Précédent   Buzz Comics, le forum comics du monde d'après. > > Critiques > Critiques VO

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #1  
Vieux 10/03/2007, 18h11
Avatar de scarletneedle
scarletneedle scarletneedle est déconnecté
#NoTeamPeineàjouir
-Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: septembre 2004
Localisation: Manhattan, au bout d'une toile
Messages: 135 536
scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !
DC Justice League Of America & Justice Society Of America post-Infinite Crisis

Je réunis sur ce topic les critiques du 1er arc du relaunch


Justice League Of America 1



Writer : Brad Meltzer
Penciller : Ed Benes
Inker : Sandra Hope et Mariah Benes
Colorist : Alex Sinclair


C’est donc déjà le 3ème relaunch pour l’équipe Number One de DC.
Depuis Crisis On Infinite Earths et Legends, DC relance cette équipe tous les 10 ans et comme cela tombe pile-poil avec l’anniversaire de la Crise, il fallait bien en finir avec le vol3.
Il y a 20 ans, c’était la mort de personnages de la Ligue de Détroit pendant Legends qui préparait la suite sous l’égide de J.M DeMatteis et Keith Giffen avec une équipe où la rigolade faisait loi. Apparemment, le secret semble s’être perdu dans les limbes des Responsables DC qui s’évertuent à flinguer maintenant tout ce qui peut y faire penser.
Il y a 10 ans, c’est l’amoncellement de seconds couteaux dans l’équipe qui dirigeait la série vers la sortie avec un dernier run sobrement appelé The Purge (véridique). Après une mini-série Midsummer’s Nightmare qui ramenait les Big Guys au 1er plan, la version de l’équipe façon Grant Morrison pouvait se lancer dans un déluge d’histoires que j’ai appréciées. C’est cette série qui m’a fait me lancer dans DC donc j’ai une tendresse particulière et il faut bien dire qu’elle m’a rarement déçu.
Toutefois, les histoires d’amour finissant mal en général, DC, par la grâce de Identity Crisis puis de Infinite Crisis décide de « saborder » la série en montrant les secrets les plus noirs de l’équipe. Le vrai responsable ? Brad Meltzer !!!! Il est donc logique que celui qui a détruit l’équipe en s’attaquant à ses fondements soit présent pour donner sa version de la rédemption.

Après un numéro 0 en guise d’apéritif (servi par pas de bons dessinateurs dont Pérez ) qui retraçait les rencontres annuelles de la Trinité tout en donnant des pistes pour d’éventuelles aventures dans le futur, voici donc venir ce Justice League Of America 1 (vol4) qui prolonge le 0 en présentant la majorité des membres. Ne manquent que les chips et le coca au tableau pour assister à la draft de la Trinité car, oui, cet épisode comme le montre la couverture est un défilé des membres potentiels et des recalés mais c’est tellement bien raconté.
Let’s Go !!!!



Evidemment, la lecture peut faire sourire devant le concours de circonstances : l’équipe se crée devant nos yeux et, par l’intermédiaire d’un futur membre, les ennuis se profilent déjà.
Seulement, c’est très bien raconté dans la forme et le fond. C’est un peu téléphoné mais les relations et la composition du groupe promettent. Seulement, ce côté jury de la Trinité peut être irritant car ils sont là en voie off à juger leurs camarades alors qu’une bonne partie de la dernière Crise leur est imputable (pour diverses raisons plus ou moins bonnes) donc ce côté supérieur (partagé pour les 3 selon le candidat, ils ont leurs têtes) risque d’en énerver certains. D’ailleurs Infinite Crisis 7, le Justice League Of America 0 et ce 1, je n’ai pas l'impression qu’ils aient vraiment eu une discussion où ils crevaient l’abcès…
Pour le reste, je fais confiance à Meltzer qui pourra donner une conclusion à la chose et certainement pour faire ressurgir l’histoire des mindwipes (c’est son bébé) qui est un peu esquissé par exemple sur le cas Hawkman et l’avis de Batman. Enfin moi je suis fan de son style. C’est sûr, ce ne sera pas la rigolade d’il y a 20 ans (c’est interdit officieusement chez DC) ou les blockbusters de Morrison mais il y a un bon potentiel et j’adore la JLA donc…
Et Benes ? Découvert sur Gen 13, il a dépassé pour moi le stade clone de Jim Lee. Les 1ères pages aperçues en preview m’avaient un peu craindre pour la suite. Que nenni !!!! Je trouve cela superbe (c’est juste mon avis) et c’est aussi bien que sur les Birds Of Prey ou les Superman. Après il fut voir les scènes d’action ou les personnages de face et non plus de travers en plongée (enfin quand c’est sur un décolleté) ou contre-plongée. Il a su rester constant sur les 38 pages. J’aime.
A cela il faut rajouter la couverture qui est celle de la draft partagée en 2 couvertures (comment essayer de faire dépenser les gens sans oublier celle de Turner). En les joignant on constate les changement par rapport à la 1ère version : surtout c’est au 1er rang que les futurs membres sûrs se trouvent. Après elle doit montrer les héros DC OYL dans leur état : certains héros apparaissent changés (Martian Manhunter) d’autres tout court (Batwoman) quand d’autres disparaissent carrément (Booster Gold, damned quoi penser finalement ). Faites-vous votre opinion.

Avant :



Après :




Et donc dans la lignée des bons relaunchs style Superman et Batman ou plus dans celle de Flash (quoique le 3 passe mieux) ?
Plus la 1ère hypothèse qui bien attendra la suite pour confirmation. Evidemment, il faut apprécier Meltzer et son style par rapport à ce qu’il a fait auparavant chez DC (Identity Crisis et Green Arrow) et Ed Benes dont le style peut déplaire. Moi je suis pour et ce n°1 m’a mis l’eau à la bouche malgré quelques longueurs et l’attitude de la Trinité : donc j’attends le mois de septembre confiant !!!!!!
Vivement conseillé aux fans de la Ligue!!!!

Conclusion :

P.S : en bonus-track, nous avons droit à une preview opportuniste du prochain livre de Meltzer The Book Of Fate. D’un côté, je ne suis pas fan de la démarche, de l’autre, cela fait de la lecture supplémentaire…
__________________
Alan Moore: "I should just keep me mouth shut, I just upset people."

Ma galerie sur Comic Art Fan

Dernière modification par scarletneedle ; 26/06/2007 à 20h02.
Réponse avec citation
  #2  
Vieux 10/03/2007, 18h12
Avatar de scarletneedle
scarletneedle scarletneedle est déconnecté
#NoTeamPeineàjouir
-Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: septembre 2004
Localisation: Manhattan, au bout d'une toile
Messages: 135 536
scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !
Justice League Of America 2



Writers : Brad Meltzer
Penciller : Ed Benes
Inker : Sandra Hope
Colorist : Alex Sinclair


J’ai plus attendu cette série que 52 après les 2 premiers numéros (0 et 1) qui m’avaient rappelé pourquoi j’aime DC et ses héros en collants. C’est la JLA de Morrison qui m’a fait venir à la VO, ce n’est pas celle de Meltzer qui me fera partir !
Bon, comme le numéro 3 va se faire attendre, il fallait espérer que le 2ème épisode me fasse commencer à me ronger les ongles pour cette future attente. Heureusement, c’est le cas mais tout n’est pas parfait.

L’histoire ? Elle suit son petit bonhomme de chemin en continuant à distiller des informations, à rapprocher des intrigues et tordre le coup à certaines hypothèses qui prennent du plomb dans l’aile. N’oublions notre grand jury qui continue de se la jouer !





Si on excepte la Trinité qui se la joue pratiquement au-dessus des simples mortels, il faut reconnaître que tout le reste s’accélère : Meltzer a planté les graines la dernière fois. Plutôt que de continuer à jouer sur différents niveaux pour les membres, il ramène tout dès le 2ème épisode à l’intrigue principale même s’il était évident que tout était lié.
A l’instar du précédent numéro, c’est essentiellement de la parlotte qui nous est livrée : c’est un sentiment de « lenteur » que j’ai ressenti à chaque page mais ce n’est pas négatif car cela permet de poser les situations et de bien présenter les personnages (et accessoirement de les mettre dans la mouise par la suite).
Cela ne va pas durer avec le clifhanger qui promet de la baston assez tripante car des héros sont face à un danger et il y en a au moins qui risque de déguster pour son baptême du feu…
Entre fausses pistes, retours de personnages et vilain énigmatique, Meltzer a décidé de nous balader. Il fait même durer le plaisir avec la draft (que les diverses couvertures ont un peu spoilé).
Pour le moment, il n’y a pas de franche unité entre les divers membres et pour cause) et il ne se dégage pas encore la sensation que l’équipe DC numéro 1 renaît. Evidemment, une fois le 1er run fini ce sera différent mais il faudra comparer ce 1er ru introductif à celui de la Justice Society Of America où l’ambiance plus familiale devrait accélérer les choses. A part la Trinité d’un côté et le trio qui fleure bon les 70’s, c’est surtout un concours de circonstances qui va former l’équipe.
Oui mais la draft forme l’équipe, vous allez me dire ? Apparemment, celle-ci et l’intrigue principale se passent en même temps : nous risquons de voir débarquer la Trinité quand tout ira mal lorsqu’ils viendront annoncer aux futurs membres qu’ils ont été choisis pour se faire taper dessus tous les mois.
C’est ce petit côté qui me fait bizarre : autant le mois dernier, c’était sympathique, autant là l’attitude de la Trinité me fait penser à des gens en train de monter leur milice personnelle. Je peux me tromper dans l’interprétation mais c’est le seul point négatif.
A côté Benes nous sert beaucoup de planches où les protagonistes posent littéralement comme s’ils étaient figés (pas facile d’expliquer cela avec un comic…) mais c’est très réussi. Il continue de dessiner les demoiselles de façon exquise mais pas que ça, les hommes sont taillés dans le marbre : il y en a pour tous les goûts. A par quelques paires de lèvres d’ici ou là, c’est franchement impeccable. Il alterne petites et grandes cases et nous avons droit aussi à 2 splash pages en début et fin consacrées à du Red Tornado pour bien montrer qui est à l’honneur dans l’histoire.
Même la couverture de Turner est jolie sans valoir celle de Benes de la dernière fois.

