Précédent   Buzz Comics, le forum comics du Grand Débat. > > Critiques > Critiques VO

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #1  
Vieux 06/02/2019, 13h22
Avatar de Ben Wawe
Ben Wawe Ben Wawe est déconnecté
En pleine Morlockisation
 
Date d'inscription: juin 2004
Localisation: Xanadu
Messages: 21 146
Ben Wawe a la Classe AméricaineBen Wawe a la Classe AméricaineBen Wawe a la Classe AméricaineBen Wawe a la Classe AméricaineBen Wawe a la Classe AméricaineBen Wawe a la Classe AméricaineBen Wawe a la Classe AméricaineBen Wawe a la Classe AméricaineBen Wawe a la Classe AméricaineBen Wawe a la Classe AméricaineBen Wawe a la Classe Américaine
Chocolats et reviews de février

Batman #64
Joshua Williamson reprend la série Batman pour quelques numéros, avec The Price, un nouveau crossover entre les "super-enquêteurs" que sont Batman & Flash. Super-enquêteurs, mais pas super-amis, car au-delà des différences massives entre les deux personnages (qui, finalement, ont quasiment vécu un drame similaire, mais s'en sont relevés très différemment), l'ombre de Heroes in Crisis est trop lourde sur eux.
Williamson ne m'a pas convaincu sur Justice League Odyssey, mais plus sur son Flash, où il enchaîne les sagas et rebondissements pour bien remettre le personnage sur les rails. Sa gestion du duo ici est bonne, il surfe allègrement sur HiC et ses traumatismes ; ça fonctionne. Autant pour un Batman rongé par la fatigue et la culpabilité, qu'un Flash en apparence "comme d'habitude" mais qui vit mal les choses. La petite discussion entre eux est très juste, et les rebondissements se succèdent correctement.
Evidemment, Gotham Girl est écrite comme la jeune fille perturbée qu'elle est depuis longtemps, et c'est en soi décevant : Tom King avait poussé Bruce à faire énormément pour la soigner, dommage que ça retombe si vite loin de l'objectif. M'enfin, l'ensemble est solide, et Guillem March livre des planches solides, même si l'encrage est un peu gras.
Un début solide. Curieux de voir la suite.
__________________
Elijah Snow : "It’s a strange world."
Jakita Wagner : "Let’s keep it that way."

Warren Ellis.
Réponse avec citation
  #2  
Vieux 06/02/2019, 13h28
Avatar de Ben Wawe
Ben Wawe Ben Wawe est déconnecté
En pleine Morlockisation
 
Date d'inscription: juin 2004
Localisation: Xanadu
Messages: 21 146
Ben Wawe a la Classe AméricaineBen Wawe a la Classe AméricaineBen Wawe a la Classe AméricaineBen Wawe a la Classe AméricaineBen Wawe a la Classe AméricaineBen Wawe a la Classe AméricaineBen Wawe a la Classe AméricaineBen Wawe a la Classe AméricaineBen Wawe a la Classe AméricaineBen Wawe a la Classe AméricaineBen Wawe a la Classe Américaine
Justice League #17
Scott Snyder surfe sur le récent Annual, où la tentative de la JL pour réparer le Mur de la Source a échoué. L'entité divine enfermée derrière s'est libérée, grâce à la Legion of Doom de Luthor alliée à Brainiac, et l'univers en veut à la JL (encore une fois). Cependant, la défaite a amené de nouvelles questions pour J'Onn, qui se rend compte que sa mémoire a été effacée... et que des secrets, cette fois-ci personnels, commencent à être découverts.
Bon, je le redis : j'aime bien le fond des idées de Snyder sur ce titre, mais il ne parle que de sa saga cosmique, tout le temps, et ça me lasse. J'aimerais une parenthèse, dans la série, un moment où l'équipe ferait "autre chose" ; ça ne sera pas pour aujourd'hui. Mais le numéro est néanmoins agréable... même s'il va faire grincer quelques fans.
J'Onn invite Luthor sur Mars, pour une plongée dans ses souvenirs - voir leurs souvenirs. En effet, Scott Snyder prend le risque d'enchaîner les retcons, cette fois-ci sur la vie de Mars, sur J'Onn lui-même (qui a donc été "testé" par les humains qui l'avaient déplacé dans le Temps, tout enfant, avant d'être rapatrié chez lui, en son temps)... mais aussi sur Lex. Bon. Je ne vais pas spoiler, je reste circonspect derrière la révélation - je vois ce que Snyder va vouloir faire sur ces personnages, ce n'est pas une mauvaise idée, mais ça sort un peu de "nulle part". Et cette poursuite continue des secrets, ça devient lassant.
En outre, Snyder se perd encore dans de nombreux tunnels de dialogues, comme... tout le temps ou presque, en fait ; ça aussi, c'est lassant. L'épisode se lit bien, les idées sont objectivement correctes et cohérentes, et Jim Cheung livre de très belles planches. Mais ça serait bien de "respirer", via une parenthèse, et ça serait bien de freiner sur les secrets, aussi.
M'enfin, ça se lit quand même bien, et c'est très ambitieux.
__________________
Elijah Snow : "It’s a strange world."
Jakita Wagner : "Let’s keep it that way."

