Précédent   Buzz Comics, le forum comics qui tease mais ne spoile pas ;) > > Critiques > Critiques VO

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #676  
Vieux 11/09/2017, 21h25
Avatar de Ben Wawe
Ben Wawe Ben Wawe est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: juin 2004
Messages: 21 794
Ben Wawe sait diviser par 0Ben Wawe sait diviser par 0Ben Wawe sait diviser par 0Ben Wawe sait diviser par 0Ben Wawe sait diviser par 0Ben Wawe sait diviser par 0Ben Wawe sait diviser par 0Ben Wawe sait diviser par 0Ben Wawe sait diviser par 0Ben Wawe sait diviser par 0Ben Wawe sait diviser par 0
Surpris par la volonté de Marvel d'embrayer, si vite après Secret Empire, sur un événement sur Venom, personnage populaire mais un peu "secondarisé" ces dernières années (du moins, placé en héros, ce qui est loin du principe qui l'a popularisé). J'aurais plus attendu la sortie du film éponyme, pour surfer dessus.

J'ai aussi lu et apprécié Galactic Storm, giga-crossover qui, pour une fois, justifie l'ampleur des numéros par sa générosité en termes d'intrigues, de personnages et de rebondissements. Ce n'est pas parfait, mais définitivement ambitieux sur la morale des héros et les choix en temps de guerre.
J'en garde un bon souvenir, surtout qu'il marquera longuement le titre Avengers pour ses conséquences (je me souviens notamment de Avengers #300 avec la torture d'une partie de l'équipe par les Krees survivants).
Réponse avec citation
  #677  
Vieux 11/09/2017, 21h38
Avatar de Man-Thing
Man-Thing Man-Thing est déconnecté
Gardien du nexus
-Généalogiste Sénile--Sentinelle du Temple-
 
Date d'inscription: avril 2005
Localisation: Un marais des everglades
Messages: 3 865
Man-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie Madrox
C'est un crossover de nom seulement, plutôt une mini-série de 6 épisodes(+ 5 one shots préquels sur les Venom alternatifs et le War stories).
On est même pas obligé d'acheter le titre Venom en cours, qui n'est pas impacté.
Réponse avec citation
  #678  
Vieux 12/09/2017, 20h24
Avatar de Ben Wawe
Ben Wawe Ben Wawe est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: juin 2004
Messages: 21 794
Ben Wawe sait diviser par 0Ben Wawe sait diviser par 0Ben Wawe sait diviser par 0Ben Wawe sait diviser par 0Ben Wawe sait diviser par 0Ben Wawe sait diviser par 0Ben Wawe sait diviser par 0Ben Wawe sait diviser par 0Ben Wawe sait diviser par 0Ben Wawe sait diviser par 0Ben Wawe sait diviser par 0
Surprenant ! Merci.
Réponse avec citation
  #679  
Vieux 17/09/2017, 14h50
Avatar de Man-Thing
Man-Thing Man-Thing est déconnecté
Gardien du nexus
-Généalogiste Sénile--Sentinelle du Temple-
 
Date d'inscription: avril 2005
Localisation: Un marais des everglades
Messages: 3 865
Man-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie Madrox
DC

Catégorie « Excellent »

RIEN

Catégorie « Très bon »

RIEN

Catégorie « Bon »


Harley Quinn 25th anniversary special 1


Genre : Anniversaire réussi

Harley a 25 ans cette année, la création du perso remontant à 92 dans le mémorable DA de Batman.
ça méritait bien un numéro spécial!

On commence par un tête à tête pas spécialement romantique entre Harley et son comparse Red Tool, à qui elle raconte ce qui s'est passé au retour de sa virée avec Catwoman et Poison Ivy dans le très bon one shot Harley Quinn road trip special 1.
C'est par l'équipe actuelle et vraiment bien même si sans surprises.

On enchaîne avec une histoire écrite par Paul Dini (co-créateur du perso) illustré par Chad Hardin, qui voit la Harley du DA tenter de fêter son annov malgré le manque total d'intérêt du Joker, en train de préparer son prochain coup.
Une histoire réussie même si très classique, peut-être la plus convaincante du lot.

Lafuente prête son dessin assez spécial au scénario de Daniel Kibblesmith (que je ne connais pas) dans la troisième histoire qui voit Swamp thing demander l'aide végétale de Posion Ivy et gagner bien involontairement celle d'Harley.
Encore une fois du classique mais le côté cartoon est sympathique et réussi.

On conclut avec une histoire de Chip Zdarsky illustrée par son comparse Joe Quinones qui se déroule pendant le DA et répond à la question "comment une brillante psychiatre est elle devenue une bimbo écervelée au service du Joker?", déjouant les stéréotypes avec intelligence et insistant sur la complexité relative d'un personnage qui semble très simple de prime abord mais qui a su gagner son indépendance au fil du temps.
Parfait pour boucler un très beau (graphiquement) numéro anniversaire parsemé en plus de nombreuses illustrations originales de Tocchini, Tarr, Shirahama ou encore Bengal...

Scénario : 14/20
Dialogues :14/20
Dessins, encrage, couleur : 16/20
Note finale : 14/20



MARVEL

Catégorie « Excellent »

Secret empire omega 1

Genre : Superbe numéro

Steve Rogers rend visite à l'hydra suprême dans sa prison de haute sécurité et a un long entretien avec lui sur sa vision de l'Amérique et le mal qu'il a fait au pays et à sa réputation.
En parallèle, on apprend lors de séquences dessinées par d'autres que le très bien employé Sorrentino, qui livre de belles planches riches en tension, le destin (ou ses prémices) de personnages secondaires comme la veuve noire, les X men ou encore le Punisher...

