Précédent   Buzz Comics, le forum comics qui tease mais ne spoile pas ;) > > Critiques > Critiques VO et VF des forumers

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #1  
Vieux 13/08/2007, 22h48
Avatar de doop
doop doop est déconnecté
bouzouk force !!!!
-Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: juillet 2005
Messages: 27 194
doop est GLOP!doop est GLOP!doop est GLOP!doop est GLOP!doop est GLOP!doop est GLOP!doop est GLOP!doop est GLOP!doop est GLOP!doop est GLOP!doop est GLOP!
crit.doop sem 24: Punisher war journal;MINX=clubbing;wolvieVF;DEFENDERS;BLACK PANTHER

Critiques doopiennes semaine 24

Le rappel des faits:

SEMAINE 1 : CIVIL WAR, BLACK HOLE, X MEN (Carey Bachalo Ramos) , SAVAGE DRAGON ARCHIVES
SEMAINE 2: CHECKMATE, MANHUNTER,WOLVERINE (Guggenheim Ramos), OPERATION GALACTIC STORM, BATMAN SECRETS
SEMAINE 3: THE FILTH, BATMAN (Morrison Ostrander Mandrake), HERO SQUARED, DOWN, SUPERMAN VF 21
SEMAINE4: SEVEN SOLDIERS la totale, BIG BOOK INFINITE CRISIS 3,TPB JSA 12: GHOST OF THE PAST; X MEN EXTRA 61 (Tormade et Black panther)
SEMAINE 5: DD FATHER, uncanny X MEN, DETECTIVE COMICS, BIRDS OF PREY, KIN
SEMAINE 6: FALLEN ANGEL, DAREDEVIL VO, JOHN CONSTANTINE: TOUTES SES MACHINES; WOLVERINE VF; NEW MUTANTS CLASSIC ; GHOST RIDER VF 2 : enfer et damnation.
SEMAINE 7: MOON KNIGHT VF 1: le fond; FABLES ; Y THE LAST MAN ; IRON MAN : programme exécution (MARVEL ICONS HORS SERIE) ;NEW MUTANTS CLASSIC vol 2; SUPERMAN: SECRET IDENTITY; GOTHAM CENTRAL VF: affaire non classée
SEMAINE 8: TPB FLASH: THE FASTEST MAN ALIVE; NIGHTWING ANNUAL 2; BUFFY 1 et 2; TPB Ms MARVEL; AU COEUR DE L’EMPIRE (BRYAN TALBOT); BATMAN HORS SERIE 6 (Lieberman, Barriaonuevo); BATMAN 23 VF
SEMAINE 9: NEXTWAVE, TPB NIGHTWING OYL; TPB OUTSIDERS OYL; DEATHNOTE; ANNIHILATION: super skrull + silver surfer; SACHS AND VIOLENS (Perez)
SEMAINE 10: SECRET SIX, DAREDEVIL VO 95; X MEN HORS SERIE 28 (enfance de STORM et Black Panther; NEW X MEN 37: QUEST FOR MAGIK; SUPERMAN l’HOMME D’ACIER vol 2
SEMAINE 11: SHADOWPACT TPB; CIVIL WAR FRONTLINE vol 1; JAE LEE’S HELLSHOCK; DAUGHTERS OF THE DRAGON ; THE AGENCY
SEMAINE 12: 52;ALIENS SALVATION;DMZ; ETERNALS par GAIMAN/ROMITA JR
SEMAINE 13: BLACK PANTHER(LE MARIAGE AVEC STORM) ; LES CHRONIQUES DE SPAWN, THE QUITTER, BATMAN COUNTY LINE ; ULTIMATES ANNUAL 2
SEMAINE 14: PUNISHER MAX: LES NEGRIERS; PLANETARY vol 3 VF; TRINITY; SPIDER MAN-BLACK CAT: THE EVIL THAT MEN CAN DO
SEMAINE 15: CRIMINAL, STRAY TOASTERS, WALKING DEAD, RUNAWAYS/YOUNG AVENGERS, 52: WORLD WAR THREE; ALPHA FLIGHT CLASSIC
SEMAINE 16: BUFFY 1 à 4;WORLD WAR HULK prologue et #1; SAVAGE DRAGON ARCHIVES volume 2; ULTIMATE FANTASTIC FOUR VF 12 à 18 : le run de MILLAR/LAND ; BATMAN et SUPERMAN VF 1 ;
SEMAINE 17: MARVEL ZOMBIES, ULTIMATES vol2 ARC COMPLET ; SPIDER MAN LOVES MARY JANE tpb 1 ; H.E.R.O. tpb vol 1; BATMAN et SUPERMAN vf #1; 52 volume 2 VF
SEMAINE 18: BATGIRL YEAR ONE; GLOBAL FREQUENCY; FRONTLINE TPB 2;FORMERLY KNOWN AS THE JUSTICE LEAGUE; BATMAN et SUPERMAN HORS SERIE n°1 (ALL STAR SUPERMAN 5et 6)
SEMAINE 19: NIGHTWING YEAR ONE; FANTASTIC FOUR: FIRST FAMILY; FRESHMEN; OUTSIDERS ANNUAL; BATMAN ET LES MONSTRES
SEMAINE 20: X MEN, UNCANNY X MEN rise and fall of the SHI’AR empire; NEW X MEN: quest for magik; BLACK ARCANA: MAGIK; ASTONISHING X MEN le mag VF avec EXCALIBUR, EXILES, X FACTOR
SEMAINE 21: EX MACHINA; MARVEL MONSTER CIVIL WAR; WOLVERINE VF; ASTONISHING X MEN
SEMAINE 22: IRREDEEMABLE ANT MAN; FF: THE END; I CAN’T BELIEVE IT’S NOT THE JUSTICE LEAGUE; JUSTICE (Alex Ross) VF n°1 à 3; Mag SUPERMAN/BATMAN VF n°2
SEMAINE 23: MISS HULK volume 2; GRAVITY; DOCTOR STRANGE: THE OATH; STARBRAND CLASSICS vol 1 ; 52 n°3 VF



