Précédent   Buzz Comics, le forum comics qui tease mais ne spoile pas ;) > > Critiques > Critiques VO

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #16  
Vieux 08/09/2018, 12h36
Avatar de He's dead, Jim
He's dead, Jim He's dead, Jim est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: juin 2004
Messages: 21 422
He's dead, Jim fait la courte échelle à Reed RichardsHe's dead, Jim fait la courte échelle à Reed RichardsHe's dead, Jim fait la courte échelle à Reed RichardsHe's dead, Jim fait la courte échelle à Reed RichardsHe's dead, Jim fait la courte échelle à Reed RichardsHe's dead, Jim fait la courte échelle à Reed RichardsHe's dead, Jim fait la courte échelle à Reed RichardsHe's dead, Jim fait la courte échelle à Reed RichardsHe's dead, Jim fait la courte échelle à Reed RichardsHe's dead, Jim fait la courte échelle à Reed RichardsHe's dead, Jim fait la courte échelle à Reed Richards
Avengers #7
Avis légèrement différent.
Après une première saga (trop) classique, et un final hélas brouillon (essentiellement au niveau graphisme, mais aussi dans le scénario), Jason Aaron lance un stand-alone sur l'un des Avengers préhistoriques. Il choisit non pas l'une des stars de ce groupe, mais le Ghost Rider de l'équipe - l'original, le premier a priori.
Avec une intrigue classique, basée sur l'extrême solitude du personnage avant le choc abominable qui provoqua sa transformation, le scénariste a quelques bonnes idées... mais ça ne va jamais très loin. L'origine n'est pas mauvaise, elle est juste extrêmement classique.
Bon, on a ce pour quoi on achète (les débuts du GR, la vie à l'époque, l'ouverture sur ces Avengers), mais rien de plus. Si ça avait été un one-shot par un jeune scénariste, ou méconnu, ça aurait été une belle surprise ; par un auteur comme Aaron, c'est presque décevant, parce qu'on peut s'attendre à plus.
Pichelli livre de belles planches, et est particulièrement adaptée pour les passages "humains". Mais l'affrontement manque de grandeur, de puissance, de fureur ; gênant, vu qu'il s'agit du GR et de son ennemi (qui est la meilleure idée du truc).
Bref, une lecture agréable, mais encore une fois très classique et attendue. Pas de surprise, ici.
Réponse avec citation
  #17  
Vieux 08/09/2018, 23h57
Avatar de watchblue
watchblue watchblue est connecté maintenant
super héros Breton
 
Date d'inscription: août 2004
Localisation: joinville le pont
Messages: 4 682
watchblue est partout à la fois comme Jamie Madroxwatchblue est partout à la fois comme Jamie Madroxwatchblue est partout à la fois comme Jamie Madroxwatchblue est partout à la fois comme Jamie Madroxwatchblue est partout à la fois comme Jamie Madroxwatchblue est partout à la fois comme Jamie Madroxwatchblue est partout à la fois comme Jamie Madroxwatchblue est partout à la fois comme Jamie Madroxwatchblue est partout à la fois comme Jamie Madroxwatchblue est partout à la fois comme Jamie Madroxwatchblue est partout à la fois comme Jamie Madrox
Je viens de lire le Cosmic ghost rider 3 !!

J ai beaucoup aimé la façon de combattre de cable. C est dans le fond assez stupide mais très drôle a la lecture. Puis alors que l épisode te fais passer un agréable moment sans prise de tête le cliffanger te tombe dessus. C est du grand n importe quoi mais là encore ca fait mouche avec une seule envie avoir le numéro !!

J ai lu que quelques numéros de thanos de Dennis kate lu comme ça a la va vite mais je crois que je vais me faire l intégrale en tout si c est du même niveau
__________________
If Jack Bauer was in a room with Hitler, Stalin, and Nina Meyers, and he had a gun with 2 bullets, he'd shoot Nina twice.
Réponse avec citation
  #18  
Vieux 09/09/2018, 00h00
Avatar de Man-Thing
Man-Thing Man-Thing est déconnecté
Gardien du nexus
-Généalogiste Sénile--Sentinelle du Temple-
 
