Précédent   Buzz Comics, le forum comics du monde d'après. > > Retro - Hall of Heroes > Archives des GenSen

Discussion fermée
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #1  
Vieux 03/04/2005, 23h29
Avatar de Niglo
Niglo Niglo est déconnecté
Registered User
 
Date d'inscription: janvier 2003
Messages: 6 570
Niglo change la caisse du Fauve
Marvel Les parutions vf : Spécial Strange



SPECIAL STRANGE N°39
Lug, mars 1985.



LES ETRANGES X-MEN : Et les Morts enterreront les vivants (20 pages sur 21)
(And the Dead shall bury the Living, in Uncanny X-Men #149, septembre 1981)

Scénario : Chris Claremont.
dessin : Dave Cockrum.
Encrage : Josef Rubinstein.
Couverture : Dave Cockrum & Josef Rubinstein.

Résumé :

Le Professeur X envoie les X-Men fouiller l’ancien repère souterrain de Magnéto dans lequel il les avait maintenus en captivité (in Uncanny X-Men #112-113, août-septembre 1978, trad. in Spécial Strange n°19, mars 1980). Les lieux paraissent déserts, jusqu’à ce que leur gardien entre en action : Garokk, qui depuis leur précédente rencontre s’est transformé en une créature mi-granit, mi-diamant. Garokk veut se venger de Tornade, qui n’a pu le secourir lorsqu’il est tombé dans un puits, mais grâce à l’intervention de Kitty, il fait une nouvelle chute fatale.


Commentaire :

Un épisode bouche-trou, dans l’attente du cent-cinquantième numéro de la série.


A noter :

Garokk était apparu pour la dernière fois dans Uncanny X-Men #116 (décembre 1978, trad. in Spécial Strange n°21, août 1980).

On remarquera le très bariolé nouveau costume de Kitty Pryde, d’un goût certain.


Casting :

Les X-Men : Professeur X, Serval (Wolverine), Colossus, Tornade (Storm), Diablo (Nightcrawler), Kitty Pryde.

Cyclope, Aleytis ‘Lee’ Forrester.

Garokk, Magneto.




LES ETRANGES X-MEN : Moi, Magnéto… (1ère partie) (20 pages sur 39)
(I, Magneto, in Uncanny X-Men #150, octobre 1981)

Scénario : Chris Claremont.
dessin : Dave Cockrum.
Encrage : Josef Rubinstein & Bob Wiacek.
Couverture : Dave Cockrum & Josef Rubinstein.

Résumé :

Magnéto envoie un ultimatum aux gouvernements du monde entier : si dans sept jours ils n’ont pas abdiqué en sa faveur, il détruira la planète. Les soviétiques envoient un sous-marin nucléaire pour détruire sa base, mais Magnéto intercepte les missiles et coule le navire. Puis grâce à une machine de sa conception lui permettant de manipuler la croûte terrestre, il crée une irruption volcanique en plein cœur de Varyniko, une ville située en Sibérie.

Les X-Men arrivent discrètement sur l’île de Magnéto. Ils y retrouvent Cyclope et Lee. Mais le champ d’énergie qui entoure l’île les prive de leurs pouvoirs. Ils se séparent en deux groupes pour fouiller l’île. Les garçons trouvent la machine utilisée par Magnéto pour créer des irruptions volcaniques, tandis que les filles arrivent dans sa salle de contrôle.


Commentaire :

Numéro anniversaire double, qui présente un Magnéto plus puissant et plus déterminé que jamais. Il se montre ici impitoyable, en particulier lorsqu’il détruit le sous-marin soviétique, mais dans le même temps ses motivations (créer une utopie dont il serait le seul dirigeant) ne sont pas celles d’un fou sanguinaire. Et il apparaît réellement ému lorsque Cyclope lui apprend la disparition de Jean Grey. On est assez loin du personnage créé par Lee aux débuts de la série.


Casting :

Les X-Men : Professeur X, Serval (Wolverine), Colossus, Tornade (Storm), Diablo (Nightcrawler), Kitty Pryde.

Cyclope, Aleytis ‘Lee’ Forrester, Peter Corbeau, Moïra McTaggert, Carol Danvers.

Magneto.




L’ARAIGNEE ET MACHINE MAN : Un et Un font Trois ! (19 pages sur 22)
(And Machine Man makes 3, in Marvel Team-Up #99, novembre 1980)

Scénario : Tom De Falco.
dessin : Jerry Bingham.
Encrage : Mike Esposito.
Couverture : Frank Miller & Dave Simons.

Résumé :

Le Baron Brimstone et l’Homme-Sable s’évadent de la prison de Ryker. Brimstone souhaite se venger de Machine Man. Ils se rendent aux assurances Delmar pour y kidnapper Pamela Quinn, à laquelle Machine Man semble attaché. Sur place, Machine Man, sous son identité civile d’Aaron Stack, tente d’empêcher le rapt. Il reçoit rapidement le renfort de l’Araignée, mais Brimstone et l’Homme-Sable parviennent à s’éclipser avec leur victime. L’Araignée a néanmoins réussi à poser un traceur sur Pamela, et en compagnie de Machine Man il trouve la cachette des deux vilains, à cinquante kilomètres de là. Machine Man parvient à vaincre l’Homme-Sable en l’électrocutant, mais le Baron Brimstone s’échappe. Pamela Quinn est néanmoins saine et sauve.


Commentaire :

Un épisode routinier, un de plus. Le style de Jerry Bingham est plaisant, mais pas vraiment mis en valeur par l’encrage d’Esposito.


A noter :

Il s’agit de la deuxième apparition du Baron Brimstone, après ses débuts dans Machine Man #16 (août 1980, non traduit).

Le MCP situe cette apparition de l’Homme-Sable entre Fantastic Four #218 (mai 1980, trad. in Nova n°40, mai 1981) et Amazing Spider-Man #214 (mars 1981, trad. in Strange n°169-170, janvier-février 1984).

Le dix-neuvième et dernier numéro de la série Machine Man paraîtra trois mois après cet épisode.


Casting :

L’Homme-Araignée, Machine Man.

Pamela Quinn, Peter Spalding, Eddie Harris, Gears Garvin.

Baron Brimstone, l’Homme-Sable (Sandman).




LA CHOSE ET DRAGON-LUNE : La Contre-Terre (17 pages)
(The Taking of Counter-Earth !, in Marvel Two-in-One #62, avril 1980)

Scénario : Mark Gruenwald.
dessin : Jerry Bingham.
Encrage : Gene Day.
Couverture : George Perez & Joe Sinnott.

Résumé :

Afin de retrouver Alicia, la Chose et Icarus se rendent au Baxter Building récupérer un vaisseau Skrull pour faire le trajet. Pendant ce temps, le vaisseau de Dragon-Lune est déjà arrivé de l’autre côté du soleil, et ses occupantes constatent avec stupeur que la Contre-Terre a disparu. La Lune est en revanche toujours là et le vaisseau s’y pose. En parcourant le réseau de galeries qui traverse le satellite, Elle, Dragon-Lune et Alicia Masters découvrent le corps sans vie du Maître de l’Evolution. Elles sont bientôt rejointes par la Chose et Icarus, qui choisissent la manière forte pour récupérer Alicia - la Chose allant jusqu'à coller une fessée mémorable à Dragon-Lune. Durant le combat, Icarus cède contre son gré la place à sa femme, Aleta (ils partagent le même corps). Finalement, Alicia Masters met fin au combat en affirmant à la Chose qu’elle est ici de son plein gré. Dragon-Lune et Elle vont mettre leurs pouvoirs en commun pour réanimer le Maître de l’Evolution, dont l’esprit flottait, désincarné, depuis que Warlock a utilisé sa pierre de l’âme contre lui. Ce n’est que maintenant qu’il apprend la mort de Warlock et la disparition de la Contre-Terre. En consultant ses ordinateurs, il constate que la Contre-Terre a été enlevée, note dans quelle direction elle est partie, et lance la Lune à la poursuite de la planète kidnappée.


Commentaire :

Que voilà du cosmique sympathique. Cet épisode peine un peu à faire avancer l’intrigue, ses principaux protagonistes passant un peu trop de temps à se taper dessus, mais le récit demeure intéressant. Comme dans l’épisode de Marvel Team-Up du trimestre, on retrouve ici encore Jerry Bingham aux crayons, mais cette fois encrée de manière bien plus intéressante par Gene Day. Du joli boulot.


A noter :

Le Maître de l’Evolution n’était plus réapparu depuis Fantastic Four #175 (octobre 1976, trad. in Nova n°74, mars 1984).

Le MCP situe le flashback dans lequel apparaît Warlock entre Marvel Team-Up #55 (mars 1977, trad. in Le Titan Vert, Une Aventure de l’Araignée n°6, 2ème trimestre 1979) et Avengers Annual #7 (1977, trad. in Etranges Aventures n°61, 2ème trimestre 1979).


Casting :

La Chose (Thing), Dragon-Lune (Moondragon).

Elle (Her), Icarus/Aleta (Starhawk), Alicia Masters, le Maître de l’Evolution (High Evolutionary).

Flashback (p.14-15) : Warlock.

Dernière modification par Niglo ; 13/01/2007 à 19h06.
  #2  
Vieux 21/04/2006, 22h13
Avatar de Niglo
Niglo Niglo est déconnecté
Registered User
 
Date d'inscription: janvier 2003
Messages: 6 570
Niglo change la caisse du Fauve


SPECIAL STRANGE N°40
Lug, juin 1985.



LES ETRANGES X-MEN : Moi, Magnéto… (2ème partie) (19 pages sur 39)
(I, Magneto, in Uncanny X-Men #150, octobre 1981)

Scénario : Chris Claremont.
dessin : Dave Cockrum.
Encrage : Josef Rubinstein & Bob Wiacek.
Couverture : Dave Cockrum & Josef Rubinstein.

Résumé :

Tandis que le reste des X-Men détruit l’appareil permettant de créer des irruptions volcaniques, Tornade pénètre dans la chambre de Magnéto, endormi. Elle s’empare d’un couteau et hésite à le tuer. Mais Magnéto se réveille et projette violemment Tornade par la fenêtre. Il subit ensuite une attaque mentale du Professeur Xavier et utilise son pouvoir pour le conduire jusqu’à l’île. Enfin il capture les autres X-Men et reconstruit en quelques secondes la machine qu’ils viennent de détruire.

Tornade a survécu à sa chute en se raccrochant à une corniche. Elle retourne dans le Q.G. de Magnéto et y détruit la salle de contrôle. Aussitôt, ses compagnons retrouvent leurs pouvoirs et attaquent Magnéto. Le combat est féroce. Magnéto l’interrompt lorsqu’il réalise que Kitty Pryde s’est éclipsée pour vider la mémoire de ses ordinateurs. Il attaque alors la jeune fille, qui s’effondre aussitôt. Magnéto réalise alors que ses méthodes ne valent pas mieux que celles des humains dont il condamne les actes, il abandonne le combat et disparaît.


Commentaire :

Un épisode anniversaire réussi, offrant un très bel affrontement entre les X-Men et Magnéto, et donnant à ce dernier un visage plus humain, moins manichéen que par le passé. Ce récit annonce les changements que connaîtra le personnage dans les années à venir.


Casting :

Les X-Men : Professeur X, Serval (Wolverine), Colossus, Tornade (Storm), Diablo (Nightcrawler), Kitty Pryde.

Cyclope, Aleytis ‘Lee’ Forrester, Moïra McTaggert, Carol Danvers.

Magneto.




LES ETRANGES X-MEN : X-Men moins Une ! (21 pages)
(X-Men minus One !, in Uncanny X-Men #151, novembre 1981)

Scénario : Chris Claremont.
dessin : Jim Sherman & Bob McLeod.
Encrage : Joe Rubinstein.
Couverture : Dave Cockrum & Joe Rubinstein.

Résumé :

Les parents de Kitty Pryde ont décidé de l’inscrire dans une nouvelle école, l’Université du Massachusetts dirigée par Emma Frost, la Reine Blanche du Club des Damnés. Après avoir fait ses adieux à ses compagnons, elle part en compagnie de Tornade. Sur place, cette dernière rencontre Emma Frost, qui va échanger son corps avec le sien. Tornade se réveille ainsi dans le corps d’Emma, enfermée dans une cellule. Elle parvient à s’évader, mais elle a le plus grand mal à maîtriser les pouvoirs télépathiques d’Emma qui menacent de la rendre folle. Elle retrouve Kitty, mais lui assène involontairement une décharge télépathique lorsqu’elle tente de fuir.

De son côté, Emma Frost se sent plus à l’aise dans le corps de Tornade. Après avoir testé ses nouveaux pouvoirs, elle se rend chez les X-Men, occupés à repousser une attaque de Sentinelles. Après leur avoir donné un coup de main pour vaincre les robots, elle attaque par surprise Colossus, Serval, Diablo et Amanda Sefton.


Commentaire :

L’échange de corps est un classique des récits super-héroïques, celui-ci dans cette première partie ne renouvelle pas la thématique et offre un récit modérément intéressant. Niveau graphisme la prestation est elle aussi assez médiocre, même l’attaque des Sentinelles peine à retenir le regard.


A noter :

On n’avait plus revu Emma Frost, la Reine Blanche, depuis Uncanny X-Men #131 (mars 1980, trad. in Spécial Strange n°29, août 1982).

La précédente apparition de Sebastian Shaw avait eu lieu dans Uncanny X-Men #142 (février 1981, trad. in Spécial Strange n°36, juin 1984).

Amanda Sefton apparaissait précédemment dans Uncanny X-Men #146 (juin 1981, trad. in Spécial Strange n°37, août 1984).


Casting :

Les X-Men : Professeur X, Serval (Wolverine), Colossus, Tornade (Storm), Diablo (Nightcrawler), Kitty Pryde.

Amanda Sefton.

Emma Frost, Sebastian Shaw, les Sentinelles.




L’ARAIGNEE & LE FAUCON DE NUIT : La Vengeance ! (16 pages sur 17)
(Spider-Man & Nighthawk : to judge a Nighthawk, in Marvel Team-Up #101, janvier 1981)

Scénario : J.M. DeMatteis.
dessin : Jerry Bingham.
Encrage : Mike Esposito.
Couverture : Mike Nasser.

Résumé :

Lors d’une conférence de presse, Kyle Richmond, alias le Faucon de Nuit, est attaqué par une femme, Mindy Williams, qui l’accuse de l’avoir tuée. Présent dans la salle, l’Araignée intervient et intercepte la femme, qui en réalité est un robot. Le Faucon de Nuit lui raconte alors l’histoire de Mindy, avec laquelle il était fiancé à l’université, et qui est morte par sa faute, lors d’un accident de la route alors qu’il roulait ivre.

Un message du robot à l’image de Mindy les invite à se rendre sur le campus de l’université de Grayburn. Là, l’Araignée et Faucon de Nuit sont attaqués par des robots à visage humain et capturés. Le Faucon de Nuit se réveille enchaîné dans une voiture semblable à celle dans laquelle est morte Mindy. Sauf que cette dernière n’est pas morte : elle se trouve face à lui, en fauteuil roulant, et lui raconte que son père l’a payée pour qu’elle disparaisse à tout jamais. Aujourd’hui elle souhaite se venger. L’Araignée intervient et sauve le Faucon de Nuit. Mindy réalise alors qu’elle était sur le point de tuer celui qu’elle aimait et s’effondre.


Commentaire :

L’idée de départ, déjà évoquée dans un épisode des Defenders, est intéressante et dresse un portrait peu flatteur du jeune Kyle Richmond. Mais la réalisation est extrêmement médiocre, y compris au niveau des dessins (on a connu Jerry Bingham plus inspiré). Sans doute cette série, où l’action prime, n’était-elle pas la meilleure pour développer une telle histoire.


A noter :

La mort supposée de Mindy Williams avait été évoquée dans Defenders #32 (février 1976, trad. in Hulk n°12, septembre 1978). Elle fera ensuite sa réapparition dans Defenders #102 (décembre 1981, trad. in Strange n°211, juillet 1987).

Le MCP situe cette histoire entre Defenders #91 (janvier 1981, trad. in Mandrill contre-attaque, Les Défenseurs n°7, avril 1983) et Defenders #92 (février 1981, trad. in Drame chez les Défenseurs, Les Défenseurs n°8, juin 1983).

Cet épisode est suivi d’un autre court récit, signé Mike W. Barr & Steve Ditko, mettant également en scène Faucon de Nuit et faisant directement suite à cet épisode. Il a été traduit dans Thor (nouvelle formule) n°11.


Casting :

L’Araignée (Spider-Man), Faucon de Nuit (Nighthawk).

Mindy Williams.




LA CHOSE ET WARLOCK : Un Pied hors de la Tombe ! (16 pages sur 17)
(Suffer not a Warlock to live !, in Marvel Two-in-One #63, mai 1980)

Scénario : Mark Gruenwald.
dessin : Jerry Bingham.
Encrage : Gene Day.
Couverture : George Perez & Terry Austin.

Résumé :

Le Maître de l’Evolution a retrouvé la Contre-Terre, entourée de sortes de vaisseaux-remorqueurs. Elle, Dragon-Lune et Icarus se téléportent à bord de l’un d’eux et attaquent ses occupants, des extraterrestres géants. De son côté, la Chose a refusé de poursuivre la mission afin de ramener Alicia Masters sur Terre, mais il éprouve des remords. Il est soudain téléporté, ainsi qu’Alicia et le Maître de l’Evolution, à bord du vaisseau-amiral de la flotte de Tarkus qui a remorqué la Contre-Terre. Ils sont accueillis par Sphinxor, qui leur dit travailler pour une race extrêmement évoluée, les Beyonders. Il ignore ce qu’ils comptent faire de la planète. Le Maître de l’Evolution réalise que les Beyonders ont peut-être le pouvoir de stabiliser la Contre-Terre, création imparfaite dont la masse insuffisante la rend très instable. Il accepte que les extraterrestres poursuivent leur opération, mais leur demande de laisser Elle se rendre à la surface de la planète retrouver Warlock, ce qu’ils acceptent. Elle se rend sur la tombe d’Adam Warlock, et ressuscite son corps. Mais elle réalise que ce n’est qu’une coquille vide, sans âme. Désespérée, Elle s’en va.


Commentaire :

Digne conclusion pour un arc des plus plaisants à lire, toujours joliment illustré par le duo Bingham/Day. Les éléments s-f du récits sont particulièrement spectaculaires et réjouissants, le mystère autour de la Contre-Terre et des Beyonders intriguant.


A noter :

C’est la première fois qu’il est fait mention des Beyonders, dont on découvrira plus tard l’un des représentants dans les deux maxi-séries Secret Wars.


Casting :

La Chose (Thing), Adam Warlock.

Elle (Her), Icarus/Aleta (Starhawk), Dragon-Lune (Moondragon), Alicia Masters, le Maître de l’Evolution (High Evolutionary).

Sphinxor.


Censure :

La page 13 de cet épisode a été supprimée :


Dernière modification par Niglo ; 17/01/2007 à 21h38.
  #3  
Vieux 21/04/2006, 22h14
Avatar de Niglo
Niglo Niglo est déconnecté
Registered User
 
Date d'inscription: janvier 2003
Messages: 6 570
Niglo change la caisse du Fauve


SPECIAL STRANGE N°41
Lug, août 1985.



LES ETRANGES X-MEN : Le Club des Damnés (21 pages)
(The Hellfire Gambit, in Uncanny X-Men #152, décembre 1981)

Scénario : Chris Claremont.
dessin : Bob McLeod.
Encrage : Joe Rubinstein.
Couverture : Bob McLeod.

