Précédent   Buzz Comics, le forum comics du monde d'après. > > Critiques > Critiques VO

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #76  
Vieux 19/04/2018, 22h37
Avatar de bukowski
bukowski bukowski est déconnecté
Up and Dawn !
 
Date d'inscription: juin 2009
Localisation: Ain
Messages: 9 937
bukowski boit comme Bob l'épongebukowski boit comme Bob l'épongebukowski boit comme Bob l'épongebukowski boit comme Bob l'épongebukowski boit comme Bob l'épongebukowski boit comme Bob l'épongebukowski boit comme Bob l'épongebukowski boit comme Bob l'épongebukowski boit comme Bob l'épongebukowski boit comme Bob l'épongebukowski boit comme Bob l'éponge
Citation:
Posté par Slobo
Voir le message
Amazing Spider-Man - Renew your Vows 18
Scénariste Jody Houser ; Artist Nathan Stockman.

Pitch :
Comment Annie va-t-elle pouvoir empêcher sa nouvelle amie de s'attaquer à Normi. En effet la jeune femme à perdu son père par la faute de celui de Normi et veut donc le tuer en rétribution. Mais Annie ignore être suivit de ses parents.
Avis :
Couverture - Pas relier mais très belle. 1/2
Scénario - J'ai vraiment aimé de bout en bout. Très bonne gestion de Annie et très bon moyen de nous en apprendre plus sur sa relation à Normi. Ainsi que la gestion des deux jeunes dont l'un ne voulait pas vraiment être un héros mais plus se venger. 3/3
Dessins - On se fait à tout et moi je me fait donc à Stockham. C'est pas parfait, mais ça fait le job. 3/3
Sentiments - Et bien voilà ! Je pensais avoir un épisode encore moyen après le précédent mais celui-ci vaux vraiment le coup. Une discussion très sympa entre Annie et ses parents. En plus de toute la partie aide à son amie pour l'empêcher de tuer Normi. De plus le retour de

Encore sous une autre identité, pour mieux impacter la vie de Annie (Au vu des solicitations). Ca démarre enfin ce titre ! 2/2
9/10
Ca fait plaisir à lire ça !
Réponse avec citation
  #77  
Vieux 19/04/2018, 22h38
Avatar de Slobo
Slobo Slobo est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: février 2005
Localisation: Malakoff (92)
Messages: 14 295
Slobo est le sidekick de Booster GoldSlobo est le sidekick de Booster GoldSlobo est le sidekick de Booster GoldSlobo est le sidekick de Booster GoldSlobo est le sidekick de Booster GoldSlobo est le sidekick de Booster GoldSlobo est le sidekick de Booster GoldSlobo est le sidekick de Booster GoldSlobo est le sidekick de Booster GoldSlobo est le sidekick de Booster GoldSlobo est le sidekick de Booster Gold
Encounter 2

Lion Forge Scénario et Artiste Art Baltazar et Chris Giarrusso.
Pitch :
La première histoire met encounter face à un nouvelle ennemi. Un requin volant mi feu, mi glace. La seconde met les poisons pilote du requin venant attaquer dans la maison de encounter.
Avis :
Couverture - Bien sympathique et en plus elle ne dévoile pas le vilain ce qui est plutôt malin. Et c'est lier à ma lecture. 2/2
Scénario - Toujours basique et pour le plus jeune. Les moins de 10 ans anglophone devrait plus apprécier que moi. 2/3
Dessin - J'aime toujours les dessins cartonnie de la première partie et moins de la seconde. 2/3
Sentiment - J'arrête là. 0/2
6/10
Réponse avec citation
  #78  
Vieux 19/04/2018, 22h51
Avatar de Slobo
Slobo Slobo est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: février 2005
Localisation: Malakoff (92)
Messages: 14 295
Slobo est le sidekick de Booster GoldSlobo est le sidekick de Booster GoldSlobo est le sidekick de Booster GoldSlobo est le sidekick de Booster GoldSlobo est le sidekick de Booster GoldSlobo est le sidekick de Booster GoldSlobo est le sidekick de Booster GoldSlobo est le sidekick de Booster GoldSlobo est le sidekick de Booster GoldSlobo est le sidekick de Booster GoldSlobo est le sidekick de Booster Gold
Her Infernal Descent 1
Aftershock Lonnie Nadler & Zack Thompson ; Artiste Kyle Charles

