Précédent   Buzz Comics, le forum comics du Grand Débat. > > Critiques > Critiques VO

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #46  
Vieux 21/02/2018, 10h02
Avatar de Slobo
Slobo Slobo est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: février 2005
Localisation: Malakoff (92)
Messages: 13 417
Slobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme Starman
Citation:
Posté par JB
Voir le message
Je n'ai pas lu le numéro, mais les FF ont déjà été séparés avec la "Mort de Richards" (propulsé dans l'espace temps par Hyperstorm) sans ce type d'effet.
Le Docteur Koul explique qu'il n'ont jamais été séparer aussi longtemps les autres fois.
J'y ajoute que le fait d'être souvent 3 sur 4 devait décéléré le processus.
Réponse avec citation
  #47  
Vieux 21/02/2018, 22h01
Avatar de Ben Wawe
Ben Wawe Ben Wawe est déconnecté
En pleine Morlockisation
 
Date d'inscription: juin 2004
Localisation: Xanadu
Messages: 21 269
Ben Wawe caresse la raie d'AquamanBen Wawe caresse la raie d'AquamanBen Wawe caresse la raie d'AquamanBen Wawe caresse la raie d'AquamanBen Wawe caresse la raie d'AquamanBen Wawe caresse la raie d'AquamanBen Wawe caresse la raie d'AquamanBen Wawe caresse la raie d'AquamanBen Wawe caresse la raie d'AquamanBen Wawe caresse la raie d'AquamanBen Wawe caresse la raie d'Aquaman
Detective Comics #974 est un peu limite graphiquement, mais a un goût de désastre, de drame, d'échec et de cendres ; quelle réussite. Et quel chant du cygne, à sept épisodes de la fin.

Batman #41 est beau mais creux ; mais très beau, et une super ambiance. Vivement la suite, car il va falloir accélérer, un peu.
__________________
Elijah Snow : "It’s a strange world."
Jakita Wagner : "Let’s keep it that way."

Warren Ellis.
Réponse avec citation
  #48  
Vieux 21/02/2018, 22h10
Avatar de arrowsmith
arrowsmith arrowsmith est déconnecté
Buzz c'était mieux avant
-Généalogiste Sénile--Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: avril 2005
Localisation: Ici et là
Messages: 33 238
arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !
Citation:
Posté par Ben Wawe
Voir le message
Detective Comics #974 est un peu limite graphiquement, mais a un goût de désastre, de drame, d'échec et de cendres ; quelle réussite. Et quel chant du cygne, à sept épisodes de la fin.

Batman #41 est beau mais creux ; mais très beau, et une super ambiance. Vivement la suite, car il va falloir accélérer, un peu.
A mi parcours en VF j'ai le même avis sur les deux titres.
__________________
“Our dreams make us large.” Jack Kirby
Réponse avec citation
  #49  
Vieux 22/02/2018, 15h19
Avatar de wildcard
wildcard wildcard est déconnecté
Hawkguy
 
Date d'inscription: février 2009
Localisation: Chez moi
Messages: 12 029
wildcard vend de la drogue à Grant Morrisonwildcard vend de la drogue à Grant Morrisonwildcard vend de la drogue à Grant Morrisonwildcard vend de la drogue à Grant Morrisonwildcard vend de la drogue à Grant Morrisonwildcard vend de la drogue à Grant Morrisonwildcard vend de la drogue à Grant Morrisonwildcard vend de la drogue à Grant Morrisonwildcard vend de la drogue à Grant Morrisonwildcard vend de la drogue à Grant Morrisonwildcard vend de la drogue à Grant Morrison

Commençons, donc, par saluer la prestation de David Marquez : comme je l'avais dit en parlant du premier épisode de la série, c'est un artiste que j'ai appris à apprécier. Je trouvais son style un peu lisse, mais avec du potentiel. Sa régularité impressionnante (capable d'enchaîner mensuellement les épisodes en trouvant parfois le temps d'aller dessiner quelques pages pour dépanner ailleurs) et le test que constitue la réalisation d'une saga globale (en l'occurrence Civil War II), exercice qui "crame" souvent même les plus expérimentés (à cause du volume de personnages à animer, des contraintes éditoriales, des passages obligés - comme les scènes de baston avec une figuration importante), ont prouvé qu'il en avait sous le crayon et qu'il faudrait compter avec lui.