Date d'inscription: avril 2005
Localisation: Un marais des everglades
Messages: 3 824
Man-Thing joue à la pétanque avec GalactusMan-Thing joue à la pétanque avec GalactusMan-Thing joue à la pétanque avec GalactusMan-Thing joue à la pétanque avec GalactusMan-Thing joue à la pétanque avec GalactusMan-Thing joue à la pétanque avec GalactusMan-Thing joue à la pétanque avec GalactusMan-Thing joue à la pétanque avec GalactusMan-Thing joue à la pétanque avec GalactusMan-Thing joue à la pétanque avec GalactusMan-Thing joue à la pétanque avec Galactus
C'est du même niveau, moins délirant (moins humoristique quoi) mais aussi bon, voir meilleur.
Réponse avec citation
  #19  
Vieux 09/09/2018, 16h27
Avatar de wildcard
wildcard wildcard est déconnecté
Hawkguy
 
Date d'inscription: février 2009
Localisation: Chez moi
Messages: 12 025
wildcard vend de la drogue à Grant Morrisonwildcard vend de la drogue à Grant Morrisonwildcard vend de la drogue à Grant Morrisonwildcard vend de la drogue à Grant Morrisonwildcard vend de la drogue à Grant Morrisonwildcard vend de la drogue à Grant Morrisonwildcard vend de la drogue à Grant Morrisonwildcard vend de la drogue à Grant Morrisonwildcard vend de la drogue à Grant Morrisonwildcard vend de la drogue à Grant Morrisonwildcard vend de la drogue à Grant Morrison
- Jessica Jones #3-4 : dispo en digital only, même si un recueil sera publié une fois le premier arc terminé.
Kelly Thompson est vraiment une scénariste pleine de ressources, qui se distingue par un véritable amour pour les personnages dont elle accepte les séries. Elle le prouve avec Jessica Jones dont elle respecte les basiques tout en se les appropriant. Toujours en train d'enquêter sur une série de meurtres, elle interroge Elsa Bloodstone (séquence savoureuse) puis affronte quelques surprises de poids jusqu'au cliffhanger imprévisible.
On peut déplorer que les dessins de Mattia de Iulis ne soient pas aussi inspirés que le script. Ce style photo-réaliste manque de dynamisme et d'expressivité, mais l'artiste peut encore progresser.
Avec quarante pages d'un coup, en tout cas, on apprécie le développement de l'intrigue et le souci de la rendre toujours claire, avec des dialogues bien sentis.

(Je n'ai pas encore rédigé de critiques pour Cosmic Ghost Rider #3 et Cover #1, mais dès que ce sera fait, j'espère réussir à vous faire partager mon enthousiasme...)
Réponse avec citation
  #20  
Vieux 09/09/2018, 16h45
Avatar de EsseJi
EsseJi EsseJi est déconnecté
Reader of stuff
-Généalogiste Sénile--Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: septembre 2004
Localisation: In a bar, under the sea
Messages: 41 148
EsseJi est LA légende vivante de ce forum !EsseJi est LA légende vivante de ce forum !EsseJi est LA légende vivante de ce forum !EsseJi est LA légende vivante de ce forum !EsseJi est LA légende vivante de ce forum !EsseJi est LA légende vivante de ce forum !EsseJi est LA légende vivante de ce forum !EsseJi est LA légende vivante de ce forum !EsseJi est LA légende vivante de ce forum !EsseJi est LA légende vivante de ce forum !EsseJi est LA légende vivante de ce forum !
Citation:
Posté par Ben Wawe
Voir le message
Immortal Hulk #5
Encore une immense réussite, mais toujours une atmosphère lourde et terrible dans ce titre.
Al Ewing lâche définitivement les chevaux dans cet épisode, mais pas uniquement parce qu'on a (enfin diraient certains) droit à un vrai combat, un affrontement plein de violence, de fureur, de destruction, et de sales coups. Non, l'auteur donne aussi une sorte de sens aux éléments dispersés jusque-là, et en profite pour sortir une carte-joker surprenante, un élément qu'on ne pouvait pas voir venir mais qui change entièrement l'équilibre de la baston.
C'est bien vu, ça fonctionne très bien sur le moment, ça permet de changer l'équilibre trouvé jusque-là avec un Hulk intelligent, sadique voire cruel mais surtout en contrôle total ; c'est terminé. Le scénariste n'a pas peur, donc, de révolutionner les principes à peine posés, et de prendre à bras-le-corps les pièces les plus "dures" de la franchise ; courageux, d'autant qu'il a sûrement livré les meilleurs éléments sur Sasquatch depuis longtemps.
Je suis curieux de lire la suite, de ce titre auto-contenu très bien écrit... mais, surtout, extrêmement bien dessiné. Joe Bennett s'en sort aussi bien que dans les épisodes précédents, avec ici la brutalité totale des coups et des personnages. Bravo.
Jusqu'ici le titre est un sans fautes et cet épisode vient le confirmer. Au côté road trip/horror vient s'ajouter un vrai grand vilain, le seul qui peut faire trembler le géant de jade. Désormais Ewing vient d'ajouter son nom aux côtés des Mantlo et David qui lui avaient ouvert la voie.
Réponse avec citation
  #21  
Vieux 10/09/2018, 16h54
Avatar de wildcard
wildcard wildcard est déconnecté
Hawkguy
 
