Précédent   Buzz Comics, le forum comics qui tease mais ne spoile pas ;) > > Critiques > Critiques VO

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #766  
Vieux 27/01/2019, 17h01
Avatar de JB
JB JB est déconnecté
GenSen
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: juin 2013
Messages: 11 046
JB est LA légende vivante de ce forum !JB est LA légende vivante de ce forum !JB est LA légende vivante de ce forum !JB est LA légende vivante de ce forum !JB est LA légende vivante de ce forum !JB est LA légende vivante de ce forum !JB est LA légende vivante de ce forum !JB est LA légende vivante de ce forum !JB est LA légende vivante de ce forum !JB est LA légende vivante de ce forum !JB est LA légende vivante de ce forum !
Pour Harley, il me semble que les Seigneurs de l'ordre sont liés à Doctor Fate (Nabu est l'un d'entre eux) et Hawk & Dove sont les avatars de Chaos et Ordre, respectivement.
Merci pour ces retours !
Réponse avec citation
  #767  
Vieux 27/01/2019, 18h02
Avatar de Slobo
Slobo Slobo est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: février 2005
Localisation: Malakoff (92)
Messages: 14 045
Slobo est en 3D comme le Black DossierSlobo est en 3D comme le Black DossierSlobo est en 3D comme le Black DossierSlobo est en 3D comme le Black DossierSlobo est en 3D comme le Black DossierSlobo est en 3D comme le Black DossierSlobo est en 3D comme le Black DossierSlobo est en 3D comme le Black DossierSlobo est en 3D comme le Black DossierSlobo est en 3D comme le Black DossierSlobo est en 3D comme le Black Dossier
en quoi l'identité de celui qui est à la tête du reich est une surprise.

J'ai loupé quelque chose

Pour Gamora
Réponse avec citation
  #768  
Vieux 31/01/2019, 19h23
Avatar de Man-Thing
Man-Thing Man-Thing est déconnecté
Gardien du nexus
-Généalogiste Sénile--Sentinelle du Temple-
 
Date d'inscription: avril 2005
Localisation: Un marais des everglades
Messages: 3 865
Man-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie Madrox
Merci pour Gamorra. Pour le Fuhrer, oui, je trouve que c'est une surprise. Pour l'instant,


MARVEL

Catégorie « Excellent »

RIEN

Catégorie « Très bon »

X Factor epic collection 7 : All-new, all different X-Factor


Genre : Le début d'une équipe magnifiée par David

Cet epic collection regroupe les numéros 71 à 83 du titre, l'annual 7 et les numéros 390 à 392 de The incredible Hulk, tous titres écrits par Peter David sauf une histoire de l'annual (Nicieza).
Nous y assistons à l'entrée en scène d'une nouvelle mouture d'X Factor, remplaçant l'ancienne équipe constituée des 5 X men d'origine.
Le chef est Havok, frère de Cyclope assisté de sa compagne Polaris, fille de Magneto, du multiple man, Strong Guy ainsi que de Wolfsbane (la seule ancienne des nouveaux mutants) et de Quicksilver (au passé si compliqué en matière d'équipes).
Peter David prend tous ces héros secondaires (X men réservistes pour la plupart) et limite seconds couteaux pour en faire une équipe à peu près fonctionnelle et la seule parmi les mutantes à travailler directement pour le gouvernement sous les ordres de Valerie Cooper.

Le ton qu'il choisit est similaire à celui qu'il déploie en parallèle dans The incredible Hulk (jetez vous sur ce run mythique!) et est très humoristique, si ce n'est encore plus. Les personnages font souvent des remarques qui brisent le 4ème mur et le personnage de Strong Guy (Guido) se moque ouvertement de l'usage des noms de code et des termes désignant les mutants, qu'ils soient neutres ou péjoratifs.
On retrouve aussi un triangle amoureux à sens unique surtout dû à Wolfsbane, qui se sent un peu à part en tant que benjamine de l'équipe et nos héros sont confrontés à des dilemnes moraux intéressants, notamment à travers le court crossover avec Hulk qui se déroule au Transabaal et les voit charger de soutenir un sinistre et dangereux dictateur pour des raisons diplomatiques et marchandes.

Les ennemis auxquels ils sont opposés dans cet ouvrage n'occasionnent pour l'instant pas de conflit important et on reste du domaine des passes d'armes avec les sbires de Sinistre ou encore Stryfe (avec les prémices du crossover X-cutionner'song). David en profite aussi pour se moquer de la bureaucratie avec pas mal de talent, à étoffer les personnages jusqu'ici assez invisibles de Multiple man et de Strong Guy ou encore à évoquer le phénomène très actuel des réfugiés. Nicieza, quand à lui, raconte une histoire qui est un chapitre d'un crossover que je ne connaissais pas (Shattershot) et utilise avec talent les personnages liés à Longshot.

Ce volume d'Epic collection est un vrai plaisir de lecture malgré l'absence de trame au long court et vraiment prenante. Le seul fil conducteur est la satire de la société et les clichés des comics, notamment de super-héros. Les excellents dialogues et les dessins réussis de Larry Stroman (qui assure les planches de tous les numéros d'X Factor sauf une partie de l'annual) achèvent de convaincre un lecteur agréablement surpris, d'autant plus que l'excellent Dale Keown se charge des intérieurs des numéros d'Hulk.

Scénario : 15/20
Dialogues :17/20
Dessins, encrage, couleur : 15/20
Note finale : 16/20

The Punisher 7 (numérotation Legacy 235)

Genre : une étrange alliée

Le Punisher est au bout du rouleau, prisonnier de l'île de Zemo mais fait une étrange rencontre issue du run de Mike Baron. Est-ce une alliée ou un piège? En tout cas, le personnage semble revenir à ses racines religieuses amenées par le scénariste de Nexus dans les années 90...

