Précédent   Buzz Comics, le forum comics du monde d'après. > > Comics Culture

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #1  
Vieux 16/06/2016, 18h47
Avatar de axlreznor
axlreznor axlreznor est déconnecté
pape du mauvais gout!
 
Date d'inscription: juillet 2004
Localisation: champigny/marne
Messages: 7 230
axlreznor soigne les hemorroides du Docteur Strangeaxlreznor soigne les hemorroides du Docteur Strangeaxlreznor soigne les hemorroides du Docteur Strangeaxlreznor soigne les hemorroides du Docteur Strangeaxlreznor soigne les hemorroides du Docteur Strangeaxlreznor soigne les hemorroides du Docteur Strange
C'est quoi pour vous...?

Hello touti!

Avec la multiplication de films autour du thème du super-héros, les débats sur ce que sont ces personnages de comics mainstream ont fusé! J'ai constaté à ce moment là une grande diversité de visions concernant les personnages et de leur univers. Comme d'habitude, quand je constate une chose, j'aime bien la comprendre ou lui donner du sens. Je me suis donc dit qu'il était intéressant de savoir comment chacun voyait ces personnages costumés, et ce, à l'aune de sa propre expérience!

Qui sont ils pour vous? Pourquoi? Par quelle histoire ? Ou non histoire d'ailleurs vous le voyez comme ça! Ce peut être affectif, psychologique, sociologique, mythologique, que sais encore!

Donc si ça vous tente, on va commencer avec des stars du comics mis en image ces dernières années.

Le but n'est pas de parler film ici, ou même de réalité rationnelle, mais plutôt des personnages en soi et de sensibilité personnelle.

Je commence par Batman, parce que c'est vraiment pour moi le personnage le plus riche de tous!



Manger de la case tous les jours!

Déjà, commençons par le début. La première fois que je suis tombé dessus, c’était dans un petit format de Sagédition, deux pages noir et blanc / deux pages couleur on devait, j'avais plus ou moins sept ans. A l'époque, je suivais les classiques de la bande-dessinée Franco- belge; Tintin, Gaston, Astérix, la Rubrique à Brac, Pif-Gadget mais aussi des comics mainstream, Strange, Nova, Spécial Strange, du Superman Sagedition et un truc autre que j'adorais, le Fantôme du Bengale!

J'étais déjà un grand fan de Zorro, avec Guy Williams et j’étais surtout un "fondu" de mystère et de Science-Fiction.

La noirceur, le style, le fait de ne pas hurler avec les loups m'a tout de suite parlé pour Zorro et Le Fantôme ( beaucoup pour le background générationnel de ce personnage ) la "flippe" aussi un peu, l’éclair quand le cheval de Zorro se cabre, les bagues à tête de mort du Fantôme! C'te choc de dingue! Aucun personnages que je lisais à l'époque ne m'avait fait autant d'effet! J’étais déjà à sept ans en recherche de stylisation, de profondeur de la nuit et de ce qui pouvait bien se cacher derrière tous ces mystères!

J’étais aussi déjà rompu aux films d'horreur en me cachant dans le couloir quand mes parents en regardaient! J'adorais me faire peur ! Et j'adorais les ninjas!

Donc je tombe sur ce comics, à l’époque, on les vendait en vrac dans des sacs plastique, c'est le truc que j'ai lu en dernier... J'ai pas aimé le dessin ( D'Irv Novick et scenar de Roger Mc Kenzie). J'ai trouvé l'histoire chiante, trop réaliste et au milieu de ça, un pauv' gars qui se déguisait en chauve souris... Ridicule...


Le numéro incriminé.

Un seul truc m'a marqué, Wayne est dans sa voiture, épuisé, une bulle de pensé d'Alfred dit un truc du genre " Maître Bruce est la personne la altruiste que je connaisse, il fait passer les autres avant lui, mais qui s'en occupe?". Je me suis dit qu'un mec qui se déguise en chauve Souris, riche, dans une belle bagnole et dont le valet pensait autant de bien avait bien un autre attrait. Quoiqu'il en soit, j'ai vu ce perso comme de la merde...

Mamamia, bibliotheca.

Puis je l'ai redécouvert en bibliothèque. Je devais avoir dans les dix ans, j’étais déjà un bdvore de dingue! Très attiré par les graphismes en particulier, je savais déjà reconnaître les dessinateurs. A cette époque, c'était les X-Men, Spiderman, Iron-man, j'étais déjà plus résolument comics, avec toujours des lectures Franco-belges, j’étais déjà fan de Tardi par exemple! J'avais détesté Daredevil période Miller et Mazzuchelli, à sept/huit ans, je trouvais ce réalisme laid, mais à dix ans, je commençais a m'ouvrir.