Date d'inscription: février 2009
Localisation: Chez moi
Messages: 12 025
wildcard vend de la drogue à Grant Morrisonwildcard vend de la drogue à Grant Morrisonwildcard vend de la drogue à Grant Morrisonwildcard vend de la drogue à Grant Morrisonwildcard vend de la drogue à Grant Morrisonwildcard vend de la drogue à Grant Morrisonwildcard vend de la drogue à Grant Morrisonwildcard vend de la drogue à Grant Morrisonwildcard vend de la drogue à Grant Morrisonwildcard vend de la drogue à Grant Morrisonwildcard vend de la drogue à Grant Morrison
- Cosmic Ghost Rider #3 : antépénultième épisode de cette série complètement barge.
Donny Cates continue de lâcher les chevaux et ne recule devant rien. C'est du grand n'importe quoi mais très bien écrit. J'ignore quelles répercussions cela aura, mais comme le héros apparaît sur le teaser des futurs Guardians of the galaxy, on peut penser que ce ne sera pas juste de la rigolade.
Dylan Burnett est au diapason : ses planches sont dingues, avec la colorisation d'Antonio Fabela flamboyante. Il faut avoir de la santé pour illustrer un scénar aussi déjanté et il fait plus que répondre présent.
Drôle, insensé, imprévisible (ce cliffhanger !) : jubilatoire !

- Cover #1 : quatrième et dernier titre "Jinxworld".
Bendis a réservé sa meilleure idée pour la fin : il joue avec malice sur le mot "couverture" pour dresser un pont inattendu entre BD et espionnage. On est d'abord perplexe puis ça devient évident, troublant, palpitant. La chute de ce premier numéro est diablement accrocheuse.
Mack produit des pages magnifiques qui traduisent bien l'effet de flou, de perméabilité entre les deux mondes qui se côtoient ici. Tout cela est enrichi par un peu de méta-BD puisqu'il y a une histoire dans l'histoire, exécutée somptueusement à l'aquarelle.
C'est bluffant, et indubitablement le meilleur de cette collection qui propose de bien belles choses.
Réponse avec citation
  #22  
Vieux 10/09/2018, 18h49
Avatar de He's dead, Jim
He's dead, Jim He's dead, Jim est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: juin 2004
Messages: 21 422
He's dead, Jim fait la courte échelle à Reed RichardsHe's dead, Jim fait la courte échelle à Reed RichardsHe's dead, Jim fait la courte échelle à Reed RichardsHe's dead, Jim fait la courte échelle à Reed RichardsHe's dead, Jim fait la courte échelle à Reed RichardsHe's dead, Jim fait la courte échelle à Reed RichardsHe's dead, Jim fait la courte échelle à Reed RichardsHe's dead, Jim fait la courte échelle à Reed RichardsHe's dead, Jim fait la courte échelle à Reed RichardsHe's dead, Jim fait la courte échelle à Reed RichardsHe's dead, Jim fait la courte échelle à Reed Richards
Citation:
Posté par EsseJi
Voir le message
Jusqu'ici le titre est un sans fautes et cet épisode vient le confirmer. Au côté road trip/horror vient s'ajouter un vrai grand vilain, le seul qui peut faire trembler le géant de jade. Désormais Ewing vient d'ajouter son nom aux côtés des Mantlo et David qui lui avaient ouvert la voie.
Ho, voyons ce qu'il va en faire, car le thème est extrêmement casse-gueule, et l'angle surnaturel me semble très dangereux... mais oui, ce lancement de Hulk est un sans-faute. Curieux de voir la suite.
Réponse avec citation
  #23  
Vieux 10/09/2018, 22h01
Avatar de watchblue
watchblue watchblue est connecté maintenant
super héros Breton
 
