Précédent   Buzz Comics, le forum comics qui ne prend pas de vacances... > > Critiques > Critiques VO et VF des forumers

Réponse
 
Outils de la discussion Modes d'affichage
  #46  
Vieux 23/02/2010, 11h42
Avatar de gillesC
gillesC gillesC est déconnecté
Kennedy outillé
 
Date d'inscription: octobre 2003
Localisation: Son Pellier.
Messages: 47 244
gillesC est intelligent comme Mister FantasticgillesC est intelligent comme Mister FantasticgillesC est intelligent comme Mister FantasticgillesC est intelligent comme Mister FantasticgillesC est intelligent comme Mister FantasticgillesC est intelligent comme Mister FantasticgillesC est intelligent comme Mister FantasticgillesC est intelligent comme Mister FantasticgillesC est intelligent comme Mister FantasticgillesC est intelligent comme Mister FantasticgillesC est intelligent comme Mister Fantastic
Aaah, enfin un chef d'oeuvre!
Réponse avec citation
  #47  
Vieux 23/02/2010, 13h43
Avatar de MaxPharos
MaxPharos MaxPharos est déconnecté
Super Tortue
 
Date d'inscription: janvier 2003
Localisation: Nantes, BZH
Messages: 583
MaxPharos est une petite crotte de super héros pourri
C'est une excellente série. En revanche, il me semble exagéré de parler de chef d'œuvre, quand même.
__________________
Dans ma bibliothèque...
Réponse avec citation
  #48  
Vieux 03/02/2011, 22h06
Avatar de MaxPharos
MaxPharos MaxPharos est déconnecté
Super Tortue
 
Date d'inscription: janvier 2003
Localisation: Nantes, BZH
Messages: 583
MaxPharos est une petite crotte de super héros pourri
Marvel Inhumans (1998)

Inhumans TP
Contient Inhumans 1-12 (Marvel 1998)
(a) Paul JENKINS (d) Jae LEE



Pourquoi je l'ai acheté?
Mon premier TPB il me semble...
En ressortant de mes cartons de vieux COMIC BOX, j'ai relu les critiques plutôt élogieuses portées sur cette série. A l'époque de sa parution VF originelle, je n'aimais pas trop Jae LEE, qui avait à mon sens défiguré le NAMOR de John BYRNE dans STRANGE. Du temps avait passé, j'avais mûri, etc., bref, je me suis lancé!

Ca raconte quoi?
Les Inhumains sont une race d'êtres génétiquement modifiés par l'exposition à des brumes terratogènes. Chacun est un spécimen unique: ici, la diversité est la norme. Ils vivent à l'écart des hommes, sur les restes de l'ancienne Atlantis, abrité sous plusieurs écrans protecteurs. Mais les hommes, attirés par le potentiel de ce moderne Eldorado, veulent conquérir la cité, aidés par un traître inhumain. Lorsque les hommes lancent leurs assauts, les Inhumains, malgré la puissance de leurs pouvoirs, ne répliquent pas: leur roi Black Bolt (en VF Flêche Noire) aurait-il perdu l'esprit? La Cité est-elle condamnée?

Pourquoi j'ai aimé?
D'abord pour les somptueux dessins de Jae LEE. Je maintiens que sa prestation sur NAMOR, passés ses premiers épisodes, est un massacre. Mais là, le style s'est affiné, et il livre des planches magnifiques, et offrent à ses personnages des poses "bigger than life" (je n'ai pas d'équivalent suffisamment exact en français). Les premières apparitions de Black Bolt sont impressionnantes, le monarque en impose...
De plus, il nous offre des Inhumains revus et (un peu) corrigés. Karnak notamment est enrichi de tatouage qui ajoutent un côté tribal à l'ensemble. Et de jeunes inhumains font leurs débuts, très impressionnants.
Ensuite, JENKINS nous offre une approche presque ethnologique des Inhumains. L'organisation sociale, fondée sur la mutation et le pouvoir gagné par ses membres, est dépeinte au fil des épisodes. Cet aspect du récit m'a beaucoup plu: comment vit cette communauté si particulière?
L'intrigue enfin est bien menée quoiqu'un peu longue et répétitive. La menace point, se précise, se concrétise, mais Black Bolt refuse de répondre. Comme les Inhumains, comme la famille royale, on s'interroge: pourquoi? D'ailleurs, dans le troisième quart du récit, cela en devient pénible: à chaque épisode, les mêmes questions sont reprises par les divers membres de la famille, avec une insistance particulière pour Gorgon.
Et puis, d'un seul coup, c'est l'accélération: réponses, coups de théâtre, révélations et dénouement se succèdent rapidement.