Les traductions de Comics Usa étaient devant moi, j'ai commencé par les DD de Miller, les covers étaient tellement fortes qu'elle m'hypnotisaient, c'était encore dur, mais tellement esthétique que j'ai changé d'avis du tout au tout, les semaines suivantes, j'ai testé le Batman de Berni Whrigtson et Jim Starlin ( ils n'avaient pas tout les numéros, donc j'avais pas forcément le début de l'histoire, mais je m'en foutais un peu, ça me permettait de l'inventer moi même ). Et là, le déclic du potentiel du personnage m'est tombé dessus. Le calcul du coup assez fort pour péter l'os mais pas pour tuer. La volonté de fer du perso face aux drogues que lui avait fait ingérer un gourou illuminé. Son but complètement altruiste de tout faire pour l’arrêter.

Et le style du mec!!! 'Tain, j'adorais l'armure de tête de fer, les cabrioles de Spidey, le coté bonhomme et sensible de la chose, mais aucun d'eux n'avaient la classe et la profondeur de ce mec en noir, dans l'ombre, avec les yeux vides et un totem apparent... La peur personnalisée... J'étais ébahi!



J'ai enchaîné ensuite sur Batman Year One, Killing Joke ( ou là j'ai pas compris la moitié de l'histoire, mais ou le Joker m'a glacé le sang ), puis sur Batman the Dark Knight. Pareil, j'ai pas tout compris, sauf ce que j'avais déjà perçu dans Zorro, dans le Fantôme et aussi dans X-men un peu, des outsiders, ce sont les outsiders qui changent tout, en bon ou en mauvais. Et rien à voir avec les pouvoirs. La volonté, c'est ça qui comptait. La volonté de lutter contre un destin, tout faire pour faire pencher la réalité ou on pense qu'elle doit être et s'en donner les moyens! Alors là, j’étais complètement fou! Alors le mec, il est détective, il est un super athlète, il a le costard le plus cool du monde, sa ville, son labyrinthe, remplie de monstre! Mais c'est génial, encore mieux que Daredevil !!!



A partir de là, j'ai vraiment plus fait attention aux auteurs, me disant que si j'en était resté a ma première impression, ben j'aurais manqué toutes ces merveilleuses histoires! J'ai donc tout lu de Miller à l’époque, de Starlin, Moore je n'arrivais pas à rentrer dans Watchmen, je détestais les dessins en plus! Sienkiewics, Mazzuchelli, Whrigtson!



Un film ? Nan, je vous crois pas!



Puis l'année d’après, la sortie de Batman, entre-temps, le serial sur la trois, que je regardais en famille pour rigoler, mais j’étais moins dedans... Trop de comédie, des costumes laids, pas vraiment d'enjeu! En voyant la BA du film, je suis presque tombé a la renverse, c'est comme ça que je le voyais le Batou! A la sortie du film, mon cinéma était blindé, j'avais jamais vu ça! Le début du film avec le logo Batman qui passe devant celui de la Warner...



La première apparition, le Joker flippant qui grille un mec... Le final. J'ai adoré. J'ai eu la chance de tomber a la même période sur 2 Scarce, l'un sur Moebius, l'autre sur Batman. Avec pleins d infos et de rédactionnel, j'avais été choqué de voir pas mal de référence a une possible homosexualité du Joker et un amour envers Batman. Je ne savais pas vraiment ce qu’était l'homosexualité, mais de découvrir tout ces possibles m'a fait réellement gamberger sur le personnage.



De l’enquête ou de l'archivisme ?



Les années suivantes, j'ai rempli mes lectures des strips Batman dans la collection Futuropolis, sur ce que je pouvais glaner en vf. Et là, pas mal de masterpiece, les classiques d'Adams, d'O'Neil, de Rodgers, Morrisson, le tas de crossovers, les graphic novels. Lisant bien d'autres choses a la même époque, je voyais très bien que ce perso avait vraiment été gâté niveau auteur. Et le truc le plus génial dans tout çà, c'est de réaliser a quel point ce personnage était divers.

Il pouvait être traité comme un psychopathe, un Ninja, un détective, un monstre, dans des styles les plus réalistes comme les plus stylises. Les formes de récits sortaient aussi régulièrement du sacro-saint flic contre voyous qui m'a très vite ennuyé dans le super slip. Il pouvait faire "jeu égal" avec des extraterrestres, des dieux, ce qui m'a toujours paru ridicule pour Captain America dans la même équipe que Thor.



