Discussion: Oktober 2019 Reviews
Afficher un message
  #91  
Vieux 17/10/2019, 23h23
Avatar de He's dead, Jim
He's dead, Jim He's dead, Jim est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: juin 2004
Messages: 21 423
He's dead, Jim fait la courte échelle à Reed RichardsHe's dead, Jim fait la courte échelle à Reed RichardsHe's dead, Jim fait la courte échelle à Reed RichardsHe's dead, Jim fait la courte échelle à Reed RichardsHe's dead, Jim fait la courte échelle à Reed RichardsHe's dead, Jim fait la courte échelle à Reed RichardsHe's dead, Jim fait la courte échelle à Reed RichardsHe's dead, Jim fait la courte échelle à Reed RichardsHe's dead, Jim fait la courte échelle à Reed RichardsHe's dead, Jim fait la courte échelle à Reed RichardsHe's dead, Jim fait la courte échelle à Reed Richards
Black Panther and the Agents of Wakanda #2
Deuxième et dernière partie de la première saga, de la première mission des Agents of Wakanda. Ils affrontent un Sentry qui a absorbé Void pour libérer une ville rongée par une vague de noirceur. C'est sympa', mais ça ne vole pas haut.

Jim Zub livre un épisode agréable mais complètement classique ; trop, en fait. On a déjà lu ça vingt fois, les héros qui affrontent leurs peurs mais s'en sortent car ils surmontent tout ça. C'est complètement cliché, et Fat Cobra est un Deus Ex Machina trop facile. Pas de fausse note, mais pas de brillance non plus. Le scénariste livre un numéro ultra-prévisible, qui se lit bien... qui se survole, en fait, car ça ne passionne pas.
Lan Medina livre des planches correctes. C'est moins léché sur la fin, mais le reste est de bon niveau. C'est propre, fluide, même assez joli. Du bon boulot.
Je suis curieux du #3, mais pas sûr que je reste longtemps si Jim Zub ne s'améliore pas.
Réponse avec citation