Objectivement, j’ai autant aimé que le 1er numéro : mêmes qualités, mêmes défauts.
Ceux qui ont apprécié, vous pouvez y aller, ceux qui n’ont pas aimé n’ont pas de raison d’aimer cette fois-ci : pour les indécis, mieux vaut feuilleter ou attendre le tpb, une fois que des avis plus tranchés auront été émis.
En attendant, j’attends le début du mois de Novembre pour me jeter sur le numéro 3.

Conclusion :
__________________
Alan Moore: "I should just keep me mouth shut, I just upset people."

Ma galerie sur Comic Art Fan
Réponse avec citation
  #3  
Vieux 10/03/2007, 18h15
Avatar de scarletneedle
scarletneedle scarletneedle est déconnecté
#NoTeamPeineàjouir
-Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: septembre 2004
Localisation: Manhattan, au bout d'une toile
Messages: 135 536
scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !
Justice League Of America 3



The Tornado’s Path – Part 3 : The Brave And The Bold
Writers : Brad Meltzer
Penciller : Ed Benes
Inker : Sandra Hope & Mariah Benes
Colorist : Alex Sinclair


Critique du 3ème seulement maintenant car je voulais avoir du recul dans la vision globale du comic.
Ayant plus qu’apprécié les épisodes précédents,j'ai attendu sinon j’en aurais dit trop de bien en bon fanboy alors que là ça sera équilibré.
Donc 3ème épisode vantant la refonte de la plus grande équipe DC avec toujours du casting (mais moins), des mystères qui se révèlent et d’autres qui s’épaississent et surtout enfin de la baston !!!!



Ce n’est pas que j’ennuie dans cette aventure, au contraire.
Seulement un comic basé sur les grands héros DC devrait garantir des bourre-pifs un peu plus nombreux. Pas de bol, les rares moments d’action sont expédiés manu militari, au moins cela prouve que les membres ne sont pas des manches comme certains le redoutaient.
Passé ceci, il faut bien comprendre que Meltzer est plus un intimiste qu’un va-t’en-guerre : il prend le temps de présenter les relations entre les membres et de bien poser les affinités et les atomes crochus. A l’instar de Identity Crisis, c’est beaucoup de discussions, je serai hypocrite de critiquer sa façon de faire ici alors que j’ai adoré sa mini-série donc l’auteur reste fidèle à ses principes.
Ce qui continue de m’énerver, c’est la Trinité qui n’en fout pas une : heureusement avec le clifhanger, ça devrait bouger !
Pour Meltzer, je vois bien qu’il sait où il va et surtout qu’il sait ce qu’il y a eu auparavant dans l’histoire de l’équipe : par l’intermédiaire de clins d’oeils dont les fans raffolent (je l’ai dit plus haut, je suis fanboy), il fait le lien entre diverses générations. J’espère que la nemesis qu’il veut mettre au 1er plan sera au niveau mais cela promet tant le potentiel est là.
Meltzer crée diverses intrigues qui se recoupent avec pour but principal d’amener les futurs membres à collaborer : cela permet d’égayer un minimum la draft hypocrite à laquelle j’adhère de moins en moins : 3 mois que cela dure !

Au dessin, c’est toujours Benes : je me répète mais que c’est bon ! Ses héros sont impressionnants, ses filles canons, les pages de combats bien structurées (faut les faire plus long !) : c’est un régal pour les yeux quand on apprécie le style.

En résumé, c’est moins speed mais le lot de révélations donne envie de revenir. Les pions sont quasiment tous en place donc que le show continue.

Conclusion :
__________________
Alan Moore: "I should just keep me mouth shut, I just upset people."

Ma galerie sur Comic Art Fan
Réponse avec citation
  #4  
Vieux 10/03/2007, 18h16
Avatar de scarletneedle
scarletneedle scarletneedle est déconnecté
#NoTeamPeineàjouir
-Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: septembre 2004
Localisation: Manhattan, au bout d'une toile
Messages: 135 536
scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !
Justice League Of America 4



The Tornado’s Path – Part 4 : Being Human
Writer : Brad Meltzer
Penciller : Ed Benes
Inker : Sandra Hope
Colorist : Alex Sinclair


C’est l’éclate totale cette série non par l’action assez chiche au début (ce qui est une gageure vu le type de série) mais plus par son rythme fluctuant : 2 premiers épisodes assez rapides, 1 troisième plus lent pour bien faire monter la sauce et là un 4ème qui pète du feu de dieu !!!
Finie la draft (joie intérieure qui se lit sur mon visage !), le Bad Guy révélé (chapeau Meltzer !), de l’action à gogo : tout se profile pour une fin d’arc assez monolithique !
Un peu resté sur ma fin le mois dernier (tant le début de la série était bien), je crois dur comme fer à cette série. Ah que Justice League Of America et Justice Society Of America sont des séries qui me font aimer DC… Le cross-over entre les 2 équipes commence à me chatouiller le bas du ventre : Meltzer & Johns, Benes & Eaglesham….

Mais je reviens à l’histoire de la Ligue tant c’est du bon !



Allez encore 1 épisode et ce 1er arc symbolisant la création des Big Guns sera terminé et force est de constater que Meltzer mène sa barque comme il faut !
A part le côté Trinité un peu gonflant avec la draft et ce côté incontournable sans qui l’équipe ne pourrait s’en sortir (ou comprendre ce qui arrive), rien n'est à jeter. En effet, elle est pontifiante à l’extrême. Meltzer corrigera le tir à n’en pas douter.
Pour le reste, c’est gavage et je sens le mec qui adore ce qu’il écrit. Dans l’interview du dernier Comic Box, il dit bien qu’il veut ramener l’effet de surprise dans les histoires. Il m’avait bluffé dans Identity Crisis avec Jean Palmer : là pour le Big Boss, il faut vraiment s’attendre à tout. Il y en a qui cela ne plaira pas mais moi j’approuve !
Il a bien intégré les fondamentaux de l’équipe (le nombre de clins d’oeils qui s’accumulent) et il continue d’explorer les liens entre les différents comics DC qu’il a écrits : il n’en a fait que 3 dont celui-ci mais pas mal de choses se tiennent et se recoupent. Je sens que je vais aller relire son run de Green Arrow moi…
Au niveau de l’action, la vitesse supérieure est enclenchée et le final risque de faire mal : la pose des héros dans la Bat-cave montre ben la puissance que doit dégager l’équipe!!!.

En plus, le dessin est vraiment bien : que dire sinon que j’aime Benes sauf lorsque ses page sont un tantinet chargées d’ombre comme au début. Dès que cela prend un minimum de luminosité, ça dépote grave : il adore dessiner Green Lantern en action.
Je ne parle même pas des femmes : il est aussi là pour ça et il est gâté avec Wonder Woman, Vixen, Black Canary et Hawkgirl !
Il assure et continue d’alterner planches à 2-3 cases et planches assez fournies. Non franchement, je suis comblé !

Reste la couverture ! N’ayant pas pris celle de Jones avec Vixen car trop chère (et je regrette car Jones fait un truc encore à tomber ), j’ai donc la Turner qui est un hommage à la couverture de Brave And The Bold 28 où l’équipe se forme en affrontant Starro. Bon, Turner ne doit pas complètement savoir l’intérieur du comic (et avoir d'autres chats à fouetter avec sa maladie) mais je n’en dis pas plus sur le fond… Sur la forme, elle est assez jolie mais honnêtement les variant sont plus réussies à mon avis !

Conclusion : un vrai et bon comic pop-corn qui garantit du suspense et de l’action donc à la prochaine les Leaguers !!!

