Précédent   Buzz Comics, le forum comics du Grand Débat. > > Critiques > Critiques VO et VF des forumers

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #241  
Vieux 28/01/2016, 12h01
Avatar de EsseJi
EsseJi EsseJi est déconnecté
Reader of stuff
-Généalogiste Sénile--Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: septembre 2004
Localisation: In a bar, under the sea
Messages: 40 234
EsseJi est LA légende vivante de ce forum !EsseJi est LA légende vivante de ce forum !EsseJi est LA légende vivante de ce forum !EsseJi est LA légende vivante de ce forum !EsseJi est LA légende vivante de ce forum !EsseJi est LA légende vivante de ce forum !EsseJi est LA légende vivante de ce forum !EsseJi est LA légende vivante de ce forum !EsseJi est LA légende vivante de ce forum !EsseJi est LA légende vivante de ce forum !EsseJi est LA légende vivante de ce forum !
Lisez The Humans!
Content que ce titre pas très conventionnel t'ait plu Arrow.
Réponse avec citation
  #242  
Vieux 28/01/2016, 18h59
Avatar de arrowsmith
arrowsmith arrowsmith est déconnecté
Buzz c'était mieux avant
-Généalogiste Sénile--Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: avril 2005
Localisation: Ici et là
Messages: 33 333
arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !
Citation:
Posté par EsseJi
Voir le message
Content que ce titre pas très conventionnel t'ait plu Arrow.
rendons à Cesar ce qui lui appartient. C'est tes avis qui m'ont persuadé. Excellente lecture mais dans le TP il faut passer le cap des deux premiers numéros (le #0 et le #1) pour des raisons différentes. La suite est d'ores et déjà pré-commandé

Je rendrais compte de Kaptara la prochaine fois
__________________
“Our dreams make us large.” Jack Kirby
Réponse avec citation
  #243  
Vieux 28/01/2016, 19h01
Avatar de EsseJi
EsseJi EsseJi est déconnecté
Reader of stuff
-Généalogiste Sénile--Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: septembre 2004
Localisation: In a bar, under the sea
Messages: 40 234
EsseJi est LA légende vivante de ce forum !EsseJi est LA légende vivante de ce forum !EsseJi est LA légende vivante de ce forum !EsseJi est LA légende vivante de ce forum !EsseJi est LA légende vivante de ce forum !EsseJi est LA légende vivante de ce forum !EsseJi est LA légende vivante de ce forum !EsseJi est LA légende vivante de ce forum !EsseJi est LA légende vivante de ce forum !EsseJi est LA légende vivante de ce forum !EsseJi est LA légende vivante de ce forum !
Au moins toi tu as le #0. C'est un truc introuvable qui était distribué à San Diego.
Réponse avec citation
  #244  
Vieux 28/01/2016, 22h27
Avatar de gillesC
gillesC gillesC est déconnecté
Kennedy outillé
 
Date d'inscription: octobre 2003
Localisation: Son Pellier.
Messages: 48 075
gillesC prend Sasquatch au rugbygillesC prend Sasquatch au rugbygillesC prend Sasquatch au rugbygillesC prend Sasquatch au rugbygillesC prend Sasquatch au rugbygillesC prend Sasquatch au rugbygillesC prend Sasquatch au rugbygillesC prend Sasquatch au rugbygillesC prend Sasquatch au rugbygillesC prend Sasquatch au rugbygillesC prend Sasquatch au rugby
En plus, il faut savoir que de là-haut, avec Coluche et Michel Sardou, Russ Meyer lit les critiques d'Arrowsmith ! ^^


et j'espère que Michel (le Buzzuki) lira ça pour la référence
Réponse avec citation
  #245  
Vieux 13/05/2016, 13h00
Avatar de arrowsmith
arrowsmith arrowsmith est déconnecté
Buzz c'était mieux avant
-Généalogiste Sénile--Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: avril 2005
Localisation: Ici et là
Messages: 33 333
arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !
CRITIQUES SPECIAL INDÉ


WE CAN NEVER GO HOME (Black Mask)
Matthew ROSENBERG et Patrick KINDLON / Josh HOOD
We can never go home #1 à #5




Quelques lignes sur :
Grosse claque. We Can Never Go Home est le genre de pépite qui sort dont on ne sait où et qui vous assoie sur votre fauteuil car une fois attaqué on ne peut plus lâcher ce récit. Oh je suis sur que certains objectiveront qu’il n’y a rien de nouveau sous le soleil, que c’est du déjà vu mais il y a une maturité dans le ton et une fraicheur qui en font assurément un grand comics (n’ayant pas peur des mots).

