Précédent   Buzz Comics, le forum comics du monde d'après. > > Retro - Hall of Heroes > Archives des GenSen

Discussion fermée
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #1  
Vieux 02/04/2005, 09h30
Avatar de Niglo
Niglo Niglo est déconnecté
Registered User
 
Date d'inscription: janvier 2003
Messages: 6 570
Niglo change la caisse du Fauve
Les parutions vf : Spidey



Spidey n°60
Janvier 1985



LES X-MEN : CORBEAU ROUGE (15 pages).
(Red Raven, Red Raven, in Uncanny X-Men #44, mai 1968).

Scénario : Gary Friedrich.
Dessin : Don Heck, Werner Roth.
Encrage : John Tartaglione.
Couverture : Don Heck & John Tartaglione.

Résumé :

Les X-Men ont été capturés par Magnéto et sa Confrérie des Mauvais Mutants, mais Angel parvient à s’évader et tente de regagner le continent pour demander l’aide des Vengeurs. En cours de route, il est pris dans une tempête et trouve refuge sur un minuscule îlot. Là, il découvre dans une caverne une ville futuriste, et est attaqué par un homme ailé baptisé le Corbeau Rouge. Ce dernier lui raconte son histoire : enfant, il fut le seul survivant d’un crash aérien et fut recueilli par un peuple d’hommes-oiseaux et élevé comme l’un des leurs. Mais ceux-ci ont pour projet d’attaquer le reste de la planète, et pour contrecarrer leurs plans, le Corbeau Rouge va les placer en état d’hibernation. Depuis, il veille sur eux, attendant que la Terre soit en mesure de se défendre avant de les ranimer. Son récit terminé, il met Angel K.O. puis renvoie l’île au fond de la mer. Angel peut reprendre sa route vers le continent.


Commentaire :

Etrange épisode, qui marque une rupture dans la storyline en cours pour réintroduire un personnage oublié du golden age avant de le faire disparaître à nouveau. Même si c’est Gary Friedrich qui est crédité au scénario, on se doute que Roy Thomas, en fin connaisseur du Golden Age qu’il est, n’est pas étranger au retour de ce personnage. Hormis le fait de mettre pour la première fois face à face Angel et son ancêtre ailé, cet épisode ne présente guère d’intérêt.


A noter :

Le Corbeau Rouge fit sa première apparition en août 1940 dans les pages de Red Raven Comics #1, signé Joe Simon et Louis Cazeneuve. Cet épisode constitue sa première apparition dans l’ère moderne du Marvel Universe. On le reverra quelques temps plus tard dans Submariner #26 (juin 1970, trad. in Submariner n°2, Arédit, janvier 1977).

Ce Corbeau Rouge n’est en réalité pas le vrai. Il s’agit d’un robot chargé de remplacer l’original. Ce dernier ne fera en fait sa réapparition dans le monde moderne que dans Nova v.3 #4 (août 1999, non traduit).

Lorsqu’il tente d’empêcher Angel de s’évader, Vif-Argent s’envole. Ce n’est pas la première fois qu’il fait usage de ce pouvoir, dont il a fait la démonstration initialement dans Avengers #43 (août 1967, trad. in Submariner n°8, Arédit, avril 1978). L’idée a depuis été abandonnée par les scénaristes.


Casting :

X-Men : Cyclope, le Fauve, Strange Girl, Angel, Iceberg.

La Confrérie des Mauvais Mutants : Magnéto, le Crapaud (Toad), Vif-Argent (Quicksilver), la Sorcière Ecarlate (Scarlet Witch).

Le Corbeau Rouge (Red Raven).


LES ORIGINES DES X-MEN : VOICI VENIR ICEBERG ! (5 pages).
(Iceman – The Iceman cometh, in Uncanny X-Men #44, mai 1968).

Scénario : Gary Friedrich.
Dessin : George Tuska.
Encrage : John Verpoorten.

Résumé :

Alors qu’il sort du cinéma en compagnie d’une amie, Bobby Drake est agressé par la bande de Rocky Beasely. Il utilise ses pouvoirs pour les faire fuir, effrayant par la même occasion sa compagne. Le bruit que Drake est un mutant se répand aussitôt dans le quartier, et un groupe de citoyen se rend chez ses parents pour l’arrêter et le jeter en prison.


Commentaire :

Classique récit qui voit le pauvre mutant victime de la peur et de la haine de ses contemporains.


A noter :

Première apparition des parents d’Iceberg.


Casting :

Iceberg, Cyclope, Professeur X.

William Drake, Madeline Drake.

Rocky Beasely, Judy.




LA SAGA DE CRYSTAR : UN DIABLE EN BALADE ! (22 pages).
(Demon, in Saga of Crystar #6, mars 1984).

Scénario: Mary Jo Duffy.
Dessin : Ricardo Villamonte.
Encrage : Dave Simons.
Couverture : Michael Golden.

Résumé :

Alors qu’il passe la soirée chez son amie Amanda Sefton, Diablo se téléporte accidentellement sur Crystalium. Son apparence démoniaque le fait prendre pour un agent de Moltar. Ce dernier l’accueille d’ailleurs à bras ouvert. Dans un premier temps Diablo ne réagit pas, mais lorsqu’Ika est capturée et menacée d’être exécutée, il prend sa défense contre le mage Zardeth. Cette dernière va aussitôt tomber amoureuse de lui, mais acceptera néanmoins de l’aider à regagner son univers d’origine.


Commentaire :

Deuxième rencontre entre le monde de Crystar et le Marvel Universe, après l’apparition du Docteur Strange dans le troisième épisode de la série. Le prétexte pour envoyer Diablo là-bas est un peu mince (les restes de magie flottant dans la pièce où il se trouve ont perturbé ses pouvoirs), mais qu’importe. Le scénario n’est pas déplaisant à lire et les héroïnes de Villamonte toujours aussi charmantes.


A noter :

Le MarvelChronologyProject situe cette apparition de Diablo juste après Uncanny X-Men #179 (mars 1984, trad. in Mutants contre mutants, album Les Etranges X-Men n°10, mars 1987).


Casting :

Crystar.

Diablo (Nightcrawler), Amanda Sefton.

Kalibar, Stalax, Warbow, Koth, Ika.

Moltar, Zardeth, Lady Lavour.

Lord Feldspar.




ET SI ELEKTRA N’ETAIT PAS MORTE ? (15 pages sur 16)
(What if Bullseye had not killed Elektra ?, in What If ? v.1 #35, octobre 1982).

Scénario et dessin : Frank Miller.
Encrage : Terry Austin.
Couverture : Ed Hannigan & Terry Austin.

Résumé :

Point de divergence : Daredevil #181. Lors de son évasion de la prison de Ryker, le Tireur est abattu par un garde. Lorsqu’elle refuse d’exécuter Foggy Nelson, le Caïd lance aux trousses d’Elektra plusieurs tueurs, mais elle parvient à leur échapper et trouve refuge chez Matt Murdock. Ensemble, ils quittent le pays.


Commentaire :

Si Elektra n’était pas morte, elle et Daredevil couleraient des jours paisibles loin de New York. Ce qui n’a pas grand intérêt en soi, mais nous donne l’occasion de voir Frank Miller en action une fois de plus.


A noter :

Une fois de plus, les planches de Miller ont été largement retouchées par Lug pour cette publication.

Rééditions de cet épisode : in Elektra ressuscitée, Marvel Top n°5, mars 1998 ; in Daredevil : l’intégrale n°2, 2004.


Casting :

Elektra, Daredevil.

Foggy Nelson, Becky Blake.

Le Caïd (Kingpin), Erik Slaughter, le Tireur (Bullseye).

Le Gardien (Watcher).


SOUS LE SIGNE DU CHAT (7 pages)
(And thus are born the Cat People, in What If ? v.1 #35, octobre 1982).

Scénario : Roger Stern.
Dessin & encrage : Steve Ditko.

Résumé :

Au Moyen Âge, le magicien Ebrok transforme un chat en un être humanoïde qu’il baptise Flavius. Il lui donne ensuite une compagne, Hélène, puis d’autres hommes-chats qu’il va donner à ses amis. L’espèce va bientôt se mettre à proliférer, menaçant à terme la suprématie humaine. Il est donc décidé de les exiler dans une autre dimension. Seuls Flavius et Hélène ont échappé à ce sort en créant un procédé leur permettant de prendre momentanément une apparence humaine. Lorsqu’ils seront découverts et qu’Ebrok mourra, ils s’enfuiront et vivront cachés dans les montagnes.


Commentaire :

Gentille historiette consacrée aux origines du Peuple Chat, race du MU liée au personnage de Tigra. Même si on est à des années-lumière de ses meilleurs travaux, le style de Ditko ici convient bien à ce récit.


Casting :

Ebrok, Flavius, Hélène.

Tigra.

Le Gardien.

Dernière modification par Niglo ; 01/05/2006 à 00h14.
  #2  
Vieux 02/04/2005, 09h41
Avatar de Niglo
Niglo Niglo est déconnecté
Registered User
 
Date d'inscription: janvier 2003
Messages: 6 570
Niglo change la caisse du Fauve


Spidey n°61
Février 1985



LES X-MEN : COMBAT DE MUTANTS (15 pages).
(When Mutants clash, in Uncanny X-Men #45, juin 1968).

Scénario : Gary Friedrich.
Dessin : Don Heck, Werner Roth.
Encrage : John Tartaglione.
Couverture : John Buscema & John Verpoorten.

Résumé :

Tandis qu’Angel tente de rejoindre New York pour demander l’aide des Vengeurs, Cyclope parvient à se libérer. Il doit rapidement faire face à Vif-Argent et l’affronter, sous les yeux de Magnéto. Le combat est long et incertain, jusqu’à ce qu’une rafale optique frappe Vif-Argent par ricochet. A peine le combat est-il achevé que les Vengeurs débarquent.


Commentaire :

Retour à l’intrigue principale après l’intermède Corbeau Rouge. Cyclope est à l’honneur (les autres X-Men apparaissent à peine) et le combat contre Vif-Argent est assez bien mené, chacun tentant de convaincre l’autre plutôt que de le vaincre. La prestation de Heck et Roth est honnête.


Casting :

X-Men : Cyclope, le Fauve, Strange Girl, Angel, Iceberg.

La Confrérie des Mauvais Mutants : Magnéto, le Crapaud (Toad), Vif-Argent (Quicksilver), la Sorcière Ecarlate (Scarlet Witch).

Les Vengeurs : Goliath, la Guêpe, la Panthère Noire, Œil-de-Faucon.


LES ORIGINES DES X-MEN : ET LA FOULE CRIAIT VENGEANCE ! (5 pages).
(Iceman – And the Mob cried Vengeance, in Uncanny X-Men #45, juin 1968).

Scénario : Gary Friedrich.
Dessin : George Tuska.
Encrage : John Verpoorten.

Résumé :

Cyclope fait sortir Iceberg de prison contre son gré. Celui-ci se méfie du mutant masqué et tente de s’enfuir. Le shérif et quelques hommes armés partent à leur poursuite, et les trouvent alors que les deux mutants, épuisés par leur combat, sont sans défense.


Commentaire :

Rien de très passionnant.


Casting :

Iceberg, Cyclope.




LA SAGA DE CRYSTAR : MALACHON (21 pages).
(Malachon, in Saga of Crystar #7, 1984).

Scénario: Mary Jo Duffy.
Dessin : Ricardo Villamonte.
Encrage : Dave Simons.
Couverture : Michael Golden.

Résumé :

Profitant du fait que Crystar comme Stalax ont dû quitter Galax, Malachon, leader du peuple des Monts Verts, décide d’attaquer la capitale. Crystar est aussitôt informé de l’assaut et décide de se rendre sur place pour arrêter Malachon. Face aux hommes de Crystar, les troupes de Malachon doivent rapidement battre en retraite. Mais à peine le combat fini, Lord Feldspar condamne Crystar pour être revenu à Galax sans autorisation.

Ogéode propose à Crystar et ses amis de se rendre auprès de l’Ordre, qui pourra les aider dans leur lutte. Le voyage est long, et l’accueil assez froid.

Dans le même temps, Malachon se rend chez Zardeth et lui demande de lui donner le pouvoir de vaincre Crystar. Zardeth accepte et transforme Malachon et ses hommes en êtres de malachite.


Commentaire :

Beaucoup de nouveaux personnages sont introduits dans cet épisode, qui ne manque pas d’action – même si la bataille de Galax est assez courte. Malgré le nombre élevé de protagonistes, Mary Jo Duffy parvient à donner à la plupart d’entre eux sa personnalité propre, même si parfois de façon assez sommaire. Artistiquement, les planches de Villamonte sont très belles, à la fois détaillées et très dynamiques. Le style heroïc fantasy lui convient à merveille.


A noter :

Première apparition de Malachon et de ses troupes, ainsi que des membres de l’Ordre.


Casting :

Crystar.

Kalibar, Stalax, Warbow, Koth, Ika, Ambre, Ogéode.

Moltar, Zardeth, Lady Lavour.

Lord Feldspar, Minay, Bahb, Dyoahn, Koth.

Malachon, les Guerriers des Monts Verts.

Shen, Bekk, l’Ordre.




DAREDEVIL : AN 2013 ! (12 pages)
(Daredevil : 2013, in What If ? v.1 #38, avril 1983).

Scénario, dessin et encrage : Alan Kupperberg.
Couverture : Alan Kupperberg.

Résumé :

En 2013, Matt Murdock accompagne son ami, le vice-président des Etats-Unis Foggy Nelson, à une conférence de paix de l’O.N.U. dont l’invitée de marque est Natacha Romanov, la nouvelle présidente russe. La réunion est interrompue par l’attaque de robots tueurs. Murdock et Romanov ont tout deux eu l’idée de porter sous leurs vêtements leurs anciens costumes qu’ils vont aussitôt revêtir. Ils découvrent bientôt que les robots sont dirigés par le Caïd, que tout le monde croyait mort. Dans le combat qui s’ensuit, le Caïd fait une chute mortelle.


Commentaire :

Récit atypique pour cette série, qui se situe donc dans le futur. Quelques idées intéressantes (Matt dépressif depuis la mort de sa femme, Natacha leader de la révolution russe) mais qui manquent de place pour être développées de façon intéressante. Les planches de Kupperberg sont étonnamment bonnes, avec quelques trouvailles narratives intéressantes.


Casting :

Matt Murdock/Daredevil, Natacha Romanov/la Veuve Noire.

Foggy Nelson.

Le Caïd.




ET SI…LE SURFER D’ARGENT ETAIT REDEVENU NORRIN RADD ? (12 pages)
(What if Galactus had turned the Silver Surfer back into Norrin Radd ?, in What If ? v.1 #37, février 1983).

Scénario : David Anthony Kraft.
Dessin : Mike Vosburg.
Encrage : Steve Mitchell.
Couverture : Ed Hannigan & Joe Rubinstein.

Résumé :

Point de divergence : Fantastic Four #50.

Lorsqu’il le trahit pour sauver la Terre, Galactus reprend ses pouvoirs au Surfer d’Argent. Avec l’aide des Quatre Fantastiques, Norrin Radd, trouve un moyen de regagner Zenn-La. Mais lorsqu’il arrive sur place, Galactus s’y trouve déjà. Pour l’empêcher de détruire la planète, Shalla-Bal a offert de devenir son nouveau héraut, ce que Galactus a accepté. Norrin Radd lui demande de rendre sa liberté à Shalla-Bal. Galactus refuse, mais ému par l’amour du Silver Surfer pour Shalla-Bal, il décide de lui rendre ses pouvoirs, mais il ne pourra désormais plus quitter Zenn-La.


Commentaire :

Kraft maîtrise assez bien son intrigue, toute la dramatique reposant sur l’enchaînement des différents évènements. Une fois encore le Surfer arrive trop tard pour retrouver son amour.


Casting :

Le Surfer d’Argent.

Les Quatre Fantastiques : Mister Fantastic, l’Invisible, la Torche Humaine, la Chose.