J'ai espéré pourtant qu'il boucle ses valises quand Bendis ne parte chez DC Comics afin de les voir prolonger leur collaboration mais il semble bien que Marquez restera chez Marvel (pour y devenir le dessinateur de la prochaine série Wolverine ?). Même s'il perd le scénariste qui l'aura révélé (grâce à Ultimate Spider-Man), je guetterai son prochain job avec appétit car son trait sûr, qui a gagné en maturité, en assurance, est un des plus séduisants de la "Maison des Idées".

Dans ce numéro, il combine un découpage respirant l'espièglerie (avec notamment un usage du "gaufrier" et en franchissant le "quatrième mur") et son art de la composition est une merveille, cadrant toujours parfaitement chaque scène, servant superbement le script. Un régal. Tout au long de ces dix épisodes, il aura été irréprochable, parfois impressionnant, d'une constance exemplaire. David Marquez : retenez ce nom.

Parlons de Brian Michael Bendis. Pourquoi est-on piqué par un scénariste ? Comment devine-t-on qu'on va faire un bout de chemin avec lui ? C'est difficile à formuler, on l'apprend en devenant un de ses fidèles sans en devenir un dévot. Ce qui est certain, c'est que lorsque j'ai découvert Bendis (et d'autres en même temps que lui), je n'étais plus le lecteur que je fus à 15 ans. Je cherchais bien d'abord à retrouver mes sensations de jeune fan de comics sans me douter qu'en vieillissant, en m'étant ouvert à d'autres formes de narration, je ne pourrais plus lire des histoires de super-héros de la même manière. J'étais, sans le savoir encore, en quête d'autre chose.

Mais pourquoi Bendis plus que les autres ? Avec le recul, je me rends compte que ce qui définit le mieux ce scénariste pour moi, et qui le distingue, c'est son art du pied-de-nez. C'est comme si, lui aussi, cherchait à dire les choses différemment. Il est clair que les codes traditionnels ne passionnent guère Bendis, ce folklore de bagarres, de doubles identités, de costumes bariolés, ce ton mélodramatique, cet aspect soap opera. Aussi s'ingénie-t-il à les détourner, à les ignorer même parfois, à les malmener. C'est cela qui hérisse ses détracteurs, des lecteurs attachés aux règles - la continuité, le character's profile, les règlements de comptes via des bastons.

Mais revenons à l'affection, l'intérêt et même l'admiration que je lui porte et oublions les polémiques. Revenons à Defenders et ce dernier épisode. QUEL KIF !

Je n'en ferai pas le résumé, vous l'apprécierez mieux en lisant cet ultime chapitre. Même ceux qui honnissent Bendis reconnaîtront qu'il y ose une chose folle, en particulier avec le dénouement (les deux dernières pages). Cela s'appelle un pied-de-nez, et c'est une sorte de synthèse de Bendis, jubilatoire pour un fan, bluffante même, et qui fera lever les yeux de consternation ou de sidération aux autres.

Comme je l'ai dit plus haut, tout ce qui compose normalement un comic-book super-héroïque ne m'a jamais semblé passionner Bendis. S'il sacrifie à des codes, c'est dans le cadre précis d'un travail où il ne peut faire autrement, au risque de trop frustrer le lecteur. Mais c'est un compromis, une concession. Lorsqu'il a la liberté qu'il a eue sur Defenders, projet désiré depuis la fin de son run sur New Avengers (il voulait carrément enchaîner avec à l'époque, et Mike Deodato devait dessiner), et qu'entre temps il a officialisé son départ de Marvel pour DC, bénéficiant de la part de ses employeurs de la permission de conclure ses séries en cours à sa guise, alors pourquoi se gêner, se retenir ? Autant y aller à fond !