Warren Ellis.
Réponse avec citation
  #3  
Vieux 06/02/2019, 13h59
Avatar de Ben Wawe
Ben Wawe Ben Wawe est déconnecté
En pleine Morlockisation
 
Date d'inscription: juin 2004
Localisation: Xanadu
Messages: 21 146
Ben Wawe a la Classe AméricaineBen Wawe a la Classe AméricaineBen Wawe a la Classe AméricaineBen Wawe a la Classe AméricaineBen Wawe a la Classe AméricaineBen Wawe a la Classe AméricaineBen Wawe a la Classe AméricaineBen Wawe a la Classe AméricaineBen Wawe a la Classe AméricaineBen Wawe a la Classe AméricaineBen Wawe a la Classe Américaine
The Green Lantern #4
Grant Morrison poursuit son intriguant mais riche run sur Green Lantern. Après un #3 exceptionnel et puissant, il continue à s'interroger sur la nature humaine, notamment via les facettes des autres races qu'on voit dans ses épisodes, mais s'amuse aussi avec beaucoup de concepts SF.
Avec une narration "divergente" assez classique, à base de flashbacks racontés par un inconnu à une Blackstar, l'Ecossais parvient à jongler entre les principes des Sun-Eaters et plusieurs cultures extraterrestres. C'est riche, c'est fun, c'est dynamique même, car il se passe beaucoup de choses ; c'est bien.
Le cliffhanger est ultra prévisible, le passage sur l'extrémisme des Gardiens est classique mais cohérent, et le Jordan de Morrison me plaît bien ; même si, comme Johns avant lui, l'auteur semble très peu intéressé par l'homme, et ne se concentre que sur le héros. M'enfin, ça se laisse très bien lire, Liam Sharp livre de très jolies planches, avec un encrage ici moins gras, même s'il semble "tricher" un peu, sur quelques pages, avec des rajouts ; mais bon, ça fonctionne encore très bien.
Une très bonne lecture. Moins puissant que le précédent, mais très efficace pour préparer une suite que j'ai hâte de lire.
__________________
Elijah Snow : "It’s a strange world."
Jakita Wagner : "Let’s keep it that way."

Warren Ellis.
Réponse avec citation
  #4  
Vieux 06/02/2019, 14h50
Avatar de Ben Wawe
Ben Wawe Ben Wawe est déconnecté
En pleine Morlockisation
 
Date d'inscription: juin 2004
Localisation: Xanadu
Messages: 21 146
Ben Wawe a la Classe AméricaineBen Wawe a la Classe AméricaineBen Wawe a la Classe AméricaineBen Wawe a la Classe AméricaineBen Wawe a la Classe AméricaineBen Wawe a la Classe AméricaineBen Wawe a la Classe AméricaineBen Wawe a la Classe AméricaineBen Wawe a la Classe AméricaineBen Wawe a la Classe AméricaineBen Wawe a la Classe Américaine
The Wrong Earth #6
Avec ce numéro finit la première mini-série de The Wrong Earth, qui reviendra en 2020 ! Une fort bonne nouvelle, tant Tom Peyer & Jamal Igle auront prouvé ici leurs grandes maîtrises des personnages et des caractérisations, allant rapidement au-delà du principe de base.
En effet, si le pitch était rigolo, avec des clones de Batman qui changent de Terre, un équivalent du Batman d'Adam West allant sur le monde du Batman de DKR, et inversement, le scénariste a su rapidement raconter autre chose. Non, le Dragonflyman (Batman plus "léger") n'est pas forcément quelqu'un de bien et de pur ; ses liens avec les autorités relèvent d'une forme de corruption, ses méthodes sont liberticides, sa vision du monde est dangereuse. Non, le Dragonfly (Batman DKR) n'est pas forcément un monstre destructeur et violent ; il semble pouvoir s'adapter, et vouloir corriger certaines erreurs qu'il a commises ailleurs. Ou pas.
Avec ce final, Tom Peyer livre une fin de chapitre fort bien faite, avec un "bilan d'étape" pour chaque personnage... chacun actant son obligation de rester sur l'autre Terre, et s'organisant pour. Avec, chacun, un compromis dans leurs méthodes - ou pas, encore une fois. Tom Peyer rebat les cartes, continue sa jolie partie où les règles semblent connues, et fait avancer ses personnages ; non sans ouvrir sur une autre Terre.
C'est passionnant, et très bien fait. Peyer a dépassé son pitch fun pour livrer une vraie réflexion sur chaque version des personnages, et le casting secondaire s'est bien développé. Les récits annexes sont funs, mais c'est bien le cœur de la saga qui est vraiment très bien, dessiné en outre par un Jamal Igle en très, très grande forme. Son trait fonctionne complètement ici, et participe grandement à cette réussite.

