Précédent   Buzz Comics, le forum comics du Grand Débat. > > Critiques > Critiques VO

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #796  
Vieux 22/06/2019, 17h02
Avatar de bukowski
bukowski bukowski est connecté maintenant
Up and Dawn !
 
Date d'inscription: juin 2009
Localisation: Ain
Messages: 6 050
bukowski est LA légende vivante de ce forum !bukowski est LA légende vivante de ce forum !bukowski est LA légende vivante de ce forum !bukowski est LA légende vivante de ce forum !bukowski est LA légende vivante de ce forum !bukowski est LA légende vivante de ce forum !bukowski est LA légende vivante de ce forum !bukowski est LA légende vivante de ce forum !bukowski est LA légende vivante de ce forum !bukowski est LA légende vivante de ce forum !bukowski est LA légende vivante de ce forum !
"Symbiote Spider-man 1

Genre : années 80, symbiote et Mysterio

Cette mini-série marque le retour de Peter David sur le personnage dans une période durant laquelle il a énormément écrit ses aventures, les années 80. Dans ce premier numéro, aidé d’un Greg Land en très grande forme et un peu moins statique que d’habitude, on suit ses aventures post secret wars premier du nom où, aidé de son nouveau costume (qui est un symbiote, à son insu), et de la chatte noire avec qui il sort, il combat des personnages aussi colorés et petits bras que Mysterio et la mouche humaine… David nous projette dans les pensées d’un Mysterio qui en a marre d’être tourné en ridicule y compris par ses alliés et décide d’organiser un petit casse pépère qui va lui en mettre plein les poches. QU’ets ce qui peut mal tourner ?

David dresse un portrait très humain et réussi du grand looser devant l’éternel qu’est Mysterio, régulièrement présenté comme l’un des plus faibles des sinister six, si ce n’est le plus mauvais. Il montre que ce personnage intelligent peut devenir une menace si il croit un peu en lui-même et découvre un certain secret de l’arachnide par exemple…
Il développe également la chatte noire qui sort de son cliché d’éternelle risque-tout prête à tout pour Spidey et qui n’en a rien à faire de Peter Parker à travers une jolie scène avec Tante May. Au final, ce premier numéro très réussi parvient à émouvoir le lecteur (on pense notamment à une page en particulier qui montre parfaitement que l’époque est ancrée dans le passé et sur laquelle l’éditeur du titre revient avec humilité et intelligence).
Pour les dessins, c’est le bon Greg Land, avec de chouettes couleurs et une ambiance globale vraiment enveloppante et réussie.

Scénario : 15/20
Dialogues : 16/20
Dessins, encrage, couleur : 16/20
Note finale : 16/20"

Tu as bien raison. PaD réussit à Land. C'est un très bon numéro. Le contexte est bien restitué (avec des "cf tel ou tel épisode" qui me manquent de nos jours) et certaines scènes sont bourrées d'émotion. Définitivement du Spider-Man et de la tante May comme je les aime.
J'attaque la suite...de suite !
J'ai lu les 3 premiers et j'adore ! Vivement la suite…
17/20 !
__________________
Stay with me, sway with me...

Dernière modification par bukowski ; 22/06/2019 à 17h43.
Réponse avec citation
  #797  
Vieux 23/06/2019, 18h37
Avatar de Man-Thing
Man-Thing Man-Thing est déconnecté
Gardien du nexus
-Généalogiste Sénile--Sentinelle du Temple-
 
Date d'inscription: avril 2005
Localisation: Un marais des everglades
Messages: 3 775
Man-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt Murdock
David m'a tres rarement déçu. J'en retrouve imaginatif, doué pour les dialogues, connaisseur et respectueux du passé des personnages qu'il emploie. Land est plus intéressant ces dernières années je trouve. Ses compositions sont moins figées et photoréalistes.
Réponse avec citation
  #798  
Vieux 25/07/2019, 18h35
Avatar de Man-Thing
Man-Thing Man-Thing est déconnecté
Gardien du nexus
-Généalogiste Sénile--Sentinelle du Temple-
 
Date d'inscription: avril 2005
Localisation: Un marais des everglades
Messages: 3 775
Man-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt Murdock


Gros retard de plus d'un mois mais plein de lectures!

DC

Catégorie « Excellent »

Freedom fighters 7

Genre : En cavale

Après leurs exploits contre le Superman nazi, les FF se terrent sur les terres natales de Black Condor et méditent la perte de Human bomb. Mais les choses ne sont pas aussi simples et les plasstic men rôdent.
Encore une perle de narration et de graphisme au menu. On tremble pour les protagonistes et on est immergé par les très bons dessins. Une mini toujours aussi incroyable.

Scénario : 16/20
Dialogues : 17/20
Dessins, encrage, couleur : 17/20
Note finale : 17/20

Catégorie « Très bon »

RIEN

Catégorie « Bon »

Dceased 3

Genre : L’invasion zombie prend de l’ampleur

Un grand héros est tombé mais un de ses alliés est bien décidé à le venger, tandis que sous la mer une lutte féroce pour la survie est engagée et que Superman lui-même voit sa famille touchée par le mal mystérieux.
Un bon numéro pour une série qui a pris sa vitesse de croisière. Tout cela est très classique et sans surprises mais pas sans une certaine touche d’émotion bienvenue. Graphiquement c’est assez joli bien que ça manque un peu de finesse.

Scénario : 14/20
Dialogues : 15/20
Dessins, encrage, couleur : 15/20
Note finale : 14/20

Harley Quinn 63

Genre : La mort d’Harley

Aux prises avec le cancer en phase terminal de sa mère, Harley se remémore le bon vieux temps mais est aux prises avec la faucheuse, bien décidée à l’emporter en même temps que le vieux magasin dans lequel elle se trouve.
Un numéro assez bateau et très cliché mais qui comporte quelques trouvailles plus inspirées comme la relative émotion dégagée par la situation dramatique de la mère de notre anti-héroïne.

Scénario : 12/20
Dialogues : 14/20
Dessins, encrage, couleur : 15/20
Note finale : 13/20



MARVEL


Catégorie « Excellent »

Giant-size X-statix 1

Genre : Le retour de Doop !

La jeune sœur d’une des stars de l’ancienne équipe X-statix est plongée dans la folie soulevée par le retour de personnages qu’on croyait rangés des voitures…
Un numéro one-shot réalisé avec talent par l’équipe d’origine du titre légendaire des années 90 qui parvient à faire souffler toute l’énergie nécessaire pour retrouver le vent de folie de l’époque. La série à venir s’annonce très prometteuse ! Les dessins d’Allred font bien plaisir à voir et les nouveaux venus respectent le côté décalé des personnages de l’époque tout en s’adaptant à l’esprit de l’actuel.

Scénario : 16/20
Dialogues : 17/20
Dessins, encrage, couleur : 17/20
Note finale : 17/20

History of the marvel universe 1

Genre : Les origines de l’unvers

A la fin de la création, Franklin Richards et Galactus se remémorent les évènements qui ont conduit aux origines de cet univers. Galactus entreprend de tout raconter à Franklin, appelé à devenir lui aussi le dernier survivant d’un univers disparu, comme en son jeune temps un certain Galan…
Une grosse claque que ce numéro. Graphiquement, c’est une perle, avec des coueleurs somptueuses. Ce premier numéro va des origines de l’univers au temps des cow-boys et parvient à mixer parfaitement tous les éléments issus de séries aussi diverses que Doctor Strange, Fantastic four, X men, vengeurs et bien d’autres en quelque chose de cohérent, sans qu’un dieu ou un peuple primordial fasse échec à un autre en termes de cohérence logique. Ce numéro s etermine par un glossaire étayé expliquant dans quel numéro tel ou tel évènement apparait pour la première fois d’un point de vue chronologique. Un numéro incroyable pour les historiens de Marvel. Ça gagnerait à être édité en grand format comme les œuvres d’Ed Piskor sur les X-men car les dessins assez incroyables seraient mieux mis en valeur. Perso, j’ai été épaté d’apprendre des trucs alors que je croyais tout connaitre (comme Odin fondateur des vengeurs ou Thor fruit des ébats d’Odin et Gaïa).