Bendis a toujours aimé montrer les super-héros dans leur quotidien, quand ils tombaient masques et costumes ou qu'ils les gardaient pour partager une discussion (ces fameux dialogues...), un repas (parfois un repas en causant), comme pour prouver que ces gens-là ne faisaient pas que défendre la veuve et l'orphelin ou sauver le monde (ou s'y préparer) ou souligner le décalage à mettre en scène des surhumains habillés comme à un bal costumé dans des situations banales. Dans cet épisode, cela occupe la majeure partie des pages : tout New York (par le biais de figures connus des lecteurs de Marvel, familiers dans la production de Bendis - Miles Morales, Ben Urich, Spider-Woman, J. Jonah Jameson, Hellcat, Misty Knight) s'interroge sur ce qui s'est produit après la victoire des Defenders contre Diamondback. Et la réponse est aussi simple qu'imprévisible - elle prend d'ailleurs au dépourvu les intéressés eux-mêmes - tout en s'inscrivant dans une normalité épatante.

Pourtant, il reste bien un obstacle à franchir avant de tirer sa révérence : the Hood, son auto-proclamation comme nouveau Caïd (et même comme "Kingpin of all the kingpins"). Mais la solution choisie par Bendis est tellement culottée, malicieuse, qu'on arrive à la dernière page avec un mélange de stupéfaction et d'amusement. C'est le summun du pied-de-nez, le contournement absolu, la porte ouverte au hors-champ le plus audacieux qui soit. Mais aussi un acte de foi, un don fait au lecteur, quelque chose comme : "vous attendiez un affrontement dantesque, LA grande foire d'empoigne ? Hé bien, elle est toute à vous, à chacun d'entre vous de l'imaginer : elle sera aussi épique que vous la désiriez !" Un présent pareil est inestimable, comme si Bendis nous glissait que le 11ème numéro de Defenders, c'est nous tous, tous à notre façon, tous comme nous le voulons, qui pouvons l'écrire, le fantasmer.

Quand j'ai fermé mon mensuel, j'étais hébété, ne sachant pas si c'était un coup fumant ou un trait de génie. Puis j'ai surtout retenu la jubilation procurée par ce choix narratif, cette sortie de scène, cette fin qui en est une sans l'être vraiment, qui pourra être écrite par le repreneur du titre (car Marvel relancera tôt ou tard la série). Ou pas.

Il est important d'accrocher le lecteur quand on démarre une série. Mais soigner son départ sans avoir peur d'oser est un acte encore plus délicat à effectuer. Bendis et Marquez quittent Defenders d'une manière la plus formidable que j'ai lue. Ils nous remercient, avec leurs collaborateurs, pour les avoir supportés dans ce projet. Je leur retourne ce remerciement pour nous saluer sur cette note. euphorisante.
Réponse avec citation
  #50  
Vieux 23/02/2018, 15h09
Avatar de wildcard
wildcard wildcard est déconnecté
Hawkguy
 
Date d'inscription: février 2009
Localisation: Chez moi
Messages: 12 029
wildcard vend de la drogue à Grant Morrisonwildcard vend de la drogue à Grant Morrisonwildcard vend de la drogue à Grant Morrisonwildcard vend de la drogue à Grant Morrisonwildcard vend de la drogue à Grant Morrisonwildcard vend de la drogue à Grant Morrisonwildcard vend de la drogue à Grant Morrisonwildcard vend de la drogue à Grant Morrisonwildcard vend de la drogue à Grant Morrisonwildcard vend de la drogue à Grant Morrisonwildcard vend de la drogue à Grant Morrison
Charles Soule poursuit le deuxième arc narratif de ses Astonishing X-Men avec toujours la même ambition feuilletonesque (l'histoire déroule son fil depuis le #1). Il est cette fois-ci accompagné par le dessinateur Paulo Siqueira, sans doute l'artiste le moins connu depuis le début de son run, mais pas le moins doué. Et encore une fois, c'est une lecture très gratifiante.


Lorsqu'on examine les huit épisodes produits par Charles Soule et ses dessinateurs, force est de constater que le scénariste ne s'est pas facilité la tâche en désignant pour ses deux arcs narratifs un ennemi mental. Représenter le pouvoir dans sa forme la plus abstraite, en faire ressentir la menace et la puissance en maintenant le suspense et visuellement de façon efficace, sont un challenge en soi, et c'est sans doute ce pourquoi, pendant longtemps, le traitement de Charles Xavier comme protagoniste actif a été un problème pour les auteurs.