Quelle étrange mais superbe surprise.
Vivement 2020, pour retrouver ces personnages !
__________________
Elijah Snow : "It’s a strange world."
Jakita Wagner : "Let’s keep it that way."

Warren Ellis.
Réponse avec citation
  #5  
Vieux 06/02/2019, 15h23
Avatar de Ben Wawe
Ben Wawe Ben Wawe est déconnecté
En pleine Morlockisation
 
Date d'inscription: juin 2004
Localisation: Xanadu
Messages: 21 146
Ben Wawe a la Classe AméricaineBen Wawe a la Classe AméricaineBen Wawe a la Classe AméricaineBen Wawe a la Classe AméricaineBen Wawe a la Classe AméricaineBen Wawe a la Classe AméricaineBen Wawe a la Classe AméricaineBen Wawe a la Classe AméricaineBen Wawe a la Classe AméricaineBen Wawe a la Classe AméricaineBen Wawe a la Classe Américaine
The Immortal Hulk #13
Al Ewing conclue ici sa saga infernale, mais aussi ce qu'on pourra sûrement considérer comme la première partie de son run ; et c'est, une fois de plus, brillant et puissant.
Passant par une bonne phase d'action, avec un Hulk qui tente de rejoindre son père en haut de la montagne infernale, pour l'abattre ; tandis que Crusher Creel et Puck font de même, et que la journaliste essaye de faire au mieux. Le tout avec toujours ce mystérieux et intriguant discours mythique. Hulk parviendra à se reconstituer, mais offrira aussi un aveu surprenant mais fort à Bruce Banner... avant que le final ne soit dédié à ce dernier, dans un retour à la maison poignant.
Une nouvelle fois, Al Ewing démontre sa maîtrise complète de sa saga et de ses personnages. C'est fort, c'est riche, c'est inspiré, c'est très cultivé et très cultivant, et c'est terriblement intéressant comme version finalement métaphysique et religieuse de Hulk. Je suis complètement client, et je trouve qu'Al Ewing a livré ici une superbe intrigue, magnifiée par un final vraiment touchant.
J'ai hâte de lire la suite, parce qu'Ewing ne fait que commencer, et parce que Joe Bennett l'accompagne magnifiquement. Si le scénario est extraordinaire, les planches du dessinateur sont superbes, et il assure une nouvelle fois ici. Le duo fonctionne complètement ensemble, et c'est un régal.
En définitive, on n'en sait pas forcément plus ici... mais beaucoup de choses fortes se sont passées, et vont venir. Définitivement, vivement la suite !
__________________
Elijah Snow : "It’s a strange world."
Jakita Wagner : "Let’s keep it that way."

Warren Ellis.
Réponse avec citation
  #6  
Vieux 06/02/2019, 15h47
Avatar de Ben Wawe
Ben Wawe Ben Wawe est déconnecté
En pleine Morlockisation
 
Date d'inscription: juin 2004
Localisation: Xanadu
Messages: 21 146
Ben Wawe a la Classe AméricaineBen Wawe a la Classe AméricaineBen Wawe a la Classe AméricaineBen Wawe a la Classe AméricaineBen Wawe a la Classe AméricaineBen Wawe a la Classe AméricaineBen Wawe a la Classe AméricaineBen Wawe a la Classe AméricaineBen Wawe a la Classe AméricaineBen Wawe a la Classe AméricaineBen Wawe a la Classe Américaine
Conan The Barbarian #3
Nouvel épisode pour cette nouvelle série de Conan, au rythme de publication finalement très rapide ; mais ce numéro m'a un peu moins plu que les autres.
Ho, Mahmud Asrar demeure très bon : ses planches sont très belles, son Conan me plaît, les détails sont léchés, la caractérisation des autres structures est vraiment bien faite, et l'ensemble se tient fort bien. C'est joli, c'est dynamique, c'est souvent puissant, et les choix de narration sont toujours très bons.
C'est Jason Aaron, ici, qui m'a déçu. Non pas que le récit est mauvais - mais il est bien trop classique, et sa résolution bien trop facile. Là où le #2 m'avait plu pour son positionnement et sa caractérisation, malgré là aussi un fort classicisme, ce #3 ne m'emporte pas. Conan a été arrêté, va être exécuté, s'en sort mais est repris, va être définitivement tué, mais s'en sort par chance... moui, bon. Ce n'est pas honteux, mais ça me semble déjà vu (et encore, je ne suis pas un lecteur de Conan ; je n'ose imaginer pour les fidèles), et surtout assez fainéant dans la résolution. Ce n'est pas le cliffhanger, quasiment un clone de celui du #1, qui va relever la chose.
C'est joli, c'est plutôt fun comme ambiance, mais ça s'arrête là aujourd'hui. Dommage. Peut-être que ce serait bien de ralentir les sorties, pour laisser plus de temps à Aaron pour affiner ses idées... et, sûrement, pour permettre à Asrar de tout dessiner. Je doute qu'il puisse tenir longtemps, alors qu'il est jusque-là l'atout phare et constant du titre.
__________________
Elijah Snow : "It’s a strange world."
Jakita Wagner : "Let’s keep it that way."