Le Batman, son univers, ses adversaires c'est du conte, c'est comme un rêve, ou un cauchemar, tout peut y arriver et en même temps tout est tellement borné qu'on est jamais perdu, c'est un fantastique univers pour raconter ce qu'on veut.



Aujourd'hui, a un age de vieux briscard.

Je ne suis pas collectionneur, je ne l'ai jamais été. Garder des trucs dont je ne me sers pas, c'est inutile. Je ne suis pas nostalgique non plus, moi j'aime le premier geste, la spontanéité. D’où le fait que je relise très longtemps après ou que je re regarde très longtemps après des films. Je veux être surpris, décontenance, pas repasser par le même chemin.

L'un des seuls persos, ou plutôt univers ou je reste encore aujourd'hui surpris, c'est bien celui de Batou. Pourquoi ? Je pense que c'est la force intrinsèque de ce perso. beaucoup d'histoire d'autres personnages que j'ai suivi n'ont plus aucun intérêt pour moi aujourd'hui, trop imbriqué dans le système feuilletonesque et sans surprise du super slip. Trop encrés dans une époque.

C'est un mélange de deux types de héros; L'aventurier, individu solitaire, il fuit les modèles sociaux au profit d'une quête métaphysique. Expansion vitale, rébellion contre la société, aspect suicidaire (Saint-Exupéry, Terre des hommes
Malraux, La voie royale) et Le héros romantique Homme de passion, avide de dépassement, animé d'une tentation d'exister. Énergie, authenticité s'accompagnent d'orgueil, d'individualisme et d'une tentation suicidaire ( Musset, Lorenzaccio
Stendhal Le Rouge et le Noir,La Chartreuse de Parme).


Mais pourquoi donc mon bon monsieur vous parle t il toujours ?



Il est le héros sombre ultime, a commencer par le fait que ceux qui l'ont conçu se sont inspirés de ce type de personnage, Zorro, The Shadow, mais aussi un tas de héros de la grande époque des feuilletonistes français, les Fantomas, les vampires de Louis Feuillade, les Rodolphe des Mystères de Paris, des œuvres comme l'Homme qui rit d'Hugo.



L'aspect chevaleresque, château, prince, la chauve souris, qui est dans un nombre impressionnant de cultures une créature de la nuit chassant les nuisibles, mais en même temps porteur de maladies. Un totem utilisé en magie, dans le Chamanisme ( d'ailleurs, c'est drôle de voir que le choix du totem est l’égal de la renaissance du sujet et que tout est inversé avec la chauve souris ).



Il est la peur, que ce soit par son totem, sa naissance, son rôle pour combattre, et la peur est le réflexe automatique le plus fort chez l'humain. Cette peur que l’être humain vit très tôt dans sa vie et que l'humanité n'a eu de cesse de combattre. C'est un sentiment qui est en nous tous et qu'on reconnais très facilement. Son succès est donc complètement logique. On le reconnait, plutôt, l'inconscient collectif le reconnait!

Il est aussi la résilience, l'homéostasie, la capacité de rebond, le souffle de l'espoir, qui réside en chaque homme, devenir soi. Quoiqu'en disent les autres. Quelques soit les limites qui te son imposées. Devenir un meilleur soi même, qui par balancier sert une meilleure société ( oui, je sais, ça se discute ).

Il y a de la psychologie, de la sociologie, de l'architecture, de la philosophie, de la politique, je dirais presque de l'ethnologie dans Batman. De la mythologie bien sur. Issu de la violence, du conflit, du frottement des ambitions, du refus des codes établis, du refus de l'abandon. De l'art bien sur, son masque, telle une gargouille, ou un masque africain. Des courants, le surréalisme, le Bauhaus, le cinéma expressionniste allemand.

Chaque société à son batman, chaque individu à son batman et ce depuis toujours ( peut être pour toujours ?). C'est la vengeance, le karma, le dépassement, la volonté, le code d'honneur.

Enfin, je le redis, mais le nombre de personnes talentueuses a avoir touché ce personnage sont tellement nombreuses, combien d'univers de divertissement ont eu cette chance sur une durée aussi longue? Des scénaristes, des dessinateurs, des écrivains, des musiciens, des réalisateurs, des maquilleurs, des costumiers... Cette masse de talent ça ferait presque frémir!

Et il n'a pas arrêté depuis d'avoir des ajouts pour le transformer en bijou de personnage. Raconter Batman il y a 500 ans comme dans 500 ans, ça marchera! La base est là. Un crime, que faire de sa vengeance, succomber? La transcender? Dans quel cadre ? Avec qui? Quelles limites? Comment gérer sa peur ? Que fait on dans ce monde en etant soi? Plus un univers marqué.

Bordel, j'adore ce perso les mecs!