Le Pr. X était la plupart du temps ce chef d'équipe en chaise roulante (pas très mobile donc pas très spectaculaire dans un genre qui exige du mouvement) au caractère rigide, avec des comportements limites envers ses ouailles (attirance trouble pour Jean Grey, autoritarisme envers les fortes têtes de ses équipes, concurrence pour le leadership avec Cyclops, et je passe sur les mutants sacrifiés "pour la bonne cause", les manipulations psychiques, les doubles maléfiques, etc.). Un bonhomme en définitive peu sympathique, cassant, emmerdant (disons-le franchement) à traîner.

Si vous ajoutez à ça des ennemis qui évoluent dans sa sphère, donc des télépathes dont les capacités n'ont rien de graphiquement accrocheurs (lire dans les esprits, effacer des souvenirs, jouer au marionnettiste...), c'est pas très sexy.

Pourtant, donc, dans ces contraintes cumulées, Soule semble avoir trouvé une inspiration qui ne dément pas depuis huit mois. Après le duel contre le Roi d'Ombre, voici que les Astonishing X-Men combattent avec Proteus, et pour ça, doivent visiter ses pensées. Bien sûr, il y a de la casse, bien physique, au passage, dans les rues de Londres jusqu'à la fusion X-Betsy Braddock à la fin de cet épisode (vision qui laisse le lecteur aussi médusé que les héros). Mais l'essentiel reste quand même des jeux d'esprits, des "mind games"(comme les chantait John Lennon).

Mieux encore, le scénariste rend complexe la résolution du problème : les arguments de Kevin McTaggert pour que les X-Men cessent de l'embêter se valent tout à fait, le lecteur n'a aucun mal à compatir pour ce mutant certes puissant et menaçant mais dont l'existence n'est pas une vie (dixit Louis Jouvet).

Seul bémol (persistant) : l'inutilité de Bishop, dont la seule intervention ici (la vraie première depuis le début de la série en fait) est d'une idiotie sans nom, dont il ne tire aucun enseignement. Cela donne l'impression que sa présence a été imposée au casting... Ou alors Soule lui prépare un rôle décisif tardif.

Paulo Siqueira est un artiste que je connais peu mais je me souviens de ses travaux sur Black Canary, Superman, Spider-Man. Ce n'est pas une star mais un artisan solide, avec un niveau technique accompli : ses personnages sont bien conçus, avec expressivité, et réalistes anatomiquement (même si ses femmes sont plutôt voluptueuses, mais sans les excès d'un Frank Cho par exemple). Idem pour les décors qu'il sait soigner tout en composant des plans dégagés quand la lisibilité de l'action l'impose.

Le résultat est clair, direct, agréable, même si l'encrage est un peu trop précieux, rempli de fioritures dont son trait n'a pas besoin (typique de ces dessinateurs qui gagneraient à passer sous le pinceau d'un vétéran pour profiter d'effets de texture et d'épaisseur plus appuyés). En gros, c'est un peu impersonnel, mais ça sert parfaitement le récit, sans chercher à l'encombrer. Solide, quoi.

Quoi qu'il en soit, la série conserve son attractivité intacte et je garde intacte l'envie de la poursuivre. D'autant que le prochain numéro accueillera un dessinateur que j'apprécie en la personne de Matteo Buffagni, et que nos héros vont subir un regain de colère de Porteus...
Réponse avec citation
  #51  
Vieux 23/02/2018, 16h29
Avatar de Slobo
Slobo Slobo est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: février 2005
Localisation: Malakoff (92)
Messages: 13 417
Slobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme Starman
Avengers No Surrender 681
Marvel ; Scénaristes Al Ewing, Jim Zub et Mark Waid ; Artiste Kim Jacinto et Mike Perkins.

