
Cover: Paul Smith



Doc a les boules!

Résumé:
Si vous avez raté l'épisode précédent...
Stephen se rend en Angleteree, chez Victoria Bentley, une ex bien connue des vieux lecteurs de la série, qui s'est mise en ménage avec Dane Whitman, le Black Knight. Elle l'a fait venir car depuis qu'il n'est plus une statue de pierre (depuis avengers 226), Dane est de plus en plus bizarre! De plus, Valinor, son cheval ailé est très malade. Doc découvre que Valinor ne peut être guéri qu'en en faisant un cheval normal, sans aîles. Il s'exécute mais Dane n'apprécie pas le changement:


Ahhh, 2 hommes chahutant dans la paille et le crotin de cheval....

Mis au lit, Dane fait des cauchemards sur tous les hommes qu'il a tués pendant les Croisades quand il avait été renvoyé dans le passé. En interrogeant l'ancêtre du Black Knight, Sir Percy, grâce au brazier of Thruth, Strange apprend que l'épée du Black knight est maudite et prend petit à petit possession de son détenteur pour lui faire accomplir les actes les plus ignobles, comme par exemple les croisades auxquelles a participé Dane. Mais soudain:


Victoria a-t-elle des secrets?8)

Doc donne son épée à Dane, met Victoria en lieu sur et se téléporte avec Dane sur un autre plan dimensionnel pour tenter de le sauver tout en le combattant. Mais la roue semble tourner quand Umar, qui observe Strange, décide d'intervenir en secret en frappant Strange au milieu du combat!
Strange récupère et réussit à faire reprendre à Dane ses esprits, lui laissant le temps de rejeter son épée! Mais ce faisant, il perd tout ce qui fait de lui le Black knight. Pour faire disparaître la malédiction, Dane doit reprendre l'épée et la plonger dans le brazier of Thruth. Cet acte libère l'esprit de son ancêtre qui "part" dans l'autre monde avec sur ses épaules tous les méfaits commis avec l'épée. Et ainsi:


J'aimerai pas être chargé de l'entretien du chateau...

Commentaire:
Un très bon épisode, assez linéaire mais qui réserve son lot de rebondissement avec l'intervention d'Umar, ou ces pensées de Victoria qui se demande quand Dane, dans son délire, l'accuse de l'avoir trahi (pour avoir racheter son chateau qui serait perdu sinon) si il ne sent pas qu'elle est avec Dane parce qu'elle ne peut être avec Stephen!


Jamais côte de mailles n'aura été si bien portée!

Divinement dessiné par Paul Smith+Austin, le Black Knight est particulièrement réussi, terriblement en costume! Le combat dans les dimensions est haletant et bien chorégraphié, les décors particulièrement travaillés!
Dane n'a pas disparu pour autant à la fin de ce numéro: il va suivre le Doc jusqu'en Amérique, où Roger stern lui fera rejoindre les rangs d'uneéquipe dont il assure aussi les scénarios: les avengers!
Outre ses indéniables qualités scénaristiques et visuelles, ce numéro est donc aussi indispensable pour tout bon marvel zombie puisqu'il signe le retour du Black Knight dans l'univers Marvel actif!
A noter la jolie volte-face que fait effectuer Roger Stern au perso, dont les actes pendant les croisades ne sont plus qualifiés d'héroïques mais de meutres et cette jolie réflexion: "...no war can ever be called holy!"


What's up Doctor?....oH, ça?!!!



Un épisode encore une fois indispenable! Vous n'avez pa sla moindre excuse pour ne pas vous le procurer!!!

Visitez le topic consacré à DOCTOR STRANGE!
  #25  
Vieux 28/02/2007, 21h52
Avatar de XXL
XXL XXL est déconnecté
Coach minceur
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: août 2003
Localisation: Lugdunum
Messages: 15 412
XXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule Boy
DOCTOR STRANGE N°69
Publié par Marvel en Février 1985
"Sea Cruise", 22p.
Scénario: Roger Stern
Dessin: Paul Smith
Cover: Bret Blevins encré par Kevin Nowlan (sous le pseudonyme de Mundelo)



Concours de tee shirt mouillé qui tourne mal!

Résumé:
Si vous avez raté l'épisode précédent...
Stephen et Dane (alias Black knight) sont en croisière sur un bateau en direction de new York: Dane y va pour rejoindre les Avengers (n°252). Dane fait du footing sur le pont, avec Stephen en forme astrale juste à côté. Dane attire les regards...


