Précédent   Buzz Comics, le forum comics du Grand Débat. > > Retro - Hall of Heroes > Archives des GenSen

Discussion fermée
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #46  
Vieux 16/04/2007, 20h57
Avatar de XXL
XXL XXL est déconnecté
Coach minceur
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: août 2003
Localisation: Lugdunum
Messages: 15 409
XXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule Boy
NEW DEFENDERS N°148
Publié par Marvel en Octobre 1985.
"The Kickshaws Consignment", 23p.
Scénario: Peter Gillis
Dessin: Sal Buscema
Encrage: Art Nichols
Cover: Terry Shoemaker encré par Randy Emberlin



Shoemaker aurait été un choix judicieux pour illustrer la série.

Résumé:
Si vous avez raté l'épisode précédent...
Daimon Hellstorm et sa femme Patsy sont emmenés en taxi par un drôle d'huluberlu à un rendez-vous de travail chez un collectionneur d'antiquités. Ils y retrouvent Beast et Gargoyle. On leur donne pour mission de retrouver une statuette, "The lesser gray God", qui aurait le pouvoir de redonner des abilités perdues. Si Daimon a fait venir Beast et Gargoyle, c'est parce qu'il s'agit des seuls Defenders actuels ayant eu affaire à la Six Fingered Hand, qui aurait construit la statuette. Mais soudain, un homme traverse la vitre, suivi d'une grenade!


Bienvenue au cirque!

Après s'être débarassé dela grenade, nos amis font connaisance avec Cutlass et typhoon, déja vu dans New Defenders 133. Ce sont des privés un peu spéciaux. Débarque aussi un inspecteur. Ils ont été embauchés par Minerva Bannister, qui veut elle aussi la statuette (elle aurait reçu un faux). Puis, notre antiquaire meurt à l'étage, l'inspecteur part à la poursuite des lacheurs de grenades et nos héros ne comprenent pas grand chose à tout ce fatras...


On reconnait le style Sal Buscema de ses Spectacular Spider-man avec De Matteis!

Finalement, après diverses explications, bagarres et paroles échangées, plus l'arrivée d'Hannibal King, que le taxi un peu zarbi est allé chercher, on est censé comprendre que c'est Minerva Bannister qui est coupable, car elle voulait devenir vampire.


Mais ce collier est en toc!

Minerva arrétée, l'histoire se finit, tout le monde rentre chez soi, tandis que le taxi polie un insigne sur sa voiture qui ressemble étrangement...au lesser God tant recherché et jamais trouvé!

Commentaire:
Un épisode fill-in complétement atypique, qui est censé être une sorte de grosse farce avec plein d'allées et venues, de persos bizarres qu'on dirait sorti d'un théâtre de boulevard, et une intrigue incompréhensible.
Gillis en profite pour réutiliser Cutlass et Typhoon, ses créations peu inspirées...
Tout ça est un joli bordel.....mais ça n'est pas franchement amusant ....juste bordélique et un peu fou-fou.


L'explication incrompréhensible pour ceux qui auraient le courage...

C'est versle dessin qu'il faut se tourner pour trouver un intérêt à l'épisode: en effet, on retrouve un Sal Buscema en pleine forme, qui a bien évolué depuis ses premières heures sur la série, 10 ans auparavant!
Encré par Nichols, son style moderne, qu'il développera des années sur Spectacular Spider-man avec JM De Matteis, montre son efficacité: ses femmes sont particulièrement réussie (notamment Patsy et la grosse Minerva).
New Defenders creuse encore sa différence avec ce numéro qui n'aurait pas dépareillé pendant l'Assistant Editor Month, mais aussi sa tombe.


On dirait bien Groucho Marx.



Un épisode (trop) atypique, qui ne mérite votre attention que si vous êtes fans de Sal Buscema.

Visitez le topic consacré aux DEFENDERS!
  #47  
Vieux 29/04/2007, 08h53
Avatar de XXL
XXL XXL est déconnecté
Coach minceur
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: août 2003
Localisation: Lugdunum
Messages: 15 409
XXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule Boy
NEW DEFENDERS N°149
Publié par Marvel en Novembre 1985. "Lonely as a Cloud..!", 22p.
Scénario: Peter Gillis. Dessin: Don Perlin. Encrage: Art Nichols. Cover: Kevin Nowlan

Une cover momoche de Nowlan, ça existe....tout comme des seins qui lancent des rayons!


