Afficher un message
  #1  
Vieux 17/07/2007, 09h24
Avatar de doop
doop doop est déconnecté
bouzouk force !!!!
-Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: juillet 2005
Messages: 27 219
doop a mis Luke en cagedoop a mis Luke en cagedoop a mis Luke en cagedoop a mis Luke en cagedoop a mis Luke en cagedoop a mis Luke en cagedoop a mis Luke en cagedoop a mis Luke en cagedoop a mis Luke en cagedoop a mis Luke en cagedoop a mis Luke en cage
Crit. Doop.n°20: ELOIGNEZ LES ENFANTS: du X; du X , du X !!!

Critiques doopiennes semaine 20


CINQ MOIS DE CRITIQUES HEBDOMADAIRES !!!
Le rappel des faits:

SEMAINE 1 : CIVIL WAR, BLACK HOLE, X MEN (Carey Bachalo Ramos) , SAVAGE DRAGON ARCHIVES
SEMAINE 2: CHECKMATE, MANHUNTER,WOLVERINE (Guggenheim Ramos), OPERATION GALACTIC STORM, BATMAN SECRETS
SEMAINE 3: THE FILTH, BATMAN (Morrison Ostrander Mandrake), HERO SQUARED, DOWN, SUPERMAN VF 21
SEMAINE4: SEVEN SOLDIERS la totale, BIG BOOK INFINITE CRISIS 3,TPB JSA 12: GHOST OF THE PAST; X MEN EXTRA 61 (Tormade et Black panther)
SEMAINE 5: DD FATHER, uncanny X MEN, DETECTIVE COMICS, BIRDS OF PREY, KIN
SEMAINE 6: FALLEN ANGEL, DAREDEVIL VO, JOHN CONSTANTINE: TOUTES SES MACHINES; WOLVERINE VF; NEW MUTANTS CLASSIC ; GHOST RIDER VF 2 : enfer et damnation.
SEMAINE 7: MOON KNIGHT VF 1: le fond; FABLES ; Y THE LAST MAN ; IRON MAN : programme exécution (MARVEL ICONS HORS SERIE) ;NEW MUTANTS CLASSIC vol 2; SUPERMAN: SECRET IDENTITY; GOTHAM CENTRAL VF: affaire non classée
SEMAINE 8: TPB FLASH: THE FASTEST MAN ALIVE; NIGHTWING ANNUAL 2; BUFFY 1 et 2; TPB Ms MARVEL; AU COEUR DE L’EMPIRE (BRYAN TALBOT); BATMAN HORS SERIE 6 (Lieberman, Barriaonuevo); BATMAN 23 VF
SEMAINE 9: NEXTWAVE, TPB NIGHTWING OYL; TPB OUTSIDERS OYL; DEATHNOTE; ANNIHILATION: super skrull + silver surfer; SACHS AND VIOLENS (Perez)
SEMAINE 10: SECRET SIX, DAREDEVIL VO 95; X MEN HORS SERIE 28 (enfance de STORM et Black Panther; NEW X MEN 37: QUEST FOR MAGIK; SUPERMAN l’HOMME D’ACIER vol 2
SEMAINE 11: SHADOWPACT TPB; CIVIL WAR FRONTLINE vol 1; JAE LEE’S HELLSHOCK; DAUGHTERS OF THE DRAGON ; THE AGENCY
SEMAINE 12: 52;ALIENS SALVATION;DMZ; ETERNALS par GAIMAN/ROMITA JR
SEMAINE 13: BLACK PANTHER(LE MARIAGE AVEC STORM) ; LES CHRONIQUES DE SPAWN, THE QUITTER, BATMAN COUNTY LINE ; ULTIMATES ANNUAL 2
SEMAINE 14: PUNISHER MAX: LES NEGRIERS; PLANETARY vol 3 VF; TRINITY; SPIDER MAN-BLACK CAT: THE EVIL THAT MEN CAN DO
SEMAINE 15: CRIMINAL, STRAY TOASTERS, WALKING DEAD, RUNAWAYS/YOUNG AVENGERS, 52: WORLD WAR THREE; ALPHA FLIGHT CLASSIC
SEMAINE 16: BUFFY 1 à 4;WORLD WAR HULK prologue et #1; SAVAGE DRAGON ARCHIVES volume 2; ULTIMATE FANTASTIC FOUR VF 12 à 18 : le run de MILLAR/LAND ; BATMAN et SUPERMAN VF 1 ;
SEMAINE 17: MARVEL ZOMBIES, ULTIMATES vol2 ARC COMPLET ; SPIDER MAN LOVES MARY JANE tpb 1 ; H.E.R.O. tpb vol 1; BATMAN et SUPERMAN vf #1; 52 volume 2 VF
SEMAINE 18: BATGIRL YEAR ONE; GLOBAL FREQUENCY; FRONTLINE TPB 2;FORMERLY KNOWN AS THE JUSTICE LEAGUE; BATMAN et SUPERMAN HORS SERIE n°1 (ALL STAR SUPERMAN 5et 6)
SEMAINE 19: NIGHTWING YEAR ONE; FANTASTIC FOUR: FIRST FAMILY; FRESHMEN; OUTSIDERS ANNUAL; BATMAN ET LES MONSTRES




