Précédent   Buzz Comics, le forum comics qui tease mais ne spoile pas ;) > > Critiques > Critiques VO

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #61  
Vieux 23/02/2018, 19h12
Avatar de Slobo
Slobo Slobo est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: février 2005
Localisation: Malakoff (92)
Messages: 13 957
Slobo est en 3D comme le Black DossierSlobo est en 3D comme le Black DossierSlobo est en 3D comme le Black DossierSlobo est en 3D comme le Black DossierSlobo est en 3D comme le Black DossierSlobo est en 3D comme le Black DossierSlobo est en 3D comme le Black DossierSlobo est en 3D comme le Black DossierSlobo est en 3D comme le Black DossierSlobo est en 3D comme le Black DossierSlobo est en 3D comme le Black Dossier
Qu

Quantum & Woody 3
Valiant ; Scénariste Daniel Kebblesmith ; Artiste Francis Portela.

Pitch :
Quand le bouc de Quantum & Woody donne naissance à leur père (Décédé y'a quelque temps), est-ce que ça en fait leur grand mère. Comment passer 3 jours quand on sait que c'est les trois derniers. Les diverses étapes du deuil revisité façon Quantum & woody.
Vous verrez :
- L'origine story du père de Quantum & Woody
- Jusqu'ou Quantum est prêt à aller pour sauver son père ... Enfin celui qui ressemble a son père.
- Que pour Woody tout est bon pour faire la fête.
Avis :
Couverture - J'avoue j'aurais préféré trouvé la régular vu le thème intérieur. Mais bon quelque part on peut pas dire que c'est pas lié. 2/2
Scénario - Très fun, très beau, très triste aussi mais vraiment très très beau. Par contre qu'est que me fait l'auteur. La dernière fois que j'ai laisser Quantum & Woody ils étaient dans un vol pour l'Australie. Donc là ça tombe un peu comme ça de nul part. C'est un super numéro mais bon ... Faudrait expliqué un peu, non ? Non bon on fait avec alors 3/3
Dessins - J'ai aimé, même si après l'excellent numéro 2 ça parait trop normal. Du coup on s'amuse un peu moins 2/3
Sentiment - A part être perdu, celui d'avoir un super numéro sur la perte d'un être cher. 2/2
9/10
Réponse avec citation
  #62  
Vieux 24/02/2018, 11h05
Avatar de scarletneedle
scarletneedle scarletneedle est déconnecté
#NoTeamPeineàjouir
-Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: septembre 2004
Localisation: Manhattan, au bout d'une toile
Messages: 133 594
scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !
Ah ce troll tout en subtilité de Gerry Duggan à DC et Captain Marvel dans Infinity Countdown Prime, j'ai beaucoup aimé.
Ah oui, tiens la dernière phrase du bouquin indique que la raison pour laquelle les gemmes ont changé de couleur doit être révélée. Pas la peine, ça s'appelle le MCU pour coller aux couleurs des films... CQFD
__________________
Alan Moore: "I should just keep me mouth shut, I just upset people."

Ma galerie sur Comic Art Fan
Réponse avec citation
  #63  
Vieux 25/02/2018, 16h04
Avatar de wildcard
wildcard wildcard est déconnecté
Hawkguy
 
Date d'inscription: février 2009
Localisation: Chez moi
Messages: 12 025
wildcard vend de la drogue à Grant Morrisonwildcard vend de la drogue à Grant Morrisonwildcard vend de la drogue à Grant Morrisonwildcard vend de la drogue à Grant Morrisonwildcard vend de la drogue à Grant Morrisonwildcard vend de la drogue à Grant Morrisonwildcard vend de la drogue à Grant Morrisonwildcard vend de la drogue à Grant Morrisonwildcard vend de la drogue à Grant Morrisonwildcard vend de la drogue à Grant Morrisonwildcard vend de la drogue à Grant Morrison
Décidément c'est le mois des fins puisque ce septième épisode de Future Quest presents est aussi le dernier chapitre de l'aventure de Birdman par Phil Hester et Steve Rude. Ce fut court, mais ce fut bon, et même davantage comme le prouve cette conclusion.


L'épisode débute par un tour de passe-passe narratif dans lequel Phil Hester se prend un peu les pieds : en effet, il s'avère que Mentok et sa clique dans la chambre de Jacob Holder ne sont qu'une illusion voué à désespérer Birdman en lui faisant croire que Jen Holder est prête à le tuer. Pourtant, à la fin du précédent épisode, on voyait le héros se jeter sur les disciples de son ennemi : s'ils n'étaient que des visions, il leur serait passé à travers...

Si on excuse cet embrouillamini, qui, en soi, n'a rien de dommageable pour la suite, alors on embarque dans la fin de cette histoire avec le même plaisir qu'auparavant. Hester conduit son récit avec beaucoup de rythme tout en ayant procédé à un resserrage de son intrigue pour aboutir à son climax.

