Précédent   Buzz Comics, le forum comics qui tease mais ne spoile pas ;) > > Critiques > Critiques VO et VF des forumers

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #151  
Vieux 21/06/2011, 11h16
Avatar de Auteurroriste Zeph
Auteurroriste Zeph Auteurroriste Zeph est déconnecté
se radicalise
 
Date d'inscription: août 2006
Localisation: dans son univers fermé
Messages: 13 963
Auteurroriste Zeph change la caisse du Fauve
Allez, hop, en attendant du gourvy colis, on fait dans le tpb.



DMZ TPB 10, soit les épisodes 55 à 59 de la série.

L'histoire:
Les Etats Unis (ou plutôt ce qu'il en reste) vont répliquer, suite aux évènements du tome 8. A travers les 5 épisodes qui composent ce volume, on suivra à chaque fois un personnage différent, avec sa propre histoire et son propre point de vue sur ce qu'il se passe.

Le Scénario:
Après un tome 9 entièrement consacré au parcours de Math et à sa réhabilitation, Wood décide de revenir sur ses personnages secondaires. Alors que New York est bombardé, on retrouvera Zee, Wilson, Amina, Decade avant de revenir sur Math pour finir.
On se retrouve dans ce que Wood sait faire de mieux: s'intéresser à ses personnages. On est quasiment dans un tome de caractérisation et d'introspection et comme souvent avec l'auteur, c'est parfaitement réussi. Les différents parcours des persos, les situations dans lesquelles ils se retrouvent, tout sonne juste.
Et puis, c'est un plaisir aussi d'en retrouver certains perdus de vue depuis un bout (Zee notamment, mais je pense aussi à Decade, qui est un perso que j'apprécie énormément malgré son faible nombre d'apparition).
Évidemment, du coup, le plot global de la série n'avance pas d'un pouce. Mais bon, c'est vraiment bien écrit, les personnages et leurs tourments, tout comme les situations, sonnent juste.
Wood dans ce qu'il sait faire de mieux.

Le dessin:
Pas de Burchielli sur ce tome. Même si j'en aurais bien pris pour au moins un épisode, il a des remplaçants de luxe.
Andrea Mutti, Nathan Fox, Cliff Chiang, Daniel Zezelj et David Lapham. Brochette de luxe.
Un épisode, un perso, un artiste.
Visuellement, c'est encore une fois un très joli tome, Wood s'est, comme souvent, très bien entouré.

Au final, un très bon tome. Alors certes, on pourra toujours arguer que ça ralentit sévèrement le rythme de la série entre un tome consacré à Math et maintenant un autre centré sur les personnages. Mais bon, Wood fait ici ce qu'il sait faire de mieux, il s'intéresse à ses créations, leurs tourments et leur vie dans ce monde qui s'écroule de plus en plus vite. Ajoutez à ça les très bons dessinateurs. Bref, DMZ continue son chemin et c'est toujours aussi bon.
__________________
" Les ennuis sont des pleutres: ils n'arrivent pas isolément, ils chassent en meute et lancent des assauts groupés." Gaiman
Réponse avec citation
  #152  
Vieux 21/06/2011, 14h31
Avatar de chocoman
chocoman chocoman est déconnecté
Dieu vers l'Infini et au delà...
 
Date d'inscription: août 2010
Localisation: Toulouse
Messages: 2 144
chocoman change la caisse du Fauve
Faut vraiment que je me lance dans cette série !!! Mais j'ai tellement de choses à rattraper !!
Réponse avec citation
  #153  
Vieux 19/07/2011, 13h06
Avatar de Auteurroriste Zeph
Auteurroriste Zeph Auteurroriste Zeph est déconnecté
se radicalise
 
Date d'inscription: août 2006
Localisation: dans son univers fermé
Messages: 13 963
Auteurroriste Zeph change la caisse du Fauve
Ahah, t'as vu M'sieur Gumby, c'est moi le plus en retard cette fois!!!

Allez, on entame par les bat-ketrus.