Ce numéro continue sur la très bonne lancée du précédent et place Frank en état de faiblesse dans un environnement hostile et entouré de personnages intéressants dont on ne sait pour l'instant s'ils comptent l'aider ou non. Rosenberg immerge le lecteur dans l'atmosphère oppressante qu'il a construite. Toujours une très bonne surprise.

Scénario : 16/20
Dialogues :16/20
Dessins, encrage, couleur : 15/20
Note finale : 16/20

Doctor Strange 10 (numérotation Legacy 400)

Genre : Numéro anniversaire classique mais bien exécuté

Mark Waid propose 4 histoires pour fêter ce numéro anniversaire. La première est la suite directe de l'intrigue et est réalisée avec son compère Jesus Saiz. Le doc est confronté à une nouvelle menace qui semble résolue à lui faire payer le vrai prix de ses sorts et menace ses proches. On y revoit l'ancien en très mauvaise posture et il s'agit peut-être de la fin d'une époque pour ce personnage.

La seconde histoire est très classique et semble située dans le passé proche: Strange y aide un jeune chinois qui a maudit son tourmenteur, ce qui menace la vie de ce dernier. C'est l'occasion de conclure par une petite morale très classique mais efficace, d'autant plus que c'est dessiné par un Butch Guice et un Carlos Lopez en forme.

La troisième histoire est une réécriture des origines de Strange et raconte l'histoire comme ancrée dans les années 2010 avec un doc aussi dépressif qu'insupportable. Cette histoire vaut surtout par les superbes dessins de Kevin Nowlan.

Après une double page assez jolie de Tom Palmer, on termine par une courte histoire dédiée à un cauchemar du maître des mauvais rêves lui-même, le démon Nightmare. Daniel Acuna livre de très belles planches et l'histoire en elle-même, réussie et originale, clôt très bien un numéro anniversaire aussi classique que bien fait.

Scénario : 15/20
Dialogues :15/20
Dessins, encrage, couleur : 17/20
Note finale : 16/20

Catégorie « Bon »

Captain America 7 (numérotation Legacy 711)

Genre : Cap se pose des questions et le lecteur aussi

Cap est emprisonné pour un crime qui aurait été commis à l'aide de son bouclier. Le baron Strucker fait partie de la conspiration pour le faire tomber et a reformé un groupe similaire à l'Hydra, qui est désormais sous la coupe du baron Zemo. Bucky enquête, Cap se demande si il ferait pas bien de redevenir Nomad et le lecteur s'ennuie relativement.

Le scénariste ne parvient pas à me faire oublier l'excellent run de Spencer ni même celui de Brubaker. Si on apprécie de revoir Bernie, ce n'est ni le cliffhanger qui semble facile ni les planches assez basiques d'Adam Kubert qui emportent l'adhésion. J'adhère de moins en moins à ce run bien trop lent.

Scénario : 13/20
Dialogues :14/20
Dessins, encrage, couleur : 13/20
Note finale : 13/20

Catégorie « Sympa »

Journey into unknown worlds 1

Genre : Clichés SF

Ce magazine rend hommage aux comics de SF pure publiés par Marvel dans les années 50.
La première histoire est écrite par Cullen Bunn et dessinée par un certain Guillermo Sanna.
Elle confronte des scientifiques en tenue anti radiations à des cadavres qui ne peuvent pas être humains. Ceux-ci dissimulent une sinistre menace extra-terrestre...

La seconde histoire est écrite par un certain Clay McLeod Chapman et dessinée par le non moins inconnu Francesco Manna. Elle nous montre une bande de scouts racontant pour se faire peur une rencontre passée qui aurait eu lieu entre des congénères et des E.T belliqueux. Bien sûr, la fin est aussi attendue que prévisible.

Deux histoires très oubliables, dans la plus pure tradition des menaces E.T des fifties. La première est un cran au dessus grâce à sa fin relativement réussie mais il n'y a pas de quoi se jeter sur ce comic, d'autant que les dessins ne sont pas plus enthousiasmants que ça...

Scénario : 12/20
Dialogues :13/20
Dessins, encrage, couleur : 13/20
Note finale : 12/20
Réponse avec citation
  #769  
Vieux 09/02/2019, 17h35
Avatar de Man-Thing
Man-Thing Man-Thing est déconnecté
Gardien du nexus
-Généalogiste Sénile--Sentinelle du Temple-
 
Date d'inscription: avril 2005
Localisation: Un marais des everglades
Messages: 3 865
Man-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie Madrox
DC

Catégorie « Excellent »

RIEN

Catégorie « Très bon »

RIEN

Catégorie « Bon »


Harley Quinn 58

Genre : Le nouveau duo dynamique

Harley et Batman sont contraints de faire équipe afin de découvrir l'identité de la personne qui a essayé de faire accuser Harley d'un crime qu'elle n'a pas commis.
Le coupable est bien trouvé et permet de raccorder les numéros d'une série qui est parfois un peu trop chaotique. Johnn Timms est très bon aux dessins et la petite histoire flashback écrite et dessinée par Meredith Clatterbuck (jamais entendu parler) est réussie dans son style épuré.

Scénario : 14/20
Dialogues :14/20
Dessins, encrage, couleur : 16/20
Note finale : 14/20


MARVEL

Catégorie « Excellent »

RIEN

Catégorie « Très bon »

Thanos : the infinity conflict OGN

Genre : Thanos face à lui-même, 8000ème prise

Thanos est bien décidé à accomplir le plan de son alter ego venu du futur, un être si puissant qu'il a absorbé Dame Mort et est en voie de devenir une menace pour le tribunal suprême et même son maître. Pendant ce temps, Pip voyage à travers le temps et l'espace en compagnie d'Eros, bien décidé à arrêter son frêre quitte à user de méthodes qui ne lui ressemblent pas et Warlock est à nouveau dans un cycle de renaissances, bien contre sa volonté. Il va encore une fois être la clé du dénouement.

