Afficher un message
  #1  
Vieux 30/07/2005, 14h08
Avatar de cyclopebox
cyclopebox cyclopebox est déconnecté
Tombeur de mutantes
-Généalogiste Sénile-
 
Date d'inscription: août 2003
Localisation: Entre les cuisses d'Emma Frost
Messages: 11 637
cyclopebox trinque avec Frank Millercyclopebox trinque avec Frank Millercyclopebox trinque avec Frank Millercyclopebox trinque avec Frank Millercyclopebox trinque avec Frank Millercyclopebox trinque avec Frank Millercyclopebox trinque avec Frank Millercyclopebox trinque avec Frank Millercyclopebox trinque avec Frank Millercyclopebox trinque avec Frank Millercyclopebox trinque avec Frank Miller
DC Les Jeunes Titans n° 5 - Editions Arédit

Les Jeunes Titans n° 5 – L'alliance
Août 1985









Les Jeunes Titans : La Citadelle frappe
(The New Teen Titans – Citadel Strike !, New Teen Titans # 24, octobre 1982)

Scénario : Marv Wolfman
Dessin : George Perez
Encreur : Romeo Tanghal


Résumé :

Superman explique aux Jeunes Titans qu’il ne peut pas les aider à atteindre le système solaire de Vegan (d’où sont originaires Starfire, les gordianiens, etc…), mais il leur propose l’assistance des Omega Men ; ceux-ci en apprenant que les Jeunes Titans via Starfire sont eux aussi ennemis de la Citadelle, décident de les aider.

Quelques jours plus tard, Blackfire (alias Komand’r) finit par arriver à la citadelle avec sa prisonnière (MA belle Starfire vient d’être promue esclave officielle de sa sœur aînée, bouh…), et la présente au seigneur des lieux, à savoir le très laid Lord Damyn (une grosse brute sanguinaire, aux penchants cannibales).

Note : Lord Damyn est le dictateur en titre du système de Vega, toutes les planètes environnantes ont été conquis par ses soins. Les crapauds gordaniens sont juste ses sous-fifres.

Le despote organise en l’honneur de son hôte, une petite orgie qui propose en apéritif les serviteurs du palais ayant commis des fautes professionnelles. Au cours des festivités, l’âme damnée de Lord Damyn expose son plan machiavélique pour capturer la déesse X-Hal. Une fois celle-ci capturée, les résistants (notamment les Omega Men) seront à sa botte.

Note : le bras droit de Lord Damyn appartient à la race des Psions, les seuls aliens à pouvoir tenir tête aux gus de la Citadelle, malheureusement ils sont aussi fourbes.

De leur côté, les Jeunes Titans & Omega Men finissent par arriver à l’orée de la planète Okaara ; ils y rencontrent Auron, un ange de la mort cosmique, qui s’avère être le fils de la déesse X-Hal en personne.

Note : au cours de ces discussion, on y apprend que X-Hal ne quitte pas la planète Okaara par crainte de ne plus contrôler ses pouvoirs et de redevenir maléfique ; elle utilise son fils immortel Auron en tant que ange vengeur, afin d’éliminer ses ennemis.

C’est à ce moment que les vaisseaux des vilains débarquent. Ceux-ci exigent qu’on leur remette la déesse X-Hal, sinon ils détruisent Okaara.

La réponse ne se fait pas attendre : Auron déboule à toute allure, et commence à trucider des affreux, et c’est parti pour la baston générale !

Le combat s’avère assez violent : ça tire de partout, y’a des explosions à gogo, on se croirait dans un blockbuster d’Hollywood.

Les Titans décident de profiter de la confusion afin de sauver leur amie : Changelin prend l’apparence d’un gordanien (comme ceux-ci sont vert, c'est facile pour lui), et emmène Robin et Cyborg en tant que soit disant prisonniers afin d’infiltrer un vaisseau ennemi. Malheureusement une fois sur place, il est vite démasqué et mis en joue par les armes des affreux !


Commentaire :

Wolfman & Perez continuent leur récit cosmique de la plus belle manière : on y découvre les chefs des gordaniens, le contexte politique du système solaire d’où est originaire ma petite Starfire, le monde des Omega Men, la déesse X-Hal, etc…

J’avoue avoir un gros coup de cœur pour cette grosse brute de Lord Damyn, qui par ses instinct cannibales nous ferait presque passer Major Force pour un enfant de cœur.

Visuellement, c’est un vrai régal pour les yeux, et je tire mon chapeau bas à George Perez pour avoir si bien mis en scène tous ces protagonistes et lieux différents, du grand art !

Bilan : le genre d’épisode typique qui donne envie à un néophyte de lire des comics, à consommer sans modération.






Les Jeunes Titans : La guerre
(The New Teen Titans – War !, New Teen Titans # 25, novembre 1982)

Scénario : Marv Wolfman
Dessin : George Perez
Encreur : Romeo Tanghal


Résumé :

Changelin ne reste pas longtemps menacé par les méchants : les bras mécaniques de Cyborg et les batarangs de Robin ont vite raison d’eux. Du coup, les pas beaux ont les boules, et s’ils ne veulent pas prendre d’autres baffes, ils doivent conduire nos héros à la Citadelle.

Pendant ce temps les combats continuent à faire rage sur Okaara, et s’avèrent avoir des conséquences inattendues : Raven a force d’essayer de soigner les blessés, perd momentanément le contrôle d’elle-même, et sa part démoniaque héritée du démon Trigon prend presque le dessus ; heureusement elle réussit à se ressaisir, ce au grand soulagement de ses équipiers.

Note : lorsque Raven soigne quelqu’un, elle aspire ses blessures en elle, d’où ses difficultés à rester elle-même à cause de la douleur.