Pitch :
Le fantôme de William Blake vient trouvé Agatha Christie pour lui proposer de parcourir les enfer pour retrouver la famille qu'elle attends.
Avis :
Couverture - Elle rend bien un passage du comics et le voyage d'Agatha. Et elle est assez belle. 2/2
Scénario - Difficile à suivre Blake parlant en rimes. Et difficile à suivre parce qu'assez lente. De plus on a du mal à y voir Agatha Christie. Ca aurait pu être n'importe quelle autre femme du même âge. 1/3
Dessins - Les dessins font le travail même si je suis pas fan de trait plus européen qu'américain. J'y vois du Valerie Vernay en moins bon (D'ailleurs marrant vu que Rose parle aussi à des morts). 3/3
Sentiments - Pas convaincu 0/2
6/10
Réponse avec citation
  #79  
Vieux 19/04/2018, 23h02
Avatar de Slobo
Slobo Slobo est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: février 2005
Localisation: Malakoff (92)
Messages: 14 295
Slobo est le sidekick de Booster GoldSlobo est le sidekick de Booster GoldSlobo est le sidekick de Booster GoldSlobo est le sidekick de Booster GoldSlobo est le sidekick de Booster GoldSlobo est le sidekick de Booster GoldSlobo est le sidekick de Booster GoldSlobo est le sidekick de Booster GoldSlobo est le sidekick de Booster GoldSlobo est le sidekick de Booster GoldSlobo est le sidekick de Booster Gold
Infinity Countdown 2
Marvel ; Scénariste Gerry Duggan ; Artiste Aaron Kuder (Mike Deodato Jr) ; Dessinateur Mike Hawthorne et Terry Palot (Frank Martin).

Pitch :
Nova/Richard Rider et les gardiens font face à l'arbre du Gardener et doivent tout faire pour rejoindre Drax le plus vite possible. Car les événements se précipite autour de la gem du pouvoir et pire encore la Nova enceinte est prête à accoucher. Warlock lui va rendre visite à Ultron et va faire une découverte choquante.
Avis :
Couverture - Continuation de la frise mais cette fois je la trouve plutôt en lien à ce que je lis. Et j'aime beaucoup 2/2
Scénario - Un très bon épisode encore très (Trop ?) centré sur les gardiens et Nova. Je comprend mieux les minis autour des autres personnage avant le "vraie" Event. J'ai fortement apprécier la révélation face à laquelle font face Rick et Warlock. Ainsi que Gamorra donnant un conseil choquant mais pas dénué de logique à la nouvelle maman. J'ai aussi adoré la version cheval de trois qui se casse la gueule, ça m'a bien fait sourire. 3/3
Dessins - Sublime pour deodato qui en une planche me fait rêver. Et plutôt bon pour les Kuder et Hawthorne/Palot. 2/3
Sentiments - Je regret pas de faire cette mini, j'avais un doute après le 1 mais ce 2 remet les choses sur une voie qui n'est pas pour me déplaire. A suivre. 2/2
9/10
Réponse avec citation
  #80  
Vieux 19/04/2018, 23h10
Avatar de Slobo
Slobo Slobo est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: février 2005
Localisation: Malakoff (92)
Messages: 14 295
Slobo est le sidekick de Booster GoldSlobo est le sidekick de Booster GoldSlobo est le sidekick de Booster GoldSlobo est le sidekick de Booster GoldSlobo est le sidekick de Booster GoldSlobo est le sidekick de Booster GoldSlobo est le sidekick de Booster GoldSlobo est le sidekick de Booster GoldSlobo est le sidekick de Booster GoldSlobo est le sidekick de Booster GoldSlobo est le sidekick de Booster Gold
Ms.Marvel 29
Marvel ; Scénariste G.Willow Wilson ; Artist Nico Leon.