Bilan :
__________________
Alan Moore: "I should just keep me mouth shut, I just upset people."

Ma galerie sur Comic Art Fan
Réponse avec citation
  #5  
Vieux 10/03/2007, 18h16
Avatar de scarletneedle
scarletneedle scarletneedle est déconnecté
#NoTeamPeineàjouir
-Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: septembre 2004
Localisation: Manhattan, au bout d'une toile
Messages: 135 536
scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !
Justice League Of America 5



The Tornado’s Path – Part 5 : Born Again
Writers : Brad Meltzer
Penciller : Ed Benes
Inker : Sandra Hope & Ed Benes
Colorist : Alex Sinclair


Aïe!!! Avec cette série c’est un coup bien, un coup un peu moins bien et comme j’a apprécié le précédent, vous vous doutez bien que je ne ressors pas complètement comblé (mais pas déçu, je précise de suite) par cet épisode que je pensais être le dernier du run introductif et donc avoir un minimum d’action à la hauteur du clifhanger qui m’avait laissé sur le derrière (une vraie bonne idée !!!).
Quel dommage (mais pas une déception) car ce n’est ni le dernier épisode de l’histoire et il n’y a pas d’action mais comme j’avais déjà donné mon point sur Meltzer et son style, je joue pas les surpris sur sa capacité à conter l’histoire sans !
En effet, c’est quasiment 22 pages de parlotte que Meltzer balance : outre les motivations du vilain, l’auteur décide d’approfondir les relations entre personnages dont certaines qui risquent d’être assez cool. Donc pour les fans de bourre-pifs, vous êtes prévenus…



5 épisodes déjà mais c’est un tantinet longuet par moments pour une introduction. Par comparaison à Identity Crisis où Meltzer en lâchait à chaque épisode, il est parfois quand même difficile de dire que chaque épisode de la Justice League Of America vaut son pesant de cacahuètes.
Après à chaque scénariste son approche de l’équipe et celle-ci peut se rapprocher de Authority 1 par Morrison (tiens, tiens) qui prend le contre-pied de tout le monde en balançant un 1er épisode sans ses membres. Justement, Meltzer dans sa volonté de refonte veut lier tous les héritages de l’équipe tout en incorporant de nouveaux membres pour faire la nique à une certaine idée de la Trinité : je me demande si l’auteur ne veut pas les montrer sous cet angle afin de faire préférer les autres membres aux lecteurs car si dans chacune de leur propre série, ils sont réoxygénés après Infinite Crisis (même Wonder Woman mais c’est très léger grâce à qui vous savez ).
Avant la Crise, c’était tout sauf eux chez les héros, maintenant, c’est rien sans eux… Je ne sais pas qui le Id, l’Ego ou le Super-Ego même si je pense que Batman est Super-Ego car il a toujours quelques postures que personne ne pourra lui enlever.

Bien sûr que ce fut limite chiant les 3 premiers épisodes où ils ont joué les jurys pour poser dans le 4, d’ailleurs, ils ont ajouté Hawkgirl et Black Lightning dans leur gang de poseurs : de la Trinité au Quinté…
Comme le « vote » était une étape obligatoire, pas besoin d’épiloguer (surtout par rapport à l’efficacité de la Justice Society Of America) : l’avantage de la draft se trouve dans les relations que Meltzer fait plus qu’esquisser.
Pour le reste, il y a les 2 figures de proue de l’histoire : Red Tornado et le Bad Guy. Si Reddie a l’avantage de donner le nom du run, là cet épisode est redondant avec les précédents donc il ne tient pas la comparaison avec l’histoire du méchant de l’histoire qui si elle tient, il est bizarre que les héros encaissent la chose aussi bien (il faut leur proposer les petits fours pendant la discussion ).
Le clifhanger fut génial, l’histoire du mobile racontée encore meilleure car elle prouve que Meltzer respecte ce qu’il a vécu : pendant son explication, je repensai à ses (més)aventures durant Starman de Robinson !!! Un auteur qui respecte dans son relaunch ce qui a été fait auparavant, voilà qui est appréciable : ce n'est pas Wonder Woman qui peut en dire autant et Flash non plus dans certaines lignes.
Pour les autres membres, je le suspecte d’avoir une certaine tendresse pour Vixen (qui n’en aurait pas ???) mais il n’oublie pas les autres et il doit dit que c’est Meltzer qui aura eu la primeur de changer le nom de scène de Roy Harper : sera-ce expliqué à un moment ?
Pour finir, le clifhanger garantit (pour de bon cette fois ?) une bonne grosse baston des familles qui devrait montrer ce que les membres ont dans le ventre !

Autre note positive : Benes dont je suis fan. Il assure pour donner une impression de puissance avec les corps bodybuildés mais il arrive surtout à donner un style à chaque personnage en dehors de la Trinité trop marquée. Quoique je trouve qu’il arrive à se détacher de l’Homme d’Acier qu’il a produit dans Superman.
Plus ça va, plus il s’approprie les membres (dont notamment Red Arrow) et bien sûr, les nanas continuent de faire grimper la température. Dieu que j’apprécie ce dessinateur !!!!
Evidemment qu’il n’est peut-être pas celui dont la série a besoin pour certains (ou chez qui son trait dérange) mais qui peut dire qu’il ne rend pas une copie plus que satisfaisante, en plus la série a déjà rattrapée son retard….

Concernant la couverture… Bon déjà elle sabre le suspense sur l’identité du Bad Guy (en plus ils donnent son nom au cas où quelqu’un ne le reconnaîtrait pas) mais elle est une fois de plus à côté de la plaque !!!! Qu’on aime ou non Turner, c’est franchement dommage d’induire en erreur alors que la baston finale qui s’annonce risque de ne pas l’intégrer.
Pas le point fort de la série… Dommage que les alternatives coûtent plus cher !!

En résumé, un poil moins bon que la dernière fois (enfin c’est dû à l’absence d’action) mais pas inintéressant car riche en situations donc toujours indispensable avant le final annoncé !!

Bilan :
__________________
Alan Moore: "I should just keep me mouth shut, I just upset people."

Ma galerie sur Comic Art Fan
Réponse avec citation
  #6  
Vieux 10/03/2007, 18h17
Avatar de scarletneedle
scarletneedle scarletneedle est déconnecté
#NoTeamPeineàjouir
-Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: septembre 2004
Localisation: Manhattan, au bout d'une toile
Messages: 135 536
scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !
Justice League Of America 6



The Tornado’s Path – Chapter 4 : Iron Man
Writer : Brad Meltzer
Penciller : Ed Benes
Inker : Sandra Hope
Colorist : Alex Sinclair


Voilà arrivé le dernier épisode de ce run réintroduisant les héros les plus puissants DC et sa nouvelle composition faite d'anciens (plus ou moins glorieux) et d'un seul newbie (Red Arrow anciennement Arsenal).
C'est enfin l'occasion du combat annoncé à la fois contre le grand instigateur (mais non responsable de la reformation du groupe) et contre un adversaire plus habituel de la Ligue qu découle du plan du Big Boss.
Meltzer clôt l'intrigue principale en mettant en avant Red Tornado ce qui justifie pleinement le titre de l'arc alors que le précédent épisode ne l'avait point fait.
A cela s'ajoute le fil rouge d'une autre intrigue qui trouvera soit sa conclusion la prochaine fois (avec un lien avec le nouveau QG?), soit dans le cross-over Justice League Of America / Justice Society Of America.

Que la baston commence!!!!



Clap de fin de ce 1er run qui aura été un peu longuet (1 ou 2 épisodes peut-être de trop) dans son déroulement mais qui aura rempli son office : présenter la dernière version de l'équipe en montrant bien que ses membres sont capables de latter un ennemi puissant. Quoi de mieux comme étalonnage qu'un adversaire historique de la première équipe?
La dernière fois que l'équipe avait dû battre l'androïde, c'était sur une feinte d'Atom : là, c'est la force pure (et féminine "toute en légèreté") qui a permis de triompher.
De plus, en constatant la façon dont laquelle le Boss de fin de niveau a été éliminé de l'équation, force est de constater que les ennemis ont intérêt à sortir l'artillerie lourde : les membres ont l'air tellement invincibles ensemble qu'il va falloir s'accrocher.
C'était l'un des reproches faits à l'équipe de Morrison où la composition des 7 grands du moment rendait l'équipe impossible à battre (et pis au fond quelque soit la composition, les "gentils gagnent") et il fallait des menaces impressionnantes pour relever le gant (Maggedon, Syndicat du Crime version Luthor, Asmodel, etc..). Qu'est-ce qui pourra les mettre en difficulté?
Alors que le prochain épisode se concentrera sur le nouveau QG, l'histoire suivante lancera d'office le cross-over que j'attends impatiemment : en additionnant les talents des 2 grandes équipes, il faudrait un ennemi du niveau de Superboy Earth-Prime pour les inquiéter? Ou alors une coalition comme la Society (bizarrement peu vue en OYL d'ailleurs)? Un certain Darkseid lié à Countdown? Comme ce cross-over aura des répercussions sur tout le DC Universe et que le prochain event DC paraîtra après (enfin avec le retard des 2 séries, ce sera pendant…) : il peut y avoir lien (ou pas).
Au fait, Justice Society Of America a fait mention de World War III, pourquoi Justice League Of America ne le fait pas?
Après, pour en revenir à ce relaunch, je m'interroge sur un des absents dans l'histoire : un certain Lex L. qui avait été vendu comme lié à la création du groupe : apparaîtra t'il cross-over? N'était il encore qu'un moyen d'appâter le lecteur par un effet d'annonce?