Pourquoi je le conseillerais?
Pour la découverte d'une civilisation bien spécifique de l'univers Marvel.
Pour suivre une intrigue prenante.
pour les dessins magnifiques de Jae LEE.

A noter:
(1) Deux épisodes sortent du lot, intitulés Woof (8) et Oceanic (9). Le premier nous fait voir l'intrigue du point de vue de Lockjaw (Gueule d'Or) le chien des Inhumains: commentaires amusants! Le second est consacré à une rencontre inédite entre l'inhumain Triton et la race humaine, à l'occasion d'un épisode tragique de la 1ère guerre Mondiale: poignant.
(2) Les jeunes Inhumains sont revenus en 2003 dans une série en 12 épisodes.
__________________
Dans ma bibliothèque...
Réponse avec citation
  #49  
Vieux 03/02/2011, 22h28
Avatar de PSYCHO PIRATE
PSYCHO PIRATE PSYCHO PIRATE est déconnecté
Connard Vintage
 
Date d'inscription: janvier 2007
Messages: 9 469
PSYCHO PIRATE soigne les hemorroides du Docteur StrangePSYCHO PIRATE soigne les hemorroides du Docteur StrangePSYCHO PIRATE soigne les hemorroides du Docteur StrangePSYCHO PIRATE soigne les hemorroides du Docteur StrangePSYCHO PIRATE soigne les hemorroides du Docteur StrangePSYCHO PIRATE soigne les hemorroides du Docteur Strange
Je garde un très bon souvenir de ce pilier des Marvel Knights.
__________________
Mille bombardes ! Les trésors de la flibuste c'est fait pour les vieux matelots et pas pour les espèces de canassons à tête hippopotame gaulés comme du purin !
Réponse avec citation
  #50  
Vieux 03/02/2011, 22h40
Avatar de Ben Wawe
Ben Wawe Ben Wawe est déconnecté
Aventurier d'imaginaire
 
Date d'inscription: juin 2004
Localisation: Xanadu
Messages: 19 542
Ben Wawe est intelligent comme Mister FantasticBen Wawe est intelligent comme Mister FantasticBen Wawe est intelligent comme Mister FantasticBen Wawe est intelligent comme Mister FantasticBen Wawe est intelligent comme Mister FantasticBen Wawe est intelligent comme Mister FantasticBen Wawe est intelligent comme Mister FantasticBen Wawe est intelligent comme Mister FantasticBen Wawe est intelligent comme Mister FantasticBen Wawe est intelligent comme Mister FantasticBen Wawe est intelligent comme Mister Fantastic
Un de mes premiers achats VO après découverte dans Marvel Knights. Un excellent souvenir.
__________________
Elijah Snow : "It’s a strange world."
Jakita Wagner : "Let’s keep it that way."

Warren Ellis.
Réponse avec citation
  #51  
Vieux 04/02/2011, 12h23
Avatar de Drix
Drix Drix est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: août 2007
Messages: 4 407
Drix est une petite crotte de super héros pourri
Ah oui excellente série!

L'épisode sur les jeunes inhumains exposés à la brume tératogène m'avais marqué.
Tout comme l'épisode sur Triton.

Il est d'ailleurs dommage de voir comment ce perso est mis un peu à l'écart depuis, considéré comme un poids mort par les scénaristes (voir WoK)

Pour Jae Lee, j'avais adoré ses Namor moi, mais là, j'étais bluffé par son évolution (je n'ai pas lu Hellshock qui devait etre la transition je suppose...)

Jenkins était vraiment un excellent scénariste, dommage qu'il se soit perdu depuis...

Pour les Inhumains, derriere, à par l'excellent Silent War et Son of M, la qualité est plus vraiment là...
Réponse avec citation
  #52  
Vieux 04/02/2011, 14h12
Avatar de MaxPharos
MaxPharos MaxPharos est déconnecté
Super Tortue
 
Date d'inscription: janvier 2003
Localisation: Nantes, BZH
Messages: 583
MaxPharos est une petite crotte de super héros pourri
Citation:
Posté par Drix
Voir le message
Pour les Inhumains, derriere, à par l'excellent Silent War et Son of M, la qualité est plus vraiment là...
Même pas la mini-série par PACHECO et LADRONN? J'avais cru comprendre qu'elle était pas mal... A moins que je me plante et qu'elle n'ait été vantée qu'à cause des dessins de LADRONN...?
PACHECO en a fait encore une autre ensuite dans les pages de FF, avec le regretté Mike WIERINGO aux dessins: pas bien non plus?
__________________
Dans ma bibliothèque...
Réponse avec citation
  #53  
Vieux 04/02/2011, 14h20
Avatar de Ben Wawe
Ben Wawe Ben Wawe est déconnecté
Aventurier d'imaginaire
 
