Précédent   Buzz Comics, le forum comics du Grand Débat. > > Critiques > Critiques VO

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #91  
Vieux 28/07/2013, 09h44
Avatar de Slobo
Slobo Slobo est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: février 2005
Localisation: Malakoff (92)
Messages: 13 596
Slobo a piqué les clopes de ManhunterSlobo a piqué les clopes de ManhunterSlobo a piqué les clopes de ManhunterSlobo a piqué les clopes de ManhunterSlobo a piqué les clopes de ManhunterSlobo a piqué les clopes de ManhunterSlobo a piqué les clopes de ManhunterSlobo a piqué les clopes de ManhunterSlobo a piqué les clopes de ManhunterSlobo a piqué les clopes de ManhunterSlobo a piqué les clopes de Manhunter
Même moi qui est lu et pas aimer le 1 de young avengers, il me donne envie avec ses avis.
Après c'est dès que je regarde le dessin que je me dis que non, et me souvient pas avoir aimer le 1.
De plus après avoir craquer sur Venom et pas avoir accrocher je fais plus attention.
Réponse avec citation
  #92  
Vieux 28/07/2013, 10h11
Avatar de Man-Thing
Man-Thing Man-Thing est déconnecté
Gardien du nexus
-Généalogiste Sénile--Sentinelle du Temple-
 
Date d'inscription: avril 2005
Localisation: Un marais des everglades
Messages: 3 779
Man-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt Murdock
Les gouts et les couleurs, slobo! T'as pas aimé le journey into mystery de Gillen alors que je l'adule, par exemple.

Pour Wolverine, le gros bémol, c'est Pierfederici, le dessinateur qui remplace en ce moment Davis. Il oscille de "moche" à "honnête". Davis a fait quatre numéros, puis il en fait quatre apparemment. Puis retour de Davis pour 4 numéros à priori.
Réponse avec citation
  #93  
Vieux 02/08/2013, 18h24
Avatar de Man-Thing
Man-Thing Man-Thing est déconnecté
Gardien du nexus
-Généalogiste Sénile--Sentinelle du Temple-
 
Date d'inscription: avril 2005
Localisation: Un marais des everglades
Messages: 3 779
Man-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt Murdock
DC

Batman incorporated 13 :

Ouiiiiin! C'est fini! Le fabuleux run de Morrisson est conclu de belle manière, simple et efficace, avec des dessins toujours aussi beaux de Burnham.
ça valait le coup, ces années à suivre le titre (précédé des "Batman" de Morrisson) car l'ensemble a vraiment de la gueule.
Comic de la semaine selon moi.
Il nous reste un batman incorporated special à venir mais sans Grant au scénar.

Scénario : 16/20 Une belle conclusion qui réserve quelques chouettes surprises.
Dialogues : 16/20 Du Grant. Bien fichu et bien écrit
Dessins et couleurs : 17/20 Magnifiques planches de Burnham.

Note finale : 16/20. Une belle fin. Pas le meilleur numéro de la série mais vraiment réussi.



MARVEL

FF 10 :

La petite bande d'amis des FF et leurs protégés sont encore une fois très bien servis dans ce numéro qui montre les méfaits de l'orgueil et du chantage.
Très sympathique visite des auteurs du titre à la future fondation, l'éditeur Breevort, le scénariste Matt Fraction et le dessinateur Mike Allred. Sur la terre 616, ils viennent juste de décider de raconter les exploits et la vie de tous les jours en comics!

Difficile d'en dire plus sur ce très bon numéro sans spoiler mais le titre est toujours un vrai bonheur à lire, rendant bien hommage aux numéros des fantastiques de Lee et Kirby dans l'esprit.

Scénario : 15/20 C'est toujours aussi réussi et efficace. Du très bon Fraction.
Dialogues : 16/20 Quelques beaux échanges, notamment le dialogue avec Maximus le fou.
Dessins et couleurs : 17/20 Allred est toujours aussi excellent!

Note finale : 16/20. Un numéro qui fait bien avancer les choses.



Indestructible Hulk 11:

Enfin un bon emploi de Hulk, à sa hauteur! Suite à Age of Ultron, le temps est chamboulé et le titan de jade va devoir aller rétablir ça avec l'aide d'un vieeeeeeeeux méchant dont le retour est très bien exploité par Waid.
Très belles planches de Scalera aussi. Le titre va peut être enfin s'élever au niveau que le perso mérite.

Scénario : 15/20 Une histoire temporelle qui fait plaisir à lire.
Dialogues : 15/20 Sacrée Maria Hill qui se taille la part du lion. Très honnête.
Dessins et couleurs : 16/20 Du très bon scalera. J'espère qu'il va assurer au moins une dizaine de numéros, car il colle très bien au style de Waid et au perso.

Note finale : 16/20. Un numéro qui fait plaisir à lire, un des meilleurs jusqu'ici avec ceux du team up avec Thor!



Venom 38:

Y'a pas, en tant que perso marvel, le Venom/Flash Thomson est clairement un de mes favoris, celui avec lequel le lecteur peut le plus s'identifier à mon sens.
Bunn a un don pour raconter la vie de tous les jours, le temps qui passe, les inquiétudes.

Ce numéro voit la mise en place de la fonction soutien de l'activité de seul super-héros de Philadelphie de Venom. Il est mieux construit que le précédent et voit un très beau combat contre sa némésis, Jack O'Lantern.
Le cliffhanger a été spoilé sur le net par Marvel (rien qu'en montrant la couv du 39) mais il fait diablement plaisir à voir, surtout vu le perso concerné, la jeune voisine de Flash.
On revoit des seconds couteaux du numéro précédent mais aussi quelques persos en caméos qui font plaisir à voir (notamment le Foolkiller III, deusième costume, si c'est bien lui)
Un bon numéro. Vivement la suite.

Scénario : 16/20 Baston+tranche de vie, y'a pire comme mélange
Dialogues : 15/20 Rien de transcendant mais toujours aussi réussi
Dessins et couleurs : 15/20 Je regrette fortement Shalvey mais le nouveau dessinateur est très honnête et adapté à l'ambiance que veut distiller Bunn.

Note finale : 16/20. Un numéro qui fait bien avancer les choses.



What if AVX 4 :


Je suis super déçu. Pas fan du crossover d'origine, je trouvais ce What if tout de même sympathique à lire bien que trop décompressé dans les numéros précédents.
Celui-ci est relativement catastrophique pour une histoire de fin du monde.
Tous les clichés sont convoqués, mal utilisés, mal amenés. Les dernières planches sont à s'arracher les cheveux, littéralement!
Les dessins ne sont pas en reste, plus moches que ceux des numéros précédents.

