Précédent   Buzz Comics, le forum comics du monde d'après. > > Retro - Hall of Heroes > Archives des GenSen

Discussion fermée
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #1  
Vieux 02/12/2006, 09h03
Avatar de Niglo
Niglo Niglo est déconnecté
Registered User
 
Date d'inscription: janvier 2003
Messages: 6 570
Niglo change la caisse du Fauve
Les parutions vf : Ombrax-Saga



OMBRAX-SAGA N°243
Lug, avril 1986.



LES VENGEURS : Bilan (22 pages)
(Testing…1…2…3 !, in Avengers #227, janvier 1983)

Scénario : Roger Stern.
Dessin : Sal Buscema.
Encrage : Brett Breeding.
Couverture : Brett Breeding.

Résumé :

Après leur rencontre avec la jeune héroïne, les Vengeurs ont invité Captain Marvel au manoir pour lui faire subir quelques tests. Ceux-ci sont concluants (elle parvient à faire le tour de la planète en deux secondes en changeant de forme énergétique quatre fois) et la Guêpe lui propose de rejoindre l’équipe, ce qu’elle accepte aussitôt. Jarvis lui fait alors faire le tour du manoir. Dans la salle des enregistrements, elle va découvrir qui était son prédécesseur, le premier Captain Marvel.

Un peu plus tard, à Central Park, Janet van Dyne déjeune en compagnie de Red et Jane Richards. Janet agit comme si sa séparation d’avec Hank ne la perturbait pas, mais ses amis réalisent que la jeune femme traverse une période difficile.

A Ryker’s Island, dans sa cellule, Hank Pym reçoit la visite du docteur Paul Edmonds, un psychiatre venu l’examiner. Le psy va enregistrer Hank qui lui raconter son passé et ses échecs : sa première femme, Maria Trovaya, assassinée par les soviétiques ; son invention d’une potion rétrécissante ; sa rencontre avec Janet van Dyne, dont il va rapidement faire sa partenaire ; la formation des Vengeurs, au sein desquels il va rapidement avoir l’impression de rester dans l’ombre de ses compagnons ; son premier changement d’identité et de pouvoir, devenant Giant-Man, puis Goliath ; sa création d’Ultron, qui va se retourner contre les Vengeurs ; sa nouvelle identité de Pourpoint Jaune, sous laquelle il va épouser la Guêpe ; son combat contre les Vengeurs, manigancé par Ultron ; son expulsion des Vengeurs ; sa séparation d’avec sa femme ; enfin la façon dont Tête d’Oeuf l’a manipulé, conduisant à son arrestation. Mais désormais Hank Pym est décidé à se battre pour être innocenté.

De retour à son cabinet, le docteur Edmonds appelle Tony Stark pour lui faire part de son diagnostic concernant Hank. D’après lui, ses dépressions successives sont dues à un sévère complexe d’infériorité. Il ignore que la conversation est écoutée par Tête d’Oeuf, plus décidé que jamais à briser Hank Pym.


Commentaire :

Débuts de Roger Stern sur le titre, qui commence tout en douceur. L’épisode n’a d’autre intérêt que d’introduire la nouvelle Captain Marvel au sein de l’équipe, et de revenir sur la carrière de Hank Pym, ce qui permet de mettre en perspective son récent pétage de plomb.


A noter :

Cet épisode fait suite à Amazing Spider-Man Annual #16 (1982, trad. in Strange Spécial Origines n°223, juillet 1988), dans lequel est introduit le personnage de Captain Marvel.


Casting :

Les Vengeurs : la Guêpe (Wasp), Thor, Iron Man, Captain America, Miss Hulk (She-Hulk), Œil de Faucon (Hawkeye), Captain Marvel.

Hank Pym, Jarvis, Red Richards, Jane (Susan) Richards, docteur Paul Edmonds.

Tête d’Oeuf (Egghead), l’Homme-Plante (Plantman), le Sorcier (Wizard)


THOR : La Saga de Thor (20 pages)
(The Saga of Thor, in Thor Annual #11, 1983)

Scénario : Alan Zelenetz.
Dessin : Bob Hall.
Encrage : Vince Colletta.
Couverture : Bob Layton.

Résumé :

Dans le puits sacré de Wyrd, les trois Nornes revivent quelques grands moments de l’histoire de Thor.

Chapitre I : La Naissance de Thor
Odin se rend sur Midgard pour s’accoupler à Jord, déesse de la Terre. De leur union va naître Thor, qu’Odin va ramener à Asgard où il sera élevé par Frigga, son épouse.

Chapitre II : Les Trésors des Dieux
Odin raconte à Thor et Loki l’histoire de Gungnir, sa lance magique. Elle a été fabriquée au royaume des Trolls qui l’offrirent aux dieux. Cette lance a la particularité de ne jamais rater sa cible. Dès que son père à le dos tourné, Loki décide de s’emparer de Gungnir. Mais il la fait tomber et aussitôt un gigantesque serpent se matérialise et attaque Loki. Thor vient au secours de son demi-frère sans hésiter et tue le serpent. Odin arrive et découvre ce qui s’est passé. Pour punir Loki, il annonce à Thor que trois présents qui étaient pour eux deux ne seront finalement que pour lui seul. Il l’envoie chercher ces trois présents au royaume des Trolls. Loki le suit discrètement en se transformant en papillon. Alors que les Trolls s’affèrent pour fabriquer les trois présents de Thor, Loki tente de les déconcentrer sous la forme qu’il a prise. Peine perdue. Les trolls raccompagnent Thor au palais d’Odin, où sont révélés les trois présents : un sanglier en or (vivant), un bracelet d’or, et Mjolnir, le marteau mystique forgé dans le métal d’uru. Odin annonce à Thor que Mjolnir sera à lui dès qu’il s’en sera montré digne.

Chapitre III : A la Conquête de Mjolnir
Thor enchaîne prouesse sur prouesse : il récupère les pommes de l’immortalité qu’avaient volées les Géants de la Tempête, combat les forces du mal, sauve Sif du sort que voulait lui faire subir Héla, la déesse de la mort. Odin lui remet donc Mjolnir, et un grand banquet est organisé. Alors que Thor est sorti essayer son marteau, il aperçoit une armée approchant du palais d’Odin. Ce sont les Dieux Sangliers, qui profitent que tout le monde soit occupé par le festin pour attaquer par surprise. A lui seul, Thor va arrêter leur assaut en détruisant le pont que traversait l’armée des Dieux Sangliers. Puis il regagne le palais à temps pour être acclamé par la foule présente.


Commentaire :

Une succession de scènes du passé de Thor, inspirées par la mythologie nordique, et plutôt joliment illustrées par le duo Hall/Colletta, même si on ne retrouve pas la beauté des Tales of Asgard de Lee et Kirby.


A noter :

Cet épisode avait déjà été publié par Arédit dans Hulk n°7 (juin 1984).


Casting :

Thor.

Odin, Loki, Frigga, Jord, Sif, les Nornes, les Trolls.
  #2  
Vieux 02/12/2006, 09h22
Avatar de Niglo
Niglo Niglo est déconnecté
Registered User
 
Date d'inscription: janvier 2003
Messages: 6 570
Niglo change la caisse du Fauve


OMBRAX-SAGA N°244
Lug, mai 1986.



LES VENGEURS : Le Procès (21 pages sur 22)
(Trial and Error !, in Avengers #228, février 1983)

Scénario : Roger Stern.
Dessin : Al Milgrom.
Encrage : Brett Breeding.
Couverture : Al Milgrom.

Résumé :

Au Manoir des Vengeurs, Miss Hulk découvre à la télévision l’évolution du procès d’Henry Pym. Malgré la présence de Thor et la Guêpe à l’audience, les choses s’annoncent mal pour Pym. Après s’être énervée contre son téléviseur, Miss Hulk descend au gymnase où Captain America entraîne Captain Marvel au combat au corps à corps. Captain America doit s’absenter peu après et se rend chez Stark International, où Iron Man travaille à la fabrication d’un scanner cérébral qui permettra de savoir si Pym a agi sous l’influence mentale de quelqu’un ou non.

Dans une banlieue paisible de New York, le docteur Chen Lu, alias l’Homme Radioactif, se rend en taxi jusqu’à une maison d’apparence anodine. Il est accueilli par le Docteur Karla Soften, alias Opale, qui le conduit au laboratoire souterrain de Tête d’Œuf. Leur discussion est interrompue par l’irruption brutale dans la salle de Requin-Tigre, le Shocker et le Scarabée, que Tête d’Œuf a récemment fait sortir de prison, mais qui ont le plus grand mal à cohabiter. Ensemble, ils forment les nouveaux Maîtres du Mal.

Le lendemain, au tribunal, Captain America, Thor, Œil de Faucon, la Guêpe et Miss Hulk assistent à la quatrième journée du procès de Henry Pym, lorsque les Maîtres du Mal passent à l’attaque. Avant que les Vengeurs n’aient eu le temps de réagir, Opale kidnappe Pym, tandis que le Shocker fait s’effondrer le plafond de la salle sur le public. L’intervention de Thor et Miss Hulk évite la catastrophe, et l’équipe prend rapidement les Maîtres du Mal en chasse. Le Shocker est rapidement mis hors combat par les flèches d’Œil de Faucon. Mais les Maîtres du Mal parviennent à s’enfuir, essentiellement grâce à l’Homme Radioactif : il lance une rafale de rayons gamma sur Miss Hulk, qui redevient aussitôt Jennifer Walters, puis dévie le marteau de Thor contre Captain America. Seul le Shocker n’a pas réussi à se sauver. Interrogé par les Vengeurs, il affirme que c’est Pym qui a organisé sa propre évasion.

Henry Pym recouvre ses esprits dans le repère des Maîtres du Mal. Tête d’Œuf lui fait voir les derniers bulletins d’information télévisés, qui accusent Pym d’avoir arrangé son évasion du tribunal. Lorsque Tête d’Œuf lui demande finalement de se joindre aux Maîtres du Mal, Pym, effondré, accepte.


Commentaire :

Roger Stern fait entrer en scène sa nouvelle mouture des Maîtres du Mal (une version légèrement remaniée de celle introduite par Jim Shooter in Avengers #222). Ce n’est certainement pas la plus mémorable, mais les qualités de cet épisode sont à chercher ailleurs, avant tout dans le traitement des personnages, que le scénariste maîtrise fort bien. Le cas Henry Pym a semé le trouble chez les Vengeurs, mais tous répugnent à se confier aux autres, chacun tentant de gérer la situation à sa façon. Stern fait planer une ambiance de désarroi au Manoir des Vengeurs. C’est ce qui donne à ce récit tout son sel.


A noter :

La précédente apparition du Scarabée a eu lieu dans Marvel Two-in-One #96 (février 1983, non traduit).

La précédente apparition de Tiger Shark a eu lieu dans Ms. Marvel #16 (avril 1978, trad. in Guerre sous les Flots, Miss Marvel n°6, 4ème trimestre 1981).

La précédente apparition de Shocker a eu lieu dans Defenders #64 (octobre 1978, trad. in Hulk n°22, Arédit, juillet 1982).

On n’avait pas revu l’Homme Radioactif depuis Iron Man #74 (mai 1975, trad. in Strange n°77, mai 1976). . Auparavant, il avait fait partie de la toute première version des Masters of Evil, rencontrés dans Avengers #6.

Opale faisait partie de la précédente incarnation des Maîtres du Mal, rencontrée dans Avengers #222 (août 1982, non traduit).


Casting :

Les Vengeurs : la Guêpe (Wasp), Thor, Iron Man, Captain America, Miss Hulk (She-Hulk), Œil de Faucon (Hawkeye), Captain Marvel.

Henry Pym, Vision, la Sorcière Rouge (Scarlet Witch).

Les Maîtres du Mal : Tête d’Œuf (Egghead), Opale (Moonstone), l’Homme Radioactif (Radioactive Man), le Scarabée (Beetle), Shocker, Requin-Tigre (Tiger Shark).


Censure :

Cet épisode a été réduit d'une page (scannée par Michel) :






THOR : La Saga de Thor (2ème partie) (20 pages)
(The Saga of Thor, in Thor Annual #11, 1983)

Scénario : Alan Zelenetz.
Dessin : Bob Hall.
Encrage : Vince Colletta.
Couverture : Bob Layton.

Résumé :

Chapitre IV : Loki joue un mauvais tour à Sif !
Loki se change en rossignol pour espionner Thor et Sif. Lorsque les deux amants se séparent, Loki suit Sif chez elle. Il attend qu’elle soit endormie et lui rase la tête. Le lendemain, Sif n’ose paraître devant Thor tant elle se trouve laide. Thor soupçonne aussitôt une fourberie de son demi-frère, lequel, effrayé par la colère de Thor, avoue aussitôt. Thor lui ordonne de réparer son geste. Loki se rend chez Brokk et Eitri, deux artisans à qui il demande de tisser une chevelure. Mais les cheveux qu’ils réalisent ne sont pas blonds comme à l’origine mais noirs comme le jais. Ainsi Loki tient sa promesse tout en jouant un nouveau mauvais tour à Thor et Loki. Pourtant, contrairement à ce qu’il supposait, Thor trouve Sif encore plus belle maintenant que ses cheveux sont noirs.

Chapitre V : Les Hommages de Midgard.
Au temps des Vikings, ceux-ci priaient Thor avant chacun de leurs combats. Leurs hommages sont arrivés jusqu’à Asgard, et Thor demande l’autorisation à son père de se rendre à Midgard pour exaucer leurs souhaits. Thor apparaît ainsi aux Vikings, juste avant qu’ils n’attaquent un village. Ce n’est que trop tard que Thor réalise que les Vikings se sont attaqués à une église chrétienne et ont massacré tous ses fidèles. Il réalise alors qu’il n’a fait qu’encourager les Vikings à tuer en son nom et décide de ne plus répondre à leurs prières.

Chapitre VI : Thor apprend l’humilité.
Vaincu au bras de fer après une soirée de beuverie, Thor se montre particulièrement mauvais perdant. Dans son palais, Odin observe son fils et regrette qu’il soit aussi têtu et orgueilleux. Il décide donc de lui apprendre l’humilité : il lui reprend son marteau et l’envoie sur Midgard, où il oubliera tout de son existence passée et devra habiter le corps d’un mortel, Donald Blake. Thor passera ainsi dix années sur la Terre avant de retrouver son marteau enchanté, puis ses souvenirs.


Commentaire :

Cette succession de courts récits n’est pas sans évoquer les Tales of Asgard que l’on retrouvait en back-up aux débuts de la série. Néanmoins Bob Hall n’est pas Jack Kirby, et si l’ensemble est plutôt agréable à lire, il reste cependant assez anodin. On se demande d’ailleurs ce qui a pu pousser Lug a rééditer cet épisode, publié moins de deux ans plus tôt par Arédit.


A noter :

Cet épisode avait déjà été publié par Arédit dans Hulk n°7 (juin 1984).