Pitch :
Kamala va être tante ... Ca y est ! Dans une joie remplit par ce nouveau bonheur, Kamala fait sa tourner et tombe sur Red Dagger qui lui demande de fermer les yeux avant de l'embrasser. Et c'est le moment que choisi Bruno pour réapparaitre.
Avis :
Couverture - Très belle, à la archie et bien dans la thématique que j'ai lu. 2/2
Scénario - J'ai adoré. C'est hyper possitif. Pas un seul combat. Encore une gestion de malade des personnages secondaire. Elle devrait donner des cours à tout ses petits camarde à ce sujet tellement c'est bon. 3/3
Dessin - Franchement j'aime les dessins doux, comique et qui font chaud au coeur de Nico Leon. 3/3
Sentiments - J'avais un doute après la fin du très bon arc précédent. Et si ce n'était que pour un arc. Le retour de bruno et le fait qu'elle s'intéresse désormais à Red Dagger... Bof quoi. Et puis non ... Un numéro génial, avec des long moment pour mettre les choses à plat. Une pauvre Mikey partant en pleur voyant Bruno de retour tenir la main de Kamala. C'est beau, c'est grand. Et puis j'adore son conseiller spirituel ça m'a fait mourrir de rire. J'aimerais quelqu'un comme ça à qui parler de mes doutes, mes peines, mes peurs, mon néant et manque d'avis quand à mon futur. Ca m'a fait beaucoup de bien et pour cela merci. 2/2
10/10 +
Réponse avec citation
  #81  
Vieux 19/04/2018, 23h17
Avatar de Slobo
Slobo Slobo est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: février 2005
Localisation: Malakoff (92)
Messages: 14 295
Slobo est le sidekick de Booster GoldSlobo est le sidekick de Booster GoldSlobo est le sidekick de Booster GoldSlobo est le sidekick de Booster GoldSlobo est le sidekick de Booster GoldSlobo est le sidekick de Booster GoldSlobo est le sidekick de Booster GoldSlobo est le sidekick de Booster GoldSlobo est le sidekick de Booster GoldSlobo est le sidekick de Booster GoldSlobo est le sidekick de Booster Gold
Quantum & Woody 5
Valiant ; Scénariste Daniel Kibblesmith ; Artiste Kano.

Pitch :
Alors que Woody fait face à son père en se soulant tant l'un que l'autre, Quantum tente de convaincre Negative One de l'aider à vaincre Kid Telsa. Avec la surprise d'un coup de feu inattendu et de comment on se débarrasse d'un gamin grace à du feuillage ! ^^
Avis :
Couverture - Pas du tout relier mais sympa. 1/2
Scénario - J'ai aimé ce numéro qui donne envie d'en savoir plus sur Negative One et ses clone. Je trouvé ça bien mené et inattendu, et en plus c'est pas les héros qui règle le problème. Ha-ha ! 3/3
Dessin - Franchement Kano moi je plonge quand il veut dans ses BDs et en plus sa double page et trop bien géré. On la suis sans mal alors que ça aurait pu poser des question de lecture. 3/3
Sentiment - J'aime bien suivre les deus looser désormais et j'en veux plus avec Negative One. En fait je veux un team up Negative One et Mari-Maria ! ^^ 2/2
9/10
Réponse avec citation
  #82  
Vieux 19/04/2018, 23h24
Avatar de Slobo
Slobo Slobo est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: février 2005
Localisation: Malakoff (92)
Messages: 14 295
Slobo est le sidekick de Booster GoldSlobo est le sidekick de Booster GoldSlobo est le sidekick de Booster GoldSlobo est le sidekick de Booster GoldSlobo est le sidekick de Booster GoldSlobo est le sidekick de Booster GoldSlobo est le sidekick de Booster GoldSlobo est le sidekick de Booster GoldSlobo est le sidekick de Booster GoldSlobo est le sidekick de Booster GoldSlobo est le sidekick de Booster Gold
Skyward 1
Image ; Scénariste Joe Henderson ; Artist Lee Garbett.

Pitch :
Vingt ans plus tot la petite Willa a été mise dans son berceau pas son père alors que sa mère partait courir. Et c'est ce jour là que la gravité ses arrêter de fonctionner et que sont père n'a pu secourir sa femme à temps. Vingt temps plus tard Willa aime parcourir le ciel en volant pour distribuer ses colis. Son père aurait préférer la garde à la maison mais Willa a soif de découverte même si c'est dangereux.
Avis :
Couverture - Sympa et bien dans l'esprit. 2/2
Scénario - J'ai beaucoup aimé même si j'ai trouvé ça un peu rapide vu qu'il y a pas mal de page sur l'incident d'il y a vingt ans avant de passer à aujourd'hui. Du coup on a une fausse impression d'assez peu avec Willa. 3/3
Dessins - Sublime, j'ai beaucoup aimé. Willa et sa maman sont juste superbe. 3/3
Sentiment - J'ai juste peur du mois en mois de Image. Je veux faire la suite, mais ça mérite le TPB a garder dans ma collection. 1/2
9/10
Réponse avec citation
  #83  
Vieux 19/04/2018, 23h32
Avatar de Slobo
Slobo Slobo est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: février 2005
Localisation: Malakoff (92)
Messages: 14 295
Slobo est le sidekick de Booster GoldSlobo est le sidekick de Booster GoldSlobo est le sidekick de Booster GoldSlobo est le sidekick de Booster GoldSlobo est le sidekick de Booster GoldSlobo est le sidekick de Booster GoldSlobo est le sidekick de Booster GoldSlobo est le sidekick de Booster GoldSlobo est le sidekick de Booster GoldSlobo est le sidekick de Booster GoldSlobo est le sidekick de Booster Gold
The Brave & the Bold - Batman & Wonder Woman 3
DC ; Scénariste et Artiste Liam Sharp