La résolution des combats laisse pantois et certains persos disparaissent du champ comme ça, sans explication, une fois qu'ils ont rempli leur rôle mineur. Le pire est que l'action n'est pas très claire dans certaines cases. Je passe les deus ex machina assez énormes par moments.
Sans spoiler, je dirais que ce What if thème fin du monde est extrêmement moyen, juste rattrapé par les 3 numéros plus réussis qui l'ont précédé.


Scénario : 10/20 Baston+nawak en branche, convoquant tous les clichés, mais sans talent pour les arranger de manière harmonieuse.
Dialogues : 12/20 Vraiment pas géniaux, très clichés. On ne ressent pas la tension qu'on devrait éprouver dans une situation pareille.
Dessins et couleurs : 12/20 Toujours du Ramos mal digéré avec le défaut supplémentaire du manque de clarté et de la disparition inopinée de certains persos.

Note finale : 11/20. Le pire comic de la semaine. Les What if sont vraiment plus intéressants quand leur action n'est pas inutilement étalée dans le temps.
On veut plus de (bons) What if!!!

Réponse avec citation
  #94  
Vieux 02/08/2013, 20h40
Avatar de Slobo
Slobo Slobo est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: février 2005
Localisation: Malakoff (92)
Messages: 13 596
Slobo a piqué les clopes de ManhunterSlobo a piqué les clopes de ManhunterSlobo a piqué les clopes de ManhunterSlobo a piqué les clopes de ManhunterSlobo a piqué les clopes de ManhunterSlobo a piqué les clopes de ManhunterSlobo a piqué les clopes de ManhunterSlobo a piqué les clopes de ManhunterSlobo a piqué les clopes de ManhunterSlobo a piqué les clopes de ManhunterSlobo a piqué les clopes de Manhunter
Citation:
Posté par Man-Thing
Voir le message
What if AVX 4 :[/B]

Je suis super déçu. Pas fan du crossover d'origine, je trouvais ce What if tout de même sympathique à lire bien que trop décompressé dans les numéros précédents.
Celui-ci est relativement catastrophique pour une histoire de fin du monde.
Tous les clichés sont convoqués, mal utilisés, mal amenés. Les dernières planches sont à s'arracher les cheveux, littéralement!
Les dessins ne sont pas en reste, plus moches que ceux des numéros précédents.

La résolution des combats laisse pantois et certains persos disparaissent du champ comme ça, sans explication, une fois qu'ils ont rempli leur rôle mineur. Le pire est que l'action n'est pas très claire dans certaines cases. Je passe les deus ex machina assez énormes par moments.
Sans spoiler, je dirais que ce What if thème fin du monde est extrêmement moyen, juste rattrapé par les 3 numéros plus réussis qui l'ont précédé.


Scénario : 10/20 Baston+nawak en branche, convoquant tous les clichés, mais sans talent pour les arranger de manière harmonieuse.
Dialogues : 12/20 Vraiment pas géniaux, très clichés. On ne ressent pas la tension qu'on devrait éprouver dans une situation pareille.
Dessins et couleurs : 12/20 Toujours du Ramos mal digéré avec le défaut supplémentaire du manque de clarté et de la disparition inopinée de certains persos.

Note finale : 11/20. Le pire comic de la semaine. Les What if sont vraiment plus intéressants quand leur action n'est pas inutilement étalée dans le temps.
On veut plus de (bons) What if!!!


Déçu comme toi, j'ai même pas acheter le dernier c'est dire. C'était pourtant bien partit
Réponse avec citation
  #95  
Vieux 02/08/2013, 22h43
Nate Nate est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: avril 2009
Messages: 4 729
Nate prend sa vessie pour une Green LanternNate prend sa vessie pour une Green LanternNate prend sa vessie pour une Green LanternNate prend sa vessie pour une Green LanternNate prend sa vessie pour une Green LanternNate prend sa vessie pour une Green LanternNate prend sa vessie pour une Green LanternNate prend sa vessie pour une Green LanternNate prend sa vessie pour une Green LanternNate prend sa vessie pour une Green LanternNate prend sa vessie pour une Green Lantern
Ben moi qui pensais prendre la VF pour cause de Palmiotti et Molina, mais si c'est pas top et qu'en plus Molina n'assure pas...
Réponse avec citation
  #96  
Vieux 02/08/2013, 23h59
Avatar de Slobo
Slobo Slobo est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: février 2005
Localisation: Malakoff (92)
Messages: 13 596
Slobo a piqué les clopes de ManhunterSlobo a piqué les clopes de ManhunterSlobo a piqué les clopes de ManhunterSlobo a piqué les clopes de ManhunterSlobo a piqué les clopes de ManhunterSlobo a piqué les clopes de ManhunterSlobo a piqué les clopes de ManhunterSlobo a piqué les clopes de ManhunterSlobo a piqué les clopes de ManhunterSlobo a piqué les clopes de ManhunterSlobo a piqué les clopes de Manhunter
Citation:
Posté par Nate
Voir le message
Ben moi qui pensais prendre la VF pour cause de Palmiotti et Molina, mais si c'est pas top et qu'en plus Molina n'assure pas...
Molina assure les 2 premier, mais les 2 dernier ne sont pas de lui (A part la couv)
Réponse avec citation
  #97  
Vieux 03/08/2013, 10h49
Avatar de Man-Thing
Man-Thing Man-Thing est déconnecté
Gardien du nexus
-Généalogiste Sénile--Sentinelle du Temple-
 
Date d'inscription: avril 2005
Localisation: Un marais des everglades
Messages: 3 779
Man-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt Murdock
Et ça se voit! Le début est très sympa mais le dernier numéro gâche tout.
Y'a des What if bien plus passionnants que celui-ci, trop long et pas assez original.
Réponse avec citation
  #98  
Vieux 09/08/2013, 17h51
Avatar de Man-Thing
Man-Thing Man-Thing est déconnecté
Gardien du nexus
-Généalogiste Sénile--Sentinelle du Temple-
 
Date d'inscription: avril 2005
Localisation: Un marais des everglades
Messages: 3 779
Man-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt Murdock
Pour cette deuxième semaine d’août, foin de numéros mensuels, que du beau TPB qui sent l’été !

DC

Superman : Phantom zone TPB

Du Steve Gerber ? Du que j’ai pas lu? Je me suis jetté sur ce TPB comme la misère sur le pauvre monde, étant fan des écrits de l’homme et sachant que tout ce qu’il a écrit sur Supes et son univers (Superman : last son of Krypton, A bizarro…) était au minimum réussi.
Bon en même temps, on parle d’un des meilleurs scénaristes de comics qui aient foulé cette planète, ça aide !