Dommage que Spencer ne s'occupe pas de la suite des aventures de Cap, car son plan pour moderniser la Némésis ultime de Cap a parfaitement réussi : passé la déception initiale de la fin du crossover (qu'il aurait été impossible de mener à bien si on réfléchit à la nature et à l'image même de Steve Rogers), on comprend que le but de Spencer était de créer un Red Skull plus adapté à notre époque car plus ambigu ou encore de moderniser le Cap des années 50, qui n'est plus utilisé depuis le mémorable run de Brubaker.
Le futur de Marvel s'annonce enthousiasmant pour Steve Rogers si les successeurs de Spencer ne laissent pas le personnage dans les limbes...Ajoutons à cela que les dialogues lourds de tension sont ciselés avec finesse. Un régal de lecture.

Les séquences avec d'autres dessinateurs aux manettes sont intéressantes, surtout celles sur les X men et le punisher.

Au final, un numéro superbe et réussi même si on aurait préféré que Sorrentino dessine tout.

Scénario : 16/20
Dialogues :17/20
Dessins, encrage, couleur : 15/20
Note finale : 17/20



Catégorie « Très bon »

Ben Reilly : secret empire 7

Genre : Aux origines de Ben Reilly

Ben a une discussion importante avec la mystérieuse Marlo Chandler, qui dispose désormais de puissants pouvoirs. Il doit replonger dans son passé et dans ce qui le définit en tant qu'être humain : n'est il qu'un clone de Peter Parker, un héros déchu ou un être humain à part entière?

David continue sur sa lancée du numéro précédent et on retrouve ce qu'on aime chez le scénariste : des personnages humains, des intrigues bien bâties qui savent surprendre et un grand respect de la continuité des personnages.
Ceux qui ont quitté la barque à cause des dessins somme toute corrects de Sliney vont louper quelque chose, ce début d'ard étant bien plus intéressant que le premier dessiné par Bagley bien que nettement moins beau.

Scénario : 16/20
Dialogues : 16/20
Dessins, encrage, couleur : 12/20
Note finale : 16/20



Deadpool 36

Genre : No more mister nice guy

Suite à sa collaboration avec l'Hydra, Deadpool a tout perdu : ses amis, sa famille étendue, sa fille, sa participation à l'équipe des uncanny avengers et sa richesse qui lui permettait d'embaucher ses mercs for hire.
Son passé, en la personne de Stryfe, revient frapper à sa porte et lui rappeler le deal qu'il a fait pour sauver sa fille et d'autres personnes affectées quelques numéros avant Secret empire : tuer 4 personnes ennemies du super criminel temporel.
Fini le Deadpool gentil, le tueur impitoyable doit revenir...

Un numéro qui fait bien plaisir car il nous replonge une nouvelle fois dans la psyché compliquée de notre anti-héros et c'est bien ce qu'on préfère dans le run de Duggan (en tout cas, moi).
Vraiment très bon!

Scénario : 15/20
Dialogues : 16/20
Dessins, encrage, couleur : 15/20
Note finale : 15/20


Catégorie « Bon »

RIEN

Catégorie « Sympa »

Venomverse 2

Genre : Crossover mal torché pour l'instant


Eddie est sauvé par les Venom alternatifs tandis qu'un membre clé de l'équipe est torturé par l'ennemi.
Notre Venom de Terre 1 (je m'y ferais jamais -_-) devient le chef par défaut de la petite troupe et parvient à mettre en déroute son nouvel ennemi attitré.
On découvre également l'autre camp, qui a peu près autant de charisme que celui de Venom/Vengeance :Nights of Vengeance (remember the 90's) et dont le chef est un personnage qu'on aurait jamais vu tomber aussi vite, surtout quand on le connait un peu.
C'est à ce moment précis où le lecteur se dit que les versions alternatives des persos habituels ont bon dos et tombent bien facilement pour des personnages connus pour leur volonté et leur intelligence que Venompool II décide d'agir à l'inverse de son caractère dans l'histoire d'Edge of Venomverse qui lui était consacrée...

Bon, ne tournons pas autour du pot: c'est ultra basique pour l'instant, les évènements s'enchaînent de façon étonnante pour ne pas dire stupide et il manque encore plein de Venom alternatifs promis par le teaser au rendez-vous (celui de the madness entre autres) tandis qu'on se demande comment certains personnages puissants ont pu tomber aussi facilement...
Bunn a intérêt à se reprendre vite car on a pas grand chose à manger, là.

Scénario : 12/20
Dialogues : 12/20
Dessins, encrage, couleur : 14/20
Note finale : 12/20




UDON


Catégorie « Excellent »

RIEN

Catégorie « Très bon »

RIEN

Catégorie « Bon »

Street Fighter vs Darkstalkers 5

Genre : Le scénario continue tranquillement son chemin

Chu-Li et son équipe affrontent le puissant Bishamon tandis que Morrigan et ses troupes tentent de convaincre Akuma de les aider face à la menace qui pèse sur le makkai. On apprend enfin où ils se trouvent!

En back up, on retrouve le très bon Omar Dogan qui sauve l'honneur graphique de ce numéro avec de très belles planches opposant Laura à l'homme poisson Rikkuo.


Un bon numéro qui fait bien avancer le scénario et dispose de combats sympas malgré des dessins toujours aussi basiques d'Edwin Huang, bien en deçà de la qualité habituelle des artistes du studio canadien Udon.
On apprécie notamment l'exploration de l'histoire personnelle de Chun Li et de sa relation avec son maître Gen et une rare démonstration de la puissance colossale de Morrigan, qui en remontre même à Akuma!