Galactus, Shalla-Bal, le Gardien.

Dernière modification par Niglo ; 01/05/2006 à 00h15.
  #3  
Vieux 03/04/2005, 23h24
Avatar de Niglo
Niglo Niglo est déconnecté
Registered User
 
Date d'inscription: janvier 2003
Messages: 6 570
Niglo change la caisse du Fauve


SPIDEY N°62
Lug, mars 1985.



LES X-MEN : Unis dans un même combat ! (20 pages)
(In Battle joined !, in Avengers #53, juin 1968)

Scénario : Roy Thomas.
dessin : John Buscema.
Encrage : George Tuska.
Couverture : John Buscema.

Résumé :

Les Vengeurs arrivent sur l’île de Magnéto où ils affrontent Cyclope, suite à un malentendu, puis les autres X-Men, contrôlés par Magnéto. Mais Angel parvient à détruire le dispositif de contrôle de Magnéto, et Vengeurs et X-Men s’unissent pour vaincre le mauvais mutant, qui finira même par être trahi par le Crapaud.


Commentaire :

Fin du crossover entre les X-Men et les Vengeurs, essentiellement prétexte à faire s’affronter les deux groupes.


A noter :

Magnéto fera son retour dans X-Men #62 (novembre 1969, trad. in Ka-Zar, Les X-Men n°1, 2ème trimestre 1975).

L’apparition suivante de Vif-Argent, la Sorcière Rouge et le Crapaud aura lieu dans Amazing Spider-Man #71 (avril 1969, trad. in Strange n°68, août 1975).


Casting :

X-Men : Cyclope, le Fauve, Strange Girl, Angel, Iceberg.

La Confrérie des Mauvais Mutants : Magnéto, le Crapaud (Toad), Vif-Argent (Quicksilver), la Sorcière Ecarlate (Scarlet Witch).

Les Vengeurs : Goliath, la Guêpe, la Panthère Noire, Œil-de-Faucon.




LA SAGA DE CRYSTAR : Une autre Guerre ! (21 pages sur 22)
(Another War, in Saga of Crystar #9,septembre 1984)

Scénario : Mary-Jo Duffy.
dessin : Ricardo Villamonte.
Encrage : Dave Simons.
Couverture : Michael Golden.

Résumé :

Ogéode tente de convaincre le Conseil de l’Ordre de les aider dans leur combat contre le Chaos. Mais avant que le Conseil n’ait rendu sa décision, il est attaqué par Zardeth, Malachon et leurs troupes. Crystar et ses amis arrivent à temps pour éviter le massacre et mettre les hommes de Zardeth et Malachon en fuite, mais le Conseil compte de nombreuses victimes. Après le combat, Beek, l’ancien ami d’Ika, demande à Ogéode de le changer en guerrier de cristal.


Commentaire :

Un épisode très décevant, en particulier graphiquement. Les planches paraissent bâclées, désespérément vides, sans le moindre décor, et les personnages eux-mêmes ont perdu beaucoup de leur élégance. L’intrigue en elle-même piétine, ce qui n’arrange rien.


Casting :

Crystar.

Kalibar, Stalax, Warbow, Koth, Ika, Ambre, Ogéode.

Zardeth, Malachon, les Guerriers des Monts Verts.

Shen, Bekk, l’Ordre.




ET SI… Jane Richards était morte ? (1ère partie) (20 pages)
(What if Susan Richards died in childbirth, in What if ? #42, décembre 1983).

Scénario : Peter B. Gillis.
dessin : Ron Frenz.
Encrage : Joe Sinnott.
Couverture : Michael Golden.

Résumé :

Point de divergence : Fantastic Four Special #6 (novembre 1968, trad. in Maximus, Une Aventures des Fantastiques n°10, 3ème trimestre 1976).

Mister Fantastic, la Chose et la Torche se rendent dans la Zone Négative pour récupérer la capsule de contrôle cosmique d’Annihilus, seul moyen de sauver Jane Richards qui est sur le point d’accoucher. Mais ils perdent trop de temps et, lorsqu’ils arrivent l’hôpital, Jane est morte en donnant naissance à son enfant.


Commentaire :

Un récit fort dramatique, qui fonctionne d’autant mieux que les Fantastiques sont une famille, et la disparition de l’un d’entre eux n’en est que plus émouvante. Ron Frenz signe un pastiche de Jack Kirby plutôt correct, bien aidé en cela par l’encrage de Joe Sinnott.


Casting :

Les Quatre Fantastiques : Mister Fantastic, l’Invisible, la Chose, la Torche.

Le Gardien.

Crystal, Vif-Argent, la Sorcière Rouge, Œil-de-Faucon, Captain America, la Veuve Noire, Goliath, la Guêpe, Dr. Strange, Dr. Doom, Namor, Iceberg, le Fauve, Angel, Marvel Girl, Cyclope, Willie Lumpkin, Thor, Iron Man, Hercule, la Panthère Noire, l’Araignée, Daredevil, Flèche Noire, Médusa.

Annihilus.

Dernière modification par Niglo ; 01/05/2006 à 00h20.
  #4  
Vieux 02/06/2005, 22h02
Avatar de Niglo
Niglo Niglo est déconnecté
Registered User
 
Date d'inscription: janvier 2003
Messages: 6 570
Niglo change la caisse du Fauve


SPIDEY N°63
Lug, avril 1985.



LES X-MEN : La Fin des X-Men (15 pages)
(The End of the X-Men, in X-Men #46, juillet 1968)

Scénario : Gary Friedrich.
dessin : Don Heck & Werner Roth.
Encrage : John Tartaglione.
Couverture : Don Heck & John Verpoorten.

Résumé :

Les X-Men reçoivent la visite de Foggy Nelson, chargé par le Professeur X de leur lire son testament. Ils apprennent que Scott Summers devient l’administrateur de ses biens et de l’école. Ils reçoivent également la visite de l’agent du F.B.I. Amos Duncan, mais avant qu’il n’ait pu donner la raison de sa venue, il est interrompu par l’arrivée du Fléau, de retour du Cosmos Ecarlate où le Professeur X l’avait envoyé. Lorsque ses étudiants lui apprennent la mort de Xavier, il refuse d’y croire et entre dans un colère noire. Après avoir assommé les X-Men, il se rend au cimetière proche et découvre la tombe de son demi-frère. Mais il croit encore à un subterfuge, et s’attaque à nouveau aux X-Men lorsque ceux-ci reviennent à la charge. Il est finalement renvoyé dans le Cosmos Ecarlate, une sécurité apparemment installée par Xavier. Amos Duncan peut enfin dire aux X-Men ce qu’il fait là : il leur demande de dissoudre le groupe, pour leur propre sécurité. Cyclope accepte.


Commentaire :

Troisième apparition du Fléau dans la série, c’est de loin la moins réussie. Tout est artificiel dans cette intrigue, de l’arrivée du Fléau, et son départ tout aussi subit, aux ordres de Duncan qui ne reposent sur aucune logique. Pas de doute, on est bien dans la plus mauvaise période de la série.


A noter :

La précédente apparition du Fléau dans la série date de X-Men #33 (juin 1967, trad. in Spidey n°49, février 1984).

Pour une raison inconnue, l’agent Duncan, qui se prénommait jusqu’alors Fred, est rebaptisé ici Amos. C’est pourtant le même. Il apparaissait dans X-Men #2 (novembre 1963, trad. in Spidey n°18, juillet 1981) et dans la back-up story de X-Men #38 & 39 (novembre-décembre 1967, trad. in Spidey n°54-55, juillet-août 1984).


Casting :

Les X-Men : Cyclope, le Fauve, Strange Girl, Angel, Iceberg.

Fred Duncan, Foggy Nelson.

Le Fléau (Juggernaut).


LES X-MEN : Le Second X-Man ! (5 pages)
(And then there were two, in X-Men #46, juillet 1968)

Scénario : Gary Friedrich.
dessin : George Tuska.
Encrage : John Tartaglione.

Résumé :

La foule décide de pendre haut et court Cyclope et Iceberg, malgré les menaces du shériff à leur encontre. Mais les deux mutants ont récupéré assez de leurs pouvoirs pour parvenir à s’échapper. Ils s’enfuient et courent chez les parents de Bobby, où les attend le Professeur X. Celui-ci leur annonce qu’il a effacé la mémoire de la foule et invite Bobby à s’inscrire à son école. Celui-ci accepte.


Commentaire :

Rien de notable dans cet épisode, si ce n’est que le Professeur X n’hésite pas à manipuler l’esprit de toute une foule, ce qu’il évitera de faire par la suite.


Casting :

Cyclope, Iceberg, Professeur X.

William Drake, Madeline Drake.




LA SAGA DE CRYSTAR : Perte Cruelle ! (22 pages)
(Loss, in Saga of Crystar #10, novembre 1984)

Scénario : Mary Jo Duffy.
dessin & encrage : Ricardo Villamonte.
Couverture : Michael Golden.

Résumé :

Crystar, ses compagnons et les nouveaux guerriers de cristal, menés par Bekk, quittent l’île du Conseil de l’Ordre pour regagner Crystallium. Sur place, il découvre que Lord Feldspar est sur le point de céder le pouvoir à Moltar, Zardeth ayant menacé dans le cas contraire de lancer les forces du chaos contre la capitale. Mais la population de Crystallium prend fait et cause pour Crystar. Ce dernier rassemble alors toutes ses troupes et se prépare à l’attaque, mais les hommes de lave frappent les premiers. Ils sont repoussés, mais parmi leurs victimes se trouve Koth.


Commentaire :

La fin du cycle approche, Mary Jo Duffy fait le point sur les forces en présence et prépare l’affrontement final. Cette fois, Ricardo Villamonte s’encre lui-même et le résultat est infiniment plus réussi que le mois dernier. L’un des plus beaux épisodes de la série.


Casting :

Crystar.

Kalibar, Stalax, Warbow, Koth, Ika, Ambre, Ogéode, Shen, Bekk.

Lord Feldspar.

Moltar, Lavour, Zardeth, Malachon, les Guerriers des Monts Verts.




ET SI… Jane Richards était morte ? (2ème partie) (18 pages)
(What if Susan Richards died in childbirth, in What if ? #42, décembre 1983).

Scénario : Peter B. Gillis.
dessin : Ron Frenz.
Encrage : Joe Sinnott.
Couverture : Michael Golden.

Résumé :

Anéanti par la mort de sa femme, Red Richards décide de retourner dans la Zone Négative pour se venger d’Annihilus. La Chose, la Torche et Namor partent à sa recherche. Mr. Fantastic évite sans mal tous les pièges que lui tend Annihilus et atteint son planétoïde. Annihilus tente de fuir, en vain. Mr. Fantastic veut se jeter avec Annihilus dans le No Man’s Land dimensionnel. Ses compagnons arrivent et tentent de le convaincre d’abandonner son projet, sans succès. Red se jette dans le vide, accroché à Annihilus, et ses amis ne parviennent pas à le retenir.


Commentaire :

L’intérêt de ce what if est de montrer un Red Richards totalement désespéré, et utilisant toutes ses ressources pour parvenir à ses fins. Malheureusement, face à lui, Annihilus apparaît comme un couard sans grande envergure. Au dessin, Ron Frenz pastiche le trait et la mise en page de Jack Kirby avec plus ou moins de succès.


Casting :

Mr. Fantastic, la Chose, la Torche Humaine, Namor.

Le Gardien (Watcher).

Annihilus.

Dernière modification par Niglo ; 01/05/2006 à 00h19.
  #5  
Vieux 02/06/2005, 22h37
Avatar de Niglo
Niglo Niglo est déconnecté
Registered User
 
Date d'inscription: janvier 2003
Messages: 6 570
Niglo change la caisse du Fauve


SPIDEY N°64
Lug, mai 1985.



LES X-MEN : Le Mystère du Maha Yogi (15 pages)
(The Warlock wears three Faces, in X-Men #47, août 1968)

Scénario : Gary Friedrich & Arnold Drake.
dessin : Werner Roth, Don Heck.
Encrage : John Tartaglione.
Couverture : Don Heck & Frank Giacoia.

Résumé :

Bobby et Hank, accompagnés de Zelda et Vera, se rendent au théâtre assister à la représentation du Maha Yogi, la dernière sensation à la mode. Dès que le spectacle commence, ils réalisent qu’il s’agit du Warlock, leur ancien adversaire. Ils s’éclipsent pendant que le Maha Yogi hypnotise le public, comme il l’a fait lors de ses précédentes représentations. Ayant revêtu leurs uniformes, le Fauve et Iceberg attaquent le Maha Yogi. Ce dernier leur résiste grâce à ses illusions. Il jette une pierre magique sur Iceberg, mais celui-ci la dévie et la pierre atterrit dans un générateur, ce qui produit un jeu de lumière qui déstabilise le Maha Yogi. Puis le Fauve le saucissonne dans le rideau du théâtre et Iceberg y place un magnétophone réglé à pleine puissance. S’en est trop pour le Maha Yogi qui se rend. Les deux camarades peuvent continuer leur soirée en compagnie de Vera et Zelda.


Commentaire :

Le Warlock lors de sa première apparition n’était déjà pas un vilain très reluisant, on tombe encore plus bas ici. Navrant de bout en bout, cet épisode est à classer parmi les pires de toute l’histoire de la série.


A noter :

Maha Yogi était déjà apparu, sous le nom de Warlock, dans X-Men #30 (mars 1967, trad. in Spidey n°46, novembre 1983).


Casting :

Le Fauve, Iceberg.

Zelda, Vera.

Maha Yogi/Warlock.


X-MEN : Moi, Iceberg (5 pages)
(I, the Iceman, in X-Men #47, août 1968)

Scénario : Arnold Drake.
dessin : Werner Roth.
Encrage : John Verpoorten.

Résumé :

Une démonstration des différents pouvoirs d’Iceberg.




PUISSANCE 4 : La Nuit de l’O.V.N.I. (1ère partie) (16 pages)
(Power Play, in Power Pack #1, août 1984)

Scénario : Louise Simonson.
dessin : June Brigman.
Encrage : Bob Wiacek.
Couverture : June Brigman & Bob Wiacek.

Résumé :

Aux abords de la Terre, une bataille spatiale a lieu. Le vaisseau attaqué a pour mission d’empêcher un humain, le docteur Power, de poursuivre ses expériences sur l’annihilation de la matière, qui risquent de causer une réaction en chaîne qui détruira la planète. Touché, le vaisseau s’écrase en mer, non loin de la maison où vit la famille Power.

Le docteur James Power et son épouse ont quatre enfants : Alex, Jack, Julie et Katie. Cette dernière aperçoit dans le ciel des lumières et pense qu’il s’agit des ovnis dont la présence a été signalée à la radio. Les enfants obtiennent de leurs parents l’autorisation de camper sur la terrasse. Pendant la nuit, Katie aperçoit quelque chose sur la plage. Les enfants s’y rendent et découvrent un vaisseau spatial. Jack et Julie courent prévenir leurs parents. Pendant ce temps, une écoutille du vaisseau s’ouvre et Alex et Katie découvrent son occupant : Aelfyre ‘Whitey’ Whitemane, un extraterrestre. Au même moment, un autre vaisseau se pose à proximité de la maison des Power, et ses occupants, des Snarks, kidnappent Mr. et Mrs. Power.


Commentaire :

Sympathiques débuts pour cette série visant plutôt un public jeune. La quasi-débutante June Brigman (elle n’a que 23 ans alors et n’a quasiment rien publié avant ce numéro) offre un dessin élégant et expressif, quoiqu’encore assez figé.


Casting :

Alex Power, Jack Power, Julie Power, Katie Power.

James Power, Mrs. Power.

Aelfyre ‘Whitey’ Whitemane, Vendredi (Friday).

Les Snarks.




LA SAGE DE CRYSTAR : Réconciliation ! (1ère partie) (20 pages)
(Resolution, in Saga of Crystar #11, février 1985)

Scénario : Mary Jo Duffy.
dessin & encrage : Ricardo Villamonte.
Couverture : Michael Golden.