Black Knight, bourreau des coeurs!

Mais Stephen aussi, quand, une fois qu'il se sont retrouvés dans sa cabine, Stephen se fait surprendre en train d'ausculter Dane par la charmante médecin de bord, qui l'oblige à venir manger avec elle le soir!
Mais la croisière n'est pas sans surprise: un gigantesque serpent de mer mystique attaque le bateau. Stephen le défait mais n'arrive pas à déterminer qui est à l'origine de l'attaque. Il lui faudra un message de Cléa dans son café pour l'avertir qu'Umar, qui croit que Stephen mène la rebellion de la Dark Dimension, est à l'origine de ces attaques.
Stephen la provoque donc et celle-ci fait soudain apparaître des élementaux d'eau sur le bateau! C'est la panique!


L'abus d'eau est dangereux pour la santé!

Mais grâce à l'intervention du Black Knight, Stephen réussit à disposer d'assez de temps pour déjouer cette attaque sans qu'il y ait de morts! Puisqu'Umar le croit impliqué dans la rebellion, autant lui donner raison et aller aider Cléa!

D'ailleurs, dans la dark Dimension, celle-ci a tendu un piège à Umar, toujours persuadée que Cléa est secondé par Stephen. Des rebelles prisonniers sont jetés par Orini et ses hommes aux Mindless Ones mais, par un jeu d'illusion, Clea arrive à faire croire qu'Orini et les rebelles ont péri sous les coups des Mindless Ones, alors qu'elle a capturé Orini, et que les rebelles capturés sont sains et sauf aussi, à l'abri dans le dôme caché de la rebellion au milieu dans le domaine des Mindless Ones! Clea veut parler à son père.


Orini, grand serviteur d'Umar est en fait le père de Cléa!

Commentaire:
Un numéro d'une qualité tout simplement phénoménale! Passons rapidement sur le dessin, oeuvre d'un Paul Smith au sommet de son art qui s'encre pour ce numéro. Il réussit tout: le black Knight, les passagères qui draguent nos héros, le dragon, les élémentaux, Umar.... Ses expressions sont variées, riches et tout de suite déchiffrables. Et bien entendu, le tout est incroyablement dynamique, avec même des petits jeux de mise en page, surtout dans la Dark Dimension, où les limites des panels sont moins franches.


Doc Strange, bourreau des coeurs!

Roger Stern, comme à son habitude, réussit à manier Marvel Universe et personnages de sa série en même temps: il apporte sa pierre à l'histoire des avengers (qu'il scénarise aussi) en ramenant le Black Knight en Amérique.
Le couple Dane/Stephen fonctionne à merveille, avec une complicité amusante entre les 2 et des moments très réussis, comme quand Stephen ausculte Dane ou quand il est tout étonné d'apprendre qu'il fait beaucoup d'effet aux femmes, tout comme Dane!


C'est la fête chez Stephen......

Ce qui est très fort chez Stern, c'est cette facilité à tout manier en même temps sans faire dans l'artificiel ou le télécommandé: il remet sur le devant de la scéne la rebellion menée par Cléa dans la dark Dimension, qui a commencé au n°53, soit plus de 2 ans auparavant! Il n'oublie pas pour autant ses subplots en cours, avec un passage éclair chez le Doc où il voit que la situation entre Wong et Sarah ne s'est pas amélioré (pour rappel, Wong la rejette dés qu'elle tente de se rapporcher de lui ).


Un moment Twinpeaksien avant l'heure!


Tout simplement indispensable. La créme de la créme de la production Marvel!

Visitez le topic consacré à DOCTOR STRANGE!
  #26  
Vieux 16/04/2007, 21h38
Avatar de XXL
XXL XXL est déconnecté
Coach minceur
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: août 2003
Localisation: Lugdunum
Messages: 15 412
XXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule Boy
DOCTOR STRANGE N°70
Publié par Marvel en Avril 1985.
"Deadly Exchange", 22p.
Scénario: Roger Stern
Dessin: Bret Blevins
Encrage: Terry Austin
Cover: bret Blevins encré par Terry Austin



L'encrage sur l'espèce de mammouth est incroyablement minutieux!