We Can Never Go Home c’est l’histoire de deux ados, Madison et Duncan, plus ou moins bien dans leur peau, dans une énième banlieue ordinaire des Etas Unis (avec les brimades, les maisons alignés, les père paumés, les quater back star du lycée) qui en 1989 à la suite des déboires entourant la découverte de leur capacités extraordinaires vont fuir leur pseudo cocon où ils s’étaient enfermé. La suite c’est la fuite en avant, l’aventure comme un road movie où nos deux ados vont voir à leurs basques l’armée, les forces de l’ordre et une mystérieuse association type mafia ,chacun ayant des objectifs bien différents.

La maturité du traitement de ces deux ados paumés et dépassés par les évènements voilà ce qui fait que ce comics mérite plus qu’un coup d’œil. Car les super pouvoir ne sont que le déclencheur de la fugue et des péripéties. On n’est nullement dans du X- Men bis à la sauce indé. Par contre l’ambiance indé et un peu fauché se retrouve au détour de chaque page. Il faut clairement oser s’aventurer là dedans, aimer l’époque Nirvana e grunge, vous savez quand on se passait des cassettes audio enregistrés de mauvaise qualité pour écouter le groupe dont personne n’avait jamais entendu parler. Les balbutiement de l’amour ado est bien sur au rendez vous mais là encore comme ne pas se retrouver (ou alors y voir nos gosses) et accompagner les errances et la maladresses des deux protagonistes. Leur histoire cela a forcement été la notre à un moment (même effleurer).

Si j’ai parlé musique c’est que les références sont nombreuse et surtout graphiques : la fameuse cassette où il y a la play list (une façon de te faire comprendre que je suis amoureux de toi), les covers swipe d’album … We Can Never Go Home c’est du rock indés où on en prend plein les yeux. D’ailleurs il y a même 5 playlist (mixtapes) présentes qui donne envie de faire péter les watts.

Alors on fait quoi avec :
On explose sa chaine avec Pearl Jam ou Sonic Youth. TP superbe avec plein de bonus. Franchement il ne faut pas passer à côté ou au moins m'essayer (surtout que c'est un petit prix).


GIANT DAYS VOLUME ONE (BOOM)
John ALLISON / Lissa TREIMAN
Giant Days #1 à #4




Quelques lignes sur :
Je suis à priori passé à côté de cette série qui a de très bons échos et qui continue actuellement chez Boom.
Pourtant tout est là pour me plaire : Giant Day suit les tribulations des 3 jeunes filles qui viennent de rentrer à l’universités. Galères, problèmes existentielles, peine de cœur, John Allison brasse large pour nous décrire le quotidien de Susan, d’Esther et Daisy. Le ton est joyeux (on loin de The Li'l Depressed Boy) et les situations prêtent souvent à sourire. C'est donc assez léger même trop. En effet rien de nouveau sous le soleil et les auteurs n'ont pas encore trouvé l'angle d'attaque qui donnerait envie d'acheter cette série plus qu'une autre. Le seul ressort dramatique important est l’introduction d’un revenant masculin dans la vie de Susan, mais là aussi j’ai eu du mal à me passionner pour les mystères sous entendu. On zappe sans s'attacher aux protagonistes ni aux diverses situations.

En fait je me demande si ce n’est pas le type de série à lire mensuellement ou en single plutôt qu’en TP, comme pour une série télé ou un soap où on aurait du plaisir à retrouver des personnages familiers. Car, bien aidé par les dessins expressifs et légèrement cartonny de Lissa Treiman, il y a quand même la volonté de décrire des protagonistes à la personnalité changeante (on est à une période charnière), avec perspicacité (quitte à tomber à côté parfois) avec un humour assez juste (mais qui ne fait pas forcément rire tout le temps).

Alors on fait quoi avec :
On reste dans la gamme Boom ! Box de l’éditeur à savoir des histoires qui visent un public plus jeune que d’ordinaire. Cetet fois ci il semble que je ne sois pas la cible où du moins que cela m’est moins touché que d’habitude. Je m’en vais voir les films de John Hughes ou je me dis qu’il faudrait que je continue The Li'l Depressed Boy en comics, Ms Marvel.