= c’est écrit et dessiné sur du papier, c’est déjà ça
et demi = totalement raté
= grosse déception , ensemble raté mais le dessinateur ou le scénariste rattrape le coup (un peu)
et demi = un comics moyen, rapidement oublié et oubliable
= du bon comics
et demi = un bon achat
= indispensable
et demi = indispensable et inoubliable
= une œuvre majeure


CLUBBING

(Andi Watson/Josh Howard)

Voilà donc le premier projet de la ligne DC MINX qui me tombe sous les yeux. On rappellera que cette ligne est faite pour attirer en particulier les jeunes lectrices, plus habituées aux mangas. C’est donc un petit livre de 150 pages avec des graphismes très simples et en noir et blanc qui s’offre à nous.
Sinon, qu’est ce que cela vaut ?
Eh bien, j’ai été énormément surpris par la qualité de la première moitié de l’histoire. Le pitch : CHARLOTTE est une ado GOTH rebelle et Londonienne qui se fait attraper par la police pour falsification de carte d’identité (pour rentrer en boite avec ses potes) ; elle est donc envoyée chez ses grands parents dans la campagne, pour travailler dans le country club qui leur appartient. Mais un meurtre va lancer toute l’histoire.
La première partie est absolument géniale, on a tout ce que l’on peu attendre de cette ligne MINX, à savoir des situations assez rigolotes avec un ton très simple et très girly. La jeune Charlotte doit s’adapter dans son nouvel environnement, sans internet, et avec des chaussures plate formes pour marcher dans la bouillasse. Evidemment, elle méprise tout le monde et se voit obliger de faire des concours de tartes, et de fraterniser avec le jeune fermier local, tellement rustique mais tellement beau.
Les dialogues sont très bien construits et les situations humoristiques aussi, j’ai particulièrement bien aimé la scène ou la pauvre CHARLOTTE s’arrête dans un village après une randonnée qui l’a épuisé et sa joie de rencontrer une serveuse avec de l’eye liner sous les yeux , signe que tout n’est pas perdu dans la jeunesse de ce pauvre patelin. Elle ira même jusqu’à rencontrer les potes de la serveuse, une bande de jeunes GOTHS de campagne, qu’elle considèrera comme tels et qui finiront par la snober.
C’est tout à fait convaincant, et il faut avouer que la suite est un peu moins bonne. En effet, le meurtre arrive très tard (au bout de 75 pages soit plus de la moitié du bouquin) et à partir de là, on part dans une histoire mystico-fantastique. C’est un petit peu raté car rien ne nous avait préparé à ça avant, et en plus cette histoire de meurtre va prendre toute la place (il ne reste plus que la moitié du bouquin) si bien qu’on ne retrouve plus le côté décalage du début. La fin est rapidement expédiée, peut être trop avec un twist final, qui fait penser un peu à du BUFFY des premières saisons. C’est pas mauvais, mais par rapport à la comédie et au ton donné dans la première partie, cela fonctionne en tout cas moins bien.
Le ton est peut être un peu trop naÏf parfois, mais c’est peut être aussi le but recherché par cette série ; comme par exemple lorsque CHARLOTTE et son copain le paysan jouent un peu aux détectives. Il y a du cliché, certes, CHARLOTTE me fait un peu penser à DARLA, la jeune fille de la série TV, la fin est digne d’un BUFFY CONTRE LES HOMMES POISSONS, mais je crois que c’est aussi le principe de l’histoire et en tout cas la première partie est assez amusante et bien trouvée pour compenser ce genre de problèmes.
Les dessins sont tout à fait de qualité, dans un style assez indépendant un peu mangaïsé, c’est à dire avec des grands yeux mais c’est extrêmement lisible dans le storytelling et ne fait pas surchauffer les neurones du lecteur. C’est pas du tout révolutionnaire, c’est juste simple, et cela fonctionne plutôt bien en fait.
Bref, une histoire globalement satisfaisante qui rappelle un peu le ton d’une série B pour ado et qui m’a donné envie de voir un peu plus dans cette ligne de comics. En plus, il y a des previews de quatre cinq pages des autres titres MINX qui vont sortir, dont certains scénarisés par MIKE CAREY. A voir comment cette ligne va évoluer, et malheureusement je n’ai pas assez de livres pour voir ce que cela donne, mais en tout cas, cette première incursion dans la ligne m’a tout à fait satisfait, même si je pense que cela ne va pas attirer franchement beaucoup de nouveaux lecteurs.
Vous êtes fans de BUFFY, vous aimez les titres un peu GIRLY genre SPIDER MAN LOVES MARY JANE, vous avez adoré DARLA le dessin animé ; vous pouvez y aller sans crainte, surtout pour la première partie.
Des nouvelles de cette ligne de BD très bientôt….