Batman Inc. #5 à 7:

Morrison continue ses aventures around the world batmanesque. Il nous conclue ici son doublet argentin avant de revenir aux stazunis. Si il est dommage de voir l piste Batwoma finir comme ça, le reste est vraiment excellent. Entre un numéro 6 qui réussit à combiner le mythe du Batman et l'internalisation du personnage et le 7 en mode Indien, c'est du tout bon.
Vivement le prochain où il punchera des fillettes.
Et Burnham, vraiment très bon.
So good.

Batman and Robin #22:

Fin de l'arc par Tomasi/Gleason.Si cette troisième partie est un peu plus classique dans son déroulement que les deux précédentes, je dois dire que j'ai quand même beaucoup aimé. Une intrigue plus que solide, le duo Dick/Damian fonctionne à mort (bye bye d'ailleurs), Gleason livre un taf excellent.
Bref, du tout bon. Vraiment dommage de n'avoir eu qu'un seul arc du duo sur ce titre. Espérons que le relaunch gardera la même dynamique malgré le retour de Bruce.

Detective Comics #976-978:

Dick pourchasse un tueur qui a mis sa victime dans l'estomac d'une baleine avant d'exposer celle ci bien en évidence. Entre faux semblant, manipulation et twist, Snyder nous livre un excellente histoire, encore une fois. Et puis cette fois. Le dernier arc va être très très fort.
Et puis, Jock, très en forme sur ce run.
Un arc qui ne fera pas descendre l'excellente moyenne qualitative de ce run. le must batman du moment.

Un peu d'Image, histoire d'aiguiser ma langue de pute:

Butcher Baker #2 et 3:

Bon, là, je dois avouer ma grande déception.
Autant Huddleston s'éclate à fond et en fout plein la vue, que le scénario m'ennuie au plus haut point.
Je ne trouve ça ni fun ni amusant. Et en plus, Casey semble vouloir faire un running gag de la scène qui m'a le plus gavé.
L'auteur semble avoir plus de gueule dans ses postface de 6 pages que dans sa BD, manque de bol, il a mis ses tripes dans la mauvaise partie.
Good bye Butcher Baker. Et dommage pour Huddleston.

Trailblazer:

Soit le gros ratage de Palmiotti et son pote.
Le pitch: un tueur à gage témoigne contre ses boss et bénéficie du programme de protection des témoins. Particularité? Ils cachent les témoins dans le temps.
Seulement, le concept du truc ne sert à rien. Ils auraient aussi bien cacher le personnage dans le cul d'un pingouin, c'était la même chose.
En gros, on nous présente le perso, on le fout dans la merde, on l'envoie dans le temps, on envoie les méchants (gros moment de nawak), baston et fin.
En fait, ce n'est pas un comics, c'est un pitch de série B.
Même les bonus sont à chier. Des photos de Palmiotti, Grey et Conner. Mention spécial à la photo de mariage des parents d'un des auteurs.
Ratage d'un bout à l'autre.

Orc Stain #6:

Il se sera fait attendre mais il est enfin là, et quel plaisir. Attente largement récompensée!
Le dessin est toujours aussi magnifique, plein de petits détails funs. L'histoire continue sa course, Bowie revient pour le payback time, le barbu se déchaine et Proxagronka!!!!
J'adore. Ce comics est génial. Mangez en!

Rasl #10 et 11:

Rasl essaie de sauver ceux qu'ils aiment avec le peu de temps qui lui reste. Seulement, son univers semble partir en vrille, à moins que les voyages entre les dimensions ne lui aient trop abimé la caboche.
Si c'est toujours très sympathique à lire et que les visions de Rasl sont un pure plaisir, le rythme toujours aussi lent (à la fois de la série et de l'auteur) ne joue toujours pas en faveur du truc.
Sinon, Smith annonce la fin de la série pour le numéro 15 ou 16.
Dans 3 ans donc.

Unwritten #24:

Où l'on retrouve le lapin qui semble avoir enfin réussi à s'échapper de son conte. Seulement, c'est pour se retrouver dans un drôle d'escalier qui navigue entre les histoires.
Le concept est très bien vu, l'histoire bien mené,la folie du perso excellente.
De plus, Gross voit ses dessins fignolés par Al Davison, qui donne une vraie patte à cet épisode.
Une excellente lecture.