KAPTARA TP1 : FEAR NOT, TINY ALIEN (IMAGE)
Chip ZDARSKY / Kagan McLEOD
Kaptara #1 à #5




Quelques lignes sur :
A la lecture de ce premier TP de Kaptara je reste dubitatif. Pas sûr d'avoir aimé, pas sur d'avoir détesté non plus. L’ensemble est clairement très gay friendly mélangé à du n'importe nawak.
Kaptara est un mélange de SF et de fantasy où l’action se déroule sur d’autres planètes (Christine Boutin a du devenir maitresse de la terre et bouté les gay hors de sa planète) dans une ambiance très détendu et joyeuse, assez décontracté du slip même malgré les moments dramatiques. Jeune et mignon scientifique, Keith Kanga se crash sur Kaptara planète exotique peuplé de créature extraordinaire mais surtout de solide guerrier au torse imposant et bien huilé. C’est parti pour des multiples quiproquo sous fond d’allusions sexuelles très nombreuses et suggérées mais surtout c’est calqué sur l’univers d’He-Man ou encore les Monty Python ou peut être Scooby doo en passant surement par Flash Gordon …..

Il y a clairement un second degré à prendre en compte quand on lit Kaptara et il ne faut pas être rebuté par une narration qui vire du léger au lourdingue en passant pas le gros rouge qui tache .. un peu. C’est funky, trippant (il y a un bestiaire complètement loufoque), dérangeant. Les années 80 ne sont omniprésente et Kagan McLeod aux dessins est clairement dans la représentation assez grotsque n’hésitant pas à accentuer l’ensemble. C’est surement là un point fort de Chip Zdarsky et Kagan McLeod qui arrivent à faire avancer leur récit ni vu ni connu. Mais il faut quand même s’accrocher. Je ne suis pas sur que Kaptara plaira à tout le monde et n’est surement pas à mettre dans toutes les mains.

Néanmoins Chip Zdarsky a réussi à me prendre (attention à ne pas se faire d'idée non plus) dans son filet.
Une lecture sympathique, osée, qui ne se prend pas au sérieux avec une trame plus solide qu'elle n'y parait (et que bien d'autre série) sans pour autant tutoyer les sommets.
Il y a clairement une montée en puissance qui se fait au fur et à mesure que l’on avance (et là la lecture en TP est un véritable plus, car je ne suis pas sur que j’aurais continué après deux numéros).
Pas inintéressant (pas extraordinaire non plus).


Alors on fait quoi avec :
On se pose la bonne : est ce que l’on aime les films sur les gladiateurs ?
C’est du WTF moyennement assumé au scénario un peu léger. Il est évident que cette série, passé l’effet mode ou surprenant, sera jugée sur la longueur. Pétard mouillé ou argument anti manifestation pour tous ? Perso je fais de gros bisous à mes amis.es gay et vive le mariage pour tous et qu’ils puissent s’aimer en toute liberté.


THE HUMANS TP2 : HUMANS TILL DEATH (IMAGE)
Tom NEELY / Keenan MARSHALL KELLER
The Humans #5 à #10




Quelques lignes sur :
Suite et fin de la première saison de notre bande de bikers simiesques préféré.
Avec le retour de Johnny (toujurs aussi dérangé par ce putain de Viet-Nam qui va chercher à retrouver sa belle donzelle), Bobby a de grandes ambitions pour les Humans, ce qui ne va pas être au gout de tout le monde, surtout du parrain local.
Moins décalé que le premier, on est désormais plus dans le dur, dans de l'affrontement de bikers dans les années 70 aux states mais adapté à la Pierre Boule. Pourtant cela fonctionne encore. C’est clairement politique incorrect avec des insultes, de la beuverie, du sexe ; des stripteaseuse, des flics corrompus, des vrais humains utilisés comme chair à canon. On écartèle, on se pisse dessus, il y a même un combat au sabre avec un singe ninja garde du corps.

La violence du récit est assumée mais ce qui est marquant c’est que cela soit au scénario ou bien via les dessins les auteurs ont su capter l’atmosphère des années 70. On n’est clairement pas dans le côté gratuit ou grotesque, The Humans c’est la détresse d’une jeunesse qui se cherchait, ouvrant et franchissant les portes de la perceptions à coup de sexe libre, d’expériences, de violence et de drogues. C’est également le traumatisme du Viet-Nam comme les hallucinations de Johnny viennent le souligner. Et pourtant on a l’impression que jamais cette génération n’aura été aussi heureuse, assumant tout. Le soin apporté à l’amitié est particulièrement touchant tranchant dans l’époque que nous vivons où l’égoïsme est souvent roi. Le fait de s’inspirer de l’inversion humain-singe à la Pierre Boule permet une distanciation dans le propos qui en ressort plus fort (et Keenan Marshall Keeler peut ainsi grossir le trait au sens propre et figuré dans ses planches aux compositions surprenantes et osées et surtout coup de poing)