Le TPB Phantom zone regroupe les 4 épisodes de la mini d’origine par Gerber/Colan/deZuniga (1982) et DC comics presents 97, sorte d’épilogue (plutôt une version alternative de l'histoire d'origine en fait) de ceux-ci, datant de 1986.

La couverture du TPB reprend le numéro 1 de la mini et pose la question alléchante «la zone fantôme est elle un châtiment humain ou non ? ».
Connaissant les comics assez orientés politiquement de l’homme, j’ai un peu déchanté : seule l’épisode alternatif à la mini y répond vraiment.

La mini est une très bonne histoire avec de chouettes dessins et encrages (Colan et DeZuniga sont des bons, faut dire).
On y suit l’évasion des plus dangereux criminels de Krypton, qui parviennent à s’échapper de la zone fantôme et à y enfermer Supes, en compagnie d’un kryptonien qui y fut enfermé à tort et bosse maintenant au Daily planet, ayant oublié son identité ET.
Il sert de pantin à Zod, Faora et aux autres pour s’évader et est l’un des personnages les plus intéressants de la BD, servant un peu d’alter égo au lecteur.

L'épilogue nous montre la face sombre de la découverte de la zone par Jor El et de son application pénitentiaire.
J’ai beaucoup aimé le point de vue du bourreau, qui fait réfléchir à la vision du Kryptonien de la rue (donc pas un fin lettré comme El) sur la zone fantôme.
Le déroulement et la fin est différente, plus sombre. On y a aussi une bonne utilisation de Mr Mwyp…et puis zut je retiendrai jamais son nom !
Un très bon complement à la mini, plus creusé d’un point de vue moral et sociétal

Les plus :
- Du Steve Gerber en forme sur du Supes pré crisis on infinite earths, donc haut en couleur
- les criminels kryptoniens sont bien écrits et très intéressants, particulièrement le couple de psychiques nihilistes
- La description de la zone fantôme, qui livre enfin ses secrets (sûrement retconnés depuis). L’évasion de Supes et de son compère journaliste est digne du Gerber des défenseurs ou de Man-thing et c’est le morceau de bravoure de l’album !
- L’épilogue est un très bon complément à la mini, qui augmente son intérêt. Sacré Steve !

Les moins :
- Une résolution un peu facile de la mini
- les dessins de l’annual des années 80…

Scénario : 16/20 Gerber est en forme et nous pond une très bonne histoire de Supes pré crisis
Dialogues : 16/20 Toujours de la belle ouvrage avec cet auteur
Dessins, encrage, couleur : 16/20 Un combo gagnant pour la mini
13/20 Juste honnête pour l’annual

Note finale : 16/20 Un TPB qui vaut l’achat pour les fans de Supes, de Gerber, des histoires pré-crisis et pour les gens intéressés par la société kryptonienne.




MARVEL :


The mighty Thor/Journey into mystery : Everything burns TPB

Pris car il conclut le run de Gillen sur JIM, ce crossover est très empreint de ce qu’il y a fait durant tout ce temps.
Loki est la star de cet album, Thor étant plutôt un faire-valoir.
Ce crossover excellent voit une énième tentative de Surtur de détruire Asgard.

Sans spoiler sauvagement les TPB merveilleux de JIM qui le précèdent, nous dirons surtout que toutes les intrigues développées trouvent ici leur résolution de belle manière.
Tout ce qu’a fait Loki avait un but et il ourdit encore de nouvelles perfidies pour atteindre ses buts…avouables ou non ?

Soyons clairs : Kid Loki a réinventé le perso du trickster de superbe manière. Jamais je n’avais été autant attaché au perso.
Et quel run mes aieux ! A égalité avec le mythique run de Simonson sur Thor selon moi.

Les plus :
- Alan Davis sur the mighty Thor, need I say more ?
- Di Giandomenico est très agreeable aussi sur les episodes JIM
- Gillen est Dieu en fait. Son Loki et son Volstagg, notamment, sont merveilleusement bien écrits et attachants
- Il écrit trop bien. Ses dialogues sont géniaux.
- la résolution de toutes les intrigues savamment tricotées

Les moins :
- Un peu trop de baston. Je préférais les tomes précédents de Jim, plus subtils
- Il aurait fallu enfermer Gillen dans une cave et le forcer à écrire JIM au moins 3 ans de plus

Scénario : 17/20 Si on excepte les phases de baston, c’est du très lourd. Mais celles-ci abaissent la note selon moi.
Dialogues : 18/20 Quelques moments merveilleux, comme quand Volstagg écrit les chroniques de la guerre ou quand Loki doit faire face à son destin final dans le dernier numéro EPIQUE de JIM écrit par Gillen.
« Une comédie en 30 actes. Ou une tragédie en 31 ».
Dessins, encrage, couleur : 18/20 Les épisodes d’Alan Davis sont un cran en dessous de ce qu’il fait d’habitude, je trouve, notamment les visages des persos jeunes comme Loki. Mais ça reste une tuerie !
16/20 Les épisodes de Di Giandomenico sont très efficaces, comme toujours
18/20 L’épisode final de Jim par Stéphanie Hans fait regretter qu’on ne la voit pas plus.

Note finale : 17/20 Une très belle fin qui fait honneur à la série Journey into mystery.
Ceci dit, pas un des meilleurs TPB même si c’est le plus beau graphiquement.
Celui sur les seigneurs de la peur reste mon favori.




Hawkeye 2 : Little hits TPB

J’avais bien aimé le premier, un volume qui traitait de manière originale (tranche de vie, humour et mésaventures) du vengeur présent dans toutes les formations ou presque depuis Marvel now.
Le tome 2 est de la même facture, qui poursuit sur la droite lignée du premier.
Hawkeye va :

- rapprocher un père et son fils
- tenter de faire comprendre à un voisin que son pseudo n’est pas Hakguy
- protéger son immeuble
- être trempé dans une sale affaire qui implique la belle inconnue qui lui a vendu sa voiture et toutes ses ex, actuelles et futures conquêtes

Une BD très agréable à lire, bien écrite, intéressante et originale dans on traitement (le fameux épisode 11 sur le chien de Hawkeye, raconté de son point de vue animal, est la perle du numéro).
Un titre que je prends plaisir à lire mais qui reste selon moi un sous Daredevil de Waid et Samnee. Mais vu la qualité globale du bouzin, c’est loin d’être honteux…Bro.