et demi

X MEN EXTRA 63 : CIVIL WAR


Contient les épisodes 19 à 22 de la série BLACK PANTHER c’est à dire l’arc WORLD TOUR.
(HUDLIN/EATON-GARCIA/HENNESSY-MORALES-FLOREA)


La guerre civile a éclaté, et juste après leur mariage T’CHALLA va faire le tour des principaux royaumes de MARVEL pour discuter de la future ligne de conduite à adopter. Sur le papier c’est correct, en revanche, vous savez très bien que je n’aime absolument pas cette série, au scénarios tout à fait incohérents et à l’idéologie grossière et parfois nauséabonde. Le but est de réinstaller T’CHALLA comme un des personnages les plus importants de l’univers MARVEL, soit, mais pas lourdement, en se fichant de la continuité et en se moquant de ce qui a été fait avant. Bref…
Je vais quand même essayer de garder toute ma lucidité, je l’ai même faite lire par un ami passionné des X MEN pour avoir un deuxième avis…
Il m’a dit que c’était très mauvais, alors que j’ai trouvé ces épisodes nettement meilleurs que les précédents.
Attention, meilleurs que les précédents, c’était absolument pas difficile, mais force est de reconnaître que s’il y a encore d’énormes problèmes , ce sont les plus lisibles de toute la série.
Car problèmes il y a : premièrement l’utilisation de TORNADE, sorte de potiche qui balance une fois par numéro des éclairs pour prouver qu’elle a quelque chose à faire dans l’histoire. Je sais, c’est la série BLACK PANTHER qui est censée ne parler que de BLACK PANTHEr, mais pourquoi nous avoir bassiné avec ce mariage du siècle pendant plus de six numéros juste pour ne pas s’occuper un tout petit peu de la femme de T’CHALLA, qui n’est pas la dernière venue, quand même, c’est elle aussi une princesse Africaine (c’est d’ailleurs justement et uniquement pour cela qu’on a eu droit à un mariage, qui n’a aucun fondement, faut-il le rappeler) et ancien leader des X MEN nom de dieu !
Exemple : T’CHALLA a une visio conférence avec EMMA FROST qui lui dit que les X MEN seront neutres (ce qui déjà est à la base une idée un peu bancale, mais comme il ne fallait pas déranger les nouveaux auteurs des X MEN avec cette histoire de CIVIL WAR…) et ne participeront à rien.
Réponse de TORNADE : « Ah, si j’avais encore été leader des X MEN, cela ne se serait pas passé comme ça » , allez hop, on tourne la page et on va voir NAMOR…Je ne savais pas qu’en étant mariée à T’CHALLA, TORNADE allait abandonner toutes sa force de caractère, et puis, il me semble qu’elle est encore une mutante et qu’elle possède encore une histoire chez les X MEN. Non, l’utilisation de TORNADE est ratée.
Maintenant, les différentes réunions avec les chefs d’état MARVEL ne sont pas mauvaises (euh, depuis quand CAPTAIN BRITAIN est-il un chef d’état important qui décide du futur de son pays ? ) , mais certaines sont lourdes. N’oublions pas que le principe est de mettre le plus possible de références, et donc là, HUDLIN nous livre un parallèle entre l’esclavage des afro Américains et l’utilisation des fameux ALPHA PRIMITIFS par les inhumains, pourquoi pas, mais cela livre une histoire absolument embrouillée où l’esclavage des ALPHA s’est faite derrière le dos de FLECHE NOIRE, qui n’est donc pas censé savoir d’où provient l’énergie de sa cité…Largement raté, de même que la rencontre entre BP et FATALIS semble un peu confuse, lorsque FATALIS se fait reprendre sur des propos racistes qu’il tient. FATALIS est-il un raciste ? Certainement puisque BP fait remarquer qu’il n’y a pas de noirs en LATVERIE , à ATLANTIS non plus d’ailleurs…
Après, FATALIS dictateur raciste, pourquoi pas, mais cela aurait pu être mieux développé et surtout beaucoup mieux fait que deux ou trois allusions sans aucun fondement. C’est d’ailleurs le problème de cette série, qui reste dans la superficialité totale et n’aborde jamais le fond des problèmes. Oui, cela aurait été intéressant de traiter du racisme dans l’univers MARVEL, mais pas comme ça, pas en balançant deux trois vannes sur MALCOLM X juste pour faire du style. Et pas en utilisant des personnages à tort et à travers. Il aurait mieux fait de prendre exemple sur DON MC GREGOR, ou tiens, encore mieux, je viens de relire le RCM BLACK PANTHER de GILLIS et COWAN, voilà une BD intelligente et qui aborde les problèmes de la bonne façon, ici c’est tout juste ridicule.
En dehors de tout cela, cela reste beaucoup plus lisible que les épisodes précédents, et l’idée de départ n’est pas complètement mauvaise malgré une exécution toujours ratée, mais un peu moins. Le final avec l’épée d’ébène du chevalier noir (prise dans l’épisode 5 et dont on n’a jamais reparlé depuis, sauf trois quatre pages avant) et JAMES RHODES (qui est chef des SENTINEL O.N.E. ? ) est certainement le passage le plus raté, mais bon, comme c’est de l’action, on passera.
Force si il y a est à chercher dans les dessins, où SCOTT EATON puis MANUEL GARCIA (surtout celui là) nous livrent de très jolies planches, malgré un design de BLACK PANTHER armure assez pourri.
De meilleure qualité parce que porté par le flot de CIVIL WAR, mais avec une exécution toujours aussi pourrie dans le scénario, (même si cela se voit un peu moins), et toujours une continuité et les caractères des personnages bafoués compensés par des très bons dessins. Je pense que la suite , où c’est KOI TURNBULL de sinistre mémoire aux dessins, va me faire arrêter cette série, surtout que la suite avec les ZOMBIES s’annonce ennuyeuse au possible.

