Précédent   Buzz Comics, le forum comics du Grand Débat. > > Critiques > Critiques VO

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #31  
Vieux 09/01/2019, 15h10
Avatar de Ben Wawe
Ben Wawe Ben Wawe est déconnecté
En pleine Morlockisation
 
Date d'inscription: juin 2004
Localisation: Xanadu
Messages: 21 258
Ben Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan Lee
Justice League #15
Secrets, mensonges, vérités cachées, révélations et apocalypses cosmiques sont (encore) au menu de cet épisode. Scott Snyder & James Tynion IV poursuivent leur gestion du groupe, en s'orientant toujours sur ce chaos métaphysique dont la Justice League serait à l'origine... alors que, franchement, la saga No Justice a vu l'équipe faire rien moins que son job, en protégeant l'Univers ; mais soit.
Si j'étais lassé, ces dernières semaines, des intrigues sur la Legion of Doom et la Totality, ce passage sur Thanagar Prime est bien plus agréable. Même si Jim Cheung illustre deux pages, en début et fin d'épisode, sur la Trinité gérant Starman, c'est bon de voir le trio Hawkgirl/Martian Manhunter/John Stewart être mis en avant, surtout que le duo de scénaristes s'en sort bien - autant sur eux, que le fond de l'intrigue.
Le cliffhanger du précédent intriguait, bien sûr, et c'est une bonne chose qu'on comprenne ici d'où ce personnage a pu revenir. L'explication est un peu facile (il va falloir sortir, un moment, des dispositifs cosmiques surpuissants capables de tout faire mystérieusement), mais tient la route dans le comics lui-même. L'interaction entre les personnages est bonne, et la narration demeure nerveuse, avec cette impression de course constante contre la montre ; ça lasse parfois, mais ça fonctionne souvent aussi.
Je demeure un peu circonspect de la réécriture de Hawkwoman, mais l'ensemble se tient très bien. Scott Snyder reste un auteur inconstant, avec beaucoup d'idées folles qui ne fonctionnent pas souvent ; Tynion l'aide beaucoup pour tenir le navire, mais on ne peut retirer au premier une ambition énorme sur le titre. Je suis curieux de découvrir cette nouvelle vérité cachée, l'histoire de Perpetua et le Multivers d'avant le Multivers actuel.
Cette plongée sur Thanagar Prime est en tout cas fort sympathique, et Stephen Segovia s'en sort bien ici, avec des designs solides et une narration fluide. Un bon moment !
__________________
Elijah Snow : "It’s a strange world."
Jakita Wagner : "Let’s keep it that way."

Warren Ellis.
Réponse avec citation
  #32  
Vieux 09/01/2019, 15h32
Avatar de Ben Wawe
Ben Wawe Ben Wawe est déconnecté
En pleine Morlockisation
 
Date d'inscription: juin 2004
Localisation: Xanadu
Messages: 21 258
Ben Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan Lee
The Wrong Earth #5
Tom Peyer poursuit son excellent récit, avec les versions pastiches de Batman version Adam West (Dragonflyman) et version Frank Miller (Dragonfly), chacun étant perdu sur la Terre de l'autre. Après bien des rebondissements, les personnages sont désormais bien installés, ainsi que leurs castings secondaires ; et l'intrigue se déroule, de manière très fluide et dynamique, avec des retournements étonnants.
La grande intelligence de Peyer demeure d'aller au-delà du pastiche, et au-delà du "réflexe" de se dire que Dragonflyman est plus sympa' ou "meilleur" que Dragonfly ; c'est faux. Leurs réactions dans ce numéro à l'idée qu'ils puissent ne pas rentrer le prouvent bien : l'un prend sur lui et entend bien faire, quitte à mentir et à trahir qui il est réellement, pour le bien d'autrui, particulièrement quelqu'un incarnant l'innocence ; l'autre s'aveugle dans son approche du monde, menace la vie d'autrui, et en vient à s'enfermer dans un mensonge un peu dément en voulant recruter un quasi-inconnu.
Le scénariste apparaît très malin et pertinent dans son approche, et la lecture reste littéralement passionnante. The Wrong Earth est toujours une excellente et surprenante surprise, par l'intelligence du script et la beauté efficace de Jamal Igle, parfait de bout en bout, tant dans les phases d'action que dans les discussions. On reconnaît toujours qui est qui, ce qui est une très bonne chose vu cette idée de doublons !
La petite histoire complémentaire est bonne, sympathique. Mais le cœur de la saga reste le récit principal, qui ne déçoit pas et surprend encore et encore !
__________________
Elijah Snow : "It’s a strange world."
Jakita Wagner : "Let’s keep it that way."

