Précédent   Buzz Comics, le forum comics du monde d'après. > > Retro - Hall of Heroes > Archives des GenSen

Discussion fermée
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #31  
Vieux 15/08/2007, 08h57
Avatar de XXL
XXL XXL est déconnecté
Coach minceur
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: août 2003
Localisation: Lugdunum
Messages: 15 412
XXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule Boy
Citation:
DOCTOR STRANGE N°74
Publié par Marvel en Décembre 1985. "And now ...the Beyonder!", 22p.
Scénario: Peter Gillis. Dessin et cover: Mark Badger

I am from beyond....

Critique de l'épisode précédent...
Clea est donc reine de la Dark Dimension. Avec l'aide de Stephen, elle bannit éternellement Umar et Orini, son père et sa mère. Elle supplie Doc de rester à ses côtés en tant que conjoint mais celui-ci lui répond qu'il est dévoué à la Terre et que tous deux auront de nouveaux amours...C'est le moment que choisit le rebelle Rahl pour entrer, timing que Cléa trouve parfait.


C'est hallucinant comme Badger arrive à faire passer une émotion fort en trois fois rien...

Doc part pour enquêter sur une mystèrieuse parie d'yeux qui l'ont épié lui et Cléa, quelques instants auparavant... La piste énergétique remonte jusqu...'au Sanctum Sanctorum!! Le Doc y découvre Wong et Sarah, parlaysés devant l'orbe d'Agamotto. Ceux-ci lui raconte qu'un être venu d'ailleurs est venu et qu'il recherche Stephen. Il a franchit les barrières mystiques sans souci et a utilisé l'Orbe avec facilité!
Doc part à sa recherche et retrouve le Beyonder (qu'il ne connait pas, n'ayant pas participé à Secret Wars) dans un bar, un peu saoul. Plongeant son amulette dans les tréfonds de l'être du beyonder, il découvre ce qu'il est et le danger qu'il fait courir à l'Univers, qu'il peut effacer d'une pensée!


Là encore, Badger fait fort et Gillis enfonce le clou avec son texte.

Le beyonder veut que le Doc lui apprenne comment progresser et se trouver. Doc le rend alors spectateur des scénes qui ont jalonné son parcours (son arrogance de chirurgien, son accident qui lui couta ses mains, l'Ancient One, Mordo et finalement son dévouement aux leçons de l'ancient One). Ce processus et le fait que le Beyonder tente d'aider sans effet le "jeune Doc" quand celui-ci se retrouve muet à cause de Mordo) font que le Beyonder semble comprendre que le monde demande qu'il sacrifie quelque chose pour trouver sa voie. Il s'en va, semblant avoir compris une leçon.



Pour ceux qui douteraient que Badger soit capable de faire dans le dynamisme. + le petit détail qui tue du bar mal reconstruit par le Beyonder

Chose rarissime pour la série, c'est à un tie-in avec Secret Wars 2 qu'on a droit, mais qui s'intégre parfaitement dans la série, sans qu'on s'en rende compte, et sans intervention d'autres personnages Marvel. Cette histoire d'apprentissage de la vie, des désirs et du plaisir à accomplir quelque chose a tout à fait sa place dans la série.
C'est Peter Gillis, qui vient alors d'achever son run sur Micronauts:New Voyages qui scénarise ce numéro. Lesujet est particulièrement adapté aux qualités (et défauts) d'écriture de Gillis: sa tendance à faire dans l'introspectif est tout à fait à sa place ici et il reprend ces personnages sans qu'on ne remarque de rupture avec Roger Stern. Cette notion qu'expose le doc au Beyonder, qu'il faut sacrifier quelque chose pour devenir un héros, qu'il faut souffrir, est la base même des héros du Marvel Universe et Gillis réalis eun coup de maître en rappelant ce précepte originel tout en réalisant subrepticement une "origin issue" bienvenue pour d'éventuels nouveaux lecteurs.


Minimalisme mais une grande expression des corps.

Nouveau dessinateur régulier de la série, Mark Badger, dessinateur ô combien talentueux dont les prestations comics resteront rarissimes. Difficile de décrire son tyle, nerveux, économique, une sorte de mix entre Kevin Nowlan et Bill Sienkiewicz! Son dessin se prête particulièrement à un encrage avec aplats de couleurs doublés de multiples zones d'ombre trés sombres.
Il oeuvrera sur la mini-série Gargoyle, l'excellentissime mini-série Martian Manhunter chez DC ou l'arc avec les West coast Avengers d'Excalibur 37-39 (inédit en français). Il se tourna vers la production et l'apprentissage de comics faits par ordinateur en créant Lemon Custard en 2002, sa société, dont a plus aucune nouvelle depuis 2004 et la sortie d'une adaptation comics d'un de ses travaux d'animation "The Haunted Man N°1" ,sans suite. Son run sur Doctor Strange sera aussi court que mémorable.


