Précédent   Buzz Comics, le forum comics du monde d'après. > > A vos plumes !

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #46  
Vieux 16/11/2005, 19h50
Avatar de Tyler Durden
Tyler Durden Tyler Durden est déconnecté
Aupa el Che !
 
Date d'inscription: avril 2005
Localisation: Spanish Land
Messages: 3 726
Tyler Durden change la caisse du Fauve
Monsieur fait son Bendis ?
Réponse avec citation
  #47  
Vieux 16/11/2005, 20h05
Avatar de KING MOB
KING MOB KING MOB est déconnecté
Fan de Ben Wawe!!
 
Date d'inscription: décembre 2004
Localisation: Perfection, Nevada
Messages: 2 151
KING MOB change la caisse du Fauve
Fait attention a ce que tu dit malheureux!
Il est capable de t'arracher le coeur a distance pour ce type d'insulte
__________________
Pour être clair, Adam et Eve non PAS eu une relation incestueuse. Definitivement pas. A la limite c'etait une forme baroque d'onanisme. Au pire...
Réponse avec citation
  #48  
Vieux 16/11/2005, 20h22
Avatar de Ben Wawe
Ben Wawe Ben Wawe est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: juin 2004
Messages: 21 979
Ben Wawe terrasse Ben Grimm au bras de ferBen Wawe terrasse Ben Grimm au bras de ferBen Wawe terrasse Ben Grimm au bras de ferBen Wawe terrasse Ben Grimm au bras de ferBen Wawe terrasse Ben Grimm au bras de ferBen Wawe terrasse Ben Grimm au bras de ferBen Wawe terrasse Ben Grimm au bras de ferBen Wawe terrasse Ben Grimm au bras de ferBen Wawe terrasse Ben Grimm au bras de ferBen Wawe terrasse Ben Grimm au bras de ferBen Wawe terrasse Ben Grimm au bras de fer
*arme son Desert Eagle et vise la tête de Tyler*

il a dit quelque chose ?

Dernière modification par Ben Wawe ; 07/12/2005 à 16h50.
Réponse avec citation
  #49  
Vieux 07/12/2005, 19h20
Avatar de Ben Wawe
Ben Wawe Ben Wawe est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: juin 2004
Messages: 21 979
Ben Wawe terrasse Ben Grimm au bras de ferBen Wawe terrasse Ben Grimm au bras de ferBen Wawe terrasse Ben Grimm au bras de ferBen Wawe terrasse Ben Grimm au bras de ferBen Wawe terrasse Ben Grimm au bras de ferBen Wawe terrasse Ben Grimm au bras de ferBen Wawe terrasse Ben Grimm au bras de ferBen Wawe terrasse Ben Grimm au bras de ferBen Wawe terrasse Ben Grimm au bras de ferBen Wawe terrasse Ben Grimm au bras de ferBen Wawe terrasse Ben Grimm au bras de fer
désolé pour le retard : avec mes autres écrits, les scénar' de comics et le #1 de Super Heroes of Europe : S.H.E., j'ai pas eu le temps de faire cet épisode avant aujourd'hui...donc le voila, en espérant qu'il va plaire...

Episode #11 : Le Rassemblement.



Londres s’éveillait calmement dans la fraîcheur de cette matinée de fin d’hiver 1899.
Les marchands déposaient leurs marchandises au milieu de leurs étals, les enfants cherchaient à manger dans les poubelles des restaurants ou sur les stands du marché, et plusieurs cris étaient déjà lancés pour râler après une livraison en retard, le mauvais temps ou simplement contre une pseudo concurrence déloyale.
Un début de matinée normal donc sur les docks de la ville la plus importante d’Angleterre.

Maximilien tentait vainement, lui, de ne pas s’énerver et de ne pas faire voler dans les airs tous ces badauds et personnes qui le gênaient dans sa mission. Bien sûr, il aurait très bien pu utiliser son extraordinaire vitesse pour slalomer entre tous ces êtres qui étaient là à vivre, à marcher calmement, mais il ne le pouvait pas : il n’avait jamais vu celui qu’il recherchait, et devait faire attention à chaque personne…et cela énervait énormément l’homme vêtu simplement d’une chemise blanche et d’un pantalon noir.

Bien sûr, Maximilien, qui préférait Max quand même mais n’osait pas l’avouer à ses collègues, pouvait facilement regarder les gens en courant vite, mais avec tout ce monde et ces enfants qui couraient partout…le risque était beaucoup trop grand pour qu’il ne fasse qu’oser tenter cela.
Lentement, il tentait de chercher cet être que Timothy lui avait ordonné d’aller chercher…et lentement, il commençait à s’énerver contre cette maudite mission qui ne voulait rien dire ! La Confrérie était bien assez puissante, pas besoin d’aller chercher d’autres personnes pour vaincre un tueur que lui pourrait facilement arrêter en quelques secondes…

« C’est moi que tu cherches, Windrunner. »

Ces quelques mots avaient été murmurés près de l’oreille de Maximilien, mais cela fit comme si il venait de recevoir un horrible coup de poignard dans le cœur. La surprise fut si grande que l’homme le plus rapide d’Angleterre, et du monde, resta quelques instants sans voix tandis qu’il se retournait vers celui qui lui avait parlé.