Warren Ellis.
Réponse avec citation
  #7  
Vieux 06/02/2019, 17h37
Avatar de Slobo
Slobo Slobo est connecté maintenant
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: février 2005
Localisation: Malakoff (92)
Messages: 13 589
Slobo a piqué les clopes de ManhunterSlobo a piqué les clopes de ManhunterSlobo a piqué les clopes de ManhunterSlobo a piqué les clopes de ManhunterSlobo a piqué les clopes de ManhunterSlobo a piqué les clopes de ManhunterSlobo a piqué les clopes de ManhunterSlobo a piqué les clopes de ManhunterSlobo a piqué les clopes de ManhunterSlobo a piqué les clopes de ManhunterSlobo a piqué les clopes de Manhunter
Citation:
Posté par Ben Wawe
Voir le message
The Wrong Earth #6
J'ai hate je regrette vraiment de pas avoir fait captain cringer. Du coup je vais tenter les deux prochain titres : "Bronze age boogie" et "planet of nerds"
Réponse avec citation
  #8  
Vieux 07/02/2019, 08h06
Avatar de Ben Wawe
Ben Wawe Ben Wawe est déconnecté
En pleine Morlockisation
 
Date d'inscription: juin 2004
Localisation: Xanadu
Messages: 21 146
Ben Wawe a la Classe AméricaineBen Wawe a la Classe AméricaineBen Wawe a la Classe AméricaineBen Wawe a la Classe AméricaineBen Wawe a la Classe AméricaineBen Wawe a la Classe AméricaineBen Wawe a la Classe AméricaineBen Wawe a la Classe AméricaineBen Wawe a la Classe AméricaineBen Wawe a la Classe AméricaineBen Wawe a la Classe Américaine
Bonne idée.

Tony Stark : Iron Man #8
Encore un très bon cru pour ce numéro. Dommage que les sorties soient irrégulières, tant Dan Slott & Valerio Schiti livrent des prestations fantastiques, et ne cessent de m'épater.
Bien évidemment, il y a de l'action car nous sommes au cœur d'une saga, mais le scénariste n'en perd pas sa patte et son esprit malin. Même si Tony doit stopper les problèmes de son interface en ligne, on découvre de plus en plus que le Contrôleur n'est pas le seul problème qu'il doit gérer... en fait, via un amusant dialogue avec la Guêpe (qui fonctionne vraiment bien dans le casting de la série, à voir maintenant si leur romance prendra plus et ira au-delà des petites piques durant l'action), Dan Slott s'amuse à se moquer des objectifs de certains "vieux" personnages - et fixe le curseur sur leur aspect "macho". Tout en créant une autre menace, bien plus dangereuse et mortelle (un perso' meurt, et ça fait quelque chose), féminine aussi, et terrible.
En outre, Slott continue de très bien alimenter tout son casting, qui vit, réagit et évolue avec intelligence et pertinente. Je suis très fan de la relation Jocaste/Machine Man, très finement écrite, et j'aime son travail sur le personnage d'Andy, ou encore Amanda, la mère biologique de Tony. En fait, Slott fait le travail qui n'a jamais été fait alors qu'Amanda existe depuis plusieurs mois maintenant : il pose les bases de leur relation, en allant "à fond" dans les difficultés d'un parent absent, et qui a été remplacé.
Et, évidemment, Tony continue d'être bien écrit, autant blagueur que très responsable face à ses responsabilités ; c'est fort. Le tout est très bien dessiné par Schiti, dont les planches dynamiques sont un régal.
Quel plaisir ; vivement la suite ! En espérant que cela sorte plus, mais surtout que Dan Slott n'ait pas de souci sérieux pour expliquer ces délais...
__________________
Elijah Snow : "It’s a strange world."
Jakita Wagner : "Let’s keep it that way."

Warren Ellis.
Réponse avec citation
  #9  
Vieux 07/02/2019, 08h11
Avatar de Ben Wawe
Ben Wawe Ben Wawe est déconnecté
En pleine Morlockisation
 