= c’est écrit et dessiné sur du papier, c’est déjà ça
et demi = totalement raté
= grosse déception , ensemble raté mais le dessinateur ou le scénariste rattrape le coup (un peu)
et demi = un comics moyen, rapidement oublié et oubliable
= du bon comics
et demi = un bon achat
= indispensable
et demi = indispensable et inoubliable
= une œuvre majeure




UNCANNY X MEN #475/486 : Rise and fall of the Shi’ar Empire



(Brubaker/Tan-Henry/Miki-Martinez-Morales)

Voilà, je viens de relire tout l’arc de Brubaker et avant d’attaquer ENDANGERED SPECIES, je vous donne mon opinion.
Déjà, il faut que je vous précise toutes mes étapes de lecture : j’ai lu les quatre premiers épisodes d’affilée il y a cinq ou six mois de cela, et j’avais été absolument déçu par la lenteur et le rien ne se passe de l’arc ; puis à l’occasion de mes critiques j’avais repris la lecture de tout l’ensemble il y a deux ou trois mois jusqu’au numéro 8 et j’avais trouvé une nette amélioration dans l’histoire et dans la vitesse du récit. Me voilà donc aujourd’hui avec les douze numéros en entier, et mon avis final.
Eh bien, en résumé, c’est une grosse cata !!!
Les derniers numéros sont absolument mortels d’ennui, aussi bien en ce qui concerne les dessins que les scénarios.
On va tout reprendre point par point.
L’histoire : Pour ne pas se mélanger les pinceaux avec CIVIL WAR, voici nos X MEN (enfin, HAVOK, POLARIS, DIABLO, THUNDERBIRD, RACHEL et XAVIER) lancés dans l’espace à la poursuite de KID VULCAIN, devenu VULCAIN, le fameux troisième Summers, dont le seul objectif est de détruire l’empire Shi’ar qui a exécuté sa mère et l’a élevé en tant qu’esclave pendant des années, avant que Xavier ne l’envoie à la mort sur l’île de KRAKOA avec quelques acolytes et n’efface tout souvenir de son existence.
Le début est donc le prolongement de DEADLY GENESIS, que j’avais bien aimé, mais on s’enlise tout de suite. C’est long, et ce dés les premiers numéros, le premier d’ailleurs étant uniquement basé sur le recrutement de l’équipe qui va aller dans l’espace, pour un décollage et voilà. On a ensuite un mélange entre des numéros où l’on raconte ce qui se passe pour KID VULCAIN dans l’espace , sans que l’équipe des X MEN apparaissent (ces numéros centrés uniquement sur KID VULCAIN sont d’ailleurs dessinés par CLAY HENRY et apparaissent tous les trois numéros, à savoir les numéros 3 ;6 ;9) et des numéros dessinés par BILLY TAN centrés sur l’équipe.
Autant vous dire que les numéros sur VULCAIN ralentissent immensément un récit déjà terriblement lent, ce qui annihile toute volonté de lecture mois après mois.
Donc pourquoi faire une saga en douze numéros alors qu’elle aurait pu tenir en quatre ou cinq parties ? A part le fait de ne pas vouloir parler de CIVIL WAR, je n’en vois pas d’autre de la part de BRUBAKER, qui est un scénariste de confiance, en principe.
Sauf que voilà, il pêche énormément dans ses relations entre les persos, et c’est vraiment ce qui m’a le plus gêné. On peut faire des histoires où il ne se passe pas grand chose, et où seulement les relations entre les personnages sont explorées ; CLAREMONT a fait ça très bien lors de son premier run sur UNCANNY (qui se rappelle de l’épisode 174 je crois, juste avant le mariage de SCOTT et MADELYNE ou cet épisode de LOBDELL qui est un épilogue à la saga du CHANT DU BOURREAU)) mais ici, non seulement rien ne se passe, mais les personnages ne sont absolument pas développés ; rien qui ne sort du cliché habituel. BRUBAKER se concentre sur DARWIN, un mutant issu de DEADLY GENESIS dont on n’a pas grand chose à faire et qui a des pouvoirs bien pratiques pour un scénariste (il s’adapte à n’importe quelle situation, c’est à dire qu’on peut lui faire faire n’importe quoi, d’ici qu’il puisse machiner la réalité celui là…) et introduit un nouveau personnage : KORVUS, un prisonnier Shi’ar qui possède la fameuse épée du PHENIX (avec un peu du pouvoir de PHENIX dedans…) ; une arme avec une lame plus grande que son propriétaire et sortie tout droit de je ne sais quel manga…Ce KORVUS va en quelques jours

