Précédent   Buzz Comics, le forum comics du Grand Débat. > > Critiques > Critiques VO

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #781  
Vieux 02/04/2019, 21h05
Avatar de satan666
satan666 satan666 est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: juillet 2006
Localisation: where the darkness dwells
Messages: 2 531
satan666 mange des moules avec Léonsatan666 mange des moules avec Léonsatan666 mange des moules avec Léonsatan666 mange des moules avec Léonsatan666 mange des moules avec Léonsatan666 mange des moules avec Léonsatan666 mange des moules avec Léonsatan666 mange des moules avec Léonsatan666 mange des moules avec Léonsatan666 mange des moules avec Léonsatan666 mange des moules avec Léon
le jim lee pas top graphiquement, mais le reste je trouve cela aboutit.
J'ai particulièrement aimé l'histoire dessinée par Jones.
Réponse avec citation
  #782  
Vieux 02/04/2019, 21h10
Avatar de Ben Wawe
Ben Wawe Ben Wawe est déconnecté
En pleine Morlockisation
 
Date d'inscription: juin 2004
Localisation: Xanadu
Messages: 21 249
Ben Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan Lee
Kelley Jones ? J'ai trouvé ça abominablement laid ; et pourtant, j'ai débuté Batman en comics par ses productions, que j'aimais beaucoup.
__________________
Elijah Snow : "It’s a strange world."
Jakita Wagner : "Let’s keep it that way."

Warren Ellis.
Réponse avec citation
  #783  
Vieux 05/05/2019, 15h23
Avatar de Man-Thing
Man-Thing Man-Thing est déconnecté
Gardien du nexus
-Généalogiste Sénile--Sentinelle du Temple-
 
Date d'inscription: avril 2005
Localisation: Un marais des everglades
Messages: 4 133
Man-Thing est chaud comme FirestormMan-Thing est chaud comme FirestormMan-Thing est chaud comme FirestormMan-Thing est chaud comme FirestormMan-Thing est chaud comme FirestormMan-Thing est chaud comme FirestormMan-Thing est chaud comme FirestormMan-Thing est chaud comme FirestormMan-Thing est chaud comme FirestormMan-Thing est chaud comme FirestormMan-Thing est chaud comme Firestorm
Un bon mois de lectures VO vous attend ici ! Avec plus de DC qu’on en a vu depuis des années !!!





DC

Catégorie « Excellent »

Freedom fighters 5

Genre : l’équipe est au complet

Uncle Sam rejoint enfin le monde réel et fait connaissance avec la nouvelle version des Freedom fighters. Adolf Hitler II décide d’activer Overman, la version nazie (et qui va apparemment réserver des surprises) de Superman.

Un numéro riche en moments forts, prenant, puissant et nanti de superbes dessins. La plus grande épreuve de l’équipe est devant eux et on attend impatiemment la suite de cette mini-série vraiment géniale, clairement une des meilleures aventures des Freedom fighters de mémoire de lecteur.

Scénario : 16/20
Dialogues : 17/20
Dessins, encrage, couleur : 17/20
Note finale : 17/20

Catégorie « Très bon »

DC year of the villain 1

Genre : one shot intrigant

Ce one-shot à 25 centimes lance un évènement majeur qui va impacter toutes les séries DC régulières (dont Harley Quinn !) avec trois histoires liées et qui semble nous refaire le coup d’Underworl unleashed à la sauce Luthor.
La première est centrée sur le plus grand méchant de l’univers DC et dévoile en partie ce qui est un de ses plans les plus ambitieux à ce jour. C’est du Snyder de haute volée, très prenant et du bon Jim Cheung aux dessins, clairement l’histoire qui m’a le plus convaincu.
La seconde raconte la rencontre entre un mystérieux personnage d’un côté, Batgirl et Green arrow de l’autre. Le mystérieux personnage fait à Batgirl « oune proposition qu’elle ne peut pas refuser » et le lecteur est intrigué malgré des dessins pas fous d’Alex Maleev qui fait selon moi juste le job. Bendis est plutôt convaincant sur les dialogues et l’objectif est rempli car on a envie d’en savoir plus !
La troisième histoire est la plus mystérieuse à mes yeux car la plus incompréhensible en non lecteur de Justice league : Perpetua, une méchante apparemment surpuissante, est bien décidée à rayer les héros de la carte et Luthor est partie de son plan. Intéressant mais difficile à lire donc. Les dessins sont réussis mais je ne suis pas fan des couleurs.
Le numéro se conclut par quelques pages de previews (textes et dessins) annonçant le bouleversement « year of the villain » dans les titres DC et le tout donne envie de lire la totale, c’est dire le job est bien fait.
En gros, une très bonne surprise pas chère du tout !

Scénario : 16/20
Dialogues : 15/20
Dessins, encrage, couleur : 15/20
Note finale : 16/20

Catégorie « Bon »

Harley Quinn 60 et 61

Genre : désinsectisation, donjons et dragons

Dans le numéro 60, Harley doit faire face à une sorte d’invasion d’insectes E.T avec un fusil futuriste. Plus futés qu’ils en ont l’air, ils sont aidés par une intelligence artificielle qui va mettre la belle en difficulté.
Le numéro 61 est la première partie d’un dyptique dans lequel Harley débarque à Gotham pour remonter le moral de Selina après son mariage raté. Elle se retrouve dans une version fantasy médiévale de la ville de Batman dans laquelle elle doit vendre chèrement sa peau car tout le monde a oublié la réalité…

Ces deux histoires indépendantes sont racontées de manière agréable par un Humphries toujours aussi efficace et accompagné par les très beau dessins de deux dessinateurs que je ne connaissais pas, Basri (numéro 60) et Scmidt (numéro 61).
Le tout manque terriblement d’audace et d’originalité mais c’est si bien fait que c’est déjà satisfaisant.

Scénario : 13/20
Dialogues : 14/20
Dessins, encrage, couleur : 16/20
Note finale : 14/20

Dceased 1

Genre : Marvel DC zombies

Dans un monde parallèle à la terre classique, la justice league parvient à repousser Darkseid qui retourne chez lui. Malheureusement pour cet univers il semble avoir enfin découvert la fameuse équation d’antie vie qu’il recherche en vain depuis sa naissance. Problème : elle n’est pas comme il l’avait imaginée…

Une version Marvel zombies de l’univers DC (c’est pas DC ghouls normalement ?), pourquoi pas surtout avec un titre jeu de mots sympa en prime. L’histoire en elle-même est simple mais réussie, même si un peu trop cliché et manquant terriblement d’un gramme d’originalité. Les dessins sont ce qui pèche le plus dans ce numéro : un Hairsine en petite forme et deux inconnus (pour moi), Gaudiano et Harren, qui palient à son retard (Gaudiano) voire le remplacent sur l’essentiel du numéro (Harren). Le manque d’harmonie graphique s’en ressent terriblement, d’autant qu’aucun des trois dessinateurs n’a un style adapté ou plaisant à mes yeux. On espère que c’est un accident de parcours et que la suite sera plus convaincante.