Scénario : 16/20
Dialogues (essentiellement un monologue de Galactus) : 16/20
Dessins, encrage, couleur : 18/20
Note finale : 17/20

Spider-man life story 5

Genre : Morlun et civil war !

Dans les années 2000, un Parker retiré des affaires doit faire face à l’arrivée de Morlun le chasseur de totems et intervenir dans une civil war entre Cap et Iron man devenue très chaude avec les années.
Une très bonne évocation de deux grands évènements des années 2000 ayant impliqué le tisseur habilement retravaillés pour coller à la vie d’un personnage désormais assez âgé et ayant des enfants jeunes adultes. Peut-être un cran en dessous des numéros précédents mais habilement réalisé et toujours aussi marquant. Le prochain et dernier numéro promet d’être marquant. Espérons qu’il transformera l’essai!

Scénario : 16/20
Dialogues : 17/20
Dessins, encrage, couleur : 17/20
Note finale : 17/20

Catégorie « Très bon »

Captain America and the Invaders : Bahamas triangle 1

Genre : La première rencontre des Invaders avant de devenir officiellement une super équipe

Un tout jeune Captain America est envoyé aux Bahamas protéger discrètement le président des USA en visite chez celui le bref roi Edward VIII qui a dû renoncer à la couronne et qui est sympathisant nazi même s’il est gouverneur général des Bahamas. Malgré l’état de non agression entre les USA et l’Allemagne, la vie du président est menacée lorsqu’Hitler dépêche sur les lieux un certain Heinrich Zemo…
Un très bon one shot réalisé par deux spécialistes du super groupe et qui permet de voir la première rencontre entre Cap et la première human torch, Namor faisant un caméo. Les dessins sont magnifiques et l’histoire évoque une figure anglaise méconnue aux USA. Une très bonne surprise qui fait honneur à la meilleure des super équipes !

Scénario : 16/20
Dialogues : 16/20
Dessins, encrage, couleur : 17/20
Note finale : 16/20

Invaders 7

Genre : Namor devient un ennemi majeur du marvelverse

Namor continue de dérouler ses plans de conquête tandis qu’Iron man prend très mal les cachotteries des Invaders et les nombreux morts occasionnés par Atlantis.
Un très bon numéro qui montre un Namor instable et dangereux, en passe de redevenir un méchant majeur de l’univers Marvel. La dernière page est assez terrifiante dans son genre.

Scénario : 16/20
Dialogues : 16/20
Dessins, encrage, couleur : 16/20
Note finale : 16/20

The Punisher 16 (numérotation Legacy 241)

Genre : Pupu est de retour à New-York

Pupu est déterminé à éliminer le baron Zemo mais ce dernier sollicite l’aide du maire de New-York, un certain Wilson Fisk. La cohabitation entre les deux super criminels n’est guère aisée et les plans de Zemo, ambitieux, risquent bien d’aboutir.
Enfin un numéro vraiment marquant après un 15 très décevant, avec de bons morceaux d’action et de surprises, des dialogues percutants et une ambiance qui évoque les années90 et Mike Baron. Une belle claque.
Scénario : 15/20
Dialogues : 16/20
Dessins, encrage, couleur : 15/20
Note finale : 16/20

War of the realms 6

Genre : Malekith contre Thor, le final

Thor a souffert sur Yggdrasil comme son père et y’a gagné des pouvoirs démesurés, mais cela ne suffira pas contre Malekith et ses dernières troupes. Il décide donc d’aller chercher de l’aide auprès de lui-même…
Un beau final, bien bourrin et spectaculaire pour une conclusion très agréable à ce très bon crossover qui donne envie de lire la série Thor. Mission accomplie donc.

Scénario : 15/20
Dialogues : 16/20
Dessins, encrage, couleur : 17/20
Note finale : 16/20

Marvels epilogue

Genre : Dispensable mais soigné

Numéro épilogue à la célèbre série des années 90 qui a été une grosse baffe pour moi à l’époque, cet épilogue emmène notre photographe qui vieillit bien lord d’une célèbre veille de noël durant laquelle ils vont faire la connaissance des X men période Claremont/Cockrum et de Nova.
C’est très beau mais très court. C’est aussi assez dispensable dans le sens où ça n’apporte rien de vital à la série d’origine. Les quelques pages de BD sont complétés par une double page gag façon MAD sympathique et de plein d’interviews. Elles ont l’air intéressant mais je ne les ai pas encore lues. Un peu décevant donc mais suffisamment marquant d’un point de vue graphique.

Scénario : 14/20
Dialogues : 16/20
Dessins, encrage, couleur : 18/20
Note finale : 16/20


War of the realms omega 1

Genre : Les conséquences du crossover

Ce numéro bien construit autour des personnages de DD et d’Heimdall nous propose un peu d’introspection sur le diable devenu dieu mais aussi sur Jane Foster et sa future incarnation en nouvelle valkyrie, le punisher bien déterminé à venger les victimes des troupes de Malekith et Loki devenu roi de Jotuheim et prenant en pitié le plus frêle des géants, le tout réalisé ét écrit par les équipes des futures titres mais aussi par un Aaron qui reprend le perso de DD, qu’il semble apprécier.
Un bon one-shot qui fait assez bien le point sur l’après-crossover et donne plus ou moins envie de suivre les futures titres annoncés. Les séries sur la valkyrie et le Punisher devraient être réussis. Celle sur Loki semble plus laborieuse. L’histoire lien de DD offre une conclusion intéressante à l’histoire suivie de War of the realms war scrolls. Un bon one-shot pas indispensable mais très plaisant et avec de très beaux dessins.

Scénario : 14/20
Dialogues : 16/20
Dessins, encrage, couleur : 16/20
Note finale : 15/20

Symbiote Spider-man 4

Genre : Mysterio et le symbiote

Myterio commence à appréhender la nature profonde du nouveau costume de Spider-man mais tombe aux mains du caïd…
Malgré un cliffhanger très prévisible, cette mini-série est un vrai plaisir de lecture pour l’instant, David livrant un de ses meilleurs travaux de cette année, bien épaulé par un Land qui fait plaisir.

Scénario : 15/20
Dialogues : 16/20
Dessins, encrage, couleur : 15/20
Note finale : 15/20

Doctor Strange 15 et 16 (numérotation Legacy 405 et 406)

Genre : Doctor Strange est toujours aux prises avec Galactus

Strange tente le tout pour le tout afin de renvoyer Galactus dans l’univers de la science, partiellement aidé par des alliés étonnants et malgré des ennemis ayant toutes les cartes en mains.
Un arc que j’ai beaucoup maimé mais qui aura trainé un peu trop en longueur, le scénariste ayant beaucoup tiré sur la corde narrative et décompressé à outrance son intrigue.