Résumé :

Crystar retourne voir Lord Feldspar pour le convaincre de la menace que fait planer Zardeth et les guerriers du chaos sur Crystallium. La rencontre est très tendue, tout comme les relations entre Crystar et Bekk, qui remet en question son autorité, mais choisit de calmer les choses en voyant que tous prennent le parti de Crystar.

Contrairement à ce que Crystar pensait, Koth n’est pas mort. Il a été capturé par les hommes de Zardeth, lequel compte le torturer avant de le tuer. Moltar lui rend visite dans la cellule où il est enfermé, lui disant regretter ce qui est arrivé, mais Koth méprise ses excuses.

Ogeode essaie d’utiliser son prisme de cristal pour créer de nouveaux guerriers, mais en fouillant dans sa poche il ne le trouve pas. Au même moment, sur Terre, Shaman, Puck et Vega de la Division Alpha affronte au Canada une créature du chaos. Ils en viennent à bout sans mal, mais lorsque Shaman tente de sortir des médicaments de son sac, il en sort le prisme de cristal d’Ogeode, et la main de ce dernier qui s'y accroche…


Commentaire :

Le choix d’introduire des personnages de la Division Alpha dans la conclusion de cette saga peut sembler à priori curieux, mais ainsi Mary Jo Duffy crée astucieusement un lien entre la magie d’Ogeode et celle de Shaman.

Petite baisse de qualité du point de vue dessin, le fait que cet épisode soit double a sans doute contraint Ricardo Villamonte à ne pas peaufiner ses planches autant que d’habitude.


A noter :

Le MCP situe cette apparition des membres de la Division Alpha entre Alpha Flight #13(août 1984, trad. in Strange n°193, janvier 1986) et Alpha Flight #14 (septembre 1984, trad. in Strange n°184, février 1986).

Casting :

Kalibar, Stalax, Warbow, Koth, Ika, Ambre, Ogéode, Shen, Bekk.

Lord Feldspar.

La Division Alpha (Alpha Flight) : Shaman, Puck, Vega (Northstar).

Moltar, Lavour, Zardeth, Malachon, les Guerriers des Monts Verts.




L’ARAIGNEE : Le Pouvoir de l’Araignée (6 pages)
(What the well-dressed Spider-Man will wear & Spidey’s greatest Talent, in Amazing Spider-Man King Size Special #4, novembre 1967)

Scénario : Stan Lee.
dessin : Larry Lieber.
Encrage : Mike Esposito
Couverture : Larry Lieber & Mike Esposito.

Résumé :

Une démonstration des différents pouvoirs de l’Araignée.

Dernière modification par Niglo ; 01/05/2006 à 00h21.
  #6  
Vieux 21/04/2006, 22h16
Avatar de Niglo
Niglo Niglo est déconnecté
Registered User
 
Date d'inscription: janvier 2003
Messages: 6 570
Niglo change la caisse du Fauve


SPIDEY N°65
Lug, juin 1985.



Computo chef des Robots ! (15 pages)
(Beware Computo, Commander of the Robot Hive, in X-Men #48, septembre 1968)

Scénario : Arnold Drake.
dessin : Don Heck & Werner Roth.
Encrage : John Verpoorten.
Couverture : John Romita & Frank Giacoia.

Résumé :

Après la séparation des X-Men, Strange Girl et Cyclope sont restés à New York, ensemble. Jean s’est lancée dans une carrière de mannequin, tandis que Scott anime une émission à la radio. Tandis qu’ils se baladent en ville, ils sont témoins de l’attaque d’un camion par trois robots. Ils en détruisent deux et suivent le dernier jusqu’à son repère, une caverne. Ce sont des dizaines de robots qu’ils découvrent là, obéissant aux ordres d’une entité baptisée Computo. Rapidement repérés, ils parviennent à éviter leurs attaques et Cyclope détruit Computo grâce à ses rafales optiques. Ils découvrent alors le véritable cerveau derrière toute l’opération : Quasimodo, l’ordinateur vivant. Ce dernier parvient à s’échapper en inondant la caverne.


Commentaire :

Encore un scénario abyssal pour la série, décidément au plus mal à l’époque. Heureusement, graphiquement, l’épisode est plutôt réussi. Jean Grey en bikini dans les premières pages est charmante, et les robots dirigés par Computo bénéficient d’un look mi-kirbyesque, mi-psychédélique.


A noter :

L’histoire de Quasimodo ne s’arrête pas là. Arnold Drake la poursuit dans l’autre série Marvel qu’il scénarise à l’époque, Captain Marvel (#7, novembre 1968, trad. in Marvel n°9, Lug, décembre 1970).

En vo, la fin de l’épisode annonçait pour le mois suivant une histoire dans laquelle le Fauve et Iceberg affrontent Metoxo the Lava Man. Or, le mois suivant débute une histoire sans aucun rapport, introduisant le personnage de Polaris. Des années plus tard, en 1994, Kurt Busiek s’inspira de cette annonce pour son histoire Catastrophe on 34th Avenue, parue dans Marvel Holiday Special 1994 (trad. in X-Men Saga n°4, novembre 1997). L’histoire se passe des années plus tard, mais un flashback raconte la première rencontre entre Metoxo et les deux mutants.


Casting :

Cyclope, Strange Girl (Marvel Girl)

Quasimodo, Computo, les robots de Computo.


Le Fauve (5 pages)
(Yours truly, the Beast, in X-Men #48, septembre 1968)

Scénario : Arnold Drake.
dessin : Werner Roth.
Encrage : John Verpoorten.

Résumé :

Une démonstration des différents pouvoirs et talents du Fauve.




PUISSANCE 4 : La Nuit de l’O.V.N.I. (2ème partie) (18 pages)
(Power Play, in Power Pack #1, août 1984)

Scénario : Louise Simonson.
dessin : June Brigman.
Encrage : Bob Wiacek.
Couverture : June Brigman & Bob Wiacek.

Résumé :

Grièvement blessé, Whitey explique aux enfants Power la raison de sa présence sur Terre : empêcher leur père de réaliser une expérience scientifique qui risque de détruire la planète. C’est cette découverte dont les Snarks veulent s’emparer pour conquérir la galaxie. Sentant la fin proche, et alors que les Snarks sont de retour, Whitey décide de transmettre ses pouvoirs aux enfants, et disparaît dans un éclair. Dans un premier temps, les enfants ne ressentent aucun changement. Mais lorsque les Snarks vont les attaquer, leurs pouvoirs vont apparaître : Julie peut voler à la vitesse de la lumière, laissant dans son sillage un arc-en-ciel ; Katie lance des boules d’énergie ; Alex contrôle la gravité ; Jack peut se transformer en brume. En utilisant leurs pouvoirs, ils parviennent à échapper aux Snarks, à bord du vaisseau de Whitey. Ils choisissent alors de prendre de nouveaux noms, comme tout bon super-héros qui se respecte : Alex sera G, Jack Mass-Master, Julie Lasera et Katie Energie.


Commentaire :

Conclusion réussie pour ce premier épisode, qui décrit les différents pouvoirs des quatre jeunes protagonistes, et lance les grandes lignes des intrigues à venir dans les prochains mois. Les Snarks constituent des vilains caricaturaux au possible, mais dans un tel contexte ce n’est pas vraiment gênant.


Casting :

Puissance 4 (Power Pack) : G (Gee), Mass-Master, Lasera (Lightspeed), Energie (Energizer).

Aelfyre ‘Whitey’ Whitemane, Vendredi (Friday).

Les Snarks.




LA SAGE DE CRYSTAR : Réconciliation ! (2ème partie) (20 pages)
(Resolution, in Saga of Crystar #11, février 1985)

Scénario : Mary Jo Duffy.
dessin & encrage : Ricardo Villamonte.
Couverture : Michael Golden.

Résumé :

Shaman, Puck et Véga sont entraînés sur le monde de Crystallium par Ogéode. Ils sont accueillis pas Crystar qui leur explique la situation. Les trois héros acceptent de l’aider, et passent immédiatement à l’action lorsqu’une troupe d’hommes de lave attaque. Ces derniers sont rapidement vaincus.

Véga part en reconnaissance et découvre que Koth est sur le point d’être exécuté. Crystar ordonne aussitôt l’assaut. Malachon affronte Bekk et le blesse mortellement. Il sera vengé peu après par Crystar, qui tue Malachon grâce à l’épée enchantée que lui a fourni Ogéode. De son côté, Moltar finit par juger cette lutte absurde et se retourne contre Zardeth. Lavour fait bientôt de même. Alors que Zardeth s’apprête à leur lancer un sort, Crystar intervient et frappe le sorcier. Avant de mourir, Zardeth lance un dernier sort qui rend à Moltar ses traits humains. Il décide alors d’abandonner ses prétentions au trône de Crystallium. La guerre est terminée et Crystar devient le nouveau roi de Crystallium.


Commentaire :

La fin de cette série semble un peu précipitée, et l’intrusion des membres d’Alpha Flight pas vraiment utile, mais il s’agit au final d’une conclusion assez correcte et plaisante, en particulier concernant la rivalité Crystar/Moltar. Ce dernier est toujours apparu comme un faible plutôt que quelqu’un de foncièrement mauvais, et le retournement final est de ce point de vue parfaitement justifié.


A noter :

Il est fait mention dans cet épisode d’un premier voyage de Puck sur le monde de Crystallium, mais cette histoire n’a à ma connaissance jamais été racontée.


Casting :

Kalibar, Stalax, Warbow, Koth, Ika, Ambre, Ogéode, Shen, Bekk.

Lord Feldspar.

La Division Alpha (Alpha Flight) : Shaman, Puck, Vega (Northstar).

Moltar, Lavour, Zardeth, Malachon.

Dernière modification par Niglo ; 01/05/2006 à 00h18.
  #7  
Vieux 21/04/2006, 22h18
Avatar de Niglo
Niglo Niglo est déconnecté
Registered User
 
Date d'inscription: janvier 2003
Messages: 6 570
Niglo change la caisse du Fauve


SPIDEY N°66
Lug, juillet 1985.



X-MEN : Les Demi-Hommes (15 pages)
(Who dares defy the Demi-Men ?, in X-Men #49, octobre 1968)

Scénario : Arnold Drake.
dessin : Don Heck, Werner Roth.
Encrage : John Tartaglione.
Couverture : Jim Steranko.

Résumé :

Angel retourne à l’Institut du Professeur Xavier où il découvre que Cérébro a détecté l’approche d’un grand nombre de mutants. Il contacte télépathiquement Strange Girl qui prévient les autres anciens membres des X-Men.

A San Francisco, un mutant baptisé Mesmero a mis la main sur le psycho-générateur mis au point par Magnéto et l’utilise pour hypnotiser tous les mutants latents de la planète. L’un d’entre eux, une jeune femme nommée Lorna Dane, est sauvée in extremis d’un accident de la route par Iceberg. Ce dernier la conduit au Q.G. des X-Men.

Tous les membres de l’équipe enfin réunis, ils partent à la recherche des mutants repérés par Cérébro et tombent sur les hommes masqués de Mesmero qu’ils vainquent. Ils partent ensuite à la recherche de Mesméro, à l’exception d’Iceberg qui reste à l’école pour veiller sur Lorna. Le couple est bientôt attaqué par Mesmero et ses hommes. Mais tous deux sont surpris lorsque les agresseurs se prosternent devant la jeune femme.


Commentaire :

Changement de cap pour la série et retour en arrière. Finies les aventures solos des anciens X-Men, l’équipe se reforme. De là à dire que la qualité est de retour, il y a un pas qu’on ne pourra hélas pas franchir. L’intrigue est des plus approximatives et les péripéties plus ou moins ridicules.


A noter :

Première apparition de Lorna Dane et de Mesmero.


Casting :

Les X-Men : Cyclope, Strange Girl (Marvel Girl), Angel, Iceberg (Iceman), le Fauve (Beast).

Lorna Dane.

Mesmero.


Un Fauve est né !… (5 pages)
(A Beast is born, in X-Men #49, octobre 1968)

Scénario : Arnold Drake.
dessin : Werner Roth.
Encrage : John Verpoorten.

Résumé :

Marié depuis peu à Edna Andrews, Norton McCoy travaille dans une centrale atomique. Lorsqu’un incident se déclare, il va réparer le court-circuit, en s’exposant aux radiations au péril de sa vie. Tout finit bien et, quelques mois plus tard, Norton apprend que sa femme est enceinte. L’accouchement se passe bien, mais le bébé, Hank, a des mains et des pieds bien plus développés que la normale.


Commentaire :

Une origine des plus classiques, amusante à lire pour voir à quel point les centrales nucléaires sont sûres et les radiations pas si nocives que ça dans l’univers des comics…


A noter :

Première apparition de Norton et Edna McCoy, les parents de Hank.


Casting :

Norton McCoy, Edna Andrews-McCoy, Hank McCoy.




GUERRES SECRETES : La Guerre est déclarée ! (23 pages)
(The War begins, in Marvel Super-Heroes Secret Wars #1, mai 1984)

Scénario : Jim Shooter.
dessin : Mike Zeck.
Encrage : John Beatty.
Couverture : Mike Zeck & John Beatty ( ?)

Résumé :

Les plus grands héros de la planète (les Vengeurs, les 4 Fantastiques, les X-Men, l’Araignée et Hulk, ainsi que Magnéto) sont téléportés en plein espace à bord d’une sorte de vaisseau spatial. Non loin de là, un autre vaisseau se matérialise, avec à son bord une douzaine de vilains parmi les plus puissants de la planète. Les deux groupes assistent à l’explosion d’une galaxie, puis à la naissance d’une planète en orbite autour d’un soleil proche.

Parmi les vilains, un premier combat commence, Ultron s’attaquant à ses compagnons. Il est mis hors d’état de nuire par Galactus.

Une brèche s’ouvre dans l’espace, et une voix retentit. Elle promet au groupe qui parviendra à éliminer l’autre d’exaucer tous ses souhaits. Galactus identifie la voix comme étant celle du Beyonder et se rue vers la brèche, suivi de Fatalis. Mais tous deux s’ont violemment rejetés.

Les deux vaisseaux se posent sur la planète à la création de laquelle ils ont assisté. Parmi les héros, plusieurs se méfient de Magnéto et veulent en découdre avec lui. Ce dernier utilise ses pouvoirs pour les arrêter, puis s’en va. Dans l’autre camp, Fatalis rejoint la forteresse où se sont installés les vilains et tente de leur faire comprendre ce qu’ils ont à gagner à percer les secrets du Beyonder. Mais seule la promesse de ce dernier d’exaucer tous leurs vœux les intéresse. Fatalis décide donc de les quitter pour proposer son plan à Red Richards, seul à même selon lui de le comprendre. Mais son vaisseau est abattu par Kang. Les héros se rendent sur le site du crash, mais Fatalis rejette leur aide. C’est alors que les vilains passent à l’attaque.


Commentaire :

Début de la fameuse maxi-série de Jim Shooter. Le principe semble basique (les gentils contre les méchants) mais déjà le scénariste introduit quelques éléments intéressants : la présence de Magnéto parmi les héros, celle du repentant Homme-Molécule parmi les vilains, Galactus, etc. Ce premier numéro laisse supposer que la suite à venir ne sera pas qu’un simple échange de baffes douze numéros durant.

Aux dessins, on retrouve le duo aux commandes de Captain America précédemment, Mike Zeck et John Beatty, dans un style très épuré et dynamique.


Casting :

Les Vengeurs : la Guêpe (Wasp), Miss Hulk (She-Hulk), Captain Marvel, Captain America, Thor, Œil de Faucon (Hawkeye), Iron Man.

Les X-Men : Professeur X, Tornade (Storm), Diablo (Nightcrawler), Malicia (Rogue), Cyclope (Cyclops), Serval (Wolverine), Colossus, Lockheed.

Les Fantastiques : Mr. Fantastic, la Chose (Thing), la Torche Humaine (Human Torch).

L’Araignée (Spider-Man), Hulk, Magnéto.