Résumé :

Emma Frost, dont l’esprit se trouve toujours dans le corps de Tornade, tente d’arrêter cette dernière (qui occupe le corps de la Reine Blanche) et Kitty Pryde, qui tentent de fuir à bord d’une voiture de sport. La voiture finit dans un ravin, ses deux occupantes s’en sortent miraculeusement indemnes. La Reine Blanche ne peut approcher du lieu de l’accident, le réservoir de la voiture ayant explosé. Elle retourne alors au manoir des X-Men, où l’attendent Sebastian Shaw, ainsi que les X-Men, prisonniers et gardés sous l'étroite surveillance d’Harry Leland.

Avec l’aide de Stevie Hunter, Tornade et Kitty regagnent Salem Center et s’introduisent dans le manoir. Tornade est rapidement repérée par Emma Frost et Sebastian Shaw, mais Kitty parvient à délivrer ses compagnons. Une bagarre généralisée éclate, durant laquelle Emma Frost perd le contrôle des pouvoirs de Tornade. La tempête qu’elle a involontairement créé menace la vie de tous, mais Tornade a récupéré l’arme psionique utilisée pour l’échange de corps entre les deux femmes, et parvient à regagner ainsi son corps. Folle de colère, Tornade est prête à tuer la Reine Blanche, mais Serval parvient à l’en dissuader. Emma Frost et Sebastian Shaw, gravement blessé, se retirent.


Commentaire :

Chris Claremont signe ici un récit assez peu inspiré, suite banale au premier affrontement entre les X-Men et le Club des Damnés, mais donne de ses principaux personnages, à commencer par Tornade et la Reine Blanche, un portrait intéressant – quoique peu glorieux en ce qui concerne cette dernière.

Graphiquement, les vilains mis en scène poussent à comparer cet épisode aux fameux Uncanny X-Men #132 à 134 (avril à juin 1980, trad. in Spécial Strange n°31-32, décembre 1982-mars 1983), et la comparaison n’est hélas pas en faveur de McLeod.


A noter :

La précédente apparition d’Harry Leland avait eu lieu dans Uncanny X-Men #135 (juillet 1980, trad. in Spécial Strange n°32, mars 1983).

On apprend que certains gardes du Club des Damnés ont été transformés en cyborgs par l’adjonction de prothèses en adamantium.


Casting :

Les X-Men : Professeur X, Cyclope (Cyclops), Serval (Wolverine), Colossus, Tornade (Storm), Diablo (Nightcrawler), Kitty Pryde.

Amanda Sefton.

Emma Frost, Sebastian Shaw, Harry Leland, les gardes du Club des Damnés.




LES ETRANGES X-MEN : Le Conte de Fée de Kitty ! (23 pages)
(Kitty's Fairy Tale, in Uncanny X-Men #153, janvier 1982)

Scénario : Chris Claremont.
dessin : Dave Cockrum.
Encrage : Joe Rubinstein.
Couverture : Dave Cockrum & Joe Rubinstein.

Résumé :

Après leur combat contre le Club des Damnés, le manoir des X-Men est gravement endommagé. Pendant que ses camarades déblaient les gravas, Kitty raconte une histoire à Illyana pour l’endormir.

Pirate Kitty et Colossus sont deux aventuriers, défendant la veuve, l’orphelin et l’opprimé. Dans le califat de Nhu Yorkh, ils viennent en aide à deux hommes, Xavier le magicien et le prince Cyclope. Ils sont à la recherche de l’amour de ce dernier, Jean, devenu un être du mal absolu, le Phénix Noir. Celle-ci les attaque, mais est repoussée lorsque Xavier brandit une boule de cristal contenant l’âme de Jean. Pirate Kitty et Colossus leur proposent de les aider, et Kitty fait appel à Lockheed, le dernier dragon, pour qu’il les emmène à la poursuite du Phénix Noir.

Après quelques heures de vol, Lockheed s’arrête sur une île pour s’y sustenter. Là, nos héros rencontrent de nouveaux compagnons de voyage : un Bamf, petite créature bleue pouvant se téléporter, Tornade, un génie enfermé dans une bouteille par le Phénix Noir, et le Monstre, créature velue se nourrissant de canettes de bière. Ils repartent tous ensemble, et rencontrent bientôt le Phénix Noir. A priori cette dernière ne devrait avoir aucun mal à vaincre ses adversaires, mais Xavier va relâcher l’âme de Jean qui va combattre et vaincre l’esprit du Phénix Noir. Le prince Cyclope retrouve alors sa bien-aimée, qu’il va aussitôt épouser.

En sortant de la chambre d’Illyana, Kitty découvre que tous les X-Men ont écouté son histoire, l’oreille collée à la porte, et l’ont apprécié, Cyclope en particulier.


Commentaire :

Un épisode très particulier dans la série, léger et joyeux, qui tranche franchement sur le ton général de la série. C’est souvent drôle (les Bamfs, Wolverine transformé en monstre ridicule), parfois émouvant (le sort de Jean Grey dans cet univers fictif). De plus, cet univers haut en couleurs a particulièrement inspiré Dave Cockrum, qui signe ici sans doute la meilleure prestation de son second run sur le titre.


A noter :

Le Lockheed du conte n’est pas celui qui apparaître dans Uncanny X-Men #166 (février 1983, trad. in Vivre libre ou mourir, Les Etranges X-Men n°8, 1986).


Casting :

Les X-Men : Professeur X, Cyclope (Cyclops), Serval (Wolverine), Colossus, Tornade (Storm), Diablo (Nightcrawler), Kitty Pryde.

Illyana Raspoutine, Carol Danvers.



L’ARAIGNEE ET DOC SAMSON : Samson et Dalila ! (21 pages)
(Samson and Delilah !, in Marvel Team-Up #102, février 1981)

Scénario : Mike W. Barr.
dessin : Frank Springer.
Encrage : Mike Esposito.
Couverture : Frank Miller & Al Milgrom.

Résumé :

Sur le campus de l’Empire State University, Peter Parker assiste à une conférence sur l’utilisation des rayons Gamma pour soigner les maladies mentales, dont les deux principaux intervenants sont Doc Samson et le docteur Delia Childress. Cette dernière était une amie de Samson, qu’elle tient pour responsable de l’accident qui l’a privée de l’usage d’une de ses jambes. Elle est contre l’utilisation des rayons Gamma, alors que Samson y est favorable. Durant son discours, il fait une démonstration de ses pouvoirs, mais en perd soudain le contrôle. L’Araignée réalise que le problème vient de la cabine de projection de la salle. A l’intérieur, deux hommes braquent un étrange canon sur Samson, ce qui explique ses problèmes. L’Araignée intervient, mais est bousculé par un homme particulièrement fort, ce qui permet aux deux autres de s’enfuir. Quelques minutes plus tard, il retrouve Samson et l’invite à intervenir dans sa classe l’après-midi même.

Lors du discours de Samson aux élèves de Parker, le même phénomène se répète. Devenu encore plus fort qu’à l’ordinaire, Samson repère l’immeuble d’où le projecteur perturbant ses pouvoirs émet ses rayons, et soulève la bâtisse à bout de bras. Lorsque sa force est revenue à la normale, il est attaqué par le Rhino, qui l’assomme, ainsi que l’Araignée.Delia Childress apparaît alors et fait conduire Samson dans son repère souterrain. Elle lui révèle qu’elle travaille pour l’A.I.M. et que ses tentatives pour discréditer les expériences sur les radiations gamma n’ont d’autre but que de lui assurer le monopole des recherches dans le domaine.

Grâce à un traceur radioactif, l’Araignée repère sans mal l’endroit où Doc Samson est détenu. Une fois le médecin libéré, ils mettent en déroute Rhino et les agents de l’A.I.M. Samson emporte ensuite Delia Childress, inconsciente, et jure de tout faire pour la soigner.


Commentaire :

Encore un épisode fort médiocre. De plus, le sentiment de répétition est assez fort, la relation Samson/Childress étant très similaire à celle liant le Faucon de Nuit à Mindy Williams dans l’épisode précédent. Pour couronner le tout, les planches de Frank Springer sont franchement vilaines.


A noter :

Le MCP situe cette apparition de Doc Samson juste après Incredible Hulk #253 (novembre 1980, non traduit).

La précédente apparition du Rhino avait eu lieu dans Incredible Hulk #218 (décembre 1977, trad. in La Proie des Pirates, Gamma n°20, mars 1983).

Il s’agit de l’unique apparition de Delia Childress.


Casting :

L’Araignée (Spider-Man), Doc Samson.

Delia Childress, Rhino.




LA CHOSE ET MANTA : La Couronne du Serpent, 1ère partie : Dans les Profondeurs (18 pages)
(From the Depths, in Marvel Two-in-One #64, juin 1980)

Scénario : Mark Gruenwald & Ralph Macchio.
dessin : George Perez.
Encrage : Gene Day.
Couverture : George Perez & Gene Day.

Résumé :

La Chose, craignant pour la sécurité d’Alicia Masters après son kidnapping par l’Homme-Sable puis par Elle, lui annonce qu’il renonce à la voir. Le coeur lourd, il regagne le Baxter Building, où Mr. Fantastic reçoit la visite de Walter Newell et du docteur Henry Croft. Océanographe, Newell a mis au point une tenue de plongée révolutionnaire et pris le nom de Manta. Croft fut autrefois la victime d’une expérience qui fit de lui un amphibien. Ayant constaté la ressemblance entre la nouvelle apparence physique de Croft et celle de l’Inhumain Triton, Newell demande à Richards de contacter les Inhumains. Après une discussion par écrans interposés, il se confirme que ce sont bien les brumes terrigènes des Inhumains qui sont à l’origine de la métamorphose de Croft. Mr. Fantastic demande à la Chose de les accompagner au Grand Refuge.

En route, au large de San Francisco, Manta repère une plate-forme pétrolière appartenant à la Roxxon. Etrange, car il n’y a pas de pétrole dans cette zone. Manta et la Chose décident de se rendre sur place. Au même moment, une explosion sous-marine retentit et endommage l’un des piliers de la plate-forme. La Chose répare la superstructure tandis que Manta plonge pour découvrir l’origine de l’explosion. Il tombe sur un groupe d’hommes-grenouilles armés qu’il bat sans mal. Mais de nouveaux arrivants font leur entrée et l’attaquent par surprise. A la surface, la Chose a réussi à renforcer le pilier, mais à peine le danger écarté, il est attaqué par les employés de la Roxxon. Il s’en débarrasse sans peine, au moment où un sous-marin fait surface. A son bord : Dragon, Anaconda, Mamba Noir et Aspic, membres de la Brigade du Serpent.

Thundra retourne au gymnase où elle s’entraînait avant l’affaire Pégasus. Elle retrouve son ancien manager, Herkiner Oglethorpe, et rencontre le nouveau protégé de celui-ci : Hyperion.

Autre ancien du projet Pégasus, Aquarian est en route vers New York, où l’appelle une voix intérieure.


Commentaire :

Début réussi d’un nouvel arc pour lequel Gruenwald et Macchio s’amusent à puiser leur inspiration aux quatre coins du Marvel Universe. Les intervenants sont nombreux, mais la narration est d’une limpidité admirable. De plus, la paire Perez/Day fait des merveilles, l’encrage hyper-précis de Gene Day convenant on ne peut mieux aux dessins très détaillés de George Perez.


A noter :

La précédente apparition de Manta avait eu lieu dans Defenders #64 (octobre 1978, trad. in Hulk n°22, juillet 1982).

Le docteur Henry Croft apparaissait pour la dernière fois dans Sub-Mariner #70 (mai 1974, trad. in La Quête de Submariner, Namor n°9, 3ème trimestre 1980).

Hyperion apparaissait précédemment dans Thor #280 (février 1979, trad. in Ombrax-Saga n°249-250, octobre-novembre 1986).

Première apparition de Dragon, Anaconda, Mamba Noir et Aspic.


Casting :

La Chose, Manta (Stingray)

Mr. Fantastic, Alicia Masters, Dr. Henry Croft, Thundra, Hyperion, Herkiner Oglethorpe, Aquarian.

La Brigade des Serpents (Serpent Squad) : Dragon (Sidewinder), Anaconda, Mamba Noir (Black Mamba), Aspic (Death Adder)


Censure :

La dernière case de la page 16 a été retouchée. Le genre de retouches absurdes dont les éditions Lug étaient coutumières à l'époque :


Dernière modification par Niglo ; 17/01/2007 à 23h32.
  #4  
Vieux 22/04/2006, 01h13
Avatar de Niglo
Niglo Niglo est déconnecté
Registered User
 
Date d'inscription: janvier 2003
Messages: 6 570
Niglo change la caisse du Fauve


SPECIAL STRANGE N°42
Lug, décembre 1984.



LES ETRANGES X-MEN : Réunion (22 pages)
(Reunion, in Uncanny X-Men #154, février 1982)

Scénario : Chris Claremont.
Dessin : Dave Cockrum.
Encrage : Bob Wiacek & Joe Rubinstein.
Couverture : Dave Cockrum & Joe Rubinstein.

Résumé :

Le Professeur X a décidé d’installer le Q.G. des X-Men sur l’ancienne île de Magnéto, dans le Triangle des Bermudes. Il estime que, étant donné le sentiment anti-mutant qui ne cesse de monter aux Etats-Unis, ils y seront plus en sécurité. Tout le monde participe au déménagement, à l’exception de Tornade et Cyclope, qui sont restés au manoir. Après une partie de handball, ils discutent de leur rôle respectif au sein de l’équipe (l’ancien leader et la nouvelle), lorsqu’un bruit assourdissant les pousse à l’extérieur : ils arrivent à temps pour voir un vaisseau spatial passer juste au-dessus d’eux et plonger dans le lac. Ils se précipitent au secours du pilote, qui n’est autre que Corsaire, le leader des Starjammers.

Pendant que Corsaire est évanoui, Cyclope trouve sur lui un médaillon renfermant une photo de lui et de son frère, Alex. A son réveil, il l’interroge et Corsaire lui révèle qu’il est son père. Mais ils n’ont pas le temps de poursuivre la discussion : les Sidri, les créatures qui poursuivaient Corsaire à travers l’espace, l’ont retrouvé et attaquent le manoir. Les trois héros parviennent à leur échapper et à gagner le Blackbird, mais le manoir est en grande partie détruit. Et ils ne sont pas au bout de leurs peines, puisque les Sidri se regroupent et se transforment en un vaisseau spatial qui les prend en chasse. Après une poursuite au-dessus de New York, Tornade crée un cyclone qui va faire perdre leur cohésion aux Sidri. Les créatures se posent dans un raffinerie pétrolière, que Corsaire n’hésite pas à faire exploser, sans se soucier des risques courus par les employés se trouvant sur le site. Le calme revenu, il apprend à Tornade et Cyclope que Lilandra a été enlevée, et que tout laisse à penser qu’elle est retenue sur Terre.


Commentaire :

Retrouvailles entre Cyclope et Corsaire, ce dernier découvrant ce que les lecteurs savaient depuis quatre ans. La scène d’action est moyennement réussie, mais permet de souligner le fossé séparant le père du fils. A l’inverse, Tornade et Cyclope apparaissent ici plus proches qu’ils ne l’ont jamais été.


A noter :

La précédente apparition de Corsaire a eu lien dans Uncanny X-Men #108 (décembre 1977, trad. in Spécial Strange n°17, août 1979)


Casting :

Les X-Men : Professeur X, Cyclope (Cyclops), Serval (Wolverine), Colossus, Tornade (Storm), Diablo (Nightcrawler), Kitty Pryde.

Corsaire (Corsair), Illyana Raspoutine, Peter Corbeau, Carol Danvers.

Les Sidri.




LES ETRANGES X-MEN : Deathbird (21 pages sur 23)
(First Blood, in Uncanny X-Men #155, mars 1982)

Scénario : Chris Claremont.
dessin : Dave Cockrum.
Encrage : Bob Wiacek.
Couverture : Dave Cockrum & Bob Wiacek.

Résumé :

Cyclope est choqué d’apprendre que Corsaire est son père, et l’est tout autant de découvrir que Tornade était au courant et ne lui a rien dit. La dispute est interrompue lorsque le Blackbird est téléporté à bord d’un vaisseau shi’ar, où ils sont rejoints par le reste des X-Men. Gladiator et les conseillers de Lilandra les accueillent, et leur déclarent qu’ils sont prêts à tout pour récupérer l’impératrice et châtier les kidnappeurs. A la demande de Xavier, ils acceptent de laisser aux X-Men vingt-quatre heures pour la retrouver, après quoi ils interviendront. En outre, Kitty et Diablo doivent rester à bord du vaisseau à titre d’otages.

Les X-Men se rendent chez les Vengeurs pour trouver du renfort, mais seuls Jarvis et Tigra sont présents. Celle-ci accepte de les accompagner. De leur côté, Corsaire et Tornade se rendent en ville, où ils sont attaqués par Deathbird, accompagnée d’extraterrestres baptisés les Broods. Les X-Men et Tigra arrivent à leur tour. La bataille se déroule dans un immeuble en construction. Les Broods sont rapidement vaincus, mais Deathbird prend Xavier en otage et s’enfuit à bord de sa fusée, dont le décollage fait s’effondrer l’immeuble. Au milieu des décombres, les X-Men découvrent le cadavre de Colossus.


Commentaire :

Dans la lignée de l’épisode précédent, l’intrigue se rapproche davantage de la science-fiction que du récit de super-héros tel qu’habituellement traité dans cette série. Le résultat ici n’est pas très convaincant, la longue scène d’action est brouillonne, les enjeux de cette bataille peu clairs, et hormis le coup de théâtre final, pas grand chose de notable ici.


A noter :

La précédente apparition de Deathbird a eu lieu dans Avengers #189 (novembre 1979, trad. in Le Combat d’Oeil de Faucon, Les Vengeurs n°9, février 1983).

Première apparition des Broods, qu’on n’a pas fini de revoir.

Le MCP situe cette apparition de Tigra entre Avengers #214 (décembre 1981, non traduit) et Avengers #215 (janvier 1982, non traduit).


Casting :

Les X-Men : Professeur X, Cyclope (Cyclops), Serval (Wolverine), Colossus, Tornade (Storm), Diablo (Nightcrawler), Kitty Pryde.

Corsaire (Corsair), Tigra, Jarvis.

Gladiator et la Guarde Impériale shi’ar.

Deathbird, les Broods.


Censure :

Cet épisode a été réduit de deux pages (scannées par Michel) :







La blessure de Colossus a été retouché en vf :






L’ARAIGNEE et L’HOMME-FOURMI : L’Ecole du Crime (22 pages)
(The Assassin Academy, in Marvel Team-Up #103, mars 1981)

Scénario : David Michelinie.
dessin : Jerry Bingham.
Encrage : Mike Esposito.
Couverture : Jerry Bingham & Joe Rubinstein.

Résumé :

Alors qu’il passe la soirée avec sa fille Cassie, Scott Lang reçoit la visite d’un ex co-détenu, Gus Sweezer, qui lui parle de l’entraînement qu’il suit, en compagnie d’autres criminels, et l’invite à le rejoindre. Scott décline. En partant de chez lui, Gus est renversé par une voiture, ce qui va pousser Scott à enquêter sur cette école du crime dont son ami lui a parlé.

L’Araignée est sur le coup également, envoyé par Jameson pour enquêter sur la hausse de la criminalité ces dernières semaines. Il découvre un bâtiment où des dizaines de criminels se trouvent, ainsi que l’homme qui assure leur formation : le Maître de Corvée. Celui-ci fait une démonstration de ses talents à l’Araignée : il manie son bouclier aussi bien que Captain America, l’épée comme le Chevalier Noir, et assomme son adversaire en faisant ricocher sa canne à la manière de Daredevil.