Scénario : 14/20
Dialogues : 14/20
Dessins, encrage, couleur : 14/20
Note finale : 14/20


Dernière modification par Man-Thing ; 17/09/2017 à 15h11.
Réponse avec citation
  #680  
Vieux 17/09/2017, 22h37
Avatar de Slobo
Slobo Slobo est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: février 2005
Localisation: Malakoff (92)
Messages: 14 045
Slobo est en 3D comme le Black DossierSlobo est en 3D comme le Black DossierSlobo est en 3D comme le Black DossierSlobo est en 3D comme le Black DossierSlobo est en 3D comme le Black DossierSlobo est en 3D comme le Black DossierSlobo est en 3D comme le Black DossierSlobo est en 3D comme le Black DossierSlobo est en 3D comme le Black DossierSlobo est en 3D comme le Black DossierSlobo est en 3D comme le Black Dossier
Je me demande si le Numéro Omega de secret wars fait écho au AvX conséquence ou c'était Cyclops qui se retrouver derrière les barreaux pour terrorisme (Avant d'être libérer par magneto).

Si je comprends bien le Cap Hydra se fait un truc au visage pour devenir le nouveau Red Skull ?
Genre Joker de detective comics mais derrière les barreau.
Ou se la joue t-il superboy prime emprisonné (Je me suis échappé de pire situation Mohahaha) ^^

PS : Et pupu la praline il est rechercher ou quoi du coup ?
Réponse avec citation
  #681  
Vieux 17/09/2017, 23h22
Avatar de Man-Thing
Man-Thing Man-Thing est déconnecté
Gardien du nexus
-Généalogiste Sénile--Sentinelle du Temple-
 
Date d'inscription: avril 2005
Localisation: Un marais des everglades
Messages: 3 865
Man-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie Madrox
Citation:
Posté par Slobo
Voir le message
Je me demande si le Numéro Omega de secret wars fait écho au AvX conséquence ou c'était Cyclops qui se retrouver derrière les barreaux pour terrorisme (Avant d'être libérer par magneto).
Pas l'impression qu'il y'ait le moindre écho à ça.

Citation:
Posté par Slobo
Voir le message
Si je comprends bien le Cap Hydra se fait un truc au visage pour devenir le nouveau Red Skull ?
Genre Joker de detective comics mais derrière les barreau.
Ou se la joue t-il superboy prime emprisonné (Je me suis échappé de pire situation Mohahaha) ^^
C'est juste mon interprétation du statu quo à venir.


Citation:
Posté par Slobo
Voir le message
PS : Et pupu la praline il est rechercher ou quoi du coup ?

J'espère que Cloonan se servira de ce nouveau statu quo dans le titre du perso.
Réponse avec citation
  #682  
Vieux 17/09/2017, 23h36
Avatar de Slobo
Slobo Slobo est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: février 2005
Localisation: Malakoff (92)
Messages: 14 045
Slobo est en 3D comme le Black DossierSlobo est en 3D comme le Black DossierSlobo est en 3D comme le Black DossierSlobo est en 3D comme le Black DossierSlobo est en 3D comme le Black DossierSlobo est en 3D comme le Black DossierSlobo est en 3D comme le Black DossierSlobo est en 3D comme le Black DossierSlobo est en 3D comme le Black DossierSlobo est en 3D comme le Black DossierSlobo est en 3D comme le Black Dossier
Non mais mort de rire pour Pupu. Pas logique ce gars vu sont discours par rapport à Widow.
Pour la fin du coup moi je trouve que ça fait penser au destin de scott (Sauf que lui avait raison ^^)
Réponse avec citation
  #683  
Vieux 01/10/2017, 12h42
Avatar de Man-Thing
Man-Thing Man-Thing est déconnecté
Gardien du nexus
-Généalogiste Sénile--Sentinelle du Temple-
 
Date d'inscription: avril 2005
Localisation: Un marais des everglades
Messages: 3 865
Man-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie Madrox
DC

Catégorie « Excellent »

RIEN

Catégorie « Très bon »

RIEN

Catégorie « Bon »


Harley Quinn 28


Genre : Mise en place d'arc

Dans ce numéro qui prépare l'après, on dénoue la plupart des sous-intrigues commencées auparavant et on fait le ménage de pas mal de persos.
Harley annonce son intention à la ville à la suite d'une histoire riche en bastons et une guest star sympa pointe le bout de son nez à la dernière page.

Rien de plus génial que d'habitude mais le fil rouge est bien là malgré trop de bastons à mon goût. Les prochains numéros devraient être plus sympas.

Scénario : 12/20
Dialogues :14/20
Dessins, encrage, couleur : 14/20
Note finale : 14/20



MARVEL

Catégorie « Excellent »

Generations : the americas 1

Genre : Magnifique hommage aux personnages

Pendant le crossover Secret empire (pendant le dernier numéro en fait), Sam Wilson est projeté dans le temps jusqu'à l'Amérique des années 30. Il essaie d'abord de faire profil bas mais se rend vite compte qu'il est parti pour rester coincé dans cette époque. Il décide alors de s'engager dans l'armée américaine et fait la rencontre de Captain America. Les deux héros vont s'influencer mutuellement et Sam va vivre une autre vie, s'impliquant dans les grands évènements de l'histoire américaine jusqu'à notre époque, qu'il atteint comme un vieil homme sous un autre nom...

Un numéro superbe et puissamment émouvant qui montre les hommes derrière les costumes bariolés, leurs engagements moraux et personnels, leur attachement à protéger les autres et à changer les choses.
Spencer réussit le tour de force de nous impliquer dans l'histoire et de vivre les choses à la place de Sam, montrant un Steve Rogers qui doute et reste faillible.
Ce numéro peut être lu indépendamment de tout crossover ou autre histoire tant il est bien conçu.
Renaud livre des planches superbes au style réaliste impressionnant.