Et vous ? Quel perso ? Pourquoi ? Comment ?

J'oubliais une belle liste d'artistes aussi;

http://kotaku.com/the-27-best-batman-artists-1682381060

Bob Cane

Bill Finger

Mike W. Barr 1980-1994

Ed Brubaker 2000-2005

Paul Dini 1994–2010

Chuck Dixon 1991-2005

Steve Englehart 1974-2006

Neil Gaiman 2009

Devin Grayson 1994-2006

Robert Kanigher

Jeph Loeb 1996-2007

Frank Miller

Doug Moench

Greg Rucka

Scott Snyder

Jim Starlin 1988

Neal Adams

Jim Aparo

Norm Breyfogle

Brian Bolland

Ernie Chan 1975-1977

Dick Giordano

Carmine Infantino

Kelley Jones

Jim Lee

David Mazzucchelli

Tom Mandrake

Dave McKean

Sheldon Moldoff

George Pérez

Frank Robbins

Jerry Robinson

Marshall Rogers

Tim Sale

Walter Simonson

Ryan Sook

Dick Sprang

Curt Swan

Tim Burton

William Dozier

Christopher Nolan

Julius Schwartz

Bruce W. Timm

Dernière modification par axlreznor ; 19/06/2016 à 20h36.
Réponse avec citation
  #2  
Vieux 19/06/2016, 10h27
Avatar de axlreznor
axlreznor axlreznor est déconnecté
pape du mauvais gout!
 
Date d'inscription: juillet 2004
Localisation: champigny/marne
Messages: 7 230
axlreznor soigne les hemorroides du Docteur Strangeaxlreznor soigne les hemorroides du Docteur Strangeaxlreznor soigne les hemorroides du Docteur Strangeaxlreznor soigne les hemorroides du Docteur Strangeaxlreznor soigne les hemorroides du Docteur Strangeaxlreznor soigne les hemorroides du Docteur Strange
Bon, j'attendais quelques participations! Que represente votre héros, ou univers de héros préféré pour vous ?

J'ai encore pas mal de choses a ajouter sur Batou, j'essaierais d organiser correctement, mais plus on est de fou plus on rit!

Dernière modification par axlreznor ; 19/06/2016 à 10h35.
Réponse avec citation
  #3  
Vieux 19/06/2016, 10h32
Avatar de scarletneedle
scarletneedle scarletneedle est déconnecté
#NoTeamPeineàjouir
-Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: septembre 2004
Localisation: Manhattan, au bout d'une toile
Messages: 137 139
scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !
Je n'avais point vu!
__________________
Alan Moore: "I should just keep me mouth shut, I just upset people."

Ma galerie sur Comic Art Fan
Réponse avec citation
  #4  
Vieux 19/06/2016, 10h34
Avatar de axlreznor
axlreznor axlreznor est déconnecté
pape du mauvais gout!
 
Date d'inscription: juillet 2004
Localisation: champigny/marne
Messages: 7 230
axlreznor soigne les hemorroides du Docteur Strangeaxlreznor soigne les hemorroides du Docteur Strangeaxlreznor soigne les hemorroides du Docteur Strangeaxlreznor soigne les hemorroides du Docteur Strangeaxlreznor soigne les hemorroides du Docteur Strangeaxlreznor soigne les hemorroides du Docteur Strange
Ah et j'oubliais, un petit conte de la famille, comme quoi, la Chauve souris, c'est de famille;