Date d'inscription: juin 2004
Localisation: Xanadu
Messages: 21 146
Ben Wawe a la Classe AméricaineBen Wawe a la Classe AméricaineBen Wawe a la Classe AméricaineBen Wawe a la Classe AméricaineBen Wawe a la Classe AméricaineBen Wawe a la Classe AméricaineBen Wawe a la Classe AméricaineBen Wawe a la Classe AméricaineBen Wawe a la Classe AméricaineBen Wawe a la Classe AméricaineBen Wawe a la Classe Américaine
X-23 #9
Mariko Tamaki continue son excellente prestation sur la série, en poursuivant la plongée du duo Laura & Gabby au cœur des complots scientifiques sur les clones. Cela peut paraître redondant, mais encore une fois cela fait sens d'avoir des "enquêtrices" spécialisées dans ce domaine, tant l'univers Marvel et surtout la franchise X-Men se sont acharnés à créer des projets de scientifiques fous par dizaines dans ce domaine. Et, évidemment, Laura & Gabby sont complètement compétentes et indiquées pour cela ; d'autant plus que Tamaki peut alors interroger leurs sentiments par rapport aux clones, et donc eux-mêmes.
Ici, Laura & Gabby sont confrontées à une nouvelle clone de X-23, mais imparfaite et cyborg. Si Laura demeure prudente, Gabby "fonce" sur l'opportunité d'avoir une nouvelle sœur, tandis que X-23 enquête... à sa façon.
C'est efficace. Ca ne révolutionne rien, c'est prévisible, mais c'est en effet très efficace, très frais et sympathique. Grâce à de bons dialogues, et surtout des caractérisations très efficaces entre l'adorable Gabby et la grumpy Laura, Tamaki donne régulièrement le sourire durant la lecture... et ça fait du bien. Notamment, aussi, parce qu'elle écrit bien certains personnages trop souvent maltraités (le Fauve est ici fort agréable, dans sa stature classique).
Je ne connais pas Diego Orlotegui, mais son trait classique mais dynamique fonctionne très bien. C'est joli, efficace encore, et une double-page de combat est magnifique. Une bonne trouvaille, en phase avec Juann Cabal.
Encore une réussite pour mon duo préféré ! Vivement la suite !
__________________
Elijah Snow : "It’s a strange world."
Jakita Wagner : "Let’s keep it that way."

Warren Ellis.
Réponse avec citation
  #10  
Vieux 07/02/2019, 08h33
Avatar de Ben Wawe
Ben Wawe Ben Wawe est déconnecté
En pleine Morlockisation
 
Date d'inscription: juin 2004
Localisation: Xanadu
Messages: 21 146
Ben Wawe a la Classe AméricaineBen Wawe a la Classe AméricaineBen Wawe a la Classe AméricaineBen Wawe a la Classe AméricaineBen Wawe a la Classe AméricaineBen Wawe a la Classe AméricaineBen Wawe a la Classe AméricaineBen Wawe a la Classe AméricaineBen Wawe a la Classe AméricaineBen Wawe a la Classe AméricaineBen Wawe a la Classe Américaine
Young Justice #2
Brian Bendis poursuit sa reprise de Young Justice, et s'amuse avec le lecteur en ne proposant non pas de représenter Superboy... mais bien Wonder Girl. L'auteur montre, en un flashback, qui elle est, même si certains ne la reconnaissent pas, et montre également une rencontre avec Zeus - qui serait son grand-père, avec une communication difficile entre eux. Suit une réunion dans le présent avec Red Robin (sur une licorne volante, parfait), Amethyst, Teen Lantern et Jinny Hex ; aucune d'entre elles n'étant présentées, pour l'instant.
Bon. Ca se laisse très bien lire, tout ça. Bendis maîtrise bien les codes des dialogues, et sa Wonder Girl est fort sympathique ; même s'il va arriver "quelque chose" qui justifie ses doutes, dans le #1. C'est très efficace, ça va vite, ça se lit vite, c'est dynamique et assez punchy. Il faudra présenter les nouveaux personnages, mais c'est en tout cas très sympathique dans ce qu'il propose.
Après... Cassie était initialement la fille et non pas la petite-fille de Zeus. Le passage New52 a tout complexifié, mais je suis surpris de ce choix de Bendis. Arès serait-il son père, alors ? A voir, mais j'espère qu'il ne s'est pas "bêtement" trompé là-dessus (je reste confiant, il n'a fait aucune erreur de continuité jusque-là).
Emanuela Lupacchino assiste Patrick Gleason, et les deux styles fonctionnent très bien ensemble. C'est beau, dynamique aussi, et l'ensemble est très agréable. Je reste confiant pour la suite, même si le #3 va évoquer Conner... et il faudra assurer !
__________________
Elijah Snow : "It’s a strange world."
Jakita Wagner : "Let’s keep it that way."