Quel dommage qu'on ait pas pu profiter plus des talents de Badger pour les décors!



Cross-over avec secret Wars, rappel des origines du Doc, scénariste inspiré, suite des sub-plots, nouveau dessinateur talentueux et original! Le compte y est, c'est encore une fois parfait!

Visitez le topic consacré à DOCTOR STRANGE!
  #32  
Vieux 25/11/2007, 15h22
Avatar de XXL
XXL XXL est déconnecté
Coach minceur
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: août 2003
Localisation: Lugdunum
Messages: 15 412
XXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule Boy
Citation:
DOCTOR STRANGE N°75
Publié par Marvel en Février 1986. "Souls in Tourment!", 22p.
Scénario: Roger Stern. Crayonnés: Sal Buscema. finitions: Mark Badger.
Cover: Mike Mignola.

La fin d'un parcours exemplaire!

Critique de l'épisode précédent...
Doc se rend chez Mephisto pour aider Reed et Jane, tandis que le monde est en pleine Wraith War. Il libère Franklin, qui zigouille Mephisto, affaibli par la défaite subite des spectres.


Ca vous rappelle quelque chose?

Sans Mephisto, son royaume est agité de tremblements de terre et éruptions diverses, libérant une créature qui était jusque là tenue prisonnière. aprés plusieurs semaines d'errance, elle arrive à revenir sur Terre, parmi les décombres de la maison des Benjamins (identité prise temporairement par les Richards) et effraie la population locale...
Le Doc, sentant la menace, se rend sur place et réussit à défaire la créature en la plongeant dans une grande quantité d'eau. Sous sa carapace, se cache une jeune femme appelée Topaz, qui s'est donc échappée des enfers où elle était retenue prisonnière. Mais quelque chose ne va pas... il lui manque la moitié de son âme! Doc promet de tout faire pour l'aider à la retrouver!


La terrible attaque du tuyau arroseur!!!! Beware demons!

Wong confie enfin au Doc et à Sarah pourquoi il repousse les avances de celle-ci: à 10 ans, comme c'est la coutume pour les servants des mystiques, il a été promis à la fille pas encore née d'une autre famille, pour poursuivre sa lignée. Sarah est abasourdie: comment peut-il renoncer au bonheur avec elle pour une coutume aussi stupide?! Mais Doc se range du côté de Wong, à son grand désarroi...


Moi qui croyait que la révélation était que Doc et Wong avaient signé un PACS...

Commençons par la nouvelle des départs: il s'agit du dernier numéro de Roger Stern, qui scénarise la série depuis 5 ans! Son run aura été en tout points exemplaires et il n'a à rougir d'aucun épisode. Il s'agit d'une des meilleures prestations d'un scénariste chez Marvel.
Mark Badger, censé être le nouveau dessinateur régulier, part aussi, pour des raisons inconnues (on peut supposer qu'un assignement régulier est trop dur pour lui, Doctor Strange ayant été son seul engagement sur une ongoing, qu'il aura tenu pendant...2 numéros (et encore, c'est Sal Buscema qui fait les crayonnés ici). L'association Sal Buscema/ Mark Badger donne d'ailleurs un résultat très impressionnant, dynamique, expressif, faisant songer à la paire Buscema/sienkiewicz qui officiera des années plus tard sur les derniers Spectacular Spider-man.



Stern finit en beauté: non content de caser un double crossover avec les FF et Rom, il divulgue enfin ce que cachait l'attitude de Wong (donnant par la même occasion une origine plus étoffée au personnage), introduit un nouveau personnage féminin (tiré de la série Werewolf by night, mes collégues pourront vous en dire plus sur elle) et lance un nouveau subplot pour son successeur, le tout ne paraissant pas du tout précipité, baclé... Une véritable prouesse!
Ajouter à cela un dosage parfait entre romance (Wong et Sarah), humour (la rencontre de la créature avec les habitants du quartier et la course poursuite qui s'ensuit) et thriller (le partage de l'âme de topaz, la défaite de Mephisto).
Roger Stern a accompli d'autres runs forts réussis sur Avengers ou Captain America, parmi les meilleurs de ces séries, et pourtant il reste un des scénaristes les plus sous estimés de cette période, aucun paperback ne venant couronner ses prestations pourtant exemplaires!!!