Scénario : 15/20
Dialogues : 16/20
Dessins, encrage, couleur : 15/20
Note finale : 15/20

The superior Spider-man 9 (tie-in War of the realms)

Genre : Spock aux prises avec ses remords

Spock est désarçonné par les évènements du crossover War of the realms et les morts qu’il n’a pu éviter. Il découvre la notion de « remords » et semble tendre de plus en plus vers le bien, ce que remarque son entourage.
Un numéro très réussi et intéressant dans qlequel on voit que Gage développe son personnage peu à peu. Espérons que le « rechute » en méchant sera dans longtemps. Le cliffhanger trahi par la couverture est intrigant et pourrait offrir un ennemi récurrent intéressant à Spock.

Scénario : 15/20
Dialogues : 15/20
Dessins, encrage, couleur : 14/20
Note finale : 15/20

Guardians of the galaxy 7 (numérotation Legacy 157)

Genre : Nouvel arc et ennemi intéressant

L’église universelle de la vérité créée par Starlin dans les années 70 fait son grand retour sous une forme suffisamment menaçante pour impliquer les gardiens et l’univers tout entier. Pendant que Starlord et Gamorra décident du nim du nouveau vaisseau de l’équipe, on apprend enfin ce qu’est devenu Rocket et un évènement dramatique survient.
Un très bon début d’arc plein de menaces et de mystères. Le dessinateur est encore plus convaincant que le premier. Si Cates ne dilue pas trop sa sauce comme sur le premier arc narratif, ça peut donner de très bonnes choses.

Scénario : 14/20
Dialogues : 15/20
Dessins, encrage, couleur : 16/20
Note finale : 15/20

Fantastic four 11 (numérotation Legacy 656)

Genre : Permis de conduire

Les FF font face au pire de leurs ennemis : les inspecteurs du permis de conduire des véhicules volants, déterminés à régulariser la situation des enfants de la famille. Avec l’aide de Ben et Johnny mais aussi d’une invasion du microverse, cet examen va se passer de façon très fun.
Un numéro agréable et très divertissant, dans l’esprit des épisodes « tranche de vie délirante » des FF. Une belle réussite et un des meilleurs numéros du reboot.

Scénario : 14/20
Dialogues : 15/20
Dessins, encrage, couleur : 14/20
Note finale : 15/20

Web of Venom : Funeral pyre 1

Genre : Bonne surprise

Ce numéro qui porte le titre d’une histoire très anecdotique parue dans les années 90 qui faisait se rencontrer Venom et le Punisher et créait un méchant très oubliable du nom de Pyre (jamais revu depuis) est en fait dédié à l’ancienne protégée de Flash Thomson quand il était Venom : la très réussie Andi Benton, ancienne symbiote sous le nom de Mania (son design très manga était très bon), qui essaie désormais de devenir normale et de se faire oublier. Mais si elle n’a plus que des traces infimes de symbiote (elle l’a apparemment perdu durant le run spatial de Venom avec les gardiens et peu avant le retour de Brock), elle a conservé la marque infernale qu’elle avait gagné en même temps que Thomson durant le début du run de Bunn et elle réserve des surprises à l’assassin envoyé pour la tuer et marquer le début d’Absolute Carnage…
Ce one-shot est en fait le vrai début d’Absolute Carnage et lance la chasse aux anciens porteurs de symbiotes déclarée par le tueur en rouge. Bunn connait bien le personnage qu’il a co-crée et l’exploite bien. Andi est attachante et on tremble un peu pour elle malgré ses pouvoirs. Les deux dessinateurs au style simiaire qui s epartagent le titre sont tous deux très bons et convaincants. En bref, un bon one-shot, réussi .

Scénario : 14/20
Dialogues : 14/20
Dessins, encrage, couleur : 15/20
Note finale : 15/20

Catégorie « Bon »

The prodigal sun 1/3 :Fantastic four

Genre : Un voyageur perdu en terre sauvage

Un voyageur très puissant venu d’une autre planète et faisant penser entre autres à Superman s’écrase en terre sauvage et devient le leader des barbares des marais. Ka zar et Shana font appel aux FF pour les aider.
Une histoire très classique mais bien fichue et racontée bien que très classique. Les dessins sont inégaux mais pas désagréables. Les dialogues sont en revanche très amusants et on sent que David s’amuse.

Scénario : 13/20
Dialogues : 16/20
Dessins, encrage, couleur : 14/20
Note finale : 14/20

Silver surfer black 2

Genre : Combat au sommet

Le surfer affronte Knull, le dieu surpuissant des symbiotes !
Un numéro de pure baston qui a le mérite d’offrir les plus belles planches jamais faites d’un auteur que je n’apprécie guère. Le cliffhanger est relativement inattendu et sympathique.

Scénario : 12/20
Dialogues : 13/20
Dessins, encrage, couleur : 15/20
Note finale : 14/20

The superior Spider-man 8 (tie-in War of the realms)

Genre : Spock essaie d’accepter sa place

Fin des aventures de Spock et des west coast avengers face aux troupes de Malekith avec un peu de bris du 4ème mur grâce à Gwenpool. Tout ça ne vole pas très loin mais ça divertit bien.

Scénario : 14/20
Dialogues : 14/20
Dessins, encrage, couleur : 13/20
Note finale : 14/20

Venom 16

Genre : Eddie doit aider son parent

Eddie Brock est il prêt à accepter à nouveau l’aide de son « autre » à l’aube du crossover de l’été impliquant Carnage ? Ayant besoin de sous, il se tourne vers un ancien collègue du globe et va renouer peu à peu avec ce dernier…
Un numéro de transition bien fichu et très simple, avec un dessinateur très convaincant. On espère que les numéros Tie-in au crossover impliquant le retour de Carnage sera réussi.

Scénario : 12/20
Dialogues : 14/20
Dessins, encrage, couleur : 15/20
Note finale : 14/20

Catégorie « Sympa »

The Punisher 3 (tie-in War of the realms)

Genre : Une mini série un peu ratée

Fin des aventures de Pupu face aux hordes de Malekith. L’ambiance « Guerre en plein New-York » et des dessins agréables ne suffisent pas à faire oublier le côté ultra-dispensable de cette mini dans le cours des évènements, celle-ci se déroulant essentiellement pendant le premier numéro de la série principale. La dernière scène est en revanche réussie.

Scénario : 10/20
Dialogues : 13/20
Dessins, encrage, couleur : 14/20
Note finale : 12/20
Réponse avec citation
  #799  
Vieux 26/07/2019, 09h33
Avatar de Jorus C'Baoth
Jorus C'Baoth Jorus C'Baoth est déconnecté
Jedi du coté obsc... DOH!
 
Date d'inscription: août 2003
Localisation: On a Highway to Hell....
Messages: 8 220
Jorus C'Baoth est intelligent comme Mister FantasticJorus C'Baoth est intelligent comme Mister FantasticJorus C'Baoth est intelligent comme Mister FantasticJorus C'Baoth est intelligent comme Mister FantasticJorus C'Baoth est intelligent comme Mister FantasticJorus C'Baoth est intelligent comme Mister FantasticJorus C'Baoth est intelligent comme Mister FantasticJorus C'Baoth est intelligent comme Mister FantasticJorus C'Baoth est intelligent comme Mister FantasticJorus C'Baoth est intelligent comme Mister FantasticJorus C'Baoth est intelligent comme Mister Fantastic
Encore un bon retour que je lis sur Freedom Fighters.. je vais devoir y passer
__________________
Bad to ze Bone!