L'origine de la chauve souris
ou
L’étrange fruit d'amours inattendues

Diély Boukary, de Bamako, est un excellent griot
, qui sait avec art pincer les cordes de
sa cora
et en tirer une mélodie dont la mélancolique harmonie évoque l'épopée des aïeux
disparus. Il sait aussi, qualité non moins précieuse pour un griot, égayer les veillées de contes
et de récits plaisants. Certains y trouvent prétexte à rire, d'autres des sujets de réflexion,
d'autres encore des leçons morales ou spirituelles.
Un soir, il débuta la séance par cette exclamation fraternelle : « Ô Maison mère, Ô
enfants de cette maison ! » ... Puis il nous conta l'origine de la chauve-souris, au tout début
du monde.
Il y a longtemps, bien longtemps, il n'existait sur notre terre que les herbes des champs,
les oiseaux et un petit carnassier : le renard. Ce dernier, aussi agile qu'un épervier et plus
vorace que le feu de l'enfer, faisait un véritable carnage parmi les oiseaux. Il les croquait soir
et matin, petits ou gros, jeunes ou vieux, avec tant d'appétit qu'un jour il n'en resta plus qu'un
seul sur la terre. Lorsqu'il s'en rendit compte, le renard se dit à lui-même : « Tant pis ! Cet
ultime individu subira le sort de ses semblables. La loi du ravitaillement de mon ventre est
inexorable. »
Dès lors commença entre les deux animaux une partie acharnée et mouvementée. La
chasse allait se terminer tragiquement pour l'oiselet quand celui-ci, au moment même où la
griffe de son ennemi allait s'abattre sur lui, s'écria dans une inspiration subite :
« Eh ! Renard ! Je suis l'unique survivant de tous mes congénères. Dernière semence de
tous les oiseaux à venir, qu'ils soient du jour ou de la nuit, du lac ou de la forêt, de la grève ou
de la dune, je suis leur seul espoir. Je t'en prie, Frère Renard, au nom de la compassion,
accorde-moi la vie sauve ! »
Pour une fois, le père de tous les renards oublia son propre intérêt. Il accepta d'avoir
faim et de souffrir afin de laisser vivre le dernier représentant de la race qu'il avait lui-même
anéantie. Mieux encore, pour se faire pardonner, il offrit à l'oiselet son amitié et lui demanda la
sienne.
L'accord fut conclu. Le renard devint frugivore
. Il ne buvait plus de sang chaud, sa
nature se tempéra, il devint même galant et prévenant. Chaque jour, en effet, il ne manquait
pas de rendre visite à son amie renarde.
Ainsi allèrent les choses tandis que sous la surveillance du Créateur les années
s'écoulaient, que la Terre se déroulait comme un tapis et qu'apparaissaient montagnes et
végétation.
Enfin le temps, cet outil magique, usa la querelle qui avait opposé le renard à l'oiselet.
Avec les saisons, ce dernier était d'ailleurs devenu une charmante oiselle de son espèce. Parée
d'un plumage multicolore, elle était si séduisante qu'elle en vint à conquérir le cœur du renard.
Et pour lui, ce fut l'amour.
Les deux anciens ennemis en vinrent au dénouement de tout amour heureux et ils
accomplirent ― j'en demande pardon à vos oreilles― ce que les bergers peuls
nomment en
termes polis « kiri kipp ».
De cette union hybride
naquit un être entièrement nouveau : la chauve-souris aux ailes
membraneuses, l'être volant aux dents pointues mais qui allaite son poussin. Et voilà pourquoi
la chauve-souris est mammifère parmi les oiseaux, et oiseau parmi les mammifères...
Ici finit le conte...
*
Mais pour qui réfléchit, il apparaîtra résumé tout entier par trois mots : espoir,
compassion, amour. A ces trois vertus on doit ici d'abord le salut d'une vie, ensuite la victoire
remportée sur une nature sauvage, enfin l'union de deux êtres différents pour en créer un
troisième.
Amadou HAMPÂTÉ BÂ, « L'origine de la chauve-souris », extrait du recueil
Il n’y a pas de petite querelle, Nouveaux contes de la savane, 2002
(Texte intégral)"

Pour ceux qui veulent connaitre un peu plus cet écrivain; https://fr.wikipedia.org/wiki/Amadou...%C3%A9_B%C3%A2

Dernière modification par axlreznor ; 19/06/2016 à 19h51.
Réponse avec citation
  #5  
Vieux 19/06/2016, 10h35
Avatar de axlreznor
axlreznor axlreznor est déconnecté
pape du mauvais gout!
 
Date d'inscription: juillet 2004
Localisation: champigny/marne
Messages: 7 230
axlreznor soigne les hemorroides du Docteur Strangeaxlreznor soigne les hemorroides du Docteur Strangeaxlreznor soigne les hemorroides du Docteur Strangeaxlreznor soigne les hemorroides du Docteur Strangeaxlreznor soigne les hemorroides du Docteur Strangeaxlreznor soigne les hemorroides du Docteur Strange
Citation:
Posté par scarletneedle
Voir le message
Je n'avais point vu!
Et moi, je veux tout savoir sur TON Flash !
Réponse avec citation
  #6  
Vieux 19/06/2016, 10h58
Avatar de Yaneck
Yaneck Yaneck est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: septembre 2009
Localisation: Cesson-Sévigné
Messages: 6 488
Yaneck mange de la kryptonite au ptit déj'Yaneck mange de la kryptonite au ptit déj'Yaneck mange de la kryptonite au ptit déj'Yaneck mange de la kryptonite au ptit déj'Yaneck mange de la kryptonite au ptit déj'Yaneck mange de la kryptonite au ptit déj'Yaneck mange de la kryptonite au ptit déj'Yaneck mange de la kryptonite au ptit déj'Yaneck mange de la kryptonite au ptit déj'Yaneck mange de la kryptonite au ptit déj'Yaneck mange de la kryptonite au ptit déj'
J'essayerai de prendre le temps de rédiger un truc vu que Batman est quand même totalement lié à ma rencontre avec ma future épouse ^^
Réponse avec citation
  #7  
Vieux 19/06/2016, 19h50
Avatar de axlreznor
axlreznor axlreznor est déconnecté
pape du mauvais gout!
 