Scénario : 12/20
Dialogues : 14/20
Dessins, encrage, couleur : 12/20
Note finale : 13/20





MARVEL

Catégorie « Excellent »

Spider-man : life story 2

Genre : les sombres seventies de Peter

Parker bosse désormais conjointement avec un Mister Fantastic que Sue a quitté pour Namor ainsi qu’avec un autre personnage bien employé. Il sort avec une Gwen Stacy également brillante qui travaille quant à elle pour son ancien professeur de fac, un certain Miles Warren. La guerre du Viet-nam se poursuit et semble empirer avec un Iron man très impliqué dans l’effort de guerre et un Captain America fidèle à lui-même. Spidey se demande quelle toute suivre : s’engager pour son pays quitte à révéler son identité ? Une personne ne semble pas aller bien dut tout dans son entourage : Harry Osborn, qui sort avec une Mary-Jane pas franchement heureuse…

Zdarsky continue à explorer brillamment les périodes phares de Spider-man et s’adresse essentiellement aux connaisseurs tant le numéro est blindé de références aux numéros des années 70 et fait des clins d’œil intelligents et bien vus (Octopus, Flash Thompson, le chacal…). Les dessins de Bagley sont toujours aussi beaux. Toujours un vrai bonheur de lecture souvent émouvante, prenante et intelligemment nostalgique, soulignant souvent la phase sombre de décennies présentées rétrospectivement comme idéales par certains.

Scénario : 17/20
Dialogues : 17/20
Dessins, encrage, couleur : 17/20
Note finale : 17/20

Invaders 4 (pas de numérotation Legacy)

Genre : l’histoire secrète de Namor après la guerre

Dans ce numéro presque entièrement dessiné par Butch Guice, qui se charge des planches de la série qui se passent dans le passé, on découvre ce qu’a fait Namor après la guerre avant d’être retrouvé et « réveillé » par Johnny Storm. Et ce qu’on lit est aussi logique que bien vu. Zdarsky nous présente un Namor tourmenté et loin du quasi schizophrène décrit bien souvent. Marqué par la guerre et son statut de métis humain/mutant qui n’appartient vraiment à aucun des deux mondes, le personnage est plus passionnant que jamais, très peu de scénaristes s’étant jusque là risqués à une étude psychologique du personnage. Les rares planches de Magno sur le présent convainquent elles aussi et on a hâte de lire la suite de cette série des Invaders assez géniale.

Scénario : 17/20
Dialogues : 17/20
Dessins, encrage, couleur : 16/20
Note finale : 17/20

Catégorie « Très bon »

Avengers epic collection 23 : fear the reaper

Genre : Kang et les gatherers sur le devant de la scène avec le reaper en guest star

Ce TPB rassemble Avengers volume 1 n°348 à 359 et la majeure partie des annuals 1992 de Captain America, Thor, Fantastic four et avengers et couvre les années 1992 et 93.
On commence par un premier gros tiers des près de 500 pages qui le composent dévolu à l’intrigue « Citizen Kang » composé des 4 annuals sus-cités et qui compte près de 175 pages tout de même. C’est une bonne histoire de Kang et sa reine appelée à jouer un nouveau rôle dans les années 90 mais elle vaut surtout pour les 4 back-ups qui racontent l’histoire très longue et compliquée du personnage de façon claire, intéressante et réussie. Les dessins y sont de plus bien plus agréables que ceux des histoires principales, presque tous marqués par les années 90 qui débutent.

Le reste du volume est composé d’histoires issues de la série régulière des vengeurs et composés pour l’essentiel par la même équipe Harras (scénario) et Epting (dessins) à de rares exceptions près. Le numéro 348 est par exemple dessiné par l’agréable Javinen et montre l’absence d’émotions de la Vision l’époque de même que la rémission de Carol Danvers, alors connue sous le nom de Binary. Le numéro 349 est dessiné par Epting et s’intéresse à un complot d’Hera et Arès contre Hercules, prélude à des évènements à venir dans un volume futur apparemment.Les numéros 350 (dessiné par Epting) et 351 (dessiné par Larosa) sont consacrés à une intéressante rixe entre vengeurs et Starjammers. On a ensuite une de mes parties favorites du pavé avec les numéros 352 à 354, exceptionnellement écrits par Kaminski et dessinés Wyman. Ils décrivent le retour du reaper, en version zombifiée et hérault d’un des copains de Shuma-Gorath, Lloigoroth (directement inspiré par une création lovecraftienne pour ce qui est de son nom). Ces 3 épisodes cassent le rythme habituel des aventures de l’époque des vengeurs pour les plonger dans une ambiance très Defenders (période DeMatteis) très réussie et très sombre.
Les épisodes 355 à 358 introduisent les gatherers, équipe venue d’un monde détruit et menés par le mystérieux Proctor, qui sauvent des héros de monde apocalyptiques pour les « fusionner » avec des personnages de la terre 616. Ces numéros comptent parmi les meilleurs de cet epic collection et annoncent une très bonne histoire à venir dans le prochain volume de la collection. Le numéro 357 est un peu à part et consacré à une intrusion des acolytes de Magneto dans le manoir des héros.

N’ayant lu qu’un seul numéro de cet epic collection, le 356, j’ai découvert avec plaisir les annuals sur Kang (que seuls les dessins dévoient un peu) et la suite des numéros de la série principale, avec un Epting au style toujours aussi différent de celui qu’il a actuellement mais qui est déjà très plaisant. Les scenarii de Bob Harras sont réussis et toujours intéressants car il prend son temps de montrer la vie quotidienne et des saynètes réussies. La parenthèse Kaminski/Wyman, m’a également beaucoup plu. Je ne connaissais pas du tout ce scénariste dont je viens de découvrir qu’il a beaucoup œuvré dans la veine Grim and gritty dans les années 90, notamment sur Morbius.

Scénario : 16/20
Dialogues : 17/20
Dessins, encrage, couleur : 16/20
Note finale : 16/20

The superior Spider-man 5 (numérotation Legacy 38)

Genre : Spider rendez-vous

Spock a rendez-vous avec la médecin qui l’a soigné et qui est inquiète de la différence d’âge qu’elle a avec le corps du clone qu’il occupe. Qu’est ce que ce serait si elle savait qu’elle sortait avec un super criminel…
Peu après, le retour de Master Pandemonium l’oblige à requérir l’aide d’un docteur Strange qui n’a pas franchement confiance en son interlocuteur…

Un numéro mené tambour battant, qu’on dévore tant l’écriture de Cage est réussie et en phase avec son époque. Son portrait d’un Octopus de plus en plus altruiste mais pas doué socialement en fait un des meilleurs personnages Marvel actuels et un des titres que j’aime le plus lire ces deniers mois. Les dessins de Hawthorne me plaisent bien et j’espère que l’équipe œuvrera longtemps sur le titre.

Scénario : 16/20
Dialogues : 16/20
Dessins, encrage, couleur : 16/20
Note finale : 16/20

Symbiote Spider-man 1

Genre : années 80, symbiote et Mysterio

Cette mini-série marque le retour de Peter David sur le personnage dans une période durant laquelle il a énormément écrit ses aventures, les années 80. Dans ce premier numéro, aidé d’un Greg Land en très grande forme et un peu moins statique que d’habitude, on suit ses aventures post secret wars premier du nom où, aidé de son nouveau costume (qui est un symbiote, à son insu), et de la chatte noire avec qui il sort, il combat des personnages aussi colorés et petits bras que Mysterio et la mouche humaine… David nous projette dans les pensées d’un Mysterio qui en a marre d’être tourné en ridicule y compris par ses alliés et décide d’organiser un petit casse pépère qui va lui en mettre plein les poches. QU’ets ce qui peut mal tourner ?

David dresse un portrait très humain et réussi du grand looser devant l’éternel qu’est Mysterio, régulièrement présenté comme l’un des plus faibles des sinister six, si ce n’est le plus mauvais. Il montre que ce personnage intelligent peut devenir une menace si il croit un peu en lui-même et découvre un certain secret de l’arachnide par exemple…
Il développe également la chatte noire qui sort de son cliché d’éternelle risque-tout prête à tout pour Spidey et qui n’en a rien à faire de Peter Parker à travers une jolie scène avec Tante May. Au final, ce premier numéro très réussi parvient à émouvoir le lecteur (on pense notamment à une page en particulier qui montre parfaitement que l’époque est ancrée dans le passé et sur laquelle l’éditeur du titre revient avec humilité et intelligence).
Pour les dessins, c’est le bon Greg Land, avec de chouettes couleurs et une ambiance globale vraiment enveloppante et réussie.