L’homme était assez grand et avait les cheveux noirs. Ses yeux obscurs sondaient le regard du membre de la Confrérie, qui remarqua alors son habit de bottier. Etrange, pensa-t-il…j’aurais juré qu’il était un banquier…

« Et bien ? Tu ne me réponds point ? »

Maximilien se reprit alors, tentant de parler calmement tandis que l’excitation et la surprise dictaient plutôt à son corps de bouger aussi vite que possible. Il ne comprenait pas comment cet homme pouvait connaître ce nom qu’il avait utilisé il y avait plusieurs années de cela, mais ce n’était pas l’important : le message devait être passé.

« Bien sûrquesi… »

Il inspira et expira doucement, tentant de se calmer tandis que l’air amusé de son interlocuteur l’énervait encore plus.

« Bien sûr que si, pardon. Nous avons besoin de vous. Maintenant et tout de suite. Une grave crise menace le pays et les autres. Il faut que vous veniez.
- Mmh…je ne suis pas sûr que je puisse… »

Maximilien sourit alors intérieurement. Il allait refuser. Mais Timothy l’avait prévu, et lui avait dit quoi dire quand cela arriverait. Max remercia alors intérieurement son ami tandis qu’il reprenait calmement la discussion.

« Je crois que si. A moins que vous ne désiriez que vos clients apprennent d’où vous venez, et votre petit secret…vous savez…ce que vous cachez… »

L’homme blêmit alors et perdit de sa superbe.

« Bien. Je vois que vous devenez arrangeant. Venez, nous n’avons aucun temps à perdre. Où est votre costume ?
- Euh…je…je…
- Où ? »

La voix de Maximilien était lourde et autoritaire tandis que celle de Victor Kassuvski, alias Victor MacCassan en Angleterre, avait perdue toute assurance.

« Euh…dans mon atelier…
- Qui est ?
- Euh…à droite après cette rue…
- Bien. Allons-y. »

Maximilien posa son bras sous celui du bottier, et un immense vent fit alors s’envoler la majorité des choses sur les étals du marché, et les deux hommes disparurent alors comme si ils n’avaient jamais été là…



Dix minutes plus tard, la banlieue de Londres. Là où vivent tous les prolétaires et travailleurs en usine. Là où meurent les rêves et naissent les désespérés. Maximilien n’était jamais venu vraiment ici, et il comprenait désormais pourquoi on avait toujours voulu le tenir éloigné de cet endroit…ici, il n’y avait aucun espoir et la vie était une souffrance longue et écoeurante…comment des hommes pouvaient laisser d’autres hommes vivrent ainsi ? Comment pouvait-on traiter ainsi des êtres humains ?

Il ne comprenait pas cela, et ne comprendrait certainement jamais, malgré tous les cours de Walter et de Carter…n’être pas de ce temps ni de ce lieu n’avait jamais aidé cet homme à s’intégrer, et cela était encore plus criant dans ce genre de situation…
Le membre de la Confrérie soupira en regardant une gamine faire la manche devant des gens qui n’avaient même pas assez d’argent pour se payer eux-mêmes à manger ou à loger…comment cela était-il possible en cette fin de siècle brillante ? Il faudrait que le groupe vienne s’occuper de cela, quand la crise serait terminée…il le fallait vraiment…

Une bourrasque de vent passa alors devant la fillette, qui se protégea les yeux avec ses mains, lâchant ainsi les quelques pièces qu’elle avait réussies à avoir. Lorsqu’elle pu à nouveau voir et qu’elle se dépêcha de reprendre son argent en main pour ne pas se le faire voler, la gamine trouva alors à côté de son pied nu et sale un billet de dix livres…cela nourrirait sa famille pour des semaines…elle n’aurait plus à faire la manche pendant des jours…elle releva alors la tête, mais ne trouva personne à remercier…elle loua alors Dieu de lui avoir donné ce cadeau qui lui permettrait peut-être de ne pas voir son petit frère mourir de faim et de froid cette année, et courut rentrer chez elle pour annoncer la bonne nouvelle à sa famille…

Maximilien toqua au même moment à la porte d’une de ces maisons qui se ressemblaient toutes et qui étaient presque toutes accolées. L’ensemble était pathétique et presque pitoyable, et il se demandait bien comment quelqu’un pouvait vivre, ou même survivre, dans ce genre d’habitation…surtout quelqu’un comme celui qu’il venait chercher…

« Oui ? C’est pourquoi ? »

La voix avait un accent non européen et Max comprit alors pourquoi cet homme de valeur n’avait pas pu trouver autre chose que cette maison miteuse pour vivre : hélas, dans cette ville et ce pays, les critères pour la noblesse et la grandeur humaine étaient basés sur la couleur de la peau, non sur l’intérieur des êtres…

« C’est Maximilien, John. Nous avons besoin de toi. »

La porte s’ouvrit alors sur un immense homme noir, armé d’une carabine étrange, bricolée par lui-même et qui semblait avoir plusieurs possibilités de tir. C’était très étrange, mais Maximilien avait depuis longtemps arrêté de s’étonner des créations de cet homme au crâne rasé et au bouc garni, et qui semblait assez énervé.