Date d'inscription: juin 2004
Localisation: Xanadu
Messages: 19 542
Ben Wawe est intelligent comme Mister FantasticBen Wawe est intelligent comme Mister FantasticBen Wawe est intelligent comme Mister FantasticBen Wawe est intelligent comme Mister FantasticBen Wawe est intelligent comme Mister FantasticBen Wawe est intelligent comme Mister FantasticBen Wawe est intelligent comme Mister FantasticBen Wawe est intelligent comme Mister FantasticBen Wawe est intelligent comme Mister FantasticBen Wawe est intelligent comme Mister FantasticBen Wawe est intelligent comme Mister Fantastic
Non, ce n'était pas très bien. La mini-série Pacheco/Ladronn était magnifique mais le propos était assez complexe et "spécial", avec des Inhumains en esclavage sous la joute de Ronan et un Flèche Noire ne réagissant que très peu. On a un peu le même propos que sous Jenkins et Jae Lee, et c'est un peu dommage. L'idée de départ était bonne, mais son traitement a été très spécial (des Inhumains se laissant faire quasiment toute la mini-série) et ne m'a pas convaincu. Les dessins étant cependant magnifiques.
Dans les F.F., je me rappelle d'une histoire à l'époque de Pacheco mais dessinée par Bagley, et ce n'était pas convaincant non plus. On avait des Inhumains "secrets" qui influençaient le monde en secret, avec à la fin l'arrivée de la Famille Royale en Latvérie. Mouais. Les deux histoires se relient mais le propos ne m'a pas plu et n'était pas très abouti. On rejoint un peu l'idée de Jenkins, la volonté éculée de séparer la Famille Royale de son peuple (déjà fait avant), mais sans tout l'intérêt psychologique.
__________________
Elijah Snow : "It’s a strange world."
Jakita Wagner : "Let’s keep it that way."

Warren Ellis.
Réponse avec citation
  #54  
Vieux 04/02/2011, 16h05
Avatar de doop
doop doop est déconnecté
bouzouk force !!!!
-Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: juillet 2005
Messages: 25 950
doop est partout à la fois comme Jamie Madroxdoop est partout à la fois comme Jamie Madroxdoop est partout à la fois comme Jamie Madroxdoop est partout à la fois comme Jamie Madroxdoop est partout à la fois comme Jamie Madroxdoop est partout à la fois comme Jamie Madroxdoop est partout à la fois comme Jamie Madroxdoop est partout à la fois comme Jamie Madroxdoop est partout à la fois comme Jamie Madroxdoop est partout à la fois comme Jamie Madroxdoop est partout à la fois comme Jamie Madrox
tout à fait du même avis que bennou !
Réponse avec citation
  #55  
Vieux 26/10/2015, 14h17
Avatar de MaxPharos
MaxPharos MaxPharos est déconnecté
Super Tortue
 
Date d'inscription: janvier 2003
Localisation: Nantes, BZH
Messages: 583
MaxPharos est une petite crotte de super héros pourri
DC Superman 225

Superman 225 (2006)


(Merci ComicsVF)

(A) Mark VERHEIDEN
(D) Ed BENES (et Elton RAMALHO)

Pourquoi je l'ai acheté?
Je suivais la revue SUPERMAN publiée par PANINI. Dans le numéro 19 de janvier 2007 figurait cet épisode. L'achat du fascicule VO fut motivé par l'intérêt suscité par cet épisode. Pour le résumer, je dirais que «tout SUPERMAN tient dans cet épisode».


Ca raconte quoi?
Après les premiers événements d'INFINITE CRISIS, SUPERMAN s'accorde une pause au PLANET avec sa femme. Puis il part enquêter, à la suite de Jimmy OLSEN, sur un étrange incendie.