Warren Ellis.
Réponse avec citation
  #33  
Vieux 09/01/2019, 15h57
Avatar de Ben Wawe
Ben Wawe Ben Wawe est déconnecté
En pleine Morlockisation
 
Date d'inscription: juin 2004
Localisation: Xanadu
Messages: 21 258
Ben Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan Lee
The Green Lantern #3
Grant Morrison et Liam Sharp livrent ici le meilleur épisode depuis leurs débuts, et une histoire puissante et terrible. Le scénariste lance un coup de poing dans le ventre du lecteur durant toute la lecture de ce numéro, où la Terre a été réduite (déjà vu récemment dans Superman, mais soit) et surtout réduite en esclavage par des extraterrestres, pour être revendue au plus offrant ! Un étranger s'empare du lot, et apparaît comme l'incarnation divine classique selon la majorité des écritures ; il propose d'immenses avantages aux Humains actuels, qui imposeront des conséquences mortelles pour leurs descendants. Et si Hal Jordan et le Corps tentent de l'arrêter, ce que le pilote va découvrir ne va guère lui plaire.
Sans trop spoiler, il est aisé de dire que Grant Morrison frappe juste et fort, ici. Au-delà du propos sur l'esclavagisme évidemment révoltant, il parle ici aussi de notre monde, de nos générations actuelles, qui n'ont que très peu de pensées pour leurs descendants - et n'ont guère envie de sacrifier d'éventuels avantages actuels, pour que leurs enfants ou petits-enfants puissent vivre, tout simplement. Le discours est terrible, car extrêmement vrai, et la réaction de Jordan est légitime, pleine de rage, de fureur et de dégoût.
Le final, cependant, surprend et intrigue dans le bon sens. Le cheminement d'Hal est compréhensible, voire même cohérent avec le personnage en un sens, mais cela ne pourra demeurer impuni... il demeure un flic, et même un super-flic ne peut faire cela ! Morrison livre un récit brutal mais très bon, qui prend sa source dans le #2 ; les éléments commencent à se réunir, donc.
Liam Sharp continue d'assurer aux dessins, avec une colorisation peut-être plus claire, et un encrage peut-être moins lourd, aussi ; c'est mieux. Il participe pleinement à cet épisode nerveux et puissant, où tout fonctionne... mais où le pire peut se cacher sous toutes les formes, hélas.
__________________
Elijah Snow : "It’s a strange world."
Jakita Wagner : "Let’s keep it that way."

Warren Ellis.
Réponse avec citation
  #34  
Vieux 09/01/2019, 18h48
Avatar de Ben Wawe
Ben Wawe Ben Wawe est déconnecté
En pleine Morlockisation
 
Date d'inscription: juin 2004
Localisation: Xanadu
Messages: 21 258
Ben Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan Lee
X-23 #8
Mais quel plaisir de lire cette série ! Mariko Tamaki a très bien repris le flambeau laissé par Tom Taylor, et anime extrêmement bien son duo. Gabby est toujours aussi drôle, adorable mais (dangereusement) innocente, et Laura s'ouvre plus - même si elle garde son côté taciturne, sombre et méfiant, elle accepte ses sentiments, son attachement, et leur relation est parfaite.
Certes, le coeur des intrigues, basé sur le clonage et les manipulations génétiques, fait un peu déjà-vu... mais, comme je le disais déjà, ce n'est pas bête de placer Laura & Gabby comme "référentes" dans ce type d'événements et d'intrigues. Elles s'en sortent bien, et la gestion de cette nouvelle clone, si elle est classique, demeure efficace.
Les pages se tournent avec un immense plaisir, la dynamique est très agréable, les interactions sont bonnes... voilà une série que j'aime retrouver, où je crains vraiment pour les personnages, tant je les trouve si justes et adorables.*Diego Orlotegui livre des planches très solides pour accompagner ce script si sympathique, et ses Gabby & Laura sont craquantes, tandis que tous les autres personnages ont de jolies silhouettes.
Encore une réussite, pour une série qui ne paye pas de mine mais demeure l'une de mes priorités à la lecture !
__________________
Elijah Snow : "It’s a strange world."
Jakita Wagner : "Let’s keep it that way."

Warren Ellis.
Réponse avec citation
  #35  
Vieux 09/01/2019, 20h23
Avatar de Ben Wawe
Ben Wawe Ben Wawe est déconnecté
En pleine Morlockisation
 