Les plus :

- Un traitement original du perso et de l’aspect graphique, très abouti
- Parfait pour les fans de tranche de vie !
- Des dialogues percutants
- Hawkeye homme et femme sont de très bons persos, très atatchants

Les moins :
- Si vous recherchez l’exotisme ou les cliffhangers de fou, fuyez !
- Ben oui, parceque ça manque grave de souffle épique, étant du tranche de vie, l’aspect graphique épuré amplifiant ce sentiment.


Scénario : 15/20 La vie de tous les jours d’un vengeur complexé. Très agréable à suivre.
Dialogues : 16/20 Bro ! C’est du bon Fraction, très en forme !
Dessins, encrage, couleur : 16/20 Aja est vraiment original et abouti dans son traitement graphique, bien que je n’adhère pas complètement.
15/20 Les guest artists sont également très bons, notamment les couvertures de comics à l’eau de rose.

Note finale : 15/20 De la bonne BD comme j’aime en lire.

Réponse avec citation
  #99  
Vieux 20/08/2013, 18h51
Avatar de Man-Thing
Man-Thing Man-Thing est déconnecté
Gardien du nexus
-Généalogiste Sénile--Sentinelle du Temple-
 
Date d'inscription: avril 2005
Localisation: Un marais des everglades
Messages: 3 779
Man-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt Murdock
Chroniques des deux semaines de comics passées pour cette fournée… La suite à la fin de la semaine.

DC

Batgirl 23

Batgirl est désormais recherchée pour le meurtre de son frère, le fils du commissaire Gordon, et a décidé de ne plus jamais porter le symbole de la chauve-souris, estimant ne plus en être digne.
Gordon va interroger la riche héritière folle qui est secrètement Knightfall, némésis très intéressante de la Batgirl post new 52. C’est le début d’un engrenage infernal dont nous allons suivre le développement dans les numéros suivants.
Un bon numéro qui développe encore l’univers de Batgirl. Vivement la suite.

Scénario : 15/20 Un numéro qui lance une nouvelle phase de la vie de la belle rousse.
Dialogues : 15/20 C’est du Gail Simone, pas de déception.
Dessins, encrage, couleur : 16/20 Toujours très agréable de ce côté là

Note finale : 16/20 Un titre toujours aussi extrêmement plaisant à lire.




MARVEL


Essential Captain America 7 :

Enfin ! On amorce ma période favorite de l’histoire de mon super-héros préféré.
Cet opus marque le début du Steve Rogers artiste free lance pensionnaire de la survivante des camps nazis Anna Kapplebaum (qui a droit aux deux meilleurs épisodes pré Stern/Byrne de ce volume, les n°s 237 et 245).
Pour moi, la période qui va de l’adoption de ce métier free lance à la fin de la période De Matteis, on a jamais fait plus juste et adapté au personnage à mon avis. Le fait d’intégrer Cap à Brooklyn avec un métier très terre à terre et des voisins de palier très sympathiques et ancrés dans la vie de tous les jours (comme le sympathique Josh Cooper, éducateur d’enfants handicapés) est bien plus intéressant et crédible que son ancienne couverture de jeune flic débutant dans le volume précédent dont nous voyons la fin dans ce volume.
Outre les deux épisodes cités plus haut, c’est clairement le run Stern/Byrne qui se taille la part du lion de cet opus (y compris sur la couv’, la tranche et la 4ème de couv’, à croire que ce volume ne contient que ça !).
Il faut dire que ce run est une petite merveille bien trop courte mais tellement bonne et juste que c’est difficile à croire.
L’introduction de Machinesmith, de Bernie Rosenthal (un des meilleurs persos féminins de l’univers de Cap), la presque course à l’élection présidentielle américaine de Cap, l’exploitation parfaite de la merveilleuse période des Invaders à travers Union Jack et le baron Blood mais aussi un excellent épisode qui montre tout l’intérêt du personnage de Batroc…On a peine à croire que ce soit aussi court tant c’est bon.
Quelques beaux épisodes de Colan aussi, la première rencontre avec le Punisher…Ce volume est clairement un des plus intéressants jusque là (et pourtant, les Essential Cap quelle que soit la période, c’est que du bonheur).
On est partis pour quelques volumes Essential excellents en attendant le run de Gruenwald, un des plus longs sur le personnage.
Le volume 7 est assez composite et comporte beaucoup de bouche-trou et de stand alone qui ne font pas avancer des masses la série mais toujours d’une grande qualité.
Le run de Stern et Byrne mérite à lui seul l’achat de ce volume.

Scénario : 16/20 Du bon Cap, parfaitement dans l’esprit du personnage que j’aime et assez varié dans l’ensemble.
18/20 Stern est juste parfait sur son run. Byrne a coécrit le scénario et on sent qu’il se fait plaisir.
Dialogues : 16/20 Toujours très juste malgré la grande variété de scénaristes et la difficulté de bien écrire le personnage.
17/20 Stern est complètement dans la peau de Cap, Batroc et les autres. Un vrai bonheur de lecture. Rien que le speech final de l’épisode de la course à la présidentielle…
Dessins, encrage, couleur : 16/20 Toujours très agréable de ce côté-là.
17/20 La période Byrne est un régal
Note finale : 17/20 Un volume qui envoie du lourd et une introduction excellente à l’ère De Matteis, ce régal.




Deadpool 14 :


Le white man, le maquereau à super pouvoirs technologiques transformé en statue dans les années 70 (dans Deadpool 13 Marvel now), revient se venger…Le problème c’est que ni les heroes for hire de l’époque (Iron fist et Power man) ni Deadpool (qui prétendait y appartenir) ne le prennent au sérieux.
Encore un excellent numéro, qui rend bien hommage aux comics de l’époque en en confrontant les stéréotypes à nos new yorkais blasés à I phone d’aujourd’hui.
Encore une grande réussite.

Scénario : 17/20 Duggan et Poseh sont juste excellents sur le titre : c’est novateur, fun, nostalgique…
Dialogues : 17/20 Le white man a les meilleurs, en méchant caricatural persuadé que tout le monde se souvient de lui.
Dessins, encrage, couleur : 14/20 C’est efficace et ça a ce petit côté vintage qui colle bien au récit précédent.

Note finale : 17/20 J’adore.




Infinity 1 :


Thanos prépare sa flotte à envahir la terre après avoir ravagé des dizaines de planètes. Une grande partie des vengeurs va prêter main forte à celles-ci dans leur lutte contre l’envahisseur…Et c’est le vide qu’attendait le titan pour attaquer la terre !

Scénario : 16/20 Une mise en place très bien construite et intéressante.
Dialogues : 16/20 C’est assez majestueux. On sent toute l’importance des évènements à venir.
Dessins, encrage, couleur : 17/20 Très costaud. Le dessin constitue la raison n°1 d’acheter cette mini-série.