L'affrontement final entre Birdman et Mentok tient toutes ses promesses, il est spectaculaire, intense, tout en proposant une réflexion (basique mais efficace) sur la foi. En effet, Birdman est en plein doute avant la bataille car il vient de découvrir, en cascade, que Jacob n'est pas son fils, qu'il n'a donc pas eu de liaison avec Jen Holder, mais aussi que l'Inter-Nation s'est servi de lui en profitant de son amnésie partielle, compromettant du même coup ses sentiments pour Falcon-7. Pas l'idéal au moment d'en découdre avec Mentok.

Mais un questionnement identique se pose chez ce dernier qui doit, en puisant dans les forces de ses fidèles et des patients mourants de l'hôpital, invoquer le Dieu Décharné en ouvrant un portail dimensionnel. On remarque que cette action réclame un effort important chez le méchant et lui inspire même de l'appréhension quand la divinité du mal qu'il sert se manifeste, menaçante au point de le faire vaciller. Mentok paraît alors dépassé par ce qu'il sollicite.

Ces troubles sont magnifiquement traduits en images par Steve Rude dont les planches sont une fois encore - ou comme toujours, devrait-on dire - somptueuses. La virtuosité de cet immense dessinateur (pourtant colosse aux pieds d'argile car il a avoué, dans un documentaire récent, souffrir de bipolarité et avoir connu de sévères déboires financiers en se lançant dans l'auto-édition) produit des compositions puissantes et sophistiquées : il faut voir comment donne une pleine page par "The Dude", ça envoie du bois !

Mais quand il découpe une scène en un "gaufrier" de neuf cases ou qu'il se passe de cadres pour exprimer le déferlement d'énergie déployée par les deux adversaires, on est également bluffé par ce mélange d'élégance et d'énergie. Les couleurs de John Kalisz parachèvent cette oeuvre avec une palette vive, tonique, qui convient idéalement à l'ambiance rétro du récit mais aussi au dessin classique, dans le sens le plus noble, de Rude. Quel bonheur !

Ces trois épisodes ont été un régal et Hester comme Rude y ont manifestement pris beaucoup de plaisir. On rêve de voir les deux hommes se réunir très vite pour un nouveau projet. La BD, quand elle est aussi bien servie, c'est du caviar !
Réponse avec citation
  #64  
Vieux 25/02/2018, 16h07
Avatar de wildcard
wildcard wildcard est déconnecté
Hawkguy
 
Date d'inscription: février 2009
Localisation: Chez moi
Messages: 12 025
wildcard vend de la drogue à Grant Morrisonwildcard vend de la drogue à Grant Morrisonwildcard vend de la drogue à Grant Morrisonwildcard vend de la drogue à Grant Morrisonwildcard vend de la drogue à Grant Morrisonwildcard vend de la drogue à Grant Morrisonwildcard vend de la drogue à Grant Morrisonwildcard vend de la drogue à Grant Morrisonwildcard vend de la drogue à Grant Morrisonwildcard vend de la drogue à Grant Morrisonwildcard vend de la drogue à Grant Morrison
Pour lire ma critique des deux premiers épisodes, voir ici : http://http://www.buzzcomics.net/sho...ostcount=23347

Et donc, voici le dernier numéro en date de Giants, sorti ce mois-ci, celui par qui j'ai découvert cette série. Il faut dire que le récit s'emballe encore plus et comporte son lot de sensations fortes tout en redéfinissant l'intrigue...


Dans ce troisième acte, l'histoire s'équilibre davantage en donnant à chacun des deux jeunes héros de l'espace pour briller de manière spectaculaire, alors que le précédent épisode se focalisait sur Gogi.

Le rythme est également distinct : sous terre, on a droit à peu de scènes mais conduites sur un tempo alerte. L'action domine avec l'affrontement des deux gangs qui ne dure pas longtemps, abrégé par une retentissante explosion qui va tout changer. Zedo a gagné sa place au sein des Bloodwolves et se défend farouchement contre les Grim Bastards, en particulier leur chef. Mais à la fin, il devient le leader d'un mouvement vraiment révolutionnaire pour l'ordre établi en convainquant les survivants des deux groupes de s'unir pour (re)conquérir la surface.

Miguel Valderra donne ainsi plus de caractère à ce garçon qui semblait le plus effacé des deux, même s'il avait déjà tué l'adjoint de Prez dans le numéro 2. Reste à savoir combien son changement de statut va modifier Zedo : va-t-il se laisser griser par sa nouvelle ascendance ? Ou agir en meneur éclairé ? Et surtout comment Gogi, quand il le retrouvera, appréciera-t-il la situation de son ami ?