Pitch :
Bruce commence à oublier la raison de sa présence mais après un bon bain le retour de Dianna le lui rappel. Elle lui demande de l'aider à résoudre le meurtre du roi mais il lui avoue qu'il est un peu perdu dans un monde fait de magie et pas de concret. Il a donc besoin d'un outil pour l'aider, surtout que lui désir repartir de suite à Gotham.
Avis :
Couverture - Très belle et pour une fois relier à une scène de l'histoire. 2/2
Scénario - Bon début qui m'a mit en confiance avant de repartir sur quelque chose d'un peu vide. 1/3
Dessins - Sublime, ça par contre on ne peut pas remettre en compte son talent. Si y'avait pas les dessins j'aurais arrêter bien avant. 3/3
Sentiments - Que c'est un numéro de transition ce qui est fort dommage sur une mini série. Et c'est pas l'histoire que je suis venu chercher. Mais je suis désormais embarquer pour les 6 numéros donc on va faire contre mauvaise fortune bon coeur. 1/2
7/10
Réponse avec citation
  #84  
Vieux 20/04/2018, 01h25
Avatar de Butters
Butters Butters est déconnecté
fanbase de J-F Maurice
 
Date d'inscription: septembre 2012
Localisation: aboard the Lost Light
Messages: 1 003
Butters pisse du haut de la Tour StarkButters pisse du haut de la Tour StarkButters pisse du haut de la Tour StarkButters pisse du haut de la Tour StarkButters pisse du haut de la Tour StarkButters pisse du haut de la Tour StarkButters pisse du haut de la Tour StarkButters pisse du haut de la Tour StarkButters pisse du haut de la Tour StarkButters pisse du haut de la Tour StarkButters pisse du haut de la Tour Stark
Citation:
Posté par Slobo
Voir le message
Superman va visiter la tombe de ses parents (Qui semble dans un volcan )
Rassures-toi, ce n'est pas le cas

Dernière modification par Butters ; 20/04/2018 à 11h09.
Réponse avec citation
  #85  
Vieux 20/04/2018, 10h52
Avatar de Fred le mallrat
Fred le mallrat Fred le mallrat est déconnecté
Généalogiste sénile
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: août 2002
Localisation: bordeaux
Messages: 21 217
Fred le mallrat pisse du haut de la Tour StarkFred le mallrat pisse du haut de la Tour StarkFred le mallrat pisse du haut de la Tour StarkFred le mallrat pisse du haut de la Tour StarkFred le mallrat pisse du haut de la Tour StarkFred le mallrat pisse du haut de la Tour StarkFred le mallrat pisse du haut de la Tour StarkFred le mallrat pisse du haut de la Tour StarkFred le mallrat pisse du haut de la Tour StarkFred le mallrat pisse du haut de la Tour StarkFred le mallrat pisse du haut de la Tour Stark
oui c est dans le futur.. il me semble qu il est dit que Lois a une formule d infinité... type Nick Fury (ou c est moi... qu me fait des films)
Réponse avec citation
  #86  
Vieux 20/04/2018, 11h08
Avatar de Butters
Butters Butters est déconnecté
fanbase de J-F Maurice
 
Date d'inscription: septembre 2012
Localisation: aboard the Lost Light
Messages: 1 003
Butters pisse du haut de la Tour StarkButters pisse du haut de la Tour StarkButters pisse du haut de la Tour StarkButters pisse du haut de la Tour StarkButters pisse du haut de la Tour StarkButters pisse du haut de la Tour StarkButters pisse du haut de la Tour StarkButters pisse du haut de la Tour StarkButters pisse du haut de la Tour StarkButters pisse du haut de la Tour StarkButters pisse du haut de la Tour Stark
Non non, c’est bien ce qui est dit
Réponse avec citation
  #87  
Vieux 20/04/2018, 16h08
Avatar de wildcard
wildcard wildcard est déconnecté
Hawkguy
 
