Afficher un message
  #2  
Vieux 08/02/2018, 22h55
Avatar de Ben Wawe
Ben Wawe Ben Wawe est déconnecté
Dieu qui déchire sa race
 
Date d'inscription: juin 2004
Messages: 21 476
Ben Wawe défie la gravite comme Power GirlBen Wawe défie la gravite comme Power GirlBen Wawe défie la gravite comme Power GirlBen Wawe défie la gravite comme Power GirlBen Wawe défie la gravite comme Power GirlBen Wawe défie la gravite comme Power GirlBen Wawe défie la gravite comme Power GirlBen Wawe défie la gravite comme Power GirlBen Wawe défie la gravite comme Power GirlBen Wawe défie la gravite comme Power GirlBen Wawe défie la gravite comme Power Girl
J'ai récemment lu PHOENIX RESURRECTION : THE RETURN OF JEAN GREY, la mini-série "prétexte", qui ne devait servir qu'à offrir une explication au fameux retour de Jean Grey ; retour expliqué dans le titre même de cette histoire anecdotique, mais finalement pas désagréable, en tout cas un peu plus vivante que d'autres, comme DEATH OF WOLVERINE.
Grand fan des X-Men, mais ayant progressivement perdu l'intérêt puis la lecture (le départ de Jason Aaron a sonné le glas de mes achats), je reprends doucement pied (notamment en appréciant réellement le sympathique X-MEN GOLD), et j'ai donc enchaîné sur ce X-Men Red #1.
Et j'ai, vraiment, beaucoup aimé.
Tom Taylor (que j'aime beaucoup sur ses INJUSTICE ou WOLVERINE) et Mahmud Asrar (qui a été meilleur ailleurs, qui est parfois un peu limite mais livre de très belles planches de la cheffe de ce nouveau groupe) livrent un numéro très agréable, centré évidemment sur Jean Grey. Avec une narration déjà vue (un moment choc en départ, un événement vu cent fois pour les X-Men mais efficace, et ensuite un flashback qui se poursuivra par la suite pour expliquer comment on en arrive là), mais qui fonctionne bien, le scénariste s'attache surtout à caractériser sa Jean Grey, son rapport aux autres, au monde ; et, oui, ça fonctionne.
Alors que j'ai fini la BD, je me suis rendu compte combien Jean Grey, la "vraie", une des âmes des X-Men, une femme forte et déterminée, mais douce, gentille, sympathique et déterminée, m'a manquée ; quel plaisir de la retrouver. Quel plaisir de lire ses interactions avec les autres, même si ça commence à peine.
Quel plaisir, aussi, de lire un titre X-MEN bien fichu, qui ne révolutionne rien, mais utilise bien les éléments de la franchise (bon, le Vilain n'est pas mon préféré, mais l'opposition avec Jean est bien vue), et permet d'avancer sur des pistes intéressantes.

Franchement, je suis emballé. Vivement la suite !
Réponse avec citation