Ne cliquez pas, c'est une pub!
Réponse avec citation
  #800  
Vieux 26/07/2019, 15h03
Avatar de Man-Thing
Man-Thing Man-Thing est déconnecté
Gardien du nexus
-Généalogiste Sénile--Sentinelle du Temple-
 
Date d'inscription: avril 2005
Localisation: Un marais des everglades
Messages: 3 775
Man-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt Murdock
Tu ne va pas le regretter. C'est excellent.
Réponse avec citation
  #801  
Vieux 26/07/2019, 15h06
Avatar de Ben Wawe
Ben Wawe Ben Wawe est déconnecté
En pleine Morlockisation
 
Date d'inscription: juin 2004
Localisation: Xanadu
Messages: 21 135
Ben Wawe fait des barbecues avec Johnny BlazeBen Wawe fait des barbecues avec Johnny BlazeBen Wawe fait des barbecues avec Johnny BlazeBen Wawe fait des barbecues avec Johnny BlazeBen Wawe fait des barbecues avec Johnny BlazeBen Wawe fait des barbecues avec Johnny BlazeBen Wawe fait des barbecues avec Johnny BlazeBen Wawe fait des barbecues avec Johnny BlazeBen Wawe fait des barbecues avec Johnny BlazeBen Wawe fait des barbecues avec Johnny BlazeBen Wawe fait des barbecues avec Johnny Blaze
Oui.
Même s'il est dommage que le #7 ait un autre dessinateur.
__________________
Elijah Snow : "It’s a strange world."
Jakita Wagner : "Let’s keep it that way."

Warren Ellis.
Réponse avec citation
  #802  
Vieux 26/07/2019, 18h26
Avatar de Slobo
Slobo Slobo est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: février 2005
Localisation: Malakoff (92)
Messages: 13 583
Slobo a piqué les clopes de ManhunterSlobo a piqué les clopes de ManhunterSlobo a piqué les clopes de ManhunterSlobo a piqué les clopes de ManhunterSlobo a piqué les clopes de ManhunterSlobo a piqué les clopes de ManhunterSlobo a piqué les clopes de ManhunterSlobo a piqué les clopes de ManhunterSlobo a piqué les clopes de ManhunterSlobo a piqué les clopes de ManhunterSlobo a piqué les clopes de Manhunter
Citation:
Posté par Ben Wawe
Voir le message
Oui.
Même s'il est dommage que le #7 ait un autre dessinateur.
Franchement moi j'ai même pas vu le changement, tellement c'est de la qualité
Réponse avec citation
  #803  
Vieux 26/07/2019, 19h19
Avatar de scarletneedle
scarletneedle scarletneedle est déconnecté
#NoTeamPeineàjouir
-Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: septembre 2004
Localisation: Manhattan, au bout d'une toile
Messages: 130 332
scarletneedle a compris Final Crisisscarletneedle a compris Final Crisisscarletneedle a compris Final Crisisscarletneedle a compris Final Crisisscarletneedle a compris Final Crisisscarletneedle a compris Final Crisisscarletneedle a compris Final Crisisscarletneedle a compris Final Crisisscarletneedle a compris Final Crisisscarletneedle a compris Final Crisisscarletneedle a compris Final Crisis
Citation:
Posté par Ben Wawe
Voir le message
Oui.
Même s'il est dommage que le #7 ait un autre dessinateur.
C'était prévu (malgré la pause aussi prévue d'1 mois).
Après, Barrows met la barre tellement haute et Redondo n'est pas un manchot (je lui prévois un gros avenir après avoir bien mijoté à droite et à gauche).
__________________
Alan Moore: "I should just keep me mouth shut, I just upset people."

Ma galerie sur Comic Art Fan
Réponse avec citation
  #804  
Vieux 26/07/2019, 19h54
Avatar de Ben Wawe
Ben Wawe Ben Wawe est déconnecté
En pleine Morlockisation
 
Date d'inscription: juin 2004
Localisation: Xanadu
Messages: 21 135
Ben Wawe fait des barbecues avec Johnny BlazeBen Wawe fait des barbecues avec Johnny BlazeBen Wawe fait des barbecues avec Johnny BlazeBen Wawe fait des barbecues avec Johnny BlazeBen Wawe fait des barbecues avec Johnny BlazeBen Wawe fait des barbecues avec Johnny BlazeBen Wawe fait des barbecues avec Johnny BlazeBen Wawe fait des barbecues avec Johnny BlazeBen Wawe fait des barbecues avec Johnny BlazeBen Wawe fait des barbecues avec Johnny BlazeBen Wawe fait des barbecues avec Johnny Blaze
Complètement.
Mais vu qu'il s'agit d'une maxi-série, et déconnectée de tout, ça aurait été super d'avoir Barrows sur les douze numéros. Même en attendant.
__________________
Elijah Snow : "It’s a strange world."
Jakita Wagner : "Let’s keep it that way."

Warren Ellis.
Réponse avec citation
  #805  
Vieux 04/08/2019, 16h43
Avatar de Man-Thing
Man-Thing Man-Thing est déconnecté
Gardien du nexus
-Généalogiste Sénile--Sentinelle du Temple-
 
Date d'inscription: avril 2005
Localisation: Un marais des everglades
Messages: 3 775
Man-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt Murdock
DC

Catégorie « Excellent »

RIEN

Catégorie « Très bon »

RIEN

Catégorie « Bon »



Batman : last knight on earth 2

Genre : Batman découvre le monde qui l’entoure

Toujours accompagné du Joker et de Wonder Woman, Batsy découvre ce qui reste du monde après l’apocalypse et commence à comprendre qui tire les ficelles…
Le numéro 1 était aussi classique que bien raconté. Ce numéro 2 n’est guère passionnant malgré les reprises de figures connues retravaillées façon post apo et la découverte des ruines du monde. J’ai même trouvé que Capullo était moins convaincant sur certaines planches malgré la réussite globale du bouzin. En bref, espérons que le dernier numéro nous épatera plus.

Scénario : 14/20
Dialogues : 15/20
Dessins, encrage, couleur : 16/20
Note finale : 14/20

MARVEL

Catégorie « Excellent »

RIEN

Catégorie « Très bon »

RIEN

Catégorie « Bon »



Captain America 12 (numérotation Legacy 716)

Genre : Ronronnant

Cap fait connaissance de ses sauveteuses, les daughters of Liberty, qui semblent rejoindre la cohorte d’équipes secrètes qui œuvrent dans l’ombre depuis au moins deux siècles. Fury jr se lance sur la trace de ce fugitif et on apprend enfin l’identité de la dryade.
C’est toujours aussi peu passionnant malgré une certaine qualité d’exécution. Rendez-moi Spencer !

Scénario : 13/20
Dialogues : 15/20
Dessins, encrage, couleur : 14/20
Note finale : 14/20

Catégorie « Sympa »

Fantastic four 12 (numérotation Legacy 657)

Genre : Lune de miel clichée et spin off ennuyeux

Dans l’histoire principale, Ben et Alicia tentent de profiter de leur lune de miel mais sont dérangés par un Hulk bizarre qui ne semble pas être lui-même, le tout sur fond de compte à rebours car Ben est en train de redevenir humain pour une durée limitée…
Dans la back up, nous voyons ce que devient Julie Powers de Power pack, en pleine dépression (rupture amoureuse et abandon de la fac) au moment où des membres de la future foundation et notamment son frère Alex viennent la recruter.

Un numéro un peu chiant, très classique et relativement ennuyeux. L’histoire principale sauve les meubles grâce aux très beaux dessins même si on a lu ça 3000 fois au moins mais la back up, censée donner envie de lire le spin off Future foundation est très ennuyeux et assez moche graphiquement.
Les notes ci-dessous font une moyenne des deux histoires, gâchées par la back up qui prend une place respectable du numéro.