Critique de l'épisode précédent...

Après le fill-in de l'épisode précédent, on retrouve nos héros qui squattent chez le Doc. Seraph, déja vue pendant la storyline du Secret Empire, affirme savoir comment redonner sa mémoire à Cloud!
Andromeda est admise chez les Defenders. Elle raconte qu'elle est venu à la surface pour ça, pour faire partie de cette équipe mythique à laquelle a appartenu Namor, qui lui permettra de trouver la gloire que lui refusent ses confrères atlantéens mysogines.
Le lendemain, nos héros volent en quijet au dessus de là où Serpah trouva Cloud amnésique et celle-ci se tord de douleur , envoyant des éclairs de partout qui menacent de faire crasher l'avion:


Attribuez la seconde bulle à gargoyle et observez de près la position de notre démon ainsi que l'air enjoué d'Angel....."Turn up that pretty little nose" ........Tsss, vous êtes des gros cochons!


Seraph emméne nos héros à l'hopital où se trouve Carol Faber....et son petit ami, dans le coma, suite à un crash de voiture!


Oh, God, je suis doublement mal dessinée, oh god!


C'est en tentant de s'octroyer leur forme et de les prevenir d'un danger que Cloud devint amnésique et capable de passer de la forme physique de l'un à l'autre.
Cette origine, guère plus crédible que celle d'Andromeda (dont on se demande à quoi a servi tout son manège et ses séquences avec le jogger), fait perdre beaucoup d'intérêt au personnage en donnant cette explication à son androgénéité.


Voilà ce qui arrive quand on étale mal sa créme solaire sur son visage!8)


De retour sur le site du crash où Seraph trouva Cloud, celle-ci semble tomber dans le coma....Gargoyle l'emmène dans les airs. Elle se souvient alors de tout, et du danger dont elle voulait avertir le couple Faber! Un immense nuage électrique entoure nos héros qui disparaissent...
Ces dernières pages sont encrées par Del Barras, au style complétement opposé à celui d'Art Nichols: fioritures multiples et quasi-disparition du trait de Perlin sous son encrage, ce qui, vu l'extrême mocheté de cet épisode, n'est pas un mal. Il aurait été intéressant de voir Del Barras oeuvrer plus sur la série, car ces quelques pages sont prometteuses.


Del Barras débarasse le dessin de Perlin de pas mal de sa laideur!


A noter deux séquences qui peinent à relever le niveau de cet épisode: Beast qui offre une montre alarme pour l'appeler à Vera (séquence qui tombe à plat) et toujours notre gros barbu, appelé Interloper, qui habillé dans sa cape de peur évite toute résistance et progresse vers son but.


Soudain un inconnu veut jouer avec vous aux cartes....8)



Bref, vous l'auez compris, un épisode qui marque un retour à la mocheté et qui révèle 2 origines fort peu convaincantes pour 2 héroïnes créées par Gillis.


Visitez le topic consacré aux DEFENDERS!
  #48  
Vieux 26/05/2007, 22h40
Avatar de XXL
XXL XXL est déconnecté
Coach minceur
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: août 2003
Localisation: Lugdunum
Messages: 15 409
XXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule Boy
Citation:
THE NEW DEFENDERS N°150
Publié par Marvel en Décembre 1985. "The Stars in their Courses", 34p
+ "Sassafras, the dog filled with fear" 4p.
Scénario indigent: Peter Gillis. Dessins atroces: Don Perlin. Encrage minimaliste: Alan Kupperberg et Randy Emberlin
Couverture ridicule: Frank Cirrocco.

Special Doublement Pourrave issue!

Critique de l'épisode précédent...

Nos héros se retrouvent dans l'espace, entourés de Cloud qui leur annonce qu'elle est en fait une nébuleuse (rien que ça!). Elle se rappelle de tout: elle est venue sur Terre pour chercher de l'aide car des étoiles disparaissent petit à petit! Nos héros sont recueillis par des E.T. nomades (ils ont aussi perdu leur étoiiiile) qui ressemblent à des sortes de chiens-babouins. au début, ça se frite mais...