En parallèle, justement, Gogi fait deux découvertes non moins renversantes en compagnie de Uron : le moment le plus frappant est sans doute l'incursion dans la cachette où s'est retiré Wraith, l'ancien leader des géants. Pour parvenir jusqu'à lui, le courage et la loyauté du garçon sont éprouvés et le lecteur partage complètement ses sentiments - pas évident en effet de progresser fièrement dans l'antre d'un monstre, même défait...

Puis Gogi apprend que l'Ambernoir peut servir à autre chose, de plus sophistiqué et pacifique, que du carburant industriel quand, dans le laboratoire de Jol, Kara et Uron, ce sont des cultures alimentaires qui se dévoilent à lui. La scène traduit parfaitement l'émerveillement du garçon et surprend également le lecteur, qui ne s'attendait pas à pareil endroit dans un environnement aussi hostile. C'est la première fois depuis le début de la série qu'un autre aspect lié à l'Ambernoir est révélé : nul doute que cela va entretenir l'intrigue et en modifier profondément la perspective.

Carlos Valderrama dessine tout cela avec un pep's intact. Ce qui frappe, c'est la solidité et la cohérence de l'univers visuel de la série, fruit évident de recherches préliminaires pour concevoir un monde singulier, étonnant mais vraisemblable par rapport à ces éléments fantastiques.

Le design des décors, le soin apporté aux looks vestimentaires, le choix des couleurs (pour différencier les trames narratives), sont exemplaires. Le découpage est toujours au service de l'histoire, ne cherchant pas à la supplanter mais bien à la dynamiser. Et les personnages font preuve d'une expressivité remarquable où le style semi-réaliste est particulièrement approprié. De fait, l'artiste montre son adresse aussi bien dans les passages mouvementés que dans les moments plus calmes où l'émotion prime.

C'est une réussite totale, très accrocheuse : cochez la date du 14 Mars prochain, c'est celle de la sortie du quatrième épisode de Giants.
Réponse avec citation
  #65  
Vieux 26/02/2018, 16h13
Avatar de wildcard
wildcard wildcard est déconnecté
Hawkguy
 
Date d'inscription: février 2009
Localisation: Chez moi
Messages: 12 025
wildcard vend de la drogue à Grant Morrisonwildcard vend de la drogue à Grant Morrisonwildcard vend de la drogue à Grant Morrisonwildcard vend de la drogue à Grant Morrisonwildcard vend de la drogue à Grant Morrisonwildcard vend de la drogue à Grant Morrisonwildcard vend de la drogue à Grant Morrisonwildcard vend de la drogue à Grant Morrisonwildcard vend de la drogue à Grant Morrisonwildcard vend de la drogue à Grant Morrisonwildcard vend de la drogue à Grant Morrison
Après avoir consacré trois volumes à Dave Lizewksi, le premier héros-titre de Kick-Ass, Mark Millar inaugure un nouveau cycle avec un nouveau personnage qui redéfinit et renouvelle le concept de "real-life super-hero". L'entreprise pourrait paraître opportuniste, mais le scénariste, qui retrouve pour l'occasion John Romita Jr., co-créateur et dessinateur de la série, nous entraîne dans une direction qui sans renier la première version propose vraiment autre chose.


On aurait tort de réduire cette nouvelle incarnation de Kick-Ass au fait qu'il s'agit d'une héroïne afro-américaine et non plus un adolescent blanc, même s'il est évident que ce choix n'a rien d'innocent de la part de Mark Millar. La charge qu'il adresse au gouvernement Trump (mais qui peut s'appliquer aux précédents présidents américains ayant délaisser les soldats de retour du front) n'est pas subtile mais transforme la mission même du personnage-titre.

Dave Lizewski était l'archétype de l'ado mal dans sa peau, victime de brimades au collège, fantasmant sur une camarade, élevée par une mère absente, sans référent paternel, jusqu'à ce qu'il s'engage dans une quête insensée : appliquer la justice dans le rues. Une correction sévère et un accident plus tard, il devenait insensible à la douleur mais pas davantage prêt à mener son combat et sa rencontre avec deux vigilants professionnels (dont la fillette Hit-Girl) le précipitera dans une guerre contre la pègre puis dans dans une société parallèle de justiciers aux méthodes et objectifs divers.

Patience Lee n'est pas du même bois : effectivement, c'est une femme, noire, et adulte, mère de famille et mariée. Mais cette fois, c'est une guerrière aguerrie, militaire de formation, ayant servie sur des théâtres de guerre dangereux. Elle devient Kick-Ass par nécessité, endettée, abandonnée par son époux, oubliée malgré ses brillants états de service par le gouvernement. Sa soif de revanche teinte son désir de justice d'une coloration propre.