Scénario : 11/20
Dialogues : 14/20
Dessins, encrage, couleur : 14/20
Note finale : 12/20

Venom annual 1 (Tie in Acts of evil, pas de numérotation Legacy)

Genre : Confrontation ennuyeuse

Lady Hellbender, la chasseuse de monstres galactique et ennemie d’Amadeus Cho du temps où il était Hulk, décide de capturer Venom pour un motif mystérieux. Bien sûr, le Klyntar n’est pas d’accord.
Dans la back up qui nous raconte ses origines, nous apprenons pourquoi elle chasse les monstres et les capture…
Un annual qui fait partie d’une série d’autres qui a apparemment pour but de réactualiser le concept du crossover des années 90 « Acts of vengeance » qui opposait des personnages qui ne se côtoyaient pas jusque là. Le logo acts of evil qu’on trouve sur la couverture est graphiquement similaire et cet annual est très décevant. Lady Hellbender était un personnage sympathique créée par Pak et Cho dans la série très décevante « The awesome Hulk » qui n’a pas réapparu depuis. Fallait il vraiment la sortir de la naphtaline pour l’opposer à Venom dans ce qui ressemble à ce qu’on pouvait trouver de plus basique dans les années 90 ? L’histoire principale comme la back up souffre d’un manque criant d’originalité et d’intérêt. Les dessins qu’on y trouve ne sont guère folichons non plus. Ça se lit mais ça tombe des mains aussi sec.

Scénario : 10/20
Dialogues : 13/20
Dessins, encrage, couleur : 12/20
Note finale : 12/20
Réponse avec citation
  #806  
Vieux 25/08/2019, 13h05
Avatar de Man-Thing
Man-Thing Man-Thing est déconnecté
Gardien du nexus
-Généalogiste Sénile--Sentinelle du Temple-
 
Date d'inscription: avril 2005
Localisation: Un marais des everglades
Messages: 3 775
Man-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt Murdock
DC

Catégorie « Excellent »

RIEN

Catégorie « Très bon »




Harley Quinn 64

Genre : Crossover forcé ?

Apex Luthor, la version fantomatique et surpuissante de Lex Luthor durant ce year of Evil, vient offrir un deal à la Harley du comic que lit notre héroïne à sa mère mourante depuis le numéro 64. Problème : la Harley du comic comme la réelle ne veulent pas entendre parler de ce crossover qui leur casse les pieds même si il vend très bien. Apex Luthor va devoir déployer des trésors d’imagination pour convaincre la Harley du comic et parvenir à ses fins.
Un numéro très perché et drôle mais également très bris du 4ème mur qui brocarde gentiment les crossovers tout en faisant avancer doucement son intrigue principale. Un des meilleurs numéros de la série jusqu’ici, qui vaut la lecture.

Scénario : 16/20
Dialogues : 16/20
Dessins, encrage, couleur : 16/20
Note finale : 16/20

Catégorie « Bon »

Dceased 4

Genre : Nouvelles menaces

La lutte contre les infectés continue et de nouvelles menaces apparaissent. Le cliffhanger ajoute au sentiment de fatalité qui pèse sur le titre.
Difficile de beaucoup parler de ce numéro sans spoiler. On y trouve une continuation de l’histoire qui continue à divertir agréablement et bénéficie de beaux dessins. La mini-série continue à apporter sa pierre à l’édifice du genre.

Scénario : 14/20
Dialogues : 15/20
Dessins, encrage, couleur : 16/20
Note finale : 14/20

Black mask : year of the villain 1


Genre : Black mask accepte le deal


Black Mask est un méchant de seconde zone de la galerie de Batman. Ce numéro nous propose de découvrir son passé commun avec Bruce Wayne et les nouveaux pouvoirs que lui apportent Apex Lex.
Rien de folichon dans ce numéro à la construction et aux dessins très classiques. Appréciant le personnage, je me suis laissé tenter mais je suis un peu déçu de l’absence d’ambition des créateurs et du pouvoir ultra cliché qu’ils lui ont octroyé.

Scénario : 14/20
Dialogues : 14/20
Dessins, encrage, couleur : 14/20
Note finale : 14/20

MARVEL

Catégorie « Excellent »




The new mutants epic collection TPB 2 :the demon bear saga

Genre : le meilleur volume pour l'instant

Ce TPB comprend les épisodes 13 à 31 de la série originale du même nom ainsi que le premier annual. Tous les épisodes sont écrits par un Chris Claremont en grande forme. Les épisodes 13 à 17 sont dessinés par Sal Buscema et Tom Mandrake, les épisodes 18 à 31 par Biill Sienkiewicz qui y parfait le style qu’il avait étrenné sur Moon knight et l’annual est dessiné par le co-créateur des new mutants,Bob McLeod.
3ème tome paru dans la collection epic dédié aux new mutants après un numéro 1 réussi et intrigant et un numéro 6 qui clôt la série à quelques numéros près avant sa transformation en X force, il s’agit surtout des débuts du plus célèbre dessinateur de la série, qui a donné au titre ses lettres de noblesse et son identité graphique particulière et immédiatement reconnaissable ainsi que le très bon personnage de Warlock, le mutant extra-terrestre métamorphe et techno-organique. Les premiers numéros de cet opus sont dans la lignée de ceux du premier. Graphiquement très classiques, ils nous permettent de nous familiariser avec les nouveaux venus Doug Ramsey (alias Cypher) et Amara (alias Magma), deux personnages que l’on a perdu de vue dans le volume 6. Kitty Pryde et Emma Frost y jouent également un grand rôle, la première en tant que rivale puis amie des new mutants et la seconde en tant qu’alter ego inquiétant de Xavier avec ses propres élèves au service du Hellfire club, les hellions. Ceux-ci sont dans l’ensemble réussis et intrigants, comme le psychopathe Empath ou la sympathique Catseye. Ces épisodes nous donnent également un rôle croissant attribué à Magik, personnage le plus réussi des new mutants à mon avis.
L’annual nous présente Lila Cheney, amante de Cannonball qui permet de densifier le personnage en lui ajoutant un peu de personnages secondaires et qui est un personnage très eighties dans l’esprit et très réussi. Les épisodes 18 à 31 constituent l’intérêt premier de cet opus grâce à leur graphisme simple mais très élégant et immersif, très hors normes pour l’époque et qui ont presque fondé un style à part. On y voit le destin de Moonstar aux prises avec le demon bear du titre dans une saga très intéressante et marquante, mais aussi l’arrivée sur terre de Warlock, une apparition de Diablo, une sous intrigue intéressante autour de la cape et l’épée, la première apparition de Legion, le fils fou de Xavier et pour conclure une apparition des gladiators apparus dans la mini-série assez ratée Beauty and the beast d’Ann Nocenti ainsi que le retour d’un membre oublié de l’équipe. Ce dernier arc est le plus faible mais comporte quelques fulgurances, comme l’identité de la personne qui tire les ficelles dans l’ombre.
Le meilleur des 3 epic collection parus à ce jour et dédiés aux new mutants pour l’instant. Que ce soit du point de vue graphique, de l’histoire de marvel ou de l’évolution des personnages, c’est un vrai bijou et une lecture obligatoire, avec un Claremont à son meilleur selon moi. Une excellente surprise !

Scénario : 18/20
Dialogues : 18/20
Dessins, encrage, couleur : 17/20
Note finale : 18/20

Invaders 8

Genre : La vérité sur Namor

Les ambitions de la Roxxon sont dévoilées tandis que Jim Hammond a du mal à appréhender son nouveau corps et que la vérité sur Namor est enfin totalement révélée.
Un des meilleurs numéros d’une série qui continue à éblouir par sa construction magistrale, ses dessins de très bonne facture et son excellente maîtrise des Invaders. Namor est complexe, à la fois terrifiant, héroïque et pitoyable. Facilement une de mes lectures mensuelles favorites.