Un one shot à conseiller à ceux qui ne comprennent pas l'intérêt du personnage et du concept de Captain America.

Scénario : 17/20
Dialogues :18/20
Dessins, encrage, couleur : 17/20
Note finale : 17/20



Catégorie « Très bon »

Ben Reilly : the scarlet spider 8

Genre : Plongée dans la saga du clone

Suite aux évènements des numéros précédents, Ben Reilly a renoué avec son passé et ses aventures d'avant sa mort dans les années 90, ce qui ne plait pas forcément à Kaine, à qui il s'en ouvre.
Il retrouve sa vie au casino où il résidé désormais mais un personnage issu de son passé, le frelon, refait surface.

Avec son talent habituel, David respecte la continuité actuelle (les évènements de Secret empire ne sont pas oubliés) mais aussi ancienne (la saga du clone des années 90), celle-ci servant de trame de fond aux évènements actuels du titre.
J'espère qu'il va réussir à ne pas perdre les gens qui, comme moi, n'ont jamais lu ce crossover aussi loué que voué aux gémonies. Pour l'instant, il s'en tire très bien.
Sliney est slinesque, comme d'habitude. C'est efficace et a fait le boulot mais c'est figé et pas folichon.

Scénario : 16/20
Dialogues :16/20
Dessins, encrage, couleur : 12/20
Note finale : 16/20



Catégorie « Bon »

Doctor Strange 25

Genre : Réflexion intéressante sur le personnage et son évolution

Doctor Strange est confronté à une force puissante qui met la ville sans dessus dessous.
Confronté aux actes de sa jeunesse (disons de son passé, plutôt), il doit corriger une erreur de jugement qu'il a commise à l'époque, étant sans le savoir victime de sa puissance passée et de son égo.

Une aventure presque isolée dessinée par deux dessinateurs différents selon l'époque représentée avec un graphisme réaliste et un doc plus faillible actuellement et un graphisme très années 70 et un doc "parfait" et puissant aux dialogues ampoulés comme dans le temps pour une histoire qui joint le passé au présent et qui permet une réflexion intéressante sur l'évolution récente du personnage.
Le scénario est un rien trop basique, par contre.

Scénario : 14/20
Dialogues :15/20
Dessins, encrage, couleur : 15/20
Note finale : 14/20



The punisher 16

Genre : Retour pas indispensable

Qu'est devenu the face, qu'on a pas revu depuis le numéro 12? Vous aussi vous vous en foutez? Pas Becky Cloonan qui doit boucler son run assez vite avant l'arrivée de la nouvelle équipe créative.
En bref, il est pas mort, la drogue l'a rendu plus moche et plus fort et il veut sa revanche sur Pupu.

Rien de folichon dans ce numéro très classique malgré quelques bonnes surprises de dialogue et de situations. La bonne surprise, c'est Matt Horak, toujours aussi agréable depuis qu'il a pu lâcher son style dillonesque.

Scénario : 12/20
Dialogues :15/20
Dessins, encrage, couleur : 14/20
Note finale : 13/20



Catégorie « Sympa »

Venomverse 3 et 4

Genre : Petit crossover sans ambition

Les Venom sont en mauvaise posture face à l'ennemi qui veut leur peau et invoquent via le docteur Strange le puissant et dangereux Carnage, qui va leur permettre de reprendre la main.
Mais dans le genre "plan désespéré", ça se pose là...

Encore un numéro avant la fin. Il y'a quelques bonnes surprises, comme l'emploi fait de Venompool 2 et le fait d'apprendre ce qu'est devenue Gwenom depuis son one shot mais ce crossover poussif et fainéant est décidément très décevant puisqu'il semble bien que les Venom alternatifs promis (la version 2099, le Pupu Venom II et le Venom de The madness entre autres ne seront pas visibles dans ces pages, sauf peut-être en bouquet final dans le dernier numéro, en tant que membre d'une armée de Venom invoquée pour l'occasion.
Une belle occasion manquée que ce Venomverse.

Scénario : 12/20
Dialogues : 13/20
Dessins, encrage, couleur : 14/20
Note finale : 12/20
Catégorie « Moyen »




Deadpool kills the marvel universe again 5

Genre : Fin bâclée pour série décevante

Pooly est parvenu à se libérer de l'emprise de ses "maîtres" et entreprend de tuer tous les super criminels impliqués de près ou de loin dans cette affaire, notamment le Red skull.

Hormis un passage réussi impliquant Magneto, il n'y a pas grand chose à sauver d'un dernier numéro basique et ennuyeux, qui aligne les morts peu créatives comme des dominos.
La toute fin est ouverte et pourrait être liée à la prochaine mini série sur le perso, que Bunn oppose à Old man Logan, mais perso, je n'en serai pas.

Scénario : 10/20
Dialogues : 12/20
Dessins, encrage, couleur : 14/20
Note finale : 10/20



Catégorie « Mauvais »

Marvel legacy 1

Genre : Marvel preview cher pour ce que c'est

A la suite des évènements de Secret empire, ce numéro fait un point sur la situation de nombreux héros impliqués (ou pas) et surtout sur les futurs titres qui leurs seront consacrés.
La trame principale nous présente les vengeurs de la préhistoire (!), comptant dans leurs rangs Odin, le phénix de l'époque (une rousse, comme il se doit), un ghost rider à dos de mamouth, une femme Iron fist capable de concentre son shi dans deux poings à la fois, le sorcier Agamotto (et prédécesseur de Strange) ainsi que le starbrand et la black panther de l'époque.
Ils se battent contre les célestes et il semble bien que ce soit une trame qui va être développée dans les futurs numéros des vengeurs.
A part ça, on a un combat interminable entre le Ghost rider Robbie Reyes (le fast and furious like de Marvel) et le Starbrand de Marvel et un plan intéressant de Loki, qui joue comme d'habitude sur plusieurs tableaux et dont les troupes sont opposées pour la dernière fois aux versions actuelles de Thor, Iron man et Captain America.