Date d'inscription: août 2004
Localisation: joinville le pont
Messages: 4 682
watchblue est partout à la fois comme Jamie Madroxwatchblue est partout à la fois comme Jamie Madroxwatchblue est partout à la fois comme Jamie Madroxwatchblue est partout à la fois comme Jamie Madroxwatchblue est partout à la fois comme Jamie Madroxwatchblue est partout à la fois comme Jamie Madroxwatchblue est partout à la fois comme Jamie Madroxwatchblue est partout à la fois comme Jamie Madroxwatchblue est partout à la fois comme Jamie Madroxwatchblue est partout à la fois comme Jamie Madroxwatchblue est partout à la fois comme Jamie Madrox
Batman 54 : Nightwing vient rendre visite a Bruce après les évènements de Batman 50.

Je me souviens encore de ma réaction après avoir lu le premier numéro de Tom King. Je me demandais ce qu était cette merde ??

54 numéros plus tard je suis amoureux de ce run. Déjà la beauté de run. Comme un voyage avec tant de style différents. Puis ce scénario. Cette introspection de Bruce.

Encore une fois cette épisode montre un Batman qui tellement humain. Un homme capable de tout sauf d être vraiment heureux malgres la chance d avoir une vraie famille autour de lui.

Un épisode drôle touchant; encore un dans ce run.