Date d'inscription: juin 2004
Localisation: Xanadu
Messages: 21 258
Ben Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan Lee
Avengers #12
Jason Aaron continue de nourrir sa vision des Avengers : après avoir lancé le groupe, et l'avoir positionné dans la (riche) géopolitique de Marvel selon sa vision, voici donc les dessous de l'organisation mise en place par Black Panther. Je n'avais pas souvenir que le SHIELD avait effectivement disparu (je ne sais plus où... mais ça arrive si souvent...), mais Black Panther entend pallier son absence - en organisant les Avengers, et en mettant en place une structure de compensation, dirigée par Okoye avec de nombreux agents.
Le scénariste s'amuse donc dans ce petit recrutement, et ça fonctionne très bien ! D'une part, j'aime beaucoup l'idée que Batm... pardon, Black Panther s'empare de ces problématiques et mette en place cette organisation. Ca a du sens avec le personnage, et ça m'amuse énormément, dans un plaisir de geek assez fun. Mais, aussi, Jason Aaron est pertinent dans son recrutement :

Avec Odin qui agit en conseiller, T'Challa illustre sa grande préparation... qui versera sûrement dans la paranoïa, on peut s'y attendre. Jason Aaron s'en sort en tout cas très bien jusque-là, avec une excellente caractérisation, et beaucoup de fun geek dans l'exécution.
Ed McGuinness est aidé par Cory Smith, mais tous deux rendent une copie propre et agréable ; c'est bien, même si j'adhère de moins en moins au trait du premier. Ce numéro est en tout cas bien sympathique, même s'il sera sûrement réservé aux fans aimant les clins d'oeil et les retrouvailles avec certains personnages !
__________________
Elijah Snow : "It’s a strange world."
Jakita Wagner : "Let’s keep it that way."

Warren Ellis.
Réponse avec citation
  #36  
Vieux 09/01/2019, 20h25
Avatar de Dhargo
Dhargo Dhargo est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
-Sentinelle du Temple-
 
Date d'inscription: juin 2007
Localisation: Strasbourg
Messages: 14 336
Dhargo est cool comme StarmanDhargo est cool comme StarmanDhargo est cool comme StarmanDhargo est cool comme StarmanDhargo est cool comme StarmanDhargo est cool comme StarmanDhargo est cool comme StarmanDhargo est cool comme StarmanDhargo est cool comme StarmanDhargo est cool comme StarmanDhargo est cool comme Starman
Citation:
Posté par Ben Wawe
Voir le message
Uncanny X-Men #8
Mon dieu, mon dieu, mon dieu... il ne faut jamais penser que ça ne peut pas être pire - le destin, ou plutôt ce Disassembled, vient toujours prouver le contraire.
Que dire de ce désastre ? Thompson, Rosenberg et Brisson s'oublient et s'abandonnent dans cette bêtise inepte, où rien ne fonctionne, rien n'a de sens. Enorme baston sans aucun sens, la majorité des X-Men acceptant le sacrifice des plus jeunes "pour la bonne cause" (Jean Grey qui tolère ça, Kitty Pryde qui propose ça, WTF), Bishop incarnant la voie de la raison et de l'héroïsme (heureusement, un dialogue soulève non pas le paradoxe mais l'incohérence de sa posture avec son historique avec Hope), et de trop longs moments inutiles et chiants... pour finir sur un cliffhanger d'une bêtise, je le répète, crasse.
C'est nul. C'est juste nul.
Rien ne fonctionne. Rien n'a de sens. Si j'étais Apocalypse, je me serais barré en courant, plutôt que de venir jouer ce rôle habituel de donneur de leçon vite écarté. Pouah. RB Silva fait au mieux, ses planches sont jolies et efficaces, mais ça n'est guère suffisant.
En fait, Disassembled, c'était pour décrire les cerveaux des auteurs et des éditeurs, c'est ça ? Pff. Vivement le prochain relaunch, tiens.

Une nouvelle série Uncanny X-Men, annoncée comme révolutionnaire, comme d’habitude, en plus de ça, hebdomadaire et pour couronner le tout, dessinée par 3 auteurs à tour de rôle…
Normalement, c’est un peu le combo pour me tenir loin, très loin d’une telle série. Mais voilà, c’est Uncanny X-Men, la 1ère série que j’ai pu avoir par abonnement directement par le Marvel Comics Group. J’ai tellement de bons souvenirs de lectures que je me suis laissé tenter une fois encore.
Première constatation, il y a un paquet de X-Men et X-Women, presque trop (20) je dirais. Mais disons qu’il y a possibilité de dégraisser tout cela au fur et à mesure, une fois le relaunch digéré.
Je suis aussi agréablement surpris par RB Silva qui produit de belles planches et Yildiray Cinar est toujours aussi bon. Pour les autres ma foi, Pere Perrez, c’est très basique je trouve, rien d’extraordinaire.
Les menaces maintenant, de grosses bestioles et un Havoc devenu incontrôlable… C’est comment dire…super léger pour déclencher de l’intérêt pour ce relaunch, même si l’on se rend compte que tout est lié.

Enfin, c’est juste le bordel, rien ne ressort vraiment de ce relaunch. Aucun personnage ne surnage, n’est mis en avant. Je trouve tous les X-Men transparents, sans reliefs, je m’ennuie.

