Précédent   Buzz Comics, le forum comics du Grand Débat. > > Arts, musique & bouquins

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #2656  
Vieux 01/09/2018, 10h04
Avatar de arrowsmith
arrowsmith arrowsmith est déconnecté
Buzz c'était mieux avant
-Généalogiste Sénile--Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: avril 2005
Localisation: Ici et là
Messages: 33 104
arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !
Citation:
Posté par michel
Voir le message
Si tu as aimé Quebert tu aimeras celui-là. C'est plutôt bien foutu, mais j'ai deux bémols :

* la structure "récit dans le passé / récit dans le présent", toujours la même

* le côté outrancier de certaines situations, qui m'ont fait sortir de la lecture tellement c'était trop gros et pas crédible
oui bob bof quand même :

ma critique retrouvée sur le site :

Citation:
Posté par arrowsmith
Voir le message
Le livre des Baltimores de Joël Dicker



J'ai hésité à le mettre dans le thread les livres que vous aimez. En effet je n'ai pas détesté le nouvel opus du nouvel écrivain star qui a raflé la mise il y a 2ans avec La Vérité sur l'affaire Harry Quebert. J'ai toujours eu un doute sur ce dernier. J'ai apprécié sans pour autant me défaire d'une impression de mettre fait avoir (ou influencé). Déjà j'avais commencé à levé ce doute à la lecture du raté Les Derniers Jours de nos pères dont la sortie surfait sur le succès de Harry Québert (et en bon consommateur dans la société qui va bien j'ai plongé dans le piège tendu). Pour le présent livre c'est légèrement différent car on me l'a offert (je n'aurais jamais eu l'idée de l'acheter ou l'emprunter à une bibliothèque).

Et donc le verdict est sans appel : Joël Dicker est bien un mystificateur. Il a du talent pour inciter le lecteur à tourner les pages mais au final il n'est nullement le grand écrivain que l'on veut nous vendre. Et il faut arrêter avec les débats sans fin et stériles sur son succès qui rendrait jaloux. Déjà dans Harry Québert son style montrait des limites et les multiples rebondissements finaux étaient désagréables et gâchaient la relative bonne impression que l'on avait jusque là. Ici au niveau du style même combat : les description manquent de puissance et on a à chaque fois l'impression qu'il effleure la surface des choses. Harry Québert était sauvé par une incursion intéressante dans une certaine Amérique, original surtout de la part d'un Suisse.
Là il y revient mais en accumulant les clichés sur les riches, les avocats, la jalousie, les blessures de l'enfances, l'amour (avec encore une fois des scènes bien niaises) et l'Amérique est complètement oublié (fallait il y revenir ?) De même pourquoi reprendre Marcus, son double écrivain de son précédent roman. Narcissisme ? manque d'idées ? Cela ne marche pas. Plus de mise en abîme (que l'on sauvait volontiers dans H Québert)et surtout pourquoi tout ces blessures du passé apparaissaient si peu dans Harry Québert. Du coup on à l'impression qu'il invente entre deux date une vie à son personnage. Ridicule et désagréable. On a lu cela des dizaines de fois avec plus de puissance. Le patchwork est mal construit. La couleur est d'entrée annoncé avec un fameux drame et l'auteur exaspère son lecteur en nous le rappelant tous les 10 pages .. jusqu'au drame, jusqu'au drame ... en fait le drame c'est le peu d'inventivité dont fait preuve l'helvète. Et comme attendu il nous gave de révélations à l'approche du final dégoulinant de bons sentiment faisant déborder un vase déjà bien plein.

Et pourtant j'ai lu. Car sans le savoir Joël Dicker m'a offert un roman sur des thèmes que j'aime lire : la fin de l'adolescence, le football américain, les amours contrariés .... Mais que de déception à l'arrivée et de frustration d'avoir été pris dans les mailles du filet même si je ne peux pas nié que j'ai lu jusqu'au bout avec avidité, enchanté de quelques fulgurances qui parsèment le récit (le comique de certaines situation et une certaine nostalgie sur notre enfance qui se dégage).
et en complément celle de son premier roman :

Citation:
Posté par arrowsmith
Voir le message
Les derniers jours de nos pères de Joel Dicker.

J'ai eu envie de découvrir le premier roman de Joel Dicker après l'assez bon La vérité sur l'affaire Harry Quebert. Le pitch est intéressant puisqu'il propose de suivre des agents du SOE (Special Operations Executive) une branches des services secrets britanniques crée sous l'impulsion de Churchill mais dont l'existence a toujours été très discrète et secrète.