et demi le comics a progressé sur cet arc pour arriver au passable, et de très jolis dessins.

DEFENDERS

Contient la mini série DEFENDERS #1 à 6
(Giffen-De Matteis/MAGUIRE)


Suite et fin des aventures de GIFFEN, DE MATTEIS et MAGUIRE avec les défenders. Je vous rappelle qu’il y a peu de temps, j’ai chroniqué les deux mini portant sur la JLA de ces trois compères et que j’avais beaucoup apprécié, il fallait donc continuer pour voir s’ils étaient capable de refaire la même chose chez MARVEL, avec des personnages qu’ils connaissent bien puisque DE MATTEIS et GIFFEN avaient tous les deux collaborés au premier volume de cette équipe (GIFFEn pour des numéros après le run de GERBER sur le zodiaque et DE MATTEIS beaucoup plus tard avec DON PERLIN pour un très long run, critiqué dans ce forum par XXL qui en pleure encore !)
Bref, les trois compères allaient ils encore une fois exercer leur magie ?
Pas vraiment.
L’histoire n’a jamais été véritablement un point fort de ce trio, puisqu’elle était surtout prétexte à utiliser les personnages d’une manière drôle et décalée, avec des dialogues qui font mouche. Hors ici, c’est un peu plus difficile car la grande différence c’est que les héros ne sont que trois, en comparaison des sept ou huit de la JLA, ce qui donnait évidemment beaucoup plus d’interactions et de dialogues subtils et raffinés que dans cette mini. Et le pire, c’est que les scénaristes se privent du quatrième membre, SILVER SURFER, qui n’apparaît que le temps d’une ou deux pages par numéro, qui sont très drôles (côté caricatural et pensif du SURFER poussé à son maximum) mais qui n’apportent pas grand chose à l’ensemble. Quand on sait qu’en plus il y a HULK, qui ne peut pas vraiment faire de gros dialogues, on en est réduit le plus souvent à un discours entre STRANGE et NAMOR qui lasse un peu au fil des pages. Les scénaristes vont d’ailleurs s’attaquer à un autre couple, DORMAMMU et sa sœur UMAR (là aussi je vous conseille les critiques du toujours inépuisable XXL sur le docteur STRANGE dans la section rétro) ; certainement le relief le plus comique de la série. Comme dans I CANT BELIEVE IT S NOT THE JUSTICE LEAGUE, on voit nos héros télé portés dans une autre dimension, ce qui donne une légère impression de réchauffé quand même.
C’est un peu moins drôle, un peu moins bien pensé, et pour une BD parodique jouant sur la comédie, c’est souvent beaucoup plus visible.
Même les dessins sont moins bien ! Est ce dû au papier, au fait que MAGUIRE n’ait pas RUBINSTEIN à l’encrage mais s’encre tout seul, sont-ce les couleurs, je ne sais pas, mais certaines planches sont un peu ratées. Par rapport aux deux mini séries précédentes. Attention, cela reste quand même du grand art, et il faut bien avouer que son SURFER est assez excellent, de même que les expressions des protagonistes, non, c’est quand même un peu moins bien.
Bon finalement, je m’arrête surtout sur les défauts de cette mini car j’ai été assez déçu par rapport à ce que j’avais pu voir sur les deux mini JLA, mais il faut reconnaître que se renouveler à chaque fois sur ce genre d’histoire est assez difficile. On a quand même de très bons moments et de très bons dessins, ce qui donne une mini avec de grandes qualités par rapport aux standards actuels, juste que c’est un peu décevant après la JLA.