Casting :

Thor, Loki, Sif, Odin, Brokk, Eitri, Fandral, Volstarr, Hogun, Frigga, les Nornes.
  #3  
Vieux 02/12/2006, 09h37
Avatar de Niglo
Niglo Niglo est déconnecté
Registered User
 
Date d'inscription: janvier 2003
Messages: 6 570
Niglo change la caisse du Fauve


OMBRAX-SAGA N°245
Lug, juin 1986.



LES VENGEURS : Rideau ! (20 pages sur 22)
(Final Curtain, in Avengers #229, mars 1983)

Scénario : Roger Stern.
Dessin : Al Milgrom.
Encrage : Joe Sinnott.
Couverture : Al Milgrom.

Résumé :

Chez elle, à la Nouvelle Orléans, Captain Marvel découvre les derniers rebondissements de l’affaire Henry Pym et se rend aussitôt au Manoir des Vengeurs. L’ambiance qui y règne est inquiétante, d’autant plus que tout le monde est sans nouvelle d’Iron Man depuis une semaine. Pour ne rien arranger, après son face à face avec l’Homme Radioactif, Jennifer Walters ne parvient plus à se transformer en Miss Hulk, et la situation la panique au plus haut point. Le problème sera réglé par Œil de Faucon, qui va harceler Jennifer jusqu’à ce qu’elle s’énerve suffisamment pour que la métamorphose se déclenche.

Scott Lang, le nouvel Homme-Fourmi, arrive au Manoir, apportant le scanner cérébral mis au point par Tony Stark. Il offre à la Guêpe de rester pour aider les Vengeurs, mais celle-ci décline sa proposition, craignant de ne pas pouvoir supporter de voir un autre que Pym dans le costume de l’Homme-Fourmi.

Les Vengeurs rendent visite au Shocker dans la prison où il est détenu et lui proposent d’utiliser le scanner cérébral sur lui. Contre l’avis de son avocat, ce dernier accepte. L’appareil lui fait prendre conscience qu’il a été manipulé par Tête d’Œuf et a accusé à tort Henry Pym. Il leur révèle où se trouve le Q.G. des Maîtres du Mal.

Dans le repère des Maîtres du Mal où il est retenu, Henry Pym achève le travail que lui a confié Tête d’Œuf : la construction d’une machine de longévité, qui offrira à ses utilisateurs une quasi-immortalité. Mais Tête d’Œuf et les autres Maîtres du Mal sont sceptiques et soupçonnent un piège. Ils ordonnent à Henry Pym de tester l’appareil sur lui-même. Ils réalisent trop tard que c’est exactement ce sur quoi Pym comptait. L’appareil est en réalité un champ de force, qui va lui permettre de prendre le contrôle de l’armure du Scarabée et de repousser les assauts des autres Maîtres du Mal.

Les Vengeurs arrivent sur les lieux au même moment. Œil de Faucon est le premier à pénétrer dans le bâtiment, et découvre les Maîtres du Mal K.O., vaincus par Pym. Alors que celui-ci s’apprête à sortir de la pièce et tourne le dos à Tête d’Œuf, ce dernier sort un revolver de sa poche. Œil de Faucon est plus rapide et tire une flèche dans le canon de l’arme qui explose. En s’approchant de Tête d’Œuf, Henry Pym réalise que le criminel est mort, tué par la décharge qu’il lui destinait.


Commentaire :

Après de longs mois dans le rôle de la victime, Henry Pym reprend enfin du poil de la bête et s’offre à lui seul l’ensemble des Maîtres du Mal. Le procédé utilisé par Stern est certes téléphoné, mais cela lui permet d’offrir à Pym une rédemption bienvenue. Le scénariste excelle également lorsqu’il s’agit de décrire le sentiment d’impuissance et de panique qui s’est installée au Manoir des Vengeurs dans les premières pages de cet épisode. Rarement le groupe aura paru aussi fragile, mais les circonstances l’expliquent aisément.


A noter :

Les Vengeurs n’ont aucune nouvelle d’Iron Man depuis une semaine. Ils ignorent que Tony Stark a replongé dans l’alcool et que ses jours en tant qu’Iron Man sont comptés…

Casting :

Les Vengeurs : la Guêpe (Wasp), Thor, Captain America, Miss Hulk (She-Hulk), Œil de Faucon (Hawkeye), Captain Marvel.

Henry Pym.

Les Maîtres du Mal : Tête d’Œuf (Egghead), Opale (Moonstone), l’Homme Radioactif (Radioactive Man), le Scarabée (Beetle), Shocker, Requin-Tigre (Tiger Shark).


Censure :

Cet épisode a été réduit de deux pages (scannées par Michel) :






THOR : Au-delà de l’Arc-en-Ciel ! (22 pages)
(page 1 à 16 : Somewhere… over the Rainbow Bridge !, in Thor #273, juillet 1978)
(page 17 à 22 : The Eye… and the Arrow !, in Thor #274, août 1978)

Scénario : Roy Thomas.
Dessin : John Buscema.
Encrage : Tom Palmer.
Couverture : John Buscema & Tom Palmer.

Résumé :

Le journaliste Harris Hobbs demande à Thor de le conduire à Asgard pour qu’il y tourne une émission télé. Hobbs s’est déjà rendu à Asgard autrefois, mais ses souvenirs ont été effacés. Pourtant, certaines nuits, il revit en rêve cette précédente expérience. Après une séance d’hypnose, il a finalement recouvré la mémoire. Il s’est alors engagé auprès de ses employeurs à tourner une émission en direct d’Asgard.

Thor quitte Hobbs sans accepter ni refuser sa demande, souhaitant d’abord avoir l’accord d’Odin. Dans l’ombre, un homme attend que Thor soit parti pour accoster le journaliste. A sa demande, Hobbs lui parle d’un autre rêve qu’il a fait : Thor y part pêcher en compagnie d’un géant, Hymir. Utilisant comme appât une tête de bœuf, ils attrapent le Serpent de Midgard. Thor tente de le retenir, mais Hymir coupe la ligne, libérant le Serpent. Thor quitte Hymir très en colère.

Son récit terminé, l’homme révèle à Hobbs son véritable visage : il s’agit de Loki. Il prétend connaître la signification de son rêve, et propose au journaliste de le faire aller à Asgard.

Thor se rend dans les locaux de Stark International où il a promis à Tony Stark de le débarrasser de FAUST, l’ordinateur fait d’adamantium qu’il a combattu au côté d’Iron Man. Avant de quitter les lieux, il aperçoit dans le ciel Jormungand, le Serpent de Midgard. Il attaque aussitôt, mais la créature s’avère n’être qu’une illusion. Il repart, emportant FAUST sur Asgard. Il est accueilli par Balder, Fandral, Volstagg et Hogun. Alors qu’ils discutent, Volstagg manipule FAUST et met à jour une trappe. Lorsqu’il l’ouvre, Harris Hobbs en sort, accompagné de son caméraman et de son preneur du son. Avant qu’il n’ait pu expliquer sa présence ici, Loki fait son apparition, et révèle qu’il a fait venir Hobbs sur Asgard pour qu’il soit témoin de Ragnarok, le crépuscule des Dieux, imminent selon lui.

Thor réagit fort mal au retour de Loki à Asgard et l’attaque avant qu’il n’ait eu le temps de disparaître. Il prend très mal d’être filmé et change le caméraman en rat, lequel court se réfugier sous la statue d’Odin. Thor soulève la statue pour l’en déloger, bien qu’Odin l’ait formellement interdit. Evidemment, c’est à ce moment précis qu’Odin arrive sur les lieux. Sa colère tombe rapidement lorsqu’il apprend que Loki est responsable de tout.

Odin commence alors le récit des dernières journées qui se sont écoulées. Tout a commencé lorsque les corbeaux Ugin et Munin lui annoncèrent l’approche de Ragnarok. Odin rendit alors visite à Himir pour lui demander confirmation. Celui-ci demanda un tribut pour le renseigner, et Odin dut s’arracher un œil pour le lui offrir. Himir l’invita alors à se rendre dans le domaine d’Hela pour y interroger le fantôme de Volla. Odin fit alors préparer Sleipnir, son destrier, et partit pour le Valhalla.


Commentaire :

Début d’une nouvelle saga, laquelle menace de conduire à la fin d’Asgard et des Dieux. Rien de bien nouveau sous le ciel d’Asgard donc, du moins dans cette première partie.

A noter :

Thor #273 avait déjà été publié par Arédit dans Thor n°15 (mai 1985).


Casting :

Thor.

Harris Hobbs, Roger ‘Red’ Norwell.

Heimdall, Balder, Fandral, Hogun, Volstagg, Odin.

Loki.
  #4  
Vieux 02/12/2006, 09h40
Avatar de Niglo
Niglo Niglo est déconnecté
Registered User
 
Date d'inscription: janvier 2003
Messages: 6 570
Niglo change la caisse du Fauve


OMBRAX-SAGA N°246
Lug, juillet 1986.



LES VENGEURS : Le dernier Adieu ! (22 pages)
(The last Farewell, in Avengers #230, avril 1983)

Scénario : Roger Stern.
Dessin : Al Milgrom.
Encrage : Joe Sinnott.
Couverture : Al Milgrom.

Résumé :

Tête d’Œuf mort, Henry Pym semble avoir perdu toute chance de s’innocenter auprès de la justice. Heureusement pour lui, Opale va accepter de témoigner en sa faveur, après avoir passé un accord avec les fédéraux. Henry Pym sort du tribunal libre, de même qu’Œil de Faucon, qui est reconnu avoir tué Tête d’Œuf en état de légitime défense.

Quelques jours plus tard, Henry Pym prend la mer à bord d’un yacht, en compagnie de Trish Starr, la jeune femme qui a perdu un bras à cause de Tête d’Œuf. Ensemble, ils jettent les cendres de leur ennemi défunt par-dessus bord. Pym se rend ensuite au Manoir des Vengeurs, où ses collègues doivent décider de son sort. Les Vengeurs utilisent sur lui le scanner mental mis au point par Iron Man pour savoir si son comportement de ces derniers mois est dû à une influence extérieure ou non. Il en résulte que Pym était bien responsable de ses actes, fautes qu’il s’annonce prêt à assumer.

C’est ensuite au tour d’Œil de Faucon de passer en jugement devant ses pairs pour la mort de Tête d’Œuf. Henry Pym propose immédiatement de témoigner en sa faveur. Il confirme qu’Œil de Faucon a agi en état de légitime défense pour lui sauver la vie, avant de sortir. Jarvis l’attend dans le couloir et lui annonce qu’il lui a fait ses valises avant de lui dire au revoir. Dans l’une d’elles il a rangé son costume de Pourpoint Jaune.

Avant de quitter le Manoir, Henry Pym retrouve les autres Vengeurs, qui lui proposent de lui offrir toute l’aide dont il pourra avoir besoin. Pym leur annonce qu’il a décidé de tirer définitivement un trait sur sa carrière super-héroïque, et remet à Captain America son costume de Pourpoint Jaune. Puis il retrouve Janet et lui fait ses adieux.

Sur Titan, malgré la compagnie d’Elysius, Eros s’ennuie. Voilà des mois qu’il se trouve sur le satellite, et l’aventure lui manque. Il demande à Isaac, l’ordinateur vivant de Titan, de lui indiquer quelles planètes offrent le plus grand potentiel d’action. Parmi la liste se trouve la Terre…


Commentaire :

Un épisode où les qualités présentes dans les précédents numéros sont encore plus évidentes. Roger Stern fait ressortir à merveille les émotions de ses personnages, faisant face à une situation dramatique dans un contexte très solennel. Henry Pym, sous ses différents costumes, n’a jamais été le membre le plus populaire des Vengeurs, mais il en est pourtant l’un des fondateurs, et son départ marque un moment important de la vie de l’équipe, ce que le scénariste rend ici remarquablement bien, avec juste ce qu’il faut d’émotion et de larmes…


A noter :

La précédente apparition d’Eros avait eu lieu dans The Death of Captain Marvel (1982, La Mort de Captain Marvel, Top BD n°2, 2ème trimestre 1983).


Casting :

Les Vengeurs : la Guêpe (Wasp), Thor, Captain America, Miss Hulk (She-Hulk), Œil de Faucon (Hawkeye), Captain Marvel.

Henry Pym.

Trish Starr, Fred Sloan, Eros, Elysius, Mentor, Isaac.

Les Maîtres du Mal : Tête d’Œuf (Egghead), Opale (Moonstone), l’Homme Radioactif (Radioactive Man), le Scarabée (Beetle), Shocker, Requin-Tigre (Tiger Shark).


THOR : Le Crépuscule des Dieux (20 pages)
(page 1 à 10 : The Eye… and the Arrow !, in Thor #274, août 1978)
(page 11 à 20 : A Balance is struck !, in Thor #275, septembre 1978)

Scénario : Roy Thomas.
Dessin : John Buscema.
Encrage : Tom Palmer.
Couverture : John Buscema.

Résumé :

Au Valhalla, le fantôme de Volla affirma à Odin que la mort de Balder annoncerait le début de Ragnarok. Héla apparut à son tour et confirma les dires de Volla. Odin repartit aussitôt pour Asgard. En chemin, il rencontra Hoder, le dieu aveugle, qui lui demanda de le conduire à Asgard. Odin accepta.

Le récit d’Odin s’achève au moment où de nouveaux arrivants font leur apparition : les déesses d’Asgard, depuis longtemps partie, et que Sif a ramené sur les ordres d’Odin. Les retrouvailles entre dieux et déesses sont filmées par l’équipe de Harry Hobbs. Son caméraman, Red Norvell, tombe instantanément amoureux de Sif.

Balder ne redoute pas la prophétie annoncée par Odin. Tant qu’il se trouve à Asgard, il se sait invulnérable, grâce à Frigga qui a fait jurer à tout ce qui existe dans la nature de ne jamais le blesser. Pour le prouver, il propose à tout le monde d’essayer de le tuer. Entendant ces mots, Harry Hobbs tente de l’en dissuader, persuadé qu’il s’agit d’une ruse de Loki, mais Balder l’ignore. Hobbs court alors prévenir Thor, qui se précipite au secours de son ami. Mais Thor arrive trop tard : Balder, que les innombrables tirs de divers dieux n’avaient pu atteindre, est mortellement blessé par une flèche tirée par Hoder. La flèche, confectionnée par Loki, est faite de bois de gui, le seul arbre auquel Frigga avait oublié de faire prêter serment.

Odin garde un dernier espoir de sauver Balder : il envoie Hermod, le dieu de la vitesse, au royaume d’Héla. Puis il invite tous les habitants d’Asgard à se préparer au combat.

Harry Hobbs connaît la légende de Ragnarok, et en déduit les évènements qui vont suivre : Hermod reviendra du Valhalla en annonçant que Balder sera rendu à Asgard à condition que tous le pleurent. Mais une géante dénommée Thokk (qui pourrait être en réalité Loki déguisé) refusera de le pleurer, scellant le sort du héros. En attendant, Hobbs et son équipe continuent leur tournage. Entre deux prises, Red Norvell tente de faire des avances à Sif, qui le rejette brutalement. Vexé, Norvell croise le chemin de Loki, qui a une proposition à lui faire…

Odin rallie ses troupes dans la perspective de la bataille à venir. Même Sigyn, l’épouse de Loki, accepte de lutter à ses côtés. Seul Thor manque à l’appel. Il a suivi Loki jusqu’à Jotunheim, le pays des Géants, où ce dernier compte obtenir l’appui des Trolls contre Asgard. Thor défie Loki en combat singulier.