A une lettre près, il est facile de confondre, dans le feu d'une discussion animée (comme l'écossais sait en susciter), Millar et (Frank) Miller. Cette nouvelle version de Kick-Ass fournira sûrement quelques confusions supplémentaires tant on pense immédiatement à Martha Washington, l'héroïne de Liberty (dessiné par Dave Gibbons... Le partenaire de Millar sur Kingsman : The Secret Service ! Le monde est petit...), elle aussi femme, noire, issue d'un milieu défavorisé, officier de l'armée, animée par un besoin de reconnaissance (pour elle et sa communauté ethnique et sociale). Mais la comparaison s'arrête là car cette série ne verse pas dans la dystopie, bien ancrée dans la réalité et l'époque.

En revanche il est troublant (même si les deux projets ne peuvent être suspectés de plagiat, mais plutôt de puiser à la même source, celle de Liberty justement) de lire ce numéro 1 juste après le premier épisode de The Silencer (écrit par Dan Abnett, publié chez DC Comics), qui anime une héroïne black experte dans le maniement des armes.

Le rapprochement est d'autant plus piquant que les deux séries sont dessinées par John Romita Jr. ! L'artiste a cependant déjà réalisé les trois premiers épisodes de The Silencer pour lesquels il s'était engagé avant de retrouver Mark Millar, mais on trouve les deux titres en kiosques simultanément.

La différence de qualité graphique entre les deux travaux est éloquente et prouve que Romita Jr. a avec Millar un auteur qui sait bien mieux tailler son script pour lui que Dan Abnett. Le dessinateur, plus "Kirby-esque" que jamais, a besoin d'espace pour s'exprimer et s'épanouir, ce dont il ne dispose pas sur The Silencer, alors que dès les premières pages de Kick-Ass, on mesure son aisance avec ce qu'il illustre (sans doute aussi parce que cet univers lui est plus familier).

Lorsqu'il met en scène le sauvetage opéré par Patience Lee en Afghanistan ou le tabassage en règle, précis et brutal, contre les vigiles du night-club, Romita Jr. est vraiment dans on élément, mais il compose aussi bravement les scène d'exposition, en sachant y glisser une tension constante (dans la relation de Patience avec Maurice par exemple).

L'autre nouveauté en pratique sur ce Kick-Ass, c'est que JR Jr. n'est plus encré par ses fidèles Klaus Janson ou Tom Palmer (ni les différents partenaires qui lui ont été attribué chez DC comme Danny Miki, Richard Friend, Sandra Hope). Place à Peter Steigerwald et un encrage digitale très fin, discret, et sa mise en couleurs quasiment directe (la même méthode employée par Frank Quitely et Dave Stewart) : le résultat fait un bien fou au trait de l'artiste, qui gagne en légèreté, en vivacité, d'autant que la palette utilisée privilégie des teintes presque pastel, loin des couches épaisses d'un Dean White (qui a longtemps, ces dernières années, assisté Romita Jr.).

Avec son héroïne revancharde, aux motivations dignes de Robin des bois, mais capable de botter les culs avec énergie, cette nouvelle ère qui s'ouvre pour Kick-Ass a tout d'une cure de jouvence.
Réponse avec citation
  #66  
Vieux 27/02/2018, 21h40
Avatar de Ben Wawe
Ben Wawe Ben Wawe est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: juin 2004
Messages: 21 513
Ben Wawe a mis Luke en cageBen Wawe a mis Luke en cageBen Wawe a mis Luke en cageBen Wawe a mis Luke en cageBen Wawe a mis Luke en cageBen Wawe a mis Luke en cageBen Wawe a mis Luke en cageBen Wawe a mis Luke en cageBen Wawe a mis Luke en cageBen Wawe a mis Luke en cageBen Wawe a mis Luke en cage
Citation:
Posté par Ben Wawe
Voir le message
Detective Comics #974 est un peu limite graphiquement, mais a un goût de désastre, de drame, d'échec et de cendres ; quelle réussite. Et quel chant du cygne, à sept épisodes de la fin.

Batman #41 est beau mais creux ; mais très beau, et une super ambiance. Vivement la suite, car il va falloir accélérer, un peu.
Citation:
Posté par arrowsmith
Voir le message
A mi parcours en VF j'ai le même avis sur les deux titres.
En fait, j'en suis venu à, vraiment, beaucoup aimé la prestation de Tom King sur Batman : la lecture "en bloc" VF m'a intéressé, son I Am Bane est intense dans le bon sens, sa War of Jokes & Riddles est imparfaite mais intéressante, et les numéros qui suivent sur la romance Bat & Cat sont parfaits.
Hormis les deux épisodes sur Wonder Woman (bons mais trop plagiats) et ce #41, beau mais creux, j'adhère pleinement.