Mais surtout, ce qu'il faut se demander : ce relaunch, une réussite? Objectivement, oui : infiniment meilleur que Wonder Woman, Flash, Blue Beetle ou autres il ne baisse pavillon que devant Justice Society Of America en terme de qualité globale (Meltzer + Benes / Johns + Eaglesham) mais c'est du haut niveau.
Pour l'histoire, si Meltzer a pris son temps pour installer son histoire, il a privilégié quelques personnages tels Vixen ou Red Arrow (la Trinité étant à part) mais surtout Red Tornado qui aura été la star. Le vaut-il ou n'était-il que le prétexte pour lancer l'histoire? Dans 52, son cas est franchement limité (cela devrait toutefois s'accélérer pour faire raccord) et la conclusion offerte dans l'histoire fait que tout semble avoir été raconté sur lui : pourtant, son cas était mieux traité et développé dans Young Justice (Peter David aussi)…
Ce qui est embêtant? J'ai le sentiment que la dernière page faisant office de conclusion paraît parachutée, qu'il manque quelque chose pour faire la liaison : dommage de fermer son comic là-dessus.
Enfin, j'ai bien aimé le clin d'oeil avec le titre de l'épisode qui fait obligatoirement penser à un héros devenu grosse enflure chez la concurrence.

Pour le reste, Meltzer aura su manœuvrer le lecteur de fausse piste révélation (personnages récurrents de la mythologie, composition du groupe, clins d 'œil, véritable instigateur) et, si l'histoire ne restera pas forcément dans les annales c'est-à-dire loin de Identity Crisis ou de Archer's Quest, elle remplit son office d'exposition de la Trinité qui doit être le phare DC post-Infinite Crisis.
Sans revenir sur la draft et son côté supérieur, Meltzer montre bien qu'ils sont les boss : pas de Martian Manhunter (jusqu'à quand?), pas de Flash (idem), pas d'Aquaman (heureusement là), ça aide aussi.
Seul Green Lantern risque de leur poser "problème" (avec ses relations vis-à-vis de Dinah et de Roy?), sans oublier la volonté de Didio de l'exposer : jouer à 3 à la belote , pas facile, à 4 c'est mieux comme les Mousquetaires! Quand je pense que c'est pour cela que Kyle a été "écarté", enfin il aura son année de gloire (?) avec Countdown.
Il ne reste plus qu'à Meltzer d'enfoncer le clou avec ce fameux QG pour finir son lancement : il aura été à la hauteur de la tâche!

Et Benes? J'en suis toujours fan et, s'il est la cause du léger retard de la série, il affine ses pages : il valait mieux car cet épisode est un peu plus long que les précédents pour marquer le coup! Il arrive à donner un ton à chaque personnage quant à son pouvoir et il a dû s'amuser comme un fou. En plus, il est capable d'un certain détail pas négligeable lors des action de Red Tornado : enfin, je ne suis pas dessinateur (heureusement d'ailleurs) mais ses effets de tornade sont très bien rendus!!!
Après il y a les femmes qui interpellent bien sûr…
Comme justement il a un peu de mal à tenir les délais (mal endémique de bien des séries…), il va passer un peu la main mais une partie de la réussite du titre doit lui être imputée aussi!
Reste la couverture de Turner : comme il est difficile de mettre la main sur une autre couverture que la sienne (nombre puis prix), je m'attendais à une autre sans saveur particulière car elle était restée "secrète" (communiquer sur celle de Black Canary est un supplice pour moi qui ne l'aurai jamais). Eh bien, elle n'est pas mal du tout, le Amazo est bien sinistre et amoché comme il se doit!!!

En résumé, un très bon moment de lecture que je conseille fortement : enfin un gros titre qui tient ses promesses!
Si vous n'avez pas encore essayé, précipitez-vous ou attendez le tpb qui ne saurait tarder.

Bilan :





Justice League Of America 7



Roll Call
Writer : Brad Meltzer
Penciller : Ed Benes
Inkers : Sandra Hope & Ed Benes
Colorist : Alex Sinclair


Après avoir composé l’équipe devant nos yeux lors du Tornado’s Path, Meltzer décide d’officialiser la chose en validant la composition du groupe mais surtout en dévoilant quel va être le QG de la fine fleur DC. Il ne faudrait pas que cela fasse pâle figure face à la Titans Tower ou le QG flambant neuf de la Justice Society Of America.
Enfin ce numéro a plusieurs objectifs : dévoiler le QG, présenter les différents membres (pas en situation de combat comme précédemment) et surtout préparer le terrain pour le cross-over avec Justice Society Of America qui s’annonce passionnant avec les 2 clifhangers des séries…
Le tout est conté par Brad Meltzer et mis en scène par Ed Benes comme depuis le début pour donner un ensemble à cet épisode qui pourrait faire officiel d’épilogue du run introductif.



Logiquement, la série est entrée dans sa phase de groupe uni et les intrigues devraient débuter. Par contre il faudra attendre ce fameux cross-over déboulant la même semaine que World War III (mon cœur s’accélère à cette pensée ) pour voir agir l’équipe de façon homogène.
D’ailleurs, est-ce que l’intrigue concernant un (non ?) futur membre y fera référence ou bien ce sera la 1ère histoire 100% Justice League Of America ? A voir…

Sinon, ce qui m’intéressait était évidemment le QG et j’avoue avoir été surpris et un peu déçu : déçu car seulement 7 pages en parlent véritablement et surpris car j’ai plus senti la patte Johns dans la présentation.
Cela tient plus de l’hommage aux différentes incarnations de l’équipe (et pas seulement celle-là) et aussi à un certain dessin animé que de la nouveauté à part entière : quoique renouveler sans risquer de copier dans ce domaine est assez difficile. D’ailleurs, certains ne manqueront pas de (faire) remarquer que l’une des innovations lorgne vers une série de la concurrence…
Enfin, ça me ferait Shi’ar qu’on dise que l’un a encore copié sur l’autre : ça fonctionne dans les 2 sens.

Passé ce chouette mais bref moment de découverte, le reste de l’épisode s’attarde principalement sur les membres du groupe et l’officialisation de sa composition. Meltzer prend à contre-pied la Trinité avec ce « Je vous laisse croire que c’est vous qui avez eu l’idée alors que je l’ai eue aussi mais chut » : ça n’en rend la draft que plus ridicule et prouve que la Trinité n’aura pas les coudées franches, le chef du groupe le prouvera certainement.
Après, il est évident (déjà dit la dernière fois) que Roy Harper est le personnage masculin préféré de l’auteur. Ca a dû commencer sur son run de Green Arrow. Grâce à cela, il est plus intéressant que dans Outsiders : le fait d’occulter Lian pour le moment ? Comment l’équipe gérera t’elle ceci ? Evitera t’on les répétitions de Titans et Outsiders ?
Après l’ambiance de l’épisode renvoie à celle de Identity Crisis 7 qui faisait la part belle au dialogue et échanges après la tempête : la psychologie de personnages est encore plus explorée.
Meltzer essaie de créer des liens entre les personnages après avoir tout fait pour les détruire il y a 2 ans. Sans atteindre le niveau des copains niveau famille de l’équipe d’en face, ça peut rappeler l’ère du satellite. Il n’y a qu’à éviter les viols…
Pour revenir à l’équipe parallèle, le cross-over sera l’occasion de confronter les méthodes et les relations des personnages à moins que Johns et Meltzer ne séparent les équipes en duos (1 de chaque équipe) : vivement le 18 !

Pour finir, il y a le sieur Benes. Que dire de plus que les dernières fois ? Rien, j’apprécie toujours autant à part les muscles un trop saillants de Red Arrow (c’est des anabolisants ?) qui n’est pourtant pas un métahumain.
Sa triple page dépliante ferait un chouette fond d’écran et il risque de tout faire pour déchirer la tenue de Vixen un de ces jours… Wonder Woman, Black Canary, Hawkgirl et Vixen : mazette, je suis gâté !!!
Et pis 30 pages pas désagréables à regarder, je suis preneur!

Un petit mot sur la couverture :je suis bien vert (ou dégoûté) que la couverture hommage aux différentes incarnation de la Ligue tienne sur 2 numéros alors que DC avait dit au début que cela tiendrait en 1 comic…
Ca va, j’ai le côté avec Pérez mais est-ce que tout le monde aura le côté désiré ?
Vouloir inciter les gens à acheter 2 exemplaires d’un comic pour avoir une couverture complète, Marvel faisant la même chose cette semaine avec Avengers - Initiative, c’est très moyen. Enfin à l’instar de Justice League Of America 1, la couverture complète tiendra sur une 2ème impression certainement….