Résumé:
Si vous avez raté l'épisode précédent..
Alors que Doc prépare un rite puissant pour aller aider Clea dans la Dark Dimension, il a a visite d'un militaire du Pentagone que ses supérieurs ont envoyé pour aller chercher l'aide de Doc.
En effet, à plusieurs endroit du globe (Afghanistant, Israël...), des armes et véhicules militaires ont disparu, remplacés un temps par des objets ou animaux inconnus sur Terre avant de reprendre leur place quelque temps après, mais avec des signes d'utilisation. Or, la dernière chose à avoir été volé est une tête nucléaire!


Regardez cette richesse dans les décors, les costumes, les objets!

Après avoir hypnotisé le général et être allé visiter le lieu du dernier échange, Doc comprend que c'est Chaynn et son sorcier Tymon, orignaire de Kobar, rencontrés briévement dans Doctor Strange 65 qui sont à leur origine. Arrivé à Kobar, Doc découvre que Chaynn, en chef guerrier, utilise les armes qu'il vole à la Terre pour ses conquêtes.Chaynn se prépare à utiliser la tête atomique en faisant travailler sous hypnose des savants terriens. Doc attaque et réussit à sortir les savants de leur hypnose mais pas avant que l'un d'eux ait pu armer la tête.
Or, dans la bataille, le missile tombe violemment, en même temps que Doc, touché par un des sorts des sorciers aux ordres de Tymon. Alors, la bombe explose!


Séquence "angoisse"

S'ensuit une longue séquence où on voit l'explosion, les nuages radio actifs, le feu, les corps irradiés, des personnes aveuglées au loin, puis les pluies de cendres, les cadavres qui s'entassent...
Mais tout ceci n'était qu'une vision que Doc faisait vivre en direct à Chaynn , Tymon et ses hommes. Abasourdis, ceux-ci demandent si cette vision montre bien les conséquences de l'utilisation de cette arme. Devant l'aquiescement de Doc et la révélation que la terre dispose de centaines d'armes identiques, Chaynn abandonne tout échange avec ce peuple de fous et...


Les militaires sont nos amis! 8)

Commentaire:
Paul Smith soufflant un peu avant de s'attaquer à la saga de la reconquête du trône d'Umar, nous avons droit à une sorte de fill-in dessiné par Bret Blevins. Mais quel fill-in!
Stern livre un scénario très simple dont le point fort est cette conclusion très futée qui fait croire au lecteur que la bombe explose. S'ensuit une séquence incroyable de 3 pages détaillant les conséquences de l'explosion. Blevins livre alors des pages absolument magistrales qui rendent tout à fait crédible la réaction de Chaynn. Stern écrit un texte cru et poignant pendant toute la séquence, et le côté très noir de l'histoire est un peu contrebalancé par l'humour involontaire du personnage du général militaire, caricatural dans sa bétise et son agressivité.


Ca doit sentir le fauve sous cette tête/peau de bête!

Blevins adopte pour ce numéro son style caricatural à la New Mutants, mais le résultat est beaucoup plus léché que ceux-ci avec une finition incroyable sur tout ce qui est décor, objets, animaux, vétements ... Du fait du cadre de l'histoire, ce style passe très bien (le militaire à la tronche très cartoony + le peuple de Chaynn) et Blevins montre une étendue insoupçonnée de son talent quand il illustre l'explosion de la bombe et ses conséquences sur 3 pages. Ces 3 pages à elles-seules justifient l'achat de ce numéro! Elles réussissent l'exploit de faire passer avec émotion un message pacifiste qui, comme le montre la conclusion de ce numéro, n'a aucune chance de trouver son écho et qui, illustré par un tacheron, aurait donné un numéro cucul-la-praline. Là, on est secoué pa rla force des illustrations de Blevins.


Bret Blevins au sommet de son art!



Un numéro magistral qui fait éclater le talent de Blevins (assez mal utilisé chez Marvel d'après moi).