Arrivent ensuite les STARJAMMERS et le récit avance un peu, c’est à dire qu’on s’ennuie moins.
On se prend à croire que les premiers numéros étaient une mise en route et qu’on va se diriger vers un final excitant…
Que nenni…
Les derniers épisodes sont d’un morose, il ne se passe rien, c’est BASTON sur BASTON et le pire c’est que BRUBAKER nous a pondu 12 numéros pour une histoire qui n’a pas de fin, puisque le dernier épisode est plus une introduction des nouveaux STARJAMMERS qu’une résolution d’un truc qui a duré pendant plus de un an.
On nous ressort les vieux de la vieille, D’KEN, le frère de LILANDRA, tombé dans les premiers numéros du tandem BYRNE/CLAREMONT sans que cela apporte un grand intérêt.
De même ; les réactions de notre ami VULCAIN sont absolument sans aucun fondement.

Le pire c’est qu’après avoir essayé de nous convaincre pendant plus de cinq numéros que VULCAIN s’était associé pour de vrai
. Absurde et très mal exécuté….
Le pire c’est que comme il s’est passé douze numéros et un an, il faut que cet arc soit important. On va donc décider de tuer un personnage important, et la loterie a voulu que ce soit
qui meurt plus que connement avec une mise en page et des dessins qui réduisent toute la dramatique à néant (mais j’y reviendrai lus tard).
Cela laisse aussi la voie à) la nouvelle équipe de STARJAMMERS qui permet ainsi à BRUBAKER de se débarrasser des X MEN encombrants (HAVOK, POLARIS et RACHEL, ainsi que le tout pourri KORVUS) et de les laisser pour une autre série, tandis qu’il va de manière encore une fois très artificielle (un vaisseau qui se télé porte) ramener les gens qui l’intéressent sur Terre.
Ah oui, on avait oublié, quoi de mieux que le pouvoir de la sorcière rouge ou SUPERBOY TERRE PRIME ; eh ben le cristal de M’KRAAN qui annihile sans aucune raison certains effets de HOUSE OF M ([SPOILER]Xavier est projeté dans le cristal et hop, il retrouve ses pouvoirs…[SPOILER]).
BRUBAKER est décidément trop facile sur ce coup là, le seul point positif c’est que c’est assez bien écrit en termes de dialogues, c’est tout. En revanche, douze numéros pour s’intéresser à un personnage sans intérêt (VULCAIN) ; n’exploiter aucune relation entre les personnages (DIABLO et RACHEL se sont-ils parlés ne serait-ce qu’une fois dans les douze numéros ? ) ; créer des personnages absurdes avec une épée débile (KORVUS, qui doit quand même avoir un peu de mal pour la ranger dans son fourreau qui est derrière son dos, quand même….) ; faire revenir un méchant qui était bien quand il était mort, et
, c’est quand même bien lourd.
Ah oui,
meurt et on a droit à une nouvelle mouture des STARJAMMERS,
avec des X MEN dedans….
En plus, il n’y a pas de fin !!!!!!!!!! :eek::eek:
Douze épisodes pour rien…
Passons aux dessins….
Autant j’avais été agréablement surpris par le style de TAN qui s’était bien amélioré, autant sur les derniers épisodes, celui ci livre une prestation digne des plus mauvais dessinateurs de tous les temps.
On a vraiment l’impression qu’il fait des copies de ses propres dessins d’un e case à l’autre, où la plupart des scènes d’action sont incompréhensibles car on ne voit pas ce qui se passe, où alors que les détails importants sont cachés.
TAN réussit à ruiner la mort du personnage important au dernier numéro et gâche totalement la lecture, qui en devient par conséquent assez pénible.
C’est, à mon grand désespoir un gros gros gros ratage que cette storyline, qui se réduit à une histoire poussive avec des dessins qui empêchent toute émotion de par leur inertie (et on se plaint de GREG LAND ????), leur mono expression et le manque total de storytelling….