Warren Ellis.
Réponse avec citation
  #11  
Vieux 07/02/2019, 09h16
Avatar de Fred le mallrat
Fred le mallrat Fred le mallrat est déconnecté
Généalogiste sénile
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: août 2002
Localisation: bordeaux
Messages: 19 083
Fred le mallrat tutoie Stan LeeFred le mallrat tutoie Stan LeeFred le mallrat tutoie Stan LeeFred le mallrat tutoie Stan LeeFred le mallrat tutoie Stan LeeFred le mallrat tutoie Stan LeeFred le mallrat tutoie Stan LeeFred le mallrat tutoie Stan LeeFred le mallrat tutoie Stan LeeFred le mallrat tutoie Stan LeeFred le mallrat tutoie Stan Lee
Citation:
Posté par Ben Wawe
Voir le message
Batman #64
Joshua Williamson reprend la série Batman pour quelques numéros, avec The Price, un nouveau crossover entre les "super-enquêteurs" que sont Batman & Flash. Super-enquêteurs, mais pas super-amis, car au-delà des différences massives entre les deux personnages (qui, finalement, ont quasiment vécu un drame similaire, mais s'en sont relevés très différemment), l'ombre de Heroes in Crisis est trop lourde sur eux.
Williamson ne m'a pas convaincu sur Justice League Odyssey, mais plus sur son Flash, où il enchaîne les sagas et rebondissements pour bien remettre le personnage sur les rails. Sa gestion du duo ici est bonne, il surfe allègrement sur HiC et ses traumatismes ; ça fonctionne. Autant pour un Batman rongé par la fatigue et la culpabilité, qu'un Flash en apparence "comme d'habitude" mais qui vit mal les choses. La petite discussion entre eux est très juste, et les rebondissements se succèdent correctement.
Evidemment, Gotham Girl est écrite comme la jeune fille perturbée qu'elle est depuis longtemps, et c'est en soi décevant : Tom King avait poussé Bruce à faire énormément pour la soigner, dommage que ça retombe si vite loin de l'objectif. M'enfin, l'ensemble est solide, et Guillem March livre des planches solides, même si l'encrage est un peu gras.
Un début solide. Curieux de voir la suite.
Ca se lit bien mais c est vrai que on est un peu déçu de l'évolution de GG.. J avais pas reconnu March... Oui ca se lit.
Réponse avec citation
  #12  
Vieux 07/02/2019, 13h55
Avatar de Ben Wawe
Ben Wawe Ben Wawe est déconnecté
En pleine Morlockisation
 
Date d'inscription: juin 2004
Localisation: Xanadu
Messages: 21 146
Ben Wawe a la Classe AméricaineBen Wawe a la Classe AméricaineBen Wawe a la Classe AméricaineBen Wawe a la Classe AméricaineBen Wawe a la Classe AméricaineBen Wawe a la Classe AméricaineBen Wawe a la Classe AméricaineBen Wawe a la Classe AméricaineBen Wawe a la Classe AméricaineBen Wawe a la Classe AméricaineBen Wawe a la Classe Américaine
Citation:
Posté par Fred le mallrat
Voir le message
Ca se lit bien mais c est vrai que on est un peu déçu de l'évolution de GG.. J avais pas reconnu March... Oui ca se lit.
Oui, c'est dommage. Facile, même.
Je pensais que Tom King avait plus de projets pour elle ; enfin, des projets plus positifs, car on l'a vue avec Bane à la fin du #50 (avec Skeets, d'ailleurs).

Avengers #14
Très classique mais très efficace début pour la guerre des vampires.
Comme montré dans l'Avengers #10/#700, la nation vampire est en ébullition car le Shadow Colonel et sa Legion of Unliving s'en prennent au château de Dracula, et anéantissent tous ceux qui le soutiennent.
Jason Aaron se lance dans cette saga, et... je dois avouer que même si tout ceci est fort classique, que ça soit dans la division des Avengers face à différents vampires, ou dans l'emprisonnement du Shadow Colonel qui mène à un piège, ça fonctionne sur moi. J'aime bien les histoires de vampires. J'aime bien les vampires, en fait. Et j'aime bien quand les super-héros affrontent les vampires, c'est souvent cool et fun (je me rappelle d'ailleurs que la série Captain Britain & the MI:13 a eu un final sur Dracula qui était sublime ; très bonne série oubliée).
Bref. Jason Aaron me plaît ici, avec le fond de sa saga et le détail de ses propositions. Les différents types de vampires sont une bonne idée, le Shadow Colonel est pour l'instant classique mais a une belle aura (son design de soldat nazi SF fonctionne bien), les interactions entre les Avengers sont très soignées (et Aaron a l'intelligence de ne pas abuser de Thor/She-Hulk, et réserve quelques beaux dialogues ou réflexions ; les vannes "good Cap, bad Cap" ou celle de Cap' America sur Civil War fonctionnent beaucoup sur moi), et l'ensemble est très agréable. Blade s'intègre très bien ici, et tout tient la route.
Surtout, David Marquez livre de très belles planches, et il me semble définitivement le plus indiqué pour accompagner Aaron : tout fonctionne quand il dessine, et il a livré les meilleurs épisodes jusque-là. C'est vraiment fun, cadré, on revoit même la Winter Guard, et je prends bien du plaisir ici. Vivement la suite, en espérant que cela reste sur cette même ligne !
__________________
Elijah Snow : "It’s a strange world."
Jakita Wagner : "Let’s keep it that way."