Note finale : 16/20 Intriguant et bien réalisé. Une réussite. Et ça faisait longtemps pour un crossover !



Hunger 2 :
Les Krees et les chitauris, aidés par Rick Jones, font face à un Galactus peut-être encore plus puissant que nous l’avons vu jusque là. Manipulant Gah-lak-tus et en faisant ses hérauts/assimilateurs, voyageant à travers l’espace sans vaisseau, l’univers Ultimate semble bien mal barré !
Un numéro excellent pour qui aime le cosmique.
Scénario : 15/20 La menace des deux Galactus est terrifiante de puissance et d’implacabilité.
Dialogues : 15/20 Le surfeur d’argent de l’univers ultimate (différent du héraut de Gah-lak-tus qu’on a vu dans la trilogie dédiée à l’essaim annihilateur) fait sa première apparition à ma connaissance. Et ses échanges avec Rick Jones et le gardien sont très réussis.
Dessins, encrage, couleur : 16/20 Galactus est majestueux et intimidant. Très belles planches.

Note finale : 16/20 Du bon cosmique.



Deadpool kills Deadpool 2 :

Le Deadpool corps continue de lutter contre la conspiration des Deadpool pour détruire toutes les dimensions.
Le Bea Arthur s’écrase dans la base secrète du corps…Et là, c’est le drame !
Un bon numéro, très baston et humour noir, au très bon dessin.

Scénario : 15/20 Baston et humour mais un numéro moins intéressant que le premier.
Dialogues : 15/20 Du bon Bunn, notamment les dialogues de Deathlokpool et la présentation de Pandapool, « l’espèce en voie d’extinction que te fait disparaître ! »
Dessins, encrage, couleur : 15/20 Très agréable

Note finale : 15/20 Toujours aussi chouette.



Wolverine 8 :

Petite balade au Wakanda sur la piste des sales bêtes issues du microverse. Et retour de Tornade dans ce pays alors qu’elle avait juré ne jamais y remettre les pieds.
Wolvie ne peut plus régénérer et on apprend que cela affecte son style de combat, qui est basé sur son aptitude à encaisser les coups…

Scénario : 15/20 Un bon début d’arc. Cornell est en forme.
Dialogues : 16/20 Quelques bons moments, notamment les dialogues entre la panthère et Wolvie.
Dessins, encrage, couleur : 18/20 Alan Davis for great justice !

Note finale : 15/20 Un numéro fort agréable mais dans lequel il se passe assez peu de choses, c’est dommage.



Superior foes of Spider-man 2 :
La suite des mésaventures de Boomerang et ses copains, qui vivent de la « générosité » des tenanciers d’un restaurant qu’ils ont braqué.
On fait aussi la connaissance de l’avocat de Boomerang, un personnage jovial et assez antipathique et le Punisher fait une apparition remarquée…ou pas.

Scénario : 15/20 Bien mieux que le numéro 1. Plus amusant et mieux écrit.
Dialogues : 15/20 Pas facile de gérer une bande de guignols mais Boomerang est fort en baratin !
Dessins, encrage, couleur : 15/20 Agréable.

Note finale : 15/20 Le titre a bien remonté la pente. Pourvou qué ça doure !




Secret avengers 7 :

On est toujours dans l’assaut de l’île de l’AIM. Un évènement se produit qui va compromettre la mission en court.
On ne peut pas dire que ce volume soit passionnant. Une confrontation Maria Hill/Daisy Johnson, la suite de l’infiltration des vengeurs secrets chez l’AIM et puis c’est tout.
On aimerait que ça bouge un peu.

Scénario : 13/20 Un numéro guère passionnant
Dialogues : 15/20 Le dialogue Maria Hill/Daisy Jones est bien fichu. Le reste est efficace.
Dessins, encrage, couleur : 14/20 Bof bof bof. Rien d’épatant. La couv est très moche.

Note finale : 14/20 Un numéro correct mais un peu vide




Superior Carnage 2 :


Le Wizard, avec l’appui de Klaw et d’une tierce partie, tente d’assujettir à la fois Kasady, lobotomisé lors du crossover Venom/Scarlet spider Minimum Carnage (qui était très chouette) et son symbiote. Ça ne marche pas, jusqu’à ce qu’il décide d’utiliser un porteur des ymbiote handicapé comme l’est le porteur de Venom.

Scénario : 13/20 On s’ennuie un peu. Il ne se passe pas grand-chose.
Dialogues : 14/20 Où l’on parle encore de la curieuse « famille » du Wizard, comme dans FF 7
Dessins, encrage, couleur : 16/20 ça a de la gueule, bien sombre et inquiétant comme le demande le scénario.

Note finale : 14/20 Un numéro correct mais un peu vide.




ICON

Kick ass III n°2 :

Hit girl est toujours en zonzon, l’équipe de Kick ass continue à subir la présence du vigilant barbu feignasse et la mère de Crimson mist doit subir les conséquences des actes de son fils.
Millar introduit deux nouveaux persos, l’un, franchement menaçant, est sur la couverture.
L’autre, une infirmière qui secoure Kick ass, est plus mystérieux.

Un numéro toujours sympa, dans la droite lignée de ce que fait Millar, avec un Romita Jr assez convainquant.

Scénario : 14/20 Du Kick ass classique.
Dialogues : 14/20 Du Millar pur jus, fait pour choquer.
Dessins, encrage, couleur : 15/20 Romita Jr pond quand même de chouettes planches.

Note finale : 14/20 Toujours un titre agréable à lire.


Dernière modification par Man-Thing ; 20/08/2013 à 22h09.
Réponse avec citation
  #100  
Vieux 21/08/2013, 23h40
Avatar de arrowsmith
arrowsmith arrowsmith est déconnecté
Buzz c'était mieux avant
-Généalogiste Sénile--Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: avril 2005
Localisation: Ici et là
Messages: 33 397
arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !
Citation:
Posté par Man-Thing
Voir le message
Essential Captain America 7 :

