Afficher un message
  #2  
Vieux 05/11/2013, 15h52
Avatar de arrowsmith
arrowsmith arrowsmith est déconnecté
Buzz c'était mieux avant
-Généalogiste Sénile--Gardien du Temple-
 
Date d'inscription: avril 2005
Localisation: Ici et là
Messages: 33 717
arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !arrowsmith est LA légende vivante de ce forum !
Voilà ce que j'en ai pensé :

Citation:
Le pitch :
Après des années de méditation et de la formation, le jeune Obadiah Archer est envoyé à New York pour mettre fin à la menace de l'immortelle Armstrong. De complot en trahison, Archer et Armstrong vont finalement unir leur force pour déjouer les plans machiavélique d'une quête ancestrale menaçant le monde entier

Ce que j'en pense :
A&A c'est l'association entre Archer, un jeune guerrier, naïf, respectueux des règles et d'Armstrong, un guerrier immortel, irrespectueux, épicurien et porté sur la bouteille. La force de la série c'est de traiter le sujet assez classiquement mais avec beaucoup d'humour.

La trame narrative lorgne vers Indiana Jones (bien que le titre a surement comme inspiration le Da Vinci Code de Dan Brown) et Fred Van Lente réussi le tour de force (en ces temps de décompression du récit à outrance) de nous proposer une histoire assez dense en 4 épisodes uniquement. En 96 pages nous visitons un parc d'attraction (le lieu de retraite de la secte !!!) puis un bar miteux et mal famé puis un petit tour d'avion et nous voilà dans un monastère en Italie pour finir sur les sommets de l'Himalaya.Autre points commun avec ce cher Indiana cette première saga est construite comme une quête (le Boon intimement lié à Armstrong) passant par la recherche d'artefacts sacrés et anciens (les pièces du Boon). Et cela s'enchaine très bien. Esotérisme, religion, sectes secrètes gardiennes du secret, religion, milices et objet mythique (voir mythologique) au pouvoir divin sont donc au rendez vous.

Une autre particularité du récit c'est de nous donner les éléments de compréhension de certains évènements dans l'épisode suivant !!! Autant cela m'a déranger au début car j'avais l'impression de na pas comprendre ce que je lisais, autant ensuite je suis parfaitement rentré dans le jeu. Cela renforce la complexité du récit et surtout cela me rappelle les comics que nous lisions lors d'un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaitre. Chaque épisode se termine par un cliffhanger ou bien entraine nos héros sur dans une nouvelle situation.

J'ai également bien aimé comment Fred Van Lente arrive à ne pas trop densifier l'histoire des 2 personnages principaux. Il adopte le ton juste et délivre des informations à juste escient. La naïveté et la jeunesse de Archer sont bien exploités mais sans en rajouter. De même le scénariste agrémente son portrait d'éléments lié à son passé dans la secte avec parcimonie (relation avec Mary et ses anciens mentor, lien avec Ivar). Enfin il trouve une très bonne idée pour symboliser les dons d'Archer (c'est un copycat des techniques de combat) : avec humour il distille des petits pavés de texte sur les techniques de combat copiées. De même le passé de d'Armstrong est fouillé par petites touches (flashback ou dialogues) ce qui permet au scénariste de nous donner juste ce qu'il nous faut pour nous permettre de mieux appréhender le récit mais également pour nous appâter et nous donner envie de lire la suite.

Enfin, le gros plus c'est l'humour. Pas gras comme dans Deadpool mais décalé. Dès le début, se déroulant dans un parc d'attraction, on se demande où on a mis les pieds. Le reste de la quête d'Archer&Armstrong suit une trame qui parait complètement ridicule. Et portant plus on approche du dénouement plus on se rend compte que Fred Van Lente a finalement, joué sur ce côté ridicule pour nous proposer une histoire et une menace crédibles (on est dans du comics quand même). C'est à la fois hilarant (la cabale des 1% tournée vers Wall Street !) et irrévérencieux (les Sisters of Darkness Perpetual). Fred Van Lente joue sur le comique d'opposition (Archer et Armstrong avec des dialogues savoureux) mais beaucoup de situation (Armstrong ne pensant qu'à trouver du bon vin, des femmes et poussant la chansonnette à l'occasion). Et puis comment ne pas sourire à la vue D'armstrong se baladant avec 2 flèches plantées dans sa corps d'immortel pendant plusieurs pages avec les situations que cela entrainent où bien le swipe de Colossus lançant Wolverine pour le boulet spécial. Le tout est traité comme dans un buddy movie (on pense à Bud Spencer et Terence Hill). Fred Van Lente se permet même d'encrer son récit sur la crise économique actuelle (je vous laisse découvrir ce qu'il prévoit sur la situation de la Grèce, plan qu'aurait pu éventuellement adopter DSK).

La partie graphique est assurée par Clayton Henry (qui avait déjà travaille avec Fred Van Lente sur Hercules chez Marvel). J'avais un souvenir d'un dessin sans fioriture mais sans plus d'originalité que cela. Et bien je dois avouer que j'ai révisé tout mes jugements sur lui. C'est véritablement le monsieur plus de cet album. Son dessin est épuré, efficace et peuplé de détails. Les décors sont nombreux et bien représentatifs de la situation. Henry s'adapte véritablement. Les personnages sont très bien représentés (essentiellement morphologiquement), bien dessinés et sont clairement identifiables et reconnaissables. Les scènes d'action sont dynamiques. Enfin il s'approprie véritablement les 2 personnages principaux et caricature parfaitement le duo (petit/grand ; ado/adulte ; mince / enveloppé..). Pour finir il faut également souligner le très bon travail de Matt Milla à la colorisation parfaitement en adéquation avec le ton de la série haute en couleur.

Les plus :
- le premier TPB est vendu pour 10€ seulement et propose comme bonus (12 pages) des couvertures variantes, des designs des personnages par David Aja, et des pages en noir et blanc par Clayton Henry.
- Le lien avec XO MANOWAR à travers une case. Ces 2 séries pourront donc éventuellement évoluer dans un univers partagé.

Bilan :
Après un premier numéro (lu en VO pour l’opération 1€) qui ne m'avait pas complètement convaincu je suis rentré dedans au point d'être frustré de ne pas avoir à lire immédiatement la suite. C'est véritablement du très bon comics. Valiant est en train de fournir des comics comme on en fait plus. A la lecture de Archer&Armstrong j'ai eu l'impression de me retrouver dans les années 80 à lire des histoire solides, non décompressés et proposant de l'action, de l'humour et du soap. Une très grande réussite.

Ma note : 4/5
__________________
“Our dreams make us large.” Jack Kirby
Réponse avec citation