Warren Ellis.
Réponse avec citation
  #13  
Vieux 07/02/2019, 14h53
Avatar de Ben Wawe
Ben Wawe Ben Wawe est déconnecté
En pleine Morlockisation
 
Date d'inscription: juin 2004
Localisation: Xanadu
Messages: 21 146
Ben Wawe a la Classe AméricaineBen Wawe a la Classe AméricaineBen Wawe a la Classe AméricaineBen Wawe a la Classe AméricaineBen Wawe a la Classe AméricaineBen Wawe a la Classe AméricaineBen Wawe a la Classe AméricaineBen Wawe a la Classe AméricaineBen Wawe a la Classe AméricaineBen Wawe a la Classe AméricaineBen Wawe a la Classe Américaine
Uncanny X-Men #11
56 pages pour ce numéro, qui fait suite à la saga Disassembled (où les X-Men ont disparu du monde, où les anti-mutants finissent par libérer légalement un vaccin) et à l'Annual où Cyclope est ressuscité. Il s'agit de poser les bases de "l'après", avec les mutants encore "vivants" (enfin, pas dans l'Age of X-Man, hein), dans un monde qui entend les anéantir définitivement.
Et c'est plutôt pas mal, même si Matthew Rosenberg n'est définitivement pas le scénariste le plus inspiré qui soit.
Trois récits sont au programme, qui s'entremêlent et s'expliquent. Cyclope tente de se remettre et d'enquêter, entre héroïsme, perte de repères, découverte de quelques survivants qui le haïssent, et une initiative noble mais naïve. Wolverine fait enfin son retour chez les X-Men (alors que Return of Wolverine n'est pas terminé), et suit Cyclope durant quasiment tout le numéro, rencontrant les mêmes personnes à des moments différents. Enfin, Blindfold agit comme "guide" du duo, même si elle est sacrifiée sur l'autel d'une ambiance sombre, terrible, étouffante.
Ce n'est pas une mauvaise idée d'avoir des récits parallèles, mais Rosenberg se perd en répétant les mêmes moments, avec les mêmes dialogues. La lecture "en un coup" devient désagréable, car lourde. C'est dommage, car il sort quelques bons moments : Cyclope héroïque dans le bar, Cyclope qui lance un appel aux X-Men survivants à le rejoindre, lui et Wolverine qui s'allient, leur dialogue sobre mais efficace ; Wolverine seul fonctionne bien aussi, même si la caractérisation du type qui a oublié beaucoup et est forcé de reprendre alors qu'il ne veut plus fait clichée, sur lui ; le récit de Blindfold est bon, mais un peu trop obscur, et son destin trop facile.
La facilité, en fait, entache le scénario : il y a de bonnes idées, comme l'intervention des Morlocks et l'identité du X-Man qui les dirige maintenant, et l'ambiance étouffante fonctionne très bien. Mais les détails ne collent pas, quelques réactions sont surprenantes (notamment celles de Scott, qui semble assez éloigné du héros revenu dans l'Annual ; il y a quelques bonnes choses, mais il semble trop souvent "à la dérive", avec des attitudes du Scott extrémiste). C'est pas mal, mais ce n'est pas complètement réussi.
Idem pour la partie graphique, d'ailleurs. Salvador Larroca n'a jamais été mon dessinateur favori, mais ses planches sur Fantastic Four voir X-Treme X-Men passaient bien. C'est ici très artificiel, vraiment pas beau, et bien trop sombre. Ca ne fonctionne pas vraiment, et je préférais son ancien style. John McCrea illustre bien le retour de Wolverine, et ses planches sont très adaptées ; une réussite. Enfin, Juanan Ramirez s'occupe de Blindfold, dans une veine proche de Larroca ; pas un grand bonheur, ça se laisse lire mais c'est peu brillant.

En conclusion, Matthew Rosenberg enclenche la saga The Last X-Men "comme il le peut", on va dire. Sa gestion de Madrox est meilleure que dans d'autres apparitions, et son ambiance est très bonne ; plusieurs idées visent justes. Hélas, les divergences sur Cyclope (notamment par rapport au Scott très bien caractérisé par Ed Brisson dans l'Annual), un Wolverine trop cliché, et une Blindfold sacrifiée nuisent, avec quelques couacs au fil de la lecture, à la cohérence et au plaisir de l'ensemble.
Ce n'est pas la catastrophe de Disassembled, et c'est même plutôt bien, en fait ; mais ça aurait pu, ça aurait dû être mieux, car le "moins bien" tient plus de la faute que de choix discutables.
__________________
Elijah Snow : "It’s a strange world."
Jakita Wagner : "Let’s keep it that way."