Devant cet afflux incessant de violence, X-Hal annonce fait cesser les combats, et annonce à ses fidèles son intention de se rendre à la Citadelle. Ceux-ci, médusés, espèrent que leur divinité ne redeviendra pas une déesse folle en sanguinaire en quittant Okaara.

Alors que l’équipe de Robin finit par arriver à la Citadelle et à s’y infiltrer à coup de tatanes dans la gueule, Lord Damyn et Komand’r qui étaient en train de faire joujou (qu’est-ce que vous imaginez bande de pervers, hum ?!! Ils étaient tout simplement en train de torturer ma pauvre Kory, tsssss… ), apprennent la capitulation de X-Hal, et sont interrompus par Demonia (un membre des Omega Men) : celle-ci leur dévoile son intention de trahir ses camarades, et annonce aux deux immondes que des terriens sont infiltrés dans la base, et qu’ils sont à la recherche de Koriand’r.

Robin – flanqué de ses partenaires – finit par arriver sur lieux. En voyant Starfire par terre dans un étant proche de la mort, il pète les plombs, et utilise tous les cours de son mentor Batman pour laisser éclater sa haine envers ses méchants (traduction : il y a beaucoup de crapaud qui s'en prennent plein la gueule ).

Avant que le gros des troupes ne puisse intervenir, Cyborg choppe Lord Damyn, et menace de lui griller le ciboulot si on ne les laisse pas partir tranquillement.

Ceci n’a hélas pas l’effet escompté : Komand’r profite de la situation pour éliminer Lord Damyn avec une bonne décharge d'énergie maison. Devant l’assistance médusé, elle s’auto-proclame reine de la Citadelle, et annonce à sa sœur cadette son intention de la tuer, non sans avoir auparavant détruit leur planète natale Tamaran.


Commentaire :

Pas grand-chose à rajouter par rapport au précédent épisode : c’est toujours aussi bon, aucun temps mort, du bonheur total pour les fans.

Note : la suite et fin de cette aventure n’a pas été publié en VF dans la revue des Jeunes Titans, mais dans celle consacrée aux Omega Men. Pas de panique, la critique arrive très prochainement !



Les Jeunes Titans : Starfire (2ème partie)
(Tales Of The New Teen Titans – Raven, Tales Of The New Teen Titans # 4, Septembre 1982)

Scénario : Marv Wolfman
Dessin : George Perez
Encreur : Pablo Marcos


Résumé :

Note : suite de l'épisode consacré aux origines de Starfire

Koriand’r et Komand’r sont envoyées sur la planète Okaara : cette planète abrite les seigneurs de la guerre, une sorte de moines Shaolin de l’espace qui prêchent autant la paix que l’enseignement des arts de combat.

Au fur et à mesure des années, les deux frangines vont s’avérer compter parmi les meilleurs élèves.

Les choses vont cependant dégénérer : au cours d’une compétition, Koriand’r va être amené à sauver sa sœur d’une chute (je rappelle que Komand’r ne peut pas voler), celle-ci va très mal le prendre et tenter de tuer Kory; ses professeurs vont cependant l’en empêcher, et vont l’expulser de la Star Academy.

Quelques temps plus tard, la planète Tamaran est de nouveau attaqué par la Citadelle, mais cette fois perd la guerre : Komand’r, ivre de haine, a livré les secret de sa planète natale aux gordaniens, ceux-ci ont donc pu en franchir aisément ses défenses.

Le roi Myand’r de Tamaran finit par capituler et signe l’armistice : en signe de bonne foi, il doit offrir sa fille Koriand’r en esclave aux gordaniens.

Ma belle Kory passe donc toute son adolescence en tant qu’esclave des affreux crapauds de la Citadelle, et va être le jouet de torture préféré de sa salope de sœur.

Les années passent, les gordaniens vont être attaqué par leurs ennemis jurés, les terribles Psions (cf explication un peu plus haut). Koriand’r et Komand’r sont capturées, et offertes en pâture à un savant fou : celui-ci va modifier les gênes de ses deux sujets, ce qui aura pour conséquence de doter les deux frangines du pouvoir de balancer des rafales d'énergie.

Koriand’r va s’évader, et va malgré tout faire un geste d’amour envers sa sœur aînée et la délivrer. Malheureusement celle-ci est complètement corrompue par le côté obscur (elle lit du Chuck Austen en permanence) : elle assomme Kory, s’évade, et remet sa petit sœur en cage…

Ma princesse est finalement placée dans un vaisseau prison gordanien, au cours duquel elle va s’évader en usant de ses charmes; c’est ainsi qu’elle arrive sur Terre et rencontre les Jeunes Titans.


Commentaire :

J’ai déjà commenté cet épisode dans le précédent numéro, mais j’avoue être stupéfait par la maturité et la violence de ce récit : Komand’r est la pire des pourritures (elle trahit et décime son peuple, torture sa sœur, etc…), Kory offerte en esclave aux gordaniens (il y a un passage où on la voit en belle tenue, et un crapaud juste à côté semble avoir hâte de déguster son cadeau), Kory qui propose une partie de jambe en l’air pour en fait s’évader et empaler le maton à l’aide d’une rafale, etc…

Bon ça reste du super-héros, mais je suis vraiment étonné que Arédit n’ait pas censuré ces scènes, à croire qu’ils n’avaient pas les même contraintes que leur concurrent Lug.

Bilan : un excellent épisode mettant en scène la plus sexy et la plus jolie des super-héroines , dommage que les origines des Jeunes Titans n’aient pas eu de suite.
__________________
Allez, tout le monde en choeur chante avec moi :

"Wolverine est un idiot, c'est Cyclope le plus beau !"
Réponse avec citation