Les Démolisseurs (Wrecking Crew) : le Démolisseur (Wrecker), Le Boulet (Thunderball), Le Compresseur (Piledriver), Bulldozer.

Docteur Fatalis (Dr. Doom), l’Enchanteresse (Enchantress), Ultron, l’Homme-Absorbant (Absorbing Man), Kang, Galactus, le Lézard (Lizard), l’Homme-Molécule (Molecule Man), Dr. Octopus.




PUISSANCE 4 : Apprentissage ! (22 pages sur 23)
(Butter Fingers, in Power Pack #2, septembre 1984)

Scénario : Louise Simonson.
dessin : June Brigman.
Encrage : Bob Wiacek.
Couverture : June Brigman & Bob Wiacek.

Résumé :

A bout de nerf après les récents évènements qu’elle a vécu, Katie Power perd le contrôle de ses pouvoirs et projette au hasard des boules d’énergie, endommageant au passage Vendredi, le vaisseau de Whitey. Le calme revenu, Vendredi offre aux quatre enfants des costumes dont les molécules instables leur permettent de résister à leurs pouvoirs. Ils décident de se rendre au laboratoire où doit avoir lieu le lendemain l’expérience scientifique mise au point par leur père et qui menace de détruire la planète.

Après s’être introduit plus ou moins discrètement dans les locaux, ils découvrent la salle où se trouve le convertisseur d’anti-matière, mais ignorent comment le rendre inopérant. Ils décident alors de l’emporter, grâce aux pouvoirs anti-gravitiques d’Alex. Ils sont bientôt repérés, et tandis que Katie et Alex s’occupent de la machine, Julie et Jack distraient les militaires, menés par le directeur du projet, Monsieur Carmody. Une décharge d’énergie de Katie détruit un pan de mur, et Alex parvient à soulever l’énorme machine. Quelques kilomètres plus loin, une rafale de vent déséquilibre Alex qui laisse tomber le convertisseur. L’appareil est détruit et la planète sauvée.

Dans leur vaisseau spatial, les Snarks utilisent des sondes psychiques pour percer les secrets du professeur Power, pour l’instant sans succès.


Commentaire :

Il y a une bonne dose de naïveté dans cette intrigue, mais aussi de fraîcheur. Ces super-héros sont avant tout des enfants, et Louise Simonson s’emploie à les décrire de la façon la plus réaliste possible, y compris dans leurs côtés les plus agaçants.


Casting :

Puissance 4 (Power Pack) : G (Gee), Mass-Master, Lasera (Lightspeed), Energie (Energizer).

James Power, Mrs. Power, Vendredi.

M. Carmody.

Les Snarks.

Dernière modification par Niglo ; 01/05/2006 à 00h11.
  #8  
Vieux 21/04/2006, 22h20
Avatar de Niglo
Niglo Niglo est déconnecté
Registered User
 
Date d'inscription: janvier 2003
Messages: 6 570
Niglo change la caisse du Fauve


SPIDEY N°67
Lug, août 1985.



X-MEN : Cité des Mutants (15 pages)
(City of Mutants, in X-Men #50, novembre 1968)

Scénario : Arnold Drake.
dessin : Jim Steranko.
Encrage : John Tartaglione.
Couverture : Jim Steranko.

Résumé :

Lorna Dane et Iceberg sont conduits à la Cité des mutants créée par Mesmero. Il utilise sur Lorna un amplificateur pour que ses pouvoirs se déclarent.

De leur côté, le reste des X-Men attaque un repère des hommes de Mesmero. Lorsque Strange Girl perçoit un appel à l’aide télépathique d’Iceberg, elle conseille à ses coéquipiers de se laisser capturer pour pouvoir le rejoindre. Sous bonne escorte, ils arrivent à la Cité des mutants au moment où Lorna Dane apparaît et où Mesmero lui révèle qu’elle est la fille de Magnéto. Effectivement, ses pouvoirs semblent très similaires à ceux de Magnéto. Mais c’est contre Mesmero et ses hommes qu’elle décide de les utiliser. Iceberg en profite pour se libérer et les X-Men se préparent à contre-attaquer. Ils sont interrompus par l’arrivée de Magnéto.


Commentaire :

Si l’intrigue est assez peu palpitante et excessivement linéaire, cet épisode mérite le coup d’œil car illustré par Jim Steranko. Ce n’est pas ce qu’il a fait de mieux, comparé à ses Nick Fury parus à la même époque cet épisode paraît plutôt sage, mais certaines planches sont admirables et la mise en page de Steranko donne à la série une modernité qui lui manquait cruellement depuis trop longtemps.


A noter :

Dans X-Men #58, on apprendra que le Magnéto qui apparaît à la fin de l’épisode est en réalité un robot.


Casting :

Les X-Men : Cyclope, Strange Girl (Marvel Girl), Angel, Iceberg (Iceman), le Fauve (Beast).

Lorna Dane.

Mesmero, robot-Magnéto.


L’Enfant terrible : (5 pages)
(This Boy, this Bombshell !, in X-Men #50, novembre 1968)

Scénario : Arnold Drake.
dessin : Werner Roth.
Encrage : John Verpoorten.

Résumé :

Grâce à son agilité et à ses pieds hors-normes, Hank McCoy est devenu la star de son équipe de football américain. Au cours d’un match, trois truands s’emparent de la recette. Hank les arrête en utilisant ses pouvoirs devant un public médusé. L’événement est observé à distance par un mystérieux individu.

Commentaire :

Forcément, comparé au travail de Steranko…


A noter :

Première apparition d’El Conquistador et de son sbire, Chico (leur nom ne sera révélé que dans l’épisode suivant).


Casting :

Hank McCoy.

El Conquistador, Chico.




GUERRES SECRETES : Ouverture des Hostilités ! (23 pages)
(Prisoners of War, in Marvel Super-Heroes Secret Wars #2, juin 1984)

Scénario : Jim Shooter.
dessin : Mike Zeck.
Encrage : John Beatty.
Couverture : Mike Zeck & John Beatty (?)

Résumé :

L’attaque surprise des vilains démarre bien : grâce aux armes qu’ils ont trouvé dans la forteresse, ils mettent aussitôt la moitié des héros K.O. Mais ces derniers s’organisent rapidement et leur contre-attaque met les vilains en déroute. L’Enchanteresse et les Démolisseurs (à l’exception du Démolisseur) sont capturés.

De son côté, Fatalis assiste au réveil de Galactus, qui part aussitôt s’installer au sommet d’une montagne, à 6.000 kilomètres de là. Fatalis se rend dans le Q.G. des vilains, désert, et remet en marche Ultron. Lorsque les vilains reviennent, ils sont contraints par la force à obéir à Fatalis.

Les héros découvrent à leur tour une installation dont ils vont faire leur quartier général. Magnéto y pénètre et s’attaque au générateur alimentant toute l’installation. Un groupe de super-héros tente de le capturer, sans succès, et Magnéto kidnappe la Guêpe avant de s’enfuir. Alors qu’il tente de le poursuivre, la Chose redevient humain.


Commentaire :

Beaucoup de rythme dans cet épisode, sans temps mort, fort joliment et efficacement mis en scène par Mike Zeck.


Casting :

Les Vengeurs : la Guêpe (Wasp), Miss Hulk (She-Hulk), Captain Marvel, Captain America, Thor, Œil de Faucon (Hawkeye), Iron Man.

Les X-Men : Professeur X, Tornade (Storm), Diablo (Nightcrawler), Malicia (Rogue), Cyclope (Cyclops), Serval (Wolverine), Colossus, Lockheed.

Les Fantastiques : Mr. Fantastic, la Chose (Thing), la Torche Humaine (Human Torch).

L’Araignée (Spider-Man), Hulk.

Magnéto.

Les Démolisseurs (Wrecking Crew) : le Démolisseur (Wrecker), Le Boulet (Thunderball), Le Compresseur (Piledriver), Bulldozer.

Docteur Fatalis (Dr. Doom), l’Enchanteresse (Enchantress), Ultron, l’Homme-Absorbant (Absorbing Man), Kang, Galactus, le Lézard (Lizard), l’Homme-Molécule (Molecule Man), Dr. Octopus.




PUISSANCE 4 : Kidnapping ! (21 pages sur 22)
(Kidnapped, in Power Pack #3, octobre 1984)

Scénario : Louise Simonson.
dessin : June Brigman.
Encrage : Bob Wiacek.
Couverture : June Brigman & Bob Wiacek.

Résumé :

Les Snarks capturent Vendredi, laissé sans défense, et se dissimulent à proximité de la maison des Power, en attendant le retour des enfants. Ces derniers arrivent bientôt, et découvrent leur maison en piteux état. Lorsque le vaisseau snark révèle sa présence, les enfants mettent rapidement au point un plan d’attaque. Ils parviennent à endommager le vaisseau mais sont capturés, à l’exception de Mass-Master. Celui-ci réussit à s’introduire dans le vaisseau sous sa forme gazeuse et retrouve son frère et ses sœurs, enfermés dans des cocons les empêchant d’utiliser leurs pouvoirs. Lorsque deux Snarks entrent dans la cellule, Mass-Master se découvre un nouveau pouvoir : il peut réduire sa taille à volonté (mais sa masse reste la même). En tombant sur le crâne d’un Snark puis en reprenant sa taille normale sous le pied d’un autre, il se débarrasse de ses deux adversaires, puis libère le reste de l’équipe. Ils partent alors à la recherche de Vendredi.


Commentaire :

Le charme continue de fonctionner, entre des enfants malicieux et des extraterrestres peu futés. Comme toujours le dessin de June Brigman est assez inégal, mais dans l’ensemble plaisant.


Casting :

Puissance 4 (Power Pack) : G (Gee), Mass-Master, Lasera (Lightspeed), Energie (Energizer).

Vendredi.

Les Snarks.

Dernière modification par Niglo ; 01/05/2006 à 00h10.
  #9  
Vieux 21/04/2006, 22h56
Avatar de Niglo
Niglo Niglo est déconnecté
Registered User
 
Date d'inscription: janvier 2003
Messages: 6 570
Niglo change la caisse du Fauve


SPIDEY N°68
Lug, septembre 1985.



LES X-MEN : La Fille du Démon (15 pages)
(The Devil had a Daughter !, in X-Men #51, décembre 1968)

Scénario : Arnold Drake.
dessin : Jim Steranko.
Encrage : John Tartaglione.
Couverture : Jim Steranko.

Résumé :

Magnéto demande à Lorna Dane, sa fille, de choisir son camp. Les X-Men passent à l’attaque. Mais face à Magnéto et son armée de mutants, ils constatent rapidement qu’ils ne font pas le poids et choisissent de battre en retraite. Lorna Dane décide de rester auprès de Magnéto.

Quelques heures plus tard, Cyclope et Iceberg se disputent assez violemment au sujet de Lorna. Iceberg part en claquant la porte.

Un nouveau mutant se rend au repère de Magnéto : il se fait appeler Erik le Rouge et demande à rencontrer Magnéto.


Commentaire :

Deuxième et dernier épisode des X-Men illustré par Jim Steranko. C’est loin d’être ce qu’il a fait de mieux, l’épisode précédent était lui-même meilleur, ça reste néanmoins réussi, malgré un scénario assez peu intéressant.


A noter :

On découvrira dans l’épisode suivant que



Casting :

Les X-Men : Cyclope, Strange Girl (Marvel Girl), Angel, Iceberg (Iceman), le Fauve (Beast).

Lorna Dane.

Mesmero, robot-Magnéto.


LES X-MEN : Les Chasseurs de Fauve (5 pages)
(The Lure of the Beast-Nappers !, in X-Men #51, décembre 1968)

Scénario : Arnold Drake.
dessin : Werner Roth.
Encrage : John Tartaglione.

Résumé :

Le Conquistador et son serviteur Chico kidnappe Hank McCoy et ses parents. S’il refuse de l’aider, il menace de les tuer. Pendant ce temps, le Professeur X et ses X-Men (Cyclope, Iceberg et Angel) arrivent chez la famille McCoy et découvrent la maison vide.


Commentaire :

Une histoire dont le vilain se fait baptiser le Conquistador, se déguise en explorateur du XVIème siècle et est suivi d’un sbire dénommé Chico ne peut être foncièrement mauvaise.


Casting :

Hank McCoy.

Les X-Men : Professeur X, Cyclope (Cyclops), Iceberg (Iceman), Angel.

Norton McCoy, Edna McCoy.

El Conquistador, Chico.




GUERRES SECRETES : Menace au dehors, Danger au dedans ! (24 pages)
(Tempest without, Crisis within, in Marvel Super Heroes Secret Wars #3, juillet 1984)

Scénario : Jim Shooter.
dessin : Mike Zeck.
Encrage : John Beatty.
Couverture : Mike Zeck.

Résumé :

Magnéto conduit la Guêpe jusqu’à son repère et tente de la convaincre qu’il ne lui veut aucun mal. Presque malgré elle, elle va assez rapidement se laisser séduire.

Du côté des héros, la plupart ont le mal du pays et occupent le temps en aménageant leur base. L’Araignée surprend une discussion des X-Men qui parlent de quitter la base pour aller retrouver Magnéto. Repéré, il leur échappe pour aller prévenir les autres, mais le Professeur X efface sa mémoire juste à temps. Thor rend visite à l’Enchanteresse dans sa prison et la libère le temps de parler avec elle. Ils se retirent dans une dimension parallèle.

Du côté des vilains, le Docteur Fatalis accueille deux nouvelles venues, qu’il dote de super-pouvoirs : Titania, à la force herculéenne, et Volcana, dont le corps est fait de lave en fusion. Fatalis ordonne ensuite l’assaut contre le Q.G. des héros. L’assaut est soudain et brutal, et les vilains n’ont aucun mal à libérer leurs camarades précédemment capturés.


Commentaire :

L’action n’avance pas beaucoup dans cet épisode, mais Jim Shooter en profite pour prêter davantage d’attention à ses personnages : quelques couples assez inattendus se forment (Magnéto et la Guêpe en particulier, même si la rapidité avec laquelle évolue leur relation n'est pas des plus vraisemblables), des dissensions apparaissent plus nettement (les X-Men prennent leurs distances par rapport aux autres héros, Thor et l'Enchanteresse s'isolent), le Professeur X se montre plus radical (depuis quand n’avait-il plus effacé les souvenirs de quelqu’un ?), l’humeur fluctuante de Hulk, etc. Le résultat se suit avec intérêt.

A noter :

Première apparition de Titania et Volcana. Jim Shooter n’explique pas comment elles sont arrivées sur la planète du Beyonder. Dans She-Hulk #10 (février 2005, non traduit), Dan Slott reviendra en détail sur cet épisode et les évènements qui l’ont précédé : Mary ‘Skeeter’ MacPherran (Titania) et Marsha Rosenberg (Volcana) se trouvaient à Denver (où se trouvait également Spider-Woman, comme on l’apprendra dans Secret Wars #7) lorsque le Beyonder téléporta la ville entière qui vint composer une partie de sa planète.


Casting :

Les Vengeurs : la Guêpe (Wasp), Miss Hulk (She-Hulk), Captain Marvel, Captain America, Thor, Œil de Faucon (Hawkeye), Iron Man.

Les X-Men : Professeur X, Tornade (Storm), Diablo (Nightcrawler), Malicia (Rogue), Cyclope (Cyclops), Serval (Wolverine), Colossus, Lockheed.

Les Fantastiques : Mr. Fantastic, la Torche Humaine (Human Torch), Ben Grimm.

L’Araignée (Spider-Man), Hulk, Magnéto.

Les Démolisseurs (Wrecking Crew) : le Démolisseur (Wrecker), Le Boulet (Thunderball), Le Compresseur (Piledriver), Bulldozer.

Docteur Fatalis (Dr. Doom), l’Enchanteresse (Enchantress), Ultron, l’Homme-Absorbant (Absorbing Man), Kang, Galactus, le Lézard (Lizard), l’Homme-Molécule (Molecule Man), Dr. Octopus, Volcana, Titania.