La terrible attaque du rot au Chili con carne!



Un épisode tellement parfait que je me mords les doigts à l'idée de n'avoir pas réussi à vous convaincre qu'il faut ABSOLUMENT vous le procurer!

Visitez le topic consacré à DOCTOR STRANGE!


Je vous fait partager les réponses de Roger Stern à quelques questions que je lui ai posées!;
Citation:
- in your last issue, you introduced Topaz: was it a gift to Peter Gillis to "have some meat" or did you already planned something with her and did Peter follow what you had planned?
Topaz was a former supporting cast member from WEREWOLF BY NIGHT who had later turned up in TOMB OF DRACULA, where she'd been largely forgotten. At the time, I was starting to check up on an interesting-but-forgotten characters from Marvel's supernatural comics. I'd just gotten around to Topaz when I decided to leave DOCTOR STRANGE, but I really hadn't come up with any longterm plans for her.

And I'm afraid I don't recall what Peter did with her.

Citation:
Quote:- you had talented artists after talented artists to work with on this series: Gene Colan, Marshall Rogers, Paul Smith, Michael Golden, Kevin Nowlan, Dan Green, Steve Leialoha, Bret Blevins, Mark Badger...Did you had any input on who would draw an issue? If you had to pick one that surprised you most of all when you saw his pages, who would it be?

I had very little input on who was drawing DS, but I was blessed with editors who lines up very good artists.

There were always surprises. Marshall drew a story that I had plotted with Gene Colan in mind. Kevin drew a story that I plotted for Smitty.

But they were all good, and many were great.


Citation:
Quote:- you resurrected Spider-Woman a short time after her death...in 2 Avengers issues. Whose idea was it? Was it based on what Ann Nocenti wanted to do if Spider-Woman wasn't stopped with issue 50?
I finished up Jessica Drew's story at the request of my editor, Mark Gruenwald.

Citation:
Quote:- You depicted so well the sorrow of Doctor Strange after Clea's departure and after that, all the romantic relationships between the characters that I am wondering if it was then based on real events in your love life?
Nope. All made up.

Citation:
Quote:- how far in the series did you think of making Umar the mother of Clea?
I didn't. Clea's parentage had already been established by Steve Englehart, during his run on DOC.
  #33  
Vieux 10/12/2007, 22h03
Avatar de XXL
XXL XXL est déconnecté
Coach minceur
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: août 2003
Localisation: Lugdunum
Messages: 15 412
XXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule Boy
Citation:
DOCTOR STRANGE N°76
Publié par Marvel en Avril 1986. "What Song the Sirens Sang!", 22p.
Scénario: Peter Gillis. Esquisses: Mark Badger. Dessins: Chris Warner. Encrage: Randy Emberlin.
Cover: Chris Warner encré par Terry Austin.

Le mariage de Warner avec Austin n'est pas des plus réussis.

Critique de l'épisode précédent...
Doc est contacté par Patricia Berenson, la femme d'un de ses anciens collégues chirurgien, Darryl Berenson. Celui-ci a disparu aprés avoir ramené un livre et son bureau semble avoir été le théâtre de rituels de sorcellerie.


Remplacez le livre par votre pile de comics....ça ne vous rappelle rien?!

Doc découvre que Darryl a été attiré par la succube Iuriale vers un livre lui permettant d'aller sur Terre pour se repaître de sa proie. Doc trouve Darryl dans un des tunnels d'acheminement de l'eau sous New York. Celui-ci a fini le sort et Iurale passe de sa dimension sur Terre par un portail et doit combattre le Doc qui tente de la repousser. Mais...


Dieu Merci, Doc n'est pas trés grand donc ça lui évitera de se prendre un coup de tesson dans...

Doc blessé, gisant à terre, Iurale commence à "consommer" Darryl, qui ne demande que ça . Se reprenant, Doc réussit finalement à la renvoyer dans sa dimension, au grand dam de Darryl.
Doc se précipite chez lui pour annoncer la bonne nouvelle à Patricia Berenson quand...


Y'a de la joie! Y'a de la joie!

Cet épisode marque le début du run de Peter Gillis sur la série. Celui-ci, qui a bouclé Warp et Micronauts the New Voyages, est alors dans un élan créatif chez Marvel qui va lui réussir: il lance au même moment l'excellente série Strikeforce Morituri. Il succéde ici à Roger Stern, et, chose incroyable quand on voit la qualité exceptionnelle du run de Stern, Peter Gillis laissera une empreinte tout aussi forte sur la série, jouant sur des terrains différents de Stern tout en assurant une continuité avec son run.