Allez, il y a peut-être les djeunss qui se distinguent un peu, mais bon, c’est pas non plus la révolution attendue.
En plus Jamie Madrox est décris comme un lâche un peu mauvais sur les bords, un looser quoi, c’est assez navrant je trouve, tout comme la énième



Grosse déception donc que ce relaunch qui est assez mauvais dans l’ensemble. Je vais aller au bout avec un autre fol espoir de trouver mieux après la partie hebdomadaire, peut-être que le trio de scénaristes parviendra à accoucher de quelque chose de valable cette fois.
Réponse avec citation
  #37  
Vieux 09/01/2019, 21h34
Avatar de Ben Wawe
Ben Wawe Ben Wawe est déconnecté
En pleine Morlockisation
 
Date d'inscription: juin 2004
Localisation: Xanadu
Messages: 21 258
Ben Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan Lee
Et ça continue.

Uncanny X-Men #9
En critique du #8, je disais ça :
Citation:
Posté par Ben-Wawe, post:159, topic:181957, full:true
Mon dieu, mon dieu, mon dieu... il ne faut jamais penser que ça ne peut pas être pire - le destin, ou plutôt ce Disassembled, vient toujours prouver le contraire.
Je confirme que le #9 poursuit la découverte du nul.
Olala, quelle catastrophe.
En début de saga, je disais que, au moins, Thompson/Brisson/Rosenberg caractérisaient bien leurs personnages : ils ne racontaient peut-être rien d'intéressant, mais on reconnaissait les personnages, leurs réactions cohérentes et bien vues. Ce n'est même plus le cas.
Alors comme ça, un double de Madrox ne peut plus se dédoubler, et l'original s'est barré, car il est lâche ? Un fait connu et reconnu, selon Storm et Kitty ? Pardon ?!
Le trio d'auteurs se perd dans cette grosse mêlée, bête et méchante, et n'arrive plus à rien. Les personnages sont en roue libre (Anole qui fait disparaître une sorte de vaccin avec une explication tombée du ciel, Hank qui s'énerve sur la trahison [on en reparle, des All-New X-Men ?]), ça n'en finit pas, et rien ne fonctionne ; enfin, presque. Le discours de Nate Legion (oui, X-Man possède Legion...) a un côté méta, dans la dénonciation de l'oubli par les X-Men "classiques" des jeunes, et leur mépris pour eux, et c'est plutôt bien vu - mais c'est tellement perdu dans une masse nulle que c'est trop peu. Yildiray Cinar tente de faire au mieux, ses planches sont plutôt jolies et efficaces, malgré un encrage un peu gras.
Quelle catastrophe. Et ce n'est pas le cliffhanger, ouvrant sur une nouvelle étape de la baston (avec "tous" les X-Men...) qui fera espérer mieux. De toute façon, on connaît déjà la fin !
__________________
Elijah Snow : "It’s a strange world."
Jakita Wagner : "Let’s keep it that way."

Warren Ellis.
Réponse avec citation
  #38  
Vieux 09/01/2019, 21h38
Avatar de Slobo
Slobo Slobo est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: février 2005
Localisation: Malakoff (92)
Messages: 13 384
Slobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme Starman
Citation:
Posté par Ben Wawe
Voir le message
The Wrong Earth #5
Tom Peyer poursuit son excellent récit, avec les versions pastiches de Batman version Adam West (Dragonflyman) et version Frank Miller (Dragonfly), chacun étant perdu sur la Terre de l'autre. Après bien des rebondissements, les personnages sont désormais bien installés, ainsi que leurs castings secondaires ; et l'intrigue se déroule, de manière très fluide et dynamique, avec des retournements étonnants.
La grande intelligence de Peyer demeure d'aller au-delà du pastiche, et au-delà du "réflexe" de se dire que Dragonflyman est plus sympa' ou "meilleur" que Dragonfly ; c'est faux. Leurs réactions dans ce numéro à l'idée qu'ils puissent ne pas rentrer le prouvent bien : l'un prend sur lui et entend bien faire, quitte à mentir et à trahir qui il est réellement, pour le bien d'autrui, particulièrement quelqu'un incarnant l'innocence ; l'autre s'aveugle dans son approche du monde, menace la vie d'autrui, et en vient à s'enfermer dans un mensonge un peu dément en voulant recruter un quasi-inconnu.
Le scénariste apparaît très malin et pertinent dans son approche, et la lecture reste littéralement passionnante. The Wrong Earth est toujours une excellente et surprenante surprise, par l'intelligence du script et la beauté efficace de Jamal Igle, parfait de bout en bout, tant dans les phases d'action que dans les discussions. On reconnaît toujours qui est qui, ce qui est une très bonne chose vu cette idée de doublons !
La petite histoire complémentaire est bonne, sympathique. Mais le cœur de la saga reste le récit principal, qui ne déçoit pas et surprend encore et encore !
c'est donc pas le dernier ?