Scénario : 18/20
Dialogues : 18/20
Dessins, encrage, couleur : 16/20
Note finale : 18/20

Master of Kung epic collection TPB 2

Genre : Bruce Lee+James Bond au sommet

Ce TPB reprend les épisodes 29 à 53 de Master of Kung fu et l’annual 1. Il est essentiellement dessiné par Paul Gulacy et écrit par Doug Moench. Contrairement au TPB qui le précède, il est moins centré sur la lutte contre Fu Manchu et le Kung fu que sur l’espionnage et de nouveaux ennemis. On y croise entre autres Razor Fist pour sa première apparition, le très réussi traître Mordillo, le puissant Cat. Gulacy se lâche comme jamais, livrant des épisodes de plus en plus beaux et cinématographiques, avec une influence bondienne très nette. On trouve également des épisodes mi oniriques, mi philosophiques comme ceux centrés sur Darkstrider et les warlords of the web (dessinés par l’effice Keith Polllard) et l’annual 1, qui organise pour la première fois la rencontre entre Shang-Chi et Iron fist dans une aventure centrée sur Kun-Lun et sarivale obscure pour une aventure magique, avec Pollard aux crayons. L’épisode 41, un flashback superbement dessiné par Sal Buscema et centré sur le défunt Midnight est lui aussi marquant mais c’est bien le retour de Fu Manchu dans une intrigue occupant près de la moitié de ce volume qui lui donne ses lettres de noblesse, Moenche t Pollard parvenant à happer le lecteur grapce à leurs coups de théâtre nombreux et efficaces et à leur intrigue dense et bien écrite. On est presque surpris de trouver dans le numéro 53 une intrigue plus anodine comportant des personnages issus des débuts de Shang-chi et faisant fi de son évolution psychologique, sorte de bouche-trou nostalgique qui a mal vieilli après le drame qui vient de se jouer. Le numéro 53 étant une réédition, le volume propose juste sa nouvelle couverture créée pour l’occasion.
Au final,un tome supérieur au précédent car plus maitrisé et passionnant. Les intrigues centrées sur l’espionnage sont de loin les plus convaincantes, Gulacy révélant de plus en plus son talent.

Scénario : 17/20
Dialogues : 17/20
Dessins, encrage, couleur : 17/20
Note finale : 17/20

Absolute Carnage : separation anxiety 1

Genre : One-shot ultra réussi

Un berger allemand se lie d’amitié avec la jeune habitante d’une maison dont l’harmonie est brisée par les disputes incessantes de ses parents. Ce triste quotidien va être le théâtre d’un horrible drame.
Difficlie de croire que ce one-shot maîtrisé de bout en bout, qui pourrait ne même pas être ancré dans l’univers Marvel tant son propos est peu lié à Absolute Carnage, est une suite directe de Carnage vs Deadpool ! Les auteurs ont créée une ambiance terrifiante et oppressante qui place directement le lecteur à la place de sa jeune héroïne. Les dessins de Level ne sont pas immédiatement agréables à l’œil mais convainquent une fois que l’on est dans l’histoire. La fin est riche de promesses pour la suite du crossover qui démarre sous de bons auspices.

Scénario : 17/20
Dialogues : 17/20
Dessins, encrage, couleur : 16/20
Note finale : 17/20

History of the Marvel universe 2

Genre : De l’aube de la Première Guerre mondiale à la jeunesse de Reed Richards et Ben Grimm

Ce second numéro, qui nous montre les premières apparitions de Mystique, Namor et bien d’autres se concentrent sur le 20ème siècle avant l’apparition de l’ère des super-héros modernes. C’est toujours aussi beau et maîtrisé, avec des planches majestueuses et même quelques surprises pour le lecteur féru de marveleries. Un grand format de type « X-men grand design » serait appréciable pour le tpb.

Scénario : 17/20
Dialogues : Sans
Dessins, encrage, couleur : 17/20
Note finale : 17/20

Catégorie « Très bon »

The Punisher 14 (numérotation Legacy 242)

Genre : Pupu contre les thunderbolts

Castle est traqué par les thunderbolts sans oublier les sbires d’Hydra déguisés en policiers. Peut-il survivre seul ?
Rosenberg continue à convaincre sur son run. La tension est palpable et le punisher va avoir besoin d’alliés, qu’il le veuille ou non. Les dessins Kudranski ne sont pas convaincants pour les super-héros mais il livre des planches très efficaces pour le reste. Toujours un titre fun et très bien écrit.

Scénario : 16/20
Dialogues : 16/20
Dessins, encrage, couleur : 14/20
Note finale : 16/20

The superior Spider-man 10 (numérotation Legacy 43)

Genre : Norman Osborn attaque

Le Norman Osborn dont Spock a fait la rencontre durant les évènements de Spider-geddon a envoyé son fidèle Spiders-man pourrir sa réputation et révéler au monde son lein avec le docteur Octopus. Celui-ci va pouvoir compter ses amis.
Le titre Spock continue à convaincre grâce à l’excellente caractérisation de ses personnages et de leurs rapports malgré une intrigue somme toute classique. La fin du numéro annonce une petite apocalypse pour l’univers du personnage.

Scénario : 15/20
Dialogues : 16/20
Dessins, encrage, couleur : 14/20
Note finale : 16/20

Absolute Carnage 1

Genre : Venom et Spider-man, le retour de la super équipe

Venom tente de préserver son parent de la menace constituée par les symbiotes de Carnage. Il va devoir fare appel à Spider-man pour avoir une chance de sauver également sa prochaine.
Un crossover très classique mais qui démarre sur les chapeaux de roue et dont les dessins très réussis de Stegman assisté aux couleurs du très bon Frank Martin, qui leur apporte un plus indéniable constitue le principal atout. On a l’impression de lire un épisode de luxe de la série en cours. L’ambiance horrifique concoctée par Donny Cates est particulièrement réussie. Carnage n’avait pas paru aussi terrifiant depuis les minis dessinées par Kyle Hotz.

Scénario : 15/20
Dialogues : 16/20
Dessins, encrage, couleur : 16/20
Note finale : 16/20

The punisher kill crew 1

Genre : Pupu n’en a pas fini avec War of the realms

Le punisher a fait un pacte avec le seul père de famille rescapé de la guerre contre Malekith dont il a fait la connaissance. Désormais responsable avec lui d’un groupe d’orphelins, il est bien décidé à venger la mort de leurs parents.
Un titre bien plus convaincant que la mini-série qui l’a précédé pour l’instant. Duggan écrit très bien le personnage et glisse dans ses dialogues une touche d’humour noir. Les dessins Ferreyra sont assez impressionnants.

Scénario : 15/20
Dialogues : 16/20
Dessins, encrage, couleur : 16/20
Note finale : 16/20

Guardians of the galaxy 8 (numérotation Legacy 158)

Genre : Le destin de Rocket

Rocket Raccoon a été retrouvé et nous découvrons enfin la raison pour laquelle ses coéquipiers lui en veulent. Quad au plan de l’église universelle de la vérité, il est plus ambitieux que jamais.
Ce second arc des gardiens continue à séduire davantage que le premier. Les dessins de Cory Smith continuent à être très agréables.

Scénario : 15/20
Dialogues : 16/20
Dessins, encrage, couleur : 15/20
Note finale : 16/20

Symbiote Spider-man 5

Genre : La fin

Dernier round entre Spider-man et Mysterio. Ce numéro très axé sur le combat et un peu moins sur la relation qui existe entre Peter et May est plus simple que les autres mais toujours aussi bien écrit, bénéficiant de dialogues qui font mouche et de dessins très convaincants de Land.