Si Warner a un peu de mal avec les visages, son côté illustrateur fait merveille dés qu'il y a des éléments horrifiques à dessiner.

Le run de Gillis va se caractèriser par sa noirceur, déja perceptible dans ce numéro. Darryl, c'est un peu vous et moi (enfin surtout vous!), un homme à la réussite professionnelle et économique exemplaire, marié à une femme sublime, riche àen crever, mais complétement éteint à l'intérieur,sas aucune passion et ne ressentant plus rien. C'est pourquoi l'attention d'Iurale pour lui, avec ses composantes sexuelles (faut dire que vu sa dégaîne, il risque pas d'exciter grand monde le Darryl....), raniment chez lui quelque chose qu'il croyait éteint. Darryl, c'est aussi l'homme qu'aurait pu devenir le Doc, ce qui rend la conclusion d'autant plus touchante, avec cette scéne cruelle où le Doc, persuadé d'avoir rempli sa mission, se précipité vers Patricia en lui disant de ne plus s'inquiéter alors qu'elle vient d'apprendre le suicide son mari!


Ce numéro était sponsorisé par......les slips informes!

Ce numéro marque aussi le départ de Mark Badger (qui ne signe que les esquisses de ce numéro), remplacé par Chris Warner, encore inconnu à l'époque, au style trés touffu et fouillé, avec juste ce qu'il faut de caractère. L'association avec Austin aurait sans doute rendu le tout complétement indigeste, c'est donc sans surprise qu'on découvre un nouvel encreur sur la série, Randy Emberlin, qui, s'il lui aussi se laisse aller à une hachure-mania, le fait d'une manière non automatique qui inexplicablement donne plus de caractère et de personnalité au dessin.
A noter aussi cette scéne excellente avec Topaz, qui, dans la même veine mélancolique et morbide, découvre qu'elle ne ressent plus d'émotion du fait de son morceau d'âme manquant:


Topaz la chaudaz!! Quel tombeur ce Doc!



Une nouvelle ére s'ouvre pour le Doc, tout aussi prometteuse que la précédente!

Visitez le topic consacré à DOCTOR STRANGE!
  #34  
Vieux 12/01/2008, 16h18
Avatar de sim theury
sim theury sim theury est déconnecté
Zuvembie
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: novembre 2003
Messages: 4 010
sim theury vise plus juste que le Tireursim theury vise plus juste que le Tireursim theury vise plus juste que le Tireursim theury vise plus juste que le Tireursim theury vise plus juste que le Tireursim theury vise plus juste que le Tireursim theury vise plus juste que le Tireursim theury vise plus juste que le Tireursim theury vise plus juste que le Tireursim theury vise plus juste que le Tireursim theury vise plus juste que le Tireur
Strange Tales #128 (vol 1)
January 1965

Couverture : Jack Kirby / Frank Giacoia

1/ Quicksilver and the Scarlet Witch
Histoire de Human Torch & The Thing traduite dans Les Fantastiques n° 31 (3e trim. 1983)

2/ The Demon's Disciple!
Steve Ditko & Stan Lee / Steve Ditko / Steve Ditko

  #35  
Vieux 19/05/2008, 18h20
Avatar de XXL
XXL XXL est déconnecté
Coach minceur
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: août 2003
Localisation: Lugdunum
Messages: 15 412
XXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule Boy
Citation:
DOCTOR STRANGE N°77
Publié par Marvel en Juin 1986. "Khat!", 22p.
Scénario: Peter Gillis. Dessin: Chris Warner. Encrage: Randy Emberlin.
Cover: Chris Warner.

Par la litière de Cyttorak!

Critique de l'épisode précédent...
Arnie Green, le nouveau Dalaï Lama, apprend que le ministre de la défense indien a annoncé qu'il allait faire stationner des troupes au Tibet, au vu de la détérioration de leurs relations avec la Chine. Dans un accés de rage qu'il regrette aussitôt, Arnie lance un "Curse the man!!" qu'il regrette aussitôt mais le mal n'est-il pas déja fait?! Car...


LE moment qui glace le sang de l'épisode, trés réussi!

La réaction de Topaz l'effraie elle-même: c'est à cause de sa moitié d'âme manquante qu'elle a des comportements aussi bizarres...elle s'effondre en pleurant sur la table, se traitant de monstre...
Doc se rend à l'hôpital où est soigné le ministre et assiste à l'opération chirurgicale quand:


Retour au block pour le doc!