PAS TERRIBLE DU TOUT
et demi


X MEN 197/199 : RED DATA (PRIMARY INFECTION)


(Carey/Bachalo/Townsend)

Mine de rien, CAREY est en train de livrer un run très efficace ici. Pas de choses révolutionnaires, juste de l’histoire, des persos qui évoluent et des vilains crédibles. Enfin une série que l’on peut lire sans problème, cela donne exactement ce pour quoi j’aime les X MEN, pas de crossovers tous les trois numéros, pas d’évènements ni de choses trop hype, juste une équipe avec des histoires simples et bien foutues, de bons dialogues et voilà.
Ici, nous avons notre équipe bancale de X MEN confrontée à une menace psychique qui s’attaque à l’île possédée par CABLE ou nos amis ont fait escale depuis
. Voilà, c’est basique mais tellement bien effectué.
En plus, cette fois ci, on a droit à de l’immense CHRIS BACHALO ! Oui, on l’a trop longtemps décrié pour ses panels à la limite de la compréhension, ses dessins trop stéréotypés et voilà que CAREY lui demande exactement de dessiner ce pour quoi il est le plus à l’aise : une entité psychique totalement éthérée et sans substance, et c’est absolument magnifique. Rarement j’avais vu BACHALO aussi bon depuis ses années sur GEN X première version, il réussit à se lâcher enfin et donne à un comics qui était déjà plus que correct un énorme plus. Pas la peine de tenter à faire des histoires révolutionnaires, ce que je veux voir dans une série X MEN ce sont avant tout des histoires solides avec mes personnages préférés ; et ici, c’est vraiment le cas. Traitez moi de fou, mais finalement l’époque NICIEZA/LOBDELL me manque un peu, avec de la stabilité et de l’exploitation des persos avant tout., depuis quelques années ce n’est qu’idées abandonnées sur idées abandonnées (les NEO ; les O.N.E ), de personnages estampillés X MEN dont la durée de vie ne dure pas plus de 5 numéros (XORN ; STACY X, j’en passe et des meilleures : vous voulez qu’on parle de DAAP ? ) et des storylines non abouties (tout le run de AUSTEN, tout le run de MILLIGAN, tout le run de CLAREMONT III). Là ; on sent qu’il y a une envie de revenir à ce genre de stabilité, et c’est tant mieux.