Visitez le topic consacré à DOCTOR STRANGE!
  #27  
Vieux 17/05/2007, 15h19
Avatar de sim theury
sim theury sim theury est déconnecté
Zuvembie
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: novembre 2003
Messages: 4 010
sim theury vise plus juste que le Tireursim theury vise plus juste que le Tireursim theury vise plus juste que le Tireursim theury vise plus juste que le Tireursim theury vise plus juste que le Tireursim theury vise plus juste que le Tireursim theury vise plus juste que le Tireursim theury vise plus juste que le Tireursim theury vise plus juste que le Tireursim theury vise plus juste que le Tireursim theury vise plus juste que le Tireur
Strange Tales # 124
September 1964

Couverture : Dick Ayers (haut) & Steve Ditko (bas)


2 /"The Lady From Nowhere " 9 pages
Stan Lee / Steve Ditko / George Bell



Alors qu'il se promène de nuit sous sa forme astrale, le Dr Strange détecte une aura magique. Cette magie émane d'une étrange femme qui semble être sous hypnose.


Et hop, Dr Strange emballe à tous les coups !

Le Docteur l'emmène chez lui afin de résoudre ce mystère. Grace à l'œil d'Aggamoto, Strange apprend le secret de cette mystérieuse femme.


Il se rend chez son maitre afin qu'il puisse l'aider. The Ancient One l'envoie dans le passé mais juste le temps d'une bougie.


Arrivé dans le passé en suivant la trace magique qui s'échappe de l'inconnue, Strange se fait piéger par Zota, le magicien qui a ensorcelé la femme. Sauvé une fois de plus par les pouvoirs de l'œil, Doctor Strange force ensuite Zota à annuler son sort sur la femme et toutes les personnes qu'il a envouté.


Mais alors qu'il est de retour vers le présent, la bougie s'éteint, piégeant le docteur dans les limbes temporelles.


Strange tente sa dernière chance : il fait appel à l'œil d'Agamotto qui lui ouvre une courte et faible voie vers le présent.



Enfin à son époque, Strange renvoie la belle inconnue vers son temps et son pays : l'Egypte des pharaons du temps de Marc-Antoine. La femme mystérieuse n'était autre que Cléopâtre.


C'est mon avis et je le partage :

Episode anecdotique puisse qu'il n'aura aucune suite et qu'il n'est pas réellement représentatif de la série qui cherche encore ses marques. Stan Lee oublie même de donner une explication sur ce qui a poussé Zota à exiler Cléopâtre. Stan Lee qui faisait aussi une fixette sur Cléopâtre à l'époque puisqu'il l'a déjà fait apparaître dans Iron–Man un an plus tôt (Tales of Suspense # 44) . Sans doute l'effet du Film "Cléopâtre" de Mankiewicz avec Elisabeth Taylor (1963)


Ditko livre un bel épisode à la mise en page originale, il est encore une fois dommage que les crayonnés de Bell vienne "casser" et obscurcir ceux de Ditko.


Le coin du

-Il s'agit de la seule apparition de Cléopatra dans la série
- http://fr.wikipedia.org/wiki/Elizabeth_Taylor

-Zota reviendra dans Dr Strange v3 # 33
www.marvunapp.com/Appendix/zota.htm
  #28  
Vieux 26/05/2007, 23h38
Avatar de XXL
XXL XXL est déconnecté
Coach minceur
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: août 2003
Localisation: Lugdunum
Messages: 15 412
XXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule Boy
Citation:
DOCTOR STRANGE N°71
Publié en Juin 1985 par Marvel. "into the Dark Dimension", 22p.
Scénario: Roger Stern. Dessin et cover: Paul Smith.

Vous remarquerez que Doc a son propre code barre!

Critique de l'épisode précédent...

Morgana se rend chez Stephen, qu'elle trouve près à partir pour la Dark Dimension, après plusieurs jours de préparatifs pour ne pas se faire repérer. Il va se déguiser en outcast, sortes de sorciers muets itinérants dont la population reste à l'écart. Dans une des cités de la Dark Dimension, il voit des rebelles en action, lançant des slogans contre le règne d'Umar. Mais ils semblent un peu en difficulté par l'arrivée de renforts de sorciers-policiers:


It's raining sorcerers!!! Alleluia, it's raining.....

Doc sous son déguisement va donc les aider puis les suivre discrétement jusqu'à la base de la rebellion, cachée dans le domaine des Mindless Ones. Là, il se présente sous sa vraie identité et informe Cléa qu'il est venue l'aider.


Mis c'est qui donc? Houdini? Steevy?

Cet épisode commence par un prologue absolument magnifique de 5p racontant l'arrivée de Dormammu et Umar dans la Dark Dimension, comment ils devinrent maîtres de la Dark Dimension... Non seulement s'agit-il sans doute d'un des meilleurs travaux de Paul Smith, qui s'écarte pour l'occasion d'un découpage classique en cases rectangulaires bien délimitées, mais Roger Stern donne à la Dark dimension, Dormammu et Umar un background passionnant qui fera date.


