Précédent   Buzz Comics, le forum comics du monde d'après. > > Retro - Hall of Heroes > Archives des GenSen

Discussion fermée
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #16  
Vieux 02/01/2006, 00h11
Avatar de michel
michel michel est connecté maintenant
10pensable
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: août 2002
Localisation: Toulouse
Messages: 19 858
michel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrison
Captain America #273 : 09/82, Cap and the Howlers... Together Again ! par David Anthony Kraft / Mike Zeck / John Beatty



Il y a décidément des problèmes de deadlines sur cette série, dus à DeMatteis, qui malheureusement charcutent l'arc en cours. Ce dernier a commencé au #270, a été interrompu par un premier fill-in de Kraft / Kupperberg sur les catcheurs, a continué au #272, et est de nouveau arrêté ici C'est encore David Kraft qui vient dépanner, avec un two-part assez réussi réunissant Cap et les Howling Commandos de Nick Fury. Rappelons pour les plus jeunes que dans les années 60 était publiée la série "Sgt. Fury and his Howling Commandos" qui racontait les exploits de Fury et de ses troupes pendant la seconde guerre mondiale. Cap a combattu à leurs côtés à l'occasion.



Ce soir a lieu une réunion des Howlers, à laquelle Cap a été invité. De gauche à droite, quatre des plus fameux Howlers : Dum Dum Dugan, Gabe Jones, Nick Fury et Eric Koenig. Leur supérieur à l'époque, le Général "Happy Sam" Sawyer, finit par arriver, mais il se fait kidnapper par un groupe d'hommes armés. Cap a vu des ombres bouger par la fenêtre et intervient aussitôt.



Cap ne peut éviter que le Général soit emporté par hélicoptère, il fait néanmoins des prisonniers et entend le Général lui dire qu'il y a un indice dans sa casquette. Fury reconnaît aussitôt qu'il s'agit d'un commando de Hydra, et il en a vite la confirmation : les prisonniers sont exécutés via leurs uniformes piégés. Cap trouve dans la casquette un micro-film qui contient trois photos : une base aérienne, la faille sismique du Pacifique qui fait face à la Californie, et la photo de Sawyer. Tous les Howlers sont prêts à partir pour la base aérienne, mais Fury n'accepte que Dugan et Jones, agents du SHIELD comme lui.

Le lendemain matin, le Général Sawyer se présente à cette fameuse base... et en prend le contrôle après avoir fait rentrer les troupes d'Hydra. Le Supreme Hydra a visiblement lavé le cerveau du Général !



Cap et ses compagnons comprennent vite ce que Hydra veut faire ici : ils voient atterrir un bombardier bien spécial, un des trois seuls avions à pouvoir déclencher les missiles nucléaires américains si besoin est. De plus Cap et ses trois amis se font capturer ! La situation semble très délicate... quand un avion demande à atterrir, et Fury reconnaît la voix de Eric Koenig. Dans le même temps, trois autres Howlers armés jusqu'aux dents débarquent à bord de jeeps.



Dans le chaos général, Cap tente d'empêcher le Supreme Hydra d'embarquer à bord du bombardier, alors que le Général Sawyer en veut à la vie de Nick Fury. Celui-ci finit par remarquer quelque chose de familier : il n'hésite alors pas à tirer sur le Général en pleine tête !



Il a reconnu que le Général était un robot, basé sur le modèle des LMDs du SHIELD. Cap lui parvient enfin jusqu'au Supreme Hydra mais se prend une décharge électrique en le démasquant. Et là surprise :



Le Supreme Hydra est le Baron Strucker ?! Mais il est mort depuis une éternité ( Strange Tales #158 ) ! En tout cas, Cap et les Howlers ne peuvent que le regarder s'enfuir avec un avion lui donnant le contrôle de centaines de missiles nucléaires, car il détient toujours le Général Sawyer qui connaît les codes d'activation. A suivre au prochain épisode.
__________________
http://www.comicsvf.com

Les récaps (rigolotes) de Game of Thrones Saison 5

Stannis à Davos : On n'a rien pu faire, ils étaient au moins genre vingt-deux et puis y en avait un torse nu.
  #17  
Vieux 02/01/2006, 00h39
Avatar de michel
michel michel est connecté maintenant
10pensable
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: août 2002
Localisation: Toulouse
Messages: 19 858
michel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrison
Captain America #274 : 10/82, Death Of A Hero ! par David Anthony Kraft / Mike Zeck / John Beatty



A la base aérienne, les Howlers tentent désespérément de retrouver la trace par radar du bombardier avec lequel s'est enfui Strucker, sans succès : il est truffé d'appareils anti-détection.



Fury est perplexe : il était présent quand Strucker était mort (Strange Tales #158, Vengeur Pocket n°14). Cap se demande s'il ne s'agirait pas d'un autre robot (après celui de Captain America #237, Captain America n°25), mais une machine pourrait-elle avoir mis au point un plan aussi bon ? Car là les Howlers sont bien dans la merde...

Le salut va venir du Général Sawyer. Strucker veut lui injecter un sérum pour le forcer à révéler les codes d'activation des missiles nucléaires, il veut détruire les ressources d'énergie de la planète et contrôler la dernière, située sur une énorme masse rocheuse qu'il veut faire émerger du Pacifique ! Happy Sam tente alors de déclencher l'auto-destruction du bombardier, Strucker l'arrête d'une décharge électrique, mais cela provoque un arrêt cardiaque ! Sawyer est ranimé et laissé quasi inconscient, s'il n'a pas la force d'atteindre le levier d'auto-destruction il parvient quand même à désactiver le brouillage du bombardier alors que celui-ci arrive à sa destination : Hydra Island !



Ayant enfin pu localiser le bombardier, Fury improvise un plan : Cap va faire diversion pendant que les Howlers passeront discrètement par l'entrée des sous-marins. Cap arrive juste au moment où Strucker allait injecter le sérum au Général. Il neutralise Strucker (il a prévu des gants isolants ) puis file mettre le Général à l'abri dans une planque improvisée. Happy Sam le prévient que son coeur est en train de le lâcher, mais l'envoie néanmoins aider Fury. Et les Howlers en ont bien besoin, car ils sont nettement en infériorité numérique !



Le Général ne reste pas planqué longtemps et pique l'uniforme d'un homme d'Hydra inconscient. Strucker lui utilise ses LMDs à l'image du Général pour semer le doute chez les Howlers. En menaçant d'en tuer un, il pense pouvoir arriver à s'échapper, mais la passerelle du bombardier lui tombe dessus : le vrai Sawyer a programmé l'auto-destruction de l'avion. Il se rend compte que Strucker est en fait... bien un robot, mais il voit qu'il va activer un détonateur : avant que Cap ait pu intervenir, il tente de s'en emparer... et prend l'explosion de plein fouet. Il meurt dans les bras de Fury.



Même complètement démembré, le robot Strucker fonctionne encore, et Cap découvre qu'il se prend véritablement pour le vrai Strucker ! Tout le monde évacue avant que Hydra Island ne sombre, et deux jours plus tard le Général "Happy Sam" Sawyer a droit à des funérailles militaires.



Au final on a quand même un fill-in plutôt réussi, qui vaut surtout pour ses scènes d'action superbement rendues par Zeck et Beatty. Et au prochain épisode DeMatteis reprendra pour de bon l'arc avec Arnie Roth et Vermin
__________________
http://www.comicsvf.com

Les récaps (rigolotes) de Game of Thrones Saison 5

Stannis à Davos : On n'a rien pu faire, ils étaient au moins genre vingt-deux et puis y en avait un torse nu.
  #18  
Vieux 29/04/2006, 23h48
Avatar de michel
michel michel est connecté maintenant
10pensable
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: août 2002
Localisation: Toulouse
Messages: 19 858
michel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrison
Captain America #275 : 11/82, Yesterday's Shadows ! par JM DeMatteis / Mike Zeck / John Beatty, cover de Mike Zeck / John Beatty



Cap passe au QG du SHIELD faire le point sur les attaques récentes dont il a été l'objet récemment. L'Agent Gail Runciter l'accueille, et il lui confie qu'il regrette le temps où on accédait ici par une boutique de barbier, en s'asseyant sur une chaise qui vous y descendait. Le mur holographique actuel lui plait nettement moins. Runciter, qui n'est pas insensible au charme du Captain, n'a pas grand chose à lui annoncer : les études sur les restes du monstre qui l'avait attaqué en volant le psychisme de l'ami d'Arnie (Cap #270) n'ont rien donné sur son origine, pas plus que les interrogatoires de Vermin (Cap #272) qui semble très perturbé. Cap en profite aussi pour rendre visite à Michael, toujours convalescent, et il trouve bien sûr Arnie, son "co-locataire", à son chevet.



Un peu plus tard, Steve et Bernie ont accompagné leur propriétaire Anna faire des courses. Anna est très contente de les avoir vus se rabibocher et attend impatiemment la date du mariage mais sa bonne humeur disparaît quand elle réalise que sa synagogue a été profanée : une croix gammée sur la porte, du vandalisme à l'intérieur et la Torah, un parchemin contenant des textes sacrés, a été dérobée. Steve se demande si ce n'est pas un acte isolé de gamins sans rien dans la tête, le rabbin le détrompe : il y a depuis quelques temps une recrudescence des actes anti-sémites aux USA. Bernie confirme, un groupe nazi organise d'ailleurs un meeting à Long Island, Anna voudrait voir tous ces monstres enfermés, Steve relativise, ils doivent avoir le droit de s'exprimer, Bernie rebondit là-dessus : un contre-meeting a été organisé, tous les locataires et Anna vont s'y rendre, elle veut inviter Steve mais celui-ci a un agenda chargé ces prochains jours.

Trois interludes : dans le premier, un homme tient une photo de famille et murmure qu'il veut voir Captain America mourir. On voit un bout de son masque et on le reconnaît immédiatement, pour le lecteur de l'époque qui ne l'ont pas vu depuis longtemps c'est peut-être plus délicat, je laisse donc planer le suspense... ; dans le deuxième, le leader du groupe nazi chauffe ses troupes avec un discours ouvertement antisémite et révisionniste, devant un portrait de Hitler ; dans le troisième, Sam Wilson tient une conférence de presse pour annoncer sa candidature à un siège au Congrès.



Il est pris au dépourvu lorsqu'un journaliste du Daily Bugle lui rappelle son passé criminel, quand il fut jugé sous le nom de Snap (Cap #191). Agacé, Sam rappelle qu'il fut lavé de tout soupçon et que son passé est derrière lui. La conférence est interrompue, et Williams explique à son photographe, Peter Parker, qu'il ne croit pas plus au repentir de Wilson qu'à celui des groupes nazis. Dès le prochain épisode, un arc de trois back-stories reviendra sur le passé douloureux du Falcon.