Alors on fait quoi avec :
Le soin apporté aux dessins et à l'édition papier est à souligner. La bonne nouvelle c'est que l'on a le droit à un superbe spoiler à la fin car cela annonce une nouvelle saison en 10 numéros également. Une série pas comme les autres quoi que. Je vous encourage à vous la procurer.
__________________
“Our dreams make us large.” Jack Kirby

Dernière modification par arrowsmith ; 23/05/2016 à 22h49.
Réponse avec citation
  #246  
Vieux 13/05/2016, 13h08
Avatar de JB
JB JB est déconnecté
GenSen
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: juin 2013
Messages: 10 480
JB est LA légende vivante de ce forum !JB est LA légende vivante de ce forum !JB est LA légende vivante de ce forum !JB est LA légende vivante de ce forum !JB est LA légende vivante de ce forum !JB est LA légende vivante de ce forum !JB est LA légende vivante de ce forum !JB est LA légende vivante de ce forum !JB est LA légende vivante de ce forum !JB est LA légende vivante de ce forum !JB est LA légende vivante de ce forum !
Citation:
amis.es
Graphie hérétique !
Plus sérieusement, merci pour ces lectures et la résurrection de ce topic ^^ Même si l'indé n'est pas ma tasse de thé, tu donnes envie de tenter l'aventure
Réponse avec citation
  #247  
Vieux 13/05/2016, 13h10
Avatar de EsseJi
EsseJi EsseJi est déconnecté
Reader of stuff
-Généalogiste Sénile--Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: septembre 2004
Localisation: In a bar, under the sea
Messages: 40 234
EsseJi est LA légende vivante de ce forum !EsseJi est LA légende vivante de ce forum !EsseJi est LA légende vivante de ce forum !EsseJi est LA légende vivante de ce forum !EsseJi est LA légende vivante de ce forum !EsseJi est LA légende vivante de ce forum !EsseJi est LA légende vivante de ce forum !EsseJi est LA légende vivante de ce forum !EsseJi est LA légende vivante de ce forum !EsseJi est LA légende vivante de ce forum !EsseJi est LA légende vivante de ce forum !
Post approuvé à 75% par tonton EsseJi vu que je n'ai pas (encore) lu Giant Days.
Réponse avec citation
  #248  
Vieux 20/05/2016, 18h01
Avatar de arrowsmith
arrowsmith arrowsmith est déconnecté
Buzz c'était mieux avant
-Généalogiste Sénile--Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: avril 2005
Localisation: Ici et là
Messages: 33 333
arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !
Valiant Wrath of the eternal warrior tp1 : Risen

WRATH OF THE ETERNAL WARRIOR TP1 : RISEN (Valiant)
Robert VENDITTI / Raul ALLEN
Wrath of the Eternal Warrior #1 à #4




Quelques lignes sur :
Gilad est le frère de Ivar et Aram Anni Padda. Il est également connu sous le nom de l’Eternal Warrior. Et en effet il a traversé les âges et les époques car il semble immortel. Apparu pour la première fois dans Archer&Armstrong #1 (en tant que Gilad) puis en guerrier immortel dans le #5, ses aventures n’ont jamais été passionnantes. Greg Pak lui a écrit une première série de 8 épisodes où il semblait le relié à la terre (il protège les geomancers) puis il lui a donné un futur. Las on s’ennuyait ferme. Ensuite Matt Kindt n’a pas su l’utiliser sa sagesse dans Unity en faisant simplement un guerrier rompu au combat (malgré quelques nuances). Peter Milligan s’est fourvoyé en lui écrivant une mini série au thème éculé dans une aventure sans relief où Gilad combattait au moyen age. Jeff Lemire est le premier à revenir sur son lien si particulier avec les geomancers. Puis Fred Van Lente (A&A) réuni les frères Anni Padda dans Ivar, Timawalker et là aussi son blason est redoré. Pourtant une de ses dernières apparitions plus que marquante était dans le triste Book of Death #4. Marquant car Gilad sans passer outre tombe et surtout écrit par Robert Venditti. D’où une certaine appréhension de lire les nouvelles aventures de Gilad, l’Eternal Warrior par le même Venditti.