Hebllazer #276 à 279:

John Constantine part à la recherche de son pouce, ou du moins d'un pouce, quitte à ce que ce ne soit pas le sien.
Pendant ce temps, Gemma prépare sa revanche suite aux évènements du mariage et Epiphany semble cacher un drôle de secret.
Un arc plaisant à la lecture mais qui ne restera pas le meilleur de Milligan sur ce run.
Quelques bonnes surprises (le duo John/Greaves), pages et twists, de la mise en place sympathique pour le suite mais il manque un petit truc. Et le dénouement, bien en dessous de ce que pouvait laisser attendre la saucé montée par Milligan, n'aide pas non plus.
Donc thumbs up, mais pas trop non plus.
__________________
" Les ennuis sont des pleutres: ils n'arrivent pas isolément, ils chassent en meute et lancent des assauts groupés." Gaiman
Réponse avec citation
  #154  
Vieux 19/07/2011, 13h32
Avatar de zarma
zarma zarma est déconnecté
Gauche, Tai koa
 
Date d'inscription: août 2005
Localisation: Dressrosa
Messages: 9 705
zarma collectionne les photos dédicacées de Fataliszarma collectionne les photos dédicacées de Fataliszarma collectionne les photos dédicacées de Fataliszarma collectionne les photos dédicacées de Fataliszarma collectionne les photos dédicacées de Fataliszarma collectionne les photos dédicacées de Fataliszarma collectionne les photos dédicacées de Fataliszarma collectionne les photos dédicacées de Fataliszarma collectionne les photos dédicacées de Fataliszarma collectionne les photos dédicacées de Fataliszarma collectionne les photos dédicacées de Fatalis
Citation:
Posté par Auteurroriste Zeph
Voir le message
Donc thumbs up, mais pas trop non plus.
Oh ça, c'est bien trouvé vu la storyline. Bravo.
__________________
Mes ventes de Comics VO !
Réponse avec citation
  #155  
Vieux 19/07/2011, 13h33
Avatar de Auteurroriste Zeph
Auteurroriste Zeph Auteurroriste Zeph est déconnecté
se radicalise
 
Date d'inscription: août 2006
Localisation: dans son univers fermé
Messages: 13 963
Auteurroriste Zeph change la caisse du Fauve
T'as vu ça. Je ne pouvais pas finir autrement.
__________________
" Les ennuis sont des pleutres: ils n'arrivent pas isolément, ils chassent en meute et lancent des assauts groupés." Gaiman
Réponse avec citation
  #156  
Vieux 19/07/2011, 14h09
Avatar de Mr Gumby
Mr Gumby Mr Gumby est déconnecté
est un garçon zenzible.
 
Date d'inscription: avril 2005
Localisation: Danny the street
Messages: 1 770
Mr Gumby change la caisse du Fauve
Citation:
Posté par Auteurroriste Zeph
Ahah, t'as vu M'sieur Gumby, c'est moi le plus en retard cette fois!!!
Ho ça va. C'est pas bien de se vanter.

Sinon, le Orc Stain, je vais surement guetter le TPB.

Je vais donc attendre le Butcher Baker avec la légère appréhension d'être un peu seul à aimer ce truc en fait.

Et puis, Unwritten, je n'arrive pas à me décider à retirer Carey de ma black list.
__________________
L'opportuniste reboot de la revue de pile : février Dark Horse, Menu des chroniques
Les aventures spacialo-copocléphiliques du Captain Zenzible : Ep 7
Réponse avec citation
  #157  
Vieux 19/07/2011, 14h18
Avatar de FredGri
FredGri FredGri est déconnecté
Secret Identity of HB-Man
 
Date d'inscription: décembre 2002
Localisation: Cherbourg en Cotentin
Messages: 23 835
FredGri discute philosophie avec HulkFredGri discute philosophie avec HulkFredGri discute philosophie avec HulkFredGri discute philosophie avec HulkFredGri discute philosophie avec HulkFredGri discute philosophie avec HulkFredGri discute philosophie avec HulkFredGri discute philosophie avec HulkFredGri discute philosophie avec HulkFredGri discute philosophie avec HulkFredGri discute philosophie avec Hulk
Butcher baker c'est quand même sympa, très décérébré comme souvent en ce moment chez Casey; C'est vrai que ca donne l'impression d'être en roue libre mais ca n'est pas d'une lecture désagréable pour autant, je trouve !

