Afficher un message
  #157  
Vieux 02/07/2009, 00h46
Avatar de Jorus C'Baoth
Jorus C'Baoth Jorus C'Baoth est déconnecté
Jedi du coté obsc... DOH!
 
Date d'inscription: août 2003
Localisation: On a Highway to Hell....
Messages: 8 568
Jorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur ThanagarJorus C'Baoth se prélasse sur Thanagar
Bon ben désolé désolé désolé désolé, quelle honte, quelle infamie, comment ai je pu oublier cela!! alors que je m'étais préparer depuis un mois au moins, je m'étais fait tout beau et tout joyeux...

Bref le 29 juin c'était l'anniv de la Vault!!!


Et oui 2 ans qu'elle est ouverte! Je tiens à remercier ceux qui me lisent, m'encouragent et qui sont si gentils avec leurs points verts, notamment Doop-sama, SaigneurZeph, Ben Wave, Halnawulf, Evilgreen, GillesC, Cytrash, Steuf, Nounours et les lurkeurs dont je ne peut connaître le nom... pour l'instant.. et mes excuses pour ceux que j'ai oublié!

Quoi de mieux pour féter ces 2 ans avec l'arc final de la série qui a commencé cette vault :

The Dreaming #57 - 60 Rise par Caitlin R. Kiernan & Christian Hojgaard


...

Final plot : L'Endless Desire libère Brute et Blob des abysses en échange d'un service concernant Echo/Corinthien. Ils parviennent entrainer cette dernière dans leur quête de revanche contre la manière dont sont traités les cauchemars et la mettent en contact avec la maison des Mystères, abandonnée par Cain. Cette dernière prends possession d'Echo malgré elle et prends aussi possession de la maison des secrets d'Abel, libérant un pouvoir phénoménal. Alors qu'elle rassemble une armée de cauchemars, la vérité éclate, elle affirme être Dread la sœur de Dream, une autre Endless, qui aurait été caché par ce dernier mort de jalousie dans l'âme des humains...jusqu'en Echo. Les deux maisons lui ont révélé ce secret et ont levé le mystère, et maintenant elle marche à la tête de son armée pour destituer Dream...
Elle parvient à libérer les Terreurs Nocturnes malgré la garde d'Eve et Dream doit faire appel au Corinthien exilé et à Cain pour mettre un terme à cette révolte sans faire d'Echo une martyr.
Alors que la situation est sur le point d'exploser, Cain finit par comprendre. Les Maisons ont possédé Echo, inventant cette histoire de Dread dans le but d'obtenir quelque chose... ce quelque chose, seul Cain le sait, et lorsqu'il le murmure à Echo, les Maisons semblent satisfaites. Elle reprennent leur place, mettant un terme au chaos.
Chacun reprends sa place, Dream réparerles dégâts et renvoie Echo dans le monde éveillé, conscient que son/sa frère/soeur Desire lui a appris quelque chose...


Arc de fin annoncé, on reprends le personnage cher à Kiernan : le nouveau, nouveau Corinthien Echo. C’est toujours quelque chose d’ouvrir les derniers comics d’une série, on a du tous connaître ça ^^ Après 60 numéros dont la plupart sur Echo et le Corinthien avec tout le Dreaming en toile de fond, il faut reconnaître qu’il ne pouvait en être autrement que les revoir encore une fois. Et effectivement, c’est un bel arc de fin…absolument tous les personnages de la série sont réunis pour sans doute l’histoire la plus importante, la plus épique de la série. Kiernan voit les choses en grand et nous livre une fresque qui constitue sans doute son meilleure travail … à moins que l’émotion de lire les dernières pages du Dreaming n’obscurcice mon jugement ^^
Sans doute, car en regardant en détail, même si les idées sont plutôt excellentes, la manière dont elles sont amenées restent typiquement faciles. Une paire de petits raccourcis encore pour mettre en place les personnages et quelques détails plutôt obscurs viennent un peu gâcher la fête. Ce flou est volontaire je pense, Kiernan a sans doute voulu nous laisser nous même tirer nos conclusions, mais pour un fanboy des Endless, je suis sorti de cet histoire un peu frustré… est ce que Dread est un vrai Endless ? sans doute non …sans que cela soit clairement affirmé…
Mais ne boudons pas notre plaisir car le reste est là : grands moments, affrontements face à face, tout y est pour un final à la hauteur qui n’est pas sans rappeler la charge de Lilith vers la fin de Lucifer (ou le contraire plutôt). Kiernan parvient à jongler avec tout les personnages, faisant même re apparaître Brute et Glob et les introduit petit à petit dans ce plot qui semble plus réfléchit, plus maitrisé que d’habitude. Le rythme est excellent, la tension monte petit à petit, crescendo vers un climax qui tient ses promesses. Certes la fin est classique, un peu trop, mais bon…

Hojgaard aux crayons qui se surpasse ici, livrant lui aussi son meilleur travail, appliqué et précis. Certes ce n’est pas non plus exceptionnel mais clairement dans le best que cet artiste a pu montrer sur la série.

Au final, l’objectif était clairement de marquer le coup pour la fin, c’est réussi, l’un des meilleurs arcs sur le Dreaming malgré encore et toujours quelques petits défauts Kiernanesques. L’émotion prends le dessus sur la fin et on ferme ce dernier comics la larme à l’œil de ne plus pouvoir lire les aventures de Cain, Abel, de leurs sœurs Jumella et Acclima, de Goldie et de Gregory, du Corinthien, de Eve, de Tethys, de Lucien, de Marv, de Nuala, de Dream…

Quelques mots sur cette série suite à la lecture du dernier numéro. Comme précisé déjà au début par, elle est effectivement inégale dans le temps, le moyen fleurte avec le pas bon qui fleurte avec le bon… mais au final, c’est peut être le sentiment d’un potentiel pas totalement exploité qui subsiste. Là où j’aurai plus vu un certain nombre de scénaristes se succédant, ou alternant, l’éditeur a choisi assez vite de donner les rênes à une seule scénariste qui s’est concentré sur un fil rouge.. peut être il y avait plus varié, plus riche à faire. Kiernan a raconté de bonnes histoires, divertissantes mais plutôt classique alors qu’elle avait a disposition un univers si riche, si vaste, à la fois connu et peu exploré. Elle prenait de bonnes bases sans trop sortir des sentiers battus, alors qu’un peu de folie, un peu de nouveauté comme cela a été tenté justement dans le dernier arc aurait pu apporter beaucoup.
Allez messieurs dames de chez Vertigo, vous avez récemment re sorti House of Mystery….faîte moi plaisir et relancer le Dreaming, y a encore beaucoup à dire !
__________________
Bad to ze Bone!

Ne cliquez pas, c'est une pub!
Réponse avec citation