Las même si cela commence bien on comprend vite que l'on est ici dans un de ces trop nombreux roman français qui sont l'équivalent de fiction télévisuelle de gamme moyenne. On est plus proche de Marc Levy que de Joseph Joffo ou Primo Levi. On sent bien que l'auteur s'est documenté mais préfère raconter le destin de ses personnages sous forme de coïncidences, dans des paragraphes relativement court qui oublie d'aller en profondeur. Il y a trop de bons sentiments noyés dans une prose pompeuse tournant autour du père, du fils, des hommes (toujours écrit avec un H majuscule). Même les nazis semblent sympathiques. Et puis j'en ai un peu marre de lire des livres sur cette période dramatique, où la complaisance est de mise car cela parle résistance, soldats et de salops de la Gestapo. Un peu d'audace que diable sur une telle période. On peut montrer l'héroïsme et l'espoir ans pour autant tomber dans des récits de midinettes. Après forcément on a envie de savoir la fin et ce que devienne les personnages mais on reste frustré car le SOE en tant qu'organisation est trop peu développé. Un roman moyen, pas nul, mais décevant car il y avait largement mieux à faire.
__________________
“Our dreams make us large.” Jack Kirby
Réponse avec citation
  #2657  
Vieux 01/09/2018, 10h19
Avatar de ArnaudXIII
ArnaudXIII ArnaudXIII est déconnecté
CHAMPIONS DU MONDE!!
 
Date d'inscription: juin 2011
Localisation: Lyon
Messages: 2 940
ArnaudXIII est plus beau que Mr PaboArnaudXIII est plus beau que Mr PaboArnaudXIII est plus beau que Mr PaboArnaudXIII est plus beau que Mr PaboArnaudXIII est plus beau que Mr PaboArnaudXIII est plus beau que Mr PaboArnaudXIII est plus beau que Mr PaboArnaudXIII est plus beau que Mr PaboArnaudXIII est plus beau que Mr PaboArnaudXIII est plus beau que Mr PaboArnaudXIII est plus beau que Mr Pabo
Merci encore! Ca rappelle un peu Quebert en effet : l'écriture pas forcément top mais ce besoin d'aller au bout du roman, de connaître la fin de l'histoire. Je vais passer, je pense.
Réponse avec citation
  #2658  
Vieux 15/11/2018, 10h40
Avatar de Zen arcade
Zen arcade Zen arcade est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: août 2005
Messages: 6 819
Zen arcade vise plus juste que le TireurZen arcade vise plus juste que le TireurZen arcade vise plus juste que le TireurZen arcade vise plus juste que le TireurZen arcade vise plus juste que le TireurZen arcade vise plus juste que le TireurZen arcade vise plus juste que le TireurZen arcade vise plus juste que le TireurZen arcade vise plus juste que le TireurZen arcade vise plus juste que le TireurZen arcade vise plus juste que le Tireur
James Crumley est un grand, c'est entendu.
Un grand du polar et un grand de la littérature américaine tout court.

Et son roman La danse de l'ours, tout récemment réédité chez Gallmeister, est un putain de grand livre.
Milo Milodragovitch, ex-privé cabossé par les épreuves de la vie y trimballe son spleen dans le Montana à coup de schnaps et de rails de coke dans une intrigue échevelée où l'on se prend, nous, un énorme shoot d'humanité.
C'est magnifiquement écrit (et superbement traduit par Jacques Mailhos), c'est profondément jouissif, incroyablement lucide sur la nature humaine mais rempli d'une vraie tendresse pour ses personnages fracassés.
Un chef d'œuvre, je vous dis.
Pour ceux qui ne connaîtraient pas, La danse de l'ours est la deuxième aventure de Milo Milodragovitch. Elle fait suite à l'excellent Fausse piste mais peut très bien se lire indépendamment de ce dernier.

Les éditions Gallmeister font œuvre salutaire en nous offrant ces rééditions retraduites des polars de James Crumley (dont l'édition française fût parfois chaotique), dans une édition que l'on peut sans doute considérer comme définitive.
Merci à elles et vivement le prochain.

__________________
"Ca ne résout pas vraiment l'énigme, ça y rajoute simplement un élément délirant qui ne colle pas avec le reste. On commence dans la confusion pour finir dans le mystère."
Denis Johnson - Arbre de fumée
Réponse avec citation
  #2659  
Vieux 16/11/2018, 11h05
Avatar de zenita
zenita zenita est déconnecté
Le Boss, le Barca, la vie
 
Date d'inscription: février 2009
Localisation: Nord (59)
Messages: 3 296
zenita mange des frites avec Moule Boyzenita mange des frites avec Moule Boyzenita mange des frites avec Moule Boyzenita mange des frites avec Moule Boyzenita mange des frites avec Moule Boyzenita mange des frites avec Moule Boyzenita mange des frites avec Moule Boyzenita mange des frites avec Moule Boyzenita mange des frites avec Moule Boyzenita mange des frites avec Moule Boyzenita mange des frites avec Moule Boy
Merci Zen.
Tu sais donner envie et pourtant nos goûts artistiques divergent souvent mais là tu as su me donner envie de te suivre camarade
__________________
King, Springsteen, Guardiola et tous les autres
Réponse avec citation
  #2660  
Vieux 16/11/2018, 18h54
Avatar de zenita
zenita zenita est déconnecté
Le Boss, le Barca, la vie
 