Commentaire :

Roy Thomas nous offre sa version de la légende de Ragnarok. Il en résulte un sentiment d’inéluctabilité dans l’enchaînement des évènements, l’impression permanente que les dieux d’Asgard ne peuvent échapper à un destin déjà écrit (et connu de Hobbs, témoin humain de ces évènements). C’est aussi l’occasion de rencontrer certains Asgardiens qui n’étaient jamais apparus dans la série (Hoder, Hermod, Sigyn). Au final, cette histoire relève bien davantage de la tragédie classique que du récit super-héroïque habituel.


A noter :

Première apparition de Hoder, Hermod et Sigyn.


Casting :

Thor.

Harris Hobbs, Roger ‘Red’ Norwell.

Heimdall, Balder, Fandral, Hogun, Volstagg, Odin, Volla, Héla, Hoder, Sif, Frigga, Sigyn.

Loki.
  #5  
Vieux 02/12/2006, 09h44
Avatar de Niglo
Niglo Niglo est déconnecté
Registered User
 
Date d'inscription: janvier 2003
Messages: 6 570
Niglo change la caisse du Fauve


OMBRAX-SAGA N°247
Lug, août 1986.



LES VENGEURS : Surgis des Abysses (21 pages sur 23)
(Up from the Depths, in Avengers #231, mai 1983)

Scénario : Roger Stern.
Dessin : Al Milgrom.
Encrage : JoeSinnott.
Couverture : Al Milgrom & Joe Sinnott.

Résumé :

A Chesapeake Bay, trois créatures inhumaines, des simuloïdes, sortent de la mer et s’introduisent dans une base du SHIELD. Elles capturent les gardes en faction dont elles vont prendre non seulement l’apparence mais également les souvenirs. Le lendemain matin, Nick Fury se pose sur la base pour une visite d’inspection, en compagnie de Ronald Reagan, le président des Etats-Unis. A peine sont-ils sortis de l’hélicoptère qui les a conduits là qu’ils sont capturés par les agents du SHIELD. Ils sont conduits dans le bureau de Jasper Sitwell, le directeur de la base, qui leur annonce qu’ils ne seront relâchés qu’en échange d’une rançon d’un billion de dollars. Fury se jette sur Sitwell, qui l’immobilise avec une force humaine. Fury réalise alors qu’il ne s’agit pas du véritable Sitwell.

Les Vengeurs se réunissent au Meadowglen Memorial Garden pour rendre un dernier hommage à Jocaste, détruite en combattant Ultron. Plusieurs anciens membres de l’équipe ont fait le déplacement, en revanche Iron Man ne donne toujours aucun signe de vie. De retour au Manoir, la Guêpe reçoit un appel d’Iron Man qui lui annonce qu’il démissionne des Vengeurs, sans plus d’explication.

A la demande du faux Sitwell, Nick Fury contacte la Maison Blanche et fait connaître les revendications des ravisseurs. Henry Peter Gyrich est immédiatement informé de la situation et demande aux Vengeurs d’intervenir. Tandis que le Quinjet approche de la base, Captain Marvel part en éclaireur. A la vitesse de la lumière, elle trouve l’endroit où Nick Fury et Ronald Reagan ont été enfermés. De retour dans l’appareil, elle informe ses collègues de sa découverte, et Captain America met au point leur plan d’attaque.

Lorsque le Quinjet arrive au-dessus de la base, Thor provoque un violent orage qui va détruire les radars et semer la panique parmi les simuloïdes. Puis Miss-Hulk arrache une partie du sol de la cour, leur permettant ainsi d’accéder directement aux niveaux inférieurs de la base où se trouvent Fury et Reagan. En chemin, ils affrontent une armée de simuloïdes, et découvrent que ces créatures sont des sortes de plantes vivantes. Ils sont en réalité des créations de l’Homme-Plante, lequel, à bord de son sous-marin situé non loin de là, assiste en direct aux évènements sur ses écrans de contrôle.

La Guêpe et Œil de Faucon trouvent la salle où ont été enfermés les véritables agents du S.H.I.E.L.D. et les libèrent. Dans les combats qui suivent, Œil de Faucon se casse la jambe. Le reste de l’équipe rejoint Fury et Reagan, lequel a dormi pendant toute la durée de son rapt et ne s’est rendu compte de rien. Lorsque les Vengeurs sortent de la base, ils découvrent que les simuloïdes se sont amalgamés en une unique et monstrueuse créature, contre laquelle même les coups de marteau de Thor semblent sans effets. Elle est par contre beaucoup plus sensible à l’incendie que déclenche Captain Marvel. Et le coup de grâce sera porté par un vaisseau spatial, soudainement apparu sur les lieux, qui va entrer en collision avec la créature. Le pilote de l’appareil n’est autre qu’Eros, lequel annonce aussitôt qu’il est venu se joindre aux Vengeurs.


Commentaire :

Un épisode essentiellement tourné vers l’action, mis en image sans grande imagination par Al Milgrom. Le scénariste comme le dessinateur se montrent plus à l’aise et inspirés dans les scènes plus intimes, lesquelles font défaut à cet épisode, à l’exception de l’enterrement de Jocaste.


A noter :

Jocaste est morte dans Marvel Two-in-One #93 (novembre 1982, trad. in Spécial Strange n°61, mars 1989) en combattant Ultron.


Casting :

Les Vengeurs : la Guêpe (Wasp), Thor, Captain America, Miss Hulk (She-Hulk), Œil de Faucon (Hawkeye), Captain Marvel.

Iron Man, Vision, la Sorcière Rouge (Scarlet Witch), le Fauve (Beast), Wonder Man, Eros.

Nick Fury, Ronald Reagan, Jasper Sitwell, Henry Peter Gyrich.

L’Homme-Plante (Plantman), les simuloïdes.


Censure :

Cet épisode a été réduit de deux pages (scannées par Michel) :










THOR : Usurpation d’identité (18 pages)
(page 1 à 4 : A Balance is struck !, in Thor #275, septembre 1978)
(page 5 à 18 : Mine… this Hammer !, in Thor #276, octobre 1978)

Scénario : Roy Thomas.
Dessin : John Buscema.
Encrage : Tom Palmer.
Couverture : John Buscema & Joe Sinnott (#276).

Résumé :

Le combat s’engage entre Thor et Loki. Mais ce dernier a pris le soin de lancer un sort qui diminue les forces de son adversaire. Thor décide alors de porter sa ceinture d’énergie, qui servait à accroître ses forces lorsqu’il était enfant. Il met aussitôt Loki K.O. et le reconduit à Asgard. Il confie sa ceinture à Red Norwell avant de conduire Loki chez son père.

Odin apprend à Thor les derniers évènements, lesquels correspondent à ce que Harris Hobbs avait prédit : Thokk a refusé de pleurer sur Balder, signifiant l’imminence de Ragnarok. Odin joue alors la carte de la dernière chance : par l’intermédiaire de sa lance, Gungnir, il déverse une grande partie de son énergie vitale dans le corps de Balder, le maintenant ainsi en vie, quoique dans un état comateux. Puis, très affaibli, Odin demande à Thor et Sif de le reconduire sur son trône, avant d’annoncer ouvert le procès de Loki.

Au même moment, ce dernier essaie de convaincre Red Norwell d’essayer la ceinture d’énergie que lui a confié Thor. Pour qu’il bénéficie de ses avantages, il doit d’abord se rendre dans le temple de Bilskirnir, et enfiler également les gants d’acier de Thor. Norwell hésite à accepter la proposition de Loki.

Le procès débute, et il est rappelé les innombrables méfaits dont Loki s’est montré coupable. Personne parmi l’assemblée n’accepte de témoigner en sa faveur, pas même son épouse, Sygyn, qui sera néanmoins la seule à verser une larme au moment où Loki sera déclaré coupable.

Pendant ce temps, Red Norwell décide finalement d’accepter la proposition de Loki, y voyant le moyen de se faire aimer de Sif. Lorsqu’il enfile les gants d’acier, il se transforme, prenant l’apparence d’un guerrier nordique. Il se rend aussitôt au palais d’Odin, où il affirme être le véritable Thor. Lorsque ce dernier tente de s’interposer, Norwell parvient à saisir Mjolnir. Grâce au marteau divin, il n’a guère de mal à vaincre Thor. Puis il lance une rafale en direction des guerriers asgardiens qui s’apprêtaient à l’attaquer. Mais Joey, le preneur de son de Harris Hobbs, s’interpose et prend la rafale de plein fouet. Il est tué sur le coup.

Red Norwell propose aux Asgardiens de cesser le combat et de ne pas tuer Balder, à condition que Sif accepte de l’accompagner. Celle-ci jette son arme et décide de le suivre.


Commentaire :

On aurait presque pu croire le chemin vers Ragnarok tout tracé, il prend ici un détour inattendu en introduisant un second Thor. Roy Thomas abandonne ici les accents mythologiques de l’épisode précédent pour revenir à un récit plus traditionnel.


Casting :

Thor.

Harris Hobbs, Joey.

Heimdall, Balder, Fandral, Hogun, Volstagg, Odin, Sif, Frigga, Sigyn.

Loki, Roger ‘Red’ Norwell.


Censure :

Thor #276 a été réduit de trois pages (scannées par Michel) :









  #6  
Vieux 02/12/2006, 09h48
Avatar de Niglo
Niglo Niglo est déconnecté
Registered User
 
Date d'inscription: janvier 2003
Messages: 6 570
Niglo change la caisse du Fauve


OMBRAX-SAGA N°248
Lug, septembre 1986.



LES VENGEURS : Starfox, le Renard des Etoiles ! (22 pages)
(And now… Starfox !, in Avengers #232, juin 1983)

Scénario : Roger Stern.
Dessin : Al Milgrom.
Encrage : Joe Sinnott.
Couverture : Al Milgrom & Joe Sinnott.

Résumé :

Eros rentre en compagnie des Vengeurs au Manoir, où le docteur Don Blake s’occupe de la jambe cassée d’Œil de Faucon. La Guêpe annonce à Captain America et Thor qu’elle renonce à la présidence des Vengeurs. La démission d’Iron Man l’a secouée, et avec la blessure d’Œil de Faucon, l’équipe se retrouve en sous-effectif. Thor suggère alors d’accepter l’offre d’Eros de se joindre aux Vengeurs. La Guêpe juge l’idée bonne et appelle la Maison Blanche pour obtenir les autorisations nécessaires.

Peu après, une réunion est organisée pour décider si Eros peut faire partie des Vengeurs. Interrogé sur ses motivations, celui-ci fait part de son goût pour l’aventure, et qualifie les Vengeurs de "groupe le plus charmant du cosmos". Il est officiellement admis au sein de l’équipe, à la seule condition, demandée par le président des Etats-Unis lui-même, qu’il prenne un nom de code, le nom d’Eros ne faisant pas très sérieux. La Guêpe suggère qu’il se fasse appeler désormais Starfox, ce qu’il accepte volontiers.

Starfox se voit confier sa première mission : accompagner Thor et Captain Marvel à la recherche du sous-marin de l’Homme-Plante. Tous trois partent aussitôt. Durant le trajet, Captain Marvel interroge Starfox sur son prédécesseur qu’il a bien connu. Puis ils rejoignent la flotte chargée de rechercher le sous-marin de l’Homme-Plante. Il a été repéré dans un gouffre sous-marin, mais à une trop grande profondeur pour que l’armée puisse l’attaquer. Au même moment, l’Homme-Plante décide de passer à l’attaque : il bombarde de radiations des algues qui vont se mettre à croître à une vitesse fulgurante et attaquer les navires américains. Les Vengeurs détruisent rapidement les plantes, puis se lancent à l’assaut du sous-marin, dont ils vont déjouer toutes les défenses. L’Homme-Plante est alors contraint d’enclencher le système d’urgence. Le module dans lequel il se retrouve est éjecté hors du sous-marin. Mais l’Homme-Plante n’est pas tiré d’affaires pour autant : le module gagne l’espace où il se met en orbite. Un message enregistré se déclenche alors, dans lequel le créateur du sous-marin, qui n’est autre que le Sorcier, lui annonce que leur partenariat est rompu. L’Homme-Plante semble condamné à périr dans l’espace, mais Captain Marvel va s’introduire dans le module et l’en faire sortir pour le remettre entre les mains de Thor.

Pendant ce temps, Captain America et la Guêpe rendent visite à Tony Stark pour lui demander des explications sur sa démission. Ils le trouvent chez lui, complètement ivre. Leur discussion est interrompue par l’arrivée d’Iron Man. Tony leur annonce alors qu’il a donné son armure à un autre, sans leur révéler son identité. Durant la rencontre, Tony ne cesse de se servir à boire. La Guêpe lui offre son aide, mais il la rejette violemment et demande à elle et à Captain America de s’en aller, ce qu’ils font.

De son côté, Miss Hulk raccompagne Œil de Faucon chez lui. Elle propose de rester pour l’aider, mais celui-ci lui demande sèchement de le laisser seul. Puis il contacte Cross Technological Enterprises et demande à la secrétaire d’envoyer une voiture le chercher.

De retour au Manoir, Miss Hulk rencontre la Guêpe, qui l’invite à l’accompagner en ville pour chercher un studio où Miss Hulk pourrait s’installer. Soudain, elles assistent à une scène de panique. Miss Hulk se précipite dans la direction d’où les gens fuient, mais est brutalement stoppée par un champ de force invisible. Ni sa force, ni le dard de la Guêpe ne parviennent à percer cette barrière.


Commentaire :

Conclusion pas particulièrement palpitante de l’affrontement entre les Vengeurs et l’Homme-Plante. Plus notable est l’entrée au sein des Vengeurs d’Eros, désormais rebaptisé Starfox. A priori le personnage, aventurier et coureur de jupons, n’a pas vraiment le profil du Vengeur type, mais après tout sa personnalité n’est pas tellement éloignée de celle de Hercule, qui fit lui aussi un temps partie du groupe. On peut tout de même s'étonner des critères de sélection de ce recrutement...


Casting :

Les Vengeurs : la Guêpe (Wasp), Thor, Captain America, Miss Hulk (She-Hulk), Œil de Faucon (Hawkeye), Captain Marvel, Eros/Starfox.

Tony Stark, Iron Man.

L’Homme-Plante (Plantman), le Sorcier (Wizard).


THOR : Les Trolls attaquent ! (20 pages)
(page 1 à 17 : Time of the Trolls !, in Thor #277, novembre 1978)
(page 18 à 20 : At long last… Ragnarok ?!, in Thor #278, décembre 1978)

Scénario : Roy Thomas.
Dessin : John Buscema.
Encrage : Tom Palmer (#277) & Chic Stone (#278).
Couvertures : John Buscema & Bob McLeod.