Enfin ! On amorce ma période favorite de l’histoire de mon super-héros préféré.
Cet opus marque le début du Steve Rogers artiste free lance pensionnaire de la survivante des camps nazis Anna Kapplebaum (qui a droit aux deux meilleurs épisodes pré Stern/Byrne de ce volume, les n°s 237 et 245).
Pour moi, la période qui va de l’adoption de ce métier free lance à la fin de la période De Matteis, on a jamais fait plus juste et adapté au personnage à mon avis. Le fait d’intégrer Cap à Brooklyn avec un métier très terre à terre et des voisins de palier très sympathiques et ancrés dans la vie de tous les jours (comme le sympathique Josh Cooper, éducateur d’enfants handicapés) est bien plus intéressant et crédible que son ancienne couverture de jeune flic débutant dans le volume précédent dont nous voyons la fin dans ce volume.
Outre les deux épisodes cités plus haut, c’est clairement le run Stern/Byrne qui se taille la part du lion de cet opus (y compris sur la couv’, la tranche et la 4ème de couv’, à croire que ce volume ne contient que ça !).
Il faut dire que ce run est une petite merveille bien trop courte mais tellement bonne et juste que c’est difficile à croire.
L’introduction de Machinesmith, de Bernie Rosenthal (un des meilleurs persos féminins de l’univers de Cap), la presque course à l’élection présidentielle américaine de Cap, l’exploitation parfaite de la merveilleuse période des Invaders à travers Union Jack et le baron Blood mais aussi un excellent épisode qui montre tout l’intérêt du personnage de Batroc…On a peine à croire que ce soit aussi court tant c’est bon.
Quelques beaux épisodes de Colan aussi, la première rencontre avec le Punisher…Ce volume est clairement un des plus intéressants jusque là (et pourtant, les Essential Cap quelle que soit la période, c’est que du bonheur).
On est partis pour quelques volumes Essential excellents en attendant le run de Gruenwald, un des plus longs sur le personnage.
Le volume 7 est assez composite et comporte beaucoup de bouche-trou et de stand alone qui ne font pas avancer des masses la série mais toujours d’une grande qualité.
Le run de Stern et Byrne mérite à lui seul l’achat de ce volume.

Scénario : 16/20 Du bon Cap, parfaitement dans l’esprit du personnage que j’aime et assez varié dans l’ensemble.
18/20 Stern est juste parfait sur son run. Byrne a coécrit le scénario et on sent qu’il se fait plaisir.
Dialogues : 16/20 Toujours très juste malgré la grande variété de scénaristes et la difficulté de bien écrire le personnage.
17/20 Stern est complètement dans la peau de Cap, Batroc et les autres. Un vrai bonheur de lecture. Rien que le speech final de l’épisode de la course à la présidentielle…
Dessins, encrage, couleur : 16/20 Toujours très agréable de ce côté-là.
17/20 La période Byrne est un régal
Note finale : 17/20 Un volume qui envoie du lourd et une introduction excellente à l’ère De Matteis, ce régal.

J'attendais une critique de cette essential. Au vu des tes propos il sera mien prochainement.

Merci pour tes critiques qui donnent envies
__________________
“Our dreams make us large.” Jack Kirby
Réponse avec citation
  #101  
Vieux 26/08/2013, 18h50
Avatar de Man-Thing
Man-Thing Man-Thing est déconnecté
Gardien du nexus
-Généalogiste Sénile--Sentinelle du Temple-
 
Date d'inscription: avril 2005
Localisation: Un marais des everglades
Messages: 3 779
Man-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt Murdock
Ben tant mieux. Moi, le Cap du début des années 80 est mon favori tout Cap confondus!

En attendant les news de mercredi, les nouveautés de mercredi dernier

Venom 39 :

Une série condamnée : elle finira au numéro 42 pour méventes. Quel gâchis !
On assiste à la naissance d’une nouvelle symbiote, sauf que cette fois-ci, ce n’est pas un enfant de Venom (le symbiote, pas le résultat de la symbiose) mais juste une fraction de lui.
Pour l’instant sans nom, elle a fusionné avec l’élève de Flash, Andi, qui avait découvert son secret et dont le père a été tué par Jack’O Lantern, très bon ennemi récurrent de Venom/Flash Thompson.
Ce numéro est graphiquement superbe, entre les dessins des symbiotes très réussis (coup de chapeau au design de la nouvelle héroïne, avec un design un peu manga du plus bel effet) et la colorisation qui contraste le rouge du feu, puis du ciel et le noir des costumes.

Un numéro baston mais avec beaucoup de moments forts et un coup de théâtre bien fichu.
J’espère que nous reverrons la nouvelle héroïne quelque part après l’arrêt du titre au numéro 42…

Scénario : 15/20 Efficace et bien construit. Du solide bien rythmé.
Dialogues : 15/20 Idem. Simple mais percutant
Dessins, encrage, couleur : 17/20 Le gros point fort de ce numéro. Franchement superbe. Les meilleures planches de Jacinto jusque là. Il sera remplacé par un dernier artiste pour les 3 derniers numéros.

Note finale : 16/20 Un numéro qui annonçait du lourd, mais sur une série que trop peu de personnes suivaient apparemment.




Allez, une fois n'est pas coutume, matez cette planche de Jacinto pour vous faire une idée de la beauté du truc!



Un putain de gâchis que l'arrêt de cette série! Le super-héros que je préférais du moment et une des meilleures incarnations de Venom (la meilleure? Je suis pas loin de le penser)!

Indestructible Hulk 12 :

Suite du voyage dans le temps de Hulk et Banner. Ici, ils doivent stopper un des chronarchistes, des voyageurs temporels qui profitent du chaos laissé par Age of Ultron pour servir leurs buts de richesse… en ramenant des dinosaures au far west !

Ce numéro m’a fait beaucoup penser à un très bon numéro des Vengeurs des années 70 (avengers volume 1 n°142 de décembre 1975), avec une alliance entre les cow-boys marvel et quelques vengeurs pour arrêter Kang.

En tout cas, tant que Hulk reste dans ce contexte de voyage dans le temps et avec cette équipe, ça plane pour moi.

Scénario : 15/20 Un scénario classique mais bien narré.
Dialogues : 15/20 Idem. Simple mais percutant
Dessins, encrage, couleur : 15/20 Scalera est parfait sur le titan de jade.

Note finale : 16/20 On est enfin dans une bonne période de Hulk.


Dernière modification par Man-Thing ; 26/08/2013 à 19h03.
Réponse avec citation
  #102  
Vieux 26/08/2013, 19h42
Avatar de Slobo
Slobo Slobo est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: février 2005
Localisation: Malakoff (92)
Messages: 13 596
Slobo a piqué les clopes de ManhunterSlobo a piqué les clopes de ManhunterSlobo a piqué les clopes de ManhunterSlobo a piqué les clopes de ManhunterSlobo a piqué les clopes de ManhunterSlobo a piqué les clopes de ManhunterSlobo a piqué les clopes de ManhunterSlobo a piqué les clopes de ManhunterSlobo a piqué les clopes de ManhunterSlobo a piqué les clopes de ManhunterSlobo a piqué les clopes de Manhunter
Citation:
Posté par Man-Thing
Voir le message
Hunger 2 : Le surfeur d’argent de l’univers ultimate (différent du héraut de Gah-lak-tus qu’on a vu dans la trilogie dédiée à l’essaim annihilateur) fait sa première apparition à ma connaissance.
C'est bien le Silver Seaker (Et non Surfer), juste son look à évoluer me semble.
Mais c'est le même qu'avant sinon.