Date d'inscription: février 2009
Localisation: Nord (59)
Messages: 3 296
zenita mange des frites avec Moule Boyzenita mange des frites avec Moule Boyzenita mange des frites avec Moule Boyzenita mange des frites avec Moule Boyzenita mange des frites avec Moule Boyzenita mange des frites avec Moule Boyzenita mange des frites avec Moule Boyzenita mange des frites avec Moule Boyzenita mange des frites avec Moule Boyzenita mange des frites avec Moule Boyzenita mange des frites avec Moule Boy
Zen tu sais quels sont les romans de cet auteur qui ont été retraduits dans une version définitive ?
__________________
King, Springsteen, Guardiola et tous les autres
Réponse avec citation
  #2661  
Vieux 16/11/2018, 23h49
Avatar de Zen arcade
Zen arcade Zen arcade est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: août 2005
Messages: 6 819
Zen arcade vise plus juste que le TireurZen arcade vise plus juste que le TireurZen arcade vise plus juste que le TireurZen arcade vise plus juste que le TireurZen arcade vise plus juste que le TireurZen arcade vise plus juste que le TireurZen arcade vise plus juste que le TireurZen arcade vise plus juste que le TireurZen arcade vise plus juste que le TireurZen arcade vise plus juste que le TireurZen arcade vise plus juste que le Tireur
Citation:
Posté par zenita
Voir le message
Zen tu sais quels sont les romans de cet auteur qui ont été retraduits dans une version définitive ?
Pour l'instant, il y a Fausse piste (qui vient de sortir en poche), Le dernier baiser (dont la précédente traduction de Philippe Garnier était déjà excellente) et La danse de l'ours.
Gallmeister les sort à un rythme d'un par an plus ou moins.

Fausse piste et La danse de l'ours mettent en scène Milo Milodragovitch, Le dernier baiser met en scène C.W. Sughrue.
Le prochain, ce sera un Sughrue.
Il y en aura 7 en tout.
Après, je ne sais pas si Gallmeister poursuivra avec les deux recueils de nouvelles et le premier roman de Crumley (Un pour marquer la cadence), qui n'est pas un polar.

Tiens, je me permets de citer Jean-Claude Laherrère, qui anime l'excellentissime et indispensable blog Actu du Noir :
"Milo et Sughrue sont les archétypes des privés déjantés, qui tournent à l’alcool et à la came, qui soignent une gueule de bois avec un rail. Ils bastonnent, encaissent, flinguent les méchants, sauvent les dames en détresse, ont un cœur énorme, sont d’une fidélité absolue en amitié. Certes c’est un modèle de privé qui a fait beaucoup d’émules. Mais rares sont ceux qui l’ont fait avec la générosité, la puissance et la grâce (si si, la grâce) de Crumley."
__________________
"Ca ne résout pas vraiment l'énigme, ça y rajoute simplement un élément délirant qui ne colle pas avec le reste. On commence dans la confusion pour finir dans le mystère."
Denis Johnson - Arbre de fumée

Dernière modification par Zen arcade ; 17/11/2018 à 00h25.
Réponse avec citation
  #2662  
Vieux 17/11/2018, 07h55
Avatar de zenita
zenita zenita est déconnecté
Le Boss, le Barca, la vie
 
Date d'inscription: février 2009
Localisation: Nord (59)
Messages: 3 296
zenita mange des frites avec Moule Boyzenita mange des frites avec Moule Boyzenita mange des frites avec Moule Boyzenita mange des frites avec Moule Boyzenita mange des frites avec Moule Boyzenita mange des frites avec Moule Boyzenita mange des frites avec Moule Boyzenita mange des frites avec Moule Boyzenita mange des frites avec Moule Boyzenita mange des frites avec Moule Boyzenita mange des frites avec Moule Boy
Merci
Je vais lire la danse de l’ours que j’ai acheté hier et je verrai par la suite 😉
__________________
King, Springsteen, Guardiola et tous les autres
Réponse avec citation
  #2663  
Vieux 14/06/2019, 20h40
Avatar de zenita
zenita zenita est déconnecté
Le Boss, le Barca, la vie
 
Date d'inscription: février 2009
Localisation: Nord (59)
Messages: 3 296
zenita mange des frites avec Moule Boyzenita mange des frites avec Moule Boyzenita mange des frites avec Moule Boyzenita mange des frites avec Moule Boyzenita mange des frites avec Moule Boyzenita mange des frites avec Moule Boyzenita mange des frites avec Moule Boyzenita mange des frites avec Moule Boyzenita mange des frites avec Moule Boyzenita mange des frites avec Moule Boyzenita mange des frites avec Moule Boy
Un avis sur les romans la compagnie noire ?
Ça fait un bail que cette série me fait de l’oeil ...
__________________
King, Springsteen, Guardiola et tous les autres
Réponse avec citation
Réponse

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non

Navigation rapide


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 02h53.


Powered by vBulletin® Version 3.8.3
Copyright ©2000 - 2019, Jelsoft Enterprises Ltd.
Version française #20 par l'association vBulletin francophone
Skin Design et Logos By Fredeur
Buzz Comics : le forum comics n°1 en France !