Quelques jours plus tard, Steve porte des dessins à un publiciste, Bennett. Il aurait bien besoin de renflouer son compte en banque, mais quand il entend Bennett avoir un mot malheureux sur un de ses clients juif, il tourne les talons. Et le samedi suivant il a décidé d'accompagner Bernie à son contre-meeting anti-nazi. Ils y rencontrent fortuitement Sammy Bernstein... l'ex-mari de Bernie !



Comme on pouvait s'y attendre, des tensions apparaissent rapidement entre Nazis et Juifs et malgré la présence de forces de l'ordre des bagarres se déclenchent. Notre mystérieux villain décide d'en profiter pour passer lui aussi à l'action. Son identité ne fait plus de doute : c'est le Baron Zemo ! Et son complice n'est pas non plus très dur à identifier...



Il appuie sur un bouton, et le monstre dont il ne restait qu'un tas de matière organique retrouve forme humaine et vie ! Il libère aussitôt Vermin, et malgré tous les efforts des agents du SHIELD présents ceux-ci ne peuvent l'empêcher d'atteindre la chambre de Michael...



Au meeting, Steve se change discrètement en Captain America et tente de faire revenir le calme. Sur la tribune, il essaie de ramener à la raison les deux leaders, le juif qui en répondant par la violence se rend aussi méprisable que ceux qu'il veut combattre, et le nazi qui poussé par la peur et l'ignorance veut réécrire l'histoire au mépris de la vérité. Aucun des deux ne l'écoute, consumés par leur propre haine. Cependant, Bernie trouve des airs familiers à ce discours, et en se demandant où elle l'a déjà entendu elle réalise soudain...



Après trois fill-ins on reprend enfin pour de bon cet arc qui va donc voir le retour du Baron Zemo. DeMatteis en profite pour aborder les thèmes de l'antisémitisme et du négationnisme avec une position assez couillue : on aurait pu croire que Captain America prendrait naturellement parti contre le mouvement nazi et soutiendrait le côté juif dont est de plus issue sa petite amie, mais il se positionne en fait au-dessus du conflit, prêchant la liberté d'expression et stigmatisant les défauts et les abus des deux camps, ce qui est si on y réfléchit bien la réaction la plus en phase avec l'esprit du personnage. DeMatteis est donc bon et pertinent, on a du mal à croire que c'est le même homme qui scénarise aussi Defenders !
__________________
http://www.comicsvf.com

Les récaps (rigolotes) de Game of Thrones Saison 5

Stannis à Davos : On n'a rien pu faire, ils étaient au moins genre vingt-deux et puis y en avait un torse nu.
  #19  
Vieux 03/09/2006, 17h25
Avatar de michel
michel michel est connecté maintenant
10pensable
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: août 2002
Localisation: Toulouse
Messages: 19 858
michel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrison
Captain America #276 : 12/82, Turning Point ! par JM DeMatteis / Mike Zeck / John Beatty, cover de Mike Zeck / John Beatty



Après la rixe qui les a opposés, les deux leaders, le juif et le nazi, ont réussi à échapper à la police. Le nazi sort un flingue et veut se venger, il n'a pas dit trois mots qu'il s'est pris un bouclier dans la gueule Le juif, Sammy Bernstein, l'ex-mari de Bernie, se rend de lui-même et assure Cap que son discours a fait mouche et qu'il ne laissera plus la haine le consumer. Bernie enfin s'approche de Cap, lui touche le visage et a la confirmation de ce qu'elle pensait : elle est bien la petite amie de Captain America !



Interlude : la Coalition pour une Amérique Conquérante décide de prendre Captain America comme symbole de leur prochaine campagne de publicité...

Steve hésite à rentrer chez lui, il fait les cent pas devant la porte de l'immeuble... et décide de repartir ! Bernie doit lui courir après : Steve était en effet effrayé à l'idée qu'elle veuille le quitter. Heureusement, Bernie, bien qu'elle doive faire quelques ajustements, est toujours amoureuse de son Steve Leurs retrouvailles sont interrompues par l'Agent Runciter, et elle n'a pas de bonnes nouvelles.



En voyant les images de Arnie enlevé, Steve n'hésite pas à engueuler Fury ! C'est qu'Arnie est un des rares amis de sa jeunesse qu'il lui reste, et il tient beaucoup à lui. Fury a aussi reçu une invitation à sauver la vie d'Arnold Roth, avec un lieu de rendez-vous. Cap décide de s'y rendre seul, c'est une affaire personnelle. Fury ne lui dit rien mais ordonne à Runciter de le suivre. Cap est rejoint par un androïde qui le conduit à une sorte de navette. Celle-ci les emmène jusqu'à un mystérieux château au Mexique...



A peine rentré, Cap est attaqué par une bande de mutants qui sortent littéralement des murs ! En s'en débarrassant, Cap devine qui l'a attiré ici. Et la confirmation ne tarde pas :




Back-story : [ The Falcon in ] Snapping ! (Part 1) par JM De Matteis / Mike Zeck / John Beatty

Sam Wilson est officiellement candidat à un siège au Congrès. Sa soeur Sarah et sa chef de campagne Carol Davis l'ont rejoint à sa permanence, quand un article dans le Bugle fait tout basculer. Williams, le journaliste rencontré au #275, a fait une enquête complète sur le passé difficile de Sam, et ça rend celui-ci quasiment hystérique. Envoyant tout péter, y compris sa fiancé Leila, il va se calmer en faisant un tour.



Sarah peut alors expliquer à Carol le problème : il y a quelques années, le Red Skull utilisa Sam comme une arme contre Captain America. Il prétendit que Sam n'était qu'une vulgaire petite frappe de deuxième zone surnommée Snap, et il utilisa un Cube Cosmique pour changer sa personnalité et en faire un homme décent et honnête à qui il fit rencontrer Captain America. Les deux hommes sympathisèrent et Sam devint à la fois un ami proche et un partenaire : le Falcon. Le Red Skull tenta alors de retourner Sam contre Cap, et son nom fut traîné dans la boue jusqu'à ce qu'un procès finisse par établir qu'il n'était pas responsable et qu'il possédait maintenant une troisième personnalité, faite d'éléments des deux premières (Cap #185-191).

Pour Sarah, Sam n'a jamais été Snap le délinquant ! Néanmoins, Carol se demande si la personnalité Snap ne serait pas en train de reprendre le dessus. Sam en arrive à la même conclusion : il ne comprend pas pourquoi il se met dans un état pareil, tout l'agace et en cognant une poubelle il manque de blesser une femme. Et quand un homme tente de le raisonner, il le plaque au mur en lui disant qu'il a de la chance que Snap ne le tue pas... Réalisant ce qu'il vient de dire, Sam se demande s'il n'est pas en train de devenir fou !
__________________
http://www.comicsvf.com

Les récaps (rigolotes) de Game of Thrones Saison 5

Stannis à Davos : On n'a rien pu faire, ils étaient au moins genre vingt-deux et puis y en avait un torse nu.
  #20  
Vieux 03/09/2006, 17h26
Avatar de michel
michel michel est connecté maintenant
10pensable
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: août 2002
Localisation: Toulouse
Messages: 19 858
michel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrison
Captain America #277 : 01/83, In Thy Image par JM DeMatteis / Mike Zeck / John Beatty, cover de Mike Zeck / John Beatty



Cap ne peut pas croire que le Baron Zemo est debout vivant devant lui ! Il finit par comprendre que ce n'est pas le premier Baron mais son fils, qu'il a déjà rencontré sous l'identité du Phoenix ( Cap #168 ). Quant à Arnim Zola, il aurait du reconnaître ses créations depuis longtemps Zemo explique à Cap pourquoi il lui en veut : son enfance fut idyllique, son père était un brillant savant jusqu'à ce que Cap le rende fou en utilisant l'Adhésif X pour coller à jamais un masque sur son visage. Et quand Cap tente de lui dire que son père utilisait son génie pour créer des armes de destruction massives pour les nazis et qu'il ne doit s'en prendre qu'à lui-même pour son destin tragique, il se prend une claque



Cap décide de gagner du temps en le faisant parler : comment s'en est-il sorti ? Lors de leur première rencontre, il était tombé dans une cuve pleine de produits chimiques. Zemo avait prévu une telle possibilité, il y avait une trappe au fond de la cuve et son costume était traité pour le protéger. Seul souci : il ne portait pas son masque quand il est tombé !



Les motivations de Zemo sont complètement personnelles. Il ne veut pas dominer le monde ou recréer le Troisième Reich, non il veut détruire Steve Rogers, le priver du bonheur, de l'amour, de la normalité que lui n'a pu avoir. Et il a les moyens d'arriver à ses fins, car Arnim Zola... n'est pas Arnim Zola, il s'agit en fait de Primus, la fusion d'un homme de Zola et du mutant métamorphe Doughboy. Après la destruction du château de Zola (Cap #212), Primus fut retrouvé par Zemo qui cherchait à recruter Zola. Primus sut se montrer convaincant pour le remplacer, lui en effet peut... prendre l'apparence de Steve Rogers !



Le plan est simple : Zola a espionné Steve et ses fréquentations depuis des mois, il sait tout ce qu'il y a à savoir pour que Primus puisse prendre sa place et foutre un bordel innomable dans sa vie Cap n'est bien sûr pas d'accord mais il a été drogué et il s'effondre inconscient. Interlude : la Coalition pour une Amérique Conquérante a choisi Bennett Advertising pour réaliser sa campagne de pub mettant en scène Captain America, et Bennett pense que Steve Rogers serait parfait pour ce job !

Cap se réveille enchaîné... avec Vermin à ses côtés ! L'homme-rat a fini d'être utile à Zemo qui veut s'en débarasser. Pour les tuer, Zemo a imaginé un plan destiné à faire souffrir encore plus Cap : lui et Primus ont mis au point une technique capable de transférer l'esprit d'un homme directement dans le corps d'un mutant (technique déjà testée sur Michael dans Cap #270) et ils vont l'appliquer maintenant à Arnie et Michael !



Le problème est insoluble pour Cap. Le seul moyen de s'en sortir sans toucher Arnie et Michael est de temporiser jusqu'à ce qu'il puisse sauter sur Zemo, mais Vermin, enragé par la trahison de son maître, n'est pas aussi prévenant et Cap ne peut à la fois surveiller Vermin tout en résistant aux deux mutants : Vermin finit par lacérer le cerveau apparent d'un des deux mutants, et c'est Michael qui hurle à la mort.



Arnie se réveille et accuse aussitôt Cap de n'avoir pu empêcher la mort de son Michael. Et Zemo exulte : même si la colère d'Arnie passera, jamais plus il ne regardera Cap comme avant. Et ce n'est que le premier coup porté à la vie de Steve Rogers : Primus vient de retrouver Bernie chez elle !