WOLVERINE 163 VF


Contient WOLVERINE # 47 et 48
(Guggenheim/Ramos/Cuevas)


Pas d’ORIGINS dans WOLVERINE ce mois ci, c’est la seule raison (même honteuse) qui peut vous donner des indices quant à l’achat de cette revue par votre serviteur.
On continue donc l’arc avec DAMAGE CONTROL pour le premier épisode.
Et dire que j’avais bien aimé les premiers épisodes de GUGGENHEIM/RAMOS ! Là, il faut reconnaître que plus ça avance, moins c’est bien. Le problème de GUGGENHEIM c’est qu’il n’est pas arrivé du tout à développer des nouveaux personnages intéressants, et c’est son gros problème. Franchement, est ce que le personnage du directeur de DAMAGE CONTROL a enchanté quelqu’un, y a t’il un soupçon de truc bien abouti sur lui ? Non, c’est juste un personnage basique et caricatural, qui meurt de manière extrêmement gore. D’ailleurs je remarque que sur cette série, cela devient de plus en plus gore et violent gratuitement. Il faut bien reconnaître que WOLVERINE n’est pas un héros qui fait dans la dentelle, mais là, est ce vraiment obligé de faire des gros plans de cerveau qui éclate ou de WOLVERINE qui se fait égorger par une scie ? Quel est l’intérêt si ce n’est de dire : oh , attention, c’est pas un comics pour les enfants, et puis WOLVERINE est méchant et gore. J’ai horreur de ce genre de surenchère quand elle n’a pas sa justification. En plus, RAMOS en rajoute à fond, et c’est moche ! Là aussi, je précise que j’avais bien aimé ses premiers épisodes, mais là, son dessin s’est dégradé de plus en plus pour ne garder que le pire, exagérations, personnages caricaturaux, ce qui pourrait passer avec un autre scénario un peu plus fin, mais pas avec ce genre d’histoires. Là aussi on a surenchère dans le gore. La seule bonne idée de cet arc (une entreprise qui nettoie après les batailles des super héros) est pulvérisée par l’édito de fin de volume qui nous annonce que ce n’est même pas une création originale, mais une reprise d’un truc inventé dans les années 90. On peut donc enlever toute crédibilité scénaristique sur cette histoire.
Le deuxième récit est un peu meilleur, même si lui aussi est très bancal. Je m’explique : comme CIVIL WAR a traîné et que LOEB et BIANCHI doivent être à la bourre, on a dû demander à GUGGENHEIM de faire un récit bouche trou, et qu’utilise t’il ? Son plot le plus controversé et le plus stupide, à savoir l’auto régénération du squelette de WOLVERINE quand il se fait pulvériser par NITRO. C’était déjà assez bête comme idée, alors pourquoi y revenir dessus. Peut être dû à la réaction des fans ? bref, le pire c’est qu’il n’explique aucunement pourquoi WOLVERINE s’est régénéré aussi vite ; il explique simplement pourquoi il n’est pas mort, ce qui n’a rien à voir, en fait. Et il le fait de la pire des manières : à savoir, que notre griffu est accueilli aux portes de la mort par un gars avec qui il a déjà eu affaire (et inconnu pour nous) , nommé LAZAER (oh oh oh le jeu de mots) et qui lui interdit l’accès au royaume de l’au delà… Ai je vraiment besoin d’en rajouter ? Pourquoi pourquoi pourquoi ?
En plus, WOLVERINE se remémore plus ou moins cette expérience lors de sa petite affaire avec la guerrière Atlantéenne, jeune fille à laquelle on n’est pas attaché du tout et on ne comprend d’ailleurs pas ce que fait WOLVIE avec elle si ce n’est qu’il couche avec tout le monde parce que c’est un dur !
L’histoire de la régénération spontanée était bancale mais pouvait passer si l’on restait dans un registre caricatural, et je pensais que c’est ce que l’on allait avoir sur ce run, cela n’a donc plus aucun sens si on commence à tout vouloir expliquer, surtout que c’est impossible à faire. On n’a l’impression d’une parodie de la leçon d’anatomie d’ALAN MOORE dans SWAMP THING 21 ; et rien que pour ça, c’est ridicule.
Aux dessins, RAMOS utilise son côté peinture (qu’on a pu voir sur certaines couvertures X MEN ) pour les passages dans l’au delà, et si cela passe mieux que ces dessins habituels, trop de sombre tue le sombre. Vous me direz, cela évite les erreurs anatomiques et le fait de voir JEAN GREY dessinée façon RAMOS de prés…
Bon voilà, après le run de LOEB/BIANCHI c’est GUGGENHEIM qui reprend avec CHAYKIN, ce sera sans moi !
D’ailleurs, je ne vais continuer le mag WOLVERINE que pour le run BIANCHI/LOEB qui paraît est aussi exceptionnel que CHUCK AUSTEN sur DRACO, donc je ne vais pas me priver d’une telle bouse, juste pour vous la raconter. Après fini….