Donc au lieu d'avoir des extratoutourestres belliqueux, grace à Seraph on a maintenant des extratoutourestes qui ont la trique!

Nos héros apprennent alors pourquoi Cloud est venu sur Terre pour chercher de l'aide: c'est le Cube Cosmique, devenu une sorte de planétoïde qui l'y a incité. Aprés Captain America Annual 7, notre Kiri cosmique est parti en vadrouille et s'est installé tout prés de la nébuleuse Cloud. Comme il fait une fixation sur Cap america, il va les aider en prenant sa forme! Trés vite, nos héros découvrent qui a volé les étoiles: le Star Thief (ça semble logique!8) ) qui menace nos héros: "Faut pas venir m'embêter, je mange des étoiles au petit déjeuner!"


Faut vous expliquer ce qui est censé se passer: une rafale de Gargoyle (voui, voui, les petits masques à gauche) ressort du Star Thief sous la forme d'un truc inoffensif (les têtes de clown). Un grand moment de maitrise de l'art séquentiel.8)

Nos héros remontent la piste du Star thief et s'engagent dans une bataille spatiale contre les habitants d'une planète qui l'abrite. Mais ils découvrent que le Star thief est en fait une petite fille dans le coma après avoir été aveuglé par un tir de laser dans les yeux. C'est alors que les Defenders se rapppellent qu'ils ont été scénarisés pendant des années par JM De Matteis, et Angel, aveugle lui aussi, entre en contact télépathique avec la fillette grâce à Cloud, lui demandant d'arrêter d'utiliser le pouvoir du Vache qui rit cosmique (qu'elle suce, la cochonne!) pour voler des étoiles qui plongent tout le monde dans le noir comme elle!


Le drame des extra-terrestres qui ne savaient pas se maquiller les yeux.8)

Mais ça ne suffit pas, c'est pas assez cucul, donc il demande à tout le monde de faire un cercle autour du lit et de faire sentir à la fille tout leur amour (quel dégueulasse!). Ca marche, la gamine se réveille, on retrouve les étoiles dans un sac, Babybel cosmique récupère son pouvoir et renvoit nos héros sur Terre mais pas Cloud qui décide de rester chez elle. Bobby se fait donc larguer par une nébuleuse (si avec ça, il devient pas gay, c'est sans espoir!)
En back-up, Sasafras, le chien-chien des Defenders se "bat" contre les hologrammes de protection du QG quand soudain, Manslaughter (vilain déja vu quelques épisode avant) débarque et éteint le programme. Il attend les Defenders...


"Bobby, notre amour est impossible... Tu as beau faire ton farouche, je sais que tu aimais bien quand je changeais de sexe.....mais là, j'ai rencontré le gode cosmique...et il a le corps de Captain america alors tu comprends...."

Vous l'aurez compris: cet épisode est d'une bétise et d'une ineptie sans retour. L'histoire est soporifique, et bien que les panels soient grands (et vides), on a de la peine à lire les quelques bulles sans intérêt écrites par Gillis. Les dessins sont bien entendus horribles, et ça ne tient plus à une question de goût mais de vision: c'est irrémédiablement mauvais.
Exit donc Cloud, qui se sera avéré un personnage ayant vite perdu sa saveur, passant de transexuel à grosse vapeur cosmique.
Cerise sur le gateau: vous vous souvenez d'Over-Mind? Si, si, le gros barbu, introduit pendant les épisodes avec le Squadron supreme, qui chouniait tout le temps et avait un look ridicule? Il était devenu un defenders et on le voyait à chaque épisode jusqu'au n°120 où De Matteis l'oublia un peu...L'ennui, c'est que Gillis l'a lui aussi complétement zappé. L'editor, qui a du se réveiller aprés 2 ans de coma, a du le signaler à Gillis qui s'en tire par une pirouette ridicule: les aliens racontent qu'Overmind est venu avant eux pour les aider et s'est fait bouffer par le néant. Ca donc là qu'il était parti! Et si personne n'avait remarqué son absence, c'est qu'il avait du trafiquer la mémoire des Defenders avant de partir! Logique!


Est un chien ou grizzli? Ou un chienzzli?