Lorsque Scott Lang arrive à son tour sur les lieux, il n’a aucun mal à y être accepté, grâce à son casier judiciaire. Après avoir découvert l’Araignée ligoté, il revêt son costume d’Homme-Fourmi et le libère. Ils partent ensuite pour un entrepôt, cible des hommes du Maître de Corvée. Les criminels sont arrêtés assez facilement, et le Maître de Corvée disparaît. L’Araignée et l’Homme-Fourmi le retrouvent sur le toit du World Trade Center, où un vaisseau l’attend. Ses talents lui permettent de tenir tête à l’Araignée, mais il est surpris lorsque l’Homme-Fourmi utilise son gaz agrandissant sur une fourmi. Il a néanmoins la présence d’esprit d’utiliser une cartouche de magnésium pour aveugler ses ennemis, et parvient à fuit à bord de son vaisseau.


Commentaire :

Le Maître de Corvée est un personnage intéressant, de même que l’école du crime qu’il a créé. Cet épisode est anecdotique mais agréable à suivre, même si les dessins de Bingham auraient gagné à ne pas être encrés par Mike Esposito.


A noter :

C’est la deuxième apparition du Maître de Corvée, après ses débuts dans Avengers #195-196 (mai-juin 1980, trad. in Défi aux Vengeurs, Les Vengeurs n°11, octobre 1983).

Le MCP situe cette apparition de l’Homme-Fourmi entre Incredible Hulk #262 (août 1981, non traduit) et Iron Man #151 (octobre 1981, trad. in Strange n°155, novembre 1982).


Casting :

L’Araignée (Spider-Man), l’Homme-Fourmi (Ant-Man).

Cassie Lang, J. Jonah Jameson, Gus Sweezer.

Le Maître de Corvée (Taskmaster).


LA CHOSE et TRITON : Dans les Profondeurs (18 pages)
(Serpents from the Sea, in Marvel Two in One #65, juillet 1980)

Scénario : Mark Gruenwald & Ralph Macchio.
dessin : George Perez.
Encrage : Gene Day.
Couverture : George Perez & Gene Day.

Résumé :

Les quatre membres de la Brigade du Serpent n’ont guère de mal à se défaire de la Chose : Aspic prend Manta en otage et menace de le tuer avec ses griffes empoisonnées. La Chose n’a d’autre choix que de se rendre. Il est enchaîné avec Manta à l’un des piliers de la plate-forme pétrolière. Dragon lui révèle qu’ils travaillent pour la Roxxon et on été chargés de récupérer un artefact, la couronne du serpent, qui se trouve sous le derrick. Après leur départ, la Chose réussit à percer une ouverture sous ses pieds et descend le long du pilier jusqu’au fond de l’eau où il peut enfin se libérer sans blesser Manta. Lorsqu’ils refont surface, Triton est là et offre son aide à la Chose. Ils plongent ensemble à la recherche de la Brigade du Serpent, qu’ils trouvent au moment où ceux-ci viennent de déterrer la couronne recherchée. Avant qu’ils ne puissent agir, Dragon se téléporte à bord du sous-marin qui les a conduits ici et lance une grenade sous-marine qui lui permet de s’enfuir.

Dans le gymnase de Herkiner Oglethorpe, Thundra apprend à connaître Hyperion, qu’elle n’apprécie guère. Oglethorpe parvient néanmoins à les convaincre de travailler ensemble. Ils acceptent, mais Hyperion à d’autres projets pour Thundra : il compte la livrer à son employeur, la Roxxon.


Commentaire :

Petite baisse de rythme sur ce deuxième épisode, qui a néanmoins le mérite de clarifier les enjeux, et est une nouvelle fois remarquablement mis en images par Perez et Day.


A noter :

Le MCP situe la précédente apparition de Triton dans Fantastic Four Annual #12 (1977, trad. in Le Sphinx et les Inhumains, Une Aventure des Fantastiques n°32, décembre 1983).


Casting :

La Chose, Triton.

Manta (Stingray), Dr. Henry Croft, Thundra, Hyperion, Herkiner Oglethorpe.

La Brigade des Serpents (Serpent Squad) : Dragon (Sidewinder), Anaconda, Mamba Noir (Black Mamba), Aspic (Death Adder).

Dernière modification par Niglo ; 03/12/2006 à 17h36.
  #5  
Vieux 13/01/2007, 19h11
Avatar de Niglo
Niglo Niglo est déconnecté
Registered User
 
Date d'inscription: janvier 2003
Messages: 6 570
Niglo change la caisse du Fauve


Spécial Strange n°43
Mars 1986



L’ARAIGNEE ET QUASAR : La Résurrection d’Edward Lansky (21 pages sur 22)
(Spider-Man & Quasar : The Resurrection of Edward Lansky, in Marvel Team-Up #113, janvier 1982).

Scénario : Mark Gruenwald.
Dessin : Herb Trimpe.
Encrage : Mike Esposito.
Couverture : John Romita Jr. & Frank Giacoia.

Résumé :

Alors qu’il se rend à l’université, l’Araignée est détourné par son sens d’araignée vers un fourgon blindé. A peine s’est-il posé sur son toit qu’il est interpellé par Quasar. Celui-ci lui explique que Nitro se trouve dans le fourgon, dont il est chargé de la surveillance en tant que chef de la sécurité du projet Pégasus. L’Araignée reprend donc sa route.

Peu après, les bracelets de Quasar perçoivent une puissante perturbation du champ électro-magnétique. En suivant ces ondes, il arrive au campus universitaire où, sous terre, il découvre un laboratoire caché. A l’intérieur, un globe de lumière se jette sur lui et s’attache à ses bracelets dont il absorbe l’énergie. Impuissant, Quasar voit le globe prendre la forme d’une silhouette humaine, qui lui dit être le Maître de la Lumière, l’ancien adversaire de l’Araignée.

Non loin de là, le sens d’araignée de Peter Parker se fait à nouveau ressentir et il doit précipitamment quitter le cours auquel il assistait. Dehors, il tombe nez à nez avec le Maître de la Lumière, qui l’attaque immédiatement. Après avoir esquivé ses divers assauts, l’Araignée réussit à lui sauter sur le dos. Il découvre alors que la forme lumineuse de son adversaire enferme Quasar. Le Maître de la Lumière profite de l’effet de surprise pour lancer contre lui des béliers lumineux et s’enfuir, toujours uni à Quasar.

Le Maître de la Lumière se rend dans son ancien laboratoire, où il découvre que toutes ses machines ont disparu. Il se rend donc dans un magasin d’électronique faire son marché. Mais Quasar reprend conscience, et force le Maître de la Lumière à se détacher de lui. Mais ses pouvoirs sont sans effets sur son adversaire, et il est rapidement vaincu. Ils retournent alors dans l’ancien labo, où le Maître de la Lumière met tout en place pour une expérience. L’Araignée arrive peu après et passe à l’attaque. Il va être aidé par Quasar qui, à nouveau réveillé, va mettre hors service ses bracelets, privant le Maître de la Lumière de sa source d’énergie. Le vilain retourne alors au néant. En découvrant l’appareillage mis en place par le Maître de la Lumière, l’Araignée comprend ce qu’il voulait faire : redevenir humain. Il met alors l’appareillage en place, et lorsque Quasar libère l’énergie contenue dans ses bracelets sur le costume vide du Maître de la Lumière, celui-ci renaît. Mais l’Araignée ne le laisse pas profiter de son humanité retrouvée et le met K.O. d’un crochet du gauche.


Commentaire :

Un épisode réussi, qui profite en outre des relations peu courtoises entre l’Araignée et Quasar. Celui-ci est présenté comme un jeune héros arrogant et franchement antipathique.


A noter :

La précédente apparition du Maître de la Lumière a eu lieu dans Amazing Spider-Man #203 (avril 1980, trad. in Strange n°158, février 1983).

Le MCP situe cette apparition de Quasar entre Marvel Two-in-One #81 (novembre 1981, trad. in Nova n°80, septembre 1984) et Dazzler #13 (mars 1982, trad. in Titans n°47, décembre 1982).

Nitro a été vaincu par l’Araignée dans Spectacular Spider-Man #55-56 (juin-juillet 1981, trad. in Nova n°53-54, juin-juillet 1982).


Casting :

L’Homme-Araignée (Spider-Man), Quasar.

Le Maître de la Lumière (Lightmaster), Nitro.




LES ETRANGES X-MEN : Poursuite ! (21 pages sur 22)
(Pursuit !, in Uncanny X-Men #156, avril 1982).

Scénario : Chris Claremont.
Dessin : Dave Cockrum.
Encrage : Bob Wiacek.
Couverture : Dave Cockrum & Bob Wiacek.

Résumé :

Alors que la police arrive sur les lieux de la bataille contre Deathbird et les Broods, un immense vaisseau spatial se matérialise dans le ciel et téléporte les X-Men à son bord. Aux commandes se trouvent les Frères des Etoiles, qui accueillent les mutants. Colossus est placé dans un module de survie. Tandis que le Starjammer part à la poursuite du vaisseau de Deathbird, Cyclope a le temps de parler avec son père, qui lui raconte ce qui lui est arrivé autrefois. Lui et sa femme, Ann, ont été capturés par un vaisseau Shi’ar. Après une tentative d’évasion manquée, l’Empereur Dken exécuta Ann sous les yeux de Corsaire. Emprisonné, il rencontra les Frères des Etoiles et s’évada avec eux. Depuis, il lutte contre l’Empire.

Le Starjammer rattrape le vaisseau de Deathbird, au moment où celui-ci aborde un vaisseau gigantesque. Le Starjammer accoste lui aussi, et les X-Men et les Frères des Etoiles passent aussitôt à l’attaque. C’est Colossus, miraculeusement remis de sa blessure, qui mène l’assaut. Ils trouvent rapidement la cellule où sont détenus Xavier et Lilandra et les libèrent. Puis tout le monde regagne le Starjammer et s’enfuit. Mais le vaisseau a été endommagé, et il semble qu’il ne pourra regagner la Terre avant que l’ultimatum d’Araki n’expire.


Commentaire :

Début véritable de la saga des X-Men dans l’espace. Claremont se fait plaisir avec ce space-opera, mais le résultat est assez soporifique et peu imaginatif. Une sorte de croisement entre Star Wars et Alien dans lequel les X-Men peinent à trouver leur place.


A noter :

On apprend pour la première fois que Deathbird est la sœur de Lilandra.

Première apparition d’un acanti, cette sorte de baleine de l’espace transformée en vaisseau par les Broods.


Casting :

X-Men : Cyclope (Cyclops), Tornade (Storm), Diablo (Nightcrawler), Serval (Wolverine), Colossus, Kitty Pryde, Professeur X.

Les Frères des Etoiles (Starjammers) : Corsaire (Corsair), Raza, Hepzibah, Ch’od, Sikorsky, Waldo.

Lilandra, Araki, Tigra.

Deathbird, lord Samedar, les Broods.




LES ETRANGES X-MEN : Cache-cache ! (21 pages)
(Hide ‘n’ Seek, in Uncanny X-Men #148, mai 1982).

Scénario : Chris Claremont.
Dessin : Dave Cockrum.
Encrage : Bob Wiacek.
Couverture : Dave Cockrum & Bob Wiacek.

Résumé :

En orbite autour de Pluton, X-Men et Frères des Etoiles s’attèlent aux réparations du Starjammer. Pas encore tout à fait remis de sa blessure, Colossus s’effondre soudain et doit être soigné en urgences par Sikorsky. Lilandra tente de contacter Araki, sans succès : celui-ci a été éliminé par lord Samedar qui a coupé toutes les communications de son vaisseau. C’est au tour de Xavier de tenter d’entrer en contact télépathique avec Diablo et Kitty, mais il s’effondre en hurlant.

De leur côté, Kitty et Diablo ne sont pas restés inactifs et ont mis au point un plan pour empêcher Samedar de détruire la Terre. Après s’être débarrassé de leurs gardes et avoir trouvé le corps d’Araki, Kitty utilise un appareil mis au point par Diablo pour apparaître sur le pont du vaisseau sous l’apparence de Phénix et menacer les Shi’ar de représailles si ils attaquent la Terre. Alors que la Garde Impériale part à sa recherche, Diablo téléporte Oracle, la télépathe du groupe. Celle-ci va lire leur esprit et apprendre ce qu’ils ont découvert. Elle en informe alors Gladiator, Starbolt et N’Reel’Iree. Mais le reste de la Garde Impériale, obéissant toujours aux ordres de lord Samedar, les attaque. Alors que la bataille entre les deux groupes débute, Kitty s’esquive pour aller saboter les ordinateurs du vaisseau. Sur place, elle est abattue par un canon avant d’accomplir sa mission. Le reste du groupe vaincu, lord Samedar peut lancer une première rafale de plasma anti-matière vers la Terre. Mais le tir est intercepté in extremis par le Starjammer. Lilandra apparaît alors sur les écrans du vaisseau de Samedar et ordonne l’arrestation de celui-ci. La Terre est sauvée. En revanche, le Professeur X semble être en état de mort cérébrale.


Commentaire :

L’épisode fonctionne essentiellement grâce au duo Diablo/Kitty, toujours agréable à suivre. Pour le reste, les menaces et manigances de Samedar peinent à faire frémir le lecteur.


Casting :

X-Men : Cyclope (Cyclops), Tornade (Storm), Diablo (Nightcrawler), Serval (Wolverine), Colossus, Kitty Pryde, Professeur X.

Les Frères des Etoiles (Starjammers) : Corsaire (Corsair), Raza, Hepzibah, Ch’od, Sikorsky, Waldo.

La Garde Impériale (Imperial Guard) : Gladiator, Oracle, Starbolt, N’Reel’Iree, Warstar, Fang, Hussar, Neutron, Webwing, Blackthorn

Lilandra, Araki.

Deathbird, lord Samedar, les Broods.





LA CHOSE ET LA SORCIERE ROUGE : Le Congrès des Couronnes (17 pages)
(A Congress of Crowns, in Marvel Two-in-One #66, août 1980)

Scénario : Mark Gruenwald & Ralph Macchio.
Dessin : Jerry Bingham.
Encrage : Gene Day.
Couverture : George Perez & Terry Austin.

Résumé :

Alors que Triton conduit le docteur Henry Croft au Grand Refuge des Inhumains, la Chose et Manta partent sur les traces du Dragon. La Chose tente de contacter les FF, mais c’est Agatha Harkness qui prend son appel, ses amis étant absents. Après que la Chose lui a résumé l’affaire, Agatha contacte mentalement la Sorcière Rouge, qui a déjà eu affaire à la couronne du serpent. Celle-ci entre alors en transe et détecte la couronne à Washington. C’est là que les trois héros se donnent rendez-vous. C’est également là que le Dragon achève sa mission en remettant la couronne à son employeur, Hugh Jones, l’ancien directeur de la Roxxon. Celui-ci, déjà détenteur d’une couronne, va pouvoir accroître ses pouvoirs.

A Washington, la Chose, la Sorcière Rouge et Manta découvrent que la population de la capitale a été pétrifiée. Ils se rendent au Capitole, où les attend Jones, entouré de l’esprit de tous ceux qui ont porté un jour la couronne du serpent. Tandis que la Chose et Manta affrontent les ectoplasmes, la Sorcière Rouge feint de se soumettre à Jones pour pouvoir affronter l’esprit de la couronne sur le plan astral. Elle est sur le point de succomber lorsque la Chose se jette sur Jones pour retirer sa couronne. A son contact, il redevient Ben Grimm. Mais il s’accroche et finit par retirer la couronne. Il se retransforme aussitôt en Chose, et la couronne tente de prendre le contrôle de son esprit. Mais l’épaisseur de sa peau le protège suffisamment pour qu’il reste maître de lui-même.


Commentaire :

Une conclusion en-deçà des épisodes qui l’ont précédée. Le personnage de Hugh Jones manque d’envergure pour faire un vilain intéressant.


A noter :

La précédente apparition de Hugh Jones a eu lieu dans Avengers #149 (juillet 1976, trad. in Vengeur n°4, Arédit, février 1986).


Casting :

La Chose (Thing), la Sorcière Rouge (Scarlet Witch), Manta (Stingray).

Triton, Henry Croft, Agatha Harkness.

Hugh Jones, Dragon.
  #6  
Vieux 13/01/2007, 19h17
Avatar de Niglo
Niglo Niglo est déconnecté
Registered User
 
Date d'inscription: janvier 2003
Messages: 6 570
Niglo change la caisse du Fauve


SPECIAL STRANGE N°44
Lug, mai 1986.



LES ETRANGES X-MEN : Au Nom de celle que j’ai été… (22 pages)
(The Life that late I led…, in Uncanny X-Men #158, juin 1982)

Scénario : Chris Claremont.
Dessin : Dave Cockrum.
Encrage : Bob Wiacek.
Couverture : Dave Cockrum.

Résumé :

Dans leur nouveau Q.G. situé dans le Triangle des Bermudes, les X-Men et leurs amis se remettent de leurs aventures cosmiques. Carole Danvers s’entraîne, en compagnie des Frères des Etoiles. Les bio-senseurs de Peter Corbeau lui confirment qui si elle est privée de ses pouvoirs de Ms. Marvel, elle bénéficie néanmoins d’un constitution nettement supérieure à la moyenne.

Oracle tente d’entrer en contact mental avec le Professeur X, toujours plongé dans le coma. Elle sent en lui une présence maléfique, et elle ne peut empêcher Xavier de prendre le contrôle de son esprit. Xavier tente alors de se servir d’elle pour se suicider, mais Tornade projette Serval sur eux et son squelette en adamantium court-circuite le champ d’énergie qui unit Xavier à Oracle.

Les X-Men découvrent à la télévision une interview du sénateur Kelly, qui affirme que les mutants sont une menace pour l’humanité et appelle à prendre des mesures contre eux. Xavier a autrefois travaillé pour le gouvernement, qui dispose donc de dossiers sur les mutants. Les X-Men décident de se rendre au Pentagone pour faire disparaître ces dossiers. La mission est menée par Serval, Tornade et Diablo, accompagnés de Carol Danvers. Ils parviennent sans mal à pénétrer dans les locaux, mais sur place Carol tombe nez à nez avec Malicia. Aussitôt le combat s’engage. Pendant que les mutants affrontent Malicia, Carol se rend dans la salle des ordinateurs. Mais elle y est suivie par Mystique, qui prend l’apparence de Nick Fury pour la piéger. Mystique tente d’abattre Carol, mais cette dernière réussit à la défaire au corps à corps. Après que la police militaire a embarqué Mystique, Carol peut détruire les fichiers informatiques consacrés aux mutants.

De leur côté, Diablo, Serval et Tornade ont le plus grand mal à se défaire de Malicia, d’autant plus que celle-ci va absorber les pouvoirs de Serval et de Tornade. Mais elle est incapable de maîtriser les pouvoirs de cette dernière, et va semer le chaos dans le Pentagone. Finalement, Tornade va générer un cyclone qui va propulser hors du bâtiment Malicia.

Pendant ce temps, Cyclope rend visite à son frère, Alex Summers, et lui présente leur père, Corsaire.



Commentaire :

Un épisode en grande partie consacré à Carol Danvers, qui permet de faire le point sur la situation du personnage (avant un nouveau bouleversement) et de l’opposer une nouvelle fois à Mystique et surtout à Malicia, celle qui l’a privée de ses pouvoirs et de ses souvenirs.

Chris Claremont revient également sur le personnage du sénateur Kelly, et sur l’avenir qu’il souhaite donner aux relations humains/mutants. Une intrigue secondaire qui va nous occuper durant les vingt prochaines années.