Scénario : 14/20
Dialogues : 17/20
Dessins, encrage, couleur : 15/20
Note finale : 16/20

X men grand design 3 :X-tinction TPB

Genre : Il était temps que ça s’arrête

Ce TPB reprend les 2 numéros de la mini-série du même nom ainsiq u’une réédition d’X-men volume 1 n°268. Il résume en très peu de pages Inferno, la lutte des X-men contre l’adversaire, ennemi intime de Forge, leur disparition aux yeux du grand public et leur combat contre les reavers nouvellement menés par Donald Pierce, la guerre à Genosha et Days of future past.
J’ai trouvé ce volume un peu trop rapide, survolant très vite les périodes concérnées, quitte à rendre les épisodes et leur fin confuse. C’est la première fois que Piskor me déçoit un peu mais cela reste de haute tenue.
Scénario : 15/20
Dialogues : 16/20
Dessins, encrage, couleur : 16/20
Note finale : 15/20

Catégorie « Bon »

Absolute Carnage : Scream 1

Genre : Le retour pas attendu

Scream était un symbiote star des années 90 mais a mal fini. Dans une tombe en fait. Les évènements d’Absolute Carnage réaniment ce dernier pour accomplir la volonté du tueur psychopathe. C’est à ce moment que le symbiote fait la connaissance de Patricia Robertson, l’héroïne du run le plus moisi des années 2000 fait sur le personnage…
Le personnage de Scream était un symbiote populaire dans les années 90, bien que très sous-exploité et automatiquement accompagné de ses camarades issus de la fondation pour la vie (que l’on retrouve ce mois-ci dans l’assez géant Venom separation anxiety). Son hôt d’origine étant mort et pas forcément très intéressant, les auteurs ont été piocher dans un run complètement oublié, celui de Daniel Way et Patrick Herrera. L’histoire était inutilement alambiquée et ennuyeuse et l’héroïne pas franchement passionnante. Bunn Parviendra il à nous intéresser à elle et à redonner son lustre à Scream ? Pour l’instant, c’est plutôt bien parti, les planches de Sandoval étant même très réussies pour une fois.

Scénario : 15/20
Dialogues : 14/20
Dessins, encrage, couleur : 16/20
Note finale : 14/20

Silver surfer : black 3

Genre : Chirurgien de l’extrême

Le surfeur rend service à son étrange sauveteur et doit entreprendre une opération chirurgicale aussi étrange que dangereuse.
Cates semble presque avoir oublié son ntrigue principale tant ce numéro semble déconnecté des autres. Les dessins toujours aussi réussis et surprenants de Tradd Moore, qu’on a jamais vu aussi inspiré, continuent à être l’argument de vente numéro 1 de cette mini.

Scénario : 14/20
Dialogues : 14/20
Dessins, encrage, couleur : 16/20
Note finale : 14/20

The prodigal sun : Silver surfer 1

Genre : Prodigal et son passé

Suite à sa rencontre avec les FF, l’extra-terrestre Prodigal semble s’être volatilisé. Dans ce numéro, David nous raconte ses origines, sa rencontre avec le surfeur d’argent et les retrouvailles avec ce dernier.
La mini-série continue à être agréable à lire mais ce numéro est un rien plus faible que le précédent, le flashback n’étant guère passionnant.

Scénario : 14/20
Dialogues : 15/20
Dessins, encrage, couleur : 14/20
Note finale : 14/20

The sensational Spider-man 1

Genre : Idée de fan réalisée

Mettant en scène l’idée originelle quia conduit à la création du symbiote, ce numéro nous raconte, sous la plume de Peter David, une aventure très eighties du tisseur et sa découverte du costume que lui a concocté Reed Richards. Dans une seconde histoire écrite par DeFalco, Spider-man fait la rencontre d’un jeune homme qui lui fait énormément penser à ses propres pensées lors de l’assassinat de son oncle Ben. Les deux histoires sont séparées par le script original et sa version refaite de l’histoire du fan.
Deux histoires sympathiques et nostalgiques réalisées par deux experts du personnage. Rien de transcendant mais les dessins agréables de Leonardi sur la première histoire et le caractère OVNI de l’initiative nous rendent ce numéro très sympathique.

Scénario : 14/20
Dialogues : 14/20
Dessins, encrage, couleur : 15/20
Note finale : 14/20

Doctor Strange 17 (numérotation Legacy 407)

Genre : Fin d’un arc interminable

La dangereux plan de Strange a abouti. Il a désormais les pouvoirs d’un dieu pour réparer l’univers mais Mephisto est nostalgique de One more day…
Une fin réussie mais très classique pour un arc qui avait bien démarré mais était bien trop long.

Scénario : 14/20
Dialogues : 14/20
Dessins, encrage, couleur : 14/20
Note finale : 14/20

Fantastic four 13 (numérotation Legacy 658)

Genre : Fin du duel Hulk vs Thing

Ben Grimm est très mal barré mais l’aide d’Alicia va renverser la situation.
Un numéro plus sympathique le précédent mais bien trop classique. Le nouveau statut de quasi méchant de Hulk rend cet affrontement relativement original et la fin est réussie

Scénario : 14/20
Dialogues : 14/20
Dessins, encrage, couleur : 14/20
Note finale : 14/20

IMAGE

Catégorie « Excellent »

RIEN

Catégorie « Très bon »



The walking dead TPB 32

Genre : Enfin, la fin !

Ce TPB reprend les épisodes 187 à 193 de la série d’origine et sa fameuse fin qui a pris de cours les fans. Nous assistons donc à la confrontation attendue entre Rick et le gouverneur, à la mort d’un personnage clé et à un bond dans le futur montrant ce que sont devenus les survivants et la société humaine. Le tout est très classique mais sait réserver des surprises. L’épilogue en particulier est très bien écrit et permet de clore la saga de façon définitive. Cela fait bizarre de voir une série que je suivais depuis si longtemps finir mais franchement il était temps.
Scénario : 16/20
Dialogues : 16/20
Dessins, encrage, couleur : 16/20
Note finale : 16/20
Réponse avec citation
  #807  
Vieux 25/08/2019, 15h09
Avatar de Slobo
Slobo Slobo est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: février 2005
Localisation: Malakoff (92)
Messages: 13 583
Slobo a piqué les clopes de ManhunterSlobo a piqué les clopes de ManhunterSlobo a piqué les clopes de ManhunterSlobo a piqué les clopes de ManhunterSlobo a piqué les clopes de ManhunterSlobo a piqué les clopes de ManhunterSlobo a piqué les clopes de ManhunterSlobo a piqué les clopes de ManhunterSlobo a piqué les clopes de ManhunterSlobo a piqué les clopes de ManhunterSlobo a piqué les clopes de Manhunter
Je trouve dommage de pas revoir Mania a l’occasion de ce absolute carnage.
On est en accord sur de strange trop long et superior spider man tres bon.
Réponse avec citation
  #808  
Vieux 25/08/2019, 22h39
Avatar de Man-Thing
Man-Thing Man-Thing est déconnecté
Gardien du nexus
-Généalogiste Sénile--Sentinelle du Temple-
 
Date d'inscription: avril 2005
Localisation: Un marais des everglades
Messages: 3 775
Man-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt Murdock
Si. L"hote de Mania apparaît dans funeral pyre. Robertson a aussi été son hôte avant elle.Le symbiote lui-même n'a par contre pas refait surface.
Réponse avec citation
  #809  
Vieux 01/09/2019, 16h06
Avatar de Man-Thing
Man-Thing Man-Thing est déconnecté
Gardien du nexus
-Généalogiste Sénile--Sentinelle du Temple-
 
Date d'inscription: avril 2005
Localisation: Un marais des everglades
Messages: 3 775
Man-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt MurdockMan-Thing vend des journaux à Matt Murdock
DC

Catégorie « Excellent »

RIEN

Catégorie « Très bon »



Freedom fighters 8

Genre : Libération

Un numéro centré sur Black condor, ses origines et la mission des Freedom fighters pour libérer les noirs américains de leurs camps.
Encore un numéro poignant et fort à la fois. Les camps de travail sont sordides et on tremble pour les héros à chaque page. Une série toujours très réussie.