Et bien, malgré quelque réserves, c’est une agréable surprise. Le pitch est bon : Gilad est bien éternel mais surtout immortel. Mais que devient il entre la mort et sa résurrection ? Ce premier arc y répond de façon probante. Pendant 4 épisodes on va naviguer entre flashback et présent, entre royaume peuplé de démon et havre familiale au delà du voile de la vie. Robert Venditti présente toujours Gilad comme devant accomplir une mission importante dans le mode des vivants mais montre tout le tiraillement qui l’habite quand il trépasse. Et si il renonçait pour se consacrer enfin à lui même et à sa famille disparue qui l’attend à chaque fois. C’est bien écrit, avec beaucoup de finesse (Gilad et son fils) voire de poésie (avec sa femme). Dommage que Venditti ne nous explique pas plus comment cela marche et pourquoi sa famille est toujours présente dans cet endroit. Mais d’un autre côté ses mystères et non dits apportent beaucoup à l’histoire. Et quand enfin Gilad reprend ses armes c’est pour nous donner des combats de toutes splendeurs.

Pour ce premier arc Venditti a su s’entourer de Raùl Allén qui signe des planches de toute beauté avec beaucoup de retenu. Elles sont souvent sans texte (volonté de Venditti) mais comportant assez de cases pour que l’on ne ressente pas un effet de décompression à outrance. En fait Allén s’éloigne de l’image du guerrier immortel à la conan le barbare. La colorisation de Patricia Martin s’éloigne d’images flashies ou tapes à l’œil. Au contraire la mise en couleur ne donne aucune indication temporelle pour mieux renforcer le côté intemporel, sans âge.

Alors on fait quoi avec :
Vu le prix (9,99$) je vous conseille de tester ce premier tome. Un peu lent je retiens surtout le côté envoutant et les promesses de Venditti sur une base assez novatrice.
__________________
“Our dreams make us large.” Jack Kirby

Dernière modification par arrowsmith ; 22/05/2016 à 09h37.
Réponse avec citation
  #249  
Vieux 20/05/2016, 18h29
Avatar de JB
JB JB est déconnecté
GenSen
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: juin 2013
Messages: 10 480
JB est LA légende vivante de ce forum !JB est LA légende vivante de ce forum !JB est LA légende vivante de ce forum !JB est LA légende vivante de ce forum !JB est LA légende vivante de ce forum !JB est LA légende vivante de ce forum !JB est LA légende vivante de ce forum !JB est LA légende vivante de ce forum !JB est LA légende vivante de ce forum !JB est LA légende vivante de ce forum !JB est LA légende vivante de ce forum !
Merci pour cette critique : à voir pour une sortie Bliss ou un nouveau Bundle numérique pour ma part, il faut d'abord que je rattrape mon retard Valiant.
Réponse avec citation
  #250  
Vieux 20/08/2016, 14h43
Avatar de arrowsmith
arrowsmith arrowsmith est déconnecté
Buzz c'était mieux avant
-Généalogiste Sénile--Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: avril 2005
Localisation: Ici et là
Messages: 33 333
arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !
DARK CORRIDOR (IMAGE)
Rich Tommaso
Dark Corridor #1 à #8



Découpage étrange pour l'adaptation en TP de cette série influencée par Tarantino ou les frères Coen (pour le côté loufoque, comme l’histoire du chien) et arrêtée brusquement pour cause de mévente. Scénario malin, prenant et histoires à tiroir, ce récit est une réussite.

Influence polar, sombre et noir et gout pour les histoires alambiquées qui se croisent à la Tarantino, Rich Tommaso nous entraine dans une métropole mélange de Los Angeles, New York ou encore Miami figé selon les quartiers (et les histoires) entres les sixties et les nineties où des petites frappes côtoient des flics ripoux et une bandes de filles (les Deadly Daughters) dans le pure style Easy Rider. C’est une histoire de vengeance mais également de voleurs. De petites ambitions à la folie des grandeurs.
L’atout principal est la narration, assez brillante, car décousue avec sans cesse des allers-retours entre les 3 récits principaux (qui se suivent plus ou moins) mais également quelques flashbacks. Il faut s’accrocher (rien d’insurmontable) mais au moins on se dit que l’on est devant un objet pas ordinaire qui ne nous sert pas la même soupe de supermarché calibrée pour le vulgum pecus. A la fin tout converge vers un final sanglant, expédié (car la série n’a pas fonctionné) mais qui tient la route même si elle frustre le lecteur.