« A quoi ? Encore du matériel pour Wayne ou pour votre Museum ? Sans moi…vous profitez de mes inventions, mais je vis toujours dans ce trou à rat alors qu’on m’avait promis travail décent et maison habitable ! Que la Confrérie fasse elle-même ce dont elle a besoin ! »

L’arme était toujours pointée en avant, et Max se demanda alors si son ami était quelqu’un de nerveux ou non, chose qu’il ne savait pas mais qui revêtait subitement une importance exceptionnellement grande…

« Non, John : ce n’est pas pour tes inventions que je viens te voir. C’est pour quelque chose de plus grave.
- Ah ? Et quoi ? La Reine a besoin de me voir pour s’amuser avec sa Cour ?
- Non plus. L’heure est grave, John. Un fou rôde dans Londres. Il a tué une prostituée dans l’East End et…et la femme de Carter…et le Museum a été détruit tandis qu’un étranger qui peut détruire la Couronne est en liberté…nous avons besoin de toi…vraiment… »

John Irons fut choqué et stupéfait par ce qu’il venait d’entendre. Maximilien, un homme blanc, venait pratiquement le supplier de venir aider d’autres hommes blancs ? En temps normal et pour d’autres personnes, le noir aurait tiré et fait brûler le corps de l’inopportun, mais là, c’était différent…très différent, même.
Depuis son arrivée à Londres, la Confrérie l’avait aidée, en échange de quelques inventions…et presque tous avaient été gentils et agréables avec lui, du moins autant que leur racisme latent le leur permettait. Et là…et là, ils semblaient tous dépassés…du moins, assez pour devoir lui demander de l’aide…à lui, un « nègre »…

L’inventeur sourit en lui-même tandis qu’il baissait calmement son fusil vers le sol. Ils étaient dépassés et devaient le supplier. Bien. Il allait les aider, mais cela aurait un prix…un prix qu’ils allaient être obligés de payer pour avoir les services de celui qu’on appelait Steel…



Au même moment, dans la petite maison de Walter Queen sur les docks. Victor MacCassan se préparait à entrer dans cet étrange endroit. Bien sûr, il était déjà venu, mais c’était seulement avec l’aventurier favori de la Reine…bien sûr, il avait déjà rencontré la Confrérie, mais jamais au complet et jamais durant une telle situation de crise que celle qu’ils vivaient, selon les dires de Maximilien…
Tout cela faisait que le bottier n’osait pousser la porte en bois pour entrer dans ce qui pouvait, peut-être, être une des dernières choses qu’il verrait…

Alors qu’il allait soupirer et prendre son courage à deux mains, la porte s’ouvrit d’elle-même sur Timothy Wayne, fraîchement rasé et portant une chemise blanche sur un simple pantalon bleu marine. Il sourit franchement lorsqu’il vu Victor, et l’invita à rentrer en posant sa main sur son dos.

« Victor ! Je suis content que tu ais accepté de venir !
- Comme si j’avais eu le choix, Timothy… »

Le médecin sourit en voyant que les conseils faits à Maximilien avaient portés leurs fruits et qu’il avait bien suivit la leçon : cet homme qui était à côté de lui avait les meilleures raisons du monde pour refuser de les aider, mais il avait aussi d’autres raisons plus terre à terre d’accepter. Et, apparemment, mieux valait pour lui la survie de son image et de son affaire que celle de ses valeurs et de celles de ses ancêtres…

« Je ne te présente pas les autres, je suppose…
- Euh…non, non…cela ira…je connais…de vue, du moins…
- Bien. Tu as ramené ton costume ?
- Oui… »

Victor sentait les regards curieux et intéressés de Dan et Richard Scott sur lui…il connaissait le premier pour l’avoir aidé une fois dans une histoire de proxénétisme dans le marché qu’il surveillait, et connaissait l’autre par des articles de journaux…mais être là, devant eux, sans costume, sans rien d’autre que sa propre peau, que son propre visage…cela faisait bizarre à celui que l’on appelait Ragman…

« Il est dans ton sac ? »

Les paroles de Wayne sortirent le bottier de sa rêverie. Ce ne fut qu’à cet instant précis qu’il remarqua la légère excitation et la nervosité dans la voix du chef de la Confrérie : que se passait-il donc ici ?!
Timothy avait toujours été le summum du calme et de la concentration…jamais il ne s’énervait, jamais il ne se laissait aller à ses émotions…et là…et là, il semblait pressé, nerveux et excité…Victor déglutit alors discrètement, pensant que la situation était vraiment catastrophique vu l’état du médecin de la Reine, et vu l’absence de Walter dans sa propre maison…

« Oui…mais je préfère le sortir plus tard…tu…tu sais ce qu’il se passe quand je le porte trop longuement…
- Mmh…oui…tu as raison… »