Back-story : [ The Falcon in ] Snapping ! (Part 2) par JM De Matteis / Mike Zeck / Joe Rubinstein

Sarah accepte de raconter à Carol et Leila la vérité sur son frère Sam. Leur père était révérend et s'impliquait beaucoup pour sa paroisse. En tentant de séparer une bagarre entre deux gangs, il fut poignardé et mourut sous les yeux de son fils âgé de neuf ans. En grandissant, Sam tenta de reprendre le flambeau et s'impliqua lui aussi dans le Church Community Center. Mais quelques années plus tard, leur mère fut aussi tuée pour quelques dollars dans son sac. Ce fut trop pour Sam : rempli de colère, il se fâcha avec sa soeur, et son conflit intérieur entre l'éducation de son père et la haine qui l'habitait maintenant fut si fort qu'une nouvelle personnalité émergea. Il devint Snap, un vulgaire voyou froid et egoïste. Sarah tenta de le convaincre de voir un psychiatre, sans succès. Avec son Cube Cosmique, le Red Skull avait donc ramené la personnalité d'origine de Sam ! Le procès ayant finalement innocenté Sam, Sarah ne voulut pas tenter le diable, trop heureuse d'avoir récupéré le vrai Sam. Sauf que maintenant, elle se demande si Snap n'est pas de retour...

Pour Sam aussi, c'est le doute complet. Pour retrouver Redwing, il monte sur un toit et s'interroge sur lui-même. Sa candidature au Congrès a fait remonter à la surface le souvenir des manipulations du Red Skull sur lui, mais tout est si trouble dans sa tête ! Il en veut à son père, pour lui s'occuper des autres paraissait si simple. Et bien ce n'est pas le cas, alors à quoi bon se présenter au Congrès, pourquoi tant faire pour les autres plutôt que de s'occuper de lui... Arrive alors le Révérend Garcia, le meilleur ami de son père, qui a vu Redwing voler au dessus de ce toit. Il a des paroles apaisantes... mais ce n'est plus Sam Wilson qu'il a en face de lui



c'est Snap et il n'hésite pas à le frapper !
__________________
http://www.comicsvf.com

Les récaps (rigolotes) de Game of Thrones Saison 5

Stannis à Davos : On n'a rien pu faire, ils étaient au moins genre vingt-deux et puis y en avait un torse nu.
  #21  
Vieux 25/09/2006, 23h05
Avatar de michel
michel michel est connecté maintenant
10pensable
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: août 2002
Localisation: Toulouse
Messages: 19 858
michel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrison
Captain America #278 : 02/83, Oh, Thus Be It Ever... par JM DeMatteis / Mike Zeck / John Beatty, cover de Mike Zeck / John Beatty



Cap tente de raisonner Arnie, choqué par la mort de son petit ami Michael et dont il le rend responsable, et le stress d'Arnie finit par lui faire perdre conscience. Zemo exulte devant la peine que doit ressentir Cap à la vue de son ami le haïssant, mais assez plaisanté : plus longtemps il laissera Cap en vie, plus il aura de possibilités de s'échapper. Zemo lâche donc ses mutants contre Cap, Arnie et Vermin, son loyal serviteur qui a fini de lui être utile.



Pendant que Vermin parvient à se faufiler dans un tunnel, Arnie se réveille et a retrouvé ses esprits. Il s'excuse auprès de Cap et lui révèle que pendant que son esprit habitait le corps du monstre créé par Zemo, il fut en contact mental avec les autres mutants : ceux-ci n'ont pas été créés à partir d'expériences dans des éprouvettes, ce sont des hommes qui ont été transformés ainsi par Zemo et Primus, Cap ne doit donc pas les tuer !



Cap en convient et ne voit donc qu'une seule issue : cesser de les attaquer et leur parler pour les convaincre qu'il s'est trompé, qu'ils ne sont pas des monstres et qu'ils doivent se joindre à lui pour combattre Zemo, celui qui les a transformés ainsi ! Evidemment il fait mouche et rallie les mutants à lui. Pour Zemo, l'échec est total : Arnie a pardonné à Cap et ses propres troupes se sont retournées contre lui. Il lui faut fuir et rejoindre Primus : la retraite est bouchée et Arnie en personne se venge de la mort de Michael.



Les mutants commencent à détruire ses installations quand le SHIELD débarque, sous les ordres de l'Agent Runciter, et la première chose qu'il fait est de tirer sur les mutants ! Cap passe aussitôt un savon à Runciter qui fait cesser le feu mais il y a eu des victimes, et dans la confusion Zemo en profite pour s'enfuir à bord d'un vaisseau. Il n'a pas prévu qu'un autre passager l'accompagne, et il n'est pas content...



Le lendemain, Bernie Rosenthal pense prendre un verre avec son petit ami Steve Rogers quand Captain America débarque ?!



La conclusion de cette saga aura lieu dans le prochain épisode.

Back-story : [ The Falcon in ] Snapping ! (Part 3) par JM De Matteis / Mike Zeck / John Beatty

Le pire est arrivé : Sam Wilson a retrouvé la personnalité de Snap le voyou, et il n'hésite pas à frapper le Révérend Garcia Malgré les coups, celui-ci se rélève et continue à affirmer que Sam n'est pas Snap, ce qui finit par faire douter ce dernier.



Complètement perdu, Sam veut s'en aller, mais Redwing l'en empêche. Le Révérend Garcia peut alors lui parler longuement : il a connu le petit garçon qui vénérait son père jusqu'à ce qu'il soit tué ; il a connu l'ado dont la mère mourut aussi dans des circonstances tragiques et qui se créa alors la personnalité de Snap pour nier sa propre identité qui avait vu mourir ses deux parents. Dans un plan machiavélique, le Red Skull fit alors disparaître Snap pour faire de Sam le Falcon et en faire une arme contre Captain America. Mais la vrai personnalité de Sam, c'est celle d'un homme bon et honnête, et il est temps pour Sam de l'assumer à nouveau pleinement. Celui-ci réalise enfin que les paroles du Révérend reflètent la vérité : il s'écroule en larmes dans ses bras, et après l'avoir remercié le Falcon peut prendre à nouveau son envol, enfin libre.

__________________
http://www.comicsvf.com

Les récaps (rigolotes) de Game of Thrones Saison 5

Stannis à Davos : On n'a rien pu faire, ils étaient au moins genre vingt-deux et puis y en avait un torse nu.
  #22  
Vieux 25/09/2006, 23h34
Avatar de michel
michel michel est connecté maintenant
10pensable
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: août 2002
Localisation: Toulouse
Messages: 19 858
michel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrison
Captain America #279 : 03/83, Of Monsters And Men par JM DeMatteis / Mike Zeck / John Beatty, cover de Mike Zeck / John Beatty




Devant une Bernie médusée, Captain America confronte donc Steve Rogers.



Qui Bernie doit-elle croire ? Cap lui dit de voir dans ses yeux, dans sa voix, que son cœur doit connaître la vérité, Steve lui prétend que l'intrus est le Chameleon ! Ca tourne vite au corps à corps entre les deux hommes, et même si Cap fait preuve d'une détermination et d'une violence inhabituelle, Primus est plus fort physiquement et met Cap KO.



Primus n'a plus besoin de maintenir l'illusion sur son apparence, et il lui est facile de comprendre que Zemo a été vaincu. Malgré une récupération rapide de Cap, celui-ci ne peut empêcher Primus d'enlever Bernie et de partir en volant en ayant pris la forme de Doughboy, une autre créature de Arnim Zola à laquelle il a été fusionné.

Pendant que Iron Man bricole un appareil permettant de traquer les ondes cérébrales de mutants, Cap se confie à lui. Il ne s'est jamais autant senti perturbé, consumé par une immense culpabilité. Pour Bucky et Sharon, ils connaissaient les risques, mais Arnie et Michael et maintenant Bernie… la tactique de Zemo consistant à frapper ses proches lui a mis un sacré coup au moral. C'est le moment que choisit Fury pour le contacter : Cap l'engueule comme du poisson pourri à cause des tactiques des commandos du SHIELD qui tirent avant de savoir ce qu'il se passe (comme dans l'épisode précédent).



Interlude : une femme retrouve son mari mort dans d'étranges circonstances…



Caché dans un centre aéré fermé, Primus comme à psychoter, et Bernie se rend compte qu'il agit comme un enfant, perdu maintenant qu'il n'est plus guidé par Zemo. Il tente de la convaincre de devenir son ami, jusqu'à ce que…



Primus est déjà bien plus fort physiquement que Cap, mais quand celui-ci lui affirme que Zemo l'aurait abandonné et trahi dès qu'il n'aurait plus eu besoin de lui, Primus perd tout contrôle et aurait certainement tué Cap sans l'intervention de…



A sa grande surprise, les mots de Bernie, traitant Steve d'homme bon et Primus de monstre, secouent ce dernier et le font fondre en larmes ! Il commence à comprendre qu'il a été manipulé, il a besoin de faire le point et préfère battre en retraite. Bernie peut alors réaliser qu'elle vient de sauver la vie à Captain America

Quatre jours plus tard, Steve et Arnie se recueillent devant la tombe de Michael. Steve lui avoue qu'il doute de lui et qu'il en a assez de voir ses proches mourir. Arnie lui fait la leçon et le pousse à continuer à être un héros en profitant de ce que la vie peut lui donner.



Prelude : dans la nuit de Central Park, deux promeneurs trouvent une femme accrochée à un lampadaire et entourée de corbeaux. Le Scarecrow est de retour ! Primus lui réapparaîtra… dans New Warriors. Il ne reste plus que huit numéros à Mike Zeck sur le titre, assez néanmoins pour deux arcs mémorables.
__________________
http://www.comicsvf.com

Les récaps (rigolotes) de Game of Thrones Saison 5

Stannis à Davos : On n'a rien pu faire, ils étaient au moins genre vingt-deux et puis y en avait un torse nu.
  #23  
Vieux 08/10/2006, 22h52
Avatar de michel
michel michel est connecté maintenant
10pensable
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: août 2002
Localisation: Toulouse
Messages: 19 858
michel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrison
Captain America #280 : 04/83, Sermon Of Straw par JM DeMatteis / Mike Zeck / John Beatty, cover de Mike Zeck / John Beatty



Après déjà deux victimes dans les numéros précédents, le Scarecrow en fait une troisième ici.



Cap lui reprend son souffle après ces dernières semaines plutôt mouvementées : le retour d'Arnie, Bernie qui découvre sa double identité, Zemo Jr, le meurtre de Michael… A l'enterrement de ce dernier, les paroles d'Arnie l'ont vraiment secoué, il est temps pour lui d'arrêter de se morfondre sur lui-même et de profiter de tout ce que la vie lui propose : ses amis, une femme qui l'aime… Mais avant cela il lui faut s'occuper d'un petit problème : la Coalition pour une Amérique Conquérante a lancé une campagne de pub à son image sans lui demander son avis (voir Cap #276).