Citation:
Posté par Ben Wawe
Voir le message
The Green Lantern #3
Grant Morrison et Liam Sharp livrent ici le meilleur épisode depuis leurs débuts, et une histoire puissante et terrible. Le scénariste lance un coup de poing dans le ventre du lecteur durant toute la lecture de ce numéro, où la Terre a été réduite (déjà vu récemment dans Superman, mais soit) et surtout réduite en esclavage par des extraterrestres, pour être revendue au plus offrant ! Un étranger s'empare du lot, et apparaît comme l'incarnation divine classique selon la majorité des écritures ; il propose d'immenses avantages aux Humains actuels, qui imposeront des conséquences mortelles pour leurs descendants. Et si Hal Jordan et le Corps tentent de l'arrêter, ce que le pilote va découvrir ne va guère lui plaire.
Sans trop spoiler, il est aisé de dire que Grant Morrison frappe juste et fort, ici. Au-delà du propos sur l'esclavagisme évidemment révoltant, il parle ici aussi de notre monde, de nos générations actuelles, qui n'ont que très peu de pensées pour leurs descendants - et n'ont guère envie de sacrifier d'éventuels avantages actuels, pour que leurs enfants ou petits-enfants puissent vivre, tout simplement. Le discours est terrible, car extrêmement vrai, et la réaction de Jordan est légitime, pleine de rage, de fureur et de dégoût.
Le final, cependant, surprend et intrigue dans le bon sens. Le cheminement d'Hal est compréhensible, voire même cohérent avec le personnage en un sens, mais cela ne pourra demeurer impuni... il demeure un flic, et même un super-flic ne peut faire cela ! Morrison livre un récit brutal mais très bon, qui prend sa source dans le #2 ; les éléments commencent à se réunir, donc.
Liam Sharp continue d'assurer aux dessins, avec une colorisation peut-être plus claire, et un encrage peut-être moins lourd, aussi ; c'est mieux. Il participe pleinement à cet épisode nerveux et puissant, où tout fonctionne... mais où le pire peut se cacher sous toutes les formes, hélas.
Il avait pas dit qu'il n'y aura pas de cosmic pour revenir au flic, momo ?

Citation:
Posté par Ben Wawe
Voir le message
X-23 #8
Mais quel plaisir de lire cette série ! Mariko Tamaki a très bien repris le flambeau laissé par Tom Taylor, et anime extrêmement bien son duo. Gabby est toujours aussi drôle, adorable mais (dangereusement) innocente, et Laura s'ouvre plus - même si elle garde son côté taciturne, sombre et méfiant, elle accepte ses sentiments, son attachement, et leur relation est parfaite.
Certes, le coeur des intrigues, basé sur le clonage et les manipulations génétiques, fait un peu déjà-vu... mais, comme je le disais déjà, ce n'est pas bête de placer Laura & Gabby comme "référentes" dans ce type d'événements et d'intrigues. Elles s'en sortent bien, et la gestion de cette nouvelle clone, si elle est classique, demeure efficace.
Les pages se tournent avec un immense plaisir, la dynamique est très agréable, les interactions sont bonnes... voilà une série que j'aime retrouver, où je crains vraiment pour les personnages, tant je les trouve si justes et adorables.*Diego Orlotegui livre des planches très solides pour accompagner ce script si sympathique, et ses Gabby & Laura sont craquantes, tandis que tous les autres personnages ont de jolies silhouettes.
Encore une réussite, pour une série qui ne paye pas de mine mais demeure l'une de mes priorités à la lecture !
J'ai hate

Citation:
Posté par Ben Wawe
Voir le message
Avengers #12
Mais, aussi, Jason Aaron est pertinent dans son recrutement :
Je vais le lire parc que rien que revoir le personnage que tu indique en cerveau, je veux un titre avec lu et d'autre ^^

Dernière modification par Slobo ; 09/01/2019 à 21h45.
Réponse avec citation
  #39  
Vieux 09/01/2019, 21h45
Avatar de Ben Wawe
Ben Wawe Ben Wawe est déconnecté
En pleine Morlockisation
 
Date d'inscription: juin 2004
Localisation: Xanadu
Messages: 21 258
Ben Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan Lee
Citation:
Posté par Slobo
Voir le message
c'est donc pas le dernier ?
Non, et je n'ai pas vu de limite de numéro sur la couverture.

Citation:
Posté par Slobo
Voir le message
Il avait pas dit qu'il n'y aura pas de cosmic pour revenir au flic, momo ?
Morrison voulait en revenir au flic de l'espace, pas uniquement flic.
Je pense que Morrison veut surtout éviter de plonger directement dans les grandes menaces universelles.
__________________
Elijah Snow : "It’s a strange world."
Jakita Wagner : "Let’s keep it that way."