A noter :

La précédente apparition de Mystique a eu lieu dans Avengers Annual #10 (1981, trad. in Thor n°10, Arédit, octobre 1984).


Casting :

Les X-Men : Professeur X, Cyclope (Cyclops), Serval (Wolverine), Colossus, Tornade (Storm), Diablo (Nightcrawler), Kitty Pryde.

Les Frères des Etoiles : Corsaire (Corsair), Raza, Ch’od, Cr’reee, Hepzibah.

Carol Danvers, Illyana Raspoutine, Oracle, Lilandra, Peter Corbeau, Moira McTaggert, Alex Summers, Lorna Dane, sénateur Robert Kelly.

Malicia (Rogue), Mystique.




LES ETRANGES X-MEN : Le Professeur est un Chameau ! (22 pages)
(Professor Xavier is a Jerk !, in Uncanny X-Men #168, avril 1983)

Scénario : Chris Claremont.
Dessin : Paul Smith.
Encrage : Bob Wiacek.
Couverture : Paul Smith.

Résumé :

Kitty Pryde prend très mal la décision du Professeur Xavier de lui faire rejoindre les Nouveaux Mutants. Lorsqu’elle se rend en compagnie d’Illyana au cours de danse de Stevie Hunter, celle-ci lui conseille de convaincre Xavier de changer sa décision, plutôt que de bouder comme elle le fait depuis des jours. Kitty va alors passer les jours suivants à tout faire pour convaincre Xavier de la garder au sein des X-Men.

De son côté, avec l’aide de Lilandra, Xavier tente de s’adapter à son nouveau corps. Bien que son handicap physique ait disparu, se tenir debout et marcher lui est particulièrement difficile et douloureux. Lilandra l’assiste dans son effort, mais elle lui annonce qu’elle doit bientôt quitter la Terre et regagner son Empire pour lutter contre sa sœur, Deathbird.

Dans le centre de contrôle du Manoir, Kitty Pryde repère une présence inconnue dans les sous-sol du bâtiment. Sur place, elle a la surprise de retrouver Lockheed, le dragon qui lui était venu en aide sur la planète des Broods. Mais Lockheed n’est pas seul : Kitty est bientôt attaquée par des Sidri, les créatures extraterrestres qui étaient arrivées sur Terre à la poursuite de Corsaire. Une rafale frappe Kitty, qui bloque ses pouvoirs. Mais celle-ci a d’autres ressources, et elle va mettre en application les techniques de combat que lui a apprises Serval. En outre elle reçoit le soutien de Lockheed, dont la flamme est particulièrement efficace contre les Sidri, puis de Colossus, envoyé en renfort par le Professeur X. Ce dernier a repéré la présence d’un nid de Sidri dans le sous-sol. Mais avant que Kitty et Colossus aient le temps de s’en occuper, Lockheed se rend sur place et dévore tous les œufs. Peu après, Kitty se rend chez Xavier, qui lui dit avoir été très impressionné par la façon dont elle s’est battue contre les Sidri, et accepte qu’elle reste avec les X-Men, à condition que cela ne nuise pas à ses études.

Pendant ce temps, les autres membres de l’équipe préparent Noël chacun à leur façon. Diablo rend visite à Amanda Sefton. Tornade a la désagréable surprise, lorsqu’elle veut communier avec les éléments, de se sentir repoussée par une violente tempête. Cyclope doit se rendre en compagnie de son père en Alaska chez ses grand-parents, dont il n’a aucun souvenir. Avant cela, il décide de rendre visite à Lee Forrester. Ils passent un long moment ensemble, mais lorsque Lee lui demande s’il reviendra bientôt auprès d’elle, Scott élude le sujet. Plus tard, à son arrivée en Alaska, il est accueilli par une jeune femme, Madelyne Pryor, qui est le sosie parfait de Jean Grey.



Commentaire :

Après la saga des Broods, un épisode de transition, principalement centré sur Kitty Pryde, qui gagne ici ses galons de X-Woman aux yeux du Professeur Xavier.

Mais l’événement qui aura le plus d’incidence pour la série dans les années à venir, c’est bien sûr la première apparition de Madelyne Pryor, sur laquelle nous aurons largement le temps de revenir par la suite.


A noter :

Première apparition de Madelyne Pryor. A moins de considérer que la petite fille du même nom aperçue dans Avengers Annual #10 (1981, trad. in Thor n°10, octobre 1984) est la même Madelyne Pryor que l'on retrouve ici. Le seul lien direct existant entre les deux personnages est la scène d'ouverture d'Uncanny X-Men #238 (novembre 1988, trad. in Spécial Strange n°67, mars 1990), dans laquelle les Magistrats de Genosha scannent son esprit. Madelyne y apparait sous les traits de la petite fille d'Avengers Annual, dans la même robe, et prononce les mêmes mots ("I was sick but I got better"). En même temps, le fait que, dans cette même scène, il est dit que la petite fille y chante une chanson de Steeleye Span, groupe dont la chanteuse s'appelle... Maddy Prior ! fait que l'on peut aussi y voir un gros clin d'oeil goguenard de la part de Claremont


Casting :

Les X-Men : Professeur X, Kitty Pryde, Cyclope (Cyclops), Serval (Wolverine), Colossus, Tornade (Storm), Diablo (Nightcrawler).

Lilandra, Illyana Raspoutine, Stevie Hunter, Aleytis ‘Lee’ Forrester, Amanda Sefton, Lockheed, Corsaire (Corsair), Havok, Madelyne Pryor.

Les Sidri.




L’ARAIGNEE ET DAREDEVIL : Du Sang et des Larmes (21 pages sur 22)
(Rivers of Blood, in Marvel Team-Up #123, novembre 1982)

Scénario : J.M. De Matteis.
Dessin : Kerry Gammill.
Encrage : Mike Esposito.
Couverture : Ed Hannigan & Al Milgrom.

Résumé :

Après son combat contre l’Homme-Chose, l’Araignée se réveille à l’hôpital, où il est soigné par le docteur Claire Temple, l’ex-fiancée de Luke Cage. L’Araignée souffre d’un poignet foulé et de nombreuses ecchymoses. Mais il lui en faut plus pour qu’il accepte de rester alité.

A peine a-t-il quitté sa chambre qu’il tombe sur Matt Murdock. Celui-ci est venu à l’hôpital rendre visite à l’un de ses clients, ‘Peepers’ Scanlon. Ancien tueur à gages, celui-ci a décidé de s’amender et de dénoncer ses anciens complices. Victime d’une tentative de meurtre, il a été blessé aux jambes et se trouve désormais sous bonne garde. Un peu plus tard, lorsque Murdock se rend dans la chambre de Scanlon, celui-ci lui avoue être atteint d’un cancer incurable, et souhaiter faire amende honorable avant de mourir.

Alors que l’Araignée rend visite à Mickey Beehan, un jeune garçon grièvement blessé lors d’une agression chez lui, son sens d’araignée le fait sortir dans le couloir, où il repère un groupe d’hommes suspects. Ces derniers, déguisés en ouvriers, ont été envoyés ici pour éliminer Scanlon. Bientôt une fusillade entre policiers et criminels, et l’Araignée intervient. Avant que Matt Murdock, toujours dans la chambre de Scanlon, n’ait le temps d’intervenir, la situation est réglée. Mais il ne s’agissait en réalité que d’une diversion, le temps qu’un autre criminel arrive jusqu’à la chambre de Scanlon en faisant fondre l’un des murs : Solarr. Murdock parvient à mettre Scanlon à l’abri puis, lorsque l’Araignée arrive sur place, s’éclipse, le temps d’enfiler sa tenue de Daredevil.

L’Araignée et Daredevil affrontent Solarr dans les couloirs de l’hôpital, mais la situation menace de déraper, au milieu des malades, notamment le jeune Mickey Beehan, venu voir son héros en action, malgré sa blessure. Daredevil parvient à entraîner Solarr hors du bâtiment, et la lutte se poursuit sur les immeubles avoisinant. L’Araignée, diminué par ses blessures, a le plus grand mal à tenir tête face à Solarr. Pourtant, Daredevil doit l’abandonner lorsqu’il entend des cris provenants de l’hôpital : totalement paniqué, Scanlon a pris Mickey en otage et compte l’utiliser pour quitter l’hôpital avant le retour de Solarr.

Bien qu’affaibli, l’Araignée parvient à esquiver les attaques de Solarr. Alors que la nuit commence à tomber, il réalise que les pouvoirs de son adversaire vont en diminuant. Afin d’accélérer les choses, il parvient à déverser sur lui le contenu d’un château d’eau, ce qui annule durant quelques secondes ses pouvoirs. Cela suffit à l’Araignée pour le mettre K.O.

De son côté, Daredevil tente de convaincre Scanlon de relâcher Mickey. Lorsque le criminel repenti découvre sur ses mains le sang du jeune garçon (sa blessure s’étant rouverte), il le relâche immédiatement et s’effondre, choqué.



Commentaire :

Un épisode correct sans plus, où il est essentiellement question de rédemption, celle de ‘Peepers’ Scanlon, qui au final perdra la raison. Kerry Gammill est au diapason, sa prestation est correcte mais sans grand intérêt.


A noter :

La précédente apparition de Claire Temple a eu lieu dans Power-Man & Iron Fist #84 (août 1982, non traduit). Selon le MCP, il s’agit de son unique apparition en dehors des séries consacrées à Power-Man (à vérifier).

La précédente apparition de Solarr a eu lieu dans Dazzler #9 (novembre 1981, trad. in Titans n°43, août 1982).


Casting :

L’Araignée (Spider-Man), Daredevil.

Claire Temple, ‘Peepers’ Scanlon, Mickey Beehan.

Solarr.




LA CHOSE ET HYPERION : Passeport pour l’Oubli (18 pages)
(Passport to Oblivion !, in Marvel Two-in-One #67, septembre 1980)

Scénario : Mark Gruenwald & Ralph Macchio.
Dessin : Ron Wilson.
Encrage : Gene Day & friends.
Couverture : Ron Wilson & Joe Sinnott.

Résumé :

La Chose se rend au Projet Pegasus pour y déposer la Couronne du Serpent. Là, il retrouve Quasar, qui l’invite à déjeuner. Pendant le repas, la Chose rencontre également Giant-Man. Les chercheurs du Projet Pegasus n’ont pas résolu son problème, et le héros ne peut toujours pas modifier sa taille.

La Chose regagne ensuite le Baxter Building, où il parle à Red de sa séparation d’avec Alicia. Red lui fait comprendre qu’il ne peut la quitter parce qu’il craint pour sa sécurité, et que si elle accepte d’encourir le risque d’une liaison avec lui, il doit l’accepter. C’est tout ce que Ben avait envie d’entendre, et il part aussitôt chez Alicia, un bouquet de fleurs à la main. Mais alors qu’il arrive près de chez elle, il la voit sortir de son immeuble au bras d’un autre homme. Dépité, il jette son bouquet dans une poubelle et fait demi-tour.

Thundra et Hyperion se rendent ensemble au Q.G. du Projet Nth, le groupe qui leur a promis de les renvoyer dans leur monde respectif. Ils sont accueillis par Albert DeVoor, le directeur du Projet Nth, qui leur présente le professeur Abner Doolittle, créateur du projecteur Nth. Le projecteur a le pouvoir de les renvoyer dans leur univers d’origine. Lorsque Thundra s’étonne de cette proposition, son univers ayant fusionné avec celui des guerriers de Machus, Doolittle lui explique la théorie des univers parallèles. Pour achever de la convaincre, il met en marche un visionneur transdimensionnel, et sur l’écran apparaît un monde parfaitement identique à celui d’où vient Thundra. Puis Doolittle utilise son projecteur Nth sur lui-même, et se trouve immédiatement transporté dans l’univers de Thundra. Celle-ci, définitivement convaincue, s’empare alors du projecteur et l’utilise sur DeVoor. Elle tente de faire de même avec Hyperion, mais celui-ci esquive sa rafale. Thundra fuit alors le Projet Nth en emportant le projecteur Nth, Hyperion sur ses talons.

Hyperion n’a aucune intention d’arrêter Thundra. Il est de plus en plus admiratif devant le cran dont fait preuve la jeune femme, et souhaite qu’elle accepte de l’accompagner dans son univers à lui plutôt que de regagner le sien. Ils fuient le Projet Nth par un tunnel et regagnent la surface à proximité du Baxter building, au moment où la Chose arrive. Croyant que Hyperion a kidnappé Thundra, la Chose se jette aussitôt dans la bataille. De son côté, Thundra n’a pas le temps de lui expliquer la situation : le Projet Nth a envoyé des hommes à ses trousses, à bord d’un intercepteur. Le vaisseau projette sur elle un filet d’acier qui l’immobilise. Elle parvient à s’en défaire et détruit le vaisseau. Elle peut alors mettre un terme au combat entre la Chose et Hyperion, qui se poursuit toujours. Puis elle met en marche le projecteur Nth et l’utilise pour regagner son monde d’origine. Elle propose à la Chose de l’accompagner, mais celui-ci hésite. Au dernier moment, c’est Hyperion qui la rejoint et tous deux disparaissent, laissant derrière eux la Chose qui se demandent s’il n’a pas raté la chance de sa vie.


Commentaire :

Si la Chose ne joue quasiment aucun rôle dans l’intrigue principale de cet épisode, consacrée à Thundra et Hyperion, il n’est pas oublié pour autant par les scénaristes, qui vont, une fois de plus, lui briser le cœur, à deux reprises qui plus est (Alicia puis Thundra). Macchio et Gruenwald préfèrent se focaliser sur l’idylle naissante entre Hyperion et Thundra, mais comme elle sera sans suite, cela limite quelque peu l’intérêt de cet épisode.


A noter :

Abner Doolittle est un personnage créé par Jack Kirby, apparu au sein des Night People dans Captain America #201 (septembre 1976, non traduit). Sa dernière apparition avait eu lieu dans Captain America #204 (décembre 1976, non traduit). On ne l’a plus revu depuis.

La précédente apparition d’Albert DeVoor avait eu lieu dans Fantastic Four #163 (octobre 1975, trad. in Nova n°68, septembre 1983). On le reverra plus tard dans Captain America #289 (janvier 1984, non traduit).

Dans Squadron Supreme #7 (mars 1986, trad. in Spidey n°93, octobre 1987), on apprendra que Hyperion n’a pas pu rejoindre Thundra sur son monde. Il resta coincé entre deux dimensions jusqu’à ce que Maître Menace ne l’y récupère accidentellement.

On ne reverra plus Thundra avant Fantastic Four #303 (juin 1987, trad. in Nova n°138, juillet 1989).


Casting :

La Chose (Thing), Hyperion, Thundra.

Quasar, Giant-Man, Mister Fantastic, Alicia Masters.

Albert DeVoor, Abner Doolittle.
  #7  
Vieux 13/01/2007, 19h19
Avatar de Niglo
Niglo Niglo est déconnecté
Registered User
 
Date d'inscription: janvier 2003
Messages: 6 570
Niglo change la caisse du Fauve


SPECIAL STRANGE N°45
Lug, juillet 1986.



LES ETRANGES X-MEN : Le Clan (21 pages sur 22)
(Scarlet in Glory, in Uncanny X-Men #172, août 1983)

Scénario : Chris Claremont.
Dessin : Paul Smith.
Encrage : Bob Wiacek.
Couverture : Paul Smith.

Résumé :

Après avoir reçu l’invitation de Serval à son mariage avec Mariko Yashido, les X-Men se rendent immédiatement à Tokyo. Malicia fait le voyage avec eux, mais est reçue on ne peut plus froidement par Serval. Mariko en revanche se montre la plus chaleureuse possible et fait tout pour que la jeune femme se sente à l’aise.

Depuis un toit voisin, et à l’aide de micros-espions, le Samouraï d’Argent assiste à l’arrivée des X-Men. Mais il est attaqué par surprise par Yukio. Le combat n’échappe pas à l’ouïe ultra-fine de Serval, qui se rend aussitôt sur place en compagnie de Diablo. Le Samouraï d’Argent abandonne rapidement la lutte et se dématérialise. Yukio elle aussi s’éclipse discrètement, mais alors qu’elle bondit de toit en toit, elle glisse et tombe du haut d’un immeuble. Elle est rattrapée in extremis par Tornade. L’expérience semble avoir beaucoup amusé Yukio, qui disparaît comme si de rien n’était.

De retour à l’appartement de Mariko, Logan raconte aux autres X-Men l’histoire de la famille de sa future épouse, et les liens de son père, Shingen, avec la pègre japonaise. Il ignore que, au même moment, Mariko s’éclipse discrètement pour se rendre à un rendez-vous que lui a donné le Samouraï d’Argent. Elle gagne sa voiture, ignorant que son chauffeur est en réalité Yukio.

Vipère réussit à s’introduire dans l’appartement de Mariko en prenant la place de sa servante et empoisonne le thé des X-Men. Logan découvre trop tard le piège : à l’exception de Tornade, tous les X-Men ont déjà bu et se sont effondrés. Ils doivent être emmenés aux urgences.

Mariko arrive dans un entrepôt où l’attendent le Samouraï d’Argent, Vipère et Nabatone Yokuse, le seul parrain de la pègre épargné par le père de Mariko. Le Samouraï d’Argent, fils de Shingen Yashida et demi-frère de Mariko, veut prendre la place de son père. Mariko rejette sa proposition. Alors qu’il s’apprête à la tuer, le Samouraï d’Argent découvre qu’il ne s’agit pas de Mariko mais de Yukio, déguisée. Tandis que le combat s’engage entre eux deux, Vipère part à la recherche de la vraie Mariko, et tombe sur Tornade, qui la met K.O. d’une rafale. Elle vient en aide ensuite à Yukio, en fâcheuse posture, en lançant un éclair sur le Samouraï d’Argent, mais son pouvoir échappe totalement à son contrôle et menace de la consumer. Yukio intervient à temps et se jette avec elle à l’eau. Lorsqu’elle remonte à la surface, Tornade croit apercevoir l’espace d’un instant un oiseau de feu au dessus de l’entrepôt en flammes. Le Phénix est-il de retour ?

Aux urgences, les X-Men sont entre la vie et la mort. Seul Serval et Malicia se sont remis rapidement de l’empoisonnement. Serval est décidé à partir à la recherche du Samouraï d’Argent, et Malicia insiste pour l’accompagner. Malgré le peu d’estime qu’il a pour elle, il finit par accepter.

A l’aéroport d’Anchorage, en Alaska, Scott Summers est surpris par son frère Alex en train de chercher des documents sur Madelyne Pryor. Il refuse de croire que sa ressemblance avec Jean Grey est un hasard, et cherche à en apprendre davantage.



Commentaire :

Cet épisode fait directement suite à la mini-série Wolverine de Chris Claremont et Frank Miller (la couverture est un clin d’œil à l’ultime panel de la mini-série). Outre le mariage annoncé de Serval et Mariko, le scénariste y poursuit l’histoire criminelle du clan Yashida en faisant du Samouraï d’Argent, personnage sans grande envergure jusqu’alors, le fils de Shingen Yashida. On retrouve également Yukio, personnage découvert dans la mini-série, qui va former ici avec Tornade un duo improbable mais qui va fortement marquer la mutante, en pleine période de doute et à la recherche de nouveaux repères.

Paul Smith est de retour sur cet épisode et sa prestation est tout à fait superbe. On notera au passage le relooking de Malicia, qui semble prendre soudain un net coup de jeune.


A noter :

La précédente apparition du Samouraï d’Argent et de Vipère avait eu lieu dans New Mutants #6 (août 1983, trad. in Titans n°64, mai 1984).