MARVEL ICONS HORS SERIE 11 : CIVIL WAR / LE PUNISHER



Contient les quatre premiers numéros de PUNISHER WAR JOURNAL
(Fraction/Olivetti-Deodato)


Quelle idée bizarre de lancer nue nouvelle série comme tie-in d’un crossover. Bon d’un autre côté, il semblait tout à fait logique de faire revenir le PUNISHEr dans le giron du MARVEL UNIVERSE et pour une fois, cette deuxième série a quand même une certaine légitimité. Au scénario, MATT FRACTION dont j’entends beaucoup de bien sur ce forum depuis quelques temps. C’est la première fois que je lis quelques chose de ce scénariste et pour l’instant c’est plutôt une bonne impression. En effet, FRACTION va se servir de CIVIL WAR pour redéfinir un peu le PUNISHER, en faisant de ce personnage un être fondamentalement brutal et violent, qui n’hésite pas à tuer des criminels sans défense parce qu’ils sont des criminels. Le ton devait être adouci par rapport à la ligne MAX, ben je trouve que dans les attitudes du PUNISHER, pas vraiment, puisqu’il dégomme sans hésiter des vilains plus ou moins rendus gentils par leurs costumes ridicules et leur condition de has been. Est ce vraiment utilie d’éliminer
Mais c’est toute l’ambiguïté du personnage et c’est le fondement même de son premier arc où notre ami FRANK va se faire embaucher chez les gentils ( le clan de CAPTAIN AMERICA) pour se rendre compte quelques temps après que sa position est intenable ;

En fait, c’est le ton de la série, un gars qui ne réfléchit pas et bute tout ce qui est criminel pour lui, sans aucun jugement. Pourquoi pas, mais sur une ongoing, FRACTION va être obligé de faire évoluer son personnage au risque de devenir redondant, surtout avec MAX de ENNIS.
Maintenant, en ce qui concerne les dessins, c’est un peu le chaud et le froid. Les qualités de ARIEL OLIVETTI sont indéniables, mais son style est un peu trop policé, trop de photoshop ou d’ordinateur tue le naturel, et comme son style est quand même un peu caricatural et loin d’avoir le réalisme d’un GREG LAND ? cette computérisation à outrance fait un curieux mélange. C’est moche de loin mais en fait c’est loin d’être moche, je dirais même qu’au fur et à mesure de la lecture, on s’habitue au style visuel. Attention à ne pas trop donner dans l’exagération non plus.
Bon les trois premiers numéros livrent une histoire correcte, peut être un peu trop précipitée parfois mais le rendu est assez sympa.
La quatrième histoire est tout à fait différente, et marque une nette amélioration. Voilà, vous avez en charge l’ongoing PUNISHER, et dés la quatrième histoire vous faites un récit ou il n’apparaît quasiment pas ! Vous vous consacrez plutôt à une cérémonie d’enterrement d’un super vilain et vous braquez le projecteur sur SPIDER MAN (d’ailleurs très bien utilisé) tout ça pour envoyer sur un twist de fin terriblement bon et bien foutu. Là, chapeau bas, c’est tout simplement un excellent numéro, qui en plus, continue à redéfinir le PUNISHER. FRACTION livre un peu des dialogues à la DAN SLOTT en utilisant des vilains losers et aux dessins, c’est MIKE DEODATO qui là nous donne de très jolies planches, bien au dessus de son travail sur NEW AVENGERS ou SPIDER MAN. C’est plus classique et certainement moins innovant qu’OLIVETTI, mais sur cette histoire, cela convient parfaitement.
On peut dire que le PUNISHER a bien trouvé sa place dans l’UNIVERS MARVEL, maintenant , il reste à voir comment la série va évoluer, mais ce MATT FRACTION semble pétri de bonnes idées, et à un style assez plaisant.
Malheureusement, la traduction est encore un peu légère, pourquoi employer autant de gros mots alors qu’on aurait pu le remplacer par autre chose. Je trouve que cela fait sortir du récit.
En tout cas, cette nouvelle série me donne envie d’y revenir avec impatience, et pourtant, dieu sait que le PUNISHER est pas véritablement ma tasse de thé.
A suivre, donc…EN tout cas c’est très plaisant
et demi avec une mention très spéciale pour la quatrième épisode qui vaut l’achat de la revue à lui tout seul.
Réponse avec citation
  #2  
Vieux 13/08/2007, 23h06
Avatar de DaredeFlo
DaredeFlo DaredeFlo est déconnecté
Super Héros universel
 