Starlin et Davis continuent à raconter la saga débutée dans l'OGN The infinity siblings et livrent une histoire très classique mais très bien racontée. Si on a l'impression d'avoir lu ce scénario mille fois, l'utilisation qui est faite d'Eros et Warlock intrigue, le premier étanttrès différent de ce qu'on connaissait avant le premier OGN qui lui était en grande partie dédié. Les évènements racontés préfigurent un nouveau statut pour lui (à voir si ce changement sera suivi d'effets dans les titres non écrits par Starlin) et on lit avec plaisir des planches de Davis jolies mais trop souvent dépourvues de décors. Comme d'habitude, les couleurs de Jim Campbell et l'encrage de Mark Farmer permettent de palier les manques du dessinateur et notamment de mettre en scène les scènes spatiales.
Un numéro plus classique que le précédent mais presque aussi intéressant grâce aux personnages secondaires entourant un Thanos cette fois-ci peu surprenant.

Scénario : 15/20
Dialogues :17/20
Dessins, encrage, couleur : 15/20
Note finale : 15/20

Catégorie « Bon »

Gunhawks 1

Genre : Western spaghetti

3 soldats zapatistes sont abattus par le sheriff d'une petite ville américaine tranquille de l'ouest sauvage. C'est le début des ennuis...

Une histoire simple de rédemption et de vengeance écrite par David et Maria Lapham très bien mise en scène par les crayons de Luca Pizzari qui livre des planches superbes et assez impressionnantes.
Une des meilleures surprises de ces numéros anniversaires dédiés à des vieux magazines oubliés de l'éditeur.

Scénario : 14/20
Dialogues :14/20
Dessins, encrage, couleur : 16/20
Note finale : 14/20
Réponse avec citation
  #770  
Vieux 23/02/2019, 15h37
Avatar de Man-Thing
Man-Thing Man-Thing est déconnecté
Gardien du nexus
-Généalogiste Sénile--Sentinelle du Temple-
 
Date d'inscription: avril 2005
Localisation: Un marais des everglades
Messages: 3 865
Man-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie Madrox
MARVEL

Catégorie « Excellent »

X-men : Grand design et X-men : Grand design second genesis 1

Genre : Réécriture géniale du run de Claremont

Ed Piskor est l'auteur d'une impressionnante et très intéressante histoire du Hip hop (Hip hop family tree) qui a même réussi à m'intéresser au sujet tant elle est réussie et du très bon Wizzywig, racontant l'histoire des premiers hackers informatiques.
Dans ces deux volumes, il réécrit l'histoire des X men depuis la création du groupe originel jusqu'à l'enlèvement de Kitty Pryde par Caliban environ, le tout écrit comme si cette longue période éditoriale était parue écrite et dessinée par un seul créateur ayant une vision s'étalant des années 60 au début des années 80 (la suite est à paraître bientôt).
Il éclaire toutes les zones d'ombres et raccroche les wagons de manière vraiment géniale et convaincante, les bulles de dialogues étant moins importantes que les encarts narratifs très denses retraçant les runs de Lee, Thomas et autres Claremont. Le lecteur est happé par sa rigueur et son enthousiasme, les dessins de l'auteur, au style très particulier pouvant dérouter initialement mais étant très immersifs et précis au fil de la lecture.
Un des meilleurs titres consacrés aux X-men de ces dernières années même si je crains qu'un novice ne connaissant pas le groupe soit un peu perdu, tant Ed Piskor semble compter sur la nostalgie de lecteurs ayant lu les runs d'origine au moins en grande partie. Il faudrait essayer avec un lecteur test n'y connaissant rien...

PS : j'ai lu la version grand format type TPB souple et ça apporte un vrai plaisir de lecture des cases parfois un peu petites en format stand classique. Je vous les conseille.

Scénario : 18/20
Dialogues :18/20
Dessins, encrage, couleur : 17/20
Note finale : 18/20


Catégorie « Très bon »

The Punisher 8 (Numérotation Legacy 236)

Genre : Coup d'Etat

Pupu, aidé par ses nouveaux et inattendus alliés, organise la résistance au gouvernement de Bagaglia, bien décidé à pourrir la vie de Zemo par tous les moyens.

Un numéro inventif et plein de tension qui voit Frank Castle s'attaquer à un gros morceau sans aucune arme, simplement par des techniques de sabotage et des alliés efficaces.
Rosenberg est parfait pour ce récit de revanche et l'arc de Bagaglié, l'un des meilleurs jusqu'ici de mémoire récente, utilise parfaitement l'univers du personnage.

Scénario : 16/20
Dialogues :17/20
Dessins, encrage, couleur : 15/20
Note finale : 16/20

Doctor Strange 11 (Numérotation Legacy 401)

Genre : Duel entre ennemis jurés

Docteur Strange mène un combat sans espoir contre Dormammu? Voire, car ses alliés font leur part de leur côté et pourraient équilibrer la donne...

Une conclusion d'arc très réussie avec l'indispensable Dormammu, très bien mis en valeur par les crayons de Saiz. Malgré des décors assez pauvres, on est happés dans ce duel prenant et on a hâte de lire le prochain numéro et sa couverture qui fait rêver...

Scénario : 16/20
Dialogues :16/20
Dessins, encrage, couleur : 16/20
Note finale : 16/20

Venom 11 (Numérotation Legacy 11)

Genre : Dans les méandres de l'esprit d'Eddie Brock

Ce numéro nous perd dans les méandres de l'esprit de Brock, malade et en phase terminale. Sa relation avec le symbiote va connaître un mauvais tournant.

Cates prend son temps depuis quelques numéros et nous montre un Brock intéressant et affaibli qui fait face aux erreurs de son passé. On est loin du personnage très simple des années 90 et le symbiote est utilisé avec efficacité. Ce numéro un peu intermédiaire demeure très prenant mais il est temps de remettre une grosse menace sous les yeux du personnage. Les dessins de Stegman dans la droite lignée d'un Kyle Hotz, sont un plus non négligeable dans la narration mettant mal à l'aise.