Warren Ellis.
Réponse avec citation
  #14  
Vieux 07/02/2019, 15h21
Avatar de Fred le mallrat
Fred le mallrat Fred le mallrat est déconnecté
Généalogiste sénile
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: août 2002
Localisation: bordeaux
Messages: 19 083
Fred le mallrat tutoie Stan LeeFred le mallrat tutoie Stan LeeFred le mallrat tutoie Stan LeeFred le mallrat tutoie Stan LeeFred le mallrat tutoie Stan LeeFred le mallrat tutoie Stan LeeFred le mallrat tutoie Stan LeeFred le mallrat tutoie Stan LeeFred le mallrat tutoie Stan LeeFred le mallrat tutoie Stan LeeFred le mallrat tutoie Stan Lee
Citation:
Posté par Ben Wawe
Voir le message
Oui, c'est dommage. Facile, même.
Je pensais que Tom King avait plus de projets pour elle ; enfin, des projets plus positifs, car on l'a vue avec Bane à la fin du #50 (avec Skeets, d'ailleurs).

Avengers #14
Très classique mais très efficace début pour la guerre des vampires.
Comme montré dans l'Avengers #10/#700, la nation vampire est en ébullition car le Shadow Colonel et sa Legion of Unliving s'en prennent au château de Dracula, et anéantissent tous ceux qui le soutiennent.
Jason Aaron se lance dans cette saga, et... je dois avouer que même si tout ceci est fort classique, que ça soit dans la division des Avengers face à différents vampires, ou dans l'emprisonnement du Shadow Colonel qui mène à un piège, ça fonctionne sur moi. J'aime bien les histoires de vampires. J'aime bien les vampires, en fait. Et j'aime bien quand les super-héros affrontent les vampires, c'est souvent cool et fun (je me rappelle d'ailleurs que la série Captain Britain & the MI:13 a eu un final sur Dracula qui était sublime ; très bonne série oubliée).
Bref. Jason Aaron me plaît ici, avec le fond de sa saga et le détail de ses propositions. Les différents types de vampires sont une bonne idée, le Shadow Colonel est pour l'instant classique mais a une belle aura (son design de soldat nazi SF fonctionne bien), les interactions entre les Avengers sont très soignées (et Aaron a l'intelligence de ne pas abuser de Thor/She-Hulk, et réserve quelques beaux dialogues ou réflexions ; les vannes "good Cap, bad Cap" ou celle de Cap' America sur Civil War fonctionnent beaucoup sur moi), et l'ensemble est très agréable. Blade s'intègre très bien ici, et tout tient la route.
Surtout, David Marquez livre de très belles planches, et il me semble définitivement le plus indiqué pour accompagner Aaron : tout fonctionne quand il dessine, et il a livré les meilleurs épisodes jusque-là. C'est vraiment fun, cadré, on revoit même la Winter Guard, et je prends bien du plaisir ici. Vivement la suite, en espérant que cela reste sur cette même ligne !
oui c est pas mal..
Surtout MI13 donnait un Dracula moins moderne.. je suis pas fan du Dracula revisité.. je suis fan du old school...
Là oui, on se doute que l identité du Shadow Colonel ca etre une révélation (Baron Blood, Hannibal King?) La série continue avec des vannes un peut trop blockbuster mais ne effet, cela fonctionne bien..
Réponse avec citation
  #15  
Vieux 07/02/2019, 15h34
Avatar de wildcard
wildcard wildcard est déconnecté
Hawkguy
 
Date d'inscription: février 2009
Localisation: Chez moi
Messages: 12 025
wildcard vend de la drogue à Grant Morrisonwildcard vend de la drogue à Grant Morrisonwildcard vend de la drogue à Grant Morrisonwildcard vend de la drogue à Grant Morrisonwildcard vend de la drogue à Grant Morrisonwildcard vend de la drogue à Grant Morrisonwildcard vend de la drogue à Grant Morrisonwildcard vend de la drogue à Grant Morrisonwildcard vend de la drogue à Grant Morrisonwildcard vend de la drogue à Grant Morrisonwildcard vend de la drogue à Grant Morrison
Bon, les gars (et les filles), le comic-book à acheter absolument cette semaine, c'est le nouveau #1 de "Daredevil" par Zdarsky et Checchetto, qui est fabuleux. Il est aussi bien consistant. Mais quelle reprise, quelle relance, quel cliffhanger ! DD is back !
Réponse avec citation
Réponse

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non

Navigation rapide

Discussions similaires
Discussion Auteur Forum Réponses Dernier message
Les reviews comics de Boojum.fr Stefff56 Liens 32 09/01/2018 08h44
Indie United Reviews Crisax Critiques VO 6 03/02/2013 22h43
Est-ce que Leonidas ramène les chocolats pour son anniversaire? ^^ scarletneedle Forumers 26 05/10/2010 14h34
2 petites reviews ollieno Critiques VO et VF des forumers 4 27/08/2005 09h26
Reviews IDW Publishing Blackie Critiques VO et VF des forumers 12 16/08/2005 14h21


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 17h00.


Powered by vBulletin® Version 3.8.3
Copyright ©2000 - 2019, Jelsoft Enterprises Ltd.
Version française #20 par l'association vBulletin francophone
Skin Design et Logos By Fredeur
Buzz Comics : le forum comics n°1 en France !