Résumé :

Lorsque Thor reprend connaissance, Loki lui révèle comment il a participé à la venue de Ragnarok. Il a rendu visite à Hela, qui a invoqué Volla et lui a demandé de révéler à Loki toutes les conditions nécessaires pour que Ragnarok se réalise. L’une de ces conditions était qu’un humain rêve d’Asgard et de choses qu’il est le seul à voir vues. Loki s’est aussitôt souvenu d’Harris Hobbs et de sa visite autrefois à Asgard. Loki a donc fait resurgir à travers ses rêves les souvenirs de Hobbs. Volla lui a également révélé la mort d’Heimdall et celle de Thor, tué par le Serpent de Midgard. Loki non plus ne survivra pas à la confrontation, mais il accepte son sacrifice afin qu’Asgard soit détruite.

Thor ordonne que Loki soit conduit sur le lieu de son supplice. Pour échapper à la sentence, Loki s’enferme à l’intérieur d’une pierre magique. Mais Thor parvient à briser le monolithe. Loki est alors conduit sur une plaine déserte où il est enchaîné. Il découvre bientôt la nature de son supplice : une énorme vipère apparaît devant lui et lui crache au visage son venin qui le brûle. La douleur est telle que sous ses hurlements, tout Asgard tremble. Sigyn demande à Odin de venir en aide à son époux. Elle est autorisée à se rendre sur place où, à l’aide d’une coupelle, elle recueille le venin magique. Mais le serpent produit davantage de venin que sa coupe ne peut en recueillir, et le supplice se poursuit.

De son côté, Red Norwell arrive en compagnie de Sif à Alfheim, le pays des elfes joyeux. Ces derniers accueillent le couple à bras ouverts, mais Red Norwell fait une démonstration de sa force pour les faire fuir. Resté seul en compagnie de Sif, il se demande comment il a pu devenir Thor. La déesse lui en donne l’explication : il y a quelques années, Odin à pris certaines mesures au cas où Asgard devrait se passer de Thor, plus souvent sur Terre que dans sa mère-patrie. Avec l’aide de Geirrodur, il a recueilli une partie de l’essence de son fils, et l’a enfermée dans sa ceinture d’énergie et ses gants de fer. Lorsque Red Norwell a pris possession de ses objets, l’essence de Thor a pénétré en lui, lui permettant entre autres de tenir Mjolnir.

Pendant ce temps, Hela réunit ses troupes en prévision de l’assaut final contre Asgard. A ses côtés se trouve une armée de trolls, ainsi que le Serpent de Midgard. Lorsqu’ils approchent du pont arc-en-ciel, Heimdall fait sonner son cor, et toutes les forces d’Asgard se préparent au combat. Afin d’éviter un bain de sang, Thor propose à Hela d’affronter en combat singulier son champion, mais celle-ci refuse. Elle veut la mort de tous les Asgardiens.


Commentaire :

La fin est proche, et Roy Thomas met une nouvelle fois en avant le côté mythologique de son récit, notamment à travers le sort particulièrement cruel réservé à Loki. La série ne nous avait pas habitué à tant de cruauté de la part de ses protagonistes. Roy Thomas revient aux sources du mythe, et le résultat est convaincant.


Casting :

Thor.


Heimdall, Balder, Fandral, Hogun, Volstagg, Odin, Sif, Frigga, Sigyn.

Harris Hobbs.

Loki, Hela, Roger ‘Red’ Norwell.
  #7  
Vieux 11/03/2007, 11h39
Avatar de Niglo
Niglo Niglo est déconnecté
Registered User
 
Date d'inscription: janvier 2003
Messages: 6 570
Niglo change la caisse du Fauve


OMBRAX-SAGA N°249
Lug, octobre 1986.



LES VENGEURS : La Dimension Zéro ! (22 pages)
(The Annihilation Gambit, in Avengers #233, juillet 1983)

Scénario : Roger Stern & John Byrne.
Dessin : John Byrne.
Encrage : Joe Sinnott.
Couverture : John Byrne & Joe Sinnott.

Résumé :

Captain Marvel vole dans les rues de New York lorsque soudain sa course est déviée par une barrière invisible. Elle tente de passer à travers en se transformant en différentes formes d’énergie, sans succès. Elle rentre alors au Manoir des Vengeurs et prévient la Guêpe de la situation. Celle-ci en informe aussitôt Captain America, qui se trouve chez lui, et lui demande de se rendre au Baxter Building, le bâtiment qui semble être au centre de ce phénomène.

Effectivement, à l’intérieur du Baxter Building se trouve le responsable : Annihilus. Après avoir envoyé les Quatre Fantastiques dans la Zone Négative, il se trouve seul avec Alicia Masters à l’intérieur du bâtiment. Le champ zéro qu’il a créé autour du Baxter Building a pour but de faire coexister sur le même plan cet univers et la Zone Négative. Les effets promettent d’être cataclysmiques.

A l’extérieur, le champ zéro continue de s’étendre, sans que les Vengeurs ne puissent l’en empêcher. Ni la force de Miss Hulk, ni le bouclier de Captain America ne parviennent à le percer. Thor réussit à lancer Mjolnir à travers lui, mais le marteau ne franchit que quelques mètres avant de tomber au sol. Ne pouvant le récupérer, Thor doit s’éclipser avant de redevenir Don Blake. C’est ensuite au tour de Vision de tenter sa chance. En se rendant intangible, il réussit à franchir la barrière, mais, après quelques pas, il s’effondre et reste inanimé au sol.

Alors que les Vengeurs s’interrogent sur la manière de franchir la barrière, le visage d’Annihilus apparaît au-dessus du Baxter Building et annonce que la fin de l’univers est proche… Au même moment, sur les conseils de Starfox, Captain Marvel s’envole vers le soleil, puis après plusieurs orbites, se transforme en rayons gamma ultra-concentrés et, grâce au satellite Starcore-Un, se projette vers la Terre, précisément sur le Baxter Building. Le résultat est spectaculaire, et une gigantesque explosion retentit au sommet du bâtiment. Au même moment, le champ zéro cède. Les Vengeurs se précipitent à l’intérieur de l’immeuble, mais lorsqu’ils arrivent la situation est déjà réglée : les Quatre Fantastiques sont de retour, et Annihilus a disparu.

Les dégâts sont importants : Vision est toujours dans le coma, et Franklin Richards a été blessé lors de l’explosion. Il est conduit en urgence à l’hôpital, tandis que la Sorcière Rouge reste au chevet de Vision.



Commentaire :

Un épisode crossover avec Fantastic Four #256 (juillet 1983, trad. in Nova n°114, juillet 1987). Les évènements se déroulent en parallèle dans les deux séries, certaines scènes étant même communes aux deux épisodes (notamment les deux dernières pages).

On ne peut pas dire que ce crossover s’imposait vraiment, les Vengeurs passant ici l’essentiel de leur temps à essayer, sans succès, de franchir le champ zéro. Ils ne prennent véritablement part à la résolution de l’intrigue que dans les dernières pages, grâce à l’intervention de Captain Marvel. Ceci dit, le fait de retrouver John Byrne sur cette série est plutôt appréciable, et cet épisode offre quelques moments très réussis (notamment Starfox qui, pendant que ses partenaires s’échinent à trouver une solution à la situation, est plus intéressé par les charmes d’une femme médecin se trouvant sur place).


Casting :

Les Vengeurs : la Guêpe (Wasp), Thor, Captain America, Miss Hulk (She-Hulk), Captain Marvel, Starfox.

Vision, la Sorcière Rouge (Scarlet Witch), Oeil de Faucon (Hawkeye).

Les Quatre Fantastiques (Fantastic Four) : Mister Fantastic, l’Invisible (Invisible Girl), la Torche (Human Torch).

Alicia Masters, Franklin Richards, Bernie Rosenthal.

Annihilus.




THOR : Contre toute Attente (20 pages)
(page 1 à 12 : At long last… Ragnarok ?!, in Thor #278, décembre 1978)
(page 13 à 20 : Crisis on Twin Earths !, in Thor #280, février 1979)

Scénario : Roy Thomas.
Dessin : John Buscema (#278) & Wayne Boring (#280).
Encrage : Chic Stone (#278) & Tom Palmer (#280).
Couverture : John Buscema & Bob McLeod (#278), Joe Sinnott (#280).

Résumé :

Le combat final s’engage entre les Asgardiens et l’armée de Hela. Thor se retrouve face à Loki, seulement armé d’une épée, mais la chance lui sourit et, alors que Loki s’apprête à frapper, le pont de pierre sur lequel ils se battent s’effondre sous ses pieds. C’est alors qu’apparaît le Serpent de Midgard. Malgré toute son énergie, Thor est impuissant face à la créature.

Red Norvell arrive, accompagné de Sif. Il est décidé à réparer le mal qu’il a fait, et s’attaque au Serpent de Midgard. Il rend Mjolnir à Thor, avant de disparaître dans les entrailles de la Terre avec le Serpent de Midgard. Thor se lance aussitôt derrière eux et poursuit le combat contre la créature. Mais soudain, celle-ci disparaît. Aussitôt, Hela ordonne le retrait de ses troupes. Asgard est sauvée, mais a dû payer un lourd tribut. Red Norvell a succombé à ses blessures.

De retour au palais, Thor et ses amis sont accueillis par Odin. Celui-ci leur révèle alors que ce à quoi ils ont pris part n’était pas Ragnarok. Odin a laissé certaines prophéties se réaliser (la mort de Balder et de Thor/Red Norvell) pour abuser Hela et Loki. D’ailleurs, ce dernier n’a pas participé à la bataille finale, il est toujours enchaîné loin d’ici…

Odin annonce ensuite à Thor qu’il lui interdit de retourner sur Terre. Asgard a trop besoin de lui. Thor refuse de se laisser dicter sa conduite et part. Odin lui interdit à tout jamais de revenir à Asgard.

Quelques temps plus tard, à New York, Thor assiste à l’arrivée sur Terre d’Hyperion via un portail interdimensionel. Croyant avoir affaire au membre de l’Escadron Sinistre, Thor attaque, avant de réaliser qu’il s’agit de l’Hyperion appartenant à l’Escadron Supreme. Il est venu voir Thor pour lui proposer, ainsi qu’à tous les Vengeurs, de l’accompagner sur son monde pour y tourner un film consacré à sa vie. Thor accepte de le conduire au Manoir des Vengeurs. Avant qu’Hyperion ait le temps de refermer le portail qui l’a conduit sur Terre, un homme qui a assisté à toute la scène le franchit et atteint le monde d’origine d’Hyperion. L’homme en question n’est autre que l’Hyperion membre de l’Escadron Sinistre !

Hyperion I n’a pu rencontrer les Vengeurs, absents. Thor l’accompagne donc seul sur son monde. Il rencontre L.L. Burbank, le réalisateur du film. Hyperion I s’absente le temps de retourner sur le satellite qui lui sert de Q.G. Il tombe sur Hyperion II qui le prend par surprise et le met K.O.



Commentaire :

Deux moitiés d’épisodes sans aucun rapport sont réunis ici, grâce au remontage aberrant de cette série par les éditions Lug. La conclusion de l’arc consacré à Ragnarok est plutôt décevante : le récit est assez confus (les coupes de la version française n’arrangent évidemment rien) et l’explication finale d’Odin n’arrange pas les choses. On finit par ne plus différencier le vrai du faux parmi toutes les situations auxquelles on a assisté dans ce dernier épisode.

L’épisode suivant s’annonce moins bon encore : un fill-in, médiocrement illustré par Wayne Boring, au postulat de départ risible, qui va voir par la suite s’affronter les deux versions d’Hyperion. Quitte à ne pas publier certains épisodes, les éditions Lug auraient pu nous épargner celui-ci.


Casting :

Thor.

Heimdall, Balder, Fandral, Hogun, Volstagg, Odin, Sif.

Harris Hobbs.

Loki, Hela, Roger ‘Red’ Norwell.

Hyperion I, Hyperion II.


Censure :

Plusieurs pages ont été supprimées.

Thor #280, page 1 :



Thor #280, page 4 :

  #8  
Vieux 19/04/2007, 16h23
Avatar de Niglo
Niglo Niglo est déconnecté
Registered User
 
Date d'inscription: janvier 2003
Messages: 6 570
Niglo change la caisse du Fauve


OMBRAX-SAGA N°250
Lug, novembre 1986.



LES VENGEURS : Conte de Sorcière (21 pages sur 22)
(The Witch’s Tale !, in Avengers #234, août 1983)

Scénario : Roger Stern.
Dessin : Al Milgrom.
Encrage : Joe Sinnott.
Couverture : Al Milgrom & Joe Sinnott.

Résumé :

Les Vengeurs conduisent le corps de Vision, toujours inconscient, au centre médical de leur Q.G. Une fois tous les branchements effectués, la Sorcière Rouge demande à rester seule avec lui. Chacun vaque alors à ses occupations. Captain America informe Thor de sa dernière rencontre avec Tony Stark, et lui demande d’aller lui parler. Thor s’y rend aussitôt.

Le lendemain matin, un groupe d’hommes masqués s’introduit dans les locaux de la C.T.E. Ils tombent sur Oeil de Faucon qui, malgré sa jambe dans le plâtre, n’a aucun mal à les arrêter. Les voleurs capturés, une journaliste fait irruption dans la pièce, accompagnée d’un photographe. Il s’agit de Sheila Danning, chargée des relations publiques chez C.T.E. Œil de Faucon est ravi de poser pour elle.

Au Manoir des Vengeurs, Miss Hulk a passé la nuit avec Starfox. Lorsqu’elle quitte sa chambre, elle rejoint la Sorcière Rouge à l’infirmerie, qu’elle n’a pas quitté de la nuit. Elle tente de la faire sortir, mais la réaction de la Sorcière Rouge est brutale. Alertée, la guêpe se rend sur place et calme les deux femmes. Captain Marvel arrive peu après, avertie par Miss Hulk. Elle entame la conversation avec la Sorcière Rouge, qui va lui raconter son histoire.

Tout commença lorsque Magda, la mère de la Sorcière Rouge, trouva refuge à Wundagore après avoir fui son mari. Elle donna naissance à deux enfants, Pietro et Wanda. Elle les confia à Bova, une femme-vache créée par le Maître de l’Evolution, avant de partir. Bova demanda conseil au Maître de l’Evolution, qui décida de confier les deux enfants à un couple de gitans, Django et Maria Maximoff. C’est dans cette famille qu’ils grandirent, et découvrirent leurs pouvoirs mutants. Des années plus tard, Django, sans emploi, dut voler pour nourrir sa famille. Les villageois le découvrirent et voulurent brûler le campement des gitans. Pietro et Wanda réussirent à s’enfuir.

Wanda et Pietro furent dès lors livrés à eux-mêmes. Accusée de sorcellerie, Wanda manqua de peu de se faire lyncher par une foule superstitieuse. Elle et Pietro furent sauvés par Magnéto. Lui devant la vie, ils acceptèrent de se joindre à sa Confrérie des Mauvais Mutants, adoptèrent les noms de Vif-Argent et la Sorcière Rouge, et combattirent à ses côtés contre les X-Men. Lorsque Magnéto fut capturé par l’Etranger, ils abandonnèrent la Confrérie et rejoignirent les Vengeurs. C’est au sein de cette équipe que la Sorcière Rouge rencontra Vision et en tomba amoureux. Ce que son frère prit très mal. Contre son avis, elle finit par épouser Vision.