Pitch :
Le combat continue entre le force de la Lethal Legion, du Black Order et des Avengers.
Plus que jamais les vengeurs cherche des réponses. Et alors qu'on penser les cartes distribué, les auteurs s'amuse à rebattre le jeu.
Vous verrez :
Pour plus sur le numéro il faudra se reporter à sujet sur No Surrender
Avis :
Couverture - Très belle, et à ma surprise en lien avec le numéro. 2/2
Scénario - Encore un peu mou. On en sait un peu plus sur Valeria mais son origine story était-elle nécessaire ? Surtout quand on a eut une part de ses origines dans le second numéros. Ayant été spoiler sur Facebook la fin ne m'a pas surpris. Bien que le cliffanger lui je l'avais pas vu venir. J'ai aimé le coté un peu Exiles du black order et de la lethal legion. 2/3
Dessins - Graphiquement j'ai adoré. 3/3
Sentiments - Ca continue pépère mais les prochain numéros pourrait changer la donne et relever l'intérêt. 0/2
7/10
Réponse avec citation
  #52  
Vieux 23/02/2018, 16h48
Avatar de Slobo
Slobo Slobo est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: février 2005
Localisation: Malakoff (92)
Messages: 13 417
Slobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme Starman
Batman & the Signal 2
DC ; Scénario Scott Snyder et Tony Patrick ; Artiste Cully Hamner.

Pitch :
Duke fait face à Null et ses deux alliées. Si grâce à son pouvoir il arrive à se débarrasser de celles-ci, sa présence renforce Null. Duke ne doit sa vie qu'à l'intervention du GCPD.
Il continue a chercher des réponses qui le mêne à une conclusion qui ne lui plait pas et implique Bruce/Batman. Mais n'est-ce pas plutôt l'ombre du Center qui plane sur eux.
Vous verrez :
- Le lien entre Duke et le centre
- Que les amies de Duke ne sont pas d'accord avec ce qu'il fait.
- Que bruce ne maîtrise décidément rien sur Gotham City.
Avis :
Couverture - Pas très belle et pas vraiment lié. 1/2
Scénario - J'ai vraiment moins aimé que le premier. C'est dommage parce que Null est enfin intéressant et que j'aurais aimé voir plus quand à ses alliés. 1/3
Dessins - Les dessins sont bons, sans être fou fou. Ils font le travail. 3/4
Sentiment - Je ne ferais pas le 3. 0/2
5/10
Réponse avec citation
  #53  
Vieux 23/02/2018, 16h56
Avatar de Slobo
Slobo Slobo est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: février 2005
Localisation: Malakoff (92)
Messages: 13 417
Slobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme Starman
Batman Teenage Mutant Ninja Turtles II 4

DC et IDW ; Scénario James Tynion IV et Ryan Ferrer ; Artiste Freddie William III
Pitch :
Batman et les tortues font face à Bane et ses alliés tous sous un mixe entre venom et le mutagen. Batman veut éviter le conflit et fuir mais les actions de Robin vont les forcer à combattre avec un lourd prix au final. Donatello continue de se fustigé.
Vous verrez :
- Bane VS Raphaelle.
- Robin aider les Tortues.
- Que Bane à le sens du spectacle pour la mise en place de son nouveau QG.
Avis :
Couverture - Dans l'esprit de ce que j'ai lu. Mais pas la meilleurs. 1/2
Scénario - Ca continue a être sombre. On a du mal à voir une pointe d'espoir et Donatello continue de faire des bêtises. Bien loin du donc a la bon combattant de la série TV. 2/3
Dessins - Ou les dessins sont très bon, la planche avec le QG de Bane est à s'en décroché la mâchoire. 3/3
Sentiment - Je continue d'être déçu par cette suite. Le premier était une tellement bonne surprise. S'il font un III je n'en serais pas.
6/10
Réponse avec citation
  #54  
Vieux 23/02/2018, 17h06
Avatar de Slobo
Slobo Slobo est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: février 2005
Localisation: Malakoff (92)
Messages: 13 417
Slobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme Starman
The Brave & the Bolt : Batman / Wonder Woman
DC ; Scénariste et Artiste Liam Sharp.