Date d'inscription: juillet 2004
Localisation: champigny/marne
Messages: 7 230
axlreznor soigne les hemorroides du Docteur Strangeaxlreznor soigne les hemorroides du Docteur Strangeaxlreznor soigne les hemorroides du Docteur Strangeaxlreznor soigne les hemorroides du Docteur Strangeaxlreznor soigne les hemorroides du Docteur Strangeaxlreznor soigne les hemorroides du Docteur Strange
Citation:
Posté par Yaneck
Voir le message
J'essayerai de prendre le temps de rédiger un truc vu que Batman est quand même totalement lié à ma rencontre avec ma future épouse ^^
Cool !!!

D'ailleurs, c'est drole! Toutes les filles avec qui je suis sorti sérieusement, sont devenues fan de Batou! Et le sont encore depuis qu'on est plus ensemble!

Je le redis, ce perso est magique !
Réponse avec citation
  #8  
Vieux 20/06/2016, 00h24
Avatar de cosmos
cosmos cosmos est déconnecté
Great Cakes Avenger
 
Date d'inscription: août 2012
Messages: 528
cosmos change la caisse du Fauve
Quand j'étais en première année de prépa (maths sup'), je galérais vraiment pour avoir des notes correctes - comme tout le monde me direz-vous. Mais après avoir bossé comme un dingue pendant des mois, j'avais fini par avoir de bons résultats et, sans m'en rendre compte, rejoint le haut du classement après avoir commencé plutôt tout en bas.

Ca a été une révélation. A condition de s'y mettre à fond, on peut repousser ses limites au loin, on peut tout réussir.

Ce n'est pas une découverte fracassante en fait, tout le monde le dit, mais l'avoir personnellement expérimenté était juste magique parce qu'à partir de ce moment-là, tout semblait possible. Je crois que c'est là que je suis vraiment parti en chasse de mes défauts (enfin, encore plus qu'avant), afin de les éradiquer un par un, ou au mieux les atténuer le plus possible.

Avance rapide jusqu'à 2014-2015. On dit qu'il faut savoir sortir de sa zone de confort, mais pendant ce temps j'avais surtout eu du mal à rentrer dedans. Confronté à un choix, je raisonnais systématiquement ainsi : "de quelle façon cette expérience pourrait me faire grandir ? quelle lacune pourrais-je combler en me lançant là-dedans ?"

Sauf qu'en fait j'ai surtout touché le fond de la dépression, parce que sans surprise se voir comme une somme de défauts à corriger est une quête sans fin : il y en aura toujours un de plus, un énième moment où on dira : "nan mais attends, je deviens bon ici, je résous ça, je m'améliore là-dedans, et puis je vous rejoins".


Niveau comics, Young Avengers de Gillen et McKelvie se terminait et, pour comprendre un peu mieux le parcours de Kid Loki, j'étais parti lire le run du premier sur Journey into Mystery tout en suivant Loki: Agent of Asgard et en prenant au passage Loki de Rodi et Ribic. Dans ce dernier, Loki avait enfin remporté la victoire sur Thor et était devenu le seigneur d'Asgard, s'extirpant ainsi de sa condition d'éternel ennemi du dieu de la foudre et surtout d'éternel perdant. Mais était-ce vraiment ce qu'il voulait ? Comme le lui disait Balder : "The lord of misrule cannot rule."

Ce qui m'a beaucoup parlé chez ce personnage, c'était ce dilemme. En tant que dieu farceur, il est censé toujours surprendre et ne jamais être là où on l'attend. En tant que vilain dans un univers où le bien triomphe toujours, il est nécessairement l'ennemi et/ou le traître. Donc exactement là où on l'attend. Dans ce cas, comment changer ?

Et à peu près au moment où Loki trouvait comment se sortir de ce dilemme dans Agent of Asgard, je réalisais que certes, c'est bien de vouloir changer pour le mieux, mais que poussé à son paroxysme, "chercher à s'améliorer" devient vite "tenter en vain de devenir quelqu'un qu'on ne sera jamais". C'était complètement faux de croire qu'à condition de m'y mettre à fond, je pourrais tout réussir. Je ne peux pas. J'ai des limites.

Mais je peux tâcher de me réconcilier avec moi-même.