Bilan :
__________________
Alan Moore: "I should just keep me mouth shut, I just upset people."

Ma galerie sur Comic Art Fan

Dernière modification par scarletneedle ; 28/06/2007 à 18h10.
Réponse avec citation
  #7  
Vieux 26/06/2007, 11h06
Avatar de scarletneedle
scarletneedle scarletneedle est déconnecté
#NoTeamPeineàjouir
-Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: septembre 2004
Localisation: Manhattan, au bout d'une toile
Messages: 135 536
scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !
Justice League Of America 8



The Lightning Saga – Chapter 1
Writer : Brad Meltzer
Penciller : Shane Davis
Inkers : Matt Banning
Colorist : Alex Sinclair


Après avoir profité de World War III, ma tension et mon attention ne descendent pas!
Voilà venu le retour d'une grande tradition DC : la rencontre annuelle de la Justice League Of America et de la Justice Society Of America.

Récapitulatif :
Dès la 2ème année d'existence de l'équipe de la Trinité au numéro 21 en période pré-Crisis On Infinite Earths, celle-ci ramenait au 1er plan une des équipes historiques DC au cours d'une cérémonie "occulte" historique et remise au goût du jour dans la nouvelle continuité via la back-up consacrée à la Justice Society dans 52.
Ce sera alors l'occasion pour DC de permettre des aventures entre Earth-1 et Earth-2 mais pas seulement : Earth-3, Earth-X, Earth-Prime, etc… même le futur avec la Legion Of Super-Heroes.

Les ennemis affrontés auront été variés et nombreux : Solomon Grundy, Darkseid, Mordru, Per Degaton, Johnny Thunder de Earth-2, le CSA entre autres.
Seulement avec justement Crisis On Infinite Earths, ce genre de rencontres ne peut plus avoir lieu et la Justice Society Of America est envoyée dans les limbes des héros DC en étant balancée justement dans les Limbes pour Ragnarok lors de Last Days Of The Justice Society Of America
Quand arrive Armaggedon 2001, un des cross-over de 1991 (l'équipe faisant aussi une apparition fugace durant l’autre War Of Gods), DC se dit qu'il est temps de ramener les papys DC dans le DC Universe avec la mini-série Armaggedon 2001 - Inferno.
Seulement, mise à part Zero Hour où l'équipe se fait démonter par Extant, les glorieux anciens apparaissent peu (1 mini-série suivie d'une série arrêtée au bout de 10 petits numéros) et sont surtout dépassés par la génération alors qu'ils aimeraient bien en encadrer certains…

Heureusement Grant Morrison décide de relancer la rencontre en 1999 dans JLA lors du run Crisis Times Five qui aboutira à la création de la JSA de Goyer et Johns.
Si les 2 équipes sont alors présentes de concert sur la scène moule-burnes, le principe du team-up annuel mettra quelques années à se faire. Il faudra le JLA / JSA - Vice et Vertu par Johns et Pacheco pour montrer que les traditions ont du bon quand c'est bien amené.
S'en suivra l'épisode JSA 54 pour Thanksgiving servant de "conclusion" (1an plus tard) à cette aventure et depuis plus rien….

Mise en situation :
Suite à Infinite Crisis et aux relaunchs réussis de la Justice League Of America et de la Justice Society Of America, Johns et Meltzer décident de ressusciter cet événement au travers d'un cross-over!!
Grande 1ère si on considère que le seul cross-over entre séries a été celui entre la Justice League Of America et le All-Star Squadron et chroniqué par Cyclopebox en rétro. D'ailleurs, j'ai enfin mis la main dessus!
Pourquoi aussi tôt alors que les 2 séries n'ont que quelques épisodes d'existence et surtout que ces épisodes concernaient la création des équipes ??
A priori pour 2 raisons : pour montrer qu'un certain état d'esprit est de retour chez DC (moins glauque?) et pour préparer le terrain à Countdown car les répercussions de la future histoire doivent paver le chemin du DC Universe…

Allez c'est parti!!!!



Même si c'est Meltzer qui est indiqué à l'écriture et que Johns est impliqué sur l'autre série, c'est plus un épisode à la Johns qui est offert : la rencontre entre les 2 équipes n'est pas téléphonée ou provoquée, elle a été organisée comme auparavant.
Voir de petites compétitions ou des discussions entre membres fait vibrer la corde sensible, je mise plus sur du Johns. Heureusement le style Meltzer ressort vite car il continue de s'intéresser à son membre fétiche Red Arrow!!!! De plus la double-page montrant la quasi-totalité des 2 équipes et leurs discussions doit servir à tordre le coup à ceux qui estiment que le DC Universe est devenu complètement noir : l'échange Batman - Power Girl est étonnant.
En tout cas, c'est du fan-boyisme de bon niveau que cet épisode et Meltzer (mais Johns pas loin certainement) veut s'en donner et nous en donner à cœur joie.

Après, cet épisode, s'il montre les 2 équipes sous un jour frais car bien dans leurs bottines (excepté 1), lance évidemment l'histoire avec une menace qui commence à s'identifier et cela risque bien d'être lié à l'historique des 2 équipes….
Pour les invités mystères de la saga, j’avoue que cela renforce mes interrogations !!!!

Au dessin, pas de Ed Benes, si le dessinateur attitré prend un peu de repos (?) pour pouvoir faire le numéro 9 faisant partie du cross-over, il est remplacé par Shane Davis qui est un peu lui aussi un "clone" de Jim Lee sur certaines pages
Dans la lignée de son Mystery In Space dont le 8 sort la semaine prochaine (ce qui prouve qu'il est plutôt rapide), il est autant à l'aise avec le S-F qu'avec le super-héros et c'est sans filet qu'il dessine une flopée de personnages.
Bizarrement, un de ceux que je trouve le moins réussi (enfin c’est relatif) est Batman dans la Batcave même si sa 1ère case sur le Caped Crusader fait très Leinil Yu au niveau de la mâchoire.
Après, je ne sais si c'est l'encrage mais je trouve l'ensemble un peu sombre par moments, les couleurs étant toujours l'œuvre d'Alex Sinclair.
La double-page déjà mentionnée a dû lui demander un certain boulot car elle est bien détaillée et chaque personnage a son attitude qui lui est propre.
Bon à l'instar de Benes et comme les 2 équipes sont composées de nanas bien pourvues par la nature, la dernière page a un côté racoleur certain pas désagréable : c'est beau d'être chef d'équipe et d'avoir des arguments frappants!!!
Un intermède sympathique de Davis mais j'attends le retour de Benes… Bon le prochain épisode du cross-over devrait (si tout va bien) offrir Eaglesham et la dimension sera toute autre!!!

Pour la couverture de Turner… Que dire si ce n'est le cou du personnage de droite qui choque directement!!!! Encore plus quand le même personnage est croqué par Davis en intérieur…
Franchement avec Turner, c'est un coup raté, un coup moyen, un coup raté, etc!! Les voisins d'en face ont Ross eux en cover artist régulier….

C'est un bon épisode d'introduction au cross-over offert par Meltzer, les auteurs donnent assez d'informations pour les non-lecteurs d'une des 2 séries pour ne pas les perdre. Le dessin n'est pas désagréable.
L'histoire qui risque de découler des révélations promet donc vivement Justice Society Of America 5!!!!

Bilan :
__________________
Alan Moore: "I should just keep me mouth shut, I just upset people."

Ma galerie sur Comic Art Fan
Réponse avec citation
  #8  
Vieux 26/06/2007, 11h07
Avatar de scarletneedle
scarletneedle scarletneedle est déconnecté
#NoTeamPeineàjouir
-Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: septembre 2004
Localisation: Manhattan, au bout d'une toile
Messages: 135 536
scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !
Justice Society Of America 5



The Lightning Saga – Chapter 2
Writer : Geoff Johns
Penciller : Fernando Pasarin
Inkers : Fernando Pasarin
Colorist : Jeromy Cox


2ème partie du cross-over où, cette fois-ci, cela devrait être par l’intermédiaire des yeux des personnages de la Justice Society Of America que l’aventure est vécue !
Bin oui, après la semaine dernière où c’était quasiment de l’exclusif pour les Leaguers (série, environnement, membres présents en majorité), la logique voudrait que ce soient les Societers qui en mettent plein la vue ou qui ont la part belle…
Et bien… Est-ce ainsi ? Avec Johns tout est possible ! Je pense qu’il a décidé « d’honorer » sa série en respectant le principe des cross-overs : tout le monde logé à la même enseigne et pas de favoritisme pour sa série. A cause des 2 chefs de team-ups qui ont la vedette cette fois-ci ?