Cap veut que ses affiches le représentant disaparaissent. Le président de la Coalition, James McArthur, proteste, arguant qu'ils ont une autorisation signée pour utiliser son image… en fait non : le responsable de la publicité n'a pas réussi à joindre Cap et a passé outre, pensant que Cap se reconnaîtrait dans leur credo, lutter contre l'érosion des valeurs morales. Mais Captain America représente tous les Américains, leurs rêves et leurs idéaux, et aucun groupe, quelles que soient ses raisons, ne peut se l'approprier. Un autre membre veut cependant lui demander son aide : plusieurs membres de la Coalition ont été récemment victimes de meurtres, comme sa femme retrouvée morte accrochée à un lampadaire dans Central Park, tuée par des corbeaux. Cap reconnaît la marque du Scarecrow et promet de s'occuper de lui. En attendant les affiches doivent disparaître, et le directeur publicitaire, Jimmy, a de la veine d'être le fils du patron…

Cap culpabilise d'autant plus qu'il a failli récemment capturer le Scarecrow et qu'il lui a échappé (Captain America Annual #6, Hulk Nouvelle Formule n°6). En attendant, un moyen simple de surveiller de près la Coalition, c'est en bossant pour son patron dans le civil, Arthur Bennett, qui gère leur campagne de pub. Bennett justement veut se faire pardonner la remarque sur les Juifs qui avait heurté Steve (Cap #275) et lui donne le job.

Dans une ferme près de New York, le Scarecrow, assisté par son frère Anthony, pète un cable quand il entend à la télé James MacArthur le traiter de fou.



Cinq jours plus tard, le Scarecrow n'a pas refrappé, Cap pense que ce sera pour la prochaine émission télé que doit faire la Coalition. Quelque chose le gêne dans cette histoire, pas seulement les meurtres ou les idées de la Coalition, mais plutôt leurs méthodes : que deviennent les droits individuels si la moralité est dictée par un groupe de riches ? Il y a une limite entre partager des idées et les imposer aux gens. En récupérant son portfolio sur un toit, Cap voit soudain des corbeaux entrer… dans le bureau de Bennett ! C'était pourtant une cible évidente !



Cap doit appeler des secours pour Bennett et ne peut poursuivre le Scarecrow. Arrive enfin le soir de l'émission télé consacrée à la Coalition. La sécurité est impressionnante, mais… le Scarecrow a pris la place de McArthur, et ses hommes celles des gardes ! McArthur est emmené enchaîné sur la scène, et le Scarecrow veut sauver l'Amérique d'hommes comme lui. Car le père du Scarecrow, un homme respectable, un révérend, était en fait une bête qui l'enfermait dans un placard et qui frappait la tête de son frère Anthony contre le mur, le rendant débile mental. Et le Scarecrow a la preuve que McArthur est aussi un menteur : il a mis des micros dans son bureau et enregistré une conservation où il dit clairement qu'il va se faire un tas de fric avec la Coalition en exploitant la peur qu'il génère. Pendant ce beau discours, Cap élimine les hommes du Scarecrow un par un puis s'en prend à leur boss.



Sans ses corbeaux le Scarecrow ne pose pas de problème à Cap. Son frère neutralisé, Anthony révèle que toute l'histoire qu'il a racontée n'est qu'une invention : leur père était un honnête fermier, et Anthony s'appelle en fait Ralph ! Depuis son dernier séjour en prison, il semblerait que le Scarecrow ait vraiment pété un cable et soit littéralement devenu fou ! Bref dans cette histoire tout le monde a menti…

Un numéro à avoir ne serait-ce que pour le rendu du Scarecrow par Zeck, magnifique ! DeMatteis reprend son souffle après l'arc sur Zemo et avant de réintroduire un ancien perso pour le transformer… A noter aussi le laïus de Cap sur l'importance des choix individuels et sur la nécessité de les protéger si une force extérieure tente de s'imposer à eux. On peut dire que ses positions affichées pendant Civil War ont des racines profondes
__________________
http://www.comicsvf.com

Les récaps (rigolotes) de Game of Thrones Saison 5

Stannis à Davos : On n'a rien pu faire, ils étaient au moins genre vingt-deux et puis y en avait un torse nu.

Dernière modification par michel ; 06/11/2006 à 01h30.
  #24  
Vieux 07/12/2006, 22h19
Avatar de michel
michel michel est connecté maintenant
10pensable
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: août 2002
Localisation: Toulouse
Messages: 19 858
michel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrison
Captain America #281 : 05/83, Before The Fall ! par J.M. DeMatteis / Mike Zeck / John Beatty, cover par Mike Zeck



La couverture se veut similaire à une affiche de cinéma, avec des logos aux quatre coins, ceux de droite étant un peu surprenants : Spider-Woman et the Defenders of World War II ?!



Bernie a réussi à traîner Steve à une séance de ciné proposant de vieux films de guerre restaurés. Ca part d'un bon sentiment, mais quand Cap revoit des images de lui et Bucky foutant une pâtée à des militaires dissidents, les Defenders, c'est la tristesse qui l'étreint, et il se demande une nouvelle fois pourquoi c'est lui qui a survécu et Bucky, si jeune, qui est parti. Bernie réalise alors qu'elle a fait une gaffe et ils se dépêchent d'aller attraper un métro pour rentrer. Un jeune homme, l'air perdu, a aussi assisté à la séance, et il n'en croit pas ses yeux quand une fois dehors il reconnaît devant lui Captain America ! Il a été ralenti par Bernie... qui a marché dans une merde de chien Petit scoop : Steve fait alors allusion à son père, chose assez rarissime, qui avait l'habitude de dire que ça portait bonheur, mais qui avait aussi déclaré que la Grande Dépression ne durerait que quelques semaines

Pendant ce temps à San Francisco, Spider-Woman a appris par des indics que Viper était sur un mauvais coup. Or Jessica est encore sous le choc d'avoir appris que Viper était sa mère (Spider-Woman #44, Nova n°73) ! Ce n'est pas facile de digérer le fait que sa mère est une des pires terroristres au monde, Jessica s'est convaincue qu'elle doit être malade, et que c'est son rôle de tenter de la guérir. Mais quand elle arrive à l'adresse qu'on lui a donnée, elle réalise tout de suite qu'elle est tombée dans un piège.



Si Viper veut la tuer avec ces deux serpents, c'est parce que récemment, alors qu'elle planait après avoir pris de l'opium, un mur hypnotique s'est soudain brisé dans sa conscience ! Et elle tient Spider-Woman pour responsable, coupable d'avoir voulu jouer avec son esprit pour la manipuler et de lui avoir fait croire qu'elle était sa mère ! Tout en luttant avec les deux serpents, Jessica est partagée entre le soulagement et le peine en apprenant que Viper n'est pas sa mère. Elle se doute rapidement de la véritable responsable : Morgan Le Fey, qui a certainement voulu la blesser elle en manipulant l'esprit de Viper. Reste encore à se débarasser des serpents : elle en envoie un se crasher dans l'écran video, puis attrape sa bouche à deux mains pour lui faire mordre son collègue

A New York, Steve et Bernie s'apprêtent à finir la soirée en se faisant des papouilles quand on frappe à la porte. Et quelle n'est pas la surprise de Steve quand il se retrouve nez à nez avec... Bucky Barnes ! Il a bien vieilli un peu mais c'est bien son visage. Des tonnes d'émotions traversent alors Steve, et c'est la colère qui va finalement s'exprimer : il plaque le gars à terre et veut savoir qui il est, et la réponse "Bucky" ne le satisfait pas du tout !



Persuadé d'avoir affaire à un nouvel imposteur, un androïde de l'AIM, un robot du Red Skull, un agent de l'Hydra transformé, Steve veut savoir la vérité tout de suite, il ne supportera pas que la mémoire de Bucky Barnes soit à nouveau salie. Entendant cela, le gars réagit, il n'est pas Bucky Barnes mais l'autre Bucky, celui des années 50 !!

Un peu d'historique sur ce Bucky : Jack Monroe avait 15 ans dans les années 50, orphelin il fut envoyé dans une école privée par son oncle. Il y rencontra un professeur lui aussi passionné par les aventures de Captain America et de Bucky, un certain Steve Rogers. Le gars était tellement obsédé par Captain America qu'il changea carrément de nom et de visage pour ressembler à son idole, il alla même jusqu'à retrouver trace du sérum du super-soldat ! Il l'injecta à lui et à Jack et ils devinrent les nouveaux Captain America et Bucky. La guerre de Corée finie, ils se consacrèrent à la lutte anti-communiste sur le territoire américain. Mais rapidement les choses dégénérèrent, Cap et Bucky commençant à voir des communistes partout et à suspecter ceux qui n'étaient pas Américains de pure race d'être tous des traîtres. Car sans le vita-ray pour stabiliser le sérum, celui-ci avait des effets secondaires désastreux sur leurs santés mentales. Sans antidote, les autorités décidèrent de placer les deux hommes en stase jusqu'à ce qu'un remède soit trouvé.

Vingt ans plus tard, ils furent ramenés à la vie par un de gars qui s'occupaient de leurs corps et qui partageait leurs opinions politiques, et ils affrontèrent le vrai Captain America (#153-156, Captain America n°11-12). Défaits, le gouvernement les envoya dans un asile psychiatrique, sans savoir qu'il était dirigé par le Dr Faustus. Celui-ci acheva de ruiner l'esprit du Cap II, le transformant en Grand Director et le poussant à tuer Bucky pour tester son lavage de cerveau (Cap #236, Captain America n°25). Mais l'arme était chargée à blanc, Faustus pensant que Bucky pourrait encore lui être utile. Une fois Faustus arrêté, Jack fut pris en charge par un hôpital du SHIELD, qui finit par trouver un remède à son état après plusieurs années. Et maintenant, perdu dans un monde qu'il ne connaît pas après avoir vieilli physiquement de trois ans sur les trente dernières années, Jack venait chercher de l'aide auprès du héros qu'il idôlatrait. Steve a réagi sur le coup de la colère, mais après avoir entendu une telle histoire il ne peut qu'accueillir Jack à bras ouverts.



Viper apprend que Spider-Woman a échappé à son piège, et dans une réaction pas très rationnelle elle descend l'agent qui lui a porté la mauvaise nouvelle. Son corps est donné en pâture à un serpent géant, sous les yeux terrifiés d'un agent du SHIELD infiltré, Gail Runciter !



Viper est toujours habitée par des rêves nihilistes provoqués par l'opium. Elle prend l'apparence d'une civile, Mrs. Smith, et se mêle au voisinage qui prépare la grande parade de samedi prochain.

Cap a décidé d'emmener Jack en patrouille, mais il ne peut se résoudre à l'appeler Bucky, ce sera donc Jack. Ils ne tardent pas à être en situation : Viper a envoyé le Constrictor enlever Cap !