Scénario : 16/20
Dialogues :16/20
Dessins, encrage, couleur : 16/20
Note finale : 16/20

Guardians of the galaxy 2 (Numérotation Legacy 152)

Genre : L'équipe apprend à se connaître

Les nouveaux gardiens apprennent à se connaître et les sommités qui voudraient assassiner Gamorra, corps de rechange le plus probable d'un Thanos qui souhaite ressusciter, fourbissent leurs armes.

Un numéro qui introduit vraiment les membres de l'équipe recomposée et les fait interagir ensemble. Le destin de Starfox est quand même un peu trop facile et gâche la belle réécriture du perso qu'avait fait Starlin dans les deux derniers OGN Thanos en date (The infinity siblings et the infinity conflict). Ici, on est dans du développement de personnage vu et revu ailleurs et seulement original car c'est à ma connaissance la première fois que cela arrive au personnage.
J'espère que le prochain numéro sera un peu plus enthousiasmant car celui-ci, malgré ses qualités de dialogues notamment, m'est presque tombé des mains. Les dessins et les couleurs sont également moins convaincants que dans le premier numéro.

Scénario : 15/20
Dialogues :16/20
Dessins, encrage, couleur : 14/20
Note finale : 15/20


Catégorie « Bon »

Love romances 1

Genre : "Romans-photo" SF

En hommage aux magazines des années 50 et 60 destinés à un lectorat féminin, ce one shot présente 4 histoires d'amour ancrées dans une thématique SF ou fantastique. Les 4 équipes créatrices livrent de très belles planches et des histoires intéressantes mais trop courtes et clichés pour vraiment marquer le lecteur.

Scénario : 14/20
Dialogues :14/20
Dessins, encrage, couleur : 16/20
Note finale : 14/20
Réponse avec citation
  #771  
Vieux 23/02/2019, 20h07
Avatar de arrowsmith
arrowsmith arrowsmith est déconnecté
Buzz c'était mieux avant
-Généalogiste Sénile--Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: avril 2005
Localisation: Ici et là
Messages: 33 714
arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !
Il me semble que les OGN de Starlin sont hors continuité.
__________________
“Our dreams make us large.” Jack Kirby
Réponse avec citation
  #772  
Vieux 03/03/2019, 17h44
Avatar de Man-Thing
Man-Thing Man-Thing est déconnecté
Gardien du nexus
-Généalogiste Sénile--Sentinelle du Temple-
 
Date d'inscription: avril 2005
Localisation: Un marais des everglades
Messages: 3 865
Man-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie Madrox
Oui Arrow, il semble que les OGN soient un monde à part le stalinverse, quoi.

DC

Catégorie « Excellent »

Freedom fighters 3

Genre : le meilleur des Freedom fighters


En 1963, nous assistons aux derniers jours d'un Hitler devenu grabataire mais toujours aussi haineux. De nos jours, Adolf Hitler II
chasse des Freedom fighters bien décidés à saboter ses réseaux de communication et à diffuser des symboles de l'Amérique comme son drapeau et son hymne pour déclencher le retour de l'incarnation du pays, Uncle Sam...

Ce titre est de plus en plus bon à chaque numéro. Celui-ci est le meilleur, avec un parfait dosage d'action, de drame et de découverte d'une dystopie atroce. On apprend les origines du nouveau Black Condor et on fait connaissance de deux nouvelles menaces, dont l'une est simplement mentionnée mais fait déjà trembler...
Dommage que la mini ne soit pas une série régulière tant c'est pour l'instant un régal de lecture avec des dessins somptueux et parfaitement adaptés.

Scénario : 16/20
Dialogues :17/20
Dessins, encrage, couleur : 17/20
Note finale : 17/20


MARVEL

Catégorie « Excellent »

Invaders 2 (pas de numérotation Legacy)

Genre : Le secret de Namor

Cap part tenter de convaincre le prince des mers d'abandonner ses plans et découvre d'où lui viennent ses nouveaux pouvoirs. Namor rend visite à la famille qui l'a aidé durant ses années d'amnésie.

Un titre de plus en plus fort, bénéficiant de dialogues et de dessins superbes, qui respectent énormément les personnages et leur façon de penser. Toujours un des meilleurs titres jamais consacrés à une des meilleures équipes de super-héros de tous les temps.

Scénario : 17/20
Dialogues :17/20
Dessins, encrage, couleur : 17/20
Note finale : 17/20


Catégorie « Très bon »

Fantastic four 7 (Numérotation Legacy 652)

Genre : Le plan de Fatalis se dévoile peu à peu

Les FF sont contraints à aider leur pire ennemi sous les caméras du monde entier. Son plan est aussi fou que génial et pourrait changer la face du monde...

Un numéro combinant deux des personnages les plus cultes de l'univers des FF sous l'égide d'un Waid qui les utilise très bien. On a hâte de lire la suite et les conséquences des actes de FF. Toujours un run qui m'épate à chaque numéro pour l'instant.

Scénario : 16/20
Dialogues :16/20
Dessins, encrage, couleur : 16/20
Note finale : 16/20

The superior Spider-man 3 (Numérotation Legacy 36)

Genre : Doc Ock and friends vs Terrax

Octopus a récupéré une grande partie des pouvoirs de Terrax et entend l'affronter sur un pied d'égalité mais l'ancien héraut de Galactus est encore loin d'avoir dit son dernier mot et Ock devra compter sur l'aide surprise d'Anna-Maria...

Un numéro de combat intense qui donne une nouvelle direction à la relation entre Octopus et Anna-Maria. Le cliffhanger est simple mais donne envie de lire la suite et les pages d'Hawthorne sont très puissantes.

Scénario : 16/20
Dialogues :16/20
Dessins, encrage, couleur : 16/20
Note finale : 16/20

Captain America 8 (Numérotation Legacy 712)

Genre : Cap en prison

Rogers est prisonnier pour un crime qu'il n'a pas commis. Il nous fait visiter la sinistre prison privée construite par le baron Strucker avec l'aval du gouvernement pour emprisonner les êtres à super-pouvoirs et lutter contre l'Hydra du baron Zemo...