Casting :

Les X-Men : Serval (Wolverine), Tornade (Storm), Diablo (Nightcrawler), Colossus, Kitty Pryde, Malicia (Rogue), Lockheed.

Mariko Yashida, Yukio, Scott Summers, Alex Summers.

Le Samouraï d’Argent (Silver Samurai), Vipère (Viper).


Censure :

Cet épisode a été réduit d’une page :

Page 15, panels 5 & 6 :



Page 16, panels 1 à 3 + 6 :








LES ETRANGES X-MEN : Question d’Honneur ! (18 pages sur 22)
(To have and have not, in Uncanny X-Men #173, septembre 1983)

Scénario : Chris Claremont.
Dessin : Paul Smith.
Encrage : Bob Wiacek.
Couverture : Paul Smith.

Résumé :

Serval et Malicia enquêtent dans les bas-fonds de Tokyo pour retrouver la trace de Nabatone Yokuse, espérant remonter grâce à lui jusqu’au Samouraï d’Argent. Les renseignements obtenus, ils vont s’introduire chez Yokuse où ils vont découvrir son cadavre, mort depuis plusieurs jours. Ce ne peut donc pas être lui qui se trouvait à l’entrepôt avec le Silver Samouraï et Vipère.

Le pot-aux-roses découvert, Serval et Malicia regagnent précipitamment l’hôpital où sont soignés les X-Men, juste à temps pour empêcher Vipère, le Samouraï d’Argent et une armée de ninjas de passer à l’action. Serval défait le Samouraï en combat singulier, mais Mariko lui demande de ne pas le tuer. Vipère menace ensuite de tuer Mariko, mais Malicia va s’interposer. Malgré sa résistance, elle sera durement touchée par l’arme de Vipère. Pour lui sauver la vie, Serval la laissera le toucher pour qu’elle absorbe son pouvoir.

Une semaine plus tard, à la veille de son mariage, Mariko fait une rencontre étrange alors qu’elle s’est isolée pour se recueillir. L’inconnu ne lui adresse que quelques mots, mais son regard semble avoir un effet hypnotique sur Mariko.

De nombreux invités ont rejoint les X-Men : Scott, Alex et Christopher Summers, Lorna Dane, et Madelyne Pryor, dont la présence frappe tous les esprits. Lilandra perd même son sang froid en découvrant la jeune femme, croyant que Jean Grey, et donc le Phénix, sont de retour. Tornade profite également de ces retrouvailles pour adopter un nouveau look, radicalement différent de celui qui était le sien jusqu’alors :


Alors que tout le monde se prépare à assister à la cérémonie, Mariko fait soudain irruption dans la salle et annonce que le mariage est annulé. Lorsque Serval lui demande une explication, elle se contente de lui répondre qu’il n’est pas digne d’elle. Tout le monde se retire en silence. Dans l’ombre, Jason Wyngarde, alias le Cerveau, jubile…


Commentaire :

La conclusion des aventures de Serval au Japon permet à Claremont de faire évoluer les relations entre celui-ci et Malicia. Si les X-Men ont de bonnes raisons de se méfier de la jeune mutante, aucun n’en a autant que Serval, étant donné ses liens l’unissant à Carol Danvers. Cet épisode permet en quelque sorte de remettre les compteurs à zéro entre les deux personnages.

Ce récit marque également une nouvelle étape dans la transformation qu’est en train de connaître Tornade. Le changement de look est assez spectaculaire.

Tout aussi spectaculaire est le retournement de situation final, inattendu et brutal. Avec un sadisme certain, Chris Claremont met fin à la relation entre Serval et Mariko de la plus cruelle des manières. La scène est traitée avec une grande sobriété, et apparaît d’autant plus forte.

Une fois encore, la prestation de Paul Smith est admirable. Il signe notamment une chorégraphie absolument somptueuse pour le combat opposant Serval au Samouraï d’Argent, scène dont malheureusement les lecteurs français de l’époque n’auront pas pu profiter. Shame on Lug !


A noter :

On n’avait plus revu Jason Wyngarde depuis Uncanny X-Men #134 (juin 1980, trad. in Spécial Strange n°31, mars 1983).


Casting :

Les X-Men : Serval (Wolverine), Tornade (Storm), Diablo (Nightcrawler), Colossus, Kitty Pryde, Malicia (Rogue), Lockheed.

Mariko Yashida, Yukio, Scott Summers, Alex Summers, Christopher Summers, Madelyne Pryor, Lorna Dane, Lilandra.

Le Samouraï d’Argent (Silver Samurai), Vipère (Viper), Jason Wyngarde.


Censure :

Cet épisode a été réduit de quatre pages :

Page 4, panels 6 & 7 :



Page 7, sauf panels 2 & 3 :



Page 8, panels 3 à 5 :



Page 9, panel 1 :



Page 11 :



Page 12, panels 1, 2 & 4 :





Page 13, panel 2 :






L’ARAIGNEE ET LE FAUVE : Les Liens du Coeur (20 pages sur 22)
(The Ties that bind, in Marvel Team-Up #124, décembre 1982)

Scénario : J.M. De Matteis.
Dessin : Kerry Gammill.
Encrage : Mike Esposito.
Couverture : Ed Hannigan & John Beatty.

Résumé :

Sa tentative de rendre sa santé mentale à son fils ayant misérablement échoué, le cerveau de ce dernier ayant été irrémédiablement endommagé, le professeur Power a décidé de transférer son esprit dans le corps de son fils. L’opération est un succès et le Professeur Power, désormais détenteur d’un pouvoir formidable, décide de se venger du Professeur Xavier, qu’il juge responsable de ce qui est arrivé à son fils, en s’attaquant à ses élèves.

Trois jours plus tard, à Kennedy Airport, le Fauve, accompagné de son amie Vera Gantor, accueille ses parents qu’il n’a pas revu depuis qu’il a quitté les X-Men (et s’est métamorphosé en monstre à fourrure bleue). Son père semble ravi de le revoir, mais sa mère se montre plus distante. Un peu plus tard, alors qu’ils déjeunent ensemble dans un restaurant, elle aura une très violente réaction lorsque son fils essaiera de lui prendre la main. Après l’avoir traité de monstre, elle quitte la table. Son père explique à Hank qu’elle a toujours voulu qu’il mène une vie normale, et elle a beaucoup de mal à accepter sa carrière super-héroïque, et la manière dont elle l’a transformé. Le Fauve quitte le restaurant pour essayer de retrouver sa mère et s’expliquer avec elle, mais en chemin il tombe sur le Professeur Power…

Pendant ce temps, Peter Parker aide sa tante à aménager la maison qu’elle compte transformer en maison de retraite. Après plusieurs heures de labeur, toute l’équipe décide de se rendre au restaurant pour se détendre. En chemin, ils sont témoins de l’affrontement entre le Fauve et le Professeur Power, et Peter s’éclipse, prétextant qu’il doit prendre des photos pour le Quotidien.

Lorsque l’Araignée arrive, le Professeur Power semble avoir le dessus sur le Fauve. Son arrivée permet de rééquilibrer quelque peu le combat, mais Power est un adversaire redoutable, et résiste sans mal aux assauts conjugués des deux héros.

Depuis la fenêtre de sa chambre, la mère du Fauve assiste au combat. Elle essaie de s’en désintéresser, mais lorsque son fils est touché de plein fouet par une rafale du Professeur Power, son instinct de mère reprend le dessus. Elle descend dans la rue et s’interpose entre le Fauve et le Professeur Power, qui était sur le point d’écraser son adversaire sous un bulldozer. Elle le supplie de lui laisser la vie sauve, et lui parle de la souffrance que peut représenter la perte d’un enfant pour un parent. Ses mots touchent bien plus qu’elle ne peut l’imaginer le Professeur Power, qui décide d’abandonner le combat, tout en promettant qu’il reviendra un jour pour se venger de l’Araignée et du Professeur X.



Commentaire :

Lug n’ayant jamais publié les précédentes apparitions du Professeur Power, on peut se demander ce qui les a poussés à publier celle-ci. Peut-être l’histoire des retrouvailles entre le Fauve et ses parents, édifiante à souhait. C’est un peu le seul intérêt de cet épisode.


A noter :

Le Professeur Power était précédemment apparu dans Marvel Team-Up #117 et 118 (mai-juin 1982, non traduit).


Casting :

L’Araignée (Spider-Man), le Fauve (Beast).

Norton McCoy, Edna McCoy, Vera Gantor, May Parker, Arthur Chekov.

Professeur Power (Professor Power).




LA CHOSE ET ANGEL : Donjons et Merveilles (18 pages)
(Discos and Dungeons, in Marvel Two-in-One #68, octobre 1980)

Scénario : Mark Gruenwald & Ralph Macchio.
Dessin : Ron Wilson.
Encrage : Gene Day.
Couverture : Ron Wilson & Dave Simons.

Résumé :

En discothèque en compagnie de Johnny Storm, la Chose rencontre Angel. Ils prennent un verre au bar pour discuter, mais Angel se sent soudain mal, et la Chose l’accompagne aux toilettes. Là, un gaz remplit rapidement la pièce, et les deux héros s’évanouissent.

Ils se réveillent pendus par les pieds au-dessus de deux marmites remplies d’acide. Après avoir réussi, non sans mal , à se libérer, ils voient arriver dans la pièce un petit robot costumé comme Magnéto. Le robot leur annonce qu’ils devront franchir de multiples embûches pour parvenir à quitter le château où ils se trouvent.

Alors qu’ils entament leur inspection du château, les deux héros sont rapidement séparés lorsque la Chose tombe dans une trappe qui se referme derrière lui. Angel doit alors éviter une série de pendules affûtés comme des rasoirs, tandis que de son côté la Chose manque de peu de s’empaler sur des pieux en acier. En passant à travers le mur de la salle où il se trouve, la Chose rejoint Angel, et ensemble ils affrontent une pluie de grenouilles métalliques, puis une armée de robots en armures. Finalement, le robot-Magnéto réapparaît, et leur demande de le suivre jusqu’à l’endroit où se trouve son maître : le Crapaud.

Le Crapaud a obtenu des fonds pour aménager ce château et en faire un piège mortel pour ceux qu’il y enferme. Le marécage où il se trouve est lui aussi truffé de pièges que la Chose et Angel vont devoir affronter : lianes métalliques, nénuphars carnivores, algues piégées, etc.

Alors que les pièges du Crapaud semblent devoir fonctionner, son robot-Magnéto lui annonce un appel téléphonique urgent de la part de son financier, Mister A. Celui-ci lui annonce qu’il a décidé de retirer les fonds qu’il a investi et demande à être immédiatement remboursé. Après s’être débarrassés des derniers pièges qui les menaçaient, la Chose et Angel retrouvent le Crapaud totalement effondré. Angel propose alors de rembourser ses créanciers pour lui, et de lui laisser le château, à condition qu’il abandonne ses activités criminelles. C’est ainsi que, quelques temps plus tard, la Chose et Angel assistent à l’inauguration de Marécage Land, un nouveau parc d’attractions, où le Crapaud est chargé d’accueillir les visiteurs.



Commentaire :

Un épisode beaucoup plus léger qu’à l’accoutumée de la part de Macchio et Gruenwald. Le Crapaud a toujours été un personnage foncièrement ridicule, mais dans le cadre de ce récit il trouve naturellement sa place.

L’intrigue et son déroulement rappellent les différents épisodes dans lesquels sont apparus Arcade et son Murderworld, dans les pages d’Uncanny X-Men ou de Marvel Team-Up. Le personnage n’apparaît pas ici, néanmoins il n’en est pas tout à fait absent non plus : dans les toilettes de la discothèque où sont enlevés la Chose et Angel, on aperçoit son logo (page 3, panels 7 & 9). Quant au financier du Crapaud, que ce dernier appelle ‘Mister A’, c’est bien de lui qu’il s’agit. Ce qui sera confirmé quelques temps plus tard, dans Uncanny X-Men #145 (mai 1981, trad. in Spécial Strange n°37, août 1984).

Néanmoins, malgré quelques bonnes idées (le mini-robot Magnéto, les robots-crapauds qui apparaissent tout au long de l'épisode), les pièges qu'ont à affronter la Chose et Angel sont assez banals et manquent franchement d'imagination. Pour ce genre de récit, c'est un défaut assez rédhibitoire.


A noter :

La précédente apparition du Crapaud avait eu lieu dans Defenders #64 (octobre 1978, trad. in Hulk n°22, juillet 1982).


Casting :

La Chose (Thing), Angel.

Johnny Storm, Candy Southern.

Le Crapaud (Toad), Arcade.
  #8  
Vieux 13/01/2007, 19h20
Avatar de Niglo
Niglo Niglo est déconnecté
Registered User
 
Date d'inscription: janvier 2003
Messages: 6 570
Niglo change la caisse du Fauve


SPECIAL STRANGE N°46
Lug, septembre 1986.



LES ETRANGES X-MEN : Romances (22 pages)
(Romances, in Uncanny X-Men #174, septembre 1983)

Scénario : Chris Claremont.
Dessin : Paul Smith.
Encrage : Bob Wiacek.
Couverture : Paul Smith.

Résumé :

Scott Summers et Madelyne Pryor se trouvent à bord du Starjammer, en orbite autour de la Terre. Binaire a rejoint elle aussi les Starjammers, estimant que sa place est désormais dans l’espace plutôt que sur Terre. Les Starjammers prévoient de partir bientôt, mais Scott n’a pas décidé s’il les accompagnera ou non.

Sur Terre, Lilandra est elle aussi sur le point de regagner son monde, où les nouvelles ne sont pas bonnes depuis que sa sœur, Deathbird, a pris le pouvoir. En attendant, elle continue d’aider le Professeur Xavier à surmonter le blocage qui l’empêche de se servir de ses jambes, sans succès pour l’instant.

Serval se rend chez Mariko pour obtenir une explication sur son refus de l’épouser. Il n’obtient rien de plus que ce qu’elle lui a dit précédemment : elle ne l’estime pas digne de l’épouser. Il lui rend alors le sabre d’honneur qu’elle lui avait donné précédemment (in Wolverine #4).

Kitty Pryde décide de tester sur Colossus une nouvelle particularité de ses pouvoirs : en se concentrant : elle peut rendre intangible la personne ou l’objet avec lequel elle est en contact. Elle en profite au passage pour l’embrasser goulûment. Ils sont interrompus par le retour de Tornade. Kitty réalise alors que Tornade s’est débarrassée de toutes les plantes qui se trouvaient dans sa chambre.

Scott a demandé Madelyne en mariage, et celle-ci a accepté. De retour sur Terre, ils pilotent un vol à destination d’Anchorage. Tandis que Scott traverse l’appareil, un passager, un prêtre, lui fait remarquer qu’il a fait tomber quelque chose. Il s’agit d’une photo de Jean Grey, prise peu de temps avant qu’elle ne devienne le Phénix Noir. Scott est de plus en plus troublé. Le soir venu, alors qu’ils s’apprêtent à fêter sa demande en mariage, Scott n’y tient plus et demande à Madelyne si elle est la réincarnation de Jean Grey. La réaction est brutale : Madelyne frappe violemment Scott, puis disparaît. Le temps de reprendre ses esprits, Scott s’apprête à aller retrouver Madelyne, mais c’est le Phénix Noir qui le reçoit…



Commentaire :

Un épisode de transition, dans lequel Chris Claremont gère les conséquences de l’épisode précédent (le refus de Mariko d’épouser Serval) et met en place les derniers éléments pour la conclusion de cet arc. Au passage on a également droit à une scène très réussie entre Kitty et Colossus, du genre qui a du beaucoup marquer Joss Whedon dans ses jeunes années…


Casting :

Les X-Men : Professeur X, Serval (Wolverine), Tornade (Storm), Diablo (Nightcrawler), Colossus, Kitty Pryde, Malicia (Rogue), Lockheed.

Scott Summers, Madelyne Pryor.

Les Starjammers : Corsair (Corsair), Hepzibah, Ch’od, Raza, Binaire (Binary).

Mariko Yashida, le Samouraï d’Argent (Silver Samurai), Lilandra.

Jason Wyngarde.




LES ETRANGES X-MEN (38 pages)
(Uncanny X-Men #175, octobre 1983)

Scénario : Chris Claremont.
Dessin : Paul Smith (p.1 à 29) & John Romita Jr. (p.30 à 38).
Encrage : Bob Wiacek.
Couverture : Paul Smith.

Résumé :

Alors qu’ils se détendent dans le parc de l’école, les X-Men découvrent soudain dans le ciel un oiseau de feu, puis immédiatement après la silhouette de quelqu’un en chute libre. Tornade et Malicia prennent immédiatement leur envol et rattrapent ainsi Cyclope. Celui-ci leur annonce aussitôt que le Phénix Noir est de retour.

Une réunion de crise est organisée dans le bureau du Professeur X. Celui-ci branche Cérébro pour détecter l’endroit où se trouve Phénix, mais il reçoit un violent choc en retour. Il est transporté par Diablo à l’infirmerie dans un état critique. Tandis que les X-Men se demandent ce qui a pu se passer, Phénix surgit du corps de Cyclope. Les X-Men l’attaquent aussitôt, sans succès : elle n’a aucun mal à les éviter ou à retourner leurs pouvoirs contre eux. Seul Serval ne tente rien contre elle, jugeant ses chances de vaincre nulles. Phénix disparaît alors, en promettant de revenir très vite.

Les X-Men contactent les Starjammers, et c’est un Corsaire en piteux état qui apparaît sur leur écran. Il leur annonce que Phénix a attaqué, et qu’il est le dernier survivant. Puis la communication est brusquement interrompue. Ils appellent alors les Vengeurs. Avant d’avoir pu exposer la situation à Captain America, la terre se met à trembler, et la transmission est coupée. Par la fenêtre, dans la direction où se trouve New York, un immense oiseau de feu apparaît à l’horizon… Un peu plus tard, les X-Men ont confirmation de la destruction de New York grâce à plusieurs clichés pris par satellite.

Inconscient, Cyclope sent son esprit quitter son corps. Il se sent attiré par une lumière intense, mais voit apparaître devant lui une femme, qui lui dit que sa place n’est pas encore là. Juste avant de reprendre conscience, il réalise que cette femme n’est autre que sa mère, morte depuis des années.

A son réveil, Cyclope a la conviction que Jean Grey est bien morte. Mais dans ce cas, si le Phénix Noir n’a pas ressuscité, à qui les X-Men ont-ils affaire ? Lorsqu’il rejoint les X-Men, ces derniers s’attaquent aussitôt à lui. Cyclope réalise alors qu’ils le prennent pour Phénix. Il parvient à leur échapper et se réfugie dans la salle des dangers. Avant de les rejoindre, soupçonnant ce qui allait se passer, il a pris le temps d’en transférer le contrôle dans une télécommande qu’il détient. Lorsque les X-Men arrivent, il va utiliser la salle des dangers contre eux.

Pendant ce temps, Madelyne Pryor, vêtue du costume du Phénix Noir, rencontre l’homme à l’origine de toute cette machination : Jason Wyngarde, alias le Cerveau. Il lui explique qu’il a décidé de se venger des X-Men, après le sort que lui a fait subir Jean Grey (elle l’avait fait sombrer dans la folie en unissant son esprit au cosmos). C’est ainsi qu’il s’est fait passer pour différents personnages (Nabatone Yokuse, le prêtre dans l’avion) pour mettre son plan en place et faire croire les X-Men au retour du Phénix Noir. Le fait que Madelyne Pryor ressemble tant à Jean Grey n’a fait que faciliter les choses pour lui.