Je pensais vraiment pas aime ce run après le premier arc et maintenant j'aime meme cet arc a la vue de la suite.
__________________
If Jack Bauer was in a room with Hitler, Stalin, and Nina Meyers, and he had a gun with 2 bullets, he'd shoot Nina twice.
Réponse avec citation
  #24  
Vieux 11/09/2018, 22h21
Avatar de He's dead, Jim
He's dead, Jim He's dead, Jim est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: juin 2004
Messages: 21 422
He's dead, Jim fait la courte échelle à Reed RichardsHe's dead, Jim fait la courte échelle à Reed RichardsHe's dead, Jim fait la courte échelle à Reed RichardsHe's dead, Jim fait la courte échelle à Reed RichardsHe's dead, Jim fait la courte échelle à Reed RichardsHe's dead, Jim fait la courte échelle à Reed RichardsHe's dead, Jim fait la courte échelle à Reed RichardsHe's dead, Jim fait la courte échelle à Reed RichardsHe's dead, Jim fait la courte échelle à Reed RichardsHe's dead, Jim fait la courte échelle à Reed RichardsHe's dead, Jim fait la courte échelle à Reed Richards
Asgardians of the Galaxy #1
Au-delà du jeu de mots rigolo, y a-t-il quelque chose derrière ce titre de Cullen Bunn et Matteo Lolli ?
Oui, et c'est même une bonne surprise.
En récupérant des personnages liés à Thor, mais en bordure, ceux qu'on identifie de loin au héros, soit parce qu'ils ne sont pas foncièrement bons (l'Exécuteur), pas simples à appréhender (Valkyrie, Throg), pas forcément populaires (Angela), ou même oubliés (Thunderstrike II). En outre, on peut aisément faire le jeu des ressemblances avec les GotG devenus classiques (Exécuteur/Drax, Valkyrie/Gamora, Destructeur/Groot, Throg/Rocket, Angela/Star-Lord pour les secrets), mais le scénariste livre finalement plus.
Avec une bonne idée, en liant ça à Infinity Wars, avec une bonne dynamique de groupe, avec des interactions funs, et l'envie de plonger dans les secrets asgardiens, il livre un épisode très solide, très carré, très efficace ; surtout son cliffhanger, bien vu.
Lolli livre des planches elles aussi efficaces, même s'il y a un je-ne-sais-quoi de brouillon qui m'empêche de trouver ça joli ; mais ça fonctionne très bien, ça sert idéalement un récit très agréable, et qui prouve qu'au-delà d'un jeu de mots, ça peut faire une bonne intrigue !
Réponse avec citation
  #25  
Vieux 12/09/2018, 00h00
Avatar de Slobo
Slobo Slobo est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: février 2005
Localisation: Malakoff (92)
Messages: 13 827
Slobo terrasse Ben Grimm au bras de ferSlobo terrasse Ben Grimm au bras de ferSlobo terrasse Ben Grimm au bras de ferSlobo terrasse Ben Grimm au bras de ferSlobo terrasse Ben Grimm au bras de ferSlobo terrasse Ben Grimm au bras de ferSlobo terrasse Ben Grimm au bras de ferSlobo terrasse Ben Grimm au bras de ferSlobo terrasse Ben Grimm au bras de ferSlobo terrasse Ben Grimm au bras de ferSlobo terrasse Ben Grimm au bras de fer
Citation:
Posté par Ben Wawe
Voir le message
Asgardians of the Galaxy #1
Au-delà du jeu de mots rigolo, y a-t-il quelque chose derrière ce titre de Cullen Bunn et Matteo Lolli ?
Oui, et c'est même une bonne surprise.
En récupérant des personnages liés à Thor, mais en bordure, ceux qu'on identifie de loin au héros, soit parce qu'ils ne sont pas foncièrement bons (l'Exécuteur), pas simples à appréhender (Valkyrie, Throg), pas forcément populaires (Angela), ou même oubliés (Thunderstrike II). En outre, on peut aisément faire le jeu des ressemblances avec les GotG devenus classiques (Exécuteur/Drax, Valkyrie/Gamora, Destructeur/Groot, Throg/Rocket, Angela/Star-Lord pour les secrets), mais le scénariste livre finalement plus.
Avec une bonne idée, en liant ça à Infinity Wars, avec une bonne dynamique de groupe, avec des interactions funs, et l'envie de plonger dans les secrets asgardiens, il livre un épisode très solide, très carré, très efficace ; surtout son cliffhanger, bien vu.
Lolli livre des planches elles aussi efficaces, même s'il y a un je-ne-sais-quoi de brouillon qui m'empêche de trouver ça joli ; mais ça fonctionne très bien, ça sert idéalement un récit très agréable, et qui prouve qu'au-delà d'un jeu de mots, ça peut faire une bonne intrigue !
On dirait que j'ai eu tord d'hésiter alors !
Réponse avec citation
  #26  
Vieux 13/09/2018, 14h50
Avatar de He's dead, Jim
He's dead, Jim He's dead, Jim est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: juin 2004
Messages: 21 422
He's dead, Jim fait la courte échelle à Reed RichardsHe's dead, Jim fait la courte échelle à Reed RichardsHe's dead, Jim fait la courte échelle à Reed RichardsHe's dead, Jim fait la courte échelle à Reed RichardsHe's dead, Jim fait la courte échelle à Reed RichardsHe's dead, Jim fait la courte échelle à Reed RichardsHe's dead, Jim fait la courte échelle à Reed RichardsHe's dead, Jim fait la courte échelle à Reed RichardsHe's dead, Jim fait la courte échelle à Reed RichardsHe's dead, Jim fait la courte échelle à Reed RichardsHe's dead, Jim fait la courte échelle à Reed Richards
Hawkman #4
Encore une réussite.
Venditti gère intelligemment le passage sur Thanagar, avec une opposition dynamique, et a l'intelligence de faire parler et réagir durant le combat. Ca nourrit l'intrigue, ça donne du sens au(x) personnage(s), et ça montre que Hawkman n'est pas un bourrin, même s'il ne faut pas le chercher ; et ça justifie la folie des oiseaux sur Thanagar.
C'est bien vu, c'est fun, très bien rythmé, et ça s'ouvre sur un cliffhanger que j'aime (je suis fan du personnage qui arrive). En outre, j'aime beaucoup cette idée de "débiteurs" de Hawkman, ces familles dont des membres ont été sauvés jadis, et qui l'aident dans le monde, mais "savent" aussi pour lui. Ca fait, un peu, organisation mondiale d'agents, mais c'est très pertinent.
Enfin, Bryan Hitch assure toujours, avec des planches très belles et dynamiques. Une réussite, définitivement.
Réponse avec citation
  #27  
Vieux 13/09/2018, 14h54
Avatar de He's dead, Jim
He's dead, Jim He's dead, Jim est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: juin 2004
Messages: 21 422
He's dead, Jim fait la courte échelle à Reed RichardsHe's dead, Jim fait la courte échelle à Reed RichardsHe's dead, Jim fait la courte échelle à Reed RichardsHe's dead, Jim fait la courte échelle à Reed RichardsHe's dead, Jim fait la courte échelle à Reed RichardsHe's dead, Jim fait la courte échelle à Reed RichardsHe's dead, Jim fait la courte échelle à Reed RichardsHe's dead, Jim fait la courte échelle à Reed RichardsHe's dead, Jim fait la courte échelle à Reed RichardsHe's dead, Jim fait la courte échelle à Reed RichardsHe's dead, Jim fait la courte échelle à Reed Richards
Fantastic Four #2
BOUM. C'est parti, définitivement, et ça fait mal.
Après une introduction (dans ce numéro) toute mignonne sur la Future Foundation et le quotidien dans la création du Multivers, qui gère très bien l'après Secret Wars et creuse avec intelligence les relations et caractères de chacun (c'est drôle, fin, intelligent, mignon oui, et ça fait du bien de voir que les gamins ont grandi), Dan Slott change tout avec une nouvelle vilaine qui tape vite, fort et dur.
Exit un personnage, le niveau de dangerosité est absolu (bonne idée que de l'opposer à Franklin, pour implicitement montrer sa puissance), et la Future Foundation en prend plein la tronche. Même dans ces moments, les dialogues sont fins et intelligents... et, bon sang, que le final fait du bien.
Ca risque de diviser, car la promesse est tenue tout en ne l'étant pas, mais... c'est épique, c'est émouvant, c'est fort, et cette vilaine donne juste envie de lui en mettre plein la tronche ; ça tombe bien, ça a l'air prévu.
Pichelli assurant aux dessins, plus que dans le #1, ça donne un numéro très dense et riche, avec beaucoup de dynamisme, un super sens des dialogues, et un cliffhanger qui donne envie de lire la suite, très vite. Fantastique !
Réponse avec citation
  #28  
Vieux 13/09/2018, 15h13
JulienSA80 JulienSA80 est déconnecté
Super Héros super puissant
 