Lorsque Django Maximoff réapparut, la Sorcière Rouge et Vif-Argent retournèrent là où ils avaient grandi pour en apprendre davantage sur leurs origines. La Sorcière Rouge fut possédée par une force démoniaque, causant indirectement la mort de Django. Quelques temps plus tard, elle quitta les Vengeurs pour tenter de mener une vie normale avec Vision. C’est alors que Magnéto refit son apparition, et annonça à la Sorcière Rouge et à Vif-Argent qu’il était leur père. Vif-Argent prit très mal cette révélation et refusa de le reconnaître comme son père. La Sorcière Rouge se rangeant du côté de son frère, Magnéto partit comme il était venu.



Commentaire :

Un épisode dont l’objet premier est de faire le point sur les origines de la Sorcière Rouge et de Vif-Argent. Un rappel plutôt utile, tant celles-ci étaient particulièrement alambiquées (et encore, Stern ne mentionne pas le rôle joué par Whizzer, qui crut longtemps être le père des jumeaux).

Ce long flashback mis à part, cet épisode nous offre quelques moments très réussis de l’intimité des Vengeurs, notamment concernant la relation entre Miss Hulk et Starfox.


Casting :

Les Vengeurs : la Guêpe (Wasp), Thor, Captain America, Miss Hulk (She-Hulk), Captain Marvel, Starfox.

Vision, la Sorcière Rouge (Scarlet Witch), Oeil de Faucon (Hawkeye), Sheila Danning, Jarvis.


Censure :

La dernière page de cet épisode a été supprimée. La Sorcière Rouge y reçoit la visite d’une projection astrale du Dr. Strange. La suite se déroule dans Dr. Strange #60 (août 1983, non traduit).






THOR : Mjolnir a disparu ! (21 pages)
(page 1 à 7 : Crisis on Twin Earths !, in Thor #280, février 1979)
(page 8 à 21 : This Hammer lost !, in Thor #281, mars 1979, 14 pages sur 17)

Scénario : Roy Thomas (#280), Mike Catron, Peter B. Gillis, Mark Gruenwald, Ralph Macchio (#281).
Dessin : Wayne Boring (#280), Keith Pollard (#281).
Encrage : Tom Palmer (#280), Pablo Marcos (#281).
Couverture : Joe Sinnott (#280), Keith Pollard & Joe Sinnott (#281).

Résumé :

Après avoir capturé Hyperion I, Hyperion II le jette dans l’espace puis prend sa place sur sa planète. Il retrouve Thor sur le plateau de tournage. Peu après,il est attaqué par Emil Burbank, l’ennemi juré de Hyperion I. Après l’avoir neutralisé, il lui révèle être originaire d’une Terre parallèle, et lui propose une alliance.

Tandis que Thor tourne une scène en compagnie de Lonnie Latimer, l’amie d’Hyperion, celui-ci réapparait, accompagné de l’Escadron Supreme, et attaque Thor, qu’il accuse de vouloir séduire Lonnie. Celle-ci est assommée accidentellement et le combat cesse aussitôt. Hyperion I explique alors ce qui lui est arrivé : Il a été attiré libéré grâce au Dr. Spectrum, qui s’est servi de son prisme pour rassemble l’Escadron Supreme. L’explication terminée, ils sont attaqués par un robot géant, à l’intérieur duquel se trouve Hyperion II. Un seul coup de Mjolnir suffit à Thor pour faire cesser la menace. Mais le robot réussit à s’enfuir, emportant Hyperion II avec lui. Thor quant à lui décide qu’il est temps de regagner son univers.

De retour sur Terre, Thor décide d’en savoir plus sur les Célestes, en particulier sur Arishem, celui qui, dans cinquante ans, décidera du sort de la Terre (voir Thor Annual #7). Pour ce faire, il décide de remonter dans le temps, jusqu’à l’époque de leur première venue sur Terre. Grâce à Mjolnir, il crée un vortex temporel, mais à peine pénètre-t-il à l’intérieur qu’il réalise que Mjolnir a disparu. Au milieu d’un décor de brumes, il se voit lui-même, Mjolnir à la main. Arrive alors le Fantôme de l’Espace, qui lui révèle qu’il se trouve dans les limbes. Il l’encourage à le suivre s’il souhaite retrouver son marteau.

Le Fantôme de l’Espace, qui a déjà affronté Thor et les Vengeurs, est originaire d’une planète dont le peuple, particulièrement belliqueux, a mis ses découvertes sur le voyage dans le temps au service de ses instincts guerriers. Aujourd’hui, cette planète, Phantus, se trouve dans les limbes, et le Fantôme de l’Espace a besoin de l’aide de Thor pour la sauver. C’est également là que se trouve désormais Mjolnir.

A l’approche de la planète, Thor et le Fantôme de l’Espace tombent dans un champ de mines spatiales. Thor, bien que touché de plein fouet par l’une d’entre elles, réussit à les renvoyer vers le vaisseau qui les a larguées, causant ainsi sa destruction. Lorsqu’ils ont atteint la surface de la planète, ils doivent combattre tanks et hommes armés. Thor utilise les restes d’un blindé pour se confectionner un marteau de fortune. Ils réussissent à se frayer un chemin jusqu’à une salle où se trouve un puits menant vers le centre de Phantus, là où les limbes et le monde réel se rejoignent. Thor se jette dans le puits, ignorant qu’il s’agit en réalité d’un piège que lui a tendu le Fantôme de l’Espace. Il se trouve alors coincé entre les deux réalités, et la moitié de son corps redevient Don Blake…


Commentaire :

Après la conclusion pitoyable de la rencontre de Thor avec les deux Hyperion, les choses redeviennent davantage intéressantes avec le démarrage de la saga des Célestes, déjà évoquée dans Thor Annual #7. Roy Thomas cède momentanément sa place à un quatuor de scénaristes, tandis que Keith Pollard fait des débuts prometteurs sur la série.


A noter :

La précédente apparition du Fantôme de l’Espace a eu lieu dans Giant-Size Avengers #4 (mai 1975, trad. in Procès pour deux Défenseurs, Les Défenseurs n°6, novembre 1982).


Casting :

Thor.

Hyperion I, Hyperion II, Lonni Lattimer, l’Escadron Supreme (Squadron Supreme), Emil Burbank.

Le Fantôme de l’Espace (Space Phantom).


Censure :

Thor #281 a été réduit de 3 pages :

Page 1 :



Page 10 :



Page 15, panels 2 à 6 :

  #9  
Vieux 08/05/2007, 21h29
Avatar de Niglo
Niglo Niglo est déconnecté
Registered User
 
Date d'inscription: janvier 2003
Messages: 6 570
Niglo change la caisse du Fauve


OMBRAX-SAGA N°251
Lug, décembre 1986.



LES VENGEURS : Sorcière contre Sorcier (22 pages)
(Havoc on the Homefront !, in Avengers #235, septembre 1983)

Scénario : Roger Stern.
Dessin : Bob Budiansky.
Encrage : Joe Sinnott.
Couverture : Al Milgrom & Joe Sinnott.

Résumé :

Après l’attaque dont le Manoir des Vengeurs a été l’objet (in Fantastic Four #257), un équipe d’ouvriers est chargée de réparer les dégâts, sous la direction de la Guêpe. Captain America la trouve trop dirigiste avec les ouvriers, mais préfère ne pas intervenir. Après avoir rendu une brève visite à Vision, toujours dans le coma, il se rend au gymnase où il a programmé une séance d’entraînement en compagnie de Starfox. Il n’apprécie pas que ce dernier arrive avec deux minutes de retard. Il craint que la dernière recrue des Vengeurs fasse passer ses plaisirs personnels avant son devoir. Il ne peut s’empêcher de songer à Tony Stark, que son addiction à l’alcool a éloigné des Vengeurs.

Pendant ce temps, Miss Hulk fait un footing en ville. Lorsqu’un automobiliste manque de peu de l’écraser, elle explose le moteur de la voiture d’un seul coup de poing. Le ton monte rapidement entre Miss Hulk et le chauffard, mais l’Araignée intervient et l’homme disparaît sans demander son reste. Miss Hulk et l’Araignée font ensuite un bout de chemin ensemble. Celui-ci est estomaqué d’apprendre que, en tant que Vengeur, Miss Hulk gagne 1.000 dollars par semaine. Voilà qui règlerait ses problèmes d’argent…

Dans une prison du Vermont, le Sorcier est interrogé sur la disparition de l’Homme-Plante. Une analyse aux rayons-x révèle qu’il ne s’agit pas du véritable Sorcier mais d’un automate créé par l’Homme-Plante. L’automate est tué en tentant de s’échapper. Dans son repère, le véritable Sorcier est aussitôt informé de la mort de son double.

Les Vengeurs sont également informés par Raymond Sikorsky et se séparent en deux groupes pour retrouver la trace du Sorcier. Captain America, Miss-Hulk et la Sorcière Rouge (qui aurait préféré rester au chevet de son mari) se rendent dans l’ancienne propriété du criminel. Le bâtiment est immense, et ils se séparent pour le fouiller. Le Sorcier va alors déclencher les pièges qu’il a installé : Miss-Hulk arpente une série de pièces toutes identiques (en réalité il s’agit à chaque fois de la même pièce, où elle revient sans cesse sans possibilité de revenir sur ses pas) ; Captain America se retrouve en apesanteur dans une salle truffée de canons-laser ; et la Sorcière Rouge est victime d’illusions l’empêchant d’user de ses pouvoirs.

Miss-Hulk va régler son problème en démolissant les murs de la pièce où elle se trouve. A l’aide de son bouclier, Captain America va détruire les canons qui le visent. Enfin, à force de concentration, la Sorcière Rouge va parvenir à lancer une rafale hex qui va remonter jusqu’à la table de contrôle du Sorcier et détruire tous ses systèmes. Ce dernier décide aussitôt de s’enfuir, mais Miss-Hulk et la Sorcière Rouge l’en empêche. Le Sorcier annonce alors qu’il a placé sous sa maison un bombe atomique qui rasera toute la région si les Vengeurs l’empêchent de partir. Malheureusement pour lui, Captain America a découvert l’installation et démonté le détonateur…

De retour au Manoir des Vengeurs, la Sorcière Rouge retourne auprès de Vision. La mission, elle le réalise maintenant, lui a été bénéfique et lui a permis de se changer les idées.



Commentaire :

L’affrontement des Vengeurs contre le Sorcier est tout à fait anecdotique, mais une fois encore cet épisode fourmille de moments réussis. La Guêpe, malgré ses méthodes parfois brusques, y voit son rôle de leader reconnu par toute l’équipe, y compris Captain America. D’un autre côté, le comportement de Miss-Hulk et de Starfox continuent de les faire apparaître comme les membres les moins fiables de l’équipe.


A noter :

La précédente apparition du Sorcier avait eu lieu dans Avengers #232 (juin 1983, trad. in Ombrax-Saga n°248, septembre 1986).

Le MCP situe cette apparition de l’Araignée juste après Amazing Spider-Man #243 (août 1983, trad. in Strange n°191, novembre 1985).

Première apparition de Raymond Sikorsky, qui va devenir le nouvel agent de liaison gouvernemental des Vengeurs.


Casting :

Les Vengeurs : la Guêpe (Wasp), Thor, Captain America, Miss Hulk (She-Hulk), Captain Marvel, Starfox.

Vision, la Sorcière Rouge (Scarlet Witch), l’Araignée (Spider-Man), Raymond Sikorsky.

Le Sorcier (Wizard).


Censure :

Pour des raisons qui m’échappent, le corps du pseudo-Sorcier a été retouché en vf (page 10, panel 3) :







THOR : L’Histoire d’Immortus (20 pages)
(Page 1 à 14 : Rites of Passage, in Thor #282, avril 1979, 14 pages sur 17)
(Page 15 à 20 : Suddenly… the Celestials !, in Thor #283, mai 1979)


Scénario : Mark Gruenwald & Ralph Macchio (#282), Roy Thomas (#283).
Dessin : Keith Pollard (#282), John Buscema (#283).
Encrage : Pablo Marcos (#282), Chic Stone (#283).
Couverture : ? (#282), John Buscema (#283).

Résumé :

En découvrant que Thor, coincé entre ses formes mortelle et immortelle, ne peut empêcher sa planète Phantus de basculer dans les limbes, le Fantôme de l’Espace le rappelle à lui. Thor sait que le Fantôme de l’Espace lui a tendu un piège et compte le lui faire payer. Mais l’extraterrestre sait où Thor peut retrouver son marteau et accepte de l’y conduire. Ils se rendent alors au château d’Immortus. A l’intérieur, ils sont accueillis par son gardien, Tempus. La rafale optique de ce dernier peut accélérer le temps, mais elle est sans effet sur Thor. Celui-ci réussit à s’emparer du gourdin de Tempus et le frappe avec. Le géant s’effondre, vaincu.

Le Fantôme de l’Espace conduit Thor jusqu’à Immortus. Celui-ci n’est pas mort comme on le croyait. Il s’était emparé de Mjolnir pour l’étudier, et consent sans mal à le rendre à Thor. Ce dernier peut alors tenir sa promesse de renvoyer Phantus dans l’espace-temps normal, mais Immortus le prévient qu’en faisant cela, Mjolnir sera privé de ses pouvoirs sur le temps. Bien que cela interdise à Thor de retourner dans le passé au moment de l’arrivée sur Terre des Célestes, il ne revient pas sur sa parole donnée au Fantôme de l’Espace. Puis Immortus le renvoie sur Terre.

Thor contacte Odin pour lui poser plusieurs questions. Il souhaite comprendre pourquoi il est aussi attaché à la Terre, mais Odin refuse de répondre. Il lui demande ensuite pourquoi il a accepté que Balder se trouve entre la vie et la mort, et Odin se justifie en expliquant qu’il s’agissait de l’unique solution pour éviter Ragnarok. Enfin, lorsqu’il l’interroge sur les Célestes et les Eternels, Odin coupe le contact sans lui avoir répondu. Très en colère, Thor renie son père.



Commentaire :

Après son incursion dans les Limbes, Thor se focalise à nouveau sur les Célestes et le péril qu’ils font planer sur la Terre. Les choses démarrent lentement, par un flashback rappelant les évènements s’étant déroulé lors de leur première rencontre, in Thor Annual #7 (1979, non traduit). L’action ne débutera véritablement que le mois prochain.


A noter :

Tempus était précédemment apparu dans Giant-Size Fantastic Four #2 (août 1974, trad. in Spécial Strange n°1, août 1976).


Casting :

Thor, le Fantôme de l’Espace (Space Phantom), Immortus, Odin.

Tempus.