Citation:
Posté par wildcard
Voir le message
Charles Soule poursuit le deuxième arc narratif de ses Astonishing X-Men avec toujours la même ambition feuilletonesque (l'histoire déroule son fil depuis le #1). Il est cette fois-ci accompagné par le dessinateur Paulo Siqueira, sans doute l'artiste le moins connu depuis le début de son run, mais pas le moins doué. Et encore une fois, c'est une lecture très gratifiante.
(...)
Quoi qu'il en soit, la série conserve son attractivité intacte et je garde intacte l'envie de la poursuivre. D'autant que le prochain numéro accueillera un dessinateur que j'apprécie en la personne de Matteo Buffagni, et que nos héros vont subir un regain de colère de Porteus...
Oui, ça reste bien, mais ça fait du surplace, en fait.
Le changement de dessinateurs me lasse, et le rythme mensuel sied peu à ce côté feuille-tonnant (je me suis adapté au bimensuel).
Avec un X surprenant, mais une intrigue qui avance doucement, c'est agréable à lire - mais lent.

Citation:
Posté par Slobo
Voir le message
Infinity Countdown Prime 1

C'était du bon.
Je m'étais promis de plus faire d'event marvel après secret empire. Mais voilà Deodato quoi. Quand à Marvel il n'ont pas tenu la promesse des 18 mois sans event. Mais on risque de tenir l'un des meilleurs event s'ils ne déconnent pas. 2/2
9/10
Gamorra indique, à un moment, qu'il y a une part d'elle perdue ; ça doit être ça.

Citation:
Posté par arrowsmith
Voir le message
Je l'ai feuilleté (assez largement ) : c'est beau et Dugan a l'air de proposer un scénario cosmique de qualité. De plus il semble au vu des quelques cases qu'il continue à mettre de l'ordre dans un pan de l'univers Marvel ; je pense à Gamora, aux gemmes ou à Adam Warlock. Sur ce dernier personnage il fait même le lien avec le spécial dessiné par Allred mettant en scène également Kang, bien utilisé semble t il.
Oui, je rejoins ton sentiment et l'avis de Slobo : étonnamment très bon, alors que je n'en attendais rien.
Réponse avec citation
  #67  
Vieux 01/03/2018, 20h19
Avatar de Ben Wawe
Ben Wawe Ben Wawe est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: juin 2004
Messages: 21 513
Ben Wawe a mis Luke en cageBen Wawe a mis Luke en cageBen Wawe a mis Luke en cageBen Wawe a mis Luke en cageBen Wawe a mis Luke en cageBen Wawe a mis Luke en cageBen Wawe a mis Luke en cageBen Wawe a mis Luke en cageBen Wawe a mis Luke en cageBen Wawe a mis Luke en cageBen Wawe a mis Luke en cage
C'est sorti hier, hein, donc ça vaut encore pour février.
Mais je suis déçu de Terrifics #1.
Je voulais y croire, j'adorais l'attitude trollesque de DC, le jeu des personnages plagiés m'amusait, et la team était énorme ; mais si Reis assure, Lemire est en pilotage automatique. C'est plein de coïncidences lourdes, de dialogues lourds aussi (hormis ceux Terrific/Plastic Man), de rebondissements téléphonés.
C'est fade.
Quel dommage.
Réponse avec citation
  #68  
Vieux 01/03/2018, 20h35
Avatar de Slobo
Slobo Slobo est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: février 2005
Localisation: Malakoff (92)
Messages: 13 957
Slobo est en 3D comme le Black DossierSlobo est en 3D comme le Black DossierSlobo est en 3D comme le Black DossierSlobo est en 3D comme le Black DossierSlobo est en 3D comme le Black DossierSlobo est en 3D comme le Black DossierSlobo est en 3D comme le Black DossierSlobo est en 3D comme le Black DossierSlobo est en 3D comme le Black DossierSlobo est en 3D comme le Black DossierSlobo est en 3D comme le Black Dossier
Citation:
Posté par Ben Wawe
Voir le message
C'est sorti hier, hein, donc ça vaut encore pour février.
Mais je suis déçu de Terrifics #1.
Je voulais y croire, j'adorais l'attitude trollesque de DC, le jeu des personnages plagiés m'amusait, et la team était énorme ; mais si Reis assure, Lemire est en pilotage automatique. C'est plein de coïncidences lourdes, de dialogues lourds aussi (hormis ceux Terrific/Plastic Man), de rebondissements téléphonés.
C'est fade.
Quel dommage.
Pas du tout, mais alors pas du tout mon ressentit ... J'ai préféré à Marvel Two-in-One.
Réponse avec citation
  #69  
Vieux 01/03/2018, 21h28
Avatar de Ben Wawe
Ben Wawe Ben Wawe est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: juin 2004
Messages: 21 513
Ben Wawe a mis Luke en cageBen Wawe a mis Luke en cageBen Wawe a mis Luke en cageBen Wawe a mis Luke en cageBen Wawe a mis Luke en cageBen Wawe a mis Luke en cageBen Wawe a mis Luke en cageBen Wawe a mis Luke en cageBen Wawe a mis Luke en cageBen Wawe a mis Luke en cageBen Wawe a mis Luke en cage
Ça n'a rien de comparable.
The Terrifics #1 ne propose rien, et n'est qu'un enchaînement de scènes clichées aux dialogues lourds. Fade, berf.
Réponse avec citation
  #70  
Vieux 01/03/2018, 23h09
Avatar de Slobo
Slobo Slobo est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: février 2005
Localisation: Malakoff (92)
Messages: 13 957
Slobo est en 3D comme le Black DossierSlobo est en 3D comme le Black DossierSlobo est en 3D comme le Black DossierSlobo est en 3D comme le Black DossierSlobo est en 3D comme le Black DossierSlobo est en 3D comme le Black DossierSlobo est en 3D comme le Black DossierSlobo est en 3D comme le Black DossierSlobo est en 3D comme le Black DossierSlobo est en 3D comme le Black DossierSlobo est en 3D comme le Black Dossier
Action Comics 998
DC Scénariste Dan Jurgens ; Art Will Conrad.