Scénario : 15/20
Dialogues : 16/20
Dessins, encrage, couleur : 16/20
Note finale : 16/20

The Punisher 10 et 11 (numérotation legacy 654 et 656)

Genre : Pupu met à genoux Bagaglia

Castle continue son entreprise de démolition globale du petit état souverain de Zemo en affrontant les troupes de l’hydra présentes sur l’île puis son plus grand ennemi, Jigsaw.

Ces deux numéros de pure action sont jouissifs, comme souvent avec l’équipe qui est sur le titre depuis le numéro 1 : le script de Rosenberg est simple mais très efficace, avec des dialogues aussi naturels qu’énergiques et fluides (et une pointe d’humour noir bienvenu), les dessins sombres et réalistes de Kudranski sont statiques mais immersifs et les couleurs de Fabela donnent un vrai plus au titre en en amplifiant l’ambiance. La suite promet d’être explosive pour ce titre qui est encore et toujours un très bon run du punisher depuis la reprise au numéro 1.

Scénario : 14/20
Dialogues : 16/20
Dessins, encrage, couleur : 15/20
Note finale : 15/20

War of the realms 1, 2 et 3

Genre : l’univers de Thor envahit la Terre et plus particulièrement les USA

Malekith, un ennemi très à l’honneur dans le titre Thor depuis que Loki est devenu gentil, envahit la Terre après avoir submergé l’intégralité des mondes protégés par Asgard. Aidé par la connaissance terrestre de l’odieux patron de Roxxon Darrio Ager, à qui il a promis les ressources de l’antarctique, ses troupes déferlent sur le monde et les héros ont bien du mal à le contrer. Le punisher se joint au crossover de façon étonnante en en occupant l’un des rôles clés, le fer de ses armes étant du poison pour les elfes noirs de Malekith !

Malgré un numéro 1 un peu poussif car trop cliché (où on découvre que Thor a un chien !), les numéros 2 et 3 sont bien plus réussis et nous montrent la mort d’un personnage mineur apprécié de votre serviteur et surtout le début de la contre-attaque des super-héros dans le numéro 3, qui portent la guerre en territoire ennemi. Sur le mode des films, c’est l’occasion de voir les super-héros en véritables soldats qui tuent en état de légitime défense ou pour la victoire et c’est pour moi assez perturbant quand ça concerne des personnages qui ne sont ni Venom, ni le punisher d’autant plus que ça ne semble pas les troubler plus que ça mais passons.

Ce crossover est pour l’instant très réussi car très beau malgré la simplicité de son propos. Les dessins de Dauterman et les couleurs de Wilson sont superbes et constituent l’atout majeur de War of the realms. L’emploi de personnages urbains comme Daredevil et le Punisher, peu habitués aux grands crossovers d’ampleur mondiale, est également une très bonne surprise, d’autant plus qu’ils ont des rôles bien choisis et qui leur conviennent parfaitement.

Scénario : 14/20
Dialogues : 15/20
Dessins, encrage, couleur : 17/20
Note finale : 15/20

Doctor Strange 13 (numérotation legacy 403)

Genre : Galactus fait des siennes

Strange essaie contenir la faim dévorante de Galactus, qui meurt de faim et aimerait bien manger les nombreux mondes magiques dans lesquels un sorcier indélicat l’a enfermé.
Strange va devoir faire une alliance avec certains des souverains qui les régissent…

Un numéro très bien mené qui, malgré l’emploi du personnage de Galactus, est très « classique Strange » dans la forme. On regrette seulement les dessins pas folichons de l’armada de dessinateurs emmenée par Barry Kitson.

Scénario : 15/20
Dialogues : 16/20
Dessins, encrage, couleur : 14/20
Note finale : 15/20

Guardians of the galaxy 4 (numérotation Legacy 154

Genre : les gardiens sont au complet

Les gardiens emmenés par Star-lord, ou plutôt par Groot, retrouvent Gamorra mais sont suivis par l’équipe surpuissante menée par Starfox et qui entend éliminer la femme la plus dangereuse de la galaxie…

Un numéro très bien équilibré entre dialogues et action qui continue la bonne impression du numéro précédent, la série semblant avoir trouvé sa voie. Ça reste très classique dans le déroulement ou le cliffhanger et pas du grand Cates…Shaw livre par contre des planches très convaincantes.

Scénario : 14/20
Dialogues : 15/20
Dessins, encrage, couleur : 15/20
Note finale : 15/20

War of the realms : The Punisher 1 (of 3)

Genre : Frank à la rescousse

Cette mini-série située durant le numéro 1 du titre War of the realms décrit les actions du Punisher aux prises avec l’invasion de créatures surnaturelles : seulement armé de son expérience de vétéran de l’Afghanistan, de son entrainement de ranger et d’un équipement conséquent, il vient en aide à la population de New-York prise au piège et affronte elfes noirs, géants des glaces et des flammes…

Ce premier numéro est, comme il se doit avec le personnage, bourré d’action. Les très beaux dessins de Ferreira (que je ne connais pas) appuient efficacement le propos de Duggan qui utilise intelligemment le personnage, qui fait ici office de super garde du corps qui colmate les brèches les plus dangereuses tout en aidant les simples mortels d’un hôpital et en faisant flèche de tout bois.
Un premier numéro convaincant.

Scénario : 13/20
Dialogues : 14/20
Dessins, encrage, couleur : 15/20
Note finale : 15/20

Free comic book day : Spider-man 1

Genre : Carnage est lâché

Ce numéro est constitué de deux histoires : la première est dévolue à Eddie Brock, désormais privé de son symbiote et enfermé à Ryker’s island après avoir tenté en vain de prévenir la police de l’imminent retour de Carnage qui cible tous les gens ayant un jour porté un symbiote et ça en fait du monde depuis les dernières années, notamment presque tous les super-héros et un certain nombre de criminels.
La seconde histoire est beaucoup plus légère et dévolue à la quête de a meilleure pizza de New-yor entre Spider-Peter et Spider-Miles, chacun voulant faire découvrir à l’autre une partie de son enfance. Le shocker va être pris au milieu de ce « duel ».

Un numéro bien sympathique avec cette introduction au prochain crossover arachnide d’août, Absolute Carnage, dans lequel l’ensemble des super-héros va devoir tenir survivre à un Carnage surboosté par les pouvoirs d’un dieu déchu. L’histoire est réalisée par l’équipe actuelle du titre Venom, Cates et Stegman et cette introduction très classique plante bien le décor en faisant une première victime que personne ne regrettera…Mention spéciale au Carnage de Stegman, flippant comme il faut.
La seconde histoire écrite par Ahmed et Taylor est anecdotique mais complète et sympathique. Pas fan des dessins de Cory Smith par contre.

Scénario : 13/20
Dialogues : 14/20
Dessins, encrage, couleur : 15/20
Note finale : 15/20


Catégorie « Bon »

War of the realms : war scrolls 1

Genre : anthologie bien mais pas top

Ce premier numéro de l’anthologie dédiée au crossover est constituée de 4 histoires censées de situer après le numéro 2 de la série principale. Seule la première est le premier chapitre d’une histoire suivie et fait explicitement référence à des évènements du numéro 3 de la série principale. Les artistes impliqués étant nombreux je ne donnerai pas leurs noms.
La première histoire est dédiée à Daredevil et à son rapport compliqué au monde de Thor qu’il côtoie d’abord de loin en loin mais que les évènements récents vont conduire à l’impliquer au milieu du monde des asgardiens suite aux évènements du numéro 3 de la série principale. C’est très introspectif et plutôt bien fichu, fidèle au personnage ici nanti de nouvelles capacités pour protéger New York.