L’un après l’autre, Cyclope parvient à se défaire des X-Men lancés à sa poursuite. Après avoir fait sombrer Malicia dans l’inconscience, il va la conduire à l’infirmerie où se trouve Xavier, et lui faire toucher ce dernier. Malicia va instantanément absorber les pouvoirs psychiques de Xavier, ce qui va manquer de peu de la rendre folle. Mais Cyclope va l’aider à contrôler ce pouvoir. Lorsque le reste de l’équipe arrive à l’infirmerie, Malicia va réussir à la faire voir le vrai visage de Cyclope derrière l’illusion du Phénix Noir.

Lorsque le Phénix Noir refait son apparition, Cyclope sait qu’il ne s’agit que d’une illusion créée par Jason Wyngarde, mais il s’effondre soudain, blessé à l’épaule. Tornade va alors utiliser ses pouvoirs à pleine puissance dans la pièce dans laquelle ils se trouvent tous, créant un ouragan dévastateur. Lorsque la tempête se calme enfin, Wyngarde gît, inconscient, dans un coin de la salle. Madelyne Pryor est elle aussi en piteux état, mais une séance de bouche à bouche va la ramener à la vie.

Quelques jours plus tard, les X-Men et tous leurs amis sont réunis à l’école de Xavier pour assister à un événement de taille : le mariage de Scott Summers et Madelyne Pryor.



Commentaire :

Pour la conclusion de cet arc, Chris Claremont met Cyclope à l’honneur. Le personnage n’a eu qu’un rôle périphérique ces derniers mois, le voici au centre de l’histoire et d’un joli morceau de bravoure qui le voit affronter seul le reste de l’équipe.

Ce récit ne résout pas pour autant le mystère entourant Madelyne Pryor, Jason Wyngarde n’étant pour rien dans son apparition, il n’a fait que profiter de l’opportunité fournie par la ressemblance de la jeune femme avec Jean Grey. Pour découvrir la vérité sur le personnage, il faudra attendre. Longtemps. Et il n’est pas dit que les révélations sur sa véritable nature sont celles qu’avait en tête Claremont à l’origine. Entre la première apparition du personnage et la révélation de ses origines, un événement de taille aura lieu, bien malgré Chris Claremont : le retour de Jean Grey. Mais ceci est une histoire pour une autre fois…

Cet épisode marque également la fin du run de Paul Smith sur la série et le début de celui de John Romita Jr. Celui-ci est alors encore pour quelques mois le dessinateur régulier d’Amazing Spider-Man, et c’est la première fois qu’il se voit confier une série mettant en scène une équipe. Son trait n’a certes pas l’élégance de celui de Paul Smith, mais il va apporter à la série un dynamisme évident.


Casting :

Les X-Men : Cyclope (Cyclops), Professeur X, Serval (Wolverine), Tornade (Storm), Diablo (Nightcrawler), Colossus, Kitty Pryde, Malicia (Rogue), Lockheed.

Madelyne Pryor.

Alex Summers, Lilandra, Corsaire (Corsair), Philip Summers, Deborah Summers, le Fauve (Beast), les Starjammers, Amanda Sefton, Hurleur (Banshee), Moira McTaggert.

Jason Wyngarde.




LA CHOSE ET LES GARDIENS DE LA GALAXIE : Terre Natale (21 pages)
(Homecoming, in Marvel Two-in-One #69, novembre 1980)

Scénario : Mark Gruenwald & Ralph Macchio.
Dessin : Ron Wilson & Gene Day.
Encrage : George Roussos.
Couverture : Ron Wilson & Gene Day.

Résumé :

La Chose prépare le petit déjeuner pour l’Invisible et Franklin, lorsque se matérialise dans la cuisine Icarus. Il lui annonce que, alors qu’ils se préparaient à rejoindre le XXXIème siècle, lui et les autres Gardiens de la Galaxie ont constaté la disparition de Vance Astro. Icarus craint qu’il ne cherche à entrer en contact avec l’adolescent qu’il est aujourd’hui, ce qui pourrait créer un cataclysme temporel.

Effectivement, Vance Astro a retrouvé la trace de Vance Astrovik, adolescent de seize ans sans histoires. Alors qu’ils commencent à discuter, un épais brouillard commence à se lever…

Très rapidement, le brouillard va s’étendre à tout le quartier, puis au-delà à une bonne partie de New York. Les Quatre Fantastiques décident de se rendre sur place pour étudier le phénomène. Ils contactent les Vengeurs, inquiets eux aussi. Les 4F se séparent pour déterminer la nature du brouillard, et la Chose décide de traverser la brume pour en trouver l’origine. Il est rapidement coupé du reste de l’équipe.

Inconscients du phénomène qui s’étend autour d’eux, Vance Astro et Vance Astrovik poursuivent leur discussion. Vance Astro lui parle de son voyage spatial de mille ans, du monde qu’il a découvert à son arrivée, et de la sensation de solitude qu’il ressent depuis, renforcée par le fait qu’il ne peut retirer son collant, sous peine de tomber instantanément en poussière. Astro demande à Astrovik de lui promettre que, quoi qu’il arrive, il ne devienne jamais astronaute. Mais le jeune garçon est de plus en plus inquiet par le comportement de cet inconnu, et s’enfuit dans le brouillard. Vance Astro se lance à sa poursuite, mais c’est sur la Chose qu’il tombe. Lorsqu’Astro explique à la Chose qu’il veut s’assurer que Vance Astrovik ne devienne pas lui, la Chose lui raconte qu’il a autrefois tenté de faire la même Chose, mais que le seul résultat fut de créer un monde alternatif. Cela ne change rien pour Astro. La Chose décide finalement de l’aider.

Lorsque la Chose et Vance Astro atteignent la maison où vivent les Astroviks, ils ont la surprise de voir Charlie-27 leur ouvrir la porte. Le reste des Gardiens de la Galaxie est présent également, et ils sont décidés à reconduire Vance Astro à bord de leur vaisseau. Celui-ci refuse sans avoir revu Vance Astrovik, et le combat s’engage. La Chose vient en aide à Vance Astro, mais une flèche de Yondu le met hors-combat. Pendant ce temps, Martinex paralyse Vance Astro, qui est reconduit à bord de leur vaisseau.

Les Gardiens de la Galaxie s’étonnent que, Vance Astro se trouvant désormais à bord de la station Drydock, la nappe de brume sur New York n’ait pas disparu. Vance Astro leur explique alors qu’il n’est pas à l’origine de ce phénomène : le responsable est Vance Astrovik, dont les pouvoirs psychiques se sont déclenchés prématurément suite à leur rencontre. Ils retournent alors tous ensemble chez les Astrovik, et Vance Astro utilise ses pouvoirs sur le jeune Astrovik pour canaliser son pouvoir et lui permettre de le contrôler. Mais Astrovik panique et lance de puissantes rafales télékinésiques sur les Gardiens de la Galaxie. C’est la Chose qui parvient à le calmer et à lui faire reprendre le contrôle de ses pouvoirs. Peu après, le brouillard commence à se lever.

Avant de partir, alors que le père de Vance Astrovik demande des explications sur ce qui vient de se passer à Vance Astro, ce dernier retire quelques instants son masque pour lui faire découvrir le visage de l’homme que son fils, dans une autre réalité, est devenu. Puis les Gardiens de la Galaxie disparaissent une nouvelle fois, à destination du XXXIème siècle.


Commentaire :

Un récit réussi, qui n’est pas sans faire écho à Marvel Two-in-One #50 (avril 1979, non traduit), dans lequel la Chose tentait de rendre à une version de lui plus jeune son apparence normale. Suite à l’intervention de Vance Astro, ce Vance Astrovik ne partira donc pas pour les étoiles. Cela ne l’empêchera pas en revanche, quelques années plus tard, de se lancer dans la carrière de super-héros, tout d’abord au côté de la Chose, puis, sous le nom de Justice, au sein des New Warriors puis des Vengeurs.


A noter :

La précédente apparition des Gardiens de la Galaxie avait eu lieu dans Avengers #181 (mars 1979, trad. in Le Retour de l’Homme-Absorbant, Les Vengeurs n°7, juin 1982).

Les Gardiens de la Galaxie avaient déjà croisé la route du jeune Vance Astrovik dans Avengers #170 (avril 1978, trad. in Vengeur n°14, janvier 1987) et #173 (juillet 1978, trad. in Vengeur n°15, février 1987).

Vance Astro explique le fait qu’il ne soit pas tombé en poussière au moment où il a retiré son masque par les vertus régénératrices de son costume, dont il ne s’était pas douté jusque là.


Casting :

La Chose.

Les Gardiens de la Galaxie : Vance Astro, Charlie-27, Martinex, Yondu, Icarus (Starhawk), Nikki.

Vance Astrovik, Arnold Astrovik, Norma Astrovik.

L’Invisible (Invisible Girl), Franklin Richards, la Torche (Human Torche), Mister Fantastic, Captain America, Vision, l’Araignée (Spider-Man), Daredevil, Iron Man, Tornade (Storm), Aquarian, Captain Marvel.
  #9  
Vieux 13/01/2007, 19h22
Avatar de Niglo
Niglo Niglo est déconnecté
Registered User
 
Date d'inscription: janvier 2003
Messages: 6 570
Niglo change la caisse du Fauve


SPECIAL STRANGE N°47
Lug, novembre 1986.



LES ETRANGES X-MEN : Décisions (22 pages)
(Decisions, in Uncanny X-Men #176, décembre 1983)

Scénario : Chris Claremont.
Dessin : John Romita Jr.
Encrage : Bob Wiacek.
Couverture : John Romita Jr.

Résumé :

En route vers Boragora où ils ont prévu de passer leur lune de miel, l’avion de Scott et Madelyne Summers est pris dans un violent orage. Les deux pilotes perdent le contrôle de l’appareil lorsqu’un éclair le frappe. Ils parviennent néanmoins à amerrir. Coincés au milieu de l’Océan Pacifique, leur radio hors d’état, ils vont tenter de réparer les systèmes électroniques de l’appareil avec les moyens du bord. Au moment où ils parviennent à faire redémarrer les moteurs, une pieuvre géante attaque et fait tomber Madelyne par dessus bord. Scott se jette à l’eau pour lui venir en aide. Après avoir libéré Madelyne et perdu ses lunettes, Scott va utiliser sa rafale optique à pleine puissance pour se débarrasser de l’animal. Ils parviendront, non sans mal, à rejoindre leur appareil et à décoller enfin.

Serval retourne au Japon pour y retrouver Mariko. Il sait désormais que c’est sous l’influence de Jason Wyngarde qu’elle a refusé de l’épouser. Mais, à sa grande surprise, Mariko lui annonce qu’elle ne peut plus l’épouser : son honneur lui impose de régler les affaires de son clan et de rompre les nouveaux liens tissés avec la pègre japonaise avait de pouvoir épouser Serval.

A Washington, Henry Gyrich se rend à une réunion du Projet ‘Eveil’. Lorsqu’il arrive dans la salle, Frank Lowell, de la C.I.A., fait un exposé sur les menaces récentes de Magnéto contre l’humanité. Sont également présents à la réunion le juge Petrie et son assistante, Valerie Cooper. Tous jugent urgent de prendre des mesures pour pouvoir contrôler les mutants, avant qu’une puissance étrangère n’en fasse de même. Seul Gyrich estime que la solution qu’ils proposent est pire que le mal, et qu’il est préférable de ne pas intervenir, afin de ne pas envenimer la situation.

Dans le domaine des Morlocks, Caliban reçoit la visite de Callisto, Sunder et Masque. Caliban n’a pas oublié que Kitty Pryde l’a abandonné, alors qu’elle avait promis de rester avec lui s’il l’aidait. Mais Callisto lui promet d’obliger la jeune mutante à tenir sa promesse…



Commentaire :

Un épisode en forme d’au revoir à Scott Summers qui, suite à son mariage, va être beaucoup moins présent dans la série dans les mois à venir. Evidemment, la lune de miel des jeunes mariés eût été bien terne sans un accident d’avion et un poulpe géant affamé… Un épisode plus anecdotique qu’autre chose.


A noter :

Première apparition du docteur Valérie Cooper.

La précédente apparition des Morlocks (Callisto, Caliban, Sunder et Masque) avait eu lieu dans Uncanny X-Men #170 (juin 1983, trad. in La Reine des Morlocks, Les Etranges X-Men n°9, octobre 1986).


Casting :

Scott Summers, Madelyne Summers.

Serval (Wolverine), Mariko Yashida.

Les Morlocks : Callisto, Caliban, Sunder, Masque.

Henry Peter Gyrich, Valerie Cooper, Frank Lowell, Richard Petrie.




LES ETRANGES X-MEN : A Chacun sa Destinée (23 pages)
(Whose Life is it, anyway ?, in Uncanny X-Men #180, avril 1984)

Scénario : Chris Claremont.
Dessin : John Romita Jr.
Encrage : Dan Green & Bob Wiacek.
Couverture : John Romita Jr. & Dan Green.

Résumé :

Ayant retrouvé l’usage de ses jambes, le Professeur X joue au basket-ball dans le gymnase de l’école, lorsqu’une attaque psychique le foudroie. Il se remet assez vite, mais s’inquiète de ces attaques à répétition dont il ne parvient pas à localiser la source. Il est bientôt rejoint par Tornade, qui lui parle de sa transformation. Elle s’est mis à douter de ses anciens idéaux, s’inquiète de son manque de remords après avoir failli tuer Callisto lors de leur première rencontre, et se demande si elle est en train de changer pour le meilleur ou pour le pire.

Pendant ce temps, Kitty Pryde passe un après-midi agréable dans une salle de jeux vidéos en compagnie de Doug Ramsey. Elle lui fait part de ses peurs quant à la métamorphose de Tornade, et s’inquiète du tour que pourraient prendre leurs relations. Doug lui annonce ensuite qu’il a rendez-vous la semaine prochaine à l’Académie du Massachusetts. Une école que Kitty connaît bien, puisque gérée par la Reine Blanche.

A peine remis de ses blessures, Colossus s’exerce en abattant un arbre à la hache. Serval assiste à la scène, puis entame la discussion avec lui. Colossus lui parle de ses sentiments pour Kitty Pryde, et du fait qu’il craigne que Kitty ne préfère la compagnie de Doug Ramsey à la sienne.

Tornade se rend au jardin botanique du Bronx, où elle a donné toutes ses plantes. Elle surprend un gang de voyous qui s’en prend à un couple âgé et leur donne une correction. Après son intervention, elle réalise que le couple a encore plus peur d’elle que de leurs agresseurs.

Lorsque Kitty Pryde informe le Professeur X de la proposition qu’a reçu Doug Ramsey, Xavier réunit les X-Men. Il les informe que Doug est un mutant, dont le pouvoir est le don des langues. Kitty propose d’accompagner Doug lors de sa visite, et Xavier lui donne son accord.

La réunion terminée, Tornade prend Kitty à part afin de lui faire comprendre que son changement d’attitude et de comportement de ces dernières semaines n’a rien à voir avec elle, et n’a en rien changé ses sentiments pour elle. Bien qu’ayant du mal à accepter une transformation aussi radicale, Kitty se laisse convaincre d’accepter Tornade telle qu’elle est.

Quelques jours plus tard, les X-Men conduisent Kitty Pryde et Doug Ramsey à l’aéroport. A peine leur avion a-t-il décollé que les deux jeunes gens sont accueillis à bord par la Reine Blanche. Kitty tente de prévenir télépathiquement le Professeur X, sans succès.

Avant de regagner l’école, Xavier décide de faire un détour par Central Park. Il a enfin réussi à localiser l’endroit d’où proviennent les différentes attaques psychiques qu’il a subi ces dernières semaines. Sur place, ils découvrent une construction inconnue et, lorsqu’ils en franchissent la porte, sont instantanément téléportés à des années-lumière de là…



Commentaire :

Un nouvel épisode relativement pauvre en action, mais qui permet de faire le point sur les relations entre certains personnages : la métamorphose de Tornade, ainsi que les relations de Kitty avec Tornade, Colossus et Doug Ramsey.


A noter :

La construction découverte par les X-Men à la fin de l’épisode est bien évidemment celle qui va la conduire sur la planète du Beyonder, le temps de la maxi-série Secret Wars.

A l’origine, Kitty Pryde aurait dû être elle aussi du voyage sur la planète du Beyonder, comme le confirme la pub parue à l’époque (voir ci-dessous). Finalement c’est vers le Massachusetts qu’elle partira, le temps de quelques épisodes au côté des Nouveaux Mutants (New Mutants #15 à 17, mai à juillet 1984, trad. in Titans n°73 à 75, février à avril 1985). La faute à Jim Shooter, qui ne voyait pas du tout d’un bon œil l’idylle entre Kitty (âgée alors, précisons-le quand même, de 14 ans) et Colossus. Raison probable pour laquelle, dans les Guerres Secrètes, il s’empressera de jeter Colossus dans les bras d’une autre, Zsaji.


Le Professeur X a retrouvé l’usage de ses jambes dans New Mutants #14 (avril 1984, trad. in Titans n°72, janvier 1985).

La précédente apparition de la Reine Blanche a eu lieu dans Uncanny X-Men Annual #7 (1983, trad. in X-Men : L’Intégrale n°10, avril 2006).


Casting :

Les X-Men : Professeur X (Professor X), Tornade (Storm), Kitty Pryde, Serval (Wolverine), Colossus, Diablo (Nightcrawler).

Doug Ramsey, la Reine Blanche (White Queen).




L’ARAIGNEE ET LE GARDIEN : Miracles (21 pages sur 22)
(Small Miracles, in Marvel Team-Up #127, mars 1983)

Scénario : J.M. DeMatteis.
Dessin : Kerry Gammill.
Encrage : Mike Esposito.
Couverture : Ed Hannigan & Al Milgrom.

Résumé :

Peter Parker passe la nuit de Noël chez tante May, qui a réuni tous ses amis. Tout le monde semble s’amuser, à l’exception d’Arthur Chekov, qui broie du noir seul dans son coin. Lorsque Peter va lui parler, Chekov lui avoue qu’il pense à sa petite fille, Bette, qu’il n’a que très rarement vue depuis la mort dans un accident d’avion de ses parents. Bette lui avait dit qu’elle essaierait de passer ce soir, mais Chekov ne peut que constater son absence.

Son sens d’araignée oblige Peter Parker a quitter la maison. Dehors, une tempête de neige se lève soudainement, et Peter se retrouve mystérieusement revêtu de son costume d’Homme-Araignée. Il fait alors face au Gardien (qu’il ne connaît pas), qui lui remet un globe. A l’intérieur, l’Araignée découvre le visage de Bette, la petite fille d’Arthur Chekov. Puis le Gardien disparaît, sans avoir prononcé le moindre mot.

L’Araignée est décidé à retrouver Bette Chekov. Un coup de fil aux renseignements lui apprend son adresse, mais sur place il tombe sur plusieurs voitures de police et une ambulance venue chercher un corps. Ce n’est pas celui de Bette mais de Sheila Fiori, une de ses amies. Le commissaire chargé de l’enquête apprend à l’Araignée qu’on a trouvé dans l’appartement de Bette pour mille dollars de cocaïne.

L’Araignée poursuit ses recherches, sans succès. Dépité, il s’arrête sur un toit pour faire le point. Il y reçoit une visite inattendu, celle de Captain America. Lorsqu’il lui raconte son histoire, Cap s’étonne du désespoir qu’il perçoit dans la voix de l’Araignée, et lui conseille de ne pas se décourager. L’Araignée reprend sa quête.

Le globe que lui a remis le Gardien laisse soudain apparaître une nouvelle image : celle du Jimmy’s Corner, un bar mal famé. Il se rend sur place, dans l’espoir d’y trouver Bette Chekov, sans succès. L’Araignée ne comprend pas pourquoi l’image du bar est apparu dans le globe si Bette n’y est pas.