Pitch :
Skeet a été détruit. Superman & Booster sont enchainé et vont être exécuté. Lois, son père et Jon se sont fait tirer dessus. Mais comment diable Jurgens va se sortir de se foutoir ? Est-ce que Mr Oz a mentit sur son identité ? Vous aurez toute les réponses dans ce numéro qui aurait pu du être mon final, mais non encore 1.
Vous verrez :
- Comment Lor-Zod apprécie son père.
- Qu'on peut dire des choses et faire le contraire.
- Lara bruler vive (Et ça s'est choquant !)
Avis :
Couverture - Assez belle mais pas en lien 1/2
Ecriture - Très étrange. Si j'ai aimé la fin du premier arc sur New Krypton j'ai trouvé ça un peu vite régler. Surtout que je trouve Qu'Ursa aurait pu en finir quand les autres ont été interrompu dans l'execution. Après j'ai trouvé le passage sur krypton assez difficile, même si ça sert pour voir qu'Oz ne mentait pas. Enfin j'ai pas aimé le final autour de Lois j'aurais préféré que Jon est fait barrage avec la durabilité qu'il doit tenir de son père. 2/3
Arts - Les dessins sont pas mal j'ai toutefois des soucis parfois avec des visages. 2/3
Sentiments - Un peu déçu. J'aurais su j'aurais arrêter là mais j'aurais encore le 999 à lire. Et puis j'ai pas eu assez de booster, vite sont retour ! 1/2
6/10
Réponse avec citation
  #71  
Vieux 01/03/2018, 23h18
Avatar de Slobo
Slobo Slobo est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: février 2005
Localisation: Malakoff (92)
Messages: 13 957
Slobo est en 3D comme le Black DossierSlobo est en 3D comme le Black DossierSlobo est en 3D comme le Black DossierSlobo est en 3D comme le Black DossierSlobo est en 3D comme le Black DossierSlobo est en 3D comme le Black DossierSlobo est en 3D comme le Black DossierSlobo est en 3D comme le Black DossierSlobo est en 3D comme le Black DossierSlobo est en 3D comme le Black DossierSlobo est en 3D comme le Black Dossier
All New Wolverine 31
Marvel ; Scénariste Tom Taylor ; Artiste Marco Failla

Pitch :
Gabby doit sortir Jonathan (Vu que c'est lui qui demande) et ils arrivent à l'endroit où il a subit des expérience. Du coup elle appel deadpool pour l'aider à entrer dedans et libérer la famille de Jonathan (Et possiblement bruler le bâtiment).
Une aventure avec des lapins zombie et une fin bien badass ...
Vous verrez :
- Deadpool nous faire un Hup avec le pouce.
- Jonathan parler
- Que les genie scientifique du mal on vraiment de ses idées parfois.
Avis :
Couverture - Oui presque. Laura arrive tardivement et j'aurais préférer voir Gabby sur la couv. Et Jonathan. C'est un peu plus leur aventure que celle de Laura. 1/2
Scénario - Un bon scénario de transition qui est juste là à lire comme ça mais ne mènera pas a d'autre chose ... A part que Jonathan parle désormais ! 3/3
Dessins - Pas parfais, mais pas mal, ça fait le travail et ça m'a bien fait rire. 2/3
Sentiments - Je veux plus d'épisode comme ça que trop sérieux comme l'arc Orphan of X. Malheureusement on se dirige de nouveau sur du sombre avec le Old Woman Laura. 2/2
8/10
Réponse avec citation
  #72  
Vieux 01/03/2018, 23h28
Avatar de Slobo
Slobo Slobo est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: février 2005
Localisation: Malakoff (92)
Messages: 13 957
Slobo est en 3D comme le Black DossierSlobo est en 3D comme le Black DossierSlobo est en 3D comme le Black DossierSlobo est en 3D comme le Black DossierSlobo est en 3D comme le Black DossierSlobo est en 3D comme le Black DossierSlobo est en 3D comme le Black DossierSlobo est en 3D comme le Black DossierSlobo est en 3D comme le Black DossierSlobo est en 3D comme le Black DossierSlobo est en 3D comme le Black Dossier
Avengers No Surrender 682
Marvel ; Scénaristes Al Ewing, Jim Zub, Mark Waid ; Artist Sean Izaakse.