Warren Ellis.
Réponse avec citation
  #40  
Vieux 09/01/2019, 21h54
Avatar de Slobo
Slobo Slobo est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: février 2005
Localisation: Malakoff (92)
Messages: 13 384
Slobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme Starman
Citation:
Posté par Ben Wawe
Voir le message
Je pense que Morrison veut surtout éviter de plonger directement dans les grandes menaces universelles.
Et du coup il sort un sorte de dieu
Réponse avec citation
  #41  
Vieux 09/01/2019, 22h28
Avatar de Ben Wawe
Ben Wawe Ben Wawe est déconnecté
En pleine Morlockisation
 
Date d'inscription: juin 2004
Localisation: Xanadu
Messages: 21 258
Ben Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan Lee



Sinon... la plus belle lecture du jour !

Captain Marvel #1
Ho. Bon. Sang.
Ce #1 est juste PARFAIT.

Comme je l'ai indiqué à la lecture de The Life of Captain Marvel, je connais peu Carol Danvers : je l'ai surtout croisée dans les Starjammers et les Avengers de Busiek puis Bendis, où elle n'a pas forcément brillé par ses bons côtés. J'avais tenté quelques-unes des nombreuses séries lancées depuis dix ans, sans grand succès.
Appâté par The Life of Captain Marvel, qui m'a beaucoup touché par son récit intimiste sur la famille, mais surtout par Kelly Thompson, j'ai plongé ici... et j'ai adoré.
Tout fonctionne, ici : la scénariste livre des dizaines de très bons moments, dans ce numéro très dense et ultra-maîtrisé. Carol est sympathique, drôle, gentille, adorable, mais aussi bad-ass et inspirante. Le casting secondaire existe déjà, et me plaît beaucoup (Tony très bien, Hazmat la très bonne idée porteuse de beaucoup de futurs bons moments vu leur dialogue, Rhodey et la relation qui redémarre bien, Spider-Woman très bien caractérisée avec des dialogues parfaits entre elle et Carol). L'intrigue est bonne, le retour de Carol est bien orchestré - il y a énormément d'humour, mais aussi de fulgurances d'inspiration dans les relations, les réactions.
A nouveau, Kelly Thompson tape juste, dans sa caractérisation : elle parvient à rendre tous ces personnages humains, et notamment Carol... qui, malgré sa puissance, en devient réellement touchante, et j'en viens à être "de son côté", alors que je n'arrivais pas à l'apprécier et à la soutenir, à force de mauvais choix scénaristiques.
Et, en parallèle de tout ça, et d'un cliffhanger que je n'ai pas vu venir et qui surprend, Carmen Carnero livre des planches superbes ! Je ne connaissais pas l'artiste, mais son trait est très bien et très adapté. Les personnages sont très bons, Carol est parfaite, et le dessin fonctionne autant dans l'action, l'humour ou l'intime ; un très, très bon choix !

En conclusion d'une plutôt bonne journée de lectures, Captain Marvel est une surprise totale : je ne pensais pas forcément aimer... et je ne pensais vraiment pas aimer autant !
Immense coup de coeur pour ce lancement. Je crois que Kelly Thompson a réellement trouvé la formule pour Carol - en tout cas, pour que moi je commence à l'apprécier et à avoir envie de lire ses aventures ! Bravo et merci à elle !
__________________
Elijah Snow : "It’s a strange world."
Jakita Wagner : "Let’s keep it that way."

Warren Ellis.
Réponse avec citation
  #42  
Vieux 09/01/2019, 22h42
Avatar de Slobo
Slobo Slobo est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: février 2005
Localisation: Malakoff (92)
Messages: 13 384
Slobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme Starman
Citation:
Posté par Ben Wawe
Voir le message



Sinon... la plus belle lecture du jour !

Captain Marvel #1
Ho. Bon. Sang.
Ce #1 est juste PARFAIT.