PUISSANCE 4 : Opération sauvetage (20 pages)
(Rescue !, in Power Pack #4, novembre 1984)

Scénario : Louise Simonson.
dessin : June Brigman.
Encrage : Bob Wiacek.
Couverture : June Brigman & Bob Wiacek.

Résumé :

Dans le vaisseau snark, une course-poursuite commence entre Puissance 4 et les Snarks. Katie perd une dent de lait, puis désintègre accidentellement le plancher de l’ascenceur où ils se sont réfugiés. Les enfants sont alors séparés, Katie et Julie d’un côté, Alex et Jack de l’autre. Ces derniers sont capturés par un rayon stabilisateur snark. Mais grâce à une diversion d’Alex, Jack parvient à en prendre le contrôle et retourne le canon contre les extraterrestres. Les garçons trouvent du même coup Vendredi qu’ils libèrent. De leur côté, Katie et Julie trouvent la pièce où sont retenue leurs parents, immobilisés par des bandelettes. Ils retrouvent leurs frères qui les aident à emmener leurs parents jusqu’à Vendredi. Puis Katie perce un trou dans la coque du vaisseau snark suffisamment grand pour permettre à Vendredi de passer à travers et de s’enfuir. Mais le vaisseau de la Reine des Snarks est à proximité et son rayon tracteur empêche Vendredi de partir. C’est alors que d’autres vaisseaux, semblables à Vendredi, arrivent et attaquent le vaisseau de la Reine, permettant à Vendredi de s’enfuir. Peu après, Byrel, un Kymellian, apparaît aux enfants et leur demande de lui raconter leur histoire. Il leur apprend ensuite qu’il est le père de Whitey. Les enfants n’ont rien à lui donner en souvenir d’eux, si ce n’est la dent de lait de Katie qu’elle lui offre. Plus tard, à son réveil, elle trouve sous son oreiller une pièce à l’effigie de Byrel.


Commentaire :

Tout cela peut paraître assez naïf, mais les personnages sont réellement attachants, par leur sincérité, leur maladresse à maîtriser leurs pouvoirs, leurs inquiétudes et leur débrouillardise. Face à eux, la balourdise des Snarks donne à la série une tonalité humoristique assez bienvenue. Et le dessin de June Brigman, bien qu’encore parfois un peu maladroit, est parfaitement dans la tonalité de la série.


Casting :

Puissance 4 (Power Pack) : G (Gee), Mass-Master, Lasera (Lightspeed), Energie (Energizer).

Vendredi, James Power, Mrs. Power, Byrel.

Les Snarks.

Dernière modification par Niglo ; 01/05/2006 à 00h10.
  #10  
Vieux 21/04/2006, 23h46
Avatar de Niglo
Niglo Niglo est déconnecté
Registered User
 
Date d'inscription: janvier 2003
Messages: 6 570
Niglo change la caisse du Fauve


SPIDEY N°69
Lug, octobre 1985.



LES X-MEN : Le Crépuscule des Mutants ! (15 pages)
(Twilight of the Mutants !, in X-Men #52, janvier 1969)

Scénario : Arnold Drake.
dessin : Don Heck & Werner Roth.
Encrage : John Tartaglione.
Couverture : Marie Severin & Joe Sinnott.

Résumé :

Eric le Rouge affronte Mesméro et ses troupes. Les rayons qu’il projette de ses mains détruisent les générateurs du repère souterrain de Mesméro et oblige ce dernier à fuir. Un peu plus tard, Eric le Rouge tombe sur Lorna Dane. Il lui dit vouloir s’allier à Magnéto, et elle le conduit à lui. Eric travaillera donc avec Mesméro, malgré les tensions existant entre les deux hommes. De leur côté, les X-Men ont reçu un appel télépathique et se rendent au repère de Magnéto – à l’exception d’Iceberg. Ils y retrouvent Eric le Rouge, qui est en réalité Cyclope, déguisé. Ils placent un piège pour les hommes de Mesméro, mais c’est Iceberg, qui les a suivis, qui le déclenche. C’est à ce moment que Mesméro et ses troupes attaquent. Pendant le combat, Lorna Dane vient en aide à Iceberg, blessé. Celui-ci lui apprend qu’il a fait des recherches et qu’elle n’est pas la fille de Magnéto : ses parents sont morts dans un accident d’avion peu après sa naissance. Elle se retourne alors contre Magnéto et Mesméro et vient en aide aux X-Men. Mesméro et ses troupes sont vaincus, mais Magnéto s’échappe et fait exploser son repère.


Commentaire :

Après les deux épisodes atypiques de Jim Steranko, retour aux affaires courantes. La beauté et l’originalité des planches n’étant plus là pour faire illusion, ne reste qu’un récit extrêmement confus et incohérent.


A noter :

On découvrira dans Uncanny X-Men #58 (juillet 1969, trad. in Spidey n°75, avril 1986) que le Magnéto rencontré ici n’est en réalité qu’un robot.

On apprend donc que Lorna Dane n’est pas la fille de Magnéto. Ce qui sera remis en cause par Grant Morrison, plus de trente ans plus tard, dans New X-Men #132 (novembre 2002, trad. in X-Men n°80, Marvel France, septembre 2003), sans aucune explication.


Casting :

Les X-Men : Cyclope, Strange Girl (Marvel Girl), Angel, Iceberg (Iceman), le Fauve (Beast).

Lorna Dane.

Mesmero, robot-Magnéto.


LES X-MEN : Le Conquistador ! (5 pages)
(The Crimes of the Conquistador !, in X-Men #52, janvier 1969)

Scénario : Arnold Drake.
dessin : Werner Roth.
Encrage : John Verpoorten.

Résumé :

Le Conquistador contraint le Fauve à s’introduire dans un laboratoire gouvernemental pour s’emparer d’une centrale électrique miniaturisée, sans quoi il tuera ses parents. Le Fauve mène à bien sa mission. Mais le Professeur X a repéré le jeune mutant grâce à Cérébro.


Commentaire :

Palpitant.


Casting :

Hank McCoy.

Les X-Men : Professeur X, Cyclope (Cyclops), Iceberg (Iceman), Angel.

Norton McCoy, Edna McCoy.

El Conquistador, Chico.




GUERRES SECRETES : Situation désespérée ! (22 pages)
(Situation : Hopeless, in Marvel Super-Heroes Secret Wars #4, août 1984)

Scénario : Jim Shooter.
dessin : Bob Layton.
Encrage : John Beatty.
Couverture : Bob Layton.

Résumé :

Les héros doivent fuir leur Q.G., détruit par les vilains menés par Fatalis. Mais ces derniers ne comptent pas les laisser s’en aller : ils les bombardent avec les débris de leur ancienne habitation. L’Homme Molécule téléporte une montagne entière au-dessus de la tête des héros, qui sont écrasés sous des millions de tonnes de pierre. La secousse est telle que même Thor et l’Enchanteresse, qui s’étaient retirés dans une dimension parallèle, la ressentent. Ils réapparaissent à l’ancien Q.G. des héros, où Thor doit affronter seul tous les vilains réunis. Il est frappé de plein fouet par le désintégrateur d’Ultron, et ne reste de lui que son casque. C’est ensuite contre Kang, accusé d’avoir tenté d’éliminer Fatalis, qu’Ultron se sert de son arme destructrice.

De leur côté, les X-Men se rendent chez Magnéto, qui se trouve toujours en compagnie de la Guêpe. Ils lui proposent une alliance, une troisième force indépendante des héros dirigés par Captain America, et dont l’objectif premier sera de vaincre Fatalis. Magnéto accepte, mais la Guêpe n’apprécie guère cette alliance, et s’enfuit pour prévenir Captain America de ce que trament les mutants. Magnéto veut détruire son vaisseau, mais Xavier l’en empêche.

Les héros ont survécu à la chute sur eux de la montagne, grâce à Hulk, dont toute la force est grandement mise à contribution. Mister Fantastic modifie les répulso-rayons d’Iron Man pour lui permettre de faire exploser tout un pan de la montagne et de regagner l’air libre. A leur sortie, ils retrouvent Thor, qui avait finalement évité le tir d’Ultron et s’était dissimulé en attendant le départ des vilains. Captain Marvel est envoyée en éclaireur afin de trouver un nouveau Q.G. Elle tombe sur un village, situé au pied de la montagne où se trouve Galactus, toujours immobile. D’abord méfiants, les autochtones, qui parlent une langue inconnue, acceptent d’accueillir les héros. Alors que tout le monde commence à s’installer (et que Ben Grimm redevient subitement la Chose), Galactus se met à bouger.


Commentaire :

Jim Shooter gère toujours aussi bien ses différentes intrigues et son imposant casting. En revanche, Mike Zeck cède ici pour un temps la place à Bob Layton, et le résultat est nettement moins attrayant. L’ensemble reste néanmoins tout à fait réussi.


Casting :

Les Vengeurs : la Guêpe (Wasp), Miss Hulk (She-Hulk), Captain Marvel, Captain America, Thor, Œil de Faucon (Hawkeye), Iron Man.

Les X-Men : Professeur X, Tornade (Storm), Diablo (Nightcrawler), Malicia (Rogue), Cyclope (Cyclops), Serval (Wolverine), Colossus, Lockheed.

Les Fantastiques : Mr. Fantastic, la Torche Humaine (Human Torch), Ben Grimm.

L’Araignée (Spider-Man), Hulk, Magnéto.

Les Démolisseurs (Wrecking Crew) : le Démolisseur (Wrecker), Le Boulet (Thunderball), Le Compresseur (Piledriver), Bulldozer.

Docteur Fatalis (Dr. Doom), l’Enchanteresse (Enchantress), Ultron, l’Homme-Absorbant (Absorbing Man), Kang, Galactus, le Lézard (Lizard), l’Homme-Molécule (Molecule Man), Dr. Octopus, Volcana, Titania.

Zsaji.




PUISSANCE 4 : Retour au Bercail ! (22 pages sur 23)
(Homecoming, in Power Pack #5, décembre 1984)

Scénario : Louise Simonson.
dessin : Mary Wilshire.
Encrage : Bob Wiacek.
Couverture : June Brigman & Bob Wiacek.

Résumé :

Toute la famille Power regagne la Terre à bord de Vendredi. Les enfants attendent d’être revenus dans leur maison pour libérer leurs parents des bandelettes qui les emprisonnent. Lorsque ces derniers se réveillent, leurs enfants ont repris leur apparence normale et choisis de leur dissimuler leurs nouveaux super-pouvoirs. Les parents ne se rappellent rien après la première attaque des Snarks.

Carmody est convaincu que les jeunes Power sont des mutants. Il rencontre Henry Peter Gyrich et lui emprunte un détecteur de mutants. Il les retrouve alors que toute la famille se trouve dans un McBurger. Les enfants s’enfuient et se rendent au phare qui se trouve près de leur maison. Ils sont suivis par un agent de Carmody. Celui-ci les trouve, mais la corniche sur laquelle il se trouve s’écroule. Julie le sauve grâce à ses pouvoirs anti-gravitiques. Mais Carmody arrive à son tour et tire sur les enfants. Attirés par les coups de feu, les parents Power arrivent et James désarme Carmody. Les enfants ont le temps de faire disparaître leurs costumes avant que leurs parents ne les voient. Carmody affirment que les enfants sont des mutants, mais son détecteur reste muet, et son agent affirme que les Power sont des enfants parfaitement ordinaires. Puis, choqué par les méthodes de son employeur, il remet sa démission à Carmody.

James et Margaret Power annoncent à leurs enfants qu’ils ont décidé de déménager à New York. Dans un premier temps Julie prend assez mal la nouvelle, mais sa mère la console. Julie appelle Vendredi pour lui annoncer la nouvelle. Quelques jours plus tard, les Power déménagent.


Commentaire :

Retour sur Terre pour Puissance 4, et un épisode de transition. Les choses reviennent à peu près à la normale, le cas Carmody est réglé (provisoirement, il deviendra plus tard un vilain récurrent de la série) et le déménagement pour New York va permettre d’élargir l’univers de nos quatre héros – et par la même occasion de les intégrer davantage dans le Marvel Universe.

June Brigman cède la place le temps d’un épisode à une autre jeune dessinatrice, Mary Wilshire (qui travaillait à l’époque sur la série Red Sonja). C’est elle qui avait déjà mis en scène les jeunes héros dans le one-shot Spider-Man & Power Pack, comic-book distribué gratuitement et consacré au problème de la maltraitance des enfants.


Casting :

Puissance 4 (Power Pack) : G (Gee), Mass-Master, Lasera (Lightspeed), Energie (Energizer).

Vendredi, James Power, Margaret Power.

Carmody, Henry Peter Gyrich.

Dernière modification par Niglo ; 21/10/2006 à 22h51.
  #11  
Vieux 22/04/2006, 00h32
Avatar de Niglo
Niglo Niglo est déconnecté
Registered User
 
Date d'inscription: janvier 2003
Messages: 6 570
Niglo change la caisse du Fauve


SPIDEY N°70
Lug, novembre 1985.



LES X-MEN : La Rage de Blastaar (15 pages)
(The Rage of Blastaar, in X-Men #53, février 1969)

Scénario : Arnold Drake.
dessin : Barry Smith.
Encrage : Mike Esposito (sous le pseudonyme de Michael Dee).
Couverture : Barry Smith & Mike Esposito.

Résumé :

Depuis sa défaite contre les Quatre Fantastiques, Blastaar est coincé dans la Zone Négative, et ne peut se rendre sur Terre, étant composé d’anti-matière il serait annihilé en entrant dans l’atmosphère terrestre. Mais lorsque les X-Men testent un appareil expérimental que leur a légué le Professeur X, un événement étrange se déroule : une surcharge de la machine provoque une explosion, et dans le même temps attire vers la Terre Blastaar, qui débarque aussitôt chez les X-Men. Les mutants se regroupent pour l’affronter, mais ils ne font pas le poids face à la puissance physique de leur adversaire. Iceberg crée des doubles de lui-même, que Strange Girl lance télépathiquement à l’attaque de Blastaar. Celui-ci les détruit, mais en fondant, l’eau qui les compose sert d’isolant et coupe la source d’énergie permettant à Blastaar de vivre sur Terre. Le vilain s’effondre.


Commentaire :

Niveau scénario, c’est une fois encore n’importe quoi. Les explications pseudo-scientifiques sont abracadabrantes, Arnold Drake ne fait pas le moindre effort pour rendre son récit un tant soit peu crédible.

Côté dessin, il s’agit de l’un des premiers travaux de Barry Windsor-Smith, dans un style très influencé par Jack Kirby. On est à des années lumières des œuvres qu’il signera quelques années plus tard, mais ses planches sont loin d’être désagréables.


A noter :

Blastaar avait fait sa première apparition dans Fantastic Four #62-63 (, trad. in Voyage cosmique, Une Aventure des Fantastiques n°5, décembre 1974). On le reverra ensuite dans Marvel Team-Up #18 (février 1974, non traduit).


Casting :

Les X-Men : Cyclope, Strange Girl (Marvel Girl), Angel, Iceberg (Iceman), le Fauve (Beast).

Blastaar.


LES X-MEN : Bienvenue au Club, Fauve ! (5 pages)
(Welcome to the Club, Beast !, in X-Men #53, février 1969)

Scénario : Arnold Drake.
dessin : Werner Roth.
Encrage : John Tartaglione.

Résumé :

Lorsque El Conquistador s’apprête à utiliser le générateur volé par le Fauve, celui-ci se rebelle et passe à l’attaque. Il reçoit bientôt l’aide des X-Men, conduits jusqu’à lui grâce à Cérébro. El Conquistador tente d’utiliser le générateur, mais le Professeur X en a mentalement inversé les circuits et la machine explose, détruisant le repère d’El Conquistador. Plus tard, le Professeur X efface la mémoire de tous les habitants de la ville, et le Fauve intègre l’équipe.