La seconde histoire est plus anecdotique et dévolue aux Warriors three, qui aident les terriens et comptent un nouveau membre féminin, l’exubérante Hildegarde, qui ne veut pas qu’on la compte dans leurs rangs. C’est sympathique mais très anecdotique.

La troisième histoire nous donne le point de vue de Wolverine et du Punisher qui sauvent des enfants de la mort. Là encore, malgré des dessins assez beaux, rien de remarquable.

La dernière histoire nous montre l’équipe d’Howard the duck chargée de rechercher un chien perdu en pleine invasion pour le compte d’une personne très fortunée. Je vais me répéter mais cette histoire trop courte est basique et assez inintéressante si ce n’est le plaisir de revoir notre canard favori.

Au final une anthologie pour l’instant ultra dispensable qui ne vaut que par son histoire à suivre.

Scénario : 13/20
Dialogues : 14/20
Dessins, encrage, couleur : 14/20
Note finale : 13/20

Captain America 9 (numérotation Legacy 713)

Genre : on continue de ronfler

Ce numéro continue à s’intéresser à la vie de Cap en prison (on est donc avant War of the realms) et à sa compagne Sharon Carter et à ses tentatives de n’en tirer avec une nouvelle venue mystérieuse et une équipe féminine de choc.

Un numéro qui ronronne sans rien de vraiment notable. Je continue à m’ennuyer sur ce titre très lent. Trop lent.

Scénario : 13/20
Dialogues : 14/20
Dessins, encrage, couleur : 13/20
Note finale : 13/20


Fantastic four 9 (numérotation Legacy 654)

Genre : le soufflé retombe brutalement

Les plans de Fatalis s’écroulent pitoyablement grâce aux FF et à une alliée inattendue.

Un numéro « plus classique et bateau tu meurs », avec zéro prise de risque. Du lu et relu. Bien fait mais ennuyeux.

Scénario : 12/20
Dialogues : 14/20
Dessins, encrage, couleur : 13/20
Note finale : 13/20

Web of Venom : cult of Carnage 1

Genre : trop classique

Misty Knight débarque dans la petite ville de Doverton dans le Colorado, célèbre pour avoir été « symbiotifiée » par Carnage il y’a quelques années lors des évènements de Carnage USA.
Elle veut apprendre de la bouche de John Jameson, qui travaille désormais avec elle, ce qu’il y’a découvert, c'est-à-dire un étrange culte de Carnage qui a supplanté l’église locale et à laquelle seul le shérif semble ne pas adhérer.

Un numéro lovecraftien ultra bateau et dispensable dans lequel on apprend rien sur la situation actuelle qu’on a pas lu ailleurs et qui ne sert qu’à impliquer un joker futur sous la forme de Jameson.
Tout ça pour ça. Du Tieri en mode automoatique mais des dessins pas mals de Beyruth, que je ne connais pas.

Scénario : 10/20
Dialogues : 14/20
Dessins, encrage, couleur : 13/20
Note finale : 13/20

War of the realms : strikeforce the dark realm 1

Genre : one shot ultra dispensable

Ce oneshot se déroule durant War of the realms 3. Cap charge Pupu de constituer une équipe afin d’aider Freya à détruire le Bifrost artificiel et maléfique créée par les troupes de Malékith en territoire elfe noir. Freiyja lui demande de choisir une équipe de héros qui lui ressemblent, des types dark and gritty, car ça risque d’être sale. Ça tombe bien, il y’en a plein dans l’univers marvel. Il choisit donc Blade le chasseur de vampires, le nouveau Ghost rider et Miss Hulk pour la force brute de son alter ego.

Un Pupu écrit un peu en dépit du bon sens, plus sensible que l’habituel, plus cynique et moins fou, beaucoup de blabla inutile à la progression de l’histoire si ce n’est sur le rôle futur de Freiyja et au final un sentiment que ce one shot apporte très peu au numéro 3 de la série principale. Les dessins de Yu sont assez basiques par rapport à d’habitude et pas convaincants.

Scénario : 10/20
Dialogues : 12/20
Dessins, encrage, couleur : 13/20
Note finale : 13/20


Venom 13 (numérotation Legacy 178) – tie-in war of the realms

Genre : peu inspiré

Ce numéro se situe pendant le numéro 1 de la série principale. Brock a perdu son symbiote mais tente de lutter contre les elfes noirs. Une des sorcières de Malekith trouve ça cool et, semblant voir son futur, décide de lui donner une pierre magique lui permettant de matérialiser ses désirs de pouvoir sous la forme d’un symbiote artificiel…

Un numéro très basique et très baston écrit par un Cullen Bunn peu inspiré qui en profite pour ramener un ennemi majeur de la période Flash Thompson de Venom et qui semble très ennuyé de récupérer le personnage sans son symbiote. Les dessins de Coello sont par contre très réussis.

Scénario : 10/20
Dialogues : 13/20
Dessins, encrage, couleur : 15/20
Note finale : 13/20
__________________
"Whatever knows fear burns at the man-thing's touch!"

Chroniques VO 09/06/19 : Dceased 2, Harley 62, War of the realms 5, Hulk annual 1 et Guardians annual 1...
Réponse avec citation
  #784  
Vieux 08/05/2019, 10h57
Avatar de Slobo
Slobo Slobo est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: février 2005
Localisation: Malakoff (92)
Messages: 13 383
Slobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme Starman
Thori est au côté de thor depuis Unworthy Thor.

Sinon j’adore l’arc de Proctor qui m’a fait connaître les vengeurs.
Réponse avec citation
  #785  
Vieux 25/05/2019, 14h00
Avatar de Man-Thing
Man-Thing Man-Thing est déconnecté
Gardien du nexus
-Généalogiste Sénile--Sentinelle du Temple-
 
Date d'inscription: avril 2005
Localisation: Un marais des everglades
Messages: 4 133
Man-Thing est chaud comme FirestormMan-Thing est chaud comme FirestormMan-Thing est chaud comme FirestormMan-Thing est chaud comme FirestormMan-Thing est chaud comme FirestormMan-Thing est chaud comme FirestormMan-Thing est chaud comme FirestormMan-Thing est chaud comme FirestormMan-Thing est chaud comme FirestormMan-Thing est chaud comme FirestormMan-Thing est chaud comme Firestorm
Merci pour l'info sur Thori!

Trois semaines de lectures




DC

Catégorie « Excellent »

Freedom fighters 6

Genre : L’attaque d’Overman

Overman est lancé sur les Freedom fighters par un Hitler II furieux et cela va leur causer bien des problèmes…

Encore une fois un très bon numéro qui se permet en plus d’être raccord avec le one shot « The multiversity : mastermen 1 » de Grant Morrisson et de lui donner une suite magistrale et logique. Les pages sont visuellement somptueuses et le twist est à la fois surprenant et bien vu. Espérons que la suite sera du même niveau. Un pur bonheur, cette mini.