En réalité, Bette se trouve dans l’appartement situé juste au-dessus du bar. Elle est là en compagnie de son fiancé, Buck, un petit truand. Après qu’elle lui a raconté ce qui s’est passé à son appartement (la pègre a tenté de récupérer la cocaïne que Buck lui avait volé), Buck décide de la supprimer. Mais, alerté par le bruit, l’Araignée intervient à temps. Bette en profite pour s’enfuir, mais tombe sur les gangsters qui étaient chez elle. Elle tente de fuir mais se retrouve coincée dans une impasse. L’Araignée intervient une nouvelle fois, mais ne peut empêcher l’un des truands de tirer sur Bette, qui est mortellement blessée. C’est alors que le Gardien réapparaît. Fou de rage, l’Araignée jette sur lui le globe qu’il lui a donné. Le globe explose avant d’avoir atteint le Gardien, et une sorte de poussière lumineuse en sort pour tomber sur Bette, qui revient subitement à la vie.

L’Araignée conduit Bette à l’hôpital, où elle reçoit peu après la visite de son grand-père. Depuis la Lune, le Gardien a assisté à chacune des étapes de cette histoire, et ne peut s’empêcher de verser une larme.



Commentaire :

J.M. DeMatteis avait, dans les premières années de sa carrière, un goût certain pour les récits lacrymaux. Ici il fait très fort, puisqu’il n’hésite pas à y faire pleurer le Gardien ! Fortiche.

Un conte de Noël sans intérêt donc, à réserver exclusivement aux plus fleur bleue des lecteurs, en attendant l’épisode ô combien bouleversant dans lequel Thanos apprend la mort de la maman de Bambi.


Casting :

L’Araignée (Spider-Man), le Gardien (Watcher).

Captain America, Arthur Chekov, Bette Chekov, May Parker, Sheila Fiori, Buck.




LA CHOSE ET LA BANDE DE YANCY STREET : Le Déménagement (19 pages sur 21)
(A Moving Experience, in Marvel Two-in-One #70, décembre 1980)

Scénario : Mark Gruenwald & Ralph Macchio.
Dessin : Mike Nasser.
Encrage : Gene Day.
Couverture : Keith Pollard & Joe Sinnott.

Résumé :

Après bien des hésitations, la Chose se décide à rendre visite à Alicia Masters. Elle l’accueille chaleureusement, et lui présente l’homme avec qui il l’avait vu sortir de chez elle : il s’agit de son agent, M. Burse. La Chose réalise alors qu’il s’est complètement trompé et que leurs relations sont uniquement professionnelles. Il demande alors à Alicia de venir s’installer au Baxter Building.

La Chose demande aux trois autres Fantastiques si ils sont d’accord pour qu’Alicia vienne vivre au Baxter Building. Tout le monde est ravi de cette suggestion. Le lendemain, la Chose supervise le déménagement d’Alicia. Il ignore que l’appartement est sous la surveillance de deux vilains : Electrum et Psycho-Choc. Lorsque les déménageurs en ont terminé avec les derniers cartons, les deux vilains les neutralisent et prennent leur place. Leur objectif est de s’emparer des sculptures d’Alicia Masters. Mais au moment où ils s’apprêtent à partir à bord du camion du déménagement, la Chose leur annonce qu’il va s’asseoir à l’arrière du véhicule. Néanmoins, un virage pris un peu trop serré va leur permettre de se débarrasser de leur encombrant passager. Puis ils conduisent le camion dans un garage pour l’y repeindre.

La Chose retrouve Alicia et lui annonce que le camion a été volé. Peu après ils croisent le camion, qu’ils ne reconnaissent pas, mais la Chose remarque que le véhicule sent la peinture fraiche. Il l’immobilise en lançant dessus une plaque d’égout. Electrum et Psycho-Choc n’ont d’autre choix que de passer à l’attaque. Electrum électrocute la Chose avec son lasso puis prend Alicia en otage. Sous la contrainte, la Chose doit réparer le camion. Mais du haut d’un toit voisin, plusieurs individus observent la scène et décident d’intervenir. Un seau d’eau va court-circuiter Electrum, et la Chose va en profiter pour maîtriser Psycho-Choc. Ce n’est qu’alors qu’il découvre l’identité de ceux qui lui sont venus en aide : c’est le gang de Yancy Street, qui n’accepte pas que quelqu’un d’autre qu’eux vienne chercher des noises à la Chose sur leur territoire.



Commentaire :

Un récit totalement anecdotique, à la réalisation assez quelconque, mettant en scène deux vilains de cinquième zone.


A noter :

La précédente (et première) apparition de Psycho-Choc avait eu lieu dans Fantastic Four Annual #5 (novembre 1967, trad. in Spécial Strange n°4, juin 1976).

La précédente apparition d’Electrum avait eu lieu dans Howard the Duck #27 (septembre 1978, non traduit).


Casting :

La Chose.

Alicia Masters, la gang de Yancy Street, Mister Fantastic, l’Invisible (Invisible Girl), la Torche (Human Torch).

Electrum (Livewire), Psycho-Choc (Shellshock).


Censure :

Cet épisode a été réduit de deux pages :

Page 16, panels 3 à 7 :



Page 17, panels 1 à 3 :



Page 18, panels 1, 2 & 5 :


Dernière modification par Niglo ; 17/01/2007 à 23h35.
  #10  
Vieux 30/05/2007, 11h14
Avatar de Niglo
Niglo Niglo est déconnecté
Registered User
 
Date d'inscription: janvier 2003
Messages: 6 570
Niglo change la caisse du Fauve


SPECIAL STRANGE N°48
Lug, janvier 1987.



LES ETRANGES X-MEN : Démence ! (22 pages)
(Madness, in Uncanny X-Men #182, juin 1984)

Scénario : Chris Claremont.
Dessin : John Romita Jr.
Encrage : Dan Green.
Couverture : John Romita Jr.

Résumé :

Malicia rentre à l’école du Professeur X avant le reste de l’équipe. L’école est déserte. En écoutant les messages sur le répondeur, elle tombe sur un appel à l’aide de Michael Rossi, en mission sur l’héliporteur du SHIELD. Elle part aussitôt, avant d’avoir entendu le message suivant, dans lequel Illyana annonce que Kitty a été capturée par Emma Frost et que les Nouveaux Mutants sont partis à son secours.

Capturé, Michael Rossi est interrogé durement par deux agent du SHIELD. Rossi a été surpris alors qu’il volait des données concernant le Club des Damnés. L’un des deux agents, Garwood, est une taupe du Club des Damnés infiltré au SHIELD. Il contacte Sebastian Shaw, qui lui donne l’ordre d’éliminer Rossi.

Malicia réussit sans mal à pénétrer dans l’héliporteur et à bloquer les systèmes de surveillance. Lorsqu’elle arrive dans la salle où Rossi est détenu, Garwood a déjà abattu son collègue du SHIELD et s’apprête à faire de même avec Rossi. Elle s’interpose à temps, assomme Garwood, puis s’enfuit avec Rossi. Deux chasseurs de l’armée sont lancés à sa poursuite, mais elle parvient à en détruire un et à échapper à l’autre.

Malicia conduit Michael Rossi chez elle, ou plus exactement dans la demeure familiale de Carol Danvers. Sa rencontre avec Rossi, le premier amour de Carol Danvers, a fait que les souvenirs et les sentiments de Carol ont pris le dessus sur les siens propres. Malicia est persuadée d’être Carol Danvers, et elle très surprise que Rossi fasse comme s’il ne la connaissait pas. En découvrant son visage dans le miroir, Malicia va réaliser que quelque chose cloche et qu’elle n’est pas celle qu’elle croit être. Elle fuit, paniquée, et va être submergée par les souvenirs de Carol, jusqu’à la rencontre fatale entre les deux femmes. Elle tente d’expliquer à Rossi comment elle a obtenu les souvenirs de Carol Danvers, mais celui-ci réagit brutalement. Elle va jusqu’à le supplier de la tuer, mais Rossi préfère s’en aller, laissant Malicia seule avec les souvenirs de sa victime.

Sur l’héliporteur, Nick Fury a été informé des derniers évènements. Garwood a identifié Malicia comme étant son agresseur, et Fury ordonne que la jeune mutante soit pourchassée.



Commentaire :

Un épisode entièrement consacré à la dernière recrue des X-Men et sa double personnalité. Chris Claremont avait jusque là adopté le point de vue de la victime, Carol Danvers (in Uncanny X-Men #171), il s’intéresse ici plus précisément aux effets dévastateurs du vol de la personnalité de Carol Danvers sur la psyché de Malicia. L’épisode est réussi et souligne la fragilité mentale du personnage, qui semble à deux doigts de sombrer dans la folie au terme de ce récit.


A noter :

Avant le début de cet épisode, les X-Men se trouvent au Japon. Lug n’a pas publié cet épisode, qui ne sera publié qu’en 1999 (Uncanny X-Men #181, mai 1984, trad. in X-Men Extra n°15, juillet 1999)

L’affrontement entre les Nouveaux Mutants et Emma Frost se déroule dans New Mutants #15 à 17 (mai à juillet 1984, trad. in Titans n°73 à 75, février à avril 1985).

La précédente apparition du colonel Michael Rossi avait eu lieu dans New Mutants #5 (juillet 1983, trad. in Titans n°63, avril 1984).


Casting :

Malicia (Rogue).

Colonel Michael Rossi, Nick Fury, comtesse Valentina Allegro de Fontaine.

Garwood, Sebastian Shaw, Emma Frost, Tessa.


Censure :

Pas de coupures sur cet épisode. En revanche, à partir de la page 12, , le visage de Michael Rossi a été retouché pour faire disparaître ses nombreuses ecchymoses.







LES ETRANGES X-MEN : On ne pleure pas pour si peu ! (20 pages sur 22)
(He’ll never make me cry, in Uncanny X-Men #183, juillet 1984)

Scénario : Chris Claremont.
Dessin : John Romita Jr.
Encrage : Dan Green.
Couverture : John Romita Jr. & Dan Green.

Résumé :

Colossus avoue à Kitty Pryde que, sur la planète du Beyonder, il a rencontré une femme, Zsaji, dont il est tombé amoureux, et qui est morte dans ses bras. Il finit par avouer à Kitty qu’il n’est plus amoureux d’elle. Kitty court s’enfermer dans sa chambre, où elle éclate en sanglots.

Tornade surprend Malicia, s’entraînant seule dans la Salle des Dangers. Elle doit intervenir lorsque Malicia se trouve en fâcheuse posture et risque d’être blessée. Malicia lui reproche son intervention et quitte abruptement la salle. Tornade croise ensuite Kitty, occupée à faire ses bagages. Elle a décidé de quitter pour un temps les X-Men et de rendre visite à son père.

Après la rupture entre Kitty et Colossus, Serval a deux mots à dire à ce dernier. Il le force à l’accompagner en ville. Diablo s’invite, estimant que sa présence pourra empêcher les choses de dégénérer. Ils se rendent dans un bar pour discuter. Serval estime que Colossus a trahi Kitty, et qu’il lui doit des excuses. Il l’accuse d’avoir rompu avec elle par peur de s’engager.

Durant la conversation, Serval réalise que l’un de leurs adversaires se trouve dans ce bar : le Fléau. Celui-ci ne semble pas les avoir vus, et est très occupé à draguer une jeune femme. Serval juge plus prudent néanmoins de quitter les lieux. Mais lorsque Colossus, ivre, refuse de s’en aller, une bousculade a lieu, et Colossus renverse accidentellement son verre du bière sur le Fléau. Très vite les choses dégénèrent, et le combat s’engage entre les deux mutants. Serval empêche Diablo d’intervenir, préférant laisser Colossus se débrouiller seul. C’est le Fléau qui prend le dessus, mais le combat est d’une telle violence que le bar est entièrement détruit. Le combat terminé, le Fléau s’en va en laissant une liasse de billets pour payer les dégâts. Colossus se relève sans grand mal et reproche à Serval de ne pas être intervenu. Une nouvelle fois, ce dernier lui reproche d’avoir laissé tomber Kitty.

Pendant le combat, la jeune femme que draguait le Fléau s’est éclipsée en compagnie d’un autre homme. Elle va le conduire sur le toit d’un immeuble où elle va absorber son énergie vitale, ne laissant de lui qu’une coquille vide. La jeune femme n’est autre que Séléné.

A l’aéroport de Dallas, le docteur Valerie Cooper est accueillie par Raven Darkholme. Cooper informe Darkholme des décisions prises lors du conseil national de sécurité auquel elle a assisté concernant les mutants. Raven Darkholme lui a parlé d’un de ses amis, Forge, qui prétend avoir le moyen de détecter et contrôler les mutants. Valerie Cooper ignore que Raven Darkholme n’est autre que Mystique…



Commentaire :

Un épisode essentiellement consacré à la fin de la relation entre Kitty Pryde et Colossus. Tout laisse à penser que Chris Claremont avait d’autres projets pour le couple, mais Jim Shooter, qui voyait d’un mauvais œil cette relation entre un adulte et une mineure, lui a coupé l’herbe sous le pieds. La scène de leur séparation est très réussie, avec une Kitty tentant coûte que coûte de cacher ses véritables sentiments. La scène dans le bar fonctionne également fort bien, y compris l’usage que fait Claremont du personnage du Fléau.


A noter :

Kitty Pryde quitte momentanément la série. On la retrouvera dans la mini-série Kitty Pryde & Wolverine (novembre 1984 à avril 1985, non traduit).

L’histoire d’amour entre Colossus et Zsaji a eu lieu dans la maxi-série Secret Wars (mai 1984 à avril 1985, trad. in Spidey n°66 à 77, juillet 1985 à juin 1986).

La précédente apparition du Fléau a eu lieu dans Amazing Spider-Man #230 (juillet 1982, trad. in Strange n°186, juin 1985).

La précédente apparition de Séléné a eu lieu dans New Mutants #11 (janvier 1984, trad. in Titans n°69, octobre 1984).


Casting :

Les X-Men : Tornade (Storm), Kitty Pryde, Serval (Wolverine), Colossus, Diablo (Nightcrawler), Malicia (Rogue).

Illyana Raspoutine, Lockheed, Valerie Cooper, Mystique.

Le Fléau (Juggernaut), Séléné (Selene).

Censure :

Cet épisode a été réduit de deux pages :

Page 16, panel 4 :



Page 17, panels 1 & 2



Page 18, panels 4 à 6 :



Page 19, panels 1 & 2 :






L’ARAIGNEE ET LA GRENOUILLE : Les meilleures Choses de la vie sont gratuites… mais le reste coûte cher ! (21 pages sur 22)
(Spider-Man & Frog-Man : The best Things in life are free… but everything else costs money !, in Marvel Team-Up #131, juillet 1983)

Scénario : J.M. DeMatteis.
Dessin : Kerry Gammill.
Encrage : Mike Esposito.
Couverture : Paul Smith.

Résumé :

Un braquage a lieu au Kwikkee Burger. Un gang armé, mené par une jeune femme se faisant appeler le Lapin Blanc, prend le personnel et les consommateurs en otages. Parmi ceux-ci se trouve Eugene Patilio, alias la Grenouille. Il réussit à filer aux toilettes pour enfiler son costume et s’attaquer aux braqueurs. Il réussit à en assommer un, plus par maladresse qu’autre chose, mais le Lapin Blanc couvre sa fuite grâce à des fumigènes. La Grenouille se retrouve alors face à un des braqueurs qui le menace de son fusil. Il est sauvé par l’Araignée, qui capture sans mal les truands. Seule le Lapin Blanc s’est échappée.

L’Araignée prend la Grenouille à part et le sermonne pour avoir ré-endossé sa tenue. Il lui conseille vivement d’abandonner une carrière super-héroïque pour laquelle il n’est pas taillé. Eugene rentre chez lui, où son père le surprend avec son costume. Son père, qui mena une brève carrière criminelle dans le costume de la Grenouille, supplie Eugene de ne pas jouer à l’aventurier. La situation est difficile pour les Patilio, son père étant sans emploi et l’argent commençant à manquer. Son père parti, Eugene enfile une nouvelle fois le costume de la Grenouille : il sait qu’une prime a été offerte pour la capture du Lapin Blanc, prime qui règlerait les problèmes d’argent de son père…

De son côté, le père d’Eugene se rend dans un bar mal famé de Manhattan, où il accepte un job qu’on lui avait proposé. Il est alors conduit dans le repère de son nouvel employeur : le Lapin Blanc !

Pendant ce temps, Peter Parker rend visite à Roger Hochberg, qui lui aussi semble vivre des moments difficiles. Effectivement, Hochberg est effondré : sa mère s’est cassée la hanche, et il ne sait pas où trouver l’argent pour payer l’opération. Peter lui promet de tout faire pour arranger ça.

Plus tard, l’Araignée aperçoit la Grenouille, bondissant au milieu de la circulation, et manquant de peu de se faire écraser par un camion. Il lui vient une nouvelle fois en aide mais, alors qu’il lui fait la morale, il aperçoit le camion du Lapin Blanc. Il se lance à sa poursuite, suivi par la Grenouille. De son côté, le Lapin Blanc a aperçu ses poursuivants et a décidé de s’offrir la tête d’un super-héros. Elle ordonne à ses hommes d’ouvrir le feu sur les deux héros. Le combat s’engage, et très vite la Grenouille se trouve nez à nez avec son père.

L’Araignée se débarrasse sans peine des hommes de main du Lapin Blanc, qui s’enfuit grâce à ses boot-jets flambant neufs. Malheureusement pour elle, l’un d’eux tombe en panne et elle perd le contrôle de son vol. Elle frappe de plein fouet la Grenouille, lancée à sa poursuite, et tous deux atterrissent… dans la chambre d’hôpital où se trouvent Roger Hochberg et sa mère ! Le Lapin Blanc tente de se relever, mais Roger l’assomme avec un vase. A lui la récompense pour la capture du Lapin Blanc ! Mais il devra partager cette prime avec la famille Patilio : en effet, le père d’Eugene fait alors son entrée, et révèle à son fils qu’il travaillait en fait pour la police et portait un micro durant toute l’opération. Les problèmes d’argent des Patilio et des Hochberg sont donc réglés.



Commentaire :

Un épisode agréable, mettant en scène deux personnages assez farfelus (le Lapin Blanc et la Grenouille) et offrant un happy-end certes tiré par les cheveux, mais qui dans ce contexte de comédie légère passe plutôt bien.


A noter :

Première apparition du Lapin Blanc.

C’est la deuxième apparition de la Grenouille, après Marvel Team-Up #121 (septembre 1982, trad. in Nova n°87, avril 1985), épisode dans lequel son père était également présent.

Les propriétaires du Kwikkee Burger n’ont décidément pas de chance : c’est là déjà que l’Araignée et Tigra avaient combattu Zabo (in Marvel Team-Up #125, janvier 1983, non traduit).


Casting :

L’Araignée (Spider-Man), la Grenouille (Frog-Man).

Vincent Patilio, Roger Hochberg, Mme Hochberg.

Le Lapin Blanc (White Rabbit).


Censure :

La page 5 de cet épisode a été supprimée :





LA CHOSE ET MR. FANTASTIC : L’Antidote (21 pages sur 22)
(Thing & Mr. Fantastic : the Cure !, in Marvel Two-in-One #71, janvier 1981)

Scénario : Mark Gruenwald & Ralph Macchio.
Dessin : Ron Wilson.
Encrage : Gene Day.
Couverture : Ron Wilson & Joe Sinnott.