Graphiquement on retrouve le scénariste car ce diable de Rich Tommaso est un touche à tout. Autant l’écrire cela ne plaira pas à tout le monde. On est à des lieux de ce que les big two et Image nous proposent habituellement. L’art de Tommaso est assez minimaliste pour les adorateurs d’un Jim Lee. Il se rapproche de ce qu’un Darwyn Cooke a pu produire à ses débuts. On pense à Daniel Clowes ou Alex Robinson. Il y a clairement une inspiration Franco Belge, que l’auteur aurait à la fois épurée en laissant ses crayons trainés comme des esquisses. On est parfois à la limite de la caricature (style Pieds Nickelés) mais l’ensemble sied parfaitement au récit et donne une impression de dynamisme car les planches restent très lisibles. Aucun problème non plus pour se projeter dans les diverses ambiances distillées (époques, villes).

Après je comprends très bien que cela n'est pas marché car même si c'est publié sous le label Image on est loin des standards attendus par le lecteur moyen. Cela devrait parler aux amateurs de FB, et à ceux qui aime les comics underground. Tommaso arrive quand même à nous proposer une fin cohérente même si on sent bien qu'il avait de quoi continuer. Plus qu'une excellente surprise.


FAITH TP1 : HOLLYWOOD AND VINE (VALIANT)
Jody Houser / Francis Portela et Marguerite Sauvage
Faith vol1 #1 à #4



Faith c’est Faith Herbert, ou encore Zephir ou bien Summer Smith. C’est l’histoire d’une jeune fille passionnée de comics qui a toujours révé d’être une super héroine. Après avoir frayé un bout de chemin avec les Renegades (voir Harbinger) elle décide de mener sa carrière en solo, prenant donc une nouvelle identité, perruque sur la tête.
Pourquoi FAITH est surement le titre le plus intéressant et novateur lancé par Valiant cette année ? Tout simplement car il propose pour la première fois chez cet éditeur un récit dans la pure tradition superhéroique. J’y vois beaucoup de Marvel car on pense à Peter Parker (Spider-Man). Faith a ses problèmes de travail, d’argent à gagner, de voisinage (son voisin du dessus), d’identité secrète et surtout un grand pouvoir implique de grandes responsabilités. C’est frais, cela va à bon rythme et surtout c’est du jamais vu chez l’éditeur de X-O Manowar.

Comme on est à Los Angeles et chez Valiant, et pour ne pas perdre le lecteur non plus, la scénariste (à suivre tant sa narration est prenante et sans cliché) décide de réunir deux éléments essentiels : hollywood (où Faith se verrait bien percer et au bras d’un migon acteur) et les Vines. La sauce prend immédiatement sans que l’on sente une odeur de réchauffée.

Plus intéressant, le contexte et le format (une LS en 4) que Jody Houser exploite parfaitement pour lancer la future on going. Au-delà de la machine à stars, c’est une appropriation de la ville (comme Spider et New York ou Sup et Metropolis), l’installation dans un nouveau job (apprentie journaliste à Zipline) avec les collègues, la patronne (et un suport cast attachant immédiatement) et une idylle qui se dessine avec Archer de la série en face, également relancée de brillante façon par l’éditeur.

Francis Portela est à la hauteur proposant justement un graphisme typé super héros qui convient parfaitement à l'écriture de Houser. J'ai été moins emballé par les planches proposées par Marguerite Sauvage se situant dans le monde des rêves de Faith, bien que tranchant parfaitement avec Portela. On est clairement dans le monde des rêves, pas de doute, objectif atteint. Seulement cela me convient moins. Mais au moins on a une véritable identité graphique qui se dégage.

C’est donc de l'excellent Valiant avec une héroine hors du commun. De plus c'est toujours culotté de mettre en valeur un personnage qui sort des canons standards (Faith a comme qui dirait des formes) mais Jody Houser refuse de se focaliser la dessus. Faith est une femme qui vit avec son temps, bien dans sa peau, prête à nous entrainer dans ses folles aventures. Surprenant de lire cela chez Valiant, on peut clamer haut et fort que c’est surement le récit le plus mainstream de l'éditeur.