Doc réussit à protéger le ministre grace aux bandes de Cyttorak mais Khat se lance alors à l'assaut des autres patients de l'hopital! Le suicide de Darryl Berenson, le baiser de Topaz, son retour dans une salle d'opération, la vision de tant de malades agonisant à cause de Khat...tout est réunit pour que le Doc baisse sa garde quand Khat lui dit qu'il n'a pas changé et que même sorcier suprême, il a toujours la même distance par rapport aux autres et est incapable d'aimer.


Les chats sont les plus forts!

Khat ayant plongé ses griffes dans le Doc, celui-ci, qui aurait du avoir le dessus, se retrouve en position de faiblesse et, choqué par les propos de Khat qui expriment ses propres doutes, il laisse Khat déchirer sa cape de lévitation! Tout semble alors perdu pour le Doc, prostré...mais qui se relève et renvoie Khat d'où il vient.


Je serais à la place de Doc....j'aurais transformé le Arnie en patée pour chien!

Le régne de Gillis/Warner, commencé au numéro précédent, continue de surprendre et de marquer encore une nouvelle ére d'une qualité incroyable pour la série.
Ca se confirme, la série opère un virage vers la mélancolie et le mal de vivre, avec des séquences qui fonctionnent étonnement bien: le Doc pensif en lévitation, puis tentant de joindre l'esprit de Berenson dans l'au-delà...
Bien entendu, rien de tout celà ne fonctionnerait sans l'artiste adéquat: Warner est idéal: son trait a du caractère, son encrage est lourd et ses panels chargés en décors, en ombres. Chose incroyable, la mise en couleurs ne met jamais en danger son dessin et participe avec ses tons foncés et un peu ternes à renforcer la nouvelle ambiance du titre.


Collect them all!

Là où Gillis fait fort, c'est que tout en proposant des histoires qui peuvent se lire comme des one-shot, il crée du liant et une progression entre chaque, donnant ainsi un écho aux événements de l'épisode précédent (le suicide de Berenson) qui devient un des éléments du "craquage de plombs" du Docteur fâce à Khat. Il sait aussi utiliser intelligemment ce qu'a fait Stern, avec Arnie Green. Cette utilisation est particulièrement astucieuse puisque cette attaque provient de l'être idéalement le plus innocent/bien intentionné au monde.
A noter aussi la création fort originale de Khat: il n'est pas évident de créer des adversaires pour le Doc sans faire redondance ou sombrer dans le ridicule. Khat est un ajout intéressant à l'univers du Doc.
Gillis nous prouve aussi que le parcours qui attend le Doc promet d'être surprenant: la cape de lévitation, cadeau du ancient One, est en lambeaux!!


Des séquences inoubliables!



Un excellent épisode. La série est toujours aussi recommandable, voire même plus tant Gillis va oser s'aventurer dans les méandres de l'esprit du Doc.

Visitez le topic consacré à DOCTOR STRANGE!
  #36  
Vieux 11/06/2008, 23h59
Avatar de XXL
XXL XXL est déconnecté
Coach minceur
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: août 2003
Localisation: Lugdunum
Messages: 15 412
XXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule Boy
Citation:
DOCTOR STRANGE N°78
Publié par Marvel en Août 1986. "Cloaks and Dangers!", 22p.
Scénario: Peter Gillis. Dessin et cover: Chris Warner. Encrage: Randy Emberlin.

Attention, un jeu de mot subtil se cache dans le titre de cet épisode...

Critique de l'épisode précédent...

Doc tente de réparer sa cape de lévitation, déchirée par Khat dans l'épisode précédent. Mais il n'y arrive pas. Il va donc retourner à l'origine de lafabrication de la cape, chez Enitharmon le couturier (Weaver en vo). Celui-ci accepte de la réparer, contre une compensation. En attendant, il invite Doc à se visiter son atelier.


Yerk! Heureusement que Doc n'est pa s venu faire recoudre son boxer!

Doc découvre des rideaux donnant sur une dimension de ténèbres, d'où lui parvient une plainte humaine. Il s'agit de Tyrone, aka Cloak du duo cloak and Dagger, qui a attaqué Ecstasy, une marseillaise dealer de drogues dures. Mais les ténèbres de Cloak ont alors choisi Ecstasy comme nouvel hôte car plus à même de répondre à leur soif sans cesse tempérée par Tyrone.


Pas étonnant que les ténèbres se sentent plus à l'aise avec elle!