Doyou doyou doyou......

Le reste de l'histoire est une pure merveille, que ce soit du point de vue visuel (Paul smith s'y encre et apporte un soin particulier à l'architecture et aux vétements dans la Dark Dimension) ou du point de vue scénaristique: Roger Stern utilise plusieurs modes de récit, passant d'un personnage à l'autre comme centre du récit avec une fluidité très naturelle. Et il multiplie comme à son habitude les détails qui font son génie: Doc qui demande à Wong de dire à Sarah pourquoi il ne veut pas d'elle pendant qu'il part, Doc qui oublie qu'il avait invité Morgana à diner, Cléa qui utilise des mots de passe typiquement terrien (Génération Pepsi! ).
A noter aussi un choix de tons de couleurs très rèussi de Bob Sharen, qui utilise une quantité impressionnante de couleurs sans aucun effet criard.


Un extrait du magnifique prologue



C'est tout simplement parfait. Et dire qu'on entend dans des interviews récentes des ignares dire que le Doc n'a jamais été gaté dans ses séries...


Visitez le topic consacré à DOCTOR STRANGE!

Dernière modification par XXL ; 15/07/2007 à 15h06.
  #29  
Vieux 13/08/2007, 22h46
Avatar de XXL
XXL XXL est déconnecté
Coach minceur
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: août 2003
Localisation: Lugdunum
Messages: 15 412
XXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule Boy
Citation:
DOCTOR STRANGE N°72
Publié par Marvel en Août 1985. "Secret Origin", 22p.
Scénario: Roger Stern. Dessin: Paul Smith. Cover: Mark Badger.


Barbiiiitruc!

Critique du numéro précédent...

Les rebelles attaquent un "collecteur d'impôts" d'Umar, sauf que ce qui est collecté n'est pas de l'argent, mais de la puissance magique, transportée sous forme de billes. Doc Strange, déguisé en Outcast (premiers habitants de la dark [CENTER]Dimension, très craints), aide les rebelles et les suit jusqu'à leur base où il se démasque devant Cléa!


Et après il joue aux billes sous le préau?

Cléa décide d'interroger son père, Orini, qu'ils ont capturé. Doc s'en charge et découvre lors de son interrogatoire un secret enfoui dans l'insconscient d'Orini, grâce à l'oeil d'Agamotto. Un terrible secret concernant Cléa:


La terrible révélation du père de Cléa....

Choquée, Cléa veut parler seule à seule à Orini pendant que Dc strange accompagne les rebelles dans l'attaque d'une "diligence" revenant de mines, précieuse pour Umar. Mais les rebelles tombent dans un piège! Ils sont tous capturés/tués. Quant à Doc, alors qu'il s'apprêt à les aider, il est téléporté contre son gré auprés des Outcasts qui apprécient moyennement qu'il se soit fait passer pour un des leurs. Perdu dans un espace noir, Doc apprend des Outcasts que la rebellion est fichue, tous ses membres ont été arrêté.
Au même moment, Orini retourne auprès d'Umar avec un présent: Cléa, qu'il a apparemment maitrisé, profitant de sa fragilité fâce à ces révélations.


Moralité: faut penser de temps en temps à nettoyer vos tapis!

Encore un épisode de toute beauté, toujours signé par un Paul Smith en état de grâce. Les visages, décors, costumes et éléments magiques sont merveilleusement retranscrits, le tout au service d'un script imparable qui, entre deux actions rebelles, nous asséne une révélation de taille sur l'identité de la mère de Cléa!


Un début d'explication sur le comportement de Wong qui ne veut pas copuler avec Sarah!

Celle-ci confirme son statut de personnage féminin fort du Marvel Universe, qui de plus n'a pas subi de virages à 180°, de résurrections ou autres gimmicks. Stern, très futé, plutot que de nous proposer une éniéme confrontation classique umar-Dormammu/Doc Strange, laisse la part belle à la Dark Dimension et ses habitants, donnant une profondeur inégalée au récit. Umar n'apparait d'ailleurs presque pas.
Les rebondissements ne manquent pas et les émotions, comme toujours, jouent un grand rôle dans l'appréciation de la série (réaction de Doc découvrant une cléa plus sure d'elle, Cléa apprenant le secret puis confrontant son père, Sarah apprenant pourquoi Wong la rejette, Rahl, jeune rebelle amoureux, jaloux des attentions de Cléa envers Stephen...)