Censure :

Thor #282 a été réduit de 3 pages :

Page 1 :



Page 8, panels 2 & 3 :



Page 9, panels 1 à 3 :



Page 10, panels 3 à 7 :



Page 11, panels 1 à 2 :




Les cinq premières pages de Thor #283 ont été supprimées (l’arrivée de Thor au Mexique) :











Page 7, le dernier panel a été sensiblement retouché :



Page 11, le dernier panel a été supprimé (remplacé par une annonce pour l’épisode du mois prochain) :

  #10  
Vieux 30/05/2007, 11h25
Avatar de Niglo
Niglo Niglo est déconnecté
Registered User
 
Date d'inscription: janvier 2003
Messages: 6 570
Niglo change la caisse du Fauve


OMBRAX-SAGA N°252
Lug, janvier 1987.



LES VENGEURS : Je veux être un Vengeur ! (21 pages)
(I want to be an Avenger !, in Avengers #236, octobre 1983)

Scénario : Roger Stern.
Dessin : Al Milgrom.
Encrage : Joe Sinnott.
Couverture : Al Milgrom & Joe Sinnott.

Résumé :

Une journée paisible au Manoir des Vengeurs, lorsque soudain l’alarme se déclenche : un intrus a réussi à pénétrer à l’intérieur de l’hôtel ! L’individu en question attend bien sagement l’arrivée des Vengeurs, dans la salle à manger : il s’agit de l’Araignée, et il est venu annoncer qu’il souhaitait rejoindre l’équipe. Son irruption dans leur Q.G. n’est pas vraiment du goût des Vengeurs, et l’équipe est déjà au complet. Lorsque l’alerte prioritaire se met à sonner, l’Araignée est gentiment mais fermement reconduit vers la sortie.

Faire partie des Vengeurs arrangerait bien les problèmes d’argent de l’Araignée, qui a du abandonner ses études et trouver un emploi à plein temps. Il compte bien montrer aux Vengeurs qu’il a les capacités pour rejoindre l’équipe, aussi, lorsque le Quinjet quitte subitement le Manoir, décide-t-il de s’agripper à l’appareil.

Le Quinjet, avec à son bord Captain America, Starfox et Miss Hulk, se rend au Projet Pégasus, d’où l’alerte prioritaire provient. Après l’atterrissage, les Vengeurs découvrent l’Araignée, accroché à la carlingue de l’appareil. Il est trop tard pour le renvoyer d’où il vient : une violente secousse frappe le complexe.

Les Vengeurs et l’Araignée sont conduits au centre thermique du Projet Pégasus. C’est là que se trouve Michael O’Brien, alias le Garde, le nouveau responsable de la sécurité depuis le départ de Quasar. Le centre thermique n’est plus qu’un amas de ruines, et le Garde est en piteux état. Il apprend aux Vengeurs que des Hommes de Lave ont surgi de sous terre et attaqué le complexe. A présent, ils se dirigent vers le centre de recherche nucléaire. Si ils y parviennent, les conséquences seraient catastrophiques. Captain America décide d’appeler des renforts.

Avant que la Guêpe, la Sorcière Rouge et Captain Marvel n’arrivent sur les lieux, l’Araignée et le reste de l’équipe engagent le combat contre les Hommes de Lave. L’Araignée, guère habitué à travailler en équipe, se fait sévèrement rappeler à l’ordre par Captain America. Ils ne parviennent pas à empêcher les Hommes de Lave d’approcher du dôme nucléaire. Mais, lorsque Captain Marvel arrive sur les lieux, les Hommes de Lave se prosternent soudain devant elle. Les créatures voient en elle une déesse de la lumière. Le calme à présent revenu, les Hommes de Lave expliquent que les expériences souterraines menées au Projet Pégasus ont causé de gros dégâts dans leur domaine souterrain. Les Vengeurs leur donnent la garantie qu’une telle chose ne se reproduira plus.

La secousse créée par l’irruption des Hommes de Lave dans le complexe a eu au moins une conséquence indirecte : au moment où un groupe de scientifiques étudiait un appareil, celui-ci libère soudain une rafale d’énergie noire qui va prendre forme humaine sous leurs yeux incrédules : Blackout est enfin libre ! En cherchant la sortie du complexe, il passe à proximité d’une cellule où est enfermée Opale. La jeune femme le convainc de la libérer. Ensemble, ils vont délivrer deux autres prisonniers du Projet Pégasus : Rhino et Electro. Ils décident d’unir leurs forces pour s’emparer du centre de recherche nucléaire…



Commentaire :

Après sa rencontre avec Miss Hulk dans l’épisode précédent, il n’aura pas fallu longtemps à l’Araignée pour faire ses comptes et se dire que devenir membre des Vengeurs résoudrait bon nombre de ses problèmes… Le hic étant bien sûr que le héros a toujours été un solitaire, et qu’il va avoir le plus grand mal à travailler en équipe. Roger Stern connaît bien le personnage (il s’occupait également d’Amazing Spider-Man à l’époque) et gère parfaitement sa rencontre avec les Vengeurs. Dommage que l’aventure à laquelle il participe ne soit pas plus intéressante.


A noter :

Le MCP situe cette apparition de l’Araignée juste après Amazing Spider-Man #246 (novembre 1983, trad. in Strange n°193, janvier 1986).

Hormis une brève apparition dans la mini-série Contest of Champions (juin-août 1982, trad. in Le Tournoi de Champions, Récit Complet Marvel n°3, août 1984), on n’avait plus revu le Garde (Guardsman) depuis Iron Man #109 (avril 1978, trad. in Strange n°111, mars 1979).

Deuxième apparition de Blackout, après Nova #19 (mai 1978, trad. in Nova n°20, septembre 1979).

La précédente apparition d’Opale (Moonstone) avait eu lieu dans Avengers #230 (avril 1983, trad. in Ombrax-Saga n°246, juillet 1986).

La précédente apparition d’Electro avait eu lieu dans Spectacular Spider-Man #66 (mai 1982, trad. in Nova n°64, mai 1983).

La précédente apparition du Rhino avait eu lieu dans Marvel Two-in-One #96 (février 1983, non traduit).


Censure :

La page 16 a été supprimée :



Page 13, le visage d’O’Brien a été retouché pour faire disparaître bleus et ecchymoses…








THOR : La Cité des Dieux de l’espace… (21 pages)
(Page 1 à 6 : Suddenly… the Celestials !, in Thor #283, mai 1979)
(Page 7 à 21 : The City of the Space Gods !, in Thor #284, juin 1979)


Scénario : Roy Thomas.
Dessin : John Buscema.
Encrage : Chic Stone.
Couverture : John Buscema (#283), Dave Cockrum & Bob McLeod (#284).

Résumé :

Thor survole la Cordillère des Andes et y découvre bientôt le berceau des Célestes. Mais il ne parvient pas à franchir la barrière qui le protège. Gammenon, l’un des Célestes, surgit alors du dôme. Ce n’est pas à Thor qu’il s’en prend mais à un avion de ligne qui a eu le malheur de survoler cette région au mauvais moment… Thor accourt aussitôt au secours de l’appareil que le Céleste tient désormais dans ses mains, mais le géant réagit à peine sous ses coups. Il lance une rafale sur Thor qui disparaît aussitôt. Gammenon regagne ensuite le dôme, emmenant avec lui l’avion.

A l’intérieur de l’appareil, malgré la panique ambiante, un jeune garçon s’étonne de voir un passager qu’il n’avait pas remarqué jusque là : le docteur Don Blake. La rafale de Gammenon n’a donc pas réduit Thor en cendres, il en a seulement profité pour s’introduire dans l’avion.

Gammenon se désintéresse très vite de l’avion, qu’il pose dans un coin. Quelques passagers osent sortir et découvre le décor inca qui les entoure. Don Blake fait la connaissance de deux passagers, Lisa et Mr. Johnson. Ils sont accueillis par Daniel Damian, l’archéologue qui a disparu trois ans plus tôt, et par Ajak, l’un des Eternels. Peu après s’être présenté, le professeur Damian a un malaise et Don Blake se propose pour s’occuper de lui. Ajak les conduit dans l’un des temples, Johnson et Lisa décident de les suivre discrètement.

Lorsqu’il se retrouve seul avec Don Blake, Damian cesse de faire semblant d’être inconscient. Il souhaitait être seul avec Blake pour lui raconter son histoire. Il lui parle de la venue des Célestes sur Terre, il y a des millénaires de cela. A partir de la forme de vie locale la plus évoluée (le singe), ils ont donné naissance à trois races : humains, Eternels et Déviants. Les Déviants prirent rapidement le contrôle de la planète et défièrent les Célestes. Mal leur en prit : ils furent presque entièrement anéantis par les Célestes. Blake connaît la suite de l’histoire : le retour des Célestes et le jugement final qui doit avoir lieu dans cinquante ans. Il décide de révéler sa véritable identité au professeur Damian et redevient Thor.

Ajak revient peu après. Il est suivi par Lisa et Johnson. Ce dernier est armé. Il annonce être un agent du S.H.I.E.L.D., à la recherche de trois autres agents disparus deux ans plus tôt. Damian lui montre une urne, à l’intérieur de laquelle se trouvent les atomes des trois agents, transformés par les Célestes.

A son tour, Lisa révèle sa véritable identité : elle est Ereshkigal, reine des ténèbres, envoyée par les Déviants pour espionner les Célestes. Elle interdit à quiconque de quitter les lieux. Johnson panique et ouvre le feu. Un combat s’ensuit. Ajak tente de capturer Thor, mais celui-ci l’assomme d’un coup de Mjolnir. Il affronte ensuite Ereshkigal, qui l’emprisonne dans un bloc de glace. Il en faut plus pour immobiliser Thor, qui se libère et assomme son adversaire. Il quitte ensuite le dôme des Célestes, emportant l’avion et ses passagers avec lui. Le professeur Damian décline sa proposition de venir avec lui : il compte rester sur place et continuer à étudier les Célestes.



Commentaire :

Un grand moment de n’importe quoi que ce récit sans queue ni tête. Entre l’agent du S.H.I.E.L.D. venu chercher ses collègues disparus, Ereshkigal censée espionner les Célestes mais qui révèle son vrai visage et passe à l’attaque sans aucune raison, et un Thor dont on cherchera vainement à comprendre ce qu’il est venu chercher dans le berceau des Célestes, cet épisode est calamiteux de bout en bout.


Censure :

Ces épisodes ont été réduits de plusieurs pages :

Thor #283 :

Page 12, panels 3 & 4 :



Thor #284 :

Page 1 :



Page 2 :

  #11  
Vieux 31/07/2007, 09h59
Avatar de Niglo
Niglo Niglo est déconnecté
Registered User
 
Date d'inscription: janvier 2003
Messages: 6 570
Niglo change la caisse du Fauve


OMBRAX-SAGA N°253
Lug, février 1987.



LES VENGEURS : Fusion et confusion ! (21 pages sur 22)
(Meltdowns and mayhem, in Avengers #237, novembre 1983)

Scénario : Roger Stern.
Dessin : Al Milgrom.
Encrage : Joe Sinnott.
Couverture : Al Milgrom & Joe Sinnott.

Résumé :

Au Projet Pégasus, pendant que les Vengeurs et l’Araignée se chargent de raccompagner les hommes de lave dans leur monde souterrain, Opale, Electro, Rhino et Blackout tentent de s’organiser. Mais déjà des tensions naissent au sein du groupe, Rhino affiche ouvertement sa méfiance envers Blackout, et la situation dégénère, les deux vilains en venant rapidement aux mains. Opale a le plus grand mal à ramener le calme.

Les hommes de lave évacués, les Vengeurs s’intéressent au cas de l’Araignée. Ils n’apprécient guère qu’il se soit joint à eux en catimini, ni ses méthodes trop individuelles, néanmoins ils sont prêts à accepter de l’entraîner afin de l’intégrer à l’équipe.

Les Vengeurs, l’Araignée et Michael O’Brien quittent le lieu de leur affrontement avec les hommes de lave en utilisant un tube anti-gravité. Mais, arrivés à mi-hauteur, le système tombe en panne, et tout le monde dégringole. L’Araignée évite les dégâts en tissant un filet sous eux. Lorsque O’Brien contacte le centre de sécurité, il apprend que Opale et ses collègues ont pris le contrôle du système central de la base et menacent de s’attaquer au réacteur nucléaire.

Sur place, les Vengeurs découvrent un immense mur d’énergie noire, créé par Blackout, derrière lequel se sont dissimulés les vilains. Après plusieurs tentatives infructueuses, les pouvoirs de la Sorcière Rouge réussissent à faire disparaître l’obstacle, et le combat s’engage. Electro et Rhino sont rapidement maîtrisés, mais Blackout et Opale parviennent à s’enfuir. Avant cela, Opale a bloqué les commandes du réacteur nucléaire, qui menace de s’emballer. Sous sa forme énergétique, Captain Marvel se rend sur place et, suivant les consignes de l’Araignée, parvient à remettre en place les barres de contrôle du cœur du générateur.

De retour au Manoir, les Vengeurs appellent leur contact gouvernemental, Raymond Sikorsky, pour lui parler de leur intention d’accepter l’Araignée au sein de l’équipe. Sikorsky refuse catégoriquement : étant donné sa réputation, il est hors de question pour le gouvernement que l’Araignée intègre les Vengeurs. Ceux-ci tentent de prendre sa défense, mais l’Araignée renonce à rejoindre l’équipe et s’en va.



Commentaire :

Fin de la brève association liant l’Araignée aux Vengeurs. L’issue était courue d’avance, mais leur rencontre fonctionne bien, et les motivations somme toute assez bassement matérielles de l’Araignée s’expliquent par la situation assez catastrophique dans laquelle il se trouve au même moment dans sa propre série. Sans le sou, et après des années à avoir risqué de se faire trouer la peau pour pas un rond, on comprend que rejoindre les Vengeurs puisse le tenter.

Pour le reste, l’affrontement du mois est assez quelconque, mais c’est malheureusement devenu habituel dans ce run, et c’est le seul reproche que l’on puisse faire à Roger Stern.




THOR : La Cité des Dieux de l’espace… (21 pages)
(Page 1 à 15 : Deviants and Doormen !, in Thor #285, juillet 1979)
(Page 16 à 20 : Mayhem under Manhattan !, in Thor #286, août 1979)


Scénario : Roy Thomas.
Dessin : John Buscema (#285) & Keith Pollard (#286).
Encrage : Chic Stone.
Couvertures : Keith Pollard & Bob Layton.

Résumé :

Après avoir ramené des Andes à l’aéroport Kennedy l’avion endommagé par les Célestes, Thor se rend chez Circé. Il trouve la porte ouverte et l’appartement entièrement saccagé. Un homme est là également, qui va rapidement reprendre sa véritable apparence : il s’agit de Karkas, le Déviant allié des Eternels.

Pour retrouver la trace d’Ikaris et de Circé, ils consultent le miroir de cette dernière. Une image apparaît, et Thor découvre qu’Ikaris et Margo, la fille de Daniel Damian, ont été capturés par Thena, l’Olympienne. Avec l’aide de Karkas et d’un autre Déviant rebelle, Prince, elle a localisé la nouvelle cité des Deviants, et a demandé son aide à Ikaris. Ce dernier a accepté.