Team-up ? Avec les révélations de la dernière fois et le clifhanger tout en capacité pulmonaire, il était évident que ce serait un épisode de ce style et c’est effectivement le cas.



Bon numéro qui rompt avec la (longue ?) introduction de la partie 1 et qui, effectivement, montre une partie de la quête des 2 équipes. Celle-ci n’étant pas finie, j’espère que seule la partie 3 y sera encore consacrée sinon l’indigestion de répétitions de scènes risque d’être préjudiciable à la saga. Il vaut mieux garder les 2 derniers épisodes pour expliquer le pourquoi de la chose et ses répercussions plutôt qu’un seul.

Sur le fond cela m’a fait penser au JLA / Avengers 2 où les 2 équipes recherchait les artefacts des 2 mondes pour aboutir à la fin du dit épisode au basculement dans l’intrigue véritable. Par contre ici, il faudra attendre, si tout va bien, la fin de la 3ème partie dans Justice League Of America 9 qui devrait donner 2 autres « trouvailles » : avec un peu de chance, la 7ème et dernière aboutira au clifhanger.

Logiquement, les événements contés dans la Forteresse de Solitude devraient expliquer pourquoi la saga est liée à Countdown (et 52 ?) même si Johns ne lâche pas d’informations : c’est encore le jeu des devinettes et des suppositions.
A voir comment Meltzer et lui arriveront à concilier diverses branches de la continuité DC sous peine de perdre quelques lecteurs en route devant différents pans de l’histoire DC qui s’emmêlent et qui peuvent se contredire quand justement le lecteur n’a pas 20 ans de continuité (bouleversée parfois) en tête : pour un nouvel arrivant qui lirait 3 des séries de la semaine (difficile de faire plus bizarre dans la synchronisation des sorties) et qui chercherait le lien logique entre elles risque de ne pas profiter des liens inter séries.
A moins que Countdown ne soit un compte à rebours vers un nouveau Zero Hour censé expliquer les déviations restantes qu’Infinite Crisis n’a pu régler (et qu’elle a engendrées pour certaines rétroactivement…) !


Je reviens à l’histoire en elle-même : dépaysement et fraîcheur ! La patte de Johns se ressent encore plus que celle de Meltzer la dernière fois : les team-ups sont l’occasion d’anecdotes dont l’auteur est friand.
Sinon, les 2 team-ups de 4 sont guidés respectivement par 1 membre de la Trinité alors que les membres de la Justice Society Of America ne sont là que pour faire le nombre tant ils semblent « écrasés » par l’aura des Big Guys : cela est d’autant plus vrai en Antarctique.
Seul Sandman s’en tire honorablement : il faut retourner la couverture de Ross pour bien se persuader que la série est Justice Society Of America et non Justice League Of America.
Vivement que les membres historiques de l’équipe s’y collent pour rééquilibrer la balance.
Sinon, c’est du tout bon sur le fond 1 fois encore et Johns s’éclate : ceux qui aiment son style seront aux anges, ses détracteurs, certainement que non !

Après, comme sur l’autre série de groupe, ce n’est pas le dessinateur habituel qui officie, si Shane Davis avait un petit côté Ed Benes, je ne peux pas dire que Fernando Pasarin a des airs de Dale Eaglesham. Au contraire !!!
Je ne me rappelais même plus qu’il avait fait 1 fill-in sur Ion où son style pouvait (aisément ?) se confondre avec Greg Tocchini.
Pour l’auteur espagnol de bd européenne, passer après Eaglesham en ce moment n’est pas chose aisée surtout dans la 1ère partie de l’épisode où l’ambiance sombre ne colle pas des masses. La 2ème partie plus éclairée passe mieux.
Il s’en tire avec les traits féminins (Cyclone fait très jeune comme le personnage doit l’être) alors que les membres masculins dont le visage est apparent (sauf Superman) ont l’air d’avoir souffert : Geo-Force avec son nouveau costume a une sale tête que son titre de roi ne mérite pas… Brion n’est pas brillant.
Heureusement, une double-page montre qu’il a du talent : la salle des mannequins ! Je n’oublie pas le passage avec les nombreux Batmen bien sympathique.
Prestation honnête mais qu’Eaglesham revienne !!
Heureusement, Alex Ross est fidèle au poste.

Bien plus consistant en termes d’histoire et de révélations que la 1ère partie, le cross-over est lancé de façon classique. Il faut qu’il évite une redite des situations la prochaine fois pour bien mériter son statut d’histoire inoubliable !
Dommage que les 2 premières parties ne soient pas exécutées par les dessinateurs attitrés ce qui gâche un peu l’ensemble plus que correct pour le moment.

Bilan : (juste 3 si le dessin de Pasarin vous rend nostalgique d’Eaglesham)
__________________
Alan Moore: "I should just keep me mouth shut, I just upset people."

Ma galerie sur Comic Art Fan
Réponse avec citation
  #9  
Vieux 26/06/2007, 11h08
Avatar de scarletneedle
scarletneedle scarletneedle est déconnecté
#NoTeamPeineàjouir
-Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: septembre 2004
Localisation: Manhattan, au bout d'une toile
Messages: 135 536
scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !
Justice League Of America 9



The Lightning Saga – Chapter 3 : Suicide
Writer : Brad Meltzer
Penciller : Ed Benes
Inker : Ed Benes
Colorist : Alex Sinclair


Youpie, c’est enfin la 3ème partie du cross-over qui arrive et Benes est de retour !!!
Alors, est-ce un épisode calqué sur le précédent sans révélations majeures (mais bien foutu tout de même) ? Quelle menace plane sur les 3 équipes DC ? Comment cela va-t-il être lié à l’event dont découle Countdown ?
Bien des pistes sont fournies et il vaut mieux avoir relu les précédents pour bien comprendre 2-3 trucs !



Honnêtement ? Refroidi par Countdown, je me suis dit qu’1 deuxième lecture de ce Justice League Of America était nécessaire sinon je serais resté dans le même état de désabusement que pour la critique de l’hebdomadaire DC…
J’ai bien fait : une lecture à tête reposée permet de mieux appréhender cette lecture assez dense devant les informations qui se télescopent. D’ailleurs pour qui prendra le train en marche maintenant, il y a gros risque d’être largué devant certaines situations même si Meltzer resitue à peu près le pourquoi du comment notamment avec les Légionnaires.
Les révélations se font au compte-goutte mais elles dessinent un puzzle somme toute assez classique quand on voit les références au sujet des Légionnaires et des Bad Guys dont la présence est mentionnée. De plus, leurs apparitions rappellent celles de Solomon Grundy pour le 1er arc : Meltzer reprend l’effet de style de 2 histoires parallèles qui vont se percuter (pour la même chose ?).
Cependant, il ne faut pas oublier que Johns est partie prenante dans la saga et, avec le fait de savoir qu’il participe à cette histoire liée à Countdown, je me dis qu’il doit rester aux commandes d’une bonne partie de la destinée du DC Universe. Comment ne pas interpréter la phrase de Karate Kid (bien mieux présenté que dans Countdown) pour ce que 2008 nous prépare ???

Cependant, c’est Justice League Of America donc la série de Meltzer : il faut sa marque de fabrique et donc qu’il s’attarde sur ses chouchous que sont Vixen et Red Arrow. Si la 1ère reste assez mystérieuse (enfin elle apparaît comme à part) alors que le personnage est connu depuis plus de 20 ans, Red Arrow est en train de virer comme un Green Arrow-bis pour son comportement vis-à-vis des femmes même s’il a déjà quelques heures de vol avec quelques nans made in DC.

Pour l’histoire ou le cross-over en lui-même, ça s’accélère et, si la structure de l’épisode est calquée sur la précédent (2 team-ups en recherche) avec quelques variantes néanmoins dans la construction heureusement, j’avoue me demander comment le 4ème épisode va débuter car il est impossible que le dernier team-up (avec Wonder Woman logiquement sinon pourquoi aller dans un marais avec Damage ?) débouche sur des retrouvailles joyeuses.
Ayant traduit le titre Interlac, le clifhanger n’en prend qu’un meilleur sens et je me demande qui est ce dernier Légionnaire : Lightning Lad comme prévu ? Un autre lié à la fois aux Bad Guys et à l’histoire de la Legion Of The Super-Heroes ?
Depuis le début, il y avait encore une certaine fraîcheur dans les rencontres ou team-ups comme à la belle époque mais une fois la scène sur Thanagar débutée, on bascule pour de bon dans l’intrigue… 2 semaines à attendre pour savoir !