Pitch :
Cette fois on suit la voie off de Red Wolf. Et franchement moi qui n'avait rien à faire de lui j'ai aimé cette épisode qui le met en avant. Bon y'a encore des soucis genre une coupure avec l'équipe de Rogue un peu perdu sans téléporteur ... Thor pourrait pourtant avec Mjolnir non ? Et bon le cas Jarvis qui passe des radiations au microbe ... Et puis les deux joueurs qui se complaise sur leurs génies stratégiques ... Hum j'ai donc l'avantage alors je choisis et c'est ou le mettre ... Hum tu peux toujours rire moi je suis tout colère et j'en connais un autre qui va bosser pour moi ... Ca gâche un peu le tout vu qu'en plus on fini avec une autre voie.
Vous verrez :
- Comme d'habitude mon sujet spoillant plus tard. J'ai des scans à effectuer.
Avis :
Couverture - Croyez moi j'en est chercher un autre. Et j'étais déçu d'avoir celle ci alors qu'elle n'est pas moche. Mais en fait après ma lecture je la trouve allant très bien avec 2/2
Scénario - Toujours des soucis et je me demande vraiment comment ils font à trois pour faire ça. Non parce que y'a des manques et des erreurs (Roberto et son obsession pour le champagne ) ... 1/3
Dessins - Heureusement y'a les dessins même s'il rate Jarvis. 3/3
Sentiments - Deux mois de fait sur 4 ... A la moitié c'est pas fameux. 0/2
6/10
Réponse avec citation
  #73  
Vieux 01/03/2018, 23h39
Avatar de Slobo
Slobo Slobo est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: février 2005
Localisation: Malakoff (92)
Messages: 13 957
Slobo est en 3D comme le Black DossierSlobo est en 3D comme le Black DossierSlobo est en 3D comme le Black DossierSlobo est en 3D comme le Black DossierSlobo est en 3D comme le Black DossierSlobo est en 3D comme le Black DossierSlobo est en 3D comme le Black DossierSlobo est en 3D comme le Black DossierSlobo est en 3D comme le Black DossierSlobo est en 3D comme le Black DossierSlobo est en 3D comme le Black Dossier
Champions 17
Marvel ; Scénario Mark Waid ; Dessinateur Humberto Ramos ; Encreur Victor Olazaba.

Pitch :
Viv veux tuer Viv. Dit comme ça c'est étrange. Encore plus quand on lis ce numéro ou la Viv androïde perturbe les métro pour en finir avec sa jumelle humaine. Encore plus lorsqu'on découvre un microbe sur Vision (Tiens c'est une manie ... Oh attends, tu serais pas scénariste sur No Surrender toi ) ... Et encore plus avec cette lampe !
Vous verrez :
- J'ai envie de dire la lumière mais bon c'est juste une lampe !
- Que ton prof de math il a raison ça peut servir dans la vie. Enfin quand tu es un super héros qui doit arrêter un metro à pleine vitesse sans tuer ceux à l'intérieur.
- Un flashback sur la série vision avec la mère de Viv et ça c'est cool !
Avis :
Couverture - Très sympa mais rien à voir avec ce que j'ai lu. 1/2
Scénario - Je suis mitigé. Y'a des truc j'ai pas trop compris je pense (Comme le excusez moi juste pour montrer l'écran de jeu de Ms Marvel, Ou qui exactement parle au téléphone à Amadeus Cho parce que dans la cuisine y'a comme un doute). Bon après je préfère les champions tentant d'arrêter le train, surtout Iron Hearth et Hulk et leur calcul ^^ ... Et sinon fin surprenante. 2/3
Dessins - Oui j'adore Ramos mais cette fois j'étais moins dedans certain plan était mal choisis. 2/3
Sentiments - Déçu je m'attendais à m'amuser plus. Bon s'est sombre et surprenant.

Du coup très mitigé. 1/2
6/10
Réponse avec citation
  #74  
Vieux 01/03/2018, 23h48
Avatar de Slobo
Slobo Slobo est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: février 2005
Localisation: Malakoff (92)
Messages: 13 957
Slobo est en 3D comme le Black DossierSlobo est en 3D comme le Black DossierSlobo est en 3D comme le Black DossierSlobo est en 3D comme le Black DossierSlobo est en 3D comme le Black DossierSlobo est en 3D comme le Black DossierSlobo est en 3D comme le Black DossierSlobo est en 3D comme le Black DossierSlobo est en 3D comme le Black DossierSlobo est en 3D comme le Black DossierSlobo est en 3D comme le Black Dossier
Detective Comics 975
DC ; Scénariste James Tynion IV ; Dessin Alvaro Martinez ; Encrage Raul Fernandez.