Regardez moi cette palette d'émotions!



Vous cherchez le meilleur de Marvel en 1985? N'allez pas plus loin....

Visitez le topic consacré à DOCTOR STRANGE!
  #30  
Vieux 13/08/2007, 22h47
Avatar de XXL
XXL XXL est déconnecté
Coach minceur
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: août 2003
Localisation: Lugdunum
Messages: 15 412
XXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule Boy
Citation:
DOCTOR STRANGE N°73
Publié par Marvel en Octobre 1985. "Final Triumph", 22p.
Scénario: Roger Stern. Crayonnés: Paul Smith. Finitions: Terry Austin.
Cover: Bret Blevins encré par Terry Austin.

Il fait chaud dans la Dark Dimension!

Critique de l'épisode précédent...
Umar utilise une immense gemme pour apparaître à tous les habitants de la Dark
Dimension, pour leur annoncer la fin de la rebellion et demander à ce que Doctor Strange lui soit livré.
Pendant ce temps, Doc tente de convaincre les Outcasts de l'aider à attaquer le palais d'Umar. Mais ceux-ci ont peur et semblent refuser qu'il tente quoi que ce soit, ce qui énerve notre bon Docteur:


Vas-y Doc, montre-leur la puissance du Strip-tease de Satannish!

Dans le palais, Umar annonce à Orini que les rebelles sont enfermés dans des cocons dans une pièce du palais après la réussite du piège qu'elle leur avait lancé. Mais alors qu'Astiir the all-seing avertit sa maitresse que Doctor Strange est en train d'assièger le palais avec l'aide des Outcasts pour libérer les rebelles, Umar comprend que Cléa n'est pas mise hors d'état de nuire et effectivement....


Surprise!

Cléa s'était déguisée en Oniri et inversement! Elle attaque Umar et envoit discrétement un sort sur la gemme derrière Umar pour diffuser le combat dans toute la Dark Dimension. Apprenant que Cléa est libre, qu'elle se rebelle contre Umar, qu'elle est sa fille et qu'Umar est prête à sacrifier les habitants en utilisant l'énergie de la barrière retenant les Mindless Ones pour contrer Cléa, ceux-ci se rebellent et les flammes de Regency, symbôle du pouvoir, diminuent sur sa tête, montrant qu'elle n'a plus à sa disposition toute l'énergie mystique des habitants de la Dark Dimension.
Doc et les Outcasts retiennent et repoussent les Mindless Ones qui commençaient à pénètrer dans la cité et Cléa vainc Umar, devenant la nouvelle maitresse de la Dark Dimension!


Oh, nooon, qui a mis en marche ma boule disco?!

Une conclusion un peu moins réussie que le reste de la saga, même si la substitution Orini/Cléa marche bien. Mais cette résolution joue un peu trop sur un jeu d'apparences trompeuses et de ruses pour être vraiment convaincante. Au dessin, Paul Smith ne signe que les crayonnés de grands panels qui s'avérent moins impressionnant que ses précédentes prestations sur le titre.
Mais bon, c'est du chipotage, le niveau était pacé très haut avec les épisode précédents! C'est le dernier numéro de Paul Smith, parti pour je ne sais où , qui sera remplacé par Mark Badger!
Le run de Smith aura non seulement été conséquent mais d'une grande qualité et variété, avec bien sur des épisodes nettement plus réussis quant il s'encra lui-même. Qu'aucun de ces épisodes ne soit disponibles en paperback ou même dans une quelconque réédition tient tout simplement du scandale.


Umar ne se marre plus (hop, celle-là est faite, suivante! )



Une conclusion fort satisfaisante et une nouvelle étape pour Cléa!

Visitez le topic consacré à DOCTOR STRANGE!
Discussion fermée

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non

Navigation rapide


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 17h49.


Powered by vBulletin® Version 3.8.3
Copyright ©2000 - 2020, Jelsoft Enterprises Ltd.
Version française #20 par l'association vBulletin francophone
Skin Design et Logos By Fredeur
Buzz Comics : le forum comics n°1 en France !