Ce qui est plus que cool est le retour de Benes après l’intermède de Shane Davis même si je suis gêné sur quelques cases où une sensation de flou m’interpelle notamment les gros plans sur Batman et Karate Kid ou lorsque l’action se déplace à Gorilla City (ou bien c’est le pelage simien qui donne cette touche) sinon c’est dans la même veine que ses précédents : mêmes défauts (enfin ceux qui n’aiment pas les body-buildés) et surtout mêmes qualités !
Il dessine une flopée de personnages tous reconnaissables (comme Davis sur sa double page finale). Plus ça va, plus son style semble convenir à l’ambiance de la série ce qui n’était pas gagné.
Niveau gros bonnets, une fois de plus c’est gavage car Power Girl est de la partie mais surtout Dawnstar dont le décolleté (enfin à ce niveau ça n’en est plus 1) final donne envie de lui voler dans les plumes…
En parlant de Dawnstar, cela permet d’arriver à la couverture de Turner qui est bien mieux foutue que la précédente où Karate Kid avait dû subir 1 séance de chiropracteur… Et pis Dawnstar sous cet angle attire le regard mais son Red Arrow est raté au visage!!! Turner continue son bonhomme de chemin : 1 coup raté, 1 coup moyen !

Comme quoi, ce cross-over est très agréable malgré quelques longueurs, j’attends de voir comment Countdown va gérer cela (et inversement). Meltzer et Johns livrent 1 histoire correcte mais c’est surtout l’ambiance qui participe au plaisir et voir débarquer la Légion ne peut que m’enthousiasmer.
Avec 1 Benes de retour mais (peut-être ?) un poil moins alors qu’il a du temps supplémentaire, c’est quand même plus appréciable que Countdown et mérite qu’on s’y attarde.

Bilan :
__________________
Alan Moore: "I should just keep me mouth shut, I just upset people."

Ma galerie sur Comic Art Fan
Réponse avec citation
  #10  
Vieux 26/06/2007, 11h09
Avatar de scarletneedle
scarletneedle scarletneedle est déconnecté
#NoTeamPeineàjouir
-Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: septembre 2004
Localisation: Manhattan, au bout d'une toile
Messages: 135 536
scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !
Justice Society Of America 6



The Lightning Saga – Chapter 4 : Three Worlds
Writer : Geoff Johns
Penciller : Dale Eaglesham
Inker : Ruy Jose
Colorist : Jeromy Cox


La qualité de cette histoire ne cesse de préciser au contraire d’un Countdown plus pitoyable à chaque sortie. Ce qui est le plus problématique est que ce cross-over risque de faire plus d’ombre à la série Hebdomadaire DC : dommage que celle-ci soit sensée donner la marche à suivre au DC Universe notamment avec Karate Kid…
En effet, c’est officiel, les Légionnaire resquattent le DC Universe en relation avec d‘autres séries autrement que par la leur où seule une connexion via Supergirl et Booster Gold permet de les situer dans la grande marche à suivre de Final Crisis qui va de plus en plus vers un Zero Hour, surtout avec les révélations de ce numéro !!
4ème partie d’un grand et bon cross-over où Dale Eaglesham fait son retour, après l’intermède plus que correct de Pasarin, comme Ed Benes sur Justice League Of America : il revient en force le bougre.



Dans une histoire où 2 auteurs comme Johns et Meltzer se partagent l’affiche, il n’est pas difficile de voir qui indique à l’autre la marche à suivre selon les personnages ou la mise en situation tant ils opèrent différemment.
Si Meltzer se focalise sur ses personnages favoris tels Vixen ou Red Arrow, Johns continue la caractérisation non seulement de la Justice Society Of America car c’est son bébé mais aussi d’autres héros : il s’attarde sur les membres de la Légion et ses liens avec un certain Big Blue.
Alors que ce dernier fait partie de la Justice League Of America, il a ses plus belles scènes dans Justice Society Of America comme si Johns, poussé par son habitude de rendre hommage au passé, voulait montrer que les liens de Superman avec la Légion ont toujours existé malgré les retcons successifs.
Il n’oublie pas aussi de resituer Power Girl dans son nouveau statut de Kryptonien. Ca ne manque pas de sel sachant que la belle Kara avait vu son existence réécrite après Crisis On Infinite Earths pour justifier les aventures de Supergirl disparue de la continuité à l’époque.
Si j’ajoute le 7ème Légionnaire, ces différentes informations sont fort réjouissantes pour les acharnés d’histoire DC dans les liens ou renvois à certaines histoires.
Enfin cela m’amène aux quelques failles (voulues ?) et révélations qui peuvent amener à s’interroger sur les répercutions que va avoir l’histoire sur Countdown et Final Crisis : les versions temporelles décalées de ces fameux Légionnaires par rapport à leur vécu originel et le titre de l’épisode Three Worlds continuent de me faire penser à Zero Hour pour unifier les différentes lignes temporelles DC qui coexistent du fait de 3 versions de la Legion Of Super-Heroes ou encore la fin de 52.
Si la 1ère est mise en avant dans ces pages pour expliquer le passé de Superman entre autres, la 3ème et actuelle est aussi présente pour cause de Britney « Supergirl » Spears avec un peu de Booster Gold pour amener le terrain 52 pas trop loin. La 2ème est justement née de Zero Hour.
En plus, il y a quelque chose qui m’intéresse au plus haut point : Flash enfin Bart Allen qui est arrivé dans le présent du 1er futur DC avant la fin de Zero Hour mais qui a vécu des aventures dans le 2ème.
Avec Countdown qui va s’attarder sur Flash, ça peut le faire. Comme c’est Busiek qui va gérer Final Crisis, il peut très bien coordonner les différentes versions temporelles DC à la manière de l’excellent Avengers Forever chez Marvel.
Enfin qui vivra verra ! Que Countdown prenne déjà une bonne direction.

Pour l’histoire du moment, au bout de 4 parties sur 5, j’avoue me demander comment cela va se conclure car il ne reste qu’un épisode : la quête de la Légion doit s’achever et les Bad Guys ne se sont pas encore dévoilés aux 3 équipes !! Pire, leurs apparitions fugaces ne se font que dans Justice League Of America. Comme ils sont promis à apparaître la prochaine fois, la règle aura été respectée.
Seulement, 3 épisodes sur les 4 parus ont été consacrés à la recherche des Légionnaires !!! Si le 1er numéro du cross-over servait à présenter et à situer les 2 équipes du présent, je ne m’attendais pas à avoir 3 histoires qui avaient toutes le même but… Heureusement, cette 4ème partie est des plus intéressantes car elle montre enfin les 2 équipes agir de concert.
J’espère que la conclusion (car il en faut 1) sera à la hauteur et non pas juste expédiée : si le but était d’amener le lecteur à s’interroger sur la Legion Of Super-Heroes, je pense que c’est fait mais il en faut plus que cela surtout que les apparitions des Bad Guys demandent justification et surtout une empoignade de fin de niveau digne de ce nom !!!!

Après, je dois bien avouer que je préfère les parties de la Justice Society Of America pour le traitement général mais aussi pour la partie dessin. Dale Eaglesham est de retour et il le fait savoir !!!!
Si les femmes sont moins tape-à-l’œil que chez Benes (malgré leur sourire en coin caractéristique de son style) et les hommes moins bodybuildés, l’ensemble n’en est que plus cohérent au regard.
Je lui trouve un côté rétro des plus sympathiques sur les cases où les Légionnaires apparaissent. Il prouve qu’il est un grand dessinateur et le nombre de personnages ne l’effraie : la double-page avec la trentaine de héros en action dans les marais est magnifique. Il est de ces dessinateurs devant lesquels je m’arrête pour admirer le travail.
Il gomme de plus en plus ses défauts : du travail de pro !

Si la dernière partie peut ouvrir des possibilités énormes tout en donnant une conclusion logique à l’intrigue, cela sera parfait. En attendant, c’est une histoire, simple sur le fond mais diablement efficace pour moi, qui contribue à faire de Justice Society Of America la meilleure DC du moment dans mon cœur, surtout avec Eaglesham !!!

Bilan :
__________________
Alan Moore: "I should just keep me mouth shut, I just upset people."