Jack veut faire ses preuves et fonce tête baissée : il se fait aussitôt mettre K.O. par les tentacules électrifiés du Constrictor. Cap l'assome d'un coup de bouclier, il se doute bien que le Constrictor fait le mort et attend qu'il s'approche, il ne voit par contre pas venir qu'il n'était qu'une diversion et que ce sont les gars restés à bord de l'hélicoptère qui vont lui tirer dans le dos Pour sa première patrouille, Jack se réveille avec son partenaire kidnappé !

Il est assez curieux de trouver ici la résolution du plot entre Spider-Woman et sa soi-disant mère Viper, les éditeurs ont peut-être juste profité des circonstances, la série Spider-Woman étant sur le point d'être arrêtée et Viper utilisée par DeMatteis. L'épisode est bien sûr important pour la réintroduction de Jack Monroe en tant que partenaire de Cap, une position qu'il va garder pendant de longues années au nez et à la barbe des lecteurs VF qui ne le croiseront quasiment jamais
__________________
http://www.comicsvf.com

Les récaps (rigolotes) de Game of Thrones Saison 5

Stannis à Davos : On n'a rien pu faire, ils étaient au moins genre vingt-deux et puis y en avait un torse nu.
  #25  
Vieux 12/12/2006, 23h29
Avatar de michel
michel michel est connecté maintenant
10pensable
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: août 2002
Localisation: Toulouse
Messages: 19 858
michel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrison
Captain America #282 : 06/83, On Your Belly You Shall Crawl, And Dust You Shall Eat ! par J.M. DeMatteis / Mike Zeck / John Beatty, cover par Mike Zeck / John Beatty



Cap a repris conscience et essaie de se rappeler ce qui lui est arrivé, mais il a un mal fou à se concentrer. Le souvenir de son père, mort quand il n'avait que six ans, vient l'aider à reprendre le dessus.



Viper est impressionnée, le dérivatif d'opium qu'elle lui a injecté aurait du le faire dormir encore plusieurs heures.



Viper laisse apparaître le dégoût que Constrictor lui inspire, celui-ci s'en moque tant qu'il continue a être grassement payé pour les missions qu'on lui confie. Il fait d'ailleurs son boulot en empêchant Cap de fuir, ce qui n'est pas très difficile drogué comme il l'est. Quand Gail Runciter, agent du SHIELD infiltrée parmi les troupes de Viper, entend qu'il tarde à Constrictor de recevoir l'ordre de tuer Cap, elle décide d'appeler du secours en dépit des ordres stricts de discrétion donnés par Fury lui-même.

Pendant ce temps, Bucky est revenu chez Bernie dévasté par le fiasco de sa première mission. Bernie décide de chercher de l'aide auprès de Sam Wilson, le Falcon. Sam est prêt à aider mais est ennuyé parce que maintenant qu'il est candidat au Congrès, une de ses promesses électorales a été qu'il laisserait tomber son costume de super-héros. Jack commet l'erreur de l'engueler en le traitant d'"homme noir", ce qui bien sûr ne fait pas plaisir à Sam. Jack s'excuse aussitôt, il a encore des réminiscences de son conditionnement des années 50.



Sam décide de faire intervenir le SHIELD. Bernie et Bucky sont emmenés dans l'helicarrier au moment où Nick Fury est en communication avec Gail Runciter. Il est furieux qu'elle risque sa couverture à cause de Cap, parce que cela fait des mois qu'elle est infiltrée dans le QG de Viper, situé au beau milieu de la petite ville de Hartsdale, 15000 habitants. Et d'après leurs infos le projet de Viper est en rapport avec une contamination bactériologique... De plus, il comptait envoyer Spider-Woman sur le terrain, mais celle-ci doit décliner l'offre, il lui arrive quelques bricoles dans le dernier numéro de sa propres série Bucky se propose alors pour la remplacer, et Fury n'a pas beaucoup d'autres options.

Viper continue à essayer de briser la volonté de Cap avec des drogues opiacées. Elle accepte de lui révéler son plan : quand elle était gamine, elle vit son pays natal en Europe rasé par la révolution, ses parents assassinés, ses soeurs violées puis executées. Elle comprit alors que l'homme était irrémédiablement corrompu, une vérité que l'Amérique essaie de cacher à travers ses petites villes parfaites où tout le monde donne l'impression d'être heureux. Elle a donc fait bosser ses scientifiques pour qu'ils recréent le virus de la peste bubonique, encore plus puissant et incontrôlable qu'au Moyen-Age. Il sera libéré sur Hartsdale, puis se sont des serpents qui le propageront partout !



Mais le Constrictor a entendu ce plan, et s'il est partant pour se faire du fric et se venger de Cap, il n'a pas signé pour l'extinction de la race humaine !



Etrangement, au même moment, Sam et Bernie ont la sensation que Steve est en danger et a besoin d'eux... C'est pourtant Jack Monroe qui est parti à son secours, piloté par Dum Dum Dugan. Fury lui a trouvé un nouveau costume : celui de Nomad, une identité prise un court moment par Cap dans une période de doute. C'est dans ce costume qu'il fit subir à Viper une de ses plus humiliantes défaites (il y a bien longtemps dans Captain America #182 !), Fury a donc pensé que cela pourrait amener un avantage psychologique.



La mission est d'extraire Cap et Runciter sans mettre Hartsdale en danger. Nomad est parachuté sur place, il est rapidement attaqué par une troupe d'hommes de Viper, il va être mis KO quand Captain America surgit et renverse la tendance. Pas le temps d'expliquer la situation ou d'appeler le SHIELD, il faut frapper Viper tant qu'elle est vulnérable. Pendant ce temps, Dum Dum a atterri discrètement un peu plus loin... mais son vieil âge se rappelle à lui au mauvais moment et il est victime d'une crise cardiaque !



Cap et Runciter emmènent directement Nomad dans les bras de Viper : c'était bien sûr un piège, les drogues ont fini par faire leurs effets sur Cap. Et Nomad a beau déclencher son signal d'alerte, Dugan est dans les vapes !

A noter que le costume de Nomad est doté d'une cape courte, l'originale était plus longue et Steve s'était cassé la gueule en s'y prenant les pieds dedans ! Comme on peut le voir avec la deuxième couverture, Nomad aura un petit succès dans les années à venir et cet épisode de sa réintroduction sera réédité.
__________________
http://www.comicsvf.com

Les récaps (rigolotes) de Game of Thrones Saison 5

Stannis à Davos : On n'a rien pu faire, ils étaient au moins genre vingt-deux et puis y en avait un torse nu.
  #26  
Vieux 20/12/2006, 22h42
Avatar de michel
michel michel est connecté maintenant
10pensable
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: août 2002
Localisation: Toulouse
Messages: 19 858
michel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrison
Captain America #283 : 07/83, America The Cursed ! par J.M. DeMatteis / Mike Zeck / John Beatty, cover par Mike Zeck / John Beatty



A nouveau, Steve fait inconsciemment appel au souvenir de ses parents pour tenter de briser l'influence des drogues opiacées que Viper lui injecte toutes les six heures.



L'apparition de Bernie se transformant en squelette avec des serpents lui sortant des orbites montre clairement qu'il y a encore du chemin à parcourir. Constrictor tente de réveiller Cap, maintenant qu'il sait que Viper veut lâcher le virus de la peste bubonique sur l'humanité, il est interrompu par elle. Il lui apprend que soumis à un sérum de vérité, Nomad a livré plein d'infos intéressantes : c'était lui déguisé en Bucky quand Cap a été enlevé, le SHIELD l'a envoyé libérer Cap et Runciter, Fury l'a vêtu en Nomad en espérant que cela aurait une influence sur Viper (puisque Nomad lui a fait subir une lourde défaite il y a quelques années). Et chose qu'ignorait Viper : le Nomad de cette époque n'était autre que Captain America déguisé ! (dans Captain America #182). Cela ne fait qu'amplifier l'envie de Viper de se venger !

Constrictor parvient à éviter qu'une nouvelle dose de drogue soit injectée à Cap. Viper envoie ses hommes à la recherche de Dum Dum Dugan, celui-ci se remet tout juste de l'attaque cardiaque dont il a été victime, il a eu assez de force pour prendre ses médicaments. Il s'apprête à demander de l'aide quand les hommes de Viper détruisent son émetteur. Nick Fury est aussitôt informé que le signal de Dugan a cessé d'émettre, furieux devant le fiasco de l'opération jusqu'à présent il demande à parler au président, car il a des ordres pour agir discrètement à cause du danger qui pèse sur toute la ville de Hartsdale.

A nouveau Viper surprend Constrictor en train de secouer Cap pour qu'il se réveille, il lui fait croire qu'il veut juste jouer avec pour l'humilier.



Dugan constate bien que Constrictor a l'air d'avoir peur de Viper, mais pour l'instant il ne peut pas faire grand chose d'autre qu'espérer que Fury envoie de l'aide !

Viper intercepte et bloque une émission télé annoncant qu'un avion transportant des matériaux radioactifs s'est crashé près de Hartsdale et que la ville sera évacuée dès l'aube par des gardes nationaux. Vu qu'elle n'a relevé elle-même aucun crash, elle se doute que les gardes seront sûrement des agents du SHIELD prêts à intervenir contre elle. Le programme d'info n'ayant donc pas été diffusé sur la région de Hartsdale, la parade peut avoir lieu dans la soirée.



Viper jubile à l'idée que son pire ennemi soit à la tête de la parade qui enverra la mort sur toute l'Amérique ! Les serpents contaminés par la peste sont placés dans des ballons dirigeables, des éléments de la parade qui à minuit précises lâcheront une pluie de venin sur Hartsdale. Maladie et mort se répandront à travers la foule, la race humaine ira à sa perte et un nouvel âge de ténèbres pourra commencer !

Privé de sa dernière injection d'opium, Cap trouve cette fois-ci les ressources mentales pour briser le contrôle de Viper et reprendre ses esprits.



Il se retrouve paradant sur un char, avec le souvenir du plan de Viper que Constrictor lui avait murmuré en tentant de le réveiller. Il tente de faire revenir à eux Jack et Gail, sans succès. Les hommes de Viper avertissent aussitôt leur patronne, elle positive en pensant que Cap sera conscient lorsque le virus sera lâché. Elle prend place dans un ballon avec Constrictor et met Dugan dans un autre. Quand Cap arrive à proximité, il ne reste qu'un quart d'heure !