Pourquoi j'ai aimé?
Sans être l'épisode du siècle, il est particulièrement agréable à lire: auto-contenu (si l'on excepte les références contextuelles) et très fluide dans sa narration. Certes, il est classique, voire anecdotique, mais c'est ce qui le rend intemporel, et un archétype d'une aventure de SUPERMAN.
En effet, on y retrouve les éléments basiques de la série: SUPERMAN, et son alter-ego Clark KENT, bien sûr, mais aussi sa femme Loïs LANE, le DAILY PLANET, Perry (et son caractère), Jimmy (et sa super-montre!). Concernant le super-héros lui-même, il fait la démonstration de ses principaux pouvoirs: vol, force, changement de costume à super-vitesse, super-souffle, super-vue.
L'épisode est typique dans son déroulement: une enquête journalistique de Clark débouche sur l'intervention de SUPERMAN pour rétablir la situation.
Les méchants évidemment sont de la partie. Là aussi le déroulé est connu: ils commencent par malmener le héros, puis il retourne la situation et l'emporte. L'affrontement est également rhétorique, mais nous y reviendrons plus loin. Sur ce plan, l'homme d'acier s'en sort en convaincant l'un de ses adversaires de sa bonne foi: cette partie a une certaine naïveté, proche des premiers épisodes, c'est le côté boy-scout du personnage.
Au niveau des illustrations, nous avons droit à certaines des poses typiques du super-héros: debout sur le toit du PLANET, le pied sur le parapet, la main posée sur la cuisse; l'envol pour la mission, et bien sûr, le vol final dans un coucher de soleil, le sourire aux lèvres. La couverture elle-même est un classique du genre: Clark se change dans le tourniquet d'une entrée d'immeuble et s'envole droit vers nous, le regard déterminé (quoique j'aurais apprécié un sourire, même discret).
Le dessin est servi par Ed BENES, très en forme. Son SUPERMAN est musclé sans être musculeux, sa représentation est pour moi idéale. Loïs est très mignonne, comme il se doit. Mon seul bémol: Clark a un étrange air «asiatique» en page 3. Je regrette aussi que BENES n'ait pas pu réaliser l'ensemble des dessins: son assistant est d'un niveau bien inférieur et empêche cet épisode d'atteindre la perfection.
N'empêche, tous les ingrédients essentiels à la définition du héros sont présents.

Cela suffit à en faire une vitrine particulièrement représentative du personnage, mais l'essentiel de l'épisode est ailleurs.

D'abord, SUPERMAN y redore le blason des super-héros, particulièrement terni à cette époque, c'est-à-dire en pleine tourmente des événements d'INFINITE CRISIS.
Rappelons que l'on avait découvert dans IDENTITY CRISIS que certains membres de la JLA avaient effacé la mémoire d'ennemis pour se protéger. SUPERMAN était soupçonné, au mieux d'ignorance coupable, au pire de complicité passive.
D'autre part, une manipulation mentale orchestrée par Maxwell LORD l'avait conduit à battre BATMAN quasiment à mort, puis à s'en prendre à WONDER WOMAN. Celle-ci avait fini par tuer LORD pour libérer SUP de son influence. Ce meurtre, filmé et retransmis à la télévision, avait entamé la confiance du public en ses héros.
Ces deux affaires avaient conduit les super-criminels de l'univers DC à s'unir contre ces nouvelles menaces, et même à lancer des attaques meurtrières contre certains héros dans INFINITE CRISIS n°1.
Dans le présent épisode, les lavages de cerveaux et le meurtre commis par WONDER WOMAN sont évoqués comme motifs de l'attaque contre SUPERMAN. C'est l'aspect rhétorique, de l'affrontement, dont je parlais plus tôt.
C'est l'occasion pour SUPERMAN de faire un mea culpa, en son nom et au nom de tous les super-héros. Il admet les erreurs commises et en tire les leçons. Il rappelle que la différence entre héros et vilains est que les premiers savent qu'ils ont dépassé les limites et qu'ils ont eu tort. Il s'engage à ce qu'ils ne recommencent pas. Ce discours, et surtout la conviction et la probité reconnue du kryptonien lui permet de convaincre une de ses adversaires de sa bonne foi: lui seul pouvait réaliser cet exploit.

Cela suffit à rappeler l'exceptionnel sens des valeurs du personnage, mais tout le sel de l'épisode est encore ailleurs.

VERHEIDEN répond surtout à INFINITE CRISIS 1 de Geoff JOHNS. BATMAN y avait alors reproché à SUPERMAN son manque de leadership dans l'adversité. Pour reprendre les termes du chevalier noir: «Tu es SUPERMAN, agis comme tel. […] La dernière fois que tu as inspiré les gens, c'est quand tu étais mort.». C'est d'ailleurs sur l'écho de cette parole de BATMAN que s'ouvre l'épisode 225. Elle laisse notre héros perplexe, à la limite du doute.