[/oversharing]
__________________
"It's not about adding diversity for the sake of diversity, it's about subtracting homogeneity for the sake of realism."
une cacahuète dans la nuit.
Réponse avec citation
  #9  
Vieux 20/06/2016, 14h17
Avatar de axlreznor
axlreznor axlreznor est déconnecté
pape du mauvais gout!
 
Date d'inscription: juillet 2004
Localisation: champigny/marne
Messages: 7 230
axlreznor soigne les hemorroides du Docteur Strangeaxlreznor soigne les hemorroides du Docteur Strangeaxlreznor soigne les hemorroides du Docteur Strangeaxlreznor soigne les hemorroides du Docteur Strangeaxlreznor soigne les hemorroides du Docteur Strangeaxlreznor soigne les hemorroides du Docteur Strange
Citation:
Posté par cosmos
Voir le message
Quand j'étais en première année de prépa (maths sup'), je galérais vraiment pour avoir des notes correctes - comme tout le monde me direz-vous. Mais après avoir bossé comme un dingue pendant des mois, j'avais fini par avoir de bons résultats et, sans m'en rendre compte, rejoint le haut du classement après avoir commencé plutôt tout en bas.

Ca a été une révélation. A condition de s'y mettre à fond, on peut repousser ses limites au loin, on peut tout réussir.

Ce n'est pas une découverte fracassante en fait, tout le monde le dit, mais l'avoir personnellement expérimenté était juste magique parce qu'à partir de ce moment-là, tout semblait possible. Je crois que c'est là que je suis vraiment parti en chasse de mes défauts (enfin, encore plus qu'avant), afin de les éradiquer un par un, ou au mieux les atténuer le plus possible.

Avance rapide jusqu'à 2014-2015. On dit qu'il faut savoir sortir de sa zone de confort, mais pendant ce temps j'avais surtout eu du mal à rentrer dedans. Confronté à un choix, je raisonnais systématiquement ainsi : "de quelle façon cette expérience pourrait me faire grandir ? quelle lacune pourrais-je combler en me lançant là-dedans ?"

Sauf qu'en fait j'ai surtout touché le fond de la dépression, parce que sans surprise se voir comme une somme de défauts à corriger est une quête sans fin : il y en aura toujours un de plus, un énième moment où on dira : "nan mais attends, je deviens bon ici, je résous ça, je m'améliore là-dedans, et puis je vous rejoins".


Niveau comics, Young Avengers de Gillen et McKelvie se terminait et, pour comprendre un peu mieux le parcours de Kid Loki, j'étais parti lire le run du premier sur Journey into Mystery tout en suivant Loki: Agent of Asgard et en prenant au passage Loki de Rodi et Ribic. Dans ce dernier, Loki avait enfin remporté la victoire sur Thor et était devenu le seigneur d'Asgard, s'extirpant ainsi de sa condition d'éternel ennemi du dieu de la foudre et surtout d'éternel perdant. Mais était-ce vraiment ce qu'il voulait ? Comme le lui disait Balder : "The lord of misrule cannot rule."

Ce qui m'a beaucoup parlé chez ce personnage, c'était ce dilemme. En tant que dieu farceur, il est censé toujours surprendre et ne jamais être là où on l'attend. En tant que vilain dans un univers où le bien triomphe toujours, il est nécessairement l'ennemi et/ou le traître. Donc exactement là où on l'attend. Dans ce cas, comment changer ?

Et à peu près au moment où Loki trouvait comment se sortir de ce dilemme dans Agent of Asgard, je réalisais que certes, c'est bien de vouloir changer pour le mieux, mais que poussé à son paroxysme, "chercher à s'améliorer" devient vite "tenter en vain de devenir quelqu'un qu'on ne sera jamais". C'était complètement faux de croire qu'à condition de m'y mettre à fond, je pourrais tout réussir. Je ne peux pas. J'ai des limites.

Mais je peux tâcher de me réconcilier avec moi-même.



[/oversharing]
Tres interessant! Et plutot bien vu sur le personnage. C'est bien le "Trickster" ou Fripon ( https://fr.wikipedia.org/wiki/Fripon ) des contes et legendes, celui qui n'a de place que dans le mouvement, l'esprit qui rappelle que le controle total est impossible!

Forcément, dans un univers en noir et blanc plutot conservateur, moralement parlant, on a du mal a mettre ce type de personnages dans le coté des bons.

Il en existe tout de meme quelques uns, bien que leur publications démontrent justement la difficulté d'en faire des personnages principaux. On a le Creeper, Jason Todd ( adulte ), The question chez DC, Deadpool, Namor ( plus a cause de ses publications anarchiques qu'on a essayé de rationaliser ), Venom ( enfin, surtout le costume ) chez Marvel.