Pour ce qui concerne les planches individuelles présentant les futurs titres, peu donnent franchement envie à part celle de Captain America, de Black panther, Doctor Strange et celles impliquant des membres de FF.

Une sorte de Marvel preview de luxe et assez cher (5 dollars 99 quand même pour une histoire nébuleuse et de vagues allusions et malgré de beaux dessins) qui ne me semble pas du tout indispensable pour lire la suite des titres marvel. J'aurais du fait comme avec le Marvel point one il y'a quelques années et faire l'impasse sur ce catalogue dispensable.

Scénario : 08/20
Dialogues : 08/20
Dessins, encrage, couleur : 14/20
Note finale : 08/20

Réponse avec citation
  #684  
Vieux 14/10/2017, 18h04
Avatar de Man-Thing
Man-Thing Man-Thing est déconnecté
Gardien du nexus
-Généalogiste Sénile--Sentinelle du Temple-
 
Date d'inscription: avril 2005
Localisation: Un marais des everglades
Messages: 3 865
Man-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie Madrox
DC

Catégorie « Excellent »

RIEN

Catégorie « Très bon »

RIEN

Catégorie « Bon »


Harley Quinn 29


Genre : Harley for mayor

La campagne officielle d'Harley pour se faire élire maire et couper l'herbe sous le pied de son pire ennemi a commencé mais celui-ci a engagé un des vieux acolytes de la clown pour lui faire rendre gorge au pire moment possible...

Cet arc dédié à la campagne me rappelle les épisodes de Captain America et Howard the duck en leur temps mais en version moins satirique et néanmoins réussie.
Dès que ça parle politique, perso, j'aime. En plus, on a quelques planche de Kaluta. Plutôt sympa.

Scénario : 14/20
Dialogues :14/20
Dessins, encrage, couleur : 14/20
Note finale : 14/20




MARVEL

Catégorie « Excellent »

RIEN

Catégorie « Très bon »

Punisher : the platoon 1

Genre : Pupu Max, les origines, suite

Garth Ennis a décidé de nous pondre une histoire qui se passe avant le mythique Punisher : born, qui racontait les origines du punisher de la collection Marvel Max.
On va donc suivre, sur 6 numéros, la première mission de l'officier Castle au Viet-nam...et c'est passionnant. Castle n'est pas encore la machine de guerre impitoyable que nous connaissons mais, comme durant le très bon one shot The tyger, qui racontait un épisode fondateur de sa jeunesse, ce "platoon" nous montre ses qualités déjà manifestes : volonté de fer, courage permanent qui ne recule devant aucun effort, intelligence vive qui sait s'adapter parfaitement au terrain pour en tirer le meilleur.
Vivement la suite!

Scénario : 16/20
Dialogues :16/20
Dessins, encrage, couleur : 16/20
Note finale : 16/20



Catégorie « Bon »

The Falcon 1

Genre : Retour aux sources

Sam Wilson a abandonné le manteau de Captain America à Steve Rogers à la fin de Secret empire. Redevenu le faucon (et même si on se demande si le jeune super-héros qui pointe dans l'équipe des champions et lui a servi de sidekick a conservé son nom), il s'est installé à Chicago et donne un coup de main aux autorités locales dans la guerre qui oppose deux gangs rivaux de manière sanglante avec son nouvel équipier, le nouveau Patriot apparu pour la première fois dans les pages de Secret empire : brave new world.

Bien sûr, rien n'est plus difficile que d'arrêter deux camps qui se haïssent...

Avec un scénariste et un dessinateur que je ne connais pas aux commandes, ce nouveau titre dédié à un personnage qui aura connu son apogée sous Nick Spencer en termes de qualité d'écriture est plutôt réussi à défaut d'être original. Les dessins ont de la personnalité même si ce n'est pas un style que je trouve agréable à l’œil.

Scénario : 13/20
Dialogues :14/20
Dessins, encrage, couleur : 12/20
Note finale : 14/20



The despicable Deadpool 287

Genre : Course-poursuite pleine d'action

Pour honorer un contrat qui lui a permis de sauver sa fille et sa famille, Deadpool doit renouer avec son passé de mercenaire sans scrupule et éliminer son ancien allié, Cable.

C'est tout pour le scénario. Une course-poursuite réussie et dynamique, assez riche en surprises et agréable à lire. La nouvelle numérotation est le fait du nouveau logo de Marvel, Legacy, qui prétend mettre à l'honneur son univers en remettant son passé au goût du jour. Elle reprend en les cumulant tous les numéros des séries ayant eu le personnage pour protagoniste et étant canon.
ça va être pareil pour tous les titres Marvel ou presque.

Scénario : 12/20
Dialogues :14/20
Dessins, encrage, couleur : 13/20
Note finale : 14/20



Catégorie « Sympa »

RIEN

Catégorie « Moyen »

The Defenders tpb 7 : Ashes, ashes

Genre : DeMatteis se cherche

Ce tpb reprend les épisodes 110 à 125 du volume 1 de Defenders ainsi que l'Avengers annual 11, tous parus de 1982 à 1983.