Date d'inscription: juillet 2015
Localisation: Ile de France
Messages: 283
JulienSA80 lave ses slips au Baxter BuildingJulienSA80 lave ses slips au Baxter BuildingJulienSA80 lave ses slips au Baxter BuildingJulienSA80 lave ses slips au Baxter BuildingJulienSA80 lave ses slips au Baxter BuildingJulienSA80 lave ses slips au Baxter BuildingJulienSA80 lave ses slips au Baxter BuildingJulienSA80 lave ses slips au Baxter BuildingJulienSA80 lave ses slips au Baxter BuildingJulienSA80 lave ses slips au Baxter BuildingJulienSA80 lave ses slips au Baxter Building
Bonjour à tous,

Microcritique Venom first host 3 :

Si le premier numéro pouvait ouvrir des perspectives de raccrocher à la continuité secret wars, le deuxième indiquait que non et lançait la mini sur un « kidnapping » et une « libération ». Je suis volontairement cryptique pour laisser un peu de suspens, mais je vais quand même replacer quelques éléments de contexte : TelKar guerrier kree était le premier hôte du symbiote et il est de retour sur Terre pour le récupérer. De son côté Venom est sujet au gagatisme devant sa progéniture. Au milieu une skrull qui veut tuer Tel kar et le symbiote.

Que dire de ce troisième numéro : Eddie essaie de surmonter son angoisse (de la séparation) en discutant avec la skrull. Alors oui les krees sont vraiment très méchants et Tel kar le kree de la mini encore plus que les autres. Nous les skrulls on est gentils, même si on torture et tue des civils… Bref il faut arrêter Tel kar et pour le faire rien de mieux qu’une nouvelle fusion. Naissance d’un des plus moches personnage que j’ai vu. Je ne sais pas qui l’a désigné mais il faut prendre des vacances. Horrible et la dernière page encore plus que les autres avec son sourire.

Pour le moment cette mini qui possède un parfum des années 90 pour le dessin Bagley/Lim est décevante, toutefois cela justifie d’une certaine manière le comportement agressif du symbiote : vu ce que lui a « transmis » son premier hôte. Costa qui m’avait rassuré avec l’arc lethal protector perd beaucoup de point ici.
Réponse avec citation
  #29  
Vieux 13/09/2018, 15h36
JulienSA80 JulienSA80 est déconnecté
Super Héros super puissant
 