Sinon Rasl, le troisième TPB sort en Decembre, je crois !
Réponse avec citation
  #158  
Vieux 18/08/2011, 11h40
Avatar de Auteurroriste Zeph
Auteurroriste Zeph Auteurroriste Zeph est déconnecté
se radicalise
 
Date d'inscription: août 2006
Localisation: dans son univers fermé
Messages: 13 963
Auteurroriste Zeph change la caisse du Fauve
Nick Spencer a la côte en ce moment. Il écrit pour Image, Marvel et DC, ses creator owned font du buzz, il a signé un contrat d'exclusivité avec la maison des idées tout en pouvant toutefois continuer ses titres ailleurs, des nombreux titres annoncés chez son nouvel éditeur attitré. Bref ce mec est partout alors qu'au final, il n'en a pas fait tant que ça.
Du coup, j'ai voulu voir par moi même ce que ce type avait de si génial.

Et on commence donc avec le gros titre qui buzz, le truc qui agite la toile depuis quelques mois:


Morning Glories TPB 1, soit les 6 premiers épisodes de la série.

L'histoire:
6 lycéens, tous des prodiges, se retrouvent pour la rentrée scolaire à la prestigieuse Morning Glories Academy, institution qui a formé les plus grands.
Seulement, le programme, tout comme les méthodes d'enseignement, sont fort peu académique.
Entre les coups de putes, les tentatives de meurtres, les meurtres, les trucs dans la cave..ect, l'année va s'avérer être un sacré bordel.

Le scénario:
Spencer nous fait donc suivre ces 6 ados et leur rentrée. Mais dès la scène d'intro, il donne le ton. Ce sera du what the fuck permanent avec des touches de conspirationisme et de fantastique. L'auteur cultive tout au long des 6 épisodes de ce volume un sens certain du twist tordu.
Après, je dois dire que j'ai eu un drôle d'impression à la fin de ma lecture. Quelques choses d'assez contradictoires.
C'est assez dense. Spencer lance un gros paquet de plot et de subplots. Il n'y va pas de mains mortes sur les intrigues secondaires, on sent qu'il en a sous la pédale pour un paquet d'épisodes.
C'est assez long à lire aussi. Beaucoup de dialogues, et puis le volume, avec ses 6 épisodes dont le premier oversized, fait son poids.
Par contre, au final, pas vraiment l'impression qu'il s'est passé énormément de choses. C'est peut être du au grand nombre de chose mise en place. Et pourtant, ça n'arrête pas, mais la lecture m'a laissé une impression étrange, qui, même à tête reposé, une fois le volume digéré ne s'en va pas. Peut être le fait que malgré la densité du truc, on reste dans la mise en place.
Est-ce-que j'ai apprécié? Oui, c'est tordu comme j'aime, et puis Spencer place des tas de sub plots très intrigants, de twists assez sympas.
Je prendrai le deuxième tpb sans hésiter.


Le dessin:
Je dois dire que je ne suis pas très fan du dessin, beaucoup trop léger à mon gout. Je ne trouve pas ça spécialement beau.
Par contre, niveau narration, ça assure très bien le taf.
Mais vraiment, graphiquement, pas la panacée.

Au final, un très bon démarrage que ce premier tome de Morning Glories. Spencer y introduit ses persos, l'établissement et tout un tas d'intrigues. C'est dense et touffu. Reste cette étrange sensation une fois le bouquin posé.


Et puis, comme des fois, les sites font des erreurs mais sont bons joueurs, je me suis retrouvé avec ça à lire:


Soit les épisodes 1 à 5 de la mini série.