Résumé :

Mr. Fantastic a accompagné la Chose au Grand Refuge des Inhumains. Il cherche un remède pour rendre au docteur Henry Croft et aux autres ‘Hommes-Poissons’ comme lui leur apparence humaine. Mr. Fantastic est convaincu que la métamorphose de Croft est due à un agent proche de la brume tératogène qui a donné leurs pouvoirs aux Inhumains. La ressemblance entre les ‘Hommes-Poissons’ et Triton en est la preuve la plus flagrante.

En attendant que Mr. Fantastic ait terminé ses expériences, la Chose rend visite à Crystal, enceinte de plusieurs mois, et son mari Vif-Argent. Puis il est initié par ce dernier, Karnak et Gorgone, à un jeu baptisé ‘la balle d’inertie’, mélange de football et de balle au camp utilisant une balle qui change constamment de direction et de vitesse. La Chose a le plus grand mal à ne serait-ce que toucher la balle…

Les recherches de Mr. Fantastic achevées, le docteur Croft accepte de lui servir de cobaye. Après quelques minutes d’exposition au gaz créé par Mr. Fantastic, Henry Croft retrouve sa forme humaine. C’est un succès, et il est décidé de traiter de la même manière les cinq cents autres ‘Hommes-Poissons’. Mr. Fantastic ignore que l’opération a été observée à distance par un homme qui compte bien s’emparer de l’anti-tératogène.

La Chose et Mr. Fantastic, accompagnés du Dr. Croft et des Inhumains Triton, Gorgone et
Karnak, se rendent sur l’Hydro-Base, où se trouvent les ‘Hommes-Poissons’. Ils sont accueillis par Manta, qui a décidé de s’installer sur l’île pour poursuivre ses recherches océanographiques.

Un après l’autre, les ‘Hommes-Poissons’ subissent le même traitement qui a rendu le Dr. Croft humain. La Chose et les Inhumains, chargés de protéger l’anti-tératogène, assistent à l’opération, mais finissent par s’ennuyer et sortent prendre l’air. La Chose décide d’organiser une nouvelle partie de balle d’inertie, en en modifiant les règles pour que cela ressemble davantage au football américain.

Trois créatures surgissent de la mer et prennent pied sur l’Hydro-Base : Helio, qui manipule l’atmosphère ; Gronk, dont le corps massif possède des propriétés adhésives ; et Phobius, capable de faire naître la peur chez n’importe qui. C’est ce qu’il fait en semant la panique parmi les Hommes-Poissons. Dans la confusion qui s’ensuit, Helio pénètre dans la salle et s’empare de l’anti-tératogène. Avant de pouvoir quitter l’île, ils sont repérés par la Chose et ses compagnons. Gronk est rapidement vaincu, et Helio confie l’anti-tératogène à Phobius tandis qu’il attaque les héros pour lui permettre de s’échapper. Il est assommé par la balle d’inertie tirée par Karnak. Manta fait de même pour assommer Phobius avant qu’il n’ait le temps de fuir. Les trois vilains sont capturés, mais ils ne retrouvent pas le cylindre contenant l’anti-tératogène, lequel, grâce à de petits propulseurs, part en direction du repère de celui qui a envoyé Helio, Gronk et Phobius à sa recherche : un dénommé Maelstrom…



Commentaire :

Gruenwald et Macchio reviennent ici sur une question laissée en suspens quelques mois plus tôt, à savoir le sort du Dr. Henry Croft et des ‘Hommes-Poissons’. La question est ici rapidement réglée, et pour offrir un peu d’action, la Chose doit s’adonner à un sport assez étrange avant de s’attaquer aux sbires de Maelstrom. Rien de très palpitant donc.


A noter :

La précédente apparition du Dr. Henry Croft, de Triton et de Manta a eu lieu dans Marvel Two-in-One #66 (août 1980, trad. in Spécial Strange n°43, mars 1986).

La précédente apparition de Karnak, Gorgone, Crystal et Vif-Argent a eu lieu dans Avengers #188 (octobre 1979, trad. in Le Combat d’Œil de Faucon, Les Vengeurs n°9, février 1983).

Première apparition de Maelstrom, Helio, Gronk et Phobius.


Casting :

La Chose (Thing), Mr. Fantastic.

Les Inhumains : Triton, Karnak, Gorgone (Gorgon), Crystal, Vif-Argent (Quicksilver)

Dr. Henry Croft, Manta (Stingray)

Les Hommes-Poissons (Hydro-Men).

Helio, Gronk, Phobius, Maelstrom


Censure :

Cet épisode a été réduit d’une page :

Page 18, panels 3 à 7 :



Page 19, panels 1 à 3 :

  #11  
Vieux 31/07/2007, 09h13
Avatar de Niglo
Niglo Niglo est déconnecté
Registered User
 
Date d'inscription: janvier 2003
Messages: 6 570
Niglo change la caisse du Fauve


SPECIAL STRANGE N°49
Lug, mars 1987.



LES ETRANGES X-MEN : Maldonne… sur le Passé ! (21 pages sur 22)
(The Past… of Future Days, in Uncanny X-Men #184, août 1984)

Scénario : Chris Claremont.
Dessin : John Romita Jr.
Encrage : Dan Green.
Couverture : John Romita Jr. & Dan Green.

Résumé :

Val Cooper et Raven Darkholme se rendent chez Forge, un inventeur de génie travaillant pour le gouvernement. Lorsqu’elles arrivent, Forge sort tout juste d’une discussion houleuse avec Naze, un vieil indien qui lui reproche d’avoir renié son passé et l’histoire de son peuple.

A la demande du gouvernement, Forge a essayé de reproduire l’analyseur et le neutraliseur utilisés par Rom dans sa guerre contre les Spectres Noirs. Le prototype du neutraliseur qu’il a mis au point s’avère au final quelque peu différent, puisqu’il peut annuler les super-pouvoirs dus à une mutation. Son utilisation pourrait donc en théorie faire d’un mutant un humain normal, mais l’arme n’a pas encore été testée. Quant au détecteur, il permet d’identifier les extraterrestres, mais également les mutants. Raven Darkholme est sur le point de paniquer lorsque Forge annonce que son détecteur lui signale la présence d’un mutant ici-même. Mais le mutant n’est autre que Forge lui-même.

Rachel Summers erre dans les rues de New York, perdue dans ce passé dont elle se demande si il est bien le sien. Elle est très troublée par sa rencontre avec Illyana Raspoutine, bien plus âgée qu’elle n’est censée être.

Dans une ruelle obscure, Rachel est attaquée par Séléné, attirée par les pouvoirs de la jeune femme. Rachel réussit à lui échapper et trouve refuge dans une discothèque. Le videur tente de l’éjecter mais Nick, le patron du club, va lui proposer son aide. Il la conduit chez lui où il lui offre gîte et couvert.

Tandis qu’elle se délasse dans un bain moussant, Rachel sent soudain que quelque chose ne tourne pas rond dans l’appartement. Dans le salon, elle retrouve Nick, mais celui-ci n’est plus qu’un cadavre qui tombe en poussière lorsqu’elle le touche. Séléné a retrouvé Rachel et absorbé l’énergie vitale de Nick. Le combat s’engage entre les deux femmes. Malgré sa puissance, Rachel n’est pas de taille à lutter contre Séléné, qui utilise son pouvoir sur les objets inanimés pour capturer son adversaire.

La violence du combat est telle qu’une canalisation de gaz cède et un violent incendie se déclare. Alors que Séléné est sur le point de prendre le dessus sur l’esprit de Rachel, celle-ci reçoit un appel mental. Elle reconnaît le Professeur Xavier. Colossus, Diablo et Malicia font alors leur entrée sur le champ de bataille. Ils reçoivent le soutien de Xavier, sous sa forme astrale, dont l’attaque contre Séléné permet au reste de l’équipe de s’enfuir avec Rachel.

Rachel reprend conscience au milieu des X-Men. Mais ils ne ressemblent pas à ce qu’ils devraient être : le Professeur X marche, et Tornade a adopté un look qu’elle ne lui connaissait pas. Rachel comprend alors qu’elle se trouve dans un passé différent du sien et s’effondre : son seul espoir d’empêcher le futur tel qu’elle le connaît d’advenir vient de disparaître.



Commentaire :

Après son apparition dans New Mutants #18 (août 1984, trad. in Titans n°76, mai 1985), Rachel Summers débarque dans les pages d’Uncanny X-Men et dans un passé qui s’avère ne pas être le sien. Le personnage est l’un des plus tragiques imaginés par Chris Claremont, une jeune femme qui a survécu aux pires horreurs et perdu tous ses proches, et se trouve désormais projetée dans un monde qui n’est pas le sien. John Romita Jr. rend fort bien la fragilité de la jeune femme, son côté paumée.

Séléné quant à elle n’est là que pour assurer un minimum d’action dans cet épisode. Le personnage, prédatrice uniquement guidée par sa faim, n’est guère intéressant, si ce n’est qu’il est suffisamment puissant pour donner du fil à retordre aux X-Men.

Enfin, on notera les débuts de Forge, personnage qu’on n’a pas fini de revoir dans la série…


A noter :

Première apparition de Forge et Naze.


Censure :

Cet épisode a été réduit d’une page :

Page 7, panels 1, 2 & 4 :



Page 8, panels 1 & 2 :





LES ETRANGES X-MEN : Ennemi public (21 pages sur 22)
(Public Enemy !, in Uncanny X-Men #185, septembre 1984)

Scénario : Chris Claremont.
Dessin : John Romita Jr.
Encrage : Dan Green.
Couverture : John Romita Jr. & Dan Green.

Résumé :

Au Pentagone, Henry Peter Gyrich présente lors d’une réunion exceptionnelle l’arme créée par Forge permettant de supprimer les pouvoirs des mutants. Il compte en faire la démonstration sur Malicia, soupçonnée du meurtre d’un agent du S.H.I.E.L.D. Sa présentation est interrompue par l’irruption de Raven Darkholme. Celle-ci s’oppose formellement à ce que le neutraliseur de Forge, dont les véritables effets n’ont jamais été testés, soit utilisé. Elle comprend rapidement qu’elle a été trahie par Val Cooper, qui a révélé l’existence de l’arme à Gyrich. Raven quitte la réunion et retrouve Destinée qu’elle informe de la situation. Celle-ci lui fait remarquer que le neutraliseur de Forge pourrait lui offrir la chance de mener enfin une vie normale.

A l’Ecole du Professeur Xavier, Tornade découvre que Malicia a disparu sans explication. Le Professeur X décide d’utiliser Cérébro pour retrouver sa trace. Pendant ce temps, Rachel téléphone à son père, Scott Summers, mais raccroche, bouleversée, après avoir entendu sa voix.

De son côté, Malicia est retournée à l’endroit où elle a grandi, et profite d’une journée ensoleillée au bord du Mississipi. Tornade l’y rejoint bientôt et entame la conversation avec elle. Malicia lui parle de la première fois où son pouvoir s’est manifesté, lorsqu’elle a voulu embrasser un garçon. Depuis ce jour, elle n’a cessé de fuir. Tornade lui propose alors de la toucher afin qu’elle bénéficie de ses pouvoirs. Bien que réticente, Malicia finit par accepter. Elle sent alors en elle les pouvoirs de Tornade, qu’elle va rapidement apprendre à contrôler.

Henry Peter Gyrich, Val Cooper et un groupe d’assaut du F.B.I. retrouvent la trace de Malicia et attaquent par surprise. Le neutraliseur de Forge annule ses propres pouvoirs mais pas ceux qu’elle a emprunté à Tornade. Elle tente d’échapper à ses poursuivants, mais dans sa panique les pouvoirs de Tornade se déchaînent, créant une violent tempête qui menace de faire sombrer un navire croisant sur le Mississipi non loin de là. Tornade reprend ses esprits à temps et aide Malicia à maîtriser les éléments. Mais alors qu’elles viennent en aide aux passagers du navire, Gyrich en profite pour viser Malicia. Au dernier moment, Forge, arrivé sur les lieux peu de temps avant, se jette sur Gyrich, dont la rafale atteint Tornade de plein fouet. Forge plonge dans le Mississipi pour sauver Tornade. Mais le mal est fait : ses pouvoirs ont disparu.



Commentaire :

Outre la situation finale de Tornade, cet épisode est surtout intéressant pour la longue scène entre Tornade et Malicia. Il ne fait plus de doute pour personne que l’ancienne membre de la Confrérie des Mauvais Mutants a trouvé sa place au sein des X-Men, et Tornade lui fait le don le plus précieux qui soit. Et si Malicia est un moment tenté d’abuser de la situation, elle finit par se rendre compte qu’elle n’est plus celle qu’elle était encore il y a peu.


A noter :

Pour retrouver la trace de Malicia, Tornade va devoir demander l’aide de Mystique. Leur rencontre sera racontée dans Marvel Fanfare #40 (octobre 1988, non traduit).


Censure :

La dernière page de cet épisode a été supprimée (dans laquelle les Spectres Noirs observent Forge, découvrent le neutraliseur qu’il a mis au point, et décident de l’éliminer) :





LA TOILE DE L’ARAIGNEE : Chapeau ! (22 pages)
(Treasures !, in Web of Spider-Man #2, mai 1985)

Scénario : Louise Simonson.
Dessin : Greg LaRocque.
Encrage : Jim Mooney.
Couverture : Greg LaRocque.

Résumé :

Après leur déroute face à l’Araignée, les Vautours décident de se préparer en vue de leur prochain affrontement et s’équipent de sarbacanes tirant des fléchettes empoisonnées. Honcho, leur leader, en fait la démonstration sur l’un de ses comparses, Gripes, qu’il accuse de leur précédente défaite. Ils décident ensuite de contacter le Caïd et de lui annoncer qu’ils vont tuer l’Araignée sous ses yeux.

Peter Parker a acheté un chapeau pour l’anniversaire de tante May. Avant d’aller le lui offrir, il doit passer à l’hôpital voir Liz Osborn qui a récemment accouché. Pour gagner du temps, il enfile sa tenue de Spider-Man et part, sa boite à chapeau sous le bras…

L’Araignée est intercepté par les Vautours au moment où il passe à proximité du building du Caïd. Celui-ci se trouve en compagnie de sa femme, toujours convalescente, et décide d’assister au combat depuis sa fenêtre. L’Araignée est gêné dans sa lutte par le carton à chapeau, et touché par plusieurs fléchettes empoisonnées. Il manque de peu de s’écraser au sol, mais se rattrape de justesse. Il parviendra finalement à vaincre l’un après l’autre les quatre Vautours, mais perdra son chapeau avant de sombrer dans l’inconscience, victime du poison.

Le combat entre l’Araignée et les Vautours a effrayé Vanessa Fisk. Le Caïd en tient les Vautours pour responsables. En assistant au combat, il s’est étonné de voir l’Araignée s’inquiéter davantage du chapeau que de ses adversaires. Il envoie alors un hélicoptère qui, lorsque l’Araignée reprend conscience, dépose sur un toit proche un chapeau identique à celui qu’il a perdu…



Commentaire :

Les lecteurs français découvrent ici pour la première fois ces pâles copies du Vautour, vilains sans envergure ni intérêt. Toute l’histoire autour du chapeau de tante May est quelque peu ridicule, en particulier le geste final du Caïd. Bref : des débuts assez peu prometteurs pour cette nouvelle série.




LA CHOSE ET LES INHUMAINS : Au Pouvoir de Maelstrom (22 pages)
(The Might of Maelstrom, in Marvel Two-in-One #72, février 1981)

Scénario : Mark Gruenwald & Ralph Macchio.
Dessin : Ron Wilson.
Encrage : Chic Stone.
Couverture : Ron Wilson & Chic Stone.

Résumé :

Sur l’Hydro-base, la Chose et les Inhumains ont réussi à capturer les émissaires envoyés par Maelstrom, mais ne sont pas parvenus à retrouver l’antitératogène. Celui-ci, à l’intérieur d’une capsule auto-propulsée, se dirige vers le repère de Maelstrom. Après l’avoir récupéré, il ordonne à un autre de ses sbires, Necrulus, de se rendre sur l’Hydro-base pour régler le sort de ses émissaires.

Necrulus pénètre dans la salle où sont retenus Helion, Gronk et Phobius en traversant les murs. Il élimine les trois créatures en les transperçant de sa lance, puis disparaît comme il est venu, sans que la Chose et ses alliés puissent faire quoi que ce soit pour l’en empêcher.

Red Richards interroge l’Inhumain Nadar sur les origines de la brume tératogène. Il apprend ainsi que, trente ans plus tôt, le Grand Refuge se trouvait sur l’île d’Attilan, d’où il a été déplacé jusqu’en Himalaya. La Chose et les Inhumains décident d’aller fouiller les fondations d’Attilan, en espérant y trouver un indice.

Sur place, à des kilomètres de profondeur, la Chose, Karnak et Gorgon découvrent une base sous-marine. Maelstrom a fait de cet endroit son repère. Des canons hypersoniques protègent les lieux et les trois héros s’effondrent, touchés de plein fouet. Ils sont conduits devant Maelstrom, qui compte tenter quelques expériences sur ses prisonniers.

Maelstrom est le fils de Phaeder, un Inhumain qui, cent ans plus tôt, fut condamné par ses pairs pour s’être livré à des expériences génétiques interdites. Phaeder fit croire à son suicide en créant un clone et quitta discrètement Attilan pour poursuivre ses recherches. Lorsque la cité fut déplacée, il décida de venir s’installer dans ses fondations. Il mit la main sur suffisamment de brume tératogène pour donner à son fils le pouvoir d’absorber toute énergie génétique. Aujourd’hui Phaeder est aux portes de la mort, mais son fils est décidé à lui succéder et à se venger des Inhumains qui les ont tous les deux rejetés.

Pendant ce temps, Mister Fantastic informe Flèche Noire de la disparition de l’anti-tératogène. Après une longue réflexion, Flèche Noire décide d’aller rejoindre la Chose, Gorgon et Karnak. Il arrive sur place au moment où Karnak a réussi à se défaire de ses liens. Le combat s’engage contre Maelstrom et ses créatures (parmi lesquelles Helion, Gronk et Phobius qu’il a recréés). Lorsque Maelstrom révèle à Flèche Noire qu’il vient de lancer sur Attilan un missile rempli d’anti-tératogène, ce dernier abandonne le combat et se lance à la poursuite du missile. Il parvient à le rattraper et à le dévier juste à temps.

La Chose lutte au corps à corps contre Maelstrom, mais même ses coups les plus puissants ne l’ébranlent pas. Heureusement, il tombe par hasard sur la capsule d’anti-tératogène et la jette sur Maelstrom. Sentant son pouvoir disparaître, celui-ci s’enfuit et rejoint la chambre où son père est alité. Son plan contre Attilan a échoué, et il demande à Nécrulus de lui donner la mort. Phaeder meurt peu après son fils.

La Chose, Karnak et Gorgon quitte le repère de Maelstrom. D’un coup de pied, Gorgon fait s’effondrer la caverne afin de s’assurer que nul ne pourra poursuivre les travaux de Maelstrom.



Commentaire :

Mark Gruenwald et Ralph Macchio reviennent sur le passé des Inhumains à travers le récit de Phaeder, le père de Maelstrom. Cela donne à ce dernier une raison de vouloir la perte des Inhumains, mais ça n’en fait pas un personnage intéressant pour autant. Quant à Nécrulus, sa présence et son rôle dans cette histoire restent assez énigmatiques.


A noter :

Première apparition de Nécrulus (Deathurge).
Discussion fermée

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non

Navigation rapide


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 21h53.


Powered by vBulletin® Version 3.8.3
Copyright ©2000 - 2020, Jelsoft Enterprises Ltd.
Version française #20 par l'association vBulletin francophone
Skin Design et Logos By Fredeur
Buzz Comics : le forum comics n°1 en France !