Discussion: Les comics Star Wars
Afficher un message
  #590  
Vieux 07/05/2019, 20h59
Avatar de Jorus C'Baoth
Jorus C'Baoth Jorus C'Baoth est déconnecté
Jedi du coté obsc... DOH!
 
Date d'inscription: août 2003
Localisation: On a Highway to Hell....
Messages: 8 287
Jorus C'Baoth est agile comme SpidermanJorus C'Baoth est agile comme SpidermanJorus C'Baoth est agile comme SpidermanJorus C'Baoth est agile comme SpidermanJorus C'Baoth est agile comme SpidermanJorus C'Baoth est agile comme SpidermanJorus C'Baoth est agile comme SpidermanJorus C'Baoth est agile comme SpidermanJorus C'Baoth est agile comme SpidermanJorus C'Baoth est agile comme SpidermanJorus C'Baoth est agile comme Spiderman
LA meilleure série SW j'vous dis

Doctor Aphra #14 - 19 : Hiérarchisation
Kieron Gillen & Si Spurrier (s) / Emilio Laiso (d)



Aphra se retrouve obligé d'obeir à ses nouveaux maîtres, les droïdes meurtriers de masse Triple Zero et BT. Ces derniers la force à se lancer dans des opérations de plus en plus risqués accompagnée des pires mercenaires de la galaxie. Heureusement pour elle, cela lui permets de recroiser la route de la sexy capitaine impériale Magna Tolvan

Et bien, si les autres séries SW ont bien du mal à s'extirper du carcan de leur propre sujet, Aphra continue de voler de ses propres ailes, proposant quelque chose de bien plus original. Au menu, un groupe de mercenaires haut en couleur, des planètes variées et exotiques, de l'action, de l'émotion, des embrouilles, des plans qui foirent, d'autres qui marchent... bref difficile de s'ennuyer en suivant les aventures de Chelli Aphra et du bazar qu'est sa vie.
C'est que Gillen, parti depuis prendre le relais sur la série mère et donc épaulé par Si Spurrier (au style similaire), prouve encore une fois qu'il connaît son sujet. Il case ainsi de manière habile des références aux autres œuvres SW, voir aux films, ancrant son plot dans cet univers tout en proposant un peu plus de folie. Et si on peut regretter que l'archéologue héroïne soit elle même un Deus Ex Machina parfois trop facile et que le ton du comics soit.. peut être.. abusé de temps en temps, un peu moins sérieux qu'il ne le devrait sur des thèmes importants, cela reste une lecture quand même à 100 à l'heure, drôle, fun et séduisante.
Mention plus à titre personnel pour ce comics qui met en avant des thèmes "du moment" comme l'homosexualité mais sans prosélytisme et en servant le récit. Efficace, simple et juste.
3.5/5
__________________
Bad to ze Bone!

Ne cliquez pas, c'est une pub!
Réponse avec citation