Discussion: Oktober 2019 Reviews
Afficher un message
  #98  
Vieux 20/10/2019, 19h35
Avatar de He's dead, Jim
He's dead, Jim He's dead, Jim est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: juin 2004
Messages: 21 423
He's dead, Jim fait la courte échelle à Reed RichardsHe's dead, Jim fait la courte échelle à Reed RichardsHe's dead, Jim fait la courte échelle à Reed RichardsHe's dead, Jim fait la courte échelle à Reed RichardsHe's dead, Jim fait la courte échelle à Reed RichardsHe's dead, Jim fait la courte échelle à Reed RichardsHe's dead, Jim fait la courte échelle à Reed RichardsHe's dead, Jim fait la courte échelle à Reed RichardsHe's dead, Jim fait la courte échelle à Reed RichardsHe's dead, Jim fait la courte échelle à Reed RichardsHe's dead, Jim fait la courte échelle à Reed Richards
Aquaman #53
Kelly Sue DeConnick continue sa saga, en commençant à réunir ses personnages. C'est un peu maladroit, mais ça fonctionne.

C'est sympa', mais un peu limité. Le twist sur l'écrivain est prévisible et peu excitant, je trouve Mera fort mal écrite dans cet épisode (avec notamment sa réaction en voyant Arthur, "comment sont mes cheveux", ou "Atlantis Riiiiise" qui me semble bien naze). L'ensemble est fluide, dynamique ; ça se lit bien. Mais ça n'est pas vraiment excitant.
Robson Rocha & Eduardo Pansica illustrent ça joliment, efficacement. C'est beau, bien fichu, les personnages sont bien craqués. Un épisode sympa', mais vite lu... vite oublié, aussi.
On est franchement loin de l'intensité du run de Dan Abnett.
Réponse avec citation