Cap parvient à sauter dans le ballon de Dugan, qui lui donne la seule solution qu'il a pu imaginer : faire sauter tous les ballons avec le pistolet laser de Viper, la seule arme à leur disposition qui puissent les réduire en cendres eux et les serpents qu'ils contiennent. Viper s'apprête à lui tirer dessus, Constrictor s'interpose et lui fait lâcher son arme avant d'être envoyé par dessus bord. Cap tente de s'approcher d'elle et se retrouve accroché à son ballon, cette vision parvient à réveiller Nomad de sa transe et à le faire arriver sur place. Constrictor lui explique qu'il doit tirer sur les ballons, sinon ils y passeront tous ! Nomad s'exécute mais ne peut se résoudre à tirer sur ceux contenant Cap et Dugan ! Alors que les douze coups de minuit commencent à sonner, Cap comprend la situation, saute sur le ballon de Dugan, l'attrape et se jette sur le toit de l'église, Nomad peut tirer juste à temps. Viper semble mourir sur un rire dément.



Tout est bien qui finit bien, Dugan aura besoin de longs mois de repos, et Cap demande à Fury d'être indulgent avec le Constrictor, sans qui rien n'aurait été possible.

L'arc vaut surtout pour la réintroduction de Nomad, la description nihiliste de Viper et les magnifiques dessins de Zeck Tout le monde sait que Viper est réapparue par la suite, le problème c'est que si dans New Mutants #5 il est fait mention de l'incident de Harsdale, nulle explication n'est donnée à comment elle a pu survivre à une telle explosion
__________________
http://www.comicsvf.com

Les récaps (rigolotes) de Game of Thrones Saison 5

Stannis à Davos : On n'a rien pu faire, ils étaient au moins genre vingt-deux et puis y en avait un torse nu.
  #27  
Vieux 22/12/2006, 23h31
Avatar de michel
michel michel est connecté maintenant
10pensable
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: août 2002
Localisation: Toulouse
Messages: 19 858
michel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrison
Captain America #284 : 08/83, Diverging... par J.M. DeMatteis / Sal Buscema / Kim DeMulder, cover par Mike Zeck / John Beatty



Sal Buscema vient faire un fill-in de deux numéros avant que Zeck ne termine son run. Cap, Nomad et Nick Fury sont venus voir Dum Dum Dugan qui récupère après son accident cardiaque du précédent épisode. Dugan râle, les mèdecins lui ont prescrit du repos et interdit de fumer, il est aussi réaliste : il n'a servi à rien pendant l'attaque contre Viper, il est peut-être temps pour lui de prendre sa retraite. Fury ne l'entend pas du tout ainsi, l'engueule... et lui donne une promotion : il le nomme "deputy director" du SHIELD, un haut grade où il sera moins amené à aller sur le terrain. Dugan en est tout ému



Une fois dehors, Fury déclare avoir été impressionné par les talents Nomad et lui demande d'intégrer le SHIELD. Celui-ci juge que c'est trop tôt, qu'il sort juste de trente ans en animation suspendue et qu'il a besoin de découvrir le monde qui l'entoure.

Sur le chemin du retour, Cap lui assure qu'il n'a pas besoin d'un nouveau partenaire mais que le temps qu'il s'adapte à sa future nouvelle vie, il peut rester avec lui s'il le désire. Ils sont interrompus par les cris à l'aide d'une femme. Les deux hommes s'approchent de sa fenêtre et la voient elle et ses trois enfants menacés par un homme armé. Cap s'élance, désarme l'homme... et la femme s'interpose et lui demande de ne pas faire de mal à son mari !



Peu après, Mme Beehan explique à Cap que son mari ira mieux une fois qu'il aura un peu dormi. Ca fait dix mois qu'il est au chômage, et avec un quatrième enfant en route, il boit un peu pour oublier ses problèmes. Cap comprend et accepte de ne pas appeler la police. Il demande cependant à ce que le mari le contacte quand il ira mieux, il tient à avoir une discussion avec lui.

En route vers la maison, Jack trouve que les choses sont devenues bien compliquées, de son temps le type aurait été embarqué et point barre. Cap tente de lui expliquer qu'il ne faut pas voir les choses tout en blanc ou tout en noir, les temps sont durs pour beaucoup de monde et il faut se fier à son instinct. Quand il a vu dans le regard de la femme tout l'amour qu'elle a pour son mari, il n'a pu se résoudre à lui faire davantage de peine.

Ce soir, Bernie a organisé une petite fête chez elle, avec tous les amis de Steve. Celui-ci convainct Jack d'y venir, pour s'adapter il faut rencontrer des gens !



Steve retrouve tous ses voisins, ainsi que Sam Wilson, dont la campagne pour le Congrès a pris un peu de plomb dans l'aile depuis qu'il a révélé au public que son passé en tant que Falcon était lié à une maladie mentale. Soudain un type passe son bras autour du cou de Steve, celui-ci réagit par réflexe et le fait atterir sur les fesses après l'avoir fait passer au-dessus de lui : ce n'était que Sammy Bernstein, l'ex-mari de Bernie, qui prend ça pour de la jalousie mal placée alors qu'il voulait juste plaisanter. Jack n'ose pas trop intervenir jusqu'à ce que Arnie Roth, l'ami d'enfance de Steve, rompe la glace et vienne lui parler.

A trois heures du mat, tout le monde est enfin parti et Jack dort sur le divan. Steve et Bernie ont enfin un peu de temps pour eux, jusqu'à ce qu'un flash télé apprenne à Steve qu'un type planqué sur un toit avec des otages tire sur les passants à l'adresse de Mme Beehan. Il prend congé de Bernie, mais il lui demande de l'attendre car il a quelque chose d'important à lui dire.

Interlude : sur son lit de mort, Jeff Mace, le Patriot pendant le Golden Age, fait une ultime demande au docteur et à l'infirmière qui soignent son cancer : voir Captain America avant de mourir.



Une fois sur place, le Captain DiMarco lui apprend que le sniper a blessé légèrement six personnes. Un coup de jumelles permet à Cap de vérifier ce dont il se doutait : c'est bien Beehan. DiMarco veut que ses hommes prennent position sur les toits voisins et lui tirent dessus, Cap obtient dix minutes pour tenter de le raisonner. Beehan lui explique qu'il s'est battu en Corée, qu'il a bossé pendant trente ans, tout ça pour en arriver là, pour ne plus arriver à nourrir sa famille. Cap tente de lui redonner espoir en lui avouant qu'il a grandi pendant la Grande Dépression de 29 et que même si c'était dur pour les gens à cette époque, ils s'en sont sortis. Ce ne sont que des mots vides de sens pour Beehan... et Cap voit du coin de l'oeil un policier sur un autre toit prêt à tirer sur Beehan ! Il s'interpose et la balle frôle sa tête à lui !



Cap sonné, le premier réflexe de Beehan est de lui tirer dessus ! Sa femme l'en empêche, si quelqu'un doit mourir, que ce soit elle et les enfants. Son bluff fonctionne, son mari n'ose pas, mais il est prêt à retourner l'arme contre lui ! Cap parvient à attraper une bouteille et à désarmer Beehan juste avant que la police intervienne.

Un peu plus tard, Steve retrouve Bernie sur le seuil de leur immeuble et pour la première fois lui dit qu'il l'aime

__________________
http://www.comicsvf.com

Les récaps (rigolotes) de Game of Thrones Saison 5

Stannis à Davos : On n'a rien pu faire, ils étaient au moins genre vingt-deux et puis y en avait un torse nu.
  #28  
Vieux 22/12/2006, 23h32
Avatar de michel
michel michel est connecté maintenant
10pensable
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: août 2002
Localisation: Toulouse
Messages: 19 858
michel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrison
Captain America #285 : 09/83, Letting Go par J.M. DeMatteis / Sal Buscema / Kim DeMulder, cover par Mike Zeck



C'est d'un pas déterminé que Captain America traverse New York, neutralisant deux braqueurs de son bouclier sans s'arrêter. Du haut d'un toit, Nomad le voit s'engouffrer dans un immeuble. Jack a honte de lui mais il ne sait pas ce qu'il doit faire, il n'ose pas encore se lancer tout seul et suit Cap en cachette.



Il surprend un petit objet volant bizarre qui vient se planter devant une fenêtre de l'immeuble où est rentré Cap. Celui-ci a reçu l'appel de Jeff Mace, le Patriot, à l'hôtel des Avengers et est venu aussitôt à son chevet. A la disparition de Cap à la fin de la deuxième guerre mondiale, un autre homme revêtit son costume pour que la légende puisse continuer. A sa mort lors d'un combat auprès des Invaders, c'est le Patriot qui à son tour lui succéda. Puis il retomba dans l'oubli, jusqu'à ce que Mister Buda réunisse tous ceux qui avaient porté le costume (Cap Annual #6). Steve apprit alors que Jeff luttait contre un cancer, et bientôt il va perdre ce combat.



Maintenant il dort paisiblement, aussi le mèdecin demande à Cap de repasser plus tard. Nomad suit la caméra volante jusqu'à un immeuble condamné, il y trouve le Porcupine !



Ce vieil ennemi de Cap en a marre d'être un loser, bon technicien il a amélioré son costume et veut le vendre au nouveau Secret Empire pour se faire un max de fric ! Et comme gage de l'efficacité de sa nouvelle armure, il tient à la tester contre Captain America. Depuis des semaines il l'espionne avec ses caméras volantes, pour analyser ses faits et gestes et frapper au meilleur moment. Nomad intervient alors, le Porcupine le reconnaît d'après ses investigations. Nomad fait de son mieux mais il se déconcentre et le paye cash.



Steve se sent libéré depuis qu'il a réussi à dire à Bernie qu'il l'aimait, ils sont prêts à aller plus loin... mais sont interrompus par leurs voisins Mike et Josh qui débarquent avec des pizzas. Steve reçoit alors un coup de fil de Jarvis : le docteur du Patriot a appelé et a juste dit "c'est l'heure". Un voile tombe sur le visage de Steve, qui prend aussitôt congé.

Avec sa moto il sera vite sur place... sauf que le Porcupine l'attend sur un toit, avec Nomad inconscient dans une main ! Steve les rejoint sur le toit, Porcupine lui jette alors Nomad à la figure ! Steve l'attrape mais l'impulsion les fait tomber du toit, il se ralentit comme il peut en essayant de se raccrocher au mur et amortit la chute en tombant sur son bouclier Le Porcupine passe aussitôt à l'action, Cap sait qu'il finira par le neutraliser, mais il n'a pas le temps maintenant ! Voyant Nomad reprendre connaissance, il décide de faire d'une pierre deux coups : il se laisse acculer par le Porcupine et appelle Nomad à l'aide. Quand il le voit chuter, une barrière tombe dans l'esprit de Nomad, il ne se pose plus de question sur son incapacité et se bat pour faire payer celui qui a fait du mal à Cap.