Wayne sourit alors et se dirigeait lentement vers une petite table où étaient posés des verres et une bouteille de Scotch, quand soudain un éclair horriblement lumineux aveugla toutes les personnes présentes. Un cri s’échappa de chacun des torses, et tous tombèrent à terre, vaincus par la douleur de cette lumière si claire, si pure et si violente…rien de connu ne pouvait faire cela, pensa Richard Scott, tenant toujours la Lanterne contre lui…mais est-ce que cela prouvait encore que c’était impossible ? Les événements de ces dernières heures ne donnèrent pas la réponse qu’il voulait à l’archéologue…

De longues minutes passèrent alors. Chacun tentait de se relever et de se masser les yeux, mais la douleur de l’apparition de cette lumière si claire brûlait encore leur regard, et ils avaient mal rien qu’à imaginer toucher leurs paupières…
Heureusement, cela ne dura pas et, peu à peu, leur vue revint…d’abord, tout fut flou, mais des formes commencèrent à apparaître devant eux, et finalement ils réussirent à se relever et à pouvoir regarder la chose ou l’être qui avait fait cela…ils étaient tous prêts au combat, tous prêts à lâcher cette colère et cette rage qu’ils retenaient depuis l’explosion du Museum, du moins pour les Confréristes, bien sûr.

Ragman se releva doucement et fut choqué par ce qu’il vit. Un…un être très grand et entièrement blanc voletait au milieu de la pièce…oui, il voletait ! Grâce à deux ailes blanches immaculées, cet être défiait la loi de la gravité tandis que son air, que sa peau entièrement blanche elle aussi, et son armure avec sa longue lame dans un magnifique fourreau forçait le respect et la crainte.

Mais, alors que Victor allait mettre son costume, aucun de ses « collègues » ne bougea. Pourquoi n’attaquaient-ils pas cette…chose ? Pourquoi restaient-ils là, sans bouger ? N’avaient-ils pas peur ? Etaient-ils résignés ?
Ce fut Timothy qui lui donna la réponse, commençant calmement à parler avec l’être devant lui.

« Content que tu ais eu mon appel, mon ami.
- J’ai hésité, Timothy…j’ai longuement hésité. Mais j’ai pensé que si vous aviez besoin de moi, c’est que cela était important. Que se passe-t-il, Timothy ?
- La fin de l’Angleterre, Zauriel…la fin de l’Angleterre… »
Réponse avec citation
  #50  
Vieux 08/12/2005, 18h17
Avatar de grogramane
grogramane grogramane est déconnecté
kein engel sein
 
Date d'inscription: octobre 2004
Localisation: Planète Mars....eille
Messages: 16 039
grogramane a la chevelure de Medusagrogramane a la chevelure de Medusagrogramane a la chevelure de Medusagrogramane a la chevelure de Medusagrogramane a la chevelure de Medusagrogramane a la chevelure de Medusagrogramane a la chevelure de Medusagrogramane a la chevelure de Medusagrogramane a la chevelure de Medusagrogramane a la chevelure de Medusagrogramane a la chevelure de Medusa

yessss!
ça se precise!

mine de rien ça se laisse lire ces "petites histoires"

Message vBulletin
Vous devriez donner des points de réputation à d'autres avant d'en offrir de nouveau à Ben Wawe.
__________________
"l'homme qui a perdu la faculté de s'émerveiller et d'etre frappé de respect est comme s'il avait cessé de vivre" A.Einstein

Excusez mon humour de chiottes mais c'est parce que j'y mets tous les déchets de mes sentiments.
Réponse avec citation
  #51  
Vieux 08/12/2005, 18h21
Avatar de Ben Wawe
Ben Wawe Ben Wawe est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: juin 2004
Messages: 21 979
Ben Wawe terrasse Ben Grimm au bras de ferBen Wawe terrasse Ben Grimm au bras de ferBen Wawe terrasse Ben Grimm au bras de ferBen Wawe terrasse Ben Grimm au bras de ferBen Wawe terrasse Ben Grimm au bras de ferBen Wawe terrasse Ben Grimm au bras de ferBen Wawe terrasse Ben Grimm au bras de ferBen Wawe terrasse Ben Grimm au bras de ferBen Wawe terrasse Ben Grimm au bras de ferBen Wawe terrasse Ben Grimm au bras de ferBen Wawe terrasse Ben Grimm au bras de fer
merci beaucoup.
j'espère juste donner un peu de plaisir comme j'en prends à le faire...
merci encore.
Réponse avec citation
  #52  
Vieux 21/12/2005, 22h40
Avatar de Ben Wawe
Ben Wawe Ben Wawe est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: juin 2004
Messages: 21 979
Ben Wawe terrasse Ben Grimm au bras de ferBen Wawe terrasse Ben Grimm au bras de ferBen Wawe terrasse Ben Grimm au bras de ferBen Wawe terrasse Ben Grimm au bras de ferBen Wawe terrasse Ben Grimm au bras de ferBen Wawe terrasse Ben Grimm au bras de ferBen Wawe terrasse Ben Grimm au bras de ferBen Wawe terrasse Ben Grimm au bras de ferBen Wawe terrasse Ben Grimm au bras de ferBen Wawe terrasse Ben Grimm au bras de ferBen Wawe terrasse Ben Grimm au bras de fer
une sorte de "cadeau de Noël" pour ceux qui suivent, j'espère que vous apprécierez...