C’est dommage de comparer les runs, mais il faut reconnaître que si CAREY a vraiment réussi à s’inspirer de l’essence des X MEN (carrément), ce qui n’était plus arrivé depuis au moins dix bonnes grosses années (depuis le départ de SEAGLE et KELLY en fait…), exception faite de MORRISON ; ce n’est pas du tout le cas pour BRUBAKER.
Pour l’instant, le X FAN de base que je suis est complètement satisfait pas les trois story arcs délivrés par CAREY, BACHALO et RAMOS (même si je trouve RAMOS bien en dessous). Alors en plus quand on a des planches magnifiques ; CA LE FAIT.
Pour une fois, les personnages nouveaux (la SENTINELLE, LADY MASTERMIND ne sont pas des caricatures, ROGUE est géniale, MYSTIQUE aussi et j’arrive enfin à supporter ICEMAN…
Bon, en revanche, la fin où
me gène un peu. J’espère que cela fait partie d’un plan, car sinon, ce serait gâché de nous faire une douzaine de numéros avec ces choses en élément principal pour les abandonner comme ça…On verra bien….
X MEN reprend des couleurs…J’espère que CAREY va rester longtemps en place…
et demi et je rajoute un pour le fabuleux travail de BACHALO


NEW X MEN #38/39 : QUEST FOR MAGIK parties I et II


(Kyle-Yost/Young/Parsons)

Etant un fan des X MEN de la première heure et ayant réussi à arrêter NEW X MEN (un peu avant HoM), je me suis vu obligé de reprendre la série pour avoir le retour de mon personnage favori, j’ai nommé ILLYANA RASPOUTINE.
Après un prologue convaincant mais sans plus, l’histoire commence enfin. En fait, ILLYANA étant revenue dans les pages de NEW X MEN pour HoM, BELASCO a senti sa présence et se réapproprie les limbes (en éclatant AMANDA SEFTON) tout en télé portant quelques une des NEW X MEN là bas pour leur demander où se trouve son ancienne disciple, qu’il sent encore en vie….
Voilà pour le pitch…
Ensuite cela devient compliqué…N’ayant rien suivi des aventures des NEW X MEN sous les ordres de YOST et KYLE, je ne reconnais plus très bien les persos et j’ai donc eu un peu de mal. Il faut dire aussi que les dessins de SCOTTIE YOUNG n’arrangent rien.
Car voilà pour moi le plus gros problème, c’est que je veux bien essayer de me convaincre que YOUNG est un dessinateur intéressant avec beaucoup de style et une approche graphique très originale, je n’y comprends strictement rien ! Cela ne passe absolument pas et j’ai un mal fou à comprendre les pages….Non, vraiment, en plus, comme la plupart des persos me sont inconnus, c’est un peu la misère.
Je crois que ce dessinateur à un style qui ne peut pas laisser indifférent, moi je ne le comprends pas, pour vous dire, je comprenais mieux les pages de BACHALO dans STEAMPUNK, c’est vous dire…Je ne peux pas dire qu’il dessine mal, comparé à TAN, c’est autre chose, sauf que je n’y arrive pas…Son style convient parfaitement pour les démons et quelques splash pages , mais en revanche, ses scènes de bataille me font saigner les yeux à force d’essayer de comprendre ce qui se passe !
Il nous reste l’histoire, qui pour le moment est assez agréable à lire . Voilà quelques uns des mutants capturés, d’autres perdus dans les limbes (ils vont donc tomber sur ILLYANA, à la recherche de son épée) et c’est assez cohérent. Des personnages meurent semble t’il, mais on n’en est pas encore sûr et d’autres ont l’air de se sacrifier.
Les relations entre les persos ont l’air solides et bien établies, ce qui donne en fait une histoire agréable, bien racontée et qui à l’air de savoir où elle va, sauf que vraiment j’arrive pas à accrocher aux dessins.
Pour l’instant, le retour d’ILLYANA n’est pas bâclé…




En parlant d’ILLYANA

MYSTIC ARCANA : MAGIK

(Simonson/Scott/Justice)
(Sexton/N Guyen)