Il ne met pas le Porcupine KO, mais sa diversion permet à Cap de se mettre en position pour frapper avec son bouclier sur le point faible de l'armure du Porcupine : son masque. Le plan de Cap a fonctionné, et il espère aussi que ça aura décoincé Nomad. Il est temps pour lui de rejoindre Jeff, son ami a lutté de toutes ses forces pour l'attendre et il peut lui dire quelques mots avant de partir pour toujours.



Le mois prochain, un Annual, puis viendra le dernier grand arc de Mike Zeck sur la série avec Deathlok !
__________________
http://www.comicsvf.com

Les récaps (rigolotes) de Game of Thrones Saison 5

Stannis à Davos : On n'a rien pu faire, ils étaient au moins genre vingt-deux et puis y en avait un torse nu.
  #29  
Vieux 09/01/2007, 21h39
Avatar de michel
michel michel est connecté maintenant
10pensable
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: août 2002
Localisation: Toulouse
Messages: 19 858
michel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrison
Captain America Annual #7 : 1983, The Last Enchantment ! par Peter Gillis / Brian Postman / Kim DeMulder, cover par Brian Postman / Joe Sinnott



Les Cubes Cosmiques ! Que sont exactement ces artefacts particulièrement puissants qui déforment la réalité selon les voeux de celui qui les tient ? Nous allons en savoir un peu plus dans cet épisode.

Suite à son utilisation par Thanos (on va y revenir plus en détail par la suite), le SHIELD a mis le Cube Cosmique désactivé en observation au Project Pegasus, un centre de recherche gouvernemental top-secret sur les sources d'énergie. Un beau jour, il se réactive ! Cela va être immédiatement remarqué à trois endroits différents.



Dans une autre galaxie, l'Intelligence Supreme Kree met au courant ce qui semble être un Skrull. Le menace est telle qu'elle dépasse les rivalités séculaires entre les deux races. Le Skrull est prêt à intervenir aussitôt.

Dans une forêt de l'Ohio, l'être connu sous les noms de Wundarr puis Aquarian ressent l'activation du Cube. Extra-terrestre hyper costaud mais avec l'intelligence d'un enfant de quatre ans, Project Pegasus avait tenté d'utiliser ses pouvoirs latents sur l'énergie pour contrôler le Cube Cosmique. Un acte de sabotage avait fait échouer l'expérience et plongé Wundarr en catatonie ( Marvel Two-In-One #42, Spécial Strange n°28 ). Quelques mois plus tard, Wundarr s'était réveillé après avoir assimilé les énergies libérées par le Cube et était devenu Aquarian (Marvel Two-In-One #58, Spécial Strange n°35). Il a développé une harmonie avec la planète Terre et dispose d'un champ null-force autour de lui qui inhibe toute force, toute énergie.

Dans une base de l'AIM, des agents se félicitent d'avoir placé des caméras à l'intérieur du Project Pegasus. C'est l'AIM qui a créé ce cube, elle entend maintenant le récupérer : toute une flotte d'engins volants s'abat sur le site du Project Pegasus ! Leurs boucliers ne tiennent pas longtemps, les responsables tentent d'appeler à l'aide, l'AIM bloque les transmissions. De garde à l'hôtel des Avengers, Captain America réussit à entendre "Pegasus" au milieu du message brouillé. Il a participé à son service de sécurité brièvement (Marvel Two-In-One #42-43, Spécial Strange n°28-29), et il sait que le Cube Cosmique y est stocké !

Un quart d'heure plus tard, il arrive auprès de la base assiégée et découvre un homme s'éloignant de la bataille, le Cube dans la main ! Il l'intercepte aussitôt, Aquarian se fait reconnaître : Wundarr a déjà rencontré Cap. Il refuse de donner le Cube, expliquant qu'il est en sécurité avec lui. Cap ne peut pas prendre de risque : il tente d'arrêter Aquarian, mais ni son bouclier ni lui ne peuvent pénétrer son null-force.



Cap utilise alors… une prise d'aïkido pour attraper la main d'Aquarian ! D'après lui, elle n'utilise aucune force mais causera de la souffrance si Aquarian tente de se dégager. Celui-ci pense qu'il bluffe… et non ! Plus habitué à ressentir de la douleur, Aquarian lâche le Cube… qui est aussitôt récupéré par des rayons tracteurs tirés par des vaisseaux de l'AIM ! Furieux de s'être fait avoir, Cap part à leur poursuite dans son quinjet. Aquarian sent que quelque chose d'étrange se produit avec le Cube, il doit le récupérer mais refuse de faire équipe avec Cap, il doit le faire par ses propres moyens.

Cap tente d'appeler les Avengers à l'aide, sans succès, les transmissions sont toujours brouillées. Il suit les vaisseaux de l'AIM jusque dans leur base, ce ne sont pas trente hommes armés qui vont lui faire peur, hélas il ne peut empêcher que le Cube soit emporté ailleurs dans la base pour subir des tests, ses émissions de radiations semblent instables. Et une nouvelle troupe lourdement armée se dresse maintenant devant lui…

Plus profond dans la base, une réunion a lieu pour rappeler aux nouveaux membres du comité directif l'histoire du Cube Cosmique. Le narrateur est Bernard Worrell, il avait rejoint l'AIM à sa création avec son mentor le Dr Clinton, deux brillants physiciens rêvant de refaire le monde à l'aide de la science. Leur premier succès fut la création de MODOC (Mental Organism Designed Only for Computation), un homme transformé en ordinateur vivant. Grâce à lui, ils purent créer une brèche dans la fabrique de l'espace-temps et après plusieurs essais parvinrent à obtenir une meta-singularité, un trou gris ! Et un beau jour, l'innatendu se produisit : d'étranges énergies émergèrent du trou, qu'ils réussirent à canaliser dans un cube de force.



Ces origines sont données ici pour la première fois, profitons-en pour faire un topo détaillé sur les apparitions suivantes de ce Cube Cosmique.

L'AIM commence à tester le Cube mais se le fait voler par le Red Skull, Captain America se fait passer pour soumis pour s'approcher assez près et lui faire lâcher le Cube qui tombe dans la mer (Tales of Suspense #79-81, Strange Spécial Origines n°259).

Cap envoie les Vengeurs le chercher, Namor se retrouve impliqué et envoie les poissons le trouver pour lui, il le perd dans une crevasse, il tombe aux pieds du Mole Man qui ne lui trouve rien de spécial (Avengers #40, Sub-Mariner n°6).

Petite parenthèse sur Modok : l'apparition du Cube et de ses énergies phénoménales l'a rendu fou, le C de Computation est devenu K pour Killing. Il exécuta tout le comité directif de l'AIM pour en devenir lui-même le leader. Seuls Worrell et Clinton survécurent et se firent discrets en redevenants simples hommes de troupe.

Une éruption volcanique rejette le Cube sur une plage, un pêcheur le trouve, fait prospérer son île, le Red Skull en est averti par ses espions, le récupère, change de corps avec Captain America, mais l'AIM et Modok ont construit un dispositif pour détruire le Cube à distance, comme si Modok lui en voulait pour les effets qu'il a eu sur lui (Captain America #115-120, Thor Pocket n°9, 11 et 12).

Modok change d'avis quand il constate que le Cube n'a pas été détruit mais au contraire s'est reformé près de lui. Le Dr Doom a fini par en entendre parler et utilise un Namor amnésique pour lancer une attaque contre Modok. Peine perdue, Namor finit par faire exploser le Cube qui échappe ainsi à Modok et à Doom (Sub-Mariner #47-49, Sub-Mariner n°12).

Le Cube s'est à nouveau téléporté à l'abri dans une île. Pendant la première guerre kree-skrull, l'Intelligence Suprême Kree a utilisé le Terrien Rick Jones pour assurer sa victoire, voyant en lui le réceptacle de la mystérieuse Destiny Force. Seulement, la symbiose entre Rick Jones et Captain Marvel empêche maintenant l'Intelligence Suprême de réutiliser Rick à sa guise. Dans l'éventualité de nouveaux conflits cosmiques, il décide alors d'implanter dans l'esprit inconscient de Rick l'emplacement du Cube Cosmique. Il aura accès à l'information en cas d'une urgence cosmique. Thanos, qui cherche à impressionner la Mort, apprend le plan de l'Intelligence Supreme, capture Rick Jones et lit en lui l'emplacement du Cube. Quand il l'a récupéré, il le vide de ses énergies pour les contenir lui-même, devenant une sorte de Dieu. Captain Marvel, qui vient de se voir doter de la conscience cosmique par Eon, comprend que le Cube même apparemment inactif reste un élément clé et vainct Thanos en s'en saisissant et en souhaitant que tout redevienne normal (Captain Marvel #28-33, Strange n°73-76).

Le Cube fut cru détruit jusqu'à ce que Captain America le retrouve totalement inerte et désactivé. Il fut alors confié au Project Pegasus où fut tentée l'expérience avec Wundarr qui le transforma en Aquarian. Il faillit tomber entre de mauvaises mains, celles de Victorius et de Jude l'homme entropique (Marvel Two-In-One #42-43, Spécial Strange n°28-29), puis celles de la Serpent Society (Marvel Team-Up Annual #5, inédit VF).

Entre temps, Modok perdit la tête de l'AIM, ce qui permit à Worrell et Clinton de revenir dans le comité directif et de redonner son sens originel à l'organisation. Clinton fut alors capturé par le Red Skull, Arnim Zola et le Hate-Monger qui drainèrent son esprit à la recherche d'informations pour construire un deuxième Cube. Le projet échoua et Clinton fut tué (Super-Villain Team-Up #17, Ka-Zar n°1).

Ces rappels effectués, Worrell s'apprête à utiliser le Cube Cosmique ! Wundarr est arrivé sur place et a aidé Cap à se débarasser des troupes de l'AIM, les deux hommes font une entrée fracassante : trop tard, Worrell s'est saisi du Cube.



Cap bluffe : il affirme que le Cube est toujours dans un état dormant et que les tentatives de Worrell de le contrôler vont lui attirer des petits ennuis dès qu'il l'aura attrapé ! Worrell parvient à faire surgir des rafales d'énergie du Cube, Aquarian les neutralise avec son champ null-force et Cap les évite, Worrell va se faire capturer… tout d'un coup le Cube semble réagir et se distordre, Aquarian sent qu'il va se rompre, il perd sa forme cubique dans la main de Worrell, et soudain :



Le monde est refait à l'image de ce que souhaite Worrell, il est devenu tout-puissant ! Enfin presque : il ne parvient pas à pénétrer le null-field d'Aquarian ! Il ne met pas longtemps à trouver une solution : il téléporte Aquarian au sommet d'une montagne de l'Himalaya ! Cap devient une proie facile : ses os sont enlevés de son corps et son bouclier est transformé en crabe



Worrell s'apprête à porter le coup de grâce… mais au contraire le Cube rend à Cap son apparence normale ! Cap devine que Worrell n'a inconsciemment pas le courage de détenir le pouvoir d'un dieu, la cité qu'il a créée n'est que l'image d'un de ses rêves, il a peur d'utiliser le Cube ! Et celui-ci commence à réagir bizarrement, il devient sphérique, des tentacules sortent de lui, il se met à gigoter comme s'il était vivant !