Le meilleur numéro jusqu'ici d'un run qui me laisse relativement froid pour l'instant. On retrouve avec plaisir certains super méchants connus et l'ambiance de prison glauque est bien rendue dans les dialogues comme les dessins de Kubert. On sent un début de réflexion intéressant sur les récents établissements carcéraux privés construits aux USA et sur les actes du Captain tels que vus par ceux qu'il arrête (qui rappellent la façon de penser des fans de fake news). Si le scénariste continue dans cette voie là, ce pourrait excellent à terme.

Scénario : 15/20
Dialogues :16/20
Dessins, encrage, couleur : 15/20
Note finale : 15/20
Réponse avec citation
  #773  
Vieux 10/03/2019, 16h35
Avatar de Man-Thing
Man-Thing Man-Thing est déconnecté
Gardien du nexus
-Généalogiste Sénile--Sentinelle du Temple-
 
Date d'inscription: avril 2005
Localisation: Un marais des everglades
Messages: 3 865
Man-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie Madrox
DC

Catégorie « Excellent »

RIEN

Catégorie « Très bon »

RIEN

Catégorie « Très Bon »

Harley Quinn 59

Genre : Harley face à une épreuve dure pour l'égo

Toujours en plein milieu de ses épreuves cosmiques pour devenir l'incarnation duelle de l'ordre et du chaos, Harley est confrontée aux trois sorcières DC (le passé, le présent et le futur) qui la transforment en femme insecte en plein évènement social à Coney Island. Comment gèrera elle ce drame qui met à mal sa popularité et son humanité?

Un numéro très sympathique bien qu'assez classique.

Scénario : 14/20
Dialogues :14/20
Dessins, encrage, couleur : 16/20
Note finale : 14/20


MARVEL

Catégorie « Excellent »

RIEN

Catégorie « Très bon »

RIEN

Catégorie « Bon »

Ziggy pig and silly seal 1

Genre : Funny animals

Ziggy pig et Silly seal sont deux personnages comiques oubliés d'un titre qui a réellement existé dans les années 40 et qui portait leur nom. L'anniversaire des 80 ans leur offre un sympathique retour de nos jours alors que leur duo n'existe plus. Le stupide Silly seal est devenu une star mondiale tandis que le retors Ziggy pig rumine ses idées noirs et ses échecs.
Un évènement extraordinaire, une visite dans la Latvérie du docteur Fatalis, va peut-être permettre à Ziggy pig de se débarrasser de son ancien ami et de goûter à nouveau au succès...

Une pochade assez réussie qui fait immanquablement penser à Howard the duck chez Marvel (mais aussi aux personnages de Tex Avery, Warner et bien d'autres) et qui bénéficie d'un Frank Tieri (aidé par un certain John Cerilli que je ne connais pas) en forme qui se moque de lui-même et de son succès relatif chez Marvel et qui est vecteur de quelques bons gags références qui font plaisir (la tête du marquis of death qui trône au mur de Fatalis, quel bon pied de nez à cette minable histoire de Millar).
Un one shot qui vaut aussi pour les chouettes dessins de Jacob Chabot, très expressifs et mélangeant habilement style cartoony et réaliste. ça reste peu original et assez dispensable.

Scénario : 13/20
Dialogues :14/20
Dessins, encrage, couleur : 15/20
Note finale : 14/20

IMAGE

Catégorie « Excellent »

RIEN

Catégorie « Très bon »

The walking dead TPB 31

Genre : Le gang de Rick fait connaissance de celui de the governor

Rick fait visiter les différentes installations qu'il chapeaute à celle qui souhaite être sa nouvelle alliée et qui n'en perd pas une miette. Il faut dire que sa promesse de ramener les bons vieux USA tels qu'avant l'apocalypse zombie fait mouche auprès de Michonne qui est séduite et fait rêver les plus réticents. Rick lui-même hésite fortement malgré les zones d'ombre de l'ancien monde (pauvreté et richesse qui se côtoient, habitants contraints de reprendre leurs métiers d'avant l'apocalypse payés au mérite et à l'utilité...).
Seul l'un d'entre eux ne voit pas les choses comme les autres et a envie de "libérer" les habitants de leur chef...

Un volume très intéressant qui approfondit les différences philosophiques entre les deux communautés et nous présente en détail les problèmes qui avaient été survolés dans le TPB précédent. Les nouveaux venus comptent parmi les plus intéressants que le groupe de Rick ait rencontré tant l'importance de leurs moyens fait miroiter le retour d'un monde perdu et d'une civilisation à grande échelle. The governor est un personnage intéressant et on a hâte d'en apprendre plus sur son histoire et celle de la ville.
On est décidément dans une très bonne période du titre.

Scénario : 16/20
Dialogues :16/20
Dessins, encrage, couleur : 16/20
Note finale : 16/20
Réponse avec citation
  #774  
Vieux 23/03/2019, 19h04
Avatar de Man-Thing
Man-Thing Man-Thing est déconnecté
Gardien du nexus
-Généalogiste Sénile--Sentinelle du Temple-
 
Date d'inscription: avril 2005
Localisation: Un marais des everglades
Messages: 3 865
Man-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie Madrox
MARVEL

Catégorie « Excellent »

Spider-man life story 1 : the 60's

Genre : Spider-man, hommage à Lee et Romita sr

Et si Spider-man avait vieilli en temps réel depuis sa création? Chip Zdarsky se prête à cet exercice périlleux et assez cliché avec l'aide d'un vétéran du tisseur, Mark Bagley, dont on ne compte plus les épisodes sur l'arachnide. Il pose son Spider-man en pleine époque historique Lee/Romita Jr et conserve même le parler étudiant cool de l'époque avec ses nombreux termes désormais surannés. Peter a toujours du mal à joindre les deux bouts avec ses nombreux problèmes mais il est plus que proche de Gwen Stacy. Il hésite à soutenir l'effort de guerre au Viet-nam et à aider Iron-man et Captain America là-bas mais son rôle de quasi soutien de famille ne le laisse pas totalement libre d'imiter son ami Flash Thomson, qui fait ses adieux à ses amis. C'est le moment que choisit son ennemi le bouffon vert pour frapper...