Pitch :
Batman à un problème sur que faire avec Batwoman du coup il consulte sa famille : Batgirl, Nightwing, Red Robin, Red Hood & Robin. Batwoman elle même a du mal avec le regard que lui à lancer Cassandra et qui lui rappel son propre passé.
Vous verrez :
- La bat famille autour d'une table sans se battre ... Wahou ça faisait longtemps ^^
- Cassandra faire une prise à Damian
- Que Batwoman a ses alliés Batwing & Azrael.
Avis :
Couverture - Très belle variant et vous allez me dire sans liens. Et bien pas sur. La trace de sang peu rappeler autre chose ... Moi j'approuve. 2/2
Scénario - Putain mais James Tynion IV est vraiment le meilleurs pour la bat famille et le prouve encore. En 1 planche il pose une Batgirl et un Nightwing que j'ai pas eut le plaisir de lire depuis bien longtemps. Il va me manquer le bougre. 3/3
Dessins - Parfait, un vraie plaisir. Le run de Tynion IV a eut cette chance de toujours n'avoir eut que de bon artiste. 3/3
Sentiments - Oui déçu par Batwoman (Pas certain d'un plan à grande échelle de batman il m'a fait devenir parano ! ^^ ) ... Mais Tellement bon tellement grand. Oui un numéro de transition. Mais damn de vrais numéro non transition seront moins bon que ça. Je regrette que Detective n'ai pas vendu plus ce qui aurait peu être protéger Tynion IV pour garder le titre. 2/2
10/10 +
Réponse avec citation
  #75  
Vieux 01/03/2018, 23h59
Avatar de Slobo
Slobo Slobo est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: février 2005
Localisation: Malakoff (92)
Messages: 13 957
Slobo est en 3D comme le Black DossierSlobo est en 3D comme le Black DossierSlobo est en 3D comme le Black DossierSlobo est en 3D comme le Black DossierSlobo est en 3D comme le Black DossierSlobo est en 3D comme le Black DossierSlobo est en 3D comme le Black DossierSlobo est en 3D comme le Black DossierSlobo est en 3D comme le Black DossierSlobo est en 3D comme le Black DossierSlobo est en 3D comme le Black Dossier
Doctor Strange 386
Marvel ; Scénariste Donny Cates ; Artistes Niko Henrichon.

Pitch :
On suis Strange de chez lui à se préparer à son coup de force magique à renaitre Los Angels jusqu'à son entré dans le casino d'enfer ^^ ... Mais on a aussi la partie qui se joue entre strange et Mephisto (Et quelque demons aussi) ... Et non malheureusement pas un simple black Jack. Et Mephisto est comme tout bon directeur il aime les balleine et déteste les tricheurs.
Vous verrez :
- Bats, j'adore ce chien fantôme meilleure trouvaille ever !
- Mephisto en croupier
- Ne jamais dire hit me pour avoir les cartes dans un casino démoniaque.
- Le sort des tricheur version hard !
Avis :
Couverture - Belle et bien dans le thème. 2/2
Scénario - Oui y'a de la redite, mais avec le petit plus de l'avant avec Bats. Et puis c'est la seconde fois que Cates tourne son arc autour de Strange qui fait que des conneries. J'adore ! Et après oui c'est sombre. Diable c'est même hard.

Mais je veux s'avoir comment Strange va s'en sortir. 2/3
Dessins - J'apprécie de plus en plus se dessinateur. Là son style va très bien au monstre du casino diabolique. Bien plus qu'au simple humain. 3/3
Sentiments - Il a réussit à m'amener là donc je vais aller plus loin. Il m'a même fait acheter la série Falcon ... Diable ! 2/2
9/10
Réponse avec citation
Réponse

Tags
2018, critiques, février

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non

Navigation rapide

Discussions similaires
Discussion Auteur Forum Réponses Dernier message
Avis à tous nos membres voici les critiques de novembre watchblue Critiques VO 63 23/05/2018 00h25
Critiques DC VF Février Auteurroriste Zeph Kiosque 37 19/03/2008 19h44
Critiques DC VO Février 2007 scarletneedle Critiques VO 91 13/03/2007 14h51
Critiques DC VF Février 2007 Hilarion Kiosque 62 27/02/2007 21h59
Critiques VO de DC en Février scarletneedle Critiques VO 193 03/03/2006 00h36


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 06h11.


Powered by vBulletin® Version 3.8.3
Copyright ©2000 - 2020, Jelsoft Enterprises Ltd.
Version française #20 par l'association vBulletin francophone
Skin Design et Logos By Fredeur
Buzz Comics : le forum comics n°1 en France !