Le pire épisode des Defenders. C'est pas peu dire.8)

Visitez le topic consacré aux DEFENDERS![/CENTER]
  #49  
Vieux 14/07/2007, 23h10
Avatar de XXL
XXL XXL est déconnecté
Coach minceur
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: août 2003
Localisation: Lugdunum
Messages: 15 409
XXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule Boy
Citation:
THE NEW DEFENDERS N°151
Publié par Marvel en Janvier 1986. "Second Degree Manslaughter", 22p.
Scénario: Peter Gillis. Dessin: Don Perlin. Encrage: Del Barras.
Cover: Kevin Nowlan.

Une, si ce n'est LA plus belle cover jamais réalisée par Kevin Nowlan!


Critique de l'épisode précédent...
Nos héros raccompagnent Seraph à l'aéroport. De retour au QG, ils voient que Candy est rentrée et leur a préparé une surprise...


Mais comment faire sonner la cloche?


Candy va rouler un patin d'enfer à Angel qui soudain tombe à terre...Caché dans l'hollogramme de Candy (qui est sa prisonnière), on découvre Manslaughter (qui vient donc de roule rune grosse pelle à Angel! ), que les Defenders ont combattu dans Defenders 134! Il veut qu'on l'accepte au sein des Defenders! Ceux-ci refusent et va commencer un jeu du chat et de la souris, nos héros tentant de l'attrapper et tombant dans les pièges qu'il a préparés, comme...


Ca, c'est du piège! Si en plus, quelqu'un arrive à donner sens au dernier panel...


Un a un, nos héros se font avoir, jusqu'à ce que Manslaughter se fasse chopper par Walkyrie, qui lui fait le coup du "regarde dans les yeux ce qu'est la Mort!". Manslaughter semble vaincu mais il a encore une corde à son arc. Il aveugle les Defenders et les retrouve plus tard dans la maison en flamme où il a caché Angel!


Pfff, c'est pas la peine, Manslaughter, leur titre n'en a plus que pour 1 mois à vivre!


Finalement, nos héros doivent leur salut à l''intervention d'Interloper, le gros barbu qu'on a vu traverser des continents depuis quelques numéros et qu'on voit aussi en ouverture de celui-ci s'approcher des côtes américaines pacifiques. il connait bien Manslaughter, à qui il a appris tous ses trucs.
Il conjure les Defenders de l'accepter dans leurs rangs car une menace approche, c'est pour ça qu'il afait tout ce chemin...son vieil ennemi, le Dragon est de retour. Et effectivement, une sorte d'éclipse se fait et on voit Moondragon qui approche et lance:
"Hello Defenders...my friends..! Your comrade Moondragon is here...and it is time for you to die." Glups...


Del Barras fait quand même un chouette boulot à l'encrage!


Ce numéro est étonnement agréable à l'oeil, grâce à l'encrage très riche, tout en fioritures (de multiples traits ondulés de partout) de Del Barras, encreur malheureusement peu utilisé par Marvel, alors qu'il est de la même veine qu'un Gerry Talaoc. Don Perlin disparait presque sous son encrage.
Malheureusement, si Manslauhter est une création originale, cette pseudo bataille avec les Defenders est ridicule de bout en bout et son désir de joindre les Defenders ne tient pas la route.
Interloper et Manslaughter, 2 créations de Petter Gillis, étaient sans doute destinés, comme Andromeda à remplacer Angel, Beast et Iceman, que Bob Layton voulait réquisitionner pour lancer X-factor. Mais Defenders doit laisser place aux titres du new Universe donc il n'y aura pas de New New Defenders. Peter Gillis réutilisera ses persos dans ses numéros de Dr Strange où il finira son histoire. Le prochain numéro sera fatal pour nombre de nos héros....


Quelle meilleure attaque contre une femme que....l'empêcher de parler!



Un numéro sauvé par Del Barras. et la magnifique cover de Nowlan!


  #50  
Vieux 14/07/2007, 23h17
Avatar de XXL
XXL XXL est déconnecté
Coach minceur
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: août 2003
Localisation: Lugdunum
Messages: 15 409
XXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule Boy
Citation:
THE NEW DEFENDERS N°152
Publié par Marvel en Février 1986. "The end of all songs", 38p.
Scénario: Peter Gillis. Dessin: Don Perlin. Encrage: Del Barras.
Cover: Frank Cirrocco

Concourt au prix du pire tie-in Seccret Wars II et au pire numéro final d'une série.