L'histoire:
Au sein d'une même fête (la Forgetless qui donne son nom au bouquin), vont se croiser: deux filles, modèles en l'apparence mais avec un autre job bien différent en vrai, un garçon qui aime se filmer en train de coller sa bite n'importe où et balancer le tout sur le net, un hypnotiseur bidon, un panda accro au sexe, un couple complètement taré et leur fille étrange...
Un fête comme ça avec des invités pareil, cocktail explosif garanti.

Le scénario:
Le gars Spencer est un petit malin. Il s'amuse avec la temporalité du récit, les personnages, ce qu'on croit connaitre d'eux, ce qui leur arrive. Il te montre un truc,et puis hop, il avance ou recule dans le temps, t'en montre un autre, et puis à nouveau un bond, et quand tu crois tout savoir, aller hop, il s'amuse encore.
Ça aurait pu être ennuyeux, dans le genre, mouais arrêtez de vous payer ma tronche et fait ton histoire en vrai.
Sauf que non, pas du tout. Son histoire est clair et limpide une fois terminée. C'est juste qu'il choisit de dévoiler les clefs du récit dans l'ordre qui l'amuse et laisse le lecteur monter ses propres hypothèses, avant de le corriger.
C'est très habile, on ne s'y perd jamais (entre les différentes temporalités) et au final il ne reste pas un point non éclairci.
Une belle balade pour le lecteur, bien rythmée de surcroit.
On se fait prendre au jeu et c'est très plaisant.
Le gars Spencer, un petit malin.

Le dessin:
On a plusieurs dessinateurs sur le volume.
Tout d'abord, Scott Forbes et Jorge Coelho sur l'histoire principale, chacun dans un style différent, suivant les personnages suivis.
Forbes livre une prestation franchement pas terrible. C'est très irrégulier, pas très beau, en plus d'être simpliste, quelques traits remplis de couleur sous photoshop. Par contre, encore une fois, la narration est impec. C'est moche, mais bien raconté.
Coelho s'occupe des passages un peu plus scabreux du bouquin, et ça colle plutôt bien à son style. Ce n'est pas la folie non plus mais c'est déjà mieux gaulé que la partie de Forbes.
Pour finir, Marley Zarcone qui s'occupe de back up (ici toutes réunies en fin de volume). C'est graphiquement ce qu'il y a de plus sympa dans le bouquin. Très sympa, même si assez pauvre en décors sur une grosse partie.

Au final, une excellente lecture. Spencer est à la fois très malin et habile sur son récit. Il joue et se joue du lecteur sans jamais se foutre de sa gueule. C'est drôle, fun, intelligemment écrit. Bref, gros coup de cœur sur cette mini.
Dommage que graphiquement, ça ne suive pas.


Voilà, pour mon premier aperçu du travail de Nick Spencer, j'ai été servi. Morning Glories est une série étrange, très intrigante, avec un gros potentiel. Cependant, malgré une lecture très agréable quoiqu'étrange, j'attends le deuxième TPB pour vraiment confirmer.
La grosse surprise (et ce à plusieurs niveaux), c'est Forgetless, qui m'a vraiment bluffé. Intelligemment écrit, très habile, cette mini série montre vraiment de quoi est capable l'auteur.
En tout cas, ça m'a donné envie d'aller découvrir ses minis précédentes.
Espérons que malgré tous ses engagements auprès des big two, il continuera d'être capable de produire des travaux dans la lignée de Forgetless.
__________________
" Les ennuis sont des pleutres: ils n'arrivent pas isolément, ils chassent en meute et lancent des assauts groupés." Gaiman
Réponse avec citation
Réponse

Tags
critiques, zeph

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non

Navigation rapide


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 11h31.


Powered by vBulletin® Version 3.8.3
Copyright ©2000 - 2020, Jelsoft Enterprises Ltd.
Version française #20 par l'association vBulletin francophone
Skin Design et Logos By Fredeur
Buzz Comics : le forum comics n°1 en France !