Après les évènements de l'excellent tpb 6, les défenseurs se remettent de leurs aventures endiablées (un mot qui a rarement paru aussi judicieux que dans ce contexte) et sont un peu livrés à eux même et à la vie quotidienne super-héroïque, entre questionnement à forte dose religieuse assez lourdingue pour le Son of Satan qui va se retrouver dans un monastère, flirt de la gargouille avec sa vieille logeuse (rappelons qu'il a combattu durant la Première guerre Mondiale...) ou encore interrogations existentielles pour le jusque là intéressant Devil slayer, qui a droit à un épisode dédié (le 110) et disparait du titre aussi vite qu'il était apparu.
Hellcat retrouve son passé avec l'aide de Marduk Kurios (qui se faisait appeler Satan à l'époque), la valkyrie, le fauve, la gargouille et quelques autres vivent leur vie peinarde entre deux aventures super-héroïques anodines, comme celle qui raconte la fin d'un des ennemis récurrents des Defenders, l'extraterrestre Nebulon (dont Steve Gerber avait tiré le meilleur) ou celle qui donne son titre au volume, impliquant le retour du premier ennemi du groupe, Yandroth.
DeMatteis commet l'erreur de réutiliser the elf with a gun, personnage génial de Steve Gerber représentant la part de chaos de toute vie pour en faire du rien, c'est à dire un agent d'un complot temporel inintéressant qui est surtout là pour lui permettre de transformer complètement le concept de la non équipe en virant les big four (Hulk, Strange, Silver Surfer et Namor). Il oublie même de conclure l'un des rares arcs intéressants du volume, celui de l'Overmind et de la dimension parallèle de l'escadron suprême, puisque ledit super méchant, qu'il utilise de façon novatrice et tout à fait en lien avec les épisodes du précédent volume,disparait sans raison à la fin d'un épisode, comme si le scénariste avait voulu l'effacer tant il l'ennuyait et ne savait qu'en faire.

Les derniers épisodes présentent les nouveaux défenseurs : sous la houlette du fauve, les Defenders deviennent officiellement une équipe assez faiblarde puis qu'hormis la valkyrie et lui même, on ne compte que des personnages bien moins puissants qu'un Hulk ou un Strange, comme Moondragon, la gargouille, Angel et Iceberg. Pour lutter contre des poids lourds comme les adversaires habituels des Defenders, ça va être coton.

Bref, un volume mal construit, inutilement lourd et verbeux, avec un DeMatteis en panne d'insipration comme jamais. Les lecteurs de l'époque devaient bien s'ennuyer et avaient du mérite quand on voit ce qui sortait en face cette année-là (X-men de Claremont et Cockrum, les FF de Byrne, Daredevil de Miller...) mais DeMatteis se rattrapera, heureusement très vite avec ses excellents épisodes de Captain America, alias mon run favori sur le perso avec ceux de Spencer et Brubaker.

Aux dessins? Toujours Perlin avec divers encreurs. C'est correct mais parfois assez moche (le 110, quelle horreur).

Scénario : 11/20
Dialogues : 13/20
Dessins, encrage, couleur : 12/20
Note finale : 11/20



Catégorie « Mauvais »

Venomverse 5

Genre : Fuyez!

Les Venom tendent un piège assez débile à leurs ennemis qui y tombent à pieds joints. Grâce à une incroyable facilité de scénario (les capacités d'ingénierie en matière d'explosifs de Rocket) et parce qu'il faut bien finir cette mini-série, tout le monde ne meurt pas et certains parviennent à rentrer dans leurs foyers mais l'ennemi prépare son retour...après la page courrier des lecteurs où tout le monde est ravi de la lecture du crossover et où l'équipe créatrice se fend d'un petit mot écrit avant la parution du numéro 1 pour dire comment c'était super de bosser sur ce truc assez honteux, mais bon, il faut bien manger.


Scénario : 05/20
Dialogues : 11/20
Dessins, encrage, couleur : 14/20
Note finale : 07/20


Dernière modification par Man-Thing ; 14/10/2017 à 18h23.
Réponse avec citation
  #685  
Vieux 29/10/2017, 15h50
Avatar de Man-Thing
Man-Thing Man-Thing est déconnecté
Gardien du nexus
-Généalogiste Sénile--Sentinelle du Temple-
 
Date d'inscription: avril 2005
Localisation: Un marais des everglades
Messages: 3 865
Man-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie Madrox
DC

Catégorie « Excellent »

RIEN

Catégorie « Très bon »

RIEN

Catégorie « Bon »


Harley Quinn 30


Genre : Fin de campagne

Harley continue à faire campagne contre le très corrompu maire actuel mais le cliffhanger de fin vient tout gâcher.

Un numéro qui débutait pourtant très bien mais c'est encore une campagne politique de super-héros qui est bien partie pour tomber à l'eau alors même que les derniers numéros relançaient enfin l'intérêt.
On verra avec le prochain.

Scénario : 14/20
Dialogues :14/20
Dessins, encrage, couleur : 14/20
Note finale : 14/20



MARVEL

Catégorie « Excellent »

RIEN

Catégorie « Très bon »

Punisher : the platoon 2

Genre : La première expérience de combat de masse du punisher

Frank continue d'explorer son secteur avec sa patrouille mais une manoeuvre du Viet-minh menace très vite sa position...

Encore un très bon numéro de cette origine de Pupu Max. C'est du très bon Garth Ennis et on espère la suite le plus vite possible. Parlov est impeccable, comme d'hab.

Scénario : 16/20
Dialogues :16/20
Dessins, encrage, couleur : 16/20
Note finale : 16/20



Ben Reilly, the scarlet spider 9

Genre : Peter David dans ses oeuvres

Ben Reilly continue d'enquêter sur le retour du frelon, aidé par un autre revenant de cette époque. Et David continue à tisser avec maestria ses sous-intrigues.