Tout le sel de l'épisode se trouve dans cette réflexion sur le personnage et sa capacité à inspirer les autres.
Pour rappeler ce «super-pouvoir», VERHEIDEN utilise notamment trois pages, réparties dans l'épisode, chacune consacrée à un de ces trois personnages: STEEL, SUPERBOY, et SUPERGIRL.
Chacun y cite «big S» comme une référence, un modèle, un exemple. STEEL puise en son modèle la capacité à ne jamais renoncer, SUPERGIRL y voit un exemple moral pour guider ses choix, et SUPERBOY s'y réfère comme idéal de héros à atteindre. Le lecteur peut donc constater que SUPERMAN continue d'inspirer ses pairs. Le choix de ces trois personnages n'est évidemment pas innocent, parce qu'ils portent tous le «S» mythique, mais particulièrement à cause de la référence à la mort de SUPERMAN. En effet, STEEL et SUPERBOY ont pris leur envol précisément pendant le décès du personnage au début des années 90.
Cette faculté à inspirer le meilleur opère aussi sur les vilains, puisque l'honnêteté légendaire de l'homme d'acier conduit même un de ces adversaires à se retourner contre ses alliés.
Enfin, et surtout, c'est sur les humains ordinaires que l'influence de SUPERMAN agit. Car au final, les personnages en danger sont sauvés en partie grâce à l'action héroïque de deux humains. Et quand SUPERMAN leur demande les raisons de leur action, ils le désignent lui. C'est précisément ce qui rendra le sourire au héros, en fin d'épisode, comme une consécration. Cette conclusion en dernière page est une réponse à l'accusation du justicier de Gotham, citée en première page. BATMAN s'est trompé, la figure inspiratrice de SUPERMAN est intacte.

Revenons sur le choix des héros inspirés: SUPERGIRL, STEEL et SUPERBOY. Si l'on réfléchit au-delà de l'épisode, leur existence même est directement inspirée par le super-héros kryptonien. La capacité à inspirer est donc à lire à deux niveaux: d'une part dans l'univers DC bien sûr, d'autre part au niveau «éditorial». Non seulement SUPERMAN inspire les personnages de DC dans leurs comportements, mais il inspire la création même de personnages. En allant encore plus loin, on peut y voir le rappel que SUPERMAN est le premier personnage du genre super-héroïque. Il a été la source d'inspiration de tout un genre littéraire en général, autant qu'il est le modèle des héros dans l'univers DC en particulier.

La dissertation est finie, la démonstration est faite, en une vingtaine de pages: SUPERMAN est et reste une source d'inspiration, pour tous.
Pour toutes ces raisons, cet épisode constitue, à mes yeux, le meilleur épisode qui soit pour illustrer ce qu'est SUPERMAN, une sorte de credo pour la série et le personnage.


Pourquoi je le conseillerais?
(Euh, vous avez lu tout ce que j'ai écrit au-dessus?!)
Parce que cet épisode contient tout ce qui fait qu'on aime le personnage.
Pour découvrir et savourer tout ce qui fait l'essence de SUPERMAN, point.


A noter:
(1) La «question», ou comment SUPERMAN peut nous guider: «Quand la solution de facilité ne nous convient pas, nous nous demandons: que ferait SUPERMAN?» («What would SUPERMAN do?»).
(2) Sur ce même point, et pour rappeler l'éternel optimisme et la persévérance du personnage, je retiens aussi sa phrase fétiche dans ALL-STAR SUPERMAN: «Il y a toujours un moyen».
(3) Mark VERHEIDEN signe là son dernier épisode après un passage en demi-teinte (parce que particulièrement contraint du point de vue éditorial par INFINITE CRISIS). L'épisode 225 est son chant du cygne, sa conclusion sur le personnage. VERHEIDEN a déjà scénarisé SUPERMAN par le passé, et intervint aussi dans la série BATTLESTAR GALACTICA début des années 2000.
(4) L'épisode 85 d'X-MEN par Joe KELLY et Alan DAVIS me fait exactement le même effet pour la série X-Men.
__________________
Dans ma bibliothèque...
Réponse avec citation
Réponse

Outils de la discussion
Modes d'affichage

Règles de messages
Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
Vous ne pouvez pas modifier vos messages

Les balises BB sont activées : oui
Les smileys sont activés : oui
La balise [IMG] est activée : oui
Le code HTML peut être employé : non

Navigation rapide


Fuseau horaire GMT +2. Il est actuellement 10h43.


Powered by vBulletin® Version 3.8.3
Copyright ©2000 - 2017, Jelsoft Enterprises Ltd.
Version française #20 par l'association vBulletin francophone
Skin Design et Logos By Fredeur
Buzz Comics : le forum comics n°1 en France !