Doc réussit à gruger les ténèbres grâce à la lumière de son amullette. Celles-ci quittent Esctasy, qui n'est plus alors un danger, avant de finalement rejoindre leur ancien hôte, Cloak. Doc et cloak laissent Ecstasy tranquille: Cloak l'a attaqué chez elle et les ténèbres risquent de nouveau le quitter pour elle si il l'attaque.


La Marseillaise n'a pas le sens de l'hospitalité....

Un épisode doublement prophétique. Doc, qui fait réparer sa cape rencontre Cloak (arf!) alors que d'ici quelques mois, sans que celà soit encore en projet, les 2 séries (Doc Strange et cloak and Dagger) vont fusionner dans une nouvelle version mensuelle du mythique Strange Tales!


Voila cequi arrive quand wong est en congé!

Gillis crée Ecstasy, sur laquelle on apprend trés peu (pas assez de plac ne lui est consacré dans ce numéro, qui voit aussi avancer le sub plot de la recherche de l'âme de Topaz). C'est Terry Austin qui, des années plus tard, fera de ce personnage un élément central de la série Cloak And Dagger.
En attendant, on peut admirer ce numéro, fort bien exécuté (même si la partie concernant Ecstasy tient en peu de pages) et qui enrichit l'histoire du Doc en introduisant aussi ce nouveau personnage, Enitharmon.
C'est beaucoup pour un seul numéro de 22p!


Un subplot qui commence à faire flipper.....



Un numéro condensé mais fort réussi, indispensable à bien des égards!

Visitez le topic consacré à DOCTOR STRANGE!
  #37  
Vieux 03/07/2008, 21h39
Avatar de XXL
XXL XXL est déconnecté
Coach minceur
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: août 2003
Localisation: Lugdunum
Messages: 15 412
XXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule Boy
Citation:
DOCTOR STRANGE N°79
Publié par Marvel en Octobre 1986. "Fata Morganna!", 22p.
Scénario: Peter Gillis. Dessin et cover: Chris Warner. Encrage: Randy Emberlin.

Faut pas jouer avec les objets contondants!

Critique de l'épisode précédent...

Sur une planète, dans une autre dimension, un guerrier, qui vient de terrasser tous ses adversaires se voit confier pour mission par un personnage effrayant, Uthrona (encorenon nommé) en relation avec la moitié d'âme perdue de Topaz, d'aller tuer Doctor Strange!


Uthrona, sorte de squelette de poiscaille, un être à la Chutlhu!

Sur Terre, Doc revient et découvre une topaz encore plus agitée. Il ordonne à Sarah et Wong de prendre congé pour la soirée, tandis que lui va au resto avec Morganna, qu'il a dernièrement beaucoup délaissé. Sarah échoue à nouveau à sortir avec Wong, qui préfère rester avec Topaz à la maison. Mais Topaz est réveillé dans son sommeil et se rapproche d'un des miroirs de la chambre d'introspection qui l'avait tant angoissée. Uthrona l'incite à tendre la main vers lui, à créer un passage pour récupérer son âme...


Les textes de Gillis sont vraiment flippants!

Pendant ce temps, Steven se fait attaquer au resto par le guerrier envoyé par Uthrona. Distrait par la soudaine disparition de son demeure, volée par Uthrona (avec Topaz et Wong dedans, ainsi que touts ses objets magiques!), il se fait mortellement blessé par le guerrier! Il est contraint d'utiliser avec son accord le corps de Morganna pour poursuivre le combat. Mais cen'est pas pareil, Morganna n'est pas assez préparée et se fait blesser! Doc utilise alors un sortilège de magie noire, offrant l'âme du guerrier à Satanish! Sarah rejoint Morganna alors que celle-ci s'évanouit et qu'une ambulance emmêne Steven à l'hôpital, aux portes de la mort!


On joue au Docteur,Steven?

Un excellent épisode qui dévoile ce qui se cachait derrière le subplot sur l'âme de Topaz! Tout arrive trés vite et le résultat est catastrophique pour Steven: il est mourrant, Morganna est blessée, Wong et Topaz ont été kidnappés, et sa demeure avec tous ses objets magiques sont dans les mains d'Uthrona!
Gillis réussit à merveille à faire monter la tension, montrant en parallèle le combat et Topaz courrant à sa perte! Ce numéro permet aussi de mettre en scéne un Dr Strange au féminin en la personne de Morganna et, discrétement, donne un indice quand à la grande storyline qui se prépare (doc vient d'utiliser de la magie noire...).


La Doctoresse va vous recevoir!