C'est aussi le fameux "Troll" du net d'ailleurs !

Par contre, je ne comprends pas bien ton association entre ce personnage et ton desir de perfection maniaque ? Que Loki se comporte de la meme maniere et qu'il se retrouve souvent dans l'embarras a cause de ça ?
Réponse avec citation
  #10  
Vieux 20/06/2016, 16h37
Avatar de cosmos
cosmos cosmos est déconnecté
Great Cakes Avenger
 
Date d'inscription: août 2012
Messages: 528
cosmos change la caisse du Fauve
Ce sont les problèmes auxquels il s'est heurté lorsqu'il a tenté de changer qui m'ont parlé, en fait
  • Dans la mini Loki, il s'est rendu compte qu'il convoitait la victoire mais que sa suite logique, à savoir endosser le rôle de seigneur d'Asgard (et surtout toutes les responsabilités qui vont avec) ne l'intéressait pas du tout.
  • Dans Agent of Asgard, le "vieux Loki du futur" raconte qu'il a également essayé de changer, via un pacte avec la All-Mother : un méfait rayé des registres pour une mission accomplie. Mais il a eu beau multiplier les missions pour se racheter, la mentalité des Asgardiens à son égard n'a pas changé : à la fin, il était toujours considéré comme le vilain. Ce qui l'a rendu aigri et aussi malfaisant que l'ancien Loki, alors que l'actuel est plus dans une zone de gris.
Ce jeune Loki a quant à lui réussi à envisager le problème sous un autre angle pour se sortir de cette impasse, à se réinventer tout en gardant quand même son identité. Les essais précédents ont quant à eux échoué parce que Loki convoitait une identité qui n'était pas du tout la sienne. Je me suis rendu compte que je faisais pareil. Vouloir atténuer des défauts et/ou développer certaines qualités qu'on n'a pas du tout, pourquoi pas, mais à condition de ne pas perdre son identité en route. Capitaliser sur ce qui fait qu'on est soi-même, c'est bien aussi Ca fait un peu neuneu/évident dit comme ça, mais bon je suppose que c'est le genre de truc qu'on apprend quand on fait l'inverse et qu'on voit que ça marche pas ^^
__________________
"It's not about adding diversity for the sake of diversity, it's about subtracting homogeneity for the sake of realism."
une cacahuète dans la nuit.
Réponse avec citation
  #11  
Vieux 20/06/2016, 20h08
Avatar de axlreznor
axlreznor axlreznor est déconnecté
pape du mauvais gout!
 
Date d'inscription: juillet 2004
Localisation: champigny/marne
Messages: 7 230
axlreznor soigne les hemorroides du Docteur Strangeaxlreznor soigne les hemorroides du Docteur Strangeaxlreznor soigne les hemorroides du Docteur Strangeaxlreznor soigne les hemorroides du Docteur Strangeaxlreznor soigne les hemorroides du Docteur Strangeaxlreznor soigne les hemorroides du Docteur Strange
En effet. Penser qu'on peut devenir quelqu'un d'autre, c'est un voeux pieux. On a tous le potentiel d'etre decisif pour sa vie et la société. Ou pas d'ailleurs. Mais c'est pas neuneu du tout, il y a toujours un peu de neuneu dans l'espoir, n'empeche sans lui on est pas grand chose!!

L'important c'est de se sentir bien avec soi et ce qu'on décide de faire de sa vie!

Cool tout ça! Merci Cosmos!

Et les autres ? Soyez pas timide voyons!!!

Venez nous parler de vos personnages!

Dernière modification par axlreznor ; 20/06/2016 à 20h17.
Réponse avec citation
Réponse

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non

Navigation rapide

Discussions similaires
Discussion Auteur Forum Réponses Dernier message
C'est quoi, un comics? Hilarion Comics Culture 92 17/12/2010 00h57
c'est quoi c'truc ?? SPAZ A vos crayons !! 6 23/11/2009 11h36
Cgg/pga C'est Quoi Exactement moltobenne Comics Culture 43 15/12/2007 09h59
Et vous, c'est quoi votre nom de cyborg ? Tulkas Brêves de comptoir 23 03/05/2005 19h42
Pour vous, c'est quoi la droite et la gauche en politique ? KING MOB Brêves de comptoir 63 16/04/2005 15h37


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 01h07.


Powered by vBulletin® Version 3.8.3
Copyright ©2000 - 2020, Jelsoft Enterprises Ltd.
Version française #20 par l'association vBulletin francophone
Skin Design et Logos By Fredeur
Buzz Comics : le forum comics n°1 en France !