Date d'inscription: février 2009
Localisation: Chez moi
Messages: 12 042
wildcard a appris l'anatomie avec Rob Liefeldwildcard a appris l'anatomie avec Rob Liefeldwildcard a appris l'anatomie avec Rob Liefeldwildcard a appris l'anatomie avec Rob Liefeldwildcard a appris l'anatomie avec Rob Liefeldwildcard a appris l'anatomie avec Rob Liefeldwildcard a appris l'anatomie avec Rob Liefeldwildcard a appris l'anatomie avec Rob Liefeldwildcard a appris l'anatomie avec Rob Liefeldwildcard a appris l'anatomie avec Rob Liefeld
Après un hiatus inexpliqué de huit mois (sinon par l'abondante production de son scénariste), Black Hammer revient enfin, agrémenté d'un sous-titre pessimiste Age of Doom et relancé au #1. Pourtant l'histoire reprend exactement là où s'achevait le douzième épisode et développe l'intrigue des héros de "l'âge d'or" coincés dans leur ferme de Rockwood sans qu'ils sachent comment ils y ont atterrie ni comment en partir. Joueurs, Jeff Lemire et Dean Ormston continuent de nous faire tourner en bourrique avec ce mystère - et de nouvelles énigmes...


Ainsi donc, la narration de Jeff Lemire, au moment où il réincarnait Black Hammer, se divise et, séparant Lucy Weber du groupe de héros exilés à Rockwood depuis dix ans, exploite deux décors et autant de nouveaux mystères. Mais le lecteur, lui, commence à en savoir un peu plus que les protagonistes sur certains points et jouit de sa lecture avec un intérêt renouvelé.

Que savons-nous que l'équipe de héros ignore ? D'abord et surtout qu'il y a parmi eux un membre qui cache aux autres certains de ses faits et gestes : il s'agit de Mme Dragonfly, la magicienne. Elle a tué le shérif Trueheart quand celui-ci devenait menaçant au sujet de la liaison entre son ex-femme Tammy et Abraham Slam, et elle a effacé de la mémoire de Lucy Weber la raison pour laquelle elle a atterri à Rockwood avant qu'elle n'hérite des pouvoirs de feu son père. Mais Mme Dragonfly ignore aussi de son côté que, malgré son sortilège, Lucy avait mené des recherches sur Rockwood et ses bizarreries, investigations déterminantes (bien qu'encore incomplètes) et qui suffirent à la convaincre que sa présence ne devait rien au hasard.

Ce que les héros savent en revanche, c'est que le comportement déglingué du colonel Weird le trahit : si personne n'a encore appris qu'il avait lui-même tué le robot Talky (dont l'intelligence artificielle est active ailleurs, on-ne-sait-où), Gail le suspectait depuis un moment et a montré aux autres qu'il était au courant de ce qui vient de se passer - même si cela s'est déroulé de façon différente de ce qu'il croyait. Les séjours dans la Para-Zone permettent au colonel de scruter aussi bien le passé que le futur tout en entamant sérieusement sa santé mentale et le guide dans un plan insondable, et désormais il y a fui pour échapper à la colère de son amie.

Enfin, qu'est devenue, à peine apparue, Lucy/Black Hammer ? Elle a atterri dans un hôtel-bar dans une dimension parallèle (connue de Weird ?), dont elle ne peut sortir (quand on franchit une issue, on se retrouve dans une pièce où on était auparavant et quand on veut quitter cette pièce, on revient dans la salle du bar - cette boucle spatiale m'évoque un fameux épisode de Chapeau melon et bottes de cuir où John Steed et Emma Peel étaient enfermés dans un lieu aussi infernal). La compagnie n'est guère avenante : ici échouent tous les monstres, marginaux, délinquants, damnés imaginables. Une vraie poudrière pour la néo-super héroïne au caractère bien trempé et à la patience bien entamée...

Cependant, les héros à la ferme entreprennent de reprendre l'enquête que menait Lucy, convaincus que tout est lié - leur arrivée ici, son arrivée à elle, sa transformation, le moyen de s'échapper, la mort de Talky. De quoi alimenter la suite des événements...

Dean Ormston a conservé ce dessin improbable qu'on lui connaît bien désormais, pas vraiment beau mais dont l'étrangeté intrinsèque convient parfaitement au sujet et aux protagonistes. Si l'on peut ne pas être séduit par ce trait, et même être rebuté par la lecture de la série à cause de lui (ce qui est quand même dommage, alors faîtes un petit effort et vous verrez que Black Hammer se dévore malgré ça), en revanche, impossible de ne pas être saisi par la simplicité diabolique de son découpage qui rend incroyablement fluide cette succession de scènes.