En un seul numéro, les auteurs parviennent à restituer avec talent une période et une ambiance révolues. C'est dense, c'est passionnant et ça pose parfaitement l'époque, entre insouciance et guerre lointaine mais qui est dans tous les esprits. Zdarsky nous régale avec ce numéro qu'on pourrait presque croire sorti des rotatives d'époque et raconte énormément de choses sans presser le lecteur. Le cliffhanger est très intéressant et nous fait espérer un traitement aussi réussi sur les autres évènements et périodes charnières du personnage. Bagley n'est pas en reste et livre ce qui compte parmi ses meilleures planches toutes périodes confondues.
Une très bonne surprise!

Scénario : 16/20
Dialogues :18/20
Dessins, encrage, couleur : 17/20
Note finale : 17/20

Catégorie « Très bon »

Wolverine epic collection 2 : Back to basics

Genre : Patch en Amérique du sud et sur ses terres favorites

Cet epic collection comprend le graphic novel Wolverine/Nick Fury : the Scorpio connection, le special Wolverine : the Jungle adventure et les numéros 17 à 30 de Wolverine volume 1, ce qui couvre en grande partie les années 1989 et 1990.
Commençons par le graphic novel écrit par Archie Goodwin et dessiné par un jeune Howard Chaykin, au style particulier déjà bien reconnaissable : Fury et Logan font face au retour de Scorpio, ennemi intime de Fury puisqu'il s'agit de Jake Fury, son frère censé être décédé à l'époque des faits (les épisodes cultes 46 à 50 de Defenders volume 1 par David Anthony Kraft et quelques autres). Qui est donc ce nouveau venu bien décidé à tuer Nick? Wolverine est quand à lui occupé à retrouver la trace du tueur d'un de ses amis, qui semble mêlé à ce cas?
Goodwin livre une intrigue classique et efficace, bien mise en scène par Chaykin mais manquant un peu d'originalité. The Scorpio connection offre un tandem bien mis en scène mais demeure un peu trop lent.
The Jungle adventure par Walter Simonson (scénario) et Mike Mignola (dessins) est plus réjouissant, notamment grâce aux planches superbes d'un Mignola dont le style de l'époque est déjà séduisant sans être totalement abouti. L'intrigue en terre sauvage est simple mais bien menée avec des personnages secondaires intéressants.
On passe ensuite aux numéros 17 à 23 de Wolverine volume 1 avec encore une fois Archie Goodwin au scénario et une alliance Byrne/Janson aux dessins. Wolvie quitte un temps Madripoor pour un pays imaginaire d'Amérique centrale. Il ne va pas chômer face à un nouvel ennemi ressemblant énormément à Silvermane, à une menace datant des origines de la Terre et à un dictateur bien décidé à créer son propre super soldat. A cause du crossover Acts of vengeance, il devra aussi affronter le sinistre Tiger Shark et venir en aide à une jeune mutante pleine de bonne volonté mais assez naïve. Cet arc est très classique mais très agréable à lire grâce au talent des artistes qui le réalisent. Un peu lent malgré tout avec le peu de fond qu'il propose, comme quoi la décompression ne date pas forcément des années 2000.
Du numéro 24 au numéro 30, Wolverine revient à Madripoor et y vit des aventures très classiques mais agréables de garde du corps, de combattant et d'enquêteur. Joe Duffy en écrit les 3/4 et Buscema en dessine la majorité. L'arc final The Lazarus project qui court du 27 au 30 est très agréable à lire malgré le caractère éminemment obscur et l'utilité discutable de l'objet que se disputent les personnages.

Un bon epic collection pour qui aime le Wolverine de Madripoor et ses enquêtes locales assez sombres. Les dessinateurs sont en général bien employés (avec une préférence personnelle pour les planches de Mignola et Buscema). Un cran en dessous du tome 1, ceci dit.

Scénario : 14/20
Dialogues :16/20
Dessins, encrage, couleur : 15/20
Note finale : 16/20

The Punisher 9 (numérotation legacy 237)

Genre : Pupu vs Taskmaster

Frank lance son insurrection en pleine capitale d'Hydra avec l'aide de ses nouveaux amis. Le maître de corvée est bien décidé à l'en empêcher mais le baron Zemo a désormais un énorme problème à régler...

Rosenberg continue à raconter son très bon run qui place le Punisher au sein d'un état voyou qui ressemble à une gigantesque confiserie à ses yeux! Ce numéro riche en action bénéficie de planches de Kudranski posant parfaitement l'atmosphère étouffante de Bagaglia en proie aux flammes et à la révolte de l'intérieur. Toujours un très bon arc narratif de Pupu.

Scénario : 15/20
Dialogues :16/20
Dessins, encrage, couleur : 14/20
Note finale : 15/20

Catégorie « Bon »

Guardians of the galaxy 3 (numérotation legacy 153)

Genre : Les gardiens se mettent en marche

Tandis que les champions rassemblés par Starfox continuent à traquer Gamorra, réceptacle probable de la résurrection de Thanos et tentent de convaincre Nova de les aider dans leur enquête de façon violente, Annihilus reçoit une visite inattendue et les gardiens décident de partir eux aussi en chasse malgré un Starlord dépressif.

Ce numéro intermédiaire est très plaisant à lire car il utilise bien ses nombreux personnages et bénéficie de très chouettes dessins de Geoff Shaw. Les dialogues de Donny Cates sauvent eux aussi les meubles du peu de progression scénaristique de ce numéro.