Comme je l'ai indiqué à la lecture de The Life of Captain Marvel, je connais peu Carol Danvers : je l'ai surtout croisée dans les Starjammers et les Avengers de Busiek puis Bendis, où elle n'a pas forcément brillé par ses bons côtés. J'avais tenté quelques-unes des nombreuses séries lancées depuis dix ans, sans grand succès.
Appâté par The Life of Captain Marvel, qui m'a beaucoup touché par son récit intimiste sur la famille, mais surtout par Kelly Thompson, j'ai plongé ici... et j'ai adoré.
Tout fonctionne, ici : la scénariste livre des dizaines de très bons moments, dans ce numéro très dense et ultra-maîtrisé. Carol est sympathique, drôle, gentille, adorable, mais aussi bad-ass et inspirante. Le casting secondaire existe déjà, et me plaît beaucoup (Tony très bien, Hazmat la très bonne idée porteuse de beaucoup de futurs bons moments vu leur dialogue, Rhodey et la relation qui redémarre bien, Spider-Woman très bien caractérisée avec des dialogues parfaits entre elle et Carol). L'intrigue est bonne, le retour de Carol est bien orchestré - il y a énormément d'humour, mais aussi de fulgurances d'inspiration dans les relations, les réactions.
A nouveau, Kelly Thompson tape juste, dans sa caractérisation : elle parvient à rendre tous ces personnages humains, et notamment Carol... qui, malgré sa puissance, en devient réellement touchante, et j'en viens à être "de son côté", alors que je n'arrivais pas à l'apprécier et à la soutenir, à force de mauvais choix scénaristiques.
Et, en parallèle de tout ça, et d'un cliffhanger que je n'ai pas vu venir et qui surprend, Carmen Carnero livre des planches superbes ! Je ne connaissais pas l'artiste, mais son trait est très bien et très adapté. Les personnages sont très bons, Carol est parfaite, et le dessin fonctionne autant dans l'action, l'humour ou l'intime ; un très, très bon choix !

En conclusion d'une plutôt bonne journée de lectures, Captain Marvel est une surprise totale : je ne pensais pas forcément aimer... et je ne pensais vraiment pas aimer autant !
Immense coup de coeur pour ce lancement. Je crois que Kelly Thompson a réellement trouvé la formule pour Carol - en tout cas, pour que moi je commence à l'apprécier et à avoir envie de lire ses aventures ! Bravo et merci à elle !
J'ai hate de voir si ça prend chez moi ou pas.
Réponse avec citation
  #43  
Vieux 10/01/2019, 10h07
Avatar de Fred le mallrat
Fred le mallrat Fred le mallrat est déconnecté
Généalogiste sénile
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: août 2002
Localisation: bordeaux
Messages: 18 774
Fred le mallrat est Jack Kirby réincarnéFred le mallrat est Jack Kirby réincarnéFred le mallrat est Jack Kirby réincarnéFred le mallrat est Jack Kirby réincarnéFred le mallrat est Jack Kirby réincarnéFred le mallrat est Jack Kirby réincarnéFred le mallrat est Jack Kirby réincarnéFred le mallrat est Jack Kirby réincarnéFred le mallrat est Jack Kirby réincarnéFred le mallrat est Jack Kirby réincarnéFred le mallrat est Jack Kirby réincarné
Citation:
Posté par Ben Wawe
Voir le message
Avengers #12
Jason Aaron continue de nourrir sa vision des Avengers : après avoir lancé le groupe, et l'avoir positionné dans la (riche) géopolitique de Marvel selon sa vision, voici donc les dessous de l'organisation mise en place par Black Panther. Je n'avais pas souvenir que le SHIELD avait effectivement disparu (je ne sais plus où... mais ça arrive si souvent...), mais Black Panther entend pallier son absence - en organisant les Avengers, et en mettant en place une structure de compensation, dirigée par Okoye avec de nombreux agents.
Le scénariste s'amuse donc dans ce petit recrutement, et ça fonctionne très bien ! D'une part, j'aime beaucoup l'idée que Batm... pardon, Black Panther s'empare de ces problématiques et mette en place cette organisation. Ca a du sens avec le personnage, et ça m'amuse énormément, dans un plaisir de geek assez fun. Mais, aussi, Jason Aaron est pertinent dans son recrutement :

Avec Odin qui agit en conseiller, T'Challa illustre sa grande préparation... qui versera sûrement dans la paranoïa, on peut s'y attendre. Jason Aaron s'en sort en tout cas très bien jusque-là, avec une excellente caractérisation, et beaucoup de fun geek dans l'exécution.
Ed McGuinness est aidé par Cory Smith, mais tous deux rendent une copie propre et agréable ; c'est bien, même si j'adhère de moins en moins au trait du premier. Ce numéro est en tout cas bien sympathique, même s'il sera sûrement réservé aux fans aimant les clins d'oeil et les retrouvailles avec certains personnages !
oui le plaisir geek (ou coupable) de la journée... cette equipe secrete est à ravir (surtout l ancien mutant qu il a déjà animé mais pas que.. on cite Shang.. bref on me prend par les sentiments..)
Réponse avec citation
  #44  
Vieux 10/01/2019, 21h00
Avatar de Ben Wawe
Ben Wawe Ben Wawe est déconnecté
En pleine Morlockisation
 
Date d'inscription: juin 2004
Localisation: Xanadu
Messages: 21 258
Ben Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan Lee
Oui, Aaron sait parler aux fans.
Par contre, ça serait bien d'organiser ses intrigues aussi, du coup !
__________________
Elijah Snow : "It’s a strange world."
Jakita Wagner : "Let’s keep it that way."