Scénario : 16/20
Dialogues : 16/20
Dessins, encrage, couleur : 16/20
Note finale : 16/20


MARVEL

Catégorie « Excellent »



Spider-man : life story 6

Genre : Fin superbe

Nous sommes désormais en 2019 et Peter Parker est désormais très vieux. Avec l’aide de son jeune acolyte Miles Morales, il entreprend de sauver le monde encore une fois en investissant une station spatiale secrète. Mais contrairement à ce qu’il croit, tous ses ennemis historiques ne sont pas morts…
Zdarsky termine sa mini-série de sublime façon, avec une fin surprenante autant qu’elle est in fine classique. Les pages superbes de Bagley toujours aussi inspiré ajoutent de belle manière au propos du scénariste et ce Life story a tout ce qu’il faut pour rester dans les mémoires comme l’un des meilleurs univers alternatifs du tisseur.

Scénario : 17/20
Dialogues : 18/20
Dessins, encrage, couleur : 17/20
Note finale : 18/20

Catégorie « Très bon »

Doctor Strange 18 (numérotation Legacy 408)

Genre : C’est le plombier !

Un couple est bien tranquille chez lui jusqu’à ce que Strange sonne à sa porte. Il est sur la trace d’un mal puissant qui a décidé d’utiliser sa maison comme porte d’entrée vers notre monde.
Un numéro one-shot extrêmement bien fait et bien pensé qui fait un bien fou après l’arc interminable de Galactus ! C’est aussi très amusant tant ce numéro confronte la réalité que nous connaissons aux règles souvent étranges de celui de Strange. Une très bonne surprise !

Scénario : 16/20
Dialogues : 16/20
Dessins, encrage, couleur : 15/20
Note finale : 16/20

Marvel comics 1000

Genre : 80 ans de Marvel et jalousie des numéros anniversaires de DC

Au fil des nombreuses pages de cette anthologie comportant nombre de noms prestigieux, on croise une bonne partie du Who’s who des persos marvel dont le destin s’entrecroise sur fond de recherche d’un artefact ancien dont la première apparition remonte au moyen-âge et qui semble intimement lié aux notions de démocratie et de super-héros. On y retrouve aussi l’enclave, les créateurs d’Adam Warlock qui ont un complot sur le feu et les souvenirs plus ou moins anodins de dizaines de personnages.
Comme dans toutes les anthologies, il y’a à boire et à manger mais la bonne surprise vient du fil conducteur certes ténu mais très réussi d’Al Ewing. On tourne les pages autant pour les jolies planches que pour tenter d’en ramasser les pièces et reconstituer le puzzle proposé. On est d’autant plus déçu quand on tombe sur une des cinquante pages qui n’y sont pas liées et nous propsent de revisiter des poncifs éculés. Quelques bonnes surprises de scénario léger demeurent quand même et c’est tant mieux. L’un dans l’autre, ce Marvel comics 1000 est bien meilleur que ce à quoi on pouvait s’attendre et l’hommage aux nombreux créateurs décédés et le bienvenu.

Scénario : 15/20
Dialogues : 16/20
Dessins, encrage, couleur : 16/20
Note finale : 16/20

Venom 17 (Numérotation legacy 182 – tie-in Absolute Carnage)

Genre : Pendant ce temps, chez le maker

Le maker a juré de protéger ses deux jeunes invités. Pourra il tenir parole face à 4 symbiotes déchaînés ?
Un très bon numéro de Venom qui constitue un vrai chapitre important du crossover et pas un numéro dispensable comme souvent avec ces crossovers. La dernière page est intrigante à souhait.

Scénario : 15/20
Dialogues : 16/20
Dessins, encrage, couleur : 15/20
Note finale : 16/20

Absolute Carnage 2


Genre : Le carnage se répand


Venom et Spidey parviennent à fuir mais les évènements se précipitent. Carnage expose son plan à son nouvel allié et veut mettre la main sur tous ceux qui ont porté un symbiote à un moment de leur vie. Ses prochaines cibles sont Morales et le scorpion…
Un numéro un peu intermédiaire dans lequel il ne se passe pas grand-chose mais qui est toujours aussi bien raconté et dessiné. La fin du numéro semble faire doublon avec ce qui se passe dans le titre Miles Morales Spider-man que je ne lis pas.

Scénario : 14/20
Dialogues : 15/20
Dessins, encrage, couleur : 16/20
Note finale : 15/20

Catégorie « Bon »

Fantastic four : 4 Yancy street

Genre : Ben Grimm et son quartier d’origine

Ben Grimm recherche activement le délinquant qui a graffé le bâtiment qui porte le nom de son frère décédé et tombe sur un complot visant à gentrifier le quartier à vil prix.
Plein de dessinateurs se succèdent de façon plutôt harmonieuse sur un scénario sympathique de Duggan qui fait dans la nostalgie mais pas dans le révolutionnaire…Plutôt un non petit numéro dans l’ensemble mais totalement anecdotique.

Scénario : 14/20
Dialogues : 15/20
Dessins, encrage, couleur : 15/20
Note finale : 14/20

Captain America 13 (numérotation Legacy 717)

Genre : Cap en mode discret

Dépouillé de son identité de Captain America et suivant l’idée des filles de la Liberté, Cap intervient à la frontière mexicaine pour aider des migrants illégaux contre une milice d’extrême-droite.
C’est toujours aussi lent et un peu ennuyeux. Il y’a de bonnes idées mais elles ne sont pas bien mises en valeur. Les dessins ont même baissé en qualité puisque Kubert est parti. Bon, ça se lit, mais c’est pas fou.

Scénario : 13/20
Dialogues : 14/20
Dessins, encrage, couleur : 12/20
Note finale : 13/20
Réponse avec citation
  #810  
Vieux 01/09/2019, 21h55
Avatar de satan666
satan666 satan666 est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: juillet 2006
Localisation: where the darkness dwells
Messages: 2 591
satan666 mange des moules avec Léonsatan666 mange des moules avec Léonsatan666 mange des moules avec Léonsatan666 mange des moules avec Léonsatan666 mange des moules avec Léonsatan666 mange des moules avec Léonsatan666 mange des moules avec Léonsatan666 mange des moules avec Léonsatan666 mange des moules avec Léonsatan666 mange des moules avec Léonsatan666 mange des moules avec Léon
je trouve les dessins de Absolute Carnage grandioses.
cela mériterait presque un 19/20

Dernière modification par satan666 ; 01/09/2019 à 21h56. Motif: faute d'orthogrpahe.
Réponse avec citation
Réponse

Tags
dc comics, man-thing, marvel comics, udon

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non

Navigation rapide


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 12h42.


Powered by vBulletin® Version 3.8.3
Copyright ©2000 - 2019, Jelsoft Enterprises Ltd.
Version française #20 par l'association vBulletin francophone
Skin Design et Logos By Fredeur
Buzz Comics : le forum comics n°1 en France !