Niveau dessin, c'est tout simplement magnifique, Warner est un dessinateur qui, bien qu'ayant un trait trés touffu et riche, donne une puissance et une personnalité incroyable à ses personnages et situations, tout en restant trés lisible! Prends ça dans les dents, George Perez! Le suspense est à son comble à la fin de l'épisode! Gillis a créé un nouveau vilain trés impressionnant et dangereux, qui vient de bouleverser le status quo du cast de la série!


Doc était au top de la mode des années 80! !



Absolument indispensable. parfait en tout points!

Visitez le topic consacré à DOCTOR STRANGE!
  #38  
Vieux 26/07/2008, 23h47
Avatar de XXL
XXL XXL est déconnecté
Coach minceur
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: août 2003
Localisation: Lugdunum
Messages: 15 412
XXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule Boy
Citation:
DOCTOR STRANGE N°80
Publié par Marvel en Décembre 1986. "Don't pay the ferryman..!", 22p.
Scénario: Peter Gillis. Dessin: Chris Warner. Encrage: Randy Emberlin & Scott Williams.
Cover: Aleret Carlson?! (pseudonyme pour Bret Blevins?)

Seul crédit jamais trouvé pour cet étrange Aleret Carlson...qui ressemble beaucoup à du Blevins même dans sa signature!

Critique de l'épisode précédent...

Le corps de doc est dans une situation critique. C'est pourquoi, avec l'accord de Sarah, Stephen utilise le corps de celle-ci pour réussir à rentrer dans le bloc opératoire et aider les chirurgiens à le sauver. Ses blessures sont en effet teintées de maléfices. Soudain, son coeur s'arrête: Doc n'a pas le choix, il doit finir l'opération lui-même...mais le souvenir de son traumatisme aux mains l'en empêche et son moi astral est aspiré dans un tunnel de lumière, accueilli par la Walkyrie!


C'est dégolaz!

Stephen tente de revenir pour survivre, en essayant d'aider le chirurgien en chef, mais il est réaspiré....il rerevient et finalement, aprés un labeur éprouvant et minutieux, son corps est sauvé. Mais une étrange créature tapiedans l'ombre déclare être venue le chercher!
Quant à Wong et Topaz, ils sont capturés brutalement par les soldats d'Uthrona qui sa gausse de pouvoir devenir le"Dormammu" de notre dimension. Il détient tous les artefacts puissants de Dr Strange, ainsi que la deuxiéme moitié de l'âme de Topaz!!


Des décors originaux et magnifiquement flippants chez Uthrona.

Cette saga avec Uthrona est tout simplement une merveille de suspens, en plus d'êre magnifique visuellement! Ce n'est pas la première fois, ni la dernière fois, que Doc est trés proche de la mort, combattant pour revenir à la vie. Et pourtant, Gillis réussit à donner une tension inédite au combat double mené par Doc et les médecins, une sorte de paralléle ou de mise en abîme avec l'existence de Doc, un retour de ses vieux démons, de ses amours, et la mention aux portes de la mort d'une certaine Alice (Gillis y reviendra dans 2 ans!).


Sans un encrage approprié, cette scéne aurait pu tomber à l'eau. Ca n'est pas le cas!

Morgana blessée, Wong et Topaz prisonniers et impuissants, la maison de Doc volée avec ses artefacts, le corps du Doc griévement blessé: il n'y a que Sarah qui reste sur pied! Warner réussit à merveille àrendre la terreur provoquée par l'attaque des soldats pour capturer wong et Topaz. On a réellement peur, cequi rarissime pour un comics! Comme d'habitude, l'encrage est impeccable: trés fouillé, précis, mais en même temps trés sombre et caractériel, donnant une ambiance oppressante à l'épisode.


Topaz a un côté trés "future victime de Dracula" dans cette scéne!



Encore un épisode absolument irréprochable!

Visitez le topic consacré à DOCTOR STRANGE!
  #39  
Vieux 11/08/2008, 00h31
Avatar de XXL
XXL XXL est déconnecté
Coach minceur
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: août 2003
Localisation: Lugdunum
Messages: 15 412
XXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule BoyXXL mange des frites avec Moule Boy
Citation:
DOCTOR STRANGE N°81
Publié par Marvel en Février 1987. "The Tongues of Me and Angels...!", 22p.
Scénario: Peter Gillis. Dessins: Chris Warner. Encrage: Randy Emberlin.
Cover: Kevin Nowlan.

Uthrona aurait mérité plus d'attention de la part des futurs scénaristes.

Critique de l'épisode précédent...