Scénario : 13/20
Dialogues :15/20
Dessins, encrage, couleur : 15/20
Note finale : 14/20

Venom 12 (numérotation legacy 177)

Genre : secrets et séparation

Grâce à l'aide intéressée du faiseur, Eddie en apprend plus sur son jeune frère et sur une part de son passé qui lui a été cachée. Son symbiote semble pour sa part avoir ses propres plans pour le futur.
Dernier numéro pour l'instant en attendant la fin de la pause de 3 numéros pour cause de crossover imminent, ce Venom 12 est efficace et, sans révolutionner le personnage, est bien écrit et divertissant. Cates semble quand même commencer à un peu s'essouffler sur le titre depuis quelques numéros. Espérons que son futur retour programmé lui redonnera la patate.

Scénario : 14/20
Dialogues :15/20
Dessins, encrage, couleur : 14/20
Note finale : 14/20
Réponse avec citation
  #775  
Vieux 23/03/2019, 19h12
Avatar de EsseJi
EsseJi EsseJi est connecté maintenant
Reader of stuff
-Généalogiste Sénile--Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: septembre 2004
Localisation: In a bar, under the sea
Messages: 42 362
EsseJi est LA légende vivante de ce forum !EsseJi est LA légende vivante de ce forum !EsseJi est LA légende vivante de ce forum !EsseJi est LA légende vivante de ce forum !EsseJi est LA légende vivante de ce forum !EsseJi est LA légende vivante de ce forum !EsseJi est LA légende vivante de ce forum !EsseJi est LA légende vivante de ce forum !EsseJi est LA légende vivante de ce forum !EsseJi est LA légende vivante de ce forum !EsseJi est LA légende vivante de ce forum !
Hâte de le lire ce Life Story, ça a le potentiel pour devenir un must have! Et tu confirmes mon impression.
Réponse avec citation
  #776  
Vieux 23/03/2019, 19h37
Avatar de arrowsmith
arrowsmith arrowsmith est déconnecté
Buzz c'était mieux avant
-Généalogiste Sénile--Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: avril 2005
Localisation: Ici et là
Messages: 33 714
arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !
La décompression trouve ses origines dans le Spider-Man de Todd MacFarlane.
__________________
“Our dreams make us large.” Jack Kirby
Réponse avec citation
  #777  
Vieux 24/03/2019, 11h30
Avatar de mellencamp
mellencamp mellencamp est connecté maintenant
Personal Jesus
 
Date d'inscription: septembre 2003
Localisation: Marseille
Messages: 7 587
mellencamp est chaud comme Firestormmellencamp est chaud comme Firestormmellencamp est chaud comme Firestormmellencamp est chaud comme Firestormmellencamp est chaud comme Firestormmellencamp est chaud comme Firestormmellencamp est chaud comme Firestormmellencamp est chaud comme Firestormmellencamp est chaud comme Firestormmellencamp est chaud comme Firestormmellencamp est chaud comme Firestorm
Elle donne bien envie en effet cette critique de Life Story. Pourvu que les promesses restent tenues, du bon Spider-Man par un bon Bagley je ne peux être que client.
Réponse avec citation
  #778  
Vieux 24/03/2019, 21h16
Avatar de Ben Wawe
Ben Wawe Ben Wawe est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: juin 2004
Messages: 21 794
Ben Wawe sait diviser par 0Ben Wawe sait diviser par 0Ben Wawe sait diviser par 0Ben Wawe sait diviser par 0Ben Wawe sait diviser par 0Ben Wawe sait diviser par 0Ben Wawe sait diviser par 0Ben Wawe sait diviser par 0Ben Wawe sait diviser par 0Ben Wawe sait diviser par 0Ben Wawe sait diviser par 0
Oui, Life Story démarre extrêmement bien. Notamment parce que Zdarsky reproduit parfaitement le parlé de l'époque, comme je le disais sur le sujet parallèle, mais aussi parce qu'il ne s'occupe pas que de Spidey. C'est bien tout le MU qui est traité ainsi, et c'est très bien.
Réponse avec citation
  #779  
Vieux 02/04/2019, 18h46
Avatar de Man-Thing
Man-Thing Man-Thing est déconnecté
Gardien du nexus
-Généalogiste Sénile--Sentinelle du Temple-
 
Date d'inscription: avril 2005
Localisation: Un marais des everglades
Messages: 3 865
Man-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie Madrox
DC

Catégorie « Excellent »

Freedom fighters 4

Genre : la renaissance d'Uncle Sam

Les Freedom Fighters décident de frapper un grand coup pour hâter la résurrection d'Uncle Sam et c'est l'ancien mont Rushmoore qui va en être le théâtre. L'incarnation des Etats-Unis va réapparaître pour la première fois depuis les années 60, ce qui est l'occasion pour lui de saluer la mémoire des autres incarnations disparues des défuntes nations envahies par le 3ème Reich.

Un numéro qui parle de symboles de façon simple et puissante, à l'aide des pages toujours aussi somptueuses d'Eddy Barrows, dont on espère qu'il sera présent jusqu'à la fin sans anicroche. Le premier affrontement de nos héros avec leur premier adversaire majeur se profile très vite sous nos yeux... Toujours une des meilleures versions existantes d'une équipe trop rarement mise à l'honneur.

Scénario : 16/20
Dialogues :17/20
Dessins, encrage, couleur : 17/20
Note finale : 17/20

Detective comics 1000

Genre : anthologie très réussie

Ce gros numéro anniversaire de près de 10 dollars est constitué d'histoires courtes illustrées par quelques uns des meilleurs artistes ayant officié sur le personnage. Il s'agit souvent d'enquêtes plus ou moins symboliques ou importantes dans l'ensemble très simples mais réussies et très bien mises en valeur par des planches superbes dans l'ensemble.
L'ensemble se conclut par un épisode introductif du nouveau méchant appelé à sévir dans les prochains mois mais il s'agit selon moi de l'histoire la plus faible du numéro malgré de très beaux dessins de Doug Manhke. J'ai aussi regretté qu'aucune des histoires ne reprenne le Batman des années 50 (avec les E.T) et 60 (issu de la série TV) pour alléger un peu l'ambiance globalement très sombre de l'opus mais c'est bien les seuls reproches qu'on puisse faire à ce numéro anniversaire de grande qualité globale, bien meilleur que l'action comics 1000. J'ai pris la couverture de Steve Rude, somptueuse.