Citation:
Posté par Man-Thing
Voir le message
Jack’O Lantern, très bon ennemi récurrent de Venom/Flash Thompson.
Moi je l'aime pas du tout. Et pour moi il est mort dans la cuve d'acide nah

Sinon je trouve dommage que Marvel ne laisse pas ceux qui aime profiter de cette série différente. Ils peuvent pas tout vendre au chiffre maxima, et me semble pas que ce soit si catastrophique les chiffres de Venom. Surtout deux mois après la création d'un nouveau perso dans la série. Mais bon pas de Marvel Now alors fallait l'arrêter et peut être la relancer. Du coup vont ils arrêter Wolverine & the X-men (Sortit avant Marvel Now) ?
Réponse avec citation
  #103  
Vieux 26/08/2013, 20h09
Avatar de Man-Thing
Man-Thing Man-Thing est déconnecté
Gardien du nexus
-Généalogiste Sénile--Sentinelle du Temple-
 
Date d'inscription: avril 2005
Localisation: Un marais des everglades
Messages: 3 779
Man-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt Murdock
Comme Scarlet Spider, Venom a un peu perdu de son aura de "spider-man sombre" depuis le superior Spider-man. Va savoir, ça pourrait expliquer que ces deux titres sont moins suivis, ayant perdu une part de leur spécificité?

Merci pour le silver seaker, je savais pas.
Réponse avec citation
  #104  
Vieux 26/08/2013, 20h20
Avatar de Slobo
Slobo Slobo est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: février 2005
Localisation: Malakoff (92)
Messages: 13 596
Slobo a piqué les clopes de ManhunterSlobo a piqué les clopes de ManhunterSlobo a piqué les clopes de ManhunterSlobo a piqué les clopes de ManhunterSlobo a piqué les clopes de ManhunterSlobo a piqué les clopes de ManhunterSlobo a piqué les clopes de ManhunterSlobo a piqué les clopes de ManhunterSlobo a piqué les clopes de ManhunterSlobo a piqué les clopes de ManhunterSlobo a piqué les clopes de Manhunter
Citation:
Posté par Man-Thing
Voir le message
Merci pour le silver seaker, je savais pas.
Moi non plus avant de me demander pourquoi il l'appeler le seaker.
J'ai tapé silver surfer ultimate wikipedia et suis tomber sur Silver Seaker
Réponse avec citation
  #105  
Vieux 30/08/2013, 18h26
Avatar de Man-Thing
Man-Thing Man-Thing est déconnecté
Gardien du nexus
-Généalogiste Sénile--Sentinelle du Temple-
 
Date d'inscription: avril 2005
Localisation: Un marais des everglades
Messages: 3 779
Man-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt Murdock
Une grosse semaine pleine de lectures assez réjouissantes.


Daredevil HC 5 :

Enfin ma dose de DD! C'est bien gentil d'attendre les hardcover mais le temps est long. Enfin, ça fait plaisir de lire ça en une fois mine de rien.
Murdock doit faire face à Stilt man, rencontrer le suprior Spider-man et affronter celui qui a planifié les récentes attaques contre lui (Klaw, Coyote et un nouvel assassin masqué). Bien sûr, c'est un vieil ennemi dont je vous laisse la surprise.

Parallèlement, son ami Foggy apprend une triste nouvelle qui va changer sa vie.
Ces épisodes 17 à 25 sont comme d'habitude du bonheur en barre.
Waid et Samnee arrivent à retrouver la perfection du duo Nocenti/Romita Jr à la fin des années 80.
On vit une grande époque pour lire les aventures de l'homme sans peur, qui est particulièrement gâté.

Scénario : 17/20 Un scénario haletant plein de moments intenses. Si Waid pouvait écrire son Hulk aussi bien, ce serait bien.
Dialogues : 17/20 L'amitié Foggy/Matt est très bien mise en scène, les méchants sont bien caractérisés et pleins de surprises...Tout va bien
Dessins, encrage, couleur : 18/20 C'est du lourd comme d'hab. Très belle gestion des couleurs, des ombrages, de l'ambiance.

Note finale : 17/20 Toujours un des titres Marvel à lire impérativement.




Young avengers 9 :


Gillen, on devrait lui confier des séries spin off de Journey into mystery et de Young avengers, qui essaimeraient dans tout l’univers Marvel.
On pourrait se régaler de son style d’écriture et de ses idées un peu partout. Vous dites ? Iron man ? Apparemment, c’est l’exception qui confirme la règle…

La constance de la qualité au fil des numéros est juste impressionnante.
Dessins, dialogues, personnages…Tout est excellent de bout en bout.
Ce numéro est un peu un numéro de transition mais il annonce de grandes choses pour Loki et ses amis.
Le retour de Leah annonce de grandes choses pour mon titre favori de Marvel now. On veut des spin off ! Des mini séries !!!
Confiez plus de choses à Gillen et Mc Kelvie !!!

Scénario : 17/20 Suite de la course poursuite à travers les dimensions entre les young avengers, Mother et le mystérieux Young patriot. Que du bonheur !
Dialogues : 17/20 Dès que Loki parle, c’est magique. Les relations entre les autres persos, comme Hulkling, Hawkeye ou Wiccan marchent parfaitement bien
Dessins, encrage, couleur : 18/20 Je signe des deux mains pour Mc Kelvie un peu partout. Et les couleurs…Leah a rarement été aussi belle.

Note finale : 17/20 Du lourd, comme d’hab.



Secret avengers 8 :

Aaaah, ben ça fait plaisir à lire un numéro aussi fun ! On retrouve enfin la qualité des débuts après quelques numéros en dents de scie.
Nous suivons à la fois la vie de tous les jours de Mocking bird, coincée sous l’identité d’un scientifique d’âge moyen de l’AIM et qui doit faire illusion (le cliffhanger est épique !) et la petite vie des membres de l’île état, entre ses scientifiques et ses ministres super criminels.
Le mélange est un régal à lire, du très bon Spencer.
Mention spéciale à Judd l’homme entropique, ministre de la santé, dans une saynète excellente et à l’entraînement prodigué par Taskmaster pour endurcir les scientifiques.
Un numéro drôle, un brin sinistre mais extrêmement bien construit. Rien à voir avec le piteux numéro 7 !!!