Pitch :
Le peuple des être mythique est de plus en plus tendu et Cernanos qui doit les géré sans qu'il va avoir besoin d'aide. Il va donc chercher celle de Diana qui était partit s'isoler avec Steve Trevor pour profiter d'un instant de clame pour faire l'amour. Batman lui voit que les habitant du quartier de la petite Irlande son figé. Mais il ne pense pas Scarecrow impliqué. Il va donc sur le terrain, avant lui même de basculer dans une brume terrifiante.
Vous verrez :
- Cernanos proposé un plan à trois
- Un inconnu qui attend que la porte du monde des petits êtres s'ouvre.
- Batman statufié de terreur (C'est assez rare pour le signaler).
Avis :
Couverture - Très belle et même si sur ce 1 Batman n'a pas encore rejoin Diana je trouve que c'est en lien. 2/2
Scénario - Vraiment agréablement mené. Comme quoi Sharp est aussi bon au dessin qu'au scénario. De plus à part une référence à l'actuel problème des Amazons on a pas besoin d'avoir lu le run de Rucka ou de ses remplaçant. Limite je le lis en voyant la Diana d'Azzarello perso. 3/3
Dessins - Splendide. Diana est superbe. Et le voyage avec Cernanos et une réussite. 3/3
Sentiment - J'ai bien fait de le commandé, ainsi que ça suite. Je ne suis pas déçu du voyage. 2/2
10/10
Réponse avec citation
  #55  
Vieux 23/02/2018, 17h18
Avatar de Slobo
Slobo Slobo est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: février 2005
Localisation: Malakoff (92)
Messages: 13 417
Slobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme Starman
Doctor Strange - Damnation 1
Marvel ; Scénariste Nick Spencer & Donny Cates ; Artiste Rodd Reis.

Pitch :
Depuis qu'il a retrouvé ses pouvoirs Strange à même un excédent de magie. Il va l'utiliser à des fins louable, redonner vie à Los Angeles (Dévasté lors de Secret Empire).
Mais voilà toute bonne cause à parfois des conséquences désastreuse voir maléfique.
Et lorsque de la terre se dresse le casino des enfers il ne tient qu'à strange d'aller voir Mephisto pour régler le problème. Sauf que le démons est joueur et aimerait avoir l'âme d'un sorcier suprême.
Vous verrez :
- Que même les plus grand héros ont leur part de noirceur (Surtout de nos jours).
- Que même Mephisto peut dire la vérité. Et cela blesse bien plus.
- Qu'un chien fantôme peut être utile.
Avis :
Couverture - Sympa comme variante et un peu relier à la fin donc ça fonctionne très bien. 2/2
Scénario - Un bon scénario j'ai surtout été emballer par la fin entre Bats le chien Fantôme et Wang l'ex assistant qui fait du boudin ^^ . Et puis Mephisto est en grande forme j'ai trouvé. 3/3
Dessins - Bon je suis pas fan de ses dessins sans encrage. Surtout que ça me rappel l'horrible Secret Empire. Y'a que le passage en noir et blanc que j'ai aimé. 1/3
Sentiment - J'avais dit que je ferrais pas (Surtout que j'ai pas aimé secret Empire de Spencer). Mais Cates m'a convaincu avec son arc sur Loki et je me suis dit que j'allais testé. Même si j'aime pas Secret Empire j'apprécie que quelqu'un se souviennent que tout n'était pas régler et s'attèle à une partie ici. Je suis dans la merde j'ai envie de lire la suite. 2/2
8/10
Réponse avec citation
  #56  
Vieux 23/02/2018, 17h28
Avatar de Slobo
Slobo Slobo est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: février 2005
Localisation: Malakoff (92)
Messages: 13 417
Slobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme Starman
Green Lanterns 41
DC ; Scénariste Tim Seeley ; Artiste Tom Derenick ; Dessin Barnaby Bagenda ; Encrage Mick Gray.