Encore un numéro de haute volée, qui sait intriguer le lecteur tout en le faisant sourire à l'occasion. David développe peu à peu ses personnages secondaires de belle manière et ce "Scarlet spider" est toujours un des meilleurs titres Marvel actuellement, malgré des dessins vraiment bof et très figés.

Scénario : 16/20
Dialogues :16/20
Dessins, encrage, couleur : 12/20
Note finale : 16/20



Catégorie « Bon »

Silver surfer 14


Genre : La fin

Continuant directement les évènements du numéro précédent, Slott boucle son run mémorable de façon efficace mais qui laisse un arrière goût de trop peu. On aurait préféré que ça dure encore deux ou trois numéros car ça fait un peu précipité, là.
Reste un bon comic bien fichu mais un peu décevant après les sommets souvent atteints par la série.

Scénario : 14/20
Dialogues :14/20
Dessins, encrage, couleur : 16/20
Note finale : 14/20



Doctor Strange 26

Genre : Le doc dans le métro

Strange enquête sur des évènements sûrement magiques ayant eu lieu dans le métro de New York, en compagnie de sa nouvelle apprentie, la bibliothécaire Zelma Stanton...

Et on s'ennuie un peu. Les dessins sont plutôt sympas et réussis, le scénario efficace mais tout ça est vraiment bateau et plan plan. Vivement l'arrivée de la nouvelle équipe artistique après ces fill in et espérons qu'elle sera convaincante.

Scénario : 13/20
Dialogues :13/20
Dessins, encrage, couleur : 13/20
Note finale : 13/20



The despicable Deadpool 288

Genre : Deadpool continue de courir après Cable...et c'est pas rapide

Deadpool continue de traquer Cable, qui a été capturé par une police temporelle.

Comme dans le numéro précédent, on s'ennuie un peu tant c'est classique même si ça reste bien exécuté dans l'ensemble.
Une course-poursuite souvent molle et un peu ennuyeuse. Espérons que le prochain arc narratif sera plus intéressant.

Scénario : 12/20
Dialogues :14/20
Dessins, encrage, couleur : 13/20
Note finale : 13/20




Catégorie « Sympa »

RIEN

Catégorie « Moyen »

The Punisher 17

Genre : La fin du run de Cloonan

Pupu affronte The face dans un duel à mort convenu et ennuyeux, pas aidé par une Cloonan barbante et un Horak qui n'a jamais été aussi mauvais.

Heureusement, c'est le dernier numéro de cette équipe qui n'a certes pas eu de bol avec la mort de Dillon et est parvenue à retomber sur ses pieds.
Vivement l'arrivée de la nouvelle équipe artistique qui nous racontera ce qui est arrivé à Frank après son rôle important dans Secret empire.

Scénario : 11/20
Dialogues : 11/20
Dessins, encrage, couleur : 12/20
Note finale : 11/20



IMAGE


Catégorie « Excellent »

RIEN

Catégorie « Très bon »

The walking dead TPB 28

Genre : Siège

Les machinations d'un des personnages clés portent leur fruit et la horde de zombies conduite par les chuchoteurs déferle sur les troupes de Rick. Est ce la fin de leur petite vie tranquille et de leur organisation parfaitement bien huilée?

Encore un TPB de grande qualité avec quelques passages obligés de la série éternelle (comme la mort d'un personnage majeur) mais je commence tout de même à me lasser à suivre cette série depuis plus de dix ans. Si seulement Kirkman pouvait penser à conclure son histoire...

Scénario : 16/20
Dialogues : 16/20
Dessins, encrage, couleur : 16/20
Note finale : 16/20



Catégorie « Bon »

Jupiter's Legacy TPB 2

Genre : Super baston convenue

On l'aura attendue, cette suite! Les super-héros ont désormais les commandes du monde entier mais ils sont guidés par un grand gamin instable et insupportable de 30 ans.
Dans ces conditions, la faction adverse décide d'aller chercher les êtres à super pouvoirs qui se cachent un peu partout dans le monde et de libérer les super criminels emprisonnés pour frapper un grand coup.

Cette deuxième partie du triptyque (la suite est annoncée pour 2019) est plutôt bien dialoguée, avec de très bons dessins d'un Quitely qu'on a connu plus époustouflant mais la sauce ne prend plus.
La faute au scénario convenu et bateau d'un Millar en mode "je bosse sur des scenarii de films hollywoodiens qui doivent plaire au plus grand nombre".
Les divers personnages ne sont pas du tout attachants tant ils sont froids et stéréotypés et ce ne sont pas les deux ou trois retournements de situation faciles (comme le destin de Skyfox) qui soulèvent l'enthousiasme.
Millar est de plus en plus décevant avec son manque désormais total de prises de risques.

Scénario : 12/20
Dialogues : 14/20
Dessins, encrage, couleur : 16/20
Note finale : 13/20



UDON

Catégorie « Excellent »

RIEN

Catégorie « Très bon »

RIEN

Catégorie « Bon »

Street Fighter vs Darkstalkers 6

Genre : Grosse baston sans âme

Les deux équipes de héros (celle de Chun Li) et d'anti-héros (celle de Morrigan) se rejoignent et atteignent enfin la forteresse de Jedah où quelques mauvaises surprises les attendent.

En back up, une confrontation plutôt bien dessinée entre Necalli et Hsien Ko.

Rien de folichon dans ce numéro assez bateau, dont l'histoire principale est toujours dessinée par le très peu folichon Edwin Huang.
Encore deux numéros à tenir avant la fin de ce crossover qui n'aura malheureusement pas convaincu.