Scénario : 16/20
Dialogues : 17/20
Dessins, encrage, couleur : 17/20
Note finale : 17/20




MARVEL

Catégorie « Excellent »

Spider-man : life story 3

Genre : Les années 80 en mode glauque

Ce numéro consacré aux nombreuses aventures marquantes de Spidey est dominé par l’ombre du symbiote, extrêmement bien utilisé de bout en bout par Zdarsky qui nous livre le portrait d’un Peter affaibli et qui commence à ressentir le poids de l’âge et du stress quotidien dans lequel il vit, s’appuyant de plus en plus sur l’apport de son armure puis du puissant symbiote. L’utilisation de Kraven’s last hunt est très bonne et assez originale, nous montrant un Kraven lui aussi à l’article de la mort et amaigri par le poids des années, le final de ce numéro étant aussi simple qu’intelligent.
Petit bémol de rien du tout, le volonté de l’auteur d’etre le plus réaliste possible rend ce titre très sombre et Peter semble toujours à deux doigts de la dépression,comme si son existence n’était composée que d’évènements malheureux sur un court laps de temps. C’est assez déroutant pour un personnage trompe la mort comme lui.

Scénario : 17/20
Dialogues : 17/20
Dessins, encrage, couleur : 17/20
Note finale : 17/20

Invaders 5 (pas de numérotation Legacy)

Genre : World war Namor

Namor commence enfin à lancer son assaut contre la surface et le lecteur à comprendre en détail les tenants et aboutissants d’un scénario simple mais crédible et riche en surprises, bien aidé par deux dessinateurs très en forme. On rentre dans le vif du sujet via une accélération des évènements qui a même des allures de mini crossover.
Toujours une des meilleures séries Marvel actuelles à mon sens.

Scénario : 17/20
Dialogues : 17/20
Dessins, encrage, couleur : 16/20
Note finale : 17/20

Catégorie « Très bon »

Doctor Strange 14 (numérotation Legacy 404)

Genre : Galactus aux pays des merveilles

Les mésaventures de Galactus coincé dans les mondes de la magie continuent et atteignent leur meilleur chapitre ! Strange doit crééer une alliance précaire entre des êtres qui se détestent ou se craignent et la tâche est loin d’être facile car plusieurs de ses ennemis ont des plans terrifiants…

Le meilleur épisode de la saga Galactus pour l’instant. La description des royaumes magiques et des relations entre leurs habitants est très bonne et l’hamonie graphique enfin rétablie ne gâche rien ! On a même quelques surprises bienvenues avec un scénario très efficace.

Scénario : 16/20
Dialogues : 16/20
Dessins, encrage, couleur : 16/20
Note finale : 16/20

Symbiote Spider-man 2

Genre : Un nouveau super criminel

Mysterio piège Symbiote Spidey grâce à l’aide d’un nouveau super criminel puissant mais pas intéressé par les bagarres entre supers et plus par l’argent.

Malgré la déception que cause le nouveau venu, assez fâlot, David mène habilement sa barque grâce à son écriture réussie de Mysterio et bien aidé par un Greg Land toujours aussi en forme. Le numéro est un peu trop décompressé par contre et c’est un peu dommage.

Scénario : 15/20
Dialogues : 16/20
Dessins, encrage, couleur : 16/20
Note finale : 16/20

War of the realms 4

Genre : Le retour du héros


Héros de Midgard et d’Asgard commencent enfin à rendre coup pour coup malgré quelques pertes et sacrifices classiques mais bien mis en scène. C’est toujours aussi bien dessiné mais toujours aussi classique et sans surprises pour l’instant. Espérons que la fin sera plus réussie.

Scénario : 14/20
Dialogues : 16/20
Dessins, encrage, couleur : 17/20
Note finale : 16/20

Guardians of the galaxy 5 (numérotation legacy 155)

Genre : Le plan aboutit

Les deux équipes de gardiens se partagent la garde de Gamorra, considérée comme corps d’accueil de Thanos le plus probable en cas de résurrection. C’est alors qu’un complot est dévoilé.

Un petit numéro bien mené et un peu surprenant bien que 5 numéros pour en arriver ce stade, ça me parait exagéré. Les dessins de Shaw sont réussis et le scénario plutôt intéressant bien qu’assez basique pour l’instant.

Scénario : 14/20
Dialogues : 15/20
Dessins, encrage, couleur : 15/20
Note finale : 15/20

War of the realms strikeforce : the land of giants 1

Genre : la dream team de Cap

Captain America rassemble une équipe puissante de héros urbains emblématiques pour aller sauver Thor au pays des géants du froid. Le numéro est raconté du point de vue d’Un Spider-man qui n’en mène pas large et va s’attacher aux chevaux ailés qui aident nos héros.

Un numéro qui se situe entre le tome 3 et le tome 4 de la série principale et qui est dispensable pour la compréhension de la trame principale, ajoutant peu de choses à ce qu’on sait déjà mais permettant de tracer un portrait attachant des montures des valkyries. Spider-man est très bien écrit et on est bien mis à sa place un peu dépassée par l’ampleur des évènements.

Scénario : 14/20
Dialogues : 14/20
Dessins, encrage, couleur : 15/20
Note finale : 15/20

War of the realms strikeforce : the war avengers 1

Genre : Une équipe d’assaut qui pourrait changer les choses

Cette équipe menée par Captain Marvel est composée d’anciens militaires ou de personnages ayant un background de guerrier. Composée de poids lourds en termes de super pouvoirs, elle fait face à l’invasion des forces de Malekith sur Terre jusqu’à ce qu’une opportunité d’éliminer leur chef se présente…

Ce numéro très plaisant est beaucoup raconté selon l’angle de Deadpool, dont on sent qu’Hopeless l’apprécie.C’est un numéro très axé action et réussi dans l’ensemble, mais encore une fois, il s’agit d’un one shot pas nécessaire à la lecture de la série principale du crossover.

Scénario : 14/20
Dialogues : 14/20
Dessins, encrage, couleur : 15/20
Note finale : 15/20

Catégorie « Bon »

Venom 14 (Tie in War of the realms)

Genre : grosse baston

Venom fait face à un de ses plus grands ennemis, tous deux étant manipulés par une sorcière elfe noire bien décidée à faire de l’homme au symbiote un serviteur de Malekith.

Toujours situé entre les épisodes 3 et 4 de la mini principale, ce numéro 2 est plus réussi que le 1 grâce à la force des planches de Coello et à la nature plus destructrice que jamais de l’armure magique que porte un Eddie privé de son symbiote et menacé de perdre son âme. Simple mais efficace !

Scénario : 14/20
Dialogues : 14/20
Dessins, encrage, couleur : 14/20
Note finale : 14/20


Captain America 10 (numérotation Legacy 714)

Genre : préparatifs à l’évasion

Cap commence à voir les bons côtés des super criminel. En même temps, à côté du baron Strucker, beaucoup font pâle figure. L’équipe féminine chargée de le faire évader finalise pour sa part les derniers préparatifs de la grande évasion…

Un numéro comme les autres, qui fait énorément penser à un mélange de Spencer et Brubacker en moins bien. Les dessins de Kubert sont assez fades bien que propres. Rien à signaler depuis dis numéros qui ne me convainquent pas.

Scénario : 13/20
Dialogues : 14/20
Dessins, encrage, couleur : 14/20
Note finale : 13/20

Catégorie « Sympa »

War of the realms : Punisher 2

Genre : Zzzz

Castle conduit les malades d’un hôpital new-yorkais versa la sécurité relative du New Jersey à travers les égoûts et accompagné d’une garde constituée de malfrats qu’il force à protéger les innocents contre trolls et êtres de feu…Qu’est ce qui pourrait mal se passer ?

Un numéro toujours aussi bien dessiné mais très décevant face au premier, qui état riche en surprises et très enlevé. Celui-ci est très vide d’un point de vue scénaristique, ce qui est bien dommage…

Scénario : 11/20
Dialogues : 14/20
Dessins, encrage, couleur : 14/20
Note finale : 12/20
__________________
"Whatever knows fear burns at the man-thing's touch!"