Hergé a enseigné à bien des experts et des apprentis artistes qu'entrer dans une page et en sortir était une des clés de la narration graphique, et cela Ormston l'a bien compris. Il dose ses effets si bien qu'il se passe de doubles pages par exemple, réussit à suggérer habilement au lecteur comment Lucy tourne littéralement en rond dans les murs de l'AnteRoom, comment avec des plans majoritairement serrés un dialogue entre quatre personnages décidant de la suite à donner à ce à quoi ils viennent d'assister est captivant en misant sur la connivence entre le récit et le degré de connaissance des lecteurs.

Il y a dans cette BD un côté Lost, avec le même risque que pour la série télé culte tout ça aboutisse à quelque chose de plus frustrant qu'exceptionnel mais qui est tout de même terriblement addictif, et un côté simple, élémentaire presque, jouant sur la culture comics, les habitudes de lecture, pour mieux déjouer nos attentes. C'est en mixant ces deux pistes, nous en donner juste assez pour avoir un peu d'avance tout en sachant nous mener en bateau en continuant à nous priver d'éléments essentiels, que Black Hammer atteint cette dimension fédératrice, fabuleusement distrayante, et cryptique, formidablement ludique.
Réponse avec citation
  #88  
Vieux 20/04/2018, 16h12
Avatar de wildcard
wildcard wildcard est déconnecté
Hawkguy
 
Date d'inscription: février 2009
Localisation: Chez moi
Messages: 12 042
wildcard a appris l'anatomie avec Rob Liefeldwildcard a appris l'anatomie avec Rob Liefeldwildcard a appris l'anatomie avec Rob Liefeldwildcard a appris l'anatomie avec Rob Liefeldwildcard a appris l'anatomie avec Rob Liefeldwildcard a appris l'anatomie avec Rob Liefeldwildcard a appris l'anatomie avec Rob Liefeldwildcard a appris l'anatomie avec Rob Liefeldwildcard a appris l'anatomie avec Rob Liefeldwildcard a appris l'anatomie avec Rob Liefeld
C'est déjà la fin de la série - en vérité, je ne m'étais jamais soucié de savoir s'il s'agissait d'une mini-série, même si je me doutais que l'histoire n'allait pas durer longtemps. Et pour cette finale issue, les Valderrama bros. n'ont pas fait les choses à moitié, concluant leur récit de manière épique, osant même effleurer la tragédie dans ce qu'elle a de plus antique.


Mené à toute allure, cet épisode est dominé par l'action sous toutes ses formes : destructions, courses-poursuites, explosions, bagarres, acrobaties, etc. Vingt pages d'énergie pure, mais non dénuées de symboles et d'un sens du tragique poignant.

Depuis qu'ils furent séparés dans des circonstances tragiques dès le début de l'histoire, c'est comme si, en vérité, tout tendait vers ce dénouement : orphelins et petits voyous, Gogi et Zedo étaient comme des frères que la réalité a rattrapés. Ambitieux en voulant intégrer un gang qui ne voulait d'eux que comme chair à canon et prospecteurs suicidaires, l'événement qui les a éloignés les a aussi révélés.

Gogi, au contact des Forsaken, a découvert une autre manière de vivre, oubliant Underground City et ses vices multiples, pour une paix précaire mais précieuse et apaisante. Zedo, au contraire, s'est endurci, mu par la vengeance contre son ami qui l'avait (croyait-il) abandonné en mission et profitant d'un règlement de comptes entre gangs, s'est transformé en chef de bande aussi rapace que ceux qu'il servait. Leurs retrouvailles, attendues, ne pouvait qu'aboutir à un drame fondé sur un malentendu.

Zedo n'avait plus de place en son coeur ni pour le pardon ni pour autre chose que son projet de conquête. Gogi, en devant laisser Uron se sacrifier et en assistant à la fin du refuge qui l'avait accueilli, ne pouvait admettre encore être l'ami de celui qui venait de saccager sa nouvelle existence. Même en avouant à Zedo qu'il l'avait abandonné par peur et en le croyant mort, Gogine s'excuse pas tant qu'il ne s'explique avant de contre-attaquer.

L'idée brillante de Carlos Valderrama est d'avoir associé le duel entre les "frères" ennemis à celui, grandiose et terrifiant, des deux monstres régnant à la surface du monde, Wraith (le roi déchu) et Sheik (le nouveau prince régent). Bien qu'aucun lien n'établit que les géants prennent le parti d'un des adolescents, c'est pourtant comme si leur combat s'orchestrait en écho au leur. D'ailleurs Zedo, comme illuminé, le remarque : "Regarde, ils dansent pour nous !"