Scénario : 14/20
Dialogues : 14/20
Dessins, encrage, couleur : 13/20
Note finale : 13/20


Dernière modification par Man-Thing ; 29/10/2017 à 18h31.
Réponse avec citation
  #686  
Vieux 29/10/2017, 16h01
Avatar de arrowsmith
arrowsmith arrowsmith est déconnecté
Buzz c'était mieux avant
-Généalogiste Sénile--Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: avril 2005
Localisation: Ici et là
Messages: 33 714
arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !
Ah tu trouves que Silver Surfer #14 propose une fin précipitée au run de Slott. Moi pas, au contraire, Slott (tellement au dessus que sa prestation sur Spider-Man) arrive à jouer avec la continuité du l'univers Marvel de manière bluffante, sans accroc, de manière logique. Tout son run aura tourné sans cesse autour du temps et l'auteur ne s'est jamais pris les pieds dans le tapis, au contraire de bien de ses illustres collègues. C'est bluffant et cohérent. Pas un épisode de trop dans une run unique, plein d'émotion aux récits originaux. Pour moi on est face à une série que l'on pourrait qualifier d'indé si elle n'était pas publiée par Marvel. La fin propose un Surfer qui a évolué sans être un cadeau empoisonné pour ceux qui souhaiteraient prendre la suite, quelque soit la forme (de préférence différente, pour éviter toute frustration ou comparaison stérile). Et puis il y a de l'espoir pour certain personnage qu'un scénariste inspirait pourrait un jour utiliser même si Slott se la joue quand même Warren Ellis en bloquant pas mal de chose.

Merci beaucoup aux époux Allred, qui ont assuré jusqu'au bout. Au vu du résultat on leur pardonne aisément tout leur retard.
__________________
“Our dreams make us large.” Jack Kirby
Réponse avec citation
  #687  
Vieux 29/10/2017, 16h16
Avatar de Man-Thing
Man-Thing Man-Thing est déconnecté
Gardien du nexus
-Généalogiste Sénile--Sentinelle du Temple-
 
Date d'inscription: avril 2005
Localisation: Un marais des everglades
Messages: 3 865
Man-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie Madrox
Ah, je me doute que je vais être le seul à pas avoir été fan de cette fin parmi les lecteurs de la série sur le forum. Peut-être suis-je tout simplement déçu que ça s'arrête?
Réponse avec citation
  #688  
Vieux 29/10/2017, 16h27
Avatar de arrowsmith
arrowsmith arrowsmith est déconnecté
Buzz c'était mieux avant
-Généalogiste Sénile--Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: avril 2005
Localisation: Ici et là
Messages: 33 714
arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !
Une des grandes qualité de ce numéro est de proposer une fin satisfaisante et surtout très émouvante, voire, allez je me lance, parfaite. A un moment il faut savoir conclure, ne pas faire le numéro de trop et ici Slott y arrive. Il y beaucoup d'humilité dans cette conclusion et rien que pour cela, chapeau les artistes.

A noter l'excellent hommage fait à Kirby, dans l'expression du pouvoir cosmique choisie par le Silver Surfer. Discret mais efficace.

Je ne sais pas si tu seras le seul, mais de mon côté j'attendais impatiemment la fin de cette série. A chaque fois ce fut un réel plaisir d'attendre et de la lire, mais toute bonne chose à une fin, démontrant le côté étudié de la chose. Prolonger sans fin est une autre expérience et ma lecture de cette version du Silver Surfer ne s'y est jamais apparenté.
__________________
“Our dreams make us large.” Jack Kirby
Réponse avec citation
  #689  
Vieux 29/10/2017, 16h37
Avatar de Man-Thing
Man-Thing Man-Thing est déconnecté
Gardien du nexus
-Généalogiste Sénile--Sentinelle du Temple-
 
Date d'inscription: avril 2005
Localisation: Un marais des everglades
Messages: 3 865
Man-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie MadroxMan-Thing est partout à la fois comme Jamie Madrox
ça me fait un peu ça avec Walking dead (le comic). Je me régale à chaque fois mais je me dis aussi "ce serait bien d'avoir une fin qui boucle tout". Je reconnais à SLott le mérite d'avoir bouclé son run de façon satisfaisante et pas sur un coin de table avec un artiste bouche-trou comme ça s'est souvent fait chez Marvel dans le passé pour les séries qu'il fallait boucler car elles ne marchaient plus.
Réponse avec citation
  #690  
Vieux 29/10/2017, 16h40
Avatar de arrowsmith
arrowsmith arrowsmith est déconnecté
Buzz c'était mieux avant
-Généalogiste Sénile--Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: avril 2005
Localisation: Ici et là
Messages: 33 714
arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !
Sur ton commentaire sur Millar Rien d'étonnant et cela fait un moment maintenant qu'il embobine son monde. Mais il semble surtout que cela marche vu les ventes et les retours. Le public veut lire ce type de récit, donc acte. Parfois Millar sort une réelle pépite comme Starlight. Cela fait un moment que je n'achète plus une de ses oeuvres. Je reste impressionné de voir l'indulgence envers cet auteur, les dessinateurs sont quand même l'arbre qui cache la forêt. Mais là encore il semble que l'emballage soit désormais plus important que ce qu'il contient. Donc acte itou.
__________________
“Our dreams make us large.” Jack Kirby
Réponse avec citation
Réponse

Tags
dc comics, man-thing, marvel comics, udon

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non

Navigation rapide


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 00h09.


Powered by vBulletin® Version 3.8.3
Copyright ©2000 - 2020, Jelsoft Enterprises Ltd.
Version française #20 par l'association vBulletin francophone
Skin Design et Logos By Fredeur
Buzz Comics : le forum comics n°1 en France !