Chroniques VO 09/06/19 : Dceased 2, Harley 62, War of the realms 5, Hulk annual 1 et Guardians annual 1...
Réponse avec citation
  #786  
Vieux 25/05/2019, 15h20
Avatar de Slobo
Slobo Slobo est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: février 2005
Localisation: Malakoff (92)
Messages: 13 383
Slobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme Starman
Citation:
Posté par Man-Thing
Voir le message
Doctor Strange 14 (numérotation Legacy 404)

Genre : Galactus aux pays des merveilles

Les mésaventures de Galactus coincé dans les mondes de la magie continuent et atteignent leur meilleur chapitre ! Strange doit crééer une alliance précaire entre des êtres qui se détestent ou se craignent et la tâche est loin d’être facile car plusieurs de ses ennemis ont des plans terrifiants…

Le meilleur épisode de la saga Galactus pour l’instant. La description des royaumes magiques et des relations entre leurs habitants est très bonne et l’hamonie graphique enfin rétablie ne gâche rien ! On a même quelques surprises bienvenues avec un scénario très efficace.

Scénario : 16/20
Dialogues : 16/20
Dessins, encrage, couleur : 16/20
Note finale : 16/20
Marrant moi je me suis embêté et j'ai trouvé ça moins bon. Et puis encore Dormamuu
Réponse avec citation
  #787  
Vieux 25/05/2019, 16h58
Avatar de Ben Wawe
Ben Wawe Ben Wawe est déconnecté
En pleine Morlockisation
 
Date d'inscription: juin 2004
Localisation: Xanadu
Messages: 21 249
Ben Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan Lee
Je me suis ennuyé aussi.
__________________
Elijah Snow : "It’s a strange world."
Jakita Wagner : "Let’s keep it that way."

Warren Ellis.
Réponse avec citation
  #788  
Vieux 31/05/2019, 15h15
Avatar de Man-Thing
Man-Thing Man-Thing est déconnecté
Gardien du nexus
-Généalogiste Sénile--Sentinelle du Temple-
 
Date d'inscription: avril 2005
Localisation: Un marais des everglades
Messages: 4 133
Man-Thing est chaud comme FirestormMan-Thing est chaud comme FirestormMan-Thing est chaud comme FirestormMan-Thing est chaud comme FirestormMan-Thing est chaud comme FirestormMan-Thing est chaud comme FirestormMan-Thing est chaud comme FirestormMan-Thing est chaud comme FirestormMan-Thing est chaud comme FirestormMan-Thing est chaud comme FirestormMan-Thing est chaud comme Firestorm
DC




Catégorie « Excellent »

Batman last knight on earth 1

Genre : Batman est dans un asile post apo

Batman reprend ses esprits dans un asile dont il est la patient le plus difficile et sous la tutelle d’Alfred. Ce qu’il trouve en sortant, c’est un monde ravagé par la guerre et la destruction…et la tête bien vivante d’un Joker toujours aussi bavard !

Un premier numéro superbe d’un point de vue graphique qui utilise très bien la mode du post apo pour raconter une histoire somme toute classique pour l’instant. Les héros sont fatigués, le monde semble à deux doigts de la fin et Batman parcourt les routes tel un Mad Max sans véhicule. Intrigant, ce numéro donne envie de lire la suite malgré une explication à la fin du monde un peu trop facile.

Scénario : 15/20
Dialogues : 16/20
Dessins, encrage, couleur : 16/20
Note finale : 16/20

MARVEL




Catégorie « Excellent »

RIEN

Catégorie « Très bon »

Excalibur epic collection tpb 3 : Girl’s school from heck

Genre : les aventures d’Excalibur reprennent du poil de la bête gràce à Scott Lobdell

Ce TPB rassemble les numéros 31 à 41 de la série principale et les numéros spéciaux Weird War 3, The possession et The possession, ainsi que le numéro 26 de The sensational She Hulk et une histoire tirée de Marvel comics presents 75.

Pas d’Alan Davis à l’horizon et c’est bien dommage car sans sa présence au sommaire, ce très bon TPB va sûrement moins vendre. Tant mieux pour les lecteurs qui auront fait l’effort de se pencher dessus car Scott Lobdell assure l’essentiel des scenarii et on peut dire qu’il a un ton très juste et qui correspond parfaitement à l’équipe, après un TPB 2 (the cross time caper) souvent pénible à lire. Dans ces pages, on évoque Krakoa, Arnim Zola, on trouve un Fatalis curieusement détaché, une public school pour filles dans le rouge (les seuls épisodes de Claremont dans ce volume), une comparaison des systèmes amércains et anglais, le démon D’Spayr, Merlin l’enchanteur, le procès de Lockheed par ses pairs, le retour tant attendu des X-men dont la mort avait contribué au fondement d’Excalibur et de façon générale une grande richesse d’ambiances et de dessin, malheureusement sans la moindre cohérence graphique globale.
Le numéro de She-Hulk est dans le ton de ces numéros, bizarre et humoristique autant que sérieux avec un Brian Hitch débutant aux dessins. L’histoire extraite de MVC presents, centrée usr Kitty Pryde et Meggan est anecdotique mais hors normes, très agréable. Les 3 spéciaux sont de qualité inégale. Weird war 3 et The possession sont écrits mar Mike Higgins et dessinés par Tom Morgan (aidé par plusieurs autres). Le premier se déroule dans le monde sinistre que rencontre Excalibur durant the cross time caper. Très lourd, pesant, avec des dessins et un propos qui mettent mal à l’aise, il s’agit du numéro le plus faible du volume. The Possession est centré sur Meggan et très intéressant malgré des dessins de Morgan toujours aussi particuliers et assez désagréables à l’œil. Air apparent, qui clôt ce volume, est une histoire écrite par Lobdell aussi classique que réussie dans laquelle un héraut oublié de Galactus refait surface. Une meute de dessinateurs met en scène des chapitres qui font penser à ces annuals auto-contenus des années 90.

Au final, et malgré un Weird war 3 très spécial, ce volume est le meilleur après le premier pour l’instant et magré l’absence d’Alan Davis aux dessins. Une bonne surprise.

Scénario : 16/20
Dialogues : 16/20
Dessins, encrage, couleur : 14/20
Note finale : 16/20

Old man Hawkeye tpb 1 et 2

Genre : Prequel à Old man Logan aussi bon que la série principale

Hawkeye est vieux et vit dans un futur possible dans lequel les super criminels se sont partagés le monde (enfin, les Etats-Unis, plutôt). Avant de demander son aide au griffu dans le désormais classique Old man Logan, il part en quête de vengeance sur les routes des USA, bien décidé à retrouver les Thunderbolts et leur leader Zemo, dont la trahison a en grande partie facilité la réussite des plans du Red Skull. Il devra échapper aux clones devenus déments de Maddrox, à une meute de Venom vindicatifs mais surtout à un Bullseye nostalgique et bien décidé à tuer son premier super-héros depuis 40 ans.

Une histoire en 12 numéros qui parvient à retrouver le ton et même une certaine partie de l’ambiance graphique d’Old man Logan, cette terrifiante dystopie dans laquelle les méchants ont gagné. La quête d’Hawkeye est trépidante et dynamique, digne des meilleurs films du genre, parvenant même à apporter un plus à l’histoire originale dont elle est le juste héritier. Les dessins de Checcheto sont absolument superbes. Ceux de Roberson, qui s’occupe du flashback du numéro 7 sont simples et efficaces et ceux de Roberson, qui termine les deux derniers numéros de la série, ressemblent à ceux de Checchetto ne moins bien, ce qui est déjà pas mal du tout.
Une vraie bonne surprise. Je m’intéresserai aux TPB d’Old man Quill à l’occasion, je pense.