Le choc des titans a donc lieu en parallèle et en simultané avec la bagarre de Gogi et Zedo. Entre les deux, ce qui rend fou l'un et attire les géants, un paquet d'Ambernoir, objet de convoitises et de perte. Le sort qui attend Zedo est aussi terrible et pathétique que le geste qui le voit tenter jusqu'au bout de récupérer le minerai alors qu'il plonge dans la gueule d'un des monstres. En revanche, Gogi devra d'avoir la vie sauve à la solidarité que lui manifestent ses amis, Kara, Jol et Titia, dans une situation acrobatique.

Miguel Valderrama est prodigieux, depuis le début, quand il s'agit de mettre en scène des scènes d'action spectaculaires et ce dernier épisode lui permet de le prouver encore une fois. Son frère lui a visiblement laissé les commandes sur plusieurs pages tant le découpage dégage une impression de fluidité et de dynamisme, jouant avec les plans horizontaux, verticaux, obliques. L'influence du manga, explicite dès le commencement, est encore une fois visible dans les enchaînements d'une case à l'autre, les compositions, les angles de vue. Et le décor neigeux ne dispense pas l'artiste de toujours veiller à soigner les détails qui entourent ses personnages et situent l'action.

La complicité des Valderrama éclate finalement encore plus quand à la dernière page, dans une déclinaison de cases de la largeur de la planche, dont le calme et l'émotion tranchent avec tout ce qui a précédé, on assiste aux funérailles symboliques à la fois de Zedo et du rêve des Forsaken autour de Gogi, qui souhaite maintenant s'engager dans un futur à la mesure des fautes qu'il a commises et des personnes qui se sont sacrifiés pour lui. Soudain, sans prévenir, la dimension tragique, dans sa plus pure essence, nous étreint et dévoile la nature de ce récit : la fin de l'innocence mais aussi le serment de ne pas oublier et de faire honneur.

C'est simple, sobre, et tristement beau.
Réponse avec citation
  #89  
Vieux 20/04/2018, 16h14
Avatar de bukowski
bukowski bukowski est déconnecté
Up and Dawn !
 
Date d'inscription: juin 2009
Localisation: Ain
Messages: 9 937
bukowski boit comme Bob l'épongebukowski boit comme Bob l'épongebukowski boit comme Bob l'épongebukowski boit comme Bob l'épongebukowski boit comme Bob l'épongebukowski boit comme Bob l'épongebukowski boit comme Bob l'épongebukowski boit comme Bob l'épongebukowski boit comme Bob l'épongebukowski boit comme Bob l'épongebukowski boit comme Bob l'éponge
Citation:
Posté par Slobo
Voir le message
Ms.Marvel 29
Marvel ; Scénariste G.Willow Wilson ; Artist Nico Leon.

Pitch :
Kamala va être tante ... Ca y est ! Dans une joie remplit par ce nouveau bonheur, Kamala fait sa tourner et tombe sur Red Dagger qui lui demande de fermer les yeux avant de l'embrasser. Et c'est le moment que choisi Bruno pour réapparaitre.
Avis :
Couverture - Très belle, à la archie et bien dans la thématique que j'ai lu. 2/2
Scénario - J'ai adoré. C'est hyper possitif. Pas un seul combat. Encore une gestion de malade des personnages secondaire. Elle devrait donner des cours à tout ses petits camarde à ce sujet tellement c'est bon. 3/3
Dessin - Franchement j'aime les dessins doux, comique et qui font chaud au coeur de Nico Leon. 3/3
Sentiments - J'avais un doute après la fin du très bon arc précédent. Et si ce n'était que pour un arc. Le retour de bruno et le fait qu'elle s'intéresse désormais à Red Dagger... Bof quoi. Et puis non ... Un numéro génial, avec des long moment pour mettre les choses à plat. Une pauvre Mikey partant en pleur voyant Bruno de retour tenir la main de Kamala. C'est beau, c'est grand. Et puis j'adore son conseiller spirituel ça m'a fait mourrir de rire. J'aimerais quelqu'un comme ça à qui parler de mes doutes, mes peines, mes peurs, mon néant et manque d'avis quand à mon futur. Ca m'a fait beaucoup de bien et pour cela merci. 2/2
10/10 +
Même ma nièce qui trouve tous les autres héros Marvel "nuls" aime cette série ! C'est dire !
Réponse avec citation
  #90  
Vieux 20/04/2018, 16h16
Avatar de wildcard
wildcard wildcard est déconnecté
Hawkguy
 