Doctor Strange (dont le corps inconscient guérit dans un tube), part avec un vaisseau prété par Reed Richards en direction de la planète d'Uthrona. Il est accompagné de Rintrah, sorte de grosse vache poilue, qui n'est autre que le disciple d'Enitharmon, celui qui a réparé la cape de lévitation du Doc (que Rintrah lui ramène). Rintrah est l'hôte idéal pour que Doc puisse gagner la bataille contre Uthrona.


Sarah n'est pas super contente de la décision du Doc d'utiliser Rintrah plutot qu'elle...

Arrivé sur place, Doc (dans le corps de Rintrah) est attaqué par Uthrona, qi utilise le Darkhold pour le contrer. Il blesse aussi griévement Wong pour reprendre l'avantage. Rintrah, utilisant le corps du Doc, libère Topaz qui récupère la moitié de son âme. Doc profite de cette distraction pour taper un grand coup, seule échappatoire pour s'en sortir: il détruit la totalité des artefacts volés par Uthrona!!! Celui-ci, héberlué, s'enfuit, emportant le Darkhold (indestructible). Doc a gagné mais à quel prix: Wong et Morgana blessés, Sarah fachée et surtout les conséquences terribles de son geste qui ne vont pas tarder...


Topaz dont on croit qu'elle va apporter la victoire.....mais non....elle va rien branler!

Un numéro fantastique, qui voit enfin la confrontation avec Uthrona. Plein de choses se passent, dans ce numéro qui aurait mérité d'être double. En tout cas, la qualité graphique est toujours llà, avec un encrage toujours aussi efficace et caractériel, rendant bien l'oppression et l'horreur de la situation. Le subplot Topaz est résolu (d'une manière un peu abrupte), un nouveau personnage important rejoint le cast de la série (Rintrah) et Uthrona va être bizarrement mis de côté et oublié pendant....7 ans!!


Le petit oiseau va sortir...et ça être gore!

Ce numéro est le dernier de ce volume. Les mauvaises langues vont diront que les ventes étaient mauvaises, que Doc peut pas avoir son titre gnagnagna...et ils diront n'importe quoi! Les ventes étaient modestes mais trés correctes, et avaient subi un joli boostage dernièrement. Mais le cadre bimestriel du titre est vécu comme un obstacle à plus de ventes. Et cela ne peut pas être changé sans toucher à la qualité du titre.


Des décors et une architecture trés réussis!

Donc, comme Cloak et Dagger, lui aussi bimestriel bat de l'aile, Marvel à l'idée de relancer le mythique strange Tales en mensuel, avec 11p de cloak et Dagger et 11 p de Doc! On garde la qualité,on passe en mensuel, avec un nom mythique et on s'imagine que ça se vendra beaucoup plus car les chiffres de ventes des 2 séries s'ajouteront ou presque. Cela du être fait/décidé à la va vite car absolument aucune annonce n'est faite dans le titre du Doc, rien , nada!! C'est tout simplement incroyable: rien n'indique que c'est le dernier numéro, rien n'indique l'existence du prochain relaunch de Strange Tales, une énorme bourde éditoriale!!


Un geste qui va avoir des conséquences désastreuses...

D'ailleurs, on peut se demander si Gillis n'a pas été obligé d'écourter sa storyline, toute la partie rencontre avec Rintrah, visite chez les FF, voyage dans l'espace , étant expédiée en 4p de flashback au début (flashbacks sur des séquences s'étant passées entre le n°80 et 81). Un autre indice pouvant valider cette hypothése étant que le n°81 était annoncé comme étant "Doc in space!", alors que le voyage en question est éludé trés vite. Il a du être demandé à Gillis definir cette storyline pour avoir un départ plus reader-friendly pour le lancement de Tales. C'est dommage, mais le récit n'en souffre pas trop, une fois passée la surprise de découvrir Doc avec Rintrah presqu'arrivé chez Uthrona au début du récit.


Le petit oiseau est sorti!!




Une conclusion cataclysmique à ce volume et à la bataille contre Uthrona pour l'âme de Topaz. Ce volume des aventures du Doc, qui dura 14 ans ,est qualitativement ce que Marvel a fait de mieux, tout simplement, avec une galerie d'artistes inégalée.

Visitez le topic consacré à DOCTOR STRANGE!
Discussion fermée

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non

Navigation rapide


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 09h54.


Powered by vBulletin® Version 3.8.3
Copyright ©2000 - 2020, Jelsoft Enterprises Ltd.
Version française #20 par l'association vBulletin francophone
Skin Design et Logos By Fredeur
Buzz Comics : le forum comics n°1 en France !