JUSTICE LEAGUE 3001 TP1 : DEJA VU ALL OVER AGAIN (DC)
Keith Giffen et J.M. DeMatteis / Howard Porter, Andy Kuhn, Scott Kolins et Colleen Doran
Justice League 3000 #14 et #16, DC Sneak Peek : Justice League 3001, Justice League 3001 #1 et #6



On commence par deux épisodes qui terminent la version JL 3000. C’est la reformation presque complète de la JLI version super buddies avec en plus des résonances aux minis séries des années 2000 de DeMatteis et Giffen. C’est donc les retrouvailles entre Fire (qui avait disparu en enfer comme Orphée et sa dulcinée) et Ice (devenue Ice Godness et on apprend ses origines). On est en plein combat pour défendre Camelot Nine des armées d’Etrigan pendant que Booster Gold et Blue Beattle découvent Cadmus et sont plongés dans ce bordel ambiant. Deux très bon épisodes qui font place à pas mal d’action en lançant de nouvelles intrigues (l’injustice League avec une leader étonnante, la tête de celui qui donne des conseils à Etrigan, et toujours de nouvelles relations naissantes comme Superman et Flash). Beaucoup de soin est apportés aux personnages et l’écriture ne faiblit pas dans le délire apporté par les clones (ou multi cloné) de la Justice League. Andy Kuhn dessine le premier épisode. C’est élégant et simple mais on retrouve avec grand plaisir Howard Porter pour le suivant. L’artiste a mis sa marque sur cette série. On a du mal à s’en passer.

On enchaine avec le Sneak Peek , qui se passe exclusivement dans un bar (dessins de Howard Porter). C’est verbeux, bien drôle et les auteurs jouent avec les versions décalés des personnages et ils nous présentent en plus une nouvelle membre : Guy Gardner. Il semble également que mini Hal Jordan a décidé de prendre une pause.

Ca y est on passe une année, place à la Justice League 3001. En fait rien de neuf à part la composition de l’équipe qui a légèrement évoluée (Supergirl s’est également rajoutée). On continue les intrigues en place notamment l’injustice league et Teri (Flash) qui prend de plus en plus d’importance. D’ailleurs cette dernière à le droit à un épisode entier qui remet au gout du jour l’affrontement entre Flash et Miror Master (dessins corects de Skott Kolins). Cet épisode qui commence par une discussion surréaliste avec Wonder Woman dans un bar (elle taquine la bouteille désormais) démontre bien l’intérêt de ce nouveau personnage et comment elle est devenue le ciment de l’incarnation futuriste de la JLI. A tient le mot est laché En fait ce titre est désormais celui de la JLI du futur. Avec une Guy Gardner clonée égale au matériel original (en sachant que Hal n’est plus présent), une supergirl dépassée par cette époque, Booster et Beetle en trublion et le reste de la troupe à l’ouest (en pensant très fort à une Injustcile League pas piqué des vers), DeMatteis et Giffen sont arrivés à donner définitivement l‘orientation souhaités à leur série. Les deux scénaristes renouvellent sans cesse les menaces, à bon rythme, comme un nouveau Batman qui se croit justicier à la place du Dark Knight (et j’y vois une critique de la saga Superheavy de Snyder) à une planète conquise par Starro où la JLI toujours plus bourrine se trouve bloqué par des procédures judiciaires (donnant par l’occasion un nouveau personnage qui fait du rentre dedans à Gardner) quand ce n’est pas faire justice dans une planète prison. Forcément la nouvelle star de DC est de la partie avec la première apparition de Harley Queen. Comme vous pouvez le lire, pas de redondance, on ne s’ennuie pas.

On termine graphiquement (et sur un cliffhanger) avec un épisode (le #6) qui voit nos justiciers croqués par Colleen Doran, qui elle aussi souffre de la comparaison avec Porter, et pas forcément à son avantage dans cet univers futuriste.

En clair c’est fun, frais, déconnant soit comment faire du neuf avec du vieux. Ce titre n’arrête pas d’innover et est surement plus moderne que bien d’autre. Ce troisième TP est pour l’instant le meilleur.
__________________
“Our dreams make us large.” Jack Kirby
Réponse avec citation
  #251  
Vieux 20/08/2016, 14h51
Avatar de scarletneedle
scarletneedle scarletneedle est déconnecté
#NoTeamPeineàjouir
-Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: septembre 2004
Localisation: Manhattan, au bout d'une toile
Messages: 129 782
scarletneedle fait des patés avec Sandmanscarletneedle fait des patés avec Sandmanscarletneedle fait des patés avec Sandmanscarletneedle fait des patés avec Sandmanscarletneedle fait des patés avec Sandmanscarletneedle fait des patés avec Sandmanscarletneedle fait des patés avec Sandmanscarletneedle fait des patés avec Sandmanscarletneedle fait des patés avec Sandmanscarletneedle fait des patés avec Sandmanscarletneedle fait des patés avec Sandman
Et tu pleureras à la fin de la série....
(mais pas de joie)
__________________
Alan Moore: "I should just keep me mouth shut, I just upset people."