Commentaire :

On peut s’étonner des méthodes du Professeur X, qui n’a aucun remords à avoir causé la mort d’El Conquistador, et encore moins à effacer la mémoire de toute une ville.

A part ça, c’est très mauvais.


A noter :

A ma grande tristesse, je me dois de confirmer qu’il s’agit bien de la dernière apparition d’El Conquistador et de son fidèle Chico.


Casting :

Hank McCoy.

Les X-Men : Professeur X, Cyclope (Cyclops), Iceberg (Iceman), Angel.

Norton McCoy, Edna McCoy.

El Conquistador, Chico.




GUERRES SECRETES : Le Choc des Quatre Armées (24 pages)
(The Battle of Four Armies, in Marvel Super-Heroes Secret Wars #5, septembre 1984)

Scénario : Jim Shooter.
dessin : Bob Layton.
Encrage : John Beatty.
Couverture : Bob Layton.

Résumé :

Galactus a fait venir à proximité de la planète du Beyonder son vaisseau spatial. Le Professeur X tente d’entrer en contact avec lui télépathiquement, sans succès. Au contraire : Galactus lance une rafale psionique qui détruit la base de Magnéto. Mister Fantastic n’a pas plus de succès, et Galactus lance contre les héros un robot qu’ils auront bien du mal à vaincre. A peine y parviennent-ils que les vilains lancent un nouvel assaut contre eux. Ils sont bien près de prendre le dessus sur le groupe de Captain America, épuisé après son combat contre le robot de Galactus, mais la situation s’inverse lorsque les X-Men et Magnéto arrivent et prennent part au combat. Les vilains doivent rapidement battre en retraite. Le combat achevé, les mutants s’éclipsent à leur tour, abandonnant derrière eux Colossus, blessé, que le Professeur X préfère voir entre les mains des villageois chez qui sont installés les héros, et parmi lesquels se trouve une guérisseuse aux pouvoirs particulièrement efficaces, Zsaji.

Le combat entre les mutants et les vilains a distrait quelques instants Galactus, et le Docteur Fatalis en a profité pour pénétrer à l’intérieur de son vaisseau.


Commentaire :

Galactus est à l’honneur dans cet épisode, et Jim Shooter offre l’une des meilleures interprétations que l’on ait jamais eu du personnage : monolithique, ne prêtant aucune attention à ce qui se déroule à ses pieds, il aura rarement été aussi crédible dans le rôle de la menace cosmique qu’il est censé incarner.

Le reste de l’épisode continue ses va-et-vient entre le drame à grande échelle qui se joue et des moments plus intimistes (la relation naissante entre l’Homme-Molécule et Volcana ou entre la Torche et Zsaji). Le duo que forment le Professeur X et Magnéto est également intéressant à suivre, la frontière qui les sépare apparaissant de plus en plus floue au fil des épisodes.


Casting :

Les Vengeurs : la Guêpe (Wasp), Miss Hulk (She-Hulk), Captain Marvel, Captain America, Thor, Œil de Faucon (Hawkeye), Iron Man.

Les X-Men : Professeur X, Tornade (Storm), Diablo (Nightcrawler), Malicia (Rogue), Cyclope (Cyclops), Serval (Wolverine), Colossus, Lockheed.

Les Fantastiques : Mr. Fantastic, la Torche Humaine (Human Torch), Ben Grimm.

L’Araignée (Spider-Man), Hulk, Magnéto.

Les Démolisseurs (Wrecking Crew) : le Démolisseur (Wrecker), Le Boulet (Thunderball), Le Compresseur (Piledriver), Bulldozer.

Docteur Fatalis (Dr. Doom), l’Enchanteresse (Enchantress), Ultron, l’Homme-Absorbant (Absorbing Man), Galactus, le Lézard (Lizard), l’Homme-Molécule (Molecule Man), Dr. Octopus, Volcana, Titania.

Zsaji.




PUISSANCE 4 : Secrets ! (20 pages sur 22)
(Secrets, in Power Pack #6, janvier 1985)

Scénario : Louise Simonson.
dessin : June Brigman.
Encrage : Bob Wiacek.
Couverture : June Brigman & Bob Wiacek.

Résumé :

Depuis qu’ils sont installés à Manhattan, Jack et Alex n’ont qu’une idée en tête : rencontrer l’Araignée. Restés seul à l’appartement un matin, ils en profitent pour partir à sa recherche. Un article de journal les conduit à un entrepôt où ont eu lieu des vols. Effectivement, sur place ils aperçoivent l’Araignée, ainsi que la Cape et l’Epée. L’Araignée pense que l’auteur des vols est l’Homme-Dragon, et part chercher son créateur, le docteur Gregson Gilbert.

Lorsque l’Araignée arrive à la fac où enseigne Gilbert, il est précédé par l’Homme-Dragon, qui kidnappe Gilbert. L’Araignée tente de s’accrocher à lui, mais l’androïde brûle sa toile. Il est rattrapé dans sa chute par Alex.

Julie et Katie partent à la recherche de leurs frères et tombe nez à nez avec l’Homme-Dragon. D’abord effrayées, le docteur Gilbert leur explique que l’androïde n’est pas méchant. Mais il est contrôlé par des truands qui utilisent des ultrasons pour le faire obéir. L’Homme-Dragon est contraint de se rendre dans une église en ruine, suivi par les deux filles. Elles le retrouvent dans le sous-sol, terrifié, et tentent de le calmer. Lorsqu’elles sont repérées par les truands, l’Homme-Dragon leur vient en aide, et Katie détruit la télécommande servant à le contrôler. Elles s’enfuient alors avec l’Homme-Dragon – que Katie a rebaptisé ‘Bébé’ – et le dissimulent dans la cave familiale.


Commentaire :

Débuts réussis de Puissance 4 dans les rues de New York. La rencontre avec l’Araignée et l’introduction de l’Homme-Dragon dans la série sont bien traitées, le ton de la série est toujours aussi plaisant et les personnages attachants. De plus le style de June Brigman ne cesse de s’affiner, ce qui ne gache rien.


A noter :

La précédente apparition de l’Homme-Dragon a eu lieu dans Incredible Hulk #292 (février 1984, non traduit).


Casting :

Puissance 4 (Power Pack) : G (Gee), Mass-Master, Lasera (Lightspeed), Energie (Energizer).

James Power, Margaret Power.

L’Araignée (Spider-Man), la Cape (Cloak), l’Epée (Dagger), L’Homme-Dragon (Dragon-Man), Gregson Gilbert.

Dernière modification par Niglo ; 21/10/2006 à 22h50.
  #12  
Vieux 22/04/2006, 01h24
Avatar de Niglo
Niglo Niglo est déconnecté
Registered User
 
Date d'inscription: janvier 2003
Messages: 6 570
Niglo change la caisse du Fauve


SPIDEY N°71
Lug, décembre 1985.



Les X-MEN : On recherche Cyclope mort ou vif ! (15 pages)
(Wanted : Dead or alive – Cyclops !, in X-Men #54, mars 1969)

Scénario : Arnold Drake.
dessin : Don Heck & Werner Roth.
Encrage : Vince Colletta.
Couverture : Barry Smith & Vince Colletta.

Résumé :

Les X-Men se rendent à Old Landon Collège, où Cyclope doit assister à la remise de prix qui doit récompenser son frère, Alex. C’est la première fois qu’il révèle l’existence de son frère au reste du groupe. Alex est un mutant lui aussi, mais ses pouvoirs ne se sont pas encore déclarés.

Peu après la cérémonie, Alex est kidnappé par deux hommes vêtus comme des Egyptiens de l’antiquité. Strange Girl retrouve télépathiquement leur trace et les X-Men arrivent dans un musée au moment où Alex est sur le point d’être sacrifié par un personnage se faisant appeler le Pharaon Vivant. D’après lui, tous les pharaons étaient des mutants. Les X-Men l’affrontent, ainsi que ses hommes de main, et l’obligent à fuir. Un peu plus tard, Cyclope discute avec Alex, qui découvre que son frère est un mutant, lorsque le Pharaon Vivant revient et hypnotise les deux hommes. Lorsque Cyclope se réveille, deux policiers le tiennent en joue et l’accusent de meurtre. A côté de lui se trouve le corps du Pharaon Vivant. Cyclope parvient à échapper aux policiers et s’enfuit dans des tunnels. En marchant au hasard, il tombe sur… le Pharaon Vivant !


Commentaire :

Un épisode important de la série, puisqu’Alex Summers y fait sa première apparition. Ce n’est pas un bon épisode pour autant, tant le Pharaon Vivant est un personnage ridicule, et l’intrigue plus que quelconque.


A noter :

Première apparition d’Alex Summers et du Pharaon Vivant.


Casting :

Les X-Men : Cyclope, Strange Girl (Marvel Girl), Angel, Iceberg (Iceman), le Fauve (Beast).

Alex Summers.

Le Pharaon Vivant (Living Pharaoh)

LES X-MEN : Un Ange d’un Million de Dollars (5 pages)
(The Million Dollar Angel, in X-Men #54, mars 1969)

Scénario : Arnold Drake.
dessin : Werner Roth.
Encrage : Vince Colletta.

Résumé :

Tout petit déjà, Warren Worthington n’avait pas peur de l’altitude, et passait son temps à grimper aux arbres où sur le toit de la maison de ses parents. A la puberté, des ailes commencèrent à pousser. Il fit de son mieux pour les cacher. Un soir, un incendie se déclara à l’internat. Il sauta par la fenêtre et découvrit que ses ailes lui permettaient de voler. Les autres élèves étaient coincés dans le dortoir. Pour qu’on ne le reconnaisse pas, il mit une perruque et une chemise de nuit et leur apporta une corde grâce à laquelle ils purent descendre.


Commentaire :

Anecdotique mais plutôt amusant.


Casting :

Warren Worthington III.

Warren Worthington Jr., Kathryn Worthington.




GUERRES SECRETES : Réaction en chaîne ! (23 pages sur 24)
(A little Death, in Marvel Super-Heroes Secret Wars #6, octobre 1984)

Scénario : Jim Shooter.
Dessin : Mike Zeck.
Encrage : John Beatty.
Couverture : Bob Layton.

Résumé :

A bord du vaisseau de Galactus, le Docteur Fatalis libère Klaw, qui s’y trouvait prisonnier sous forme d’énergie vibratoire. Ses facultés mentales semblent sérieusement perturbées, mais Fatalis le renvoie sur la planète en le chargeant de transmettre ses ordres aux autres vilains.

Le vaisseau de la Guêpe s’écrase dans des marécages, où elle rencontre le Lézard, blessé. Elle réussit à l’amadouer et à le soigner. Elle est blessée par une attaque surprise des Démolisseurs, qui la capturent ainsi que le Lézard.

Le Professeur X envoie Cyclope, Serval et Malicia à un endroit où Fatalis vient d’envoyer l’Homme-Molécule, l’Homme-Absorbant, Titania et le Docteur Octopus. Durant le combat qui s’ensuit, Serval blesse grièvement l’Homme-Molécule, et les vilains battent en retraite. Cyclope réalise que l’objectif du groupe envoyé par Fatalis était un volcan qu’une de ses rafales va remettre en activité.

Pendant ce temps, Galactus est sur le point d’achever la construction de l’appareil qui va lui permettre de dévorer la planète.


Commentaire :

La série est toujours aussi rythmée, Shooter maîtrise toutes ses diverses intrigues, continue de surprendre en faisant se rencontrer des personnalités très différentes (ici la Guêpe et le Lézard). Les tensions existant entre les différents mutants (Tornade et Cyclope ne voient pas d’un bon œil la mainmise de Xavier sur l’équipe, le reste du groupe continue de se méfier de Magnéto) participent également à l’intérêt de ce récit. De plus, après deux numéros illustrés par Layton, Mike Zeck est ici de retour, malheureusement certaines planches paraissent quelque peu bâclées.


A noter :

La précédente apparition de Klaw a eu lieu dans Dazzler #9 (novembre 1981, trad. in Titans n°43, août 1982).

Casting :

Les Vengeurs : la Guêpe (Wasp), Miss Hulk (She-Hulk), Captain Marvel, Captain America, Thor, Œil de Faucon (Hawkeye), Iron Man.

Les X-Men : Professeur X, Tornade (Storm), Diablo (Nightcrawler), Malicia (Rogue), Cyclope (Cyclops), Serval (Wolverine), Colossus, Lockheed.

Les Fantastiques : Mr. Fantastic, la Torche Humaine (Human Torch), Ben Grimm.

L’Araignée (Spider-Man), Hulk, Magnéto, Spider-Woman (dans l’ombre, dernière case de cet épisode).

Les Démolisseurs (Wrecking Crew) : le Démolisseur (Wrecker), Le Boulet (Thunderball), Le Compresseur (Piledriver), Bulldozer.

Docteur Fatalis (Dr. Doom), l’Enchanteresse (Enchantress), Ultron, l’Homme-Absorbant (Absorbing Man), Galactus, le Lézard (Lizard), l’Homme-Molécule (Molecule Man), Dr. Octopus, Volcana, Titania, Klaw.

Zsaji.


Censure :

La page 3 de cet épisode a été supprimée.






PUISSANCE 4 : Premier Jour de Classe ! (21 pages sur 22)
(Man and Dragon-Man, in Power Pack #7, février 1985)

Scénario : Louise Simonson.
dessin : June Brigman.
Encrage : Bob Wiacek.
Couverture : June Brigman & Bob Wiacek.

Résumé :

C’est la rentrée des classes, et les enfants Power découvrent leur nouvelle école. La journée terminée, Julie et Katie retournent voir l’Homme-Dragon, caché dans le garage familial. Celui-ci s’est enrhumé et éternue des flammes. Elles jugent plus prudent de le faire sortir, et sont suivies à distance par Jack et Alex, à qui elles n’ont pas fait part de leur découverte.

Les truands qui retiennent le docteur Gilbert l’ont contraint à fabriquer une nouvelle télécommande pour contrôler l’Homme-Dragon. Lorsqu’il la met en marche, celui-ci se précipite vers l’église où Gilbert est retenu, et laisse tomber Katie. Elle est heureusement rattrapée par Jack.

Puissance 4 s’apprête à rentrer dans l’église où Julie est désormais prisonnière, en compagnie du docteur Gilbert, lorsqu’ils tombent sur la Cape et l’Epée, qui enquêtent eux aussi sur le kidnapping de Gilbert (ses ravisseurs, dirigés par Di Angelo, sont les mêmes hommes qui leur ont donné leurs pouvoirs). Avant qu’ils ne puissent entrer, ils tombent sur toute une ménagerie de monstres-androïdes créés par Gilbert qu’ils doivent affronter. Le combat est interrompu lorsque Di Angelo et ses hommes arrivent, et que le truand menace d’utiliser sa télécommande pour ordonner à l’Homme-Dragon d’écraser Julie.


Commentaire :

Encore un épisode fort agréable à lire, joliment illustré par June Brigman.


Casting :

Puissance 4 (Power Pack) : G (Gee), Mass-Master, Lasera (Lightspeed), Energie (Energizer).

James Power, Margaret Power.

L’Homme-Dragon (Dragon-Man), Gregson Gilbert, la Cape (Cloak), l’Epée (Dagger).

Di Angelo.

Dernière modification par Niglo ; 21/10/2006 à 22h49.
  #13  
Vieux 30/04/2006, 23h59
Avatar de Niglo
Niglo Niglo est déconnecté
Registered User
 
Date d'inscription: janvier 2003
Messages: 6 570
Niglo change la caisse du Fauve


SPIDEY N°72
Lug, janvier 1986.



LES X-MEN : Le Pharaon Vivant ! (15 pages)
(The Living Pharaoh !, in X-Men #55, avril 1969)

Scénario : Roy Thomas.
dessin : Don Heck & Werner Roth.
Encrage : Vince Colletta.
Couverture : Barry Smith & Vince Colletta.