Date d'inscription: juin 2007
Messages: 739
DaredeFlo change la caisse du Fauve
Merci encore Doop, j'attends à chaque fois avec plus d'impatience tes critiques hebdo...
Je me demande comment ne pas paraitre ridicule en passant après Saigneur et après toi, mais je me permettrais tout de méme de poster dans les jours qui viennent mon avis sur le globalité de Wolvie:CW, car d'autres aspects m'ont sauté aux yeux à la lecture et me font vraiment craindre le pire pour l'avenir de la série, voire du perso...
Mais je m'en explique sous peu

Dernière modification par DaredeFlo ; 13/08/2007 à 23h33.
Réponse avec citation
  #3  
Vieux 14/08/2007, 00h10
Avatar de FlaShenron
FlaShenron FlaShenron est déconnecté
€%£@#$§!
 
Date d'inscription: février 2006
Messages: 475
FlaShenron change la caisse du Fauve
J'ai trouvé que le Black Panther était pas trop mal, même si dans chaque épisode on retrouve toujours le même schéma foireux.
BP arrive dans un royaume avec sa femme. Il parlemente. Il se bat (sauf dans l'épisode avec Namor). Et il se barre.
Et c'est répété de la même façon avec Fatalis, les Inhumains et Iron-Man.

Bonnes critiques Doop.
Réponse avec citation
  #4  
Vieux 14/08/2007, 17h07
Avatar de doop
doop doop est déconnecté
bouzouk force !!!!
-Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: juillet 2005
Messages: 27 194
doop est GLOP!doop est GLOP!doop est GLOP!doop est GLOP!doop est GLOP!doop est GLOP!doop est GLOP!doop est GLOP!doop est GLOP!doop est GLOP!doop est GLOP!
Sinon je viens de me prendre les deux autres MINX, PLAIN JANES et RE GIFTED, je vous en parle prochainement. Quelqu'un l'a lu le CLUBBED?
Réponse avec citation
  #5  
Vieux 14/08/2007, 17h12
Avatar de john_constantine
john_constantine john_constantine est déconnecté
Curleh Mustache
 
Date d'inscription: octobre 2003
Localisation: Ecriture monkeymatique.
Messages: 9 795
john_constantine change la caisse du Fauve
Nope juste le re-gifters avec le dessinos de My faith in Frankie, et j'ai préco le blabbermouth par la fille de Carey, mais je m'arrêterai là, DC qui veut faire du shojo, je préfère relire mes Nana.
__________________
Ça resitue les merguez dans un contexte littéraire et intellectuel qui est le bienvenu.

Viens découvrir la saison des animes qui fleurissent.
Réponse avec citation
  #6  
Vieux 14/08/2007, 18h46
Avatar de Niglo
Niglo Niglo est déconnecté
Registered User
 
Date d'inscription: janvier 2003
Messages: 6 570
Niglo change la caisse du Fauve
J'ai le Re-Gifters aussi, mais pas encore lu.
Réponse avec citation
  #7  
Vieux 14/08/2007, 18h47
Avatar de doop
doop doop est déconnecté
bouzouk force !!!!
-Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: juillet 2005
Messages: 27 194
doop est GLOP!doop est GLOP!doop est GLOP!doop est GLOP!doop est GLOP!doop est GLOP!doop est GLOP!doop est GLOP!doop est GLOP!doop est GLOP!doop est GLOP!
je le lis dés demain, RE GIFTERS...
Réponse avec citation
  #8  
Vieux 14/08/2007, 19h37
Avatar de exfan
exfan exfan est déconnecté
la Buzz Justice of Web
 
Date d'inscription: août 2004
Localisation: CACHAN (94)
Messages: 418
exfan change la caisse du Fauve
Citation:
Posté par doop
Voir le message
Critiques doopiennes semaine 24


MARVEL ICONS HORS SERIE 11 : CIVIL WAR / LE PUNISHER



Contient les quatre premiers numéros de PUNISHER WAR JOURNAL
(Fraction/Olivetti-Deodato)