Premier numéro d’une série de quatre one-shots faisant un bilan sur l’état de la magie dans l’univers MARVEL. Pourquoi pas, sauf que dans les quatre numéros (s’attardant chacun sur un perso en particulier ainsi qu’une BACK UP)on voit MAGIK (OK) ; WANDA (OK) ; BLACK KNIGHT (bon, OK) SISTER GRIMM (bof…) et donc la question : OU EST DOCTEUR STRANGE ? Quand même….
L’histoire principale, centrée donc sur ILLYANA RASPOUTINE nous raconte un épisode oublié, lorsque celle ci se télé porte avec DANI dans NEW MUTANTS 32 ; où eles sont toutes les deux capturées dans le timestream. Elles atterrissent donc en EGYPTE, où elles rencontrent une ancêtre d’ORORO (car n’oublions pas qu’ORORO à la base descend d’une lignée de sorcières, tout du moins, c’est ce qui a été dit dans le premier run de CLAREMONT sur X MEN et dans la mini série MAGIK de CLAREMONT/BUSCEMA…) sont confrontées à un méchant sorcier qui leur demande de partir à la recherche d’un ARTEFACT quelconque. Evidemment tout finit bien.
Autant vous le dire tout de suite, ce n’est pas vraiment inoubliable. C’est juste une bonne histoire, écrite par LOUISE SIMONSON, qui dresse un scénario banal mais de qualité, réinstallant en plus les références d’il y a une quinzaine (vingtaine ? ) d’années pour notre plus grand plaisir. Surtout que le dessin de STEVE SCOTT, très classique et très doux, n’est absolument pas désagréable.
La back up, qui va certainement devenir le fil rouge de la mini est extrêmement bien dessinée par ERIC NGUYEN et se concentre sur un personnage qui est brièvement apparu il y a quelques années et dont je ne connais absolument rien, à savoir IAN McNEE, un sorcier arrogant dont le pouvoir, nous dit on pourrait rivaliser avec celui du DOCTEUR STRANGE.
Son histoire est un écho de celle avec ILLYANA puisque c’est lui qui va récupérer des milliers d’années plus tard la fameuse épée, on ne sait pas trop pourquoi. Mais on attend la suite.
Le scénario de DAVID SEXTON (que je ne connais pas non plus) est agréable mais un peu longuet, et c’est dommage de trouver quelque chose de long sur 10 pages….
Bref, on attend la suite, je vous tiens au courant.
Au global, un numéro pas franchement indispensable, si ce n’est pour quelques nostalgiques des X MEN d’il y a vingt ans….
Reste quand même à voir où toute cette histoire va nous mener…
et demi

Un petit tour VF sur la revue
ASTONISHING X MEN

avec les numéros 25/26

Je ne commente pas la série ASTONISHING, j’y reviens la semaine prochaine.

On commence donc par
X FACTOR
(David/Martinez-Arlem/Villarubia)
(X FACTOR #10/11)

Peter David continue son petit bonhomme de chemin avec cette série, où il retrouve les bonnes habitudes de son précédent run sur X FACTOR, à savoir des personnages intéressants qu’il connaît bien et qu’il n’a cessé de développer (MADROX ; GUIDO ; RAHNE) et des nouveautés qui marchent instantanément (LAYLA MILLER et d’une certaine façon, SYREN et M. Ici la tension monte entre X FACTOR et S.I. et l’on sent que l’on arrive vers la fin de la première partie de l’histoire qui traîne depuis le début de la série.
Etant plus mitigé sur cette partie de l’histoire, pas franchement originale, quoique on attend de voir ; c’est surtout dans les relations entre ses personnages que DAVID se défend le mieux, c’est sa marque de fabrique et cela fonctionne extrêmement bien. Il « sexue » nos héros, trouve des idées intéressantes (les DOUBLES MADROX qui couchent en même temps , mais dans des chambres séparées avec SYREN et M sans qu’elles soient au courant et cette histoire de mariage avec LAYLA MILLER) et apporte plusieurs développements, à savoir que MADROX serait un ancêtre des mutants, une sorte de pré-homo supérieur, comme le dirigeant de S.I. ; là je suis assez circonspect, j’espère que le plot se tient parce que là, je me demande si c’est bien utile et surtout le retournement de veste de GUIDO , contrôlé justement par S.I. et qui ne sera maîtrisé que grâce à l’aide de PIETRO, ce qui prouve encore une fois que DAVID est à l’aise avec les crossovers avec son utilisation assez rigolote de PIETRO, qui agit quand ça l’arrange et qui va demander à RICTOR s’il veut récupérer ses pouvoirs, ce qui est le point de départ de la série, rappelons le…
Les dessins sont assez efficaces, même si le trait de ARLEM me plait un peu moins que les dessinateurs précédents, c’est un peu le souci de cette série, de bons dessinateurs, mais pas vraiment capables de rester très longtemps, et c’est un peu dommage. Enfin, VILLARUBIA fait ce qu’il peut pour maintenir la cohérence en utilisant au maximum ses couleurs ; Quel dommage que SOOK n’ait pas pu fournir la totalité du truc ; c’aurait été franchement mieux…
Bref une série pour l’instant assez originale dans la mesure où c’est certainement l’une de celles qui a le ton le plus personnel et le plus reconnaissable, comme l’ancienne X FACTOR il y a quinze ans , en fait…Dommage que j’adhère moyen à l’histoire avec la S.I.
et demi