Episode #12 : La Réunion.



Victor ne comprenait rien à ce qu’il se passait. Au départ, il ne devait être là que pour aider la Confrérie, ce groupe étrange qu’il avait côtoyé à son arrivée à Londres après tous les monstrueux incidents qui s’y étaient produits. Et là, une sorte de…d’Ange venait d’arriver dans la pièce ! Lui qui n’était pas un grand pratiquant et d’une religion différente à la chrétienne, il était gêné et stupéfait, comme Richard Scott le seul qui ne vivait pas cela calmement.

L’américain semblait être le seul humain présent à être aussi affolé que celui qui se faisait appeler Ragman. Lui non plus ne semblait pas connaître cet « Ange » et ne semblait pas trop rassuré non plus par cette apparition presque divine…

« La fin de l’Angleterre ? Rien que cela ?
- Oui.
- J’avoue que si une toute autre personne m’avait dit cela, j’aurais explosé de rire, si tant est que cela soit possible pour ceux de…mon espèce. Mais jamais tu ne dirais cela si ce n’était pas vrai…que se passe-t-il ?
- Différentes choses, mais je veux attendre que tous soient là pour éclairer vos lanternes. Je n’ai ni le temps, ni la patience de reprendre mes explications.
- Tous là ? Est-ce à dire que la Confrérie n’est point complète maintenant ?
- J’ai fais battre le rappel, Zauriel.
- Oui, je sais mais…attends…le rappel ? Tu veux dire que tu as rappelé les trois autres aussi ? »

L’étrange être ailé semblait totalement stupéfait.
Victor pu alors plus le détailler, étant donné que sa vue était revenue totalement et que sa surprise était plus ou moins passée. Assez grand, la créature était totalement pâle, blanche même…elle portait un pantalon en cuir noir avec d’étranges bottes dorées, et une belle épée pendait à sa ceinture. Le reste de son corps était étrangement nu, et son crâne était entièrement rasé, comme pour faire encore plus ressortir ses deux yeux rouges…

« Oui. Victor est déjà là.
- Victor ?!
- Ragman.
- Ah…John et Zatara ne devraient plus tarder, non ?
- J’ai envoyé un messager les chercher.
- Quoi ? Mais Zatara est à plus de…
- Il est ici. »

Le dénommé Zauriel se retourna, comme toutes les personnes présentes. La porte était ouverte sur trois hommes qui venaient d’arriver. Maximilien était derrière les deux autres, dont un grand noir à l’air agressif, et celui qui venait de parler.
Celui-ci n’était pas très grand et assez sombre. Il était vêtu d’un long manteau noir qui cachait la majeure partie de son corps, et son visage obscur rendait mal à l’aise, un sentiment qui provenait certainement de son bouc étrange et noir qui lui donnait un genre indéfinissable.

« Zatara…
- Zauriel… »

Les deux êtres se toisèrent de longues secondes avant que Timothy ne passe dans leur champ de vision et rompe ainsi le contact étrange établit entre eux. Ils regardèrent alors ensemble respectueusement celui qu’on appelait Batman, qui parla d’une voix calme et autoritaire.

« Bien. Nous sommes presque tous rassemblés. Nous allons donc vous raconter la raison de votre présence ici et pourquoi la Confrérie traverse la plus grande crise de son histoire… »

Et alors, chacun à son tour, Wayne, Maximilien, Dan, Carter et Richard Scott parlèrent alors de leur expérience et des terribles horreurs dont ils avaient été témoins ou victimes…




Pendant ce temps-là, quelques mètres à côté, Walter Queen cauchemardait.
D’étranges formes monstrueuses l’attaquaient dans son sommeil, le chassaient, le persécutaient…lui qui avait poursuivit en Afrique les plus fabuleuses proies de la planète, il était désormais lui-même la proie, lui-même la bête qui allait orner le mur de ceux qui désiraient sa mort…

Bien sûr, l’aventurier tentait de s’échapper, de fuir, mais, inlassablement, il était rattrapé…inlassablement, on le retrouvait, on le blessait…et il ne pouvait rien faire, rien faire sauf fuir, courir et entendre cette horrible voix qui répétait sans cesse « je te trouverais…et je mettrais fin à cette chasse qui n’en est pas une…je te trouverais… »

« Nooooon ! »

Walter se réveilla alors en plein sursaut.
Sa blessure le faisait affreusement souffrir et ce qu’il avait pensé être un cri horrifiant n’avait été qu’un faible gémissement. La pièce tournait devant ses yeux fatigués, il ne sentait presque plus son corps et ses sens étaient presque tous éteints…l’aventurier sentait quand même la sueur sur son front et entendait vaguement des voix près de lui…dans l’autre pièce…

« Niiiiin… »

Queen bougea alors et rampa sur son lit jusqu’à tomber par terre, tentant alors de s’approcher de la porte pour mieux entendre les paroles et surtout les sons des voix. Quelque chose…quelque chose en lui lui disait qu’il connaissait une de ses voix…que les mots qui le hantaient dans son sommeil étaient liés avec une de ces voix…

« Niiaaaahaaaan… »

L’aventurier arriva finalement devant la porte, mais ses forces l’avaient abandonnées et il sentait que le poison reprenait, lui, de la vigueur dans son corps. Il tenta vainement d’atteindre la poignée, mais n’y arriva pas.
Pourtant…pourtant, il devait y arriver…il fallait qu’il avertisse la Confrérie de ce qu’il se passait sous son toit…il fallait…il fallait qu’il leur dise que la voix de ses cauchemars…la voix du White Man…que cette voix était présente parmi eux…que le White Man était l’un d’eux !