En passant par les couloirs du métro, Ikaris et ses alliés ont atteint le repère des Déviants. Mais ils ont rapidement été assaillis et capturés par ces derniers. Karkas est le seul à être parvenu à s’échapper.

Le récit achevé, Circé fait son apparition. Elle a assisté à toute la discussion sous la forme d’une petite statuette, et décide enfin de révéler sa présence à Thor et Karkas. Elle a également capturé un Déviant, et l’interroge pour qu’il lui révèle comment accéder à la cité des Déviants. Une fois l’information obtenue, tous trois se mettent en route.

A l’approche de la cité, Thor et ses amis sont attaqués par les Déviants. Circé s’enfuit lâchement, tandis que Thor et Karkas sont capturés. Kro, le seigneur de la guerre des Déviants, fait son apparition et oblige Thor à lui remettre Mjolnir, puis conduit ses prisonniers devant Frère Tode.

Depuis Asgard, Odin assiste à la capture de son fils. Sif et les Trois Guerriers lui demande l’autorisation de se rendre sur Terre pour venir en aide à Thor, mais Odin refuse catégoriquement.



Commentaire :

La Saga des Eternels peine à avancer. Le premier épisode est composé pour l’essentiel d’un long flashback, tandis que le début du suivant répète des évènements fort similaires. A force de jongler avec trop de personnages et d’éléments de la continuité, Roy Thomas ne réussit pas à dynamiser son récit, et sa lecture finit par devenir fastidieuse.


Censure :

Thor #285 a été réduit de deux pages :

Page 7, panels 6 & 7 :



Page 8, panels 1 à 4 :



Page 14, panels 2 à 5 (et le panel 1 a été retouché pour en faire disparaître la créature située en haut à droite) :



Page 15, panels 3 à 5 :



La première partie de Thor #286 a également été réduite de deux pages :

Page 1 :



Page 2, panel 6 réduit de moitié :



Page 3, panels 1, 2 & 4 (le panel 3 a été sensiblement réduit) :

  #12  
Vieux 01/08/2007, 21h46
Avatar de Niglo
Niglo Niglo est déconnecté
Registered User
 
Date d'inscription: janvier 2003
Messages: 6 570
Niglo change la caisse du Fauve


OMBRAX-SAGA N°254
Lug, mars 1987.



LES VENGEURS : Vision illimitée (22 pages)
(Unlimited Vision !, in Avengers #238, décembre 1983)

Scénario : Roger Stern.
Dessin : Al Milgrom.
Encrage : Joe Sinnott.
Couverture : Al Milgrom & Joe Sinnott.

Résumé :

Alors que Starfox veille sur Vision, celui-ci sort enfin de son coma. Il ne peut toujours pas bouger, mais est capable de communiquer. Lorsqu’il dit à Starfox avoir besoin d’un programme pour pouvoir se réparer, ce dernier a une idée : grâce au transmetteur radio des Vengeurs, il contacte Isaac, l’ordinateur vivant de Titan.

Miss Hulk, accompagnée de la Guêpe et la Sorcière Rouge, visite un appartement. L’endroit lui plaît, mais lorsqu’il la voit le propriétaire est terrifié. Vexée, Miss Hulk s’en va aussitôt.

Après être partie passer quelques jours à la Nouvelle-Orléans, Captain Marvel revient au manoir des Vengeurs, où elle est étonnée de voir Starfox superviser l’assemblage d’un appareillage complexe autour de Vision. Lorsque la machine est enclenchée, Vision peut non seulement accéder à tous les ordinateurs du manoir, mais également faire apparaître un hologramme à son image. C’est cette projection qui accueille les trois autres filles de l’équipe à leur arrivée. A présent qu’il a recouvré une partie de ses moyens, Vision a un objectif : retrouver la trace d’Opale et Blackout.

Les deux super-vilains ont trouvé refuge dans une maison du Bronx. Opale compte manipuler Blackout à sa guise, et pour cela le drogue avant de l’interroger sur ses origines. Elle découvre ainsi qu’il s’appelle Mark Daniels, et était l’assistant du docteur Croit, un scientifique étudiant l’énergie noire. Daniels fut victime d’un accident qu’il causa lui-même et acquit ainsi ses pouvoirs.

Opale et Blackout sont surpris par l’irruption de l’hologramme de Vision, suivi de près par le reste de l’équipe. Opale demande à Blackout d’utiliser ses pouvoirs contre les Vengeurs, mais Blackout semble perdre le contrôle, et l’énergie qu’il produit va l’absorber, lui et Opale.

De retour au Manoir, Vision se félicite de la victoire des Vengeurs. Il s’occupe ensuite de la réparation de son corps, persuadé qu’une fois que ce sera fait, plus rien ne lui sera impossible. Son discours inquiète quelque peu ses camarades…

La discussion est interrompue par un appel téléphonique : il s’agit de Tigra, qui les appelle depuis San Francisco. Elle se trouve à l’hôpital, où a été admise l’une de ses amies, mourante : Spider-Woman…



Commentaire :

Vision est à l’honneur dans cet épisode, après plusieurs mois de coma. Son retour à la vie marque le début d’une intrigue qui va se développer dans les mois à venir.

Pas grand chose d’autre à signaler dans cet épisode, comme toujours Roger Stern sait faire vivre son petit monde à travers quelques scènes de la vie ordinaire. C’est très peu spectaculaire, mais c’est ce qui contribue pourtant à rendre son run sur la série particulièrement attachant.




THOR : En Route pour Olympia (21 pages)
(Page 1 à 6 : Mayhem under Manhattan !, in Thor #286, août 1979)
(Page 7 à 19 : Assault on Olympia !, in Thor #287, septembre 1979)
(Page 20-21 : Fury of the Forgotten Hero !, in Thor #288, octobre 1979)


Scénario : Roy Thomas.
Dessin : Keith Pollard.
Encrage : Chic Stone.

Résumé :

Thor et ses amis, enchaînés, sont conduits devant Frère Tode. Ikaris tente de lui faire entendre raison et lui propose une alliance commune contre les Célestes, mais Tode refuse catégoriquement. Il est temps pour Thor et ses alliés d'opter pour une autre tactique. Thor change soudain d’apparence, révélant son vrai visage : celui de Circé, la reine des illusions. Dans les mains de Kro, Mjolnir se transforme en un simple bâton. Don Blake fait alors irruption dans la salle et se jette sur Kro et la canne qui, en frappant le sol, le transforme en Thor. Pris de panique, les Déviants fuient. Kro accompagne Frère Tode jusqu’à une fusée qui va décoller avant que Kro ait pu la rejoindre. Quelques instants plus tard, la cité des Déviants est pulvérisée. Thor et ses amis en sortent néanmoins indemnes. Leur tentative de s’allier aux Déviants à échouer, il leur faut désormais passer à l’étape suivante : Olympia, la patrie des Eternels.

En approchant d’Olympia, leur vaisseau est frappé par un disque volant et s’écrase. A l’intérieur de la cité, ils découvrent que s’y déroule un événement majeur de la vie des Eternels : les jeux olympiques. Ils sont accueillis par Zuras, qui dirige Olympia.

Sur Asgard, Odin a demandé à Sif de se rendre aux ruines d’une ancienne civilisation. Mais sur place, elle est attaquée par un géant de la tempête. Au même moment, les Trois Guerriers, qui ont reçu pour mission d’Odin de se rendre dans une caverne, y sont attaqués par le dragon Fafnir.

Sur Olympia, les jeux olympiques sont interrompus par l’arrivée d’un guerrier en armure. L’être était autrefois un Eternel, condamné à l’exil par Zuras. Il a été recueilli par un Céleste, et est devenu son émissaire, se faisant désormais appeler le Héros. Il est venu ordonner aux Eternels de ne pas perturber le jugement des Célestes. Ikaris et quelques guerriers se jettent sur lui, mais il n’a aucun mal à les repousser. Thor décide alors d’intervenir. Le combat est très violent mais équilibré. Il est pourtant interrompu lorsqu’un éclair frappe les deux combattants qui disparaissent instantanément.

Thor et le Héros se rematérialisent à l’intérieur du vaisseau d’Arishem le Céleste, où, au pied du géant, leur lutte reprend…



Commentaire :

Roy Thomas poursuit sa longue saga sans grande imagination, enchaînant les combats spectaculaires de façon assez monotone. De son côté, Keith Pollard adopte un style kyrbien lorsqu’il met en scène Olympia, mais sa prestation n’a rien d’exceptionnel pour autant.


Censure :

la fin de Thor #286 a été réduite de 4 pages :

Page 8, panel 1 :



Page 11, panels 1 & 2, 4 & 5 :





Pages 12 à 14 :







Page 15, panel 1 :



Thor #287 a été réduit de 4 pages :

Page 1 :



Page 2 :



Page 9, panel 1 :



Page 10, panels 1 à 3 :



Page 15, panels 3 & 4 :



Page 16, panel 1 (les panels 2 & 3 ont été très fortement réduits) :



A noter également que sur plusieurs panels, Karkas a disparu :



Le début de Thor #288 a été réduit de 2 pages :

Page 1 :



Page 2, le panel 4 a été réduit de moitié :



Page 3, panels 1 à 3 (le panel 4 a été légèrement réduit) :

  #13  
Vieux 28/04/2008, 00h13
Avatar de michel
michel michel est déconnecté
10pensable
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: août 2002
Localisation: Toulouse
Messages: 19 859
michel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrison
Résumé rédigé par NIGLO



OMBRAX-SAGA N°255
Lug, avril 1987.



LES VENGEURS : Le Fantôme de Jessica Drew ! (22 pages)
(The Ghost of Jessica Drew !, in Avengers #240, février 1984)

Scénario : Roger Stern.
Dessin : Al Milgrom.
Encrage : Joe Sinnott.
Couverture : Al Milgrom & Joe Sinnott.

Résumé :

A la demande de Tigra, les Vengeurs se rendent à San Francisco, au chevet de Jessica Drew, alias Spider-Woman. Bien que les différents membres de l’équipe l’aient déjà rencontrée, ils n’ont qu’un vague souvenir d’elle. Tigra leur résume les évènements de ces dernières semaines.

Spider-Woman et nombre de ses amis et adversaires ont été capturés par deux individus, Locksmith et Ticktock. Après s’être libérés, ils se sont tous retrouvés chez Spider-Woman. Durant la soirée, David Ishima, son fiancé, a rompu avec elle. Peu après, il fut pris d’un malaise, de même que tous les invités. La plupart partirent aussitôt, ne se rappelant plus ce qu’ils étaient venus faire ici. Mais quelques uns suivirent le Suaire dans le jardin et trouvèrent le corps de Spider-Woman, inerte. Les urgences la conduisirent à l’hôpital, où elle se trouve depuis, inconsciente. Tigra, le Suaire et quelques autres ont depuis reçu une visite surnaturelle : celle d’un spectre ressemblant beaucoup à Spider-Woman. Plus étrange encore, lorsque le fantôme est entré en contact avec le corps de Jessica Drew, il en a été brutalement repoussé. Ne sachant plus que faire, Tigra décida de faire appel aux Vengeurs.

Pour découvrir de quoi souffre Spider-Woman, la Guêpe fait appel à deux personnes : le Dr. Strange et Henry Pym. Pym ne trouve aucun problème physiologique, mais le Dr. Strange est formel : l’esprit de Jessica Drew a quitté son corps.

Spider-Woman se trouve sur le plan astral, en compagnie de Mage, qui l’a aidé à vaincre Morgane. Spider-Woman n’ayant pu regagner son corps après sa victoire, Mage a, à sa demande, effacé tout souvenir d’elle chez ses proches. Mais la découverte de son corps par ces derniers a en partie rompu le charme. A présent, Spider-Woman désire retrouver son corps, mais une force l’empêche de l’approcher. Mage va lancer un sort pour l’aider à se réincarner. Dr. Strange va percevoir l’ectoplasme à son tour et, après s’être assuré de son identité, l’aider également. Au moment où Jessica Drew réintègre son corps, une formidable rafale d’énergie jaillit d’elle, puis elle s’immobilise. Dr. Strange comprend immédiatement qu’elle a subi une attaque sur le plan astral, et qu’elle se trouve à présent coincée entre les deux dimensions.

Effectivement, sur le plan astral, Mage vient d’être attaqué par surprise par Morgane, qui a donc elle aussi échappé à la mort. Morgane compte désormais s’emparer du corps de Jessica Drew et le faire sien…



Commentaire :

Moins d’un an après la fin de la série (Spider-Woman #50, juin 1983, trad. in Nova n°79, août 1984), Roger Stern décide de se réintéresser à ce personnage et de revenir sur la fin imaginée par Ann Nocenti. On assiste donc à la résurrection du personnage, mais Roger Stern n’ignore pas pour autant le travail de Nocenti sur cet ultime épisode. Simplement, le sort lancé par Mage n’était donc pas si efficace que ça, et Jessica Drew pas tout à fait morte… Et du coup la fée Morgane non plus.

Le récit est réussi, et comme toujours le scénariste parvient à toucher juste lorsqu’il s’agit de donner de l'épaisseur à ses personnages, que ce soit la Guêpe qui joue son rôle de leader et fait appel à son ex-mari, malgré toute l’horreur qu’il lui inspire, ou la cartésienne Captain Marvel, un peu mal à l’aise face au Dr. Strange.




THOR : Dans quel Camp est Odin ? (20 pages)
(Page 1 à 11 : Fury of the Forgotten Hero !, in Thor #288, octobre 1979)
(Page 12 à 20 : Look Homeward, Asgardian !, in Thor #289, novembre 1979)

Scénario : Roy Thomas.
Dessin : Keith Pollard.
Encrage : Chic Stone.

Résumé :

Karnilla, la Reine des Nornes, se rend auprès d’Odin, qu’elle accuse d’avoir mis Balder en péril. Mais Odin n’a pas le temps de se soucier des accusations de Karnilla et s’intéresse davantage à la situation de ses sujets qu’il a envoyé en mission. Si Sif, après avoir vaincu le géant de la Tempête, découvre ce qu’Odin l’a envoyée chercher, les Trois Guerriers sont dans une situation plus difficile face à Fafnir.

Dans le vaisseau d’Arishem, le combat se poursuit entre Thor et le Héros. C’est Thor qui finit par prendre le dessus. Il tente alors de s’attaquer à Arishem, mais ce dernier repousse toutes ses attaques et le balaie comme un fétu de paille. Puis il fait apparaître l’image d’une scène qui a eu lieu mille ans plus tôt : celle d’Odin se soumettant aux Célestes… Thor essaie d’interroger Arishem pour en apprendre davantage, mais celui-ci se contente de le renvoyer d’un geste à Olympia.

Quelques instants après Thor, le Héros se matérialise à son tour dans la cité des Eternels. Il reprend son apparence initial, celle du Laissé-Pour-Compte (Forgotten One), le guerrier aveugle. Zuras est décidé à le punir, mais Thor s’y oppose. La situation se tend entre l’Asgardien et les Eternels, jusqu’à ce que l’un d’eux, le Lutin, annonce que c’est lui qui a envoyé le Laissé-Pour-Compte sur le vaisseau des Célestes. La colère de Zuras s’éteint, et il annonce que désormais le Lutin et le Laissé-Pour-Compte devront faire équipe ensemble.