Pitch :
Les deux lanternes mené par leur prisonnière vont sur une planète sans lois ou les lanterns sont interdit. Il faut donc faire profil bas pour avoir des réponses. Mais ça se complique quand la personne dont on a pris l'apparence ce trouve sur la même application de rencontre que vous à l'autre bout de la galaxie et que vos contacts sont sur la même application.
Vous verrez :
- Baz en macho men torse nue et avec moustache. Si si !
- Que pour plus de reputations ont peut trouvé des compromis.
Vous ne verrez pas :
- Le lanterne de se système : A savoir Jack T. Chance Décédé. Sympa de voir que les auteurs ne l'ont pas oublié. Ils ont par contre oublier le Lantern de Treshold qui lui aussi était sur cette même planète.
Avis :
Couverture - Variante épuré avec les deux lantern se disputant. Jolie mais pas dans la thématique du numéro. 1/2
Scénario - Un arc que je continue de bien aimé. Et bien construit. Avec des moments bien fun. Un des meilleurs arc sur la licence lantern depuis fort longtemps. 3/3
Dessins - Les dessins sont bon, y'a de tout petite détail qui coince de si de là mais je pinaille. 3/3
Sentiment - Je regrette pas d'avoir décider de faire cet arc. 2/2
9/10
Réponse avec citation
  #57  
Vieux 23/02/2018, 17h37
Avatar de Slobo
Slobo Slobo est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: février 2005
Localisation: Malakoff (92)
Messages: 13 417
Slobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme Starman
Heathen 6
Vault Scénariste et Artiste Natasha Alterici.

Brunild se rapprochant de son ex, oblige Freya a aller voir son époux. Aydis elle est sur le bateau pirate et va devoir participer avec elles à un abordage.
Vous verrez :
- Qu'en son absence Freya laisse ses amants s'amuser entre eux.
- Que Brunild s'inquiète pour Aydis malgré que la douleur dû à leur séparation s'intensifie.
- Qu'on peu être Pirate mais avoir des règles et de l'honneur.
Avis :
Couverture - Magnifique et tout a fait dans l'esprit du numéro 2/2
Scénario - Une très belle lecture, poétique et douce, j'adore. 3/3
Dessins - Tout aussi doux et poétique. J'adore aussi. 3/3
Sentiment - A s'il n'y avait l'attente ce serait vraiment parfait. Et là j'ai envie de la suite mais sait déjà que j'aurais de nouveau à patienté. Je ne sais plus qui avait lu la version chez LP. Mais je me demande si on est plus loin ou pas. Parce que même avec de la réécriture je comprendrais pas le retard si ce point était déjà dans l'autre version.
Malgré tout j'adore tellement qu'évidemment 2/2
10/10
Réponse avec citation
  #58  
Vieux 23/02/2018, 17h52
Avatar de Slobo
Slobo Slobo est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: février 2005
Localisation: Malakoff (92)
Messages: 13 417
Slobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme Starman
Infinity Countdown Prime 1
Marvel ; Scénario Gerry Duggan ; Artiste Mike Deodato Jr.

Vous verrez :
- Que Wolverine tient à l'oeil loki ^^
- Ou se trouve les autres gem
Pitch :
Wolverine fait face à Loki qui cherche à le convaincre de lui céder sa gem de l'espace. Pendant ce temps quelqu'un apprend à celui qui vient de le destitué de sa gem où se trouve (Ou pourrait se trouvé) les autres et en possession de qui. Mais c'est pour mieux dévier son regard d'un danger mortel. Entre dans la dance un nouveau joueur prêt à tout pour remodeler l'univers à son image.
Avis :
Couverture - j'ai appris en faisant du dessins, que les mains était le plus compliqué à faire. Et ça va avec ma lecture. 2/2
Scénario - Même si j'aime pas la partie avec wolverine (Pauvre Loki), j'ai beaucoup aimé la suite. Et si je voyais pas ce que venez faire là.