Mais Walter était trop faible, et il retomba inconscient devant la porte, ayant tout tenté pour sauver ses amis dans un ultime effort, mais ayant été trahit par son corps…




« Par tous les saints… »

John Irons n’en croyait pas ses oreilles. Si c’était vrai, si ce qu’ils disaient était vrai…le pays était dans la plus grande de ses crises. Jamais il n’avait eu plus besoin de ses hommes les plus courageux, les plus téméraires, les plus puissants et…les plus fous, aussi.
Victor et les dénommés Zauriel et Zatara partageaient aussi son inquiétude et son incompréhension. Les meurtres horribles, l’attaque contre le Muséum et l’agression de Walter, ainsi que la présence de l’étranger et de Richard Scott, tout cela était complexe et difficile à appréhender pour ces êtres qui étaient pourtant habitués à ce genre de phénomènes.

« Je ne crois point que Dieu ait quelque chose à voir avec cette folie, John. »

Carter Hall venait de parler et de se lever. Il portait encore les marques de l’attaque de l’ancien quartier général du groupe, mais il semblait avoir retrouvé de sa superbe et de son élégance malgré les bandages. Sa voix était forte et due, et l’on eut dit qu’il voulait paraître aussi autoritaire que Batman, ce qui était peu réalisable vu le peu de charisme dont il faisait preuve.

« Oh, ça non…tout au contraire, même… »

Zauriel venait de prononcer ces quelques mots, et tous s’étaient retournés vers lui, qui s’était posé. Richard Scott se dit alors qu’il en saurait peut-être enfin un peu plus sur cet étranger qui semblait encore plus mystérieux que les autres membres de la Confrérie, qui l’étaient déjà fortement…

« Tu n’es pas en Son nom ici, n’est-ce pas ?
- En effet, Timothy. Je n’ai pas osé poser la question aux autorités compétentes, étant donné que même pour l’attaque Muséum ou pour les autres crises de la planète, personne ne voulait intervenir Là-Haut.
- Là-Haut ? Mais de quoi parlez-vous ? Et en qui devrait-il parler ? »

Victor se rendit compte alors de sa fougue et de la teneur de ses propos.
Qui était-il pour parler ainsi à cet être ailé ? Qui était-il pour parler ainsi en présence des êtres les plus puissants de l’Angleterre, et de la planète ? Qui était-il pour prendre la parole devant eux ?
Mais, alors qu’il s’attendait à être remit en place sévèrement, les visages se déridèrent et Zauriel répondit calmement en souriant aux questions du Ragman.

« Désolé, j’aurais dû vous en parler avant…tous ne sont pas informés de ma véritable nature, et je l’avais oublié…pardonnez-moi.
Je suis Zauriel, un membre des Anges, ces êtres Célestes qui forment en quelques sortes l’Armée du Ciel, et donc de Dieu. Je suis un de ses meilleurs combattants, et…
- Le meilleur combattant, Zauriel. Ne sois pas modeste. »

Celui qui se disait Ange sourit alors à Dan, qui venait de prononcer ces quelques mots, caché comme à son habitude dans une zone moins éclairée de la pièce.

« Un de ses meilleurs combattants, donc. Je sais que vous devez avoir du mal à me voir véritablement comme un Ange, eut égard à vos croyances, mais sachez que Dieu est Dieu pour tous les peuples : il change juste de nom selon les cultures, chose que certains ont du mal à comprendre… »

Un lourd silence s’abattu alors sur la pièce et ses occupants.
Tous, excepté Victor, étaient chrétiens, plus ou moins pratiquants. Et tous n’arrivaient pas vraiment à comprendre et accepter que leur Dieu, celui qu’ils priaient ou avaient priés, pouvait être le même que celui des hérétiques, de ces êtres païens sur qui on racontait tant de choses…bien sûr, ils ne croyaient pas vraiment à ces rumeurs, mais bon…les préjugés avaient la vie dure, même pour ceux qui protègent la veuve et l’orphelin…

« Mmh…et donc…et donc vous n’êtes point ici au nom de votre Dieu ?
- En effet. ILS n’ont pas voulus envoyer sur Terre des Anges pour régler ce conflit…mais, eut égard à une dette ancienne contractée à Timothy, je ne pouvais refuser de venir vous aider…donc je suis ici…
- Et tu n’es pas le seul. »

La Confrérie se tourna alors vers Zatara et John Irons.