Critique de l'épisode précédent...
Moondragon/Dragon engage le combat contre ses anciens amis mais, grâce à Interloper, sa nemesis de toujours, et à la folie de Manslauhter, elle doit battre en retraite, terrifiée à l'idée de devenir folle.


Ah ben oui, c'est n'importe quoi comme combat. Vous noterez qu'il est apparent que Del Barras n'est pas le seul encreur de ce numéro.

Le Dragon lui fait faire alors appel au Beyonder qui débarque sapé comme pour concert de Boy George ou une chasse à cour chez Barbara Cartland et lui donne plein pouvoirs.


Don't take the ring, Laura..euh Moondragon!! Voila ce qui arrive quand on a pas regardé Twin Peaks!

Moondragon revient et fait alors croire qu'elle est libérée du Dragon aux Defenders. Dupé, Gargoyle se fait transpercer le coeur et devient une sorte de gargouille-démon au service du dragon.


Vous aimez les combats ridicules ET supra-moche? Vous voila servis!

Soudain, avec ses nouveaux pouvoirs, Moondragon disparait et Angel, Beast et Angel, qui recouvre la vue, se retrouvent chacun fâce à un dilemme: s'ils attaquent Moondragon, elle tuera respectivement Candy Southern, Chris Larmouth (le mec cryogénisé infecté par la plante maléfique des épisodes précédents) et les jumeaux à l'origine de l'apparence physique de Cloud!


Ca manque de corde....

Les autres Defendersont décidé sous l'impulsion d'Interloper, d'utiliser leurs forces vitales pour tuer le Dragon/Moondragon + Gargoyle/démon. Tous se sacrifient et nos trois ex-x-men vont faire de même quand Walkyrie leur rappelle qu'ils doivent protéger les innocents vu qu'ils sont des Defenders!
Beast, angel et Iceman sauvent donc leurs amis, tandis que Moondragon, Dragon, Gargoyle, Andromeda, Interloper, Manslaughter et Walkyrie meurent.
C'est fini...et Salsafas le chien-chien est encore vivanbt, dieu merci!


Profitons en pour faire un petit coucou à JM DeMatteis!

Ce dernier épisode met fin à une série pourtant très vieille et qui ne renaitra pas avant longtemps. Pas avant le Secret defenders des années 90, série bonne à emballer du vieux poisson. Le script de cet épisode final est bien sur d'une débilité qui frise la performance. On en voudra pas trop à Peter gillis, obligé de faire intervenir poussivement le Beyonder et de se débrouiller pour que Beast, Iceman et Angel soient disponibles pour Bob Layton et son X-Factor. Il choisit de zigouiller tout le monde et certainement d'abandonner ses plans initaux pour Moondragon.


LE moment too much: heureusement qu'ils s'appelaient pas X-force: "Vous êtes des acteurs X qu'on doit pénétrer au forceps! "

Manslaughter, Interloper et Andromeda, nouveaux personnages à peine introduits doivent partir à la poubelle. On peut supposer qu'ils étaient destinés à remplacer nos 3 X-men à terme mais que les plans de Gillis ont été réduits à néant quand Shooter du sabrer des titres précipitament pour faire de la place à ceux du new Universe.


Explication sommaire du lien entre Manslaughter et Interloper.

A la relecture, le run de Gillis sur Defenders apparait comme une tentative de tenter d'écrire un comics de super-héros différent. Il a rarement réussi, mais il n'a vraiment pas été aidé par l'indécrottable Don Perlin, même si ce dernier fit beaucoup d'efforts pour améliorer son style. Reste quelques bonnes idées, quelques bons épisode,s mais aussi une bonne fournée d'épisodes étranges qui nefonctionnent pas et laids à souhait.


La fin d'une série mythique dela Marvel qui aurait mérité plus de support et au moins une tentative de relaunch sérieuse.

Visitez le topic consacré aux DEFENDERS!
Discussion fermée

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non

Navigation rapide


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 07h24.


Powered by vBulletin® Version 3.8.3
Copyright ©2000 - 2019, Jelsoft Enterprises Ltd.
Version française #20 par l'association vBulletin francophone
Skin Design et Logos By Fredeur
Buzz Comics : le forum comics n°1 en France !