Des quatre coins du monde, de nombreux Eternels rejoignent Olympia. Zuras a décidé de lancer une attaque contre les Célestes. Tous les Eternels vont se fondre en un seul corps pour combattre. Thor conjure Zuras d’abandonner ce projet, perdu d’avance. Il obtient un délai de vingt-quatre heures, et part aussitôt pour Asgard.

Odin se rend sur le mont Olympe afin d’y rencontrer Zeus. Il lui propose une alliance entre Asgard et Olympe, afin de détruire quiconque tenterait de sauver la Terre…



Commentaire :

Avec la découverte du lien qui unit Odin aux Célestes, et sa volonté affichée de voir la Terre détruite, l’intrigue, qui piétinait depuis quelques mois déjà, prend une tournure plus intéressante. D’autres éléments de l’intrigue peinent cependant à retenir l’attention, comme le sort du Forgotten One ou les tensions artificielles entre Thor et les Eternels. Mais globalement, il y a un mieux certain.


Censure :

La fin de Thor #288 a été réduite de 3 pages.

Page 6, panels 3 à 5 :



Page 8 :



Page 9, le panel 2 a été supprimé, tous les autres ont été réduits de moitié :





Page 11, panels 1 & 2 :



Page 13, panels 3 à 5 :



Le début de Thor #289 a été réduit de 2 pages :

Page 1 :



Page 9, panels 1 à 3 :





Page 10, la partie en haut à gauche a disparu (remplacée par le dernier panel de la page précédente) :

__________________
http://www.comicsvf.com

Les récaps (rigolotes) de Game of Thrones Saison 5

Stannis à Davos : On n'a rien pu faire, ils étaient au moins genre vingt-deux et puis y en avait un torse nu.
  #14  
Vieux 28/04/2008, 01h27
Avatar de michel
michel michel est déconnecté
10pensable
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: août 2002
Localisation: Toulouse
Messages: 19 859
michel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrison
Résumé rédigé par NIGLO



OMBRAX-SAGA N°256
Lug, mai 1987.



LES VENGEURS : L’Ange Noir (20 pages sur 22)
(Dark Angel !, in Avengers #241, mars 1984)

Scénario : Roger Stern.
Dessin : Al Milgrom.
Encrage : Joe Sinnott & Andy Mushinsky.
Couverture : Al Milgrom & Brett Breeding.

Résumé :

Les Vengeurs, avec l’aide du Dr. Strange et du Suaire, affrontent la fée Morgane pour sauver l’âme de Spider-Woman et empêcher Morgane de s’incarner dans son corps.


Commentaire :

L’ultime bataille contre Morgane se déroule dans la chambre d’hôpital où Spider-Woman se trouve toujours entre la vie et la mort. Après avoir attaqué Magnus par surprise, Morgane est prête à lancer l’assaut final pour s’emparer du corps de Spider-Woman. Face à elle se trouvent les Vengeurs, le Suaire et le Dr. Strange. Ce dernier doit utiliser une bonne partie de ses pouvoirs pour garder Jessica Drew en vie, aidé en cela par les connaissances médicales de Hank Pym.


Grâce aux pouvoirs du Suaire, la Sorcière Rouge, Miss Hulk et Starfox parviennent à gagner le plan astral pour y affronter directement Morgane. Une tâche évidemment dangereuse, puisque c’est là que la sorcière est la plus puissante. Elle prend d’ailleurs une forme gigantesque pour attaquer ses adversaires, qui se trouvent rapidement en fâcheuse posture. Al Milgrom peine à rendre cet affrontement spectaculaire, et le résultat est pire encore en vf, cette scène ayant été salement censurée. Surtout, le plan astral mis en image par Milgrom est d’une pauvreté affligeante (quelques roches éparses au milieu du vide). On évitera de le comparer aux travaux du même ordre d’un Steve Ditko ou de quelques autres. Milgrom se contente vraiment du minimum sur ces planches.

Le Dr. Strange et Hank Pym feront beaucoup pour venir en aide à Spider-Woman, mais au final c’est Magnus qui la sauvera. Sentant la fin approcher, il lui fera don de sa vie pour permettre à son âme de regagner son corps. La résurrection de Jessica Drew marque la défaite de Morgane, qui sera transformée en statue de pierre par le Dr. Strange avant d’avoir pu s’enfuir. Jessica Drew est donc sauvée, mais elle a perdu tous ses super-pouvoirs.

A New York, Vision est toujours dans sa capsule de survie mais communique et agit avec les autres par l’intermédiaire d’un hologramme. Son comportement et sa volonté de tout contrôler dans le Manoir inquiète quelque peu Captain America. De son côté, Vision s’interroge sur des surcharges d’énergie qui ont frappé à plusieurs reprises les ordinateurs du Manoir, et dont il ne trouve pas la cause.


Censure :

Cet épisode a été réduit de 2 pages. Les panels suivants ont été supprimés :

Page 13, panels 2 & 3 (le panel 1 a été réduit de moitié, du panel 2, Lug n’a conservé que le visage de Morgane, de la taille d’un timbre-poste) :



Page 20 :





THOR : Père et Fils (19 pages)
(Page 1 à 5 : Look Homeward, Asgardian !, in Thor #289, novembre 1979)
(Page 6 à 19 : When Gods have joined together !, in Thor #291, janvier 1980)

Scénario : Roy Thomas.
Dessin : Keith Pollard.
Encrage : Chic Stone.

Résumé :

Ne pouvant rencontrer Odin, Thor retourne à Olympia. Là, une grande bataille va se dérouler, opposants les Eternels à une armée menée par Odin et Zeus.


Commentaire :

Les relations entre Thor et Odin ne s’arrangent pas. Alors qu’il souhaite obtenir des explications de son père concernant ses liens avec les Célestes, Thor se voit interdit l’entrée à Asgard. Même Sif, qui vient de ramener le Destructeur à Asgard, s’oppose à lui ! Elle va d’ailleurs utiliser le Destructeur pour jeter Thor du haut du Pont de l’Arc-en-Ciel.

Thor regagne alors Olympia, où les Eternels se préparent à affronter les Célestes. Ils se fondent en une nouvelle entité, le Grand Esprit, et partent à l’attaque. Resté à Olympia, Thor assiste à l’arrivée d’une armée menée par Odin et Zeus. Ils se sont alliés pour détruire Olympia. En détruisant la tour d’où est issu le Grand Esprit, ils contraignent les Eternels à revenir. S’en suit une grande bataille entre les deux partis.


Thor est contraint de combattre son père, qui refuse obstinément de lui révéler ses liens avec les Célestes. Il ne fait aucun doute que Thor n’a pas la moindre chance face à son père, il persiste néanmoins, jusqu’au moment où il se trouve à la merci d’Odin. Les motivations d’Odin demeurent toujours aussi intrigante, plus encore au terme de cet épisode où il apparaît prêt à tuer son propre fils pour respecter le serment qu’il a fait mille ans plus tôt aux Célestes.

Roy Thomas connaît bien les ingrédients nécessaires pour dramatiser son récit. Outre le duel tragique entre le père et le fils, il s’amuse à faire se rencontrer les dieux olympiens et leurs équivalents Eternels, que ce soit Mercure et Makkari ou Athéna et Athéna. Bien évidemment, chacun accusera l’autre de n’être qu’un vulgaire ersatz.

Keith Pollard ne se débrouille pas mal dans ces longues scènes de combat, empruntant tantôt à Kirby, tantôt à Buscema. Il lui manque néanmoins un certain sens de la démesure, sa mise en page est trop sage pour que ces scènes ne soient aussi spectaculaires que celles qu’ont pu réaliser ses illustres prédécesseurs.

Entre deux scènes de bataille, on a des nouvelles des Trois Guerriers, qu’on avait quitté en fâcheuse posture face au dragon Fafnir. On découvre ici qu’ils ont été sauvés in extremis par trois Jeunes Dieux, personnages apparus dans Thor #202-203 (août-septembre 1972, trad. in Thor n°15, septembre 1981). Roy Thomas les réintroduit ici très brièvement, mais on ne les reverra plus avant Thor #300 (octobre 1980, non traduit)


Censure :

Thor #289

Cet seconde partie a été réduite d’1 page. Les panels suivants ont été supprimés :

Page 12, panels 1 à 4 :



Page 15, panels 1, 3 & 4 :





Page 16, panels 1 à 3 :



Thor #291

Cet épisode a été réduit de 4 pages. Les pages et panels suivants ont été supprimés :

Page 1 :



Page 9 :



Page 11 :



Page 13, panels 2 & 4 :



Page 14, panels 2 & 5 :



__________________
http://www.comicsvf.com

Les récaps (rigolotes) de Game of Thrones Saison 5

Stannis à Davos : On n'a rien pu faire, ils étaient au moins genre vingt-deux et puis y en avait un torse nu.
  #15  
Vieux 28/04/2008, 02h32
Avatar de michel
michel michel est déconnecté
10pensable
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: août 2002
Localisation: Toulouse
Messages: 19 859
michel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrison
Résumé rédigé par NIGLO



OMBRAX-SAGA N°257
Lug, juin 1987.



LES VENGEURS : Arrivées… et Départs… (21 pages)
(Easy Come… easy go !, in Avengers #242, avril 1984)

Scénario : Roger Stern.
Dessin : Al Milgrom.
Encrage : Joe Rubinstein & Brett Breeding.
Couverture : Al Milgrom & Joe Sinnott.

Résumé :

Les Vengeurs se retrouvent au Manoir avant que certains d’entre eux ne soient envoyés contre leur gré sur la planète du Beyonder.


Commentaire :

Cet épisode constitue un prologue à la maxi-série Secret Wars. Dans les dernières pages de l’épisode, Captain America, Thor, Miss Hulk, Œil de Faucon, la Guêpe et Captain Marvel découvrent le téléporteur du Beyonder en plein cœur de Central Park et sont téléportés sur la planète qu’il a créé spécialement pour eux. La suite dans Secret Wars…



Avant cela, peu voire pas du tout d’action, seulement une succession de scènes développant les relations entre les différents Vengeurs. Etant donné qu’il s’agit de l’un des points forts du run de Stern, on peut difficilement s’en plaindre.

Les relations entre la Guêpe et Henry Pym se détendent quelque peu. Le fait d’abandonner sa carrière super-héroïque semble avoir apporté à Pym une certaine sérénité et davantage de confiance en lui-même. De son côté, Janet Van Dyne semble réussir enfin à mettre de côté la fin de leur liaison et à trouver en Henry un interlocuteur avec lequel elle partage beaucoup de choses.

Au Manoir des Vengeurs, Œil de Faucon est venu présenter son épouse, Oiseau-Moqueur, à la surprise de bon nombre de Vengeurs. Oiseau-Moqueur rencontre pour la première fois les Vengeurs, et voir son mari surnommer Thor ‘boucles d’or’ ou voir ce dernier s’agenouiller devant elle pour lui faire le baise-main constituent quelques moments assez savoureux de cet épisode.

Vision a récupéré le contrôle de son corps. Certaines interrogations à son égard demeurent néanmoins, comme le fait qu’il ait refusé d’être examiné par Henry Pym. Il demande également à ce que lui et la Sorcière Rouge réintègrent officiellement l’équipe. Ce qui n’est pas sans poser problème, l’équipe ne pouvant compter plus de six membres. Un problème qui sera momentanément réglé lorsqu’une partie de l’équipe sera téléportée sur la planète du Beyonder…




THOR : Si un Œil t’offense… (20 pages)
(Page 1 à 16 : If an Eye offend thee… !, in Thor #292, février 1980)
(Page 17 à 20 : The Twilight of some Gods !, in Thor #293, mars 1980)

Scénario : Roy Thomas.
Dessin : Keith Pollard.
Encrage : Chic Stone.
Couvertures : Keith Pollard & Bob Layton.

Résumé :

Odin ne peut se résoudre à tuer son fils. Dans le même temps, les tensions entre Eternels, Olympiens et Asgardiens s’apaisent. Thor décide alors de se lancer à la recherche de l’œil que son père a sacrifié à Mimir, espérant en découvrir davantage sur le pacte qui lie Odin aux Célestes.


Commentaire :

Après les combats homériques du mois dernier, Roy Thomas laisse retomber la pression. Odin, qui menaçait de tuer Thor, refuse finalement de commettre l’irréparable et de tuer Thor ‘à nouveau’, ce qui va beaucoup troubler le dieu du tonnerre. Dans la foulée, Odin renonce à s’attaquer à Olympia et disparaît. Plutôt que de régler le conflit, Roy Thomas choisit donc de faire machine arrière et de renvoyer tout le monde chez soi, sans que les explications de chaque ne soit à aucun moment convaincantes.

Le scénariste décide donc de prolonger le mystère entourant les liens entre Odin et les Célestes. Plutôt que de résoudre cette question, il décide plutôt d’envoyer Thor vers une nouvelle quête, prenant pour prétexte une phrase d’Odin peu avant qu’il ne quitte les lieux : « Si un œil t’offense, arrache-le ! Tu le perdras pour toujours mais il fera à jamais partie de toi ! » Thor n’a bien entendu pas oublié qu’Odin s’est arraché un œil pour obtenir de Mimir des informations sur La proximité de Ragnarok (in Thor #274, août 1978, trad. in Ombrax-Saga n°245, juin 1986).



Mjolnir ouvre à Thor un portail vers un univers où l’œil d’Odin, gigantesque, sème la panique auprès d’une peuplade de gnomes. Face à Thor, l’œil conjure une armée de monstres pour se défendre. Thor ne se laisse pas berner par ces illusions et menace l’œil, qui accepte finalement de répondre à une seule et unique question. Thor lui demande ce que voulait dire Odin en parlant de le tuer ‘à nouveau’. L’œil lui fait alors revivre son passé, remontant de plus en plus loin dans ses souvenirs.

Le combat de Thor contre l’œil d’Odin n’échappe pas au ridicule, et la première partie de ce long flashback qui s’ouvre ne nous apprend rien de nouveau.


Censure :

Thor #292 :

Cet épisode a été réduit d’une page. Les panels suivants ont été supprimés :

Page 14, panel 6 :



Page 15, panels 1, 2 & 4 :





Thor #293 :

Les 2 premières pages de cet épisode ont été supprimées :



__________________
http://www.comicsvf.com

Les récaps (rigolotes) de Game of Thrones Saison 5

Stannis à Davos : On n'a rien pu faire, ils étaient au moins genre vingt-deux et puis y en avait un torse nu.
Discussion fermée

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non

Navigation rapide


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 21h32.


Powered by vBulletin® Version 3.8.3
Copyright ©2000 - 2020, Jelsoft Enterprises Ltd.
Version française #20 par l'association vBulletin francophone
Skin Design et Logos By Fredeur
Buzz Comics : le forum comics n°1 en France !