A l'autre extrémité de la planète, Aquarian sent les perturbations qui affectent le Cube. Il est retrouvé par le mystérieux Skrull vu au début de l'épisode… Le Cube lui prend l'initiative de sonder l'esprit de Worrell, il commence à remodeler la réalité à partir des émotions dominantes dans l'inconscient de Worrell : la haine et la peur ! Cap tente de demander au Cube de sonder son esprit à lui, plus calme et serein, il est rejeté… arrive alors le mystérieux Skrull qui en quelques secondes calme le Cube et lui redonne son aspect cubique.



Il incite le Cube à redonner à la planète son aspect normal, puis se présente : il est le Shaper of Worlds, et il vient aider le Cube… à éclore !

Il y a bien longtemps, les Skrulls avaient atteint un niveau scientifique très élevé. Après des millénaires de recherche, ils parvinrent à créer un dispositif capable de modeler la réalité selon les souhaits de son possesseur : le Cube Cosmique fut donné à l'Empereur Skrull qui l'utilisa plusieurs années, jusqu'à ce que le Cube développe sa propre personnalité. Basée sur celle psychotique de l'Empereur, le Cube prit vie et détruisit aussitôt les deux-tiers de la galaxie skrull, renvoyant la race skrull à l'époque des barbares. Et le Shaper of Worlds est ce Cube Cosmique skrull devenu mature



La race kree voulut elle aussi parvenir à construire un Cube Cosmique, espérant mieux le contrôler. Pour cela elle créa l'Intelligence Suprême, la fusion de tous les plus grands cerveaux krees ayant jamais existé. Mais l'Intelligence joua trop bien son rôle : il comprit qu'un Cube Cosmique était trop instable et dangereux et refusa d'en construire un ! Il observa aussi toutes les civilisations dont la technologie pouvaient les amener à en créer un, et porta donc son attention sur la Terre quand l'AIM produisit son Cube. Lors de la guerre kree-skrull, il découvrit à travers Rick Jones le potentiel des humains à utiliser la mystérieuse Destiny Force. Il en profita pour implanter dans l'esprit de Rick la connaissance du Cube, l'utilisant pour surveiller son activité.Ce lien finit par être rompu, l'Intelligence utilisa d'autres moyens et dès qu'il fut prévenu de l'éveil du Cube, il envoya le Shaper of Worlds porter assistance à son "frère", afin qu'il se développe de manière moins destructrice. Worrell a failli provoquer un désastre mais le Shaper of Worlds a profité de deux atouts : le Cube avait déjà formé Aquarian, un être particulièrement pur et dépourvu des défauts de l'humanité ; ensuite Worrell n'est pas un pur vilain comme le Red Skull ou Thanos, ses haines et ses peurs ont toujours été tempérées par du doute et de l'espoir.

Le Shaper of Worlds est maintenant tout content de montrer aux trois hommes que le Cube s'est complètement calmé, télépathiquement il s'excuse auprès d'eux et les rassure. Il entre en contact avec Captain America, ce qui aura des conséquences dans l'avenir.



Là-dessus le Shaper of Worlds prend congé avec le Cube, promettant de bien s'occuper de lui. Et Captain America a confiance en lui.

Le Shaper of Worlds était déjà apparu dans Hulk et dans Fantastic Four, sans que sa vraie nature soit dévoilée. Cet épisode clé rend donc les Cubes Cosmiques, jusqu'ici de simples artefacts surpuissants, vivants ! Seul bémol : les dessins de Brian Postman, qui ne rendent pas vraiment grâce au scénario de Gillis. Le prochain à nous parler de ce Cube Cosmique sera XXL, puisqu'il réapparaîtra à la fin de la série Defenders.
__________________
http://www.comicsvf.com

Les récaps (rigolotes) de Game of Thrones Saison 5

Stannis à Davos : On n'a rien pu faire, ils étaient au moins genre vingt-deux et puis y en avait un torse nu.
  #30  
Vieux 24/02/2007, 15h23
Avatar de michel
michel michel est connecté maintenant
10pensable
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: août 2002
Localisation: Toulouse
Messages: 19 858
michel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrisonmichel vend de la drogue à Grant Morrison
Toute une récap sur les apparitions précédentes de Deathlok et du Nth Command est disponible ici

Captain America #286 : 10/83, One Man In Search Of… Himself ! par J.M. DeMatteis / Mike Zeck / John Beatty, cover par Mike Zeck / John Beatty



L'arc de 4 épisodes qui commence ici est devenu un classique pour plusieurs raisons. C'est déjà le dernier de Zeck sur la série Il va surtout voir la résolution de deux plots complètement étrangers au titre, concernant Deathlok et le Nth Command. Comment sont-ils arrivés ici ? Je ne vois qu'un seul point commun : Mark Gruenwald, scénariste des Marvel Two-In-One sur le Nth Command et éditeur de Captain America. Il a déjà fait intervenir Deathlok dans les MTIO, comme un intermédiaire venant d'une autre dimension au même titre que Thundra ou Hyperion, allant même jusqu'à le tuer. Est-ce DeMatteis qui va avoir l'idée géniale de faire fusionner les deux plots, quitte à ramener Deathlok à la vie par une retcon ? Comme vous allez pouvoir le juger, le résultat sera en tout point remarquable

Les lecteurs de Captain America n'ayant pas eu droit au présent récapitulatif on a droit à deux pages de présentation sur Earth-7484, le monde d'origine de Deathlok. En 1991, New York est devenue une ville fantôme ravagée par la guerre. Ses habitants se sont faits rares, et ils n'hésitent pas à se tuer entre eux pour obtenir de quoi manger… de la chair humaine !

Puis on rentre dans le vif du sujet : Godwulf envoie le clone de Luther Manning dans le passé grâce à sa plate-forme temporelle. Chacun a ses raisons pour retrouver quelqu'un… Deathlok évidemment !



Le clone se retrouve en 1983 dans la même station de métro que celle où Godwulf a établi sa base.



Le premier choc, pour le clone, c'est la foule : il n'y est plus habitué ! Il réussit à sortir, et là c'est le bruit et toutes les lumières qui le mettent mal à l'aise.

Pendant ce temps, Captain America et Nomad s'entraînent ensemble à l'hôtel des Avengers.



Cap est conscient du potentiel de Nomad, énorme, mais aussi qu'il ne l'exprime pas totalement par manque de confiance en lui. Il lui parle un peu brusquement pour le faire réagir et lui montrer que quand il veut, il peut !

Le clone sent dans ses tripes que le vrai Deathlok est ici quelque part. Il a essayé de vivre sans lui mais il ne le peut pas, il n'arrive pas à trouver un sens à sa vie, il sent juste qu'il doit absolument retrouver son "original".



Deux flics en patrouille le reconnaissent à son costume comme celui qui a causé un incident dans le métro. Le clone ne veut pas se laisser arrêter, ça dégénère en fusillade, finalement le clone réussit à faire sauter le réservoir de la voiture, il peut ainsi battre en retraite sans avoir eu à blesser les policiers.

Steve Rogers est lui aussi perturbé : il doit ce soir être présenté aux parents de Bernie ! Et ça le met mal à l'aise, pas tant par peur de faire une gaffe pendant le repas, mais par ce que ça signifie sur sa relation avec Bernie. Il fait alors une comparaison osée et pourtant juste : Steve Rogers a autant besoin de Captain America que Nomad ! Autant Cap est toujours sûr de lui et ne se pose pas de question, autant Steve subit toujours le décalage d'avoir été congelé pendant des années. C'est moins vrai ces temps-ci, Steve existe davantage par lui-même, il a un métier, des amis, une femme qui l'aime… est-ce que c'est cela qui lui fait peur ?



Le scanner réglé sur le biorythme de Deathlok a guidé le clone jusqu'à Long Island, celui-ci commence alors à ressentir d'étranges moments de faiblesse, confirmés par son ordinateur. Il ne veut pourtant pas s'arrêter, il sent que Deathlok est tout proche, sûrement dans ce grand bâtiment là-bas… Bernie est allé chercher Steve à la gare et le conduit en voiture chez ses parents. Dans la conversation, elle avoue qu'elle a toujours peur en passant près des bâtiments de Brand Corporation depuis qu'ils sont fermés. Steve lui confirme qu'avec les Avengers ils sont tombés sur des "centres de recherches" où les scientifiques de la Brand faisaient les pires horreurs.

Puis ils manquent d'écraser le clone qui traverse la route devant eux pour s'introduire dans les bâtiments de la Brand. Steve l'entend prononcer le nom de Deathlok, or Reed Richards lui a parlé de ce cyborg ! Et si près des locaux de la Brand… Il faut qu'il aille voir, même si ça doit ruiner la soirée de Bernie avec sa famille !

L'ordinateur du clone lui donne des infos sur la Brand : c'est une branche de la Roxxon qui sous couvert de recherches sur l'énergie a été impliquée dans plusieurs… Le clone se souvient alors que Harlan Ryker, Hellinger, celui qui a transformé Manning en Deathlok, avait travaillé pour eux ! Et son scanner n'arrête pas de clignoter, Deathlok est bien tout près. C'est alors que Cap en costume fait son apparition, et le clone le reconnaît !

En confiance devant un tel héros, le clone raconte à Cap toute son histoire. Pour aussi farfelue qu'elle soit, l'instinct de Cap lui dit que Manning ne lui ment pas. Ils pénètrent dans le bâtiment, et Cap ne peut s'empêcher de penser que bizarrement c'est maintenant qu'il se sent le mieux de toute la soirée… Le clone lui explique que s'il a été choqué en le voyant, c'est parce qu'il n'y a plus de super-héros sur son monde ! Cap veut le faire répéter, ils sont interrompus par des gardes. Ils en disposent, Cap a maintenant la preuve que la Brand est toujours en activité. Ils pénètrent dans un laboratoire de génétique, Manning se sent de plus en plus faible mais il veut savoir où est Deathlok. Il va avoir rapidement la réponse…



Deathlok a-t-il tué son propre clone ?! Vous le saurez au prochain épisode !
__________________
http://www.comicsvf.com

Les récaps (rigolotes) de Game of Thrones Saison 5

Stannis à Davos : On n'a rien pu faire, ils étaient au moins genre vingt-deux et puis y en avait un torse nu.
Discussion fermée

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non

Navigation rapide


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 01h35.


Powered by vBulletin® Version 3.8.3
Copyright ©2000 - 2020, Jelsoft Enterprises Ltd.
Version française #20 par l'association vBulletin francophone
Skin Design et Logos By Fredeur
Buzz Comics : le forum comics n°1 en France !