NEW EXCALIBUR 10/11

(Tieri/Ryan/Ketchum)

N’ayant lu aucun épisode de EXCALIBUR (à part le premier) , je découvre donc cette série, et là, j’ai vraiment beaucoup de mal.
Quel dommage de voir que le style de MICHAEL RYAN, au demeurant pas le plus pourri sur MYSTIQUE par exemple s’est complètement effondré pour donner quelque chose de bien moche, mais vraiment moche. C’est ce qui frappe d’ailleurs le plus dans cette série au premier coup d’œil ; parce qu’après on se met à lire le scénario, et là cela ne s’arrange absolument pas. FRANK TIERI est quelqu’un qui m’avait fait abandonner WOLVERINE, de par la non consistance des réactions de ses personnages ; ici, on ne peut pas vraiment lui reprocher d’ avoir quelques idées, relancer le CHEVALIER NOIR, faire une aventure en relation avec le titre de la série, EXCALIBUR en télé portant un ancêtre du CHEVALIER dans le futur pour permettre aux mutants de l’équipe de retourner à l’époque de MERLIN. Y’a pas franchement de grosses incohérences (quoique, pour moi retour chez MERLIN = IRON MAN période MICHELINIE/LAYTON et c’était autre chose) mais cela n’a vraiment pas grand intérêt. Quel est l’intérêt véritable de cette série ?


EXILES 66/67

(Bedard/Calafiore/McKenna)

Bon, c’est pas extraordinaire non plus, mais c’est quand même nettement meilleur qu’EXCALIBUR. Déjà j’aime bien les dessins de JIM CALAFIORE, oui, je l’assume, mais ses compos ne me dérangent absolument pas, c’est peut être pas génial, mais c’est assez clair pour qu’on comprenne ce qui se passe et franchement, ce n’est pas moche. Ayant arrêté EXILES depuis le départ de WINNICK, je retrouve avec plaisir quelques uns des personnages et des situations qui m’avaient fait aimer cette équipe. Bon après le trip SLIDERS est assez redondant, mais bon, cela reste une bonne lecture.
Evidemment, j’ai compris que j’avais raté une grande saga avant cet arc qui devait expliquer tout sur le TALLUS et etc….Mais c’est compréhensible sans. L’histoire est correcte et sympa, et c’est toujours agréable de retrouver BEAK, un personnage que j’aime beaucoup. Pas transcendant mais agréable et BEDARD semble bien s’inspirer des sub plots et des relations installées par WINNICK. .



Bon, il ne nous reste plus grand chose en série X ; on parlera la semaine prochaine de ASTONISHING X MEN (vous savez ce mensuel qui sort tous les trois mois ) ; du MAG WOLVERINE VF pour se faire beaucoup de mal ; mais on chroniquera aussi de grandes choses avec le dernier TPB EX MACHINA, avec une grosse grosse note rarement attribuée dans ces critiques ; ainsi que de quelques indés (je pense à TALENT sorti chez ANGLE COMICS) et certainement beaucoup d’autres choses ; si je trouve le temps pendant mes vacances….
Réponse avec citation