Scénario : 15/20
Dialogues :15/20
Dessins, encrage, couleur : 17/20
Note finale : 17/20


MARVEL

Catégorie « Excellent »

Invaders 3 (toujours pas de numérotation Legacy, ce qui est étrange)

Genre : Enquête dans une base de la marine

Ce numéro entièrement situé dans le présent envoie ce qui reste des Invaders (Cap, Bucky et la première torche humaine) sur une base de la marine spécifiquement chargée de lutter contre Namor depuis ses premières frasques avant la Seconde Guerre mondiale. Celui-ci est toujours partagé entre ses héritages atlantes et américains et plus déterminé que jamais à effacer les traces de son humanité...

Encore un numéro impressionnant de maîtrise avec un Cap graphiquement massif et une très bonne confrontation entre passé et présent. Carlos Magno livre une très bonne copie appuyant très bien le propos passionnant de Chip Zdarsky. Toujours une des meilleures versions des Invaders jamais écrites. Foncez!

Scénario : 17/20
Dialogues :17/20
Dessins, encrage, couleur : 16/20
Note finale : 17/20

Catégorie « Très bon »

The superior Spider-man 4 (numérotation Legacy 37)

Genre : Un Spidey vraiment supérieur

Octopus doit faire face aux conséquences de son combat contre Terrax, Anna-Maria l'enjoignant à faire le Bien en aidant les sauveteurs "simples mortels" et en faisant appel à son humanité devant ce drame, le bon docteur étant freiné par son légendaire orgueil...

Un très bon numéro assez émouvant et très bien mis en scène de façon générale, accentuant les traits positifs de son antihéros qui gagne encore en épaisseur. Gage continue à nous livrer chaque mois une des meilleures versions de Spider-man jamais écrites et emploie parfaitement le personnage du Superior aussi orgueilleux qu'en quête de rédemption. Espérons que ça ne finisse pas comme pour Fatalis, en eau de boudin.

Scénario : 16/20
Dialogues :16/20
Dessins, encrage, couleur : 16/20
Note finale : 16/20

Doctor Strange 12 (numérotation legacy 402)

Genre : Galactus face à la magie

Strange commence limite à s'ennuyer ces derniers temps. C'est le moment où une catastrophe originale lui tombe sur le paletot : une planète de puissants et agressifs mystiques a envoyé son champion dans sa demeure afin d'y voler les grimoires susceptibles de les aider à bannir Galactus loin de chez eux. Qu'est ce qui pourrait mal se passer?

Une aventure assez originale de Strange qui le confronte à une puissance cosmique qu'on voit moins dans ses aventures qu'Eternité ou le tribunal vivant. Waid parvient très bien à montrer la menace qu'est Galactus, qui ressemble plus que jamais à un dieu qu'on ne peut vaincre.
Dommage que Kitson et l'équipe graphique soient en petite forme car avec de plus belles planches, on tenait un des meilleurs numéros de la série actuelle.

Scénario : 15/20
Dialogues :16/20
Dessins, encrage, couleur : 14/20
Note finale : 15/20

Fantastic four 8 (numérotation legacy 653)

Genre : Fatalis tel qu'en lui-même

Fatalis a gagné : les FF sont emprisonnés dans un de ses célèbres pièges spécifiquement conçus pour neutraliser leur pouvoirs, Galactus (qui a la don d'ubiquité, étant aussi en bisbille avec Strange le même mois) est son prisonnier et sa pile électrique géante et le bon docteur raille les puissances du monde en étant persuadé que son heure est enfin venue. C'est le moment que choisit Franklin Richards pour une petite fugue...

Un numéro "plus classique tu meurs" en termes de concept et de déroulement de l'intrigue mais l'armada de dessinateurs livre des planches agréables et au style harmonieux et Slott a une façon habile de raconter un type d'affrontement classique entre les forces en présence et un dénouement qui ne l'est pas moins. Si on regrette les grandes heures de Fatalis quand il conquérait le monde et était plus compétent et inquiétant (dans les pages de Supervillain team-up, Fatalis imperator ou encore Secret wars volume 1), force est de constater que Slott connait et utilise bien le personnage, ici très "byrnien".
Un bon numéro d'une série qui ne me déçoit pas pour l'instant mais qui gagnerait à avoir un dessinateur unique régulier et attitré.

Scénario : 14/20
Dialogues :16/20
Dessins, encrage, couleur : 15/20
Note finale : 15/20
Réponse avec citation
  #780  
Vieux 02/04/2019, 19h24
Avatar de Ben Wawe
Ben Wawe Ben Wawe est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: juin 2004
Messages: 21 794
Ben Wawe sait diviser par 0Ben Wawe sait diviser par 0Ben Wawe sait diviser par 0Ben Wawe sait diviser par 0Ben Wawe sait diviser par 0Ben Wawe sait diviser par 0Ben Wawe sait diviser par 0Ben Wawe sait diviser par 0Ben Wawe sait diviser par 0Ben Wawe sait diviser par 0Ben Wawe sait diviser par 0
Oula, pas du tout d'accord sur Detective Comics #1000, que j'ai trouvé très, très faible graphiquement !
Réponse avec citation
Réponse

Tags
dc comics, man-thing, marvel comics, udon

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non

Navigation rapide


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 00h41.


Powered by vBulletin® Version 3.8.3
Copyright ©2000 - 2020, Jelsoft Enterprises Ltd.
Version française #20 par l'association vBulletin francophone
Skin Design et Logos By Fredeur
Buzz Comics : le forum comics n°1 en France !