Warren Ellis.
Réponse avec citation
  #45  
Vieux 10/01/2019, 21h28
Avatar de Ben Wawe
Ben Wawe Ben Wawe est déconnecté
En pleine Morlockisation
 
Date d'inscription: juin 2004
Localisation: Xanadu
Messages: 21 258
Ben Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan LeeBen Wawe tutoie Stan Lee
Young Justice #1
Brian Bendis étend son influence sur DC : après la franchise Superman, voici qu'il s'empare des Young Justice... en soi, les "jeunes" héros de l'éditeur, même si ceux-ci ont, déjà, entre 20 et 30 ans ! En sachant que c'est, déjà, la résurrection d'une série qui a également 20 ans, et qui est composée essentiellement de personnages souffrant de continuités complexes (le statut de Cassie/Wonder Girl est impossible à décrire vu le bordel New52 sur les Teen Titans et Wonder Woman d'Azzarello/Finch/Rucka, Bart/Impulse est revenu à la fin de Flash #50 mais l'explication doit encore venir, Conner Kent n'existe plus malgré des indices dans le Detective Comics de Tynion, qui a bien repris un Tim Drake lui aussi maltraité par le New52).
Bref, cette relance avait tout de la mauvaise idée, Bendis gérant généralement mal les séries de groupes, malgré sa réussite, déjà ancienne, du groupe officieux composé un temps de Spidey, Iceman, Johnny Storm et Kitty Pryde, dans Ultimate Spider-Man.
Heureusement... heureusement, l'auteur parvient à renouer avec la série de cette époque-là !
Bien sûr, il faut accepter qu'on va un peu "perdre" une partie des acquis que ces personnages ont eu dans les années 2000, et les Teen Titans de Geoff Johns. Il faut aussi accepter le style et l'humour de Bendis, souvent un peu "bêbête" et direct dans les blagues pour certains (Iceman ne s'en est pas remis).
Cependant, si on accepte cela, si on intègre ces faits-là, la lecture de ce #1 est très agréable. Partant d'un principe plutôt simple (la dimension d'Amethyst envahit la Terre et Metropolis, les jeunes héros étonnamment de passage agissent en l'absence de Superman) mais potentiellement très intriguant (la dimension attaque car la Terre a subi 7 Crises, qui toutes ont impacté cette dimension et ils n'en peuvent plus), ce numéro est très efficace. Tim Drake est inspirant et classe, Wonder Girl intrigue par cette sensation de blessure difficile à encaisser, Bart Allen jouera le rôle du clown mais ça n'est pas forcément gênant... et les inventions Jinny Hex (petite-petite-fille de Jonah) et Teen Lantern ne gênent pas, car elles s'impliquent bien dans la folie générale.
L'ensemble fonctionne, car ça tape dans tous les sens, ça va vite - ça hurle, ça beugle, ça s'engueule, mais ça rit et ça fonctionne en équipe. Et c'est bien ! Bendis a la bonne approche de ces personnages, et semble avoir aussi l'intelligence de ne pas entièrement virer le passé... oui, Bart a été Kid Flash, Tim est un des Robins, Cassie est bien une héritière de Zeus. A voir pour Conner, mais c'est déjà bien, tout ça !
Néanmoins, la grande réussite de l'épisode vient de Patrick Gleason, dont les traits ronds et dynamiques s'adaptent parfaitement. C'est joli, c'est beau, c'est puissant... c'est réussi !

J'étais circonspect à l'annonce de la série ; la lecture du #1 m'a convaincu. A voir comment Bendis s'en sort, mais la lecture a plus le parfum de la meilleure période d'USM que des New Avengers !
__________________
Elijah Snow : "It’s a strange world."
Jakita Wagner : "Let’s keep it that way."

Warren Ellis.
Réponse avec citation
Réponse

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non

Navigation rapide

Discussions similaires
Discussion Auteur Forum Réponses Dernier message
Les codes Diamond de janvier 2019 scarletneedle News VO 1 30/12/2018 19h51
DC janvier 2019 scarletneedle Sollicitations éditeurs 6 28/10/2018 22h20
Marvel janvier 2019 scarletneedle Sollicitations éditeurs 6 26/10/2018 09h23
Image janvier 2019 scarletneedle Sollicitations éditeurs 8 20/10/2018 15h12
Vos bonnes resolutions pour 2006 mr nix Brêves de comptoir 95 03/01/2006 15h29


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 13h54.


Powered by vBulletin® Version 3.8.3
Copyright ©2000 - 2019, Jelsoft Enterprises Ltd.
Version française #20 par l'association vBulletin francophone
Skin Design et Logos By Fredeur
Buzz Comics : le forum comics n°1 en France !