La fin explique bien. Tout comme le début peu expliqué pourquoi Logan s'est un peu retirer sans prévenir ses amis. 2/3
Dessins - Bon j'adore Deodatto qui m'a fait lire l'horrible Original Sins. Donc si il est bon sur du pas terrible, il est très bon ici sur du bon.
J'ai apprécier le petit commencement du costume d'un certain personnage

J'imagine même pas comment il est énorme sur du parfait. Enfin si son Thanos avec Lemire la démontré ! 3/3
Sentiment - A part la fin que j'ai pas trop compris,

C'était du bon.
Je m'étais promis de plus faire d'event marvel après secret empire. Mais voilà Deodato quoi. Quand à Marvel il n'ont pas tenu la promesse des 18 mois sans event. Mais on risque de tenir l'un des meilleurs event s'ils ne déconnent pas. 2/2
9/10

Dernière modification par Slobo ; 23/02/2018 à 18h02.
Réponse avec citation
  #59  
Vieux 23/02/2018, 17h59
Avatar de arrowsmith
arrowsmith arrowsmith est déconnecté
Buzz c'était mieux avant
-Généalogiste Sénile--Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: avril 2005
Localisation: Ici et là
Messages: 33 238
arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !
Je l'ai feuilleté (assez largement ) : c'est beau et Dugan a l'air de proposer un scénario cosmique de qualité. De plus il semble au vu des quelques cases qu'il continue à mettre de l'ordre dans un pan de l'univers Marvel ; je pense à Gamora, aux gemmes ou à Adam Warlock. Sur ce dernier personnage il fait même le lien avec le spécial dessiné par Allred mettant en scène également Kang, bien utilisé semble t il.
__________________
“Our dreams make us large.” Jack Kirby
Réponse avec citation
  #60  
Vieux 23/02/2018, 18h01
Avatar de Slobo
Slobo Slobo est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: février 2005
Localisation: Malakoff (92)
Messages: 13 417
Slobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme StarmanSlobo est cool comme Starman
Milk Wars part 4
Cave Carson has a Cybernetic Eyes / Swamp Thing 1
DC ; Scénario Jon Rivera ; Artiste Langdon Foss.

Pitch :
Alors que Cave est au travail dans son box, sa fille stagiaire apporte le lait pour la pause. Mais voilà Cave à mal au ventre. En fait ils se sent vraiment patraque. Et il ignore pourquoi. Ils le conduise à la salle où son servit les repas en espérant que ça aille mieux, mais en fait non ça empire même ... Ou bien est-ce leur salvation ?
Vous verrez pas :
- Cave Carson être lactose intolerant. Perso moi j'ai cru ça au départ.
Vous verrez :
- Que la salade c'est bon pour la santé ^^
- Que les Trip fumette c'est sain pour percevoir la réalité ^^
Avis :
Couverture - J'adore voir la carte de Morrison Magnifique. Je veux un multiversity II mais bon c'est pas du tout dans la thématique de ce que j'ai lu. 1/2
Scénario - Génial, bien mené. J'ai adoré. Ça change de voir un team up et pas encore un combat ... C'est beaux, avec un fin ou on s'inquiète pour le héros. Vivement le dernier épisode. 3/3
Dessins - C'est pas mon style, mais ça va parfaitement à l'histoire. En fait à la fin ça me dérangé plus. 2/3
Sentiments - Ca me rassure sur le Cave Carson has a interstellar Eyes que j'ai décidé de faire. Et j'ai même pris le TPB 1 de Cave Carson has a Cybernetic Eyes du coup. 2/2
9/10

Dernière modification par Slobo ; 24/02/2018 à 10h16.
Réponse avec citation
Réponse

Tags
2018, critiques, février

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non

Navigation rapide

Discussions similaires
Discussion Auteur Forum Réponses Dernier message
Avis à tous nos membres voici les critiques de novembre watchblue Critiques VO 63 22/05/2018 23h25
Critiques DC VF Février Auteurroriste Zeph Kiosque 37 19/03/2008 18h44
Critiques DC VO Février 2007 scarletneedle Critiques VO 91 13/03/2007 13h51
Critiques DC VF Février 2007 Hilarion Kiosque 62 27/02/2007 20h59
Critiques VO de DC en Février scarletneedle Critiques VO 193 02/03/2006 23h36


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 11h08.


Powered by vBulletin® Version 3.8.3
Copyright ©2000 - 2019, Jelsoft Enterprises Ltd.
Version française #20 par l'association vBulletin francophone
Skin Design et Logos By Fredeur
Buzz Comics : le forum comics n°1 en France !