« Nous avons tous une dette envers la Confrérie ou Monsieur Wayne. Et nous sommes là pour la remplir, pour en être définitivement débarrassé. »

L’homme blanc obscur se tourna alors vers Batman.

« J’espère qu’après, tu nous laisseras tranquille…
- Oui. Mais il me faudra tout votre savoir et vos capacités.
- Tu les as d’ores et déjà. Après tout, avec le génie de John Irons, la puissance d’un Ange, la tradition Juive d’un Ragman, les dons d’un Homo Magi, et tout le pouvoir de la Confrérie elle-même, qui pourrait nous résister ?
- Et bien…pourquoi pas moi ? »

Une petite voix étrange et nasillarde se fit alors entendre derrière Zatara, Maximilien et John Irons. Ils se poussèrent pour faire apparaître un homme grand, très grand et vêtu d’une longue cape blanche qui recouvrait entièrement son corps. Sa tête était peinte en rouge et son crâne était rasé, comme celui de Zauriel.
Mais la couleur de celui-ci faisait comme si ces deux êtres étaient deux opposés, deux contraires, deux ennemis naturels…

Lentement, le nouvel arrivant marcha jusqu’au milieu de la pièce, jaugeant chaque personne du regard avec un petit sourire de prédateur. Il s’arrêta alors et resta de longs instants à tourner sur lui-même, plantant son regard assassin dans les yeux de chaque personne présente, qui lui renvoyait bien sûr à chaque fois son défi.

« Héhé…vous vous demandez certainement qui je suis, n’est-ce pas ? L’un de vous va parler, va tenter de m’occuper tandis que les autres vont se préparer à me sauter dessus…n’est-ce pas ? C’est votre technique classique, et je la connais par cœur…mais vous n’allez pas réussir à accomplir vos plans, mes chers confréristes… »

Son sourire s’élargit alors devant la surprise et l’incompréhension des membres de la Confrérie. Il savait…il connaissait leur technique…comment était-ce possible ? Comment pouvait-il être informé de cela ?
L’arrivant claqua des doigts et ceux qui avaient les sens les plus développés purent alors entendre des bruits de pas et de respiration nombreux…et ils arrivaient…une petite armée arrivait, et elle serait bientôt là, sur eux…

« Et maintenant, vous vous demandez qui je suis, n’est-ce pas ? »

Un petit rire sadique s’échappa de sa gorge tandis que plusieurs êtres étranges entraient déjà dans la pièce et que des dizaines d’autres attendaient dehors pour faire de même.

« Je vais vous simplifier la tâche, mes chers confréristes. Appelez-moi Blood. Brother Blood. »
Réponse avec citation
  #53  
Vieux 22/12/2005, 06h48
Avatar de cytrash
cytrash cytrash est déconnecté
Geek sénile faignant
-Généalogiste Sénile--Sentinelle du Temple-
 
Date d'inscription: avril 2004
Localisation: Recherche Kory et Donna
Messages: 20 580
cytrash défie la gravite comme Power Girlcytrash défie la gravite comme Power Girlcytrash défie la gravite comme Power Girlcytrash défie la gravite comme Power Girlcytrash défie la gravite comme Power Girlcytrash défie la gravite comme Power Girlcytrash défie la gravite comme Power Girlcytrash défie la gravite comme Power Girlcytrash défie la gravite comme Power Girlcytrash défie la gravite comme Power Girlcytrash défie la gravite comme Power Girl
quel cliffinger
Blood ,je ne l'ai pas vu venir celui là

(et ça y'est je crois avoir deviner qui Dan )

La suite ,la suite ,la suite ...
__________________
Daenerys à Tyrion: Je suis venue ici pour boire du Cacolac et casser des gueules.
Et je viens de finir mon Cacolac !
Les recap' rigolotes
Réponse avec citation
  #54  
Vieux 22/12/2005, 14h16
Avatar de Ben Wawe
Ben Wawe Ben Wawe est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: juin 2004
Messages: 21 979
Ben Wawe terrasse Ben Grimm au bras de ferBen Wawe terrasse Ben Grimm au bras de ferBen Wawe terrasse Ben Grimm au bras de ferBen Wawe terrasse Ben Grimm au bras de ferBen Wawe terrasse Ben Grimm au bras de ferBen Wawe terrasse Ben Grimm au bras de ferBen Wawe terrasse Ben Grimm au bras de ferBen Wawe terrasse Ben Grimm au bras de ferBen Wawe terrasse Ben Grimm au bras de ferBen Wawe terrasse Ben Grimm au bras de ferBen Wawe terrasse Ben Grimm au bras de fer
ah, pourtant les indices avec l'étrange être qui observait un monarque cruel caché en Europe, ça aurait dû mettre la puce à l'oreille...
en tout cas, merci de lire.

et non, ce n'est pas celui que tu penses.
Réponse avec citation
  #55  
Vieux 22/12/2005, 14h20
Avatar de cytrash
cytrash cytrash est déconnecté
Geek sénile faignant
-Généalogiste Sénile--Sentinelle du Temple-
 