Ma galerie sur Comic Art Fan
Réponse avec citation
  #11  
Vieux 26/06/2007, 11h10
Avatar de scarletneedle
scarletneedle scarletneedle est déconnecté
#NoTeamPeineàjouir
-Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: septembre 2004
Localisation: Manhattan, au bout d'une toile
Messages: 135 536
scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !
Justice League Of America 10



Lightning Chain – Final Chapter : The Villain Is The Hero In His Owe Story
Writer : Brad Meltzer
Penciller : Ed Benes
Inker : Sandra Hope
Colorist : Alex Sinclair


Voilà, la dernière partie du cross-over est arrivée et rien ne sera plus comme avant : vous connaissez la chanson. Pour légitimer, cette affirmation, il faut une conclusion marquante ou tout du moins en adéquation avec l'actualité Countdown et autres séries DC qui pourraient se télescoper avec 1 des 2 équipes afin de pouvoir dire que l’intérêt est là.
Seulement, après 4 parties, je ne pouvais pas dire quelles retombées cela avait sur le DC Universe à part le cas des légionnaires qui contribuait au mic-mac temporel : avec un Karate Kid qui ne fait que meubler Countdown (et me fait perdre mon temps), il est sûr que cela était lié à Countdown mais comment ?
L'intrigue par Johns et Meltzer s’est pour le moment plus penchée sur les personnages en eux-mêmes : Leaguers par Meltzer, Societers par Johns et Légionnaires par les 2.
Pourtant, un épisode pour conclure avec une empoignade prévue (sinon à quoi bon, non ? ) et une identité sur le Légionnaire qui doit faire son come-back, ça peut faire light mais attention Meltzer est souvent coutumier du fait…



Avant de disserter sur l'impact qu'ont les révélations finales, il faut bien dire que DC m'a surpris une nouvelle fois sur le rythme de ce cross-over : à part 1 fausse scène d'action dans la partie 4, l’action a été aux abonnés absents ce qui est presque une gageure quand certains membres des 2 équipes font partie des pires castagneurs…
Oui mais voilà, la conclusion est dans les mains de Meltzer !!!!! Il a fait du Meltzer : sur chacune de ses prestations DC (oui juste 3 donc facile à dire), le dernier épisode est plus dans la palabre et la baston n’a pas sa place.
Il utilise toute la place pour expliquer les motivations des héros ou des ennemis : Ollie sur sa quête et ses liens cachés avec Connor dans Green Arrow, les agissements de Jean Loring et le contrecoup sur la population super-héroïque dans Identity Crisis.
Ici, ce n’est ni la Justice League Of America, ni la Justice Society Of America qui sont au 1er rang mais bien la Legion Of Super-Heroes quant à ses motivations sur le come-back qui n’a pas fini de faire parler surtout avec Countdown en ligne de mire.

Cette parlotte couplée au titre de l’épisode montre que la véritable équipe phare fut celle « invitée » sur le tard mais surtout que leurs actes à contre-courant des 2 équipes du présent les font passer pour les méchants sur le moment…
Pardon ? Comment ? Les méchants aperçus dans Justice League Of America 8 et 9? Passez votre chemin, DC l’a jouée finement avec la double mention aux ennemis historiques pour détourner l’attention : évidemment qu’ils reviendront car rien n’est gratuit… Dans le futur arc Injustice League ? Dans Countdown ?

Nan, ce qui m’intéresse évidemment à la fermeture du bouquin tient dans la révélation du revenant alors que le cheminement de l’épisode est là pour induire en erreur. Couplé à Flash 13, j’avoue que DC a fait fort.
Evidemment, certains esprits chagrin diront : « Tout ça pour ça »…. Je rétorquerai que cela a duré plus d’1 an quand, chez la concurrence, quelques retournements de veste ne vont pas durer 6 mois. Après, il est sûr que cela parle plus aux fans du personnage ou son incarnation (ça tombe plutôt bien, non ?), les autres, bin je ne suis pas les autres…

Pourtant, j’avoue que 5 épisodes, c’est long : 4 épisodes auraient suffi mais visiblement Meltzer voulait avoir le dernier mot surtout avec la finalité du revenant. Pourquoi ne pas avoir commencé dans la série de Johns ?
Dans l’historique des rencontres, que Countdown conte assez joliment en ce moment, aucune ne fut si longue à part le cross-over Justice League Of America / All-Star Squadron : il y avait de la baston mais très peu de retombées sur les 2 équipes car cela avait été effacé par la magie des paradoxes temporels.
Ici, c’est l’ambiance et le retour des Légionnaires qui justifie l’intérêt. De plus, il y a un impact immédiat sur le DC Universe !!! Bravo et merci à Johns et à Meltzer d’avoir poursuivi une intrigue de Infinite Crisis pour se détacher de l’ombre de Crisis On Infinite Earths surtout que cela ouvre des perspectives et pose des questions directes !!!!
Ok, une série qui touche à sa fin cette semaine a bien aidé….

Pour cette conclusion, Ed Benes fait dans le sobre et multiplie les pages où voit des têtes ou les torses des héros pour bien montrer qu’il y a peu de mouvement mais que l’essentiel se joue dans les dialogues.
Je rassure, tout de même, quelques plans sont garnis en boobs, principalement de Dream Girl.
Après cet épisode, je suis bien content de savoir qu’il reste sur le titre après le fill-in de Benitez (mes yeux saignent déjà) sur le 13 ; je n’oublie pas le stand-alone du mois prochain de Gene Ha qui évidemment ne boxe pas dans la même catégorie que Benitez. D’ailleurs, j’attends de voir son trait sur Red Arrow et Vixen.
Je dois quand même reconnaître que savoir que McKone va faire le one-shot dédié à l’enterrement de vie jeune fille de Black Canary dans JLA Wedding Special est peut-être un signe sur un possible passage de témoin dans l’année ou bien McKone prend ses marques pour dessiner un paquet de personnages… Final Crisis ?
Sinon Benes ? Il faut dire que se baser sur les visages ce mois-ci montre qu’il n’en a pas 1 paquet en réserve, certains se différenciant à a coupe de cheveux… Je ne le vois pas sur 1 série sans costume : ça tombe bien, Justice League Of America est chamarrée comme pas 2.
De plus, la quasi double-page du début reprenant une scène de Justice Society Of America 6 montre qu’il est très capable (mais moins « doué » qu’Eaglesham) : le duo Meltzer – Benes aura bien fonctionné sur l’année.

Pour finir, j’ai définitivement aimé ce cross-over : nostalgie, héros intervenant ou come-back, impact direct sur le DC Universe. Il faudra voir si la rencontre aura aussi des répercussions importantes sur les 2 séries directement (1 sûre pour 1 des 2 équipes). Avec certains événements tirés d’autres séries, Countdown devrait en profiter donc j’espère que cette série est définitivement sur la voie du rétablissement.
Johns et Meltzer ont réussi à manœuvrer le lecteur jusqu’au bout même si certains indices disséminés prennent du sens à la fin de l’histoire qui a été servie par 4 bons dessinateurs de Pasarin à Davis en passant par Benes, Eaglesham ayant été le plus impressionnant : c’est un de mes chouchous donc peu d’impartialité…

Bilan : (parce que )
__________________
Alan Moore: "I should just keep me mouth shut, I just upset people."

Ma galerie sur Comic Art Fan
Réponse avec citation
  #12  
Vieux 26/06/2007, 14h58
Avatar de karibou77
karibou77 karibou77 est déconnecté
Cervidé
 
Date d'inscription: septembre 2006
Localisation: Le Mans
Messages: 656
karibou77 change la caisse du Fauve
Petite erreur dans JLA #1 : lorsque tu fais la comparaison des deux couvertures, tu nous montres deux images identiques!
Sinon, très bonnes critiques, comme d'habitude!
Réponse avec citation
  #13  
Vieux 26/06/2007, 15h13
Avatar de EsseJi
EsseJi EsseJi est déconnecté
Reader of stuff
-Généalogiste Sénile--Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: septembre 2004
Localisation: In a bar, under the sea
Messages: 42 638
EsseJi est LA légende vivante de ce forum !EsseJi est LA légende vivante de ce forum !EsseJi est LA légende vivante de ce forum !EsseJi est LA légende vivante de ce forum !EsseJi est LA légende vivante de ce forum !EsseJi est LA légende vivante de ce forum !EsseJi est LA légende vivante de ce forum !EsseJi est LA légende vivante de ce forum !EsseJi est LA légende vivante de ce forum !EsseJi est LA légende vivante de ce forum !EsseJi est LA légende vivante de ce forum !
Lors de notre derniere discussion a propos du crossover Lightning saga, on avait reussit à ne pas tomber trop loin (de la foudre... ).
Je viens de lire la derniere partie je me suis regalé. J'aime bien ce nouveau DC multi-verse.
Réponse avec citation
  #14  
Vieux 26/06/2007, 16h15
Avatar de tiker
tiker tiker est déconnecté
Vivement la retraite!
 
Date d'inscription: avril 2007
Localisation: Rennes
Messages: 2 270
tiker change la caisse du Fauve
Citation:
Petite erreur dans JLA #1 : lorsque tu fais la comparaison des deux couvertures, tu nous montres deux images identiques!
OK, j'arrete de chercher alors... Me tuait les yeux tout ca!! lol
Réponse avec citation
  #15  
Vieux 26/06/2007, 20h03
Avatar de scarletneedle
scarletneedle scarletneedle est déconnecté
#NoTeamPeineàjouir
-Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: septembre 2004
Localisation: Manhattan, au bout d'une toile
Messages: 135 536
scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !scarletneedle est LA légende vivante de ce forum !
j'ai remis l'image précédente en plus grand (l'adresse avait mis la même image)
__________________
Alan Moore: "I should just keep me mouth shut, I just upset people."

Ma galerie sur Comic Art Fan
Réponse avec citation
Réponse

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non

Navigation rapide


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 08h17.


Powered by vBulletin® Version 3.8.3
Copyright ©2000 - 2020, Jelsoft Enterprises Ltd.
Version française #20 par l'association vBulletin francophone
Skin Design et Logos By Fredeur
Buzz Comics : le forum comics n°1 en France !