Scénario : 15/20
Dialogues : 16/20
Dessins, encrage, couleur : 15/20
Note finale : 16/20

Catégorie « Bon »

War of the realms : war scrolls 2

Genre : Daredevil, Docteur Strange et une partie des Young avengers période Kid Loki font face à War of the realms


3 histoires d’un intérêt relatif mais plutôt convaincant. La première raconte la suite des aventures du « dieu sans peur », Daredevil, qui possède brièvement les pouvoirs d’Heimdall. On pourrait penser qu’il a assez affaire avec Bifrost et la reconquête de la Terre mais non. Dans cette aventure, il tente de sauver New York des mains de Malekith mais son maire a un plan très politicien en tête. C’est toujours aussi agréable à lire avec des dessins chouettes mais rien passionnant non plus, notamment la rouerie du caïd, un peu trop cliché et un duel un peu ennuyeux.

La seconde histoire raconte la lutte de Docteur Strange contre les forces occultes qui voudraient profiter de l’invasion menée par Malekith pour passer la barrière mystique et tout péter. Qu’en pense Cauchemar, démon qui vit littéralement de l’existence des humains ?
La meilleure histoire du numéro, simple et bien pensée, bien racontée. Elle permet notamment de montrer que Strange bosse dans les coulisses de chaque crossover pour empêcher les évènements de s’aggraver.

La dernière histoire est centrée sur Wiccan et Hulkling, deux anciens Young avengers, qui reçoivent la visite amicale d’Hawkeye (Kate Bishop) en pleine bataille new-yorkaise. L’occasion de se remémorer le bon vieux temps et de se demander ce qu’est devenu Loki…
Une bonne histoire qui exploite bien ses personnages et la nostalgie d’un des meilleurs titres de ces dernières années, permettant de remettre le disparu au centre des évènements et de retracer sa vie.

Au final, un numéro un rien supérieur au premier pour une anthologie toujours aussi peu indispensable.

Scénario : 14/20
Dialogues : 14/20
Dessins, encrage, couleur : 14/20
Note finale : 14/20


Fantastic four 10 (numérotation Legacy 655 – tie in War of the realms)

Genre : Les problèmes de Franklin

Un numéro de décompression dans lequel les FF se penchent sur le comportement récent de Franklin, obligé de faire un travail lié au bien commun de Yancy street pour réparer ses erreurs. Travaillé par ses puissants pouvoirs et la relative inutilité de ceux-ci au service de l’équipe, il va devoir faire face, aidé par sa famille, Moongirl et Devil dinosaur, à une invasion courte mais intense de Yancy street par les troupes de Malekith, les évènements semblant situés au moment du numéro 1 du crossover.

Slott expédie assez habilement le passage obligé du tie ine à War of the realms avec ce seul numéro plutôt intéressant même si guère original. Moongirl est un peu pénible mais on survit grâce à sa relation intéressante avec Valeria. Les dessins de Medina ne m’ont guère enthousiasmé mais font le boulot. Ce serait bien que le titre se trouve un dessinateur fixe pour, disons, 12 numéros ? Le manque d’harmonie graphique globale est très pénible.

Scénario : 13/20
Dialogues : 14/20
Dessins, encrage, couleur : 13/20
Note finale : 13/20

The superior Spider-man 6 (numérotation Legacy 39)

Genre : Vivement le crossover avec War of the realms

Les docteurs Octopus, sous l’identité de Superior Spider-man, et Strange se battent toujours contre le ridicule Master Pandemonium, ennemi bien connu des vengeurs côte ouest qui revient avec un nouveau pouvoir.

Suite directe de la partie la moins intéressante du numéro précédent, on assiste à un « Marvel team up » bien basique qui tente de faire lien retcon entre les deux docteurs aussi cliché qu’ennuyeux. Le problème, c’est qu’il n’y a pas de première partie Rendez-vous araignée dans ce numéro mais une grosse baston ennuyeuse et archicliché qui enfile les lieux communs comme des perles. Le cliffhanger est un poil plus intéressant et laisse présager des épisodes plus réussis. Maintenant, place à War of the realms dans le prochain numéro !

Scénario : 12/20
Dialogues : 14/20
Dessins, encrage, couleur : 14/20
Note finale : 13/20
__________________
"Whatever knows fear burns at the man-thing's touch!"

Chroniques VO 09/06/19 : Dceased 2, Harley 62, War of the realms 5, Hulk annual 1 et Guardians annual 1...
Réponse avec citation
  #789  
Vieux 01/06/2019, 11h36
Avatar de Slobo
Slobo Slobo est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: février 2005
Localisation: Malakoff (92)
Messages: 13 383
Slobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme Starman
Citation:
Posté par Man-Thing
Voir le message
The superior Spider-man 6 (numérotation Legacy 39)

Genre : Vivement le crossover avec War of the realms

Les docteurs Octopus, sous l’identité de Superior Spider-man, et Strange se battent toujours contre le ridicule Master Pandemonium, ennemi bien connu des vengeurs côte ouest qui revient avec un nouveau pouvoir.

Suite directe de la partie la moins intéressante du numéro précédent, on assiste à un « Marvel team up » bien basique qui tente de faire lien retcon entre les deux docteurs aussi cliché qu’ennuyeux. Le problème, c’est qu’il n’y a pas de première partie Rendez-vous araignée dans ce numéro mais une grosse baston ennuyeuse et archicliché qui enfile les lieux communs comme des perles. Le cliffhanger est un poil plus intéressant et laisse présager des épisodes plus réussis. Maintenant, place à War of the realms dans le prochain numéro !

Scénario : 12/20
Dialogues : 14/20
Dessins, encrage, couleur : 14/20
Note finale : 13/20
Ah bha moi j'ai aimé. Autant le retcon que le combat que la petite leçon de premier rendez vous. Et puis ça appui encore le propos de Bleeding cool sur le futur Event autour de la guest star du numéro.
Au passage j'ai bien aimé aussi l'échange Cape, Patte retractile.
Réponse avec citation
  #790  
Vieux 09/06/2019, 17h19
Avatar de Man-Thing
Man-Thing Man-Thing est déconnecté
Gardien du nexus
-Généalogiste Sénile--Sentinelle du Temple-
 
Date d'inscription: avril 2005
Localisation: Un marais des everglades
Messages: 4 133
Man-Thing est chaud comme FirestormMan-Thing est chaud comme FirestormMan-Thing est chaud comme FirestormMan-Thing est chaud comme FirestormMan-Thing est chaud comme FirestormMan-Thing est chaud comme FirestormMan-Thing est chaud comme FirestormMan-Thing est chaud comme FirestormMan-Thing est chaud comme FirestormMan-Thing est chaud comme FirestormMan-Thing est chaud comme Firestorm



DC


Catégorie « Excellent »

RIEN

Catégorie « Très bon »

RIEN

Catégorie « Bon »

Dceased 2

Genre : Superman et les autres face aux « zombies »

Après les bat alliés, c’est au tour de ceux de Superman d’être confronté aux mystérieux zombies créées par la faute de Darkseid. Kal semble un peu trop impuissant et certains héros semblent être aux abonnés absents mais Batman fait une découverte sur la nature du virus…

Un numéro entièrement dessiné par Hairsine plus réussi que le premier bien que très classique. Ça manque un peu d’encrage plus marqué à mon goût mais ce numéro 2 est bien plus agréable à suivre que le premier.

Scénario : 14/20
Dialogues : 15/20
Dessins, encrage, couleur : 16/20
Note finale : 14/20

Harley Quinn 62

Genre : fin de l’aventure de fantasy d’Harley

Harley tente de rallier ses amis pour combattre la force derrière la réécriture du monde mais elle va avoir besoin de beaucoup de chance pour réussir.