Quelle idée bizarre de lancer nue nouvelle série comme tie-in d’un crossover. Bon d’un autre côté, il semblait tout à fait logique de faire revenir le PUNISHEr dans le giron du MARVEL UNIVERSE et pour une fois, cette deuxième série a quand même une certaine légitimité. Au scénario, MATT FRACTION dont j’entends beaucoup de bien sur ce forum depuis quelques temps. C’est la première fois que je lis quelques chose de ce scénariste et pour l’instant c’est plutôt une bonne impression. En effet, FRACTION va se servir de CIVIL WAR pour redéfinir un peu le PUNISHER, en faisant de ce personnage un être fondamentalement brutal et violent, qui n’hésite pas à tuer des criminels sans défense parce qu’ils sont des criminels. Le ton devait être adouci par rapport à la ligne MAX, ben je trouve que dans les attitudes du PUNISHER, pas vraiment, puisqu’il dégomme sans hésiter des vilains plus ou moins rendus gentils par leurs costumes ridicules et leur condition de has been. Est ce vraiment utilie d’éliminer
Mais c’est toute l’ambiguïté du personnage et c’est le fondement même de son premier arc où notre ami FRANK va se faire embaucher chez les gentils ( le clan de CAPTAIN AMERICA) pour se rendre compte quelques temps après que sa position est intenable ;

En fait, c’est le ton de la série, un gars qui ne réfléchit pas et bute tout ce qui est criminel pour lui, sans aucun jugement. Pourquoi pas, mais sur une ongoing, FRACTION va être obligé de faire évoluer son personnage au risque de devenir redondant, surtout avec MAX de ENNIS.
Maintenant, en ce qui concerne les dessins, c’est un peu le chaud et le froid. Les qualités de ARIEL OLIVETTI sont indéniables, mais son style est un peu trop policé, trop de photoshop ou d’ordinateur tue le naturel, et comme son style est quand même un peu caricatural et loin d’avoir le réalisme d’un GREG LAND ? cette computérisation à outrance fait un curieux mélange. C’est moche de loin mais en fait c’est loin d’être moche, je dirais même qu’au fur et à mesure de la lecture, on s’habitue au style visuel. Attention à ne pas trop donner dans l’exagération non plus.
Bon les trois premiers numéros livrent une histoire correcte, peut être un peu trop précipitée parfois mais le rendu est assez sympa.
La quatrième histoire est tout à fait différente, et marque une nette amélioration. Voilà, vous avez en charge l’ongoing PUNISHER, et dés la quatrième histoire vous faites un récit ou il n’apparaît quasiment pas ! Vous vous consacrez plutôt à une cérémonie d’enterrement d’un super vilain et vous braquez le projecteur sur SPIDER MAN (d’ailleurs très bien utilisé) tout ça pour envoyer sur un twist de fin terriblement bon et bien foutu. Là, chapeau bas, c’est tout simplement un excellent numéro, qui en plus, continue à redéfinir le PUNISHER. FRACTION livre un peu des dialogues à la DAN SLOTT en utilisant des vilains losers et aux dessins, c’est MIKE DEODATO qui là nous donne de très jolies planches, bien au dessus de son travail sur NEW AVENGERS ou SPIDER MAN. C’est plus classique et certainement moins innovant qu’OLIVETTI, mais sur cette histoire, cela convient parfaitement.
On peut dire que le PUNISHER a bien trouvé sa place dans l’UNIVERS MARVEL, maintenant , il reste à voir comment la série va évoluer, mais ce MATT FRACTION semble pétri de bonnes idées, et à un style assez plaisant.
Malheureusement, la traduction est encore un peu légère, pourquoi employer autant de gros mots alors qu’on aurait pu le remplacer par autre chose. Je trouve que cela fait sortir du récit.
En tout cas, cette nouvelle série me donne envie d’y revenir avec impatience, et pourtant, dieu sait que le PUNISHER est pas véritablement ma tasse de thé.
A suivre, donc…EN tout cas c’est très plaisant
et demi avec une mention très spéciale pour la quatrième épisode qui vaut l’achat de la revue à lui tout seul.
Le Punisher d'Ennis est très violent mais réflechi, il garde son sang-froid et lorsqu'il réagit "à chaud" c'est en cas de "légitime violence"

L'alliance avec Cap est sous conditions et il les respectent comme le soldat qu'il est jusqu'au moment ou il entre dans la pièce mais sa réaction ne me semble pas justifiée


J'ai trouvé que les 3 premiers épisodes étaient plus réussi que le quatrième
, ce qui n'est pas dans ses habitudes.

Je crois qu'on peut trouver du bon comme du moins bon dans ce n° effectivement mais gare à la déception vu la réputation du personnage.

Pour le reste je t'approuve totalement.
__________________
Têtes raides: Notre besoin de consolation est impossible à rassasier.

http://www.dailymotion.com/relevance...-est-imp_music
Réponse avec citation
Réponse

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non

Navigation rapide


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 00h27.


Powered by vBulletin® Version 3.8.3
Copyright ©2000 - 2020, Jelsoft Enterprises Ltd.
Version française #20 par l'association vBulletin francophone
Skin Design et Logos By Fredeur
Buzz Comics : le forum comics n°1 en France !