Résumé :

Cyclope combat le Pharaon Vivant, met celui-ci le met K.O. grâce aux rayons que lancent son sceptre. Puis il le fait enfermer dans un sarcophage et monter à bord d’un avion privé, direction l’Egypte. Lorsqu’il se réveille, la tête de Cyclope est recouverte d’un masque qui l’empêche d’utiliser ses pouvoirs. Il entend un bruit et réalise qu’Alex est là également, enfermé dans un sarcophage lui aussi.

Guidés télépathiquement par Strange Girl, les X-Men partent à la recherche de Cyclope. Ils repèrent l’avion à bord duquel il se trouve, mais leur vaisseau est abattu en plein vol par le sceptre du Pharaon et s’abime en mer.

Arrivés en Egypte, le Pharaon Vivant conduit Cyclope et Alex dans une pyramide et les enferme dans une pièce qui va rapidement se remplir d’eau. Cyclope brise à coups de tête le sarcophage dans lequel est enfermé Alex, qui à son tour le libère du masque qui lui couvre la tête. Ensemble, ils attaquent le Pharaon Vivant et ses hommes. Ils reçoivent bientôt l’aide des X-Men, enfin arrivés. Le Pharaon gagne le haut d’une pyramide et s’apprête à tirer sur les X-Men, lorsqu’Alex, d’un geste instinctif, déclenche ses pouvoirs et tire sur le Pharaon une rafale qui le fait chuter. Aucun doute n’est permis : Alex est lui aussi un mutant.


Commentaire :

Roy Thomas retrouve sa place de scénariste, mais on ne note pas d’amélioration pour autant. L’intrigue n’a ni queue ni tête – pourquoi donc le Pharaon Vivant s’embête à conduire Alex et Cyclope et Alex en Egypte pour les y tuer ? – et quelques éléments de cet épisode contredisent le précédent (le fait qu’Alex soit un mutant latent). Roy Thomas tentera dans l’épisode suivant de mettre un peu d’ordre dans tout ce foutoir. En attendant, le résultat est très médiocre.


Casting :

Les X-Men : Cyclope, Strange Girl (Marvel Girl), Angel, Iceberg (Iceman), le Fauve (Beast).

Alex Summers.

Le Pharaon Vivant (Living Pharaoh)


LES X-MEN : Quand les Anges osent marcher (5 pages)
(Where Angels dare to tread, in X-Men #55, avril 1969)

Scénario : Roy Thomas.
dessin : Werner Roth.
Encrage : Sam Grainger.

Résumé :

Warren Worthington s’est fabriqué un costume et, sous le nom d’Angel le Vengeur, combat le crime dans les rues de New York. Il a également conçu un pistolet tirant des balles ping-pong contenant un gaz soporiphique. Il signe ses interventions en peignant une auréole sur le lieu où il est intervenu. Mais les autorités refusent de croire à l’existence d’un homme volant.

Lorsqu’il intervient contre des voleurs à l’institut atomique, Angel manque de peu de se faire toucher par une balle perdue. En voulant récupérer son pistolet qu’il a fait tomber, il inhale son propre gaz, mais ne ressent aucun effet. En rentrant chez lui, Cyclope et Iceberg l’y attendent et lui proposent de rejoindre l’équipe. Angel refuse violemment.


Commentaire :

Un récit comme toujours très court mais plus réussi que d’habitude. Angel est convaincant dans son rôle de justicier solitaire.


Casting :

Warren Worthington III.

Les X-Men : Professeur X, Cyclope (Cyclops), Iceberg (Iceman).




GUERRES SECRETES : Folie furieuse ! (22 pages sur 24)
(Berserker !, in Marvel Super-Heroes Secret Wars #7, novembre 1984)

Scénario : Jim Shooter.
dessin : Mike Zeck.
Encrage : John Beatty.
Couverture : Bob Layton.

Résumé :

Une nouvelle venue fait son apparition au village où se sont installés les héros : Spider-Woman. Il ne s’agit pas de Jessica Drew mais d’une nouvelle héroïne. Elle se trouvait à Denver avant de soudain apparaître sur le planète du Beyonder et ignore tout de ce qui se passe ici. Les présentations sont interrompues par l’irruption des Démolisseurs à bord d’un tank, qui jettent le corps de la Guêpe par dessus bord avant de s’enfuir. La Guêpe est conduite auprès de Zsaji, la guérisseuse du village, mais ses pouvoirs sont sans effet sur l’héroïne : la Guêpe est morte. La plupart des héros veulent aussitôt attaquer la base de Fatalis, mais Captain America s’y oppose : Galactus est sur le point d’achever la construction de sa machine dévoreuse de planète, et requiert toute leur attention. Miss Hulk passe outre l’ordre de Cap et part seule attaquer la base de Fatalis.

Le Professeur X ordonne à Cyclope, Serval et Malicia de poursuivre le vaisseau à bord duquel se trouvent le Docteur Octopus, Titania, l’Homme-Absorbant et l’Homme-Molécule, gravement blessé. Xavier et le reste de l’équipe prennent un autre vaisseau et les rejoignent. Le vaisseau des vilains est abattu et la bataille se poursuit au sol. Serval tranche le bras droit de l’Homme-Absorbant. Malmenés, les vilains parviennent néanmoins à fuir et à regagner leur Q.G. pour y être soignés.

Galactus perçoit enfin la présence de Fatalis à bord de son vaisseau et l’en expulse d’une simple pensée. Fatalis rejoint son Q.G., mais n’a plus aucun espoir de voir son plan réussir.

Captain America reçoit un appel télépathique de Xavier, qui lui propose de surveiller Galactus pendant que lui et son équipe attaquent la base des vilains. Cap accepte.


Commentaire :

Pas mal d’action dans cet épisode. C’est toujours aussi habilement fait, sans aucun temps mort, et Shooter utilise son casting très intelligemment.

A noter :

Première apparition de la nouvelle Spider-Woman.


Casting :

Les Vengeurs : la Guêpe (Wasp), Miss Hulk (She-Hulk), Captain Marvel, Captain America, Thor, Œil de Faucon (Hawkeye), Iron Man.

Les X-Men : Professeur X, Tornade (Storm), Diablo (Nightcrawler), Malicia (Rogue), Cyclope (Cyclops), Serval (Wolverine), Colossus, Lockheed.

Les Fantastiques : Mr. Fantastic, la Torche Humaine (Human Torch), Ben Grimm.

L’Araignée (Spider-Man), Hulk, Magnéto, Spider-Woman.

Les Démolisseurs (Wrecking Crew) : le Démolisseur (Wrecker), Le Boulet (Thunderball), Le Compresseur (Piledriver), Bulldozer.

Docteur Fatalis (Dr. Doom), l’Enchanteresse (Enchantress), Ultron, l’Homme-Absorbant (Absorbing Man), Galactus, le Lézard (Lizard), l’Homme-Molécule (Molecule Man), Dr. Octopus, Volcana, Titania, Klaw.

Zsaji.




PUISSANCE 4 : Halte aux Robots ! (22 pages)
(Monsters, in Power Pack #8, mars 1985)

Scénario : Louise Simonson.
dessin : Mark Badger & June Brigman.
Encrage : Bob Wiacek.
Couverture : June Brigman & Bob Wiacek.

Résumé :

Di Angelo, qui contrôle l’Homme-Dragon et les autres androïdes créés par Gilbert, menace de s’en prendre aux enfants de Puissance 4 si la Cape n’accepte pas de l’aider. L’Epée, le docteur Gilbert et Puissance 4 sont enfermés, tandis que la Cape accompagne Di Angelo et ses hommes sur les quais pour récupérer une livraison de drogue.

Sur une idée des enfants, le docteur Gilbert va créer une protection pour l’Homme-Dragon, le protégeant des ultrasons utilisés par Di Angelo pour le contrôler. Puis toute l’équipe n’a aucun mal à s’évader, personne n’étant resté pour les surveiller. Il se rendent sur les quais et attaquent les truands. Durant la bagarre, Jack fait accidentellement tomber Di Angelo du haut d’un hangar. Celui-ci est grièvement blessé. Jack demande à l’Epée d’utiliser ses pouvoirs pour l’aider. D’abord réticente, elle finit par accepter, comprenant que Jack ne veuille pas avoir une mort sur la conscience. La police arrive peu après pour arrêter le reste de la bande. Un peu plus tard, les enfants apprennent que le docteur Gilbert a démissionné de son poste de professeur pour devenir concepteur de robots à Disneyland.


Commentaire :

Conclusion réussie à la rencontre entre Puissance 4 et la Cape et l’Epée. Ces derniers s’humanisent enfin au contact des enfants, et rappellent par la même occasion qu’ils n’étaient guère plus âgés qu’eux lorsque Di Angelo et sa bande ont procédé à des expérimentations sur eux.

L’épisode est un mélange réussi de gravité (la Cape et l’Epée) et de moments plus farfelus (les robots de Gilbert utilisés par Di Angelo, le personnage de Gilbert lui-même, qui apparaît très immature à côté des enfants venus le sauver).


Casting :

Puissance 4 (Power Pack) : G (Gee), Mass-Master, Lasera (Lightspeed), Energie (Energizer).

James Power, Margaret Power.

L’Homme-Dragon (Dragon-Man), Gregson Gilbert, la Cape (Cloak), l’Epée (Dagger).

Di Angelo.
  #14  
Vieux 02/12/2006, 08h46
Avatar de Niglo
Niglo Niglo est déconnecté
Registered User
 
Date d'inscription: janvier 2003
Messages: 6 570
Niglo change la caisse du Fauve


SPIDEY N°73
Lug, février 1986.



LES X-MEN : Qu’est-ce que la Force ? (15 pages)
(What is the Power, in X-Men #56, mai 1969)

Scénario : Roy Thomas.
Dessin : Neal Adams.
Encrage : Tom Palmer.
Couverture : Neal Adams.

Résumé :

Les X-Men, accompagnés d’Alex Summers et du Pharaon Vivant qu’ils ont capturé, s’arrêtent sur un site de fouilles archéologiques. Très vite ils sont attaqués par les hommes du Pharaon Vivant, venus le délivrer. L’attaque est brève et le Pharaon Vivant parvient à s’échapper, emportant avec lui Alex Summers. Angel les prend en chasse, mais un tir de barrage lui fait perdre leur trace. Néanmoins, avec l’aide de Strange Girl avec laquelle il est en contact télépathique, il tombe sur un temple identique à celui où ils ont été attaqués. C’est effectivement là que le Pharaon a conduit Alex et l’a placé dans un caisson bloquant les rayons cosmiques. Aussitôt, le Pharaon commence à se métamorphoser en un être de plusieurs dizaines de mètres de haut : le Monolithe Vivant !

Arrivés sur place, les X-Men ne semblent pas être de taille à affronter le Monolithe Vivant. Mais à l’intérieur du temple, Alex va se libérer en utilisant, pour la deuxième fois, son pouvoir mutant. Aussitôt, à l’extérieur, le Monolithe Vivant redevient le Pharaon, tandis que le temple s’effondre. Des décombres et des flammes émerge une silhouette, indemne : Alex Summers.


Commentaire :

Roy Thomas conclut comme il peut une histoire sans queue ni tête. La bonne nouvelle du mois, cependant, c’est l’arrivée aux dessins de Neal Adams, dont le style tranche nettement avec celui de ses prédécesseurs. Le résultat est superbe.


A noter :

Première transformation du Pharaon Vivant en Monolithe Vivant.


Casting :

Les X-Men : Cyclope, Strange Girl (Marvel Girl), Angel, Iceberg (Iceman), le Fauve (Beast).

Alex Summers.

Le Pharaon Vivant/Monolithe Vivant (Living Pharaoh/Living Monolith)


ANGEL : La Bombe A volante… (5 pages)
(The Flying A-Bomb, in X-Men #56, mai 1969)

Scénario : Roy Thomas.
Dessin : Werner Roth.
Encrage : Sam Grainger.

Résumé :

Angel réagit brutalement à l’irruption de Cyclope et Iceberg dans son appartement. Les trois mutants s’affrontent, jusqu’à ce que le Professeur X contacte télépathiquement Angel. Il lui explique alors que la fiole qu’il a pris aux voleurs la veille contient un explosif nucléaire. Angel prend alors son envol et monte le plus haut possible, jusqu’aux limites de l’atmosphère. Là il peut désactiver la fiole sans risque. A moitié gelé, il plonge ensuite vers le sol, parvient à redresser sa course à temps. Cyclope et Iceberg le conduisent alors chez le Professeur X.


Commentaire :

Conclusion des origines d’Angel, sans grand intérêt hélas.


Casting :

Warren Worthington III.

Les X-Men : Professeur X, Cyclope (Cyclops), Iceberg (Iceman).




GUERRES SECRETES : Vengeance ! (23 pages sur 25)
(Amid the Chaos, there comes a Costume !, in Marvel Super-Heroes Secret Wars #8, décembre 1984)

Scénario : Jim Shooter.
dessin : Mike Zeck.
Encrage : John Beatty, Jack Abel & Mike Esposito.
Couverture : Mike Zeck & John Beatty.

Résumé :

Les héros lancent l’assaut contre le Q.G. des vilains. Iron Man se débarrasse rapidement du Démolisseur ; Spider-Woman vient en aide à la Chose, qui s’est une nouvelle fois transformé en Ben Grimm au moment où il s’attaquait à l’Homme-Absorbant ; le Compresseur est blessé par une flèche tirée par Œil de Faucon ; Hulk tombe sous un charme de l’Enchanteresse, Captain America parvient sans mal à lui résister ; Spider-Man vainc non sans mal Titania ; Œil de Faucon et Ben Grimm retrouvent Klaw et le Lézard, qui se rendent sans combattre ; Volcana reste au chevet de l’Homme-Molécule qu’elle va défendre contre Iron Man, Mr. Fantastic, Thor et Spider-Woman ; il faudra l’intervention de Captain Marvel, dont la forme lumineuse peut franchir l’écran créé par l’Homme-Molécule, pour qu’elle se rende ; Captain America et la Torche s’attaquent à Ultron, qui protège la chambre où s’est enfermé le Docteur Fatalis ; la Torche réussira à vaincre Ultron en poussant sa flamme à son intensité maximale. Captain America pénètre alors dans la salle que gardait Ultron et y trouve un Fatalis défait et sans réaction.

Captain Marvel retrouve Miss Hulk, grièvement blessée par les vilains, et la conduit à l’infirmerie. Tous les vilains sont enfermés dans des cellules. Lorsque Captain Marvel et Œil de Faucon veulent aller chercher le corps de la Guêpe pour l’enterrer, ils la découvrent en vie ! En fait Zsaji a bien réussi à lui sauver la vie, mais elle-même s’en trouve désormais très affaiblie, et Colossus craint le pire pour sa bien-aimée.

Mister Fantastic répare l’armure d’Iron Man et, grâce aux appareils à sa disposition, parvient même à la perfectionner. L’Araignée, voulant raccommoder son costume, utilise une machine d’où sort une boule noir qui va soudain recouvrir son corps pour devenir son nouveau costume.

Les héros reçoivent soudain un appel télépathique de Charles Xavier, qui leur annonce que Galactus a commencé à dévorer la planète.


Commentaire :

Une nouvelle fois un épisode très axé sur l’action, et dont la principale révélation est le nouveau costume de l’Araignée. Graphiquement, cet épisode souffre d’avoir été encré par trois artistes différents. Si le travail de Beatty sied comme toujours à merveille aux dessins de Zeck, on ne peut pas en dire autant d’Abel et Esposito.


A noter :

Première apparition du symbiote, le costume extraterrestre de l’Araignée.


Casting :

Les Vengeurs : la Guêpe (Wasp), Miss Hulk (She-Hulk), Captain Marvel, Captain America, Thor, Œil de Faucon (Hawkeye), Iron Man.

Les X-Men : Professeur X, Tornade (Storm), Diablo (Nightcrawler), Malicia (Rogue), Cyclope (Cyclops), Serval (Wolverine), Colossus, Lockheed.

Les Fantastiques : Mr. Fantastic, la Torche Humaine (Human Torch), Ben Grimm.

L’Araignée (Spider-Man), Hulk, Magnéto, Spider-Woman.