Ma galerie sur Comic Art Fan
Réponse avec citation
  #252  
Vieux 26/08/2016, 09h41
Avatar de Mil K
Mil K Mil K est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: septembre 2008
Localisation: un bled paumé
Messages: 6 925
Mil K change la caisse du Fauve
A chque fois que je lis une critique de JLI 3000, je pleure (mais pas de joie) que Urban ait fait l'impasse dessus...
Merci pour cette critique qui fait vraiment trop envie...
L'intégrale du run sera en 4 TPB ?
__________________
"My Lord, you have no space suit..."
"Air is for cowards ! Do it !"

mes ventes diverses et variées

mes recherches diverses et variées

les aventures d'Archibald Long-Jean
Réponse avec citation
  #253  
Vieux 26/08/2016, 10h52
Avatar de doop
doop doop est déconnecté
bouzouk force !!!!
-Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: juillet 2005
Messages: 27 085
doop fait la courte échelle à Reed Richardsdoop fait la courte échelle à Reed Richardsdoop fait la courte échelle à Reed Richardsdoop fait la courte échelle à Reed Richardsdoop fait la courte échelle à Reed Richardsdoop fait la courte échelle à Reed Richardsdoop fait la courte échelle à Reed Richardsdoop fait la courte échelle à Reed Richardsdoop fait la courte échelle à Reed Richardsdoop fait la courte échelle à Reed Richardsdoop fait la courte échelle à Reed Richards
yep !
Et c'est de la très très bonne came effectivement !
Réponse avec citation
  #254  
Vieux 26/08/2016, 11h07
Avatar de Eddy Vanleffe
Eddy Vanleffe Eddy Vanleffe est déconnecté
Masog, crapaud sado/maso
 
Date d'inscription: mai 2015
Messages: 1 632
Eddy Vanleffe soigne les hemorroides du Docteur StrangeEddy Vanleffe soigne les hemorroides du Docteur StrangeEddy Vanleffe soigne les hemorroides du Docteur StrangeEddy Vanleffe soigne les hemorroides du Docteur StrangeEddy Vanleffe soigne les hemorroides du Docteur StrangeEddy Vanleffe soigne les hemorroides du Docteur Strange
Je perds pas espoir en ce qui concerne Urban... ils font rarement l'impasse sur ce qui est vraiment de qualité malgré un succès plus confidentiel ( je pense au truc new 52 du quatrième monde écrit par Giffen...)
Réponse avec citation
  #255  
Vieux 26/08/2016, 13h28
Avatar de Dhargo
Dhargo Dhargo est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
-Sentinelle du Temple-
 
Date d'inscription: juin 2007
Localisation: Strasbourg
Messages: 14 572
Dhargo sait diviser par 0Dhargo sait diviser par 0Dhargo sait diviser par 0Dhargo sait diviser par 0Dhargo sait diviser par 0Dhargo sait diviser par 0Dhargo sait diviser par 0Dhargo sait diviser par 0Dhargo sait diviser par 0Dhargo sait diviser par 0Dhargo sait diviser par 0
Citation:
Posté par scarletneedle
Voir le message
Et tu pleureras à la fin de la série....
(mais pas de joie)
Oh oui, tu vas pleurer à chaudes larmes !
Réponse avec citation
Réponse

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non

Navigation rapide

Discussions similaires
Discussion Auteur Forum Réponses Dernier message
Justice League 3001 #10 scarletneedle Singles 4 23/03/2016 08h54
Justice League 3001 #9 scarletneedle Singles 4 20/02/2016 23h15
Justice League 3001 #6 scarletneedle Singles 2 23/11/2015 19h00
Justice League 3001 #4 scarletneedle Singles 14 22/09/2015 23h04
Justice League 3001 #1 scarletneedle Singles 5 20/06/2015 00h08


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 01h30.


Powered by vBulletin® Version 3.8.3
Copyright ©2000 - 2019, Jelsoft Enterprises Ltd.
Version française #20 par l'association vBulletin francophone
Skin Design et Logos By Fredeur
Buzz Comics : le forum comics n°1 en France !