Discussion: Les comics Star Wars
Afficher un message
  #592  
Vieux 09/06/2019, 13h40
Avatar de Jorus C'Baoth
Jorus C'Baoth Jorus C'Baoth est déconnecté
Jedi du coté obsc... DOH!
 
Date d'inscription: août 2003
Localisation: On a Highway to Hell....
Messages: 8 341
Jorus C'Baoth vend des journaux à Matt MurdockJorus C'Baoth vend des journaux à Matt MurdockJorus C'Baoth vend des journaux à Matt MurdockJorus C'Baoth vend des journaux à Matt MurdockJorus C'Baoth vend des journaux à Matt MurdockJorus C'Baoth vend des journaux à Matt MurdockJorus C'Baoth vend des journaux à Matt MurdockJorus C'Baoth vend des journaux à Matt MurdockJorus C'Baoth vend des journaux à Matt MurdockJorus C'Baoth vend des journaux à Matt MurdockJorus C'Baoth vend des journaux à Matt Murdock
Ze zis zi end

Poe Dameron #26 - 31 : Le réveil
Charles Soule (s)s / Angel Unzueta (d)



A bords du Faucon après la bataille de Crait (fin des Derniers Jedi ^^), Poe, Rey et Finn font connaissance et le premier raconte son évasion de Jakku et le rôle de l'escadron Black dans les récents évènements. Ces derniers, sans leur leader, ont au même moment reçu comme mission vitale de la part de Leia de trouver des nouveaux alliés

Donc cette fois ci c'est bon, c'est le dernier tome de la série Poe Dameron de Charles Soule avec laquelle je n'ai pas été tendre depuis le début. Et l’embellie du tome précédent se poursuit, tellement qu'à la clôture de celui-ci, j'ai même... regretté que cela soit fini.
En effet, Soule gomme pas mal de défaut qui me faisait vriller : des aventures centrées sur Poe sans enjeux, des plots loin de l'histoire principale, déconnexion trop profonde avec la franchise, pas de réel fil rouge ou personnalisation de l'univers...
Ici, bien au contraire, nous sommes en plein dans l'après Derniers Jedi, Soule comblant même certains trous des films (Poe se barre de Jakku, mission de reco sur Starkiller, bataille de Takonada...) et si ce n'est pas transcendant, le lien avec le reste de l'univers est solide et appréciable. D'ailleurs une scène m'a particulièrement marqué : Chewie et Nien Nunb, vétéran de la bataille d'Endor, qui se check respectueusement dans le cockpit du Faucon, bravo pour le clin d’œil Charles, toujours un plaisir de voir qu'un connaisseur est à la barre.

Mais ce n'est pas tout, les deux derniers numéros qui se focalisent sur le Black Squadron sont sans doute les meilleurs du run. On ne croirait revenu au bon vieux temps du Rogue Squadron : dogfight à 1 contre 100, suspense, destruction, héroïsme, gros vaisseaux, sauvetage de dernière seconde... Les missions de Snap, Jess, Karé et Suralinda sont simples mais particulièrement réussies et prenantes. Le rythme envoi du lourd, les rebondissements sont légions et l'absence de Poe Dameron transforme ces perso en des morts probables, ajoutant de l'intérêt.
Enfin, Soule tape dans son propre univers, 3PO avec son réseau d'"informateurs", Suralinda l'ex-journaliste, le mariage de Snap et Karé, Jess et ses soucis de droïdes.. c'est pleinement au moment que tout ce petit monde vie enfin que la série s’arrête... ben je pensais pas écrire ça mais.. dommage

Angel Unzueta aux dessins, c'est très statique, très numérique mais il s'applique, notamment sur les visages et ce n'est pas si désagréable. Certes les décors/vaisseaux détonnent souvent (on sent trop l'ordi) mais il suit le rythme de Soule et ne gâche pas une lecture à 100 à l'heure.

On finit avec un annual fort sympathique de Jody Houser, dessiné simplement mais tout aussi sympathiquement par Andrea Broccardo où le Black Squadron doit faire la course avec le 1er Ordre (à moins que cela ne soit un vieux con-man et son wookie) contre une vendeuse de peu de foi pour mettre la main sur une vraie richesse, vitale pour les coffres de la Résistance. Sans génie, Houser trousse un bon petit numéro avec action, humour et mine de rien.. pas mal d'émotion en fait.
3.5/5
__________________
Bad to ze Bone!

Ne cliquez pas, c'est une pub!
Réponse avec citation