Un numéro toujours aussi beau du point de vue graphique et relativement surprenant dans sa narration.

Scénario : 14/20
Dialogues : 15/20
Dessins, encrage, couleur : 16/20
Note finale : 14/20




MARVEL

Catégorie « Excellent »

RIEN

Catégorie « Très bon »

War of the realms 5

Genre : Le retour de Thor

Les héros de Midgard contre-attaquent dans le monde entier, aidé des nombreux peuples asservis par les troupes de Malekith. Pendant ce temps, Thor fait un pari risqué.

Un numéro majestueux et spectaculaire, aussi classique que prenant. On tourne les pages avec intérêt, happé par les planches superbes de Dauterman. C’est parfois un peu trop rapide et décousu, manquant d’explications sur la façon dont on est arrivé là, mais c’est franchement réussi.

Scénario : 14/20
Dialogues : 17/20
Dessins, encrage, couleur : 17/20
Note finale : 16/20

The incredible Hulk annual 1

Genre : Banner veut encore se suicider

Bruce banner appelle un centre de prévention du suicide dans lequel Betty est censé travailler. Il engage la conversation avec une de ses collègues et lui parle de son plan pour être assassiné, qu’il hésite à mettre en marche.

Ecrit par Peter David et dessiné par Dale Keown, ce one shot est forcément plaisant à lire même si c’est du vu et revu. David connait son boulot et parvient même à surprendre le lecteur par instants. Graphiquement, c’est du bon Keown même si pas son meilleur niveau à mon avis. Une bonne surprise.

Scénario : 14/20
Dialogues : 17/20
Dessins, encrage, couleur : 15/20
Note finale : 15/20

Guardians of the galaxy annual 1

Genre :3 histoires qui semblent préparer l’arche narrative à venir.

Cosmo localise 3 héros pour le compte d’un mystèrieux commanditaire, ce qui est l’occasion de lire 3 histoires d’intérêt variable réalisées soit par l’équipe actuelle, soit par d’autres.
La première se concentre sur un Nova désabusé et un Quasar optimiste évoquant les récents évènements politiques dans la galaxie. Il semble bien que quelque chose de sinistre se prépare.
La seconde est centrée sur Adam Warlock, échoué sur une planète inconnue sur laquelle les habitants le révèrent comme un dieu. Il décide d’enquêter sur leurs mythes fondateurs et ce qu’il trouve est assez sinistre.
La dernières histoire est centrée sur Darkhawk, dont je ne savais pas que c’était un héros cosmique. Celui-ci a maille à partir avec la gemme qui lui donne ses pouvoirs, celle-ci lui jouant un sale tour alors qu’il est prisonnier d’une étrange alliance.

Une très bonne mise en bouche des évènements à venir par des équipes créatives de qualité. J’ai un faible pour la seconde histoire mais la première est assez passionnante. La troisième est la plus faible. En tout cas, le pan cosmique de Marvel semble entre de bonnes mains.

Scénario : 15/20
Dialogues : 16/20
Dessins, encrage, couleur : 14/20
Note finale : 15/20
__________________
"Whatever knows fear burns at the man-thing's touch!"

Chroniques VO 09/06/19 : Dceased 2, Harley 62, War of the realms 5, Hulk annual 1 et Guardians annual 1...
Réponse avec citation
  #791  
Vieux 11/06/2019, 19h47
Avatar de Slobo
Slobo Slobo est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: février 2005
Localisation: Malakoff (92)
Messages: 13 383
Slobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme Starman
Citation:
Posté par Man-Thing
Voir le message
War of the realms 5

Genre : Le retour de Thor

Les héros de Midgard contre-attaquent dans le monde entier, aidé des nombreux peuples asservis par les troupes de Malekith. Pendant ce temps, Thor fait un pari risqué.

Un numéro majestueux et spectaculaire, aussi classique que prenant. On tourne les pages avec intérêt, happé par les planches superbes de Dauterman. C’est parfois un peu trop rapide et décousu, manquant d’explications sur la façon dont on est arrivé là, mais c’est franchement réussi.

Scénario : 14/20
Dialogues : 17/20
Dessins, encrage, couleur : 17/20
Note finale : 16/20
T'y a compris quelque chose toi ?

Dernière modification par Slobo ; 12/06/2019 à 13h20.
Réponse avec citation
  #792  
Vieux 11/06/2019, 19h53
Avatar de Man-Thing
Man-Thing Man-Thing est déconnecté
Gardien du nexus
-Généalogiste Sénile--Sentinelle du Temple-
 
Date d'inscription: avril 2005
Localisation: Un marais des everglades
Messages: 4 133
Man-Thing est chaud comme FirestormMan-Thing est chaud comme FirestormMan-Thing est chaud comme FirestormMan-Thing est chaud comme FirestormMan-Thing est chaud comme FirestormMan-Thing est chaud comme FirestormMan-Thing est chaud comme FirestormMan-Thing est chaud comme FirestormMan-Thing est chaud comme FirestormMan-Thing est chaud comme FirestormMan-Thing est chaud comme Firestorm
Qu'est ce que tu n'as pas compris dans ces 2 titres?
__________________
"Whatever knows fear burns at the man-thing's touch!"

Chroniques VO 09/06/19 : Dceased 2, Harley 62, War of the realms 5, Hulk annual 1 et Guardians annual 1...
Réponse avec citation
  #793  
Vieux 12/06/2019, 13h21
Avatar de Slobo
Slobo Slobo est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: février 2005
Localisation: Malakoff (92)
Messages: 13 383
Slobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme Starman
Validé trop vite. Juste le WotR. Je l'ai trouvé très confu a passé d'un truc a l'autre et du présent au passé tout les quatre matins. C'est le plus décevant pour moi
Réponse avec citation
  #794  
Vieux 12/06/2019, 23h39
Avatar de arrowsmith
arrowsmith arrowsmith est déconnecté
Buzz c'était mieux avant
-Généalogiste Sénile--Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: avril 2005
Localisation: Ici et là
Messages: 33 116
arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !
Citation:
Posté par Man-Thing
Voir le message

The incredible Hulk annual 1
Bruce banner appelle un centre de prévention du suicide dans lequel Betty est censé travailler. Il engage la conversation avec une de ses collègues et lui parle de son plan pour être assassiné, qu’il hésite à mettre en marche.
En fait Betty n'ai pas censé y travailler. Elle y a travaillé pendant le run de David quand Keown dessinait. Là cela se passe pas loin après son décès (il me semble) c'est à dire comme si Peter David avait écrit la suite de Incredible Hulk #466, un #466.1. Surprenant il prend en compte la version de Joe Casey de Incredible Hulk #473-474 soit l'empoisonnement de Betty par l'Abomination.

Citation:
Posté par Man-Thing
Voir le message

Guardians of the galaxy annual 1

La dernières histoire est centrée sur Darkhawk, dont je ne savais pas que c’était un héros cosmique.
Cela fait un moment. Et surtout depuis Annihilation et ses suites (dont War of Kings qui met bien en avant les Raptors)

je ferais un retour sur ces deux titres (et d'autres) dans le thread des VO de juin.
__________________
“Our dreams make us large.” Jack Kirby
Réponse avec citation
Réponse

Tags
dc comics, man-thing, marvel comics, udon

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non

Navigation rapide


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 05h13.


Powered by vBulletin® Version 3.8.3
Copyright ©2000 - 2019, Jelsoft Enterprises Ltd.
Version française #20 par l'association vBulletin francophone
Skin Design et Logos By Fredeur
Buzz Comics : le forum comics n°1 en France !