Les Démolisseurs (Wrecking Crew) : le Démolisseur (Wrecker), Le Boulet (Thunderball), Le Compresseur (Piledriver), Bulldozer.

Docteur Fatalis (Dr. Doom), l’Enchanteresse (Enchantress), Ultron, l’Homme-Absorbant (Absorbing Man), Galactus, le Lézard (Lizard), l’Homme-Molécule (Molecule Man), Dr. Octopus, Volcana, Titania, Klaw.


Censure :

Cet épisode a été réduit de deux pages (scannées par Michel) :














PUISSANCE 4 : L’Oeil du Serpent (21 pages sur 22)
(Fish Tale !, in Power Pack #9, avril 1985)

Scénario : Louise Jones.
Dessin : Brent Anderson.
Encrage : Bob Wiacek.
Couverture : Brent Anderson & Bob Wiacek.

Résumé :

Au large des côtes du Maine, un navire de pêche attrape dans ses filets un serpent de mer qui attaque l’équipage. Lorsque le capitaine déclenche accidentellement les sirènes du bateau, l’animal s’effondre.

Quelques semaines plus tard, les enfants Power quittent discrètement l’appartement familial pour rejoindre Vendredi. Alex lui montre une photo du serpent de mer qu’ils doivent aller voir le lendemain à Coney Island avec leur grand-père. Vendredi les prévient qu’il pourrait s’agir d’un concasseur xanthian, une créature d’origine extraterrestre possédant des pouvoirs hypnotiques. Vendredi les quitte ensuite et plonge dans l’Hudson.

Les enfants Power se rendent en compagnie de leur grand-père à l’aquarium où, parmi les animaux en captivité, ils voient le serpent de mer dont ils ont entendu parler. A une exposition de sous-marin, ils ont la surprise de voir Vendredi parmi les différents appareils exposés.

Les choses vont dégénérer lorsque Katie va jouer du hautbois que son grand-père lui a donné. Le concasseur sort alors de sa torpeur et commence à semer la panique dans tout l’aquarium. Plusieurs visiteurs, dont le grand-père de Puissance 4, s’effondrent, hypnotisés par l’animal. Les enfants de Puissance 4 viennent en aide aux personnes paniquées et les aident à se mettre à l’abri. Jack tente d’assommer le concasseur xanthian en lui tombant dessus de toute sa masse, sans succès. Julie a l’idée de retourner ses pouvoirs hypnotiques contre lui. Katie découpe une partie de la coque métallique d’un sous-marin qu’Alex va brandir devant l’animal. Mais les concasseurs sont insensibles à leur propre pouvoir. Jack va alors sauter sur le dos de l’animal et annuler sa gravité, puis Julie va l’amener en pleine mer où elle va le lâcher.

De retour à l’aquarium, les enfants y rencontrent Marina, qui leur apprend que l’animal faisait partie de la ménagerie du Collecteur. Elle ne peut laisser l’animal en liberté, et leur annonce qu’elle part à sa recherche. Vendredi la suit, pendant que les enfants attendent que leur grand-père se réveille.


Commentaire :

Pas grand chose à dire, si ce n’est que les aventures des petits Power sont toujours aussi plaisantes à lire. Brent Anderson remplace June Brigman le temps de ce numéro (et du suivant) et sa prestation est tout à fait réussie.


A noter :

L’aventure avec le Collecteur à laquelle Marina fait référence s’est déroulée dans Marvel Team-Up Annual #7 (octobre 1984, non traduit).


Casting :

Puissance 4 (Power Pack) : G (Gee), Mass-Master, Lasera (Lightspeed), Energie (Energizer).

Margaret Power, grand-père.

Vendredi, Marina (Marrina).

Le concasseur xanthian.


Censure :

Cet épisode a été réduit d’une page. Les panels suivants ont été supprimés :

Page 19, panels 5 & 6 :


Page 20, panels 1, 2, 5 & 6 :

  #15  
Vieux 02/12/2006, 08h56
Avatar de Niglo
Niglo Niglo est déconnecté
Registered User
 
Date d'inscription: janvier 2003
Messages: 6 570
Niglo change la caisse du Fauve


SPIDEY N°74
Lug, mars 1986.



LES X-MEN : Les Sentinelles sont en Vie ! (15 pages)
(The Sentinels live, in X-Men #57, juin 1969)

Scénario : Roy Thomas.
Dessin : Neal Adams.
Encrage : Tom Palmer.
Couverture : Neal Adams.

Résumé :

Alors qu’elle se trouve dans son appartement, Lorna Dane est attaquée et capturée par deux Sentinelles.

En Egypte, les X-Men tentent de calmer Alex Summers, paniqué à l’idée qu’à cause de ses pouvoirs il puisse accidentellement tuer quelqu’un. Iceberg revient en compagnie de policiers auxquels les X-Men comptent remettre le Pharaon Vivant. Mais l’un des policiers reconnaît le Pharaon qui, sous son identité civile, est un archéologue réputé. Celui-ci accuse les X-Men et Alex d’avoir détruit un temple. Les policiers le croient, et Alex, terrifié, utilise une nouvelle fois ses pouvoirs pour les empêcher d’approcher. Dans la bagarre qui s’ensuit, Alex disparaît. Il trouve refuge dans une caverne, où il est capturé lui aussi par une Sentinelle.

Les X-Men cherchent Alex, en vain. Cyclope a l’idée d’utiliser Cérébro pour faciliter leurs recherches. Il tente de contacter Lorna Dane, et découvre que son appartement a été mis à sac. L’équipe décide alors de se séparer en deux groupes : Cyclope, Angel et Strange Girl restent sur place pour trouver Alex, tandis que le Fauve et Iceberg retournent aux Etats-Unis.

A peine sont-ils arrivés chez Lorna Dane que le Fauve et Iceberg sont mis en joue par deux policiers. Ils fuient et trouvent refuge dans l’appartement de Cyclope. Le Fauve allume la télévision et tombe sur une interview du juge Chalmers, fondateur du Conseil Fédéral sur les Activités des Mutants, qui affirme que les mutants sont une menace pour l’humanité. Il est accompagné sur le plateau par Larry Trask, le fils de Bolivar Trask, créateur des premières Sentinelles. Larry est convaincu que les X-Men sont responsables de la mort de son père, et a juré de le venger. Tandis que le Fauve et Iceberg regardent le programme, une Sentinelle approche…


Commentaire :

On passe (enfin !) aux choses sérieuses. Depuis le départ de Stan Lee, et en particulier les épisodes mettant en scène les premières Sentinelles, le thème de la menace mutante n’avait quasiment plus jamais été évoqué. Thomas et les autres scénaristes avaient traités les X-Men comme n’importe quel autre groupe de super-héros, sans s’intéresser à la spécificité de leur condition. Cet épisode joue sur la crainte qu’inspirent les mutants au reste du monde. Il bénéficie en outre d’une réalisation impeccable, tant dans son déroulement (du prologue où Lorna Dane est attaquée au cliffhanger final) que dans sa mise en scène (cette magnifique planche qui voit le Fauve tomber du haut d’un immeuble).


A noter :

Les X-Men avaient affronté les premières Sentinelles dans X-Men #14 à 16 (novembre 1965 à janvier 1966, trad. in Strange n°14 à 16, février à avril 1971).

Première apparition du juge Chalmers et de Larry Trask.


Casting :

Les X-Men : Cyclope, Strange Girl (Marvel Girl), Angel, Iceberg (Iceman), le Fauve (Beast).

Alex Summers, Lorna Dane.

Juge Robert Charlmers, Larry Trask, le Pharaon Vivant (Living Pharaoh).

Les Sentinelles (Sentinels).


STRANGE GIRL : La Femme de l’équipe ! (5 pages)
(The Female of the Species, in X-Men #57, juin 1969)

Scénario : Linda Fite.
Dessin : Werner Roth.
Encrage : Sam Grainger.

Résumé :

Strange Girl fait une démonstration de ses pouvoirs télékynésiques, qui lui permettent entre autre de cuisiner, faire le ménage, se protéger d’une attaque, se libérer, crocheter une serrure, atteindre le sommet d’un bâtiment, et aussi forcer mentalement un adversaire à se rendre. Témoin d’un vol à l’arrachée, elle utilise ses pouvoirs pour arrêter le détrousseur.


Commentaire :

Dernière des back-up stories à paraître dans ces pages. Contrairement aux autres membres de l’équipe, Strange Girl n’a pas droit au récit de ses origines mais seulement à ce petit récapitulatif de ses pouvoirs. C’est à une scénariste, Linda Fite, qu’a été confiée cette histoire. Laquelle scénariste s’est empressée de mettre en scène son héroïne en train de faire la cuisine et le ménage…


Casting :

Strange Girl (Marvel Girl).




GUERRES SECRETES : Haro sur Galactus ! (24 pages sur 25)
(Assault on Galactus !, in Marvel Super Heroes Secret War #9, janvier 1985)

Scénario : Jim Shooter.
Dessin : Mike Zeck.
Encrage : John Beatty.
Couverture : Mike Zeck & Bob McLeod.

Résumé :

Galactus a activé la machine qui va lui permettre de dévorer la planète du Beyonder. Aux premières loges, les X-Men passent à l’attaque, sans succès : la tempête que déclenche Tornade ne fait pas réagir Galactus, et le reste de l’équipe doit affronter un drone qui les empêche d’avancer. La destruction du drone crée une énorme explosion, visible à des kilomètres de là.

Captain America et son groupe embarquent à bord d’un vaisseau pour aller prêter main forte aux X-Men. Tous ne réagissent pas de la même façon aux évènements en cours : Hulk s’inquiète de voir son intelligence décliner petit à petit ; Ben Grimm se lamente de la perte de ses pouvoirs, jusqu’à ce qu’il redevienne subitement la Chose ; l’Araignée a choisi de ne pas se soucier de ce qui les attend, tandis que Mr. Fantastic ne peut cacher son inquiétude.

Le vaisseau des héros est touché par une rafale et manque de s’écraser. Le crash est évité grâce à Colossus qui, bien qu’encore blessé, va ralentir sa chute. Aussitôt débarqué, le groupe part à l’assaut de Galactus. Iron Man parvient à endommager sa machine, mais les héros sont soudainement repoussés comme des fétus de paille par un champ de force. Mister Fantastic demande alors aux autres de ne pas poursuivre leur attaque. Il a réalisé que si ils laissent Galactus gagner le tournoi, le Beyonder exaucera son vœu le plus cher, à savoir le guérir de sa boulimie, et qu’ainsi il ne représentera plus jamais une menace pour la galaxie.

A peine Mister Fantastic a-t-il fini d’exposer sa théorie que lui et Galactus disparaissent. Ils se rematérialisent à bord du vaisseau de Galactus, où ils ont une discussion ensemble.

Dans sa cellule, le Docteur Fatalis sort enfin de sa torpeur. Il a enfin trouvé un moyen d’arriver à ses fins. Il n’a aucun mal à sortir de sa cellule et va libérer Klaw, dont il a besoin pour mener une expérience : celui-ci ayant passé une longue période dans le vaisseau de Galactus, il est probable que son corps ait enregistré des données utiles à Fatalis. Fatalis conduit Klaw dans un laboratoire où il va le découper en tranches…

Contrairement à ce que craignaient les autres héros, les X-Men ont survécu à l’explosion du drone. Tout le monde se retrouve dans le village de Zsaji, laquelle semble aller mieux. Mister Fantastic est de retour, Galactus également. Contre l’avis de Mr. Fantastic, les héros décident de tenter une nouvelle attaque contre Galactus. Celui-ci repousse sans mal leurs assauts, puis s’envole pour regagner son vaisseau. Bien que sa machine ait été détruite, il n’en a pas besoin pour absorber l’énergie de la planète. Il ignore qu’au moment où il s’apprête à entamer son festin, le Docteur Fatalis a mis au point un appareil composé de lentilles fabriquées à partir du corps de Klaw, qui vont drainer vers lui l’énergie du vaisseau de Galactus.


Commentaire :

Un épisode qui mêle avec adresse des scènes spectaculaires, où Zeck excelle, et des moments plus intimistes, dans lesquels Shooter montre sa maîtrise des personnages qu’il met en scène. L’intérêt de cette maxi-série ne faiblit pas.


Casting :

Les Vengeurs : la Guêpe (Wasp), Miss Hulk (She-Hulk), Captain Marvel, Captain America, Thor, Œil de Faucon (Hawkeye), Iron Man.

Les X-Men : Professeur X, Tornade (Storm), Diablo (Nightcrawler), Malicia (Rogue), Cyclope (Cyclops), Serval (Wolverine), Colossus, Lockheed.

Les Fantastiques : Mr. Fantastic, la Torche Humaine (Human Torch), Ben Grimm.

L’Araignée (Spider-Man), Hulk, Magnéto, Spider-Woman, Zsaji.

Galactus, Docteur Fatalis (Dr. Doom), Klaw, l’Homme-Absorbant (Absorbing Man), le Lézard (Lizard), Docteur Octopus.


Censure :

Cet épisode a été réduit d'une page (scannée par Michel) :








PUISSANCE 4 : Partie de pêche ! (21 pages sur 22)
(Sea Hunt !, in Power Pack #10, mai 1985)

Scénario : Louise Simonson.
Dessin : Brent Anderson.
Encrage : Bob Wiacek.
Couverture : Brent Anderson & Bob Wiacek.

Résumé :

Les enfants de Puissance 4 retrouvent Vendredi sur le toit d’un immeuble. Le vaisseau leur dit avoir aidé Marina à rechercher Œil de Serpent, le concasseur xanthian qu’ils ont affronté à l’aquarium. Les enfants montent à bord de Vendredi qui gagne la mer. Le vaisseau leur fabrique des costumes de plongée, et tous les quatre vont sauver un ban de dauphins hypnotisés par Œil de Serpent. A peine les dauphins sont-ils sauvés que les enfants sont attaqués par des requins. Ils reçoivent alors l’aide de Marina, qui crée un tourbillon qui emporte les requins au loin.

Tandis que Marina discute avec les enfants, Œil de Serpent passe à l’attaque. Alex tente de le contrôler en jouant de la flûte (les concasseurs sont particulièrement sensibles à la musique), sans succès. C’est Katie qui réussit à mettre le monstre en fuite en lui envoyant une décharge en pleine tête. Ils partent ensuite à sa poursuite, jusqu’à l’épave d’un paquebot dans lequel il s’est réfugié. Ils le retrouvent à l’intérieur, mais leur attaque directe ne fait qu’exciter l’animal. Ils tentent alors autre chose : Jack utilise ses pouvoirs sur la gravité pour faire remonter le paquebot à la surface. Vendredi va ensuite le remorquer jusque dans une zone polaire : les concasseurs xanthian étant très sensibles au froid, ils l’y abandonnent. Vendredi raccompagne ensuite les Power chez eux, avant de partir explorer les fonds marins.


Commentaire :

Après la Cape et l’Epée, Puissance 4 rencontre Marina. A nouveau Louise Jones joue sur l’opposition entre l’innocence et la joie de vivre des Power et le mal-être de Marina. Cela donne quelques scènes assez touchantes, et la série y gagne en profondeur. Par ailleurs, Brent Anderson réalise une nouvelle fois un travail impeccable.


A noter :

C'est le premier épisode que Louise Jones signe du nom de Louise Simonson.


Casting :

Puissance 4 (Power Pack) : G (Gee), Mass-Master, Lasera (Lightspeed), Energie (Energizer).

Margaret Power, grand-père.

Vendredi, Marina (Marrina).

Œil de Serpent (le concasseur xanthian).


Censure :

La page 8 de cet épisode a été supprimée.

Discussion fermée

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non

Navigation rapide


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 22h08.


Powered by vBulletin® Version 3.8.3
Copyright ©2000 - 2020, Jelsoft Enterprises Ltd.
Version française #20 par l'association vBulletin francophone
Skin Design et Logos By Fredeur
Buzz Comics : le forum comics n°1 en France !