Scénario : 17/20 Bien construit, bien pensé. Ce numéro a failli détrôner Young avengers cette semaine !
Dialogues : 16/20 Fun, réalistes et bien rendus.
Dessins, encrage, couleur : 16/20 Très réussis. Un des meilleurs numéros jusque là.

Note finale : 16/20 Un des meilleurs numéros jusque là. Le pitch de l’île état est très bien exploité et on découvre enfin l’identité du scientifique suprême de l’AIM…




Batman incorporated special 1 :

Après les évènements de Batman inc, Batounnet observe les batmen de tous les pays sur ses caméras.
On suit les aventures gores du Batman japonais, celles de Squire, la nouvelle Knight, les aventures sociales de Raven red, un team up entre Nightrunner, Dark ranger et El gaucho en Amérique du sud et la première aventure de Bat cow.
Tout cela est très agréable à lire et bien dessiné, remplissant bien le contrat.

Scénario : 15/20 Des aventures courtes et bien racontées, très orientées action
Dialogues : 16/20 C’est bien écrit dans l’ensemble.
Dessins, encrage, couleur : 16/20 Une qualité globale assez impressionnante par son homogénéité. Préférence pour le style de Burnham.

Note finale : 16/20 Une réussite, malgré l’absence de Morrisson. On sent que ses dessinateurs attitrés se sont bien imprégnés de l’ambiance qu’il a diffusé pendant Batman inc.



FF 15 :

Impossible man est de retour et il a besoin de l’aide des FF : son fils est flippé et trop sérieux !
Encore un numéro superbe graphiquement. Les Allred sont déchaînés.
Un épisode au cliffhanger inquiétant pour une série qui est toujours une agréable lecture.

Scénario : 15/20 Un bon épisode, bien fichu
Dialogues : 15/20 Le retour des poppupiens est salué comme il se doit par de bons dialogues
Dessins, encrage, couleur : 17/20 Les Allred sont très en forme

Note finale : 16/20 Un numéro toujours aussi agréable dans lequel Medusa tire la couverture à elle.



Deadpool 15 :

Un team up entre super soldats ? Why not.
Le sub plot de la fin de l’histoire du pacte avec Vetis prend corps dans ce nouvel arc, qui ne s’appuiera donc pas sur le passé des 70’s de Deadpool (dommage).
Quelqu’un en veut à ses organes et l’en dépouille régulièrement, ceux-ci régénérant, bien sûr.
DP sollicite donc l’aide de Wolvie et de Cap.
A part ça, il ne se passe pas grand-chose dans ce numéro.

Scénario : 14/20 Début d’arc guère passionnant malgré le mystère initial
Dialogues : 15/20 C’est bien écrit et plutôt amusant
Dessins, encrage, couleur : 15/20 Declan Shalvey est très bon. En voilà un qui a échappé au naufrage de la série Venom (qui ne méritait pas ça). Tant mieux pour lui.

Note finale : 15/20 Ben, c’est un début d’arc. Et il se passe pas grand-chose mais c’est bien fait.




Batman/Superman 3 :


Les Bats et Supes de deux univers différents assistent au combat entre Wonder woman et le démon qui leur joue des tours depuis deux numéros. Une alliance naît mais, comme la couverture le montre, Darkseid va avoir son mot à dire…ça tombe bien, le villain’s month tombe pile pour le prochain numéro !
Un numéro sympathique mais un peu insipide.

Scénario : 14/20 On commence un peu à s’ennuyer
Dialogues : 15/20 Bien fichu et construit, surtout ceux entre les deux Supes et Wonder woman
Dessins, encrage, couleur : 16/20 Les deux dessinateurs sont très bons, chacun dans leur genre. Jae Lee abuse en ne mettant presque jamais de décors par contre.

Note finale : 14/20 Toujours sympathique mais il manque un zeste d’originalité pour que ça décolle.




Thanos rising 5 :

Le 4ème numéro était le plus décevant jusque là mais celui-ci est de la même eau. Du bateau, du bateau, du bateau.
Thanos attaque Titan, tout le monde meurt mais Mentor parvient à déstabiliser légèrement la vision qu’à Thanos de Dame Mort. Du coup, on ne sait plus à la fin si celle-ci est réelle ou un fantasme de la psyché vacillante du titan.
Bien sûr, tout est moins bien que dans les scénars de Starlin.
Ce dernier numéro donne un goût assez amer à cette mini, malgré la volonté d’originalité (Dame Mort n’est elle au final qu’un produit du narcissime de Thanos ?).
Ce ne sont pas les dessins de Bianchi qui feront une grande histoire.
Dommage, ça avait bien démarré…

Scénario : 14/20 Classique actualisation des origines du perso, avec une tentative d’ajouter du réalisme
Dialogues : 14/20 Correct
Dessins, encrage, couleur : 14/20 C’est du Bianchi. Je suis pas fan mais c’est lisible.

Note finale : 14/20 Un numéro assez ennuyeux pour une mini série qui déçoit au bout du compte. Scarlet avait raison.



Captain America 10 :

Mauvaise surprise que ce dernier numéro avec JrJr aux dessins.
C’est en tout cas très laid et j’ai pourtant toujours apprécié ses planches sur ce titre jusqu’ici
Non seulement ce dernier chapitre de la saga de la zone Z est à peu près inutile (si on excepte le début, qui contrebalance malheureusement tout le bien que j’ai pensé du traitement de Zola dans dernier numéro) et une mort de premier plan assez surprenante.
Le cliffhanger final est sympathique et a un faux air de celui de World war Hulk.

Je n’attends pas grand-chose de la suite, étant assez déçu par cette première partie par Remender, qui ne me semble pas à l’aise sur le titre.
A voir sur le long terme

Scénario : 13/20 Classique et assez cliché. Décevant.
Dialogues : 14/20 Rien de notable. Correct.
Dessins, encrage, couleur : 12/20 Assez catastrophique. Le pire numéro jusqu’ici, de très loin.

Note finale : 13/20 Correct mais sans plus, un numéro inutile. J’espère de bonnes surprises pour la suite. Pourquoi je reste ? Fan de Cap, c’est tout.

Réponse avec citation
Réponse

Tags
dc comics, man-thing, marvel comics, udon

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non

Navigation rapide


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 10h42.


Powered by vBulletin® Version 3.8.3
Copyright ©2000 - 2019, Jelsoft Enterprises Ltd.
Version française #20 par l'association vBulletin francophone
Skin Design et Logos By Fredeur
Buzz Comics : le forum comics n°1 en France !