Date d'inscription: avril 2004
Localisation: Recherche Kory et Donna
Messages: 20 580
cytrash défie la gravite comme Power Girlcytrash défie la gravite comme Power Girlcytrash défie la gravite comme Power Girlcytrash défie la gravite comme Power Girlcytrash défie la gravite comme Power Girlcytrash défie la gravite comme Power Girlcytrash défie la gravite comme Power Girlcytrash défie la gravite comme Power Girlcytrash défie la gravite comme Power Girlcytrash défie la gravite comme Power Girlcytrash défie la gravite comme Power Girl

bon bin me reste plus qu'attendre qu'il utilise ses pouvoirs pour voir qui il est

quant à blood ,oui c'est vrai ,je n'ai pas fait le rapprochement .
__________________
Daenerys à Tyrion: Je suis venue ici pour boire du Cacolac et casser des gueules.
Et je viens de finir mon Cacolac !
Les recap' rigolotes
Réponse avec citation
  #56  
Vieux 22/12/2005, 14h39
Avatar de Ben Wawe
Ben Wawe Ben Wawe est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: juin 2004
Messages: 21 979
Ben Wawe terrasse Ben Grimm au bras de ferBen Wawe terrasse Ben Grimm au bras de ferBen Wawe terrasse Ben Grimm au bras de ferBen Wawe terrasse Ben Grimm au bras de ferBen Wawe terrasse Ben Grimm au bras de ferBen Wawe terrasse Ben Grimm au bras de ferBen Wawe terrasse Ben Grimm au bras de ferBen Wawe terrasse Ben Grimm au bras de ferBen Wawe terrasse Ben Grimm au bras de ferBen Wawe terrasse Ben Grimm au bras de ferBen Wawe terrasse Ben Grimm au bras de fer
bah, il reste encore le mystérieux observateur, Dan et le White Man à trouver...
Réponse avec citation
  #57  
Vieux 03/01/2006, 01h12
Avatar de Diablo
Diablo Diablo est déconnecté
Super Héros confirmé
 
Date d'inscription: juin 2004
Messages: 80
Diablo change la caisse du Fauve
Tu écris la suite ou je bloque toutes tes séries sur urban... nan serieux la série est énorme alors depeche toi, finit tes exam et pond nous la suite il semblerais que je ne sois pas le seul à aimer alors bouge...
Réponse avec citation
  #58  
Vieux 03/01/2006, 01h20
Avatar de Ben Wawe
Ben Wawe Ben Wawe est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: juin 2004
Messages: 21 979
Ben Wawe terrasse Ben Grimm au bras de ferBen Wawe terrasse Ben Grimm au bras de ferBen Wawe terrasse Ben Grimm au bras de ferBen Wawe terrasse Ben Grimm au bras de ferBen Wawe terrasse Ben Grimm au bras de ferBen Wawe terrasse Ben Grimm au bras de ferBen Wawe terrasse Ben Grimm au bras de ferBen Wawe terrasse Ben Grimm au bras de ferBen Wawe terrasse Ben Grimm au bras de ferBen Wawe terrasse Ben Grimm au bras de ferBen Wawe terrasse Ben Grimm au bras de fer
beuh...
bon, pour tenir en haleine les lecteurs, je peux d'ores et déjà affirmer qu'un traître & un mort seront "présents" dans les rangs de la Confrérie dans le prochain épisode.
Réponse avec citation
  #59  
Vieux 03/01/2006, 02h09
Avatar de KING MOB
KING MOB KING MOB est déconnecté
Fan de Ben Wawe!!
 
Date d'inscription: décembre 2004
Localisation: Perfection, Nevada
Messages: 2 151
KING MOB change la caisse du Fauve
Et en plus il se permet de faire une bande annonce!
Respecte tes fan et sort la suite, VITE!!
(Oublie pas qui t'hébergera )
__________________
Pour être clair, Adam et Eve non PAS eu une relation incestueuse. Definitivement pas. A la limite c'etait une forme baroque d'onanisme. Au pire...
Réponse avec citation
  #60  
Vieux 03/01/2006, 10h23
Avatar de Ben Wawe
Ben Wawe Ben Wawe est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: juin 2004
Messages: 21 979
Ben Wawe terrasse Ben Grimm au bras de ferBen Wawe terrasse Ben Grimm au bras de ferBen Wawe terrasse Ben Grimm au bras de ferBen Wawe terrasse Ben Grimm au bras de ferBen Wawe terrasse Ben Grimm au bras de ferBen Wawe terrasse Ben Grimm au bras de ferBen Wawe terrasse Ben Grimm au bras de ferBen Wawe terrasse Ben Grimm au bras de ferBen Wawe terrasse Ben Grimm au bras de ferBen Wawe terrasse Ben Grimm au bras de ferBen Wawe terrasse Ben Grimm au bras de fer
bon, bon, si t'es sage je te dirais qui est le traître ce soir...
Réponse avec citation
Réponse

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non

Navigation rapide


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 06h53.


Powered by vBulletin® Version 3.8.3
Copyright ©2000 - 2020, Jelsoft Enterprises Ltd.
Version française #20 par l'association vBulletin francophone
Skin Design et Logos By Fredeur
Buzz Comics : le forum comics n°1 en France !