Date d'inscription: février 2009
Localisation: Chez moi
Messages: 12 042
wildcard a appris l'anatomie avec Rob Liefeldwildcard a appris l'anatomie avec Rob Liefeldwildcard a appris l'anatomie avec Rob Liefeldwildcard a appris l'anatomie avec Rob Liefeldwildcard a appris l'anatomie avec Rob Liefeldwildcard a appris l'anatomie avec Rob Liefeldwildcard a appris l'anatomie avec Rob Liefeldwildcard a appris l'anatomie avec Rob Liefeldwildcard a appris l'anatomie avec Rob Liefeldwildcard a appris l'anatomie avec Rob Liefeld
Avec ce troisième épisode de Kick-Ass nouvelle version, Mark Millar arrive à la moitié de son arc narratif et il sait donc que le moment est venu de faire basculer son récit (et son héroïne) dans une aventure dont l'enjeu devient plus délicat. C'est ce qu'il s'emploie avec savoir-faire à exécuter en compagnie de John Romita Jr. avec un chapitre dont la chute, certes convenue, est un modèle d'efficacité.


De toutes les créations de son auteur, Kick-Ass reste la plus emblématique car elle résume à la fois l'art et la manière de son auteur, artistiquement et commercialement. Mark Millar y donne à ses lecteurs ce qu'ils attendent, avec précision et même roublardise, mais non sans efficacité. Point. Il pourrait certainement faire plus (plus original entre autres), il n'en est pas incapable, mais il s'amuse aussi et surtout avec ce qu'il sait bien faire comme un musicien répète ses gammes.

Ainsi, qu'observe-t-on dans ce troisième chapitre de la série ? Le moment où la situation de l'héroïne prend un tournant à son désavantage, celui où, péchant par excès de confiance, elle se perd et rencontre en même temps son adversaire. Violencia est un archétype : un homme cruel, brutal, effrayant - moins un individu qu'un concentré caractéristique, le méchant par excellence, celui qui n'a pas de circonstances atténuantes, celui qui fait mal et aime ça. Il théorise d'ailleurs lui-même son emploi dans un dialogue : si Kick-Ass est une héroïne, il lui faut un méchant, et il le sera parce qu'il aime ça.

Ce n'est pas original, d'accord. Mais il n'empêche qu'à la fin de l'épisode, on frémit pour l'héroïne, en (vraiment) fâcheuse posture. L'intrigue est relancée, classiquement, certes, mais efficacement. Et celui qui n'est pas accroché par cette formule est soit blasé, soit un menteur.

John Romita Jr. prend un plaisir manifeste avec ce récit simple où il a de place pour s'exprimer, où il peut représenter un vilain instantanément mémorable, dont il a soigné le design, qu'il sait rendre flippant sans se forcer. Le dessinateur est vraiment régénéré par Millar au point qu'il n'expédie pas les scènes plus quotidiennes comme lorsque Patience fait ses courses en famille ou cherche sur le Net des gens dans le besoin avec son fils, tous ces moments qui permettent à l'histoire de respirer avant de replonger dans l'aventure.

L'autre élément salutaire pour Romita Jr., c'est, il faut le répéter, la contribution de Peter Steigerwald à l'encrage et aux couleurs, qui fait un bien fou à son trait en lui conservant la spontanéité du crayonné tout en lui ajoutant des effets nuancés (on est bien loin des couches que tartinait un Dean White). Ainsi, quand l'artiste se fend d'une double page, il surprend presque le lecteur qui avait oublié avec quel soin il pouvait organiser la disposition des éléments d'une image comme celle-ci, en traduisant l'aspect oppressant tout en la laissant lisible au premier regard.

Kick-Ass tient tout entier dans cela : son ambition n'est pas de renverser la table, à peine d'étonner, mais d'offrir un comic-book qui vise juste parce qu'il sait ce qu'il veut raconter et comment.
Réponse avec citation
Réponse

Tags
avril, critiques de comics, critiques vo

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non

Navigation rapide

Discussions similaires
Discussion Auteur Forum Réponses Dernier message
Critiques VO avril 2015 cosmos Critiques VO 140 31/05/2015 15h46
Critiques VO Avril 2009 scarletneedle Critiques VO 132 04/05/2009 12h42
Critiques DC VF d'avril 2008... Hilarion Kiosque 35 18/05/2008 23h52
Critiques Marvel VO Avril Ben Wawe Critiques VO 34 05/05/2007 16h52
Critiques Par Ci Par La #3 : Avril doop Critiques VO et VF des forumers 7 24/04/2006 20h55


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 21h15.


Powered by vBulletin® Version 3.8.3
Copyright ©2000 - 2021, Jelsoft Enterprises Ltd.
Version française #20 par l'association vBulletin francophone
Skin Design et Logos By Fredeur
Buzz Comics : le forum comics n°1 en France !