Date d'inscription: juillet 2015
Localisation: Ile de France
Messages: 283
JulienSA80 lave ses slips au Baxter BuildingJulienSA80 lave ses slips au Baxter BuildingJulienSA80 lave ses slips au Baxter BuildingJulienSA80 lave ses slips au Baxter BuildingJulienSA80 lave ses slips au Baxter BuildingJulienSA80 lave ses slips au Baxter BuildingJulienSA80 lave ses slips au Baxter BuildingJulienSA80 lave ses slips au Baxter BuildingJulienSA80 lave ses slips au Baxter BuildingJulienSA80 lave ses slips au Baxter BuildingJulienSA80 lave ses slips au Baxter Building
Citation:
Posté par Ben Wawe
Voir le message
Fantastic Four #2
BOUM. C'est parti, définitivement, et ça fait mal.
Après une introduction (dans ce numéro) toute mignonne sur la Future Foundation et le quotidien dans la création du Multivers, qui gère très bien l'après Secret Wars et creuse avec intelligence les relations et caractères de chacun (c'est drôle, fin, intelligent, mignon oui, et ça fait du bien de voir que les gamins ont grandi), Dan Slott change tout avec une nouvelle vilaine qui tape vite, fort et dur.
Exit un personnage, le niveau de dangerosité est absolu (bonne idée que de l'opposer à Franklin, pour implicitement montrer sa puissance), et la Future Foundation en prend plein la tronche. Même dans ces moments, les dialogues sont fins et intelligents... et, bon sang, que le final fait du bien.
Ca risque de diviser, car la promesse est tenue tout en ne l'étant pas, mais... c'est épique, c'est émouvant, c'est fort, et cette vilaine donne juste envie de lui en mettre plein la tronche ; ça tombe bien, ça a l'air prévu.
Pichelli assurant aux dessins, plus que dans le #1, ça donne un numéro très dense et riche, avec beaucoup de dynamisme, un super sens des dialogues, et un cliffhanger qui donne envie de lire la suite, très vite. Fantastique !
Je te rejoins sur le fait que cela commence vraiment ici et que l'on gagne grandement en qualité sur cet épisode. Je suis plus dubitatif sur la vilaine qui contre balance l'aspect lumineux de Franklin est trop surpuissante à mon gout. Ok il faut reformer la famille, mais bon je trouve que cela aurait pu monter un peu plus en pression.
Coté dessin Sara Pichelli semble plus à l'aise avec les ambiances plus sombres et les monstres bien moches. Toutefois, je pense qu'elle n'est pas à l'aise avec les combats d'où le classique avant/après. A voir sur le troisième numéro ou ça devrait castagner. Sinon qu'est que
Réponse avec citation
  #30  
Vieux 13/09/2018, 19h32
Avatar de He's dead, Jim
He's dead, Jim He's dead, Jim est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: juin 2004
Messages: 21 422
He's dead, Jim fait la courte échelle à Reed RichardsHe's dead, Jim fait la courte échelle à Reed RichardsHe's dead, Jim fait la courte échelle à Reed RichardsHe's dead, Jim fait la courte échelle à Reed RichardsHe's dead, Jim fait la courte échelle à Reed RichardsHe's dead, Jim fait la courte échelle à Reed RichardsHe's dead, Jim fait la courte échelle à Reed RichardsHe's dead, Jim fait la courte échelle à Reed RichardsHe's dead, Jim fait la courte échelle à Reed RichardsHe's dead, Jim fait la courte échelle à Reed RichardsHe's dead, Jim fait la courte échelle à Reed Richards
On le voyait déjà dans le prologue à Infinity Countdown et il a rôdé dans plusieurs back-ups il y a peu ; Marvel s'est déjà foiré.

J'attends de voir plus de la vilaine, mais son concept, simple, est efficace. Il faudra cependant la creuser bientôt, qu'elle n'ait pas juste une apparition.
Réponse avec citation
Réponse

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non

Navigation rapide

Discussions similaires
Discussion Auteur Forum Réponses Dernier message
Hunt for Wolverine Dead Ends #1 scarletneedle Singles 4 24/08/2018 10h32
Everything Ends. Spring 2015 MULTIPLE MOI News VO 23 06/11/2014 13h52
Critiques Doopiennes 199: northlanders, deathmatch, the wake, spider-man doop Critiques VO et VF des forumers 10 23/05/2014 09h30
Amazing Spider-Man: Ends Of The Earth #1 scarletneedle Singles 11 14/05/2012 23h09
Hep, c'est la rentrée!!! Bankai Brêves de comptoir 139 24/02/2007 00h28


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 13h23.


Powered by vBulletin® Version 3.8.3
Copyright ©2000 - 2019, Jelsoft Enterprises Ltd.
Version française #20 par l'association vBulletin francophone
Skin Design et Logos By Fredeur
Buzz Comics : le forum comics n°1 en France !